Partagez | 
 

 Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 11 Fév 2014 - 7:43

Une pancarte traînait sur le trottoir. Une mignonne émoticône accompagnée d'une inscription tracée au marqueur noir, s'y trouvaient : [ 日本語できる!。◕‿◕。 ].
Un coup de pied rageur l'envoya valser un peu plus loin sur la route. Les voitures roulèrent sur le bout de carton abandonné, des traces de pneus s'engravant à la surface.

Dès la circulation arrêtée, River s'activa pour le récupérer ; Même si jusqu'à maintenant, cela ne lui avait été d'aucune utilité, elle avait encore moins de chances d'y parvenir sans. Sa conception avait été fait minutieusement, et après une recherche sur les mœurs Japonaises.
Et à nouveau, elle leva la pouce, et son écriteau délabré, qui était censé prévenir les conducteurs de sa connaissance du Japonais. Son sourire s'intensifiait à chaque contact visuel échangé, lorsqu'une voiture passait non loin d'elle.
Depuis une heure que la jeune femme se trouvait là, et une seule personne s'était arrêtée et avait daigné baisser la vitre afin de savoir sa destination. Et quand elle l'avait dit, toute excitée, son interlocuteur avait écarquillé les yeux, et avait repris sa route. Ce qui l'avait fait rager, et jeter sa pancarte. Yamanashi, c'était si loin que ça ?

Si seulement ses économies n'avaient pas été aussi minces... Une pensée furtive éclos dans son esprit, puis disparait aussi vite. Impossible qu'elle agresse une mamie pour lui voler son sac, voyons !
Dans un soupir, elle continua désespérément son auto-stop.


Dernière édition par River White le Sam 8 Mar 2014 - 7:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 11 Fév 2014 - 8:13

Le week end arrive, Valio allait afin pouvoir chercher sa voiture. Ses parents ne lui avaient toujours rien offert depuis qu'il a fini le lycée, et par la même occasion il s'est aussi payé le permis. Le concessionnaire prenait les crédits à l'international en échange de quelques informations, et surtout un dossier solide. Ses parents et lui avaient conclu sur un prix, un crédit à mensualité ne devant pas dépasser une certaine somme. La voiture lui serait utile en cas de représentations plus loin que Kobe et sa périphérie. C'était aussi clair qu'un jeune prétendant à devenir star ne pouvait pas se promener en bus et trains. Son choix s'est donc porté sur un coupé sportif répondant au doux modèle de 370z. Modèle en vogue chez les crameurs sans pour autant payer une fortune.

Clefs en main, après avoir reluqué pendant une vingtaine de minutes sa voiture, à la recherche du moindre défaut, au cas où, Valio s'installa au volant et pris la route. Détour par le centre ville pour faire quelques courses.

"Parfaite sonorité de ce moteur, un bon V6, trois cent chevaux sous le capot, palettes au volant, robe noire, que dire de plus... à part qu'elle est d'occasion, Parfait !!... Ou pas vraiment, c'était quoi cette chose qui faisait la statue de la liberté? Ah, non pas elle... Non..."
Dit-il en espérant ne pas avoir été vu sous le pare brise.

Quand le feu passa au vert, il piqua une petite accélération afin d'apprécier son véhicule quand soudain une chose beugler dérangea l'étudiant.

"Oh que NON ! Pas elle."


Dernière édition par Valio Lumme le Mer 12 Fév 2014 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 11 Fév 2014 - 20:13

Toujours perdue au milieu du trafic, l'attention de River s'arrêta sur une voiture en particulier. Ou plutôt, sur son conducteur, un jeune homme à la tignasse blonde arborant un air suffisant.
Direct, elle interpréta cette apparition comme un signe du destin, et fit tout son possible afin d'attirer son attention. Mais au lieu de s'arrêter, la voiture accéléra dès le passage du feu au vert.

C'est pourquoi, elle s'élança à sa suite, et hurla de toutes ses forces. « Arrête toiiii !» Ses foulées devinrent plus rapides, tandis que le carton effectua un vol plané mal contrôlé en direction du pare-brise arrière de la caisse, puis finit à un mètre de celle-ci au sol. « Tain... de... Stop !» Elle manqua de se perdre les pieds dedans. Sa respiration de plus en plus saccadée à cause de son sprint, l'empêcha de hurler, et sa menace s'étouffa dans les bruits de la circulation :

« Je vais... te faire bouffer... tes pneus...»

Continuant de poursuivre sa cible, qui semblait freiner et reprendre de la vitesse toutes les deux secondes, elle balança son sac sur la vitre en désespoir de cause. Aussitôt, la voiture s'arrêta nette. Et totalement effrayée à l'idée qu'elle redémarre de plus belle, elle s'accrocha littéralement à cette occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 12 Fév 2014 - 10:58

Après réflexion voyant River accrochée dur comme fer à la voiture, il décida de ne pas recommencer. Le faire trois fois c'était déjà assez humiliant pour River. C'est alors qu'il sortit sa tête la vitre afin de voir River.

"River? T'as vu ma voiture, elle te plaît? C'est pour ça tu t'y accroches?" Dit-il sans réfléchir. Échec critique, cela avait surement comme conséquence d'énerver la folle dingue.

Remise en situation requise pour le blond. *River en statue de la libertée, cela voulait donc dire qu'elle cherchait un conducteur pour la prendre en stop. Cela reste River, elle a massacré ma veste. Elle adore jouer avec mes nerfs. Partir ou la laisser venir?*

C'est alors que Valio ouvrit la porte coté passager. "Aller monte macaque mal élevée, de toute façon j'ai fini avec ce que j'avais à faire pour aujourd'hui... Un détour pourquoi pas." Allait-il le regretter?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 12 Fév 2014 - 22:30

Le cœur martelant sa poitrine, River tentait de récupérer une respiration régulière, inspirant et expirant profondément. Toujours dans cet enlacement incongru, ses yeux plein d'espoir se perdaient à l'intérieur de l'habitacle. Il lui était difficile de savoir, s'il s'était arrêté seulement pour la narguer, ou lui apporter son aide.

«River? T'as vu ma voiture, elle te plaît? C'est pour ça tu t'y accroches?»

Ah bah. De la vantardise, doublée d'une moquerie. C'était vraiment mal partie. Et quitte à être abandonnée en plein milieu de la route, autant montrer son mécontentement ! Ce qu'elle incarna par excès de bave vengeur sur la pare-brise arrière, la joue écrasée contre celle-ci. Impossible de faire autre chose sans lâcher la voiture.

Puis, étonnamment, sur une insulte, il l'invita à monter à ses côtés. Si l'idée d'être piégée lui traversa l'esprit, elle n'y resta que peu de temps. Un pied après l'autre, River regagna le sol avec soulagement. Ni vue ni connue, sa manche vint essuyer la vitre. Après avoir récupérer son sac, elle constata du coin de l'oeil le "léger" problème ; toute la circulation de leur file était bloquée.

«Owned ! Vous aviez qu'à me prendre en stop, Jézuz a puni votre égoïsme !», balança-t-elle en levant le doigt, et non le pouce cette fois-ci.

Même si la passivité des Japonais ne l'effrayait guère, elle se dépêcha tout de même de monter dans la voiture. Sur un réflexe, elle attacha immédiatement sa ceinture. «Démarre, vite!» Elle pointa du doigt le rétroviseur.«On a une armée de bridés aux fesses!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Jeu 13 Fév 2014 - 19:29

Aussitôt dit aussitôt fait! Valio mit un coup d'accélérateur, le moteur commençait à monter dans les tours quand soudain...

*30 km/h en ville*

Il était loin de terminer la première vitesse, bon l'étudiant mis la troisième vitesse et laissa ronronner le moteur à bas régime, c'était suffisant et bien plus économique que la première vitesse.

"Pourquoi tu ne fais pas comme dans Mirror's Edge, tu sais le jeu où tu incarnes une "parkoureuse" comme toi afin de transporter plus rapidement des paquets légers que par courrier traditionnels, par la voie du parkour entre bâtiments?" Persuadé qu'elle connaissait ce jeu, vu qu'elle fait du parkour.

S'arrêtant dans un parking de grande surface, il demanda alors à River. "Bon River ce n'est pas que je ne t'aime pas ou autre, mais pourquoi tu faisais du stop? J'ai le week-end de libre je comptais rouler alors ne me casse pas dans mon parfait plan chill du week-end."

C'est ensuite qu'il ferma le moteur du véhicule un peu stressé de la réaction imprévisible de River. "En tout cas faut que j'aille choper des trucs au centre commercial."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Ven 14 Fév 2014 - 5:15

«Aargh ! On va être sexagénaire avant d'atteindre le bout de la ruuuue...»

Ce que c'était mou ! Même les routes proches des écoles avaient une limitation à 40km/h par chez elle ! Pas comme la pauvre vitesse à laquelle roulait la voiture actuellement, qui lui donnait l'envie de prendre le volant et d'écraser le champignon. Au lieu de ça, River tapotait sur ses genoux, la tête collée contre la vitre à la recherche d'un quelconque divertissement.

La réflexion de Valio concernant Mirror's Edge lui fit froncer les sourcils ; Elle avait beau connaître le jeu, son cerveau n'arrivait guère à faire le lien entre le Parkour et sa tentative de faire du stop. Fallait avoir un bras à rallonge pour attirer l'attention des conducteurs, en haut d'un building. Pour cette raison, elle resta silencieuse alors que la voiture bifurquait vers le centre commercial. Le jeune homme s'intéressa enfin aux raisons l'ayant poussé à faire du stop. Chose à laquelle elle aurait répondu volontiers s'il ne s'était pas mis de suite à parler de sa petite personne.

Après avoir garé la voiture sur une place du Parking, Valio coupa le moteur. River sauta sur l'occasion. «T'inquiète mec ! Je dois juste aller à Fujiyoshida ! Et si tu veux tant que ça conduire en mode solitaire, j'saute dans le coffre. Tu le fermes. T'oublies ma présence tout le long du trajet. Et hop, t'es tranquille !» Cette idée semblait tout à fait possible dans sa tête, malgré les six heures de trajets - dont elle n'avait pas encore conscience. Et puisqu'elle était à sec niveau argent, aller au commercial lui sembla dénué d’intérêts. « Et dis dis, le temps que tu vas faire tes courses, tu peux laisser les clés sur le contact ? J'ai envie d'écouter de la musique.» Un sourire s'étira jusqu'à ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Lun 17 Fév 2014 - 14:16

"Ah ça non tu n'auras jamais les clefs... Enfin pas maintenant, la caisse est noire et si tu restes dedans par cette chaleur tu vas finir en River Dry... Même dans le coffre ! Enfin même pas de clim' autorisé quand le moteur est éteint, ça va cramer la batterie et l'essence pour rien ! Ce n'est pas parfait du tout." Dit-il en sortant du véhicule. En effet à l’extérieur il faisait quand même chaud. D'un coup d'avant bras il dégageait ses cheveux et la transpiration de son front avant de se pencher.

"Maintenant tu bouges tes fesses il fera moins chaud dans les galeries marchandes." Lâcha-t'il en refermant la porte conducteur. En quelques pas Valio se retrouva face à la porte passager et ouvrit la porte. La chaleur s'engouffra impitoyablement sur River.

Sur ce, l'étudiant se mît à l'ombre, la chaleur était insupportable. De loin il attendait River qu'elle vienne. Heureusement qu'à partir des clefs il pouvait fermer le véhicule, à distance.

"Fujiyoshida, c'est où ça... Mais c'est vachement loin !" dit-il, seul de manière étonné en regardant son téléphone. Ainsi il s'avança vers la voiture, tira River du bras et la traina dans l'enceinte du centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 18 Fév 2014 - 1:38

Dès que Valio sortit de la voiture, River se tassa sur le siège. Pas moyen qu'elle aille baver devant les rayons du magasin sans rien pouvoir acheter. D'autant qu'avec son côté perfectionniste, le jeune homme pourrait être capable de lire les ingrédients ou la composition de chaque objet intéressant. Elle préférait encore cuire dans la voiture, quitte à finir déshydrater en jouant du tam-tam sur la tableau du bord. Mais ça, c'était sans compter sur son désaccord ; il la tira hors de la voiture sans grand ménagement.

«Maiiiiis !» Un semblant de rébellion. «Mec, c'est pas parce que tu viens du pays du père noël, qu'il faut croire qu'on connait tous que 20degrés comme maximum de température.» D'un coup d'épaule, elle se dégagea. Le soleil tapait tout de même fort, le ciel étant dépourvu de nuages. Une journée à la plage aurait été bien plus indiquée qu'une envie de voyage, à l'autre bout du japon. «Mh. Tu crois qu'il y a des jeux dans le centre commercial ?» Oh oui, ça y est. Maintenant, elle avait envie de chevaucher une licorne, ou de conduire une batmobile. Pressant le pas, l'idée de voler la place de gosses à la mine perdue finit de la convaincre de rentrer dans le centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 18 Fév 2014 - 2:09

Elle ne semblait pas du tout d'accord à y aller, mais c'était avant, car d'un coup River changea d'avis. Vu le caractère de River, avoir des explications sur Fujiyoshida n'allait pas être de tout repos. "Déjà il fait moins chaud ici. Oui j'ai un cul blanc poilu du pays des lutins, ça te pose un problème? Pour les jeux, on verra quand j'aurai acheté ce que j'ai à acheter. Et tu viens avec moi."

Fallait-elle la trainer jusqu'à la grande surface, quitte à la payer des choses il ne voulait vraiment pas la laisser seule. C'était un risque, de la perdre dans les galeries. Si vaste et tant d'activités, connaissant déjà un peu la demoiselle...

"Fujiyoshida, y'a quoi dans la zone, moi à la limite j'ai une caisse pour rouler et faire style Initial D, mais toi?"
dit-il. Il y avait quelques magasins de goodies, une salle de jeux, des magasins de vêtements. Valio tenait fermement le poignet de River. On pouvait sentir son envie d'aller voir à gauche et à droite.

"Faut que j'achète des choses à grailler, un déo' ainsi qu'une tablette pour les cours. La tablette on l'achètera dans un magasin d'électronique en revenant à la voiture. Je te lâche le poignet, mais pas de bêtises hein?"

C'est alors que Valio alla dans les rayons remplir son panier tout en demandant à River si elle voulait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 18 Fév 2014 - 6:08

River frissonna. Grâce aux dires de Valio, l'image d'un postérieur doté d'une moustache et coiffé d'un chapeau vert, s’imprima sur sa rétine. Même l'idée de jouer à quelconque jeu par la suite, ne parvint pas effacer cette chose immonde de son esprit.

Tout en se demandant ce qu'était Initial D, elle tenta de faire abstraction de la main autour de son poignet, puis évoqua vaguement un parc d'attractions. Une minute plus tard, ils rentrèrent dans le centre commercial avec la directive d'acheter plusieurs objets précis.

Mais brusquement, River s'arrêta. Valio venait de lui lâcher la main, avec la mauvaise idée de lui parler comme à une enfant mal élevée. Si c'était l'image qu'il se faisait d'elle, il allait être servi. «Pouquoi... » Des larmes de crocodiles apparurent aux coins des yeux. «J'peux j'mais jouer avec les autres enfants ?» Levant son poignet auparavant entravé, elle mima une douleur phénoménale. «Tu m'as serré trop fort et maintenant j'ai mal !» Après avoir attrapé quelque chose dans le rayon, elle balança dans le panier d'un geste rageur. «T'es pas gentil comme maman qui me jette par la fenêtre!» Ses jambes se dérobèrent sous elle, ce qui la fit chuter au sol. Pas seulement dans le but de jouer la comédie, mais surtout pour chopper un objet en bas de l'étagère.

Son ménage continua plusieurs minutes de cette manière. Entre les cris et les roulades au sol, le panier de Valio fut vite rempli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 18 Fév 2014 - 22:03

La scène était vraiment étrange, River était capricieuse tandis que Valio mettait tout ce qu'elle voulait dans le panier, quitte à le remplir et en faire un deuxième. C'était limite hypocondriaque la réaction de River si Valio n'était pas aussi méchant par moments, quoiqu'il en soit il se retrouvait avec plus d'objets inutile que de choses pour lui-même.

"T'as bientôt fini? J'suis pas ton père je te ferai remarquer, et je suis assez sympa pour te prendre de ce que tu veux à manger et d'autres trucs, surement utile pour toi... Bon explique moi le délire de Fujiyoshida, j'ai des limites à être gentil."
dit-il en passant à côté de brioches à la viande. "T'en veux?..." et mince. Valio était quand même super sympathique avec River. Quelque chose le poussait à : "...Sale macaque?" finit-il par ajouter après sa proposition. C'était ça, il aimait bien embêter River après tout.

En fait dans tout le magasin malgré les caprices que faisait River, Valio ne s'empêchait pas de l'embêter. L'étudiant la faisait tomber, du moins essayait, la tirait par le bras ou même la secouait un peu comme une bouteille d'orangina en la tenant par les hanches. Une fois aux caisses, Valio demanda alors à River ce qu'elle voulait faire après, après tout il l'a dit-lui même qu'il verra pour la salle de jeu après ses achats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Ven 21 Fév 2014 - 5:39

Des brioches à la viande ? Pourquoi pas. Tout en décochant un regard bovin en réponse à l'insulte, River les bazarda dans le panier. Celui-ci commençait vraiment à manquer de places, rempli à ras-bord de provisions plus ou moins utiles. L'idée d'en prendre un deuxième fut écartée immédiatement, mieux vaut s'empêcher de dévaliser le magasin.
L'extravagance de leur comportement attiraient l'attention des autres clients ; mais tant qu'aucun vigile ne déboulait, l'endroit restait un bon moyen de se défouler. Et si par malheur, la situation dérapait, la jeune femme n'aurait aucun remord à utiliser l'autre blonde comme diversion dans sa fuite.

Arrivés au caisse, elle récupérait un soupçon de calme afin de placer les courses sur le tapis. Maintenant que tout devenait à nouveau normal, il était temps de lui répondre. « Pas utile seulement pour moi, mais surtout pour nous.» Elle insista sur ce dernier mot. «J'ai pas envie que mon chauffeur meure pendant le voyage. Trop problématique» Pas besoin d'avoir son accord pour décider qu'il était obligé de l'y emmener. « Et puis à Fujiyoshida y a... Un parc d'attractions de malades. Avec des montagnes russes à s'en décoller les amygdales ! La plus grande maison hantée, où ta perfection n'en sortirait pas intacte» L'envie d'en dire plus lui dévorait les lèvres, mais il était impératif de garder un peu de surprises. «Si t'y vas pas, t'as raté ta vie.»
Pendant qu'il payait, River s'activa à ranger les courses dans plusieurs sacs, dont l'assemblage ressemblait à un simulacre de tétris. Fière de son œuvre, elle s'accorda un paquet de bonbons en sortant.
Aussitôt, son attention fut attirée par une mascotte devant une des devantures à quelques mètres d'eux. En quelques pas, elle se campa devant celle-ci. «Tu crois qu'ils ont la clim là-dedans?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 26 Fév 2014 - 14:51

*Pour nous? Qu'est-ce qu'elle veut dire par là? Elle déconne là, je ne vais pas l'emmener à Fujiyoshida?* pensait-il avec un long soupire d'une mine un peu désespéré. Après tout il l'avait prise en stop alors il fallait au moins l'écouter. Jusqu'au :

«Si t'y vas pas, t'as raté ta vie.»

Qui apparaissait au moins ainsi dans le crâne de Valio :

«Si t'y vas pas, t'as raté ta vie.»

L'étudiant avait les étoiles aux yeux, tellement qu'il a laissé River faire son tétris avec les sacs. Il ne pensait qu'à y aller au parc d'attraction, même si quand l'idée d'y allait le gênait, il ne pouvait pas rater sa vie, il ne pouvait donc pas passer à côté de ça.

"Clim'? de quoi? Ah la mascotte... Non ils n'ont pas de clim' dedans, clairement pas dans les options comme dans ma voiture. Parfaite d'ailleurs. T'es même pas capable d'y rester dedans, je suis prêt à parier... Et s'il te plaît, va pas t'enfuir par le toit du centre commercial, c'est quand même moi qui ait payé."
Lâcha-t'il vu que River avait presque tout les sacs de marchandises. Il s'approcha ensuite de la mascotte. On est en été, il fait relativement chaud et plus il regardait l'espèce de pingouin bleu ciel, de plus en plus ça donnait chaud à Valio.
"Vous n'avez pas chaud dans ce costume?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 26 Fév 2014 - 22:08

S'enfuir par le toit ? River fronça les sourcils à cette remarque, et eut presque envie de s'y précipiter juste pour voir sa réaction. Au lieu de cela, elle haussa juste les épaules en croquant un de ses bonbons. «Chai oblichait qu'il crève de chaud là-dedans.» C'était bien pour cette raison qu'elle n'avait pas répliqué à la provocation de Valio où il l'incitait à endosser leur rôle d'une mascotte. Soudainement silencieuse, ses pensées dérivèrent ; il semblait avoir vu dans un article que Kobe tenait un budget conséquent sur l'entretien des mascottes. Un frisson de dégoût lui parcourut l'échine, en imaginant toute la sueur agglutinée et les diverses personnes qui devaient porter ce costume.

Avalant difficilement un autre morceau de sucrerie, elle tourna autour du pingouin, les yeux allumés d'une lueur de mauvaise augure. «J'me demande s'ils ne peuvent pas répliquer comme les soldats de la garde royale.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Sam 1 Mar 2014 - 20:28

"Ah bah si justement pour nous faire de la pub pour leurs produits c'est évident..." D'ailleurs la mascotte répondit à Valio en l'indiquant qu'à l'intérieur c'était assez frais, par contre dehors au soleil il pouvait souffrir, avant de tenter de vendre son produit de télécommunication. Cela n’intéressait pas vraiment Valio en tout cas.

"Hey d'ailleurs partage un peu River s'il te plaît." Demanda-t'il parce qu'après tout, c'était leurs provisions à "eux" qu'elle grignotait. "Tu veux y aller quand à Fujiyoshida? La semaine prochaine?"

Il avait cru comprendre qu'ils devaient y aller dans pas longtemps. C'est alors que Valio fit l'éloge de son bolide, superbe motorisation, chassis de compet' etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Sam 1 Mar 2014 - 23:05

Toujours à mâchonner ses bonbons, River écoutait distraitement l'échange entre Valio et la mascotte. Lorsqu'elle s'était interpellée sur leur incapacité à répliquer, ce n'était pas à ce genre là dont elle pensait. Il avait beau être soi-disant parfait, sa compréhension lui faisait souvent défaut... Sa perfection était trop éblouissante, laquelle altérait son discernem.... Ses dents croquèrent dans un morceau particulièrement sur du bonbon, la faisant immédiatement sortir de ses pensées. A présent un peu plus attentive, tout en luttant contre la gêne rencontrée sur ses papilles, son attention se porta à nouveau sur les dires du garçon. Et comme toujours, alors qu'il lui posait des questions, il enchainait directement sur sa petite personne... Et sa voiture... Si celle-ci n'avait pas une si grande importance pour ses plans futurs, elle l'aurait bien caillassé à coups de batte de criquet !

Un frisson à cause de l'acidité lui fit pousser la langue et fermer les yeux. Puis, son regard se posa une fois de plus sur le pingouin, qui restait toujours au centre de sa précédente interrogation. C'est pourquoi, sans crier gare, River lui décocha un coup de pied dans le ventre. Suffisamment fort pour la faire basculer, et probablement pas assez pour le/la blesser à travers le costume.

Naturellement, elle se tourna vers Valio, détachant ses yeux de la mascotte à présent sur le sol. «Ta part des provisions de survie» Un sac de courses lui atterrit entre les mains. Peut-être qu'il n'aurait voulu qu'une partie de son paquet de bonbons, mais ce dernier lui appartenait. Et seulement à elle seule ! «La semaine prochaine ?! C'est loin, ça. Pourquoi pas maintenant ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Dim 2 Mar 2014 - 14:58

"Es-tu sérieuse?" dit il d'abord d'un air sérieux avant de pouffer de rire, la mascotte est tombée comme une quille... Ce n'était clairement pas sympa. Valio se demandait si fallait l'aider ou fuir. La personne derrière ce costume semblait vraiment mal en point et grognait sévèrement.

"Si j'étais toi River, je me préparerai à courir..." C'est alors que Valio prit ce qui semblait être un bras de la mascotte, la tira un peu avant de la relâcher, et la faire tomber. Il avait fait le coup à Aaron au parc, et semble plutôt aimer le faire. "Tu devrais te relever seul, si tu es parfait. C'est comme ça qu'est la vie, et sur ce je m'en vais." C'est ainsi que Valio prit la poudre d'escampette vers le premier magasin d'électronique en se marrant encore ayant vu la mascotte retomber comme une quille.

En arrivant au magasin, espérant que River l'ait suivi, Valio pensa à y aller. Son week end était consacré à conduire, pourquoi pas la ramener et y faire un tour à Fujiyoshida, d'une pierre deux coups comme dirait certains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 4 Mar 2014 - 14:40

On m'avait demandé un service, remplacer un copain malade pendant une journée en tant que mascotte du centre commercial. J'ai hésité un moment, mais je ne pouvais pas refuser l'appelle à l'aide d'un ami après tout, et on m'a dit que ça serait simple. Il y avait ce coté ridicule également qui me faisait sentir mal, bien que l'on ne me reconnaitrait pas sous mon costume. Au final, je me suis retrouver à faire les promos en tant que mascotte dans un costume de pingouin bleu clair ...

La journée était tout de même amusante, je me baladais dans le magasin, abordais des gens qui en avait rien à faire de ma pub pour la plupart, je faisais également la joie de certains petits enfants.
Tout se passait bien, jusqu'au moment ou je vis une paire d’étudiants surexcité se rapprocher de moi et qui ont commencé à me parler :

" Vous n'avez pas chaud dans ce costume ? "

" Chai oblichait qu'il crève de chaud là dedans. "

Prétant un peu plus attention à ces étudiants, j'étais sur les avoir déjà vu quelque part. Dans tous les cas, je voulais surtout pas me faire démasqué et j'essaye donc d'adopter un comportement des plus normal. Surpris suite à la question, je marqua un petit temps d'arrêt bref et répondit :

" Non, Non, il fait d'ailleurs plutôt frais dedans, faut juste pas s'aventurer dehors avec ... Sinon je fais la promo de  quelque produits bon marché dans le magasin d'à côté si ça vous intéresse, je n'ai le droit de rien faire d'autre "

Je voyais bien qu'il s'en fichait à partir du moment où il détournait le regard pour parler à son amie. Et d'ailleurs celle-ci se mit à me regarder d'une façon étrange tout d'un coup.
C'est à ce moment là que je reçu un coup de pied assez fort de la part de la fille qui me mit à terre. heureusement que la tenue de mascotte amortie un peu le choc, pensais-je.

" Eh, ça va pas !? " criais-je dans la précipitation, faute de mieux.

L'autre grand étudiant propose de me relever en me prenant par un bout du costume, me relâche soudainement et se mit à me provoquer avant de fuir :

"Tu devrais te relever seul, si tu es parfait. C'est comme ça qu'est la vie, et sur ce je m'en vais."

Refusant de rester les bras croisés, je me releva avec quelques difficultés, fichu costume.
Je pris la décision de me mettre à leur poursuite, et de leur rendre l'appareil, toujours caché à l'intérieur ce pingouin de malheur.

" Partez pas si vite, Revenez ! mes câlins aussi sont en promos ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 4 Mar 2014 - 21:37

Une impression de déjà vu. Le visage inexpressif, ses yeux éteints restaient braqués sur les gestes répétitifs de Valio ; à l'instar du rouquin, il se jouait de la mascotte d'une aide feintée, ce qui la fit percuter le sol à nouveau. Même acte, même phrase avant de s'éclipser sous le regard d'une River silencieuse. Cette dernière n'esquissa aucun mouvement afin de le suivre, se contentant juste de croquer encore une de ses sucreries pendant que la mascotte se relevait.

« Partez pas si vite, Revenez ! Mes câlins aussi sont en promos !  »

A peine eut-il le temps d'esquisser une poursuite que la jeune fille lui sauta littéralement dessus. Par chance, son poids ne les avait pas fait basculer, et elle se trouvait à présent accrocher à sa fourrure. Les jambes passées autour de sa taille, et son visage face à celui du pingouin, sa main droite se dirigea vers son bec tandis que l'autre tenait toujours les courses. De-là, elle ôta la tête du costume. Un sourire s'imprima sur ses lèvres. Ses yeux se rivèrent sur ceux du blond, dont la bouille découverte se trouvait à quelques centimètres de la sienne.  « J'te dois combien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Sam 8 Mar 2014 - 7:03

Pendant que la mascotte et River faisaient leurs affaires, Valio était dans un autre monde, il y avait des tablettes de toutes marques et de toutes tailles. Pour prendre les cours il fallait quand même une tablette assez grand format, soit un minimum de dix pouces en diagonale d'écran. A trop les regarder, Valio fini par se tourner sur d'autres rayons comme un petit enfant curieux. Un rayon l'avait intéressé plus que d'autre, à part les tablettes. Son téléphone actuel est une fierté nationale, du moins dans son pays d'origine... L'étudiant aurait voulu quelque chose de plus reconnu au Japon.

Le vendeur lui indiqua une marque japonaise au grand S en quatre lettres, qui font tablette et téléphones, ce qui semblait parfait pour Valio. L'achat des deux produits de cette même marque donnait aussi accès à une réduction conséquente sur le prix final. Parfait parfait pour Valio. Le voilà donc équipé pour les cours, sortant du magasin avec son sac rempli de tout ce dont il devait acheter. La seule interrogation qui restait était...

"Où est River?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 12 Mar 2014 - 21:09

A peine relevé et toujours furieux après eux, j'étais encore en train de me demander comment je pourrai me venger de ce qu'ils m'ont fait. Une chose est sur, ils vont pas s'en tirer comme ça.
C'est alors que je vis la fille qui était resté devant moi à me fixer. A quoi pensais t-elle donc ?
A peine eus-je le temps de réfléchir que la jeune fille se jeta sur moi. Elle s'aggripa à moi, et comme si c'était pas fini, elle eu la terrible idée de retiré ma tête de pingouin.

" J'te dois combien ? "

Ce qui semblait être normale pour elle, fut la réaction la plus improbable à mes yeux. Et avec ma tête à découvert, c'est tout ce que je ne voulait pas de cette journée. Je détourna la tête, j'avais presque honte que l'on me voit comme ça.

" C'est gratuit ... pour cette fois "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Lun 31 Mar 2014 - 7:32

Dès le masque tombé, l'inconnu se déroba immédiatement de ce regard insistant en tournant le visage sur le côté, dont les cheveux blonds effleurèrent celui de River. La gêne du garçon était perceptible, aussi bien dans son geste que dans la phrase prononcée, et ne lui avait guère échappé. Seulement voilà, elle s'en foutait complètement – juste un infime détail.

«Laisse-moi au moins te dédommager en nature.»

Aussitôt, sa main gauche lâcha les sacs de course qui s'écrasèrent mollement au sol, seul le paquet de bonbons restant au creux de sa paume. Ce qui lui offrit une meilleure liberté dans ce qu'elle s'apprêtait à faire : ses doigts tenant la nourriture se dirigèrent vers la bouche du blond, où elle y fourra les bonbons – l'emballage compris, avant de lui rabattre la tête du costume sur la sienne.

«Napp' !»

Sa bonne action accomplie, River quitta 'son perchoir' de fortune pour lequel son intérêt s'était envolé, puis récupéra les courses au passage, un sourire imprimé sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Lun 31 Mar 2014 - 15:20

Le regard de la fille n'avait pas changer, toujours avec son regard ébloui par ses folles actions et moi à coté qui la portait bêtement, je ne savais que faire.
Elle continua sur son élancée :

« Laisse-moi au moins te dédommager en nature. »

Et moi qui pensais que ça pouvais pas être pire, me revoilà face une réplique à la fois surprenante et implicite à la fois. Qu'est ce que je pouvais penser de ça, qu'est ce que je devais en faire ? je restais stoïque à l'entente de cette réplique hors du commun.
A la seconde qui suivait, j'entendis quelque chose tombé. C'est en essayant de regarder ce qui se passa qu'elle se mit soudainement à bouger et à rapprocher ce qui semblait être un paquet de sucreries de mon visage, avant de forcer de l'enfoncer dans ma bouche. Le paquet déjà un peu ouvert ne manquait pas de m'étouffer à moitié et me laissa le gout des bonbons dans la bouche, pas mauvais d'ailleurs.

« Bon app' »

Elle me remit la tête de mascotte, avant d'enfin décider de se retirer.
Encore en train d'essayer de sucer un des bonbons, je me mis quand même à réagir.

« Mmmmph »

Évidemment, je n'arrivais pas à parler ... je retiras en vitesse la tête de pingouin qui me gênait, et en profita pour sortir le paquet de bonbon coincé dans ma bouche tout en gardant les 2 ou 3 bonbecs rester dedans.
Dans un élan de colère je laissa tomber le paquet de bonbons et jeta la tête de pingouin sur la fille qui osait sourire de ses actes.

« Tiens, Voici pour toi ! »

Je continua en enlevant le costume tout entier de pingouin et lui fit signe d'enfiler le costume à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 2 Avr 2014 - 19:38

River ne prêta aucune attention aux marmonnements du blond ; Retrouver Valio avait bien plus d'importance que d'empêcher l'autre de s'étouffer. Pour cette raison, elle lui tourna simplement le dos et s'apprêta à suivre la même direction que son ami, lorsqu'une attaque en traître la percuta de plein fouet. Après avoir lâché un «Ouin.» peu convaincu, son regard se posa sur la tête de la mascotte, désormais au sol. Avant même de pouvoir s'indigner faussement sur ce coup bas, il lui dit :

« Tiens, voici pour toi !
- Bah euh, ok. Merci. »

D'un haussement d'épaules, elle embarqua rapidement le "cadeau" et s'éclipsa tout aussi vite, laissant le jeune homme se déshabiller seul au milieu de la galerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 8 Avr 2014 - 4:58

"Bah euh, ok. Merci."

A peine eus-je le temps d'enlever le reste de mon costume que je vis la fille s'en aller.
je fis demi-tour pour aller terminer le travail de la journée. J'aurai du me réjouir de m'en être enfin débarrasser, mais pourquoi j'avais le sentiment d'avoir oublié quelque chose ?

"... ... Ah ! La tête de pingouin !"

Je me retournais pour vérifier si elle était toujours là, mais manque de chance ce n'était plus le cas, la fille avait du fuir avec la tête de mascotte et qui sait quel genre de problème ça m'apporterait de revenir sans.
En vitesse, je remis mon costume et me mis à la recherche de la fille, je regardais dans toutes les directions pour voir par où elle a bien pu aller.

Après avoir emprunter une direction aléatoire et vérifier l'intérieur de plusieurs magasins, je me retrouve devant un magasin d'électronique. C'est devant ce magasin même que je vis une grand carrure blonde que je semblais reconnaitre comme étant l'ami de la fille que je cherchais.
je l'interpella :

"Eh, toi ! Le pote de la fille surexcité !"

Il semblait seul, guettant quelque chose depuis l'entrée du magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 9 Avr 2014 - 14:38

"Bonjour, ah... Je pense, elle est passée où votre tête de pingouin?" Après tout il voulait éviter de répondre quant à River parce qu'on ne pouvait pas encore dire que c'était son amie. Du coup Valio se posa contre la vitrine du magasin et regarda la mascotte bleu. Elle semblait étrange sans la tête, on aurait dit un petit gros.

"Vous ne l'auriez pas vu cette fille surexcitée?" parce qu'après tout c'est avec lui que River était et qu'aussi il a toujours cete historie de parc d'attraction à régler. D'ailleurs la tête du gars dans le costume et sa taille on aurait presque dit qu'il était de la même tranche d'age que Valio. "Vous n'êtes pas étudiant par hasard?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mer 9 Avr 2014 - 19:20

De son côté, River sortait tranquillement du centre commercial. Toute envie d’escapade au parc d'attraction s'était évanouie hors de ses pensées, à l'instar de son camarade. Plus rien ne la retenait ici, pas même la présence de ce dernier, ni même l'attente de son retour. Peu importe si la voiture ne lui serait plus accessible, elle marcherait.

La traceuse baissa négligemment la tête afin de poser les yeux sur l'objet qu'elle tournait entre ses doigts. Une tête de costume un peu usée qui, manifestement, lui appartenait désormais. Le garçon lui avait donné, après tout. « Nah ? » Puis, sur ce doute vite oublié, elle continua sa route.

[Voilà, j'me casse è-é *pan*]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !  Mar 15 Avr 2014 - 19:32

A peine arrivais-je devant lui, qu'il me posa certaines de questions suite à mon exclamation.

"Bonjour, ah... Je pense, elle est passée où votre tête de pingouin?"
"Vous ne l'auriez pas vu cette fille surexcitée?"


et moi qui étais sur le point de lui demander si il savait où était son amie, mais il n'avait pas l'air de le savoir plus que moi étant donné qu'il vient de me le demander.
Il me posa ensuite une autre question étonnante après m'avoir regardé plus fixement :

"Vous n'êtes pas étudiant par hasard?"

Tiens, quelle drôle de question, pensais-je. Il est vrai que sans ma tête de pingouin, on pourrait me reconnaitre et éventuellement penser que je fais encore des études, moins stressé, je lui répondis :

"Oui j'étudie à Kobe en temps normal, ce travail n'est que temporaire. Et heureusement quand on voit ce que j'y gagne."

Pris dans sa question j'en avais presque oublié mon objectif, il fallait que je retrouve la tête de pingouin au plus vite.
Je m’empressai de changer de ton et me mis à m'accrocher à lui avec un air presque apeuré :

"Mais je suis pressé ! Je suis justement à la recherche de la fille pour récupérer ma tête de pingouin, tu ne peux pas la rappeler !?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrête-toi, ou j'crève tes pneus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: