Partagez | 
 

 Sens de l'orientation d'un Shaman King.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Sens de l'orientation d'un Shaman King.  Jeu 3 Oct 2013 - 20:42

« Sens de l'orientation d'un Shaman King. »


Roh mais non ” m'étais-je exclamée en tapant du pied.

Tout c'était admirablement bien passé ce matin. Je m'étais levée à l'heure, avait pris mon petit déjeuner sans oublier de mettre mes pantoufles, toutes ces petites choses que j'omettais d'user dès le réveil ! Mais non, tout avait été parfait niveau temps, le temps d'adaptation était souvent lent avec moi, mais apparemment j'étais fin prête ! Non, le hic avait été ... La salle d'études.

Impossible de mettre la main sur le bon couloir, sur le bon groupe de troisième année... Vous l'aurez compris, je m'étais perdue : mon sens d'orientation ne m'avait jamais aidé. Râlant par dessus le marché, je m'étais hissée sur la pointe des pieds pour essayer de repérer un surveillant, surveillant introuvable. Peut-être qu'en plus de ça, j'étais myope ? Non quand même pas.

J'avais mon violon avec moi, précieusement rangé dans sa mallette, et j'en avais assez de tourner en rond. Alors, comme une anarchiste, je m'étais arrêtée, et avais posé mes fesses contre le rebord de la fenêtre du couloir. Dans un état d'agacement intense, je parlais aussi bien en Français qu'en Japonais, c'est que j'avais le don de m'énerver toute seule comme une grande, mais pour très peu de choses !

C'est pas possible d'avoir un sens de l'orientation aussi merdique, fou de mort quoi !


Les jambes croisées, j'avais contemplé d'un air déprimé le plafond, en quête d'un plan détaillé du lycée. C'était pas possible ! Depuis que j'étais toute petite, je connaissais mes rues par cœur, mais quand il s'agissait d'un bâtiment scolaire, mon excellente mémoire décidait de plier bagages dans la rubrique "beuguages" ! Soupirant pour une énième fois en grognant, je posais ma mallette à côté de moi, marmonnant dans ma barbe comme la première des râleuses schizophrènes. Foutu sens de l'orientation. Foutue volonté aussi, me direz vous !


(J'm'excuse du petit post, mais ça sera plus complet par la suite ! :) )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Sens de l'orientation d'un Shaman King.  Mar 8 Oct 2013 - 21:06



Les couloirs étaient animés à cette heure et le jeune Ian les traversait pour rejoindre sa classe, ceci dit il ne s'était pas pressé vu l'avance qu'il avait. Il s'était d'abord arrêté devant son casier, déposant des livres pour en prendre d'autres, ainsi même qu'un roman qu'il lisait pour son plaisir personnel. Il l'emportait tout le temps, au cas-où il ne trouverait plus rien à faire et regretterait alors de n'avoir pas pris son livre ; ça lui était souvent arrivé. On se disait que la journée allait être longue et que, de toutes les façons, on ne trouverait pas le temps de faire autre chose qu'aller en cours. Bref, là n'était pas le sujet du jour. Non, aujourd'hui Ian allait être pris par autre chose ou plutôt, quelqu'un. Alors qu'il allait passer devant une jeune fille sans y prêter attention, assise sur le rebord d'une fenêtre, elle se mit à râler en français, ce qui interpella le garçon dans la seconde. Il n'avait pas tout compris, non, parce qu'il n'avait qu'un niveau scolaire et qu'elle avait parlé trop vite, mais il s'arrêta tout de même devant elle, intrigué.

« Hi! Is everything okay?* »

Naturellement, il avait parlé dans sa langue natale en se demandant si elle parlait aussi bien anglais que français, puis il songea qu'elle devait sûrement être française. Il reprit donc la parole sans tarder et répéta sa phrase pour ainsi s'assurer qu'elle l'ait bien compris, en espérant qu'elle comprenait bien le japonais. En fait, il se demandait beaucoup de choses sur la jeune fille, il ne l'avait encore jamais vu et il était certain qu'elle ne faisait pas partie des deuxièmes années ; peut-être une nouvelle ?

« Tout va bien ? Tu as l'air énervée. Je peux aussi repartir, si je te dérange. »

Il s'était permis de venir lui parler, mais peut-être voulait-elle rester seule. Il ignorait totalement ce qui l'énervait autant, à moins qu'elle soit contrariée ou en froid avec quelqu'un ? Lui qui ne cherchait pas à mal, se demandait s'il avait bien fait de venir l'accoster ainsi. Il était très sociable et n'hésitait pas longtemps à venir vers les autres, à partir du moment où ils lui inspiraient de la gentillesse, mais ici, ça n'avait pas vraiment été le cas. Il avait seulement été interpellé par la langue qu'elle avait employé tout aussi naturellement qu'il parlait anglais. Lui qui s'intéressait beaucoup à la culture française, s'enjouait toujours de rencontrer un français.


*Salut ! Tout va bien ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Sens de l'orientation d'un Shaman King.  Sam 12 Oct 2013 - 1:17

« Sens de l'orientation d'un Shaman King. »


La vue du plafond était agréable. Néanmoins, je savais que si je ne trouvais pas un surveillant ou un élève de ma classe, j'allais très sérieusement être dans le souci. Surtout qu'on était Lundi, qu'on commençait par Histoire, autant vous dire que... Ça m'ennuyait de louper un cours de ce genre. À la rigueur, je dis bien à la rigueur, louper les cours de Mathématiques et de Physique-chimie ça ne me toucherait pas plus que ça, je devais bien me l'avouer - et sans difficulté à vrai dire ! Je ruminais toujours un peu, mais ce genre de réaction de ma part était toujours passagère. Il n'y avait pas de raisons de s'ennuyer pour ça, on pourrait même s'en amuser en regardant de plus près, sauf si on est quelqu'un de très soucieux. J'entends bien, j'étais comme ça à une époque, mais actuellement, ce serait plus chacun sa merde dans ma tête, sauf si vraiment la personne était dans une période de mauvaise passe, et là je ne pouvais pas rester les mains dans les poches sans rien faire, cela va sans dire. Mes pensées bien occupées sur ma personnalité, une voix s'éleva et m'attira, s'exprimant dans un anglais tout à fait naturel - pas encore mon cas malheureusement mais j'avais de bonnes notions d'orales, à défauts de savoir m'exprimer, le grand paradoxe.

Je m'étais donc détournée vers l'endroit d'où provenait cette jolie voix de garçon, puis tombai sur un joli blond aux yeux bleus, le stéréotype parfait. Son petit minois était tordu par une mine légèrement inquiète, muée en un soudain changement de fasciès, il semblait s'être rendu compte de quelque chose. Je m'apprêtais à lui répondre tout naturellement en anglais que je m'étais perdue, lorsqu'il parla soudainement en français. Sans doute m'avait-il entendu me plaindre comme un enfant capricieux bordelais. Ah la honte... Quand on est impulsif, on récolte ce que l'on sème. OU tout simplement, le revers de la médaille, à ruminer on m'avait surpris, et c'était bien fait pour moi !

Me redressant, je lui répondis en anglais, comprenant qu'il était plus anglophone qu'autre chose - mon Dieu attention je parle :

Hi, well I'm lost so... I search my classroom... Are you in 3rd year ?

Pitié, dis-moi que t'es en troisème année, je t'en supplie ! Mais vu ma poisse, il y avait très, très peu de chances... Ah là là... Enfin il avait l'air sympathique, et il était pas moche, c'était plutôt cool comme première rencontre de la semaine, non ? Bon, il était stéréotypé, mais il était gentil à première vue. Moi avec mon carctère de chien et mon physique quelconque, on ne pourrait pas en dire autant. Ou alors c'est que j'avais une très mauvaise opinion de moi-même, ce qui peut être totalement vrai. J'eu un tic morphologique, un "toc", comme on dit ; mes lèvres s'étaient mués en un rictus ennuyé, peiné de prendre du temps de quelqu'un que je ne connaissais à peine, et puis peut-être peinée pour moi-même d'être aussi nunuche à tout moment ! Me tortillant les doigts, je me permis de demander, déjà parce que j'étais curieuse, et également pour éviter que je ne sombre dans un stade de nervosité intense :

Are You English ?

Oui, parler des nationalités était une très bonne idée ! Surtout que dans cinq à dix minutes la sonnerie retentira et que j'étais sûre de ne pas la trouver d'ici peu ! Vive mon sens de l'orientation, vraiment, et aussi, vive ma passion : perdre mes documents qui me servent à me repérer en tout temps ! Je me désolais moi-même.

Revenir en haut Aller en bas
 
Sens de l'orientation d'un Shaman King.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: