Partagez | 
 

 S'immiscer et trouver un substitue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) S'immiscer et trouver un substitue  Sam 7 Fév 2015 - 16:19


Vendredi soir – 20h40 (avant le voyage scolaire)

C'était le petit rituel du vendredi soir ; sortie précipitée de la fac, mac, documents en main direction chez moi pour se préparer avec Sakura, histoire de sortir boire un verre.
C'était le petit remontant quotidien dont mon organisme ne pouvait se passer. Enfin, petit... ça dépend comment l'envisager et ça dépend de comment vous définissez un « petit remontant ». Pour moi, ça dépasse le seuil de la consommation normale d'alcool.
Avoir des gênes russes aide bien. Enfin, ça ne sont que des croyances stupides que moi, psychologue, devrais balayer de la main. J'aimais juste ça et biologiquement parlant, je finissais pas à terre d'un trait. Mais qu'importe.

Ce soir là, je m'étais retrouvée seule, plantée là, sur ma chaise, l'air fort agacé devant ma Tequila Tonic ; mon alcool favori par excellence.
À peine arrivées dans notre bar habituel – un espace convivial et animé, non loin de la place centrale de la ville – Sakura avait reçu un appel de son cher et tendre qui avait prétexté une soit disant urgence.
Urgence ? Mon cul oui. J'étais certaine que ses besoins physiques masculins étaient la cause de ce gros foutage de gueule. C'était bien la première fois qu'on me lâchait comme ça.

Malgré la musique d'ambiance qui emplissait la pièce, les groupes qui riaient aux éclats et les beaux hommes non accompagnés d'une greluche, je ressentais ce sentiment d'ennuie et de malaise.
Une femme seule dans un bar, ça ne diffuse jamais une très bonne image. Il fallait que je m’immisce dans un groupe, que je parle au moins à quelqu'un, que je fasse semblant de faire quelque chose ou lieu d'être mirettes fixes sur le contenu de mon verre.

Plus loin, j'avais distingué un jeu de fléchette. C'était typiquement le genre de chose qu'on trouve dans chaque bar aux États-Unis.
Quelqu'un le monopolisait déjà, enfin, il avait pas l'air d'avoir d'adversaire.
Je m'étais approchée de lui, avec mon verre puis le regardais faire tout en jetant des coups d’œil autour, pour voir si son groupe d'amis n'était pas à côté.
Je m'étais calée contre le mur, observant toujours, avant de prendre la parole lorsque sa flèche parti bien loin sur le côté.

« C'est pas bien laborieux tout ça. » fis-je sans bouger de mon mur.  Je pouffais légèrement avant de prendre une gorgée de mon verre.


Dernière édition par Anastasia J. Hevans le Dim 8 Fév 2015 - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Sam 7 Fév 2015 - 19:49

Aujourd’hui, c’est vendredi, et il est 20h. Ça veut dire que c’est le week-end, et que c’est l’heure de la sortie bimensuelle au bar du coin avec les potos. Normalement, on est trois. Sauf qu’aujourd’hui on est que deux parce qu’il y en a un coincé au lit avec la grippe. Mais pas grave. Enfin, ça n’aurait pas été grave si  l’autre ne m’avait pas lâché au bout de 30 minutes pour aller discuter avec une super brune au bar. Il y en a qui ont de la chance. Moi aucune super brune veut venir me parler. Je soupire, laissé pour compte avec ma pauvre bière et la coupelle de chips. J’aime bien ce bar, il est carrément différent de tous les bars japonais. C’est plus le style un peu irlandais, bondé, un peu sombre et carrément accueillant. Le genre d’endroit où on se sent jamais vraiment trop seul. Ça me rappelle la maison, alors j’adore y aller. C’est pour ça que même maintenant qu’on m’a abandonné, je n’ai pas l’impression que la soirée va être mauvaise.

Je finis par me lever, désireux de m’occuper les mains et l’esprit, et me dirige vers le coin des jeux. Une table de poker, un billard, un babyfoot et un jeu de fléchettes accroché au mur. Le dernier est le seul qui n’est pas occupé… Eh bien maintenant il l’est par moi. Je n’ai jamais été très bon aux fléchettes. Je ne suis même pas certain de  comment on compte les points pour tout dire. Mais bon, je m’ennuie, alors c’est l’occasion d’apprendre. Je pose mon verre sur une table simple pas loin et commence à viser. Sur les trois premières que je lance, deux atteignent la cible, et une se perd carrément sur le mur à côté. Mouais, pour un début je pense qu’on a vu pire. C’est ce que je me dis avant d’entendre une réflexion suivie d’un petit rire à côté de moi.
Je tourne la tête et découvre une jeune femme brune appuyée contre le mur. A sa tête, je dirais qu’on doit avoir à peu près le même âge. Pas beaucoup de différence en tous cas. Je lui fais un sourire, tout en me demandant si elle rigolerait toujours autant si je lui envoyais par mégarde une fléchette dans l’œil.

- Je débute. Je suis meilleur au billard.

Je ne suis pas assez idiot pour lui demander si elle se sent capable de faire mieux, parce qu’à tous les coups elle sait et je vais me retrouver ridicule. Est-ce qu’elle est vraiment venue me regarder jouer comme une merde juste pour passer le temps ? Bizarre, mais bon, si ça l’amuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Sam 7 Fév 2015 - 21:16

Un brun aux traits européens. Deux yeux foncés non bridés, une physionomie non caractéristique de celles qu'on a l'habitude de voir ici, à chaque coin de rue. Un visage qui se décalque de toutes ces autres têtes brunes aux traits asiatiques.
Il s'était retourné, et soudainement je m'étais légèrement redressée, surprise. Il avait des airs de ressemblance avec lui. Avec Hiniku.  Mise à part cette coupe de cheveux en bataille, la coupe après baise comme je dis.
De nouveau je posai mon dos contre le mur, l'effet instantané s'étant vite dissipé une fois ses paroles prononcées.

« Plus doué au billard ? » je regardai ledit objet un peu plus loin, monopolisé par un groupe de mecs un peu trop joyeux. « Je ne crois que ce que je vois. Je ne constate que des faits véridiques » fis-je en reportant mes yeux sur le jeune homme.
Il pouvait le prendre comme il le voulait, comme une simple affirmation ou un défis. Mon regard, un brin provocateur, penchait plus sur le défis.

Je m'approchai de lui, posai mon verre et tendis gentiment la main pour qu'il me donne ses fléchettes.
« Vous permettez ? »  
Une fois ces dernières en main, je pris la position des professionnels, histoire de me la péter un peu, de faire la connaisseuse. Langue entre les dents, œil gauche fermé et œil droit qui cible, je me positionnai à son niveau, visai et tirai.
La première flèche fit un double. Fière, j'haussai un sourcil, sourire en coin et pris la deuxième flèche « voyez ? ». De nouveau je fis la même chose, très sérieuse, concentrée, prête à viser le double centre.
Un instant de silence, puis je tirai.
« Heu... » fis-je en regardant la flèche qui avait tapé dans le mur et avait rebondi jusqu'à finir à mes pieds.
Bon, là, autant vous dire que je me sentais bien conne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Sam 7 Fév 2015 - 23:44

La fille n’a pas l’air d’être convaincue par mon talent au billard. Je lui aurais bien montré là, mais bon, je me vois pas aller moi tout seul bousculer la bande de gars qui s’y trouvent déjà. J’aime pas trop avoir la face amochée, ça me va pas vraiment. Pourtant, je voudrais bien lui montrer, histoire de faire disparaître ce petit air de « vas-y si tu l’oses ». Je me contente de continuer à sourire, faute de mieux, et de déposer les fléchettes dans sa main tendue. J’avais plus envie de jouer de toute façon. Je reprends ma bière et en bois une gorgée tout en l’observant. Elle a l’air de savoir jouer elle au moins. La première fléchette atteint la cible, et au vu du haussement de sourcils et de l’air de victoire qui s’affiche sur son visage, je devine que c’est un bon score. J’y connais rien après tout. Je me force à sourire. Après tout, j’ai déjà avoué que je savais pas jouer, alors je sais pas ce qu’elle cherche à prouver.
Son triomphe est de courte durée, puisque la seconde fléchette atteint le mur, presque exactement à l’endroit où la mienne s’était heurtée quelques minutes plus tôt. Elle est pas si pro que ça finalement. J’ai envie de rigoler, mais bon, ça se fait pas trop. Je me baisse et ramasse la fléchette pour contenir mon fou-rire avant de la lui tendre.

- J’imagine qu’on a tous des jours sans…

Je m’assoit à la table en faisant tourner la fléchette dans mes doigts et en la regardant pensivement. Je me demande qui a eu l’idée d’inventer un jeu pareil. Je la jette vers la cible une dernière fois pour tenter le tout pour le tout. Et bien évidemment, je manque la cible. Je pousse un grand soupir. J’ai même pas envie d’aller la récupérer, on a qu’à dire qu’elle est bien là où elle est. J’ai envie que les gars du billard s’en aillent, ça au moins je sais jouer. Ou le babyfoot, il y a pas besoin de savoir jouer pour s’amuser. Mais le billard, ça claque quand même un peu plus faut dire. Je désigne la table à la jeune femme.

- Dès qu’ils auront libéré les lieux, on pourra tenter une partie si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 0:17

Des jours sans ? Non, il y avait forcément une cause juste et exacte à trouver pour m'en tirer.
« Je dirai plutôt que c'est à cause de la luminosité... » je croisai les bras et fis la moue. « Oui, voyez il fait un peu trop sombre pour voir quoi que ce soit sur cette cible puis avec des talons c'est pas pratique donc voilà. » je fis un léger sourire car je n'étais absolument pas crédible et lui-même l'avait remarqué.

Il s'était assis et avait fait une ultime tentative foireuse, la flèche ayant attéri je ne sais où, mais pas sur la cible en tout cas.
Je pouffais de rire et sortis de nouveau une petite remarque taquine :
« Décidément, ce n'est pas dans vos gênes l'art des fléchettes. »  
J'étais restée debout, ne sachant pas trop si je pouvais me permettre de poser mon cul en fasse de lui. J'étais du genre très sociable mais pas du genre à m’incruster sans y être vraiment conviée.
Mais une fois qu'il proposa la partie de billard, c'est à ce moment que je décidai de m’asseoir sur la chaise d'à côté, ma Tequila en main.
Je jetai un regard sur le billard où le groupe d'homme tournait toujours autour.
« Oui pourquoi pas, comme ça je verrais bien si t'es si meilleur que tu le dis » fis-je en le tutoyant finalement.
J'avais l'impression qu'on avait quasiment le même âge, donc inutile de se causer comme deux vieux bourgeois attachés aux conventions.
« En attendant, j'espère qu'on ne va pas attendre longtemps car les trois types là-bas ont l'air de ne pas vouloir s'y décoller. Au pire on viendra gentiment leur demander de bouger de là. »

De nouveau je regardai autour, personne semblait l'accompagner.
« Tu es tout seul ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 1:31

La fille s’assoit à côté de moi sans demander. Elle a de l’initiative elle. Je m’en plains pas, hein, au moins c’est pas une de ces filles timides avec un balai dans le cul et avec qui on peut parler de rien. J’aime pas les grands blancs dans les conversations alors quand on peut les éviter au maximum, c’est cool. Et quelqu’un avec de l’initiative, ça veut dire pas trop de grands blancs chiants. Great.
Je regarde de nouveau vers le billard avec les gars installés. Ça me dérange pas qu’ils soient là, je suis patient. Si j’étais en train de jouer, ça me casserait les couilles qu’on vienne me demander de partir, alors je vais pas commencer à faire la même chose. Premier arrivé, premier servi comme on dit. Mais bon, comme j’ai pas envie de passer pour le relou de service qui contredit tout le monde, je me contente d’hausser les épaules histoire de passer à autre chose. Mais je n’ai même pas besoin d’ouvrir la bouche car elle enchaîne d’elle-même la conversation. Décidément. Et non, en théorie, je suis pas tout seul, mais mon pote est toujours au bar avec la fille. Et vu comme ils sont partis, j’pense que je vais rentrer tout seul.

- Bah en fait, non. J’étais avec le gars là-bas, au comptoir, celui qui a une fille collée sur le visage. Mais bon, une chose en entraînant une autre, je me suis retrouvé à jouer aux fléchettes.

Je montre le gars d’un geste vague, histoire d’illustrer ce que je dis. C’est quand même triste, j’ai l’air d’un pauvre con laissé tout seul. Bah, un jour je lui rendrai la pareille. Je hausse encore une fois les épaules en affichant le sourire de celui qui s’en contre-fout. Et puis, elle aussi elle est toute seule on dirait. A moins qu’elle ait laissé tomber ses potes pour venir taper la causette au pauvre gars qui est même pas capable de tirer une fléchette droit. Dans ce cas-là, ils doivent être vraiment ennuyeux.

- Et toi ? C’est rare de voir une jeune femme toute seule dans un bar comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 1:53

Je tournai la  tête en direction du type qui l'accompagnait et qui l'avait lâchement abandonné pour une gonzesse.
« Et bien... il n'a pas perdu son temps celui-là. T'as pas fait comme lui, te dégoter une minette ? Enfin c'est peut-être pas ton genre » fis-je en prenant deux trois gorgées de mon verre qui commençait à se vider, un peu trop rapidement à mon goût.

Puis vint à mon tour de justifier ma solitude.
« Tu vas rire mais je suis dans le même cas que toi. J'étais venue avec une amie, mais dès qu'on s'est foutues au comptoir, son copain l'a appelé pour je ne sais quelle raison et hop, elle a du filer. Et j'avais pas envie de partir sans avoir prit ma dose d'alcool quotidienne du vendredi soir » fis-je en brandissant mon verre et en le finissant d'une traite.

Je remarquais qu'il avait un accent étranger et qui sonnait un peu comme ma langue, l'Américain.
« Par hasard, tu serai pas un américain ? Ou anglais ? » demandais-je dans ma langue, une petite lueur d'espoir au fond des yeux.
Ça faisait tellement de bien de parler anglais, Godness.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 11:40

Non, je me suis pas dégoté une minette, désolé. J’ai abandonné un peu depuis le temps. Quand je suis arrivé, j’avoue que c’était une de mes occupations principales, mais maintenant, je me suis résigné, et je m’en porte tout à fait bien. Mais bon, ça me rassure d’entendre que je suis pas le seul pauvre gars qui a été lâchement abandonné ce soir-là. Apparemment, ça la touche au cœur, parce qu’elle termine le reste de son verre d’un seul coup. Une grosse buveuse on dirait. C’est marrant, généralement les filles ça boit pas trop. Enfin bon. Je vais pas critiquer sa dose « quotidienne » du vendredi. Je m’interroge sur sa connaissance du mot « quotidien » d’ailleurs.
Soudain, la jeune femme me pose une question en anglais. Décidément, tout le monde est anglais ici. Ça doit faire la douzième personne au moins depuis que je suis arrivé. Non, j’exagère, mais il y en a pas mal. Bah après tout, le lycée/université international est juste à côté, alors je suppose que ça aide. Mais c’est vrai que ça fait toujours plaisir de rencontrer quelqu’un qui parle anglais.

- Ouais, je suis anglais ! J’imagine que tu viens d’un coin anglophone aussi. Je m’appelle Zach.

Je fini ma bière, content d’avoir trouvé quelqu’un à qui faire la conversation. Je me tourne vers le billard, et voit que les gars ont l’air de se préparer à partir. Cool ! On va pouvoir jouer bientôt. J’appelle la serveuse et le temps qu’elle arrive, je montre le billard du doigt à la jeune femme avec un sourire.

- Regarde, ils s’en vont, on va pouvoir y aller. Tu prends quelque chose d’autre à boire ?

La serveuse arrive, et j’hésite entre reprendre une bière et quelque chose de plus fort. Finalement, je repars sur la bière. Le billard, c’est long, alors j’aurais le temps de reprendre quelque chose j’imagine. Et je préfère y aller tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 12:51

Je ne pouvais que sourire agréablement. Même si parler japonais était devenu un automatisme ici, ça restait chiant pour ne pas se gourer dans les conjugaisons et tout le tintouin grammatical.
J'eus donc un prénom et une nationalité. À mon tour je répondis :
« Je suis américaine. New-yorkaise plus exactement, d'où le fait que t'es absolument pas le même accent que moi. Vous avez un accent trop bizarre les british... » fis-je en haussant un sourcil, toujours souriante, histoire de me moquer gentiment. Ah, c'était de bonne guerre avec ces anglais.
« Moi c'est Anastasia. Ou Ania si tu préfères » proposais-je pour qu'il n'est pas à s'emmerder avec mon prénom à cinq syllabes.  

Je me tournai en direction du billard pour constater le prochain départ des trois hurluberlus. Le mieux c'était de me jeter dessus avant que quelqu'un le prenne  avant nous.
« Moi je reprends un truc, tu peux me prendre une vodka orange s'il te plaît ? » fis-je en lui tendant un billet, histoire que j'aille pas m'emmerder à la fin pour régler. « J'me dépêche de prendre le billard avant qu'un autre le fasse ! » fis-je en filant un peu trop rapidement, manquant de m'étaler sur ledit billard.
Les trois hommes commençaient à récupérer leurs affaires, dont un qui avait un regard bien trop insistant en me regardant de haut en bas.
Je préférais faire comme si je n'avais rien vu et attendis que Zach revint.

Il revint assez rapidement, me rendant ma monnaie au passage.
« Merci. Alors, Zach. On va pas tarder à savoir si tu es un beau parleur sur tes compétences au billard » fis-je avec un clin d’œil, tout en prenant les deux queues dont une que je lui tendis.
Les trois hommes précédent avaient prit soin de tout remettre en place.
« Tu casses ou je casse ? Les britanniques vous êtes pas censés être gentleman et de laisser passer la dame en premier ? » fis-je en accentuant mes mots sur un ton fort bourgeois en tentant d'imiter son accent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 8 Fév 2015 - 21:26

Désolé, mais l’accent british est génial. D’ailleurs, le monde entier s’accordera à dire que l’accent anglais est beaucoup plus sympa à entendre que l’accent américain. L’accent américain, ça fait penser au Macdo, aux paysans au fond de leur Texas, tandis que l’accent anglais, c’est gentlemen, les aristocrates et tout le tralala. Bref, c’est la classe. Je réponds à sa remarque par un sourire. De toute façon, les américains veulent toujours essayer de se faire remarquer, alors ça m’étonne pas !
Et comme je suis gentleman, je prends l’argent qu’elle me donne et vais chercher nos verres au bar pendant qu’elle réserve le billard. Elle aime les alcools forts apparemment. J’espère juste qu’elle tient bien et qu’elle va pas finir par terre, je déteste quand ce genre de choses arrive. En attendant d’être servi, je la regarde trébucher légèrement, ce qui provoque les sourires des trois gars qui se servaient à présent du billard. D’ailleurs, ça me fait marrer aussi. Ça plus la fléchette, ça a l’air d’être la reine de la maladresse. Je récupère les verres et retourne vers Ania. Je lui donne sa vodka en même temps que la monnaie et récupère en échange la queue qui me revient.

J’aurais bien aimé commencer, j’avoue, mais elle a raison, je suis un gentleman. Il faut que je fasse honneur à mes origines. Je lui montre la table avec un sourire.

- Je vous en prie, Milady, commencez.

Histoire d’enchaîner sur la blague, je prends moi aussi un accent bourgeois terriblement stéréotypé, accompagné d’une petite révérence en m’appuyant sur la queue de billard comme sur une canne et en soulevant un haut-de-forme imaginaire. Ça contraste complètement avec mon jean délavé et ma chemise un peu froissée, mais qu’importe, après tout c’est ça qui est marrant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Ven 13 Fév 2015 - 18:58

Je pris le verre qu'il me tendit, buvant à peine une petite lampé et le posai sur une table à côté non loin de mon sac à main.

Il me fit rire en rentrant dans mon jeu du stéréotype lord et lady à anglaise. Cette façon d'imiter le parfait homme du XIXe siècle habillé de son chapeau aux manières élégantes et aristocrates.
Il me laissa donc commencer en premier, ne dérogeant pas à la règle que tout homme se doit de respecter envers une femme.
« Je vous remercie my lord » fis-je en me courbant élégamment, tout en soulevant une robe invisible de manière princière.

Reprenant un sérieux de compétition, j’en-poignais la queue tout en lui lançant le regard de la mort. Pointant l'index et le majeur sur lui l'air de dire « Je vais te mater ».
À vrai dire je connaissais plus les règles théoriques que pratiques. J'avais quelque fois joué au billard lors des soirées, mais sans grandement m’entraîner. Ce jeu demandait de la concentration, de la précision et un calcule abstrait d'angles etc. tout un patacaisse de champion que je maîtrisais peu voir pas du tout.
J'avais justement fait appel à la règle courtoise pour qu'il me laisse commencer. Car casser était relativement simple et cool à faire.

Sur-ce, je me penchai puis visai la fameuse boule blanche ; pièce maîtresse du jeu.
Je fis appel à mon œil directeur, coordonnant attention, ligne de mir et geste.
Mon premier coup envoya balader toutes les différentes boules de couleur dans tous les coins de la table verte.
Mes yeux essayaient de les suivre, espérant en mettre une dans un trou au passage... ce fut un échec, mais une belle dispersion.
Un peu déçue je reculai, affichant un air contrit. Mais je vis que la boule numéro une qu'il devait viser était derrière une autre.
« Aha... Je me demande bien comment tu vas faire pour la viser celle-là. Le pro va-t-il nous sortir un coup de maître ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Dim 22 Fév 2015 - 14:32

Je suis content de voir qu’Ania entre dans le jeu, au moins je passe pas pour un abruti. Elle me fait comprendre qu’elle va m’écraser, et je rigole intérieurement. Je suis pro au billard. Je ne compte même plus les soirées où on est restés jusqu’à 3h du matin à jouer à ça quand j’étais à la Fac en Angleterre. C’était un peu le sport national de la bande. Comme le bowling. Enfin bref, je regarde le jeu de la jeune femme. Elle casse, mais aucune boule ne tombe dans les poches. Dommage pour elle. J’ai un sourire victorieux. Ça commence bien. Quoique. Comme elle me le fait remarquer, la boule 1 est plutôt mal placée. Juste derrière une autre. Je pourrais pas l’atteindre directement avec la boule blanche. Enfin, je pourrais, mais c’est trop risqué.
Je souris et hausse les épaules, comme si tout était gagné, même si c’est loin d’être le cas. J’analyse la table comme un pro. Comme quoi, les maths ça peut servir. Je sirote ma bière, tranquillement, en prenant mon temps et en regardant chaque boule. Il s’agit de ne pas perdre la face. Finalement, je me décide. En envoyant la blanche dans une boule à droite, je peux tenter de la faire rebondir sur la numéro 1 pour l’envoyer dans la poche du coin. Je me positionne, concentré. Ça se joue à rien. Et puis je tire, d’un coup sec. La bille blanche part, heurte la première boule qui part elle aussi et frappe la numéro 1. Qui roule, lentement, très lentement vers la poche. Franchement, ça m’a l’air interminable. Je sers les dents et retiens ma respiration. Elle se stoppe presque sur le bord du trou, hésite, et finalement tombe dedans.
Je pousse un rugissement de victoire en me redressant et en levant les deux bras en l’air. Ce faisant, je manque de peu d’éborgner un pauvre gars qui se trouvait juste derrière moi. Je me confonds en excuses avant de me tourner vers la jeune fille et en levant le pouce.

- Le voilà, le coup de maître !

J’agis comme si tout avait été parfaitement planifié. Bien sûr, c’est loin d’être le cas, et j’ai vraiment cru que ça passerait pas. Mais bon, elle n’a pas besoin de le savoir. Je suis fier de moi. Je vide ma bière d’une traite et lève le bras pour commander un gin tonic. Histoire de me féliciter, quoi, j’y ai bien droit. Soudain, une idée me viens.

– Ça te dit de corser le truc ? Le vainqueur donne un gage au vaincu ?

J’aurais bien parié de l’argent, mais si je fais ça… Je suis bon au billard, mais ça se trouve la fille me bluff depuis le début, alors je suis pas prêt à prendre un tel risque. J’ai pas envie de me retrouver à sec à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Lun 23 Mar 2015 - 19:54

Je croisai les bras et le toisai d'un air de dire « fais bien le malin ». Il était en mode décontracté comme si la situation était simple, comme si des boules difficiles à « pocher » il s'en faisait dix au petit déjeuné.
Depuis le début j'étais certaine qu'il bluffait, qu'il faisait « l'homme » vous savez, toujours sûr de lui, imbattable au jeu de table, surtout face à une nana.
Je le regardais attentivement, observais ses gestes, sa technique. Adossée à une des colonnes en pierre du bar, je croisais les doigts pour qu'il rate. C'était impossible de ne pas toucher les autres boules, il fallait être un génie du billard pour faire ça ! MAIS, je crus voir un phénomène paranormal. Yeux grands ouverts je suivais tous les mouvements, comme si c'était un tour de passe passe, mais... j'ouvris grand la bouche, choquée.
« … mais, mais genre ! Mother fucker mais tu me sors ça d'où ? »
Alors là j'étais bluffée. Mais voilà qu'il me sorti le coup du gage pour le perdant. C'était vite proposé ça, surtout pour un gars qui se sait imbattable au billard.
« … je ne sais pas si je devrais accepter vu que c'est pas bien équitable et juste » fis-je en plissant les yeux, sachant parfaitement que j'allais me faire avoir. « Mais pourquoi pas ! J'aime bien jouer, ça dépendra la nature du gage » fallait pas que ça parte loin non plus. J'allais pas offrir mon corps ! Enfin, c'était qu'un simple exemple, histoire d'illustrer.

C'était encore à son tour, vu qu'il avait empoché une boule. Le gagnant continue~ mais j'avais envie de faire la peste.
Alors qu'il se repositionna pour tirer, je fis mine de glisser et je lui donnai un petit coup de hanche.
« Oh, oups, désolée ! » mais le coup était parti, et c'était un beau fail !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  Jeu 14 Mai 2015 - 23:38

Je suis encore sous le choc de mon coup de maître. Vous savez, cette sensation étrange qu’on a quand on a réussi un truc de fou et qu’on peut pas s’arrêter d’y penser pendant des heures. Bah voilà, c’est mon truc de fou. Surtout qu’apparemment ça a mis la demoiselle ans tous ses états. Tant mieux, un truc pareil c’est fait pour marquer les esprits. A quoi ça sert de réussir un tour incroyable si personne s’en souvient ? Sur ces belles pensées, je me positionne pour placer mon prochain coup, tout en me demandant ce que j’allais pouvoir filer comme gage à Ania quand je l’aurai massacrée. Un truc de malade, au moins. Surtout avec le coup qui s’offre à moi, c’est inratable. La victoire sur un plateau. Je vise, et donne un coup sec dans la boule.
Au même moment, je sens un choc contre ma hanche et je m’écrase sur la table. Elle fait un drôle de bruit d’ailleurs. Céder ou ne pas céder ? Ne pas céder. Il s’en est fallu de peu je pense. C’est pas comme si j’étais si lourd que ça. Quand même. J’espère. Je me redresse et me tourne vers Ania. Mon coup de maître est tombé à l’eau. C’est ça vas-y rigole. C’est dans les moments comme ça que j’ai pas de répartie. Je sais très bien que je vais trouver un truc sensationnel à répondre quand je serai dans ma douche, mais pour l’instant, pfiout, rien, niet, néant. Ainsi va l’univers.
N’empêche, j’admire le geste. Enfin, j’aurais probablement fait pareil, alors je vais pas commencer à lui balancer la pierre. Je prends mon air le plus digne, celui qui dit « Pfeuuh, j’m’en fous, t’façon j’ai tout dans la vie » et lance un grand sourire à la fille, même si intérieurement, j’ai juste envie de lui planter la queue entre les deux yeux.

- J’imagine que tous les coups sont permis ? Tu paies rien pour attendre.

Je lui tends la queue pour qu’elle joue. J’ai intérêt à trouver la meilleure des vengeances possibles. Je bois une gorgée de mon verre pour m’aider à réfléchir, tout en observant comment elle va s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: S'immiscer et trouver un substitue  

Revenir en haut Aller en bas
 
S'immiscer et trouver un substitue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: