Partagez | 
 

 [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Mer 17 Fév 2016 - 22:18

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
Avant d’arriver au lycée, Kuro pensait que se faire des relations serait pour lui tout un calvaire. Un peu pessimiste de nature, il a tendance à penser que les gens ne lui trouveraient aucun attrait particulier pour en faire leur « poto ». Et niais comme il est, le brun est certain de ne posséder aucune qualité digne d’attirer l’attention, mais i lest aussi persuadé qu’avec des efforts, des sourires et de l’attention, il finira bien par se faire apprécier. Enfin ,c’est ce que son plus grand frère lui a expliqué en long et en large que « pour plaire au filles » (que Kuro avait juste transposé en « pour se faire des amis », n’étant pas franchement intéressé par ce genre de choses), l’autre grand frère pour sa part avait juste haussé les épaules en roulant des yeux, tout en terminant son bento, l’air totalement détaché de la question. Cette année, Kuro souhaite un peu s’émanciper de toutes les influences que lui avaient refilées son milieu familial, mais le manque de confiance hérité de l’éducation, c’est plutôt difficile de s’en départir. Et donc, relation de cause à effet oblige, quand notre petit rêveur un peu simplet trouve quelqu’un envers qui il a assez de sympathie, il ne le lâche plus, au point de devenir un vrai petit pot de colle. S’il était assez hardi pour ça, il pourrait même affirmer haut et fort que ce sera désormais « à la vie à la mort » entre lui et son ami. Ses propres qualités lui étant encore un peu étrangères comme le fait de se faire de vraies connaissances, il s’en allait vers l’inconnu, mais le cœur léger ce jour-ci.

Kuro est donc parti pour rejoindre une de ses camarades, durant une heure de permanence, à l’occasion d’un texte de théâtre à répéter pour le cours du même nom. Un peu en retard car il lui arrive encore de se perdre dans les couloirs ; et comme il n’ose pas demander son chemin, ça n’arrange jamais ses affaires. Tout essoufflé au bout de ses jambes maigrelettes, l’allemand modèle réduit arriva donc près de la salle de cours libérée à l’occasion, et utilisée pour les heures d’études de certains. Heureusement, il n’y avait que lui et Haruka, et ses difficultés à faire du théâtre n’apparaîtraient pas aux yeux des autres élèves. Si c’est pour la jeune femme, cela ne le gêne pas, en revanche. Lui et la jeune fille aux yeux vairons ont cliqué, depuis le début de l’année, probablement de part leurs caractères plutôt ressemblants. Le petit allemand ne se sent pas effrayé de la japonaise comme il l’est des autres enfants… Et aussi, il l’admire beaucoup pour ses côtés matures et décomplexée vis-à-vis des apparences qu’elle peut donner, et aussi de son niveau d’anglais. Beaucoup de choses, finalement. Mais, ça, il n’osera jamais lui dire.

« Bonjour Arai-san! Pardon pour le retard, je me perd encore dans les couloirs… »


Même s’ils se connaissent depuis quelques mois, Kuro s’adressait encore à sa camarade de manière soutenue, ce qui est un peu ridicule, avec une amie devenue plutôt « proche », depuis le temps. Il va peut-être encore se faire rabrouer sur le sujet, mais préféra passer à autre chose immédiatement.

« Bon, euhm… Alors, tu as eu le temps d’apprendre le texte? J’ai un peu de mal, moi… Je ne sais pas trop comment exprimer tous les sentiments du personnage. Je sais que Kato-sensei nous avait tout expliqué mais.. c’est difficile, quand même. Tu en penses quoi, toi? »



Dernière édition par Kuro Schwartz le Mer 15 Juin 2016 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Sam 20 Fév 2016 - 23:38

Après avoir récupéré mes affaires du cours de théâtre dans mon casier, je me dirige vers une des salles de classe, libre à cette heure-là. Aujourd'hui, je dois rejoindre un des élèves de ma classe pour que l'on révise une scénette. Je crois que, de tous les exercices que je dois faire en ce moment, c'est celui-là qui me préoccupe le plus. J'aime beaucoup les cours de théâtre mais je ne me sens absolument pas à l'aise quand je dois jouer devant toute la classe. Déjà, parce que je n'ai pas l'habitude de parler fort, donc ce n'est pas l'idéal quand on veut être sûre qu'une classe complète nous entende distinctement. Mais en plus de cela, je n'arrive pas à jouer de façon convaincante. En tout cas, pas à mes yeux.

C'est une des raisons qui fait que je suis très satisfaite de faire cet exercice avec quelqu'un comme Kuro. Il s'exprime plutôt doucement, en classe, et a l'air d'avoir les mêmes difficultés que moi pour aller vers les autres. Ce doit être pour cela que nous nous sommes rapprochés, tous les deux. Nous avons des caractères assez similaires, donc nous comprenons bien les difficultés de l'autre. C'est pourquoi nous pouvons nous entraider !

Arrivée dans la salle, je constate que Kuro n'est pas encore là. Cela va me permettre de réviser un peu mon texte. J'ai retenu la plupart des répliques, mais je bute encore sur certaines phrases. C'est un extrait d'une pièce un peu ancienne, donc certaines expressions me sont inconnues. Je m'assois donc à une table et commence à étudier la scène.

J'ignore combien de temps s'est écoulé depuis que j'ai commencé à lire, mais le bruit de la porte qui s'ouvre me fait relever la tête. Kuro se tient devant moi et entre dans la pièce, en s'excusant pour son retard. Je lui fais un sourire indulgent, autant pour son excuse que pour la façon dont il s'est adressé à moi. Je sais que j'ai moi-même du mal à nommer les gens par leurs prénoms, même si je me sens proche d'eux. Je ne peux donc pas lui en vouloir. Cela dit, maintenant que nous nous connaissons bien, on pourrait laisser tomber les formalités, non ?

« Bonjour. Ne t'en fais pas, je ne suis pas arrivée il y a longtemps. Mais tu peux m'appeler ''Haruka'', si tu veux. »

Je ne l'appelle ni par son nom de famille ni par son prénom, histoire qu'il ne se sente pas obligé de m'imiter. S'il préfère rester plus formel, je pourrais continuer moi aussi, mais je veux que la décision lui revienne.

Mon camarade commence directement par parler du texte, me demandant si j'ai eu le temps de l'apprendre, et il me pose quelques questions sur l'interprétation à donner. Je secoue légèrement la tête.

« Je ne connais pas encore tout par cœur, mais j'ai appris la direction globale du dialogue. Cela dit, il y a beaucoup de mots que je ne retiens pas encore. Quant au reste... »

Je n'ai plus les paroles de notre professeure en tête, alors je commence à chercher dans mes notes de cours si j'ai noté des indications supplémentaires. C'est un peu plus vague que ce que je croyais, mais cela devrait faire l'affaire.

« Kato-sensei avait dit que les personnages parlent beaucoup ''à demi-mots''. Ils disent des choses pour en faire comprendre beaucoup d'autres. Donc, quand nous allons dire nos répliques, il faut que notre ton laisse sous-entendre que nous avons d'autres messages à faire passer que ce qu'il y a dans le texte... Je trouve cela difficile aussi. »

J'adresse un nouveau sourire à Kuro, puis je me demande par quoi nous pourrions commencer.

« Est-ce que tu préfères qu'on discute de cela plus en détail ? Ou tu voudrais que l'on revoie le texte avant, pour bien le connaître ? »

Personnellement, je pense que les deux options se valent. En connaissant d'abord les sentiments que les personnages expriment, nous pourrions plus facilement retenir l'enchaînement des répliques. Mais si nous nous assurons d'abord de connaître le texte sur le bout des doigts, nous pourrions avoir plus de facilité à jouer comme bon nous semble. J'attends d'avoir l'avis de mon ami sur la question.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Lun 29 Fév 2016 - 10:45

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
Le théâtre ce n’est pas le truc de Kuro. Néanmoins, il est de nature attentive et lit toujours chaque texte proposé avec beaucoup d’attention. Si il bute sur un passage, étant trop timide pour appeler à l’aide, il préférera pousser son étude jusqu’à tout comprendre sur le bout des doigts. Il sait également sa camarade Haruka sérieuse, ainsi, ils réussiraient sûrement a tirer quelque chose de ce travail qui leur semble difficile à tous les deux, du fait de leur aisance limitée sur la scène. Kuro eut un sourire intimidé à l’idée d’appeler la jeune femme par son prénom. Il se sentit un peu bête, aussi. Bien sûr, c’est un peu snob de l’appeler ainsi, il aurait du y penser avant. Comme il posait la question, Haruka commença à parler du texte, lui remémorant au passage les consignes de Kato-sensei. Par les mots de sa camarade tout devient plus clair, et plus rassurant aussi. Le petit brun regagna son sourire timide tout en prêtant une oreille très ouverte aux propos de sa camarade.

« Ah, oui, à « demi mot ».. Je n’avais pas trop compris quand Kato-sensei l’avait expliqué. Mais maintenant, c’est plus clair, grâce à toi, merci! Pour le texte, je l’ai beaucoup lu et appris par cœur, mais, pour tout ce qui est des intonations, juste le connaître ne suffit pas, je crois… »

Sa camarade lui proposa alors différentes manières de procéder. Kuro hocha la tête et posa une main sur son menton, méditatif.

« Hm.. Si je peux me permettre, dis-moi ce que tu en penses.. Si on lisait juste, pour le moment, en essayant de mettre quelques intonations, et on pourra se mettre d’accord sur ce qu’on pense être le mieux. »

Pour ce qui est du texte, il s’agissait d’une réécriture théâtrale et un peu édulcorée pour une utilisation scolaire du Lezard Noir, un roman policier du 20ème siècle d’Edogawa. La scène en question oppose le détective Akechi (une sorte de Sherlock Holmes japonais) à la délinquante surnommée « le Lézard », dans un dialogue qui se veut tendu. Le texte avait été réécrit de manière plus abordable pour servir à ce genre d’exercice scolaire, retirant certaines parties assez cruelles et plus noires de certains passages.

« Là, les deux personnages ne savent pas encore qui est l’autre, mais ils sentent que quelque chose cloche.. je crois.. Je pense qu’on devrait lire ça comme si ils étaient sur la défensive, ou quelque chose du genre…?  Tu veux lire la partie de qui, le détective Akechi ou le Lézard? Kato-sensei a dit que ce n’était pas trop important si un garçon lisait la partie d’un personnage féminin et vice-versa, que ça pouvait même être intéressant. Du coup, comme tu préfères…? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Mar 1 Mar 2016 - 19:48

Kuro esquisse un petit sourire quand je lui propose de m'appeler par mon prénom mais il ne répond rien. Bon, autant laisser la question de côté pour le moment, je n'ai pas envie de le brusquer. Je passe donc aux explications sur le texte, et elles semblent convenir à mon partenaire. Il a l'air d'y voir plus clair à présent. Je lui rends son sourire. Je suis contente d'avoir pu l'aider un peu ! Mais je suis d'accord avec lui, connaître notre texte par cœur n'est pas suffisant pour que nous mettions les bonnes intentions derrière. Il y a beaucoup d'indications dans le dialogue sur le comportement des personnages – je crois que Kato-sensei a appelé cela des didascalies – mais il va falloir les retravailler.

Kuro réfléchit ensuite à mes propositions et m'en donne une autre : lire le texte en essayant d'y mettre le ton pour voir ce qui rend le mieux. Je hoche la tête, son idée me paraît bonne.

« Oui, c'est un bon début. Quand on sera plus à l'aise, on pourra essayer autre chose. »

Nous nous penchons donc sur le dialogue. J'écoute avec attention les explications de Kuro.

« Oui, je pense que c'est quelque chose comme cela qu'attend Kato-sensei. Elle avait dit que les personnages essaient d'en apprendre plus sur l'autre, sans trop en avoir l'air. Donc... il faudrait qu'ils soient polis et curieux à la fois, mais sans trop en dire sur eux-même... »

Beaucoup plus facile à dire qu'à faire, selon moi... Mais je ne veux pas formuler cela à voix haute, je n'ai pas envie de démotiver Kuro. Sa deuxième question me laisse un peu perplexe. J'avais pensé faire le rôle du Lézard puisque je suis une fille, mais c'est vrai que Kato-sensei ne nous a pas empêcher de jouer le rôle d'un personnage de sexe opposé... Je fais un petit sourire gêné à Kuro.

« C'est vrai qu'on pourrait inverser les rôles, mais... je crois que je préfère être le Lézard. Si cela ne te dérange pas, bien sûr. »

J'attends d'avoir la réponse de mon camarade. Je ne sais pas s'il avait travaillé une partie du dialogue plus qu'une autre, je veux être sûre que nous soyons tous les deux d'accord avant de nous lancer.

Une fois les rôles distribués, je reprends le texte devant moi et me lève. Puis une idée me vient en tête.

« Est-ce que tu veux qu'on répète debout, pour commencer ? Ou on se met à un bureau ? Dans le texte, les personnages sont assis, mais je ne sais pas si on aura le droit de mettre un décor quand on va passer devant la classe. Qu'en penses-tu ? »

Je ne sais pas quel exercice serait le plus facile... ou le plus adapté. C'est en partie pourquoi j'attends l'avis de mon camarade.


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Ven 4 Mar 2016 - 17:20

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
A vrai dire, à l’école primaire, pendant des ateliers de théâtre, Kuro avait déjà eu l’occasion de jouer des rôles de fille. Son visage et sa constitution faisaient qu’il pouvait aisément se faire passer pour un personnage féminin, une fois avec le bon déguisement. Si cela l’avait amusé à l’époque, il n’en est plus très fier aujourd’hui et se gardera bien d’en parler à qui que ce soit. Il est déjà mis suffisamment mal à l’aise par les propos de certains de ses camarades… Du coup, il ne protesta pas quand Haruka annonça préférer ne pas inverser les rôles. A vrai dire, dans le personnage sournois et assez complexe du Lézard, Kuro ne se serait pas senti très à l’aise. Pas qu’il se sente vraiment plus de jouer l’assurance d’Akechi non plus, mais pourquoi pas. En fait, en regardant Haruka, il eut la drôle d’idée que la jeune femme collait assez bien au rôle féminin de l’histoire. Pas qu’elle soit une délinquante, hein, mais son sérieux apparent et son air un peu mystérieux faisaient sens avec le Lézard.

« Pas de problème Haruka, je jouerais Akechi, donc! Et pour l’installation hm… Voila ce que je te propose, dis-moi ce que tu en penses.. »

Il décida de s’asseoir, plus pratique pour lire dans un premier temps. Puis il installa une chaise face la sienne, pour sa camarade. Ils se retrouveront ainsi de part à d’autre de la table les séparant, matérialisant ainsi cette « limite à ne pas franchir » caractérisant la relation des deux personnages de l’histoire. S’il ne sut pas vraiment l’expliquer avec des mots, le fait d’avoir au moins un élément matériel entre eux lui avait semblé logique. Au moins, c’est simple mais efficace. Après qu’ils se soient installés calmement, Kuro relu rapidement les premières répliques en se rappelant qu’il était le premier à intervenir en tant que Détective Akechi. Plus cela allait, plus il se persuadait qu’un rôle de détective était certainement bien trop cool pour lui. Son grand frère Hanz serait bien meilleur à ça.. Enfin, les devoirs sont les devoirs, et Haruka semblait un minimum enthousiasmée alors, Kuro reprit son courage et se persuada que tout irait bien. Il commença donc à lire la première réplique timidement, après s’être éclairci la gorge, et se força à prendre une voix masculine et virile. Le tout sonna ridicule assez rapidement, et le jeune homme s’empourpra immédiatement tout en lisant.

« Euh—Savez vous quelque chose sur cette affaire de cambriolage, mademoiselle? Votre visage semble signifier que tout cela ne vous est pas inconnu.. »


Le jeune garçon s’efforça de mettre quelque chose d’un peu provocateur et suspicieux dans sa voix, le personnage d’Akechi ayant pour but de tirer les verres du nez tout en restant évasif. La chose lui semble atrocement complexe et, pour être tout à fait honnête, il peinait à mettre le ton qui convient. Cependant, il leur fallait terminer cette lecture d’abord, et il pourrait se maudire mentalement de son absence de talent ensuite.



Lis-moi! ° 3°:
 


Dernière édition par Kuro Schwartz le Sam 19 Mar 2016 - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Sam 5 Mar 2016 - 18:18

Je suis soulagée quand Kuro me dit qu'il veut bien jouer Akechi. Je ne pense pas que le Lézard soit un rôle plus facile, mais je pense que ce sera moins compliqué pour moi si je joue un personnage féminin. Je fais un petit sourire à mon partenaire quand il m'appelle par mon prénom. Comme il n'avait rien répondu tout à l'heure, je ne savais pas vraiment ce qu'il voulait faire. Je suis contente de que cela ne le gêne pas – ou plus ? – de m'appeler autrement que ''Arai-san''.

Kuro s'attaque ensuite à la disposition des meubles pour la répétition. Il place deux chaises de part et d'autre d'une table et s'assoit sur l'une d'elle. Oui, cela me paraît bien, pour un début. Je hoche la tête à l'attention de Kuro pour lui signaler que l'installation me va. Puis je m'installe à mon tour et nous commençons à revoir nos textes.

Dans cette scène, le Lézard est interrogée par Akechi plus ou moins en tant que témoin, mais le détective se doute assez rapidement que la délinquante cache quelque chose. Elle aussi sent que l'homme la soupçonne, donc elle répond à ses questions en restant évasive aussi. Il y a quelques indications sur son comportement dans le texte, je vais m'en servir. Je m'adosse au dossier de ma chaise, de façon à observer Kuro – enfin, le détective Akechi – tout en feignant d'être à l'aise.

Mon partenaire se lance dans sa réplique. Il a modifié légèrement sa voix, je vois qu'il fait des efforts pour donner le bon ton. Mais je devine aussi qu'il ne se sent pas à l'aise, tant il devient rouge au bout de quelques mots. Je lui fais un petit sourire compatissant. Le théâtre n'est vraiment pas notre tasse de thé, à tous les deux. Mais si on s'encourage mutuellement, ce sera plus facile d'arriver à quelques chose. Je reporte ensuite mon attention sur le texte. Avant de parler, je relève le menton – pour montrer que le Lézard ne se laisse pas impressionner – et je lis mon texte d'une voix faussement détachée. Enfin, j'essaie.

« Hé bien, j'ai entendu des bruits étranges en rentrant chez moi, comme je l'ai déjà dit à la police. Mais je n'en sais pas plus. Auriez-vous d'autres questions, Monsieur... ? »

Je me rends vite compte que je n'ai pas retranscrit l'intention que je voulais mettre dans ma voix correctement. J'ai parlé comme à mon habitude quand je m'adresse à des gens que je ne connais pas, d'une voix monocorde et basse. Bon, ce n'est que mon premier essai, c'est normal que j'ai du mal. Répéter avec quelqu'un et lire le texte seule en faisant des hypothèses sur le ton qu'il faudrait employer, c'est quand même très différent. Il va me falloir encore un peu de pratique pour arriver à un résultat convenable.


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Sam 19 Mar 2016 - 15:24

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
Le théâtre ce n’est pas affaire d’aimer se faire remarquer sur scène ou non. Certaines personnes réservées s’en servent comme occasion de moins se censurer par rapport à ce qu’ils font dans la vie de tout les jours. En cela, la chose devrait pouvoir aider Kuro à s’affirmer comme il le souhaiterait, mais ce n’est pas encore ça. Même devant Haruka qui est du genre compréhensif et empathique avec lui en ce moment, quelque chose le bloque. Ce n’est pas le rôle du détective qui lui déplaît, et il aurait eu bien plus de mal à jouer le Lézard. Le rôle n’est pas facile de part son ambigüité, et il ne put que rendre son sourire à Haruka lorsque cette dernière semblait galérer presque autant que lui. Ah, ils doivent avoir l’air malins, tiens! Enfin, Kuro se reprit et secoua la tête, il ne fallait pas se laisser faire ainsi! Il n’a pas franchement le physique pour jouer un détective d’expérience, mais qu’importe, il faut laisser la magie du théâtre venir à lui!

« Akechi, détective. Et en effet, il me faut vous interroger d’avantage, Mademoiselle.. Que faisiez-vous dans le quartier, ce soir-là? »

Kuro s’efforçait d’avoir un ton posé et détendu. Le détective semblait sur de lui et au contrôle de la situation, répondant à la nonchalance du Lézard. Son but est de cerner l’alibi de la jeune femme, tout en la poussant dans ses retranchements. La façon de procéder du Détective n’est pas forcément la plus appréciable, dans l’esprit du jeune allemand. Il semble très déterminé à tirer les vers du nez de sa future adversaire, et prêt à tout pour cela. Ce genre de personnage obsessionnel à tendance à lui faire un peu froid dans le dois… Enfin.

Le reste du dialogue progressa ainsi, au début peu certain et franchement coincé, mais Kuro commença à prendre ses marques et à se laisser aller, le dialogue coulant de mieux en mieux au fur et à mesure qu’ils avançaient dans leur répétition. Bien sûr, il leur faudra encore quelques pratiques pour arriver à quelque chose de chouette. Et ainsi, ils arrivèrent à la fin de cette première lecture :

« Je pense, mademoiselle, que nous nous reverront.. Je vous laisse pour le moment rentrer chez vous, comme vous le savez, il vaut mieux être chez soi quand le Lézard rôde. »

Ainsi se terminait la partie d’Akechi sur cette scène. Kuro souffla, l’air soulagé d’avoir survécu jusqu’au bout.

« Bon.. On s’en est pas trop mal sortis pour une première lecture, non?  J’ai un peu du mal avec le personnage de Akechi… Il est un peu trop sûr de lui. Mais ça reste plutôt amusant à lire. Euhm.. comment tu as trouvé ça, toi? Tu as des passages qui te posent plus soucis que d’autres? »


Ainsi, il progresseraient à chaque lecture, et ils pourront petit à petit se mettre en scène bouger, et peut-être penser par la suite à l’espace qu’ils prendront..




Pwette:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Ven 1 Avr 2016 - 22:52

L'avantage de faire ce genre d'exercice avec une personne qui a à peu près le même caractère que moi, c'est que l'on comprend les difficultés de l'autre, et que nous faisons ce que nous pouvons pour l'aider à être plus à l'aise. En tout cas, c'est l'impression que Kuro me donne, quand il me sourit au début de la répétition. C'est comme s'il m'encourageait. C'est vraiment rassurant de travailler avec un partenaire comme cela, plutôt que quelqu'un qui est focalisé sur son propre jeu.

Nous avançons dans notre répétition tant bien que mal, même si la lecture est moins difficile au fil du temps. Je ne bute pas vraiment sur la lecture elle-même, et Kuro non plus d'ailleurs, mais on a l'air d'avoir tous les deux du mal à entrer dans nos personnages. En tout cas, j'ai vraiment un problème avec l'intonation que je dois prendre pour parler. Mais nous restons dans nos rôles, et on continue notre scénette jusqu'à la fin.

« Oui, vous avez raison, il ne vaut mieux pas être dans ses pattes... Au plaisir de vous revoir, Monsieur le Détective. »

Après ma dernière réplique, mon corps se détend légèrement. Je n'avais pas remarqué à quel point j'étais crispée, surtout au niveau des épaules ! J'essaie de les bouger un peu, pour les détendre, tout en écoutant les impressions de Kuro. Je lui souris franchement.

« Oui, on s'en est bien tiré ! Nous avons réussi à rester dans nos personnages, même si ce n'était pas facile parfois... enfin, pour moi en tout cas ! »

Je hoche la tête pendant que mon camarade me confie ses difficultés par rapport à l'attitude de son personnage. Je comprends parfaitement ce qu'il veut dire. Malgré la tension certaine qu'il y a dans ce dialogue, le détective maintient ses questions, cherche les indices qu'il veut, alors que d'autres auraient pu s'arrêter là, de peur d'en dire trop.

« Je vois parfaitement ce que tu veux dire. Je pense que c'est plus difficile pour le moment, parce qu'on ne connaît pas bien le texte. Mais avec le temps, tu devrais être plus sûr de tes répliques, et cela se ressentira dans ton jeu. »

J'ai l'impression de beaucoup théoriser, encore une fois, et de me prendre pour une professeure de théâtre. Mais je suis bien loin d'avoir le talent de Kato-sensei...

« Enfin, je pense. »

Je lance cela presque en bafouillant, un peu comme une excuse. Mes jours rosissent un peu à cause de la gêne, j'enchaîne donc rapidement pour répondre à la question de Kuro.

« Je ne crois pas qu'il y ait un passage en particulier qui me dérange... mais j'ai du mal à avoir une voix assez... expressive ? J'ai l'impression de toujours parler de la même façon, mais cela ne colle pas vraiment avec le Lézard... »

Je fais un peu la moue, parce que c'est plus qu'une ''impression'', en réalité. Je sais très bien que j'ai ce défaut, et j'essaie de le corriger depuis... l'école primaire ? Depuis le temps où j'ai commencé à fréquenter d'autres enfants, en fait. Mais sans grand succès, pour le moment.

« On essaie de la faire sans le texte, cette fois ? »

Relire le texte à haute voix m'a aidé à le retenir, je crois. Je pense que je peux m'en sortir sans garder la feuille sous les yeux. Ou en ne la regardant que 2 ou 3 fois. Et puis, il faut bien qu'on essaie à un moment ou un autre !


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Mer 27 Avr 2016 - 1:09

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
Kuro écouta avec ferveur les propos de son amie. Avec du travail, tout marche souvent mieux, c’est ce que lui dit toujours son grand frère. Néanmoins, les deux premières années avaient pu constater qu’ils s’étaient habitués graduellement à leurs personnages et à leurs répliques à mesure qu’ils avançaient dans le dialogue. Haruka lui avoue avoir elle aussi un peu de mal à cerner le ton à employer pour jouer le personnage du Lezard. Elle ne part pas avec le plus facile, il faut bien le dire. Contrairement à Akechi, le personnage n’est pas aussi franc et joue sur deux personnalités différentes. Il faut donc pour Haruka jouer un personnage qui joue lui-même la comédie. « Comédie-céption », comme dirait Isaak histoire de faire une référence gratuite à un de ses films favoris. Paraît-il que dans le langage littéraire, on appelle plutôt ça une « mise en abîme ». Enfin, ce sujet des analyses littéraire passionne Kuro, mais il pourra faire partager tout ça plus tard, quand ils auraient terminé de travailler. Pour l’avoir lu une ou deux fois (comme la plupart des bouquins qui lui tombent sous la main), le jeune garçon avait beaucoup apprécié la lecture de cette pièce, même si certains détails heurtaient ses côtés un peu flipette et bisounours. Bah, oui, c’est un polar noir, c’est pas tout à fait Byzance, quoi.

« Oui, je me sens prêt à essayer sans le texte aussi. C’est plus pratique pour s’entrainer à bouger et prendre de l’espace quand on a pas le texte en main. »


Ceci fait, Kuro commença à réciter sa première réplique, tout d’abord hésitant car cherchant ses mots, mais tout de même avec plus d’assurance que précédemment. Il s’efforça également de lutter contre sa timidité pour se façonner une expression plus sévère et autoritaire (peut-être devrait-il penser aux échasses, aussi, un détective nain de jardin et de la carrure d’un fil de fer, c’est pas forcément logique). En se laissant porter par les mots du détective, Kuro fut le premier surpris de plutôt bien s’en sortir. Il ne se détachait du personnage que quand quelques mots lui faisaient défaut, et parvenait assez bien à revenir dans le jeu après avoir hésité. Kuro sortit plutôt satisfait de cette seconde tentative, au point qu’il en souriait de manière satisfaite ; ce qui est plutôt rare dans son cas.

« C’était bien, non? C’est drôle comme on peut totalement se détacher de la réalité pour s’accrocher à un personnage. On a vraiment l’impression, d’être dans l’histoire! Ça te l’a fait, à toi aussi? »

Ses yeux brillent presque de joie d’avoir découvert quelque chose de nouveau. Il redevint sérieux la seconde suivante, revenant à ses habitudes plus réservées.

« Euh, je m’emporte.. mais je crois que j’aime vraiment ce dialogue, en fait. Je.. J’espère que je pourrais faire bien aussi devant les autres. Ça fait peur, quand même, un peu. Tu crois que ça ira? »

Il lança un regard interrogatif un peu timoré à sa partenaire. Pourvu que ça se passe bien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Mer 4 Mai 2016 - 2:31

Kuro est d'accord pour passer à la répétition sans texte. Je suis comme lui, je pense que cela nous laissera plus de liberté. Nous pourrons nous concentrer ainsi sur notre placement et pas seulement nos répliques.

Sans attendre, mon partenaire se lance, d'un air assuré. Sa motivation fait plaisir à voir et elle réveille la mienne, également. Mais je ne suis pas aussi à l'aise que lui, c'est évident. Kuro connaît bien son texte, il arrive à le réciter sans trop d'hésitation et il arrive même à se comporter un peu plus comme un détective sûr de lui et moins comme un élève qui récite un texte.

J'ai envie de faire pareil, d'être aussi à l'aise que lui, mais j'ai encore du mal à moduler ma voix comme je le voudrais. Cependant, je suis contente de voir que je n'ai plus de soucis au niveau du texte lui-même. Les répliques me viennent naturellement. C'est déjà ça de gagné !

À la fin de notre deuxième répétition, Kuro a l'air très fier de lui. Et il y a de quoi ! Je souris à son enthousiasme.

« Oui, c'était vraiment mieux qu'avant. Tu t'es vraiment bien débrouillé. J'ai encore du mal à me détacher et à m'accrocher à mon personnage, comme tu dis, mais je crois que c'est en train d'arriver, petit à petit ! »

Mon camarade se calme un peu par la suite, reprenant un air sérieux et terre-à-terre. Il a l'air d'être un peu anxieux à l'idée de passer devant les autres. Je ne peux pas le blâmer. J'avais laissé cet aspect de côté jusqu'à maintenant, mais maintenant qu'il en parle... je dois dire que cela ne m'enchante pas non plus.

« Ce ne sera pas facile au début... mais si on s'entraîne encore un peu, je pense qu'on retrouvera vite le ton et les mouvements à adopter. »

C'est sûr que répéter seuls, sans un regard extérieur, est bien plus tranquillisant que passer devant nos camarades... Mais nous avons eu du mal à parler devant l'autre, au début, et on paraît avoir surmonter cette petite difficulté, à présent. Il est donc fort probable que la même chose se passe pour la représentation finale. Cela dit, j'ai une nouvelle idée en tête.

« Tu voudrais que l'on demande à quelqu'un de nous regarder travailler ? Quelqu'un de la classe, peut-être ? On pourrait alors s'entraîner à réciter devant un public. Et la personne pourrait peut-être nous faire des retours, pour nous aider. »

J'essaie de me justifier un peu, pour convaincre à la fois Kuro et moi-même. Je ne suis pas certaine d'avoir envie de répéter devant quelqu'un, mais je suis sûre que cela nous aiderait. Reste à savoir si Kuro partage mon avis.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)




Dernière édition par Haruka Arai le Dim 12 Juin 2016 - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Dim 12 Juin 2016 - 13:25

Et si on répétait encore un peu?
✾ Où Kuro se perd dans les couloirs, tergiverse sur comment il pourrait bien se faire des n'amis, et va répéter avec une camarade de classe un texte compliqué.
Avec Haruka Arai
Kuro n’aurait pas pensé que le théâtre était aussi génial pour se désinhiber. Peut-être serais-ce une bonne idée pour lui… il camoufla un large sourire quand Haruka approuva ses dires, bien content d’avoir réussi quelque chose qui lui tenait à cœur. Il cacha le rose de ses joues en se frottant l’avant bras d’une main, se détournant avec embarras de son interlocutrice, flatté.

« Ah.. merci.. Toi aussi, hein. Je suis sûr qu’on peut vraiment faire quelque chose de cool! »


Haruka continua ses observation et Kuro marqua chacune d’elles dans un coin de son esprit, toujours plus motivé par le fait que sa coéquipière soit su engagée et s’adapte bien à lui. Elle n’a pas le rôle le plus facile. Akechi est franc, le Lézard est sans cesse ambigüe. Mais ces certainement pour travailler sur l’interaction entre ces deux personnages radicalement opposés dans leurs convictions et dans leur caractère que Kato-sensei leur a donné ce texte. Certainement attend-elle qu’ils rendent avec succès la distinction de ces deux caractères, qui évoluent toutefois dans la même sphère. Du coup, il ne faut pas que les deux acteurs aient l’air de jouer chacun dans leur coin. Mais comme Klaus sent avoir une bonne alchimie avec Haruka à ce niveau, le brun a la sensation d’être bien parti. En écoutant sa camarade, Kuro continuait de réfléchir quel genre de gestes Akechi pourrait avoir. Il imagine quelqu’un de droit, qui sait contrôler ses émotions, et ne doit probablement pas laisser grand-chose paraître de l’extérieur.. Il lui fait un peu penser à son grand frère, dans son côté un peu rigide. Sauf que Isaak ne s’embarrasserait surement pas à poursuivre le crime, il doit s’en ficher totalement. L’idée de son amie lui plaît également. Un regard extérieur ne pourra que leur être utile.

« Bonne idée, on pourra faire ça la prochaine fois qu’on répétera, comme il nous reste encore du temps. Il faudra prévenir les gens après notre prochaine heure de cours. Je pourrais proposer à mes frères, aussi, enfin, si ça ne te dérange pas, bien entendu. Ils sont généralement plutôt objectifs. »

Le cadet Schwartz regarda sa montre et envoya un sourire à Hakura avant de lui proposer de faire une petite pause, pendant laquelle ils pourraient réfléchir et prendre un peu de recul.

« Du coup… On s’arrête là pour cette fois? Je trouve qu’on a bien travaillé… Et, hm, je suis content de pouvoir faire cette scène avec toi! On pourrait aller prendre quelque chose à boire ou à grignoter pour le temps qui nous reste avant notre prochain cours, qu’en dis-tu? Enfin, si tu veux continuer jusqu’à la sonnerie, pas de soucis. »


Cela leur faisait déjà une belle étape de travail, et ils pourraient ainsi digérer ce qu’ils avaient appris. Dans tous les cas, ce fut pour Kuro une chouette expérience que de répéter avec Haruka.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  Mar 14 Juin 2016 - 17:56

Kuro a l'air un peu gêné quand je lui fais part de mes impressions sur son jeu, mais cela ne dure pas très longtemps. Il me retourne le compliment et je le remercie timidement à mon tour. Nous avons vraiment des caractères similaires, et notre motivation mutuelle arrive à nous mettre à l'aise et nous faisons du bon travail. En tout cas, c'est ce que je pense, et Kuro a l'air de partager mon avis.

Je pensais que mon idée de répéter devant d'autres personnes ne plairait pas beaucoup à mon partenaire, mais il a l'air au contraire plutôt motivé par cette perspective. Il propose de demander aux gens de la classe de venir nous voir, mais également à ses frères. Je hoche la tête, un peu surprise et pas trop rassurée. J'ignorais qu'ils avaient des frères, et je suppose qu'ils sont plus âgés que lui, s'ils sont à Kobe aussi. C'est un peu intimidant de répéter devant des élèves plus âgés que moi. Mais je reprends de l'assurance et offre un petit sourire à mon ami.

« Oui, c'est une bonne idée. »

Kuro propose ensuite de faire une pause pour aujourd'hui, et je ne peux qu'acquiescer. Nous avons bien avancé, nous commençons à prendre nos marques et nous n'avons plus de problème de texte. Si la prochaine étape de nos répétitions consiste à nous « produire » devant d'autres élèves, nous pouvons nous reposer un peu pour aujourd'hui.

« Tu as raison, je pense que nous pouvons nous arrêter là, nous avons suffisamment répéter. Je commence à avoir un peu soif ! Et je suis contente de travailler avec toi, également. »

Je range mes affaires puis suis Kuro à l'extérieur de la salle. Je suis très contente de ce que nous avons fait aujourd'hui. Non seulement je me sens plus à l'aise avec notre scénette – et l'idée de passer devant toute la classe me paraît moins insurmontable qu'avant – mais j'ai également l'impression de m'être rapprochée de Kuro. C'est un garçon très gentil et motivé, je trouve qu'on se ressemble beaucoup, tous les deux. Je ne suis pas très proche avec les gens de ma classe, alors je suis contente de pouvoir compter un ami en plus parmi les premières années.


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] Et si on répétait encore un peu ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Et si on répétait encore un peu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: