Partagez | 
 

 Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 478
■ Inscrit le : 31/03/2008

■ Mes points : 511

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]  Jeu 24 Avr 2008 - 20:26

Hayato Ohashi, alias le traceur, un homme bien sombre et, dirons nous, un tantinet fou sur les bords. Cet homme pour qui la vie ne représente qu'une funeste représentation du dégout et de la pourriture est libre. Oui, libre...
Libre de la prison, libre de ses tourments, libre de... tout ces clans rivaux. Il fut un temps où sa vie n'était que combat et futile espionnage. Le temps qui pourrit toute son adolescence, ce temps est maintenant révolu. Et il n'oubliera jamais ce pourquoi il se retrouva emprisonné pendant cinq longues années de sa vie dans un trou pourri appelé maison d'arrêt. Cette cause a un nom... Hikaru Nabeshima.
Il l'avait retrouvé, son surnom ne lui faisait pas défaut, et s'était occupé de le rencontrer dans un coin tranquille. L'homme s'était habillé d'une chemise noire pour l'occasion, il ne pouvait manquer cet évènement, et s'était coiffé plus correctement que d'habitude, il avait son mystérieux qu'il porte lorsqu'il s'apprête à s'engager dans une action à laquelle il ne pourra pas faire marche arrière (Clik Here). Ses yeux pourtant le détrompait, ils ressemblaient à tout sauf à de pupilles de taulard. Son visage fraichement rasé dans l'un de ses anciens repères, il enfila rapidement un jean. Il porte des cicatrices, chacune avait sa signification, il regarda simplement celle de son bras gauche, la blessure que "l'enfoiré" lui avait fait pour ne pas se dérober devant les agents de police. Et maintenant qu'il avait tout en main, il ne lui restait plus qu'à abattre cartes sur table et décider par le hasard de ce qu'il adviendra de son existence si incongrue soit elle.
Ses contacts ne l'avaient pas du tout oublié, bien au contraire, ils lui donnèrent toutes les informations nécessaires à cœur joie. Hayato s'arrangea simplement pour qu'il croise celui à qui il veut faire la peau sur un itinéraire restreint et vide pour bien s'occuper de l'affaire.
Pour savoir dans quelle ville Hikaru se serait installé après Himeji, il lui a suffit de suivre la piste Imagawa... C'était donc à Kobe qu'il devra se préparer à l'accueillir gracieusement pour ce voyage qui lui offrit une dizaine d'années auparavant.
Le traceur prit position dans la petite ruelle, un passage qu'est obligé d'emprunter son rival pour accéder aux différents coins de la ville. Il espérait seulement qu'il allait ne pas se tromper sur son choix du lieu. Depuis tout ce temps, il voudrait juste que Hikaru l'ait oublié, cela lui permettrait de faire les choses en toute discrétion. Il était sûr de lui, il ne faillira pas... C'est du moins ce qu'il croit.
Enfin, le moment est venu, voila un homme au bout de la ruelle s'approchant de lui. Il prit une cigarette en main, Hayato voulait l'aborder avec le simple prétexte de lui demander de quoi l'allumer. Grotesque mais efficace, il sera fixé d'autant plus du déroulement de son plan si jamais l'adversaire le reconnais.
Lorsqu'il fut assez proche de lui, il s'approcha et lui tendit sa cigarette avant de la mettre à sa bouche.


"Excusez moi, auriez vous du feu ?"

Le contact était à présent effectué, ne restait maintenant plus qu'à regarder et observer la réaction de l'homme. Ses allures le trahissait, tout le monde le connaissait pour son déhanchement si particulier, ce mouvement qui fit de lui un si bon chef de clan...
Il fit mine de sourire même si il avait envie de le prendre par la tête et de lui dégoupiller telle une ampoule grillée que l'on dévisserait de son socle. Prêt à bondir, rien ne l'arrêtera dans sa folie, sauf peut être la mort. La vengeance était le seul bien qui le tint encore en vie, le simple fait d'avoir vu le regard couleur or de l'homme lui rappela toutes les choses qu'il perdit dans le passé. Il attendait juste le bon moment pour frapper un grand coup...


Dernière édition par PNJ le Sam 14 Juin 2008 - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]  Dim 27 Avr 2008 - 22:41

Les rues principales étaient chargées de monde, certains allant travailler ou d'autres qui faisaient simplement quelques achats, toute cette agitation si elle était vu de haut ferait penser à une énorme fourmilière. Le japon était beaucoup connut pour l'énorme activité qui se déroulait dans ses rues de jour comme de nuit, que ce soit légal ou illégal comme les courses de voitures tuners. Aujourd'hui la journée démarrait bien pour une certaine personne aux yeux jaunes et aux cheveux bruns dont quelques reflets rouges, plusieurs fois déjà il avait fait tourner les têtes de beaucoup de jeunes filles mais hélas pour ces jeunes demoiselles Hikaru car c'est son nom, demeure un éternel célibataire, oh bien sur il avait eu des petites amies mais il ressentait parfois un besoin. Ce matin il s'était lever tôt, même plus que d'habitude, pour la simple raison que aujourd'hui devait être le jour où il se présentait au lycée de Kobe où il travaillerait surement, enfin il fallait tout de même prendre un entretien avec son directeur mais il avait entendu dire que peu de personnes étaient venues postuler pour le poste de professeur de théâtre. C'est une chose qui le réconfortait un peu au fond de lui car il se disait que ainsi il aurait plus de chances d'obtenir le poste, cette pensées fit naître un petit sourire sur son visage, il est vrai que le théâtre n'est pas une matière que les élèves aiment sauf pour certains, et cela valait aussi pour les professeurs, peu d'entres eux désiraient enseigner cette matière mais Hikaru n'était pas de ceux là, sa vie à lui était un perpétuel théâtre où chaque scène, chaque acte l'obligeaient à adopter une attitude différente. C'est pourquoi il se pressentait à être fait pour ce job, il pensait que sa vie l'avait former pour faire cela et rien d'autre, tout ce qu'il espérait c'était revoir son ami de toujours : Naganori Imagawa. Une des seuls personnes qu'il avait considérer comme un membre de la famille dont il a été privé pendant de nombreuses années. Il était donc sur le chemin qui devait le conduire à son futur lieu de travail lorsqu'il tourna comme d'habitude par la même ruelle pour gagner un peu de temps et ainsi pouvoir explorer un peu les lieux avant de faire son entretien. Il n'eut le temps de faire que quelques mètres lorsqu'un individu l'interpella pour lui demander du feu. Hikaru étant généreux de nature sorti son briquet et alluma la cigarette de l'homme.

( désoler un peu court mais je dois aller me coucher ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 478
■ Inscrit le : 31/03/2008

■ Mes points : 511

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]  Jeu 1 Mai 2008 - 21:24

Contact effectué, il avait enfin refermé ses filets sur la proie, c'est ce qu'il croit fermement en tout cas. Et apparemment, son adversaire n'avait pas reconnu le bon vieux gars qu'il envoya en prison il y a quelques années maintenant, il ne s'en plaignait pas d'ailleurs : c'est ce qu'il désirait. Cigarette allumée, Hayato tira une grosse bouffée avant de prendre le filtre entre deux doigts et de l'extirper de ses lèvres. Il aimait bien ce sentiment de puissance, il savait qu'Hikaru attendait un remerciement ou même un simple geste de gratitude de sa part. En face de lui, il avait juste à ouvrir la bouche et lui recracher toute la fumée en pleine figure pour ensuite enchainer sur un crochet du gauche... Non, il s'était promis de ne plus combattre déloyalement même pour le combat.
La ruelle était sombre pour une matinée aussi ensoleillée, le traceur avait attendu que le soleil prenne un angle satisfaisant pour ses opérations. Des moteurs de voitures au fond de la ruelle, derrière Hikaru, semblaient s'approcher, le bruit incessant du ronronnement si distinct se faisait de plus en plus dense dans "l'enclos". Quelques secondes plus tard et d'autres véhicules firent leur apparition derrière Hayato, le piège venait enfin de prendre une tournure jouissante... Il libéra ses poumons de la fumée en la soufflant droit devant lui, l'air serein et confiant. Des claquements de porte puis plus rien, juste l'air venant frôler les longues mèches du traceur. Des bruits de pas se mirent en scène, sourds et lents puis de nouveau un silence pesant.
L'ex-Taulard avait demandé de clore la zone pour plus de convivialité entre les deux "amis" de longue date. Voila qui était à présent chose faite, il ne lui manquait plus qu'à élaborer comment il allait s'occuper du cas de son "bourreau". Et des moyens d'en finir, Hayato en avait à la pelle, faire souffrir était pour lui une toute autre question.
Il se mit à rire, calmement d'abord puis de plus en plus fort, il commençait même à hurler. Aux premiers abords, on pourrait croire que cela provient juste d'un grain de folie de la part de l'homme, il voulait surtout savoir si quelqu'un viendrait à leur rencontre si un tapage aurait lieu. Personne... Son attente fut comblée, il n'avait plus à se cacher, c'était à lui de traquer sans relâche maintenant.
Il s'approcha un peu plus de Hikaru, tout près de son oreille.


"C'est vraiment dommage Hikaru que tu ne m'ait pas reconnu quelques minutes avant, tu aurais peut être pu t'en sortir..."

Il le prit par le cou et le plaqua contre la façade d'un bâtiment, il en profita pour laisser s'échapper sa cigarette à terre. Il réfléchissait trop à la manière dont il allait adopter pour en finir avec cette histoire de vengeance. Beaucoup trop même, il en oubliait presque qu'il tenait l'un des plus puissants adversaires qu'il avait affronté par le passé. Il retira sa main et s'éloigna un peu de Hikaru, il ne voulait point de l'effet de surprise, juste un moment où il pourra combattre dans les mêmes conditions qu'auparavant, lors du temps des guerres de clan.

"Après que tu m'aies vendu aux flics, j'ai longuement songé en prison. Et comme j'ai pu cogité, j'ai essayé de comprendre comment j'ai pu me foutre dans cette misérable vie. Bon, je vais arrêter de parler des vieux souvenirs, on va finir dans le mélo.
Au cas où si tu n'avais pas encore reconnu l'homme en face de toi, je vais te rafraichir la mémoire : Le traceur..."


Il s'arrêta brusquement de parler, il voulait voir comment allait réagir Hikaru à cette nouvelle. Hayato n'avait pas concocté ce plan pour tuer mais bien pour que son esprit soit enfin libéré de ces chaines désolantes qu'il s'était lui même octroyé lorsqu'il rejoignit son clan. Son état psychologique ne s'était pas arrangé à la longue, il en avait prit conscience à force de tourner en rond dans sa cellule. Et il savait éperdument qu'il était bien moins fort que son adversaire, il s'était lui même préparé à sa propre mort pendant ces cinq longues années. Il regarda une dernière fois le ciel, sachant tout bonnement ce qui allait advenir de toute cette affaire, il écrasa sa cigarette qui jonchait le sol...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]  Mer 7 Mai 2008 - 22:14

Hikaru alluma la cigarette de l'homme et le détailla un peu plus, son visage, ces yeux, le même regard qu'il avait vu chez quelqu'un il y a longtemps mais il n'était pas sur de savoir chez qui il l'avait vu, il le remercia d'un simple geste de la main mais Hikaru n'en attendait pas vraiment plus de lui. Mais il devait bien avouer que autrefois au temps où il était dans son clan il avait vu pas mal de personnes défiler devant ses yeux alors c'était un visage parmi tant d'autres mais pourtant il lui était familier, ce même regard que beaucoup de personnes lui ont jeter car il avait annexer leur territoire lorsque la guerre des gangs faisait rage à Tokyo. Cependant quelque chose chez lui ne lui inspirait pas confiance et son instinct lui disait de ne pas s'attarder et de partir sur le champ seulement sa curiosité était toujours la plus forte et c'était certainement son plus grand défaut et ce qui le mènerait un jour à sa perte. Il entendait non loin de là le bruit assourdissant des innombrables voitures qui sillonnaient les rues, les avions qui passait au dessus des infrastructures de la ville, et pourtant on pouvait voir quelques oiseaux voler ça et là entre quelques gratte-ciel. Il reporta son attention sur la personne en face de lui et s'apprêta à lui demander quelque chose lorsqu'il entendit de nouveaux bruits de véhicules mais qui était cette fois plus proches des autres autour de lui, plusieurs voitures noirs entrèrent dans la ruelle derrière lui et se positionnèrent de telle sorte de bloquer l'issue, il attendit quelques secondes et d'autres véhicules aussi noir que la mort elle même firent leur apparition derrière l'autre homme fermant ainsi toute sortie à notre ami. Les moteurs s'arrêtèrent, les portièrent s'ouvrirent et des hommes en sortirent et firent quelques pas en avant. Je vois, ils bloquent toutes les issues pour que je ne puisse pas m'enfuir et de toute évidence c'est cet homme qui a tout organiser, eh bien dis donc cette semaine est décidément remplit de surprises. Il avait l'air en difficulté mais si il comptait le nombre de fois où il s'était retrouver dans une situation similaire à celle-ci il en aurait pour un bout de temps, d'après ce qu'il avait put voir il en déduit que la personne en face de lui avait monter cette opération pour se venger de lui et ce n'était pas une petite vengeance apparemment. Son adversaire, semble-t-il , car il n'y avait pas d'autre mots pour le désigner ouvrit la bouche et commença d'abord par rire doucement comme un ricanement qui se transforma par la suite en rire et jusqu'à la limite du cri, il s'arrêta ensuite et s'approcha de lui jusqu'à être près de son oreille pour lui murmurer quelques mots.

-C'est vraiment dommage Hikaru que tu ne m'ait pas reconnu quelques minutes avant, tu aurais peut être pu t'en sortir...

Etrange, pourquoi lui disait-il cela, mais la façon dont il l'avait dit commença à lui rappeler quelqu'un qu'il avait connut autrefois sans pour autant arriver à mettre un fichu nom sur ce visage digne d'un meurtrier. Il n'eut pas le temps de réfléchir d'avantage que l'homme lui agrippa le cou et le plaqua violemment contre le mur l'empêchant de bouger et cela d'une telle rapidité qu'il n'avait put esquiver le coup. Cette attaque eu pour effet de lui faire lâcher sa cigarette qui tomba doucement au sol et y rebondit une fois sous l'effet de la gravité, elle s'éteignit ensuite rapidement à cause du vent qui s'était engouffrer dans l'étroite ruelle. Hikaru se demandait ce qu'il allait faire de lui mais quoiqu'il ait en tête il ne se laisserai pas faire, bien qu'il n'ait pas combattu depuis les guerres de gangs ce n'est pas pour autant qu'il s'était ramollit bien au contraire depuis tout ce temps il s'était préparer à une éventuelle représailles d'un ennemi mais il devait avouer que aujourd'hui à cause de son affectation au lycée de Kobe il avait quelque peu relâcher son attention et cela lui avait coûter cher. Alors qu'il réfléchissait à un moyen de se libérer tout en neutralisant son attaquant ce dernier le relâcha et se recula de quelques pas tout en restant face à lui, il prit la parole et lui expliqua leur lien : il l'avait vendu au flics il y a longtemps de cela et ensuite en prison il avait repenser à tout ça et c'est vraisemblablement là-bas qu'il avait dut planifier sa vengeance, vint ensuite le moment tant attendu, il lui révéla qui il était, le traceur... Ce nom fit l'effet d'une bombe dans l'esprit de notre homme et les souvenirs se mirent à affluer dans son esprit tel un raz de marée se déversant dans une vallée, le traceur l'homme qui avait liquider les parents de Naganori, ce même meurtrier chez qui il s'était infiltrer allant jusqu'à couper tout lien avec les personnes qu'il connaissait et son meilleur ami y compris, cet ordure qu'il mit plusieurs mois à accumuler des preuves pour enfin le faire arrêter pour venger son ami même si cette arrestation n'était qu'un infime partie de ce qu'il méritait. Son regard passa de l'étonnement à une haine immense envers celui qui avait fait souffrir mille tortures au cœur de son amis, celui qui avait briser la vie de Naganori, un homme qu'il avait voulut tuer plutôt que de l'envoyer en prison car sa vrai place était en enfer où il devrait y brûler mais l'y envoyer reviendrait à devenir comme lui et ça jamais il ne pourrait le faire, il préférerait mourir mille fois que de devenir comme lui.

- Je dois avouer que je suis surpris de te voir ici, je ne pensais pas en fait que tu me retrouverais aussi vite. Je ne sais pas ce que tu veux faire mais je ne penses pas que tu veuilles reparler d'avant, même si tu es fort et je ne pense pas que tu te sois affaiblis pendant ton séjour en prison je pense tout de même avouer que si nous nous battons je suis sur de reporter le combat. A moins bien sur que tu ne veuilles appeler tes hommes et dans ce cas bien sur tu me battrais mais ce serait une victoire de lâche selon moi.


L'esprit d'Hikaru était couper en deux, d'un côté il ne pouvait s'empêcher de vouloir le tuer, lui faire payer une bonne fois pour toute les crimes qu'il avait commis pour pouvoir enfin vivre en paix avec cette histoire mais d'un autre côté aussi il ne le pouvait pas tout simplement car ça reviendrait à trahir tout ce pourquoi il s'était battu et les idées qu'il avait défendues au sein de son clan avec son meilleur amis et bras droit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre forcée [Pv Hikaru Nabeshima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: