Partagez | 
 

 Minis Reporters à Kobe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Minis Reporters à Kobe  Ven 8 Avr 2016 - 16:05

★ Minis Reporters à Kobe
- Haruka & Chiyo ★

- Le 21 août


Chiyo était rentrée depuis deux jours du voyage scolaire à Kamikochi et une douce chaleur régnait dans les rues de Kobe. Chiyo avait décidé de ne pas rentrer tout de suite chez elle et de rester quelques jours à Kobe pour pouvoir passer un moment avec sa camarade de classe Haruka. Elle avait passé la matinée dans la boutique de son oncle, évoluant au milieu de plantes aquatiques et aquariums en tout genre. Il y régnait une ambiance si particulière qu'elle fut éblouie par la lumière qui régnait au dehors quand elle sortit du magasin pour rejoindre la rue principale. Son petit sac rempli de choses improbables sur l’épaule et une casquette couleur pêche vissée sur la tête, elle partit d’un pas pressé après avoir adressé un dernier grand signe de la main à son oncle.

Elle se sentait vraiment chanceuse aujourd’hui. Il faisait beau, il y avait une petite fête en ville et elle allait retrouver une camarade de classe. En plus, Haruka, elle était super gentille. Chiyo jeta un coup d’œil à sa montre. Elle n’était pas en retard. Le pas rapide qu’elle avait adopté au départ se transforma alors progressivement en une marche plus lente, la jeune fille commençant à flâner dans cette ville qu’elle allait côtoyer depuis bientôt un an. Un peu plus loin, elle aperçut enfin les premiers stands installés à l’occasion de cet évènement. La bonne odeur de différents mets s’élevait déjà, à l’instar de musiques entraînantes à la fois traditionnelles et plus modernes.

Jetant un œil au programme de la journée placardé contre une pharmacie, elle tourna finalement sur sa droite et se dirigea vers le petit banc, juste à côté d’un point d’eau, où Haruka et elle s’étaient données rendez-vous. Aujourd’hui, elles ne se retrouvaient pas que pour s’amuser.  Chiyo avait même fait rire ses parents en leur annonçant d’un ton très sérieux au téléphone qu’elle restait plus longtemps à Kobe pour le travail. La rédaction d’un article ! Aux yeux de Chiyo, s’était une mission à la fois passionnante et très importante.

Or, elle n’avait pas l’intention d’arriver les mains vides au club de journalisme à la rentrée. Et l’évènement d’aujourd’hui ferait un très bon sujet d’article. En plus, Haruka userait aussi de ses talents en se chargeant des photographies. Chiyo était certaine qu’elles feraient un super travail ensemble, trop contente de former une équipe dans un tel projet. Serrant l’anse de son petit sac, elle regarda tout autour d’elle, attendant avec impatience Haruka.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Ven 8 Avr 2016 - 22:02

Jeudi 21 août – Fin de matinée

Après avoir récupéré l'appareil photo que j'ai emprunté au club, je fais un petit bisou à mon Kôichi d'amour puis sors de ma chambre. Je suis rentrée de chez mes parents hier dans la journée mais je ne peux pas me reposer, aujourd'hui. En tout cas, pas tout de suite. Une de mes camarades de classe, Chiyo Aragaki, m'a proposée d'aller en ville pour rédiger un article. La mairie a organisé un petit événement pour la fin de l'été, et ma collègue pense que faire un mini reportage pourrait être intéressant. J'ai volontiers accepté sa proposition. J'avais beaucoup aimé collaborer avec le club de journalisme, le mois dernier. C'est une bonne occasion de recommencer !

En passant dans le dortoir, je constate comme l'endroit est encore très calme. Les élèves qui étaient partis en voyage scolaire sont rentrés, mais beaucoup sont encore en vacances ou dans leur famille. C'est très bizarre que les couloirs soient aussi calmes. J'avais eu un peu cette impression quand je suis rentrée à la maison. J'étais seule dans ma chambre, seule – avec mes parents – pendant les repas... Bref, on peut dire que l'ambiance de l'école m'a manqué ! C'est aussi pour cela que je suis rentrée un peu plus tôt que prévu. Mes parents ont été compréhensifs, ils semblaient même très contents que je veuille retourner à Kobe.

Je marche d'un bon pas jusqu'au petit bassin où je dois rejoindre Chiyo. Je ne suis pas en retard, mais je n'ai pas non plus envie de la faire attendre. En y repensant, je ne connais pas beaucoup Chiyo, mais elle a l'air d'être quelqu'un de très agréable. Elle est bien plus... expansive et bavarde que moi, c'est certain, mais cela ne me dérange pas. Elle n'est pas la première personne comme cela que je rencontre, et je commence à m'y habituer.

En arrivant à destination, je me rends compte que Chiyo est déjà sur place. Je m'approche d'elle en souriant.

« Bonjour, Aragaki-san. J'espère que tu ne m'attends pas depuis longtemps. »

Je la trouve plutôt mignonne, avec sa casquette sur la tête. Elle fait plus jeune, ainsi. Pour ma part, j'ai mis mon chapeau à large bord et une petite robe légère. C'est ma mère qui m'avait offert ces vêtements, elle trouvait que je ressemblais « à une vraie petite femme » dedans. Je ne sais pas si elle a raison, mais ce sont des vêtements suffisamment aérés pour que je puisse les porter en été, c'est tout ce que je demande.

Je jette un coup d’œil aux environs. Les gens ont commencé à emplir les rues, mais il n'y a pas une grande foule non plus. Parfait, cela me facilitera la tâche pour les photos ! Je me retourne vers Chiyo.

« Tu veux qu'on commence par quelque chose en particulier ? Ou tu préfères qu'on se promène en ville ? »

Ce n'est qu'après coup que je me rends compte que je suis allée droit au but. Un peu trop, peut-être. On ne sait pas vues depuis plusieurs semaines, je pourrais prendre un peu de temps pour discuter avec elle avant de commencer à ''travailler'' !

« Oh, euh, au fait... comment se sont passées tes vacances ? »

Je me sens un peu bête, sur le coup. J'espère que Chiyo ne m'en voudra pas pour ma maladresse.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Ven 8 Avr 2016 - 22:31

En apercevant Haruka,  Chiyo eut le sentiment de voir arriver une fleur. Il faut dire qu’elle avait encore des pensées naïves, voir puériles, pour son âge, mais elle trouva vraiment que sa camarade de classe était très élégante dans sa robe d’été et avec son beau chapeau. Un peu gênée, elle tira sur le bas de sa blouse blanche, regrettant de ne pas avoir mis la robe que lui avait offert sa tante et se retenant à la dernière minute d’enlever sa casquette. Une preuve qu’elle entrait dans l’adolescence puisqu’elle commençait à avoir des complexes. Se sentant soudain maladroite à côté de sa camarade si coquette, elle l’accueillit toutefois avec un grand sourire. Elle ne l’avait pas vu depuis la fin des cours et, bien qu’elle ne la connaisse pas encore très bien, elle l’appréciait assez.

« Coucou Arai-san ! Ne t’en fais pas, je viens juste d’arriver. »

Elle était un peu en avance, alors que sa camarade, elle, était pile à l’heure, très ponctuelle. Une vraie lady ! Chiyo lui sourit à nouveau, se demandant si son invitation, au plein milieu des vacances, ne gênait vraiment pas sa camarade. Elle s’en serait voulu si celle-ci avait accepté uniquement par politesse. Haruka entra alors dans le vif du sujet, lui demandant ce qu’elle voulait faire. Pendant un bref instant, Chiyo hésita. Elle n’avait pas envie de faire sa chef. C’était mieux si elles choisissaient ensemble. Elle lui proposerait donc qu’elles se promènent comme si elles étaient venues simplement pour profiter de l’évènement. Elle avait pour idée que leur reportage est quelque chose d’assez naturel pour donner le sentiment à ceux qui liraient l’article et verraient les photos qu’ils vivaient eux-mêmes cette journée, étape par étape. Un peu comme un carnet de route, en fait.

Elle allait répondre mais, déjà, Haruka reprenait la parole. Elle avait l’air gênée et Chiyo se demanda vraiment si son invitation ne l’embêtait pas. Chiyo se rendait compte qu’elle pouvait être un peu envahissante parfois alors, si ça se trouvait, elle mettait Haruka mal à l’aise. Gênée à son tour, elle répondit sans attendre à sa question. « Très bien ! Je reviens juste du voyage scolaire. J’ai encore la marque de bronzage à cause de mes chaussures de randonnée ! » Elle s’arrêta là, se rendant compte que son propos n’était pas très raffiné. Elle déglutit avec difficulté avant de reprendre d’une petite voix. « Et toi ? Est-ce que tu as passé de bonnes vacances ? »

En attendant la réponse d’Haruka, Chiyo sortit de son sac une petite pochette, celle-ci contenait un petit bracelet en tissu fleuri tressé. C’était un présent qu’elle avait acheté à Kamikochi spécialement pour Haruka. Elle tendit le petit paquet à Haruka avec un sourire redevenant plus assuré. « Tiens. C’est un souvenir du voyage. Ce n’est pas grand-chose mais j’espère que ça te plaira ». Ces petits bracelets semblaient faire fureur, et ce en dépit de leur simplicité. Elle en avait donc pris plusieurs, pour sa mère, sa grand-mère, sa tante, sa meilleure amie Yōko, et même Haruka.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Sam 9 Avr 2016 - 0:14

Chiyo me rassure et me répond avec un franc sourire qu'elle n'est pas là depuis longtemps. Mais, comme je m'y attendais, ma proposition l'a fait hésiter pendant un instant. Elle ne devait pas s'attendre à ce que je parle directement de la réalisation de l'article... Et j'ai l'impression de n'arranger les choses qu'à moitié quand je lui demande comment se sont passées ses vacances. Oh, elle me dit que tout va bien, qu'elle est rentrée du voyage scolaire, etc, mais pourtant elle semble assez gênée. Je m'en veux de l'avoir mise mal à l'aise ainsi. J'essaie d'arranger les choses en posant quelques questions sur son voyage.

« De la randonnée ? Vous n'êtes pas allés à la plage, pour le voyage ? »

Lavender m'a dit qu'ils étaient partis en camping, donc j'ai supposé qu'ils étaient allés en bord de mer ou quelque chose comme cela, mais je n'en suis plus si sûre, à présent. Je réponds ensuite à ses propres questions, un léger sourire aux lèvres.

« Oui. Je suis retournée chez mes parents, à Okayama. J'ai revu mes amies d'enfance, aussi. Mais j'avais envie de rentrer vite ! »

Je remarque ensuite que Chiyo cherche quelque chose dans son sac et en sort un petit paquet. Elle le tend vers moi et me dit qu'il s'agit d'un cadeau qu'elle a acheté spécialement pour moi pendant son voyage. Pendant un instant, la surprise me rend muette. Si je m'y attendais ! J'apprécie Chiyo, mais nous ne sommes pas très proches, toutes les deux. Je n'aurais jamais pensé qu'elle m'avait acheté quelque chose !

Pendant un moment, je suis tentée de refuser son cadeau, mais j'entends la voix de mon amie Ai résonner dans ma tête, comme si elle était à côté de moi. « Si on te fait un cadeau, ne le refuses pas ! Ça ferait de la peine à la personne qui te l'offre ». Et je n'ai aucune envie de faire de la peine à Chiyo ! Je prends donc délicatement le paquet et souris timidement à ma camarade.

« Merci beaucoup ! Je suis très touchée. »

Je sens mes joues rosir tandis que j'ouvre mon cadeau. À l'intérieur de la petite pochette se trouve un petit bracelet tressé. Je ne peux retenir un « oh » de surprise et de joie. C'est très mignon ! Je l'attache immédiatement à mon poignet et fais un sourire plus franc à Chiyo.

« Merci encore ! C'est très joli ! »

Je fais tourner mon poignet dans un sens, puis dans l'autre, pour admirer mon cadeau. Chiyo est vraiment très attentionnée ! En plus, j'ai la sensation que l'atmosphère s'est légèrement détendue, grâce à elle. Nous allons pouvoir profiter pleinement de la journée !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Dim 10 Avr 2016 - 21:18

L’ambiance était un peu tendue pour le moment. Peut-être parce qu’elles étaient toutes les deux timides en cet instant mais pour des raisons différentes. Chiyo écouta donc la question de sa camarade et lui répondit avec enthousiasme après un hochement négatif de la tête. « Non, nous sommes allés à la montagne. A Kamikochi. » Elle lui montra alors la photo des montagnes qui faisait office de fond d’écran sur son téléphone portable puis lui sourit, contente de voir qu’Haruka lui parlait un peu d’elle. Elle apprit alors que sa camarade de classe était rentrée chez elle à Okayama où elle avait pu retrouver ses parents ainsi que ses amis d’enfance. Un programme que Chiyo trouvait vraiment chouette et elle adressa un grand sourire à Haruka. Ainsi, elle venait d’Okayama. Elle ne put donc s’empêcher de poser une question sur ce lieu.

« Oh, c’est une belle ville Okayama ! Est-ce que tu as déjà visité le château ? »

Ce château avait l’air tellement beau ! La mère de Chiyo lui en parlait souvent, du coup elle l’idéalisait un peu. Elle sourit à sa camarade, partageant son enthousiasme quant à retourner au lycée et à reprendre les cours vite. En offrant le bracelet à Haruka, elle remarqua sa gêne. Il est vrai qu’elles n’étaient pas très proches mais ce n’était pas grand-chose et Chiyo voulut la rassurer. « Contente qu’il te plaise ! Ma copine Yōko a le même en orange. » Puis, elle montra son poignée à Haruka. « Et je l’ai en bleu. »

Elle reporta ensuite son attention sur les stands qui se trouvaient non loin et décida de reprendre la proposition qu’avait faite à Haruka quelques instants plus tôt. « Ça te dirait que l’on commence par se promener parmi les stands ? » Elle voulait que leur journée suive un cours normal, pour qu’elles puissent s’amuser et que leur reportage garde quelque chose de naturel. De plus, elle avait bien l’intention de laisser Haruka prendre les photos qu’elle voulait et quand elle le voulait sans rien lui dicter. L’important étant avant tout qu’elles passent un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mar 12 Avr 2016 - 2:36

Chiyo m'explique avec un sourire que le voyage scolaire s'est déroulé à la montagne, à Kamikochi, plus exactement. Je hoche légèrement la tête. Je ne suis jamais allée là-bas mais j'en ai déjà entendu parler. Effectivement, c'est un très bon endroit pour faire de la randonnée ! Et du camping. Ma camarade appuie ses propos en me montrant une photo sur son téléphone. Je souris à mon tour.

« C'est très beau ! Vous avez dû bien vous amuser, là-bas. »

Je regrette presque de ne pas y être allée, moi aussi. D'un autre côté, j'étais très contente de voir mes parents et les filles, et je sais que c'est réciproque. Mais peut-être que je participerai au prochain voyage.

La conversation porte alors sur Okayama, car Chiyo me demande si j'ai déjà visité le château de la ville. Je lui réponds avec un air nostalgique dans la voix.

« Oui, j'y suis allée avec ma classe, une fois. Il est vraiment impressionnant ! »

J'étais encore à l'école primaire, et je me rappelle avoir passé une très bonne journée. Mes amies étaient avec moi, l'école avait prévu un pique-nique non loin du château... bref, on ne pouvait pas rêver mieux !

« Tu connais Okayama ? Tu as déjà visité la ville ? »

Jusque là, je n'ai rencontré personne qui soit originaire de ma ville, ou qui l'ait visitée. Si Chiyo l'a fait, ce serait une drôle de coïncidence !

Tandis que je regarde mon tout nouveau bracelet, Chiyo me confie qu'elle est ravie que son cadeau me plaise. Elle ajoute qu'elle en a pris un pour son amie aussi, et pour elle-même. Je souris en regardant son poignet. Cette fille est vraiment adorable !

« Il est très beau, aussi ! Et je suis sûre que ton amie est très contente que tu lui en aies pris un. »

Nous sommes maintenant toutes les deux détendues et joyeuses, et nous sommes prêtes à passer aux choses sérieuses ! Chiyo me propose de nous diriger vers les stands, et je hoche la tête énergiquement. Cela me paraît être une excellente idée ! En déambulant entre les échoppes, nous devrions trouver deux ou trois scènes intéressantes pour l'article. Les mains sur le sac de l'appareil photo, je suis Chiyo jusque dans la rue.

Il n'y a pas encore trop de monde, donc nous avons une belle vue sur les différentes attractions, de part et d'autre du chemin. Beaucoup de commerçants sont en yukatas, et je me dis que cela ferait une superbe photo. J'allais proposer l'idée à Chiyo quand je sens une odeur de nourriture flotter jusqu'à mon nez. Cela réveille instantanément mon appétit. Il ne doit pas être loin de midi, c'est un bon moment pour acheter quelque chose à manger ! Je me tourne vers Chiyo.

« Dis, et si on allait s'acheter quelque chose à manger ? Je commence à avoir un peu faim, pas toi ? »

Je vois quelques passants marcher à côté de nous avec des friandises ou de la nourriture traditionnelle dans leurs mains. Cela me met l'eau à la bouche !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mar 12 Avr 2016 - 14:09

En effet, ils s’étaient beaucoup amusés à Kamikochi et les activités proposées avaient été vraiment sympas. Cela avait aussi permis de faire de nouvelles connaissances et de partir en vacances pour ceux qui ne le pouvaient pas habituellement. Chiyo sourit à sa camarade de classe. C’était dommage qu’elle ne soit pas venue. Mais, après tout, ce n’était pas possible pour tout le monde ou certains élèves préféraient-il peut-être faire autre chose de leurs vacances. Chiyo savait que c’était une chance d’avoir pu y aller. Elle fut contente d’entendre Haruka parlait un peu d’elle. Elles étaient dans la même classe depuis presque cinq mois et pourtant elle n’apprenait qu’aujourd’hui d’où venait sa camarade. Elle fut d’ailleurs admirative en apprenant qu’elle avait effectivement visité le fameux château d’Okayama.

« Non, j’aimerais bien ! Mais ma maman m’a parlé du château plusieurs fois. »

Impressionnant ! C’était le mot. Elle espérait y aller un jour. Ça avait l’air d’être une belle ville en plus. Chiyo remercia Haruka pour ses compliments sur le bracelet et partit avec elle en direction des stands. C’était vraiment fantastique. Plusieurs commerçants portaient des yukatas et une ambiance chaleureuse régnait. Il n’en fallait pas plus pour Chiyo qui sortit son petit calepin et commença à inscrire quelques notes dessus. A l’instant où Haruka lui proposa d’aller manger quelque chose, Chiyo remarqua en effet la douce odeur qui provenait de plusieurs stands. Elle releva le visage et regarda ces derniers. Le choix serait trop dur !

« Bonne idée ! Est-ce qu’il y a quelque chose en particulier que tu voudrais manger ? »

Chiyo opterait pour quelque chose de traditionnel et que l’on ne trouvait pas toute l’année. Elle en prendrait aussi un paquet pour son oncle et sa tante si ça se conservait bien. La proposition d’Haruka avait suffi à lui ouvrir l’appétit et elle ne songeait à présent plus qu’à ce qu’elle allait bien pouvoir choisir. Le stand tenu par un grand-père quelques mètres plus loin attira alors son attention. Ce qu’il vendait avait l’air délicieux !


Dernière édition par Chiyo Aragaki le Mer 13 Avr 2016 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mer 13 Avr 2016 - 4:57

Ainsi, c'est la mère de Chiyo qui lui a parlé d'Okayama et de son château... Cela ne m'étonne pas, j'aurais été surprise si Chiyo avait déjà visité ma ville natale. Ce qui me fait penser que je ne sais pas d'où vient ma camarade... C'est peut-être l'occasion de lui demander ?

« Oh,  je comprends ! ... Et toi, Aragaki-san, de quelle ville viens-tu ? »

J'ai un peu hésité avant de lui poser la question, juste parce que j'ai peur de me montrer indiscrète. Cela étant dit, elle m'a posé des questions sur ma ville natale sans que cela me gêne, alors l'inverse devrait être pareil. Non ?

Pendant que nous marchons entre les yatai*, je remarque que Chiyo est déjà en train d'écrire sur un petit carnet de notes. Hé bien, quel sérieux ! Elle a l'air de prendre à cœur la réalisation de l'article. Je devrais commencer à chercher quelles photos prendre, d'ailleurs. Photographier les passants en tenue traditionnelle serait super, mais je vais sans doute devoir demander leur autorisation avant d'utiliser les photos. Et pareil pour les commerçants qui tiennent les stands, j'imagine.

Mais je mets ces préoccupations de côté pour discuter avec Chiyo du repas de midi. Elle a l'air d'être partante pour aller manger et me demande si je voudrais quelque chose de particulier. Je balaie les enseignes du regard pour voir ce qu'elles proposent.

« Mh, voyons voir... je ne dirais pas non à un plat avec du poisson, mais... Oh, non, j'ai trouvé ! Regarde, il y a des yakisoba*, là-bas ! Est-ce que tu en veux ? »

Moi, en tout cas, ça me fait beaucoup envie ! J'attends donc la réponse de ma camarade, puis me dirige vers le stand. Quelques personnes sont déjà en train de commander ou d'attendre leur repas, alors je vais devoir patienter un peu. J'observe les employés qui font frire les nouilles. C'est beau à voir, ils sont tellement concentrés et précis ! Cela ferait une jolie illustration pour l'article. Je vais peut-être leur demander si je peux les photographier. Mais je le ferai quand je passerai ma commande, ils ont l'air plutôt occupés pour le moment !


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mer 13 Avr 2016 - 18:23

Ce fut au tour de Chiyo de dire d’où elle venait. Comme elle était à Kobe en ce moment, on aurait pu penser qu’elle y vivait habituellement. Mais non. Elle était juste en séjour chez son oncle et sa tante, ou plutôt les meilleurs amis de sa mère mais c’était tout comme. Elle les connaissait depuis sa naissance et Mameha était même sa marraine. Chiyo eut une petite pensée pour eux. Elle se demandait vraiment ce qu’elle pourrait leur ramener ce soir. De la nourriture ou un objet ? Mais ce n’était pas le sujet pour le moment et elle en revint à la question que venait de lui poser sa camarade sur sa ville natale.

« Je viens de Nara. Toute ma famille habite là-bas. »

Elle sourit à Haruka avant de reporter son attention sur ce qui les entourait. Les gens avaient l’air plutôt joyeux. C’était souvent le cas dans ce genre d’évènement mais c’était quand même agréable. On oubliait rapidement ses soucis à se promener ainsi, bercé par les festivités estivales. Et la ville semblait chaque année redoubler d’idées pour ça ! Chiyo avait déjà assisté aux feux d’artifices à Nara quelques semaines plus tôt, elle ne serait donc pas déçue qu’il n’y en ait pas le soir-même. Après tout, ce n’était qu’un petit évènement. Mais cela ajoutait aussi à sa convivialité et à son naturel. En parlant de naturel, il y avait justement tous ces stands de nourriture tenus par de petits commerçants et Chiyo fut contente d’entendre sa camarade proposer une idée.

Des yakisoba ? Bonne idée ! Elle adorait ça et la proposition d’Haruka lui évitait d’avoir à se torturer l’esprit pour faire un choix. Restait toutefois à choisir parmi les nombreux plats de nouilles proposés… Chiyo se dit qu’elle aurait tout le temps pour ça puisque qu’une petite file d’attente s’était formée devant le stand que lui désignait Haruka. « Oui, ça me va ! » Après cette affirmation enthousiaste, Chiyo se dirigea vers le stand en question. Pourquoi donc fallait-il qu’il y ait autant de choix ? En attendant que ce soit leur tour, Chiyo décida d’interroger un peu Haruka sur sa passion. « Est-ce que vous avez fait  des activités intéressantes dans le club de photographie ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Jeu 14 Avr 2016 - 22:48

Chiyo n'a pas l'air de mal prendre mes questions, elle me répond simplement qu'elle et sa famille viennent de Nara. Je hoche la tête avec un petit sourire. Je ne connais pas bien la ville, mais je sais que c'est un peu plus proche de Kobe qu'Okayama. Je me rappelle aussi qu'il y a de très jolis temples, à Nara. Chiyo a sûrement dû en visiter quelques uns, que ce soit avec son école ou avec sa famille.

Pendant que nous nous dirigeons vers les yatais, une autre question me vient en tête : qu'est-ce qui a pu pousser Chiyo à aller étudier à Kobe ? Est-ce qu'elle a de la famille, ici ? Ou bien est-elle venue ici pour commencer une nouvelle vie, un peu comme moi ?

« Dis-moi, tu connaissais des gens ici, avant de venir à Kobe ? Moi, je suis venue seule, je me demandais si cela avait été la même chose pour toi. »

Je me suis dit qu'en détaillant un peu ma propre expérience, Chiyo serait plus encline à me décrire la sienne. J'ai vraiment envie d'en savoir plus sur elle. Peut-être que nous pourrions devenir bonnes amies, ensuite.

Ma proposition a l'air de tout à fait convenir à Chiyo, nous nous dirigeons donc toutes les deux vers un des stands. Il y a quelques clients, mais ce n'est pas important. Nous allons pouvoir discuter toutes les deux, pour patienter. La question de ma camarade fait naître une petite moue sur mon visage.

« Pour le moment, nous n'avons pas fait d'activités importantes. On se regroupe, on partage nos photos, on se donne des conseils, mais on n'a encore jamais fait de gros projet tous ensemble. »

Je ne compte pas le projet qui avait été commencé avec le club de journalisme, bien sûr, mais comme Chiyo en fait partie, elle sait déjà de quoi je parle. Ce qui me fait penser...

« Et dans ton club, comment se déroulent les activités ? Vous écrivez des articles et vous les partagez entre vous ? »

Je ne crois pas qu'il existe de journal pour l'école. Cela représenterait un gros travail pour le club, je n'en doute pas, mais cela pourrait être intéressant d'avoir une parution tous les deux ou trois mois. Peut-être que l'article que nous allons écrire avec Chiyo va lancer le premier volume du journal de Kob High School, qui sait !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Lun 18 Avr 2016 - 13:45

Haruka demanda à Chiyo si elle connaissait des gens, ici, à Kobe. Voulant savoir si elle était venue seule comme elle. Chiyo fut rassurée et contente qu’elle lui pose cette question et non la raison de sa venue à Kobe car, après tout, il y avait de bons lycées aussi à Nara. En fait, Chiyo n’aurait pas envie de mentir à sa camarade mais elle ne se sentait pas non plus prête à évoquer la maladie de sa mère. Elle se contenta donc de répondre simplement à sa question. « Mon oncle et ma tante vivent ici. D'ailleurs, mon oncle a une boutique de plantes aquatiques. Elle est minuscule mais ça vaut le détour. On a l'impression de se trouver dans un autre monde avec tous les aquariums ! » Elle faisait inconsciement de la pub pour cet endroit qu'elle aimait tant.

« Je ne pense pas que mes parents m’auraient laissée partir s’il n’y avait pas eu de la famille à Kobe. » Elle adressa un sourire à sa camarade, la trouvant drôlement courageuse d’être venue seule. Elle espérait aussi que ça n’avait pas été trop difficile pour Haruka. « Est-ce que ça va mieux maintenant ? As-tu réussi à te faire des amis au lycée ? » Haruka semblait un peu timide mais Chiyo ne doutait pas que, en raison de son caractère, elle puisse facilement se faire apprécier. Attendant leur tour devant le stand de leur choix, Chiyo écouta d’ailleurs Haruka lui parler des activités du club de photographie. Elle aimait bien l’idée d’un regroupement assez libre avec partage de leurs photos et échange de conseils. Chiyo sourit, s’apprêtant à répondre à la question que lui retournait sa camarade.

« Au départ, on a eu quelques ateliers pour nous apprendre à bien rédiger un article, comment procéder pour recueillir des informations et aussi le rendre intéressant. On a un peu travaillé à partir de journaux mais, comme vous, on a surtout partagé nos travaux et écrit des articles en petits groupes ou seuls que l’on se présentait après. On a aussi fait des jeux comme tirer un thème sur lequel écrire ou deviner qui a écrit tel article ! »

Chiyo aimait vraiment beaucoup se rendre dans ses clubs et elle aspirait vraiment à devenir une journaliste plus tard, même si, en raison de son jeune âge et de son tempérament, elle pouvait encore changer dix fois d’idée d’ici qu’elle soit adulte. Parcourant des yeux les différents plats préparés, Chiyo tenta de faire un choix parmi ces derniers, puis se tourna à nouveau vers Haruka.

« Est-ce que tu voudrais être photographe plus tard ? »

Chiyo ne savait pas si Haruka était aussi dans un autre club mais elle préférait garder la question pour plus tard, histoire de ne pas presser les choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Ven 29 Avr 2016 - 1:23

L'odeur des nouilles et de la viande me met vraiment l'eau à la bouche, mais je reste concentrée sur les paroles de Chiyo. L'entendre parler de son oncle et sa tante me fait sourire. C'est bien qu'elle ait des connaissances dans cette ville, elle peut ainsi leur rendre visite de temps en temps, je suppose. Le magasin de plantes dont elle parle ensuite attire mon attention.

« Des plantes aquatiques ? Tu veux dire qu'elles vivent dans l'eau plutôt que dans des pots de fleurs ? Comme... des nénuphars ? »

Je ne savais pas que ce genre de magasins existait. Je pensais que l'on trouvait des nénuphars seulement dans les marais sauvages ou dans les bassins publiques ou de grandes propriétés. J'ai du mal à imaginer quelqu'un allant faire ses courses dans ce genre d'endroits.

Chiyo évoque ensuite ses parents, qui ne l'auraient pas laisser partir si elle avait voulu aller à Kobe seule. Mon sourire devient un peu triste. Pour mon cas, c'est moi qui ait demandé à mes parents d'aller vivre ailleurs et, même s'ils m'ont soutenu depuis le début, je sais que ma mère a été triste de me voir partir. J'avais peur de l'avoir blessée, mais quand je l'ai vu pendant les vacances, elle avait l'air de bien avoir encaissé mon absence. Je me faisais sans doute des idées.

La question de Chiyo fait presque disparaître mon sourire. Des amis... je n'en ai pas tant que cela ici, à part Kuro, Azuki et Shun. Et Chiyo elle-même, si je peux dire. Je m'entends bien avec mes colocataires, mais de là à dire que nous sommes proches... et je n'ai pas revu Airi depuis notre rencontre.

« Hé bien, ça a été un peu difficile au début, mais je m'en suis fait quelques-uns, oui. »

Je préfère ne pas trop m'étendre sur le sujet, je suis donc contente que nous parlions ensuite de nos clubs respectifs. Je hoche la tête plusieurs fois en écoutant ma camarade lister les activités auxquelles elle a participé.

« Vous avez fait des choses vraiment chouettes ! J'aurais bien aimé avoir un atelier pour apprendre à me servir d'un appareil photo, moi aussi. Même si c'est amusant d'apprendre sur le tas. »

Le souvenir de l'après-midi que j'avais passé avec Azuki dans le parc me revient en mémoire. On s'était vraiment bien amusé, toutes les deux ! Quel dommage que nous n'ayons pas recommencé...

Je sors de mes pensées quand le cuisinier me demande ma commande. Je choisis un plat de yakisoba au poulet et l'homme retourne à ses fourneaux. Chiyo me demande alors si je veux faire de la photographie mon métier. Je prends quelques instants pour réfléchir, car je ne m'étais jamais posé la question, puis je reprends la parole.

« Je ne pense pas, non. J'aime bien prendre des photos, mais les vendre ne m'intéresse pas. Et puis, je pense que c'est un travail vraiment compliqué. Il faut voyager, trouver des sujets, des contrats... C'est pour cela que tu t'es inscrite au club de journalisme ? Parce que tu veux devenir journaliste plus tard ? »

Je me rappelle avoir choisi d'entrer dans ce club par dépit, parce que les autres ne m'intéressaient pas. C'est amusant de savoir prendre de jolies photos, mais je ne crois pas avoir envie de faire cela tous les jours de l'année, jusqu'à ma retraite. Mais peut-être que Chiyo ne partage pas mon sentiment.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Jeu 12 Mai 2016 - 13:14

Haruka semblait surprise par l’existence d’une telle boutique mais Chiyo ne s’en offusqua pas. Après tout, la boutique de son oncle n’était pas très populaire et il connaissait certains jours difficiles. C’était surtout des spécialistes qui venaient acheter des plantes ou, le plus souvent, en commander. Il y avait aussi des curieux qui entraient quelques fois. Après tout, il y avait bien quelque chose d’assez inhabituel dans ce lieu, dans cette minuscule boutique sombre remplie d’aquarium. Chiyo hocha la tête avec un petit sourire avant d’expliquer à sa camarade. « Oui, c’est ça ! Il a aussi quelques poissons. Mais surtout des plantes. Tu sais, il y a aussi des plantes sous l’eau avec les algues, les plantes marines et les herbiers marins. Il y en a même bien plus qu’on ne l’imagine et beaucoup de spécialistes se fournissent dans ce type de boutiques. C'est vraiment incroyable à voir ! »

Chiyo commençait à en savoir long sur le sujet. Son oncle était passionné et elle avait souvent la mauvaise habitude de le lancer. Malheureusement, ce sujet était loin d’intéresser tout le monde et elle décida de ne pas embêter plus longtemps sa camarade avec ça. Elle remarqua l’expression gênée sur le visage de sa camarade quand elle lui demanda si elle s’était fait des amis et s’en voulut d’avoir posé la question. Elle aurait bien aimé la rassurer. Haruka était, certes, timide mais avoir quelques amis était souvent bien mieux. Chiyo ne pouvait pas non plus se vanter d’en avoir beaucoup. Elle laissa donc le sujet glisser sur les clubs du lycée, ne voulant pas embarrasser plus Haruka.

Elle fit ensuite sa commande à la suite de sa camarade. Elle demanda alors un plat de yakisoba au poulet et un aux crevettes à emporter, plus un au poulpe. Elle regarda ensuite le cuisinier retourner à ses fourneaux comme il l’avait fait pour Haruka. Elle expliqua l’importance de sa commande à Haruka pour qu’elle ne s’imagine pas qu’elle commandait tout cela pour elle. « Je vais en ramener un peu à mon oncle et ma tante ! » La jeune fille, trop contente de leur rapporter quelque chose de bon à manger, ne réfléchissait même pas au transport, ni au fait qu’après avoir passé quelques heures dans un sac, les nouilles sautées n’auraient certainement plus le même goût.

Chiyo hocha la tête aux paroles d’Haruka en l’écoutant avec intérêt. Elle semblait vraiment sage et mature pour son âge. « Je comprends. Passion et métier sont parfois des choses différentes. Je ne suis pas certaine non plus de vouloir être journaliste plus tard. J’aime bien ça mais il y a tellement d’autres métiers qui ont l’air chouette aussi. » Après avoir payé, Chiyo tendit les bras vers les plats que lui apportait le marchand, les yeux brillant de gourmandise. Elle tentait d'accrocher à son sac la poche contenant les plats de yakisoba aux crevettes et au poulet pour pouvoir garder les mains libres, quand une autre question lui vint. « Et est-ce que tu es dans un autre club ? » Chiyo imaginait bien Haruka faire de la danse ou de la peinture. Peut-être parce qu’elle avait l’air suffisamment gracieuse ou créative pour cela.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mar 24 Mai 2016 - 17:00

Chiyo me décrit avec un peu plus de détails le magasin de son oncle. J'avais en partie raison alors, il y a bien des nénuphars, à ce qu'elle me raconte. Des poissons aussi, et des algues... En fait, ce magasin a l'air de couvrir un grand nombre d'articles. Ce doit être très joli à voir. Et je dois dire que la passion dans la voix de ma camarade aiguise ma curiosité. Je pense qu'elle a dû passer beaucoup de temps là-bas et qu'elle s'est attachée à l'échoppe.

« Est-ce qu'il est loin d'ici ? Tu me donnes envie d'aller le visiter, un de ces jours ! »

Sa question à propos de mes fréquentations nous met en peu mal à l'aise, visiblement, mais cette petite gêne est vite oubliée quand Chiyo passe à sa propre commande. Je fais quelques pas sur le côté pour la laisser s'adresser au cuisinier. Je constate qu'elle prend la même chose que moi, et... des yakisoba aux crevettes ? ET au poulpe ?! Je ne pensais pas qu'elle mangeait autant ! Mais je garde évidemment cette remarque pour moi et n'affiche pas ma surprise sur mon visage. Ou, en tout cas, j'essaie.

Mais quand Chiyo m'explique qu'elle a pris les deux autres boîtes pour son oncle et sa tante, je ne cache pas mon sourire. Je comprends mieux ! C'est une jeune fille attentionnée, et son oncle et sa tante ont l'air de prendre une grande place dans son cœur... Cela dit, est-ce que les nouilles seront encore bonnes, après notre journée ? À moins qu'elle veuille les leur donner maintenant ?

« Veux-tu que nous allions les voir maintenant ? Pour leur apporter les yakisoba ? »

Tout en discutant, je commence à m'éloigner du stand, à la recherche d'un endroit où nous pourrions manger. Enfin, si on ne va pas directement au magasin de l'oncle de Chiyo.

En discutant du club de journalisme où elle est inscrite, je me rends compte que Chiyo a plus ou moins le même sentiment que moi. Elle a l'air d'aimer ce qu'elle fait, mais de là à en faire son métier, c'est une autre histoire ! Mais même dans le journalisme, il y a plusieurs branches, il me semble...

« Si tu étais journaliste, quel genre d'articles tu voudrais écrire ? »

Aux journaux télévisés, on voit souvent des envoyés spéciaux, qui vivent dans d'autres pays toute l'année ou presque. Mais est-ce qu'elle veut faire de la télévision, déjà ? Ou juste écrire dans un journal ? Et, même dans les journaux, certains journalistes sont spécialisés dans un type d'articles... Elle me demande alors si je suis inscrite dans un autre club. Je souris doucement avant de lui répondre.

« Oui, je suis dans le club de cuisine aussi. Et toi ? »

Je ne sais pas si elle est dans un autre club mais, vu son énergie, je la vois bien faire un sport. Mais lequel ? Du foot, peut-être ? Quelque chose où elle pourrait se défouler... Mais je garde mes hypothèses pour moi, attendant simplement sa réponse. Puis, quand je pose mes yeux sur elle, je me rends compte qu'elle a l'air d'avoir un peu de mal à gérer toutes les boîtes de yakisoba qu'elle a commandées. Je me rapproche d'elle.

« Tu as besoin d'aide ? Je peux porter une des boîtes, si tu veux. »

Après tout, je n'ai pas besoin d'avoir de main libre pour transporter mes sacs et, une fois que j'aurais fini mon repas, je pourrais jeter la boîte dans la première poubelle venue. Porter un autre sac ne me poserait aucun soucis.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Sam 28 Mai 2016 - 11:36

Chiyo fut contente de voir l’enthousiasme que la boutique de son oncle semblait aussi faire naître chez Haruka. Honnêtement, elle avait eu un peu peur de l’ennuyer avec toutes ces histoires, mais sa camarade de classe semblait à la fois polie et intéressée.  Chiyo lui expliqua donc comment se rendre à la boutique de son oncle qui se trouvait dans un quartier traditionnel où la largeur des rues ne laissait pas suffisamment de place pour qu’un véhicule puisse s’y frayer un passage. Un vieux cinéma se trouvait non loin et elle espérait que cette indication aiderait aussi Haruka. En tout cas, elle espérait que, si la jeune fille avait l’occasion de s’y rendre, l’endroit lui plairait. Elle lui fit donc un grand sourire, de plus en plus impatiente aussi de déguster le plat qui venait de lui être servi.

C’est tout en s’éloignant du stand à la suite d’Haruka pour trouver un endroit où s’installer que Chiyo repoussa gentiment sa proposition. Elles n’étaient pas ici pour faire des courses mais pour faire un article et profiter un peu du festival. Elle ne voulait donc pas l’ennuyer avec ça. Ce qui leur ferait perdre du temps aussi à cause du détour. « Non, ça ira. Ma tante est partie pour la journée de toute façon. Et puis, ça nous ferait faire un trop grand détour. » Chiyo lui adressa un sourire de remerciement avant de lui indiquer un banc à l’ombre où elles seraient certainement tranquilles pour manger. Puis, elle se mit à réfléchir à la question de sa camarade. Quel genre d’articles voudrait-elle écrire si elle était journaliste... Elle leva les yeux au ciel avec concentration. « Hum… Je crois que j’aimerais écrire sur l’environnement. Pour dénoncer les atteintes à la nature ou les mauvais traitements sur certains animaux ! »

Une pensée horrible lui traversa alors l’esprit et elle ne put s’empêcher de l’exprimer tout haut. « Tout comme le fait qu’il y ait des orques dans certains parcs où on les maltraite juste pour faire des spectacles. Et les dauphins aussi ! C’est horrible, non ? » Rien qu’imaginer une orque dans un bassin était à deux doigts de lui couper la faim. C’est donc avec plaisir qu'elle vit le sujet de leur conversation se tourner vers leur deuxième club. « Oh, c’est chouette ! Tu me diras ce que tu penses de ces yakisoba alors ? » Ça devait être bien aussi d’être dans le club de cuisine ! Tellement de clubs avaient l’air chouette, en fait ! Tout en s’asseyant sur le banc, Chiyo parla à son tour de son autre club. « Je fais aussi partie du club de Kyūdō. » Elle posa son yakisoba sur ses genoux puis mima une personne tenant un arc. Souvent, les gens étaient surpris en apprenant que Chiyo pratiquait cette discipline. Peut-être parce qu’elle ne paraissait pas assez posée pour ça. Mais c’était une tradition dans sa famille…

Elle remercia ensuite Haruka de lui proposer de l’aide. « Merci beaucoup mais je pense que ça devrait aller. Je vais les accrocher à mon sac... Comme ça ! J’ai l’habitude ! » Elle lui sourit puis détacha ses baguettes. Elle attendit toutefois avant de commencer à entamer son yakisoba au poulpe. Pauvres poulpes... Et dire qu'elle venait de se mettre en colère contre les comportements injustes des hommes à l'égard des animaux marins... Quelle contradiction. Et pourtant, elle tourna finalement de grands yeux gourmands vers sa camarade. « Est-ce que vous avez cuisiné des yakisoba dans ton club ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mer 8 Juin 2016 - 17:52

Chiyo semble ravie de mes questions sur la boutique de son oncle et me donne des indications pour m'y rendre. J'essaie de me les graver mentalement. Je ne connais pas encore très bien Kobe, mais elle m'a donné quelques points de repère qui devraient m'aider à m'y retrouver. J'ai hâte de voir ce magasin de mes propres yeux !

Mon amie – je peux l'appeler comme cela maintenant, non ? – décline gentiment ma proposition de passer voir sa famille. Ce n'est pas tout proche, me dit-elle. Bon, j'espère que ce qu'elle leur a acheté tiendra le coup toute la journée !

Chiyo prend quelques instants pour réfléchir à ma question puis m'annonce qu'elle voudrait écrire des articles pour la défense de la nature et des animaux. Je souris doucement. Cela ne m'étonne pas d'elle. C'est une fille pleine d'énergie et très généreuse. Mais son discours sur les animaux dans les parcs me surprend... Sont-ils si malheureux que cela ? Bien sûr, je me doute qu'ils seraient mieux en pleine nature que dans des aquariums, mais je pensais que, pendant les spectacles, ils s'amusaient plus qu'ils ne souffraient...

« Je ne pensais pas à cela... Tu crois que faire des tours les rend malheureux ? J'ai toujours cru que c'était une sorte de jeu pour eux. Une façon de faire autre chose que de tourner dans un bassin. »

Mon manque de culture me met mal à l'aise, mais je n'ai pas de mal à l'aborder avec Chiyo. Je ne pense pas qu'elle m'en voudra. Mais, de toute façon, notre discussion dérive doucement vers nos autres clubs. La remarque de Chiyo me fait sourire. Ce n'est pas parce que je suis dans le club de cuisine que je suis une grande critique culinaire ! Quand Chiyo me parle du sien, je ne peux m'empêcher d'être surprise. Je ne l'imaginais pas du tout faire du kyûdô. Son imitation me fait rire.

« Je n'ai jamais vu une compétition du kyûdô. Comment cela se passe ? Et tu aimes faire ce sport ? »

Ma camarade décline ensuite mon offre de l'aider, tout en me montrant qu'elle a la technique pour transporter ses sacs. Je souris à nouveau. Nous finissons ensuite par nous installer et à entamer notre repas.

« Itadakimasu ! »

Le moins que je puisse dire, c'est que manger un repas chaud, à l'ombre d'un arbre et en bonne compagnie, me fait le plus grand bien. Et je trouve mes nouilles vraiment bonnes. J'allais demander comment sont celles de Chiyo quand celle-ci me demande si nous avons fait des yakisobas dans le club de cuisine.

« Non, pas vraiment, nous avons surtout vu des techniques de cuisine de base. Et nous avons fait pas mal de gâteaux, des biscuits, ce genre de choses. Les plats salés, ce n'est pas vraiment notre truc, pour le moment. »

Je prends encore quelques bouchées avant d'interroger Chiyo.

« C'est vraiment bon, je trouve ! Et toi ? Tes yakisobas te plaisent ? »

Tout en mangeant, mon regard erre en face de moi. Je vois toujours le stand, où plusieurs clients font à présent le queue. Ce qui me fait penser que je ne l'ai pas pris en photo tout à l'heure ! Il faudrait que j'y retourne après manger.

« Je voulais prendre le stand en photo pour l'article, qu'est-ce que tu en penses ? Je pensais que cela pourrait faire une jolie illustration de la cuisine locale. Et j'ai cru voir que tu avais commencé à prendre des notes ? Tu as d'autres idées pour l'article ? »

Nous sommes peut-être là pour nous amuser, mais il ne faut pas non plus perdre de vue notre mission principale !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  Mar 28 Juin 2016 - 16:02

« Oh non, ils ne sont pas heureux du tout. Et très malheureux même ! Un bassin et tous les jeux du monde ne vaudront jamais les nombreux kilomètres qu’ils parcourent par jour dans la nature. C’est mon père qui me l’a dit. Il a lu plein d’articles sur internet où ils expliquent comment les orques et les dauphins sont maltraités dans les parcs. Il m’a même expliqué que, comme ils vivaient en famille dans l’océan, ils ne pouvaient pas être heureux dans un parc. Et, il a dit aussi que… » Chiyo essayait de se rappeler le mot très compliqué employé par son père. « Ça y est, je me souviens ! Qu’ils étaient conditionnés par la nourriture ! En fait, ils font les spectacles et tout le reste uniquement pour ne pas se faire punir. »

Chiyo hocha plusieurs fois la tête puis décida d’arrêter là avant de couper définitivement la faim à son amie et elle. C’était un sujet délicat sur lequel la jeune fille pouvait parler pendant des heures. Son père, un militant écologiste, lui en avait parlé bien souvent. Et son oncle, passionné des océans, encore plus ! Il n’était donc pas étonnant qu’elle soit si inspirée. Un peu désolée pourtant d’avoir gâché l’ambiance, elle prit une nouvelle bouchée de ses nouilles puis sourit timidement à Haruka. Cette dernière devait la trouver bien naïve. Et pourtant, c’était la stricte vérité.

Elles en vinrent alors à parler du sport et Haruka la questionna même sur le Kyûdô.  « En fait, c’est bien plus qu’un sport de compétition et cela demande tout un travail. Les compétitions ressemblent plus à des représentations que vraiment à un concours. Et oui, j’aime beaucoup ce sport. Même si c’était difficile au début… Il faut être très patient. Et puis, c’est un peu une tradition dans ma famille. » Un peu lassée de ne parler que d’elle et de sa famille, elle décida d’arrêter là pour ne pas ennuyer sa camarade de classe qui lui souhaita bon appétit. Ce à quoi Chiyo lui répondit avec enthousiasme bien qu’elle ait déjà entamé un peu son plat, comme une petite malpolie. « Itadakimasu ! »

Il fut alors temps de parler cuisine et l’enthousiasme qu’affichait Chiyo était loin d’être feint sur ce sujet. Ainsi, le club de cuisine avait surtout réalisé des plats sucrés pour le moment. Ce qui était déjà bien. Chiyo acquiesça avec un sourire encourageant. « Ce doit être vraiment sympa de cuisiner tous ensemble en tout cas ! » En parlant de ça, leurs yakisobas semblaient toutes deux les ravir et Haruka, toujours très polie, demanda à Chiyo ce qu’elle en pensait après avoir donné son avis. « Oui, c’est délicieux ! J’adore le poulpe. » Chiyo inspira de contentement. Elle venait parler de la souffrance des animaux en captivité et voilà qu’elle engloutissait ses morceaux de poulpe avec appétit… « Est-ce que tu en prends toujours au poulet ? » Une question étrange, mais Chiyo avait le don de poser des questions étranges parfois.

« Je voulais prendre le stand en photo pour l'article, qu'est-ce que tu en penses ? Je pensais que cela pourrait faire une jolie illustration de la cuisine locale. Et j'ai cru voir que tu avais commencé à prendre des notes ? Tu as d'autres idées pour l'article ? »

Oups, Chiyo avait pendant un bref instant oublié leur mission. « Oui, ce serait une super idée ! On pourrait aussi demander à un passant de nous laisser le prendre en photo avec le cuisinier et son plat à la main. Qu’en penses-tu ? » Chiyo pensait que cela apporterait un petit côté « convivial ».  Concernant les idées qu’elle pouvait avoir, elle réfléchit un instant puis regarda ses notes. « J’ai juste écrit la nature des différents stands et le fait qu’il y avait des couples, des familles, des groupes d’amis. Une grande diversité de personnes, en fait. J’ai parlé du temps aussi. Je me disais que, pour l’article et après une brève introduction, on pourrait relater notre après-midi comme sous la forme d’un carnet de route. Est-ce que tu penses que c’est une bonne idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Minis Reporters à Kobe  

Revenir en haut Aller en bas
 
Minis Reporters à Kobe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: