Partagez | 
 

 Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Age : 23
■ Messages : 2014
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Lun 12 Jan 2015 - 22:35

Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?
A mon grand malheur c'était déjà la fin du week-end. Il devait déjà être dix-huit heures quand mon père me reconduit devant l'entrée de l'établissement. Pour l'une des rares fois de l'année j'étais resté les deux jours aux domicile familiale. Pas vraiment volontairement on va dire mais bon ... J'étais simplement passé à la maison pour reprendre des cahiers de textes que je n'avais pas pris la peine d'emporter avec moi à lors de ma rentrée scolaire et je m'étais retrouvé embarqué dans une réunion de famille improvisée. Mon oncle, ma tante et les deux marmots hyperkinétique qui leurs servaient d'enfants étaient passés faire une petite visite "en vitesse" comme ils le disaient si bien mais cette dernière avaient sans surprise durée jusque tard dans la soirée. A chaque fois que j'essayais de m'enfuir discrètement pour rejoindre le lycée ma mère me disait à chaque fois " - C'est rare quand tu rentres ! Reste encore dix minutes ! " ... Mouais ... dix minutes plus dix minutes plus dix minutes ... je vous laisse faire le compte.

Obliger de rester avec nos invités, je n'écoutais que d'une oreille les discutions des adultes. Il faut dire que cela ne m'intéressait pas plus que ça et en plus mes pensées étaient tournées vers autre chose. Enfin vers quelqu'un pour être plus précis. Cela faisait quelques jours qu'Akihito avait répondu à ma déclaration et cet évènement me revenait tout le temps à l'esprit. Oui je suis comme ça, du genre à me repasser vingt fois la scène dans ma tête pour me convaincre que je ne rêvais pas. J'aurais même pu me pincer pour m'en assurer si je n'étais pas aussi douillet. Par contre maintenant que nous étions ensemble, je ne savais plus trop comment me comporter avec lui. Personnellement quand je suis en couple, je suis du genre à rester le plus possible avec la personne et je suis aussi plutôt du genre démonstratif mais avec Akihito ... hum ... je ne sais pas. Il n'était pas le genre de personne avec qui je sortais en général et je savais pertinemment qu'il était du genre solitaire alors j'avais un peu peur de le gêner si je me retrouvais trop souvent dans ses pattes mais d'un autre côté, j'avais besoin d'être proche de lui. J'étais donc en plein dilemme. être plus réservé ou agir de manière spontanée comme à mon habitude ? Hum ...

Ma mère avait bien remarqué que quelque chose me troublais mais à chaque fois qu'elle essayait de me questionner ma tante réussissait à reprendre le rênes de la conversation et reprenait donc toute l'attention de l'assemblée. Heureusement pour moi que cette dernière était du genre bavarde d'ailleurs car grâce à cela elle m'évitait un interrogatoire qui serait plus que désagréable. Enfin maintenant que j'y pensais, toutes les femmes de la famille semblaient avoir hérités du gène de la parlotte car depuis le début de la soirée aucun membre de la gente masculine n'avait prononcé plus de cinq mots.

Le lendemain sur le trajet du retour, j'avais eu le temps de réfléchir à ma situation et j'en étais venu à la conclusion qu'il fallait que je trouve un juste milieu entre mon côté collant et le besoin d'espace d'Akihito. Mais j'avais aussi eu l'idée d'inviter le quatrième en ville pour une sortie. Bon d'accord c'était un genre de rendez-vous ... C'était même clairement ça enfait mais cela me gênais un peu de qualifier ça comme ça.

Une fois arrivé à l'établissement scolaire je me dirigeais vers le bâtiment complètement plongé dans mes pensées. Je sortais mon téléphone de ma poche pour commencer à écrire un message à mon petit ami [Ca fait bizarre de dire ça xD /SORT/] mais à chaque fois que je relisais ce que je venais d'écrire cela ne me convenait pas alors j'effaçais l'entièreté du message et je rangeais mon portable dans ma poche... Pour le ressortir de nouveau cinq minutes plus tard et recommencer la même chose.

J'étais passé en vitesse au dortoir pour déposer mes affaires et je m'étais installé à mon bureau pour continuer le message mais à cause du brouhaha dans la pièce, je n'arrivais pas à écrire le moindre mots. Il fallait que je trouve un endroit au calme pour réfléchir moi. Je ne suis déjà pas ne lumière mais si en plus mes réflexions étaient parasité par les conversations extérieures je n'allait décidement arriver à rien. C'est donc ainsi que je me retrouvais à faire les cent pas dans le parc en pleins hivers. Il faisait très froid mais je m'étais habillé en conséquence pour ne pas être frigorifié sur place. Manteau d'hivers, écharpe, gants, ... Je n'avais rien oublié cette fois. Ma petite marche avait durée de longues minutes et après avoir enfin trouvé les bons mots pour inviter Akihito je mis la main dans ma poche pour y prendre le téléphone portable mais rien. Bon, je l'avais peut-être mis dans l'autre poche cette fois-ci mais après une rapide inspections, rien non plus... Et mer** ! Je savais pertinemment que je ne l'avais pas laissé dans la chambre car j'avais regardé l'heure dessus en vitesse quand j'avais pénétré dans le parc. J'avais dû le laisser tomber en essayant de le ranger. Enfin j'espère que c'est ca car c'est la seule piste qu'il me reste. Et en plus pour ajouter du "fun" à toute cette histoire, la pénombre commençait déjà à tomber. Et zut ! pourquoi c'est à cette période de l'année que la nuit s'installe plus tôt ? Il ne manquerait plus que la neige se remette à tomber pour que ma tâche se révèle presque mission impossible. Sans plus attendre, je repris la direction de l'entrée du parc. Il fallait que je le retrouve et surtout il fallait que j'envoie le message que j'avais pris tant de temps à élaborer !

HRP:
 


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 752
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 60

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Mar 13 Jan 2015 - 2:22


Étourdi et malchanceux, quoi de mieux?

Feat Rikuo & Akihito



Les jours s’écoulaient tout le temps. Rien ne semblait avoir changé vraiment. Mais en réalité, c’était tout un événement qui s’était produit depuis l’arrivé dans cette école du quatrième année. Bien que ça fasse que quelques jours déjà, on pouvait maintenant qualifier ce petit solitaire d’amoureux. N’allez pas lui demander, car il le renia certainement sur le champ. Oui, il avait répondu positivement à la déclaration faîtes pas un de ses senpai. Par contre, il y avait bien quelque chose qui le dérangeait. C’est même avant qu’il ne lui donne une quelconque réponse, il y avait déjà eu une autre personne qui fût au courant instantanément. Et cette personne, Akihito l’a déjà rencontré rien qu’une fois et ça serait probablement bien assez pour le reste de sa vie. Le problème dans tout ça, c’est qu’elle se retrouve à être la meilleure amie de son senpai. Du coup, il devait faire avec ce dilemme qui lui pesait sur les épaules. D’un côté, il ne voulait qu’elle en sache davantage sur leur relation, parce qu’avec sa grande gueule et son tac incroyable, toute l’école serait au courant en un rien de temps. Et juste cette toute petite possibilité m’était Akihito de très mauvaise humeur. Et puis de l’autre, il n’avait aucun droit de contrôler les paroles du cinquième année et de lui dicter qui fréquenté.

Par contre, ces deux-là ne c’était pas revu depuis. Bien qu’ils aient échangés leur numéro de téléphone cellulaire, ils ne s’étaient pas téléphoner et encore moins envoyer de messages. Ce n’était pas le genre d’Akihito non plus. Il utilisait surtout son téléphone cellulaire comme horloge tout simplement. Il pourrait plutôt se procurer une montre qui coûterait bien moins cher à la longue, par contre, sa mère voulait qu’il l’ait toujours sur lui en cas d’urgence. De plus, elle lui payait quasi la totalité, donc il n’allait pas s’en plaindre plus que ça.

Akihito avait passé toute la fin de semaine à errer partout où il pouvait. Ayant su que Morisada-senpai était partie à sa demeure familiale, il avait donc le champ libre de faire ce qu’il souhaitait. C’est-à-dire de se promener ici et là sans se soucier de rien. Mais il avait bien une chose qu’il n’arrivait pas à se sortir de la tête, c’était le nom de la personne avait qui il partageait maintenant son cœur. Il n’allait en parler à personne bien sûr. C’était un peu leur petit secret et il espérait de tout cœur que ça reste ainsi. Mais un problème survint alors dans ses pensées. Ils n’avaient pas du tout le même tempérament les deux hommes. On pouvait même qualifier qu’ils étaient le parfait contraire de l’autre. Bien que ça ne le dérangeait pas pour le moment, maintenant que c’était officiel entre ces deux-là, comment le futur allait se dérouler? Morisada-senpai était clairement quelqu’un qui avait besoin d’affection provenant de la personne qu’il aime. Et Akihito pour sa part, était quelqu’un qui pouvait parfaitement vivre sans adresser la parole à l’autre.

Non, ce n’était pas le moment de penser à tout ça. Le quatrième année chassa donc ces pensées qui le troublaient bien plus qu’il ne le pensait réellement. Laissons plutôt le futur se dérouler comme il lui plaira. Si jamais un problème surviendra, il y réfléchira pour de bon pour trouver une solution qui arrangera à la fois lui-même et l’autre intéressé. Plus qu’on y pense et plus qu’on se rend compte que la vie de couple est loin d’être facile.

C’est pourquoi que maintenant il était dehors. La pénombre n’avait pas tardé à se pointer non plus. Bien qu’on était presque l’hiver officiellement sur le calendrier, c’était bien la preuve que les journées n’étaient plus bien longues avec le soleil sur notre tête. Le problème de cette période était bien que plusieurs personnes rentrent dans une période de dépression par le manque de lumière. Pour Akihito, c’était un peu l’inverse. Il aimait bien la pénombre, ça rendait ces promenades plus personnelles. Bon, la vraie raison était qu’il pouvait ne croisait quasi personne sur son chemin. De plus le froid avait souvent raison des autres aussi. Deux facteurs qui lui venaient bien plus en aide que la majorité de la population.

Par contre, il voulait un endroit où il n’avait pas mis les pieds depuis un bon moment. Changer un peu de paysage ne lui ferait pas de tort. Dans les rues et les ruelles de la ville, il les avait déjà traversés à maintes reprises. Il connaissait presque chaque recoin comme si c’était ses propres poches de pantalon. Donc après quelques minutes déjà de promenade, il avait opté de se rendre au parc. C’était le tout premier endroit où il était venu dès son arrivée à Kobe. Depuis, il n’était pas revenu. Il se demanda bien pourquoi du coup. C’était un lieu bien paisible, un endroit qui lui convenait parfaitement pourtant. Mais la raison lui échappait quand même. Par contre il était heureux d’y revenir. De plus, cette fois, il n’aurait pas de chance qu’il s’assise sur un banc et qu’on le traite de voleur. Même si la personne en question s’était avérée être une petite fille tout à fait aimable et qu’en plus, lui avait rendu un bien bon service déjà. Mais rencontré quelqu’un à cette heure était quasi impossible.

Impossible, pensa-t-il jusqu’à ce qu’il arrive… Il vit quelqu’un à l’entrée… Bon tant pis, il n’allait quand même pas s’en retourner pour une simple personne. Il n’avait qu’à l’ignorer et passer son chemin comme il a bien l’habitude de le faire tout le temps. Même dans les couloirs de l’école. Alors il s’y avança. Lorsqu’il franchit le portail du parc, il observa un peu mieux la personne en question qui venait de gêner sa promenade nocturne. Par contre, il resta surpris lorsqu’il finit par le reconnaître. Du coup il s’immobilisa sur place et continuait de le contempler comme si c’était une statue vivante qui se retrouvait sous son nez. Par contre, son visage n’exprima pas ses pensées.

- Morisada-senpai? Qu’est-ce que vous faîtes ici?

Il n’avait pas pu s’empêcher de finalement lui adresser la parole. Il s’attendait à ce que cette personne soit un itinérant ou un jeune délinquant. Quelque chose de plus crédible. Mais que ce soit son senpai… Bon, il avait quand même le droit de se promener où qu’il voulait quand même! Ça ne le regardait pas plus qu’il ne le faut. Par contre, il semblait bien affolé… Pour la énième fois…





HRP:
 

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 2014
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Mar 13 Jan 2015 - 23:17

Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?
Une fois de retour à l'entrée, je regardais un peu partout autour de moi dans l'espoir de retrouver en vitesse mon téléphone mais je ne voyais rien du tout à l'horizon. Je ne sais pas si c'était à cause de la pénombre ou du sommeil qui commençais à poindre en moi mais soit. Mes recherches furent bien vite interrompue par la présence de quelqu'un. Au début je pensais que je dormais debout car après avoir pensé à Akihito tout ces derniers jours le voilà maintenant devant moi.

" - Morisada-senpai? Qu'est-ce que vous faites ici? "

Cette simple phrase finit par me faire enfin redescendre sur terre. C'est vrai que je devais avoir l'air bizarre de trainer dehors en plein hiver hors que j'étais probablement l'une des personnes les plus frilleuses de l'établissement. Et aussi l'une de celle qui trainassais le plus clair de son temps dans sa chambre mais passons. La question du quatrieme m'avait totalement surprise et c'est donc de manière plutôt confuse que je lui répondis.

" - Akihito-kun ?! Euh ... Je ... J'ai comme qui dirait ... égarer mon téléphone portable ... "

Un peu honteux de la situation je laissais échapper cette fin de phrase dans un souffle. Il allait penser quoi maintenant lui ? Presque à chaque fois qu'il me croisait j'avais un problème ou j'étais en pleine panique. Mes pensées vagabondèrent rapidement vers une certaine histoire de lisseur avant de revenir à l'instant présent.

" - Je pense l'avoir fait tomber quelque part par ici quand j'essayais de t'envoyer un message. " Dis-je en retournant la tête vers le reste du parc.

Je regardais au loin avant de me rendre compte que je venais de faire une grosse bourde. Je venais de lui dire clairement que j'allais le contacter moi ?! Bon au pire ce n'était pas comme s'il savait la raison...

HRP:
 


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 752
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 60

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Mer 14 Jan 2015 - 4:11


Étourdi et malchanceux, quoi de mieux?

Feat Rikuo & Akihito



Bon, les deux êtres amoureux l’un de l’autre se croisait dans cet endroit. Tout cela semblait impossible pour Akihito, mais c’était bien la réalité. En même temps, il ne passait pas tant de temps que ça avec son senpai… Mais d’un autre côté… Bref, la raison qu’il donna au solitaire le désespéra au plus haut point. Comment il avait fait pour que ça soit possible en sale coup pareil?! Comment il pouvait perdre son téléphone portable de cette manière… Et surtout, SURTOUT dans cet endroit…? En fait, non. Il ne voulait pas savoir comment ça se pouvait. C’était seulement Morisada-senpai. C’était la seule réponse possible. Il était bien le roi des têtes en l’air et de loin.

Malgré tout, Akihito continuait de le regarder. Mais ce n’était pas comme ça qu’il allait l’aider à le retrouver… Il laisse échapper un simple soupire du coup. Bien que cette situation soit quasi invraisemblable, il ne pouvait quand même pas passer son chemin et le laisser se débrouiller par lui-même. Sinon il y passerait l’hiver au complet à le chercher! De plus, il s’en voudrait également…

- Vous êtes vraiment impossible, senpai…

Puis il sortit son propre téléphone portable. Heureusement qu’il lui restait encore des batteries. Parfois il oubliait que cette bestiole consommait en permanence de l’énergie et comme il ne l’utilise que très rarement, souvent il se rendait compte qu’il était à plat. Bon, il fallait bien en profiter pendant que ça pouvait encore servir.

Il alla chercher son contact dans on téléphone. Bien sûr, il ne l’avait appelé que Morisada-senpai. Plus facile à le retrouver comme ça. Bah… Ce n’est pas comme s’il y avait cent personnes de répertorier… En fait il n’y avait que lui si on oubliait qu’il avait aussi sa mère et son père. Ça en disait bien long sur le genre de personne qu’il était. Mais ce n’était pas ça le but de cette histoire. Akihito finit donc par appuyer sur le bouton pour appeler le téléphone portable de Morisada-senpai.

- J’espère qu’il a du son votre téléphone…





HRP:
 

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 2014
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Jeu 15 Jan 2015 - 0:05

Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?
Ma réponse semblait exaspérer un peu Akihito. Bon là sur le coup je m'exaspérais moi-même donc je pouvais parfaitement comprendre sa réaction quand il soupira. Mais bon ce petit tour du destin m'avait tout de même permis de le croiser dès mon retour au lycée donc ce n'était pas si mal que ça non ? Enfin, si je ne retrouve pas mon portable ce sera une autre histoire bien entendu mais croiser le quatrième dans un autre endroit que les couloirs me mettait quand même de bonne humeur.

Je ne m'attendais pas à ce qu'il propose sont aide spontanément mais il vint cependant à mon secours après avoir laissé échapper un commentaire. Il faut dire que j'en avais bien besoin si je ne vouais pas rester à chercher toute la nuit dans le parc comme un imbécile... Il sortit son propre téléphone et je compris vite ce qu'il essayait de faire : Me faire un appel dans le but de faire entendre la sonnerie de mon pauvre disparu. C'est dans des moments comme celui-là que je suis bien content d'être avec une personne bien plus débrouillarde que moi car de mon côté mon plan se limitait à retourner la neige jusqu'à ce que je retrouve l'objet de ma quête.

" - J'espère qu'il a du son votre téléphone... "

La situation aurait été encore plus ennuyante si cela n'avait pas été le cas. Mais heureusement pour moi il en avait. Je ne le mettais que très rarement en silencieux car j'avais la mauvaise manie d'oublier de remettre le son ce qui faisait que je pouvais rester plusieurs jours sans voir que j'avais reçu un appel ou un message. Bon, le côté négatif de la chose était que j'avais déjà reçus des appels en pleins nuit pour le plus grand malheur de mes coloc'. Il faut dire qu'être réveiller par une sonnerie de jeux vidéo au beau milieu de la nuit et au volume maximum en plus ne mettais pas tout le monde de très bonne humeur.

" - Oui oui il en a. Merci de m'aider en tout cas. "

Je me surpris à penser que cela aurais peut-être été bien que le téléphone soit en silencieux pour une fois en fait. Car une fois ce dernier retrouver j'imaginais très bien voir Akihito partir pour vaquer à ses occupations comme si de rien n'était en me laissant planté là. Enfin c'est ce que je crois en tout cas. Je pouvais très bien me tromper après tout mais dans ce cas il faudrait peut-être que je prenne mon courage à deux mains et que je lui propose de l'accompagner dans ses balades non ?

Mon monologue intérieur fut interrompu par une sonnerie qui retentissait faiblement pas loin de nous. Au moins, j'avais eu une bonne idée de revenir chercher par ici.


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 752
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 60

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?  Jeu 15 Jan 2015 - 1:19


Étourdi et malchanceux, quoi de mieux?

Feat Rikuo & Akihito



Bon. Au moins Morisada-senpai lui avait confirmé qu’il avait bien et bel du son. Ça félicitera beaucoup la tâche. Car disons le franchement, Akihito n’avait pas du tout l’envie de se geler les mains toute la nuit pour retrouver un téléphone portable qui marcherait plus qu’à moitié pour avoir été aussi longtemps dans la neige. Ça serait bien la pire chose qui pourrait arriver.

Puis ils finissent par entendre justement cette sonnerie que le quatrième année souhaitait tant entendre. C’était vraiment un bon soulagement pour lui. Et de plus, la sonnerie ne semblait pas du tout loin d’eux. Il jeta un regard à Morisada-senpai qui ne semblait pas vouloir prendre l’initiative d’aller chercher son si précieux téléphone portable. Seulement, plus il attendait et plus l’appareil électrique allait subir des dégâts parfois irréversibles. Donc Akihito continuait à faire sonner aussi longtemps que possible. Il se dirigea aussi vers la sonnerie qu’il entendait de plus en plus fort. Il finit par arriver. Il voyait une petite lumière à travers une couche de neige.

Bon, il devra se geler les mains quand même on dirait bien. Bon, allez, c’est pour une bonne cause. Eh puis il devait se dépêcher… Plus il le fera vite et plus vite que ça sera fini! Donc plus vite il pourra réchauffer ses mains. Alors il se lança finalement à la pêche glaciale du téléphone portable de Morisada-senpai.

Il le ramassa, se redressa tout en enlever le maximum la neige qui se trouvait encore sur l’appareil. Bon, il arrêta donc l’appel pour éviter que le boucan continue. Il retourna auprès du cinquième année et lui tendit le téléphone qu’il cherchait.

- Vous feriez mieux d’être un peu plus prudent, senpai.



---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
 
Étourdi et malchanceux, quoi de mieux ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: