Partagez | 
 

 Une rencontre inopinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Une rencontre inopinée  Ven 23 Oct 2015 - 20:07







Une rencontre inopinée



     Le soleil s'était levé et caressait délicieusement la ville de ses rayons fébriles en ce début de journée. Les semaines s'étaient écoulées avec ce rythme lassant en vu des situations répétitives que Kei avait vécu. Peut-être la seule journée qui restera à jamais gravé en lui était celle où il avait eu affaire à la police locale pour un petit vol qui avait fini par une convocation dans le bureau du CPE. Rien qu'à la pensée de cet incident, Kei en eut l'estomac tout retourné.

     Il s'était éclipsé de la chambre à pas de loup tel un connaisseur en la matière. Il avait appris la technique fugitive après des années d'entraînements à partager sa chambre avec sa soeur puis après sa mère. Le jeune Kobayashi avait saisi un sac, il s'était promis qu'il n'achèterait pas grand chose surtout que suite à sa convocation, sa mère avait reçu le rapport et lui avait envoyé le double d'argent de poche. Depuis quand est-ce que tu voles mon poussin ! Qui appelait encore ses enfants poussin de nos jours. Kei trouvait sa mère hors du temps, complètement old-fashioned si bien qu'il s'attendait à ce qu'elle lui envoie les anciens billets.

     Durant le trajet qui le séparait de la place où le marché avait été installé durant la nuit, il compta à nouveau son argent. Il y en avait assez pour mettre un peu de côté histoire d'en avoir encore le mois prochain si une envie lui venait soudainement - autre que le vol d'un CD. Les commerçants accueillaient leurs futurs clients avec des cris, des Bonne Journée qui s'élevaient au-delà des stands, faisant vivre la place jusqu'à la fin de la journée. L'ambiance était joviale, des enfants s'amusaient à passer entre les grandes personnes avec dans leurs mains, quelques friandises qu'ils avaient pu s'acheter. Kei passait d'un stand à un autre avec cette gaieté sur le visage qui dévoilait une toute autre facette de sa personnalité. À cet instant précis, Kei était redevenu ce jeune garçon assoiffé de connaissance et plein de vie.

     « Venez acheter nos beaux fruits de saison, cria un vendeur, non loin de Kei. L'été est bien là et ses fruits aussi ! »

     Kei s'y approcha, l'odeur venant titiller son nez de gourmand. Il le longea tombant alors sur le stand de confiseries. « Aaaah, ça sent le connaisseur. Je le vois dans votre regard jeune homme, quelques confiseries pour l'estomac ? Ça ne peut pas faire de mal ! » Le vendeur lui donna une pince avec un sac plastique que Kei jura de remplir en entier. Il prit une quantité acceptable de divers bonbons et saliva presque à l'idée de les avoir en bouche. Il avait besoin de reprendre du poids, mais il savait que ce sac ne serait pas suffisant. Alors qu'il plongea sa pince dans les langues de chat, une autre vint à sa rencontre et il leva le regard sur son propriétaire.

     « Oh, Shisui ?!? »

     Le jeune Kobayashi était surpris de la présence de son camarade sur ce stand. Il tenta de se souvenir s'il avait vu dans son lit le matin même, mais il avait quitté la chambre bien trop rapidement pour s'en souvenir. Il lui adressa un large sourire.

     « Je ne pensais pas que tu étais un gourmand... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une rencontre inopinée  Dim 25 Oct 2015 - 0:54


___.Shisui s’était levé tôt ce matin. Il avait la veille reçu un message de sa mère lui demandant de venir tôt dans la matinée avant qu’elle ne parte travailler pour qu’il vienne récupérer sa nouvelle carte de crédit. L’ancienne avait effectivement atteint sa date d’expiration depuis deux semaines et le jeune homme bien que majeur n’avait pas pu aller récupérer la nouvelle étant maintenant en pensionnat. Ses allées et venues n’étaient pas aussi libres qu’avant et les horaires d’ouverture de la banque ne coïncidaient quasiment jamais avec son emploi du temps de lycéen. Horaires de cours moisis, maugréa-t-il. Ils lui avaient couté une bonne grasse matinée. Déjà que le week-end dernier il avait passé son samedi matin en retenue, là ce n’était pas mieux. Mais au fond, le Takahashi savait très bien que même s’il avait eu l’occasion d’aller lui-même à la banque il ne l’aurait pas fait. Il préférait laisser ses parents s’en charger. Il ne savait pas prendre ses responsabilités.

___.Il était donc passé à l’appartement familial, là où il avait toujours vécu, aux alentours des sept heures et demi. Sa mère comme à chaque fois qu’elle devait travailler ne lui avait accordé seulement dix minutes, son géniteur étant quant à lui toujours pas rentré à la maison. En ce moment il était toujours de nuit à l’hôpital. Lors de sa visite, Shisui et sa maternelle avaient tenu une rapide discussion. Sa génitrice lui demanda comment se passaient ses cours, s’ils s’étaient fait de nouveaux amis, ou encore s’il se plaisait dans sa nouvelle équipe de Baseball. Bien qu’elle ne voyait peu son fils elle aimait faire partie de sa vie. En apprendre plus sur son bébé qui avait grandi si vite. Après tout il était la chaire de sa chaire, et elle l’aimait autant que toutes les autres mères le faisaient envers leur enfant. C’était une femme aimante bien qu’occupée et regrettait souvent le fait que le temps avait passé si vite. Son petit garçon était maintenant un adulte. Pourtant cet élan d’affection maternel bienveillant n’empêcha pas Shisui de répondre brièvement sans trop s’épancher sur chacun des sujets que sa mère tenta d’aborder. Il n’aimait pas parler de sa vie personnelle avec ses parents. Il refusait qu’ils rentrent dans son jardin secret. Il avait toujours voulu garder ses parents dans leurs rôles de géniteurs et non de copains avec qui il pouvait se permettre de bavarder. Il avait toujours trouvé ce genre de relations… malsaines.

___.Une fois le peu de temps que sa mère avait pu lui accorder écoulé, il partit à la suite de cette dernière en direction de la ville. Et ce même si sa génitrice lui avait proposé de rester au moins la matinée à la maison. Histoire qu’il se repose, profite de la télé et du satellite ainsi que du confort du canapé ou de la grande baignoire de la salle de bain. Mais il avait refusé. Le garçon n’aimait décidément pas rester à l’intérieur. Il avait toujours besoin de bouger. De se dépenser. De s’occuper. Et ce même si cela faisait plus d’une semaine qu’il n’était pas resté dans l’appartement familial. Il s’en moquait. Il n’était pas attaché aux lieux. Et il savait qu’il aurait les prochaines vacances pour redécouvrir le plaisir d’être chez soi.

___.Une fois dans la rue il décida de rentrer à Kobe High School à pied. L’air frais du matin le ravivait. Même s’il ne faisait pas vraiment froid ce matin il s’était armé de sa grande veste kaki au style parka sous laquelle il avait enfilé une chemise en jean ouverte sur le col laissant apparaitre la naissance d’un t-shirt blanc. Comme il le disait souvent : plus de couches il y avait, mieux c’était. Shisui aimait la chaleur. Il lui arrivait même de se demander s’il n’avait pas été un reptile dans une autre vie. Rien que l’idée de se dorer la pilule sur une pierre chaude l’enchantait ; alors finalement cette supposition ne lui paraissait pas si absurde que ça.

___.Il visa un bonnet en laine orange sur le haut de son crâne, remonta sur son nez sa paire de lunettes noires à l’aide de son indexe, puis les mains dans les poches de son jean clair il se dirigea à travers Kobe. Ses pieds contenus dans ses nouvelles chaussures Adidas Superstar blanches aux bandes sur les côtés noires le firent divaguer à travers les carrefours et les ruelles. Il connaissait la ville par cœur. En même temps après dix-huit années c’était préférable. Il passa par les rues qu’il avait souvent fréquentées avec ses amis. Retrouva des cafés dans lesquels il avait emmenés ses anciennes petites amies. Toute cette nostalgie le rendit heureux et en même temps apaisé. Il en garda même un air hébété sur le visage. Un sourire niais se maquilla sur ses lèvres. Il était de bonne humeur, et se mit à siffloter.

___.Au détour d’un carrefour il aperçut sur l’une petite place le marché qui se tenait tous les samedi matins. Les fossettes de son sourire se creusèrent aussitôt. Il aimait ce genre d’évènement qu’il trouvait incroyablement vivant. Il appréciait se perdre à travers les stands, écouter les vendeurs beugler milles et unes phrases d’accroches qui en général faisaient plus fuir les gens que ce qu’ils approchaient, et voir les visages des personnes qui s’y baladaient. Toutes paisibles et heureuses. Il y avait une atmosphère là-bas électrisante qui enivrait le brun. Il s’approcha alors d’un pas rapide pensant aussi au fait qu’il n’avait pas mangé ce matin. C’était une bonne occasion pour trouver un bon petit déjeuné pas très cher qui changerait des confitures industrielles et du thé en sachet qu’on leur servait à l’internat.

___.Il parcourut alors vivement les différentes étals, s’arrêtant devant les poissons de la pêche du jour ou des petits stands de bibelots dont il s’amusa en découvrant quelques boites à musiques et boules à neige rigolotes. Mais très vite son ventre commença à buller de faim et de peur de gargouiller au milieu du peuple qui l’entourait il partit en quête de quelque chose pour se ravitailler. Il tomba alors sur le stand d’un confiseur. Il hésita un moment. Il savait que ce n’était pas bon pour son corps et qu’il pouvait plutôt se pencher vers un fruit qu’il aurait trouvé sur un stand quelques mètres plus loin. Mais la gourmandise le rattrapa et il s’avança. Le vendeur ne fit pas attention à lui, hélant quelqu’un au loin. Shisui s’en moqua et retourna aux bonbons après avoir pris près du comptoir un sachet.

___.Il piocha au hasard dans l’une des jarres contenant les bonbons une pince puis parcourut du regard le choix qui s’offrait à lui. Il repéra des réglisses, guimauves, petites bouteilles de coca et autres mais son choix s’arrêta finalement sur des langues de chats. Le jeune amateur de Baseball avait toujours aimé les bonbons acides – cette préférence touchant aussi les boissons et la nourriture en général. Il fondit alors sur ces derniers mais sa pince en rencontra une autre. Il entendit alors quelqu’un à ses côtés l’interpeller.

___.Relevant ses orbes chocolatées vers la personne qui venait de le reconnaitre il aperçut son jeune colocataire. Il laissa papillonner sous la surprise ses paupières. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas croisés. Et ce bien qu’ils partageaient la même chambre. Shisui resta un instant interdit. De toutes les personnes que ce monde pouvait porter il était sûr que ça n’aurait pas été Kei qu’il aurait pensé pouvoir croisé ici de bon matin. Mais cette coïncidence hasardeuse finit par le ravir. Il se redressa alors de toute sa taille. Son sourire béat s’étira sur les commissures, s’embellissant par la joie puis comme il l’avait déjà fait à leur rencontre il froissa les cheveux ébène de son cadet affectueusement après que ce dernier l’ait taquiné sur sa gourmandise. Comme pour se venger. Personne n’aimait se faire caresser la tête comme un enfant, surtout pas à seize ans.

___.
«  Bah dis donc P’tite Tête, je peux te dire la même chose. T’essaies du prendre un peu de poids ? »

___.Il ramena sa main sa tête pour remettre en place son bonnet qui remontait sur le haut de son crâne tout en s’exclamant gaiment :

___.«
Ça fait longtemps ! Un peu plus et j’allais appeler les autorités pour lancer un avis de recherche hein. »

___.Puis il reposa alors son sachet et sa pincette. Aussitôt ceci fait il pointa du doigt la petite poche que Kei tenait entre ses doigts. Une flamme malicieuse flamba aussitôt au fond des prunelles aux reflets mordorés du Takashi. Il commençait à s’amuser de la situation et comptait bien profiter de cette surprenante rencontre.

___.«
Pour la peine tiens, on partagera ton sachet[b], annonça-t-il sur un ton rieur. »



NDA: Désolée, c'est un post très très très long.... J'ai été surprise moi même.



• code inspiré de Luny •  Montage & code © Nina •




Dernière édition par Shisui Takahashi le Jeu 29 Oct 2015 - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Une rencontre inopinée  Jeu 29 Oct 2015 - 16:17






     Le jeune Kobayashi eut à aucun instant cette envie de se reculer, de s'écarter de cet homme dont l'unique souvenir était sûrement celui de l'odeur. Il tenta d'ailleurs de la chasser afin qu'elle ne vienne pas enlever son envie soudaine de sucreries. Sa sachet était par ailleurs bien rempli comme s'il se préparait pour une fin de monde. Il laissa son aîné mettre la pagaille dans sa chevelure, grimaçant aux quelques cheveux que le jeune homme avait tirés. Lorsque Shisui proposa de partager sa collecte, Kei prit la sache contre lui. Il était bien gros, et même s'il voulait prendre du poids, manger des bonbons ainsi n'était pas la meilleure des solutions.

     Son regard se posa au sachet qu'il avait entre les mains puis sur le visage de son camarade qui attendait simplement son approbiation. Après tout, qu'est-ce qu'il avait à perdre ? Il avait assez pour se le payer intégralement et le patager, c'était gratuit.

     Pourtant, le jeune Kobayashi se demanda comment il avait pu oublier la présence du 5° année. Ils partageaient une chambre, mais ne croisaient jamais à croire que Kei pouvait devenir invisible. A cette pensée, Kei ne put s'empêcher de sourire. S'il devenait un héros, il aurait la médaille de la maladresse. Un homme invisible qui serait capable de tomber de sa propre hauteur sans aucune raison possible.

     « Est-ce vraiment raisonnable ? Enfin...tu n'as aucun kg à prendre ? »

     Kei avait regardé son ami de haut en bas. A côté de lui, le jeune Kobayashi était une brindille. On pouvait lui souffler dessus et il tombait à la renverse si bien que Kei se demandât si Shisui était capable de pouvoir le porter avec un seul bras. Il avait vu cela à la télévision une fois, dans un programme de sport pénible, longué et inintéressant, mais son père avait insisté pour laisser la chaîne tourner. Il avait vu ce couple dont l'homme portait sa femme avec la seule force d'un bras. Kei avait trouvé cela fascinant et se demandait s'il y avait un trucage derrière ce numéro. Kei rêvassait, encore. Il se reprit quand le vendeur lui demanda si c'était tout. Il le regarda, légèrement troublé et lui tendit le sac après quelques secondes pour la peser.

     « On ne se croise jamais à la chambre, mais pour se qui est de se croiser ailleurs...que viens-tu faire ici ? »

     C'est vrai ça...qu'est-ce qu'il fait ici ? Il s'est perdu ? pensa le jeune homme étouffant un rire quand le vendeur lui redonna le sachet qui ressemblait plus à un gros sac de cochonneries en tout genre. Il le saisit et aussitôt le porta contre le buste de son aîné.

     « On partage, mais tu portes, c'est trop lourd. »

     Kei commença à partir dans la foule qui commençait à grandir. Le marché était vraiment un endroit à part, une ville dans une ville. Les gens s'y croisaient, se racontaient leurs dernières aventures, le temps passait à une allure folle. Avant d'être englouti par ses congénères, Kei se retourna vers son camarade et lui adresse un grand sourire.

     « Aujourd'hui, tu sens bon. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une rencontre inopinée  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre inopinée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: