Partagez | 
 

 [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Mer 12 Mar 2014 - 21:04

Ce matin, après ma rencontre atypique avec Elijah, j'étais venue tranquillement à mon nouvel appartement. Enfin, tranquilement, façon de parler vu que je me suis perdue alors que les appartements étaient à deux rues de la gare. Oui, j'ai pris le chemin opposé, j'ai vadrouillé pendant deux heures avant de revenir sur mes pas et de trouver enfin la bâtisse.

Les déménageurs étaient arrivé et repartis sans que je ne les vois. En fait, en voyant que je n'arrivais pas, ils avaient déposés mes cartons et mes meubles dans le hall, plutôt que de les monter à mon appartement. En voyant ça, je fus très vite découragée. J'allais y passer la journée, j'en étais sûre !

Je pris un des cartons et monta jusqu'à l'appartement 8, mon tout nouveau chez moi. Je déposa mon carton sur le sol et ouvrit ce grand espace vide. Je pris le temps d'observer ce nouveau lieu de vie, réflechissant déjà à la pièce que je transformerai en chambre noir pour mes photos personnelles.

Je resortis de cette pièce prendre le carton que j'avais abandonné à l'entrée et le déposa à l'intérieur. Puis je redescendis cherchais un second carton et le remonta. Rien que 2 voyages entre mon appartement et le hall d'entrée m'avait déjà épuisée. Il faut dire que j'avais déjà marché deux bonnes heures et que j'avais eu un assez long trajet de train. Mopn second carton déposé dans l'appartement, je m'installais sur le sol de mon appartement, la porte d'entrée grande ouverte.


Dernière édition par Mila Horime le Lun 17 Mar 2014 - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Mer 12 Mar 2014 - 23:18







L’ex-militaire attrapa la cigarette entre ses lèvres puis referma le paquet pour le jeter sur la table basse, allumant la dose de nicotine avant de lancer le briquet au même emplacement. Lundi, un jour chargé de cours, mais Hiniku s’était accordé une pause à son appartement, entre deux cours. Il essuya ses cheveux humides de la serviette bleue posée sur ses épaules, venant de sortir de la douche. La baie vitrée était ouverte, le soleil à son zénith, il pouvait entendre les grillons chanter dans l’arbre proche du balcon. Un son qu’il avait oublié.

Chaud. Il faisait chaud et humide. Trop pour que je resta en nage après le sport. Mais malgré la douche froide, je sentais encore la lourdeur atmosphérique peser sur mes épaules. J’avais juste envie de m’étaler sur le canapé, pour ne plus jamais en bouger…Pourtant, j’avais toujours cette pensée qui trottait dans mon crâne ; t’as survécu à pire vieux.

Je pris le journal poser une petite table près de la porte d’entrée, histoire de lire les nouvelles du jour. Je sentis un truc sous mes pieds, ce genre de tremblement quand on pose quelque chose de lourd au sol et qui pouvait faire bouger un peu une porte. Était-ce la mienne ? Vraiment ? Pourtant je ne l’avais pas vu bouger, mais j’avais senti ce mouvement au sol. Si ce n’était pas ma porte, c’était celle d’à côté. Donc, nouveau voisin, nouveau professeur ou autre. Bravo Einstein. Je me surprends parfois.

Ma main se posa sur la poignée, puis je me suis stoppé dans mon geste, pour aller chercher un débardeur blanc dans mon placard afin de l’enfiler. Ça serait con de se présenter à moitié à poil à un inconnu hein ? Je pris mes clés pour les foutre dans la poche de mon jean, après avoir posée la clope à peine commencée dans le cendrier.

Je sortis de l’appartement et remarqua la porte ouverte de celui d’à côté. Visiblement, la demoiselle - oui car c’était une femme aucun doute là-dessus - avait eu le temps de monter un second carton. Je suis resté dans l’encadrement de la porte, passant un doigt sur mon implant cochléaire pour vérifier qu’il était bien en marche. La nouvelle voisine ne m’avait pas encore vu je crois. J’ai donc toqué de mon index replié à la porte pour signifier ma présence. Quand elle se retourna, je pus la détailler plus amplement. Une jeune femme, aux traits un peu occidentaux, je penchais pour une métisse. Elle avait la peau blanche, des cheveux noirs et longs lui arrivant dans le dos, plutôt frêle et jolie avec un visage fin.

Je ne perdais pas ma vieille habitude d’observer les gens, je ne la perdrais jamais. Elle semblait essoufflée ; en même temps autant d’étages avec un carton…Je suis resté dans l’entrée, préférant ne rien dire, ou même m’inviter chez elle. Enfin, je n’étais qu’à demi con, j’allais me proposer de l’aider ; on ne laisse pas une jeune femme dans une telle situation. Oui, je suis un peu macho, j’y peux rien. J’ai nonchalamment levé ma paume, en tant que signe de salutation. Parler ?...Vous vous foutez de ma gueule là ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 0:23

Tout en reprenant un peu mon souffle, j'entendis quelqu'un toquait à ma porte. Je n'attendais personne pourtant, je connais même personne à Kobe. Je me retourna pour voir qui était arrivé, espérant au fond de moi que les déménageurs étaient revenus. Un homme se tenait dans le cadre de ma porte, levant une paume de main pour me saluer. Il avait les cheveux noirs, plutôt grand et balèze. Il avait l'air d'avoir chaud, bien qu'il portait un simple débardeur blanc avec un pantalon.

" - Oh bonjour ! Vous êtes mon voisin ? Je suis désolée pour le bruit, mes cartons sont un peu lourds et je les ai lâché sur le sol au lieu de les déposer. J'espère que le bruit ne vous a pas dérangé !"

Je m'abaissais dans un salut pour m'excuser du bruit qui avait dû l'attirer ici.

" - Normalement les déménageurs auraient dû monter eux-mêmes mes affaires mais ils ne m'ont pas attendus ! Il faut dire que j'ai deux heures de retard. Je m'étais perdue et voilà que je dois monter mes affaires toute seule !"

J'étais vachement embarassée et voilà que je commençais à parler énormément. Je déteste quand je suis dans cet état, vraiment ! Je me rendis alors compte que je n'avais pas invité mon voisin à entrer !

" - Olalala, je parle et reparle mais je ne vous invite pas à entrer, je suis vraiment mal polie ! Entrez donc, je suis Mila, Mila Horime ! Enchantée de vous rencontrer !" Je lui fis un grand sourire, tentant de cacher ma gêne du mieux possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 2:07







Hiniku pencha la tête de côté, aux explications de la jeune femme. Il continuait de l’observer sans rien dire, elle et son appartement vide. Sa nouvelle voisine, elle avait l’air avenante et amusante, elle le serait sûrement pour deux. Son regard vagabonda sur les cartons, puis revint sur la jeune femme, qui finit par s’excuser platement. Le bruit ? Ah oui, ce bruit.

J’ai hoché la tête quand elle demanda si j’étais son voisin, focalisant mes iris sur ses lèvres pour comprendre ce qu’elle disait. Ma voisine parlait un peu trop vite pour que je comprenne tout à cette distance, alors je tentais d’assimiler les informations qui déferlaient de ses lèvres par ma vue et de ce que j'avais récupéré de mon ouïe.

J’ai plissé les paupières quand le sujet arriva aux déménageurs, un retard…J’arrivais à assimiler la situation. Monter ses affaires toute seule…C’est sûr qu’arriver en retard à un déménagement n’aidait pas, mais je ne l’en blâmais pas. Si elle était nouvelle, se perdre serait son nouvel hobby durant quelques temps.

J’ai assimilé son identité, ainsi que sa permission à entrer. Je me suis donc avancé d’un pas lent vers elle, et lui tendis ma main pour l’aider à se relever. Mila Horime ? Plutôt facile à retenir, je ne m’y perdrais pas. En tout cas, elle parlait pas mal…Peut-être de l’embarras ?

Je sortis mon calepin afin d’y écrire au crayon. Oh, j’aurais pu parler, mais ça surprenait un peu quand on n’était pas habitué. Je lui tendis le calepin, où y était inscrit un peu de mon humour noir.

Le bruit ne me dérange pas, pas la peine de vous excuser ; l’avantage de m’avoir comme voisin.


J’ai étiré un vieux sourire en tournant la tête sur le côté, pour tapoter de mon crayon mon crâne, la gomme proche de l’implant. Il valait mieux la mettre au courant, histoire qu’elle ne s’étonna pas de certaines situations, si jamais l’implant est désactivé ou que je suis trop loin. Mon crayon pointa la ligne suivante sur le calepin, on en venait à ce que j’appréciais le moins ; demander une faveur.

Je vous demanderai juste de ralentir un peu la cadence de vos paroles si jamais vous êtes loin de moi, ou qu’il y a beaucoup de bruit. Ce truc n’est pas parfait.


Je repris le calepin pour soulever une autre page et écrire à nouveau. Le désavantage de tenir une conversation ainsi ; c’était long. J’aurais pu utiliser un portable, mais les touches sont trop petites…Ou mes doigts trop gros, oui. Je lui tendis à nouveau le calepin pour passer à autre chose, ce pourquoi j’étais venu à la base. Je l’appelais par son prénom, par habitude militaire toujours présente.

Enchanté Mila, je suis Hiniku. Je vais vous aider à monter vos cartons.

C’était une affirmation, oui. Comme si j’allais la laisser dans la merde son premier jour !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 3:38

Après mon long monologue, bien que mon interlocuteur m'ait fait plusieurs signes de tête qu'il comprenait ce que je racontais, il entra dans mon grand appartement et vint près de moi. Il me tendit une main que j'attrapa avec grand plaisir. Quand il tira un peu pour me soulever, je me sentis aussi légère qu'une plume. Il avait vraiment beaucoup de force pour me relever aussi facilement!

Après cela, il sortit un petit calepin et un crayon et écrivit une phrase tout en me montrant son implant sur le crâne.

Le bruit ne me dérange pas, pas la peine de vous excuser ; l’avantage de m’avoir comme voisin.


    J'eus malgré moi un léger rire, je ne pouvais m'empêcher de rire face à un peu de dérision parce que moi-même il m'arrivait de lâcher des phrases pareils. De toute façon, cet homme n'était pas le premier sourd que je connaissais. J'avais appris, avec le temps, que ces personnes étaient comme nous, même si leurs oreilles ne fonctionnaient plus correctement et qu'ils n'étaient pas des êtres fragiles et sans défenses pour autant. Ils étaient sourds, d'accord, mais cela ne faisait pas d'eux des hommes de verre que l'on casse dès qu'on leur parle. Puis je lui lâcha tout naturellement :

" - Hé bien, je trouve que c'est désavantageux ! Imaginez que quelqu'un vient pour me tuer et que je fasse beaucoup de bruits pour attirer l'attention. Vous ne pourrez pas être mon chevalier servant qui viendra à ma rescousse ! "

  Pour qu'il comprenne que c'était pour rire, je lui fis un clin d'oeil, tout sourire aux lèvres. J'avais un peu peur qu'il le prenne mal, mais je sais pas tenir ma langue. Et quand j'ai une idée en tête, ben faut qu'elle sorte. Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler me disait-on à une époque, j'ai toujours pas compris le sens mais je crois que j'aurai dû le faire là tout de suite.


 
Je vous demanderai juste de ralentir un peu la cadence de vos paroles si jamais vous êtes loin de moi, ou qu’il y a beaucoup de bruit. Ce truc n’est pas parfait.

  J'acquiessa, comprenant que ça ne devait pas toujours être simple à vivre, cette surdité. Mais je ne voulais pas qu'il pense que j'avais pitié de lui, alors je ne fis pas ce commentaire tout haut. Surtout qu'il a l'air d'être un peu beaucoup viril et que la pitié, ça froisse leur égo !

   
Enchanté Mila, je suis Hiniku. Je vais vous aider à monter vos cartons.

   Mon visage s'illumina quand il m'affirma m'aider pour mes cartons ! J'allais pas être seule pour ce travail, ça rendrait donc les choses plus distrayantes et cela me motiver pour bien bosser ! Je lui fis donc un grand sourire !

" - Enchantée Hiniku, merci beaucoup pour l'aide que vous allez m'apporter ! Vous n'imaginez pas à quel point cela me fait plaisir ! Venez, je vais vous montrer mon tas d'affaire !"

J'avais parlé assez lentement pour qu'il puisse me comprendre, bien qu'il soit près de moi. Je n'avais pas envie de l'incommoder non plus. Je l'invita donc à descendre dans le hall, où les déménageurs avaient empiler mes affaires. Je repris un carton, assez léger, ça devait être mes vêtements dedans et attendit sagement mon voisin avec un sourire chaleureux. Sa présence me plaisait déjà énormément !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 14:43







Il étira un léger sourire à sa remarque, et peut-être aussi en réponse à son rire. Quelqu’un qui riait à ses blagues, c’était rare. En général, sa surdité amenait un certain embarras quand il en parlait au début, puis cette gêne disparaissait au bout d’un moment. Un peu comme si on oubliait, lui-même l’oubliait parfois.

Chevalier servant ? Oui, c’était sûr que s’il lui arrivait un accident, je n’étais pas vraiment le mieux placé pour l’aider. Oui, c’était de l’humour ce qu’elle m’avait sorti, mais j’avais du mal à ne pas voir le bon sens dans sa remarque. Je finis par écrire à nouveau sur le calepin :

En même temps, je n’ai pas vraiment la gueule d’un chevalier servant. Mais ça me fait penser que si vous avez un problème ou que vous voulez me joindre, va falloir que je vous donne mon numéro, ou bien que vous sonniez à la porte, pas toqué.
 

Non mais c'est vrai ; aujourd'hui le chevalier servant ressemble plus à un mec blond parfait et gentleman ! Il y avait des dispositifs spéciaux dans mon appartement. Avec l’implant je peux certes entendre la sonnette si je suis proche de l’entrée, cependant il était installé un circuit électrique assez simple relié à la sonnette ; de petites ampoules s’allumaient dans un des coins des pièces de l’appartement pour signifier la présence d’un invité. Après, je lui proposais ça pour qu’elle soit au courant, et si jamais il y a un problème oui. Mila pourrait aussi toquer à une autre porte, enfin on ne sait jamais. Quant au téléphone, sur vibreur dans ma poche, ça réglait les choses.

Elle souriait facilement, c’était sympa à voir. Je la suivis donc dans le hall pour attraper deux cartons l’un sur l’autre afin de les monter, en la suivant…Putain je me rendais compte que j’étais con sur le coup, mais j’arrivais pas à m’en empêcher, à vouloir toujours prouver que j’avais de la force dans les bras, à vouloir faire plus que les autres. Non mais je suis pas en tort non plus ! C’était plus rapide quand tu avais deux cartons dans les mains qu’un seul. Rah, fais chier !

J’ai déposé les deux paquets au sol de son appartement, puis tapota sur son épaule d’une main, avant qu’elle ne redescendit. J’ai écris sur le calepin pour ensuite lui montrer.

Vous avez des meubles lourds à monter ?


Je préférais commencer par ces derniers, si jamais il y en avait ; si jamais je devais partir avant qu'on ne finisse de monter la totalité de ses affaires, autant ne pas la laisser avec des trucs trop lourds sur les bras.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 18:49



En même temps, je n’ai pas vraiment la gueule d’un chevalier servant. Mais ça me fait penser que si vous avez un problème ou que vous voulez me joindre, va falloir que je vous donne mon numéro, ou bien que vous sonniez à la porte, pas toqué.

" - Bah, un peu quand même je trouve ! Ne confondez pas chevalier de conte de fée et vrai chevalier hein ! Parce que franchement, dans les contes de fée, ils ont l'air bêbête les princes pas charmant !

Pas de problème, je dois juste retrouver mon portable qui est perdu dans les cartons.
"

Aprés être descendu et avoirs pris des cartons, nous étions remonté tranquillement. Il en avait porté deux d'un coup et j'étais vachement impressionnée par cet exploit !

Il posa ensuite sa main sur mon épaule pour me demander sur son petit carnet si j'avais des meubles à monter.

" - Heu... oui j'en ai deux trois, pas grand chose parce qu'avant je n'avais pas vraiment d'appartement, juste une chambre. donc un canapé, une comode et un bureau. J'ai surtout pleins de cartons remplis de mon matériel de photographie. Ah, et j'ai un écran plat aussi ! Mais ça, c'est pas grand chose."

Je m'étira légérement et je le regarda avec un petit sourire.

" - On devrait peut-être monter les meubles en premier, c'est le plus difficile en fait."

Je redescendis les escaliers, prête à soulever un poids plus lourd qu'une simple caisse remplie de babiole ! Il faudrait quand même que je pense à me payer des autres meubles pour embellir l'appartement et pouvoir accueillir parfois des collègues ou des amis qui viendraient me rendre visite. Même si j'en avais très peu au Japon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Jeu 13 Mar 2014 - 23:15







Hiniku sentit son cœur descendre, puis remonter jusque dans sa gorge d’un coup, quand elle commença sa phrase, puis la termina. Oh, il s’imaginait déjà dans la tête de Mila en tunique rose les cheveux brillants, il se demandait quand il avait tourné en ce genre de prince en guimauve…Cependant la suite le sortit de cette pensée, pour une autre. Mais il finit par sourire, soulagé et se sentant con.

Si vous voulez, mais je ne sais pas manier l’épée. On finit de tout monter et je vous laisserai mon numéro sur un bout de feuille.


Enfin, pas ce genre d’épée…Oh, c’est bon je ne l’ai pas faite ! Oui, c’était une blague de merde, et en première rencontre, ça ne le faisait pas trop de la sortir, ça va entre potes. Je m’étais calmé depuis l’armée, j’étais moins dans ce genre d’enfoiré lourd.

Assez proche d’elle, il m’était plus facile de discerner sa voix et ce qu’elle me disait. J’ai hoché la tête. Photographies ? Elle était photographe ? Dans tous les cas, si je me concentrais sur les quelques détails, il fallait monter la commode en premier. Heureusement, pas de lit ou de truc lourd dans ce qu’elle venait de m’énoncer. J’ai donc opiné du chef tout en la suivant dans les escaliers. On semblait sur la même longueur d’ondes, pour ce que l’on devait monter en premier.

Bref, je pris la commode en mains et attendis qu’elle prenne l’autre bout, pour que je puisse tirer l’objet dans l’escalier sans le faire toucher les marches ; fallait pas l'abimer. La commode passa par la porte sans trop de problèmes et je me suis orienté vers la chambre pour l’y déposer. J’ai ensuite cherché ma serviette sur mon épaule pour éponger mon front et…Merde, elle était où ?! On avait à peine commencé, je venais de prendre une douche et j’avais déjà chaud. Sérieux, ce temps m’emmerdait plus qu’autre chose !

Je pris mon calepin pour changer d’état d’esprit, en écrivant dessus. Cette question trottait dans ma tête depuis un moment déjà :

Ça vous irait si on se tutoie ? C’est plus facile. On va monter le bureau maintenant, je pense. Il a une place précise ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Ven 14 Mar 2014 - 18:13

Nous avions monté en premier lieu la commode que l'on installa directement dans ma chambre sans l'abîmer. En fait, quand je l'avais aidé, j'avais bien senti qu'il portait plus le poids que moi et donc ce fut assez simple pour nous.


Ça vous irait si on se tutoie ? C’est plus facile. On va monter le bureau maintenant, je pense. Il a une place précise ?


" - C'est une bonne idée ! Je préfére tutoyer en plus, ça tombe bien."

Je regarda autour de moi pour voir où je pourrais installer mon bureau dans cet immense endroit.

" -Hum, je pense qu'il irait bien là-bas, dans le coin. Tu en penses quoi?"

J'avais penché un peu la tête sur le côté pour y réfléchir. Oui, dans ce coin-là, ça pourrait le faire.

" - J'espère qu'il y a un bon magasin de meuble par ici, je vais vite avoir besoin d'y faire un tour !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Sam 15 Mar 2014 - 0:22







Il remarqua qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes ; utiliser le tutoiement. C’était surtout que niveau politesse, Hiniku s’était détérioré avec l’âge. Il retrouva finalement la serviette sur le parquet, qu’il déposa sur son épaule tout en observant le coin proposé par Mila pour le bureau.

J’ai tapé la pointe de mon crayon sur mon carnet, puis finis par écrire quelques mots à son attention. Je n’étais pas décorateur, mais fallait bien donner mon avis si elle le voulait non ?

Y a pas assez de lumière dans ce coin, tu ne verras que d’al’. Devant la fenêtre, ou bien dans un coin éclairé ce serait mieux je pense.

Après, c’était chez elle, Mila ferait comme elle voudrait. Quant au magasin, j’en connaissais bien un ou deux, mais je ne connaissais pas franchement les goûts de la demoiselle…A voir. De même que je devais y passer pour récupérer une décoration, je pouvais lui montrer le chemin si ça lui disait. Bah, autant lui proposer, ça ne me dérangeait pas de l'amener, au contraire. On avait l'air de plutôt bien s'entendre, même si à première vue, on semblait en contraste.

Je connais deux trois boutiques si tu veux. Je dois y faire un tour après les cours. Si t’es libre, on peut y aller ensemble, mais pas sûr que les meubles te plaisent.


J’ai commencé à redescendre les escaliers pour aller chercher le bureau ; non car discuter ne fera pas monter tout ce qu’elle possédait…Il y avait toujours possibilité que nous parlions, pourtant j’avais ce blocage, pour une raison inconnue. En fait, dès que je pouvais fermer ma gueule et écrire sur du papier ou utiliser le langage des signes, je le faisais. Je n’avais pas envie de m’entendre, d’écouter cette voix trop dure et ces mots qui avaient du mal à être prononcés, et peut-être aussi car la réaction de mon interlocuteur à ma voix comptait un peu. Putain, ça m’énervait d'être aussi con ! Non, fallait que je me concentre. Je pris le bureau dans le même sens que pour la commande et attendis qu’elle arriva pour le monter.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Sam 15 Mar 2014 - 14:27

Y a pas assez de lumière dans ce coin, tu ne verras que d’al’. Devant la fenêtre, ou bien dans un coin éclairé ce serait mieux je pense.

Je regarda un peu plus la pièce et constata qu'il avait raison. Près de la fenêtre serait une bonne idée.

" - Tu as raison, le mieux serait de le mettre le long de ma fenêtre. Mais je vais devoir acheter une plus grande lampe à accrocher au plafond pour illuminer la pièce le soir. Sinon j'aurai des coins sombres et flippant !"

Je connais deux trois boutiques si tu veux. Je dois y faire un tour après les cours. Si t’es libre, on peut y aller ensemble, mais pas sûr que les meubles te plaisent.

" - D'accord, l'idée me plait ! C'est gentil de ta part de me proposer !"

Je lui fis un grand sourire tout en le suivant dans les escaliers. J'attrapa mon côté du bureau et on commença à grimper. Ce dernier était un peu plus lourd que la commode précédente mais tout se passa pour le mieux quand même et nous l'installâmes le long de ma fenêtre. Plus que le canapé à grimper. Je le mettrai au milieu de la pièce en attendant d'avoir de quoi meubler un peu plus cet appartement.

Je redescendis donc tranquillement, et attendit Hiniku pour monter le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Sam 15 Mar 2014 - 18:26







Il l’aida à place le bureau sous la fenêtre, écoutant sa remarque tout en passant une main dans ses cheveux. Des coins sombres et flippants ? Hiniku garda son air maussade, malgré l’intrigue naissante dans sa tête. Il la suivit dans les escaliers sans mot dire sur le coup.

Je l’ai regardé fixement quelques secondes, elle et son grand sourire. Mila était vachement souriante dans les faits. Je me demandais si elle le prendrait mal que je ne montrai pas autant de ces attentions qu’elle. Certains personnes se sentaient cibler par mon impassibilité, j’étais juste moi-même.

J’ai attrapé le bout du canapé, et le souleva. Il était nettement plus lourd que les deux autres meubles. Mais après quelques minutes à faire des pauses à chaque palier, puis à continuer de le monter, on finit par le poser dans l’appartement. Bien, il ne restait que l’écran plat et les autres cartons, le plus gros était fait.

Je me suis vautré sur le canapé, pris une longue inspiration pour ensuite mieux me rasseoir. Je sentais les gouttes de sueur sur mon front perler…J’étais bon pour une autre douche. J’ai épongé mon visage avec la serviette, puis glissa mon regard sur la demoiselle. Calepin de nouveau en main j’ai écris mon ironie :

J’espère que j’aurais le droit à un verre après tout ça !


Bref ricanement, j’ai tourné une nouvelle page et glissa encore quelques mots sur le papier pour le lui tendre :

Aucun problème, t’es sympa, ça ne me dérange pas qu’on y aille ensemble. Et sinon, t’as peur du noir ?

Coins sombres et flippants. Je partais certainement sur mes grands chevaux, mais j’aimais bien comprendre, alors voilà je posais mes pieds dans le plat.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Sam 15 Mar 2014 - 22:28

Malgré que nous nous sommes arrêtés à plusieurs reprises, le canapé fut vite en haut et Hiniku s'y installa. Moi je me posa sur le sol en face de lui, histoire de nous reposer un peu. Il ne restait plus grand chose à monter et c'était très bien comme ça ! Cette température ne nous avait pas aidé malheureusement, Hiniku avait des perles de sueurs sur le front et moi un peu aussi.


J’espère que j’aurais le droit à un verre après tout ça !

" - Et pas qu'un, vous en méritez plusieurs ! "

Il rigola légérément pour la première fois depuis que nous avions commencé à monter mes affaires et je ris à mon tour. Je n'avais rien contre les gens plus calmes et moins expressifs que moi, bien au contraire, leur calme m'apaisait un peu. Cela m'obligeait surtout à me brider un peu. Oui oui, parfois, je suis pesante quand je commence à délirer encore et encore.

Aucun problème, t’es sympa, ça ne me dérange pas qu’on y aille ensemble. Et sinon, t’as peur du noir ?


" - Ah ben ça va alors, j'avais peur de t'ennuyer à force avec mes petites blagues pourries ! T'es sympas aussi d'ailleurs ! Le noir ne me fait pas vraiment peur mais quand j'étais petite, c'était une vrai horreur. J'imaginais des monstres partout dans les coins les plus sombres. Rien que la silhouette d'un objet pouvait me faire paniquer si il avait l'air bizarre. "

J'avoue que j'étais particulière comme personne quand même, mais savoir que j'avais fait bonne impression à mon voisin de palier me soulagea.

C'est alors que je pensa à un truc. Et si... et si il avait eut quelque chose de prévu ? Cela fait bien une heure que nous montons mes affaires. Il avait peut-être quelque chose à faire ou je ne sais quel rendez-vous important !

" - Dis-moi, je ne t'ai pas retenu alors que tu devais faire quelque chose ou quoi ? Je serai bien embêtée si je t'ai retenu trop longtemps !"


Dernière édition par Mila Horime le Dim 16 Mar 2014 - 11:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 0:32







Plusieurs ? Il retint un sourire de satisfaction ; sur sa gueule ça faisait psychopathe. Il se demanda bien pourquoi elle restait assise par terre. En tout cas, elle tenait plutôt bien pour le déménagement, porter des choses lourdes, etc.

Je l’ai écouté raconter ses peurs quand elle était enfant. La peur de tous les gosses en fait. Moi-même j’avais peur du noir petit, mais après j’ai appris à avoir peur d’autres choses, puis à ne plus avoir peur. Car j’étais trop con. Ah fallait l’avouer.

J’ai regardé ma montre quand elle me parla de l’heure. Déjà une heure ? Ah ouais quand même. Il me restait trente minutes, donc quinze pour l’aider à monter les cartons. Oui, j'allais encore l'aider. Je me suis donc levé tout en écrivant quelques mots sur le calepin, ainsi que mon numéro de téléphone.

Ouais, je dois partir bientôt. Je t’aide à monter encore quelques cartons, puis je pars prendre une douche. Voilà mon numéro, je viendrais toquer quand je serais de retour, pour passer chez les boutiques dont on a parlé.


J’ai déchiré la feuille et la lui tendis pour ensuite descendre les escaliers afin d’attraper l’écran plasma pour le remonter. Déposé, j’ai tourné mon visage vers la jeune femme qui montait un carton, et j’ai fini par parler. Ce n’était pas un gros effort, mais c’était la première fois en sa compagnie, alors j’ai fais en sorte que ma voix grave soit fluide, qu’elle ressembla le moins possible à celle d’un connard d’handicapé ! De toute manière, il aurait bien fallu que je lui parla un jour.

« Ça te va ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 15:18

Ouais, je dois partir bientôt. Je t’aide à monter encore quelques cartons, puis je pars prendre une douche. Voilà mon numéro, je viendrais toquer quand je serais de retour, pour passer chez les boutiques dont on a parlé.

" - D'accord, aucun problème. Tu m'as déjà beaucoup aidé, il ne reste plus grand chose de toute façon. Merci beaucoup d'ailleurs pour ton aide, chevalier servant !

Je lui fis un clin d'oeil tout en me redressant pour me remettre au travail. Je plia la petite feuille que je mis dans une des poches de mon pantalon. En bas, Hiniku prit mon écran plat alors que je pris une grosse caisse. Il était quand même super serviable et gentleman pour m'avoir aidé ainsi. Une fois en haut, il déposa ma télé alors que je montais les dernières marches de ce grand escalier.

" Ca te va ? "

Je fus d'abord prise de cours par cet aprole inattendue mais je n'en montra rien. Je lui fis simplement un sourire en déposant mon carton à l'entrée.

" - C'est super, merci beaucoup pour ton aide, ça m'a bien aidée ! "

Il avait une voix plutôt fluide pour quelqu'un de sourd. Je savais bien pourtant que cela ne devait pas être évident pour lui cette fluidité. La surdité fait que nous articulons moins bien, forcément, on ne s'entend plus parlé. Cette fluidité devait être dûe en partie grâce à son implant mais surtout par l'envie de parler comme tout le monde. Un courageux, ce Hiniku !

" - Bon, je ne vais pas te retenir plus longtemps ou tu ne pourras jamais te prélasser sous une bonne douche avant de repartir ! Moi je vais continuer, je ne devrais plus en avoir pour bien longtemps grâce à toi ! "

Je lui fis simplement un sourire. J'avais eu envie de faire comme d'habitude, un baiser sur la joue pour le remercier mais les coutumes du japon ne permettaient pas vraiment qu'on s'étende sur ce genre de geste. Pourtant, quand je vivais dans les autres pays du monde, le baiser sur la joue était une marque de respect et de remerciement. Bon, parfois aussi parce qu'on s'aime tout ça tout ça, mais moi je le faisais par respect.

Je passa simplement devant lui et voulu descendre les escaliers quand je rata une marche et devala par la suite le tout sur mon postérieur.

" - Aie ! Mais ça fait mal bon dieu, sal***rie de marches à la con ! En plus je me suis tordue la cheville ! Grrrr !"

Mon français était sorti tout seul, simplement parce que mes insultes sortaient qu'en français, histoire de ne pas choquer trop de monde. Les insultes françaises sont en plus très originales parfois ! J'essaya de me lever mais ma cheville, trop douloureuse sur le coup, ne me laissa pas me lever tout de suite. Elle était juste un peu gonflée, la douleur passerait donc très vite et ne m'empêcherait pas de finir mon déménagement ! Ah ça non !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 18:20







Beaucoup aidé ? Disons qu’il avait fait son possible, dans un temps imparti. En tout cas, il trouva ce surnom étrange. Chevalier servant. Il avait l’habitude d’enfoiré, de ducon, d’idiot, de grizzli, de…Des surnoms sur le long terme. Hiniku a été utile, c’était déjà ça.

Je l’ai fixé quelques secondes, ne remarquant pas de réaction sortant de la normale, par rapport à ma tirade. Ou alors elle cachait bien sa réaction première. Bon. Ça ne semblait pas la gêner, ce qui était un bon point. J’ai opiné du chef à ses paroles, ses remerciements et au sujet de la douche. Ah oui, la douche…Ça me faisait penser que je devais prendre du vinaigre blanc pour enlever les tâches de calcaire, j’étais plutôt maniaque.

Quant aux douches, j’avais l’impression de vivre sous l’eau, tellement j’en prenais. C’était dingue comment j’avais perdu mon endurance à la chaleur, j’avais connu pire…Bon, il m’en restait toujours un peu, mais la majorité de ma résistance aux hautes températures estivales s’était barrée pour toujours.

Mila passa devant moi, tandis que je regardais la gueule de l’écran, plutôt pas mal. Puis je lui ai jeté un regard en coin, voir si je devais la suivre dehors. Elle passa la porte et…disparu ? J’allais pour ouvrir la porte de mon appartement, quand je me suis dirigé vers les escaliers, Mila était tombée, de ce que je remarquais. J’ai descendu quelques marches, sans la voir se remettre sur ses deux jambes. Oh oh...

L’air toujours impassible, j’ai un peu cligné des yeux d’étonnement, pour ensuite sortir la phrase la plus merdique à sortir quand quelqu’un tombait. Oh, déjà je ne l’avais pas entendu tomber, ma voisine semblant trop loin à cet instant pour que mon implant marcha. Et en plus, j'suis pas doué pour parler, voilà c'est assumé !

« Ça va ? »

Quelle imagination, putain. Je m'étais approché encore de quelques marches, rajoutant au passage :

« Tu sais, ce n’est pas vraiment un endroit pour se reposer ces marches. »

Cynisme, quand tu me tenais, j’avais l’impression de devenir insupportable. Oui, c’était de l’ironie, mais je repris un peu plus mon air sérieux et me mit debout sur la même marche qu’elle, les mains dans les poches. Bon, j’étais un peu inquiet, mais j’ai gardé mon calme merdique. Je n’avais pas mon calepin sur moi, et ce n’était pas vraiment la situation pour l’utiliser…Rah, j’aurais voulu signer, l’un ou l’autre de ces langages restait toujours dans la neutralité, que la voix pouvait trahir certains états, et ça, ça m’emmerdait si c’était le cas.

« Tu peux te relever ou je te porte ? »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 19:01

« Ça va ? »

" Oui Oui, juste des fesses en compote et une cheville légérement douloureuse."

Légèrement ? Ca faisait vachement mal oui ! Mais j'avais pas envie qu'on me prenne en pitié non plus !

« Tu sais, ce n’est pas vraiment un endroit pour se reposer ces marches. »

J'haussa légèrement les épaules, un sourire aux lèvres. J'avais même envie de rire tellement je trouvais la situation ridicule.

"Hé bien, je t'avoue qu'elles avaient l'air confortable et donc j'ai voulu les essayer. Elles sont pas assez large pour moi je crois ! "

Ahah... tu es tellement drôle ma petite Mila ! Tellement drôle que tu en ris comme une pauvre idiote. Pourquoi je ris d'abord ?

« Tu peux te relever ou je te porte ? »

Parce que je veux pas montrer que je suis une faible ou une princesse en détresse, je força sur ma cheville tordue et je me remis debout. Je grimaça légérement malgré moi mais je supportai déjà la position debout. Et puis, Hiniku-kun m'avait déjà pas mal aidée, j'allais pas le faire me porter quand même ! Bien que c'était tentant, il fallait l'avouer.

" Je crois que ça va. Plus de peur que de mal il semblerait !"

Et là, nouveau fou rire. Je devais vraiment avoir l'air conne là tout de suite, avec ma fierté mal placée et ma maladresse du siècle ! Mais sérieusement, qu'est-ce que la situation me fasait rire.

" - Je crois que je vais devoir quand même mettre un bandage à ma cheville, histoire de la soutenir le temps que je monte mes affaires au moins. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 22:30







Même si elle riait de la situation, Hiniku trouvait cette dernière un peu étrange. Il ne disait rien sur le moment, mais il avait noté sa difficulté à se lever, cette grimace de souffrance sur son visage. L'ex-militaire resta impassible, quelques instants seulement.

Sérieux, si elle avait mal, fallait le dire, ce n'était pas comme si elle pesait cent kilos, ou alors elle les cachait très bien. Par contre, sa réaction me laissait un peu pantois. Mila riait comme si ça n'avait pas d'importance. Elle pouvait se lever, très bien, mais il ne fallait pas forcer non plus.

Un bandage à sa cheville et s'y remettre ? Woh ! Vue comment elle se mouvait, certes ce n'était pas grave, mais je lui déconseillais de bouger pour le moment. Dans tous les cas, faire l'inverse c'était joué à la conne !

« Tu te fous de ma gueule ? »

Ce n'était pas dit méchamment, seulement voilà elle était assez grande pour savoir ce qui était bon pour elle, et forcer sur sa santé, c'était merdique...Ouais je le faisais aussi, mais ce n'était pas pareil !

« Ça n'a pas l'air assez grave pour en faire une maladie, mais tu crois sérieusement qu'un bandage, sachant qu'on dirait une foulure, ça va te permettre de porter des cartons ?...Tu penses franchement que c'est une bonne idée de risquer de t'éclater la gueule dans les escaliers avec des cartons et d'aggraver la chose ? »

J'ai croisé les bras, sur le coup ça m'agaçait. J'ai soupiré en fermant les paupières, pour ensuite les rouvrir et poser mes deux prunelles dans les siennes, si ça pouvait la stopper dans cette connerie qui lui trottait dans la tête, autant jouer de ces atouts qu'étaient mon côté bourru et enfoiré et mon regard de doberman. Et là je faisais un effort vocal, c'était plutôt difficile de s'exprimer aussi vite et aussi longtemps, de manière compréhensible.

« J'suis pas ton père, j'ai rien à t'ordonner. Mais j'te conseille juste de ne pas jouer à l'aventurière, d'aller direct sur ton canapé, de poser des glaçons sur ta cheville, et d'attendre un peu avant de t'y remettre. Est-ce que tu veux bien faire ça ? »

J'y étais peut-être allé un peu fort...Mais en même temps ça m'emmerdait de voir des gens jouer les durs ! C'était comme mon pote militaire qui voulait se la jouer sacrifice dans une mission, juste parce qu'il boitait. Y avait pas de mal à se reposer un peu sur les autres. J'ai continué sur une autre lancée, d'une voix plus calme tout en lui proposant mon bras pour s'appuyer. Quitte à ne pas la porter, autant lui donner un coup de main.

« Au moins fais ça juste pour que j'aille bosser l'esprit tranquille. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Dim 16 Mar 2014 - 23:27

" - Tu te fous de ma gueule ?

Ça n'a pas l'air assez grave pour en faire une maladie, mais tu crois sérieusement qu'un bandage, sachant qu'on dirait une foulure, ça va te permettre de porter des cartons ?...Tu penses franchement que c'est une bonne idée de risquer de t'éclater la gueule dans les escaliers avec des cartons et d'aggraver la chose ?
"

Il avait l'air vachement agacé par mon comportement, alors que j'étais sûre que lui aussi, il aurait joué au dur à cuire comme je le faisais à l'instant. Mais son regard, son regard me montrait à quel point il était agacé. Je perdis, pour la première fois depuis notre rencontre, mon sourire. Je ne perds jamais mon sourire, sauf quand on commence à m'agacer aussi.

" - Oh ça va, c'est pas cassé, juste un peu gonflé et douloureux, rien de grave. Je suis pas une petite chose fragile et j'ai survécu à pire ! Alors je vais pas me plaindre pour une petite chute de rien du tout."

Je croisa mes bras à mon tour et lui rendit son regard de doberman. Oui, je souris beaucoup, mais quand on m'engueule pour pas grand chose, je vais pas sourire bêtement et dire " OK, vas-y crie et je t'obéis" Non mais oh.

" J'suis pas ton père, j'ai rien à t'ordonner. Mais j'te conseille juste de ne pas jouer à l'aventurière, d'aller direct sur ton canapé, de poser des glaçons sur ta cheville, et d'attendre un peu avant de t'y remettre. Est-ce que tu veux bien faire ça ? "

Je tenais toujours face à son regard de doberman. Même pas peur d'abord ! Puis je soupira, c'est vrai que laissait reposer un peu ma jambe ne me ferait pas de torts.

" - Tu sais, tu peux le dire de manière plus sympathique. Et désolée, ces derniers temps, je suis dans une phase d'euphorie totale. Ca explique le fait que j'ai ri de ma situation, si tu te demandes pourquoi j'ai ri. "

J'accepta volontiers son bras, bien que je n'avais toujours pas retrouvé mon sourire. Je monta les marches en silence, laissant sa dernière phrase en suspend. Il était inquiet pour moi qu'il voulait partir l'esprit tranquille ? Ou bien était-ce simplement pour me faire céder à sa demande ? Je ne savais pas vraiment ce qu'il avait entendu par là mais de toute façon, je l'aurai fait. Rien qu'à voir comment monter l'escalier n'était pas évident m'ennuyait vachement. J'espère que la glace m'aidera à calmer cette douleur. Mes cartons ne resteraient pas indéfiniment en bas.

Arrivé enfin en haut, j'alla m'installer dans le canapé et posa ma cheville dessus aussi. Je lui murmura un léger merci, mais pas de sourire.

Il n'avait sans doute pas compris ce qu'était cette phase euphorique dont je parlais, mais moi je savais. Je sentais que c'était le début d'une rechute et je commença à avoir peur au fond de moi. J'allais bientôt devoir aller voir un médecin pour une nouvelle prescription.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  Lun 17 Mar 2014 - 0:21







Hiniku s'attendait à deux types de réactions, soit qu'elle dise quelque chose, soit qu'elle se tût pour mieux lui parler plus tard. Bon, il y avait d'autres types de réactions, mais sur le coup il n'avait pas l'esprit à prédire les sentiments de la jeune femme. Lui-même avait parfois du mal à se comprendre, alors comprendre les autres ?

Je l'avais froissé. Je ne m'attendais pas à autre chose de sa part, mais je n'allais pas me taire et la laisser faire ce genre de bêtises. Elle me rendit mon regard avant de prendre finalement mon bras pour ensuite mieux s'affaler dans son canapé. Je ne comprenais pas vraiment le pourquoi du comment de son petit discours. Elle pouvait rire de sa situation, ça ne me dérangeait pas, ce qui m'emmerdait, c'était les personnes qui continuaient malgré leurs limites. Et ici, tu ne risquais pas d'aggraver les choses pour de pauvres cartons, sachant qu'attendre quinze minutes ça irait.

Après c'était mon opinion, et ce n'était qu'une simple confrontation. Je concevais que je n'étais pas très sympathique dans mes propos, mais je n'y arrivais pas autrement. Je l'ai regardé se poser dans son canapé, sans mot dire sur le coup, plutôt à penser où j'avais mis mon sac de glace...Dans le congélateur, woh quel esprit de déduction Hiniku !

Je partis chez moi récupérer le sac de glace et l'entoura dans une serviette propre, déposant celle sur mon épaule sur le séchoir, pour ensuite revenir la voir avec un pouf noir en cuir sur lequel elle pourrait poser sa jambe. J'ai mis le sac de glace sur la dite cheville.

Je repartis en direction de la porte, puis finis par dire avec franchise et mon ton coutumier :

« Je ne te dis pas de te plaindre, et je ne t'ai pas dit ça à cause de ton euphorie. Tu peux rire de ça, j'en ai rien à faire, c'est ta façon de réagir. Ce que je veux dire c'est de ne pas forcer. T'es tombée, ça arrive. Maintenant, j'pense pas que tu aies envie d'aggraver cette foulure non ? Et c'est là où je voulais en venir : les cartons peuvent attendre quinze minutes le temps que tu récupères... »

Je sentais ma gorge se serrer, à force de vouloir parler correctement, c'était épuisant. Je lui fis un salut de la main, et referma la porte derrière moi, en espérant qu'elle ne se lèverait pas de si tôt. Je verrais bien en revenant tout à l'heure, de toute manière. J'ai regardé ma montre ; tant pis pour la douche. J'ai descendu les escaliers et observa les derniers cartons restés dans le hall...Putain, j'suis con sérieux.

J'ai soupiré envers mon propre comportement, contraire avec mes paroles dites plus haut. Je pris les cartons deux à deux et fit quelques voyages express pour tous les monter au bon étage près de sa porte. Oui elle aurait pu le faire elle-même, mais je voulais m'assurer que ça irait. Peut-être que j'étais un peu inquiet. Impassible, j'ai posé le dernier carton près de la porte toujours fermée, et je redescendis les marches pour me rendre à mon cours. J'ai sorti une clope de mon paquet pour l'allumer et la fumer, l'esprit tranquille, et je sortis des logements. Maintenant, à mon retour, fallait espérer que sa cheville irait mieux pour aller voir les meubles.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé][Appartement 8] Mon nouveau voisin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: