Partagez | 
 

 Choisir un parfum, ça pue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Choisir un parfum, ça pue.  Dim 25 Jan 2015 - 18:10

Cette année, comme quasiment tous les ans, Noël sera bien tranquille. Mes grand-parents resteront à Osaka et on restera à Kobe, faute de motivation pour se taper tout le trajet jusqu’à la grande ville. Mon père se contentera seulement de m’envoyer une petite carte avec quelques euros - que je vais devoir m’emmerder à aller changer - s’il y pense. Ce qui fait que l’on sera juste tous les deux, ma mère et moi, autour d’un bon repas, et c’est pas plus mal. Les fêtes de famille avec tous les cousins et les cousines et les gamins qui me courent dans les pattes, ça me gonfle.

L’école organise un voyage scolaire, comme l’an dernier, mais je ne me suis pas inscrit. Si ma mère m’a un peu forcée la main la dernière fois, je ne me suis pas laissé faire cette fois. Me geler les parties dans le froid et faire le kéké dans la neige, très peu pour moi. Du coup, j’ai prévu de laisser ma chambre d’étudiant pendant les vacances pour rentrer chez moi et retrouver le calme de ma chambre à moi, sans colocataire chiant. J’ai hâte. Mais je sais que ma chère moman ne partage pas mon engouement de me voir de retour à la maison, même pour quelques jours. Elle espérait que l’internat me change mais je vis toujours comme un ado. Alors pour mieux faire passer la chose, je me dois de lui trouver un beau cadeau qui lui rappellera combien elle m’aime.

J’ai donné rendez-vous à Ryan devant le centre commercial, en espérant qu’elle puisse m’aider un peu à trouver quelque chose qui plaira à une femme. J’ai pensé à un parfum parce que ma maman, elle sent toujours bon, mais je n’ai aucune idée de ce que je dois prendre étant donné que je n’y connais rien. Et en entrant dans la parfumerie, j’ai vraiment peur, il y a beaucoup trop de choix. Je me fige à l’entrée du magasin et je parcours les rayons du regard avant de me tourner vers mon pote, un air désespéré collé sur la tronche.

« Comment on choisit un parfum ? On est censé tous les renifler ou bien ? Parce que je vais jamais y arriver là... »

Je sens bien un truc là : que cette histoire va me donner un sacré mal de crâne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Mer 28 Jan 2015 - 23:23

C’est bientôt Noël, une autre fête traditionnelle que ma famille étrange ne célèbre pas tellement. Depuis que je suis toute petite, mon père s’est toujours arrangé pour ne pas être présent le soir de Noël et encore moins le lendemain matin à l’ouverture des cadeaux. Par contre, il m’a toujours offert quelque chose, même quelque chose de pourri. Mais je ne lui en veux pas, ce n’est pas évident de trouver des cadeaux intéressant pour son propre enfant … Cette année, mon père est en manœuvre dans un quelconque endroit d’un quelconque océan, il n’y aura donc pas de fête de Noël. Mais ça ne me gêne pas, ce n’est pas comme si ça allait me manquer. Je ne me suis pas non plus inscrite au voyage au ski, j’y suis déjà allée l’année dernière et je n’avais pas vraiment envie de retenter l’expérience. Je pensais plutôt me faire un petit voyage toute seule, comme cet été, tranquille. Mais mon portefeuille fait un peu la tronche en ce moment, le voyage ce sera donc un peu plus tard.

Aujourd’hui, Junji m’a donné rendez-vous devant le centre commercial. Apparemment, il cherche un cadeau pour sa mère et il galère un peu à trouver quelque chose d’intéressant. Et il espère que je l’aide à trouver un cadeau qui pourrait plaire à sa mère, que je ne connais pas. Je ne sais pas s’il me demande mon aide parce que je peux avoir de bons goûts ou si c’est parce que je suis une fille et que je peux donc l’aider pour certaines choses. J’espère qu’il ne s’attend pas à ce que j’essaye des fringues de fille parce que j’ai le même tour de taille que sa mère …

Je le retrouve puis je le suis dans un magasin de cosmétique. Apparemment, il souhaite trouver un parfum pour sa mère mais il ignore complètement quoi prendre. En même temps, ce n’est pas toujours évident, surtout qu’un parfum peut être assez mal interprété. Mais là c’est pour sa mère, je suppose que ça lui plaira. Je tourne la tête vers Junji lorsqu’il me demande comment on choisit un parfum, si on est censé tous les renifler ou pas.

« Je ne pense pas. En fait, je sais pas trop. »

Je regarde autour de moi avant de reporter mon attention sur Junji. Moi les parfums, je n’en mets pas. Surtout parce que les goûts que j’ai sont très féminins, bien trop féminins pour être portés à l’école où tout le monde pense que je suis un garçon.

« Elle aime quoi ta mère comme parfum ? Elle aime bien les trucs aux fruits ou les parfums un peu plus … hauts de gamme ? » Je ne sais pas comment m’expliquer. « Elle porte quoi d’habitude ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Dim 1 Fév 2015 - 18:02

Un parfum comme cadeau de Noël, ça me semblait vraiment être une bonne idée au départ. Maintenant que je suis dans le magasin et que je vois tout ce qu’il existe, je n’en suis plus aussi sûr. Surtout quand Ryan me répond qu’en fait, elle ne sait pas trop comment choisir. Je comptais un peu - beaucoup - sur elle pour m’aider alors je lâche un énorme soupir. Je n’ai aucune idée de ce qu’aime ou porte ma mère, je sais seulement qu’elle en a plusieurs dans sa salle de bains et qu’elle aime bien en changer.

« Bah j’en sais rien moi ! Elle a ... un truc qui sent bon. »

Je souris, bien conscient que je ne l’aide pas beaucoup à m’aider mais je n’y connais rien et à vrai dire, je comptais sur son « côté féminin ». Je me rends compte que c’était complètement idiot de penser cela étant donné qu’elle le cache bien, ce côté féminin. Le souci, c’est que je n’ai aucune autre amie de ce sexe à qui je pourrais demander de m’accompagner en ville pour trouver le parfum qui plaira à ma maman. Je n’en porte pas moi-même et ça doit être la première fois que je mets les pieds dans une boutique comme celle-ci alors je suis complètement paumé. Je décide de laisser faire le hasard et m’approche d’un rayon pour prendre un flacon qui a une belle gueule et le porter à mon nez avant de le reposer en vitesse.

« Il y a vraiment des gens qui s’aspergent de ce truc ?! Ça pue la mort ! »

Je regarde le prix et mes yeux s’apprêtent à sortir de leurs orbites. Non seulement ça sent mauvais, mais ça coûte aussi la peau du cul. Je ne comprends pas, ça me dépasse totalement que quelqu’un puisse payer si cher un parfum qui pue autant. Je crois que j’ai parlé un peu trop fort, une vendeuse qui passait dans le coin me lance un regard mauvais. C’est mort pour lui demander de l’aide. Mais en même temps, si elle pense que cette horreur sent la rose, ce n’est peut-être pas une bonne idée de lui demander son avis. Je continue à parcourir les flacons quand j’en reconnais un. Je me tourne vers Ryan et le pointe du doigt.

« Celui-ci, ma mère l’a déjà ! Je peux peut-être en prendre un de la même marque ? »

Je remarque alors que les parfums sont rangés par marques, ce qui me facilite grandement la tâche. Au moins, je n’ai pas à courir partout pour les trouver. J’attrape celui qui se trouve à côté du flacon que j’ai reconnu et je le sniffe. Je fronce les sourcils, je ne vois aucune différence entre les deux. Mais j’y connais que dalle, alors je tends le flacon à mon amie pour lui faire sentir.

« Les deux se ressemblent vachement, non ? Ou c’est juste une impression ? »

Ce serait quand même con d’offrir à ma mère un parfum qui a exactement la même odeur que celui qu’elle a déjà...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Dim 15 Fév 2015 - 17:57

Je ne suis pas la personne la mieux placée pour conseiller un garçon à acheter un parfum pour une femme, clairement pas. J’aime bien certaines odeurs mais ça reste un choix personnel et je doute que la mère de Junji apprécie ce que moi j’aime bien. Je rigole quand Junji me dit qu’il ignore ce qu’elle aime bien, qu’elle met juste un truc qui sent bon.

« Et bien, on est pas sortis d’ici. »

Il me fait rire. Sa nonchalance m’a toujours fait rigoler et même s’il y met de la bonne volonté, on a l’impression qu’il ne sait pas vraiment ce qu’il fait là. Je me demande d’ailleurs pourquoi il veut lui offrir un parfum et pourquoi il ne cherche pas autre chose de tout aussi utile. Un parfum ça reste un cadeau très personnel, même pour une maman. Enfin je crois, je n’ai pas de maman donc j’ignore ce qu’elles aiment recevoir à Noël. Je regarde Junji s’approcher des parfums puis en sentir quelques-uns puis je tourne les yeux pour regarder les étiquettes. Je reporte mon attention vers lui quand je l’entends demander si les gens s’aspergent vraiment de ce genre de parfum, parce que ça pue la mort. Je rigole puis je regarde le flacon qu’il vient de reposer.

« Ça pue et en plus, c’est super cher ! »

Le nombre de chiffres me fait un peu peur, même si ce sont des yens. Je regarde les prix des autres flacons à côté et je me félicite de ne pas en avoir dans ma salle de bain, je n’ai pas du tout les moyens pour ce genre de choses et je pense que Junji non plus. Je tourne les yeux vers le parfum qu’il me pointe du doigt en me disant que sa mère l’a déjà et qu’il devrait peut-être en prendre un de la même marque.

« Oui, au moins elle connait déjà. » Je me penche vers le flacon pour le sentir quand il me le tend. J’aime assez l’odeur, mais il me faut une comparaison. J’attrape son autre main pour sentir l’autre flacon, puis je relève les yeux vers lui. « Y’a une légère différence et ils sont cools tous les deux. Mais pourquoi tu ne lui reprends pas le même, si elle l’aime bien ? »

Au moins, ça sera une valeur sure s’il prend celui qu’elle a déjà. Je me recule un peu puis je me tourne avant d’éternuer. Je pense qu’il y a un truc dans ce magasin auquel je suis allergique parce que ça me chatouille le nez depuis qu’on est rentrés. Je relève la tête pour voir celle de la vendeuse, qui doit vraiment croire qu’on est là pour dire que son magasin pue.

« Sinon, tu peux aussi lui prendre autre chose qu’un parfum si tu n’arrives pas à choisir. Elle aime les produits de beauté ta mère ? Le maquillage ? »

Je ne sais pas moi, je ne l’ai jamais rencontrée sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Mar 24 Fév 2015 - 18:13

« Parce qu’elle aime bien changer, elle met pas tout le temps le même. Du coup, j’aurais préféré trouver quelque chose d’autre quoi... »

Je trouve que ce serait un peu dommage de lui offrir quelque chose qu’elle a déjà en fait. J’aimerais vraiment la surprendre et lui faire un cadeau qui lui fera vraiment plaisir. Mais au pire, si vraiment je ne trouve rien qui me plaît et qui serait susceptible de plaire à ma mère aussi, je peux toujours lui reprendre ce parfum là. Je renifle à nouveau les deux flacons que je tiens dans mes mains pour voir la légère différence qu’a noté Ryan mais rien, ils sont absolument identiques pour moi. Je ne dois pas avoir le nez pour ce genre de choses. Je les repose alors sur l’étagère et me mets en quête de nouvelles senteurs.

« Hé, mais c’est pas con ! »

Je me sens un peu idiot de ne pas y avoir pensé tout seul. Ma maman est coquette et elle aime se faire jolie avec tout plein de trucs et de bidules - même si elle est belle au naturel aussi, hein. Je quitte les rayons de parfums pour me diriger vers ceux où se trouve le maquillage. Et c’est la catastrophe. Un seul petit produit de rien du tout se décline en douze mille teintes et je ne sais pas du tout à quoi il sert. Quand j’étais petit, j’avais l’habitude de regarder ma maman se maquiller devant le miroir de la salle de bains. Mais ça remonte à loin et je n’y connais absolument rien du tout. J’attrape au hasard un machin rond et rose et je me tourne vers Ryan en tenant la chose en l’air.

« C’est pour quoi ça, les yeux non ? »

Je suis complètement paumé. Je n’ai jamais eu de relation assez sérieuse avec une fille pour pouvoir farfouiller dans ses affaires et comprendre l’utilité de chaque produit. Je retourne l’objet et le regarde sous toutes ses coutures jusqu’à lire l’étiquette collée dessus.

« Ah, non. Un bloush, c’est pour les joues apparemment. Je savais même pas que les filles se coloraient les joues... C’est pas un peu débile ? »

Je repose ce truc et je me gratte l’arrière de la tête en lançant un regard désespéré à mon amie. Je ne vais jamais y arriver, je crois que choisir du maquillage, c’est encore plus difficile que de choisir un parfum. Au moins, je sais comment on s'en sert... Et en regardant tout autour de moi, je vois un truc plutôt sympa.

« DES BOULES POUR LE BAIN ! C’est cool ça, non ?»

Et puis je me ravise, je me dis que ce genre de cadeau pourrait être mal interprété.

« En fait non. Ma mère va croire que je trouve qu’elle pue si je lui offre ça... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Jeu 12 Mar 2015 - 10:45

Mon idée de maquillage semble plaire à Junji, peut-être que ça l’aidera à trouver quelque chose qui plaise à sa mère. De ce que je sais, les filles ça aiment bien se maquiller, les femmes encore plus. Alors je pense que du maquillage ça pourrait plaire à la mère de Junji. Le seul souci, c’est de trouver quoi lui offrir et quoi lui prendre surtout, parce qu’il y a des millions de produits dans les étalages. Je me tourne vers Junji quand il me demande si le produit qu’il tient est pour les yeux. Je regarde ce qu’il tient puis je hausse les épaules.

« J’en sais rien moi, je me maquille pas. »

Je ris légèrement puis j’attrape un petit flacon de poudre pour l’ouvrir et le sentir. C’est bourré de couleurs et j’ignore totalement à quoi ça peut bien servir tout ça. J’ai beau être biologiquement parlant une fille, je n’ai pas eu cette éducation là et je ne sais pas du tout comment on se maquille. Je ne sais pas non plus marcher avec des talons ou choisir une robe dans une boutique, je ne suis pas la mieux placée pour aider Junji à choisir un cadeau pour sa mère. Je le regarde quand il explique que c’est un blush et que ça se met apparemment sur les joues. Je secoue un peu la tête, j’ai de grosses lacunes dans ce domaine. Je continue à ouvrir un peu tout ce que je trouve tout en jetant des coups d’œil à Junji qui prospecte autour de moi. Je souris quand il dit que sa mère va mal le prendre s’il lui offre des boules de bain.

« Ça vaut aussi pour le parfum. En fait, tous les produits de beauté peuvent être mal pris. Mais c’est ta maman, elle ne t’en voudra pas. »

Les mamans c’est fait pour ça non, pour pardonner pour les cadeaux à la noix qu’on leur offre. Du moins, je crois. Je dévisse le bouchon d’un truc nommé « mascara » puis je me demande où tout ça se colle au moment où une vendeuse s’approche de moi pour me demander si je veux essayer le maquillage. Je relève la tête, sans trop savoir quoi dire, puis je jette un œil à Junji pour avoir un peu d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Sam 21 Mar 2015 - 14:53

« C’est pas faux ... »

Elle a raison sur un point : tous ces produits qui sentent bon peuvent être mal interprétés et faire passer un mauvais message. J’ai un peu plus de doutes sur le fait que ma mère ne m’en voudra pas justement parce qu’elle est ma maman. Même si on s’entend plutôt bien, nous ne sommes pas très proches. Enfin, ce n’est pas tout à fait la relation fusionnelle que rêve d’avoir une mère avec son fils quoi. Je sais que j’ai mes torts et que je l’ai fait pas mal tourner en bourrique ces dernières années, elle a donc pas mal de choses à me reprocher.

Je continue à farfouiller parmi les étalages pour trouver LE cadeau idéal, regardant tous les produits avec une attention toute particulière pour comprendre leur utilité. Quand j’entends une vendeuse demander à une personne si elle veut essayer le maquillage, je tourne la tête un peu distraitement. C’est là que je vois qu’elle parle en fait à Ryan et je me fige sur place. Je connais son secret mais je suis tout de même choqué de constater que quelqu’un la prend pour ce qu’elle est réellement : un individu de sexe féminin. Après un instant à rester là, complètement immobile, j’explose de rire. C’est vraiment cruel, je sais qu’elle se donne énormément de mal pour cacher sa véritable nature mais je ne peux pas m’en empêcher. La situation est d’autant plus comique que mon amie me lance un regard désespéré que je traduis comme étant un appel au secours. Je me suis toujours demandé à quoi elle ressemblerait en « vraie fille », habillée et pomponnée comme une vraie fille quoi. Mais en tant qu’ami, je ne peux décemment pas la laisser avoir honte toute seule. Je m’avance alors vers elles, tout sourire.

« Je voudrais bien tester quelques produits, moi aussi ! »

La vendeuse se tourne vers moi et me lance un regard interloqué, je crois qu’elle me prend pour une dragqueen ou un gros malade mental, au choix. Mais tant pis, je m’en fiche un peu. Les chances pour que je recroise cette nana un jour sont assez minimes, elle peut bien penser ce qu’elle veut. Elle bafouille alors un « Oui, bien sûr, suivez-moi ! » et s’éloigne. Je donne un petit coup de coude à Ryan en souriant comme un abruti.

« Allez, ça peut être marrant ! Et instructif aussi, on saura à quoi sert tous ces trucs. Et puis il y a peu de chance pour que ton père débarque ici pour te voir travestie ! »

Je lâche un petit gloussement et je mets à marcher à la suite de la vendeuse qui nous amène à un fauteuil en face d’une petite table sur laquelle se trouvent un miroir gigantesque et des tonnes de produits de maquillage différents. Elle se tourne vers nous et demande qui de nous deux veut se faire maquiller en premier. Je pousse Ryan en avant en l’encourageant avec un sourire. Je lui murmure à l’oreille.

« Promis, ce sera mon tour après ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Mer 25 Mar 2015 - 11:04

Je passe ma main dans mes cheveux, totalement gênée par la proposition de la vendeuse. C’est peut-être parce que mes cheveux sont plutôt longs qu’elle m’a proposé ça, elle me prend sans doute pour une fille un peu masculine. Il faut dire que je suis la personne idéale pour prouver que son maquillage fonctionne et peut s’avérer utile. Si elle arrive à me transformer en fille avec tous ses produits, elle pourra être vraiment contente et elle arrivera peut-être à vendre des trucs et à se faire une petite commission en passant. Mais je ne sais pas si j’ai vraiment envie de me faire maquiller. Je lance un regard noir à Junji lorsqu’il se met à rire, ça n’a rien de drôle du tout. Mais je comprends que c’est plutôt un rire de surprise qu’un rire de pitié, parce qu’il se propose aussi pour tester les produits de la vendeuse, qui lui lance un regard surpris. Je pense qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’un garçon se propose volontairement pour tester du maquillage de femme. À moins qu’il n’existe du maquillage exprès pour les hommes ? J’esquisse un petit sourire en imaginant Junji couvert de rouge à lèvre, et je le suis sans trop de conviction, surtout parce qu’il me dit que ça peut-être marrant et que de toute façon mon père ne me verra pas.

« Le connaissant, il a peut-être des espions qui me surveille pour lui raconter mes moindres faits et gestes. »

Je lève les yeux au ciel, il en serait bien capable en plus. Si nous étions près d’une base où il connait du monde, il enverrait peut-être des gens me surveiller pour voir si je n’enfile pas une robe de temps en temps. Je lance un autre regard noir à Junji quand il me pousse en avant lorsque la vendeuse demande qui veut passer en premier. Je proteste carrément, je n’ai pas envie de faire ça et j’ai des doutes sur sa parole. Mais déjà la vendeuse m’attrape par le bras pour m’assoir sur le fauteuil et je ne peux plus faire marche arrière. Je déteste Junji pour m’avoir emmenée dans ce centre commercial et dans ce magasin précisément. Je le regarde alors, me donnant un air méchant.

« Tu as intérêt à passer après, sinon je te tue. »

Ou alors je le ferais souffrir, longuement, énormément …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Mer 25 Mar 2015 - 18:09

Je secoue la tête en levant les yeux au ciel quand Ryan me dit que son père a peut-être envoyé des espions pour surveiller le moindre de ses faits et gestes. Je peux comprendre que la situation est vraiment très compliquée et qu’elle ait peur de son père mais là, ça frôle la paranoïa. Au pire, on pourra toujours dire que c’est pour une soirée déguisée ou un truc comme ça hein. Ça se fait après tout, de se travestir juste le temps d’une soirée. C’est juste pour s’amuser et il n’y a rien de mal à ça. Et puis, j’ai bien l’intention d’y passer aussi, je ne vais pas la laisser se promener avec un pot de peinture sur la tronche toute seule.

Ryan tente tant bien que mal de protester après que je l’ai poussée en avant mais c’est trop tard, la vendeuse l’attrape par le bras et l’installe sur le fauteuil. Vu le regard noir qu’elle me lance et son espèce de menace là, je crois qu’elle m’en veut vraiment. Je reconnais que je profite peut-être un peu de la situation mais ce n’est pas par méchanceté et elle devrait le savoir. Je ne lui veux que du bien et je suis convaincu que passer toute son existence à prétendre appartenir à l’autre sexe, c’est juste malsain. Alors si je peux la décoincer, ne serait-ce qu’un peu, je ne vais pas me faire prier. Un pouce en l’air, je lui souris avant de croiser les bras et d’observer la vendeuse qui s’affaire déjà à choisir les produits qu’elle va utiliser sur mon amie.

« Vous avez une très jolie peau, une simple petite poudre minérale suffira à unifier votre teint ! »

Je ne suis pas sur de comprendre de quoi elle parle exactement mais vu le ton enjoué de la vendeuse, je crois bien que c’est un compliment ! Je la regarde alors choisir entre trois petits pots de la même marque qu’elle passe tour à tour devant le visage de Ryan et je crois deviner qu’elle choisit la bonne couleur. Puis, elle saisit un gros pinceau qu’elle enduit de produit et commence à l’appliquer. Je me décale un peu sur le côté pour mieux voir et j’arque un sourcil quand elle a fini parce que je ne vois pas vraiment la différence. Elle passe ensuite aux yeux, qu’elle dit « sublimer par un léger trait de liner ». Et là, j’admire toutes les nanas qui font ça tous les matins parce que ça a l’air vachement technique quand même pour pas se le mettre dans l’œil. Ça demande une certaine dextérité, j’imagine. Je ne vois pas bien le résultat pour autant parce que la vendeuse me cache la vue mais j’ai hâte qu’elle termine pour voir ce que ça donne. Et finalement, après « une légère touche de gloss rose poudré » elle fait un pas de côté pour que Ryan puisse se voir dans le miroir.

« Je vous ai fait quelque chose de léger pour ne pas que ça vous choque puisque j’ai cru comprendre que vous ne vous maquillez pas souvent. Qu’est-ce que vous en pensez ? »

Je vois le reflet de mon amie dans la glace mais je m’avance et je penche la tête sur le côté pour la regarder. C’est plutôt subtile, discret, ça fait pas grosse pouffiasse tombée dans un pot de peinture et je dois avouer, en tant que mâle, que Ryan est vraiment jolie comme ça. Je l’imagine dans des vêtements plus féminins et ouais, elle ferait de l’ombre à toutes les filles populaires de la fac. J’affiche un large sourire un peu niais.

« Ça te va bien, t’es super jolie ! »

Je suis sincère mais je suis pratiquement certain qu’elle va être totalement gênée si elle ne le prend pas mal.  Du coin de l’œil, je vois que la vendeuse nous regarde avec un sourire étrange, presque attendri et je crois bien qu’elle s’imagine que nous sommes en couple ou un truc de ce genre là. Je me débarrasse de mon air niais sans tarder et je tire Ryan par le bras pour la sortir du fauteuil.

« Allez, à mon tour de me faire une beauté ! Est-ce que je pourrais essayer un rouge à lèvres bien rouge ? »

Après avoir souri à la vendeuse, je me tourne vers Ryan et je lui fais un clin d’œil. Je tiens toujours mes promesses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Sam 11 Avr 2015 - 10:12

Je regarde Junji, assise dans le fauteuil de la vendeuse, sur le point de me faire maquiller. Je le hais. C’est de sa faute tout ça, c’est lui qui m’a forcée à venir dans ce magasin et qui m’a poussée à m’assoir dans ce fauteuil. Il a vraiment intérêt à passer après moi, sinon je le tue. Je lui lance un dernier regard noir avant de m’adosser à la chaise en regardant la vendeuse. Elle me parle de poudre minérale pour unifier mon teint … je ne comprends absolument rien à ce qu’elle me raconte. Je n’y connais rien du tout en maquillage, pour moi il y a bien trop de choses à se mettre sur le visage pour se dire maquillée et j’ai toujours pensé qu’il suffisait juste d’un peu de rouge à lèvre pour pouvoir sortir dans la rue. Mais vu ce qu’elle m’étale sur le visage, j’ai soudainement des doutes. Je me demande combien de temps tout ça va durer. Elle me poudre le visage puis passe aux yeux en parlant technique une nouvelle fois et en m’ordonnant de ne pas bouger. Je ne comptais pas le faire, je ne tiens pas à ce qu’elle me crève un œil parce que j’ai bougé pendant qu’elle me maquille. Alors je reste fixe, sans bouger. Puis elle me met un gloss qui colle sur les lèvres avant de dire que c’est terminé et qu’elle a préféré me faire quelque chose de léger pour ne pas que ça me choque. Encore heureux qu’elle ne m’ait pas maquillée en format « pot de peinture ».

Je regarde Junji quand il me dit que je suis super jolie. Je crois bien que c’est la première fois qu’il me sort un tel compliment depuis qu’il connait mon petit secret, et je ne peux m’empêcher de rougir légèrement. Il me sort toutefois de mes pensées en m’attrapant par le bras pour me faire sortir du fauteuil en me disant que c’est à son tour de se faire une beauté. Je ris en l’entendant dire à la vendeuse qu’il veut essayer un rouge à lèvres bien rouge.

« Et après ça, on va t’acheter une robe et des talons tiens. »

Je me moque mais il y a des hommes qui se maquillent. Peut-être pas forcément avec du rouge à lèvres mais au moins avec du fond de teint et des trucs comme ça. Je me demande ce qui leur passe par la tête pour faire des choses pareilles … Je regarde la vendeuse hésiter puis finalement hausser les épaules avant de choisir un rouge à lèvres parmi tout son fouillis. Pendant qu’elle le maquille, je sors mon téléphone puis j’en profite pour faire une photo de Junji avec du rouge à lèvres, avant de ricaner.

« Souvenir. »

Je regarde la photo puis je tourne le téléphone vers Junji.

« Ça te va bien. Tu pourrais penser à te travestir, si jamais tes études ne fonctionnent pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Dim 19 Avr 2015 - 15:13

Et dire qu’à la base, on est entré dans ce magasin pour trouver quelque chose à offrir à ma mère, j’ai du mal à comprendre comment on en est arrivé à se faire maquiller par une vendeuse. Moi, je trouve ça plutôt marrant et je suis soulagé de voir que Ryan, une fois maquillée, n’a plus d’air d’être en colère contre moi. J’avoue que pendant un instant, j’ai eu peur de me prendre une baffe pour lui avoir fait un petit compliment. Je rigole quand elle me dit qu’après ça, on pourrait aller m’acheter une robe et des talons.

« C’est pas une si mauvaise idée, j’ai plus rien à me mettre ! »

Je lui fais un petit clin d’œil avant de me retourner vers la vendeuse, qui a l’air franchement perplexe et qui me lance un regard relativement mauvais. Je ne peux pas lui en vouloir, elle doit sûrement penser qu’on se paie bien sa tête, surtout avec le coup du rouge à lèvres bien rouge. Alors qu’elle s’approche de moi pour me maquiller, je lui explique tout bas - de sorte que Ryan ne puisse pas l’entendre - que je me fais maquiller seulement dans le but d’encourager mon amie parce qu’elle n’aurait probablement jamais osé lui dire oui si je ne l’avais pas un peu obligée, et qu’elle m’en aurait voulu à mort si je ne m’étais pas fait maquiller à mon tour. Apparemment, ces explications rassurent la vendeuse, elle se met à rire et me dit que c’est courageux et gentil à moi d’aider une copine à prendre confiance en elle.

Une fois le travail terminé, j’éclate de rire devant le miroir. La maquilleuse a voulu jouer le jeu jusqu’au bout et m’a fait quelque chose de vraiment voyant. J’ai eu le droit à la totale, fond de teint couvrant, fard à paupières flashy, couche épaisse de mascara sur les cils et rouge à lèvres bien rouge comme je le lui avais demandé ! C’est parfaitement réalisé et les couleurs vont ensemble, mais j’ai l’air d’une prostituée en fin de carrière quand même. Je prends la pose quand je vois que Ryan veut me prendre en photo, je me fais une bouche en cul de poule et le signe de la victoire avec les doigts. Je rigole encore une fois quand elle tourne son portable vers moi et que je vois la photo. Je suis tout à fait ridicule.

« Si tu comptais t’en servir pour me faire chanter, sache que c’est raté. J’assume, totalement. »

Je me lève du fauteuil et je remercie la vendeuse pour ses talents. Je m’apprête à répliquer quand Ryan me suggère de me lancer dans une carrière de travesti si mes études ne fonctionnent pas, mais la vendeuse revient vers nous pour nous demander si l’on souhaite acheter un des produits qu’elle a utilisés sur nous. Je me tourne vers mon amie en souriant.

« Je pense que moi, je vais me contenter d’un flacon de démaquillant, hein. Mais si tu veux un truc, je te l’offre ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Sam 2 Mai 2015 - 10:46

Je regarde la photo que je viens de prendre et j’ai un petit sourire. Voir Junji avec du rouge à lèvre aussi rouge c’est quand même une première et c’est vraiment marrant. Je pourrais presque la garder pour essayer de le faire chanter un jour. Je regarde la vendeuse se pencher à nouveau vers lui et je les vois discuter tous les deux, tout en me demandant ce qu’ils sont en train de se dire. Je suis plutôt curieuse et le fait de ne pas entendre me tue un peu. Quand la vendeuse se redresse, je peux enfin contempler le carnage qu’elle a fait sur Junji. Il est entièrement maquillé, pas uniquement les lèvres comme je le pensais. Elle lui a fait la totale : les yeux, les joues, les cils et la bouche … mais le tout en mode pot de peinture. On dirait une vieille prostituée sur le bord d’une route devant un hôtel miteux du fin fond du Texas. J’en ai un fou rire en le voyant comme ça, si bien que je prends une nouvelle photo. Il faut à tout prix garder une trace de cette journée, parce que là c’est quand même magique.

Il se lève et j’essaye d’arrêter de rire, on va finir par me faire sortir du magasin si ça continue. La vendeuse demande alors à Junji s’il souhaite acheter l’un des produits qu’elle a utilisé sur nous et je le regarde, intéressée par sa réponse. Mais il se contente juste de demander du démaquillant, ajoutant que si je veux quelque chose il me l’offre. J’esquisse alors un sourire.

« Tu ne veux pas du rouge à lèvres ? Il te va super bien au teint, je suis sûr qu’ils seraient tous d’accord sur le campus. » Je pouffe de rire puis je me reprends. « Je ne sais pas trop … Je crois que je ne saurais pas utiliser ce maquillage, même si je voulais l’utiliser. »

C’est bien vrai. Je n’ai aucune compétence de fille. Je ne sais pas me maquiller, je n’ai absolument aucun goût pour m’habiller comme une fille et j’ai une coupe de cheveux absolument merdique. J’ai tout d’un mec, j’ai fini par le devenir complètement à force d’entendre mon père me dire que j’étais son fils. Il faudrait que je fasse un sérieux coaching pour devenir une fille, et je pense que ce n’est pas prêt d’arriver.

« Et pour ta mère, tu prends quoi du coup ? »

Changement de conversation ? Totalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Ven 15 Mai 2015 - 23:43

J’ai un petit rire débile quand Ryan me dit que ce rouge à lèvres me va super bien au teint et que tout le monde serait d’accord là-dessus sur le campus. J’assume d’être un gros travesti mais quand même, j’espère qu’on ne croisera pas trop de monde en retournant à l’université. Et puis je secoue vaguement la tête, un peu déçu qu’elle ne veuille rien acheter malgré ma proposition de lui offrir, parce qu’elle ne saurait pas s’en servir. Je me retourne alors vers la vendeuse.

« Je vais prendre du démaquillant et le machin pour les cils là, le mascara ! »

Elle hoche la tête, avec un sourire, et nous demande de rejoindre les caisses pour payer et récupérer ces deux articles. Vu le clin d’œil qu’elle m’adresse en partant, je crois bien qu’elle a tout à fait compris ce que je comptais faire. Que Ryan le veuille ou non, je m’en fous, je lui ferai cadeau de ce mascara, c’est discret si on en met pas trois couches et ça lui fait de plus jolis yeux encore, alors voilà. Pour ce qui est de s’en servir, je suis certain que ça s’apprend. Des blogs beauté ou encore des tutoriels en vidéo, je sais que ça existe et c’est bien pour que cela serve à quelqu’un. Tandis que l’on se dirige vers les caisses, Ryan change totalement de conversation. Je tourne la tête vers elle en souriant.

« Je pense que je vais plutôt lui prendre un bouquin finalement... Ça me paraît moins compliqué. »

J’étais parti sur un parfum mais finalement, il y a beaucoup trop de choix et je ne sais absolument pas ce qui pourrait plaire à ma mère. Je m’y connais déjà un peu plus en livres et je sais qu’elle aime beaucoup lire des romans à l’eau de rose. Même si ce n’est pas tellement mon truc, ça ne devrait pas être trop difficile à trouver. Je paye la vendeuse qui me donne un petit sachet contenant le flacon de démaquillant et le mascara, puis je la remercie et lui souhaite une bonne fin de journée. On se dirige alors vers la sortie du magasin et une fois dehors, je me tourne vers Ryan. Je lui montre le sachet et je souris bêtement.

« Tu veux ton cadeau tout de suite ou tu préfères attendre Noël ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Mer 3 Juin 2015 - 19:10

Oui parce qu’au final, on a toujours rien choisi pour sa mère et tout ce qu’on a regardé n’a pas l’air de lui avoir plu. Après avoir senti des parfums, regardé – et testé – du maquillage, Junji me dit que finalement, il va lui prendre un bouquin parce que ça lui parait moins compliqué. J’esquisse un petit sourire quand il me dit ça.

« Tant que tu sais ce qu’elle aime lire. »

Je me moque un petit peu mais je comprends l’impasse dans laquelle il se trouve. Le pire dans tout ça c’est qu’il va surement galérer autant à lui trouver un livre qui lui plaise qu’à lui choisir un parfum. Parce qu’avec tous les gens, tous les styles et tous les auteurs qui existent, on n’est pas sortis de l’auberge avec ce livre. À moins qu’il ne connaisse un auteur qu’elle adore et qu’il choisisse un livre qu’elle n’a pas déjà lu. Oui, parce qu’il faudra aussi choisir un livre qu’elle n’a pas déjà sur son étagère et un livre qu’elle n’a pas déjà lu ailleurs. Ce n’est pas du tout évident de choisir un cadeau pour sa mère finalement. Je serais presque contente de ne pas en avoir moi, ça réduit le problème pour les cadeaux de Noël.

« Tu ferais mieux de lui créer un collier de nouilles, au moins tu serais sûr qu’elle ne l’a pas déjà. Mais je ne garantis pas qu’elle aimera. »

Je regarde Junji puis je rigole un peu. Au moins ça serait un cadeau fait maison. C’est dommage qu’on ne fasse plus ce genre de chose passé un certain âge dans les écoles, je suis sûre que certains seraient contents d’offrir des colliers de nouilles à leurs parents. Je regarde Junji quand il me montre le sachet qu’il tient à la main et je secoue la tête en souriant.

« T’abuse quand même, je t’ai dit que je ne voulais rien. Je ne sais pas me maquiller, je vais finir comme toi maintenant si j’essaye moi-même. »

Je rigole mais quand on voit sa tête, je pense que je ne serais pas capable de faire mieux avec du maquillage. Mais j’essayerais quand même, quand je serais toute seule dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Dim 28 Juin 2015 - 14:22

Je sens bien que Ryan se moque un peu de moi quand je lui dis que ça me paraît moins compliqué de choisir un livre plutôt qu’un parfum à offrir à ma mère. Dans un sens, elle n’a pas tort. Il y a tout autant de choix et je ne sais pas quel bouquin elle a déjà dans sa bibliothèque. Néanmoins, je vais éviter de me prendre la tête, je prendrai un roman à l’eau de rose dans le rayon des « nouveautés » et puis voilà. Dans le pire des cas, c’est l’intention qui compte et je suis certain que ma môman sera contente de voir que j’ai pensé à elle. Je rigole lorsque mon amie fait allusion aux colliers de nouilles qu’on nous fait faire tout petits pour l’offrir à l’occasion de la fête des mères. Je n’ai jamais été un artiste mais je sais que ma mère a gardé tous les cadeaux bien laids que je lui ai fabriqués avec mes petites mains. Si ça se trouve, ça lui plairait encore aujourd’hui, ça lui donnerait l’impression que son petit garçon n’a pas grandi !

Et puis Ryan se met à protester, alors je lève les yeux au ciel et je secoue la tête. C’est qu’elle commence à devenir chiante comme une vraie nana ! Si ça me fait plaisir de lui offrir ce mascara, elle n’a rien à dire, je fais encore ce que je veux. Je prends quand même un air faussement outré quand elle parle de « finir comme moi maintenant ».

« Bah quoi ?! Tu trouves pas que je suis belle et pleine de charme ? »

Bon, d’accord, j’ai vraiment l’air d’une drag-queen, je le reconnais. Le maquillage est pourtant bien fait, la vendeuse connaît assurément les produits qu’elle essaie de refourguer, mais j’en ai beaucoup trop sur la tronche et ça ne me va pas vraiment, soyons réalistes. En revanche, même si je vais bien me garder de lui dire, Ryan a des traits féminins – c’est logique, en même temps – et la voir légèrement maquillée comme elle l’est aujourd’hui, ça ne choque absolument pas. Elle ne ressemble pas à un gros travesti quoi. Je reprends un air sérieux et je lui souris.

« Je suis sûr que ça s’apprend, et que tu deviendras une vraie pro dans l’art d’appliquer du mascara avec un peu d’entraînement ! »

Je suis sincère, je ne me moque pas, je le pense vraiment. Si toutes les gourdasses de la fac arrivent à se maquiller – bon, c’est pas toujours une réussite hein – il n’y a pas de raison pour que Ryan n’y parvienne pas. Elle est bien plus intelligente que la moitié de ces filles réunies et je sais qu’elle dessine plutôt bien aussi, je ne vois vraiment pas pourquoi elle ne pourrait pas apprendre à se maquiller. Je penche la tête sur le côté, et je la regarde.

« Promets-moi au moins d’essayer, d’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Dim 12 Juil 2015 - 8:41

N’empêche, il n’a pas peur de sortir du centre commercial maquillé de cette façon. J’espère qu’on ne va pas tomber sur un type un peu homophobe qui viendra lui faire une réflexion, parce que cette journée a très bien commencé et que ça m’ennuierait qu’elle dérape juste pour ça. Je rigole quand il me demande si je le trouve « belle et pleine de charme ». Junji n’a peur de rien et n’a même pas un peu de honte à s’afficher de cette façon. Mon père le détesterait. Il m’explique alors que se maquiller, ça s’apprend et qu’il est sûr que je deviendrais une vraie pro pour appliquer du mascara d’ici quelques temps. Curieusement, j’en doute un peu. Cela fait vingt ans que je ne me maquille pas, que je m’habille comme un garçon en m’habillant au rayon masculin avec des jeans un peu amples et des chemises de mecs … je doute pouvoir changer du jour au lendemain. Mais il est vrai que Junji a raison, je devrais me féminiser un peu plus, arrêter toute cette mascarade et tous ces mensonges. Mais Junji ne se rend pas compte que j’ai grandi comme ça et que la Ryan fille ne sortira pas d’un coup en un claquement de doigt. Il va me falloir du temps pour changer tout ça et je ne suis pas sure de vouloir le faire après tout.

Je n’ai pas vraiment eu de figure maternelle durant mon enfance. Je n’ai pas connu ma mère, je n’ai eu aucune grand-mère pour m’expliquer à quoi servaient les bigoudis et la seule femme de mon entourage c’était Rosa, la femme du sergent qui s’occupait de moi quand j’étais petite. Mais Rosa, c’était une espagnole un peu enveloppée, qui sentait toujours la sauce tomate et qui portait des t-shirt à fleurs. Elle n’était pas vraiment l’idéal pour m’apprendre la féminité et toutes ses subtilités. Même si elle était très gentille.

Quand Junji me demande de lui promettre d’essayer, je réfléchis quelques secondes. Ça ne me coutera rien de regarder quelques vidéos sur internet et d’essayer d’apprendre par moi-même à me maquiller. Si je fais ça tranquillement dans ma chambre, surtout maintenant que j’y suis seule, ça ne devrait pas poser trop de problème. Alors je regarde Junji puis je lui souris.

« J’essayerais, mais je ne promets rien. »

Je ne préfère pas, on ne sait jamais. Je lui souris puis je me dirige vers la sortie du magasin. Il y a une boutique qui vend des livres dans le centre commercial, on devrait bien trouver quelque chose pour la mère de Junji …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  Lun 13 Juil 2015 - 15:50

Je lâche un gros soupir quand Ryan me dit qu’elle essayera mais qu’elle ne me promet rien. Bon, c’était peut-être trop lui demander de promettre, je sais que ce n’est pas facile pour elle de se mettre dans la peau d’une fille parce qu’elle a été élevée comme un garçon. Je ne veux pas lui forcer la main – même si je l’ai un peu obligée à se faire maquiller aujourd’hui – mais je suis convaincu que cette situation un peu étrange dans laquelle elle se trouve depuis son enfance est vraiment très très malsaine. Je suis même étonné qu’elle n’ait pas déjà complètement perdu les pédales, et j’aimerais éviter que ça arrive parce qu’elle est mon amie et que je tiens beaucoup à elle. Si les rôles étaient inversés et que ma mère m’avait obligé à porter des robes, à me faire des couettes et plus tard à rembourrer un soutif avec des mouchoirs, je pense que je serais en camisole de force dans une pièce toute blanche depuis un bon moment…

Bien sûr, je ne fais pas non plus partie de ces personnes étroites d’esprit qui pensent qu’une femme ne devrait pas faire le travail d’un homme, un vrai, ou même que certaines activités sont réservées à un seul sexe. Je ne lui demande pas de changer du tout au tout et je ne m’attends pas à ce qu’elle se trouve une passion pour le rose ou qu’elle commence à compter chaque calorie qu’elle mange. Je pense l’accepter telle qu’elle est, je voudrais juste qu’elle se rende compte qu’elle n’a pas à prétendre avoir un pénis pour faire plaisir à son cinglé de père qui se trouve à des kilomètres de Kobe. Après avoir marché en silence quelques minutes dans le centre commercial, on entre finalement dans une librairie. Je me promène un peu dans les rayons jusqu’à trouver une étagère qui présente les tout nouveaux livres, parus récemment donc. Je parcoure les bouquins des yeux et une couverture en particulier attire mon attention. Le roman a pour titre « A tout jamais » et est illustré par deux ombres qui s’embrassent. Je le prends et je lis la quatrième de couverture.

« Rencontre … blablabla … passion … blablabla … Ça a l’air gnangnan à souhait, nickel ! J’achète ! »

Je me tourne vers Ryan avec un sourire. Je sais que ce n’est pas très sérieux de choisir un cadeau pour sa mère comme ça, à la va vite. Mais j’en ai un peu marre de me balader dans ce centre commercial et j’aimerais rentrer pour être tranquille dans ma petite chambre d'étudiant. On se dirige vers les caisses et je soupire quand je vois la file, il y a quand même pas mal de monde. Un employé arrive alors pour ouvrir une nouvelle caisse et m’invite à venir régler mon achat avec un « Mademoiselle, s’il vous plaît ! » avant de devenir tout blanc quand j’arrive à sa hauteur et qu’il se rend compte que je suis plutôt un monsieur en fait. Je jette un regard à Ryan et je me mords la langue pour réprimer un fou rire. Le pauvre caissier est tout gêné. Après avoir payé, on sort du magasin et là, je ne peux plus me retenir et j’éclate de rire, à tel point que je mets un petit moment à me calmer.

« Allez… On rentre ? »

Cette petite virée en ville était quand même merveilleuse, je pense que je vais m’en souvenir longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Choisir un parfum, ça pue.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Choisir un parfum, ça pue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: