Partagez | 
 

 Aux dernières lueurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Aux dernières lueurs  Ven 9 Oct 2015 - 23:09

❝ Aux dernières lueurs ❞

FT. Astéria Perwinkle

          Lorsque Kei ouvrit les yeux, il vit son visage, posé ouvert sur son visage. Les phrases lui paraissaient floues. Une brise vint le caresser et il frissonna. Depuis quand c'était-il endormi là ? Il se redressa massant sa nuque avec la paume de sa main. Il avait dépassé de plus de la moitié le roman qu'il avait emprunté plus tôt dans la journée à la bibliothèque. Au loin, le soleil se faufilait à l'horizon. La journée se finissait belle et bien, mais Kei n'avait pas envie de rentrer. Le parc dans lequel il s'était installé paraissait calme. Il appréciait ces petits moments seul où même son cerveau était vide toutes pensées. Il n'avait pas besoin de rêvasser, le paysage lui donnait déjà tout ce dont il avait besoin. Il rapprocha ses genoux à son menton. L'herbe était encore chaude des rayons de la journée et bientôt, une légère rosée y allait se déposer.

          Le couvre-feu n'était qu'à 22h, il avait encore tout son temps pour profiter d'un coucher de soleil. Il s'étira, ses bras allant bien au-dessus de sa tête puis se laissa tomber sur l'herbe encore tassée par son poids. Le livre était posé sur ses cuisses. Son regard se posa sur les premières étoiles qui vinrent scintiller dans ce ciel d'un bleu qui tirait déjà vers le noir. A cet instant, il le trouva sublime.

          « Chiyuki...est-ce que tu vois ce que je vois ? »

          Le jeune homme pointa du doigt la toute première étoile, celle qu'on appelait l'étoile du Berger. La reine de ces bulles lumineuses qui remplissaient le ciel de leur magie. Il avait tellement eu l'habitude de la regarder avec sa petite soeur qu'à cet instant, le vide qui le combla lui arracha presque le coeur. Il laissa les quelques larmes rouler sur ses tempes et finirent dans ses cheveux. Il n'aimait pas pleurer coucher, c'était désagréable. D'un revers de sa manche, il sécha ses yeux alors qu'un bruit l'interpella.

          Une jeune fille se tenait là, regardant aussi le couché du soleil et ne semblait même pas l'avoir calculé ce qui arrangeait un peu le garçon. Après tout, il était d'une telle maladresse avec les filles, il ne pourrait même pas converser convenablement. Néanmoins, il avait rencontré cette autre fille à la bibliothèque et les choses s'étaient pourtant très bien passées...ou presque. Il soupira.

          « Euh...b'soir ? »

          Le regard de la fille s'écarquilla, l'unique preuve qu'effectivement, elle ne l'avait pas vu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Aux dernières lueurs  Lun 12 Oct 2015 - 12:11

Cela avait été un après-midi comme elle les aimait bien, calme, tranquille, au temps doux et agréable… la combinaison parfaite pour s’exercer un peu. Oui, peu importait que sa faisait à peine quelques heures depuis qu’elle venait d’arriver et de s’installer à Kobe, la blondinette avait déjà l’envie d’aller dehors s’entrainer comme à son habitude. C’était plus fort qu’elle, le besoin de sortir faire un peu de sport la consommait et elle n’était pas prête de gâcher un si beau samedi, cela aurait été un crime que de rester confinée dans sa nouvelle chambre à rien faire !

Ainsi, alors qu’elle finit de se changer dans ses habits de sport, Astéria se saisit de son Shinai, se mettant en marche pour faire le tour de l’école sans plus attendre, cherchant un endroit propice pour faire ses exercices physiques habituels. Elle ne savait pas ou se trouvait le dojo, ni rien d’autre d’ailleurs, elle ne connaissait rien aux lieux après tout... Ce fut donc par pur hasard que ses pas la menèrent jusqu’au parc, lieu ou elle finit par s’installer afin de commencer ses pratiques habituelles. C’était ample et spacieux, sans parler de la beauté qui semblait l’habiter de toute part. Oui, la fille aimait les endroits bien verts plus que tout, cela lui rappelait les immenses campagnes qui avaient bercé son enfance, des belles mémoires. Ce fut donc avec joie qu’elle commença à exécuter quelques katas basiques du kendo, sereine comme tout.

Se donnant à fond et perdant la notion du temps, le soir finit peu à peu par se rapprocher, chose que la fille n’eut l'air de se rendre compte que quand elle arrivait à ses limites, transpirante, simplement épuisée physiquement. Bientôt, la nuit tomberait, il était prudent de rentrer immédiatement afin de se reposer un peu et éviter de prendre froid... quoique son avis changea alors que son regard imperturbable se posa sur le soleil descendant. Bon, elle pouvait bien se promener un peu avant qu’il fasse complètement sombre non ?

Rangeant son épée de bambou dans son étui avec soin, la fille commença à doucement faire le tour du parc, se récupérant gentiment de ses efforts physiques tout en admirant à nouveau les longues étendues d’herbes, contente, un rare petit sourire en coin satisfait  témoignant de sa bonne humeur. Oui, cela n’aurait pas pu être un meilleur premier jour dans l’établissement.

S’arrêtant après quelques longes minutes afin d’admirer l’astre solaire disparaitre à l’horizon, Astéria ne remarqua pas la présence de quelqu’un alors qu’elle resta silencieuse. Ce ne fut pas jusqu’à que l’autre personne parla qu’elle le vit.

- " Euh...b'soir ? "

comme toute marque de surprise dans son masque de neutralité habituel, la blonde écarquilla les yeux un court instant, se tournant vers la source de la voix après un moment de silence. Un garçon gisait aux pieds de la fille. Diantres, quelle erreur en n'ayant pas su le repérer, c'était malpoli que d'ignorer quelqu'un ainsi...

- " Bien le bonsoir, j'espère que tu veuilles bien me pardonner de ne pas t'avoir vu, j'avais la tête ailleurs."

Comme d'habitude, ce ton plat, calme et formel trahissait peu d'émotions chez madame, qui se contenta de fixer l'inconnu devant-elle, ne faisant ni disant plus rien, attendant juste une réponse dans le silence... Ce n'était pas quelqu'un de très expressif après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Aux dernières lueurs  Mar 13 Oct 2015 - 20:41



          Oh, Don Quichotte... pensa Kei à la façon dont la jeune femme s'était adressée à lui. Intrigué, il se redressa et s'appuya alors sur ses coudes, la tête penchée en arrière, le regard emplit de curiosité. Elle sortait comme tout droit d'un livre avec cette prestance particulière qui collait parfaitement à sa gestuelle. Peut-être qu'elle se préparait à la représentation d'une pièce de théâtre traitant sur la chevalerie. Don Quichotte...en fille ? Kei était intrigué. Son regard se détacha de la jeune femme et vint admirer les dernières lueurs qui mourraient à l'horizon.  « Parfois, je me dis que c'est la plus belle chose au monde... »  Finalement, il se mit en position assise, ses bras entourèrent ses jambes repliées et son menton se posa sur ses genoux.  « Il fait froid, vous ne trouvez pas ? »  

          Il avait juste relevé le regard vers la jeune fille et s'aperçut de l'arme qu'elle portait à la taille. Une...épée ? Kei n'avait jamais vraiment porté un grand intérêt sur les sports, les armes qui en étaient liées. A vrai dire, il ne savait même pas s'il avait affaire à une personne saine d'esprit ou à une déséquilibrée sortie de l'asile - surtout si elle sortait avec une arme comme celle-ci. Pouvait-elle marcher librement ainsi armée ? Devait-elle faire attention à ne blesser personne ? Kei n'en savait rien. Il détourna les yeux, observant finalement le soleil mourir à l'horizon et sentit la brise lui frotter les épaules. Un frisson parcourut son échine et il se maudit de n'avoir pas pris une légère veste. Le jeune lycéen était bien trop fragile - il avait froid en été, pouvait attraper un rhume à cause du soleil et quand il dormait peu, il avait tendance à prendre de la fièvre. Il regarda à nouveau l'arme ainsi que son propriétaire : elle n'avait l'air de ne pas vouloir bouger. Elle se tenait bien droite, comme prête à faire un salut militaire. Kei avait vu cela dans de nombreux films. Au fond, il était impressionné.

          « Vous ne désirez pas vous asseoir ? »  
           D'un geste plutôt hésitant, il tapota sur l'herbe légèrement fraîche à côté de lui.

          « Ex...excusez-moi...je ne me suis pas présenté...Kei...Kei Kobayashi...»  
          Don...Quichotta ? Kei sourit à lui-même. Il semblait lui avoir trouver un surnom.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Aux dernières lueurs  Jeu 5 Nov 2015 - 17:05

-" Parfois, je me dis que c'est la plus belle chose au monde... "

Il n'avait pas répondu à ses excuses, se contentant de l'ignorer pendant quelques instants, son regard absent se tournant vers l'horizon alors qu'elle se contenta de le fixer en silence pendant quelques instants.  Se tournant ensuite à son tour vers le soleil disparaissant, elle se demanda pourquoi il disait une telle chose soudainement... L'astre couchant lui rappelait-il peut-être des bonnes mémoires ? Franchement, elle savait pas, et bon, c'était pas comme si elle était vraiment curieuse.

-" Il fait froid, vous ne trouvez pas ? "  

-Certes, quoique à mes yeux ce temps est idéal, rien de mieux que des conditions ardues pour fortifier l'esprit"

Elle avait répondu au tic-tac, sans vraiment réfléchir, lâchant son discours typique de guerrière d'un air calme mais déterminé, ne prenant pas la peine de regarde le garçon à nouveau alors qu'elle resta pensive, calculant son prochain coup. Le garçon semblait vouloir lui parler, alors comment devrait-elle réagir si une vrai conversation avait lieu ? Franchement, l'art de l'expression n'était pas son fort... faudrait faire comme à son habitude et se contenter de répondre quand on lui adressait la parole on dirait.

-" Vous ne désirez pas vous asseoir ? "  

Clignant des yeux un cour instant, elle finit par se tourner à nouveau vers lui, le fixant d'un oeil calculateur pendant quelques instants, réfléchissant, avant de finir par docilement hocher la tête.

- " Si je ne dérange point, j'accepte avec joie."

Ainsi, Astéria finit par s'approcher, poser son shinai parterre et s'assoir aux côtés de l'inconnu avec grâce... pour se voir à nouveau adressée la parole.

-" Ex...excusez-moi...je ne me suis pas présenté...Kei...Kei Kobayashi..."

À ces mots hésitants, la blonde se sentit attendrir un peu, l'ombre d'un sourire se reflétant dans ses yeux émeraudes d'habitude si sérieux pendant un instant. Fallait pas lui demander comment, mais la miss avait toujours eu un petit quelque chose pour les timides...

- " Un plaisir Kei, Astéria Perwinkle, pour te servir"

...Quoique cette préférence ne lui empêcha pas de faire son salut militaire habituel. Ni de l'appeler par son prénom dès la première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aux dernières lueurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: