Partagez | 
 

 [3EME ANNEE] Cours de littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mar 27 Oct 2015 - 21:57

Cours de littérature
3ème année & Sadatoshi
Il disait : "Vous avez sans doute mieux à faire que de lire, je le sais, mes lettres ordinaires. Vous avez, il est vrai, mieux à faire de vos nuits que de lire sans arrêt mon visage qui s'écrit." ▬ Art Mengo

C'était jeudi, son premier cours avec les 3ème année. Bien qu'il avait commencé en ce début de semaine, il ressentait toujours une certaine angoisse, une mince excitation à connaître ces nouveaux élèves et à devoir se faire à son rôle de professeur, pour toute une année. Certes, il avait été remplaçant, s'était exercé autrement, il avait construit son programme de l'heure, et il était 13h25 lorsqu'il entra dans la salle. Pourtant, il ne sait comment, le professeur avait peur d'ennuyer ses élèves et de ne pas se faire entendre.

Sadatoshi déposa une pile de formulaires photocopiés sur son bureau, quelques élèves étaient présents. Quant à lui, il écrivit son identité sur le tableau, en kanji et romaji, mais aussi son e-mail, puis se retourna. Ses lentilles roses fixaient les quelques élèves entrant, tandis que ses mains s'évertuaient à attacher ses cheveux le gênant en une queue de cheval lâche. Il portait un simple jean beige allant avec sa chemise blanche et décontractée.

Le professeur, l'intercours fini, attendit que le silence se fit, pour chercher sa voix. Par chance, elle était assez forte, et ne se coinçait pas dans sa gorge comme le prédisait son cauchemar de la veille. Il étira un mince sourire, gardant sa douceur habituelle.

« Bonjour à vous. Je suis votre nouveau professeur de littérature, Haato Sadatoshi. Je viens seulement d'arriver dans l'établissement. Je suis ravi de vous rencontrer... Et j'espère que vous ne dormirez pas lors de mon cours, après tout, vous êtes en phase de digestion. »

Il ne put s'empêcher de terminer sur cette légère note taquine, avant de reprendre, jouant machinalement avec l'un des formulaires qu'il tenait entre ses mains. Son regard se posa sur plusieurs points de la classe, interrogateur.

« Si vous avez la moindre demande ou difficulté, je suis à votre écoute, n'hésitez pas. J'ai écrit sur le tableau mon e-mail, si vous rencontrez des difficultés lors de devoirs ou avez besoin d'éclaircissement... Avant de commencer, j'aimerai savoir si vous aviez des questions ? Ou bien ce que vous avez vu le mois précédent avec mon prédécesseur, s'il y en a eu un. »



© Gasmask


Liste d'élèves:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mar 27 Oct 2015 - 23:07

Kelly se leva avec entrain ce matin-là. Elle aimait bien les jeudi. Sans pour autant savoir pourquoi. Elle était encore plus de bonne humeur que d'habitude, et un doux sourire éclairait son visage pâle. Elle se doucha rapidement et natta ses cheveux lâchement, ce qui leur donner de la brillance et du volume. Kelly s'habilla rapidement d'une jupe blanche, qui portée des nuances de rouges, qui ressemblait à un voile. Elle enfila un haut rose pâle, puis elle se chaussa de ses baskets préférées, les blanches. Elle s'assura de la présence de sa flûte traversière sous son oreiller, de sa guitare dans l'armoire, et saisissant son sac, elle ouvrit la porte et sortit de la chambre pour commencer sa journée.

Les cours défilèrent peu à peu. Parfois longs, parfois ennuyants, parfois trop courts. Tous étaient différents, et pas que par la matière. La pause du midi passa rapidement et l'après-midi commença par un cours de littérature. Kelly aimait et n'aimait pas cette matière. Tout dépendait du programme donné.

Elle entra dans la classe et choisi une place au fond. Elle laissa son sac glisser au sol et elle s'assit.

- Bonjour à vous. Je suis votre nouveau professeur de littérature, Haato Sadatoshi. Je viens seulement d'arriver dans l'établissement. Je suis ravi de vous rencontrer... Et j'espère que vous ne dormirez pas lors de mon cours, après tout, vous êtes en phase de digestion.

Kelly laissa apparaître un sourire au coin de ses lèvres. Elle copia rapidement l'email du prof' sur un coin d'une feuille et se concentra sur celui-ci.

- Si vous avez la moindre demande ou difficulté, je suis à votre écoute, n'hésitez pas. J'ai écrit sur le tableau mon e-mail, si vous rencontrez des difficultés lors de devoirs ou avez besoin d'éclaircissement... Avant de commencer, j'aimerai savoir si vous aviez des questions ? Ou bien ce que vous avez vu le mois précédent avec mon prédécesseur, s'il y en a eu un.

Kelly leva la main sans hésitation et elle demanda clairement.

- Monsieur, je voudrais savoir si on pouvais en savoir plus sur le programme de cette année ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 15
■ Messages : 462
■ Inscrit le : 23/07/2015

■ Mes points : 15

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Shun Aster
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mer 28 Oct 2015 - 0:36

Je ne suis pas quelqu'un du matin, il n'a pas fallu longtemps pour que les profs le sache. J'étais souvent en retard le matin, et aussi le midi quand je mange dans le campus, je ne sais pas pourquoi et je ne veut pas savoir.

Ce matin, j'ai eu un peu de mal a me préparer, j'avais, comment dire... La tête a l'envers ! Je m'étais empressée de la remettre a l'endroit et de commencer a me préparer.

Mes cheveux sont toujours plaqués en arrière le matin , un coup de brosse en avant , un coup de brosse en arrière a partir de la fin de ma méche et c'est bon. Je pris alors une chemise bleue dont je retroussais les manches, un Jean slim noir et une paire de baskets noires et rouges.

La journée se déroula sans problémes et le cours de littérature arriva, je pris ma pause toilettes et arriva d'un air insouciant dans la classe. A l'arrivée du prof en classe , je changeais de place discrètement pour me rendre au fond pres de la fenetre. Ma place habituelle.

- Bonjour à vous. Je suis votre nouveau professeur de littérature, Haato Sadatoshi. Je viens seulement d'arriver dans l'établissement. Je suis ravi de vous rencontrer... Et j'espère que vous ne dormirez pas lors de mon cours, après tout, vous êtes en phase de digestion.

Waw ta chute était drôle , bon allez balance la suite Cyrano.

- Si vous avez la moindre demande ou difficulté, je suis à votre écoute, n'hésitez pas. J'ai écrit sur le tableau mon e-mail, si vous rencontrez des difficultés lors de devoirs ou avez besoin d'éclaircissement... Avant de commencer, j'aimerai savoir si vous aviez des questions ? Ou bien ce que vous avez vu le mois précédent avec mon prédécesseur, s'il y en a eu un.

Je l'aime pas trop, sa première approche ne m'a pas plue car sa chute était pourrie. Mon premier regard sur les gens porte a leur première blague ou touche d'humour.

Je souhaitais alors lever la main pour lui montrer ma vision des choses, mais visiblement , la fille " jupe basket " m'a devancé.

- Monsieur, je voudrais savoir si on pouvais en savoir plus sur le programme de cette année ?

Je suivis alors sa question pour faire un combo de question.

- Lire des mangas et des lights novel ça compte comme de la littérature ? dis-je avec un air moqueur.

---------------------------------

• Japonais #ff6600 •• Anglais #00ccff • SHUN EST BLOND AUX YEUS BLEUS !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mer 28 Oct 2015 - 7:53

Je suis d'une humeur exécrable, aujourd'hui, et si vous vous en demandez la cause et bien... Je sors de mathématique tout simplement. Nous avons continuer les fameuses équations à doubles inconnues avec je ne sais quelle méthode de résolution timbrée qu'un savant fou à mis au point... Ce que je sais, par contre, c'est que ma tête bourdonne et qu'un mal de crâne commence à percer.

En soupirant, je jette un oeil à mon emploi du temps. Ah oui, Litterature maintenant ! Avec un nouveau professeur, si c'est pas beau ! Retrouvant un peu de motivation (après tout c'est censé être ma matière préférée hein !) je me dépêche de me rendre jusqu'à ma classe. Aujourd'hui je me suis vêtu simplement. Une chemise blanche, un poil froissée et déboutonnée en haut, et un jean simple, sans forme particulière. Par dessous j'ai mis ma paire préférée de basket. Au moins je suis préparé à tout éventualité, même si je dois fuir un prof mutant !

Quand j'entre en classe, il n'y a que deux personnes déjà arrivée. Shun et Kelly, que j'ai rencontré récemment. Ils sont déjà installés au fond. J'hésite. Etre au fond avec des amis ou me mettre comme toujours devant pendant les cours de littérature ? J'inspire, jette un oeil au prof qui à l'air tout nouveau à ce post, d'aspect un peu fragile, et finit par rejoindre mes connaissances. Je lui fais un sourire et glisse un "Salut vous deux !" puis je m'installe le rang devant eux, et attend.

Quand le cours commence, Sadatoshi-sensei se présente et pendant ce petit interlude, je prends une feuille et note ses coordonées. Clairement, ca peut me servir pour plus tard, et je sens que même dans des projets personnels il répondra présent. Et d'ailleurs, la suite de son discours me confirme mes dires. Un sourire calme étire mes lèvres alors que je relève la tête vers lui

Kelly lui pose une question, qui m'intéresse en plus, et c'est au tour de Shun de le taquiner. Je secoue la tête en riant un peu. Shun, toujours égal à lui-même. C'est bien pour ça que nous nous amusons bien en maths, malgré mon dégout pour la matière. Quoi qu'il en soit, je lève la main et ajoute :

" J'aimerais savoir, pour ma part, si vous aviez un système de devoirs et de notations particuliers ? Nous aurons des contrôles simplement de connaissances ou des devoirs maisons de rédaction également ? "

Oui, bon, je n'aime pas le par-coeur... Je préfère mille fois avoir à créer un texte sur un thème et que l'on note ma production. Les contrôles de connaissances... je trouve ca bête et sans fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mer 28 Oct 2015 - 11:24

Pourquoi fallait-il que le cours de maths se termine ? J'aime bien les maths moi... En plus, on voit en ce moment là résolution d'équations, et le chapitre est donc calculatoire à souhait. Alors, pourquoi fallait-il que le cours se termine pour laisser sa place à celui, ô combien ennuyeux, de littérature ?

Après avoir profité de mes dix minutes de pause pour prendre l'air, je reviens dans la salle, et vais m'installer sans hésitation au fond. Je choisis l'avant dernier rang, afin de ne pas trop faire tire-au-flanc, et je m'assois donc à côté de Hiroki, bien que je n'ai jamais échangé plus de deux mots avec lui.

« Bonjour à vous. Je suis votre nouveau professeur de littérature, Haato Sadatoshi. Je viens seulement d'arriver dans l'établissement. Je suis ravi de vous rencontrer... Et j'espère que vous ne dormirez pas lors de mon cours, après tout, vous êtes en phase de digestion. » 

La petite touche d'humeur de la fin me fait esquisser un sourire. Bien que sa matière ne m'intéresse pas, ce nouveau professeur a l'air plutôt sympathique. Je note ses coordonnées sur la première page de mon agenda, ça peut toujours être utile. Après la fin de son discours, quelques question fusent dans la salle, et je ne peux retenir un sourire moqueur après celle de Shun. Je me retourne alors vers ce dernier, et le taquine en chuchotant.

Je ne veux pas t'inquiéter, mais c'est mauvais signe si tu n'arrives pas à lire autre chose que des livres pleins d'image. Même ma petite cousine de huit ans arrive déjà à lire des romans.

Je me retourne alors en direction du professeur, et espère que Shun ne va pas trop bien prendre ce que je viens de lui dire, ce ne serait pas drôle. Après que Hiroki ait posé sa question sur le système de notations, je lève à mon tour la main, et demande brièvement:

Est-ce que nous aurons des oeuvres intégrales à lire tout au long de l'année, ou étudierons-nous seulement des extraits ?

Je croise les doigts pour que la réponse à la première partie de ma question soit oui, je pense qu'il est plus facile de comprendre une oeuvre quand on a lu son intégralité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Jeu 29 Oct 2015 - 13:47

Cours de littérature
3ème année & Sadatoshi
Il disait : "Vous avez sans doute mieux à faire que de lire, je le sais, mes lettres ordinaires. Vous avez, il est vrai, mieux à faire de vos nuits que de lire sans arrêt mon visage qui s'écrit." ▬ Art Mengo

Sada posa son regard sur la première élève à la question plus que pertinente. Il se surprit une fois encore de l’hétérogénéité des classes de l’établissement. Certes, il était international, mais cela semblait toujours étrange aux yeux du professeur. Ce dernier étira d’ailleurs un sourire à cette demande et répondit tout en levant l’un des polycopiés d’une main pour imager sa réponse :

« J’en parlerai justement après, mademoiselle… »

Il se rendit compte qu’il ne connaissait aucun des noms des élèves présents, et avait oublié de les faire se présenter… Erreur qu’il devrait rectifier, d’une façon ou d’une autre ! Le stress ne lui rendait pas la tâche facile. Son regard délaissa la jeune blonde pour un tout autre type de blond, dont le ton et les manières lui firent plus étirer un sourire amusé qu’une moue de réprobation :

« Tenez-le pour dit, mais certains mangas sont perçus par les experts comme de la littérature. Il s’agit d’un débat plutôt houleux dans le milieu. Bien que j’apprécie autant que vous les mangas et light novels, nous n’en étudierons pas, car il serait trop complexe d’aborder le sujet, et vous auriez du mal à étoffer vos devoirs là-dessus. »

Chose dite, il écouta la question d’un confrère nippon, laissant certains rire de la taquinerie du jeune blond. Sadatoshi ne voulait pas jouer les professeur durs qui n’admettaient aucun bavardage, tant qu’il s’agissait de chuchotis et qu’on suivait son cours, sans dérangement aucun, il ne voyait pas la nécessité… De plus, il était difficile de jouer les durs quand on n’en avait guère la carrure. Mais il avait d’autres atouts dans sa manche !

« Vous aurez en effet, des devoirs maison de rédaction et des interrogations, tout comme des sujets d‘invention. Je vous donnerai des livres à lire, en effet. » A sa seconde phrase il gratifia la seconde demoiselle d’un regard, puis continua : « En classe, vous aurez une série de questions portant sur l’œuvre ou les extraits étudiés, mais aussi sur votre point de vue de ces derniers. Je note sur la syntaxe, l’orthographe et les idées proposées. Mon système de notation n’est pas… Carré. Certes, certaines idées se doivent d'être perçues par chacun de vous car elles sont trop importantes pour que l'on puisse passer à côté. Cependant, je fais en fonction du devoir, de la réflexion de l’élève, de sa vision des choses, car nous n’avons pas tous la même approche d’une œuvre, il est alors compliqué de faire un système de notation sur une seule vision de la littérature, ce serait… » Il chercha une comparaison simple pour imager et continua : « Comme chercher à vous faire rentrer dans un moule préconçu, plomber votre crâne juste dans l’intérêt d’avoir la meilleure note possible. Comprenez-vous ? »

Le professeur porta un regard sur la classe, puis divisa le paquet de polycopiés en plusieurs parties et les posa sur les premières tables d’élèves, afin qu’ils se passassent le dit objet. Il continua finalement sur le programme de l’année, se sentant plus assuré :

« Pour reprendre sur le programme de cette année, étant dans un établissement international, je me suis dit qu’il fallait autant aborder la littérature japonaise, que la littérature mondiale. Vous trouverez dans ces polycopiés des extraits de toutes sortes d’œuvres qui ont marqué l’Histoire de la littérature. Dans la première partie de ce polycopié, il s’agira des bases, que nous aborderons en premier dans le programme et qui nous prendra quatre mois de l'année, si on fait cela rapidement. Dans la seconde partie de ce polycopié, il y aura d’autres extraits sur lesquels vous devrez travailler, chez vous, lorsque je vous le demanderai, en faisant un commentaire sur le texte, ou bien un sujet d’invention, une sorte de suite de cet extrait, selon votre propre imagination. Sur la dernière page, il figure cinq références de livres que vous devrez lire obligatoirement, et sur lesquels porteront des interrogations. Ne vous en faites pas, je vous préviendrais à l’avance, lorsque ce sera le cas… Le premier livre, il faudra le lire pour le 24 juin, il s’agit du Dit du Genji… Il vous faudra évidemment vous procurer la version courte. »

Il n’était pas sadique, et l’œuvre comptait tant de tomes, qu’il ne se voyait pas leurs demander de tous les lire. Le professeur avait vu une version courte dans une librairie de Kobe, et vérifié qu’elle existait en plusieurs exemplaires, qu’elle soit tout autant à la porter de jeunes lycéens. Sada reprit son souffle, attendant que chacun ait son polycopié pour continuer :

« Avez-vous des questions, avant que je ne continue mon explication ? Et donnez-moi, je vous prie, votre nom lorsque vous prendrez la parole. Ce sera plus facile pour moi. »

Sadatoshi étira un sourire accueillant.




© Gasmask


Liste d'élèves:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Jeu 29 Oct 2015 - 17:48






     Quand Kei ouvrit les yeux, il vit d'abord l'écriture en flou puis de plus en plus net le temps que ses yeux s'adaptent. Il s'était encore endormi sur de ses romans qu'il avait lu une bonne partie de la nuit. Il s'étira, faisant craquer sa nuque et ses épaules réveillant alors la douleur dorsale suite à sa position plus qu'inconfortable. Pourtant, il avait bien dormi. Son ventre se tordait de douleurs puisqu'il avait encore loupé un repas et il n'avait alors dans l'estomac qu'un reste de bonbons acheté plus tôt dans la semaine. Il avait pris vraiment de mauvaise habitudes alimentaires.
     Il se leva, ne faisant pas attention à l'heure qu'indiquait son réveil. L'odeur de Shisui, son colocataire, emplissait la pièce. Sucré, légèrement mélangé à de la transpiration. Il aurait été une fille, peut-être qu'il aurait été attiré par cette odeur mâle, mais il n'en était rien. Pourtant, le jeune homme avait lavé convenablement ses habits de sport, mais Kei avait l'odorat raffiné et cela était sûrement du aux années de cuisine dans la maison familiale de Tokyo.
     Il se fit craquer alors les doigts, les uns après les autres puis à nouveau la nuque qu'il massa doucement. Il était temps pour lui de prendre un bain afind 'éviter de sentir tout aussi fort que son camarade. Muni d'une serviette et de son shampooing qu'il sortit des cartons qu'il n'avvait toujours pas déballé, il repassa devant son réveil. 13h30. Oh, il avait encore toute l'après-midi pour lire. Il jeta alors un rapide coup d'oeil à son agenda.

Cours de littérature : 13h25.

     Son cerveau mit une demi-seconde avant de réagir. Assez de temps pour que la serviette et le shampooing qu'il tenait alors finissent par terre. Le produit, d'ailleurs, s'ouvrit et commença à s'étaler sur le sol. Kei se précipita vers l'un des cartons d'habits afin d'enfiler une tenue adequate. Comment avait-il fait pour oublier son cours de littéraire ? Bordel, mais je suis con ! pensa-t-il alors qu'il tentait d'enfiler un pantalon bordeaux qui s'accordait parfaitement à sa silhouette élancée. Il ramassa maladroitement son produit au sol avant de le poser sur sa table basse, prit son sac et quitta la chambre en courant.
     Il savait qu'il devait sentir l'encre et sûrement l'odeur corporelle de Shisui. Comment un homme pouvait autant inondé une pièce ?
     Il ne fit pas attention aux regards qu'il se posait sur lui tandis qu'il traversait le parking qui le séparait du bâtiment des cours et quand il monta l'escalier, il sentit son coeur palpitait dans sa poitrine. 13h35. Il était finalement un grand athlète.

     Une fois devant la porte, il se mit à tanguer sur ses deux jambes, ce qu'il faisait quand il ne savait pas tellement quoi faire. Devait-il frapper et rentrer ou frapper et attendre qu'on lui autorise l'accès ? Poussé par le stress, il frappa et entra, poussant la porte dans un grand vlan bruyant le faisant même sursauter.
     Son regard se posa alors d'abord sur l'enseignant puis il balaya la pièce de son regard ombré. Il était rassuré : il n'était pas le seul en retard.

     « Excusez-moi, dit-il d'une voix essouflée. Ma grasse matinée s'est éternisée. »

     Il s'inclina devant le professeur avant de prendre place non loin de la fenêtre prêt à écouter son enseignant. Lorsqu'il ouvrit son sac, ce dernier était rempli de romans en tout genre, d'un bloc note légèrement déchiré et d'un crayon à papier dont la mine était cassée. Il fouilla au fond, aucun taille crayon. Et merde... La journée commençait bien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Ven 6 Nov 2015 - 17:39



« Cours de littérature. »

Nouveau professeur ?


Aujourd'hui, on avait cours de littérature. Et je dois dire que je n'aime vraiment pas ça, c'est tellement ennuyeux ! Je lâche un petit soupir. Encore une fois, je suis seule au fond de la classe et je regarde simplement les élèves parler entre eux. Pas que je n'ai pas d'amis, mais disons que depuis quelques jours, je n'ai pas spécialement envie de parler à qui que ce soit. J'essaye donc de rester discrète le plus possible, en m'habillant avec un simple tee-shirt noir et un jean bleu foncé. Et il semblerait que ça marche vu que personne ne vient me voir.

Soudain, une figure étrange passe la porte, qui n'a pas l'allure d'un élève. Un nouveau professeur ? Dites moi que c'est pas vrai.. Je soupire de nouveau. Encore un cours qui va être rempli de blabla sans importance... Je lève la tête vers le professeur, qui n'a pas vraiment une tête méchante, et je commence à regarder la tête des autres élèves qui ne réagissent pas spécialement.. quoi que.

L'homme se présente comme étant "Haato Sadatoshi", et enchaine après une question sur ce que je peux définitivement appeler un long résumé de notre programme. Et rien qu'à l'entendre, j'ai encore envie de soupirer, mais je n'ai pas envie de passer pour la schtroumphfette désagréable donc je reste simplement là à rien dire, et pour passer le temps, je regarde simplement dehors. J'entends alors quelqu'un qui rentre et la voix d'une personne qui se dit être en retard, en déclarant qu'il avait clairement trop dormi. Je tourne légèrement les yeux pour regarder qui c'est, puis je repose mon regard sur le professeur.

.. Ce que les cours de littératures peuvent être ennuyeux.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Jeu 12 Nov 2015 - 18:15


Ryuusei

Les heures perdues dans un demi-sommeil pesaient sur son métabolisme. Il passait plus de temps à courir qu'à se reposer, pour éviter de penser à une petite qui, néanmoins, peignait ses heures de ses couleurs. Il fut ravi de voir la fin de semaine arriver, et attendait avec impatience le week-end qui précédait sa re-intégration au club. Reprendre des horaires carrés dans le cadre des activités sportives du lycée, lui permettrait, l'espérait-il de se calmer, et qu'il puisse enfin retrouver son calme légendaire. Ayant achevé sa matinée par un rapide repas sorti du sac, il regardait encore et toujours par la fenêtre, plongé dans un profond ennui. Les messages n'étaient pas abondants, mais parfois, quand il avait rien à faire, il se surprenait à les relire. Se trouvant niais à souhait, dès que la révélation se fit, il avait commencé à s'en abstenir. Cruellement même. Il espérait la revoir dès que les cours ne représenteraient plus un obstacle, et que leur complicité continue de fleurir comme jusqu'à présent. Malgré la peur et l'impatience qui faisaient de lui, un gars plutôt instable.

Il remarqua à peine l'homme qui entra, et s'enquit encore moins de son nom, prénom inscrits maintenant au tableau. La craie blanche y avait aussi mentionné son e-mail, et il n'était pas dur de comprendre le rôle qu'il avait à jouer dans cette classe. Les salutations se firent bientôt, et l'énergie évidente de l'enseignant s'avérait tout sauf contagieuse malheureusement. Ryuu n'était pas quelqu'un qu'on pouvait dire studieux, matinal, et encore moins de ceux à l'esprit malléable que la littérature pouvait capter. Lui c'était quelqu'un de pratique, qui aimait le factuel et qui ne jurait souvent que par ce dernier. Les mathématiques étaient son fort, et les matières plus appliquées et tournées vers la réflexion.. pas vraiment. Il l'avait d'ailleurs déjà bien fait comprendre à Riko, et la jeune femme n'avait pas été si surprise par l'information. * Riko * Il n'en avait jamais marre de répéter son nom. Anesthésié par l'heure précédente donc, il laissa les autres étourdir l'arrivant d'une salve de questions, certaines plus idiotes que d'autres. L'homme y répondit toutefois avec sérieux. Ceux qui suivirent semblaient quand même beaucoup plus impliqués.

Bien qu'au début il écoutait d'une voix distraite et depuis le fond de la salle les jambes croisées, Ryuusei se surprit à suivre assez attentivement ses explications quant à ses critères de notation. Il était étrange de trouver encore des professeurs si assidus, et se permettant de telles pertes de temps que d'évaluer copie par copie, les noter à leur contenu. Ce n'était pas pour rien, à son avis, que beaucoup de tests étaient basés sur des choix uniques, et qu'ils ne pouvaient que s'y plier. Le temps était quelque chose de précieux, et les professeurs l'accordaient très peu à une équitable attribution des notes. Il était intéressant, et sa vision des choses correspondait bien à celle du géant. * Il est un peu naïf dans sa façon d'être * Pas que ça lui ait déplu.

La conversation devint cependant vite ennuyante, bien que l'adolescent fut assez assidu pour noter les tâches qui leur étaient remises. Baillant intensément, il fut sorti de sa torpeur par le bruit de la porte coulissante à l'entrée. Un étudiant se faufila à l'intérieur comme si rien, mais le karateka ne détourna même pas le regard pour l'observer. Le garçon vint s'installer non loin pourtant. Ils auraient pu se connaître, se côtoyer, mais tel n'était malheureusement pas le cas. D'humeur plutôt massacrante, il attendait de voir comment ce nouvel enseignant réagirait à sa présence, et en dépit de l'aura rassurant qui de lui émanait, il s'attendait à être déçu. Il s'attendait à trouver cette même âme de lâche, comme tous les autres qui l'avaient fuit et jugé. * Il fera pas exception à la règle * Il en était carrément persuadé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Jeu 12 Nov 2015 - 23:26

Cours de littérature
3ème année & Sadatoshi
Il disait : "Vous avez sans doute mieux à faire que de lire, je le sais, mes lettres ordinaires. Vous avez, il est vrai, mieux à faire de vos nuits que de lire sans arrêt mon visage qui s'écrit." ▬ Art Mengo

Sadatoshi se doutait bien que sa matière n’apportait pas cris et passions, chacun avait ses goûts et ses affinités. Bien qu’il aurait apprécié intéresser le plus d’élèves possible avec son programme. Quel jeune professeur n’aimerait pas l’idée ? Dans tous les cas, il attendit les possibles questions, dénotant d’ailleurs des cheveux bleus dans un coin et un géant dans l’autre… Sa classe était vraiment surprenante et hétérogène.

Le nouvel arrivant fit sursauter Sadatoshi par son arrivée. Cœur fragile ? Pas vraiment non, simplement qu’il ne s’attendait pas à une telle… Entrée fracassante. Il observa le jeune homme, les retards étaient-ils son lot quotidien ? Le blond fixa son élève essoufflé en silence. Ah, devait-il faire preuve de poigne ? Le gronder ? Sada pencha la tête de côté, réfléchissant plutôt vite afin de ne pas rester trop longtemps sans voix. Il pensa qu’arriver en retard devant un public était une punition suffisante, et vu comme il avait couru… Sada étira donc un sourire calme.

« Vous avez au moins le mérite d’être franc quant à la raison de votre retard… Néanmoins, que ça ne se réitère pas, où je serais contraint de vous coller. »

Chose dite, il répéta son sourire poli, tout en déposant un de ses derniers polycopiés restant sur la table du retardataire. Voyant son problème de crayon, Sadatoshi leva son visage et ajouta à l’attention de la classe :

« Quelqu’un aurait-il un stylo ou un crayon à prêter à votre camarade ? » Ses yeux rosés se reposèrent sur le garçon, il ajouta : « Et demandez à un de vos voisins de vous faire un résumé du programme, histoire que vous ne soyez pas perdu. »

Il ne fallait pas lui en vouloir, il pensait bien faire. Ne voyant pour autant aucune question posée sur son programme, il revint à son bureau et continua sur une partie qu’il trouvait plus amusante qu’un simple résumé de l’année.

« Ce que j’ai ensuite à vous proposer est de choisir vous-mêmes un livre, que vous avez particulièrement aimé, qui vous a marqué, de le présenter, et de me donner les références. Cela fait, je les lirais, et le travail sur les polycopiés terminé, on étudiera quelques uns des livres présentés, que j’aurais choisi pour leur possible portée littéraire. Je pense cela plus attrayant pour vous… Mais évitez le papier toilette de la littérature, je parle de Twilight bien sûr, ou de livres pas forcément très... Profonds. »

Il espéra que l’idée plut et fut appréciée par un certain nombre d’élèves. Sada prit un peu plus ses marques et ajouta :

« Je vous laisse vingt minutes pour choisir le livre, écrire ce que vous voulez en dire, j’interrogerai quelques élèves, il ne s’agira pas d’un travail noté bien sûr. Et si vous vous sentez de présenter votre livre, libre à vous de vous porter volontaire. Parlez du pourquoi il vous a marqué, ce que vous avez ressenti en le lisant, résumez-le, etc. »

Chose dite, il se rassis face à son bureau et frotta distraitement une de ses iris, la fatigue du voyage lui pesait encore sur les épaules. Néanmoins, il porta un œil à sa nouvelle classe, croisant les doigts pour éveiller une certaine fibre littéraire chez certains.




© Gasmask


Liste d'élèves:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Sam 21 Nov 2015 - 23:57

- Ce que j’ai ensuite à vous proposer est de choisir vous-mêmes un livre, que vous avez particulièrement aimé, qui vous a marqué, de le présenter, et de me donner les références. Cela fait, je les lirais, et le travail sur les polycopiés terminé, on étudiera quelques uns des livres présentés, que j’aurais choisi pour leur possible portée littéraire. Je pense cela plus attrayant pour vous… Mais évitez le papier toilette de la littérature, je parle de Twilight bien sûr, ou de livres pas forcément très... Profonds.
Je vous laisse vingt minutes pour choisir le livre, écrire ce que vous voulez en dire, j’interrogerai quelques élèves, il ne s’agira pas d’un travail noté bien sûr. Et si vous vous sentez de présenter votre livre, libre à vous de vous porter volontaire. Parlez du pourquoi il vous a marqué, ce que vous avez ressenti en le lisant, résumez-le, etc.


Kelly resta suspendu sur sa feuille. Oulà. Non pas qu'elle n'avait pas envie de faire ce travail mais... Quel livre allait-elle choisir ? Elle lisait beaucoup, elle aimait bien, comme la musique. Elle réfléchissait. Quels livres seraient intéressants...? Quel est le livre qui l'avait le plus marqué ?

Après plusieurs minutes de réflexion, son choix se porta sur un livre qu'elle avait lu il n'y a pas si longtemps que ça. "Hantise" de Michele Jaffe. Ce livre n'était pas forcément très connu. Elle ne savait pas vraiment si il pouvait intéresser son professeur, mais c'était le livre qui la marquait le plus.

D'une écriture rapide mais lisible et jolie, elle écrivit se qui lui paraissait le plus important.

"Hantise est un livre intéressant, enfin, je trouve. Pour faire simple et assez court, c'est l'histoire d'une jeune fille du nom de Jane qui part à une soirée. Elle se souvient de son arrivée là-bas, et après, le vide total. Elle se retrouve à l'hôpital. Cette fan de photographie n'a qu'une photo pour essayer de savoir se qui lui est arrivé. Une photo prise par les policiers lorsqu'ils l'ont retrouvé inconsciente dans un buisson de rose, ses cheveux noirs tombant devant ses yeux ouverts et qui pourtant ne lui montrait rien de la vie autour, ses mains, jambes, bras griffaient par les épines pointues, du sang coulant de son front après un choc.
Elle ne sait plus du tout à qui faire confiance, qui écouter, qui croire, elle est totalement perdue.
Au fil de l'histoire, elle retrouve peu à peu sa mémoire, et je trouve le livre plein de suspens et pleins de mystères.
Ce livre m'a énormément plu pour ce côté enquête et mystérieux qui fait réfléchir le lecteur.


Elle posa son crayon et releva les yeux de sa feuille. Elle n'avait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Mer 2 Déc 2015 - 9:14


   


    « Je vous laisse vingt minutes pour choisir le livre, écrire ce que vous voulez en dire, j’interrogerai quelques élèves, il ne s’agira pas d’un travail noté bien sûr. Et si vous vous sentez de présenter votre livre, libre à vous de vous porter volontaire. Parlez du pourquoi il vous a marqué, ce que vous avez ressenti en le lisant, résumez-le, etc. »
    Dans le sac du jeune Kobayashi, il n'y avait que des livres. Pas forcément les manuels de cours, puisqu'évidémment, il les oubliait plus souvent qu'un élève lambda, mais il pensait que la priorité des livres à prendre était celle des livres qu'ils devaient rendre rapidement à la bibliothèque. Sa dernière sélection n'avait pas été franchement bien différente de la précédente, il s'était contenté des bouquins d'auteurs qu'il connaissait déjà. Cependant, il en avait apprécié la plupart, ce qui faisait que le choix allait être difficile. Il en prit un, observa la couverture : il ne se souvenait même pas du contenu. Ce qui signifiait deux choses - soit que le livre avait été insignifiant pour le jeune homme, soit qu'il l'avait lu entre deux pauses avec aucune réelle envie. Dans les deux cas, l'idée se rejoignait quand même.
    Il prit le prochain qu'était un livre du bon vieux - pas si vieux que ça - Jonathan Safran Foer. Kei admirait cet auteur et il l'avait lu ses oeuvres bien plus d'une fois. Extremely Loud and Incredibly Close. Pour Kobayashi, il fera largement l'affaire.
    Il se saisit d'une feuille volante et d'un stylo. Il griffonna d'abord le faut de la feuille pour s'assurer que le stylo n'était pas en fin de vie puis, commença à entamer le devoir demandé.

    « Oskar Schell, jeune prodige aux passions diverses, variées et loufoques, trouve dans un vase qui appartenait à son défunt père - tué dans les attentats du 11 septembre 2001 - une clé. Il s'en suit alors une quête à travers l'île de Manhattan pour trouver la serrure qui renferme sûrement la solution finale, le dénouement qui permettra au jeune garçon de comprendre pourquoi son père est parti. »

    Kei continua d'écrire en développement quelques parties du roman puis, regarda les élèves qui étaient penchés sur leurs feuilles. Dehors, le temps changeait déjà. Le temps avançait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  Sam 2 Jan 2016 - 16:35

« Je vous laisse vingt minutes pour choisir le livre, écrire ce que vous voulez en dire, j’interrogerai quelques élèves, il ne s’agira pas d’un travail noté bien sûr. Et si vous vous sentez de présenter votre livre, libre à vous de vous porter volontaire. Parlez du pourquoi il vous a marqué, ce que vous avez ressenti en le lisant, résumez-le, etc. »

J'ai lu quelques livres au cours des derniers mois, mais seul un m'a réellement marquée. Il s'agit Des Fourmis de Bernard Werber. J'imagine que ce roman ne fait pas partie de la catégorie « papier toilette de la littérature », alors j'entame de suite son résumé.

« Dans Les Fourmis de Bernard Weber, nous suivons en parallèle deux histoires. La première est celle de Jonathan Werber, qui ne se doute pas de ce qu'il va découvrir dans la cave de la maison que son oncle scientifique lui a léguée. La deuxième est celle de 327e, une fourmi mâle qui cherche à comprendre les étranges événements qui se déroulent dans sa cité. Tout au long de l'oeuvre, un lien apparaît entre le monde des humains et celui des fourmis, tandis que le lecteur découvre ce dernier plus en détails. Ce roman m'a particulièrement plu et marquée, car il ne ressemble à aucun autre ouvrage que j'avais pu lire auparavant. »

Je ne sais pas si ce que j'ai écrit correspond aux attentes du professeur, mais cela ne me paraît pas trop mal. Je repose mon stylo sur ma table, relève les yeux vers le professeur, et attends la suite des consignes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [3EME ANNEE] Cours de littérature  

Revenir en haut Aller en bas
 
[3EME ANNEE] Cours de littérature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: