Partagez | 
 

 [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Sam 19 Mar 2016 - 22:15

Si la matinée avait été libre, c'était loin d'être le cas pour l'après-midi. Du coup, Thomas avait fait la grasse matinée, histoire d'être en forme pour l'accrobranche. De l'accrobranche, pour ce vieux de presque trente ans. L'australien se souvenait en avoir fait dans sa jeunesse, il n'était pas spécialement mauvais - il fallait en vouloir pour ne pas savoir s'accrocher à des cordes - et n'avait pas le vertige, alors ça devrait aller.

L'activité en question était vite arrivée, le déjeuner n'avait pas pris trop longtemps et le temps semblait filer aux yeux du surveillant. C'était probablement dû au fait qu'il s'amusait bien. Les élèves n'étaient pas nombreux et tout se passait plutôt bien dans l'ensemble. Ils s'étaient tous rendus à l'activité en question l'heure venue et... C'est là que ça avait commencé à déconner.

« Choisissez tous un partenaire. Vous serez tous les deux accrochés pendant que vous serez là-haut, blablabla ce que je dis n'intéresse plus Thomas. »

Ouais, parce que l'australien était encore bloqué sur le mot « partenaire » qui avait cet effet traumatique sur lui. Il s'imaginait déjà avoir la vie de quelqu'un entre les mains, même si il savait très bien qu'il y avait des filets et qu'il ne tomberait pas... Non, c'était juste le stress monumental. Genre, vraiment. Il se demanda pendant un moment si les adultes participaient, et quand il vit les membres du personnel se répartir... C'était fini pour lui. Mais l'instant était bien plus grave. Il lui fallait trouver un partenaire masculin et vite. Bon. Lui, il n'osait pas lui demander. Celui-là peut-être... Ah il a un partenaire. Merde. Ils sont tous en groupe. Thomas était planté comme un idiot en regardant autour de lui.

« ... Qui a personne ? »

Bon, ça sonnait totalement forever alone mais tant pis, on va dire que l'information avait mis du temps à monter au cerveau hein. Il continuait de regarder au dessus des gens et la seule personne qui était bah... seule - était Grace. Ew. Il n'osait pas soupirer, parce que s'il le faisait, elle penserait probablement qu'il ne voulait pas la revoir ou qu'il ne l'aimait pas. Oh et puis il recommençait avec ses putains de réflexions débiles du genre « oh mon dieu je suis gêné j'ai peur de faire ça ». Il était temps d'avoir des balls nom de Dieu !

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)


Dernière édition par Thomas Harper le Jeu 12 Mai 2016 - 17:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Dim 20 Mar 2016 - 22:11

Ce foutu camping aura sa peau ! Les bestioles la rendaient folle ; surtout les moustiques. Vous savez, ce moment où, vous éteignez la lumière pour dormir, vous installez bieeen confortablement, fermez les yeux et... "Bzzzz-bzzzzz-bzzzz". Plus moyen de fermer l’œil, du coup, parce que vous savez que cette sanguinaire suceuse viendra s'attaquer à vous pendant que vous rêverez de licornes qui surfent sur des arc-en-ciels. Ben Grace, ça lui faisait ça TOUS LES SOIRS. Et même parfois dans la nuit, même si ça, c'était plus de la paranoïa qu'autre chose. Elle en venait même à regretter Naomi et ses cris au réveil, c'est pour dire !

Du coup, pour l'australienne, matinée de libre rimait avec terminage de nuit. Surtout que l'après midi, il y avait une activité qu'elle attendait avec l'excitation d'une gamine la veille de Noël : l'accrobranche. Elle se rappelait que son frère l'y avait emmenée plus d'une fois quand elle était petite, et adolescente, et cela faisait partie de ses meilleurs souvenirs.
Une fois qu'elle estima avoir ''assez dormi'', elle enfila un short, un soutien-gorge de sport et un débardeur, ainsi que ses grosses chaussures de sport -s'il y avait bien une fois où elle les utiliserait, c'était là!-. Cheveux attachés en queue de cheval haute, et hop, Grace-la-guerrière était fin prête.

Le hic, c'est que lorsque la séance d'accrobranche commença, elle fut rappelée à la réalité par un léger détail. Il fallait être par deux. Tous les étudiants se jetèrent les uns sur les autres, par paires, et une fois tous les moutons rassemblés, elle crût d'abord qu'elle serait seule, ou qu'elle devrait aller s'incruster dans un groupe d'étudiants -la honte-, puis elle vit Thomas. Son compatriote/voisin/oublieur de clés professionnel. Oups. Oupsi. OUPSLALA.
Bon, en fait, elle était plutôt soulagée qu'il soit là. Il était plutôt costaud, mais elle le savait un peu pataud. Et ça pouvait être un brin risqué en escalade... Mais c'était cool de le retrouver, et elle se dirigea vers le jeune homme avec un sourire, rien ne pouvant la démotiver pour faire cette activité -oupresque-.

« Coucou ! Je.. Je n'ai personne... Ça ne te dérange pas qu'on se mette ensemble, j'espère ! » Petit sourire, et, sa curiosité ne se tenant pas, elle enchaîna tout de suite « T'as déjà fait de l'escalade ? », histoire de savoir si elle allait mourir en pleine montagne, ou si elle pourrait encore serrer sa fille dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Dim 20 Mar 2016 - 23:11

« Coucou ! Je.. Je n'ai personne... Ça ne te dérange pas qu'on se mette ensemble, j'espère ! »

Comment expliquer avec tact qu'il n'avait pas le choix ? Se taire. Se taire Thomas. C'était exagéré de dire qu'il n'avait pas envie de faire équipe avec elle. Ce n'était pas une question d'envie, parce qu'il se sentait de trop. Grace l'avait surpris dans une position plus que délicate sur son propre palier et... ça ne lui donnait pas l'image qu'il aurait aimé diffuser. En fait, il aurait préféré ne pas diffuser d'image et rester dans sa solitude hermétique mais... Le destin, cette belle pu - Beaucoup de blabla pour dire qu'il était mitigé sur le fait de faire la paire avec la secrétaire.

« Du tout. Ça m'arrange, je préfère éviter d'avoir à m'occuper d'un des gosses. » fit-il avec une touche d'humour.

Je sais, tu sais et on sait tous que Thomas déteste les responsabilités. Un gosse qui s'occupe d'un gosse ? Pourquoi avait-il postulé pour ce boulot ? Ce n'est pas l'heure de chercher les points logiques de Mister Harper. En revanche, c'était l'heure de se demander s'il préfèrait vraiment se coltiner une mère plutôt qu'un étudiant ? « Je vais devoir m'occuper de Naomi si Grace meurt... » Et c'est comme ça qu'il eut envie de se mettre des claques. Sauf qu'il ne le fit pas, parce qu'il était déjà assez bizarre comme ça.

« T'as déjà fait de l'escalade ? » la question de la brune sortit le surveillant de ses pensées.

Ah. Donc ils n'avaient pas encore enfilé le matériel qu'elle commençait à flipper. C'était presque vexant. Thomas commença à se demander si c'était à cause de la dernière fois. Il se fit la conclusion que oui, ça l'était très probablement. L'australien fut pris d'une violente pulsion qu'il aurait aimé contrôler à ce moment-là : Il comptait lui prouver le contraire. Thomas n'était pas un gosse fragile qui dort sur son putain de paillasson. C'était un homme, un dur, un vrai.

« J'ai fait de l'accrobranche et de l'escalade en colonie de vacances dans ma jeunesse. Je pense pas avoir tant perdu. »

C'est ça, fais le beau. Il s'apprêta à continuer mais le moniteur le coupa dans son élan.

« Vous trouverez des harnais, des bloqueurs, des casques et des relieurs dans ce bac. Une fois équipés, vous accrochez le mousqueton de votre relieur à la corde centrale et vous pouvez y aller. »

Thomas fut surpris par la rapidité de la chose. Bon, le moniteur avait l'air de vérifier les harnais avant la montée, mais c'était quand même assez rapide... Pas de débrief sur la sécurité ou de...

« La personne la plus légère passe devant, le pareur qui est le plus lourd, reste derrière. On ne touche en aucun cas la corde centrale pour ne pas faire bouger tout le monde. Vous pouvez vous accrocher aux filets pour avancer ou si vous sentez que vous perdez votre équilibre. Ah, et dernière chose, si vous sentez que vous allez tomber, essayez de prévenir votre partenaire pour qu'il s'accroche. »

Il avait donc eu un débrief, et ça ressemblait à un exercice militaire. Il n'y avait aucune raison que ça se passe mal, et puis tout semblait être bien sécurisé. Surtout qu'on ne pouvait pas tomber au sol. Thomas alla chercher deux kits, et en tendit un à Grace. Il inspecta son harnais en cherchant comment l'ajuster et quand il trouva, il l'enfila.

Fallait relativiser, étant gosse, il adorait ça. À 27 ans, il est encore un gosse, alors il devrait s'amuser.

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Lun 21 Mar 2016 - 10:56

« Du tout. Ça m'arrange, je préfère éviter d'avoir à m'occuper d'un des gosses. »... Syyympaaaa. Si ça l'arrangeait vraiment, il serait déjà venu vers elle, non ? Et puis, il n'aurait pas fait une tête demi désespérée en voyant qu'il ne restait qu'elle, rooooh !

« J'ai fait de l'accrobranche et de l'escalade en colonie de vacances dans ma jeunesse. Je pense pas avoir tant perdu. »

C'était déjà ça de pris. Au moins, elle ne se coltinerai pas un boulet qui hurlerai dès qu'on monterai un peu, et qui paniquerai ou resterai bloqué... Qu'on se le dise ; les gens qui essaient de se la jouer et qui montent dans les arbres alors qu'ils ont le vertige et qui après emmerdent tout le monde parce qu'ils ont peur sont des plaies. De vraies plaies. Et Grace savait que certains élèves le seraient. Le calvaire absolu. Maintenant, elle ne pouvait plus qu'espérer que ce ne serait pas à elle et à Thomas de se sacrifier pour aider ces boulets.

Elle écouta attentivement le brief, rajustant sa queue de cheval quand Thomas partit pour chercher les harnais. C'est la que la pression commença à monter. Inspiiirer, expiiirer, ne paaas paniquer. Ce n'était pas parce qu'il avait eu un coup de fatigue l'autre fois qu'il allait encore s'endormir. Et puis, les arbres, ce n'est pas aussi confortable qu'un paillasson pour s'assoupir. 'pi bon, au PIRE du PIIIRE, elle tomberait dans les filets, mais pendant la chute, elle risquerait de faire une crise cardiaque. La mort con par excellence, quoi.

Quand Thomas revint, elle le remercia d'un signe de tête, puis glissa ses jambes dans les anses, et resserra le harnais à sa taille, vérifiant méticuleusement si tout allait bien, si tout était bien sécurisé. Elle jeta un œil à Thomas, pas sûre d'elle, ni de la façon dont elle avait enfilé le harnais... Et ouais, effectivement, elle avait un peu déconné. Elle se dépêtra du truc, et lutta un peu avec pour le remettre -correctement, cette fois-, rouge de honte, absolument pas confiante, et maudissant le matériel intérieurement, et se traitant de tous les noms.


« Euh, bon, voilà, je suis prête... Je crois ? »

Pour sa défense, quand elle était petite, c'était son frère qui s'occupait de tout ça, et ils n'allaient pas très haut, donc pas besoin de trop de matériel, ni de truc trop compliqués. Elle vissa son casque sur sa tête, toute fière, et commença à chercher le parcours du regard, les yeux levés vers le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Lun 21 Mar 2016 - 16:15

Pendant qu'il enfilait son harnais, Thomas se sentait à la fois excité de grimper si haut et légèrement effrayé. Même s'il n'avait pas le vertige, il allait devoir se montrer courageux devant d'autres gens. Et ça lui montait complètement à la tête. Cependant, il se sentit presque soulagé - et coupable de l'être - en voyant la panique dans les yeux de Grace. Pas besoin d'être un fin analyste pour comprendre que la secrétaire était proche du « ouille j'ai mal au ventre je crois que je vais rester en bas ». Du moins, c'est ce que la teinte pivoine de ses joues révélait. De la honte ? De la gêne ? Thomas ne savait pas vraiment, mais si elle avait la frousse, au moins elle ne remarquerait pas les erreurs débiles qu'il ferait ou les moments où il raterait la corde avec son pied. Heureusement pour lui, l'australien se sentait assez confiant pour le moment. C'était l'activité qu'il avait le plus attendu - ce gosse - et il comptait bien en profiter. Et pendant qu'il observait le parcours, Grace le tira de ses pensées.

« Euh, bon, voilà, je suis prête... Je crois ? »

À ce moment-là, Thomas avait déjà enfilé son harnais et le bordel qui l'accompagne. « Oh c'est une femme, les femmes mettent toujours trois plombes à se préparer » même à l'accrobranche. Cependant, il ne s'empêcha pas de vérifier d'un coup d'oeil si elle avait bien attaché chaque sangle.

« Tu devrais le serrer un peu plus. Ça se détendra un peu à force de bouger. »

Sa phrase mourrut dans sa gorge, se rendant compte qu'il agissait comme si elle était une étudiante. C'était juste un conseil de sécurité, mais ça avait suffit pour le mettre mal à l'aise. Et si elle le prenait mal ? Et si elle pensait qu'il la considèrait comme une gamine ? Jamais ! C'était faux ! Thomas savait bien que Grace savait se gérer mais... L'élan protecteur, l'impulsivité. Ces détails-là.

« Mais euh... T'inquiètes, ça a l'air bon quand même hein. »

C'est ça, rattrape-toi. Même si c'était bancal, l'australien se dit que ça ferait l'affaire et fit un signe à Grace pour qu'il la suive - peut-être aurait-il dû attendre son feu vert tout compte fait - et accrocha son mousqueton à la corde centrale. Le souvenir de la brune en train de respirer profondément et de presque paniquer lui revint. Meh. Il tenta quelque chose.

« Respire un grand coup. T'as plus qu'à t'accrocher et on commence à monter quand tu seras prête. Je m'endormirais pas sur les cordes, promis. »

La définition du verbe « rassurer » n'était visiblement pas très claire dans la tête du surveillant.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)


Dernière édition par Thomas Harper le Mar 22 Mar 2016 - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Lun 21 Mar 2016 - 23:44

« Tu devrais le serrer un peu plus. Ça se détendra un peu à force de bouger. »

Habituellement, quand quelqu'un la regardait, c'était soit avec indifférence ou dédain, soit avec convoitise. Un peu comme si elle était un bout de viande qu'on allait demander à manger à point parce qu'on a la dalle. Ce qui la mettait particulièrement mal à l'aise. Et là, ficelée dans ce harnais, elle avait l'impression d'être Dakota Johnson dans ce film à la mode qui sortirai bientôt, avec les cordes et les fouets... Fifty Shades of Grey. Bon, une Dakota Johnson sans Jamie Dornan, parce que, c'était pas pour dire, mais Thomas ne ressemblait pas trop à l'acteur. Manquerait plus que ça, tiens ! Qu'elle bosse avec un sexe symbol au cul fantabuleux ! BREF ! Tout ça pour dire que, même s'il l'avait suffisamment regardée pour pouvoir noter que son harnais n'était pas assez serré, il n'en avait pas donné l'impression et n'avait pas fait le gros pervers. Et elle lui en était reconnaissante pour ça.

« Mais euh... T'inquiètes, ça a l'air bon quand même hein. ». Ah, il s'était rendu compte de ce qu'il avait dit et de comment ça pouvait être interprété. Bon, Grace, en bonne accro à la sécurité resserra un peu le harnais, se disant qu'avec un peu de chance, la lanière autour de sa taille pourrait faire un peu comme un corset et lui affiner la taille... Non ? Quoi, on n'a plus le droit de rêver ?! Pfff.
« Euh, merci beaucoup. Je suis pas habituée à m'équiper moi-même. », lui répondit-elle, sans même se rendre compte de ce qu'elle racontait, et de l'éventuelle connotation qu'un esprit mal tourné pourrait donner à sa phrase.

« Respire un grand coup. T'as plus qu'à t'accrocher et on commence à monter quand tu seras prête. Je m'endormirais pas sur les cordes, promis. »

Elle pouffa d'un rire nerveux. Il lisait dans ses pensées ou bien... ? Malheureusement ça voulait dire que le malaise de la situation du pallier n'était pas dissipé.

« Okay, c'est parti ! », lança-t-elle avec détermination, accrochant ses mousquetons à la corde, et posant son pied sur la première ''marche'' de ''l'échelle'', pleine d'entrain, vidant sa tête pour juste se concentrer sur l'ascension ; monter était la plus dure partie ; une fois en haut, ça ira mieux. Elle l'espérait, tout du moins.

Les quarts de bûches disposés en marches sur le rondin -l'échelle, donc- ne semblaient jamais s'arrêter. Au bout de ce qui lui sembla être une éternité -trois minutes trente-, ils arrivèrent à la première plate-forme, à mi-hauteur des grands arbres, et au niveau des feuillages des plus bas.

« C'est beau, mine de rien... Dis, pourquoi t'es venu vivre au Japon, en fait ? » Sa pensée lui avait échappé, oups.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 22 Mar 2016 - 1:18

Grace avait finalement acquiescé avant de serrer son harnais. Chose que Thomas évita du regard, parce qu'il n'avait pas envie de donner ce genre d'image de lui. Elle l'avait remerciée et s'était finalement décidée, plus déterminée qu'avant. La secrétaire commença son ascension en première comme les consignes de sécurité l'y obligeaient et l'australien suivit le pas. L'étape de l'échelle n'était pas vraiment la pire - en fait il ne redoutait aucune étape du parcours, sauf peut-être celle où il devrait se pencher en avant. Cet idiot avait oublié de prendre ses lentilles en partant en vacances, ce qui le forçait à porter ses lunettes tout le temps. Même pendant l'accrobranche, notre adorable astigmate ne même pas penser au fait de les enlever. Il n'y verrait rien. Au bout de quelques minutes, les deux adultes se trouvaient déjà sur la première plateforme. Thomas prit un instant pour observer les alentours. L'ambiance de la forêt lui plaisait tout autant que la vue qui lui était offerte. Et ils n'étaient même pas encore au sommet. Il prit une grande inspiration, s'apprêtant à continuer quand Grace le coupa dans son élan.

« C'est beau, mine de rien... Dis, pourquoi t'es venu vivre au Japon, en fait ? »

Thomas aurait préféré parler d'autre chose. Mais il n'acceptait pas de laisser paraître une once de ses sentiments, surtout pas à propos de ça, surtout pas à propos de ce qu'il s'était passé. L'australien n'avait pas spécialement du mal à en parler, mais il ne voulait pas montrer qu'il était touché. Certaines plaies n'étaient pas encore cicatrisées.

« C'est vrai. Je suppose que plus haut, ça sera encore plus beau. »

Gratter des secondes, le brun savait faire ça. Il réfléchissait à la manière dont il pourrait répondre à Grace, de ce qu'il voudrait ou non lui divulguer. À quel point pouvait-il lui faire confiance ?

« Plus par obligation personnelle que par choix. J'avais besoin d'un nouveau départ mais je ne voulais pas m'éloigner de ma famille. »

Et pourtant, jamais Thomas ne s'en était senti plus distant. Il ne voyait plus sa mère ni sa soeur, même s'il passait un coup de téléphone tout les deux ou trois jours. L'australien jugea que sa réponse était suffisante. Ce n'était pas un mensonge, mais il ne donnait pas la raison exacte. Il n'avait pas été capable d'en parler depuis que c'était arrivé, et probablement ne le serait-il pas avant longtemps. Peut-être même ne le serait-il jamais. Il esquissa un sourire - bien que maladroit - et se tourna vers Grace.

« Et toi ? »

Même si ça ne l'avait pas tout de suite frappé, Thomas avait vite reconnu l'accent de chez lui dans les mots de la secrétaire. Mais il eut l'intime conviction qu'elle était là pour des raisons amoureuses - comme lui l'était plus ou moins - et il ne fallait pas chercher bien loin. Sa fille s'appelait Naomi. Et elle était typée. Grace vivait seule. Mais tout ça, il le garderait pour lui. Pas question de montrer qu'il déduisait des choses tout seul. Ça semblerait... Bizarre. Très probablement.

Finalement, le parcours allait prendre une tournure agréable. Même si la discussion était un peu trop précoce pour le surveillant - mais ça, il s'y adapterait - il aimait le fait de ne pas avoir à supporter des blancs gênants. Il attendit alors que Grace ouvre le chemin.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 22 Mar 2016 - 11:39

« C'est vrai. Je suppose que plus haut, ça sera encore plus beau. »

Il gagnait du temps. Peut-être que sa question était déplacée ? Peut-être qu'elle aurait mieux fait de se taire ? Peut-être qu'elle était trop curieuse ? Grace avait à peine pensé à ces détails, qui n'en étaient pourtant pas. Et si elle l'avait vexé ? Et s'il lui en voulait d'être aussi intrusive ? Et si, pour se venger, il la faisait tomber ? Et voilà, le moteur à psychotage était reparti, et en roue libre, qui plus est.

« Plus par obligation personnelle que par choix. J'avais besoin d'un nouveau départ mais je ne voulais pas m'éloigner de ma famille. »

L'australienne resta interdite. Il avait -encore une fois- piqué sa curiosité à vif, le con ! Oui, bien sûr, elle avait eu une réponse à sa question initiale. Mais avec cette ''réponse'', PLEIN d'autres questions lui venait, et elle dût se mordre la lèvre -fort- pour ne pas continuer à fouiner et faire sa commère, car elle avait senti sa gêne, rien que pour prononcer cette phrase.

« Et toi ? », qu'il lui lança, en se tournant vers elle. Owh. Elle ? Ben moi j'me suis fait avoir quoi ! A la fac j'suis tombée amoureuse d'un japonais, je l'ai suivi dans ce pays, et j'me suis rendus compte qu'il n'en avait rien à cirer de moi, sauf que Naomi était en route, on a dû se marier, mais il m'a fait cocu, et on a divorcé. Non, c'était un peu trop. Quand il était venu dans son appartement, elle avait -rapidement- évoqué le fait que le père de Naomi était Japonais, et s'il n'était pas trop idiot -ce qui restait à voir-, il pourrait déjà avoir la réponse à sa question. Le problème de la jeune femme était de réussir à en parler sans avoir l'air trop affectée ; le divorce ne remontant qu'à quelques mois en arrière, elle ne savait pas encore quels termes utiliser, ni même comment en parler. Elle ne voulait pas inspirer la pitié en en parlant de façon trop dépressive, et elle ne voulait pas avoir l'air agressive, malgré la colère qu'elle ressentait en y pensant.
Du coup, elle s'offrit elle aussi du répit, en recommençant à monter ; comme ça, elle pourrait répondre sans qu'il regarde son visage.

« J'ai, heu... j'avais rencontré un japonais à l'université, et je l'ai suivi ici pour vivre avec lui. », elle ne voyait pas quoi dire plus. Et ça tombait bien, ils arrivaient de nouveau à une plate-forme, un peu plus haute, qui était le réel point de départ du circuit d'accrobranche. Ses pensées pour Keigo tombèrent de la cime des arbres pour s'écraser au sol, et elle sourit triomphalement, l'adrénaline commençant à monter.

« Prêt à y aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 22 Mar 2016 - 14:29

Grace continua de monter l'échelle. L'australien la suivit, attendant toujours d'en savoir plus.

« J'ai, heu... j'avais rencontré un japonais à l'université, et je l'ai suivi ici pour vivre avec lui. »

Thomas avait donc vu juste. Une curiosité naissante démangeait les lèvres du brun mais... C'était encore tôt. Elle était restée évasive, sûrement que comme lui, elle avait ses raisons. Le surveillant ressentait quelque chose qui ressemblait à de la compassion. Même si les circonstances étaient bien différentes, Thomas voulait comprendre. Mais ses paroles restaient coincées dans sa gorge, il ne savait pas commentt l'exprimer sans paraître intrusif, montrer qu'il était compréhensif. Il aurait pu prendre ce qui venait, mais ça aurait été une catastrophe connaissant ses difficultés à l'oral. Alors il laissa tomber et acquiesca d'un signe de tête. Et alors qu'il cogitait en gravissant l'échelle, ils arrivaient à une plateforme plus haute. Le parcours commençait réellement ici, et Thomas jeta un coup d'oeil en dessous de lui. Très mauvaise idée. Il n'avait pas spécialement le vertige, mais le fait de se voir ainsi dans le vide ne le confortait pas vraiment. Heureusement pour lui, plus les secondes s'écoulaient, plus la sensation disparaissait pour laisser place à un sentiment de grandeur. C'était haut, mais putain ce que c'était beau. Il prit une grande inspiration et esquissa un large sourire. Naturel. Peut-être trop naturel. Mais il s'en fichait pas mal, il était comme un enfant. Et son coeur se mit à battre assez vite lorsque Grace le ramena à la réalité.

« Prêt à y aller ? » ce à quoi, il répondit instinctivement « Toujours. » il marqua une pause en s'avançant vers le bord « Après toi. »

Oh que oui, il l'était. Comme les consignes de sécurité le voulaient, il laissa Grace ouvrir le pas et la suivit de près. La première étape du parcours était un immense filet tendu verticalement, sur lequel on s'accrochait à la fois avec les mains et avec les pieds. Rien de trop extravagant, et quand même assez sobre. La difficulté se trouvait un peu plus loin : La plateforme d'arrivée du filet se trouvait un peu plus en hauteur que l'autre. Il suffisait de se hisser, rien de bien compliqué. L'australien posa son pied entre les mailles et entama l'étape. Son regard se posait souvent sur les mousquetons de la corde principale, même si le matériel était vérifié tout les jours et avait été inspecté avant qu'ils ne montent, il préfèrait être prévoyant.

« J'ai toujours peur que ces trucs se décrochent. » avait-il dit en parlant des liens qui les reliaient à la corde centrale.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 22 Mar 2016 - 23:11

« Après toi. ». La galanterie était quand même un truc de sacré pervers.  Laisser passer les filles dedans, ça avait bon dos... Ou bonnes fesses, hein ! Avec un simple coup d’œil vers le bas, ils avaient une vue sublime. Quoique, s'ils laissaient passer une femme devant dans des escaliers à monter, c'était cool. Si elle était en jupe courte, c'était encore mieux ; y'avait le spectacle avec.

C'était grisant. Tellement, tellement grisant. Un peu plus, et elle aurait envie de hurler « JE SUIS LA REINE DU MOOOONDE ! », mais il était encore un peu tôt pour ça, on en reparlera quand elle sera face à la tyrolienne. Grace ne criait jamais. Enfin, très rarement. Pour qu'elle crie, c'était que son amant était très doué la situation était dangereuse. Que le danger soit un truc extérieur, ou bien la colère de l'australienne. Parce que oui, sous ses airs calmes de gazelle, elle peut se transformer en lionne ! … Ou en crabe.
Le premier obstacle était un filet, donc il fallait y aller... en crabe. Se lancer était le plus compliqué. Un pied, puis une main, et l'autre pied qui rejoint le premier, et ainsi de suite. Le tout en regardant loiiiin devant elle, évidemment. Et elle était plutôt sereine, ne pensant pas à grand chose, jusqu'à...  « J'ai toujours peur que ces trucs se décrochent. » Chouette, génial. Trop rassurant ! Non pas qu'elle paniquait, mais qu'il y a des sujets tabous quand on fait des trucs ''risqués''. C'est comme dire, avant un saut à l'élastique « Hey mais, t'imagines, le truc il casse ? » ou dans un manège à sensations fortes « Oh c'est marrant, tu glisses sous le truc de sécurité, j'ai entendu dire que quelqu'un avait eu un accident l'autre fois ».

Elle fit bonne figure, et sourit, levant la tête. « Personnellement, ce sont les mousquetons qui m'effraient toujours un peu. Tu sais, si ça bouuuge, que le câble fait pression, et que ça s'ouvre ! ». Bah ouais, elle aussi elle pouvait faire des scénarios catastrophe !

En continuant le parcours, elle réfléchit un peu, et repensa à ce qu'ils avaient dit... Lors de leur première rencontre, il revenait de chez... ses grands-parents ? Des grands-oncles ? Des grands-kekchose, ça c'était sûr. « T'as de la famille au Japon ? », demanda-t-elle, subtilement avec ses gros sabots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 22 Mar 2016 - 23:56

« Personnellement, ce sont les mousquetons qui m'effraient toujours un peu. Tu sais, si ça bouuuge, que le câble fait pression, et que ça s'ouvre ! »

Un long frisson parcouru le dos du surveillant. Même si il s'y était habitué, la sensation de vide l'avait surpris, alors s'imaginer tomber ? Brrr. Mais il se rendit vite compte qu'elle disait ça pour... lui faire peur ? Meh. L'australien haussa les épaules faisant mine de n'avoir peur de rien.

« Le filet est peut-être mal accroché. »

Et pendant qu'il dit cela, il se balança doucement sur les mailles pour faire bouger l'intégralité du filet. Bon, il espèrait quand même que la brune n'ait pas une crise cardiaque ou ne tombe pas pendant sa petite blague, ça serait quand même... pas cool. Pas cool du tout. « Fais gaffe, tu vas devoir t'occuper de Naomi. ». Il chassa la stupidité de son esprit pour reprendre son sérieux et continuer de grimper vers la prochaine étape - qui se trouvait encore loin. À sa grande surprise, Grace revint sur la discussion qu'ils avaient eu quelques minutes plus tôt.

« T'as de la famille au Japon ? »

À ce moment précis, quelque chose fis « tilt » dans l'esprit de l'australien. Et grâce à sa question, il aurait lui-même des réponses. C'était un peu vicieux et malsain, mais on ne refait pas sa curiosité, et Thomas détestait ce côté de sa personnalité : Toujours vouloir tout savoir des gens qui l'intriguent. C'était barbant et ça le rendait complètement fou.

« Oui. Mes grand-parents et leurs enfants habitent au Japon. Sauf mes parents à moi et ma soeur, eux sont restés en Australie. »

Évoquer sa famille proche restée en Australie lui tordait réellement le coeur. L'Australie lui manquait. Ils lui manquaient. Mais le pays était gorgé de souvenirs que Thomas préfèrait oublier. Il ne savait pas lui-même s'il serait capable d'y mettre les pieds de nouveau un jour. Il secoua légèrement la tête et se concentra de nouveau sur Grace et le parcours.

« Pourquoi tu n'es pas rentrée en Australie ? »

Cette fois-ci, Thomas jouait sa carte de l'honnêteté. Peut-être que Grace le prendrait mal, auquel cas le brun s'excuserait - et se sentirait tellement coupable qu'il devrait probablement terminer le parcours en trois minutes s'il ne voulait pas avoir un malaise. Il ne fallait pas être un grand sociologue pour comprendre que Grace était une mère célibataire. Alors pourquoi rester ?
Ils avançaient à petits pas, et peut-être qu'actuellement - même s'il angoissait de la réaction de l'australienne - Thomas se sentait plus à l'aise avec elle. Il n'avait même pas pensé une seule fois au paillasson. Pas une seule.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mer 23 Mar 2016 - 11:12

« Le filet est peut-être mal accroché. », plaisanta Thomas après que Grace lui ait parlé de sa ''peur'' concernant les mousquetons. Il fit un peu bouger le filet, et la secrétaire se crispa un quart de seconde, avant de reprendre sa route vers la plate-forme, riant de bon cœur, habituée à ce qu'on la taquine ; son frère s'amusait à lui faire la même chose lorsqu'il l'emmenait acrobrancher, et elle hurlait à la mort dès que quoi que ce soit bougeait, ce qui encourageait son ''bourreau'' à se moquer d'elle. Alors bon, ce n'était pas une gentille plaisanterie qui allait l'effrayer !

Elle avait, une fois de plus, posé une question indiscrète, et la réaction de son collègue l'inquiétait un peu ; elle avait finit par remarquer que c'était quelqu'un d'extrêmement pudique et qui n'en dévoilait que très peu à son sujet. Oui, Grace était très mal placée pour se plaindre de ça, vu qu'elle faisait de même.

« Oui. Mes grand-parents et leurs enfants habitent au Japon. Sauf mes parents à moi et ma soeur, eux sont restés en Australie. » … WOW ! Il lui avait répondu, et ça n'avait même pas l'air de le déranger. Ils progressaient, et pas que sur l'obstacle ! Ils avaient parcouru les deux tiers du filet, et ils arrivaient enfin à discuter ''normalement''. Enfin, ils se découvraient, chacun poussés par la curiosité. Depuis son arrivée au Japon, l'australienne n'avait pas encore croisé de compatriote australien à part Thomas, ce qui lui donnait encore plus envie de fouiner. Mais visiblement, elle n'était pas la seule. « Pourquoi tu n'es pas rentrée en Australie ? ».

Encore un point sensible. En plein dans le mil. Ce type était un sniper pour les questions ; il faisait toujours mouche.

« Mes parents ne m'auraient pas lâchée si j'étais rentrée. », commença-t-elle par dire, se donnant un peu de temps pour réfléchir à ce qui viendrai ensuite. En une phrase, il la forçait à révéler une grosse partie de sa vie, et pas la plus simple à sortir. Le temps qu'elle eût s'allongea, car ils arrivaient proche de la fin du filet. Elle souffla, et commença à tirer un peu plus sur ses bras pour essayer d'aller vers le haut du filet, et agripper le bas de la plate-forme, puis, jouant des muscles et tortillant, elle se hissa dessus avec la grâce d'un otarie sur un rocher. Elle se redressa et attendit Thomas en reprenant sa respiration, lâchant d'une traite en le regardant droit dans les yeux.

« Ils n'ont pas digéré que je suive Keigo ici, et m'ont toujours dit que je faisais une erreur. Ils sont pas au courant pour le divorce, donc rentrer m'exposait à beaucoup de reproches, et j'ai clairement pas les épaules pour supporter ça pour le moment. »

Pour masquer son trouble, elle se retourna immédiatement vers la suite du parcours, qui ne la réjouit pas plus que ça. C'étaient de grands rondins disposés en zigzag, où on voyait touuut le sol en dessous, et pas du tout stable ; ça bougeait encore du passage du précédent binôme. Oh putain. Elle allait avoir le mal de mer dans les airs.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mer 23 Mar 2016 - 21:56

« Mes parents ne m'auraient pas lâchée si j'étais rentrée. »

Là... Thomas n'était pas sûr de comprendre. Pas sûr d'avoir bien choisi sa question non plus. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Allait-elle le laisser sur sa faim ainsi ? Parce que oui, la curiosité du brun avait été frappée de plein fouet, et ses questions étaient en train de lui brûler les lèvres. Cependant, il laissa couler, se jugeant trop indiscret. Ew. Le surveillant se sentait mal. Vraiment. Il avait touché un point supposément sensible, et c'était largement assez pour installer la gêne chez le surveillant qui marqua un long silence. La brune arriva alors à la plateforme, suivie de près par l'australien et, à sa grande surprise, reprit.

« Ils n'ont pas digéré que je suive Keigo ici, et m'ont toujours dit que je faisais une erreur. Ils sont pas au courant pour le divorce, donc rentrer m'exposait à beaucoup de reproches, et j'ai clairement pas les épaules pour supporter ça pour le moment. »

Oh. Thomas haussa les sourcils. C'était probablement trop pour le moment et..

« Désolé. » il se frotta la nuque, un peu essouflé par le parcours mais aussi paniqué par le fait d'avoir trop fouiné. « Je voulais pas être indiscret.. Je voulais vraiment pas. » Et il stoppa là.

Que penser de ce que Grace venait de lui dire ? Que lui répondre ? Les pensées du brun s'embrouillaient, il cherchait quelque chose à dire mais les idées se bousculaient, rien ne venait. Alors Grace était divorcée ? Elle avait donc été mariée. Elle ne serait pas en bons termes avec ses parents. Elle aurait du mal à tout supporter. Perdu dans les informations, Thomas se concentra mais décida de se laisser aller et de lâcher ce qui lui vint en tout premier :

« Je pense que... Tu n'as pas à t'infliger ça. Ça a déjà l'air dur à vivre... Alors t'encombrer de reproches... » C'était quand même vraiment obvious ce qu'il lui disait là, mais des solutions, du soutien... Il ne savait pas faire. Pourtant, il avait étudié la psychologie, mais c'était comme si un mur de béton armé se dressait entre elle et la passion qu'avait Thomas à analyser les gens qui l'entourent. Même s'il était curieux, il n'avait pas cette approche professionnelle avec Grace. Ça lui faisait du bien, en quelques sortes. Mais une étape difficile - plus difficile que la suite du parcours - l'attendait. Elle avait fait un pas vers lui, alors c'était à son tour d'en faire un vers elle.

« Mon départ a aussi beaucoup été contesté par mes parents et ma soeur... La raison leur paraissait complètement ridicule, et encore aujourd'hui on me réprimande au téléphone pour que je rentre. Ma place n'est pas ici, disent-ils. »

Ce n'était pas si difficile en soi, mais ça l'effrayait, de parler ainsi. Il souffla un bon coup et se prépara à suivre Grace sur le parcours, s'accrochant aux cordes tendues sur les côtés. Le surveillant profita que l'attention de la secrétaire soit sur le parcours pour continuer.

« J'ai assez mal supporté ma dernière... rupture... alors je suis parti au Japon. J'avais trop de souvenirs que je voulais oublier, là-bas. »

Il l'avait dit, il l'avait fait - même s'il avait baissé le ton au moment où il avait prononcé le mot « rupture » - et il en était assez... fier. Grace était l'une des premières personnes avec qui il en avait parlé. Et au fur et à mesure, ça devenait plus simple. À 27 ans, il avait la même sensibilité qu'une adolescente qui se séparait de son premier amour. Il se sentait clairement ridicule.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Jeu 24 Mar 2016 - 0:08

Grace était plutôt fière d'elle. Elle avait réussit à parler du divorce en n'éprouvant qu'un tout petit pincement au cœur. Le gros pincement, c'était plutôt pour ses parents. Ils lui manquaient, et elle aurait aimé que Naomi puisse voir ses grands-parents plus souvent, mais la délicatesse de la situation ne le permettait pas pour le moment.

« Désolé. Je voulais pas être indiscret.. Je voulais vraiment pas. »

Mince, zut, merde ! Elle fut prise de panique. Est-ce qu'elle avait eu l'air vraiment affectée ? Son but n'était pas de le faire culpabiliser, aaaargh ! Le Thomalàl'aise (pardon) était de retour, l'australienne s'était réjouie un peu trop vite. Ou plutôt, elle avait parlé un peu trop vite. Mais le coup de massue vint ensuite ; LA PITIE !

« Je pense que... Tu n'as pas à t'infliger ça. Ça a déjà l'air dur à vivre... Alors t'encombrer de reproches... »
Gloups. Elle se détourna un peu pour regarder l'obstacle, commencer à l'appréhender, tout en restant à l'écoute de Thomas. Quand il rouvrit la bouche, elle frôla la crise cardiaque.

« Mon départ a aussi beaucoup été contesté par mes parents et ma soeur... La raison leur paraissait complètement ridicule, et encore aujourd'hui on me réprimande au téléphone pour que je rentre. Ma place n'est pas ici, disent-ils. »

Peut être qu'il se sentait redevable vu qu'elle s'était confiée, ou peut être qu'il voulait simplement se dévoiler un peu. Peu importe le cas, elle appréciait. Ça lui faisait plaisir de l'entendre parler de lui sans avoir à poser les questions et avoir l'air d'une grosse concierge, d'une grosse fouille-merde. Elle acquiesça, ne comprenant que trop bien ce qu'il voulait dire : même si ses proches ne savaient pas pour le divorce, ils étaient au courant pour ses difficultés en japonais, et ne rataient pas une occasion d'utiliser ce point comme argument à sa non-compatibilité avec ce pays et donc comme argument à son retour sur la terre des crocodiles, des kangourous et des aborigènes.

Elle se baissa un peu, tendit une jambe pour poser son pied sur le premier rondin, s'accrocha fermement aux cordes sur les côtés, prête à y aller, concentrée au niveau maximal quand...

« J'ai assez mal supporté ma dernière... .... ... alors je suis parti au Japon. J'avais trop de souvenirs que je voulais oublier, là-bas. »

Sa dernière quoi ?! Non mais, elle commençait à se lancer quand il avait pris la parole, et du coup, elle n'était pas toute ouïe.. Oh merde ! En plus, elle avait failli tomber. Avec un peu de déduction, elle se dit qu'il devait parler de rupture. On ne veut pas oublier les souvenirs d'une famille dont on ne veut pas s'éloigner, et si la famille en question lui reprochait de partir parce qu'ils trouvaient la raison ridicule, c'était forcément ça. Ajouté à sa timidité, ça faisait sens. Et, à l'évocation des souvenirs, son cœur se serra de nouveau, un peu.

« Je... Te comprends. Au moins, j'ai eu la chance de ne pas avoir accumulé trop de bons souvenirs de mon mariage. ». Cette fois-ci, l'amertume se faisait sentir dans sa voix. Et, en se lançant sur l'obstacle, elle développa enfin. « On s'était rencontrés à l'université, en mode compte de fées. C'était mon premier amour, et à la fin de ses études il m'avait demandé de le suivre au Japon. J'avais accepté. Sauf que ça s'est pas passé aussi bien que prévu, et j'avais même prévu de rentrer à la maison, sauf que j'étais enceinte. Ses parents nous avaient forcés à nous marier... Et j'ai découvert y'a quelques mois qu'il me trompait depuis le début. »

Sur les derniers mots, sa voix s'était quelque peu étranglée. Et ses poings étaient serrés sur les câbles. Elle souffla, se tendit pour reprendre de l'air, et réussit à retrouver son calme, rapidement. Elle avait une boule au ventre, mais se sentit obligée de conclure sur une note plus positive, se détendant en passant sur le second rondin -même si ça bougeait drôlement-. « Après le divorce, j'ai faillit être expulsée, mais Zahn, que je connaissais de la crèche, m'a proposé un job à l'école. Voilà. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Jeu 24 Mar 2016 - 17:13

La réaction ne se fit pas attendre, Grace trébucha presque dans le parcours. La voir ainsi fit sourire Thomas - qui culpabilisait d'être amusé d'une telle situation - mais heureusement pour lui, elle était dos à lui et ne pouvait pas le voir. Il reprit son sérieux et posa un pied sur le premier rondin de bois. Grace profita du silence pour reprendre.

« Je... Te comprends. Au moins, j'ai eu la chance de ne pas avoir accumulé trop de bons souvenirs de mon mariage. »

Le brun afficha une expression un peu démunie. Son mariage s'était-il déroulé si mal que ça ? Il peina à se souvenir de l'âge de sa collègue. Vingt-deux ans ? Vingt-trois ? C'était dans ces eaux-là. Ça lui paraissait si jeune pour s'être déjà mariée, avoir divorcé, avoir un enfant. Sans avoir vraiment le temps de réfléchir à ce qu'elle venait de dire, elle enchaîna et Thomas porta son attention sur ses paroles.

« On s'était rencontrés à l'université, en mode compte de fées. C'était mon premier amour, et à la fin de ses études il m'avait demandé de le suivre au Japon. J'avais accepté. Sauf que ça s'est pas passé aussi bien que prévu, et j'avais même prévu de rentrer à la maison, sauf que j'étais enceinte. Ses parents nous avaient forcés à nous marier... Et j'ai découvert y'a quelques mois qu'il me trompait depuis le début. »

Le brun était plutôt captivé par ce que lui disait Grace, ne faisant pas trop attention à où il posait les pieds et manquant de tomber plus d'une fois. Il sentait que la secrétaire n'était pas à l'aise, ou tout du moins qu'elle n'aimait pas parler de ce dont elle était en train de parler. La culpabilité de l'australien s'intensifia, il voulut la stopper, lui dire qu'elle n'avait pas besoin de lui en dire tant et que ça irait mais elle pourrait le prendre mal et ça serait terriblement impoli. Thomas ravala ses paroles et laissa donc Grace continuer, nageant dans sa propre faute.

« Après le divorce, j'ai faillit être expulsée, mais Zahn, que je connaissais de la crèche, m'a proposé un job à l'école. Voilà. »

Tout s'expliquait alors. Voilà pourquoi elle travaillait ici. En entendant cette dernière déclaration, Thomas sourit. Le surveillant n'était pas assez naïf pour croire que tout tournait bien dans un monde tout rose. Mais au moins, tout n'était pas perdu et elle semblait remonter la pente petit à petit - du moins, c'est ce qu'il pouvait en juger avec tout ce qu'elle lui avait dit, par ailleurs, ça lui faisait tellement d'informations. Le brun se sentit presque privilégié du fait qu'elle se confie à lui ainsi. Cependant, lui n'était pas prêt à entrer dans de tels détails. Il y avait certaines choses dont pour lesquelles il n'était pas prêt, et d'autres qui... était juste trop. S'il lui parlait de l'incident dans l'épicerie, peut-être ne le verrait-elle plus de la même manière. Thomas avait presque tué quelqu'un et ça n'était pas rien. Pendant qu'il avançait sans vraiment prêter attention aux rondins, il soupira et prit la parole à son tour.

« Ça me dépasse. Je ne sais même pas comment est-ce que tu peux supporter toutes ces prises de tête. » Thomas se fit la réflexion que c'était probablement pour ça qu'il était souvent mieux seul qu'accompagné. « Tu as du courage. »

L'australien ne se sentait pas assez... mature pour tout ça. Il n'arrivait même pas à mettre de mot sur ce qu'il pensait au sujet de la secrétaire, et il savait bien que cela pourrait être mal interprêté. Il s'apprêta à continuer mais posa son pied dans le vide - et à côté du rondin. Il s'écroula de tout son poids, manquant de se casser les côtes sur les rondins et s'évita d'hurler de douleur quand le bois percuta ses hanches, son bassin. Il se contenta de gémir et son visage se tordit sous la douleur. Mais il ne s'agissait pas que lui. Heureusement pour Grace, le brun avait de bons réflexes et réagissait très vite. Dans sa chute, il avait entraîné sa collègue à la fois à cause des cordes accrochées au harnais, mais surtout parce qu'il l'avait percutée. Ew. Il attrapa ce qu'il put pendant qu'elle tombait - sa main, sa jambe, son pied, son bras, ce qu'elle lui tendait - et ses muscles se tétanisèrent sous la panique et l'adrénaline, tenant fermement la brune comme il le pouvait. Thomas n'avait pas le temps de penser ni de parler, complètement captivé par ce qui arrivait.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Ven 25 Mar 2016 - 16:58

Si elle n'avait pas été aussi loin du sol, pour sûr qu'elle ne se serait pas forcée à rester aussi calme. Mine de rien, ça l'arrangeait plutôt pas mal ; ça entretenait son image de femme forte et sûre d'elle ? Comment ça, elle n'avait pas cette image ? Vous voulez qu'elle sorte les crocs, c'est ça ?! Pff.
Dès qu'elle eut repris ses esprits, elle focalisa toute son attention sur l'obstacle, puisqu'il bougeait. Elle avait senti son collègue trébucher derrière elle, ce qui la fit sourire. Oui, la situation était déstabilisante, mais elle ne pouvait pas se permettre de flancher, sinon elle s’écraserait au sol. Ouuh, la jolie métaphore.

« Ça me dépasse. Je ne sais même pas comment est-ce que tu peux supporter toutes ces prises de tête. » Mais elle aussi ça la dépassait ! Pour ne pas être dépassée par les événements il fallait être ; soit complètement inconsciente, soit droguée. Comme le disait une chanson You are in pain, take your life up with cocaine. Bon, Grace était un peu trop sage pour que l'idée l'effleure. Et puis, si on y réfléchissait bien, sa drogue était Naomi. La gamine avait tellement d'énergie que, même si elle pompait toute celle de sa mère, elle lui permettait de tenir, à grands coups de câlins et de « Loveyou mom »

« Tu as du courage. » Ne pas éclater de rire, il le prendrait mal. Ne pas éclater de rire, il le prendrait mal, ne pas...

« AAAAAAH ! »

Ce n'était pas un éclat de rire, mais un cri de frayeur. En un quart de seconde, elle s'était sentie tirée par une force pachydermique en arrière, et, sans comprendre ce qui lui arrivait, elle bascula... dans le vide. Sa tête manqua de peu le rondin -ou le rondin manqua de peu sa tête, tout dépend de l'angle dans lequel on se place-, mais elle tenta quand même de s'y accrocher. Et réussit.
Ah non. Un rondin, ça n'a pas de doigts, ni une poigne ferme. Ça devait être Thomas qui l'avait rattrapée. Ben oui, après avoir vu la bûche de TRES près, elle avait fermé ses mirettes, ne voulant plus rien voir, parce qu'elle savait qu'elle allait voir touuute sa vie défiler devant ses yeux, persuadée qu'elle allait s'écraser au sol avec l'élégance d'une merde d'oiseau.
Quand son oreille interne lui communiqua qu'elle n'était plus en train de descendre, elle ouvrit les yeux, regardant son ''sauveur'' -avec des guillemets, un sauveur ça vous précipite pas dans le vide- d'un air paniqué. Elle avait tendu son bras droit pour s'accrocher, et bien que ce soit son bras le plus musclé en stock, elle n'était pas Hulk. Oui, ça faisait à peine quelques secondes que ses pieds battaient dans le vide, mais son bras brûlait déjà.

Elle remonta son bras gauche pour accrocher un rondin, pour soulager l'autre qui menaçait de se décrocher de son corps.
Grace souffla, tentant d'analyser la situation. Il serait impossible qu'il la ramène sur le parcours simplement en la tirant à bout de bras. Il fallait qu'elle réussisse à pousser sur ses pieds. Gamine, c'était une experte au cochon pendu. Et une fois ''pendue'', elle pourrait essayer de revenir du bon côté du rondin avec un peu d'aide. Sauf qu'elle devait lâcher Thomas, et ça, y'avait pas moyen. Sinon, elle pouvait essayer de balancer son corps pour passer une jambe par dessus un rondin, et de là, ses abdos devraient bosser. Mais pareil, se balancer, c'était compliqué... Et puis ses bras qui lui faisaient mal, merde !

« Je, je, je sais pas comment faire ! Me lâche pas, s'il te plaît...! », fut tout ce qu'elle réussit à prononcer, en proie à la panique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Ven 25 Mar 2016 - 20:32

Au bout de quelques secondes, Grace s'accrocha à une bûche avec sa main libre. Même si la brune n'était pas très lourde, il ne pourrait pas la tirer d'affaire d'un seul bras. Il lui faudrait ses deux bras pour la remonter. Mais Thomas se tenait à la corde avec son bras libre, et si ce dernier lâchait, il se trouverait la même position que Grace. Hors de question. Il venait déjà de la faire tomber - et savait qu'il allait se faire gueuler dessus mais y penserait plus tard - alors passer pour un con ? Non merci. Une idée lui vint alors. Et une bonne idée. Il n'avait pas vraiment de mal à la tenir comme ça dans le vide, mais doutait qu'elle soit vraiment à l'aise dans le vide.

« Je, je, je sais pas comment faire ! Me lâche pas, s'il te plaît...! »

Un regard plein de « JE FAIS CE QUE JE PEUX » croisa les yeux paniqués de Grace alors qu'il essayait de mettre son plan à exécution. Cependant, il se devait de prévenir la secrétaire, et comme d'habitude, il ne le fit que trop mal.

« J'ai une idée. Bouge pas. On risque de tomber. » Angoissant n'est-ce pas ?

Le souffle de l'australien était complètement coupé par les rondins qui entravaient son abdomen. Il aurait bien voulu faire des efforts de diplomatie mais est-ce que c'était franchement le moment ? Et pourquoi diable continuait-il à penser à ça ? Son esprit se concentra alors sur sa merveilleuse et dangereuse idée. Il allait passer le bas de sa jambe sous un rondin pour tenir sans l'aide de sa main libre et comme ça, il pourrait tenir la brune des deux mains. C'était déjà bien mieux qu'un foutu rondin. Mais ce n'était que l'étape facile de son plan.

« Accroche toi bien ! »

Juste après avoir fini, il passa ses deux tibias sous une bûche et lâcha la corde de sa main libre, fermant les yeux l'espace d'une seconde, au cas où ça ne tiendrait pas. Et bingo, ça tenait très bien. Sans demander l'avis de l'australienne - oui, parce qu'il était en train de se donner corps et âme pour la sauver là - il attrapa son autre main qui était accrochée au rondin, laissant la demoiselle totalement dans le vide, avec comme seul secours, les mains du surveillant. Vachement rassurant. Sa nouvelle position lui permettait de mieux respirer, mais Thomas était essouflé comme jamais.

« Bon écoute... Je vais me décaler sur la droite doucement... Puis tu vas te balancer de droite à.. gauche et tu pourras... remonter sur les rondins avec tes jambes. »

Il attendit quelques secondes histoire qu'elle soit prête à ce qu'il bouge et l'australien se décala doucement, centimètre par centimètre sur le côté, pour laisser un maximum de place à Grace. En espèrant qu'elle ait assez de force pour se balancer jusqu'à attraper un rondin avec une de ses jambes.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mer 30 Mar 2016 - 12:45

Putain, mais POURQUOI est-ce qu'elle lui avait demandé de ne pas la lâcher ?! Si elle avait été à sa place -bon, à sa place, elle n'aurait pas réussit à le rattraper aussi vivement, ni même à le maintenir comme ça-, elle l'aurait lâché rien que pour cet affront. Il avait dû se faire mal en tombant, et elle, pauvre gourde, ne pensait qu'au fait d'être suspendue dans le vide.

« J'ai une idée. Bouge pas. On risque de tomber. », trokoul. Comme si elle ne paniquait pas déjà assez comme ça... Au moins, lui, il avait une idée. Et elle espérait qu'elle n'impliquait pas de l'abandonner suspendue à son rondin. Bah quoi, c'était une solution ! S'il la lâchait, il pourrait continuer le circuit calmement, tranquillement, sans qu'elle bavasse... Oui, elle était paniquée jusqu'au bout, et le fait d'être dans le vide ajoutait une petite -énorme- touche de paranoïa.

« Accroche toi bien ! ». PARCE QUE TU CROIS QUE JE NE M'ACCROCHE PAS ''BIEN'', LA ? Pensa Grace très fort. Il en avait d'autres, de bonnes, comme ça ? Bon, ouais, ses bras commençaient à fatiguer, mais elle ne lâcherai pas. Elle ne voulait pas lâcher, surtout pas.

Merde, ça bougeait, là-haut. Thomas gigotait, et Grace n'osait pas se tordre en arrière pour voir ce qu'il faisait, parce que si elle bougeait, ses épaules allaient se disloquer et on pourrait en faire un puzzle. Et puis en plus, il décrocha sa main du rondin ! Oh merde ! Ça y était, il allait la précipiter dans le vide, un peu comme Scar l'a fait à Mufasa dans le Roi Lion. Les élèves remplaceraient le troupeau en panique.
Sous le coup de la panique, le sang battait à ses oreiles, c'est donc de façon complètement hachée qu'elle entendit la voix de son compatriote lui expliquer son plan. « Bon écoute... Je vais me décaler sur la droite doucement... Puis tu vas te balancer de droite à.. gauche et tu pourras... remonter sur les rondins avec tes jambes. » … Comme au cirque. Voilà, il la prenait pour une voltigeuse, comme au cirque. Génial. De mieux en mieux. Il était où l’Apollon qui l'attendait en face pour la récupérer dans ses bras musclés ?

Elle attendit donc sagement qu'il bouge, et qu'il soit ''installé'', avant de souffler un grand coup, et de commencer à se balancer, lançant ses jambes à gauche, puis à droite pour se donner de l'élan, les doigts crispés dans les mains de son -futur- sauveur. Et ainsi de suite, remontant ses jambes de plus en plus haut, jusqu'à -Ô MIRACLE- réussir à passer un pied au dessus d'une bûche. OUI ! Il ne lui restait plus qu'à réussir à se hisser par dessus. Elle passe le second, les décale tout doucement pour ne pas heurter Thomas lors de son dernier assaut/tentative de décollage. Elle poussa sur ses pieds en couinant, et finit par réussir à se glisser par dessus les rondins qui bougeaient. Mais ça y était, elle était de retour sur... Heu. Sur l'obstacle. Elle lâcha les mains de son sauveur un dixième de seconde, juste pour passer leur prise par dessus les rondins, et là, elle se met à trembler. Trembler comme une feuille. Surtout ses bras. Ses muscles se vengent de ce qu'elle leur a fait subir quelques secondes auparavant, et la font souffrir. Et l'adrénaline qui redescend, aussi. Comme une junkie en manque. « Merci », qu'elle souffle au milieu de ses spasmes.

Il lui faut de longues secondes -minutes- avant de réussir à calmer les battements affolés de son cœur, et elle se rappelle enfin ce qui l'a menée là. « Tu t'es fait mal ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mer 30 Mar 2016 - 21:00

Finalement, Grace réussit à se hisser à la plus grande joie du brun, qui pouvait enfin reposer ses mains et surtout se redresser. Le rondin qui lui entravait le diaphragme était en train de doucement le tuer. C'était comme une délivrance de pouvoir recommencer à respirer correctement. Enfin, c'est ce qu'il pensa en premier - alors que la secrétaire le remerciait et qu'il tenta d'articuler un « de rien » maladroit. En fait, quelque chose bloquait sa respiration dans son abdomen, il ne pouvait pas prendre de grande inspirations. Ew. Quand il essaya de légèrement se tourner, une terrible douleur le foudroya. Pas besoin d'être médecin pour comprendre qu'il s'était très probablement fêlé voire cassé une ou deux côtes. Et si ce n'était pas ses côtes, alors c'était probablement une déchirure. Lequel était le pire ? Il n'en savait rien et n'avait pas envie d'y penser. Mais un autre problème se posait. Allait-il en parler à Grace ? C'était dangereux, à la fois pour lui et pour elle et continuer le parcours comme ça. Mais il ne voulait pas tout gâcher. Il s'amusait bien, et elle aussi - du moins, avant de tomber - et tout arrêter comme ça ? Dieu non. L'australien ne put passer à côté de la panique de sa collègue cependant. Ce dernier allait camoufler ce qui lui arrivait avec le reste, il n'avait clairement pas le courage de dire qu'il s'était probablement fêlé les côtes. Même si la douleur tentait de l'en dissuader.

« Respire Grace, c'est fini. Je suis désolé, j'ai trébuché et je t'ai entraîné. C'est ma faute. »

Sa voix était saccadée, son souffle se coupait trop régulièrement pour que la brune ne s'inquiète de rien. C'était mauvais, très mauvais pour lui. Et la question arriva.

« Tu t'es fait mal ? »

Mentir semblait tellement égoïste aux yeux du brun. Il se mettait en danger et la mettait en danger par la même occasion. Cependant, il n'était pas sûr d'avoir quelque chose de cassé ou tout simplement de grave. Peut-être que ce n'était que la douleur de la chute mais... Il n'était sûr de rien. L'australien poussa un long soupir - qui se mêla à un souffle de douleur, car même soupirer lui faisait mal. Son visage se tordit sous la sensation.

« Je ne sais pas ce que je me suis fait, mais oui, j'ai mal. » il fit un effort magistral pour se remettre debout, s'accrochant aussi fermement que possible aux cordes. « Je... Je ne veux pas te mettre en danger si je me suis cassé quelque chose mais... Peut-être que ce n'est que passager.. »

La vérité triompha de nouveau. L'effort démesuré qu'avait dû faire Thomas pour sortir ces deux bouts de phrases témoignait probablement du niveau de douleur ressenti.

« Ça m'emm... m'embête d'arrêter le parcours à cause d'une seconde d'inattention. »

Le souvenir fulgurant de ses vingt-ans lui revint en tête. Une seconde d'inattention et il avait appuyé sur la détente, la balle traversant la poitrine et le couteau traversant sa hanche. Ses mains devinrent moites et il se sentait mal. Déséquilibré. De simples souvenirs réussissaient à le mettre dans un état second qu'il détestait. Mais il devait se rendre à la réalité. Son corps lui faisait trop mal.

« Je ne sais pas si je vais pouvoir aller plus loin... Je suis désolé vraiment.. Je.. »

Le brun ne savait pas quoi dire. Il n'avait rien à dire. Ses lèvres ne laissaient passer que des excuses, un flot d'excuses, et à ce moment précis, Thomas en avait marre de revêtir le rôle de la victime aux yeux de Grace. Merde, il détestait la pitié.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Jeu 31 Mar 2016 - 22:01

La panique avait sur l'australienne le même effet que l'accouchement. La sensation de boule au ventre et de flippe totale, et elle respirait pareil. Bon elle évitait de bloquer et de pousser, et elle n'avait pas de contractions, maaiiiis vous voyez le principe quoi. Crise d'angoisse ? C'était pas ça, mais elle en n'était pas loin. Oui, elle était de nouveau en sécurité, mais quand elle était suspendue dans le vide, elle ne pouvait pas trop se permettre de trembler et de respirer comme une asthmatique, sous peine de finir en crêpe au sol.

« Respire Grace, c'est fini. Je suis désolé, j'ai trébuché et je t'ai entraîné. C'est ma faute. ». Il avait remarqué. Bon, c'était comme si on disait qu'il avait remarqué qu'elle avait un nez et deux yeux, mais elle espérait quand même que c'était pas aussi visible que ça. Et puis en plus, il faisait sa petite bouille d'enfant coupable, ce qui la faisait culpabiliser de le faire culpabiliser. La logique d'une femme. Vous avez le droit de soupirer, et de lever les yeux au ciel devant tant de... Culpabilité ? Elle aurait voulu dédramatiser, sauf qu'il répondit à son inquiétude première. « Je ne sais pas ce que je me suis fait, mais oui, j'ai mal. » Okay. Il s'était fait mal. Et le pire arriva. « Je... Je ne veux pas te mettre en danger si je me suis cassé quelque chose mais... Peut-être que ce n'est que passager.. »

Sa bouche s'ouvrit en grand, ses yeux également, et son souffle se coupa -oui, Grace était passée d'hyperventilation à non-respiration- le temps qu'elle réalise ce qu'il venait de lui dire. Sa chute n'était donc pas anodine. Mais... COMMENT est-ce qu'il avait réussit à la ramener et la porter littéralement pour la remettre sur l'obstacle. Il était soit complètement con, soit complètement maso. Soit les deux, moitié-moitié.

« Ça m'emm... m'embête d'arrêter le parcours à cause d'une seconde d'inattention. »

Ça devait être ça. Maso ET con. Parce que le mec se relevait, alors qu'il pensait s'être cassé quelque chose. Si elle était restée calme -par rapport à sa blessure- jusque là, là, il dépassait les bornes des limites -MAURICE-. Son instinct maternel lui hurlait de s'occuper de lui, ou de lui foutre une bonne grosse fessée (euh non, pas la fessée, ça faisait tendancieux à leurs âges), et de l'envoyer au lit pour qu'il se repose.

« - Je ne sais pas si je vais pouvoir aller plus loin... Je suis désolé vraiment.. Je..
- Arrête de t'excuser ; on va trouver un moyen de descendre, pas question de continuer le circuit si tu t'es blessé. »

Grace s'était mise en mode maman autoritaire, et son ton était sans appel. Ça ne lui ressemblait pas, mais en voyant la tête de son collègue, elle savait pertinemment qu'il se torturait intérieurement alors qu'il devait être en train de morfler.
Maintenant, il fallait trouver comment descendre. Elle se redressa en douceur, tirant sur les cordes pour se remettre sur ses pieds, se stabilisant sur le rondin en faisant bouger l'obstacle le moins possible pour ne pas embêter Thomas. Ils étaient à mi-parcours, et même si la plateforme suivante était accessible en un pas -inutile de faire des cabrioles, donc-, elle ne pouvait demander à son partenaire D'ACCROBRANCHE -pas d'autre chose, eh!- d'aller jusque là bas, vu comment il douillait. L'autre option était un peu plus casse-cou, et la faisait flipper, mais elle lui devait bien ça.

« Tu te sentirais capable de rester tout seul cinq minutes, le temps que j'aille chercher du secours ? Je pense qu'ils ont un système pour faire descendre les blessés. »

Elle avait peur qu'il fasse un malaise à cause de la douleur pour n'importe qu'elle raison, donc elle rechignait à le laisser seul. « Tu t'es pas cogné la tête ? T'arrives à respirer correctement ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Ven 1 Avr 2016 - 2:04

« Arrête de t'excuser ; on va trouver un moyen de descendre, pas question de continuer le circuit si tu t'es blessé. »

Thomas sourit bêtement. Il avait l'impression d'entendre sa mère - ou sa soeur après l'incident - et ça suffisait pour lui arracher un sourire nerveux. Mais son ton était ferme et l'australien n'avait pas la force mentale pour lui résister, il se tint du mieux qu'il put aux cordes, attendant presque les ordres de sa collègue qui menaçait de lui hurler dessus s'il bougeait d'un poil.

« Tu te sentirais capable de rester tout seul cinq minutes, le temps que j'aille chercher du secours ? Je pense qu'ils ont un système pour faire descendre les blessés. »

Si Thomas avait été capable de tenir Grace dans le vide avec ses blessures, il serait capable de marcher un petit bout du parcours pour descendre. Il savait que des échelles de secours étaient postées à chaque plateforme alors.. Le surveillant était prêt à tenter. Appeler des secours reviendrait à arrêter beaucoup de gens. Ew. Il se faisait déjà suffisament remarquer comme ça, il n'allait pas non plus déranger le monde...

« Je crois que... je peux faire chemin inverse, si je me tiens bien et que je vais doucement, je peux marcher, je t'assure... C'est juste au niveau de mes côtes.. »

Marcher oui, marcher dans le vide non. Mais il avait l'intime conviction qu'il pourrait le faire, il le pourrait. Sauf qu'une part de lui ne voulait pas mettre Grace en colère. Il savait qu'il le regretterait. Genre, vraiment.

« Tu t'es pas cogné la tête ? T'arrives à respirer correctement ? »

Le surveillant toucha doucement son abdomen avec ses mains, pour tenter de cibler où est-ce qu'il avait mal exactement à quel point. Chaque poussée sur ses côtes ne faisaient que confirmer ce dont il avait peur : La fêlure. Il ne le saurait qu'avec des radiographies, et serait dans le doute avant un long moment. Et puis... Les côtes quoi. Il n'y avait rien à faire pour les côtes, juste de l'attente. C'était le pire. Il prit une grande respiration - non sans avoir du mal - pour répondre à la brune.

« J'ai eu de la chance, je suis plutôt... bien tombé. Enfin, j'ai rien à la tête... Et je peux respirer à peu près convenablement. Mais je vais bien... Enfin... Je peux me déplacer, mais je ne peux pas me tourner ou me baisser... »

Voilà. Maintenant qu'il lui avait fait un débrief sur ce qu'il pouvait et ne pouvait pas faire, il était tant d'avancer les choses et d'arrêter de bloquer le parcours. Il attrapa les cordes fermement.

« Écoute je... je sais que c'est dur de me faire confiance là tout de suite mais en y allant doucement, je te promets qu'on peut atteindre la plateforme... Ça sera beaucoup moins risqué.. »

Thomas ne savait pas être convaincant, et c'était le pire moment pour se rater, mais Grace devait le croire. Il voulait être sur du plat, se sentir en sécurité. La plateforme n'était qu'à quelques mètres, il serait capable de le faire. S'il s'était écouté, il serait déjà loin devant, mais il voulait le consentement de sa collègue.

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Sam 2 Avr 2016 - 17:15

« Je crois que... je peux faire chemin inverse, si je me tiens bien et que je vais doucement, je peux marcher, je t'assure... C'est juste au niveau de mes côtes.. »

Les hommes et leur fierté à la con. Quand mec se coupait avec une feuille, ou avec un couteau, en faisant la cuisine ou une activité du quotidien, c'était un drame. Un véritable drame. La Terre devait arrêter de tourner, et la moindre goutte de sang les rapprochait de la mort de façon assez énorme. Alors que, quand ils se blessaient POUR DE VRAI, ils faisaient les gros costauds, genre « J'ai même pas mal moi, d'abord ! ». Ça exaspérait un peu Grace, mais bon.

« J'ai eu de la chance, je suis plutôt... bien tombé. Enfin, j'ai rien à la tête... Et je peux respirer à peu près convenablement. Mais je vais bien... Enfin... Je peux me déplacer, mais je ne peux pas me tourner ou me baisser... »

Déjà, c'était une bonne nouvelle. La première bonne nouvelle étant le fait qu'il n'avait pas fait de malaise. Et la seconde ; le fait qu'il l'avait sauvée d'une mort certaine. Mélodramatique ? Oui. Complètement, mais elle assumait. Pour sa défense, la situation s'y prêtait un peu !

« Écoute je... je sais que c'est dur de me faire confiance là tout de suite mais en y allant doucement, je te promets qu'on peut atteindre la plateforme... Ça sera beaucoup moins risqué.. »

Elle scrutait son visage attentivement, pas très rassurée. Oui, c'était sûr qu'arriver à la plate-forme était un bon point, mais après, arriverait-il à descendre les escaliers de secours ? Elle se mordilla la lèvre, réfléchissant. Et puis, elle se rappela qu'il attendait une réponse. Accessoirement. « C'est pas que je ne te fais pas confiance, juste que j'ai peur que tu te fasses encore plus mal. » Sa voix s'était adoucie, et son regard aussi. Engueuler un blessé c'était pas bien malin, et elle le savait. Donc elle évitait -bravo, Grace!-.
« ... Mais si tu penses pouvoir le faire, on va y aller. Par contre, si tu as mal, ou que je vais trop vite, tu me le dis, hein ? »

Elle sourit doucement, puis se tourna vers la suite de l'obstacle, y allant petit pas après petit pas, restant à l'écoute de son collègue. Grace faillit même demander aux oiseaux de fermer leurs becs pour être sûre qu'il respire correctement. Il leur fallut du temps pour arriver à la plate-forme, mais ils y arrivèrent entiers -ou presque-, et elle se tourna vers lui, toujours un peu inquiète.

« Ça va? », lui demanda-t-elle sitôt il eut quitté l'obstacle.
Maintenant, il allait falloir descendre l'escalier de secours. Une autre paire de manches. Elle Se détacha des cordes, et s'attaqua aux branches, après avoir demandé au moins cinquante-douze fois à Thomas si ça allait, s'il était sûr qu'il se sentait de descendre, de lui dire s'il avait mal, etc...

La descente se passa plutôt bien. Une fois en bas, le harcèlement repris, et la maman autoritaire revint.

« Faut enlever ton harnais pour regarder tes côtes, tu veux de l'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Sam 2 Avr 2016 - 22:32

Grace avait accepté de le suivre jusqu'à la plateforme et de le laisser y aller de lui-même. Sans le savoir, elle avait libéré un petit poids dans l'esprit du brun. Le retour avait été sans encombres, c'était l'étape de l'échelle qui effrayait l'australien. Est-ce que s'accrocher serait douloureux ? Il allait bien vite le savoir.

« Ça va ? »

Thomas hocha la tête en esquissant un faux sourire, rongé par la peur - mais moins que par la douleur. Il prit une grande inspiration - puis fut stoppé par son thorax endommagé et toussa alors. Aïe. Tousser lui faisait horriblement mal. Il attendit quelques secondes que ça passe et pris son courage à deux mains pour y aller. La lueur soulagée dans ses yeux témoignait d'une descente qui allait s'avérer sans encombre : Être accroché et descendre ne lui faisait pas mal - cela tirait, mais ce n'était que très léger, heureusement. Grace demanda... - il avait arrêté de compter - de fois s'il allait bien, et Thomas essayait de la rassurer en répondant positivement voire même en souriant. Le surveillant avait plus sourit après être tombé que pendant tout le reste du parcours. C'était presque flippant à ce niveau-là.

Quand ses pieds touchèrent le sol, il fit presque un malaise tant il était heureux d'enfin être en bas. Jamais il n'aurait pensé se casser quelque chose - ou alors se faire vraiment très mal - ici. Il se rendit alors compte qu'il venait de gâcher la fin de son séjour. L'australien était vraiment déçu, mais il ne pouvait s'en prendre qu'à lui - et Dieu sait qu'il allait le faire. Aussitôt fut-il en état de bouger et de parler que Grace l'attaqua.

« Faut enlever ton harnais pour regarder tes côtes, tu veux de l'aide ? »

L'image de Grace en train de défaire les boucles de son harnais n'était pas... spécialement recommandée pour le moment. Il effaça cette dernière de son esprit - quoi que pas totalement, côtes cassées ou pas c'était un homme. Le taux de gêne dans le sang du brun monta à une vitesse folle.

« No-non-non c'est bon t'inquiètes pas je gère. Et euh merci de m'avoir écouté. »

Le débit de mot avait lui aussi augmenté sur le moment - trahissant spéctaculairement la gêne du surveillant. Puis il s'attaqua aux attaches et aux boucles de son harnais qui ne lui posèrent pas de problème - et heureusement. Le temps qu'il s'en occupe, le médecin du parc ainsi que son assistant ou bien un stagiaire - il n'en savait rien - s'avança avec empressement vers le presque-trentenaire. Probablement avaient-il vu ce qu'il s'était passé en haut. La suite confirma ses doutes.

« Vous êtes complètement fous d'être descendus vous auriez pu blablabla. »

L'expression de Thomas tourna presque à la colère et l'inconnu se décida à stopper les réprimandes puis demanda aux deux adultes de le suivre jusqu'à la tente où tous ses kits de secours étaient rangés - en n'oubliant pas de demander au brun s'il était blessé. Une fois entre les murs de tissus blanc, on ne proposa pas au blessé de s'asseoir - pour l'inspecter, il avait besoin d'être debout - mais on le proposa à Grace. Il dû retirer son t-shirt et le drame était là. Thomas n'allait clairement pas supporter d'exposer la cicatrice énorme qui partait de l'extrémité de sa hanche jusqu'au milieu de son ventre. Cet affreux souvenir du passé. Probablement allait-elle le voir, être gênée, partir par respect et leur relation allait changer ? Merde. Le brun ne voulait pas ça, il se sentit encore plus désamparé quand le médecin posa des questions sur l'endroit tout en appuyant sur ses côtes - connard.

« Un.. accident. Au couteau. »

Imbécile. Non seulement sa voix était tremblante mais en plus de cela, il avait dit le bout de sa phrase à voix basse - mais pas assez, il ne se contrôlait plus vraiment. Maintenant, il assumait pleinement qu'il cachait quelque chose.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 5 Avr 2016 - 11:37

Grace était beaucoup trop innocente pour se dire que demander à son collègue de se déshabiller était quelque chose de déplacé. On ne va pas se mentir que, sur la plage, elle n'était pas la dernière à mater, hein. Mais là, l'idée d'apprécier le corps -de rêve ou pas, on ne se prononce pas- de Thomas ne l'avait même pas effleurée.

« No-non-non c'est bon t'inquiètes pas je gère. Et euh merci de m'avoir écouté. »

La fierté, le retour. Et pourquoi il la remerciait de l'avoir écouté ? C'était surtout lui qui l'avait écoutée raconter sa vie. Qui devait probablement être bouleversante, parce que c'était à cause de ça qu'il s'était rétamé, et que maintenant, ils se retrouvaient là.
Deux types du camp débarquèrent ; des médecins. Ils étaient en blouse blanche, et pas franchement sexy -les séries mentaient donc, damn ! Où était passé George Clooney ?-. En plus le plus vieux -le plus moche- déblatérait des tas de trucs en Japonais, et même si elle eût un peu de mal à comprendre ce qu'il beuglait, au moins, l'intonation ; elle l'avait saisie : ils se faisaient engueuler. Comme de petits étudiants. Et elle, elle baissait la tête, et regardait ses pieds, timidement.

Les deux moches les traînèrent sous la tente médicale pour les examiner. On proposa à Grace de s'asseoir, ce qu'elle accepta, plus par politesse que par nécessité ou fatigue.
Le plus vieux s'occupait de Thomas, non loin, et le petit insista pour l'examiner. Elle protesta -comme elle pouvait, avec son japonais approximatif-, leur expliquant -toujours aussi approximativement- qu'elle ne s'était pas cognée, et qu'elle n'avait mal nulle part. C'était un petit mensonge, parce qu'elle avait mal aux épaules, mais elle savait qu'ils n'y pourraient pas grand chose, et surtout, surtout, elle ne voulait pas qu'il la touche. L'idée d'un contact physique avec ce type -dégueulassement moche- la dégoûtait ; presque au point de lui filer la nausée. Ce qui lui fila la nausée pour de bon, fût de regarder dans la direction de Thomas. Jusqu'ici, elle avait pudiquement gardé les yeux baissés, et en entendant la question du médecin, elle s'était autorisée un coup d'oeil. Qu'elle regretta immédiatement. Son ''ami'' (?) avait une énorme cicatrice sur le bas du ventre. Elle en frissonna, et se mordit la lèvre, baissant de nouveau les yeux en écoutant la justification qu'il donna au médecin.

« Un.. accident. Au couteau. » … Il lui fallut un peu de temps pour reconstituer la phrase et comprendre ce qu'il avait dit, mais quand elle comprit, elle se mordit la lèvre. Curiosité mal placée, le retour ! En plus il avait l'air teeeellement mal à l'aise, donc il devait vraiment cacher quelque chose d'énorme !

L'examen se poursuivit, et on laissa rapidement la secrétaire tranquille, et le bilan pour Thomas arriva rapidement aussi. On les jeta hors de la tente -relativement poliment-, et, la langue de Grace la brûlant, elle demanda assez rapidement. « Qu'est-ce qui t'es arrivé, pour que t'aies une cicatrice comme ça ? », ouais, direct, droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 5 Avr 2016 - 15:47

« Vous semblez avoir quelques côtes fracturées mais je me répète vous auriez pu avoir bien pire en descendant comme vous l'avez fait, c'était très dangereux et... »

Thomas n'écoutait plus vraiment le médecin qui lui aboyait dessus. Il se concentrait sur la pointe de ses pieds qui était infiniment plus intéressante que le reste. Des côtes fracturées ? Cette fin de semaine allait être riche en amusement. Surtout quand l'homme en blanc lui ordonna de se reposer un maximum, ce qui voulait dire dans un language plus réaliste qu'il allait passer la fin du voyage dans sa tente ou alors assis sur le côté pendant que les autres s'amuseraient. En plus, il allait devoir faire des radiographies à son retour et l'australien haïssait profondément les hôpitaux - par forcément à cause de son passé, juste l'ambiance qui le rendait nauséeux. Et puis des côtes, ça prenait des mois pour guérir. Quelle merde. Il n'y avait pas de corset à porter, pas de béquilles à avoir, pas de plâtre pour tenir. Il devait prendre son mal en patience et il détestait déjà ça. Sauf que le pire était à venir alors qu'il sortait de la tente.

« Qu'est-ce qui t'es arrivé, pour que t'aies une cicatrice comme ça ? »

« Bang » fit la question de Grace dans la tête du brun. Pourtant il le savait, il l'avait vue venir mais rien n'y faisait. Le surveillant haussa vivement les sourcils et sa voix chanta une succession de « Eh bien » ; « Euuuh » ; « Alors » ; « C'est long » avant de trouver quoi dire, comment le dire et trier les informations qui se bousculaient dans son cerveau. Devait-il tout raconter ou rester évasif ? Il sentait la curiosité couler dans les veines de sa collègue - et il comprenait ça. Il pinça ses lèvres une dernière fois et se décida à ne pas fuir le regard de Grace cette fois-ci, fixant cette dernière droit dans les yeux.

« Il y a sept ans de ça, j'ai arrêté mes études pour travailler dans une épicerie. Ma soeur avait l'habitude de passer me voir tout les soirs avant la fermeture, une sorte de rituel quoi. Un soir, elle est venue accompagnée - et pas de la bonne compagnie. Un type qui la tenait et la faisait avancer avec un flingue sous la gorge, là. » Il rejetta sa tête légèrement en arrière en montra l'endroit avec ses doigts. Thomas sentait que son débit de parole était juste.. pas naturel. Il marqua une pause avant de reprendre, histoire de se calmer un peu. « J'ai eu très peur. Il m'a poussé de derrière la caisse et m'a rendue Sash... Ma soeur. Le gars était confus, il me hurlait de reculer, puis de me baisser, puis de me reculer. Bref, il s'est précipité sur l'argent et j'ai fait un truc débile. Je me suis rué sur lui et je l'ai dégagé avec mon pied. Et puis il a lâché son arme par terre. Enfin, son flingue parce que cet enfoiré avait un couteau. Mais ça, le con que je suis n'y a même pas pensé. J'ai donc ramassé son Saint-Graal et je l'ai pointé sur lui. Il a courru vers moi, je lui ai tiré dessus. Et il m'a pas loupé. » Là, Thomas s'arrêta pour passer sa main sur sa hanche, où résidait sa blessure. « Mais moi je l'ai presque tué. » Le ton qu'il avait employé était presque désolé. Il avait été impassible pendant tout son monologue mais sa dernière déclaration... passa moins bien. L'expression du brun mélangeait embarras, peur et regrets. Avait-il bien fait de lui en parler maintenant ? Il se sentait presque comme... Un monstre. Mais sa raison le rappelait à l'ordre : C'était de la légitime défense.

Ils marchaient en direction de... nulle part, en fait Thomas ne savait pas vraiment où il allait comme ça avec Grace. Le brun n'avait pas même envie d'y penser tant il était embarrassé et gêné. Il n'avait pas souvent raconté cette histoire, et ressasser tant de souvenirs n'était pas vraiment quelque chose qu'il appréciait. Mais les étapes de la confiance l'obligeait à passer cette étape, et quelque part il se sentait un peu plus... léger.

« Je pense que.... qu'on est quites sur le passé maintenant. » fit l'australien sur une touche un peu plus joyeuse. Même s'il n'aimait pas en parler, il avait appris à plus ou moins dépasser ça. Du moins, il apprenait.

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Jeu 21 Avr 2016 - 22:22

Franchement, au point où ils en étaient, maintenant, elle pouvait faire sa curieuse, non ? Elle avait craché un bon gros morceau de son passé, c'était à lui de parler ? On aurait dit qu'ils jouaient à Pokémon, à parler de leur passé chacun leur tour. Ou sinon, en comparaison moins enfantine, ça ressemblait à un strip-tease à se dévoiler chacun peu à peu.
Mais, aussi étonnant que ça puisse paraître, et aussi brûlante sa curiosité était, elle ne lui en aurait pas voulu s'il n'avait pas pas accepté de répondre et qu'il l'avait rembarrée. Ça semblait vraiment délicat à aborder, pour lui, et ce n'était pas dans la nature de l'australienne de forcer la main aux gens quand ils souhaitaient garder leur jardin secret.

« Il y a sept ans de ça, j'ai arrêté mes études pour travailler dans une épicerie. Ma soeur avait l'habitude de passer me voir tout les soirs avant la fermeture, une sorte de rituel quoi. Un soir, elle est venue accompagnée - et pas de la bonne compagnie. Un type qui la tenait et la faisait avancer avec un flingue sous la gorge, là. » Il parlait vite ; trop vite ; il ne se sentait pas bien. Ça s'entendait, ça se voyait. Elle ne le connaissait pas des masses, mais elle pensait déceler de l'angoisse dans ses yeux. Parce que oui, Thomas la regardait droit dans les yeux en lui racontant ça.
Là. Il avait mit la tête en arrière pour montrer où l'arme avait pointé. Grace tressaillit, et attrapa une mèche de cheveux qui s'était échappée de sa queue de cheval pour la tortiller, soudainement plus pâle.
Elle aurait voulu l'arrêter, lui dire que c'était bon, mais les mots ne sortaient pas ; et il poursuivit.

« J'ai eu très peur. Il m'a poussé de derrière la caisse et m'a rendue Sash... Ma soeur. Le gars était confus, il me hurlait de reculer, puis de me baisser, puis de me reculer. Bref, il s'est précipité sur l'argent et j'ai fait un truc débile. Je me suis rué sur lui et je l'ai dégagé avec mon pied. Et puis il a lâché son arme par terre. Enfin, son flingue parce que cet enfoiré avait un couteau. Mais ça, le con que je suis n'y a même pas pensé. J'ai donc ramassé son Saint-Graal et je l'ai pointé sur lui. Il a couru vers moi, je lui ai tiré dessus. Et il m'a pas loupé. Mais moi je l'ai presque tué. »

Gloups. Elle avait eu du mal à conserver le contact visuel, baissant ses yeux au fur et à mesure qu'il parlait. Elle ne pouvait pas s'empêcher de transposer la situation à son frère et à elle ; ils étaient très fusionnels. Avant. Quand elle était enfant, avant qu'il ne quitte la maison. Il avait été la seule personne à la soutenir lors de son déménagement au Japon. Bon, ''soutenir'' était un grand mot, mais au moins, il avait respecté son choix. D'ailleurs, elle pensait de plus en plus à lui parler de son divorce ; parce qu'elle savait qu'il comprendrai. Mais elle savait aussi qu'il voudrait la protéger, et ça, ça allait être pénible.
Grace accusait quand même le coup. Jamais elle n'aurait cru Thomas capable de jouer les héros. Lui qui était tétanisé devant une gamine de 3 ans, avait voulu désarmer un braqueur. Moins sonnée que ça, elle aurait éclaté de rire. Elle marmonna, plus pour elle même que pour lui, « Il t'a pas loupé tant que ça, vu ta cicatrice... »

« Je pense que.... qu'on est quittes sur le passé maintenant. »

Elle s'arrêta net de marcher ; il se foutait de sa gueule ? Quittes ? C'était comme si on disait qu'un feuilleton à l'eau de rose de production allemande était au même niveau que le dernier blockbuster des studios Marvel. Elle ne savait pas si elle pouvait, ou devait commenter ce qu'elle venait d'entendre. Elle décida que non, qu'elle n'avait pas à ouvrir sa bouche, et repris sur une note plus légère ; « On fait la course jusqu'au campement ? » Humour pas terrible, oui, on sait. Mais en disant ça elle souriait, toujours dans l'optique de dédramatiser. Et puis, en grande fofolle et comique qu'elle est, elle ajoute, en se dirigeant -lentement- vers le campement.

« Naomi réclame son tonton Thomas, d'ailleurs, faudra que tu viennes à la maison en rentrant de vacances ! ». Et puis, comme elle sentait qu'il allait faire un AVC, elle rectifie.

« Je plaisante ! Enfin, elle m'a demandé de tes nouvelles, mais elle est pas encore trop chiante. Pour l'instant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 818
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?  Mar 26 Avr 2016 - 3:42

« On fait la course jusqu'au campement ? »

Thomas se frottait frénétiquement le coude. Symbole évident de stress. Cependant, il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire débile.

« J'ai pas encore dépassé mon quota de malchance aujourd'hui... Je sens que je vais tomber si j'essaye ne serait-ce que de marcher vite. »

Il rit doucement à la suite de sa remarque. Vider ainsi son sac lui avait fait du bien. Grace n'avait pas eu de réaction abusive - d'ailleurs son attitude n'avait pratiquement pas changé. Le brun ne pouvait pas espérer mieux, détestant la pitié et toutes ces choses-là. Pendant qu'ils avançaient vers le campement, Thomas cogitait. Cette blessure allait sacrément lui poser problème. Rien que bosser serait un calvaire. Mais bon, l'australien ne se risquerait pas à demander un certificat de maladie, il n'aimait pas spécialement louper le boulot.

« Naomi réclame son tonton Thomas, d'ailleurs, faudra que tu viennes à la maison en rentrant de vacances ! »

Le surveillant écarquilla les yeux. Oh god no pas deux fois. Pas qu'il n'aime pas Naomi, mais il ne savait pas comment agir avec les gosses - et ses parents qui lui répètaient au téléphone de se trouver une jolie femme pour qu'ils aient des petits enfants à chouchouter ah ah non. Il fixa Grace, démuni.

« Euh... Je... Je ne suis pas sûr que ça soit une super idée enfin c'est pas que... »

Grace le coupa avant qu'il ne puisse finir.

« Je plaisante ! Enfin, elle m'a demandé de tes nouvelles, mais elle est pas encore trop chiante. Pour l'instant. »

Sauvé. Les blagues de la secrétaire laissaient parfois le brun perplexe - probablement devrait-il se sortir son balais coincé depuis longtemps dans son arrière-train pour les comprendre. Un rire nerveux s'échappa de sa gorge quand elle éteigna le feu qu'elle avait allumé plus tôt. Puis un sourire plus doux prit place sur ses lèvres.

« Je passerai peut-être un de ces quatres, je pense. Je crois que... je m'en étais pas trop mal sorti la dernière fois. »

Ils arrivèrent enfin au campement, Thomas en profita pour s'asseoir sur une souche histoire de se reposer un peu. Même s'il n'avait pas mal lorsqu'il marchait, se tenir debout le fatiguait. Un détail fusilla son esprit et il détourna de nouveau son attention vers Grace.

« Ne dis pas à ta fille que... que j'ai fait tomber sa mère. Enfin... qu'on est tombé ensemble quoi. Je pense qu'elle détestera tonton Thomas sinon... »

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] T'es sûre que c'est bien attaché ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: