Partagez | 
 

 [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Jeu 28 Avr 2016 - 12:14

Elle avait bien profité des vacances, on ne pouvait pas dire le contraire. Par contre, ce qu'on voyait bien surtout c'est qu'elle en avait peut être même abusé. Loin d'avoir pris du poids, c'était plutôt le contraire d'ailleurs, elle avait pris surtout des couleurs. Ayant oublié dans son enthousiasme de mettre de la crème solaire sur sa peau très peu traumatisée par l'exposition aux rayons de ce dernier, et ayant passé l'après midi à côté du lac à regarder les gamins ramer dans leurs petites embarcations elle avait pris une sacrée teinte. Quelque part entre fraise et framboise. Pas de cloques mais un sacré mal de crâne.

Le repas avait été esquivé de justesse, elle ne pouvait pas supporter l'idée qu'on puisse se moquer d'elle, elle s'était arrangée à ne devoir être là que pour le repas du soir, auprès du feu tout le monde avait l'air plus ou moins orange. Elle s'en était éloignée le plus possible, cette chaleur ajoutant à celle de son visage rendait l'exercice presque intolérable. Enfin, ravie de sa ruse, elle revint de sa petite excursion dans les bois -où il faisait assez frais pour ne pas lui causer plus de tords- une fois qu'elle n'eût plus entendu aucun bruit autour des tentes. Sous son grand chapeau et après un long soupir à la fois las et désespéré, elle murmura.

"Et bien, ça aurait pu être pire je suppose."

Il y avait toujours pire quelque part. Toujours.

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Jeu 28 Avr 2016 - 17:24

Non seulement Thomas n'est pas du matin, mais en plus il avait loupé le déjeuner. Formidable. Et ces fichues côtes qui étaient en train de le rendre fou. L'australien détestait dormir sur le dos, sauf qu'avec une blessure pareille, pas le choix. Même s'il s'était plus ou moins fait à l'idée que le reste du voyage allait être sacrément chiant pour lui, il essayait de positiver un minimum. Mais c'était cependant bien difficile de rester optimiste quand on a faim, mal et sommeil en même temps. Le surveillant alla faire un tour là où se trouvait les pique-niques histoire de voir s'il restait quelque chose à grignoter mais rien ne l'intéressait réellement. Bon, il ferait sans. Apparemment, le jeûn élimine les toxines alors il jeûnerait jusqu'à ce soir. Les élèves et les adultes s'étaient déjà tous plus ou moins dispersés dans les bois, vers la rivière. Il ne restait presque plus personne près de là où il se trouvait. Un ou deux élèves lisaient dans leur tente, mais à l'extérieur... Personne. Ce qui manquait le plus à l'australien depuis le début du voyage, c'était le calme. Encadrer des gamins, c'était pas de tout repos. Encadrer des gamins en étant handicapé, c'était encore pire. Il n'avait pas pu participer au Kayak, mais qu'importe.

Finalement, il avait réussi à trouver quelque chose à boire - même pas à manger. Il avait chauffé un peu d'eau avec le matériel disponible et s'était fait du thé qu'il avait versé dans son thermos, puis dans un gobelet. Parce que Thomas buvait du thé tout le temps.

Pendant qu'il cogitait, il vit... Kiyomi ? - il avait réentendu son prénom plus d'une fois, alors il n'avait pas le droit de l'oublier cette fois-ci - s'approcher du campement. Elle avait l'air de revenir du bois - ou alors, elle avait fait un détour avant. Instinctivement et sans prêter attention à ce qu'elle avait murmuré - surtout parce qu'il n'avait pas entendu, il s'avança vers elle.

« Hey. » Ew. Faire la discussion, c'était pas son fort. Genre, vraiment pas. Surtout qu'un détail important l'attirait et qu'il mourrait d'envie de poser une question. Il pencha très légèrement sa tête sur le côté. Peut-être était-ce le fait que Thomas soit plus grand, mais elle semblait se... cacher sous son chapeau. Enfin, peut-être n'était-ce qu'une impression. Une impression qui démangeait sévèrement les lèvres de l'australien.

« Est-ce que... ça va ? Tu as l'air de te... cacher sous ton chapeau. »

Un léger rire nerveux et incontrôlable suivit. Le surveillant avait juste envie de partir en courrant pour avoir posé une telle question. Super anxiété sociale, vive la timidité, devenez introvertis, c'est amusant.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Sam 30 Avr 2016 - 0:13

Elle était bien contente d'être seule, c'était le moins que l'on puisse dire. Elle aimait d'ordinaire plutôt la compagnie mais dans ces moments là elle souhaitait toujours très fort de disparaitre. Ou peut être d'être une toute petite souris qui vit dans un trou très très loin d'ici. Mais ce genre de choses ça n'existant pas dans la vraie vie alors elle achetait un chapeau, du genre grand et plat. Et elle le mettait. Ou alors une écharpe. Quoi que ce soit qui permette de dissimuler ce qui doit l'être.

Après, elle avait toujours des petites astuces. "Oh il manque du bois, j'y vais" ou encore "Oh, attends j'ai oublié quelque chose". Ca lui faisait toujours un peu mal au coeur de ne pas revenir après avoir dit ce genre de choses, mais quand c'était un cas d'extrême urgence, il fallait bien se faire violence. Et c'était un cas d'extrême urgence. Il en allait de sa réputation entre les murs de l'école. Du moins le pensait-elle très profondément. Ils oublierait certainement vite, mais elle ne pensait qu'aux moqueries cruelles de ces adolescents.

Lorsqu'elle entendit la voix de son collègue, elle sursauta. Elle ne s'y attendait pas, et surtout ne voulait pas s'y attendre. Elle sentit avec déplaisir tous ses muscles se tendre et se détendre sous le coup de cette émotion qu'elle détestait cordialement. Elle se reprit aussi vite qu'il lui fut possible de le faire et sourit sans pour autant se tourner vers la source du son.

"Hey..."


Elle avait essayé d'être la plus joviale possible mais elle savait très bien que ce n'était pas convainquant. Elle ne se tourna toujours pas vers le bruit en question et fit mine d'être occupée. Ceci prit forme ainsi, elle fit mine de regarder au loin si rien ne se passait en restant dos à lui tout en portant sa main au dessus de ses yeux. Personne n'y croyait. Mais le théâtre devait pouvoir servir, surtout dans des situations comme celle là. Ce qui fut un peu plus indisposant, si je puis dire, c'est ce petit rire qui sonna dans son esprit comme une moquerie. Elle n'aimait pas ces moments, tous ces fragments sombres de son passé lacéraient son cœur. Elle avala péniblement sa salive pour ne pas pleurer. Elle rangea ses souvenirs dans cette petite boite de secours qu'elle rangeait quelque part dans son esprit et sourit. Sans se montrer tout à fait, elle ramena la main qui était au niveau de son front sous sa bouche.

"Je..Mais non quelle idée. "

Elle tenta un bref regard mais pas moyen de voir depuis dessous son chapeau de qui il était question.


"Tu..Tu n'es pas avec les autres? C'est journée libre, autant en profiter."

Sa voix s'était adoucie, elle avait parié sur le fait que c'était un jeune qui n'avait pas compris le programme de l'après midi. Après tout, comment aurait-elle pu reconnaître Thomas à la voix vu qu'ils n'avaient presque jamais parlé et que ce dernier ne sonnait pas différemment de certains autres pensionnaires.

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Sam 30 Avr 2016 - 3:08

Le « Hey » timide de la professeure inquiéta presque Thomas. Maintenant qu'il y pensait, il imaginait bien mal une professeure de théatre timide. L'australien avait remarqué l'effort dans la voix de sa collègue. L'effort que font les gens envers les autres pour ne pas les mêler à leurs soucis. Le surveillant n'était pas un utilisateur fréquent de ce genre de pratique - il en fallait quand même beaucoup pour toucher le moral de ce dernier - mais il savait bien le reconnaître. Il avait vécu vingt-cinq ans de sa vie avec une soeur accrochée aux histoires mélodramatiques et aux mauvais garçons.

« Je... Mais non quelle idée. »

Thomas pinça ses lèvres, absolument pas convaincu par la brune se tenant devant lui. La voir se débattre ainsi arracha un sourire en coin au surveillant.

« Tu... Tu n'es pas avec les autres ? C'est journée libre, autant en profiter. »

Les muscles de sa machoire se tendirent et il se frotta frénétiquement la nuque. En fait, il aurait bien aimé en profiter de cette journée. Mais même s'asseoir - surtout se relever en fait - était un calvaire.

« Je me suis blessé à l'accrobranche alors je marche et je me repose. Je peux pas faire grand chose à part ça, en fait. J'ai vu que tu étais seule alors je pensais que... » Il marqua une pause. « T'es sûre que ça va ? »

Thomas détestait se montrer insistant, mais la situation se prêtait à sa curiosité et s'il en avait eu le courage, il se serait baissé pour la regarder dans les yeux mais... Si elle cachait quelque chose, il n'allait pas briser cette barrière. C'était risqué et il n'aurait pas vraiment aimé que ça lui arrive. Peut-être qu'en ce moment-même il la dérangeait ? Oh. Le sang du surveillant ne fit qu'un tour. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour se mettre à trop penser jusqu'à s'angoisser tout seul. Le malaise était bien réel, déjà que son approche était... plus qu'approximative, en plus il était probablement au mauvais endroit au mauvais moment. Le brun eut envie de s'éclipser pour toujours à cet instant précis, mais être une personne « civilisée et normale » ne lui permettait pas de fuir en courrant. Chacun de ses gestes trahissait sa gêne : La main dans les cheveux, les doigts qui s'entortillent. L'australien regrettait presque d'avoir interpellé sa collègue ainsi.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Sam 30 Avr 2016 - 17:20

A vrai dire, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle aurait préféré. Que ce soit un de l'équipe ou un élève. Mais elle était partie dans l'idée du pire scénario. Toujours se préparer au pire ça permet souvent d'être paré pour le moins dramatique. Et elle connaissait très bien ces méthodes de défense. Bon, bien entendu, si tu es prêt à affronter un incendie, un éboulement de terrain te prendra tout autant au dépourvu, mais pour ce qui est du domaine social, il y avait là dedans quelque chose de particulièrement rassurant.

Elle était bien déterminée à ne pas tourner la tête, et à lui proposer d'aller gentiment rejoindre ses petits camarades pour aller jouer dans les bois, se promener on ne sait où, et rentrer bien entendu à l'heure qui avait été indiquée à la fin du repas. C'était le plus pratique, le plus simple, et elle espérait surtout que ce soit le plus efficace. Elle s'efforçait de rester celle qu'elle était, la prof sympa, gentille et bienveillante qui donne des bons conseils et fait de son mieux. Et ça excluait bien entendu tout débordement émotionnel.

Et puis, le mot "blessé", que ce soit à l'accrobranche ou ailleurs fit tilt dans son cerveau. Vous savez certainement de quoi il est question, ce petit truc qui débloque tout en un instant, comme un coup de foudre, pas le sentimental, l'autre qui tue. Tout s'éclaire dans l'obscurité et le corps parle à la place de l'esprit, qui lui a cramé ni plus ni moins. Éclipsant la dernière partie de sa phrase, elle se redressa comme piquée par un serpent, un truc qui secoue et qui fait paniquer. Elle porta ses yeux sur lui, oubliant un instant le pourquoi du comment.

"Blessé? Oh mais ! Tu as été bien soigné au moi.."

Silence. Glacé. Elle sentit bien malgré elle ses yeux s'agrandir, elle réalisa en même temps que ce n'était pas un élève, que la tête ainsi levée vers lui il pouvait voir son visage rougi au niveau du front, du nez et un peu des joues, et qu'il aurait pu se tuer s'il était plus mal tombé que ça. Heureusement, son trouble ne pouvait se voir que dans ses yeux, son visage étant lui presque tout rouge. Elle avala sa salive plus ou moins péniblement avant de se reprendre avec un sourire. Toujours le sourire.

"Je pensais que tu étais un élève, haha.

Et toujours noyer le poisson aussi d'ailleurs. Mais le naturel revint vite au galop et son regard se teinta d'inquiétude. Elle ne le connaissait pas beaucoup, pas assez pour qu'il se souvienne de son prénom, mais une vie était une vie.

" J'ai entendu pour ton accident, mais je ne voulais pas t'embêter avec ça. Qu'est ce qui t'est arrivé exactement?"

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mar 3 Mai 2016 - 1:25

« Blessé ? Oh mais ! Tu as été bien soigné au moi... »

Sa collègue avait été partagée entre son instinct protecteur et sa surprise. Même si Thomas ignorait la cause d'une telle réaction, cette dernière lui arracha un sourire bien maladroit. Par ailleurs, Kiyomi s'était enfin tournée vers lui. Même si l'australien avait tendance à esquiver les contacts visuels, ne pas voir une personne pendant que vous tentiez de la comprendre était... déstabilisant.

« Je pensais que tu étais un élève, haha. »

Ceci explique cela. Certes, Thomas n'était pas l'exemple le plus probant de virilité - la tessiture basse de sa voix ne lui permettait pas de se démarquer, son style vestimentaire lui donnait un semblant de monsieur tout le monde - mais de là à le confondre avec un élève... Il mit cela sur le compte de la chaleur et... D'autre chose - bien qu'il ne savait pas encore quoi. Suite à ses propos, Thomas se contenta de hausser les épaules.

« J'ai entendu pour ton accident, mais je ne voulais pas t'embêter avec ça. Qu'est ce qui t'est arrivé exactement ? »

Le surveillant se frotta l'arrière du crâne, un peu gêné par la question - une dose de malaise inutile, une fois de plus. Lui-même ne savait pas trop comment il en était arrivé à tomber ainsi, lui qui était d'habitude si concentré sur tout ce qu'il entreprend...

« Malheureusement on ne soigne pas des côtes mais on va dire que le repos fait effet... » Un rire nerveux suivit sa déclaration, puis il reprit, un peu plus sérieusement. « J'ai eu une minute d'inattention et je suis tombé sur le parcours... Et j'ai aussi fait tomber Grace, mais elle s'en est sortie indemne, heureusement. » Plus sa phrase touchait à sa fin, plus la voix du brun s'étouffait.

Et Thomas préfèrait mille fois mieux se manger des rondins de bois dans les côtes que de dépendre de quelqu'un, de voir sa vie dépendre de la poigne d'une autre personne. C'était par principe - principe idiot , certes. Thomas détestait la vulnérabilité et privilégiait toujours son indépendance.
Un détail bien moins important attira l'attention de l'australien. Même s'il n'avait pas la mémoire des prénoms - bien que cette fois-ci, il avait réussi à se rappeler de celui de sa collègue, Kiyomi - il avait une mémoire visuelle plutôt bien développée. À force de la croiser en salle des professeurs, il s'était habitué à sa peau pâle. Cette couleur-là n'existait plus vraiment à cet instant. Elle s'apparentait plutôt à une teinte rosée mais qui tirait sur le bronzage. On avait donc oublié de mettre de l'écran total ? Cependant, un tel teint faisait ressortir ses yeux. Étonnament - et sans se l'avouer, Thomas ne trouvait pas ça désagréable... Bon, si on enlevait le côté amusant de la chose, évidemment. Mais bon, comme à son habitude, le surveillant se sentit gêné de penser ainsi. Bizarrement. Et puis, il avait envie de taquiner la brune à ce propos, mais il sentait que, si pour lui les coups de soleil n'était pas plus que... bah des coups de soleil, c'était pour sa collègue une bonne raison de se cacher sous son chapeau et d'être mal à l'aise. Il revint donc sur le sujet de départ.

« Ça m'oblige à rester au campement, même si marcher ne me fait pas trop souffrir, je dois me reposer. » Même si les conditions pour s'asseoir étaient vraiment déplorables. « Et toi ? Pourquoi restes-tu ici ? »

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mar 3 Mai 2016 - 23:29

On aurait pu se dire qu'elle n'était pas très stable, et on aurait peut être raison. Enfin, rien qui ne doive prendre le temps d'être dit sur un banc dans une pièce éclairée par une seule fenêtre. On a tous des sauts d'humeur plus ou moins importants. Et elle était un peu comme ça, capable de sauter du coq à l'âne en fonction des circonstances.Sa spontanéité lui permettait de réagir très rapidement à tout ce qui lui tombait sur le coin de la figure. Ca l'était beaucoup moins pour assurer les cours. Elle n'était absolument pas organisée et pouvait en fonction des éléments contextuels parler de tout autre chose que ce qui était prévu. Enfin, au final c'était surtout dérangeant pour ses élèves, elle, elle savait exactement de quoi elle parlait.

Et c'était ce trait de caractère qui faisait sa singularité. Du moins en était-elle persuadée. Elle était certaine qu'on la voyait comme une sorte d'alien. Ca ne la dérangeait pas outre mesure, mais elle avait toujours l'impression d'être un peu jaugée, observée du coin de l'oeil, évaluée derrière un sourire. Enfin, c'était une situation plutôt délicate, et elle s'y était faite tant bien que mal. Après tout, ça avait toujours été comme ça. Mais sa bienveillance était la couche supérieure, celle qui gagnait toujours le combat à la fin. Enfin, les explications n'avaient pas grande valeur quand elles restaient dans la tête. Et en parlant de dérangeant, il ne la regardait pas. Elle mit ça directement sur le coup de sa tête affreuse.

Oh non...C'est pire que ce que je pensais, je suis hideuse. Oh mais..Peut être que c'est juste pour ne pas me manquer de respect ? Oh mais s'il fait ça c'est parce que..Oh non ! Voilà à peu près ce qui se passait dans sa tête à cet instant précis. Un florilège d'angoisses irrationnelles qui remontaient directement à quelques années avant son arrivée à Kobe. Elle tira un peu plus sur les pans de son chapeau et fit en sorte de tourner rapidement la tête à l'opposé. Elle avait posé la question en le regardant il n'y avait pas de raison qu'il en prenne ombrage.

Elle écarquilla les yeux en entendant ce qui s'était passé et ce qui avait pu se passer, et c'est ce même récit qui fit que de nouveau-girouette- elle fit tourner sa tête pour regarder Thomas dans les yeux, ou du moins ce qu'il en présentait. Les côtes? Grace aurait aussi pu être blessée? C'était affreux. Elle fit la moue, contrariée autant qu'inquiète. Oui, ça aurait pu être pire, mais c'était déjà bien embêtant. Elle choisit de ne pas revenir plus dessus, ça avait l'air déjà bien trop embarrassant.

"Je vois..."

Et vite, la suite. Enfin, ça ne l'arrangeait pas du tout. Pourquoi elle restait là. Pour la raison évidente qui barrait son visage bien sur ! Pour quelle autre raison pouvait-elle se priver d'un peu de bon temps toute seule, hein? Elle s'arrêta un instant, soupira profondément et montra son visage de sa main droite.L'air légèrement dépitée il faut bien le dire.

"Tu ne vas pas me faire croire que tu n'as rien vu..."

Elle fit la moue un instant de plus mais finit par retrouver son sourire rapidement.

"De toute façon, prendre le soleil dans cet état c'est très douloureux, alors j'ai opté pour la petite promenade seule en forêt."

Elle lui sourit un peu plus franchement..

"Mais je ne me plains pas, c'est l'occasion de rencontrer les collègues ! On ne s'est jamais vraiment parlé je crois?"


---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mer 4 Mai 2016 - 0:56

Sa collègue avait encore essayé de se cacher mais visiblement en vain, un peu trop absorbée par la conversation. L'hypothèse de la gêne étant donc confirmée, Thomas avait bien fait de ne pas avoir recours à un quelconque humour douteux sur le sujet. Suite sa question, Kiyomi désigna son visage, l'air exasperée.

« Tu ne vas pas me faire croire que tu n'as rien vu... »

De là à ce qu'elle n'aille pas avec le reste de l'équipe... Le brun ne pensait pas que son malaise allait jusque là. Thomas retroussa ses lèvres. Le tact et lui... Ça ne pouvait même pas faire deux, puisqu'ils n'étaient jamais rentrés en contact. Il ne pouvait pas chercher une réponse adéquate pendant mille ans après tout. Le brun laissa son naturel prendre le contrôle, comme il avait l'habitude de faire depuis quelques mois.

« Je regarde souvent mes pieds ou loin devant moi quand je parle avec des gens, mauvaise habitude je présume... Mais si, j'ai fini par remarquer. » Cette fois-ci, il releva les yeux. Il passa une main sur sa propre joue et descendit jusqu'au coin de sa machoire. « Rassure-toi, on a un peu tous le même problème ici. »

Sa barbe cachait en partie les dégats et surtout le fait qu'il soit déjà plus ou moins bronzé naturellement. Vivre en Australie quoi. Mais le brun n'avait même pas songé à éviter le soleil une seule fois, il se fichait un peu de l'état de sa peau. Enfin, ça c'est ce qu'il prétendait car une fois de retour à la maison, on sait d'avance qui va pleurer dans son coussin à cause des coups de soleil et de ses côtes. Enfin bon.

« De toute façon, prendre le soleil dans cet état c'est très douloureux, alors j'ai opté pour la petite promenade seule en forêt. »

Thomas acquiesca sans rien dire d'autre - un peu à court d'idée. Lui aussi avait hésité entre aller se promener et profiter qu'il n'y ait personne. Finalement, il avait choisi la deuxième option pour rester sur le camp, et il avait fini par croiser Kiyomi.

« Mais je ne me plains pas, c'est l'occasion de rencontrer les collègues ! On ne s'est jamais vraiment parlé je crois ? »

Thomas n'allait pas naturellement vers ses collègues après tout. Soit la situation l'y poussait, soit... il était pris d'un élan de sociabilité - chose qui n'arrivait pas.

« En effet. » Il se frotta l'arrière du crâne. « Y a toujours du monde en salle des professeurs et je suis pas spécialement bavard alors, ça s'y prête pas. »

Autant qu'elle connaisse la bête avant de s'y frotter. Les quelques amis de Thomas restés en Australie disaient l'apprécier parce qu'il écoutait et parlait que lorsque c'était nécéssaire. En soit, ce n'était pas faux, bien que ce que le brun débitait ne soit pas toujours pertinent. L'australien préfèrait vivement les conversations avec une seule personne que les conversations de groupe, où il se sentait vite à l'écart, mal à l'aise et gêné... pour rien oui.

« Mais je suppose que c'est l'occasion maintenant. » Il marqua une courte pause, le temps de se donner des idées - pour une fois qu'il allait dans le sens de la discussion. « Tu enseignes le théatre depuis combien de temps ? »

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Sam 7 Mai 2016 - 21:20

De toute façon, quoi qu'elle se décide à faire maintenant, c'était foutu, elle l'avait mise face à la situation, sans fards, sans chichis, sans tout ce qui lui restait de sa dignité. Heureusement qu'elle avait pu noyer tout ce que ça comptait de dérangeant en se lançant à coeur perdu dans l'inquiétude à l'égard de son accident et de celui de sa collègue. Des sortes de petits arrangements avec son sur-moi et toutes les autres parties plus ou moins saines de son esprit.

Qu'il lui annonce qu'il regardait surtout les pieds la fit tiquer. Elle songea un instant qu'il se moquait d'elle mais il y eut quelque chose dans son regard lorsqu'il expliqua ceci qu'elle. Kiyomi fit la moue un instant et finit par lui sourire gentiment, rassurée quelque peu par rapport à son éventuel avis sur la question. Après tout, qu'il s'en fiche ou que ça ne le dérange pas, c'était un peu du pareil au même. Et il avait l'air un peu trop gêné pour un menteur. Alors elle se détendit légèrement. Elle se remit même à sourire.

"Et puis de toute façon je n'y passe que pour faire chauffer l'eau de mon thé, je suis bien mieux dehors ou dans la salle de théâtre."

Les tords étaient de ce fait partagée. C'était l'occasion en effet. Il lui posa une question somme toute un peu bâteau mais qui avait le mérite d'être plutôt facile à "assouvir", si tant est qu'on puisse assouvir une question. Elle se prit le menton entre les doigts pour se donner le temps de la réflexion.

"Oh, deux bonnes années maintenant. Le temps passe toujours un peu bizarrement dans le domaine scolaire de toute façon. Enfin, ici du moins. Tu parlais d'ici?"

Elle ne lui laissa pas le temps de répliquer et enchaina.

"Parce que si je l'enseigne ici depuis peu de temps, je l'enseignais avant, et j'ai surtout fait beaucoup de théâtre, mais c'est pas du tout p..."

Elle se rendit compte de ce qu'elle était en train de faire et s'interrompit. Ses yeux s’arrondirent légèrement.

"Enfin euh, et toi t'es arrivé quand?"

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Dim 8 Mai 2016 - 4:07

« Et puis de toute façon je n'y passe que pour faire chauffer l'eau de mon thé, je suis bien mieux dehors ou dans la salle de théâtre. »

Le sourire qui s'esquissa sur les lèvres du brun fut à la fois trop naturel et incontrôlable. Que ça concerne la référence au thé ou celle au fait d'être mieux à l'extérieur, Thomas avait apprécié sa réponse sans vraiment comprendre pourquoi. C'était un point en commun de plus. Pendant qu'il cogitait, elle avait fait mine de réfléchir et finit par lui répondre.

« Oh, deux bonnes années maintenant. Le temps passe toujours un peu bizarrement dans le domaine scolaire de toute façon. Enfin, ici du moins. Tu parlais d'ici ? Parce que si je l'enseigne ici depuis peu de temps, je l'enseignais avant, et j'ai surtout fait beaucoup de théâtre, mais c'est pas du tout p... »

Il suffisait d'avoir des yeux fonctionnels - ou des lunettes, vu que ceux de Thomas ne l'étaient pas vraiment - pour voir le malaise naître dans les yeux de sa collègue. L'australien se sentit quelque peu démuni, ayant comme l'impression d'avoir déjà fait un mauvais pas alors que la question semblait anodine. Son cerveau se déconnecta doucement de la réalité alors qu'il passait sa main dans ses cheveux, sur sa barbe, sur sa nuque.

Thomas détestait empiéter sur la vie des gens. Paradoxe quand on savait à quel point ce dernier était curieux - et pas le genre de petite curiosité malpolie, non. Cependant, il avait appris à refouler ses envies de poser mille questions aux gens qui l'entouraient - déjà parce qu'il était beaucoup trop timide pour agir ainsi, et aussi parce que les mots ne sortaient pas comme il le voulait. Ses pensées ne coïncidaient jamais réellement avec ses paroles. Et pendant que sa gêne commençait à se manifester pour son plus grand malheur, Kiyomi venait de rebondir sur un autre sujet. Le brun fut... rassuré pour le coup. Il n'aurait pas à se sortir de là tout seul.

« Enfin euh, et toi t'es arrivé quand ? »

L'australien faillit répondre « depuis trois ans », pensant à la réponse que la brune lui avait donné plus tôt. Cependant, son esprit lui rappela qu'elle parlait de l'établissement de Kobe et non du Japon.

« En Avril, c'est plutôt récent. J'ai encore du mal à reconnaître tout le monde à vrai dire. Le lycée de Kobe est bien différent des établissements où j'ai travaillé avant. Je croise tellement d'élève - et de collègues - occidentaux que j'oublie presque que je suis au Japon, parfois. »

Et puis, ça lui permettait de parler anglais de temps à autres, car Thomas avait encore et toujours besoin de se concentrer pour construire des phrases correctes en japonais, quand bien même il avait un assez bon vocabulaire.

« Ça me permet de laisser le japonais de côté à certains moments. J'ai un terrible accent australien qui me suit partout et j'ai encore quelques problèmes avec la langue, même si ça fait longtemps que je la parle. »

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mar 10 Mai 2016 - 12:26

Elle n'était jamais vraiment à l'aise. Il y avait toujours cette peur dans la conversation qu'on la trouve un peu trop bizarre. Et comme souvent dans ces situations, à force de ne pas vouloir être bizarre on finit par le devenir. Et du coup on essaie de faire en sorte de ne rien en avoir à faire. Et ça ne fonctionne qu'a moitié quoi qu'il se passe. Alors on sourit et on attend que ça passe. Non que la conversation lui soit désagréable, loin de là, mais ce voyage semblait ouvrir d'anciennes blessures qu'elle devrait refermer très rapidement. Il avait souri. Son sourire était plutôt joli. Etais-ce parce qu'il était rare? Peu importe.

Elle paniquait souvent, mais parvenait la majorité du temps à le garder en laisse. Après tout à quoi bon être prof de théâtre si c'est pour au final ne jamais pouvoir s'en servir quand on en a besoin. Et parfois, quand elle était malade ou fatiguée, son expérience ne servait absolument à rien. Et c'était le cas. Mais elle n'était jamais de mauvaise compagnie, toujours un peu à côté mais jamais désagréable, elle avait été trop bien élevée. Elle hocha la tête à sa réponse.

"Tu es arrivé au meilleur moi, c'est magnifique ici en Avril. Mais c'est vrai que la réputation de Kobe est assez grande pour attirer beaucoup de personnes d'horizon différents."

Et surtout ça montrait qu'on aimait le Japon même si c'était à l'autre bout du monde, et ça, en tant que Japonaise, ça rendait Kiyomi plutôt fière. Et profitant de sa rougeur déjà bien prononcée, elle tenta un petit quelque chose. Rouillée elle ne prononça certainement pas correctement et on devait bien entendre qu'elle était japonaise, mais peu importe.

"I can't hear your accent. And you speak pretty well."

Oh la, elle était rouillée, oui oui oui. Mais son besoin compulsif d'être serviable reprit vite le dessus.

"Est ce que tu as besoin de quelque chose pour survivre à l'après midi?"

Après tout il était un peu coincé au camp.

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mar 10 Mai 2016 - 23:59

« Tu es arrivé au meilleur mois, c'est magnifique ici en Avril. Mais c'est vrai que la réputation de Kobe est assez grande pour attirer beaucoup de personnes d'horizons différents. »

J'hochai à la tête pour appuyer ses dires. Même si les paysages de Niigata étaient magnifiques - et sans négliger Tokyo ou les autres villes qu'il avait visité, ceux qu'il avait eu l'occasion de voir depuis qu'il avait posé le pied ici étaient d'autant plus idylliques. En presque trente ans, Thomas avait pas mal voyagé. Il avait commencé par l'Europe avec l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie. Plus au Nord, il était évidemment passé par l'Angleterre où vivait une petite partie exclue de sa famille - sauf qu'habitué à la chaleur en décembre, il avait été bien surpris par la neige et la pluie. Surtout la pluie en fait, qui était vraiment omniprésente. Puis il y avait eu les États-Unis et le Maroc. Des vacances en famille comme tous les foyers qui en avait les moyens prenaient. Et pendant qu'il cogitait sur ses propres souvenirs, Kiyomi le tira de sa bulle.

« I can't hear your accent. And you speak pretty well. »

Le sourire colgate sincère qui se dessina sur les lèvres du brun fut instantané. Dire que ce dernier était introverti et pas très bavard - bien qu'il fasse des progrès en vieillissant - était acceptable. Mais Thomas était incroyablement souriant et pas forcément de son plein gré. Il suffisait d'avoir un peu d'humour, de l'intéresser ou de le complimenter - même un chouilla - et la réaction était incontrôlable. Le surveillant baissa instinctivement la tête pour fixer ses pieds alors qu'il souriait toujours comme un imbécile. L'australien n'eut même pas le temps de remarquer l'anglais très marqué par l'accent nippon.

« Je... Ehm. Merci, je suppose. »

Et quand il eut enfin relevé la tête pour la regarder dans les yeux - comme tout les gens civilisés font, vous savez ? Elle reprit, sur une note serviable qui mit presque Thomas mal à l'aise.

« Est ce que tu as besoin de quelque chose pour survivre à l'après midi ? »

Pendant qu'il tentait tant bien que mal de ne pas fuir du regard, il prit un instant pour réfléchir.

« Je pensais passer l'après-midi seul avec un livre que j'ai déjà lu cent fois si ce n'est plus. » Fit-il, ironique. C'est vrai que même si « La Vague » était excellent, il préfèrait - jamais il n'aurait cru penser cela un jour - la présence de Kiyomi. « Je pense que le fait de me tenir compagnie est déjà beaucoup en soi. »

Cependant, il se frotta la nuque, gêné d'être une « entrave » pour sa collègue, qui voudrait probablement se reposer ou peut-être repartir dans la forêt. « Enfin... Ne te sens pas obligée de rester si tu as autre chose à faire.. Je.. Euh, je me disais juste que c'était sympa de parler avec toi et que tu n'avais pas besoin d'en faire plus. »

Ah. Le « Thomas » en version adolescent attardé qui n'arrive pas à mettre les bons mots sur ce qu'il pense était de retour. Et cet enfant était si innocent - ou dans le déni, qu'importe - qu'il ne vit même pas la connotation « entichée » dans sa phrase.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Sam 14 Mai 2016 - 23:27

Elle n'avait pas parlé depuis si longtemps en Anglais que si elle n'avait pas déjà été rouge pour une autre raison, elle l'aurait été pour ça. Cette impression désagréable d'avoir fait n'importe quoi et donc sali un peu quelque chose qui était cher à quelqu'un. Elle avait horreur de ça, horreur de détériorer ce qui appartient aux autres. C'était d'un cruel et d'un malpoli sans nom. Et elle n'avait pas été élevée comme ça. Elle entendait d'ailleurs encore sa mère la sermonner à ce sujet. "Il ne faut pas être méchante, Kiyomi, ça ne sert à rien et ça te rend pas jolie". Et a en croire son adolescente, elle avait été très vilaine toute ses premières années.

Le courant avait l'air de bien passer, c'était très agréable. Elle n'était pas du genre à passer du temps avec ses collègues et le fait de ne pas avoir le choix était au final une super opportunité. Enfin, elle n'en dirait rien par pudeur bien entendu. Elle lui sourit, ce sourire qu'elle préférait, le sincère qui n'attendait rien d'autre que de redonner le moral. C'était un peu son super pouvoir quelque part.

Et enfin, il sembla lui sourire de la même façon. Franchement, sincèrement. Et ça lui donna du baume au coeur. Ce n'était pas tant parce qu'il lui montrait un signe de bienveillance, mais surtout parce qu'a cet instant, toute humeur maussade semblait avoir disparu, comme si ces quelques plaisanteries avaient chassé les nuages. Enfin, jusqu'à ce que lui revienne cette idée fixe: "Ce qui se passe ici reste ici". Clause de confidentialité qu'il pourrait demander à respecter. Enfin, le cas échéant elle s'y conformerait sans broncher. Après tout, elle savait depuis bien longtemps que ce n'était pas elle qui faisait les règles. Un livre? En soi pourquoi pas, mais déjà lu? Où était l'intérêt. Ce qu'il ajouta la troubla un instant. Trop peu de temps pour que ça soit notable, mais tout de même. Mais peut être faisait-il seulement allusion à la compagnie jusque là et non celle à venir. Elle allait répondre, mais la suite éclaircit ses idées. Elle secoua légèrement la tête et la fit pivoter légèrement vers la droite, à peu près symétriquement avec son sourcil droit.

"Je..Heu..Hein?"

Nouveau secouage de tête.

""Oh ! Ah ! Oh tu sais, ça me fait plaisir ! C'est agréable de ne pas être avec quelqu'un d'aussi..Enthousiaste que moi!""

Ah tiens, chacun son tour.

""Enfin, pas aussi expansif?""

Et merde. Quelle bande de bras cassés de l'expérience sociale quand même.

"Il faudrait peut être que tu songe à t'asseoir non? Tu ne vas pas arranger les choses comme ça !"

Elle montra un des bancs improvisés , le plus près bien évidemment.

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Dim 15 Mai 2016 - 2:13

La gêne circulait dans tout son corps, suivant les battements de son coeur, allant et venant avec son sang. Et le brun détestait cela plus que n'importe quoi d'autre au monde, surtout face à d'autres adultes. Il avait pris l'habitude de travailler en compagnie de personne plus jeunes que lui et même s'il n'était pas ce genre de personne à prendre les adolescents de haut - parce qu'il n'était, au fond, qu'un adolescent dans le corps d'un homme de presque trente ans - il se sentait toujours plus en sécurité avec ces derniers. Ils ne faisaient pas attention à lui, à sa façon de se comporter, de s'exprimer, de ressentir. Les adultes font ça.

Et puis, Kiyomi venait de nourrir son sentiment d'inconfort, simplement en ne saisissant pas du premier coup ce qu'il avait dit. Ouais, il lui en fallait peu. Trop peu. L'australien se donna corps et âme pour ne rien montrer et être discret. Aussi doué était-il pour contrôler son corps - pas son esprit, mais bien son corps, parfois il faiblissait. Le contexte s'y prêtait, il n'arrivait pas à formuler correctement ce qu'il pensait, ses côtes lui faisaient un mal de chien et il avait l'impression d'être de trop à cet instant précis. Et les mots qui sortirent de la bouche de sa collègue lui firent du bien. Étrangement, le sourire qu'elle lui adressait eut le même effet.

« Oh ! Ah ! Oh tu sais, ça me fait plaisir ! C'est agréable de ne pas être avec quelqu'un d'aussi... Enthousiaste que moi ! » Thomas cru voir sa collègue hésiter - et même être inconfortable sur les termes qu'elle utilisait. Bizarrement, cette impression... eut également un effet rassurant. Probablement le fait de se trouver en présence d'une personne qui partage notre problème, même à une échelle loin de la notre. « Enfin, pas aussi expansif ? »

Thomas pris son temps pour répondre, souhaitant ne pas lâcher une autre connerie grosse comme la précédente. Le surveillant posta ses mains sur ses hanches, signe d'une fatigue qui se traduisait par la douleur dans son buste, mais aussi par une nuit un peu trop agitée par des gosses alcoolisés. Il adressa un sourire absolument pas calculé et même maladroit à sa collègue en baissant légèrement la tête. Cette dernière lui proposa de s'asseoir - en y ajoutant même un conseil préventif ! - et Thomas s'executa, les muscles de son abdomen criant à la fatigue musculaire et à la douleur. Ensuite, il attira de nouveau son attention vers sa collègue, s'apprêtant à essayer de se justifier et à lui répondre par la même occasion.

« C'est... C'est souvent les gens qui ne sont pas expansifs, qui aiment parler avec ceux qui le sont. Du moins... J'aime ça. » L'australien releva alors la tête vers le ciel avant de soupirer. « Je ne sais pas comment dire ça sans avoir l'air idiot, mais... Tu as l'air intéressée et intéressante quand tu parles, alors que je suis plus... ennuyeux, fade, je ne sais pas. »

Bon, Thomas avait l'impression de totalement se démonter pour le coup, parce qu'il savait qu'il n'était pas non plus quelqu'un de vide et d'inintéressant. Cependant, il ne savait jamais comment s'intégrer dans une discussion qu'il avait lui-même démarré. Un rire nerveux s'échappa de sa gorge alors qu'il frotta son visage de ses deux mains jointes.

« Bon, je suis vraiment mauvais pour exprimer ce que je pense, ne m'en veux pas. » avoua-t-il finalement, légèrement amusé par ses propres paroles, alors que la gêne laissait lentement place à quelque chose de plus relaxant - mais bon, il n'était pas encore tiré d'affaire, et il le savait.

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 769
■ Inscrit le : 18/02/2015

■ Mes points : 18


Mon personnage
❖ Âge : 28 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Lun 16 Mai 2016 - 0:08

Spoiler:
 

En mathématiques, on lui avait expliqué que moins et moins ça faisait plus. Mais elle n'avait jamais vraiment compris les mathématiques. Alors du coup elle doutait du fait que un nul en relations sociales + une nulle en relations sociales ça pouvait faire une super rencontre. Bon, plus le temps passait et plus elle se disait que finalement c'était possible, mais de là à comprendre comment c'était possible.

Elle essayait de mettre ses attitudes bizarres -les siennes- sur le compte d'on ne sait qui qui puisse lui permettre de ne pas le prendre personnellement. C'était toujours une gymnastique mentale difficile puisque chacune de ses cellules lui intimait de lui hurler au visage et de partir en courant. Oh ça aurait été tellement plus facile. Et en plus avec le choc il ne lui aurait plus jamais parlé, elle était tranquille à vie. Et condamnée à devenir la vieille folle aux chats. Accessoirement.

Elle essayait de faire comme si de rien n'était mais dans sa tête, des centaines de questions se bousculaient. POurquoi il avait l'air si tendu? Elle avait dit quelque chose de mal? Est ce que malgré tout il allait finir par dire qu'elle avait un vieux coup de soleil? Et s'il se moquait d'elle une fois la fin du voyage? Ils ne se croiseraient certainement jamais plus, alors que se passerait-il s'ils s'entendaient bien? Serait-elle triste? Se passerait-il quelque ch...Elle secoua légèrement la tête, espérant tout chasser en même temps. Il avait pris du temps pour répondre, c'était exactement le temps pendant lequel elle avait allègrement psychoté.

Elle hésita un instant, du coup elle était expansive? Est ce que du coup il la rangeait dans cette catégorie qu'elle venait juste de dénigrer? Elle avala sa salive et lutta allègrement pour ne pas pleurer ni même montrer un signe de trouble. C'était peine perdue, ça devrait se voir, mais elle tenait bon. Comme toujours. La fatigue due au coup de soleil l'avait rendue un peu plus instable que d'habitude. Elle essayait de toujours dormir assez pour s'éviter, ainsi qu'aux autres, ces accès paranoïaques. Heureusement, il tenta de se rattraper. Elle hésita un instant à le prendre pour une habile pirouette sociale, mais soyons honnêtes, il n'avait pas l'air beaucoup plus à l'aise.

Il se mit un instant à lui faire penser à une marmotte. Cette manière de se frotter le visage, à la fois amusante et animale. Elle allait prendre les choses mal, mais ça -pour une raison obscure- chassa un peu ses angoisses. Un peu comme lorsqu'on entend un chat qui ronronne sous nos caresses.

"On est deux je crois. Mais..Tu es intéressant à ta manière. "

Elle hésita un instant.

"Qui est à la fois singulière et toute personnelle crois moi."

Ah ça oui, il n'était pas commun. Mais les choses prenaient une tournure qui la mettaient particulièrement mal à l'aise. Elle aimait beaucoup sa présence, peut être un peu trop pour que ça se passe, ou se termine bien.

"Enfin je crois que ça serait mieux pour toi que tu te repose. Les blessures aussi graves ça ne se soigne pas en échangeant des banalités avec une collègue !"

Elle lui sourit, mais elle savait que ce sourire la, trahissait son malaise plus qu'il ne pouvait se montrer apaisant.

"J'espère que je ne t'ai pas froissé. En tout cas, j'ai été ravie de faire ta connaissance pendant le voyage. "

Et elle aurait peut être même préféré le faire plus tôt, l'aller aurait été moins long. Mais elle savait déjà qu'elle ne chercherait pas sa compagnie au retour, trop troublée, intimidée, ou quoi que ce soit en é sur quoi elle n'arrivait pas à poser le bout du doigt. Ce petit quelque chose qui lui disait de fuir, comme à chaque fois que quelque chose d'agréable lui laissait entrevoir une fin à la Shakespeare, qu'elle ne connaissait que trop bien.

"Si tu as besoin de quoi que ce soit je serai à portée de cri ! "

Toujours partir sur une plaisanterie pour pouvoir offrir un sourire sincère.

---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 835
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 74

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.  Mar 17 Mai 2016 - 17:54

« On est deux je crois. Mais... Tu es intéressant à ta manière. » Le surveillant leva les yeux vers sa collègue, surpris. « Qui est à la fois singulière et toute personnelle crois moi. »

À ce moment-là, Thomas ne savait pas vraiment s'il devait la remercier, ou juste se taire. Par dépit, il avait choisi la seconde option. Cependant, il lui adressa un regard reconnaissant qui en disait long. Le tiraillement qu'il ressentait le tira bien vite de ses pensées, lui rappelant qu'il devrait être allongé plutôt qu'assis ou debout, qu'il devrait rester muet, car chaque nouveau mot qu'il prononçait appuyait légèrement sur sa blessure encore récente. Même s'il envoyait les restrictions au diable - ou du moins, que le doyen les y envoyait en le forçant à faire nuit blanche avec des élèves, il avait besoin de se reposer et même de dormir. Mais une part de lui lui hurlait de rester ici, parce qu'il appréciait être là. Alors il se décida à rester encore un peu plus jusqu'à que...

« Enfin je crois que ça serait mieux pour toi que tu te reposes. Les blessures aussi graves ça ne se soigne pas en échangeant des banalités avec une collègue ! »

Kiyomi le ramène à la raison. Un goût amer se propageait dans la bouche du brun, traversé par l'envie d'acquiescer et d'aller dormir pour ne plus jamais se réveiller mélangée au fait que peut-être, une fois rentré à Kobe, il n'oserait plus lui parler. Il commençait tout juste à réaliser à quel point il avait eu l'air stupide quelques minutes plus tôt. Et plus d'une fois. Thomas eut envie de soupirer, mais quite à sembler idiot, il ne fallait pas qu'elle pense qu'il en avait marre d'elle ou quoi que ce soit d'autre. Alors il n'en fit rien.

L'australien décida finalement de laisser le conseil bienveillant de la brune prendre le dessus et lui sourit, de façon bancale.

« Je pense aussi... On m'a conseillé de ne pas trop parler ni de me déplacer. C'est raté pour aujourd'hui. » Fit-il sur une note amusée. « Mais ça valait le coup » Voulait-il ajouter bien que les mots butèrent sur ses lèvres pour ne jamais en sortir.

« J'espère que je ne t'ai pas froissé. En tout cas, j'ai été ravie de faire ta connaissance pendant le voyage. »

Le cerveau du brun se déconnecta un moment alors que bouche formait un rond d'incompréhension. Se sentait-elle coupable ? Pourquoi ? Avait-il dit quelque chose pour qu'elle le prenne ainsi ? Oh, non. Elle avait probablement fait le lien entre sa gêne à lui et sa présence à elle. Il secoua doucement la tête.

« Froissé... ? Je... Tu... ! Non pas du tout enfin non, ne pense pas, en aucun cas tu ne m'as froissé ehm. » Que dire ? Que dire ? « J'ai... Moi aussi, je suis heureux de t'avoir rencontrée. »

La situation avait frôlé le « Je dis merci, je pars en courrant et je dors jusqu'à l'année prochaine » et à son sens, Thomas s'en était presque bien sorti... Il se leva finalement de son banc, se tenant de nouveau face à elle.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit je serai à portée de cri ! »

Quelque chose lui criait de la retenir mais au risque de se sentir presque... trop lourd ? Il ne le fit pas. Au fin fond de lui-même, il espèrait retomber sur elle autre part que dans l'enceinte de l'établissement. Et à la surface, il priait pour ne pas recroiser son chemin, de peur qu'elle l'évite ou qu'elle l'ignore. Mais bon, il aurait le temps de penser à ça plus tard.

« Je note. » Fit-il, en souriant de nouveau, un peu plus serein. « Merci, en tout cas. Profite bien des dernières heures de jolis paysages et d'air pur. »

Ils allaient tous être un peu nostalgique de cet endroit, enfin surtout lui. Et peut-être pas seulement pour les paysages.

HRP:
 

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Harper] Ah ça, c'était une brillante idée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: