Partagez | 
 

 [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Ven 22 Jan 2016 - 16:35

Depuis la fête d’intégration de l’université, j’ai beaucoup repensé à tout ce qu’il s’est passé ce soir-là. Pas uniquement le baiser avec Junji, évidemment, mais le fait de m’être habillée comme une fille et d’avoir été la Ryan que je suis censée être. Plusieurs fois j’ai remis ces vêtements que j’avais achetés pour cette soirée, ce jean un peu serré, ce t-shirt imprimé et ce soutien-gorge de fille. Je me suis même maquillée pour aller avec tout ça. Et je me suis dit que finalement, ça m’allait assez bien. Du coup, je suis retournée dans la boutique où j’avais acheté les fringues et j’en ai acheté d’autres.

Jusque-là, j’ai toujours porté ces vêtements uniquement dans ma chambre et je suis même sortie une fois toute seule. J’ai pris le train pour aller à Osaka et j’ai passé la journée là-bas, en tant que fille. Ça m’a assez plu. Mais hier soir, j’ai décidé d’aller plus loin et d’inviter Junji à passer du temps avec son pote, en version fille. Je n’avais jamais osé lui proposer un truc pareil, surtout après ce qu’il s’est passé la dernière fois que j’ai porté des vêtements féminins, mais hier soir je lui ai envoyé un texto et je lui ai proposé de me retrouver dans l’un des bars branchés de la ville, celui-là même où nous étions allés le soir de la fête d’intégration de l’université. Nostalgie, sans doute… On a bien profité, un peu – beaucoup ? – picolé aussi. Mais il y avait du monde, d’autres jeunes dans le bar qui fêtaient un anniversaire et on a participé un peu. Comme la moitié du bar d’ailleurs…

Si bien que quand j’émerge dans mon lit ce matin, j’ai énormément de mal à me souvenir de la soirée de la veille. J’ignore combien de litres j’ai bu mais j’ai mal au crâne, heureusement qu’il n’y a pas cours aujourd’hui. Je me tourne vers la droite pour attraper mon téléphone mais une douleur me réveille d’un coup. Je viens de me cogner violemment la tête contre un mur. UN MUR ? J’ouvre les yeux pour me trouver devant un mur blanc qui ne devrait pas être là. Alors soit je me suis trompée de lit en me couchant hier soir et je suis dans celui de ma coloc, soit je me suis carrément trompée de chambre en allant me coucher…

Alors je me retourne en soupirant un peu et là, je vois Junji couché juste à côté de moi, ronflant. Du coup, je me demande ce que je fais là et j’essaye de me souvenir du plus de choses possibles de la soirée d’hier soir. Mais il n’y a rien à faire, j’ai des trous de mémoire et je n’arrive pas à me souvenir de comment on a atterrit dans sa chambre. Ni de comment j’ai perdu ma robe. Parce que j’avais une robe hier soir, ça j’en suis sure et certaine ! PUTAIN ! Je me redresse d’un coup dans le lit, me rajoutant une douleur supplémentaire dans la tête.

« Junji ! » Je l’appelle mais il dort profondément. Comme d’habitude en fait. « JUNJI ! » Je crie un peu plus fort puis je me décide à le secouer un peu avec mon pied avant de me coller contre le mur, cachée sous la couette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Ven 5 Fév 2016 - 18:06

Ma mère me gonfle. Je suis encore profondément endormi mais je l’entends quand même m’appeler. Je me retourne dans mon lit en grognant, peut-être qu’elle se lassera et me fichera la paix. Mais non, elle se met à hurler dans mon oreille et à me secouer comme une malade, alors je commence à émerger. C’est là que ça me frappe : ça ne peut pas être ma mère. Je ne vis plus à la maison mais à l’université avec un colocataire. Souci, ce n’est pas sa voix. Je me redresse vivement dans mon lit et là aussi il y a un souci, je ne suis pas du même côté que d’habitude. J’essaie de me rattraper à mes draps mais quelque chose les retient et je tombe par terre comme une grosse merde. Je relève la tête et je vois Ryan sur mon lit, collée contre le mur.

J’ai horriblement mal au crâne et la soirée de la veille me revient petit à petit. Le texto de Ryan, le bar, l’anniversaire d’un inconnu, les verres d’alcool qu’on enchaîne et… « Oh… » J’essaie tant bien que mal de chasser certaines images de ma tête mais rien n’y fait, c’est comme si elles s’étaient incrustées sur ma rétine. Je regarde mon amie, et je me mets à rougir comme jamais encore je n’avais rougi. « OH ! » J’ai l’impression de m’être mis à hurler et la désagréable sensation que mes tympans sont en train de saigner. Je cache mon visage dans mes mains pour essayer d’atténuer ma migraine mais ça ne sert pas à grand-chose, j’ai la gueule de bois. Je sais très bien que j’ai, qu’on a, fait une énorme connerie cette nuit mais je suis incapable de réfléchir à la manière dont il convient d’agir maintenant.

Je fouille le sol à la recherche d’un pantalon mais je mets d’abord la main sur une robe. Embarrassé, je la lance à Ryan sans même la regarder, je ne peux pas soutenir son regard dans l’immédiat. Une fois habillé, je me lève péniblement et je me mets à rire nerveusement quand mes yeux se posent sur le lit, heureusement vide, de Keitô. Pendant un moment, j’avais complètement oublié son existence… Je laisse passer un instant à fixer bêtement ce lit devant moi, puis je me retourne vers Ryan en lui adressant mon plus beau faux sourire gêné de tous les temps.

« J’ai besoin d’un café, je reviens tout de suite ! »

Je ne lui laisse pas le temps de dire quoi que ce soit, je sors précipitamment de la chambre, pieds nus, et je cours presque vers le distributeur au bout du couloir. Une fois devant, je me dis que j’ai quand même de la chance : j’ai de la monnaie dans la poche de mon pantalon. J’aurais eu l’air malin si en plus de tout ça, je revenais les mains vides. Quelques minutes plus tard, je suis de retour dans la chambre avec deux cafés bien chauds dans chaque main. J’en tends un à Ryan, et je m’assois sur le bord du lit pour boire l’autre à petites gorgées. Je ne sais pas du tout quoi dire mais il va bien falloir rompre le silence. Je me racle la gorge, et je me lance.

« T’as bien dormi ? »

Oui, c'est vraiment tout ce que j'ai trouvé à dire …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Jeu 11 Fév 2016 - 22:23

J’essaye de me remémorer la soirée d’hier mais rien à faire, j’ai un nuage de brume dans la tête. Je me rappelle de certaines choses mais j’ai beaucoup de trous dans la soirée et surtout, surtout, j’ignore comment on est arrivés là tous les deux. Terrifiée, je secoue Junji avec mon pied tout en prenant soin de rester cachée sous la couverture. Surtout qu’après un petit coup d’œil rapide, je me rends compte que je suis à poil sous cette couette. Je me recule, me collant encore plus au mur, quand Junji se redresse vivement dans le lit. Lui aussi semble avoir mal au crâne et cela ne me choque pas du tout, vu que j’ai moi-même un pivert dans la tête. J’esquisse un très léger sourire quand il tombe du lit, mais ce sourire repart bien vite quand je me rends compte que Junji aussi est à poil. Je ferme instantanément les yeux, je ne veux pas en profiter non plus. Et puis l’heure n’est carrément pas au matage de mon meilleur ami ! Vu qu’il est à poil et que moi aussi, j’ai soudainement un vieux doute sur ce qu’il s’est passé cette nuit et j’espère qu’il va m’éclairer sur tout ça. En le voyant rougir, je me dis alors qu’il se souvient de quelque chose d’assez gênant et je n’ai plus aucun doute. Nous sommes tous les deux de gros dégueulasses…

Je tiens la couette serrée contre moi puis je baisse la tête pour la cacher dans les draps. J’ai honte, carrément honte et bien plus quand Junji se lève sans oser me regarder. Il me lance alors un vêtement que j’identifie comme étant ma robe grâce à sa couleur, puis s’empresse d’enfiler un pantalon avant de sortir de la chambre, prétextant avoir besoin d’un café. Mais je ne suis pas dupe, il ne veut juste pas avoir à me parler de ce qu’il s’est passé entre nous. Quand il referme la porte de la chambre, je n’attends pas plus de trois secondes pour sortir de sous la couette, attraper mes sous-vêtements que j’ai aperçu quelques minutes plus tôt et les enfiler, avant de passer ma robe. J’essaye de remettre un peu d’ordre dans mes cheveux puis je cherche mes chaussures. J’en trouve une mais pas l’autre. Et en cherchant sous le lit, je me rends compte de ce que je suis en train de faire : j’essaye de m’habiller le plus vite possible pour fuir avant que Junji ne revienne. Et ce n’est pas correct du tout.

Alors je m’assois sur le lit, ma chaussure à la main, et j’attends qu’il revienne. J’ignore ce que je vais lui dire, je ne sais pas ce qu’on peut dire dans ces cas-là, surtout que je ne me souviens pas de grand-chose au final. J’essaye de m’en rappeler, je fais des efforts et je repense au déroulement du début de la soirée. Mais très vite c’est le trou noir, j’ai juste quelques fragments qui me reviennent mais rien de très concret. Quand Junji revient en me tendant un café, je le remercie du bout des lèvres, n’osant pas le regarder dans les yeux, puis j’en bois une gorgée. J’espère que ça va raviver mes souvenirs, mais j’ai des doutes quand même. Quand il me demande si j’ai bien dormi, je le regarde en coin en me demandant s’il se fout de moi ou pas, mais il semble sérieux dans sa question. Du coup, je me demande de quoi il se rappelle ce cette soirée et surtout de cette nuit. Alors je me racle la gorge, j’essaye de trouver une position confortable sur le lit puis je me lance, en regardant ma tasse dans les yeux.

« Junji ? Est-ce que… » Comment tourner tout ça sans avoir l’air bizarre ? « Qu’est-ce qu’il s’est passé cette nuit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Dim 14 Fév 2016 - 19:18

Quelque part, je crois que j’aurais préféré que Ryan profite de mon absence pour prendre la fuite. J’ai vraiment très honte de penser une chose pareille, ça me donne l’impression d’être vraiment un gros connard. Sauf que la situation est affreuse et que je ne sais pas du tout comment on est censé agir dans ces cas-là. Est-ce qu’on doit discuter de ce qu’il s’est passé cette nuit ou plutôt faire comme si de rien n’était et reprendre notre relation là où elle était encore hier soir ? Je suis complètement perdu et visiblement, Ryan est dans le même cas que moi.

Elle ignore royalement ma question – qui était franchement débile, je le reconnais – et, après s’être raclé la gorge à son tour, me demande ce qu’il s’est passé cette nuit comme si elle n’en avait pas la moindre idée. J’avale de travers et je tousse pendant quelques secondes avant de la regarder d’un drôle d’air. Vu la tête déconfite qu’elle tire, je réalise qu’elle est on ne peut plus sérieuse. Je ne peux pas m’empêcher d’être un peu jaloux, j’aurais bien voulu n’avoir aucun souvenir moi aussi. Surtout pour pouvoir échapper à ce qui va suivre, l’idée de lui raconter ce dont je me rappelle ne me plaît pas du tout.

« Tu ne t’en souviens pas ? »

On a autant bu l’un que l’autre mais il faut croire que je suis un peu plus résistant à l’alcool que Ryan… Je mentirais si je lui disais que je me rappelle de toute la soirée de A à Z. Ce n’est pas le cas. J’ai quelques trous aussi mais je me souviens de plusieurs choses quand même. Et j’ai honte, terriblement honte. Quand je revois des images de cette nuit, j’aimerais pouvoir disparaître sous terre, et ne jamais remonter à la surface. Je crois que je ne pourrais plus jamais la regarder dans les yeux après ce qui est arrivé… Je ne suis même pas sûr de pouvoir me regarder dans une glace en fait. Je fais tout de même un essai, en tentant un sourire qui doit plus ressembler à une grimace qu’autre chose.

« Et bah … je ne dois pas être très doué ! »

Je ne sais pas du tout pourquoi je viens de lui dire ça, je n’aurais pas dû. C’était pas drôle, du tout. Je baisse la tête et plonge mon regard dans mon café. Je bredouille des excuses qui sont quasiment inaudibles. L’humour, ou les tentatives de faire de l’humour plutôt, ne vont pas m’aider à me sortir de ce pétrin. Il va falloir que je sois franc, je ne peux pas la laisser dans le noir comme ça. Je relève la tête et je lâche un grand soupir avant de me lancer.

« Après le bar, on est rentrés et on a … enfin, voilà quoi. En revanche, comment on en est arrivés là … je ne sais plus trop. »

Je me rends compte tout à coup que je tremble, mes jambes sont en coton et si je continue comme ça, je vais me renverser mon café dessus. J’ai toujours été quelqu’un d’honnête, je n’aime pas mentir mais là je ne vois pas comment faire autrement. Lui expliquer comment on en est arrivés à coucher ensemble est au-dessus de mes forces, c’est beaucoup trop gênant et je ne peux pas me résoudre à lui raconter ça en détails. Je lui jette un petit coup d’œil pour guetter sa réaction avant d’ajouter quelque chose.

« La bonne nouvelle, c’est qu’on quand même a été raisonnables malgré notre état… »

Je lui pointe du doigt l’emballage vide posé sur la table de chevet pour qu’elle voie où je veux en venir. Je dois être rouge comme une tomate à l’heure actuelle mais c’est quand même quelque chose d’important à préciser. Je ne voudrais pas qu’en plus de tout ça, elle ait à s’inquiéter des conséquences qu’auraient pu avoir nos actes. Je crois que je n’ai jamais été dans une situation aussi embarrassante de toute mon existence, je sens inévitablement les larmes me monter aux yeux sans que je ne puisse rien y faire. Je tourne la tête et me couvre le visage d’une main en espérant que ça me passe vite, je ne veux pas qu’elle me voit comme ça.

« Ryan… Je suis vraiment désolé. »

Qu’est-ce que je pourrais dire d’autre ? Je regrette amèrement ce qu’il s’est passé cette nuit. J’aurais préféré que les choses se passent différemment si ça avait dû arriver, mais pas comme ça… Je tiens énormément à elle et elle me prend peut-être pour un gros porc qui a profité lamentablement de la situation. Si seulement je pouvais revenir en arrière et modifier le cours des choses…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Dim 21 Fév 2016 - 19:31

Je regarde ma tasse sans oser regarder Junji, même pas avec un regard en coin. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé après cette soirée au bar, j’ignore comment nous sommes rentrés jusque sur le campus et encore moins comment nous avons réussi à monter jusqu’à sa chambre. Peut-être que les souvenirs vont me revenir un jour, je l’espère d’ailleurs parce que je n’aime pas tellement être démunie comme ça. Ne pas savoir ce qu’on a fait pendant plusieurs heures, c’est horrible. Je pose la question à Junji, peut-être que lui se souvient de quelque chose. Du moins, c’est l’impression qu’il m’a donné quand il s’est levé du lit : de tout se souvenir.

Quand il me demande si je me souviens, je hoche la tête de droite à gauche tout en restant scotchée du regard sur ma tasse. Je tourne néanmoins légèrement la tête vers lui quand il me dit qu’il ne doit pas être très doué. C’est une tentative de blague qui ne fonctionne pas vraiment, je pense que ce n’est pas tellement le moment de sortir ce genre de chose, pas maintenant. Mais apparemment, Junji se rappelle de pas mal de choses sur ce qu’il s’est passé cette nuit. Il commence à m’expliquer qu’on est rentré du bar et qu’on a fini dans son plumard, mais il n’arrive pas à me dire comment on en est arrivé là. Je ne peux pas l’aider du tout là-dessus, malheureusement… Quand il ajoute que la bonne nouvelle c’est qu’on a été raisonnables, je tourne la tête vers l’endroit qu’il me pointe et je me sens rougir comme une adolescente. Mais il faut relativiser, au moins on a été raisonnables…

Je bois une gorgée de café, toujours sans oser regarder Junji puis je me lève du lit quand il s’excuse de tout ça. En temps normal, je l’aurais presque pris dans mes bras pour le réconforter et lui dire que ce n’est pas grave, mais après cette nuit, je n’ose pas tellement le toucher ou être à proximité. Je ne sais pas comment on en est arrivé à se retrouver dans le même plumard tous les deux, mais j’aimerais éviter de refaire la même chose maintenant. Du coup, je préfère prendre mes distances avec Junji pour le moment. Je soupire légèrement puis je pose ma tasse sur le bureau de mon meilleur ami, avant de me tourner vers lui.

« Tu n’as pas à t’excuser, ce n’est pas uniquement ta faute. Moi aussi j’étais là hier soir et moi aussi j’ai picolé. Le truc c’est que je ne me rappelle pas de grand-chose. »

C’est quand même grave tout ça. J’aurais préféré être malade comme un chien mais me souvenir de tout ça, plutôt que d’avoir un trou de mémoire et juste une légère migraine.

« C’est quand même con de ne pas se rappeler de ça. Parce que bon, je ne sais pas comment c’est pour toi, mais perso, j’ai pas énormément d’expérience en la matière…»

Ou comment dire à Junji que j’ai jamais couché avec qui que ce soit avant hier soir. Je le regarde puis je m’explique par rapport à mon âge avancé.

« Bah oui, mais étant considérée comme un garçon, c’est quand même difficile tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Ven 4 Mar 2016 - 18:28

Je sais très bien que Ryan a raison quand elle dit que ce n’est pas uniquement ma faute. Cette grosse connerie, on l’a faite ensemble après tout, je n’étais pas tout seul sur ce coup-ci. Je hoche vaguement la tête pour l’approuver en continuant à regarder dans le vide. Mais je ne peux pas m’empêcher de me sentir coupable, d’autant plus qu’elle ne se souvient de rien alors que moi si, même si certains trucs m’échappent aussi. Je me sens vraiment mal, je sais que quelque chose s’est cassé entre nous et j’en ai déjà la preuve. Je n’ose pas relever la tête mais je sais que Ryan n’est plus assise à côté de moi, elle s’est levée probablement pour s’éloigner de moi et je ne peux pas lui en vouloir, je la comprends même parfaitement.

Elle ajoute ensuite, plus ou moins subtilement, que c’est la première fois qu’elle couche avec quelqu’un et elle me demande implicitement si c’est la même chose pour moi. Je suis forcé de contenir un rire nerveux tant c’est idiot, c’est généralement le genre de choses dont on discute avant de passer à l’acte. J’ai vraiment foiré, et j’ai l’impression de l’avoir privée de quelque chose de vraiment important. Elle m’achève carrément quand elle m’explique que forcément, les occasions n’étaient pas très nombreuses étant donné qu’elle est censée être un garçon. Je me frotte les yeux avant de lever la tête et de la regarder.

« Tu n’as pas à te justifier… »

Elle me dit ça presque comme si c’était une honte d’être intime avec une personne pour la première fois à son âge seulement. Comme si j’allais la juger pour ça, moi, le sous-doué des relations humaines. C’est à peine si j’ai embrassé une fille avant elle… Et encore, est-ce que ça compte un bisou sur la bouche à la maternelle ?

« Moi non plus j’ai pas vraiment d’expérience tu sais. Et si ça peut te rassurer, moi j’ai aucune excuse ! »

C’est dans ces moments-là que je me rends compte à quel point je peux être pitoyable dans mon genre. J’ai raté un tas de choses dans la vie, juste parce que je préfère la compagnie d’un livre à celle des gens, juste parce que je préfère rêver de la vie que je pourrais avoir plutôt que de bouger mes fesses et la vivre pour de vrai. Je finis mon gobelet de café en une rapide gorgée et je me lève pour aller le jeter à la poubelle. Puis je me tourne vers Ryan et je tente de lui sourire.

« Je regrette vraiment tu sais… J’aurais préféré que les choses se passent différemment, mais pas de cette façon. »

Mais non, mais non, mais non… Ce n’est pas du tout ce que je voulais dire ! Je regarde Ryan, horrifié par ce qui vient de sortir de ma propre bouche. Je le pensais peut-être, sûrement, je ne sais pas trop… En tout cas je ne voulais pas le dire devant elle à voix haute. Je me couvre le visage avec mes mains, tout honteux que je suis, et je me laisse retomber dans mon lit en marmonnant.

« C’est pas ce que… »

Je n'ose rien dire de plus, j'ai peur de l'absurdité que je pourrais encore sortir et qui aggraverait davantage mon cas déjà désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Dim 6 Mar 2016 - 18:46

Oui j’ai vingt-et-un ans et je suis encore novice de ce côté-là. C’est moche à dire, parce que généralement les filles de mon âge ont déjà expérimenté la chose depuis pas mal d’années. Mais vu qu’au lycée on me prenait pour un garçon et que je ne tenais pas tellement à montrer aux filles que non, je n’avais pas de truc qui pendouillait dans mon pantalon, je n’ai jamais eu de réelle relation durant mon adolescence. Et ce n’était pas plus mal. Et quand on voit ce que ça a pu donner avec Satoru, je n’ai jamais eu réellement envie de retenter l’expérience. Quand Junji m’explique que je n’ai pas à me justifier sur tout ça et qu’en plus, il est un peu pareil que moi de ce côté-là, je ne peux m’empêcher de le regarder. Je sais que Junji est plutôt timide mais de là à ne jamais avoir été jusque dans un plumard avec une fille, c’est quand même étrange. Je pensais réellement qu’il avait déjà de l’expérience de ce côté-là et je trouve ça bizarre de le savoir maintenant. Bizarre mais amusant aussi.

« D’accord, je vois. Donc on est tous les deux de gros puceaux. » Je réfléchis quelques secondes. « Ou plutôt… on… était. »

J’esquisse un tout petit sourire parce qu’après tout, il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Mais j’avoue que j’aurais quand même préféré me souvenir de tout ça et j’espère que ça finira par me revenir un jour. Je relève les yeux vers Junji lorsqu’il me dit qu’il aurait préféré que les choses se passent différemment, puis je fronce les sourcils en le voyant se couvrir le visage avec les mains.

« C’est pas que … ? »

Du coup, je suis intriguée là. Je sais bien que depuis le baiser que nous avons échangé à la soirée étudiante c’est plutôt étrange entre nous, mais je pensais qu’on avait résolu ce petit souci. Du moins, j’ai pris sur moi pour enterrer certains des sentiments que j’éprouve pour Junji principalement parce que je ne pensais pas qu’il pouvait ressentir un truc aussi. J’ai l’impression d’être une adolescente bisounours là, mais je ne sais plus trop quoi penser de tout ça. Je n’ai pas tellement de pratique de ce côté-là et j’ai surtout l’impression de tout faire à l’envers là. Je soupire légèrement puis je vais m’assoir au pied du lit de Junji, en prenant soin de tirer sur ma robe pour tenter de recouvrir mes jambes nues.

« Écoute Junji, je sais que tout ça c’est pas évident. Mais on est adultes, je pense qu’on peut faire avec tout ça sans être gênés. Bon d’accord, on est des gros blaireaux, on a picolé jusqu’à avoir des trous de mémoires sur la soirée d’hier, mais je ne veux pas que ça nous empêche de se voir. »

C’est clair que je ne veux pas perdre Junji sur une connerie pareille, surtout que je m’en veux un peu de l’avoir fait sortir dans ce bar et de l’avoir fait boire.

« Et puis bon, voyons le bon côté des choses, avoir fait ça tous les deux ça évite de devoir s’embêter à rappeler la personne derrière » C’est con, je sais, mais ça me fait sourire. « Heureusement que ton coloc n’était pas là hier soir ! Tu imagines s’il était rentré à l’improviste ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Ven 11 Mar 2016 - 17:44

Je me redresse dans mon lit quand Ryan s’assoit par terre et prend la parole. Je tique sur son « on est adultes », elle a raison, je me comporte comme un gamin mais je ne suis pas habitué à tout ça, je ne sais pas comment je suis censé me comporter, ce que je dois dire ou faire dans ces cas-là. J’ai un petit sourire lorsqu’elle ajoute qu’elle ne veut pas que ça nous empêche de nous voir. Au moins là-dessus, on est d’accord. Mais j’ai l'impression qu’elle prend les choses bien plus à la légère que moi et quelque part ça m’embête, parce que je trouve que c’est quand même un sujet que l’on doit aborder avec sérieux. Elle plaisante sur le fait qu’au moins, on n’a pas besoin de s’embêter à rappeler la personne puisqu’on a fait ça tous les deux. Ça ne m’arrache même pas un sourire. Et puis en fait, je grimace quand elle met mon colocataire sur le tapis.

« Oh non, je préfère pas imaginer… »

Je ne suis pas du tout proche de Keitô, ça n’aurait rien eu d’amusant. En réalité, je le connais à peine même si on partage la même chambre depuis plusieurs mois maintenant. On ne fait que se croiser et quand on se parle, on ne s’échange que des banalités alors bon … ça aurait été carrément embarrassant s'il nous avait surpris. Je regarde Ryan et j’ai une boule qui se forme dans mon ventre à l’idée de ce que je vais lui dire. Elle a beau essayer de détendre l’atmosphère, ça ne fonctionne pas vraiment et je sais très bien que notre relation ne sera plus jamais la même après ce qu’il s’est passé cette nuit. Et je ne peux pas faire comme si ça allait être le cas. Je me laisse glisser pour atterrir à côté d’elle au pied du lit et je la regarde dans les yeux un petit moment tout en cherchant mes mots. Je ne veux pas être maladroit cette fois.

« Où est-ce qu’on en est exactement tous les deux ? »

Je sais que ma question va sûrement la déranger, moi-même ça me met mal à l’aise de la poser. Mais comme elle l’a dit, on est adultes et on peut faire avec tout ça sans être gênés. Je suis complètement perdu là, notre relation est ambiguë depuis quelques temps déjà et ça me pèse, surtout maintenant.

« Qu’est-ce qu’on est ? Des amis qui ont dérapé, des sex-friends, un couple, quoi ? J’ai besoin de savoir, de mettre des mots clairs sur ce qu’il se passe entre nous. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Sam 2 Avr 2016 - 14:12

Je tente un peu d’humour pour détendre la situation mais ça ne marche pas vraiment comme je l’aurais voulu. Junji me dit qu’il ne préfère pas imaginer son colocataire et il n’a pas tort. Je pense que si celui-ci était rentré dans la chambre hier soir ça aurait pu être très gênant pour nous trois. Mais on ne le voit pas souvent son colocataire. Je relève la tête en sentant le lit bouger puis je regarde Junji se laisser glisser jusqu’à moi par terre. Je l’observe doucement, je pense qu’il a quelque chose à me dire et je sens que ça ne va pas tellement me plaire. Mais je le laisse parler. Quand il me demande ce qu’on est exactement tous les deux, je ne sais pas quoi répondre. Sa question me met mal à l’aise, je ne sais pas quoi dire à ça. Alors quand il rajoute d’autres questions par-dessus, je tourne la tête, surtout qu’il m’observe.

Je soupire légèrement. Je sais bien qu’on va devoir répondre à ces quelques questions, coller une étiquette sur notre relation, mais je n’en ai pas tellement envie pour le moment. Mais il faut le faire, je crois qu’on repousse ça depuis bien trop longtemps maintenant, depuis que je l’ai embrassé le soir de la fête. Depuis ce jour je me demande ce qu’est devenu Junji pour moi, je me mens à moi-même aussi en me disant qu’il n’est que mon meilleur ami.

« Je ne sais pas trop ce qu’on est. T’es mon meilleur pote, ça c’est clair, et ça ne changera jamais. »

Et je ne veux pas que ça change, c’est sans doute aussi pour ça que je n’arrive pas à définir clairement notre situation à tous les deux. Et que je galère aussi à répondre à sa question finalement. Je regarde mes pieds encore nus parce que je ne veux pas croiser le regard de Junji. Je me sens déjà un peu gênée alors le regarder serait encore pire.

« Bon d’accord, t’es peut-être un peu plus que ça pour moi. Même avant-hier soir. » Je n’ose pas le regarder tellement je suis gênée. Je suis nulle pour tous ces trucs-là. « Mais voilà, je ne veux pas te perdre alors si tu veux qu’on ne soit que des amis, ça me va. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Dim 15 Mai 2016 - 17:57

J’ai la certitude que, quelles que soient les réponses de Ryan à mes nombreuses et embarrassantes questions, rien ne sera plus jamais comme avant. C’était déjà un peu délicat depuis le soir de la fête mais après cette nuit, tout sera différent. Elle me répond que je suis son meilleur pote et que cela ne changera pas, ça m’arrache un soupir et je fixe mon regard dans le vide. Elle m’a d’abord embrassé et puis on est allés jusqu’à coucher ensemble, je refuse de continuer comme si de rien n’était en prétendant qu’il ne s’est jamais rien passé. Parce que c’est arrivé, et qu’il y a forcément une raison à cela.

J’aime énormément Ryan, c’est l’amie la plus proche que j’aie jamais eue et ça m’arracherait le cœur de perdre son amitié. Mais en même temps, je crois que j’en ai un peu marre du rôle de « meilleur pote » qu’on embrasse comme ça sur un coup de tête… J’ai moi aussi du mal à définir les sentiments que j’ai pour elle mais j’aimerais qu’elle se décide une bonne fois pour toutes. Je l’admets, la situation est assez compliquée mais je lui ai fait comprendre assez explicitement – du moins, c’est ce que je crois – que ce baiser ne m’a pas dérangé. Alors quelque part, je ne peux pas m’empêcher de me demander si, inconsciemment, elle ne serait pas en train de se servir de moi.

C’est là qu’elle me dit que je suis peut-être un peu plus que son meilleur pote et cela, même avant hier soir. Je tourne la tête vers elle et je la regarde bouche bée. Ryan a toujours les yeux fixés sur ses pieds, ce qui lui fait probablement rater le gros sourire bien débile que j’affiche à ses mots. Qu’il me semble soudain avoir attendus toute ma vie.

« Moi non plus je ne veux pas te perdre, j’aime être ton meilleur pote. »

Je tends le bras pour attraper sa main que je serre dans la mienne et je réfléchis quelques secondes à ce que je vais dire. Je suis vraiment nul pour tout ça, j’ai longtemps vécu dans ma petite bulle et je n’ai jamais vraiment été intéressé par les relations amoureuses comme les autres garçons de mon âge.

« Je suis d’accord pour être un peu plus que ça mais … »

Je marque un temps d’arrêt pour peser chacun de mes mots, je suis très peu sûr de moi et j’ai peur de dire quelque chose de travers ou qui pourrait être mal interprété.

« Peut-être que je peux être les deux à la fois, non ? »

Je hausse les épaules, un sourire idiot sur les lèvres. Après tout, même si c'est sûr que ce ne sera plus pareil, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible que l’on continue à faire tout ce que l’on faisait auparavant en tant qu’amis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Lun 23 Mai 2016 - 19:12

Je regarde mes pieds plutôt que de regarder Junji. Je ne suis pas douée en sentiments, quels qu’ils soient. J’ai grandi sans avoir de câlins ou de bisous de la part de mon père et j’ai grandi sans ma mère. Alors certes Rosa, la femme qui s’occupait de moi, était très gentille et adorable, mais elle n’était que ma nounou et préférait câliner ses propres enfants. Je suis sans doute une grosse handicapée des sentiments à cause de l’éducation militaire offerte par mon père, et aujourd’hui j’en paie le prix. Déjà, jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais couché avec qui que ce soit et à mon âge c’est quand même un peu bizarre, même dans ce pays. Je regarde mes pieds nus que j’ai vernis hier soir avant d’enfiler ma robe. Je suis même allée jusqu’à me mettre du vernis sur les orteils, en plus de me mettre une robe et des chaussures de filles. En y repensant, je me dis que quelque part, je devais vouloir que Junji me remarque en tant que fille. Je l’aime beaucoup, il est bien plus qu’un ami à mes yeux et jusque-là je ne lui avais jamais réellement dit. Mais je ne voulais pas qu’il me prenne pour une folle comme Satoru avait pu le faire il y a quelques années. Finalement, je viens de le lui dire et quelque part, je me sens un peu soulagée de l’avoir fait. J’espère qu’il ne va pas me rembarrer ou mal le prendre, ou flipper… Alors quand il me dit qu’il est d’accord et qu’il ne veut pas non plus me perdre parce qu’il est mon meilleur pote, j’ai un petit pincement au cœur. Oui je l’avoue, j’aimerais être plus que juste son meilleur pote. Maintenant c’est clair à mes yeux. Mais je suis un peu déçue qu’il me dise cela, qu’il ne pense pas la même chose que moi.

Puis il attrape ma main dans la sienne et je tourne les yeux vers lui, surprise. Et il me dit qu’il est d’accord pour être un peu plus que mon meilleur ami. Mais qu’il aimerait quand même être les deux à la fois. Je souris devant le sourire idiot qu’il affiche. « Je pense que c’est possible oui. » Je le regarde puis je me mets à rire légèrement. « On est vraiment pas doués hein ? »

Ça c’est le moins qu’on puisse dire… Il aura fallu de l’alcool et une soirée bizarre pour qu’on en arrive ici. Bon, sans cela je pense qu’on serait encore au stade précédent, même si j’avoue que je ne sais pas vraiment où nous sommes aujourd’hui. « Ça te dirait d’aller prendre un bon petit déjeuner ? » Je le regarde. « Un petit café avec des croissants, dans cette pâtisserie française là ? » Ça serait pas mal ça, un bon café noir pour virer le mal de crâne que j’ai. Et me réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  Jeu 18 Aoû 2016 - 20:04

La journée a vraiment mal commencé mais le sourire de Ryan efface tout, même ma migraine, en partie. Lorsqu’elle me dit que je peux être les deux à la fois, j’ai l’impression d’être finalement soulagé d’un gros poids qui me pesait depuis longtemps. Et puis je ris de bon cœur avec elle. C’est vrai qu’on est quand même des gros nazes sur ce point.

« C’est le moins qu’on puisse dire ! »

Avec son petit secret, je doute qu’elle se soit souvent retrouvée dans ce genre de situations. Quant à moi … et bah je suis moi ! Quelque part, je pense que je n’aurais jamais rien dit ou fait si elle n’avait pas fait elle-même le premier pas pendant cette soirée. Ça m’a fait passer à côté d’un tas de choses intéressantes à vivre, je le sais, mais je suis totalement incapable d’aller vers les autres. Ryan me propose alors de prendre un bon petit-déjeuner et je hoche la tête en souriant. Un café et des croissants, ça ne se refuse pas !

Me lever me demande un effort surhumain, je suis une véritable loque ce matin. Une fois debout, je récupère une paire de chaussettes dans un tiroir que j’enfile rapidement et je me mets à la recherche de mes chaussures. Se promener pieds nus dans la rue, c’est pas ce qu’il y a de mieux… Je tombe d’abord sur celle de Ryan, je la lui tends et quelques secondes plus tard, je trouve mes godasses à moi sous la commode. Je me passe une main dans les cheveux pour « me coiffer », j’attrape mon téléphone et mes clés puis je me tourne vers Ryan pour lui adresser mon plus beau sourire.

« On y va ? »

Je lui ouvre la porte et je sors de la chambre à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?  

Revenir en haut Aller en bas
 
[U-3] Mais qu'est-ce qu'il s'est passé !?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: