Partagez | 
 

 Une séance de dessin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Une séance de dessin.  Mar 27 Mai 2014 - 9:20

Je me suis ennuyé toute la journée, il devait être 16h30, j'avais relu rerelue et rererelue tout mes livre depuis 8h du matin au cause d'une saleté de cauchemar, je n'en pouvais plus, j'étais fatiguée, j'avais mal au a la tête, au dos, même aux fesse !
Il était temps pour moi d'aller faire la seule chose qui me relaxe réellement, dessiner et prendre des photos. J'aurai pue aller a la plage, en ville ou n'importe où, mais je ne sais pas pourquoi, je trouvais le panorama du toit sublime, il fallait que j'y aille, surtout qu'en générale, personne n'y va, je serai donc seule et tranquille.

j'ai pris : mon reflex, mon compacte, mon polaroïde, et me carnet de croquis, ainsi que tout se dont j'aurai besoin (fusains, crayons 1H HB 2B... Et même un 4B, une gomme, encre de chine, ect) Je me suis alors mise en route vers le toit, j'ai croisé pleins de gens qui me disaient bonjour, et me souriaient... je ne les connaissais pas... Mais comme je suis polie, je ne leur ai pas mis un next. C'était tellement facile d'avoir des gens autour de sois, qui ne nous aime pas vraiment, quand papa et maman sont pleins aux as. La seule personne qui m'aime pour moi, c'est bien Lio, mais elle est un peu loin là... BREF !
Je me assise contre une des hauteurs du toit, et j'ai commencer a dessiner le monstre et les scènes qui me tourmente durant mon sommeille, sommeille qui est d'ailleurs si précieux !
J'étais parfaitement concentrée, rien ni personne ne pouvais a ce moment précis, faire parti de mon monde, ou alors il fallait être dans le même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Mar 27 Mai 2014 - 16:04

Les élèves participants au voyage avaient désertés. Si bien qu'au lycée, il n'y avait plus grand monde à présent. Shura, lui, n'en savait pas grand chose du fait qu'il ne cotoyait plus le lycée depuis un moment. Il était étudiant désormais, et nombreux étaient ses camarades qui étaient partis eux aussi. Lui avait fait le choix de rester, par manque de temps. Il devait prendre du temps à la fois pour ses cours et l'entreprises de ses parents, il n'avait pas le temps de partir en voyage. Il restait rassuré par le fait que mademoiselle Horime, l'enseignante qui dispensait les cours de photographie, prendrait quelques clichés pour lui là bas. Il n'aurait donc pas tout perdu.

Mais pour l'heure, il était en quête d'un coin tranquille pour travailler sur un projet d'emballage de cosmétique commandé par son père, pour lequel il travaillait en parallèle. Il n'allait jamais au même endroit, mais certains lieux commençaient toutefois à devenir une habitude puisqu'il s'y rendait bien plus régulièrement. C'était le cas du toit de son ancien lycée, où il se rendit ce jour là alors que le ciel affichait une mine radieuse. Il devait faire près de 25 degrés. Il avait remontées les manches de sa chemise blanche. Et c'est simplement muni d'un bloc note A4 et d'une crayon aléatoire qu'il monta les escaliers qui menaient au toit.

Sans tarder, il parvint au sommet. Glissant son bloc note entre ses jambes et on stylo entre ses lèvres, il renoua ses longs cheveux ébènes à l'aide du ruban offert par sa petite sœur. Reprenant ses objets en main, il avança un peu plus, cherchant un peu d'ombre. C'est alors qu'il aperçu cette jeune fille qu'il n'avaient encore jamais vue. Après tout, ils ne coutoyaient pas non plus la même école, elle avait sans doute bien plus sa place ici que lui. Il s'avança doucement dans son dos, sans bruit. Il ne cherchait pas à cacher sa présence, mais Shura était quelqu'un d'assez discret. Suffisamment près, il pu apercevoir son dessin, sans pour autant faire la moindre remarque sur celui ci.

▲ Bonjour.


Prononça t-il posément de sa voix grave. Il n'était pas assez expansif pour se montrer plus jovial, il avait toujours été assez fermé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Lun 2 Juin 2014 - 12:36

Je continuais de dessiner posément, tranquillement et calmement, cette activité avait le don de me détendre complètement. Plus rien ne comptait, je me sentais enfin dans mon élément, jusqu'au moment où un élément perturbateur non-identifié émis un son que je ne compris pas sur le moment. J'ai une fois de plus confronté a une personne inconnue, mais qui elle me connaissait, super. J'étais exaspérée. Après avoir enfin compris après une réflexion intense due a ma concentration entièrement dédié a mon dessin, je pue comprendre une sorte de "bonjour". Bien, au moins ça ne commençait pas par "Salut Nolia comment ça va tu voudras pas sortir histoire de plus se connaitre un jour en ville ? (suivis d'un sourire débile)", faisons original !

J'ai pousser un soupir, on pouvait lire sur mon visage que ce pauvre "Bonjour" me saoulait mais a un point ! Depuis quand on dérange les gens quand ils dessinent, même si c'est moche. J'avais de plus besoins de sommeille a cause de ce foutue cauchemar, mon teint et ma patience étaient donc a bout. J'ai cependant pris sur moi pour ne pas vexer l'inconnue, en montrant le sourire le plus courtois possible, mais lorsque j'ai ouvert les yeux, ce n'était pas une de ces fille superficielle (je le suis pas pas autant qu'elle je précise) ou un de ces garçon en manque voulant coucher avec la première nana un tant sois peu populaire histoire de faire remonter leurs côte de popularité a eux et par la même occasion ruiner celle de la fille. Non il ne ressemblait pas a ces abrutis, physiquement ce n'était pas ça, ils s’habille "à la mode", lui ne la suivait visiblement pas, il avait son propre style, plus tôt jolie, et avait les cheveux long, plus long que ceux d'une nana accros a ses poils de t^te, magnifique poils cela dit, je le trouvait intéressant, et il n'avait pas l'aire d'un psychopathe violeur mangeur d'urètre, plutôt rassurant pour le moment :

- Bonjour... Ai-je dis tout en le dévisageant malgré moi en levant un sourcil, lorsque je m'en suis rendue compte, j'ai sursauter, et ai sourie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Mar 3 Juin 2014 - 20:38

Ses mots s’arrêtèrent ici. Il n'était pas bavard. Jamais personne n'avait su changer cela. Finalement, c'était bien un miracle qu'il ai daigné lui adresser la parole. Il compris d'ailleurs qu'il n'aurait pas du à son mutisme. Tant pis. Il avait pour habitude de se foutre pas mal de la réaction des gens. Tant qu'il estimait n'avoir blessé personne, il n'allait pas se flageller mentalement. Il l'emmerdait? Sans doute. Il le comprenait. Après tout, lui non plus n'aimait pas être déranger lorsqu'il était seul. Mais elle devait bien admettre que ce lieu ne lui était pas exclusif, et qu'il avait tout autant le droit qu'elle de s'y trouver. Dommage. Il le savait. Combien de fois avait-il voulu être l'exclusif propriétaire d'un lieu calme histoire de ne jamais être dérangé.

Cette fille? Il ne l'avait jamais vu. Il ne la conaissait ni d'Eve ni d'Adam. Sans doute était-elle encore au lycée d'ailleurs. Il ne l'avait saluée que par politesse. C'est vrai, il n'aimait pas beaucoup la compagnie, mais il savait être poli. Son père le lui avait toujours enseigné. Ce soupire, il l'avait perçu. Mais son visage n'avait pas exprimé le moindre agacement. Savoir ce qu'il pensait n'avait jamais été facile. Son père l'en avait toujours félicité. Il ferait un excellent successeur. A condition qu'il accepte de succéder. Il ne savait pas encore. Qui vivra verra. Pour l'heure, il soutenait le regard insistant qu'elle lui portait alors. Neutre au possible. Il se contenta de lui rendre son regard, tout simplement. Et lorsqu'elle se rendit visiblement compte de cet interlude absurde en esquissant un sourire, il ne le lui rendit pas. Shura ne souriait pas. Jamais. Ou presque. Son sourire s'illustrait dans les portraits rieurs qu'il dessinait parfois.

Il la dépassa alors, sans un mot, rejoignant le bord du toit protégé par un parapet de pierre. Il n'y avait pas de vent. il faisait chaud. Posant son bloc note et son crayon à ses pieds, il appuya ses avant bras sur la protection de pierre, levant les yeux au ciel, ses paupières se fermèrent alors. Il poussa un soupire d'aise, à peine audible. Pour beaucoup, le silence aurait semblé pesant. Lui, ça lui allait, il ne chercha pas à le briser.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Jeu 5 Juin 2014 - 9:10

J'ai fais preuve de politesse en lui répondant, mais il n'a pas due apprécier mes soupirs que je pensais inaudible. Il est donc partis plus loin sans rien dire, il s'est posé contre la pierre, et s'est tout, il avait l'aire bien, posé. Son visage ne me disait rien, il n'avait l'aire d'être lycéen en même temps, il devait assurément être au l'université.

J'ai continué a dessiner jusqu'au moment où je m’interrogea sur sa présence, c'était bizarre quand même, peu de gens vienne sur le toit, surtout pour regarder le ciel. Je me suis levé, et je me suis secoué un peu le popotin, oui, j'étais quand même assise par terre. Je portais un simple short en toile blanche, ainsi qu'un t-shirt large et court, laissant entre voir mon nombril, mes converse toutes sales et cassée bleu turquoise, et le gilet a rayure de mon papa. Je suis allé vers lui, et me suis posé dans la même position, regardant au lion. Je suis resté comme ça 1 ou 2 minutes, puis j'ai tourner la tête vers lui, j'ai commencé a ouvrir la bouche, puis après hésitation j'ai repris la même position.

J'avais bien envie de le connaitre, mais il paraissait dure à aborder, je me suis creusé la tête pour ne pas dire quelque chose de stupide ou de lourd, puis j'ai finalement opté pour la simplicité et le naturel.

- C'est bizarre je ne m'attendais pas a ce que quelqu'un vienne sur le toit, je suis de mauvaise humeur aujourd'hui, c'est pour ça que je ne t'ai pas vraiment parler, enfin tu en as surement rien a faire, mais je tenais a te le dire.

Je n'étais pas bien dans cette position, la pierre appuyait sur mes cotes, je me suis alors redressée et j'ai frotté la partie douloureuse par réflexe. J'ai ensuite passé une jambe par dessus le mur, puis l'autre et me suis assise. J'adorai faire ça je me sentais a la fois en sécurité et a la fois en danger, je pouvais basculer a tout instant, rien qu'un faux mouvement et pouf, plus de Nolia. J'ai tournée la tête vers lui et lui ai sourie, je n'attendais pas de sourire en retour, je me doutais bien que c'était perdue d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Jeu 5 Juin 2014 - 10:32

Le silence dura un moment. Sans que Shura ne pense un seul instant à le briser. Pour beaucoup, se taire est impoli. Il ne le voyait pas comme ça. C'était sa façon à lui de préserver la tranquillité de la jeune fille. De toute façon, il n'avait rien à dire, et il n'avait pas pour habitude parler inutilement. S'il était venu ici pour dessiner, il avait tout le temps pour ça. Et pour l'heure, il se contentait de profiter de la chaleur des rayons du soleil sur son visage. Sa peau était pourtant pâle, c'est vrai. Il ne s'exposait pas beaucoup au soleil. Une fois n'est pas coutume.

Quoi qu'il en soit, il ne tarda pas à percevoir un bruissement d'étoffe derrière lui. Elle s'était levée. Il ne daigna cependant pas se retourner pour le vérifier. C'était une information inutile. Et lorsqu'elle vint s'appuyer sur la rambarde à ses côté, il se contenta de baisser son regard sur la cours en contrebas. Elle était déserte. Beaucoup de lycéens devaient avoir cours à l'heure qu'il est. Elle brisa le silence la première. En une explication que Shura ne jugea pas utile. Il fini tout de même par tourner son regard sombre vers la demoiselle. Sans un mot tout d'abord. L'espace de quelque seconde, il se contenta de la regarder, impénétrable. Il ne la toisait pas, il ne la fusillait pas non plus du regard. En réalité, son visage n'exprimait pas grand chose.

▲ Pourquoi te justifier? Tu étais là avant moi après tout.


Précisa t-il simplement de sa voix grave. Il n'avait pas été froid, ni même sec. Il avait simplement parlé comme si cette réponse lui semblait la plus adapté. Il avait été sincère. Il ne s'offusquait pas pour si peu. Les seules personnes capables de le toucher étaient celles pour qui il avait de l'estime. Et cette demoiselle, il ne la conaissait pas. Pas encore. Elle aurait pu l'insulter qu'il se serait contenter de son mutisme habituel. Shura n'était pas un sang chaud. Et d'ailleurs, son sang froid en énervait plus d'un. Il ne prêta d'ailleurs pas la moindre attention à la position que la demoiselle adoptait alors, les deux pieds dans le vide. C'était sa vie. Elle était libre d'en jouer.

▲ Tu dessine depuis longtemps?


Reprit-il tout aussi calmement. Le dessin qu'il avait aperçu l'avait interpelé. Bizarrement, il ne collait pas à l'image qu'elle renvoyait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Lun 9 Juin 2014 - 21:43

Le jeune homme me dit alors que je ne devais pas m'excuser, et prétexta que j'étais là avant, ce qui en soit n'était pas faux. Je n'avais cependant pas le droit de propriété sur ce lieu, ce que je lui ai fais remarquer.

- Ha ha, je n'ai pas droit de propriété sur ce lieu, ce n'est pas parce que je suis arrivée la première que j'ai le droit de décider qui reste ici, qui pars, d'autant plus que je doute réussir a t'interdire l'entrée... Enfin...

J'avais rarement entendue une voix grave comme la sienne, pourtant j'ai due en côtoyer des hommes dont la voix avait fini la transformation. Encore un trait de caractère intéressant.

Il m'a alors demander si je dessinais depuis longtemps, ce n'était pas ça qui me choqua, mais plutôt le fait qu'il ne prenne pas compte de ma position, ce garçon devait être un "je m'enfoutiste professionnel"... Je n'en pris cependant pas compte, et répondis a sa question.

- Hum, attend, oui, enfin ça dépend des points de vue, pour moi pas vraiment mais 9 ou 10 ans, pour toi c'est long..?

J'ai alors regarder mon dessin, volontairement bizarre puisque mon rêve l'était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Mar 10 Juin 2014 - 10:11

La demoiselle ne tarda pas à venir au fait qu'elle n'était pas propriétaire de ce lieu. C'était juste. Et elle faisait bien de le prendre comme ça car même si elle lui avait sommé de partir, il n'en aurait rien fait. Il n'en donnait pas forcement l'air, mais Shura était un jeune homme buté lorsqu'il le voulait. Et il avait passé l'âge de tels enfantillages. Parlons en de ces enfantillages. En traversant la cours du lycée, il avait pu en constater bon nombre. Il n'avait que quelques années de plus que la plupart des "gamins" qui se trouvaient là, mais la différence se faisait toutefois gravement sentir. C'est vrai, Shura ne s'amusait pas beaucoup. Il était à la fois rabat joie et trop sérieux. Il n'avait pas beaucoup d'ami, n'avait pas le temps de s'en faire, et cela ne lui manquait pas plus que ça. C'était sans doute un peu dommage. Sa mère lui faisait toujours la leçon à ce sujet, mais il ne pouvait pas changer en un claquement de doigts.

▲ C'est juste. J'ai parfois tendance à faire l'exacte contraire de ce que l'on me demande.



Sournois? Parfois. Mais en toute délicatesse. Il haussait rarement le ton. Simplement, il avait les bad boys et les pimbêches en horreur et savait bien le leur faire sentir. Il n'était le genre de type à combattre le premier venu par la force. Mais il était arrivé qu'il doive riposter face à un gamin trop entreprenant. Il ne fallait pas le sous estimer. Quoi qu'il en soit, son regard suivit la ligne des jambes de la demoiselle qui pendaient dans le vide avec une certaine insolence. Rien d'indécent. Elles ne firent que le conduire au sol lui même, plusieurs mètres plus bas. Elle même ne semblait pas s'en soucier, il n'avait pas donc pas à s'en faire. Néanmoins, c'est un peu pensif qu'il répondit.

▲ Je vois, tu compte poursuivre après le lycée?


Rétorqua t-il simplement. C'était une façon comme une autre de lancer un sujet de discussion, bien qu'il ne soit pas franchement doué pour ce genre de chose, surtout lorsqu'il ne conaissait pas du tout la personne à qui il s'adressait.

▲ J'ai commencé à dessiner dès que j'ai su tenir un crayon, mais je crois qu'au début je me contentait de maisons en deux dimensions et d'oiseaux en forme de V


Avoua t-il alors simplement. Qui n'était pas passé par là?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Lun 16 Juin 2014 - 22:46

Le jeune homme dont jeune connaissait toujours pas le nom me confis qu'il avait a en croire ces paroles, tendance a faire l'exacte contraire de ce qu'on lui demandait. Ce qui confirmait mon idée sur le fait que c'était un "jemenfoutiste" pro très loin de la retraite, autrement il ferai le contraire de ce qu'il vient de m'avouer.

Ma réponse n'a pas due lui suffire, puisque le jeune homme me demanda si je comptais continuer cette art après le lycée. C'était une excellente question. IL est vrais que je n'y avais jamais vraiment pensé. Sachant que ma grand-mère, pleine aux as, était mourante, et que mon père refusait de prendre l'argent après sa mort, ainsi que mon oncle et ma tante, Lio étant adoptée ne pouvant par conséquent pas recevoir l'argent, je restais la seule et unique héritière de ce dernier. Je n'aurai donc pas besoins de travailler, j'avais souvent pensé a de l'humanitaire, aller dans les pays les plus défavorisés pour tenter d'amélioré la vie la-bas. Et j'avais surpris une discussion entre mes parents, quelque jours avant mon départ pour Kobe, parlant d'une possible union avec un fils de business-man 3 fois plus fortuné que ma famille, c'est pour dire.  Je ne pourrai pas refuser, je ne pouvais pas faire honte a ma famille et salir ce nom pour ça... Et puis on aurai vécue dans le même monde, nous aurions peut-être les mêmes points de vue, ou il me laisserai vivre comme je l’entend en temps que femme...
Le temps que j'ai passé a réfléchir a tout ça, je n'ai pas répondue a l'inconnue, qui m'avait dit, qu'il avait commencé dessiner au stade de bonhomme bâton et d'oiseaux en V a partir de moment où il a sue tenir correctement un crayon. Je n'avais pas pris cette technique en compte.

-Oh oui, si tu commence comme ça, moi aussi, je voulais dire, commencer a dessiner de vrais choses, enfin des dessins, un minimum élaboré... Je ne sais pas, en fait, je vie un peu au jours le jours... mais je pense continuer, ce n'est pas parce que ma vie est toute tracée que je suis obligé de l'accepter sans m'amuser un peu. Je lui avais parlé comme s'il savait ce que je venais de penser, sans m'en rendre compte.

-Au fait, on parle, mais comment dois-je t’appeler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Jeu 26 Juin 2014 - 19:38

La discussion n'était pas désinteressante, mais elle prenait un virage un peu trop personnel au goût e Shura qui était quelqu'un d'extrèmement reservé. Parler de lui n'était pas son habitude, même pour de simples choses telles que celles ci. Et la demoiselle commençait à s'exprimer sur sa propre vie, incitant presque le jeune homme à poser des questions qui lui paraissait déplacées, et qu'il ne poserait jamais. En effet, elle venait clairement d'indiquer que quelque chose l'empêchait, en théorie, de vivre la vie qu'elle voulait. N'importe quel curieux se serait penché sur la question afin d'en savoir un peu plus. Pas Shura. Il estimait que la vie des autres ne le regardait pas. Et de toute façon, pour ne pas vous mentir, cela ne l’intéressait que peu. Cela pouvait faire penser à de l'égocentrisme, mais c'était un pur désintérêt, rien de plus. C'était aussi la raison pour laquelle tenir une discussion avec lui n'avait rien d'aisé. Il le savait. Il s'en fichait. Cela résumait probablement bien la situation, et la demoiselle devait être dotée d'une patience certaine si elle voulait poursuivre. Mais en presque 22 ans, jamais personne au delà de ses propres parents n'avaient eu la patience. Jamais.

▲ Il y a quelques années, peut-être 5 ou 6 ans.


Une réponse qui ne laisse pas beaucoup de rebondissement possible. Il aurait pu s'étaler sur le fait que c'était aussi un peu son métier. Qu'il aidait son père dans l'entreprise au capital immense qu'il récupérerais sûrement bientôt. Mais il se tu. C'était son secret. Sur le campus, personne ne savait qu'il était en passe de devenir, à la suite de son père, l'un des millionnaires du Japon. Personne ne le voyait comme un parvenu de ce fait. Il n'en parlait pas. Jamais. Parce que tout ça, il n'en voulait pas, mais ne voulais pas non plus que sa famille se soit escrimé pour que tout sombre à cause d'un caprice. Son regard se tourna vers le ciel, comme s'il y cherchait une réponse à une question qu'il n'avait pas posé. Il souffla alors son prénom.

▲ Shura.


Tout simplement. Si elle n'avait pas été en mesure de comprendre le japonnais, elle n'aurait probablement même pas compris qu'il venait de répondre à sa question. En plus, son nom n'était pas si répandu que ça. Il ne lui retourna d'ailleurs pas la demande, sachant pertinemment qu'elle le lui dirait probablement d'elle même en guise de réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Lun 14 Juil 2014 - 21:45

Malgré mes évidentes incitations a me questionné sur ma vie, ce jeune homme ne semblait pas vouloir en savoir plus sur ma vie, ça changeait des personnes que je rencontrais habituellement, tous des curieux. Comme je le pensait ce jeune homme semblait être un profond "jemenfoutiste" mais bien impliqué dans cette cause. J'étais un peu perturbé, l'habitude ! Dans tout les cas, j'appris sont prénom, Shura, et je savais désormais qu'il dessinait depuis 5 ou 6 ans, mouais, pas très intéressant finalement. Par politesse je me suis présenté, bien que j'avais pleins d'autres questions a lui posé, je m'ennuyais un peu quand même. Je me suis donc dis que j'allais les lui posé, je suis le genre de fille chiante qui va pas arrêté de parler jusqu'à ce que j'ai quelque chose d'autre a faire ou que plus rien ne me vienne en tête pour faire la conversation.

- Je m'appelle Nolia. Après avoir réfléchie a comment j'allais formuler ma phrase, je lui ai alors demandé, je peux voir tes dessins ? Lui ai-je demandé en souriant.

Je me suis dis que j'allais aussi lui montré mon carnet de dessin, pour qu'on soit a pare égale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une séance de dessin.  Mer 16 Juil 2014 - 18:02

Le silence ne semblait pas être dans les habitudes de la demoiselle. Le désintérêt non plus d'ailleurs. Shura l'avais senti. Mais il n'avait pas pour habitude de changer sa façon d'être pour faire plaisir, il ne le fit donc pas plus ce jour là. Néanmoins, il pouvait aisément reconnaitre qu'elle était tenace, ou alors elle s'ennuyait sacrément. Cela faisait plus de 30 minutes qu'elle se tenant à ses côtés. Elle venait de battre un record sans le savoir, et probablement même sans s'en soucier.

▲ Tu n'es pas japonaise n'est-ce pas?


Questionna t-il alors qu'elle déclinait son identité. Un nom qui ne sonnait pas nippon, ni même asiatique d'ailleurs. Pourtant, elle s'exprimait bien, et Shura fût surpris bien que rien sur son visage ne le laissa paraître. Il lui tendit alors son bloc note. On y trouvait de tout. Des croquis de packaging de cosmétique, des portraits ultra réalistes, ainsi que des paysages. La plupart au crayon à mine graphite, et représentés à l perfection. Shura n'avait jamais fait dans l'abstrait.

▲ Ce sont les plus récents.


Concéda t-il finalement. Dans son bureau, il devait avoir une bonne vingtaine de bloc note comme celui ci sur lesquels il ne restait plus la moindre feuille vierge.

Revenir en haut Aller en bas
 
Une séance de dessin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: