Partagez | 
 

 [U-8] Work they said, it's gonna be fun they said

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) [U-8] Work they said, it's gonna be fun they said  Dim 2 Mar 2014 - 0:33

    Franchement, la journée avait bien commencé, un lever vers les 10h du matin, traîner devant la télé de la salle commune avant d’aller déjeuner et de commencer à bosser. L’avantage d’être à l’université, c’était qu’on avait du temps libre, beaucoup de temps libre, pour lire (haha, oui tout à fait), faire des recherches (oui, rester dans un des laboratoires de l’école, c’était déjà plus l’idée), dormir (très important, tout médecin vous le dira), et bien sûr…arrondir ses fins de mois. Parce que oui, c’est bien beau de prolonger ses études, mais à vingt-trois ans, Hakim s’était dit que, tout de même, il n’allait pas imposer ses frais de scolarité à ses parents (ou du moins, pas dans leur intégralité). C’était donc tout naturellement qu’en tant qu’étudiant ayant un master de recherches en physique dans la poche, qui serait bientôt complété d’un en chimie, il s’était dit « Mais oui bien sûr ! Je vais aider les profs de lycée dans leur boulot ! Ca peut pas être si terrible ! » Mais oui Hakim, enseigner dans un pays étranger, dans une langue où t’as encore du mal quand tu dois la lire, à des adolescents dont tu ne peux pas décerner les visages est une brillante idée !

    Bref, inutile de tergiverser dessus, le pauvre étudiant venait de passer huit heures d’affilées dans des laboratoires, soit pour continuer ses recherches pour un devoir, soit pour donner un coup de main à l’un des professeurs du lycée. Il avait beau être passionné, ça faisait quand même beaucoup d’heures sans aucune pause. C’était donc avec détermination qu’il avait fait un détour vers un des distributeurs qu’on trouvait parsemés un peu partout dans l’université pour se prendre une cannette de soda (parce que même après plus d’un an passé au Japon, en bon Américain qu’il était, il ne comprenait toujours pas l’intérêt du thé en bouteille, surtout s’il n’était pas sucré), avant de retourner à sa chambre pour…probablement se crasher sur son lit.

    Couloir, couloir, tourner, porte, poignée, ouvrir, chambre ! Un bref coup d’œil à la pièce indiqua qu’Elliot, le colocataire sympathique bien qu’un peu coincé était là (probablement en train de lire…ce mec était sérieusement tellement attaché à ses bouquins qu’il avait fini par absorber leur vocabulaire…enfin, c’était ce que se disait Hakim). Il lui fit un vague signe de la main en guise de salutation avant de poser sa cannette sur son bureau et de tomber plus ou moins gracieusement sur son lit, la tête face à l’oreiller. Les pensées de l’Américain donnaient plus ou moins ça à ce moment-là « jhdsgk dormiiiiiiiiiiir sjhdqncj »

    Bzzzz Bzzzz….Bzzz Bzzzz. What the F… Le portable, encore dans sa poche, s’était mis à vibrer, lui signalant la réception d’un sms. Avec un grognement tout à fait charmant, Hakim fit une roulade pour se retrouve sur le dos, sortit son téléphone et fixa son écran.


Bonsoir M. Niehaus.
Veuillez m’excuser de vous déranger ce soir,
mais je tiens à vous rappeler que vous devez corriger les copies des lycéens de 3ème année pour demain.
Merci de me les déposer dans mon casier avant midi.

    …Fuck. Il avait complètement oublié. Encore un grognement, et le voilà debout, sortant un paquet de copies de son sac pour les jeter sans grande cérémonie sur son bureau. Après avoir sélectionné une playlist et mis son casque sur ses oreilles, Hakim se mit à travailler. Aussi tire au flanc qu’il pouvait le paraître, ça restait quelqu’un de sérieux après tout. Une bonne heure se passa et le soleil se couchait avant que le pauvre étudiant se pris la tête dans ses mains avant d’arrêter sa musique pour appeler plaintivement son colocataire.

    « Elliooooooooooooooot !! Tu peux me donner un coup de main avec ces copies ? Ils écrivent mal ces gosses ! J’ai déjà du mal à lire quand c’est parfaitement calligraphié mais lire quand ya des fautes c’est une horreur…Alleeeeeeez, steuplaîîîîîîîît !!! »

    Hakim, 23 ans, réduit à un gosse pleurnichard lorsque poussé à un certain état de fatigue. Il n’attendit pas la réponse du comparse britannique pour prendre son paquet de copies et sa canette et se diriger vers le bureau voisin. Sauf que bon…fatigue, dreadlocks indomptées qui se baladent sur son visage, lacets mal noués, tout ça tout ça…trébucher, cri grossier, injure, canette volante, contenu sucré éclaboussé un peu partout…

    « Errhm…oups ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-8] Work they said, it's gonna be fun they said  Ven 7 Mar 2014 - 22:17


Never is a long day.
Elliot & Hakim.

 



Comme à mon habitude, j'étudiais dans ma chambre, correctement assis sur ma chaise et devant mon bureau. J'étais de ceux qui préféraient largement passer des heures sur leurs cours plutôt que de batifoler à droite et à gauche. Cela se voyait sur mes résultats et il était normal de me trouver parmi mes meilleurs étudiants de ma promotion. Cela m'aurait vexé si ça n'avait pas été le cas. Mais j'étais une personne brillante et sérieuse, donc je n'avais vraiment pas à m'en faire.

Avoir un colocataire ne me dérangeait point, mais encore une fois, la direction n'avait pas jugé bon de regarder un peu plus dans le détail avant de m'attribuer une chambre. J'avais eu beaucoup de mal à accepter son physique déjà surprenant et le manque d'hygiène qui se dégageait de ses cheveux... Pour en plus devoir constater qu'il était atteint d'un mal étrange. Certainement du à un traumatisme familiale dans son enfance... Quoi d'autre pour ne pas parvenir à reconnaître le visage des autres personnes ? Ce qui me dérangeait également, c'était qu'il savait qui j'étais quand je me mettais à parler. Apparemment, avoir un vocabulaire correct et varié n'était pas quelque chose de commun.

Je soupirai en l'entendant entrer. C'était son droit, mais je préférai largement la solitude pour réviser mes cours et avancer dans les devoirs que je devrais rendre. Il ne tarda pas non plus à me déranger et je me redressai sur ma chaise, tournant le haut de mon corps dans sa direction.

« Ne prends pas un boulot que tu ne peux pas assumer dans ce cas ! Je suis d'ailleurs bien surpris qu'un professeur fasse appel aux service d'un-.... » Je vis la catastrophe arriver au ralenti, mais impossible d'y faire quelque chose. Mes pupilles s'agrandirent en voyant que la canette se dirigeait droit sur mon bureau et qu'elle ne manqua pas de m'arroser au passage.

Je me levai d'un coup en faisant tomber ma chaise en arrière, essuyant rapidement ce que je pouvais de son soda. Mais ça n'était pas très utile.

« Grand Dieu ! » M'exclamai-je tout en fixant maintenant mon bureau et tout en ramassant la feuille trempée sur laquelle j'étais en train de travailler. « Tu ne peux simplement pas avoir une coupe de cheveux décente ?! Je vais te les couper moi même si ça continue ! Tu viens de réduire à néant plusieurs heures de travail Hakim ! »

Je marmonnai ensuite quelques jurons entre mes dents dans ma langue natale, tentant de sauver ce qui n'avait pas été touché par la boisson sucrée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-8] Work they said, it's gonna be fun they said  Ven 7 Mar 2014 - 23:09

    Whoooops…Il l’avait énervé hein ? Vraiment, ce n’était pas surprenant, vu comment Elliot était…coincé ? Victorien ? Avait l’intégralité de sa bibliothèque enfoncée dans son…ahem. ‘fin bon, ce n’était pas vraiment du genre de Hakim de se laisser marcher sur les pieds, et il balaya rapidement les paroles de son colocataire d’un mouvement de main avant de se remettre sur pieds. Il vira ses baskets pour les balancer de l’autre côté de la pièce (bon okay, elles roulèrent sous son lit), histoire d’éviter un deuxième incident, et renoua ses cheveux pour les attacher dans une sorte de chignon plus serré qui dégageait son visage correctement.

    « De un mec, sérieux, combien de fois il faut que je te le dise. Mes cheveux ne sont pas comme les tiens, ils sont naturellement faits pour bien tenir en dreads, sérieux, c’est pas parce que je repasse pas mes vêtements que j’suis crade, merci bien. De deux, t’as sérieusement dit « Grand Dieu » ? VRAIMENT ?! Ya pas plus contre-instinctif comme cri de surprise. Tu vas m’sortir un « Sacrebleu ! » bientôt… Et de trois : Touche pas mes cheveux, j’y tiens. »

    Hakim ne faisait pas vraiment d’effort pour parler Japonais à son colocataire, il savait qu’il était Anglais (le mec respirait l’Anglais, ça lui faisait presque mal), et lui parlait donc dans la langue où il était le plus à l’aise. Il se pencha pour récupérer les copies éparpillées un peu partout dans la chambre et se rapprocha du bureau d’Elliot pour récupérer sa canette. Un vague coup d’œil aux feuilles imbibées de la boisson sucrée. Vraiment, ce n’était pas SI terrible, on pouvait encore lire ce qu’il y avait dessus, et si le Britannique n’était pas aussi carré sur les formes, l’Américain était certain qu’il aurait pu se contenter de ça après les avoir fait sécher.

    « Raaah, c’bon. J’peux réparer ça. Pourquoi tu bosses pas à l’ordi sérieux ? Ce serait dix fois plus pratique. T’es tellement old-fashion, on est au 21ème siècle vieux. »

    Tout en parlant, Hakim était allé chercher le talc qu’il gardait justement dans ses tiroirs pour de telles occasions, et se mis à en saupoudrer généreusement sur les feuilles de son coloc’, sans réellement lui demander son avis sur la question (encore une fois, Hakim et politesse, ce n’était pas toujours tout à fait ça, bien qu’il ne pense pas à mal). Ce n’était pas franchement la première fois qu’une telle chose arrivait, et après avoir renversé pour la énième fois son soda sur un de ses DM en travaillant tard le soir (car quoi qu’on dise, l’Américain restait un bon étudiant), sa mère lui avait montré une astuce pour lui éviter de recopier à chaque fois son devoir.

    « A te voir c’est la fin du monde. Relax. C’est que quelques feuilles, tu devrais savoir que si on peut restaurer des parchemins vieux de centaines d’années, c’est pas un soda qui va te tuer ton boulot. Geez, t’es tellement une drama queen. »

    Une fois que le talc avait absorbé toute l’humidité des feuilles, Hakim les secoua et passa un torchon dessus pour les nettoyer. Les feuilles étaient en effet en meilleur état (pas, comme neuves, n’exagérons rien, mais en meilleur état), et leur chambre était…légèrement recouverte de talc, parce que BIEN SUR, que Hakim en avait mis un peu à côté quand il en avait saupoudré, BIEN SUR qu’il n’avait pas vraiment fait attention à où ça allait atterrir lorsqu’il s’était mis à agiter le papier. Mais DETAIL, franchement ! L’important était les feuilles hein ?

Revenir en haut Aller en bas
 
[U-8] Work they said, it's gonna be fun they said
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: