Partagez | 
 

 Naine attitude = Catastrophe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1426
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 831

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Naine attitude = Catastrophe !  Dim 8 Mar 2015 - 15:15

Le vendredi était ma journée de cours la plus courte : mise à part un peu de littérature au matin et une heure de technique de cinéma, j'étais libre le reste de ma journée. Je ne devais pas voir Morisada-kun de la journée, ce cher ami pour qui j'étais devenue la complice de son secret, alors j'avais décidé de passer au centre commercial, plus précisément la librairie pour y acheter quelques livres traditionnels japonais dans le cadre de mes cours de théâtre. Il était presque nécessaire que je renouvèle régulièrement ma collection car je trouvais tout à fait normal de se baser sur ces histoires pour écrire des petites scènes comme on le leur demandait régulièrement.


C'est ainsi que je me suis retrouvée ici, au milieu des rayons de cette sublime libraire café qui avait ouvert il n'y a pas si longtemps. Je flânais, comme à mon habitude, attrapant les livres dont les couvertures ou les titres m'attiraient. J'en lisais toujours le résumé apéritif, pour voir si l'histoire serait prenante ou intéressante. Parfois, même si la couverture était fantastique, je tombais sur des navets sans succès, et puis, parfois je tombais sur une perle rare.


Trois nouveaux romans avaient eu raison de moi quand je me décidais à chercher, en plus de tout cela, des livres traitant du Kendo. J'avais décidé de me trouver un sport où je pourrai déchainer mon surplus d'énergie et être encore plus sereine que je ne l'étais déjà. Surtout que ces derniers temps, le manque de réponse de ma jumelle m'inquiétait et m'énervait. Il fallait donc évacuer tout ça et on m'avait conseillé le Kendo.


Je tombais enfin sur le rayon qui m'intéressait, sauf que par mal chance, j'étais une naine alors que les livres traitant du Kendo se trouvait tout en haut de l'étagère ! Et, même quand je me mettais sur la pointe des pieds, étirant mon corps et mes bras au maximum, je n'atteignais en aucun cas les livres qui me faisaient des œillades langoureuses. Regardant à droite et à gauche, je ne vis personne qui pourrait venir à mon secours. Je décidais donc d'escalader la fameuse étagère.


Il est évident que les enfants ne doivent pas recopier cela à leur maison, car sinon, ils finiraient comme moi là tout de suite : l'un de leur pied glisserait de l'étagère et emporterait de ce faite le poids de leur corps ce qui aurait pour conséquence qu'ils se retrouvent le cul au sol, tout comme moi à l'instant où je vous parle.


---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Dim 8 Mar 2015 - 17:55

Comme établi à plusieurs reprises, le matin et moi ne nous apprécions guère. Pourtant, normalement, le vendredi matin symbolisait les prémices de la libération. Bah quoi ? Vous pensiez réellement que les professeurs n’attendaient pas leurs jours de congé comme n’importe qui ? Qu’ils sont des sortes de monstres accrochés à leur lieu de travail se nourrissant d’élèves ? Et bien non ! Enseigner « c’est cool » mais j’aimais encore plus le fait de pouvoir m’entraîner sans élève sur le dos. Pour une fois, ce matin-là, je m’avais réussi à me réveiller autrement qu’à la dernière minute et dégustai tranquillement mon café accompagné d’une cigarette sur un banc, hors du chemin scolaire habituel pour avoir la paix et pouvoir profiter de l’air frais et vivifiant pour arriver en cours un peu plus avec un air éveillé. En surfant entre les différentes news, je manquai de m’étouffer avec mon café. La raison ? La date. J’avais complètement oublié l’anniversaire d’Ami-chan ! Si je ne lui offrais rien, elle reviendrait à la charge avec un cadeau stupide pour Tadashi afin de me le faire payer – genre un instrument de musique ou n’importe quel jouet hypra bruyant -. Je soupirai un peu dépité : je suis nul pour les présents. J’en faisais généralement soit beaucoup trop, soit pas assez du tout, radinerie oblige. Toujours était-il que j’allais devoir me creuser la tête pour trouver un truc d’ici samedi. Des bijoux ? Non, évitons les cadeaux réservés à un petit ami. Une peluche renard ? Elle adorait les trucs mignons et l'animal. Nous avions complètement dépassé l’âge des peluches mais bon. Pas de parfums, ni de fringues, cela se révélait du même acabit que les bijoux. Mieux valait que je me rende simplement au centre commercial pour trouver l’inspiration et la babiole. En attendant, j’avais réussi par une sorte de miracle à ne pas en mettre partout sur ma chemise en recrachant à demi mon café après mon début d’étouffement. Je n’avais donc pas besoin de retourner à l’appartement me changer.

Les cours avaient duré des plombes. J’avais organisé mon travail de sorte à ne pas passer des heures au bureau après la fin de ceux-ci. De base, je m’étais prévu une soirée d’entraînement tranquille. Avec la révélation du matin, mon planning s’en trouvait bouleversé. Direction le centre commercial. Ayant prêté ma voiture à mes parents cette semaine, je n’avais guère le choix pour le transport. Honnêtement, pour une fois, ça m’arrangeait. La perspective des embouteillages de fin de journées ne m’enchantait guère. Je délaissai petit à petit l’apanage du prof sérieux. Ma cravate dénouée rejoint la sécurité de mon sac de sport duquel dépassaient mon shinai et mon katana soigneusement emballé dans une étoffe bleue sobre. Mes lunettes prirent place dans leur étui et je nouais mes cheveux haut afin de ne pas les avoir dans les yeux – peine perdue car forcément certaines mèches décidaient de s’échapper, mais on peut toujours essayer -. D’un bon pas, je me faufilai dans la faune hétéroclite habituelle. Au fil du temps, j’avais arrêté d’essayer de passer inaperçu. Avec ma taille et mon gabarit, sans compter les yeux bleus, les cicatrices, assez discrètes, autour de l’œil droit, j’attirai toujours forcément quelques regards. Pour une fois, pas de petites frappes décidées à me chercher des noises, ni de commentaires désobligeants.

Longuement, j’écumais les différentes boutiques. Entre les articles hors de prix et ceux inintéressants, la chasse n’était pas franchement fructueuse. De guerre lasse, je me rabattis sur la dernière option à ma disposition : un bouquin. Par un heureux hasard, une nouvelle librairie-café avait ouvert récemment dans le centre. Les clients squattaient plus l’endroit pour son cadre agréable que pour les ouvrages. Aussi, les rayons semblaient désertés à cette heure-ci. Ravi d’échapper aux heures d’affluence, je commençai ma quête du cadeau, tout en lorgnant sur certains classiques que je n’avais pas encore en ma possession. Je n’avais pas pris le premier ouvrage dans la main pour en vérifier le résumé qu’un bruit de chute retentit. Quelques secondes passèrent avant que je me rende compte que personne ne se portait au secours éventuel du responsable du tintamarre. En remettant l’ouvrage à sa place, mon soupir fendit l’air. Je remontai l’allée et m’apprêtai à m’engager dans celle d’où provenait le bruit. Là, à la vue du spectacle, je clignai des yeux quelques fois avant de rire légèrement. Néanmoins, je m’approchai assez pour tendre la main vers la jeune femme pour l’aider à se redresser.

- Vous vous sentez bien ?

Demandai-je néanmoins, souriant. Je jetai ensuite un coup d’œil rapide aux ouvrages en face d’elle. Avec taquinerie, j’ajoutai alors.

- Le kendo vous réussira peut-être plus que l’escalade.


Dernière édition par Kenji Abe le Mar 10 Mar 2015 - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1426
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 831

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Dim 8 Mar 2015 - 22:09

Je me sentais vachement ridicule, là, assise sur le sol. Et la sensation ne partit pas quand un jeune homme vint voir ce qu'il se passait et qu'il se mit légèrement à rire en me voyant sur le sol. Mais, bien que gênant, la situation me fit rire également et j'acceptais volontiers sa main pour me relever. Une fois debout, j'époussetais le seul pantalon de ma garde robe.


" - Vous vous sentez bien ? Le kendo vous réussira peut-être plus que l’escalade. "


Je regardais l'étagère et la série de livres qui s'y trouvaient et eus un sourire satisfait.


" - Je vais bien oui, j'ai des amortisseurs à la place des fessiers." Lâchai-je spontanément sans trop réfléchir à ce que je disais.


" - Je l'espère bien, vu que ce sport me tente ces derniers temps ! Espérons que je ne sois pas aussi maladroite que pour l'escalade d'étagère. L'inconvénient de ce genre de boutique, c'est que si on atteint pas le mètre soixante, il est impossible d'accéder à certains articles. "


J'observais finalement un peu mieux l'homme qui était venu à mon secours. Il paraissait plus vieux que moi mais cela m'étonnerait qu'il atteigne la trentaine. Puis, un détails me frappa. Il était grand LUI ! J'avais envie de lui demander de l'aide pour attraper le livre que j'avais déniché, mais je n'osais pas vraiment non plus. Il faut dire qu'il venait de me voir dans une position absurde ! Alors lui demander en plus de me secourir aussi pour avoir un bouquin du style " Le Kendo pour les nuls", c'était un peu bizarre en somme.

---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Dim 8 Mar 2015 - 22:44

Des amortisseurs à la place des fesses, hein ? Machinalement, je glissai un rapide – et discret – coup d’œil à ceux-ci. Ouais, non, ça ne devait pas amortir grand chose avec l’épaisseur de la jeune femme. Expression étrange tout de même, la gêne lui faisait dire n’importe quoi ou simplement une habitude personnelle ? Je ne me questionnai sur le sujet qu’un bref instant avant de reprendre un rapide examen de l’étagère qu’elle reluquait. Bien naturellement, j’avais depuis longtemps lâché la main saisie pour l’aider. A dire vrai, j’essayai même de gratter l’infime parcelle difficile d’accès dans mon dos. L’étiquette de ma chemise frottait et irritait ma peau. Peut-être était-ce un début d’allergie à la lessive ? Rien de bien grave sans doute. Cela n’empêchait pas que la sensation me ramenait à celle ressentie enfant lors d’une piqûre de méduse

- Je ne sais pas si on peut appeler vraiment ça un sport au même titre que le football ou autre, il nécessite non seulement un investissement physique mais aussi plus mental.

Je déplaçai légèrement mon sac pour le positionner de manière à frotter très légèrement sur l’endroit irrité de mon dos. Vaguement soulagé, je m’étirai comme un chat. Ensuite, je m’approchai de l’étagère et levai la main devant les livres sans les toucher encore.

- Quels livres ? Je vais vous épargner une autre ascension du Mont Everest.

En attendant sa réponse, je farfouillai rapidement les titres du regard. Lorsqu’elle énonça son choix, je lui transmis simplement les bouquins sans plus de cérémonie. Je me saisis d’un livre dont la couverture comportait un petit drapeau japonais : Le livre de règles officielles de la discipline.

- Vous n’avez jamais pratiqué du tout si j’ai bien compris ? Un bouquin n’est sans doute pas la meilleure manière de faire connaissance avec le Kendo. Vous devriez demander à pouvoir participer à un cours. La plupart des dojo accepteront une curieuse tant qu’elle est respectueuse. Vous aurez sans doute droit à une démonstration rien que pour vous. Et si vous avez de la chance, ils accepteront de vous enseigner quelques bases dans la foulée.

Je feuilletais le carnet tout en parlant et le remis à sa place à la fin. Je possédais déjà un ouvrage similaire, bien que mon édition datait de bien quelques années. Je baissais ensuite à nouveau le regard vers elle, accompagné d’un nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1426
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 831

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Jeu 2 Avr 2015 - 17:16

« - Je ne sais pas si on peut appeler vraiment ça un sport au même titre que le football ou autre, il nécessite non seulement un investissement physique mais aussi plus mental. »

Je regardai de nouveau vers le jeune homme, acquiessant à ses dires.

«  - C’est ce que j’avais cru comprendre et c’est cet aspect qui m’a tenté dans cet art martial. Et puis, énergique comme je suis, ça ne me fera pas de tort. »

Il s’avança vers les livres qui m’intéressaient et m’interrogea sur les livres qui me tentaient, sans oublier d’ajouter une petite anecdote concernant ma chute. Je tendis le doigt, par habitude vers l’un des livres qui me tentaient réellement.

«  - Si vous pouviez m’attraper Pratique du Kendo et Philosophie du Kendo ce serait bien aimable de votre part, merci beaucoup ! »

Il les attrapa et je les pris entre mes mains, contre mon torse, avec un sourire un peu idiot sur le visage.

« - Vous n’avez jamais pratiqué du tout si j’ai bien compris ? Un bouquin n’est sans doute pas la meilleure manière de faire connaissance avec le Kendo. Vous devriez demander à pouvoir participer à un cours. La plupart des dojos accepteront une curieuse tant qu’elle est respectueuse. Vous aurez sans doute droit à une démonstration rien que pour vous. Et si vous avez de la chance, ils accepteront de vous enseigner quelques bases dans la foulée. »

Observant le reste du rayon, me dandinant légérement comme à mon habitude (parfois on me demande quelle musique peut me trotter dans la tête pour gigoter de cette façon sans raison). Il n’y avait pas que des livres sur le Kendo mais sur un peu tous les sports. Parfois, il ne s’agissait que de livres d’images ou bien celui des records. J’observais le tout, puis tournai mon regard vers le jeune homme.

«  - Vous avez sans doute raison, mais je ne suis pas du genre à m’incruster facilement dans les dojos. Pas que je suis une timide, j’ai juste peur de ne pas agir comme il le faut à l’intérieur. Si j’avais eu un proche le pratiquant, cela aurait été sans doute plus simple vu que je pourrais, à ce moment-là, l’accompagner à un de ses cours. »

Faisant une légère pirouette pour me retrouver face à mon aîné (enfin, pirouette, je dirais plutôt un petit tour sur moi-même) avec un sourire aux lèvres.

«  - Je remarque que ce milieu vous semble connu. En pratiquez-vous ? »

---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Ven 3 Avr 2015 - 0:24

Pourquoi elle se dandinait comme ça ? Pas que cela soit dérangeant, mais je me demandais si c’était conscient ou non.

- Vous êtes étudiante, n’est-ce pas ?

Demandai-je en souriant.

- Votre université a sans doute un club de Kendo. Je doute effectivement qu’un dojo privé accepte les novices juste pour une leçon comme ça, d’autant plus que certains nécessitent une tonne de lettres de recommandation etc. Mais un club acceptera généralement volontiers.

Après tout, le kendo est un des sports les plus pratiqués au Japon. Si son université n’avait pas de club de kendo, j’en resterai bouche bée et silencieux de surprise. Et je vous prie de me croire, cela n’arrive pas souvent.

- Mais c’est évidemment plus simple si un de vos camarades de classe peut vous initier ou vous introduire auprès du club.

Machinalement, je mélangeai les bouquins que j’avais pris entre mes mains et fronçai les sourcils.

- Dites-moi, Demoiselle l’Alpiniste, vous n’auriez pas fourbement volé un de mes livres pendant que je vous donnai les titres demandés ?

L’accusai-je en douceur et avec beaucoup de taquinerie. Du regard, je fouillai rapidement les titres des ouvrages qu’elle emprisonnait entre ses bras. Puis, juste sous son menton, sur la tranche d’un livre, je plaçai un doigt accusateur.

- Je crois que celui-ci est mien. Vous voulez bien me le rendre s’il vous plait ?

Faussement courroucé, je claquai doucement ma langue contre mon palais et en secouant la tête négativement. Là, entre ses bras, elle pouvait apercevoir un roman récupéré par erreur, un recueil de nouvelles d’auteurs classiques. Je secouai un index comme pour la réprimander.

- C’est très vilain, jeune fille.

Mes lèvres s’étirent en un sourire taquin et tendis ensuite ma main pour pouvoir le récupérer. Comme de rien, je répondis ensuite à sa question :

- Je suis kendoka oui. Depuis que je suis tout môme.

En penchant sensiblement la tête de coté, la main toujours tendue pour récupérer mon bien, je demandai, curieux.

- Vous dites apprécier la dimension spirituelle dans le kendo, mais est-ce que la compétition vous intéresse ? Sinon, le kendo n’est peut-être pas le sport qu’il vous faut. Il y a beaucoup d’arts martiaux qui allie les deux volets sans pour autant être aussi demandeur, d’une certaine manière, que le kendo. Je peux tenter de vous aiguiller vers l’art martial qui vous correspondra le plus.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1426
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 831

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Naine attitude = Catastrophe !  Jeu 28 Mai 2015 - 12:20

Tout en l’écoutant, je remarquai une poussière sur mon pantalon, que je frottais rapidement avant de regarder à nouveau mon sauveur.

« Vous êtes étudiante, n’est-ce pas ?  Votre université a sans doute un club de Kendo. Je doute effectivement qu’un dojo privé accepte les novices juste pour une leçon comme ça, d’autant plus que certains nécessitent une tonne de lettres de recommandation, etc. Mais un club acceptera volontiers. »

Hochant légèrement la tête, je contemplais à nouveau la tonne de livres que renfermait ce rayon, un sourire aux lèvres.

«  C’est bien la première fois qu’on ne me prend pas pour une lycéenne, je vous en félicite ! » Lançai-je avec humour.

«   Je pense qu’il y a bien un club de kendo à l’université mais j’avoue ne pas avoir été rencontré la personne qui le gère. »

Je me grattai la joue en signe d’embêtement. Je ne lui avouais pas que je ne m’étais absolument pas renseignée sur l’existence de ce dernier à Kobe, cela aurait montré un manque de motivation face à un connaisseur.
Je regardais à nouveau le jeune homme, me demandant ce que lui faisait dans la vie. Difficile à dire, difficile à trouver son âge aussi. Plus vieux que moi ? sans doute. Dans mes réflexions, j’hochai la tête en signe d’affirmation à mes propres pensées.

«  Dites-moi, Demoiselle l’Alpiniste, vous n’auriez pas fourbement volé un de mes livres pendant que je vous donnai les titres demandés ? »

Ecarquillant les yeux, je remarquai que ma maladresse m’avait encore jouait un tour et je prêtai alors attention aux livres glissés entre mes bras. Un livre que je n’avais pas remarqué plutôt trôné au-dessus des autres. Il semblait s’agir d’un recueil de nouvelles rédigées par des auteurs classiques.

«  Je crois que celui-ci est le mien. Vous voulez bien me le rendre s’il vous plait ? C’est très vilain jeune fille. »  Avait-il ajouté tout en secouant un index en signe de mécontentement bien qu’un sourire fleurissait sur son visage. Il me taquinait déjà, le fourbe.

Je pris le livre et le lui tendis avec un large sourire.

« Au moins, j’aurai essayé ! » ajoutai-je avec un clin d’œil pour montrer que je rigolai.

« Vous dites apprécier la dimension spirituelle dans le kendo, mais est-ce que la compétition vous intéresse ? Sinon, le kendo n’est peut-être pas le sport qu’il vous faut. Il y a beaucoup d’arts martiaux qui allie les deux volets sans pour autant être aussi demandeur, d’une certaine manière, que le kendo. Je peux tenter de vous aiguiller vers l’art martial qui vous correspondra le plus. »

Je rigolai intérieurement, la compétition ? C’est ma vie.

«  Je pense justement que c’est le sport qu’il me faut pour me permettre d’être encore plus compétitive. Je souhaite devenir actrice ou réalisatrice. Imaginez si je n’étais pas un tantinet compétitive. Pensez-vous que je trouverai un rôle ou bien un film à réaliser ? »

J’haussai les épaules, avec un léger sourire tout en me dirigeant vers la fin du rayon.

«   Je pense que dans la vie, il nous faut un peu de compétitivité pour avoir ce que l’on veut et réaliser nos rêves. Sans ça, la route est d’autant plus difficile qu’elle ne l’est déjà en temps normal. »

Je continuai ma démarche, chantonnant au fond de mes pensées un petit air de rock qui me faisait à nouveau me dandiner légèrement, comme si ce geste, finalement, me coller à la peau.

« Avez-vous trouvé tout ce dont vous aviez besoin ? »

---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
 
Naine attitude = Catastrophe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: