Partagez | 
 

 [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]  Lun 16 Fév 2015 - 14:51



La journée avait été longue et éprouvante. Enfin, pas si éprouvante que cela étant donné que nous somme aller profité des sources chaude de Gujo et que la majorité des élèves en sont ressortie détendu, ou rouge comme des écrevisses, celons ceux qui s’était endormit ou non dans les bains publique. Je bénis celui qui a fait l’emploi du temps de cette journée, combiné une grosse activité sportive le matin et une grosse activité de détente l’après-midi pour détendre les muscles engourdit était une idée de génie. Nous finîmes par rentré pour six heures de l’après-midi à l’hôtel pour permettre aux élèves de profité de leur temps libre avant le repas et le temps de la veillez.

Je prends le temps de m’étiré sur la banquette du hall, engourdit devant un bon feu de cheminer. Je lève les yeux pour jeter un coup d’œil à l’heure qu’il est et je pousse un long soupire en m’apercevant que minuit approchait lentement, trop lentement à mon gout. Ce soir, c’était à mon tour de faire la ronde entre les chambres des élèves pour vérifier qu’ils étaient tous rentré et qu’ils s’étaient couché. Pour cela, j’étais bien entendu accompagner d’un de mes collègues, mais après cette journée – enfin, surtout une matinée – mouvementé, j’aurais bien aimé aller me coucher plutôt que devoir subir un t tour de garde. J’étouffe un bâillement et me force à me lever pour aller me servir un café dans la cuisine de l’hôtel. Normalement, personne n’a le droit d’aller dans les cuisines, mais une fois qu’on a tissé quelques lien avec ce dernier, en parlant de multiples boisson alcooliser, il n’y a guère plus de problème pour aller se préparé une cafetière aux alentours de midi.

En revenant dans le hall, les bras charger par la cafetière, deux tasses et du sucre roux, pour moi et mon collègue et j’en profitais pour avertir mes étudiants restant de l’heure qu’il était. Alors qu’ils commençaient à quitter les lieux, je pris la décision d’aller rejoindre Kenji, mon collègue,  en espérant qu’il est prévu quelques choses de plus intéressant que de lire un livre dans un silence mortuaire pour la soirée.

- Dit moi, tu aurais prévu un jeu de carte ou quelques choses dans genre. Je pense que la soirée risque d’être longue. – lui demandais-je en souriant.

Malgré ses vacances « scolaire », je n’avais pas la moindre envie de m’assoir à une table pour corriger la tonne de copie que j’ai déjà lu et relu trois fois pour rechercher la petite bête, l’erreur qui me permettrait de comprendre ce que l’élève n’avais pas compris ou alors, refaire mes cours pour la septième fois pour être sûr de le connaitre par cœur et de ne pas en dire trop. C’est comme les articles scientifiques qui ont fondé ma vie pendant presque huit ans d’école de médecine. Autant dire que je n’ai plus l’envie, ni la motivation, d’en lire plus que nécessaire. De plus, ses derniers temps que ressent ce besoin étrange de faire un bon dans le passé, de boire et de rire en négligeant tout ce qui m’entour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]  Mar 17 Fév 2015 - 1:53

Posé comme un pacha, sur un des canapés en haut des escaliers de l’étage que nous occupions avec les élèves, je somnolais peinard. Entre la matinée de glisse, une bataille rangée de boules de neige, l’accompagnement d’un groupe d’élèves dans les différents lieux à visiter à Gujo Hachiman, et les bains, pour une fois, j’étais vidé de mon énergie. Quoique si j’avais pu rester tranquillement dans le bain et déguster un peu de saké au clair de lune, j’en aurai sans doute trouvé quantité en rab. Pour ne rien arranger, j’en avais marre de porter des vêtements civils. Je rêvais de me vautrer en kimono ou de m’entraîner. Cherchez pas la logique là-dedans, deux jours sans tâter mon shinai – sans jeu de mot graveleux – et j’étais déjà en manque. L’œil droit me grattait, aussi je décollai mes fesses pour me traîner jusqu’à la piaule partagée avec le directeur.

Aucune idée s’il pionçait déjà ou pas, mais je préférais éviter de le déranger, aussi je me faufilais sans bruit, récupérant lunettes, gouttes et cache-œil ainsi qu’un autre bouquin au passage. Avec le détour à la salle de bain, je profitais du miroir pour noyer mon œil de collyre, avant de soigneusement le recouvrir du cache-œil médical pour la nuit. Une fois la chose faite, je retournai à mon poste de garde assigné. Les coussins accueillaient à nouveau ma carcasse et j’étouffai un bâillement d’une main. Pas de bruits suspects, limite le calme plat, très vite, je sombrai à nouveau dans la torpeur. Je ne dormais pas, le plafond avait juste mon entière attention.

Embaumant l’air frais, l’odeur du café chatouillait déjà mes narines avant que je n’entende les pas de ma collègue. Je tâchai de m’installer un peu plus correctement, histoire de donner l’illusion éventuelle que je prenais le rôle de gardien de la morale parfaitement au sérieux. J’hésitai même à faire semblant de lire mon bouquin. Tsah, trop tard, je dégainais alors mon smartphone pour pianoter dessus et prendre un air très intéressé par le message pourri de Yasuo sur sa nouvelle petite amie – la troisième en un deux mois à être la femme de sa vie -. Oh ! La norvégienne avait pensé à me ravitailler également. Voilà qui était sympathique, venir à un homme dans le besoin comme ça. J’esquissai alors un sourire à son attention, inclinai légèrement la tête afin de la remercier pour le café.

Je plongeai le nez dessus pour profiter des effluves et en avala deux gorgées avant de répondre à sa question.

- Non, désolé. Pas de cartes prises avec moi. Il faudra que nous trouvions une autre occupation.

Après un coup d’œil à mon téléphone, une idée naquit dans ma petite caboche et j’enchaînai sur un ton guilleret.

- Ah, vous pourriez me rendre un service inestimable et qui nous occuperait cinq minutes. J’ai un ami qui n’arrête pas de me bassiner avec des photos de sa « magnifique » petite amie. Si je pouvais lui envoyer une photo de moi accompagné d’une jeune femme charmante, en tout bien tout honneur naturellement, peut-être qu’il arrêterait de me casser les pieds. Vous marchez ? Si ça vous tente, on peut même trouver d'autres bobards à lui raconter afin de tromper l'ennui.

Café ! Deux gorgées brûlantes supplémentaires traçèrent leur sillon salvateur de caféine dans mon organisme. En la regardant, j'attendais sans trop y croire une réponse. Au pire, ça serait un déclencheur à conversation une demande aussi hors contexte ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]  Ven 20 Fév 2015 - 13:19


Arriver à l’étage, où je retrouvais mon collègue et put trouver une table où posé mon précieux chargement, j’appris avec grand peine qu’il n’avait rien pris pour nous occuper. Pauvre de nous – De moi – si cela se trouvait, il avait pensé à prendre toute la lecture qu’il fallait que je devrais aller fouillé je ne sais où pour faire de même. Pour une fois que je n’avais pas pensé à prendre quelques chose à lire pendant mes vacances. J’émis un bref soupire avant de m’assoir à côté du professeur de japonais en servant une tasse de café à lui et à moi. Je vois une lueur au coin de mon champ de vision, faible éclat de lumière qu’on ne remarque à peine dans ce couloir éclairé de lumière artificielle. Je tourne les yeux vers Kenji, pour m’apercevoir qu’il pianote sur son portable. Il devait, surement, avoir reçu un message d’un de ses proches. Eh bien, il y en a qui ont de la chance d’avoir des amis dans le même pays qu’eux.

- Ah, vous pourriez me rendre un service inestimable et qui nous occuperait cinq minutes. – Lança-t-il d’un ton joyeux, qui attira mon attention. - J’ai un ami qui n’arrête pas de me bassiner avec des photos de sa « magnifique » petite amie. Si je pouvais lui envoyer une photo de moi accompagné d’une jeune femme charmante, en tout bien tout honneur naturellement, peut-être qu’il arrêterait de me casser les pieds. Vous marchez ? Si ça vous tente, on peut même trouver d'autres bobards à lui raconter afin de tromper l'ennui.

Un gloussement naquit dans ma gorge et se transforma rapidement en rire, sans que je pus le retenir. Mon corps fut pris de sursaut de plus en plus puissant, au point où je dus poser ma tasse de café pour ne pas la renverser. Dieu, que cette idée était stupide.

- Qu’elle idée géniale – fit-je en m’essuyant une larme qui était apparue au coin de l’œil.

Stupide, mais géniale. Ça valait bien tous les jeux de cartes que je connaissais, et puis cela faisait combien de temps que je n’avais pas jouer à ce petit jeu ? Dix ans peut-être ? Dire que j’avais réussi à renvoyer un de mes anciens professeurs avec ce petit jeu des textos.

- Cela fait des années que je n’ai pas jouées à ce petit jeu. Bien sûr que je marche. – Lui dis-je en souriant.

J’ai l’impression de redevenir une gamine insouciante, qu’elle sensation agréable. Oh, mais pourvu que les élèves ne me voit pas, je pense que je perdrais toute crédibilité… quoi que. Je me rapproche de mon collègue pour qu’il puisse prendre la photo et l’envoyer à son cher ami. Je pourrais peut-être lui demander de mon montré les photos de cette « superbe petite amie » dont m’a parler, si cela se trouve, elle ne m’arrive même pas à la cheville. Je suis narcissique ? Un peu, mais comme tout le monde m’a fois. Vraiment, il n’y a pas de quoi tuer un orignal.


[HRP= Aaah T_T C'est vraiment court, désolé, dire que ta réponse était si génialisme. ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]  Jeu 26 Fév 2015 - 4:18

Bien, au moins, elle n’avait pas pris cette mine offusquée qu’arborait si aisément - et souvent pour que dalle - mes compatriotes féminines. Mieux encore, ça la faisait rire. Sans doute un peu trop pour une idée aussi pourrave mais, communicatif, le rire m’avait contaminé à mon tour. Je dressai l’index pour la faire patienter un instant. Je pianotai à nouveau sur mon smartphone. Là, voilà ce qu’il fallait : Un application photo. Je la téléchargeai rapidement afin d’avoir quelques filtres débiles à mettre autour de la photo à venir. J’espérais trouver quelque chose d’outrageusement niais, genre avec des cœurs et des fleurs.

- Comment voulez-vous vous appeler pour la soirée ?

A mon tour, je m’approchai d’elle. Tout en guettant sa réaction, il n’était après tout pas question de la vexer, je glissais un bras derrière son dos, afin de poser une main délicate sur le haut de son bras juste en-dessous de son épaule.

- Je vais vous regarder comme un adolescent amoureux pendant quelques secondes, est-ce que vous sentez assez bonne actrice pour faire de même ?

La première image prise fut assez sage, un simple sourire, un peu de proximité physique pour faire illusion, Yasuo mordrait à coup sûr à l’hameçon. En montrant à ma collègue, je fouillais les différents cadres et filtres à disposition sur l’application chargée. Que dire de ceux-ci ? Entre les filtres assez standards « vintage » et autres bêtises faisant croire au moindre quidam qu’il est un artiste-photographe pro – ça et le fait d’avoir des parents blindés de fric pour s’acheter un appareil photo de marque -, quelques perles ressortaient : Les petits cœurs à placer sur le cliché, le cadre romantique avec un flou rose digne d’un shōjo, les petites étoiles qui vont avec, les roses (rose, rouge, blanche et même noires), des papillons, un découpage cœur, des nuages,… Le pire ? Probablement le combo filtre « brumeux », le cadre cœur et les petites étoiles en bordure. Inconsciemment, j’en grimaçai de dégoût avant de jeter un regard entendu à ma collègue et d’éclater de rire.

- Je vous laisse choisir ce qu’une femme amoureuse préférait. De quels mots je dois assortir l’envoi à mon ami ? Doit-on prendre d’autres clichés pour le contenter ?

[HRP] Désolé, la réponse est assez courte pour autant d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vendredi - 00h00] Promenade nocture [PV Kenji Abe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Events :: Dynaland - Japon (évent Décembre)-
Sauter vers: