Partagez | 
 

 Le retour du mode ninja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Le retour du mode ninja  Mer 26 Mar 2014 - 15:23

Jeudi soir, à peine vingt-trois heures. Presque l’heure du crime, presque. J’enfile ma veste et je sors de ma chambre, où je vis seule pour me moment. Mais c’est cool de ne pas avoir de colocataire fouineur qui risquerait de tomber sur mes soutifs. Et être seule, c’est aussi hyper reposant, je peux être tranquille pour bosser ou faire les trucs que j’ai envie, sans que l’autre ne me prenne la tête. Et je peux aussi changer de lit si jamais l’envie m’en prend. C’est cool de vivre seule dans sa chambre d’étudiante. Mais pour l’instant, je sors de ma chambre parce que j’ai rendez-vous avec Junji. On a perdu un pari lancé par des types du dortoir, alors on doit faire notre gage, et c’est assez bizarre de sortir du bâtiment en pleine nuit, éclairée par la lumière de mon portable, un sac sur l’épaule. Je suis en mode ninja, encore.

Junji est censé me retrouver en bas du bâtiment à vingt-trois heures.  Le connaissant, je doute qu’il soit pile à l’heure, alors j’attends près de la porte, dans le noir, essayant de me faire discrète et de ne pas me faire repérer. Heureusement, il n’y a personne dehors, sans doute parce que le couvre-feu du lycée est déjà passé et qu’on est jeudi soir. Si on avait fait ça demain, il y aurait eu plus de monde et ça aurait été plus difficile de se faire discrets.

J’attends en trépignant un peu, j’espère que Junji ne va pas se défiler et qu’il ne va pas m’abandonner. Il est censé m’aider pour ça, je ne tiens pas à le faire toute seule, alors il a intérêt à se pointer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Sam 29 Mar 2014 - 19:36

Je me retourne dans mon lit et j’ouvre un œil pour lancer un regard rapide sur mon réveil. Il est déjà vingt-trois heures passées. Je me retourne alors, prêt à me rendormir, quand je réalise. Je lâche un gros « Merde ! » avant de sauter du lit pour attraper mon pantalon et l’enfiler vite fait. A l’heure qu’il est, je devrais être avec Ryan à la cantine depuis déjà quelques minutes. Mais comme je ne suis pas du soir (ni du matin, d’ailleurs), j’avais décidé de fermer les yeux quelques instants pour me reposer un petit peu. Harrison étant parti, je n’ai pas de colocataire pour le moment et c’est quand même bien pratique pour faire mes petites siestes tranquille.

Je me mets à quatre pattes sur le sol et je retourne toutes mes fringues sales qui y traînent pour trouver mes chaussures, qui ont cette fâcheuse tendance à toujours être bien planquées. Une fois qu’elles sont à mes pieds, j’attrape ma veste et mes clés avant de sortir de la chambre. Etant donné que je m’apprête à faire un truc débile avec Ryan suite à un pari débile que l’on a perdu, j’essaie de me faire discret. Et comme les couloirs du dortoir sont déserts, je ne veux pas attirer l’attention en allumant les lumières. Du coup, j’avance dans le noir complet, en tripotant les murs pour me repérer et je manque de me péter la gueule à plusieurs reprises.

J’arrive finalement à quitter le bâtiment en un seul morceau et je soupire de soulagement quand je suis enfin dehors. Il faut dire que je ne suis pas très adroit et c’est presque un miracle que je n’ai fait aucun bruit. Je m’avance un peu sur le campus jusqu’à arriver devant la cantine, où j’aperçois une silhouette près de la porte. Je plisse les yeux, comme si ça allait m’aider à mieux voir dans le noir. C’est surement Ryan, mais au cas où, je m’approche tout doucement sur la pointe des pieds. Au fur et à mesure que j’avance, je suis bien certain que c’est elle. Je me mets alors face à elle et je chuchote.

« Hey ! Désolé du retard... Alors, c’est quoi le plan ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 1 Avr 2014 - 16:25

Quelle idée aussi, de faire ce pari. Je savais très bien qu’on allait perdre et se retrouver à devoir faire un truc con. Mais je m’attendais à autre chose que ça quand même, là on risque gros si jamais on se fait chopper. Et je ne tiens pas particulièrement à ce que mon père découvre ce que je fais de mes jeudis soirs. Sinon on peut être surs que je ne reviendrais pas à l’université après les prochaines vacances. Il vaut donc mieux rester discret ce soir. J’attends Junji en regardant mon portable toutes les cinq minutes, j’espère qu’il ne va pas me poser un lapin ou même me faire poireauter pendant dix plombes. En plus, je flippe à moitié toute seule dans le noir dehors.

Je sursaute en entendant un bruit devant moi et je ne suis pas du tout rassurée, jusqu’à ce que j’entende Junji s’excuser du retard. « P’tain, tu m’as fait peur. » J’essaye de calmer les battements de mon cœur sous ma poitrine, puis je m’approche de lui en remettant mon sac sur mon épaule. « Le plan c’est de pas se faire repérer, déjà. » Je lui fais signe puis j’ouvre doucement la porte du bâtiment. Logiquement, il n’y a personne à cette heure-là, les rondes se font un peu plus tard dans ce bâtiment. « J’ai reçu un texto tout à l’heure, on doit refaire la décoration de la cantine et faire une photo comme preuve. » Je me tourne vers Junji puis j’ouvre mon sac pour lui montrer le contenu. Il est blindé de rouleaux de PQ que j’ai volé dans les toilettes de la résidence. Les types qui ont lancé le défi sont vachement originaux. Je ne m’attendais pas à ça en recevant le texto, mais je pense qu’il faut s’attendre à tout avec les étudiants étrangers dans cette université.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Jeu 3 Avr 2014 - 14:16

« Pardon... »

Je ne voulais pas lui faire peur. Il faut dire que je m’applique tellement à être discret que j’ai un peu surgi de nulle part. C’est que j’ai vraiment pas envie de me faire choper. Du coup, quand Ryan me dit que c’est justement ça le plan, ne pas se faire repérer, je hoche la tête. Je n’ai jamais été du genre à faire les quatre cent coups, et j’avoue que j’aime mieux être connu pour l’étudiant endormi et pas très ponctuel que je suis.

« J’y crois pas... »

Je me colle une main sur le visage après avoir vu le contenu du sac de mon amie. Sérieusement, redécorer la cantine à grands coups de papier toilette ? Je m’attendais à quelque chose de moins couillon, un truc un peu plus fun, je sais pas trop. Dire qu’on a tous, ou presque, la vingtaine dans ce dortoir... Je suis Ryan à l’intérieur et finalement je trouve ça plutôt marrant. L’endroit est totalement désert et c’est le calme plat, alors que ça grouille habituellement de monde et qu’on a même du mal à s’entendre penser.

Je m’arrête au niveau des desserts et j’éclaire la zone avec mon portable pour voir s’ils n’ont pas laissé un petit gâteau ou deux. Mais non, tant pis. Je hausse les épaules, un peu déçu quand même, et je continue ma route. Arrivé dans la grande salle, je m’approche de Ryan pour prendre un rouleau de PQ dans son sac et je commence à en foutre partout sur une table. J’ai l’impression d’être un gros délinquant là.

« T’es sure qu’on en aura assez pour toute la cantine ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Jeu 3 Avr 2014 - 15:20

« Ouais, j’y croyais pas non plus en recevant le texto. » J’avoue que je m’attendais à tout sauf au coup du papier toilettes à mettre dans la cantine. C’est tellement puéril comme gage, tellement pas japonais surtout. Et ça ressemble plutôt à une vieille farce qu’on fait à Halloween plutôt qu’à un gage à donner à deux japonais qui ont perdu un pari. Mais ça nous apprendra aussi, à parier sur des bêtises et à perdre surtout.

La cantine est déserte et c’est vraiment étrange. En journée, elle grouille toujours de monde, on galère à s’y faire une place le midi et c’est toujours très bruyant. Là il n’y a pas un bruit, personne et la salle est plongée dans le noir. Je souris en voyant Junji éclairer la partie des desserts avec son portable, comme pour voir si quelque chose a été laissé pour lui. « Tu sais, pendant qu’on est là, on peut te trouver de quoi te faire un sandwich ». Je lui souris dans le noir avant de pointer la cuisine du doigt, puis j’attrape un rouleau de PQ pour le lancer à travers la pièce pour qu’il se déroule entièrement. Mais je ne suis pas vraiment douée, parce qu’il se casse avant d’arriver au bout. « A ce train-là, on va y passer la nuit » Je soupire puis je m’avance dans la cantine pour aller à la recherche de mon rouleau de PQ, les mains en avant, à tâtons pour éviter de me cogner. Mais ça n’empêche pas ma jambe d’agripper une chaise mal rangée qui traine par là. Je m’étale alors de tout mon long par terre, entrainant la chaise avec moi dans un grand fracas. Je n’ose plus bouger pendant quelques secondes, persuadée que le bruit a dû s’entendre jusque dans les autres bâtiments, puis je me mets doucement sur le dos avant de rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Jeu 3 Avr 2014 - 17:57

Quand j’entends Ryan me dire qu’on peut trouver de quoi me faire un sandwich en me montrant la cuisine du doigt, je me sens un peu con. J’ai l’impression d’être un gosse pris en flagrant délit de vol de bonbons. C’est vrai que j’ai une petite faim tout à coup, mais j’aimerais autant ne pas m’éterniser ici. On vandalise la cantine, et on se casse vite fait pour ne pas se faire prendre. Je n’ai pas envie de passer pour un pleutre aux yeux de ma pote cependant, alors je m’abstiens de le faire remarquer.

« D’abord l’effort, on verra après pour le réconfort ! »

Je me remets alors au travail et je continue à répandre mon papier toilette un peu partout sur la table et sur les chaises à côté. Je galère vachement à dérouler le rouleau d’ailleurs et je me dis que Ryan a raison, on va y passer la nuit. A l’heure qu’il est, je devrais déjà être profondément endormi. Alors j’essaie d’accélérer le mouvement pour pouvoir rejoindre mon lit le plus vite possible. Je sursaute quand j’entends un boucan pas possible dans mon dos. Je reste figé pendant quelques secondes avant d’avoir le réflexe de m’accroupir pour me cacher.

J’allais pousser le truc jusqu’à ramper sous la table quand je me rends compte que c’est simplement Ryan qui s’est pris les pieds dans une chaise. Je lâche un soupir et je me sens vraiment débile d’avoir voulu me planquer comme un gamin. Et puis je suis vachement surpris de voir Ryan se marrer comme ça. Je secoue la tête, un sourire aux lèvres et je la rejoins à quatre pattes.

« Tain mais fais gaffe, on va se faire gauler ! Ca va, t’as rien au moins ? »

J’essaie de garder mon sérieux tout en la sermonnant gentiment, mais j’ai du mal. Le rire, c’est contagieux. Encore plus quand la situation est tout de même comique. On est là, comme deux adolescents en pleine rébellion, en train d’étaler du PQ partout dans la cantine. Jamais j’aurais pensé me retrouver dans une telle situation. Et en plus j’ai des remords parce que je sais que quelqu’un va en chier pour tout retirer demain matin.

Je laisse passer quelques instants, assis à côté de mon amie, avant de me redresser. Je pense que c’est bon, personne ne nous a entendu. Si c’était le cas, on serait déjà en train de se faire engueuler. Ou pas, je sais pas trop. Je tends ma main à Ryan pour l’aider à se relever.

« Allez, au boulot ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Jeu 3 Avr 2014 - 23:20

Je suis vraiment un cas quand je m’y mets. J’aurais pu utiliser mon portable pour m’éclairer mais j’avais peur qu’on finisse par nous remarquer si on allumait nos deux téléphones en même temps. Mais j’aurais dû, parce que là je me suis quand même bien étalée la tronche par terre et en plus, je me suis fait super mal à la jambe en me cognant dans la chaise. Chaise qui est tombée aussi d’ailleurs. Je rigole mais je remarque quand même que Junji s’est retranché pour se cacher au lieu de venir m’aider en premier lieu, et ça me fait rire encore plus.

J’ai un fou rire, c’est totalement débile pour le coup mais je n’arrive pas à m’en empêcher. Et c’est encore pire quand Junji me rejoint à quatre pattes pour me dire de faire gaffe parce qu’on risque de se faire attraper. On est là, comme deux gros tarés, assis par terre en plein milieu de la cantine vide et plongée dans le noir, du PQ à la main, pour redécorer la pièce. C’est logique qu’on ait un fou rire tous les deux. J’essaye de me calmer puis je me redresse pour m’assoir, poussant la chaise qui m’écrase à moitié.

« Ça va, je n’ai rien. Je ne vois pas encore bien dans la nuit, c’est tout. »

Je souris puis je me relève lorsque Junji me tend la main pour m’aider. Je remets mes fringues en place puis j’attrape la chaise pour la remettre elle aussi sur ses pieds. J’écoute quelques secondes le silence autour de nous, histoire d’être sure que personne n’est tapi dans l’ombre, prêt à nous sauter dessus pour nous mettre une heure de colle.

« Allez, on continue. » J’attrape mon portable dans la poche de mon jean puis je l’allume pour m’éclairer. « Lui, je ne l’éteint plus, sinon je vais être couverte de bleus. »

Je récupère mon rouleau de PQ puis je le tends à Junji en lui montrant la feuille à l’extrémité.

« Ça ira plus vite à dérouler si on le fait à deux. Je crois qu’on ne maitrise pas encore bien la technique du lancer de PQ. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 29 Avr 2014 - 14:53

« C’est clair, on est pas très doués... »

Je lui souris avant d’attraper la feuille de PQ qu’elle me tend et je commence à m’éloigner pour dérouler le rouleau. Je dois m’y prendre plutôt mal puisque j’arrache le papier à plusieurs reprises. Je m’arrête alors quelques secondes pour réfléchir et je fais un signe de la main à Ryan pour qu’elle recule également. Malheureusement, je crois qu’on n’est pas assez synchro pour que cela fonctionne mieux. L’un de nous deux est surement plus rapide que l’autre. Ca m’énerve, et je trépigne sur place.

« Tain mais c’est de la merde aussi, ce PQ tout pourri ! »

C’est forcément la qualité du papier qui est nulle à chier, sans mauvais jeu de mot. Les feuilles ne sont pas bien épaisses, ce qui fait qu’elles se déchirent beaucoup trop facilement. C’est pas de notre faute, c’est pas comme si on était des demeurés non plus. Je veux dire, deux étudiants en science devraient pourtant parvenir à dérouler un rouleau de papier toilettes sans trop de problèmes, quand même. Donc, ça vient pas de nous, c’est le PQ, voilà.

Je continue à dérouler en essayant d’être le plus délicat possible pour pas tout arracher quand j’entends des voix. Je me retourne brusquement pour jeter un regard vers la porte de la cantine. Quand je constate qu’il n’y a personne, je me dis qu’il faudrait vraiment que je calme ma parano. Il faut dire que je ne suis pas vraiment rassuré, je n’ai jamais été un rebelle dans l’âme et j’ai pas envie de me faire coller. Mais les voix se font à nouveau entendre et c’est là que j’aperçois deux silhouettes par la fenêtre.

« Planque toi ! »

Je chuchote à moitié et je m’accroupis, le papier toilettes toujours dans les mains. J’ai subitement très chaud, je commence à stresser pour de bon là. J’essaie de faire dans l’auto-conviction en me disant que c’est bon, même si on se fait attraper, ma vie n’est pas en danger. Et puis ça finit par passer tout seul lorsque ces deux personnes sont suffisamment proches pour qu’on distingue des bribes de conversation. Apparemment, on a l’immense privilège d’assister à une sorte de déclaration d’amour. Je regarde Ryan et j’essaie de retenir un fou rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Dim 4 Mai 2014 - 22:46

En même temps, je doute que Junji s’entraine souvent au lancer de PQ quand il est chez lui. Et ce n’est pas vraiment mon loisirs non plus, je ne balance pas de PQ chez les voisins de mon père lorsque je rentre chez moi. Pourtant, j’aurais presque dû suivre les gamins de mon quartier lorsque j’habitais encore aux Etats-Unis, lorsqu’ils tapissaient les arbres de PQ le jour d’Halloween, ça m’aurait bien entrainé. Mais je ne pensais pas non plus devoir faire ce gage débile aujourd’hui. Je souris lorsque Junji me dit que c’est clair, on n’est pas doués. Je recule lorsqu’il me fait signe pour essayer une nouvelle technique, mais apparemment ça ne fonctionne pas mieux. Même en essayant de faire attention, le PQ se déchire quasiment à chaque fois qu’on fait un pas et Junji s’énerve dessus. Je souris en l’entendant s’exclamer que le PQ est tout pourri, une vraie merde, mais je ne dis rien. Je ne veux pas l’énerver plus, déjà que ça doit le souler de se trouver ici aussi tard alors qu’il pourrait être tranquillement dans son lit, sous sa couette.

Je suis en train d’imaginer ce que Junji ferait s’il était resté dans sa chambre – dormir, probablement – lorsque je suis sortie de mes pensées par des voix. Paniquée, je jette un œil vers la porte avant de me tourner vers Junji. Lui les a entendues aussi puisqu’il me dit de me planquer. Je mets un peu plus de temps que lui à réagir, puisqu’il est déjà accroupi, mais je finis par me baisser à mon tour, en silence. Je ne fais plus un bruit et je me surprends même à prier que les voix qu’on entend dans le couloir partent très vite. Mais elles restent, et j’écoute, comme Junji. Et là je fronce les sourcils, parce que les mots s’emmêlent un peu et qu’on n’entend pas très bien non plus. Mais je crois bien que l’une des deux voix est en train de déclarer son amour à l’autre. Je me tourne alors vers Junji, proche du fou rire, me pinçant les lèvres pour m’éviter de rigoler.

« Il a choisi son moment lui. Et son endroit. Plus romantique, tu meurs. »

Je retiens le fou rire en posant ma main sur ma bouche, puis je jette un œil à Junji.

« Tu crois qu’il va lui rouler une pelle ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 6 Mai 2014 - 15:51

De ce que j’entends, il doit s’agir de deux lycéens. Le garçon bafouille et galère à trouver ses mots pour avouer à la jeune femme qu’elle lui plaît vraiment beaucoup. Du coup, je ne peux pas m’empêcher de sourire comme un débile, un brin moqueur. C’est assez mal venu de ma part de me foutre de sa gueule, étant donné que ce serait cent fois pire si je me trouvais à sa place. Je ne suis pas très dégourdi dans mon genre et les seules filles que j’ai pu fréquenter étant plus jeune étaient venues me chercher par elles-mêmes...

Je glousse un petit peu quand Ryan me demande si je crois qu’il va lui rouler une pelle. Un instant, je me dis que ce serait marrant si le pauvre mec se faisait jeter et se prenait une bonne baffe au passage. Mais c’est quand même vachement méchant de lui souhaiter un truc pareil. Du coup, j’espère plutôt qu’elle acceptera de sortir avec lui et qu’ils échangeront un long baiser plein de passion et d’amour dégueulasse. Mais j’ai pas trop trop envie d’y assister, en fait.

« Et si on les faisait dégager ? »

On pourrait leur demander gentiment d’aller roucouler ailleurs, mais ça me ferait mal de gâcher un tel moment. En plus, ils pourraient nous dénoncer quand le carnage de la cantine sera découvert demain matin. On ne sait jamais, je ne veux pas prendre le risque de me faire prendre. Et puis je me dis qu’on a bien flippé, Ryan et moi, en les entendant arriver. J’ai tout de suite pensé à des surveillants en train de faire leur ronde. Alors, s’ils nous entendent, ils déguerpiront sûrement eux aussi. Ils sont censés être dans leur dortoir à cette heure-ci, ils ne veulent sans doute pas se prendre une heure de colle.

« On pourrait se faire passer pour des surveillants, non ? »

Il suffirait de demander qui est là avec une grosse voix et de faire croire à une lampe de poche avec nos portables. Non, c’est crédible, ça peut le faire. Et puis avec l’adrénaline tout ça, ils vont s’enfuir et se cacher dans un coin, persuadés d’avoir vécu une aventure de fou. Ca les rapprochera, c’est sur. Au fond, on peut dire que d’une certaine façon, on leur rend service.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Lun 19 Mai 2014 - 16:12

Non mais sérieusement, qui dévoile ses sentiments devant la porte de la cantine, en plein milieu de la nuit ? Déjà, c’est super flippant, mais en plus c’est vachement étrange comme endroit pour faire une déclaration d’amour à une fille. Ou même à un mec d’ailleurs. Je me retiens de rire en les écoutant à nouveau, et je m’empêche de regarder Junji parce que je sais que si je croise son regard, je vais me mettre à rire encore plus, et je ne serais vraiment pas discrète. Quand il propose de les faire dégager, je me tourne quand même vers lui pour lui lancer un regard interrogateur. Je ne pense pas qu’aller confronter un couple dégoulinant d’amour soit une bonne idée, je n’ai pas vraiment envie qu’on nous découvre dans la cantine tous les deux. Pour le coup, on pourrait croire qu’on est aussi là en rendez-vous secret, et bonjour les rumeurs à notre sujet demain matin. Je ne suis pas une trouillarde, mais son idée me semble un peu bizarre quand même.

Il propose alors de se faire passer pour des surveillants. Ca pourrait fonctionner, surtout que les surveillants d’ici sont assez jeunes et qu’il y en a tous les jours de nouveaux, mais ça reste quand même un plan dangereux. Si on se fait chopper, on risque d’avoir pas mal de soucis.

« Je sais pas, imagine si ce sont des surveillants justement ? »

Eux aussi ont le droit de roucouler dans le couloir devant l’entrée de la cantine. Ce serait vraiment bizarre mais avec le bol qu’on a, on risque de tomber sur des adultes. Je tourne un peu la tête pour observer la porte, comme si elle allait me donner la bonne chose à faire, puis je réfléchis à ce que Junji vient de dire.

« Bon, ok. » Je n’ai pas besoin de réfléchir bien longtemps. Il m’a suffit de me demander combien de temps ils allaient rester dans le couloir. « Mais faudra pas qu’ils voient l’état de la cantine, sinon ce sera mort. »

C’est sûr que deux surveillants qui sortent de la cantine ré-décorrée au PQ, ça n'est pas vraiment plausible.

« On s’y prend comment ? T’as un plan ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Ven 23 Mai 2014 - 15:49

J’ai un petit blanc quand elle me dit qu’il pourrait justement s’agir de surveillants. Et puis je souris bêtement en m’imaginant la scène dans ma tête. Ce serait vraiment con pour nous puisqu’on se ferait choper en plein délit, mais quand même ... ce serait aussi marrant de voir leur tronche. D’une certaine façon, nous aussi on les prendrait en flagrant délit de déclaration d’amour un peu nulle.

« Au pire on pourra leur faire du chantage. Ils nous laissent partir et en échange, on ne dira rien à personne de ce qu’on a vu, et entendu. »

Je regarde Ryan en souriant avant de détourner brusquement les yeux sous peine de partir dans un gros fou rire qui pourrait réveiller tout le campus. Je me contente de ricaner dans mon coin en essayant de me modérer pour ne pas faire trop de bruit et je secoue la tête pour retrouver mon sérieux. Elle me demande comment on va s’y prendre et si j’ai un plan.

Toujours accroupi par terre, je me lance dans une grande réflexion. C’est tout de même risqué, il ne faut pas qu’ils nous voient. Personnellement, je doute qu’ils soient surveillants. Vu leurs voix et les mots qu’ils emploient, je suis quasiment sur que ce sont des lycéens. Et quand bien même, ils pourraient nous dénoncer pour la cantine remplie de PQ...  On pourrait très bien attendre qu’ils s’en aillent d’eux-mêmes, ce serait le plus sage. Mais si on continue à les écouter se déclarer leur flamme respective, on va finir par éclater de rire et être grillés de toute façon.

Je regarde tout autour de moi pour m’inspirer et finalement, je pense que ce sera bien de s’en tenir à ce à quoi j’avais pensé au départ. Après tout, on dit qu’il faut toujours se fier à son premier instinct. Je me relève d’un coup et je bombe le torse pour me donner du courage. Une demi-seconde à peine plus tard, je doute que ça fonctionne vraiment. Et s’ils ne prennent pas la fuite en nous entendant seulement, on va faire quoi ? Bon, qui vivra verra hein... J’inspire profondément et je fais un signe à Ryan pour qu’elle se lève aussi.

« On fait le tour par là, on met nos portables en mode lampe de poche et on commence à discuter de trucs ... je sais pas, des trucs que se diraient deux surveillants qui se croisent au milieu de leur ronde, genre euh j’ai chopé machin qui se baladait dans les couloirs. Ca te va ? »

Je lui montre du doigt la porte du fond de la cantine. Il nous suffira de sortir et de faire rapidement le tour du bâtiment, pour faire comme si on arrivait de l’autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Sam 24 Mai 2014 - 15:27

Quand je pense qu’à la base on est venus ici pour refaire la décoration de la cantine, j’ai envie de rigoler. On va finir par se faire chopper pour ça, en allant voir deux élèves en train de se faire une déclaration d’amour, alors qu’on aurait très bien pu rentrer dans nos chambres respectives sans se faire voir. Et demain, tout le monde aurait vu l’état de la cantine, on aurait validé notre gage et tout le monde aurait été tranquille. Mais c’est vrai qu’aller embêter deux élèves amoureux dans le couloir devant la cantine, c’est quand même hyper tentant aussi.

Je regarde Junji après lui avoir demandé s’il a un plan, parce qu’il est hors de question d’aller trouver les deux amoureux sans savoir quoi faire. Je tiens à avoir un plan qui tient la route, au cas où les deux seraient suspicieux. Junji semble être en train de réfléchir au plan idéal, et je le laisse faire tout en écoutant les deux amoureux dehors. C’est la pire déclaration d’amour que j’ai entendu de ma vie. Non pas que j’en ai entendu tant que ça – j’en ai jamais entendue une d’ailleurs – mais je regarde souvent la télévision et là c’est digne des feux de l’amour. Je ne sais pas s’il y a un équivalent japonais, je devrais me renseigner, mais ça doit bien exister ici aussi. Peut-être que le mec s’en est inspiré pour déclarer sa flamme à sa copine ?

Je me tourne vers Junji lorsqu’il me fait signe de me lever. Je m’exécute puis je l’écoute m’exposer son plan. Je hoche la tête, c’est un plan basique mais ça peut fonctionner. Comme si on était deux surveillants en train de faire une ronde, d’accord.

« J’espère que ça va marcher. »

Je me plie alors en deux pour rejoindre la porte du fond de la cantine, sans faire de bruit et en essayant de ne pas me prendre les pieds dans quelque chose d’autre. Puis j’appuie sur la poignée pour ouvrir la porte, en essayant de faire le moins de bruit possible, avant de faire signe à Junji qu’il peut passer devant.

« On fait le tour, et on les choppe. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Sam 24 Mai 2014 - 17:50

J’ai un peu une boule dans le ventre là, quand même. Je ne suis pas tout à fait sur de mon plan, j’ai peur que ça merdouille. Mais je ne dis rien et je suis Ryan jusqu’au fond de la cantine en marchant sur la pointe des pieds pour être le plus discret possible. S’ils nous voient avant qu’on ait eu le temps de faire le tour, c’est foutu. Quand elle m’ouvre la porte et me fait signe de passer devant, je hoche la tête et je me glisse à l’extérieur en silence.

« C’est parti ! »

J’essaie de chuchoter le moins fort possible, même s’il y a peu de risque que les deux lycéens présumés nous entendent d’ici, absorbés comme ils sont dans leur discussion romantique. Je contourne le bâtiment en jetant des regards derrière moi de temps en temps, comme si je craignais que Ryan me laisse tomber. Une fois arrivé de l’autre côté, je me colle au mur et je passe doucement ma tête pour voir s’ils sont toujours là. Je plisse les yeux pour mieux distinguer leurs silhouettes dans le noir. Ca ne fait plus aucun doute maintenant, ce ne sont pas des surveillants. Je me tourne alors vers Ryan et je lui souris.

« T’es prêt ? Enfin, prête ! »

Je remercie le ciel qu’il fasse nuit et qu’on soit en pleine mission, parce que je rougis et que je me sens vachement con là. J’ai beau avoir découvert le secret de mon amie il y a quelques temps, j’ai toujours un peu de mal à m’y faire. D’autant que je dois faire attention à ce que je dis devant les autres pour ne pas la trahir, alors je m’emmêle parfois les pinceaux... Je fais comme si de rien n’était et je continue à suivre le plan. Je sors mon téléphone de ma poche et je lance l’application pour le transformer en lampe de poche. Après avoir vérifié que Ryan était opérationnelle aussi, je tourne le coin du bâtiment et je commence à parler, suffisamment fort pour que les deux autres nous entendent arriver, mais pas trop non plus au cas où de vrais surveillants passeraient par là.

« J’ai croisé un élève qui se promenait dans les couloirs, il a essayé de me faire croire qu’il était somnambule ! Du coup, je l’ai collé. Et toi, c’était tranquille ? »

J’essaie de garder mon sérieux et de dire cela de la façon la plus naturelle qui soit histoire que ce soit suffisamment convaincant. Et c’est pas évident... Je crois que je ne serais pas un très bon acteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 487
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 10 Juin 2014 - 12:54

Quand José m’a envoyé un message en fin d’aprem pour me dire de le rejoindre dans le hall ce soir à 20h, au début j’ai vraiment cru qu’il blaguait. Non mais il croit quoi ce mec, moi je suis pas n’importe qui, je traîne pas avec n’importe quoi… Pffff, visiblement, il avait vraiment un truc important à me dire donc OK, je veux bien faire un effort. Je lui ai répondu que je pouvais qu’à 22h30, et que donc on devrait déjouer le couvre-feu et tout ce qui va avec : au moins comme ça personne nous verra ensemble, et si on se fait gauler, je pourrais jouer la fille effarouchée et me pendre à son cou (même si je me pendrais jamais à son cou, ieurk !).

Je suis sortie de ma chambre vers 22h35, une princesse ça se fait toujours attendre ! Quand je suis arrivée, il avait mis sa plus belle chemise à carreaux ! Une horreur ! Et il avait toujours ses deux gros culs de bouteille sur les yeux. Tsss, je suis vraiment trop gentille de lui accorder de l’intérêt.
En m’approchant, il bafouillait qu’il avait un truc à me dire, mais qu’il savait pas trop comment s’y prendre, et qu’on ferait mieux de trouver un endroit plus discret pour discuter. Il propose le bâtiment du réfectoire, ça me semble pour une fois pas trop débile ce qu’il dit, alors je le suis. Pendant le trajet, il a pas dit un mot et il respirait fort, j’avais l’impression de marcher à côté d’un de ces mecs qui se trimballent toujours avec sa ventoline, ça me donnait envie de vomir. Il faut vraiment que j’arrête de parler aux causes perdues.

En passant devant la cantine, il s’est d’un coup arrêté et a commencé à murmurer des mots. Je comprenais quedalle. « Hm, tu disais ? ». C’est pas vraiment comme si ce qu’il disait avait de l’intérêt de toute façon. « Parle plus fort José, y’a personne ! ». Rha, José. Un espagnol, il vient de Barcelone, mais il a rien du bellâtre que j’imagine dans ma tête ; moi quand j’avais vu son nom sur la liste des gens de ma classe de 4ème année, j’étais heureuse, mais à la place c’est ce poux qui s’est montré. Vraiment un peu plus de testostérone et il poura-… QUOI ?

Le mec vient de m’déclarer sa flamme, non mais, c’est le monde à l’envers ou quoi ?! « Euh… Tu crois pas vraiment que… Enfin, que je suis intéressée, sérieux ? », je pouffe un peu. Il a fait une espèce de tête d’abruti déboussolé, et il croit toujours me séduire, franchement… Oh putain ! J’entends du bruit ! Je me retourne assez brusquement et je vois deux surveillants qui arrivent. Ils sont grands et ils ont des lampes de poches. Moi je préfèreraient que eux, il me déclarent leur flamme… Pas Grobid-boy !

J’essaye de me planquer dans une ouverture de porte, mais je veux surtout pas que José soit proche de moi, il me dégoûte. Alors je le pousse pour qu’il reste dans les couloirs, bien en vue, et qu’il se fasse choper. Non mais, croire que moi je pourrais m’intéresser à lui… Il mérite que ça.

… Enfin, quand même... Le pauvre, il va même pas savoir se défendre, alors faut bien que je l'aide. « Allez c'est bon, lâche-moi, en plus on a pas le droit d'être ici ! Ah bah tiens, hé, hé ! Vous pouvez me raccompagner à mon dortoiiiir ? Je me suis perduuue. », je dis ça d'un air le plus mignon et sexy possible. Je suis super mignonne de toute façon, donc il vont forcément tomber sous mon charme.
Je suis vraiment une fille géniale, avec une âme tellement belle et charitable, prête à aider son prochain !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 24 Juin 2014 - 1:46

C’est quand même un peu risqué ce qu’on va faire là. Si jamais on se fait chopper, on est bons pour avoir des heures de colle en pagaille, surtout qu’on s’est introduit dans la cantine en pleine nuit. C’est surtout pour ça qu’on risque d’avoir des soucis finalement. Je suis Junji lorsqu’on contourne le bâtiment, tout en me demandant si c’est bien ce qu’on est en train de faire là. C’est vrai que ça peut être amusant, mais j’ai quand même un peu peur de me faire chopper. C’est surtout la peur de me faire coller ou même pire, et de devoir expliquer ça à mon père derrière. S’il apprend que je fais des conneries avec un mec de ma classe, il va finir par me faire changer d’université.

Je hoche la tête lorsque Junji me demande si je suis prêt, avant de rajouter le mot « prête », ce qui me fait sourire. Il a encore du mal avec ça, même si je lui ai déjà dit de garder le masculin lorsqu’il s’adresse à moi, comme avant quoi. Mais je le comprends, j’ai parfois du mal aussi. J’ai un petit sourire en entendant son histoire d’élève somnambule, puis je rentre dans son jeu.

« C’était calme, tout le monde ronflait »

Je ne sais pas vraiment si les surveillants se disent des choses comme ça, mais ça me semble tout de même plausible. Je tourne ensuite la tête vers les deux intrus, un garçon et une fille, qui sont finalement bien des élèves. Au moins, on ne se fera pas coller en jouant les surveillants, c’est déjà pas mal. Ils ont l’air tout petit comparé à nous, je dirais qu’ils doivent être en troisième ou quatrième année à tout casser. Le mec est un étranger, il n’a rien de japonais, et il a l’air un peu perdu aussi. Je me tourne alors vers Junji, attendant de voir ce qu’il veut faire, puis j’écoute la fille lorsqu’elle demande si on peut la ramener dans son dortoir parce qu’elle s’est perdue. Je hausse légèrement un sourcil, puis je jette un œil à Junji, carrément surprise, avant de regarder à nouveau la fille.

« Vous savez qu’il y a un couvre-feu à 22h00 pour les lycéens ? Qu’est-ce que vous faites ici à cette heure-là ? »

Je prends mon rôle de surveillant très à cœur, et j’ai bien envie de leur faire un peu peur, fille perdue ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 24 Juin 2014 - 18:23

Finalement, les choses ne se déroulent pas comme je les avais prévues. Bon, ça aurait pu être pire, on aurait très bien pu tomber sur deux véritables surveillants et se prendre des vraies heures de colle. N’empêche que je m’attendais plutôt à ce qu’ils détalent comme des lapins en nous voyant arriver. Je fronce les sourcils, légèrement contrarié par la tournure des événements. En voyant la nana, je me demande si on ne vient pas de sauver la vie de ce pauvre gars en fait. Elle a l’air de le prendre pour un con, et nous avec quand elle nous demande de la raccompagner à son dortoir avec un « je suis perduuuue » qui sonne faux. Dire que je craignais de ne pas être crédible...

Du coup, je suis un peu perdu et je ne sais pas vraiment quoi dire ou faire. Je reste planté là comme un débile à échanger un regard avec Ryan. J’ai presque envie de la prendre dans mes bas quand elle prend finalement la parole. Mais je me contente de hocher énergiquement la tête. C’est qu’on aurait eu l’air d’incompétents à continuer à fixer ces gamins sans rien dire plus longtemps. L’improvisation, ce n’est pas mon truc, et je pensais vraiment qu’ils partiraient en courant pour échapper à des surveillants. Ils m’ont pris de court ces deux là, à ne pas réagir comme il faut. Mais vu le style de la fille, ça n’a rien de très étonnant finalement. Elle aurait pu se casser un ongle en prenant la fuite, la pauvre petite. Je la regarde en esquissant un petit sourire.

« Pour être perdue depuis plus d’une heure sur un campus, il faut être sacrément débile quand même... »

Certes, le campus universitaire, ça change du lycée. Mais c’est pas une université gigantesque non plus, faut pas abuser. Je sais bien que c’est quand même méchant de se moquer de plus petit que soi, mais c’est trop bon. Et puis pour une fois que j’ai un peu de pouvoir, autant en profiter.

« Enfin j’hésite... Je sais pas si je dois t’offrir une carte ou un bouquin "Mentir pour les nuls". T’en penses quoi ? »

Je me tourne vers Ryan et je lui adresse un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 487
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mer 2 Juil 2014 - 11:52

José sert vraiment à rien. Il est là, bouche bée à ne pas savoir quoi faire ou quoi répondre. Je prends les choses en main, en commençant par lever ces dernières au niveau de mes sourcils.

« Bah je viens de vous le dire, on s’est perdus. On marche pas super vite parce qu’il sait sombre hein, donc une heure c’est possible quoi… Et vous pouvez pas incliner vos lampes autre part que dans nos yeux là ? C’est pas agréable… Hein Jo-…seph ? »

Je suis vraiment trop gentille, je vais jusqu’à lui inventer un nom pour qu’il se fasse pas prendre. D’ailleurs, je vois José qui commence à fouiller dans son sac. Je suis sûre qu’il va en sortir un paquet de gâteaux… Il continue de fouiller, et ce surveillant me fait une remarque vraiment… dégueulasse. Il insinue qu’on ment ? NOUS ?.. Bon oui, mais on est quand même super crédible quoi…

« Hé, je mens pas ! J’y connais rien moi à ces bâtiment qui se ressemblent tous, je suis arrivée y’a tout juste un mois avec mon… frère. Je dis ça d’un air un peu dégouté, mais je me retiens. Et putain, LA LAMPE ! Steuplé… » Bon, faut pas oublier que c’est des surveillants non plus, ils vont finir par nous coller c’est sûr, alors j’essaye d’arranger ça… « Mais euh sinon on peut p’tet s’arranger, non ? » Je remets ma mèche de cheveux derrière mon oreille et je souris comme je peux – avec la lampe c’est pas facile, d’autant que je vois pas du tout leur visage.

Puis là, José fait une chose incroyable. Depuis tantôt, il fouillait dans son sac. Il a réussi à en sortir un trousseau de clés, auxquelles était attaché une toute petite lampe torche en porte-clé. Il l’allume et éclaire les deux surveillants, on voit enfin un peu mieux leurs visages. Leurs jeunes visages, même…

« Moua, yé né croua pas qué vous soyez des sourveillants… Vous zétes jeûnes… Moua y écroua qué lé livre "Mentir pour les nouls", il faut aussi en avoir un pour vous, no linda1 ? »

Je m’appelle pas du tout Linda, mais pour une fois… José est utile. Bon, il reste dégueulasse hein, mais utile ! Dieu existe peut-être au final.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mer 2 Juil 2014 - 18:16

« Bien sur... »

Comme si on allait gober que ces deux là sont frère et sœur. D’autant plus que le gamin a l’air d’être un étranger. Ils ne sont vraiment pas crédibles. J’ignore ouvertement la nana qui nous demande de baisser nos lampes parce que la pauvre, elle a mal aux n’yeux. Je lève un sourcil quand elle dit qu’on peut peut-être s’arranger et je me tourne vers Ryan, carrément affolé par l’idée qu’une lycéenne nous fasse des propositions indécentes.

« Mais c’est dégueulasseeee ! »

J’ai du mal à y croire. Bordel, ils pouvaient pas se barrer vite fait comme l’auraient fait n’importe quel gamin pour échapper à une potentielle heure de colle ?! Mais non, il a fallu qu’on tombe sur deux attardés qui font des sous-entendus dégoutants. Elle serait prête à coucher avec quelqu’un qui a dix ans de plus qu’elle pour pas avoir d’ennuis... Ca me donne envie de vomir.

Et voilà que l’autre nous braque sa mini lampe de poche dessus. Quand il ouvre la bouche, il me faut une bonne dose de concentration pour comprendre ce qu’il dit sans me mettre à éclater de rire. Parce que ... cette voix, c’est vraiment pas possible. Je fronce les sourcils quand il nous dit qu’on est trop jeûnes pour être surveillants et qu’il nous faudrait aussi un exemplaire de Mentir pour les nuls. Dire que j’avais de la peine pour lui...

« Nan mais oh, je te permets pas ! T’es en train de me dire que j’ai l’air d’un gamin qui va encore au lycée là ? T’as vu ta tronche de cake récemment ou quoi ? Tu passerais inaperçu dans un spectacle de nains de jardin ! Ni vu ni connu je t’embrouille ! »

Je m’emporte un peu là, je sens bien que je vais trop loin mais il m’énerve. Tout ce que je voulais moi, c’est qu’ils se barrent vite fait bien fait pour qu’on puisse continuer ce qu’on était en train de faire avant qu’ils ne viennent nous gêner. Avec sa déclaration d’amour bidon là, en plus... Je me ferais une joie de lui faire une réputation en racontant ça à tous ceux que je croiserais, j’aurais du l’enregistrer et la faire passer au haut-parleur pour que tout le campus soit au courant tiens ! Ca lui aurait fait les pieds, à ce petit con.

« Je fais pas ce boulot à la con pour me faire insulter par des ados boutonneux, merde. Allez, foutez le camp ! Dégagez je vous dis ! »

Je prends mon rôle tellement au sérieux que j’ai oublié pendant un instant que je n’étais pas tout à fait surveillant. Je suis pourtant quelqu’un de sympathique, je ne m’énerve presque jamais et il est rare que je me montre aussi grossier, je ne me reconnais pas là. Je leur lance le regard le plus mauvais que j’ai en stock, le bras levé en direction des dortoirs des lycéens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Jeu 3 Juil 2014 - 15:38

La fille devant nous a vraiment l’air superficiel, rien qu’à sa façon de nous répondre, ça sonne un peu faux. Alors forcément, j’ai un petit sourire lorsque Junji lui dit qu’il faut être sacrément débile pour être perdu sur le campus depuis plus d’une heure. Surtout que ce n’est pas hyper grand non plus. Je hoche la tête lorsque Junji se tourne vers moi en demandant s’il ne devrait pas offrir un livre « mentir pour les nuls » aux deux élèves devant nous. C’est vrai que question crédibilité, ils n’en ont aucune là. La fille appelle son copain « Joseph », et nous dit même qu’il est son frère. Je hausse un sourcil en les regardant tous les deux pendant que Junji exprime son scepticisme. Ils n’ont pas l’air de venir de la même famille, surtout que lui a l’air bien plus bronzé qu’elle et bien moins asiatique aussi.

Je souris légèrement en entendant Junji brailler que la proposition de la fille est dégueulasse. J’avoue qu’elle ne se gêne pas, elle nous fait carrément du rentre dedans cette fille. Et après ça s’étonne d’être mal vue par les gens de l’école, mais avec une telle attitude c’est presque normal. L’autre fouille toujours dans son sac puis fini par sortir une lampe afin de tous nous éclairer, avant de nous traiter de menteurs en disant qu’il ne pense pas que nous soyons surveillants, que nous sommes trop jeunes. J’ai du mal à le comprendre, il a un accent vraiment déplorable et les lettres roulent de partout. Les vrais surveillants qu’on croise sur le campus ne sont pas plus âgés que nous, peut-être qu’ils ont juste deux ou trois ans de plus, mais quand même. Quand on voit le look de certains, Junji et moi on peut très bien passer pour des surveillants.

Je m’apprête à répondre à ce nul lorsque Junji me prend de vitesse en lui criant dessus, tel un vrai surveillant. Je suis plutôt surprise, il ne crie jamais d’habitude et c’est rare de le voir s’emporter comme ça, alors je le regarde sans rien dire. Il est plutôt convaincant dans son rôle de surveillant en colère, il me ferait presque peur aussi, si je savais que ce n’était pas bidon. Et puis j’ai l’habitude d’entendre crier, il n’est qu’au niveau un de l’échelle de Jacob Caldwell. Mais je pense qu’il doit quand même faire peur aux deux idiots face à nous.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 487
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 8 Juil 2014 - 11:49

Non mais je crois que je suis en train de rêver ! Pour une fois que, et José, et moi, on a de bonnes idées, ça tombe complètement à l'eau. Ils me trouvent "dégueulasse" et ils crient sur José... Bon, qu'ils crient me dérange pas, mais putain, je suis loin d'être dégueulasse !
Je suis complètement blessée dans mon égo, et ça, c'est vraiment pas cool, alors j'en ai marre !

« Pffff... Vous êtes vraiment que des cons ! Viens José, pour une fois t'as vraiment été courageux. »

Je lui ferais presque un bisou, mais faut pas déconner non plus. Tant que pour le moment les surveillants nous laissent partir sans rien dire, c'est ce qui compte. Mieux vaut prendre les voiles maintenant.
J’attrape José par la main et je commence à prendre la direction opposée, mais il me retient et me dit : « Attends, dos minoutes ! »

Il retourne vers les surveillants et leur murmure un truc puis revient vers moi1. J'ai rien du tout entendu, mais visiblement, ça le fait sourire le José. Boh, peu importe. Je lui reprends la main quand il revient, et on s'en va vite de ce bâtiment horrible !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Mar 8 Juil 2014 - 18:03

Qu’est-ce qu’elle attend de moi, la gamine ? Que je l’encastre dans un mur ou que je l’achève à grands coups de pelle ? Parce que là, je suis à deux doigts. Si je suis vraiment qu’un con, je me demande bien ce qu’elle peut être. Une prostituée en devenir, sans aucun doute. J’ouvre la bouche pour répliquer quand elle attrape la main de son pote pour l’entraîner avec elle. J’ai bien envie de l’attraper par les cheveux et de jouer au basket avec sa tête, mais il vaut mieux que je m’arrête là. Ils se barrent, on a eu ce qu’on voulait.

Je suis surpris quand le dénommé Joseph revient vers nous pour murmurer des ... remerciements. J’ai du mal à saisir ce qu’il dit, il a un accent assez monstrueux mais ça en a tout l’air. Je le traite de nain de jardin devant sa copine, il me remercie, normal. Je me tourne vers Ryan en haussant les sourcils, je n’en reviens pas. Et quand ils sont suffisamment loin, je n’arrive plus à me retenir et j’éclate de rire. Et puis je reprends mon sérieux, on a pas réussi à se débarrasser de ces deux là pour attirer quelqu’un d’autre.

« Bon sang, elle était prête à coucher avec nous juste pour pas se faire coller ! A son âge, t’imagines ? C’est vraiment sale... »

Je pense que je vais avoir du mal à m’en remettre. Rien qu’à y penser, j’ai un frisson d’horreur qui me parcourt le corps. Je ne comprends pas comment on peut tomber si bas. Je me demande si elle a jamais eu un tant soit peu de respect pour elle-même. J’éprouve une grande tristesse pour cette jeune femme, et un profond dégoût aussi. Mais je trouve que j’ai bien réagi, j’aurais dit la même chose si j’avais vraiment été un surveillant. Je suis plutôt fier de moi, alors je fais un grand sourire façon colgate à Ryan.

« J’ai été bon, hein ? »

Je relève mon téléphone portable pour fermer l’application lampe de poche. On est pas vraiment discrets là, en plein milieu du campus avec de la lumière. Ce serait con de se faire repérer maintenant. J’avance vers la porte du bâtiment que je tiens ouverte pour Ryan. C’est con, mais j’essaie de me montrer galant avec elle maintenant que je sais.

« Allez, on y retourne ? Mon lit commence à me manquer ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Lun 21 Juil 2014 - 0:10

Je suis un peu surprise par l’attitude de Junji, c’est tellement différent de ce qu’il montre d’habitude. J’ai l’impression de découvrir une nouvelle facette de lui, et c’est surprenant. Je le regarde sans rien dire et je me tourne seulement lorsque la fille nous traite de cons et qu’elle fait demi-tour pour repartir dans son dortoir. Au moins, les hurlements de Junji lui ont fait suffisamment peur pour qu’elle décide de retourner se coucher, en emmenant son « frère » avec elle. Je ne comprends pas non plus lorsque le type vient vers nous pour nous remercier, surtout que je n’ai pas saisi tout ce qu’il vient de nous dire, mais je hausse les épaules face au regard de Junji, avant de rire avec lui. Ca a fonctionné, mais c’était tout de même très risqué.

« Tu m’étonnes que les mecs pensent que la moitié des filles sont des filles faciles, quand on voit celle-là. Ce genre de fille me fait froid dans le dos. »

J’en frissonnerais presque, elle était vraiment prête à tout pour ne pas avoir une heure de colle. Je me tourne vers Junji puis je hoche la tête lorsqu’il me demande s’il a été bon.

« Super même, un vrai surveillant. Tu devrais penser à te reconvertir après tes études, tu ferais super peur aux élèves. »

Je lui souris puis j’éteins moi aussi mon téléphone. Il vaut mieux qu’on reste discrets, après tout la nana pourrait très bien passer pour nous balancer à de vrais surveillants. Et je n’ai pas vraiment envie d’avoir des soucis. Mais au moins, on a réussi notre gage et on s’est un peu amusés aussi, c’est déjà ça. Je hoche à nouveau la tête en l’entendant me dire que son lit lui manque. Le mien aussi me manque, je commence à être un peu fatiguée.

« On rentre oui, mais sans se faire repérer ! » Je souris puis je m’arrête en voyant qu’il me tient la porte. « Tu sais, t’es pas obligé de faire ça. Je suis peut-être une fille, mais tous ces trucs de galanterie ça me passe au-dessus. » C’est vrai, normalement c’est plutôt moi qui tient la porte aux filles, c’est dans mon éducation, c’est ce que mon père m’a appris. Je relève alors les yeux vers Junji. « A moins que ce ne soit une technique de drague ? » Je me suis souvent posé la question depuis que Junji sait mon petit secret, j’ai parfois peur que tout ceci ne se transforme en autre chose qu’en de l’amitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Ven 15 Aoû 2014 - 20:26

Je sais que c’est complètement con de ma part de changer de comportement envers Ryan maintenant qu’elle m’a révélé son petit secret. On avait dit que ça ne changerait rien entre nous, et qu’on resterait des potes, comme avant quoi. Mais je suis carrément mal à l’aise par moments et je ne sais plus trop comment réagir du coup. Je sais que c’est une nana, mais je dois faire comme si c’était un mec et c’est super compliqué à gérer pour moi. J’imagine que ça doit être pire de son côté, est-ce qu’on peut vraiment s’habituer à ça ? Je dois avoir une bonne demi tonne de questions à lui poser mais je n’ose pas, c’est vraiment délicat et j’ai un peu peur qu’elle le prenne mal.

Quand elle me demande si lui tenir la porte est une technique de drague, je perds tous mes moyens. D’ailleurs, je relâche instinctivement la porte en m’indignant d’un « Mais non, mais pas du tout ! » et elle me retombe sur le coin de la gueule. Je pousse un OUTCH ! suivi d’un juron et je me mords la lèvre pour retenir mes larmes de douleur. Je souffre vachement là, je me suis humilié tout seul comme un con, deux fois en trente secondes environ. Record battu, bien joué Junji ! Je relève la tête vers Ryan tout en me massant le front, je dois être aussi rouge que si j’avais couru un marathon là.

« Non mais ça va pas ?! Tu crois vraiment que je te drague ? »

Je n’ai pas vraiment pris la peine de réfléchir à ce que j’allais dire, mais il fallait que je dise quelque chose pour me défendre. Je n’ai jamais non plus réfléchi à la tournure qu’allait prendre notre relation depuis ce jour, dans les douches. J’aime beaucoup Ryan, vraiment beaucoup, mais je ne suis pas certain de vouloir prendre le risque de gâcher notre amitié pour des sentiments que je ne suis même pas sur d’avoir.

« Je voulais pas dire que t’es moche hein, non non non ! T’es pas mal du tout, même ! Je pourrais avoir envie de te draguer hein, mais ... mais... BREF ! »

C’est typique ça, j’essaie de me rattraper mais je m’enfonce de plus en plus. Je suis droit comme un piquet, incapable de bouger, la bouche à moitié ouverte en espérant qu’il en sorte quelque chose qui me sortirait de l’embarras. Je me sens super mal et j’ai juste envie de me téléporter trèèèès loin d’ici, ou même de me réveiller et de constater que tout ça n'’était qu'un rêve horriblement gênant.

« Ne m’en veux pas, mais c’est super compliqué aussi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Lun 18 Aoû 2014 - 22:14

Je ne vois pas Junji comme un potentiel petit ami. C’est vrai qu’il est mignon et qu’on s’entend très bien tous les deux, mais je sais trop de choses sur lui qui ne m’irait pas en tant que copine. Et de toute façon, je doute qu’il ne pense à moi de cette façon. Et je ne le souhaite pas non plus. J’aime bien Junji et je ne veux pas compromettre notre amitié pour quelque chose de plus, je ne veux pas que ça se termine avec lui de la même façon qu’avec Satoru. Alors évidemment, je plaisante en lui demandant si me tenir la porte est une façon pour lui de me draguer.

Je ris légèrement en le voyant perdre tous ses moyens et se prendre la porte qu’il vient de lâcher. Je l’écoute essayer de se dépatouiller avec ses réponses et ça me fait sourire. Je ne me moque pas de lui, mais je trouve ça amusant de le voir perdre tous ses moyens, juste sur une petite question. Je hausse néanmoins les sourcils en l’entendant me dire que je ne suis pas mal du tout et qu’il pourrait même avoir envie de me draguer. Celle-là, je ne m’y attendais pas. « Euh … merci ?  » Je crois. Je suis un peu perturbée par sa réponse là.

Je souris quand il rajoute que je ne dois pas lui en vouloir mais que c’est super compliqué. « Je sais et je ne t’en veux pas. Je plaisante. » Je lui souris. « Je sais bien que ce n’est pas de la drague. Et je ne veux pas que ça en devienne, rassures-toi. Je ne veux pas que ça change quoi que ce soit entre nous d’ailleurs. » Ca m’embêterait vraiment, Junji est l’un de mes seuls amis ici. Je suis contente qu’il l’ait bien pris, qu’il n’ait pas réagit comme Satoru l’a fait. « Au moins tu es compréhensif, certains ne le sont pas. Mais tu sais, c’est pas évident pour moi non plus. ». C’est vrai que c’est toujours un peu difficile de faire avec mon petit secret. J’ai déjà du mal à m’y faire moi-même alors je comprends que Junji ait quelques petits soucis avec cette révélation. Sans compter qu’il l’a appris par hasard, que ce n’est pas moi qui lui ai annoncé. Alors c’est encore plus difficile à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le retour du mode ninja  Sam 30 Aoû 2014 - 15:49

Je lâche un petit soupir, soulagé de voir qu’elle ne m’en veut pas. Je crois que je l’ai quand même mise un petit peu mal à l’aise en lui disant que je pourrais très bien avoir envie de la draguer. Et je le comprends puisque je suis tout rouge, rien que l’idée est vraiment très bizarre. Je lui adresse un sourire compatissant, j’imagine bien que d’autres personnes aient réagi bien plus mal que moi en découvrant la vérité. Et pourtant, je pense qu’ils ne l’ont pas découvert en voyant ses nichons... Je compatis encore plus quand elle me fait remarquer que pour elle aussi, c’est compliqué. Je n’ose pas imaginer à quel point elle a pu en souffrir, de mentir et de se cacher. Je ne peux pas comprendre comment un père peut imposer une chose pareille à son enfant, à moins d’être un véritable monstre. J’aimerais pouvoir lui dire quelque chose de réconfortant mais je ne veux pas prendre le risque de sortir une nouvelle connerie, je crois que j’en ai assez fait pour ce soir. Alors je me contente de lui tapoter l’épaule d’un geste maladroit. Je pense que je lui ai déjà prouvé que je ne lui tournerai pas le dos et qu’elle sait que si elle veut se confier, je serais là pour l’écouter.

Je passe devant Ryan pour retourner dans la cantine et j’attrape un dernier rouleau de PQ dans son sac pour terminer le boulot. La salle est déjà bien amochée mais autant tout utiliser ! D’autant plus que ce serait con qu’on se fasse attraper avec du papier toilettes sur nous alors que la cantine vient tout juste d’être redécorée. Une fois que tout a disparu sur les tables, les chaises et même les plafonniers, il est temps d’immortaliser notre chef d’œuvre. J’active le flash sur mon téléphone et hop, c’est dans la boite ! Je vérifie la photo pour être sur qu’on y voit quelque chose et je la montre à Ryan en rigolant.

« Et maintenant, DODO ! »

Je lui souris et je me dirige vers la sortie, je passe ma tête par la porte et je fais un signe à Ryan pour lui indiquer que la voie est libre. Je rase les murs histoire d’être le plus discret possible en pressant le pas et on se retrouve en un rien de temps devant le bâtiment des dortoirs. Je fais bien gaffe à ne pas claquer la porte brutalement en la refermant pour ne pas trahir notre présence, ce serait vraiment trop bête de se faire avoir maintenant. Du coup, je monte aussi les escaliers sur la pointe des pieds jusqu’à ce je sois arrivé au bon étage. Je me tourne vers Ryan, je lui chuchote un « Bonne nuit ! » et je disparais dans le couloir qui mène à ma chambre où m’attend patiemment mon petit lit douillet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Le retour du mode ninja  

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du mode ninja
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: