Partagez | 
 

 Le petit poucet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Le petit poucet  Lun 2 Déc 2013 - 18:05

Je me fais beaucoup d'ennemis en une journée. Aujourd'hui c'est une fille qui a réussi à me mettre en rogne, mais heureusement pour elle... c'est une fille ! Je ne frappe pas les femmes. J'ai un minimum de dignité (a) C'est donc dans l'idée de me venger que je me dirige vers le casier de ma victime. Comme je ne peux pas lui foutre mon poing dans la gueule, je vais me défouler autrement. C'est puéril et immature, certes, mais je m'en tape, je vais profiter de mon heure de trou pour redécorer la façade de son casier.

Arrivé devant les lieux de mon crime, je sors un feutre indélébile de mon sac (oui je suis équipé), et je commence à dessiner le premier truc qui me passe par la tête : un pénis. C'est une petite sainte ni touche... elle saura apprécier. J'en fais un énoooorme rien que pour elle, en appuyant bien fort pour que ça reste gravé à vie. Bonne chance pour l'effacer. Ça ne me suffit pas, donc j'écris « WHORE » en majuscules. Je suis plus à l'aise avec ma langue maternelle pour insulter les gens. Je penche légèrement ma tête pour admirer mon œuvre, tel Picasso. J'ai plein d'autres conneries en tête, mais j'ai une spectatrice...

« Tu veux quoi Katsumi ?! »

Oui, j'aime bien donner des noms à des gens que je ne connais pas, même si pour le coup son visage me dit quelque chose, mais je n'arrive pas à m'en souvenir. Peut-être une prof ou une surveillante qui m'a déjà attrapé en flagrant délit. Peut-être même une gonzesse avec qui j'ai couché... Non. Je m'en souviendrais sinon.


Dernière édition par Brian Johnson le Mar 3 Déc 2013 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le petit poucet  Mar 3 Déc 2013 - 0:32

J’ai laissé le directeur et Nao dans le couloir du lycée et je suis partie toute seule de mon côté. Je pense que séparés, on a plus de chances de retrouver la petite qui n’a pas pu aller bien loin mais qui peut s’être planquée quelque part. Il suffit qu’elle ait suivi un chat ou un truc comme ça pour s’être perdue aussi. Je sors dans la cour en la cherchant à ras du sol, parce qu’elle n’est pas bien grande pour une gamine de deux ans et demi. Au moins, je sais quelle tête elle a parce que je l’ai déjà rencontrée, je ne risque pas de ramener une autre petite fille au directeur.  

J’entre dans le hall de l’université, peut-être qu’elle s’y est cachée ou que quelqu’un l’a trouvée. J’espère franchement qu’elle n’a pas croisé la route d’un taré, qui sait ce qu’on peut trouver sur le campus. Je tourne dans un couloir, regardant un peu partout pour la trouver, lorsque j’aperçois un élève devant les casiers. La première chose à laquelle je pense c’est de lui demander s’il n’a pas vu la fillette, jusqu’à ce que je comprenne qu’il est en fait en train de taguer le casier devant lui. Je me pose alors derrière lui et je l’observe, attendant qu’il ait terminé son travail, les bras croisés. Il faut quand même que je fasse aussi mon travail de surveillante.

« Pas mal, j’admire le coup de crayon. Mais si tu veux mon avis, tu devrais rajouter un peu de poils pour faire plus réaliste. »

J’ai presque envie de lui prendre son feutre pour arranger le travail, c’est loin d’être du grand art là.

« Elle t’a fait quoi cette nana pour que tu lui décores son casier ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le petit poucet  Mar 3 Déc 2013 - 16:16

Eeeww, des poils ? Mon magnifique visage grimace à cette idée. Je vais encore passer pour un gros gay, mais les poils, c'est le truc le plus inesthétique qui existe (après les pieds bien sûr). Je hais les poils. Je m'en fous, je suis imberbe. Et puis... c'est un gros kiki sur la face d'un casier, pas besoin que ce soit réaliste. C'est pas une rétrospective de la réalité ou je-ne-sais trop quoi. C'était certainement pour blaguer, mais ça ne me fait pas rire. C'est bien connu, les belles femmes sont souvent pas drôles. Je suis quand même surpris de l'entendre avouer que mon coup de crayon est « pas mal ». Je suis doué en tout, je ne sais pas faire autrement.

« J'te dessine la mienne sur ton joli petit front si tu veux. »

Je lève mon feutre indélébile noir vers elle, prêt à passer à l'acte. Je me rends compte de la vulgarité de ma phrase, donc je fais mon plus beau sourire, pour amortir la remarque déplacée que je viens de lui balancer. Elle a dit qu'elle admirait mon coup de crayon après tout !
Mon visage s'assombrit quand elle me parle de l'autre bitch qui a réussi à me contrarier. Elle est curieuse celle-là, et j'ai pas du tout envie d'en reparler donc je dis une grosse connerie en blaguant :

« Elle a touché mes cheveux. »

Je recoiffe mes longs cheveux avec un sex appeal digne d'une pub L’Oréal. Mais, alors que je la fixe comme un jaguar sauvage fixant une biche, cette inconnue me revient en mémoire. C'est l'une des surveillantes de l'université, et je pense avoir déjà eu affaire à elle.

« Tu vas m'arrêter et me mettre les menottes ? »

J'ai presque l'air heureux en disant ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le petit poucet  Dim 15 Déc 2013 - 19:14

Désolée de l'attente =/

Non, il manque tout de même un petit quelque chose sur ce dessin, c’est du travail d’amateur là. En même temps, la plupart des tags faits sur les casiers dans les lycées ne valent pas grand-chose ; c’est tout juste bon à nettoyer pendant une heure de colle. Je décroise les bras lorsqu’il tend son crayon vers moi, prête à l’empêcher de faire s’il s’approche. Il faut toujours être préparée avec les étudiants, surtout avec les garçons. Mais il ne fait rien finalement.

Je l’écoute me donner une excuse à son geste, excuse complètement débile selon moi. Il a l’air d’être ce genre de gars un peu superficiel, qui se croit plus beau que les autres. Bon, il n’est pas moche du tout, avec ses longs cheveux roux, couleur peu habituelle dans cette école, mais tout de même. Je rigole en l’entendant me demander si je vais l’arrêter et lui mettre les menottes.

« Je suis sure que ça te plairait en plus »

Il a l’air presque heureux, si bien que j’arrive presque à visualiser ce qui se passe sous son crâne. J’imagine bien à quel genre de chose il est en train de penser, le pervers. Et ça me fait sourire en plus. Je l’observe en réfléchissant, je me demande ce que je pourrais faire de lui. Je l’ai pris en flagrant délit en train de tager le casier de l’une de ses camarades, la logique voudrait donc que je le trimballe par l’oreille jusqu’au bureau du directeur. Mais le directeur est actuellement occupé à rechercher sa petite fugueuse de fille. Que je devrais chercher moi aussi, d’ailleurs. Du coup, ça me donne une idée.

« On va passer un marché tous les deux : je ne te dénonce pas et tu évites donc l’heure de colle ainsi que la corvée de nettoyage, et en échange tu m’aides à trouver la fille du directeur qui s’est barrée. »

Ça me parait honnête comme accord. Je pense qu’il mettra moins de temps à m’aider à trouver la gamine que d’effectuer une heure de colle. Et comme ça je pourrais le surveiller pour qu’il n’aille pas taguer un peu plus le casier de l’autre fille. Je l’observe donc avant de lui tendre la main.

« Marché conclu ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit poucet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: