Partagez | 
 

 Now...It's time ◘ Mila Horime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Now...It's time ◘ Mila Horime  Lun 17 Mar 2014 - 16:18







Hiniku ferma la porte de son appartement derrière lui, et passa sa main dans ses cheveux trempés de sueur. Il était seize heure trente, tout au plus, épuisé par le soleil et la chaleur, malgré sa peau hâlée. L’ex-militaire ouvrit la baie vitrée du balcon et partit bien vite vers la douche.

Juste quelques minutes sous l’eau froide me redonna assez d’énergie pour penser. Les gosses étaient aussi épuisés que moi par la chaleur, mais il fallait bien faire cours, même si j’avais minimisé les efforts histoire de ne pas avoir un ou deux morts.

Je suis sorti de la salle de bain pour me rendre vers la chambre, attrapant le débardeur laissé là au passage, pour le foutre dans la corbeille à linge sale. Je sortis un jean pantacourt, et un t-shirt noir que j’ai vite enfilé, ressortant mes plaques militaires de sous le vêtement d’un geste habituel, pour les laisser pendre sur mon torse. Simple coup de main dans les cheveux, je pris mon portefeuille, le calepin, mes baskets et mon paquet de clopes, sans oublier mes clés.

Ouais, j'étais plutôt pressé, mais je ne préférais pas courir et Mila aurait peut-être besoin de temps pour choisir ses meubles.

La baie vitrée de nouveau fermée, j’en fis tout autant avec la porte d’entrée pour ensuite toquer à celle de Mila. Les cartons avaient disparus, je supposais qu’elle les avait entré. Il manquait plus de voir si sa cheville allait mieux pour se rendre aux boutiques voulues.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Lun 17 Mar 2014 - 17:10




Peu après le départ d'Hiniku, j'avais déjà pas mal récupéré. Ma cheville avait dégonflée et j'arrivais à m'appuyer dessus sans avoir très mal. Il ne restait qu'une douleur sourde rappelant le mauvais coup que je venais d'avoir mais il n'y avait rien d'alarmant. Que du contraire ! J'avais alors décidée de m'occuper du reste de mes cartons et quelle surprise quand j'ouvris ma porte et tomba nez à nez avec ... mes cartons ! C'était sans doute Hiniku qui me les avait remonté, de peur que je le fasse moi-même et aggrave la situation. Quand même, quelle marque de sympathie malgré son côté bourru quand il était énervé ! Je le remercierai comme il le faudrait au bon moment.

Par la suite, voyant qu'il n'était que 15h, je commença à déballer mes affaires. Je sortis d'abord une table pliante d'un des plus gros cartons que je posa un peu au hasard dans la pièce. Il faut dire que niveau déco, j'étais pas très calée ! Il s'en suivit deux chaises pliantes, sortant du même carton. C'était des affaires qui m'avait suivi pendant un bon moment dans mes voyages, histoire d'avoir une table de pique-nique ou manger quand mon meilleur ami et moi étions au milieu de nulle part. Le reste n'était que superficielle : un gros cartons remplis de mes photos que je rangerais plus tard, un autre rempli d'une bonne partie de mon matériel photographique ou je commença à chercher un des appareils qui me suivrait dans mon escapade avec Hiniku. On ne sait jamais que l'occasion de prendre des photos se présenteraient ! Kobe était une jolie ville après tout ! Quand je mis enfin la main dessus (dans le troisième carton rempli de divers matériels de photos quoi ), il était 16h. Je décida donc de prendre un bain glacé avant de partir. Je m'habilla ensuite d'une simple robe blanche à voile, d'une bande à ma cheville pour être sûre de la soutenir un minimum, et de petite sandalette brune. J'attacha mes cheveux en un chignon japonais et je mis dans mon sac en cuir tout ce qui me serait utile. Je m'installa ensuite dans mon canapé, attendant simplement mon cher voisin, avec la bonne humeur de retour.

Il toqua à ma porte quelques instants plus tard et j'alla lui ouvrir, avec un grand sourire. J'avais prévu de nous hydrater avant de partir et j'étais descendue un peu plus tôt dans la superette du coin cherchais une bière pour lui et un coca-cola pour moi. Je l'invita donc à entrer et posa les deux boissons sur la table. Tout sourire aux lèvres, il va s'en dire.


" - Je te propose de boire quelque chose avant de repartir. Il fait tellement chaud que ça ne te fera pas de tort je pense ! "


Je l'observa quelque peu tout en sirotant mon coca. Il avait changé de tenue depuis tout à l'heure. Bermuda et t-shirt noir. Il allait crever de chaud avec ce t-shit mais qu'est-ce que ça lui allait bien ! Hé ben quoi ? Oui, je mate les hommes ! Surtout quand ils sont beaux et serviables. ET puis, si ça plait pas, c'est pas mon problème ! Par contre, il avait l'air assez fatigué, on ira donc à notre aise dans les magasins, sauf si il a un truc de prévu après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mar 18 Mar 2014 - 0:03







Hiniku se rassura quelque peu. La demoiselle n’avait pas la rancœur tenace, ni infantile. Pas qu’il en doutait, mais il s’attendait à tout des gens. Il tenta un sourire qui se termina en grimace tellement ce n’était pas habituel chez lui, puis entra à l’invitation de Mila.

Tiens, elle s’était changée. Cette robe la rendait plus féminine, pas que je doutais de cette dernière, mais je n’avais pas eu l’idée de l’observer à mon accoutumée, sauf de dos. Ça la mettait en valeur, quoique ça la fragilisait aussi. Je m’assieds sur le canapé, et attrapa la bière quand elle me la passa, murmurant un merci vite disparu quand j’ai avalé le contenu de la bouteille.

Ma tête tomba en arrière sur le dossier du canapé, et j’ai soupiré d’extase. Deux secondes tranquilles, avec une bière ; Mila savait me parler. J’ai approché le verre de la bouteille de mon visage pour l’y appuyer, afin de profiter de sa fraîcheur, fermant les paupières.

« Ça ne me fera que du bien. »

La chaleur était pour beaucoup dans mon épuisement, mais il y avait aussi le fait de parler convenablement, alors fallait imaginer crier les ordres envers les élèves tout en restant compréhensible. Ce n'était pas facile, ni reposant. J’ai déglutis. Juste quelques minutes de pause, pour ensuite continuer sur une autre lancée :

« Ça va mieux ta cheville ? Tu as pu déballer toutes tes affaires ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mar 18 Mar 2014 - 1:39





Il s'installa dans le canapé. Oui, il avait eu chaud, c'est sûr. Je me posa sur le canapé à côté de lui. Bon, il était peit le canapé, que deux places, mais au moins on était assis confortablement. Mes chaises de pique-nique étant en plastique, elle l'était pas eux. J'avala une grande gorgée de coca. Ce que c'était bon d'être simplement assise là, avec un gars sympathique à côté de soi.

"- Ça ne me fera que du bien."

" - Je veux bien le croire avec cette chaleur ! Une vrai torture !"

Je tourna mon visage vers lui, l'observant un peu. Il avait collé la bouteille de bière fraiche contre sa joue pour se rafraîchir un peu. Du coup, je culpabilisa de le faire sortir pour m'accompagner dans des magasins alors qu'il aurait pu rester chez lui avec la clim' pour qu'il ait moins chaud. Ce que je pouvais être égoïste parfois quand même.

" - Ça va mieux ta cheville ? Tu as pu déballer toutes tes affaires ?"

Ma cheville ?Ah oui,  elle. Je tendit ma jambe devant moi, pour montrer le bandgae.

" - Elle a déjà dégonflée, je me l'étais juste tordue, rien de bien grave. J'ai de la chance ! Et j'ai commencé oui, mais j'ai pas tout déballé. Il faut d'abord que je trouve une grande armoire pour y ranger tout mon matériel de photographie. C'est que j'en ai des tas de trucs ! Et avec ma collection de petites babioles du monde, ça fait encore plus de choses à ranger !"

Je le regarda de nouveau, et vis l'effort sur son visage quand il me parlait. Sa gorge devait commencé à le faire souffrir, tout comme le fait qu'il forçait sur sa voix pour bien se faire comprendre.

" - Je comprends le langage des signes, si tu veux. Je ne sais pas signer mais je comprends, alors si tu as besoin de te reposer un peu la voix, ne force pas s'il te plait, d'accord ? Je sais que c'est difficile de se faire comprendre quand on a du mal à s'entendre soit-même alors, hésite pas."

J'espérais qu'il n'allait pas prendre mal ma tirade, je voulais juste qu'il sache qu'avec moi, parler n'était pas obligatoire. Et puis, je savais faire une conversation toute seule, avec mon côté pipelette à deux sous alors, c'était pas un soucis ! Je posa ma tête contre le dossier de mon canapé, tentant de refouler une brise de souvenirs avec mon meilleur ami, quand il essayait de m'apprendre vainement la langue des signes. A force, je traduisais pour lui, mais je n'avais jamais réussi à signer moi-même, bien que ce ne soit pas une chose facile. J'étais plus douée pour observer que pratiquer.

" - Quand tu es prêt, on y va ! Je ne tiens pas à te retenir trop longtemps, tu en as déjà tellement fait pour moi que je ne sais même pas comment t'en remercier comme il se doit ! "
[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mar 18 Mar 2014 - 16:37







Une torture, ça, on pouvait le dire. L’ex-militaire détestait son système de température, quelque soit le nom de cette stupide fonction. Il avala une grande gorgée de bière, ouvrant un œil pour observer la cheville tendue, les explications arrivant en chuchotement distinct à son implant.

Une armoire ? Je me demandais s’il y avait bien ça dans les boutiques que je connaissais. Après, elles étaient particulières, ce n’était pas des magasins à grand public, je connaissais ces derniers, je pouvais toujours l’y amener. Quant aux babioles autant les mettre dans une boîte plutôt de les garder non ? Je considérais ça comme du bric-à-brac. Malgré tout, j’ai posé la question après avoir fini la bière en deux gorgée.

« Tu fais de la photographie ? »

La bouteille atterrit sur la petite table…Ouais, elle n’avait pas franchement beaucoup de mobilier. La suite de ses paroles me surprit assez, assez pour que je tira mon air bovin sur ma tronche. Alors depuis tout ce temps j’aurais pu utiliser le langage des signes ? Et comment ça elle pouvait comprendre mais pas signer ? Où elle avait appris le langage des signes ?

Merci.

Oui c’est tout ce que j’ai sorti en utilisant mes mains. C’était une gentille attention de sa part, je n’allais pas la refuser.

Comment t’as appris le langage des signes au juste ?

Oui, ça par contre ça m’intriguait. Je me suis levé lorsqu’elle proposa d’y aller, quand je serais prêt. Ça tombait bien j’étais prêt, et sur le chemin on n’allait pas se presser, autant pour sa cheville, que pour la chaleur que pour…tout en fait. Quant à me remercier, j’ai étiré un léger sourire et continua avec mes paumes de lui parler :

Fais gaffe à ta cheville et ne tente pas le diable, c’est le mieux pour me remercier. Et je dois aller à une de ces boutiques prendre un truc, de toute manière, donc tu ne me gênes pas.

J’ai passé vite fait une main dans mes cheveux, pour ensuite l’attendre à côté de la porte d’entrée.

On peut y aller…Attention aux escaliers, ils sont raides.

Une mince esquisse pleine d’ironie se dessina sur mon visage à cette dernière phrase, à l’attention de la demoiselle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mar 18 Mar 2014 - 22:22





" - Tu fais de la photographie?"

" - Oui, en fait, c'est mon métier, photographe. Mais ça, je t'en parlerai tout à l'heure si tu veux ! Ca fera un sujet de conversation quand je t'offrirai un verre après les magasins !

Je lui fis un clin d'oeil, pour garder un côté mystérieux à ma vie de photographe. Ahah, s'il savait que cela faisait 6 ans que je n'avais pas posé mon pied sur le sol nippon !


Après lui avoir dit qu'il pouvait communiquer en signant si il préférait, il me remercia. Je lui fis un léger sourire, pour montrer que ce n'était pas grand chose. C'est vrai, pourquoi me remerciait d'une chose aussi simple ?

Comment t'as appris le langage des signes au juste?

" - Mon meilleur ami est sourd et, quand je sillonais encore le monde avec lui, je devais traduire ce qu'il disait aux personnes avec qui ils nous arrivaient de parler. Je n'ai jamais pris la peine d'essayer de signer moi-même car il savait lire sur mes lèvres. C'était plus simple comme ça finalement."

J'avais perdu un peu de mon sourire, mes voyages me manquant déjà après un mois passé dans mon pays natal. Ah... pourquoi avais-je promis d'être plus présente pour Clio déjà ? Elle qui me détestait.

" -Quand tu es prêt, on y va ! Je ne tiens pas à te retenir trop longtemps, tu en as déjà tellement fait pour moi que je ne sais même pas comment t'en remercier comme il se doit !"

Il ne fallait pas le dire deux fois avec lui je pense, parce qu'il se leva quasiment tout de suite, près à aller faire les boutiques.

Fais gaffe à ta cheville et ne tente pas le diable, c’est le mieux pour me remercier. Et je dois aller à une de ces boutiques prendre un truc, de toute manière, donc tu ne me gênes pas.

" - D'accord, alors je vais faire attention ! ET si j'ai trop mal, je montrai sur ton dos !"

J'avais ris en disant ça, comme si j'allais le faire me porter dès notre première rencontre ! Ce que j'étais sotte parfois ! Je me redressa pour sortir de cet appartement tout juste ordonné. Demain, après mes premiers cours, j'aurai intérêt à tout bien ranger ! Je ferma la porte derrière nous quand Hiniku-kun fit une remarque sur les escaliers qui me fit rire sur le coup, sachant très bien qu'il se fouttait un peu de moi et de ma chute fabuleuse.

Nous sortîmes dehors alors qu'une brise de vent frais vint nous fouetter le visage. Je ferma les yeux quelques instants pour en profiter avant de suivre mon cher voisin vers le centre ville.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mer 19 Mar 2014 - 1:46







Elle était photographe ? Il se sentait un peu con sur le coup ; il aurait pu arriver à cette déduction, avec tout le matériel photo qui était présent dans l’appartement. La fin de phrase lui redonna une certaine énergie. Se faire offrir un verre par une femme, ce n’était pas tous les jours, il était plus celui qui offrait en général. Il garda le silence à ce sujet, n’offrant qu’une mince esquisse ressemblant à un sourire.

Si son meilleur ami était sourd, ça expliquait la chose. Par contre, le fait qu’elle voyageait avant m’intriguait. Mila était allée où ? Et surtout, pourquoi ? J’ai préféré ne pas continuer sur le sujet, elle avait perdu un peu de sa jovialité. Néanmoins, j’avais posé ma paume sur son crâne - elle était plutôt petite - remarquant la douceur de ses cheveux. Peut-être pour lui redonner du panache ou la réconforter, je ne savais pas trop, j’ai ajouté de vive voix.

« Bah j’vais t’apprendre à signer complètement. J'aime pas le travail inachevé. »

C’était dit. J’ai enlevé ma paume de ses cheveux, pour ne pas les salir. La porte se referma derrière moi, et en descendant les escaliers, je surveillais du coin de l’œil ses jambes. Oui, car ayant été maladroite une fois, je croyais qu’elle l’était pour toujours.

J’ouvris la porte d’entrée, profitant de la légère brise et la laissa passer. J’ai émis un bref rire à sa remarque. La porter sur mon dos hein ? Au moins, elle ferait attention, il n’y aurait pas besoin. Quoique ça ne m’aurait pas gêné, je n’étais pas encore assez vieux pour me péter la colonne entièrement. J’ai répondu en langage des signes, de mon ironie coutumière.

Sur mon dos ? Je croyais que vous les femmes, vous aimiez qu’on vous porte comme des princesses…C’est peut-être pour ça que ça n’a jamais marché entre mes exs et moi.

Autodérision, quand tu me tiens. J’allais à une allure tranquille vers le centre-ville, une allure de promenade, histoire de soulager la cheville de Mila. Finalement, j’ai continué sur un sujet passé depuis quelques minutes, à force de voguer dans les rues, parlant cette fois-ci.

« Tu comptes me dire où tu as voyagé, ou bien tu gardes ça aussi pour le verre ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mer 19 Mar 2014 - 18:23





Il voulait m'apprendre à signer ? C'était plutôt sympathique de sa part. Un bon moyen de parler secrètement quand les gens étaient autour de nous! Ahah ! Je n'avais pas vraiment réagis sur le moment quand il m'avait posé sa paume de main sur mes cheveux un peu plutôt mais en y repensant, je me sentais vachement petite comparé à lui. Bah, au moins, j'étais sûre que personne n'oserait venir nous embêter avec sa carrure. Ah, l'avantage d'être en ville avec quelqu'un tout en musculature !

Sur le chemin, il me signa que d'habitude, nous les femmes préférions être portée comme des princesses. J'en ris légèrement, son auto-dérision était à mourrir de rire en fait.

" - Est-ce que j'ai l'air d'une princesse que tu me dis ça ? Et puis, porter sur le dos est plus pratique que porter à bout de bras, non ? " Je lui fis un petit clin d'oeil pour le coup.

On marchait calmement vers le centre ville, comme si nous étions dans une simple balade. Je soupçonnais qu'il avait pris cette cadence pour ne pas que je force sur ma cheville mais je n'en dis pas un mot. Après tout, cela rallongeait le temps passé avec lui. Sa compagnie, décidément, me plaisait énormément. Il avait un humour facile, ou c'est peut-être moi et cette phase euphorique qui faisait que je voyais tout en humour ? Beuh, de toute façon, tant que je suis bien, avec quelqu'un que j'ennui pas avec mon habitude à rire d'un rien, c'était parfait !

" -  Tu comptes me dire où tu as voyagé, ou bien tu gardes ça aussi pour le verre ?"

Je le regardai en coin et lui fis un sourire. C'est vrai que c'était un chouette moment pour raconter un peu mes voyages, et puis, vu l'aise à laquelle nous marchions, on pouvait bien discuter en même temps.

"- Hé bien, j'ai visité beaucoup de pays. Pour tout dire, j'ai voyagé pendant 6 ans et je ne revenais qu'un jour tous les deux mois pour des raisons de santé pas très grave. J'ai vu l'Inde et sa capitale, Bombay. Ca a été un de mes plus beaux voyages ! J'ai rapporté de là-bas une sublime petite statue représentant un éléphant. L'éléphant là-bas, c'est une personnage très important, il te montre le bon chemin. Sinon, j'ai vu une partie de l'Italie, l'Angleterre, les Etats-unis, Le Kenya, le Sénégal... J'ai grimpé le Mont Kilimanjaro aussi ! Enfin, plein de trucs quoi ! "

Et me revoilà partie dans des longues phrases barbantes. J'étais vraiment une pipelette parfois ! Je pouvais faire la conversation pour trois personnes tellement je parlais ! Mais il m'avait lancé sur un sujet qui me tenait à coeur et c'était dur de ne pas exprimer tout le bonheur que j'avais ressenti lors de mes périples.

" - Un jour, je reprendrai peut-être la route pour encore partir plusieurs mois ou années. Sauf si j'ai des attaches ici bien sûr plus importantes que les membres de ma famille. Mais si je n'ai rien, alors je replierai sans doute bagage un jour... Il faut dire que j'aime bien voir des nouvelles choses et je n'ai pas encore vu tous les pays du monde ! "

Je le regarda et lui fis un sourire.

" - Parle-moi un peu de toi, s'il te plait ? Les plaques que tu portent à ton cou, ce sont bien des plaques militaires non ? Je parie que ce sont les tiennes ! Et si je me trompe pas, alors tu dois être un héro pour notre pays ! Combattre pour quelque chose d'aussi honorable que la vie des autres et de ceux de son pays, c'est impressionant. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Jeu 20 Mar 2014 - 18:15







Mila ria à sa remarque quelque peu dérisoire, ce qui le mit plus en confiance. Il doutait sur sa réaction, ne la connaissant que depuis peu. Ce n’était pas contre elle, mais certaines femmes, à son goût, trouvaient ce genre de remarque misogyne. Et il ne l’était pas pour un sou. Les mains dans les poches, il tourna dans une autre rue un peu plus étroite mais ensoleillée.

J’ai vivement plissé les yeux, en sentant les rayons taper contre mon visage, puis au fur et à mesure, je pus reporter mon regard en coin vers Mila. Oui, c’était plus pratique sur le dos, mais vu son gabarit, comparé au mien, l’une ou l’autre façon de la porter ne faisait aucune différence. J’ai porté plusieurs de mes camarades en mission, enfin…Porté…Plutôt traîné, étant donné qu’on faisait le même gabarit.

Princesse ou roturière, quelle différence ? Je peux te porter d’un bras de toute façon.

C’était une affirmation, pure et simple. Il ne fallait pas se leurrer, elle n’était franchement pas en surpoids. Mais je ne disais pas que j’étais un super héros et que je ne me fatiguerai pas à force de la porter. Et puis d’où je vais la porter pour l’instant ?! Mila avait l’air bien dans ses baskets.

Elle parlait beaucoup, je ne risquais pas de manquer d’informations. Ça ne me gênait pas, ma voisine avait l’air intéressante et au moins, je ne ferais pas souffrir l'ambiance de mon silence. Je fus plutôt surpris par tous les voyages qu’elle avait entrepris. J’ai signé pour lui faire la remarque :

Mais t’es jamais fatiguée en fait ?

Ça expliquait ses connaissances, la photographie, ou encore ses souvenirs. Réflexion faite, heureusement que je ne lui ai pas proposé de jeter ses babioles pour plus de place. Je l’aurais senti passer…Je l’ai encore écouté, pour mieux lui demander :

Pourquoi chercher des attaches sédentaires ici, si tu peux en avoir qui sont aussi mouvantes que toi ? Enfin, ça dépend de quelles attaches on parle.

Plus importantes que sa famille, cette tirade me laissait un peu sur le cul. Je n’avais pas non plus le goût familial, il n’empêche que des attaches plus importantes que la famille, je ne voyais pas, à part un compagnon peut-être. On passa à un sujet que j’aimais moins. Okay qu’elle parla juste d’elle était déséquilibré comme conversation, mais je m’en foutais, ce n’était pas comme si elle était barbante.

J’ai simplement hoché de la tête à sa question, la mine impassible, tournant encore dans une autre rue. Oui, c’était mes plaques mais son expression, héros, ne me plaisait pas tant que ça. Cependant j’avais appris à ne pas me foutre en rogne contre les gens qui sortaient ça ; quand tu n’y étais pas, tu ne pouvais pas savoir. Et j’étais tout sauf un "héros". J’avais fait des bonnes actions, mais au fond, bonnes ou mauvaises, toutes se suivaient et s’emballaient, se mélangeaient et désorientaient, au point que la différence entre bien et mal, quand t'étais dans la panade, n'avait aucune différence.

Je partis donc sur mon ironie coutumière, pile au moment où on arrivait devant une petite porte, une simple boutique sans grandes affiches, à la pancarte usée. J’ai ouvert la porte, la retenant d’une main pour la laisser passer. J’ai fixé mes yeux dans ceux de Mila, et d’un sourire lui chuchota :

« Disons que ça sert pour séduire. »

Voilà, rien à dire, heureusement qu'on arrivait à bon port. Je la suivis ensuite dans la boutique, aux meubles en tous genres. Il y faisait frais, et j’ai passé une main dans ma nuque pour ensuite toquer sur le vieux comptoir. Une vielle dame arriva de l'arrière-boutique, et commença à me sourire, ce sourire s’étira plus encore en remarquant ce qui était, pour elle, une jeune inconnue. Moi ? J’attendais son homme, il me devait bien ça. Je fis quelques signes de main à Mila :

Demande lui ce que tu veux, et pas besoin de parler fort ; elle est plus en forme que moi et toi réunis.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Jeu 20 Mar 2014 - 22:15





Il pouvait me porter que d'un seul bras. Impressionant. Je constata sur son visage un certain étonnement quand je raconta une partie de mes voyages et ria légèrement quand il me demanda si je n'étais jamais fatiguée avec tous ces voyages.

" Bien au contraire, c'est vivifiant de partir ainsi et découvrir des nouvelles choses. Et puis, avec tout ce qu'il y avait à voir et faire, je n'avais pas le temps de penser à la fatigue. "

Bon, il est vrai que certains jours, je dormais plus longtemps que d'autre, mais bon, c'était pas vraiment de la fatigue.

Pourquoi chercher des attaches sédentaires ici, si tu peux en avoir qui sont aussi mouvantes que toi ? Enfin, ça dépend de quelles attaches on parle.

"- Il est rare que quelqu'un accepte de tout lâcher pour partir des mois voir des années sur les routes sans être sûr que tout ira pour le mieux. En tout cas, je n'ai connu qu'une seule personne comme ça et aujourd'hui, il est encore sur la route pendant que j'essaie de refaire des liens avec ma soeur. Et quand je parle d'attache, je parle d'un conjoint. Les amis sont importants mais ils ont leur vie privé et moi j'ai la mienne, donc bon, ils ne m'en voudraient pas trop de partie des années."

Vis-à-vis de son ancien travail, il me dit juste que ça pouvait servir pour séduire. J'avais fait une boulette donc d'aborder ce sujet avec lui.

" - Excuse-moi, je n'aurai pas dû te parler de ça... "

J'étais un peu embêtée mais nous n'eûmes pas le temps de converser sur ce sujet que nous arrivions devant une petite boutique tranquille dans une petite rue. Il m'ouvrit la porte et me laissa passait en première. j'attendis qu'il entre et on se dirigea vers le comptoir. Je regarda un peu autour de nous, pour voir ce qu'il y avait dans la boutique. Il y avait des meubles en tout genre, la plupart était d'ailleurs très beaux. Je répéra une verrière magnifique qui semblait être sculptée dans du bois de chêne. Il pourrait bien servir pour moi entreposer mes souvenirs de mes nombreux voyages.

Demande lui ce que tu veux, et pas besoin de parler fort ; elle est plus en forme que moi et toi réunis.

" - D'accord. Je pense que je vais prendre la verrière là-bas, elle serait pratique pour mettre mes bibelots du monde, non ?

Elle compte combien cette verrière madame ?
"

J'avais demandé son avis même si je savais que c'était plus à moi décider que lui étant donné que c'était pour mon appartement. Mais j'appréciais toujours avoir un avis extérieur, ça permet de se conforter dans une idée précise. La dame me signifia que la verrière coûtait 1500 yens. Je pouvais donc me permettre de l'acheter. Un homme sortit alors de l'arrière-boutique et reconnut tout de suite Hiniku-kun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Ven 21 Mar 2014 - 0:51







Hiniku s’appuya au comptoir, pour être à la hauteur du vieillard, qui ne dit mot, fixant simplement Mila d’un œil impassible. L’ex-militaire suivit son regard, put lire sur les lèvres de Mila et regarda donc le dit objet. Il hocha la tête, simplement. Hiniku s’en voulait peut-être un peu d’avoir bousillé un tantinet la bonne humeur de la demoiselle. Il se trouvait con, et pourtant, il ne voulait déroger à ses propres règles, la première étant de ne rien dire sur soi, ou bien rester évasif, jusqu’au moment venu.

« Depuis quand tu amènes des filles toi ? »

Tout ça chuchoté dans mon oreille robotiquement fonctionnelle. J’ai donc tourné mon visage vers le vieil homme et répondis en langage des signes :

Depuis que j’ai décidé de t’amener de la clientèle.

« Et c’est pour ça que tu vas voir un concurrent pour ton katana. »

Accusateur et amusé à la fois. J’ai soupiré, tandis qu’il termina en disant qu’il allait chercher mon colis. Je me suis donc approché de Mila et de la conjointe du gérant, fixant la verrière en silence. Je réfléchissais à ses paroles, particulières, puis à ses excuses. La vieille dame repartit à l’appel de son mari, et j’ai pris sa place aux côtés de Mila, lui jeta un coup d’œil discret, attendis que son regard vienne au mien pour reprendre le sujet de tout à l’heure.

Et tu ne serais pas tentée par cette personne comme conjoint ? Si c’est la seule que tu aies connue qui soit ainsi, peut-être est-ce la bonne.

Puis j’ai soulagé une démangeaison dans mon cou, avant de reprendre de vive voix, simplement, d'un ton trop neutre et habituel chez moi.

« J’étais chez les casques bleus, jusqu’en 2008. Je ne me considère pas comme un héros, aucun militaire ne pense ainsi. C’est une autre façon de voir. »

Je me suis raclé la gorge, reprenant en langage des signes, la fixant dans les iris, sans m’en rendre compte. Mon regard, je le trouvais trop pesant, beaucoup de mes potes me l’ont dit, alors je faisais en sorte de ne pas trop regarder dans les yeux, mais là, je n’arrivais pas à décrocher des siens.

Quand tu tiens une arme, et que tu vois un père en tenir une autre face à toi, un terroriste, mais un père tout de même, et que tu tires pour ta survie…Tu tires. Tu ne penses pas que tu es un héros, en particulier lorsque le fils a vu son géniteur mourir sous tes balles.

J’ai baissé les yeux, reprenant mon air sombre coutumier, puis leva mes iris encore vers la verrière. J’ai repris, toujours en signant :

Tu pourras la peindre si le cœur t’en dit.

C’était une anecdote, un simple exemple d’un officier sous mes ordres. Un jeune homme qui a du tirer sur ce père, et qui a pleuré, pleuré à chaudes larmes. Mais c’était le risque du métier, pas la mort, non, juste tuer. Et je ne savais pas pourquoi, c’était flou dans ma tête - et ça m’emmerdait - mais je voulais au moins lui faire part de mon avis, que Mila ne pensa pas de travers mon silence sur ce sujet. C’était juste que les choses restées là-bas devaient restées là-bas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Ven 21 Mar 2014 - 21:17





Le gérant était reparti dans l'arrière-boutique après avoir discuté avec Hiniku-kun. Ce dernier se rapprocha de nous, regardant la verrière qui m'intéressait. La vieille dame fut appelée par le gérant, que je supposais son mari. Je regarda alors vers Hiniku, attendant simplement le retour des deux personnages.

Et tu ne serais pas tentée par cette personne comme conjoint ? Si c’est la seule que tu aies connue qui soit ainsi, peut-être est-ce la bonne.

Je rigola à cette idée, pas que je me foutais de lui mais de la situation qu'il m'énonçait. Mon meilleur ami comme conjoint ? Peu de chance que cela arrive. Pourquoi ? Hé bien...

" - Alors là, à moins que je n'ai des pectoraux cachés et de la barbe, peu de chance que cela arrive."

Je lui fis un clin d'oeil tout simple, un sourire aux lèvres. Oui, sans doute mon meilleur ami aurait été un bon choix, si moi-même j'avais été un homme.

Mais très vite, la conversation revint sur son ancien métier. Je culpabilisais encore un peu d'avoir abordé le sujet alors je fus étonnée quand il l'entama de lui-même.

" - J’étais chez les casques bleus, jusqu’en 2008. Je ne me considère pas comme un héros, aucun militaire ne pense ainsi. C’est une autre façon de voir."

Je ne répondis pas. Après tout, qui étais-je pour déblatérer sur quelque chose que je n'avais pas vécu ? J'avais été déjà bien présomptueuse de le considérer d'emblée comme un héro alors que lui-même ne le pensait pas. Je me sentais conne pour le coup, et surtout .... très maladroite. Son regard plongea dans le mien et je ne pus m'en détacher.

Quand tu tiens une arme, et que tu vois un père en tenir une autre face à toi, un terroriste, mais un père tout de même, et que tu tires pour ta survie…Tu tires. Tu ne penses pas que tu es un héros, en particulier lorsque le fils a vu son géniteur mourir sous tes balles.

Je compris alors, en interprêtant ses signes de main mais aussi son regard où on pouvait lire en partie la douleur qu'avait été ces guerres pour lui, que les choses qu'il avait vécu l'avait changé. Et sur le moment, ma seule réaction, parce que je pensais que parler ne servait pas vraiment, fut de le prendre dans mes bras, tout simplement. Je resta ainsi une ou deux minutes tout au plus, mais je resta silencieuse, et je ne souriais pas. Oh, j'aurai pu, j'étais pas de mauvaise humeur ou ce genre de chose, mais sourire, après une telle confidence, était une marque d'irrespect. Je le lâcha par la suite .

Tu pourras la peindre si le cœur t’en dit.

" - Ce n'est pas une mauvaise idée. Peut-être en blanc ou en gris. Pour rester dans les tons clairs, comme mes murs."

Les gérants du magasin revinrent avec un colis en main. Je prévins tranquillement la dame que j'avais fait mon choix et que je prenais bien cette armoire, sortant l'argent de mon sac.

" - Au fait, on va la transporter comment, cette merveille ?

J'avais demandé cela sur un ton tranquille, ne sachant vraiment pas comment nous ferions cela.  
[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Dim 23 Mar 2014 - 19:14







Hiniku se rendait compte qu’il avait peut-être - encore - mis les pieds dans le plat, mais ça n’avait pas l’air d’embêter Mila. Il n’avait rien contre les homosexuels, lui-même ne savait pas s’il se sentirait plus épanoui avec une femme ou avec un homme, mais cette découverte le surprenait. Il aurait pensé qu’il se serait passer quelque chose entre Mila et son compagnon de voyage.

Oh t’en es pas très loin…C’était la mode à un moment les femmes à barbe.


Sourire en coin. Une taquinerie comme ça. Évidemment, ce n’était pas le cas, elle était tout ce qu’il y avait de plus féminine. Mais peut-être qu’alléger l’atmosphère après ma tirade était la meilleure des choses.

D’ailleurs, sentir cette pression sur mon torse et cette chaleur me surprit sur le moment…Non je n’étais pas un asocial non habitué des marques d’affection ! Malgré mes airs d’imperturbable, j’aimais bien ces dernières. Cependant, me faire traiter d’ours en peluche géant, très peu pour moi. Mila était réconfortante, et j’ai posé mes mains sur son dos et sa chevelure, instinctivement, avant de la laisser s’éloigner à contrecœur…Oh ça va !

Je me suis raclé la gorge pour reprendre contenance, posant mes mains sur mes hanches tout en tendant mon oreille robotique à ses dires.

Pourquoi pas en rouge ? T’en fais pas, ils ont un service livraison, une camionnette.

« Et elle est très bien. »

Le vieil homme posa sa main sur mon bras et me fit signe de le suivre jusqu’au comptoir. J’ai posé mon regard sur l’emballage qu’il ouvrait petit à petit pour me montrer son œuvre. J’ai lancé avant cela à Mila :

« Fais le tour. Voir si quelque chose d’autre te plaît. »

Il sortit un exemplaire en ferraille d’un beau rouge d’une Harley Davidson Breakout, un modèle sympathique, que j’avais trouvé et voulais rafistoler. Le vieil homme s’y connaissait. Il commença à m’expliquer ses difficultés, mais j’étais plus fasciné par l’objet en lui-même. Je lui fis signe qu’il pouvait le remballer, afin que je l’emporta. Le vieil passa à autre chose :

« Et dis-moi…C’est qui cette jeune femme ? »

Ma nouvelle voisine.

« Elle est bien affectueuse ta nouvelle voisine. »

J’te dois combien ?

« Mais vas-y change de sujet, j’te dirais rien… »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Dim 23 Mar 2014 - 23:09





Il me rendit l'étreinte, ce qui m'étonna légèrement mais je profita de ce petit instant. Il faut dire que j'aimais bien les marques d'affection et tout ça. J'en avais presque entièrement privée pendant 6 ans après tout ! Bon, mon meilleur ami me prennait parfois dans ses bras, quand il pleurait parce qu'il se sentait trop seul dans ce monde. Oui oui, il m'avait moi à ces côtés mais il pensait être seul, cherchaient pas, il était comme ça.

Bref, quand on se détacha enfin l'un de l'autre, il me signa que je n'étais pas loin du type de mon meilleur ami, me spécifiant qu'avant, les femmes à barbe étaient à la mode. Je le regarda, un sourcil haussé, faisant semblant d'être choquée par ce qu'il venait de dire sans vraiment l'être. Surtout que 15 secondes plus tard, je riai légérement. Alala, moi et une barbe ? Non, très peu pour moi.

" - Ah bah écoute, j'essaierai bien de me trouver un postiche à coller sur mon menton si c'est ton style ! " lui dis-je après lui avoir tiré la langue et m'éloigner pour observer les autres meubles, comme il me l'avait demandé. Sans doute ne voulait-il pas que je vois ce qu'il y avait dans l'emballage. Bon, je lui demanderai plus tard. Il a éveillé ma curiosité, c'est malin !

J'observa donc les autres meubles et objets se trouvant dans la pièce jusqu'à repérer un lustre duquel pendait une dizaine de cristaux rouges. Le lustre, lui, était en argent. Je le fixa, émerveillée. C'était tout à fait mon style, ces vieux objets. Peut-être avait-il même sa propre histoire ! Finalement, l'idée de peindre en rouge ma verrière me semblait être une très bonne idée. Ce qui s'accorderait merveilleusement à ce grand bijou !

J'interpella la vieille dame et lui spécifia que je souhaitais également lui acheté cet objet, ainsi qu'une table plus loin en verre et dont les pieds étaient en bois. Gris ou rouge pour les peindre ? Je verrai sur le moment. Il n'y avait malheureusement pas les chaises qui allaient avec cette table mais j'espérais trouvé quelque chose, dans une autre boutique sans doute, qui pourrait s'accorder avec cette dernière.

Je regarda vers le comptoir et constata qu'Hiniku-kun avait fini son achat et qu'il me regardait. Je lui fis un sourire et le rejoignis.

" - Grâce à toi, j'ai trouvé mon petit bonheur ici ! "

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Ven 28 Mar 2014 - 0:25







Hiniku sortit quelques billets de sa poche de jean et les tendit au vieil homme. Puis il posa son regard sur Mila qui continuait ses achats. Elle avait plutôt bon goût, même s’il était mauvais il ne jugerait pas. Il ignora le regard perçant du teneur de la boutique, qui s’imaginait bien des choses. Après il pouvait, vu l’ancien comportement de l’ex-militaire, se méfier était une seconde nature chez ses grandes connaissances.

J’ai hoché de la tête en lisant sur ses lèvres qu’elle avait trouvé son bonheur. Je lui ai laissé la place pour payer et sentis la vieille dame me regarder à son tour. C’était un rituel chez elle, et je n’étais pas contre, elle a toujours été sympathique et faisait des remises sur certains articles. Pour une raison inconnue, elle aimait bien me dire au revoir de cette façon.

Je me suis donc penché - limite agenouillé non je déconne oui j’ai un humour pourri - pour qu’elle puisse déposer un baiser sur ma joue avant de la tirer. Ca, par contre c’était nouveau. J’ai serré les dents et la laissa faire jusqu’à ce qu’elle lâcha. Je repris place, mon colis sous le bras et attendis que Mila se retourna pour dire en langage des signes.

Je te passerais mon rasoir si tu veux, il est pas mal…Tu as payé ?

Il fallait passer à l’autre boutique, un peu plus particulière, mélangeant design et couleurs. Le gérant était tout aussi particulier. J’ai donc ouvert la porte de la boutique, faisant un signe de main au gérant, et écarquilla les yeux en voyant la grand-mère faire signe à Mila de se baisser, pour lui déposer un baiser sur sa joue à son tour. Mes paupières se fermèrent lentement. Je croyais avoir un traitement de faveur…C’était quoi ce bordel ?!

« Ta femme me fait des infidélités maintenant ? »

Répliquai-je à cet acte, envers l’autre homme. Ironie à part, ça me surprenait beaucoup. Le gérant me lança un regard, puis donna la date de livraison de ses achats à Mila. J’attendis que cette dernière se joignit à moi, puis ferma la porte derrière elle. J’ai alors signé, par rapport à la dernière action de la grand-mère, un vieux sourire aux lèvres.

Je vais être jaloux dis-moi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Sam 29 Mar 2014 - 22:08




J’étira un grand sourire à sa remarque sur son rasoir, lui donnant un coup de coude dans son bras pour le taquiner.

«  - Hé ! C’est pas gentil ! »

Pourtant je rigolais, c’était plus fort que moi. Je m’imaginais déjà venir toquer chez lui et quand il m’ouvrirait, lui lâcher un simple «  Salut, je viens te choper ton rasoir. ». Il y avait de quoi rire quand même, non ? Non ? Bah, moi ça me fait rire en tout cas.

Je paya mes achats, tout comme Hiniku-kun puis le gérant m’expliqua que mes affaires me seraient livrées vendredi au plus tard. Je le remerciai avec sincérité, tout en voyant du coin de l’œil la vieille dame étreindre mon nouvel ami ( ?) . Je le vis serrer des dents et cela me fit rire légèrement. Avait-il serré les dents aussi avec moi un peu plutôt ? Peut-être, je ne savais pas, n’ayant pas regardé son visage à ce moment-là. Au fond de moi, j’espérais que cela n’avait pas été le cas.

Hiniku ne m’attendit pas pour aller ouvrir la porte et je saluai les gérants jusqu’à ce que la dame me fasse signe de m’approcher. Cette dernière me posa un baiser légèrement humide sur la joue. J’entendis Hini’ faire une remarque sur ce sujet à l’homme qui tenait la petite boutique et mon sourire s’étira d’autant plus. Je rejoignis ce dernier, toujours en train de me tenir la porte et passa tranquillement, saluant une dernière fois les commerçants. Je tourna mon regard vers Hiniku lorsqu’il signa.

Je vais être jaloux dis-moi.

Je le regardai, un sourire amusé sur les lèvres quand je me mis sur la pointe des pieds pour déposer une bise sur sa joue.

« - Maintenant tu ne peux pas dire que tu l’es ! »

J’avançai en marche arrière, lui souriant comme une enfant.

« - Je ne savais pas que les ex-militaires avaient l’âme de grand nounours dis-moi. »

Je lui tirai la langue en rigolant. Je me doutai déjà bien que cette réplique ferait mouche mais je m’en fichais. Il m’avait bien taquiné avec cette histoire de barbe, c’était à moi de le faire donc ! je marchais d’un pas léger, je n’avais même plus mal à cette fichue cheville. Et l’envie me prit de retirer ce bandage qui me fragilisait énormément. Je m’arrêtai donc sur un petit banc en chemin, retiré ma sandale et ensuite, détachai cette bande qui finalement ne servait pas vraiment avant de l’enrouler et de la rangée dans mon sac. Au fond de ce dernier, je vis l’objectif de mon appareil photo me faire de l’œil  – vanne pourrie bonjour-. Je le sortis et fis une photo surprise de l’ex-militaire qui m’accompagnait.


« - Tu es le premier a entré dans ma nouvelle vie, c’est à immortaliser ! »

Oui, je venais tout juste de justifier la raison de cette photo. Il faut dire que j’avais un peu peur que cela ne lui plaise pas. Du coup, j’espérais que cette explication suffirait pour qu’il accepte l’idée de cette photo. Je regarda l’écran pour voir ce que ça donnait et j’eus un petit sourire. Cette photo était très belle.


Et le regard vous dira toujours la vérité, ce que ne font pas les mots.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mer 2 Avr 2014 - 1:34







L’ex-militaire sentit des lèvres sur sa joue émaciée, ce qui le stoppa quelques instants, toujours avec son air immuable sur le visage. Néanmoins, il ne s’attendait pas à ça. Hiniku baissa son regard vers Mila, un peu étonné par ce geste, bien qu’étrangement, il l’appréciait. Mais les gestes affectifs n’étaient pas son fort depuis quelques temps, peut-être car il était rouillé. Qu’en sais-je ? Il signa alors, comme pour se justifier par rapport à sa jalousie, ou bien corriger une erreur :

Je disais jaloux de toi.

Vraiment ? Je n’allais pas me prendre la tête là-dessus, bien que ça s’embrouillait un peu…Je mettais ça sur le compte du soleil, il tapait plutôt fort.

Mais bon, j’aurais eu le droit à des dommages et intérêts affectifs, je ne me plains pas.

Sourire empli d’ironie, qui disparut aussi vite qu’il était venu. J’ai froncé les sourcils à sa remarque, mais aussi par ses gestes. Marcher sans regarder devant soi, après s’être foulée la cheville, dans la même journée. Quelle idée, j’applaudis ! J’ai préféré ne pas relever sa pique…Si ce n’est caustiquement signé, avec un regard insistant.

Attention Mila ; dans nounours il y a ours.

Je l’ai suivi, puis resta debout, quelque peu intrigué avant de comprendre. Mila enlevait son bandage. Était-ce une bonne idée ? Je me retins de me la jouer flic ou père, c’était la dernière des idées que je souhaitais lui insuffler. Pourquoi ? Me faudrait-il une raison ? Sérieux, je ne voulais pas, donc je me tus. Et puis, elle était déjà bien assez grande pour veiller sur elle-même. D’ailleurs, elle avait quel âge ? Je regardais aux alentours, quand cette question me vint à l’esprit. J’ai baissé mon regard sur Mila, et ce dernier rencontra l’objectif d’un appareil photo, puis le sourire de sa propriétaire.

Ma voisine finit par se justifier. Le premier dans sa nouvelle vie ?

Parce que tu repars de zéro ?

Intrigué, c’était le mot. Je n’avais rien contre les photos, même si je ne les appréciais pas. Elles me rappelaient trop la vieillesse de mes traits, si je les comparais avec d’autres sur lesquelles j’étais plus jeune. Alors je préférais ne pas en avoir sous le coude. Bref, je me demandais en quoi elle repartait de zéro, et dans ma tête, c’était associé à un évènement plus ou moins grave, forcément. Je n’étais pas des plus objectifs, je l’avouais. Je suis passé derrière le banc et m’accouda à celui-ci, à côté de Mila pour regarder la photo affichée sur l’appareil. Une pensée me vint, peut-être n’avait-elle aucun sens spécifique à Mila, mais elle était là.

Pourquoi une photo où tu n’es pas dessus ?…Et puis j’ai l’air vachement austère quand même.

J’ai posé mon menton dans ma main, fixant stoïquement l’appareil photo et la dite photo, encadrée par les cheveux de Mila. Ça me rappelait des souvenirs, pas forcément mauvais.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Mer 2 Avr 2014 - 20:04





Ma marche arrière ne lui plu pas, je le vis dans son regard et sa façon de me signifier que dans nounours, il y avait ours. Ca sonnait comme un avertissement, pourtant je lui fis un grand sourire. Après avoir retiré mon bandage, il me rejoignit et j'en profita pour faire une photo de lui. Ce qui me fit rire aussi, c'est sa façon de justifier le mot jaloux. Mais je fis aucune remarque à ce sujet.

Parce que tu repars à zéro ?

J'haussa les épaules, conservant mon sourire. Je ne tenais pas à parler de mes malheurs maintenant, ou même plus tard.

" - Les premiers pas de ma vie sédentaire."

Sans faire vraiment attention, j'avais poussé un léger soupir et froncé les sourcils. Sédentaire ... je n'avais jamais cru l'être un jour.


Pourquoi une photo où tu n’es pas dessus ?…Et puis j’ai l’air vachement austère quand même.


" - Parce que je n'aime pas être sur les photos, je préfére être derrière l'appareil. Et tu es toi, sur cette photo. Tu ne parais austère du tout ! "

Je lui fis un sourire, il était vrai. Il n'avait pas de masque, j'en étais persuadée. Le genre de personne qui reste elle-même quoiqu'il advienne. Et c'est ça qui me plaisait le plus chez lui, finalement. Je me redressai et repris notre route vers le prochain magasin.

" - Mais parle moi de toi. Tu n'es pas juste un ex-militaire, non ? Tu fais quoi actuellement ? "

Oui, j'en avais un peu marre de ne parler que de moi. Ou bien était-ce pour éviter le sujet sur ma nouvelle vie ? Peut-être. Ou peut-être aussi que je porte un certain intérêt pour mon cher voisin ? Bah, je sais pas trop, mais je voulais arrêter de monopoliser la conversation, ça c'était certain !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Ven 4 Avr 2014 - 20:23







Hiniku ne préféra pas insister. Lui-même savait ce que voulaient dire des phrases courtes, sans réelle intonation ; ne pas en parler. Mais voilà, après une réflexion d’une seconde et des brouettes, il finit par signer, par insister. Lui n’aimait pas qu’on insister, l’ex-militaire préférait rester sans rien dire sur lui. Il ne comprenait pas et n’admettait pas qu’on lui fasse la même. Quitte à se prendre un vent.

Mais encore ?

Son soupir m’avait poussé à poser la question. Je voulais savoir, je m’intéressais à elle et je me foutais qu’il y ait déséquilibre dans la conversation, je préférais ce cas à un autre. Ce fut mon tour à pousser un gros soupir à sa remarque sur ma photo. On pouvait aimer être sur une photo et en faire une…Mais le premier cas n’était pas très apprécié par la populace, en général.

Supprime-la je préfère.

Les photos me rappellent le temps, les souvenirs, je n’aimais pas les souvenirs, pas jusqu’à un certain point. J’ai de nouveau signé à sa question, sans trop en dire. Je ne voyais pas ce qu’il y avait d’intéressant à ce sujet, en ce qui me concernait. J’avais eu une vie mouvementée au début, désormais c’était le calme plat, et montrer cette sorte de descente entre mon travail de militaire puis de professeur…J’aimais mon présent métier, car j’étais sur le terrain, cependant ce n’était pas la même chose. Je n’avais pas cette adrénaline dans les veines, je n’avais rien de tout ce que j’aimais dans mon ancienne profession, même les horreurs qui allaient avec.

Je suis professeur de sport à Kobe. Les gamins n’aiment pas trop ça. En ce moment avec la chaleur, je réduis un peu le taux d’énergie dépensé en cours, je ne veux pas d’évanouissement ou d’accident. Ce serait con avant le voyage scolaire.

Je me demandais si elle y allait, ou même si elle était au courant. Je l’avais su aujourd’hui, personnellement. Nous marchâmes encore quelques temps, puis on arriva à la porte du magasin, plus grand et lumineux que l’autre, plus coloré aussi. Mais avant d’y rentrer je préférais la mettre en garde. Je connaissais le gérant, il était sympa, mais il avait ses gros défauts, l’un d’eux était sa cicatrice sur le crâne, l’autre était son côté dragueur. J’ai signé, de gestes agiles, sans trop embarrassé par mes propos.

Le gérant est sympa, mais ne regarde pas trop son visage, tu comprendras pourquoi. Sinon c’est un coureur de jupons, donc ne t’étonne pas, d’accord ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  Sam 12 Avr 2014 - 12:00

Mais encore ?

J'haussai les épaules, pas trop joyeuse à l'idée qu'il insistait sur le sujet. C'était le genre de choses qui souvent m'énervait. Mais je ne lui fis pas la remarque, je n'avais pas envie de me prendre la tête à ce sujet-là. Je fronçai plutôt les sourcils en regardant devant moi.

" - J'ai vécu trop longtemps dans le rêve et maintenant il faut que je revienne à la réalité et que j'arrête de fuir. "

Je supprimai à sa demande la photo, bien que j'aurai aimé la conserver. On avançait tranquillement quand il me parla enfin un peu de lui, ce qui me fit plaisir bien que je me doutais qu'il ne me parlerai pas plus que ça de lui.

Je suis professeur de sport à Kobe. Les gamins n’aiment pas trop ça. En ce moment avec la chaleur, je réduis un peu le taux d’énergie dépensé en cours, je ne veux pas d’évanouissement ou d’accident. Ce serait con avant le voyage scolaire.

" - J'imagine oui que ça ne doit pas être évident pour eux. Y a un voyage scolaire ? "

Arrivant seulement aujourd'hui, je n'avais pas pu visiter le campus et n'était pas au courant encore des futurs événements. Mais si il y avait un voyage, je n'hésiterai pas à y aller ! Une bonne occasion de rencontrer les élèves de manière plus agréable !

On arriva devant un second magasin qui semblait plus coloré que le précédent. Hiniku me signa alors que le gérant était un coureur de jupon et qu'il ne valait mieux pas fixer son visage. Je me demandais bien pourquoi. On entra donc à l'intérieur et je remarquai directement le dit gérant que je saluai. Il avait une carrure assez imposante mais la chose la plus flagrante était sa cicatrice sur le crâne. Je ne fus pas choquée ou quoique se soit d'autres. Dans certains peuples africains, ce genre de balafre était normal : un rituel de passage à l'âge adulte ou une preuve de courage parfois.

Je commençai alors à regarder de plus près les meubles et autres décorations qui se trouvaient à l'intérieur. Beaucoup était très plaisant à regarder et je ne savais pas quoi choisir. Pourtant, des chaises grises attirèrent mon regard. Leur forme collait plutôt bien à la table que je venais de me payer . Je continuai mon petit tour dans le magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Now...It's time ◘ Mila Horime  

Revenir en haut Aller en bas
 
Now...It's time ◘ Mila Horime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: