Partagez | 
 

 [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Dim 10 Nov 2013 - 20:06

Ce matin, mes yeux étaient un peu bouffis. Bah oui, cette nuit je suis sortie. Et le lycée, dans le noir, il fait peur. Mais j’ai pris le soin de ne parler de mon excursion nocturne à personne. Les seuls témoins sont le surveillant, et Jeanne. Elle aussi elle était debout, cette nuit. Pour manger. Et ensuite, on s’est fait attraper. Mais quand on est retournés dans nos chambres, je n’ai pas réussi à me rendormir tout de suite… D’où ma tête de zombie mal réveillé.

La journée s’est déroulée correctement, sans accroc. Parfois, les gens me jetaient des regards surpris. Mais je ne fais pas exprès d’être calme ! Je suis juste fatiguée. Et parfois, quand je manque de sommeil, j’ai tendance à dire tout ce que je pense. Et en l’occurrence, pour l’instant, je suis exaspérée. Comme c’est la pause, j’en profiterai bien pour faire une micro-sieste réparatrice, mais j’ai un problème voyez-vous.

Mon esprit est torturé.

Y’a pas si longtemps, j’ai changé de fond d’écran sur mon portable. J’ai mis un truc Pokémon, parce que quand j’ai chanté en cours de musique, c’était cool. Mais le problème, c’est que je me demande souvent comment se passerait la vraie vie avec des vrais Pokémon. Ils finiraient par se révolter, et, à mon avis, on ne ferait pas de vieux os. Enfin, j’essaierai d’en parler à quelqu’un, parce que sinon je dormirai mal la nuit prochaine aussi. Et comme c’est un sujet pas très sérieux et qu’on risque de me rembarrer, je vais prévoir un autre sujet de conversation par-dessus. Comme par exemple l’hypothèse selon laquelle l’incendie du lycée serait en réalité dû à une bombe. Je suis géniale.

La cloche sonne. Mollement, je range mes affaires. En traînant des pieds, je me retrouve au parc, comme ça, par hasard. J’ai suivi une fille de ma classe sans faire exprès en fait ! Presque mécaniquement, je lui attrape le bras.

« Excuse-moi. Tu penses que c’est possible de fabriquer des vrais Pokémon ? Et après, ils se révolteront ? »

La fille est ahurie. Et puis après, elle rigole. Je pousse un soupir. Au moins je ne l’ai pas fâchée. Il arrive que les gens, quand je leur parle, ils me répondent que je suis débile, et que je devrais arrêter de parler de trucs de gamins. Mais je n’y peux rien si c’est ça, là, maintenant, qui me perturbe, d’abord !

« Si tu veux mon avis, t’es tranquille pour un moment avec ça. Y’a pas de problèmes. Donc tu peux oublier. »

Puis elle tourne les talons après m’avoir dit au revoir. Et moi je suis plantée là. Il y a un tas de lycéens qui passent. Après tout, c’est la fin des cours. Mon cartable à la main, je me remets en marche, plus sereine. Et je me cogne contre quelque chose. Cette sensation m’est connue ! Je lève les yeux vers Jeanne, la fille de cette nuit. Ouh. J’espère qu’elle ne m’a pas entendue. En y repensant, c’était vraiment débile.


HRP:
 


Dernière édition par Miyo Tenma le Mar 10 Déc 2013 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 12 Nov 2013 - 22:54

Je me sentais inexorablement piquer du nez sur mon cahier. Le cours d’histoire-géographie était loin d’être animé, et la voix du professeur était comme une berceuse apaisante, il n’en fallait pas moins pour que je manque de m’envoler au pays des songes.

Hier soir, tourmentée par une faim terrible, j’étais sortie du dortoir pour aller m’improviser un casse croûte. Plus jamais je ne sauterai le dîner, même les pires maux de ventres ne me feraient pas reproduire cette erreur, c’était une promesse, car la sensation d’un ventre vide était vraiment des plus terribles pour moi, le ventre sur patte.

Pendant cette escapade nocturne, j’avais rencontré Miyo en pleine crise de somnambulisme, puis nous nous étions fait attraper par un surveillant et avions été punies. Après cela, je m’étais endormie comme un bébé, mais pour bien peu de temps, le réveil m’ayant vite sorti de mon sommeil. De plus, le jeudi étant loin d’être ma journée préférée, devant subir des matières honnis tel que les mathématiques et la physique chimie, je m’étais levée du mauvais pied, et étais convaincue que cette journée n’aurait pas grand intérêt. Et cela c’était avéré tout à fait exact : soporifique à souhait.

Baissant des yeux vitreux vers mon cahier, je le contemplais quelques instants avec la fascination de ceux qui ne sont pas tout à fait dans le monde des vivants, jusqu’à ce que les signes se brouillent et que je sente ma tête pencher à nouveau, comme attirée par la table comme à un aimant. La sonnerie retentit alors, et je regardais bêtement mes camarades s’activer autour de moi. Puis ma conscience revint soudainement à la vie et je secouais vigoureusement la tête, rassemblant mes affaires pour sortir de classe.

D’ordinaire, j’attendais que les couloirs se vident un peu avant de m’y engager, mais il me fallait mon remède magique qui me redonnait instantanément de l’énergie : une briquette de jus d’orange. Je pris donc le chemin du distributeur se situant dans le parc, celui que j’avais eu tellement de mal à trouver dans l’obscurité, la nuit dernière.

J’entendis une petite voix criarde qui ne mettait pas inconnue passer près de moi, mais je n’y prêtai pas grande attention, étant encore dans le gaz, et tant que je n’aurais pas bu mon précieux jus, je n’arriverais pas à me concentrer sur le monde qui m’entoure. J’avançais jusqu’au distributeur, introduisit les pièces qui me permettraient d’obtenir le fruit de mes désirs, puis plantais la paille dans le carton et la portais à ma bouche. La saveur fruitée fondis sur ma langue et le monde fut soudain merveilleux. Je ne pus m’empêcher de soupirer de satisfaction.

Alors que j’allais faire volte face, quelqu’un me percuta et Miyo fit son apparition dans mon champ de vision. Je ne pus m’empêcher de sourire. A croire que somnambule ou non, cette fille ne pouvait s’empêcher d’entrer en collision avec tout ce qui l’entourait.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 19 Nov 2013 - 20:13

En fait, je crois que mon corps fonctionne comme un aimant. Et en fait, il y a du métal dans le corps de Jeanne (et si c’est le cas, il faudra que je pense à la prévenir). C’est la seule explication plausible que je vois au fait que je n’arrête de me cogner contre elle ! Les forces magnétiques de ce monde sont contre nous ! Ou bien elle est au mauvais endroit au mauvais moment. Ou peut-être même que je suis vraiment trop tête en l’air, allez savoir… Quelle que soit la raison, il faut que cela cesse. C’est pour cela que, calmement, je me recule et m’incline devant Jeanne pour m’excuser. Je suis assez fatiguée, et comme je n’ai pas envie de me faire gronder, j’anticipe. Puis, quand je relève les yeux, je constate qu’elle est en train de sourire. Je me serais trompée sur toute la ligne ?

« B’jour. T’as des petits yeux aujourd’hui. »

Puis je remarque son jus d’orange. Encore ?! Je ne peux m’empêcher de pouffer de rire. Vorace, Jeanne la délinquante qui sort la nuit pour manger. Cela dit, c’est vrai que c’est l’heure du goûter. D’un coup d’œil, je repère la machine où Jeanne a sans doute pris sa boisson. Je lui attrape la manche et commence à la tirer vers cette machine. Il faut que je lui parle. Et que je prenne un goûter, sinon je vais finir par tomber par terre. Je prends des minis cookies. J’adore ces cochonneries ! C’est absolument horrible pour le corps, c’est mauvais pour la santé, mais je m’en fiche, j’ai besoin de sucre. DU SUCRE. J’ai parfois l’impression d’être droguée au sucre. Mais quand je suis en face d’une boulette de riz, par exemple (et pour jouer dans le cliché), cette impression disparait.

Je mange mes biscuits. Entre temps, je me suis assise sur un banc. Je regarde le ciel, mais mes yeux piquent. Je baille. Puis je tapote la place à côté de moi pour inviter Jeanne à me rejoindre. J’ai quelque chose à lui demander. Pas si elle a bien dormi, non… Vu l’air de zombie qu’on a toutes les deux, je pense qu’on a connu mieux. En réalité, c’est autre chose.

« T’as déjà été collée, toi ? Tu sais ce qu’on va nous faire ? »

Je demande à simple titre informatif. Parce qu’à ce propos, je suis entièrement sereine. Rien de mal ne pourra arriver, ça n’est qu’une colle. Même si je ne sais pas ce qui la constituera. Peut-être que c’est la fatigue qui me fait penser comme ça… Les mains posées sur mes yeux pour étouffer la lumière du soleil le plus possible, je murmure :

« Au fait, tu verras avec ton médecin si t’as pas du métal dans ton corps… »

Et ensuite. Bah. Je crois que j’ai sombré dans un demi-sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 20 Nov 2013 - 14:12

Le matin même de cette journée, Tsukia s’était levée en retard, elle dormait s bien ! elle ne s’était pourtant pas couchée tard, mais vous savez il y a des jours avec et des jours sans. Et ce jour était sans. Sans Motivation particulière, sans énergie, sans raisonnement fiable. Elle était juste bien dans son lit. Alors autant vous dire que ce fut la panique quand elle vit que les cours allaient commencer dans à peine vingt minutes. Large pour certains, trop court pour elle, car elle aimait avoir le temps de se réveiller, d’émerger, et de déjeuner, sans parler de la douche, les habits, et le minimum de paraître qu’elle aimait donner en public. En gros, ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle aimait être coquette. Rien de plus, et rien d’étrange à cet âge.

Elle pouvait être déjà contente de son teint de porcelaine parfait, sans aucun impact dû à l’acné. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde (ni du miens à cette époque… note de « l’auteur » xP).

Bref, elle courut aussi vite qu’elle le pouvait pour arriver juste à temps en cours (elle avait zappé l’étape petit déjeuner, et prendre le temps de se « soigner »). Elle est arrivée les cheveux en bataille, un jean slim à trou qu’elle avait sous la main, un t shirt trop grand blanc avec une ancre (en espérant que ce n’était pas celui de son coloc… elle ne se souvenait pas avoir acheté ça… après elle ne se souvenait de pas grand-chose…), et une veste en laine crème, à capuche et manche courte.

Elle avait aussi mis une paire de converse (à la va vite) rose fluo et noir. L’ensemble paraît correct, mais bon, il ne faut pas regarder sa tête.

On passe les épisodes ennuyeux de tout le détail de chaque cours, à l’exception du dernier, le fameux tant attendu que tout le monde souhaite : le dernier cours de la journée.

Les cours n’ont rien de passionnants, ils sont redondants, monotones, et les acteurs qui sont sensés l’animer sont tout aussi zombifiés. Quel ennuie que de devoir lutter contre l’envie de sortir pour dormir dans l’herbe au soleil, ou laisser ses doigts s’exprimer sur une toile, ou feuille vierge.

Ah si seulement elle le pouvait !

Mais bon, pas majeur, vaccinée, mais pas encore pleinement responsable. Une simple gamine lycéenne de 17 ans.

La cloche sonne. Enfin la fin des cours. Elle range ses affaires à vive allure, pour une fois qu’elle a de l’énergie pour quelque chose (le quelque chose ne concerne pas les cours, pour tout le reste ça va super bien… ça a un effet soporifique l’école…).

Elle n’a qu’une idée en tête, profitée du soleil au parc. Se poser, se détendre, respirer enfin après cette journée ennuyeuse et stressante.
Une fois au parc elle s’assit sur un banc, posant son sac à côté d’elle. Elle ferma les yeux, inspira une grande bouffée d’air pur. Ou presque.
Le calme plat, tant attendu.

Bien entendu ce fut de courte durée.

En effet, deux jeunes filles s’assirent à côté d’elle. Pourtant elle était loin d’être invisible. Ou alors elles étaient ailleurs. Elle allait prendre ses affaires pur se mettre ailleurs, et ne pas à entendre tout leur potins, mais la brune aux longs cheveux demanda à l’autre


« T’as déjà été collée, toi ? Tu sais ce qu’on va nous faire ? »

*pense : ça commence fort pour un début d’année !*

« Au fait, tu verras avec ton médecin si t’as pas du métal dans ton corps… »

*pense : alors elle, elle est space !!! O.O*

Là elle allait partir quand en jetant un regard furtif elle vit une fille de sa classe.

*pense : Jeanne ? o.O*

Elle devait vraiment tirer une sale tête. Elle les dévisageait. Il faut dire que la discussion, et imaginer Jeanne muter en une espèce de transformers c’était étrange. Elle n’y comprenait absolument rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 20 Nov 2013 - 18:56

Étonnamment, Miyo s’incline devant moi pour s’excuser. Pas que je pensais qu’elle était une personne irrespectueuse envers les autres, après tout, c’est une japonaise, mais j’avais pu remarquer hier, ou plutôt ce matin très tôt, qu’elle était assez familière, autant au niveau de ses gestes que de ses mots. Comme la manière qu’elle avait eue de s’accrocher à la manche de mon gilet par exemple. En parlant de ça, celui ci était définitivement déformé, mais étant déjà informe et pelucheux de base, on ne pouvait pas dire que cela changeait grand-chose.

- B’jour, me salue t-elle. T’as des petits yeux aujourd’hui.

Cette remarque me fais hausser les sourcils, car question cernes, elle me bat largement.

- On ne peut pas dire que tu sois dans un meilleur état, lui fais-je remarquer, un sourire en coin aux lèvres.

Mais elle remarque alors la briquette que je tiens à la main, et se met à ricaner bêtement.
Mon sourire disparaît bien vite et je sens mes joues prendre une teinte rouge sans pouvoir rien faire pour empêcher ce phénomène. Je dois avoir l’air maligne, à passer pour une vorace …
J’essaie tant bien que mal de reprendre l’expression renfrognée qui m’est coutumière, mais avec ce maudit rougissement, je ne dois pas être le moins du monde convaincante …

Heureusement Miyo n’a pas remarqué mon trouble ou bien elle a choisi de ne pas faire de remarques à ce sujet, ce qui m’arrange bien … J’ai du lui donner des idées de goûters, car elle m’attrape par la manche et me tire jusqu’au distributeur.

Je la laisse faire, un peu blasée de me voir traîner de cette manière sur plusieurs mètres. S’agripper à la manche des gens serait une de ses manies ? Elle s’achète des biscuits puis va s’asseoir sur un banc proche, où une personne est déjà installée au bout de celui-ci, une fille de ma classe si je ne me trompe pas. Miyo ne semble pas l’avoir remarqué, fatiguée comme elle l’est, j’imagine que cela n’a rien d’étonnant.

Elle commence à manger ses gâteaux, puis tapote le siège pour m’inciter à m’y asseoir.
Je la fixe quelque instant, me demandant si, au vu de sa gestuelle, elle ne me prendrait pas par hasard pour un chiot ou un enfant. De nous deux, c’est elle qui y ressemble ! Mais bien évidemment, elle ne semble se rendre compte de rien, elle doit se comporter ainsi avec tout le monde … Je m’assois donc à ses côtés, sortant une barre de chocolat de mon sac et commence à engloutir celle-ci.

- T’as déjà été collée, toi ? Tu sais ce qu’on va nous faire ? interroge Miyo.

J’avale ma bouchée de chocolat et laisse planer un silence songeur quelques instants.

- A vrai dire, non, je n’ai jamais été collée. Mais j’imagine que ce ne doit pas être bien terrible. Un travail à faire, ou au pire du nettoyage …

- Au fait, reprend t-elle. Tu verras avec ton médecin si t’as pas du métal dans ton corps…

Ensuite elle semble s’endormir à moitié en bavant sur mon épaule.
Je la fixe quelque instant, le visage inexpressif, tentant vainement de comprendre où elle voulait en venir avec cette étrange réflexion. Au bout de quelques instants de réflexions, je laisse tomber, me rendant à cette évidence : le cerveau de Miyo Tenma est un mystère insondable.
Apparemment, la théorie que je m’étais faite selon laquelle ses étranges délires avaient étés causés par sa crise de somnambulisme ne tenait pas la route. A moins qu’il ne s’agisse de la fatigue mais j’avais un pressentiment qui me disait le contraire : elle était toujours ainsi.

Tournant la tête, je croise alors le regard de notre voisine. Celle-ci nous dévisage avec une expression d’incrédulité des plus représentatives. Il semblerait qu’elle ait entendu la réflexion de Miyo, et je peux tout à fait comprendre sa perplexité.

J’hausse un peu les épaules, comme pour lui signifier que je ne comprends pas plus qu’elle, ce qui a pour effet de faire dodeliner la tête de la brune. Elle semble avoir un brusque regain de vigueur, secouant la tête, et battant des cils, mais quelques secondes plus tard elle sombre à nouveau.
Et tout d’un coup, je me rends compte de l’image que l’on doit donner. Miyo, son paquet de biscuit sur les genoux, piquant du nez sur mon épaule et moi, une briquette de jus de fruit dans une main, une barre de chocolat dans l’autre. Il ne manquerait plus qu’il m’en reste autour de la bouche et le portrait aurait été parfait.

Oui : parfaitement ridicule.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jeanne Duval le Jeu 21 Nov 2013 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 20 Nov 2013 - 23:33

Oh, Jeanne n’a jamais été collée elle non plus. Cool, je serais pas toute seule. Enfin, « cool », c’est une manière de parler. Parce que je ne suis pas sûre que tout le monde apprécie l’idée de se prendre une retenue où on doit copier des trucs ou bien ramasser des feuilles, que sais-je ! Mais bon. Certaines personnes aiment peut-être ça. Peut-être qu’elles ont des clubs consacrées à ces activités. Et peut-être même que quand elles deviennent accro, il y a des réunions des ramasseurs de feuilles anonymes ! Le monde est décidément plein de mystères. Un jour, je découvrirai ce qui se trame dans l’ombre de notre école, j’en fais le serment.

Et après j’ai fermé les yeux. D’ailleurs, je dors plutôt bien. Profondément. Je me sens sereine. Et j’ai besoin de récupérer, alors qu’on ne vienne pas me déranger ! D’ailleurs, ça ne se fait pas d’embêter une personne endormie. Alors quand papa m’a secouée, j’ai rapidement cligné des yeux, marmonné un « Laisse-moi tranquille… » avant de sombrer à nouveau dans le sommeil. Et j’ai l’étrange sentiment d’avoir été surveillée pendant tout le temps que j’ai dormi. Ceci n’est PAS poli, voyons ! Même si j’avoue que je serais capable de le faire, si quelque chose est intéressant à voir, fufu. Oh attendez. Je suis intéressante ?! J’ouvre de grands yeux.

Ok. J’ai dormi sur l’épaule de Jeanne. J’ai même un peu bavé dessus. Le plus discrètement possible, j’essaie d’essuyer mon ADN baveux au moyen d’un petit bout de ma manche. Je m’en fous, ce pull ira à la machine à laver demain, c’est tout. Pendant que je m’active, mais discrètement quand même, je remarque que Jeanne est légèrement orientée vers une autre personne. Je jette un coup d’œil. LA ! Il y a quelqu’un ! Ma vue me jouerait-elle des tours ? Ça voudrait dire que je ne l’ai pas vue tout à l’heure ? Ou bien qu’elle s’est mise là quand je dormais… Énigmatique, tout ça. Je décide d’éclairer ma propre lanterne parce que je suis autonome et que j’ai pas besoin des autres, non mais.

« Bonjour ! Ça va ? Tu es arrivée quand je dormais ? »

Je ne trouve rien d’autre à dire. Et vu sa tête, je crois qu’elle s’en fiche. Je ne sais même pas si elle m’a écoutée. Elle a l’air un peu choquée, les yeux rivés sur Jeanne. Peut-être qu’elles se connaissent. Quoiqu’il en soit, chose étonnante, je me sens vraiment requinquée par ma micro-sieste ! C’est génial ! Enfin. Même si je suis parfaitement réveillée maintenant, je me blottis quand même contre Jeanne. Elle est confortable. J’ai l’impression d’avoir une maman. En plus, ma maman était française. Mais oublions tout ça. Je manque à ma politesse légendaire, reconnue de par le monde entier (c’est ironique) !

« Je m’appelle Miyo. Et je suis fatiguée. Enchantée. »

Je lance ça un peu n’importe comment, un peu comme un cheveu sur la soupe, et sans même regarder l’autre fille, mais que voulez-vous. Dans la position que j’ai adoptée, je ne peux pas la voir. Tant pis. Je continue de grignoter. Maintenant j’ai soif, et j’ai pas envie de me lever pour retourner au distributeur… Alors je lorgne à moitié sur le jus de fruits de Jeanne. Sans faire exprès, c’est mes yeux qui regardent tous seuls.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Jeu 21 Nov 2013 - 14:16

Jeudi, Tessa déteste le jeudi, il reste encore une journée entière avant le week-end et cette journée lui semble toujours beaucoup plus longue que les autres. Surtout qu’elle n’est pas fan des matières de la journée. Quoique le dernier cours lui plaisait bien plus que ceux de la matinée. Il est toujours intéressant de connaitre le passé et les pays du monde.

En regardant ses camarades autour d’elle, elle se rendit compte que la moitié attendait avec impatience la sonnerie de fin de cours et les autres somnolaient. La sonnerie, tant attendue, résonna enfin. Tessa rangea rapidement ses affaires et sorti de la classe en même temps que les autres élèves. En se dirigeant lentement vers le parc, elle vérifia ses messages sur son portable.

Avec étonnement, elle constata que son grand-frère, Will, lui avait envoyé un sms. Etonnant vu qu’il était toujours très occupé.

~ Hi sis, j’ai déjà prévenu les parents, vous allez avoir de la visite très bientôt ! Maintenant que vous habitez au Japon, je vais pouvoir prendre des vacances au soleil sans me ruiner ! ahahah ~

Tess ne fut, en revanche, pas étonnée du contenu du message. Cela ressemblait tellement à Will de faire ce genre de réflexion. Elle allait lui répondre quand son attention fut attirée par une simple question:

« Excuse-moi. Tu penses que c’est possible de fabriquer des vrais Pokémon ? Et après, ils se révolteront ? »

Tessa regarda autour d’elle pour voir qui avait posé cette question forte intéressante. En effet, elle aimait bien jouer de temps en temps à ces jeux et elle trouvait certains pokémon trop kawaii.

La question émanait d’une petite brune qui semblait être légèrement plus jeune qu’elle. Alors que Tessa allait interroger, l’excentrique percuta une fille de sa classe, Jeanne. Elles allèrent s’asseoir sur un banc, où une autre camarade de classe de Tessa se trouvait.

Avant d’aller les rejoindre pour donner son avis sur la question des pokémon, Tessa prit le temps de répondre rapidement à son frère.

~ Cool, tu me ramèneras mes biscuits préférés ! xoxo ~

Elle se dirigea ensuite vers les filles sur le banc au moment où l’excentrique donnait son nom. Tessa en profita pour ‘s’incruster’ près d’elles.

« Salut ! Désolé de vous déranger mais c’est bien toi qui demandait si il était possible de fabriquer des vrais pokémons ? »

HRP:
 

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Jeu 21 Nov 2013 - 17:59

Elle n’y comprenait pas grand-chose ! Pourquoi la brune aux cheveux long (mais elles sont touuuutes brunes xO !!!!!!) se demandait si Jeanne avait du métal en elle ? Imaginez-vous une Jeanne transformé en Wolverine !! C’est du délire !! Et l’autre serait quoi ? Magneto ?

Toutes ces questions se diffusaient sur le visage de Tsukia, elle n’y comprenait que dalle.

La jeune fille s’endormait même sur Jeanne, qui d’ordinaire paraissait froide et non approchable, là elle se laissait même être utilisée comme coussin.

Jeanne ne semblait as non plus y comprendre grand-chose. Elle haussa les épaules, ce qui fit bouger la tête brune, à la limite de réveiller l’acolyte, qui plus est bavait sur elle.

On avait là une drôle d’image. Après tout Tsukia ne connaissait pas non plus, plus que ça Jeanne, elle était peut être de ce bord là.

La brune marmonnait un « laisse mo tranquille ». Tsukia allait demander à Jeanne si la fille allait bien, mais elle n’eut pas vraiment le temps car au final l’autre se réveilla, tenta de discrètemen s’essuyer le filet de bave restant (pour la discrétion c’était raté) et elle remarqua enfin la présence de Tsukia, en lui disant


« Bonjour ! Ça va ? Tu es arrivée quand je dormais ? »

Le visage montrait clairement de l’incompréhension mais ce serait pire si elle n’apportait pas une réponse à la jeune fille

« Euh… Salut, ça va bien, et toi ? Ça va ?
–court silence- et… euh… J‘étais là quand tu t’es assise… Mais tu… n’as pas l’air dans un état normal… »

Et elle enchaina par une présentation, elle pouvait alors enfin mettre un nom sur ce visage zombifié (et moi aussi, maintenant que les présentations sont enfin faites en RP mouaha.. hm… bref…). Entre temps elle s’était placée de sorte à être à l’aise, sur Jeanne (encore ?! xD), et ne regardait plus Tsukia.

« Je m’appelle Miyo. Et je suis fatiguée. Enchantée. »

« Enchantée Miyo la Fatiguée ! Je crois que je peux me présenter comme Tsukia l’invisible ? –sourire amicale drapeau blanc- ça fait un peu super héros ou chevalier tout ça… »

Les présentations venaient à peine d’être faites, Tsukia allait lancer la question qu’elle se posait depuis qu’elle s’était assise, et Jeanne voulait surement une réponse aussi, mais elle n’eut pas le temps car Tessa (décidemment réunion de 4ème année mouahaha !! ça va en faire des points o.o), une autre fille de sa classe vint pour demander à Miyo

« Salut ! Désolé de vous déranger mais c’est bien toi qui demandait si il était possible de fabriquer des vrais Pokémons ? »

Elle regarda Tessa de la même manière qu’elle avait regardé Miyo : dubtative.

« Euh… vous avez quoi ? Non parce que Miyo dit que Jeanne est pleine de metal et toi les pokémons ? faut qu’on m’explique car j’ai l’impression d’être dans un autre univers !!! »

HRP: Ravie d'être parmis vous =P on devrait s'amuser je pense (et je ne sais pas ce que j'ai avec les X Men mais on peut partir loin xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Ven 22 Nov 2013 - 17:57

Miyo finit par se réveiller. Elle s’aperçoit qu’elle a laissé un peu de salive sur mon épaule, alors elle essaie discrètement de l’essuyer avec sa manche, c'est-à-dire d’une manière pas du tout discrète, et je la regarde faire d’un œil torve.  Miyo, discrète ? Ceci est absolument impossible.

Elle s’aperçoit soudainement de la présence de la fille de ma classe, dont le nom ne me revient plus, et la salue, se présentant et lui demandant depuis quand se trouve t-elle ici dans le même temps. Puis elle s’agrippe de nouveau à mon bras et repose sa tête sur mon épaule. Diable ce que cette fille est collante … Mais je la laisse faire car c’est plutôt mignon, au contraire d’agaçant.

L’autre répond en bafouillant un peu, perplexe, et ajoute que Miyo n’a pas l’air dans un état normal … Cette dernière remarque me fait ricaner car cette fille se berne d’illusions en pensant une telle chose. Elle finit par se présenter sous le nom de Tsukia l’Invisible et semble amusée par ces noms sonnant un peu guerriers. Ce qui m’amène à me demander vaguement quel pourrait être mon surnom dans cette situation. Jeanne la Vorace ? Jeanne la Gloutonne ?

Ça m’amuse un peu de songer à cela, mais j’aperçois Miyo loucher dangereusement sur mon jus d’orange et de la sueur froide coule le long de ma nuque. Je dois faire un choix, et vite, ma boisson court un grave danger … J’avale donc le reste de son contenu en une seule gorgée puis je lance la brique vers la poubelle la plus proche, celle-ci atterrissant miraculeusement à l’intérieur. Avec un raclement de gorge pour me donner contenance, je me cale plus confortablement dans le banc.

Une autre fille de ma classe fait alors son apparition et s’adresse à la brune blottie contre moi.

- Salut ! Désolé de vous déranger mais c’est bien toi qui demandait si il était possible de fabriquer des vrais pokémons ? la questionne t-elle en japonais.

Pourquoi ce genre de réflexions venant de Miyo ne m’étonnait pas ?

Je tourne la tête vers cette dernière, pas impressionnée le moins du monde. Je ne la connais que depuis hier mais j’ai comme l’impression de l’avoir plutôt bien cernée.

- Euh… Vous avez quoi ? Intervient Tsukia, de plus en plus perdue. Non, parce que Miyo dit que Jeanne est pleine de métal, et toi les Pokémons ? Faut qu’on m’explique car j’ai l’impression d’être dans un autre univers !

Moi, je ne prends pas part à la conversation. Je finis ma barre de chocolat en observant tranquillement la situation. C’est bien mieux d’être à la place de spectateur …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Sam 23 Nov 2013 - 18:00

D’un seul coup, nous sommes envahies. Enfin, techniquement, on fait aussi partie des envahisseuses, parce que la fille qui s’appelle Tsukia l’invisible (d’ailleurs c’est bizarre comme nom de famille), elle a dit qu’elle était là depuis le début. Mais je n’étais pas d’humeur à me soucier de ça, voyez-vous… J’étais FATIGUEE. Et là ça va un peu mieux après ma sieste. Même si le fait de voir autant de visages inconnus mélange mes neurones, déjà embrouillés par le sommeil.

Récapitulons. Moi, on sait qui je suis. Ensuite, il y a Jeanne. Même qu’elle est moelleuse. Et qu’on va être collées ensemble, mais ça c’est une autre histoire. Puis il y a Tsukia. Qui nous regarde comme si on était cinglées. Mais, du métal dans le corps, je suis sûre que c’est possible ! Je pince mes lèvres.

« Bien sûr que si, je suis dans mon état normal. Mais qu’est-ce que la normalité ? Tu me rédigeras un essai là-dessus pour la semaine prochaine. »

Suite à cette déclaration, je lui souris. Histoire de bien lui faire comprendre que je plaisantais, parce que devoir lire et corriger une dissertation sur un sujet aussi subjectif que la normalité, très peu pour moi. Donc je me tourne vers la deuxième fille, celle qui vient d’arriver. Enfin, je tourne juste ma tête, en essayant de ne pas coincer mon cou. Je suis sûre que ça ferait mal sinon. J’ignore Tsukia, parce que ce n’est pas bizarre de parler de métal et de pokémons. Jeanne me regarde, les sourcils haussés. Je lui renvoie un regard des plus innocents que j’ai pu trouver dans mon tiroir à yeux. Enfin, je consens à répondre à l’inconnue, dans ma grande mansuétude. Et puis de toute façon, passer du français au japonais en moins de deux, c’est simple.

« C’est bien moi. Parce que tu vois, peut-être que c’est possible. Mais comment ils réagiraient ? Tu joues à Pokémon ? Tu le sais peut-être alors, toi ? Ce serait bizarre. »

Ce qui est sûr, c’est que si les pokémons existaient vraiment, je serais déjà partie explorer le monde. A l’âge de 10 ans, avec tous mes amis, et tout et tout ! Même si je suis bien aussi à Kobe… Oui, j’y suis définitivement très à l’aise. Même si j’ai soif. Jeanne a fini son jus en deux temps trois mouvements, tout à l’heure, et j’ai fait de mon mieux pour faire comme si ça ne m’atteignait pas. Je suis subtile. Tout à fait. Et je n’ai pas l’intention de bouger, malgré le défilé de gens bizarres qui se déroule devant moi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Dim 24 Nov 2013 - 14:39

Tessa fut un peu surprise du regard que lui lança Tsukia, comme pour dire mais de quoi elle cause elle? Impression confirmée par la réplique de cette dernière.

« Euh… vous avez quoi ? Non parce que Miyo dit que Jeanne est pleine de metal et toi les pokémons ? faut qu’on m’explique car j’ai l’impression d’être dans un autre univers !!! »

Tessa allait lui répondre quand Miyo répondit à sa question sur les pokémon:

« C’est bien moi. Parce que tu vois, peut-être que c’est possible. Mais comment ils réagiraient ? Tu joues à Pokémon ? Tu le sais peut-être alors, toi ? Ce serait bizarre. »

Tess réfléchit un instant avant de répondre. Les pokémon sont généralement gentil, donc, pourquoi ils se révolteraient? en plus, même si la technologie avance vite, pourquoi les scientifiques créeraient des pokémon?

"Oui, j'ai jouer à presque tous les jeux! et toi?" sans attendre la réponse à cette question, elle enchaîna: "je pense que c'est bizarre aussi qu'ils se révoltent... ils sont tellement mignons! Mais question importante aussi, pourquoi les scientifiques s'embêteraient à créer des vrais pokémon? ils ont autre chose à faire non?
Et vous, vous en pensez quoi?"
dit-elle pour terminer en se tournant pour regarder les deux autres filles sur le banc. Avec ces drôles de questions, Tessa savait qu'elle risquait de passer pour une fille bizarre mais ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait participer à un tel débat.

hrp:
 

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Lun 25 Nov 2013 - 13:36

Miyo n’avait surement pas compris ce que voulait dire Tsukia en annonçant qu’elle ne semblait pas être dans son état normal.
Effectivement vu l’état physique de celle-ci, les cernes, légèrement pâlichonne (la fatigue ou la faim peut être ?), et ses absence un peu répétitives.

Elle ne pouvait juger si elle se comportait toujours ainsi, vu qu’elle ne la connaissait pas le moins du monde. Elle ne jugeait que la première impression qui émanait de celle-ci.
Par ailleurs Miyo lui dit


« Bien sûr que si, je suis dans mon état normal. Mais qu’est-ce que la normalité ? Tu me rédigeras un essai là-dessus pour la semaine prochaine. »

Puis elle lui sourit. Le visage de Tsukia devint un énoooorme point d’interrogation. Elle sourit en secouant la tête.

« Tu ne m’en voudras pas mais je ne ferais pas ce dit écrit, car je ne suis pas normal non plus… Et puis on s’ennuierait si on était tous pareil !! »

Et c’est surtout qu’elle avait une immense flemme d’écrire un truc qui ne servirait à rien, déjà qu’elle ne prend aucune notes en cours, à cause de cette même flemme, alors faire une écrit philosophique, c’était moyen.

Bref, s’en suivit ensuite une courte discussion entre Miyo et Tessa sur les fameux Pokémons.


« C’est bien moi. Parce que tu vois, peut-être que c’est possible. Mais comment ils réagiraient ? Tu joues à Pokémon ? Tu le sais peut-être alors, toi ? Ce serait bizarre. »

« Oui, j'ai joué à presque tous les jeux! Et toi? Je pense que c'est bizarre aussi qu'ils se révoltent... ils sont tellement mignons! Mais question importante aussi, pourquoi les scientifiques s'embêteraient à créer des vrais Pokémons? Ils ont autre chose à faire non? »

Tsukia était alors spectatrice de cet échange, et quelque part ce n’tait pas plus mal, ça lui permettait d’imaginer la situation.
Mais elle n’eut même pas le temps de poser le décor que Tessa interrogea Jeanne et elle, sur ce qu’elles en pensent.

Tsukia regarda alors Jeanne, d’un air « tu veux répondre en première » mais elle se lança, comme ça c’était affaire réglée, enfin j’entends par là qu’elle aura donné son avis.


« Je pense qu’ils peuvent se révolter, dans le sens où ils sont plusieurs dans une même pokebal. C’est un peu comme une sorte de prison pour eux, donc pourquoi ne pas se venger et nous faire subir pareil ? »

Adjugé vendu. C’était chose faite. Allez savoir comment les autres allaient le prendre ?! Certes ils sont mignons, mais il faut se méfier des apparences.

HRP : Bah en fait moi le Jap’ ça me va, j’ai commencé comme ça, et puis l’anglais elle le parle mais sans plus, et le français ce n’est qu’un début. Donc j’ai déjà commencé en Japonais =).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Lun 25 Nov 2013 - 21:14

J’écoute distraitement la tournure que prend la conversation, une expression ennuyée s’affichant sur mon visage. Moi, j’avais juste suivie Miyo parce qu’elle voulait me parler, je n’avais pas prévue de m’attarder en ces lieux une fois ma boisson finie … Autant dire qu’aboutir sur une telle conversation n’était pas dans mes plans.

Miyo et Tessa-cette fois je me souviens du nom- se lancent dans leur débat, puis la jeune fille nous demande à moi et Tsukia quel est notre avis sur le sujet. Cette dernière me jette un coup d’œil auquel je réponds par un haussement de sourcil. Les Pokémons sont loin d’être un sujet des plus passionnants à mes yeux, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas de Tsukia qui explique volontiers son point de vue.

Seulement, Tessa semble vouloir une réponse, alors je me décide à lui fournir celle-ci. Je pouvais déjà imaginer la réaction de Miyo à la révélation que m’apprêtais à dévoiler. Je déclencherais sûrement une grande horreur. Soupirant, je me décide à lâcher la bombe.

- Je n’en pense pas grand-chose, étant donné que je ne joue pas aux jeux vidéo.

J’allai encore passer pour la bizarre de service, mais c’était la pure vérité et je ne voyais franchement pas l’intérêt de mentir.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jeanne Duval le Mer 27 Nov 2013 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 26 Nov 2013 - 21:35

Me voilà dans une situation improbable. Au milieu d’un débat sur Pokémon (débat dont je serais l’instigatrice ?! IMPOSSIBLE), entourée d’une fille qui, manifestement, connait son sujet, d’une autre qui le connait moins, et de Jeanne. Pour les deux premières, je vais tâcher de faire une réponse générale, même si ce n’est pas une tâche aisée.

« Moi j’ai pas joué à tous les jeux. Mais presque. Et vous savez quoi ? Peut-être aussi qu’ils ont pas envie d’être capturés et entraînés. Peut-être qu’ils veulent être libre. C’est pas une question d’être mignons. Et en plus, il n’y a PAS plusieurs pokémons par pokéball, n’importe quoi ! »

Je ponctue ma déclaration en levant les yeux au ciel. Erreur de débutante que de penser une telle chose des Pokéballs. C’est individuel, voyons. Tout le monde sait ça. Puis je mets mon pull sur moi comme une couverture, me serrant un peu plus contre Jeanne. Et puis je lâche :

« De toute façon, on arrête de parler de ça, parce que Jeanne joue pas aux jeux vidéo, d’abord ! »

Moi ? Capricieuse ? Lunatique ? Ce ne sont que des balivernes. Je ne change pas du tout d’avis comme de chemise. C’est juste que, si je lui ai parlé en premier lieu, c’était pour discuter de cette histoire de colle. Et aussi parce que je me suis un peu cognée contre elle tout à l’heure, mais passons. Mais ai-je vraiment le droit de parler de ça devant des spectatrices aussi peu averties, et –avouons-le–, susceptibles de rapporter à tout plein de gens ? Et pire. Peut-être même qu’elles sont comme des envoyées spéciales de mon papa, qui veut vérifier que je ne fais pas de bêtises. Ouh nooooon. Bon, autant tenter une approche subtile. En chuchotant, s’il vous plait merci.

« Jeanne… On fait comment alors pour tu-sais-quoi ? »

Je mime comme je peux l’affolement, tout en jetant des regards suspicieux aux autres filles. Et oui mesdemoiselles. J’ai vu clair dans votre petit jeu. Vous ne m’aurez pas ainsi. Vous ne connaitrez pas mon secret !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 26 Nov 2013 - 22:56

Tessa attendit les réponses des filles. D'abord Tsukia, qui semblait prendre son courage à deux mains pour parler la première.

« Je pense qu’ils peuvent se révolter, dans le sens où ils sont plusieurs dans une même pokebal. C’est un peu comme une sorte de prison pour eux, donc pourquoi ne pas se venger et nous faire subir pareil ? »

Ensuite, Jeanne, lui répondit:
- Je n’en pense pas grand-chose, étant donné que je ne joue pas aux jeux vidéo.

Tessa fut étonnée par cette dernière réponse, c'était bien la première fois qu'elle entendait que quelqu'un ne jouait pas aux jeux-vidéo. Elle s'exclama alors:

"Tu connais pas les pokémons??"

Elle n'eut pas trop le temps d'enchaîner que Miyo répondait à son tour:

« Moi j’ai pas joué à tous les jeux. Mais presque. Et vous savez quoi ? Peut-être aussi qu’ils ont pas envie d’être capturés et entraînés. Peut-être qu’ils veulent être libre. C’est pas une question d’être mignons. Et en plus, il n’y a PAS plusieurs pokémons par pokéball, n’importe quoi ! »

La jeune fille leva les yeux au ciel avant de se serrer un peu plus contre Jeanne et finir par: « De toute façon, on arrête de parler de ça, parce que Jeanne joue pas aux jeux vidéo, d’abord ! »

Tessa ne savait plus quoi penser, c'était Miyo qui avait lancé le sujet toute à l'heure. Maintenant, cette dernière ne semblait plus vouloir en parler et regardait Tsukia et elle d'un air suspicieux, avant de chuchoter quelque chose à Jeanne. Tessa insista quand même sur le sujet.

"Mais même si on crée des pokémons, qui a dit qu'ils seront capables de créer des pokéball? et pourquoi les capturer et pas les laisser vivre dans la nature comme les animaux?
Quoique vu les personnes bizarres qui peuplent le monde, ils seraient tenté de les apprivoiser et des les enfermer... les pauvres... et si les pokémons commençaient à se mélanger avec les animaux? ça donnerait de drôles de résultats."


Tessa n'attendait pas vraiment de réponse à ses questions. Elle avait un peu l'habitude de divaguer de la sorte en disant tout haut ce qu'elle pensait. Une habitude qu'elle essayait de changer mais sans grand succès.

hrp:
 

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 27 Nov 2013 - 13:31

Elle n’était pas étonnée de la réponse de Jeanne, comparé à Tessa qui était alors choquée comme si elle venait de rencontrer le Père Noël. Tsukia était plutôt rassurée, car elle non pus ne jouait pas, elle avait juste regardé l’anime quand elle était petite, mais c’était tout. Elle avait nettement préféré Yu Gi Ho, mais comme on dit les goûts et les couleurs hein.

Miyo avait raison dans le sens où elle rejoignait son idée d’emprisonnement, ils ne devaient pas vraiment apprécier.

Par contre l’histoire des pokéballs, Tsukia soupira d’un air blasé, car de un le sujet était bizarre, et de deux, dans l’anime ils n’avaient pas de hôte avec 30 000 pokéballs. Dans tout les cas elle s’en fichait.

Ce qui la choqua c’était le caractère lunatique de Miyo. Ou Jeanne ne jouait pas, mais c’était bien Miyo (à en croire Tessa) qui avait lancé ce sujet, qui avait attiré son attention.

Tsukia n’avait rien demandé dans tout les cas, car de base elle était là pour un peu de tranquillité, qui fut vite brisée.

Elle soupira de nouveau, secouant légèrement la tête, les yeux en l’air.


*pense : légèrement schyzo je crois…*

Ce qui confirmait son idée, car Miyo se mt à chuchoter à Jeanne, en la regardant elle, puis Tessa, d’un air accusateur. Mais de quoi ? Allez savoir, elle avait l’air de vivre tellement ailleurs, qu’il était difficile de savoir ce qu’elle allait encore dire.

Etrangement ce fut Tessa qui revenait à la charge comme un rhinocéros qui fonce dans le tas en disant


"Mais même si on crée des Pokémons, qui a dit qu'ils seront capables de créer des pokéballs? Et pourquoi les capturer et pas les laisser vivre dans la nature comme les animaux?
Quoique vu les personnes bizarres qui peuplent le monde, ils seraient tenté de les apprivoiser et des les enfermer... les pauvres... et si les Pokémons commençaient à se mélanger avec les animaux? Ça donnerait de drôles de résultats."


Ces Pokémons commençaient à lui grimper au cerveau, elle dit alors

« Quoi qu’il en soit, ce n’est que fiction, donc il n’y a pas d’inquiétude à ce qu’ils se révoltent. Maintenant je pense que l’association des animaux et des Pokémons peut être étrange, quoi que certains ressemble à des animaux. »

Elle s’étira un peut le dos. Puis sorti une bouteille d’eau (Evian) de son sac, afin de boire une gorgée. Une fois fait elle dit de nouveau

« Et dis toi que l’Homme est une arme auto destructive. Donc je pense qu’ils sont plus heureux dans un jeu et un anime que dans la réalité »

Ou comment plomber l’ambiance, chapitre un.

Elle s’adressa alors à Jeanne en lui demandant


« Tu as pris le cours de dernière heure ? »

Il fallait bien qu’elle rattrape son escapade psychique. Et Jeanne avait l’air assez sérieuse pour suivre le moindre cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 27 Nov 2013 - 14:57

Mais Miyo ne réagit pas du tout comme je l’avais prévu. Au lieu de me regarder avec horreur, ne comprenant pas qu’une personne puisse ne pas jouer aux jeux vidéo, elle répond à Tessa puis décide de changer de sujet puisque je ne m’y intéresse pas. Je la fixe quelque instants avec perplexité. Sa remarque a jetée un léger froid, normal après tout, puisque c’est elle qui a abordé le sujet et qui le laisse tomber aussi vite …

Considérant que celui-ci est clos, elle vient me chuchoter à l’oreille :
- Jeanne… On fait comment alors pour tu-sais-quoi ?

Vu le ton employé, elle considère apparemment cette information comme top secrète. Une information que Tsukia a en vérité déjà en sa possession … Mais Miyo ne semble pas s’apercevoir de ce fait. Plutôt que de perdre du temps et de la salive à lui expliquer ceci, je réponds à sa question en employant le même ton.

- Ne t’en fais pas pour cette histoire. Nous recevrons sans doute un mot dans notre casier pour les horaires de ces colles. Ou bien un surveillant viendra nous en informer. Mais ça se passera très bien, tu verras.

Et je lui tapote la tête, un geste que je regrette aussitôt. Mais c’est sa faute aussi, à me coller et à faire ses grands yeux de chiens battus. Y’a pas idée d’avoir un comportement si trognon.

Tessa, elle, à l’air très surprise que je ne connaisse pas les Pokémons. Persévérante et apparemment intéressée par ce débat, elle tente de continuer la conversation. Je me décide alors à tenter une réponse, puisqu’elle parait si passionnée sur le sujet.

- Difficile d’échapper aux Pokémons, c’est plutôt connu … commençais-je. Mais je n’ai jamais joué à ce jeu, je connais juste le principe. S’il te faut absolument une réponse, je peux te la fournir, j’imagine. De mon point de vue, ce jeu me parait un peu tordu. Comment dire, il y a plein de détails étranges. Comme le fait que les parents laissent leurs enfants voyager à travers tout le pays a à peine dix-douze ans, ou bien encore cette capture intensive des Pokémons. On peut très facilement comparer cela à du braconnage … Et puis les faire se battre entre eux jusqu’à ce qu’ils soient à moitié mort, ça donne vraiment une image terrible, vous ne pensez pas ? Alors même si tout ça est édulcoré par le design, le côté mignon, et par le fait qu’au fond, aucun Pokémon ne  meurt vraiment, je trouve ça un peu … barbare. Voilà. C’est mon avis, mais comme je l’ai dis, je ne m’y connais pas trop …

Tsukia a quand à elle l’air un peu agacée. En même temps, cette fille n’a rien demandé à personne, elle était juste sur son banc, peinarde, et nous sommes arrivées. Elle répond à Miyo d’un ton assez acerbe, et je trouve sa vision du monde un peu pessimiste. Mais la mienne l’est sans doute encore plus … Ensuite, elle me demande si j’ai les cours de la dernière heure.

- Oui, Pourquoi ? Tu aurais besoin de les emprunter ?

J’avais beau avoir piqué du nez tout le long du cours, j’étais passé en mode automatique et l'avais écrit mot pour mot. Ou plutôt, caractère pour caractère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Dim 1 Déc 2013 - 11:38

J’ai provoqué un débat sur Pokémon. Malgré mon intervention précédente pour y mettre fin avant que ça ne dégénère, tout le monde y va de son avis. Personnellement, dans toute cette histoire, il n’y a qu’à la dernière fille que je pourrais répondre. Parce que Tsukia et Jeanne sont trop sérieuses. Et puis, voyez-vous, je sais être sérieuse, mais pas quand je manque de sommeil. Alors je vais les laisser blablater.

« J’aimerai bien les voir se mélanger aux vrais animaux, ça créerait de plus en plus de nouveaux pokémon, et peut-être que cette fois ils ressembleraient à quelque chose, comparé à ceux des dernières générations. »

Dans ma tête, j’imagine un mélange entre un chaton et un panda qui ferait un pokémon trop mignon. Et puis de toute façon, ça n’est, en effet, qu’une fiction. Pas de quoi intéresser des grands comme elles trois. Je suis sûre qu’elles pensent que je suis une gamine. Impression confirmée quand Jeanne me tapote la tête. Je suis tentée d’aboyer, juste pour rigoler, mais ce serait bizarre. Elle n’a fait ça que dans le but de me rassurer par rapport à notre heure de colle !

La conversation dévie sur les cours des quatrièmes années. J’écoute à moitié, parce que ça ne me concerne pas vraiment. Mais juste entendre ces voix, là, ça m’empêche de sombrer à nouveau. J’étouffe un bâillement avant d’étirer mes jambes, puis je me lève pour prendre à boire au distributeur. Une briquette de chocolat au lait froid. C’est trop boooooon ! Mais le lait fraise c’est bien aussi. Et puis je reviens à ma place. Je pince mes lèvres quand, en me rasseyant, je constate que malgré le court laps de temps qu’a duré mon absence, ma place a refroidi. Tant pis, elle se réchauffera encore. D’un œil distrait, j’observe les autres. Et aussi tous les gens qui passent dans le parc.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Lun 2 Déc 2013 - 10:51

Tessa avait enfin réussi à avoir les avis de tous le monde, pour changer un peu se dit-elle. Même si les avis de Tsukia et Jeanne semblait un peu triste. L'avis de Tsukia n'était pas très optimiste.
Concernant celui de Jeanne, elle ne pouvait pas dire qu'elle était pas d'accord. Quand on y réfléchissait, c'est vrai qu'il était étrange de laisser des gamins de 12 ans partir explorer le monde. Et cruel de capturer des pokémons et les forcer à se battre.

"C'est vrai que ça serait cruel en vrai de les faire se battre et les priver de leur liberté..."

Tessa ne se sentait pas très bien suite aux avis de Jeanne et Tsukia. Elle se sentit, tout à coup, déprimée. Heureusement, Miyo changea son humeur assez vite en disant:

« J’aimerai bien les voir se mélanger aux vrais animaux, ça créerait de plus en plus de nouveaux pokémon, et peut-être que cette fois ils ressembleraient à quelque chose, comparé à ceux des dernières générations. »

Tessa ne put qu’approuver la partie sur le fait que les pokémons des dernières générations ne ressemblaient pas à grand chose. En plus, les concepteurs ne se cassaient même plus la tête à trouver des noms originaux.

*"Enfin quand on y réfléchit, ils prennent déjà exemple sur les vrai animaux pour créer de nouveaux pokémons."*

Plongée, une fois de plus, dans ses propres pensées, elle ne prit pas part à la conversation sur la dernière heure de cours. Pendant ce temps-là, Miyo partit en direction du distributeur. Cette dernière revint assez rapidement mais semblait distraite.
Tessa décida qu'il était temps pour elle de s'éclipser. Vu que les 4ème années semblaient vouloir changer de sujet et que Miyo était à moitié comateuse.

"Je vous laisse! Merci pour vos avis. A demain!

Elle dit ajouta quand même pour Miyo: "J'ai oublié de me présenter, je m'appelle Tessa. Ravie de t'avoir rencontrée."

Sur ces mots, elle se dirigea vers les dortoirs.

HRP:
 

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Lun 2 Déc 2013 - 11:02

Elle avait sûrement lancé un froid à la conversation avec sa réflexion pessimiste. Mais partageait l’avis de Jeanne, car quand on y réfléchit, c’est barbare. Mais ça restait « joliment fait » et il était vrai qu’ils étaient mignons, elle ne dirait sûrement pas le contraire.

Elle était même peinée quand un d’eux se faisait méchamment blesser. Mais bon, c’étai le but.

Au final Miyo repris le file sur les Pokémons

« J’aimerai bien les voir se mélanger aux vrais animaux, ça créerait de plus en plus de nouveaux Pokémons, et peut-être que cette fois ils ressembleraient à quelque chose, comparé à ceux des dernières générations. »

Et là aussi elle avait raison, même dans la réalité, ce serait une espèce à mériter beaucoup de câlin. Un Loup croisé Ours ? Mignon, mais un canard lézard, c’était vraiment étrange.

Elle laissait Miyo et Tessa discuter de Pokémons, bien qu’elle avait du mal à cerner Miyo car un coup c’était blanc puis d’un coup d’un seul paf c’était noir. Il fallait s’accrocher avec elle.

Jeanne répondit à sa précédente question, de niveau scolaire.

« Oui, Pourquoi ? Tu aurais besoin de les emprunter ? »

« Et bien en fait, j’étais un eu dans la lune, et tu me parais fiable en cours… du coup si ça ne t’embête pas que je t’emprunte tes notes pour y recopier ? »

Entre temps Miyo s’était « baladé » entre le banc et le distributeur.
En la regardant Tsukia sourit et pensa


*pense : cette fille est un ventre sur pattes c’est énorme !!*

Mais Tessa ne semblait plus trop à son aise, surement à cause de Tsukia qui avait le don de refroidir l’ambiance quand celle-ci est agacée. Non pas que la présence des tris autres la gène au contraire, mais de quoi parler ? car apparemment Miyo ne s’intéressait qu’à ce que Jeanne souhaitait.. D’ailleurs il lui fallait poser LA question

« Désolée ça va paraître étrange, mais, vous êtes ensemble ? »

Tsukia était douée pour mettre les pieds dans le plat, ça ne sera pas la première fois au moins.

Mais au même moment Tessa annonce qu’elle s’éclipse. Là c’était le pompon car Tsukia s’en voulait, elle se disait que c’était de sa faute.

De ce fait, et vu qu’elle n’était pas encore partie bien loin, Tsukia mis ses deux mains de part et d’autre de sa bouche et hurla


« Tessa revient !!! Promis je serai plus pessimiste !!! »

Culpabilité quand tu nous tiens. elle disait ça comme si elle la connaissait bien... du Tsukia tout cracher

HRP : ah bah non parts pas !!!!
Bon si ça vous va pas dites moi =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Lun 2 Déc 2013 - 22:34

J’avais comme l’impression que mon intervention avait elle aussi jeté un léger froid. A en voir la réaction de Tessa, j’avais vu juste : elle répondit qu’elle était d’accord avec moi mais paraissait un peu déprimée. Je décidais alors de ne plus intervenir. Elle semblait vouloir l’avis de tout le monde, je lui avais donc donné le mien, mais c’était tout pour aujourd’hui. Pas envie de passer pour la rabat-joie de service une fois encore. Sortant une nouvelle barre de chocolat, je ne portais plus qu’une attention discrète à leur discussion, décidant plutôt de me concentrer sur Tsukia qui semblait avoir besoin de mes notes.

- Et bien en fait, j’étais un peu dans la lune, et tu me parais fiable en cours… Du coup si ça ne t’embête pas que je t’emprunte tes notes pour y recopier ?, me demanda t-elle.

Lui prêter mes notes ne me posait aucun problème, je lui répondis donc à l’affirmative :
- Pas de problème, du moment que tu me les rends avant le prochain contrôle.

Tessa pris alors la poudre d’escampette. Nul doute que nos pessimistes avis avaient bien refroidi ses ardeurs. Mais Tsukia se mit à lui hurler avec vigueur de revenir et je me figeais sur place, surprise. Cette fille paraissait très calme mais tout d’un coup, je n’avais plus du tout la même impression à son propos … Un instant plus tard, elle me posait une question auquel je ne m’attendais pas le moins du monde.

- Désolée ça va paraître étrange, mais, vous êtes ensemble ?, demanda t-elle.

Cette question était si saugrenue qu’il me fallu quelques instants pour comprendre où elle voulait en venir. Bien sûr. Miyo n’arrêtait pas de me coller depuis que nous nous étions assise sur ce banc. Celle –ci, qui quelques instants plus tôt semblait sur le point de sombrer à nouveau dans le coma était tout d’un coup tout à fait éveillée.

Je revenais à Tsukia, la scrutant du regard. Avec le chocolat que je devais sans l’ombre d’un doute avoir au coin des lèvres, cela devait être du plus bel effet. Cette fille était donc une de ses petites dindes qui jugeaient les gens de cette manière ? Ou bien demandait t-elle cela par simple curiosité ? Ne perdant pas de temps en réflexion inutile, je mettais les pieds dans le plat : j’aurai ma réponse bien assez tôt.

- Et si c’était le cas, je peux savoir en quoi cela te concernerait ? , lui répondis-je agressivement.

A rétorquer ainsi, elle risquait de se méprendre, mais ma bouche s’était exprimée de son plein gré.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 3 Déc 2013 - 18:05

La conversation s’était bien refroidie. Comment dire… On se les caille, d’un coup ! Ouais, je sais, c’est une mauvaise blague. Mais je crois qu’à cause de ça, Tessa est partie. Elle m’a quand même dit son nom avant, mais elle est partie. Dommage, pour une fois que j’avais trouvé quelqu’un pour parler de Pokémon ! En plus son avis il est intéressant et tout ! C’était bien ! Hélas toutes les bonnes choses ont une fin. Elle a fui, la traitresse, et elle m’a abandonnée avec deux élèves de quatrième année qui vont discuter de leurs cours que je ne connais PAS. Tsukia la rappelle, mais je ne sais pas si cette technique fonctionnera.

Alors je me contente de terminer mon goûter. Je fais de mon mieux pour ignorer tout ce qui se dit sur leur travail, à côté de moi, mais une phrase, qui somme toute pourrait-être banale, me fait sursauter.

« Désolée ça va paraître étrange, mais, vous êtes ensemble ? »

Ha. Hahaha. Hahahahaha. Voilà ce qu’il se passe dans ma tête à ce moment-là. Je crois que mon cerveau a surchauffé, ou peut-être même qu’il a implosé. Ce serait bien, ça voudrait dire que j’ai pas cours demain. Bah oui, un élève dans un cas de santé aussi critique doit garder le lit. Et la Nintendo DS aussi, si vous voulez mon avis. Pendant que je fixe Tsukia d’un air ahuri, le rouge aux joues, Jeanne intervient. Certes, ça ne la concerne pas. Mais je ne comprends pas que des gens puissent penser à ça. C’est parce que j’agis bizarrement ? Tentant de reprendre contenance, j’ouvre la bouche et bégaie :

« M… Mais non, mais… Jeanne c’est… C’est ma maman, un peu… »

Ouais bon ok. C’est peut-être un ramassis de conneries, à vos yeux. Mais moi je le vois comme ça. Et puis honnêtement, vous me voyez sortir avec quelqu’un ? Le pauvre risquerait de s’enfuir en courant ! Elle est bizarre Tsukia, quand même. Cela dit, les japonais n’ont pas l’habitude de voir des gens se faire des câlins. Alors qu’il parait qu’en Amérique c’est normal. Et puis moi, ben, j’ai l’habitude en fait. Je fais des câlins à ma famille, c’est pour ça. Mais je suis pas une gamine, ok ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 3 Déc 2013 - 19:26

Tessa avait eu le temps de faire quelques pas que les autres remarquèrent qu'elle partait. Oui, après que Tsukia cria après elle en disant qu'elle serait moins pessimiste. Tessa s'arrêta donc un moment pour réfléchir.

*"Je les rejoins ou pas?"* elle se retourna pour mieux analyser la situation. L'atmosphère sur le banc semblait être passée de glacial à électrique d'un coup.

Elle prit rapidement la décision de rejoindre les filles, et en se rapprochant  elle put constater que Miyo avait changé de couleur.

« M… Mais non, mais… Jeanne c’est… C’est ma maman, un peu… »

Tessa, même si elle trouvait la phrase de Miyo étrange, prit la parole pour connaitre le fin mot de l'histoire:

"Finalement, je vais rester un peu plus longtemps avec vous... dites, c'est une idée ou c'est tendu d'un coup? Il se passe quoi?"

HRP:
 

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 3 Déc 2013 - 21:38

Vous savez quand quelqu’un de complètement sec, ou plutôt rond comme un ballon ? Ou encore bourré, se doit de rentrer chez lui sans faire le moindre bruit, et que cette tentative échoue tout simplement ?

Et bien c’était exactement ce qui venait de se passer. Cette question dirons nous « amicale » et juste par curiosité, vira à… comment dire ? Quelque chose de pas du tout du tout agréable. Comme si (en fin non pas comme ci vu que c’est le cas) Tsukia avait mis les pieds dans le plat.

Il y eut d’abord se vent glacial, se silence à en réveiller un mort, et cette tension environnante si puissante que des poteaux électriques pouvaient se fournir gratuitement grâce à leurs ondes.

Jeanne la regardait, chocolat au coin de la lèvre. Sans oublier Miyo qui la regardait d’un air complètement abasourdi par ce qu’elle venait d’entendre, le rouge était apparu sur ses joues.

Jeanne devint alors agressive


« Et si c’était le cas, je peux savoir en quoi cela te concernerait ? »

La tête de Tsukia ? un truc de ce genre là : (O.O)’
Miyo qui poursuivit en bégayant


« M… Mais non, mais… Jeanne c’est… C’est ma maman, un peu… »

Et Miss Tessa qui réapparaissait pile au « bon » moment avec THE phrase

« Finalement, je vais rester un peu plus longtemps avec vous... dites, c'est une idée ou c'est tendu d'un coup? Il se passe quoi ? »

Tsukia se racla la gorge, (toujours avec cette tête là -> (O.O)’ )

« Euh… Non mais je posais ça comme ça, je n’ai rien contre hein ! –agite doucement les mains à la « posez vos aaaarmes » - C’est juste que je ne t’ai pas vu te laisser approcher si facilement par les autres, donc en fait… c’était juste… comme ça… je ne pensais pas à mal… »

Long silence d’une minute (c’est toujours très long dans ce genre de moment).


« Vous êtes de bonnes amies c’est tout, je ne voulais pas te vexer
–s’adressant précisément à Jeanne. Elle regarde Miyo- Désolée de la méprise… -S’adresse à Tessa- J’ai juste mis les pieds dans le plat dans une zone où il ne fallait pas s’aventurer… »

Nouveau vent polaire…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mar 3 Déc 2013 - 23:37

Alors que je m’énerve, Miyo devient, elle, toute rouge d’embarras et je la dévisage quelque instants avec intérêt. Je l’avais jusqu’à maintenant considéré comme un être asexué, mais évidemment le sujet qu’avait abordé Tsukia avait changé la donne et me dévoilé un aspect inédit de Miyo Tenma. Ne la connaissant que depuis hier, je devrais sans doute aller de découverte en découverte ...

- M… Mais non, mais… Jeanne c’est… C’est ma maman, un peu …, bégaye t-elle.

C’est donc de cette manière qu’elle me voit. Je trouve ça plutôt surprenant, l’idée me parait même légèrement repoussante, car j’ai horreur des enfants, cela étant du en partie à mon charmant petit frère. Mais si les enfants étaient tous aussi mignons que Miyo il était possible que je révise mon avis sur le sujet …

Tsukia semblait quelque peu prise au dépourvu par mon agressive réplique et celle de Miyo en rajouta une couche, la faisant sombrer dans son affolement.  Elle vient apparemment de se rendre compte qu’elle a foncé un peu trop vite dans un sujet qui demandait plus de précaution qu’il n’y paraissait. Et Tessa, qui a apparemment choisi de suivre l’injonction de Tsukia, arrive à notre hauteur et rajoute son point de vue sur la situation, achevant un peu plus cette dernière dans son trouble.

- Finalement, je vais rester un peu plus longtemps avec vous... dites, c'est une idée ou c'est tendu d'un coup? Il se passe quoi ?, demande t-elle.

Tsukia paraissait complètement surprise par cette situation qu’elle avait malencontreusement provoqué, et ne semblait plus savoir s’en dépêtré.

- Euh… Non mais je posais ça comme ça, je n’ai rien contre hein ! Affirme t-elle en agitant les mains en signe d’apaisement. C’est juste que je ne t’ai pas vu te laisser approcher si facilement par les autres, donc en fait… C’était juste… comme ça… Je ne pensais pas à mal…

Avec tout ça, c’est moi qui va passer pour l’homophobe de service ... Allons bon. Tout le monde se tait, attendant la suite de son plaidoyer, et elle doit se sentir bien solitaire dans ce silence glacial.

- Vous êtes de bonnes amies c’est tout, je ne voulais pas te vexer. Désolée de la méprise… J’ai juste mis les pieds dans le plat dans une zone où il ne fallait pas s’aventurer… Explique t-elle en s’adressant à chacune de nous à tour de rôle.

Le silence plane encore quelques instants, un silence que je me décide à rompre.

- Tu ne m’as pas vexée, je lui réponds calmement. Je suis plutôt rassurée de voir que tu n’es pas le genre de personnes à avoir ce genre de préjugés, car je les ai en horreur. J’ai agis un peu trop excessivement, excuse-moi.

J’espère que mon explication va l’apaiser car elle semblait avoir brusquement une montée de tension. C’est qu’elle n’est pas aussi calme qu’elle en à l’air, cette Tsukia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Mer 4 Déc 2013 - 21:51

D’accord. Puisque c’est comme ça, j’ai décidé de ne rien comprendre afin de me calmer. Lààà, je ne comprends rieeen. C’est beaucoup plus pratique de cette manière, pas vrai ? Je me décale un peu du groupe, au point de me retrouver les fesses au bord du banc, à deux doigts de me casser la figure. Entre temps, Tessa-la-fille-Pokémon était revenue, par simple curiosité, et la discussion s’était animée un moment. Avec le ton qui se hausse et tout. Je préfère ne pas m’occuper de ce genre d’histoires. Mon papa dit que ça n’apporte souvent rien de bon.

Une fois que tout se fut calmé, je me tourne à nouveau vers mes trois acolytes et essaie d’esquisser un sourire. Jeanne a, apparemment, tenté d’apaiser les choses elle aussi. Malicieusement, je m’adresse à Tsukia et Tessa.

« Vous savez, en fait, Jeanne elle voudrait un petit copain. Vous pourriez lui présenter un garçon mignon et gentil et intelligent ? »

Non, je n’ai pas du tout l’impression d’en faire trop. Je mets ma main devant ma bouche et je ricane. Je suis démoniaque, huhuhu. Jeanne va peut-être me donner un coup de poing pour ça, mais c’est pas grave, rien n’arrête Cupidon ! Je suis le messager de l’amour ! Ou pas. Laissez-moi l’imaginer, même si ce n’est que pour une seconde. Au pire, je ne serai pas prise au sérieux et Jeanne me cassera la tête, mais ce n’est pas pour cette raison que je ne dois pas dire ce que je pense !

« Vous pouvez même lui trouver un bad-boy, si vous voulez, parce qu’elle n’est pas innocente non plus… »

Je fais référence à son heure de colle, bien sûr. Ça, je l’ai murmuré. Si bien que je ne sais pas si on m’a entendue. Même Jeanne, qui pourtant se trouve à côté de moi, pourrait ne pas avoir entendu, c’est pour dire ! Cela dit, ce ne sont que des statistiques. J’ai peut-être été plus audible pour toutes les trois que je ne l’aurai souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2525
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 584

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
En ligne
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Jeu 5 Déc 2013 - 10:03

Tsukia sembla réfléchir un moment avant de répondre qu'elle ne voyait rien contre quelque chose. Avant de dire qu'elle ne pensait pas à mal. Un long silence s'en suivi durant lequel Tessa comprit la situation. Tsukia avait dû demander si Jeanne et Miyo était ensemble. En observant ces dernières, Tessa ne voyait pas trop pourquoi Tsukia en était arrivée à cette conclusion.

*"C'est vrai qu'au Japon, on doit pas être aussi proche de quelqu'un généralement"*

Tsukia brisa le silence en s'adressant à chacune d'entre elles.

"J’ai juste mis les pieds dans le plat dans une zone où il ne fallait pas s’aventurer… "

Sur ce point, Tessa ne put qu’approuver. S'en suivi un autre silence que Jeanne brisa à son tour, en s'excusant.

*"Finalement, ce n'était pas si grave, pas besoin d'en faire toute une histoire"*

Miyo changea de sujet et disant:

« Vous savez, en fait, Jeanne elle voudrait un petit copain. Vous pourriez lui présenter un garçon mignon et gentil et intelligent ? » avant de se mettre à ricaner la main devant sa bouche.

"Ah bon, c'est vrai? C'est dommage, je viens d'arriver donc je connais pas beaucoup de monde, si j'en connaissais, je t'en aurais présenté un."

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Jeu 5 Déc 2013 - 11:17

Le vent glacial fut brisé par Jeanne qui expliqua les causes de son énervement suite à la question de Tsukia

« Tu ne m’as pas vexée. Je suis plutôt rassurée de voir que tu n’es pas le genre de personnes à avoir ce genre de préjugés, car je les ai en horreur. J’ai agis un peu trop excessivement, excuse-moi. »

« Oh t’inquiète, je suis trop cureuse, et faut bien que ça me joue des tours »

Petit rire nerveux.
Et c’est alors que Moi intervint, elle semblait plus sereine, c’était limite malsain, surtout ce qu’elle s’apprêtait à dire à Tsukia et Tessa… avec cette petite voix de psychopathe

« Vous savez, en fait, Jeanne elle voudrait un petit copain. Vous pourriez lui présenter un garçon mignon et gentil et intelligent ? »

Tsukia la regardait un sourcil arqué, puis Jeanne, et de nouveau Miyo qui avait la main sur sa bouche, étouffant un ricanement.
Tsukia souriait alors, les traits du visage plus apaisés. Puis Tessa intervint


« Ah bon, c’est vrai ? C’est dommage, je viens d’arriver donc je ne connais pas beaucoup de monde. Si j’en connaissais, je t’en aurai présenté un ! »

Elle approuvait car il en était de même pour elle bien qu’elle pourrait lui présenter Tom, son coloc et première rencontre, mais elle ne le connaissait pas plus que ça, et imaginez s’il s’agissait d’un psychopathe et qu’il s’en prenne à Jeanne, ce serait sa faute car elle lu aurait présenté… trop de risque de responsabilité.

« Vous pouvez même lui trouver un bad-boy, si vous voulez, parce qu’elle n’est pas innocente non plus… »

Là c’était le pompon, Tsukia rigolait de plein fouet !!

« HAHAHA –essaie de se calmer- si... pfiou ! Si j’en connais un e n tout cas je te le présenterai Jeanne, vu que… tu n’es pas si INNOCENTE que ça !! »

Histoire d’en rajouter une couche, elle avait bien insisté sur le innocente.

Elle lu fit un clin d’œil, essuya les quelques larmichettes de fous rires qui s’étaient montrées malgré elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Jeu 5 Déc 2013 - 20:46

L’atmosphère semble enfin se détendre un peu, et je me dis que je vais pouvoir laisser mon esprit vagabonder. Mais je ne pouvais pas plus me tromper.

- Vous savez, en fait, Jeanne elle voudrait un petit copain, dit Miyo aux deux autres. Vous pourriez lui présenter un garçon mignon et gentil et intelligent ?

Je m’étouffe tout bonnement avec ma propre salive. Je me tourne vers elle, le regard incendiaire, et elle ricane stupidement, la main devant la bouche. Le pire étant que Tessa tombe dans ce bobard la tête la première.

- Ah bon, c'est vrai? C'est dommage, je viens d'arriver donc je connais pas beaucoup de monde, si j'en connaissais, je t'en aurais présenté un, m’explique t-elle.

Je lève un sourcil sarcastique. J’ai vraiment l’air d’avoir ce genre de préoccupation ? Les garçons sont bien le dernier de mes soucis. Je n’ai pas le temps de répliquer que Miyo prend de nouveau la parole.

- Vous pouvez même lui trouver un bad-boy, si vous voulez, parce qu’elle n’est pas innocente non plus… ajoute t-elle.

A ces paroles, Tsukia éclata de rire et je ne peux m’empêcher de la dévisager, une expression glaciale prenant place sur mon visage. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on se foute de ma gueule, surtout par fille que je viens à peine de rencontrer. Pour une raison que je ne comprends pas, cette Tsukia ne m’attire pas du tout. Elle a pourtant l’air très sympathique, mais quelque chose dans son comportement me repousse un peu depuis le départ. Que ce soit à cause de cette question indiscrète. Ou bien de la façon dont elle avait hurlé de manière peu discrète après Tessa. Je ne me pose pas plus de question. Après tout, on ne peut pas choisir qui on apprécie, c’est le cœur qui décide, et à son propos, mon cœur est de glace. Elle avait sans doute remarqué mon attitude distante envers elle, mais cela devait lui faire une belle jambe. Elle avait sans doute d’autre préoccupation que d’une fille bizarre de sa classe étant mal disposée à son égard ?

- Je pense que je vais y aller, j’annonce en passant la bandoulière de mon sac par-dessus ma tête.

Je fouille à l’intérieur quelques instants et en sors mon cours d’histoire, que je tends à Tsukia.

- Tiens, tu peux prendre ton temps pour recopier, je lui dis avec un sourire un peu forcé.

J’ai beau ne pas vraiment l’apprécier, j’avais déjà répondu à l’affirmative à sa question, et de toute manière ça ne me dérangeait pas. Puis je me tourne vers Miyo, la regarde quelques instants et prend enfin la parole.

- S’il te plait, ne recommence plus de choses de ce genre.

Mon ton est un peu froid bien que poli, et je suis légèrement surprise par cette intonation.

- Je peux comprendre que tu voulais juste détendre l’atmosphère mais ce n’est pas le genre de blague que j’apprécie, j’ajoute.

C’était quelque chose que j’avais oublié à force de ne plus fréquenter quiconque. Les relations amicales sont faites de petites incompréhension et de désaccords au quotidien.

- On se voit plus tard … ?, ajoutai-je, un peu hésitante.

Peut être qu’elle ne voudra plus m’adresser la parole.
Qui voudrait sympathiser avec la coincée de service qui prenait mal la moindre moquerie ? Sûrement pas Miyo, la boute en train.
Je suis maintenant pressée de rentrer au dortoir, cette discussion m’a bizarrement épuisée et la nuit dernière n’ayant pas été de tout repos, je tombe de fatigue. Je suis soudainement lasse et j’ai l’impression que cette expression est très visible sur mon visage.

Ayant peur d’une réponse négative, je décide de ne pas traîner plus longtemps ici et je pars d'un pas lent. S’enfuir avant de devoir faire face à des paroles que je ne veux pas entendre, les mauvaises habitudes sont tenaces. J’adresse un vague signe à peine poli aux autres. Je me fiche un peu de ce qu’elles peuvent penser de moi, en fait. Il n’y a que l’avis de Miyo qui semble avoir de la valeur, apparemment. Ce qui est assez étrange puisque je ne l’ai rencontrée qu’hier. Mais comme je l’avais dis, on ne décide pas des personnes que l’on apprécie, c’est un certain organe qui possède ce choix. Et il semblerait que ce dernier avait plutôt bien accepté Miyo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.  Sam 7 Déc 2013 - 1:53

Les réactions à mon espèce de blague sont assez mitigées. Il faut dire que j’ai fait une erreur d’appréciation : ce n’était pas particulièrement drôle. J’aurais dû plutôt fermer ma gueule. Enfin, Tessa m’a crue, ce qui m’a fait plaisir. Je suis assez crédible pour faire croire ce genre de chose, même à des gens plus vieux que moi ! Quelle bonne comédienne je fais ! L’autre option, c’est que c’est elle qui est trop crédule, trop naïve. A vous de voir.

Tsukia, elle, éclate franchement de rire. Elle rigole beaucoup et fort. Ça met du baume à mon petit cœur d’embryon d’actrice. Même si je doute plus tard me reconvertir dans la comédie. C’est le genre de chose qui repose beaucoup trop sur son public. Tenez, on le voit même en ce moment, avec Jeanne ! Bon, je dois dire que je n’ai pas été très fine non plus, et qu’en plus ça la concernait. Elle a le droit de se mettre en colère. Mais si elle me déteste ?! Ça, je ne suis PAS d’accord. Du coup je me calme. Quand elle dit de ne pas recommencer, je hoche la tête.

Et quand elle part et que d’une voix peu assurée elle ajoute « on se voit plus tard… ? » avant de s’enfuir, j’ai malheureusement une réaction à retardement. Je me lève de mon banc comme piquée aux fesses par une aiguille invisible, et je crie presque :

« D’accord ! A plus tard Jeanne ! »

Et j’ajoute un petit signe de la main qui, puisqu’elle ne se retourne pas, parait assez peu convaincant. On s’en fout. L’intention y est. Puis je me rassois brutalement sur le banc. Je suis un peu vidée, d’un coup. C’est les changements d’atmosphères qui font ça, peut-être. Lasse, je rassemble mes affaires avant de me relever. Je regarde tour à tour Tessa, puis Tsukia, qui ne doivent pas trop comprendre grand-chose à la situation.

« Je vais vous laisser aussi, je dois faire une sieste. »

Je vais les déboussoler encore plus en disant ça. Hihihi. Mais il est vraiment temps pour moi de dormir. Je vais tomber de sommeil sinon. Comme avec le décalage horaire des avions… Ouh, je n’ose même pas y penser ! Sur un dernier signe de tête, je les laisse. Prochain objectif : mon lit.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINÉ] Nous sommes des délinquantes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: