Partagez | 
 

 ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mar 31 Mai 2016 - 3:40

J'étais chez nous, les vacances étaient déjà terminé et voilà que je devais retourner surveiller, ses élèves en plus. Bon une autre chose à faire de plus, cela n'étais pas vraiment la fin du monde, mais bon c'était plus comment que les autres m'abordais à cause que je suis un surveillant et avec ses béquilles parfois cela n'aidais pas. Mais là en se moment j'étais en chemin vers le lycée déjà après quelques longues heures, car j'étais pris dans cette circulation. Je soupire, pour enfin me sortire de se bouchon. Une chance que je n'avais pas apporté ses béquilles, pour me compliqué encore la vie. Je regarde aussitôt l'heure, je fis en mon possible pour arriver à l'heure. Une fois rendu dans le stationnement, je sort de ma voiture, pour ensuite aller dans le lycée. Sans trop regarder les autres élèves car jaimais cela être seul, je me dirige au travers ceux-ci, vers enfin le salon du personnel. Il n'avait que moi, alors je dépose se que je n'avais pas de besoin. Pour enfin redescendre ses marches, quand soudainement je m'étais emmêlé dans mes pas, à cause de ma grandeur. Alors je tombe vraiment violement et je passe de nombreuse marche d'un coup. Je me tords en douleur tout en tenant ma jambe blesser, je regarde ses élèves qui rient de moi, sans vouloir m'aider. Je rougis tout d'un coup de honte. Pour quoi cela devrais arriver, j'espérais qu'une personne viendrait, m'aider. Car je ne pouvait le faire seul en se moment, jessyais tant bien que de mal d'aller m'assoir sur l'une des marches mais en vin. Je baisse alors le regard toujours en douleur, et en colère contre la situation et les élèves.


Dernière édition par Vladislav Varlamov le Sam 16 Juil 2016 - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mar 31 Mai 2016 - 4:20




Le travail commence [ ... ]    




Un matin de plus à Kobe High School, et Jakob était là en avance, avec quelques petits détails à régler avant de regagner son bureau. Il était autant charmé que d’habitude par les lieux. Le psychologue aimait l’endroit et l’ambiance, différente de celle de l’école allemande où il travaillait à Berlin. Armé d’un dossier, l’homme revenait tranquillement  d’une salle de classe en particulier, où il devait rencontrer un professeur avant que celui-ci ne donne son cours.

Soudain, des éclats de rire le tirèrent de ses pensées et son fredonnement imperceptible s’arrêta. Il tendit l’oreille et se dirigea dans la direction d’où venait le bruit, l’air un peu plus sérieux. Ce n’était pas un rire comme celui qu’on entend pour une simple blague racontée. Non, il y avait trop de voix et cela semblait presque moqueur. Il plissa légèrement les yeux, tentant d’happer quelques commentaires venant des élèves, des voix qu’il entendait, avant d’arriver sur le lieu de l’incident.

Sous ses yeux sont alors réunis de nombreux jeunes, autour d’un homme en difficulté, recroquevillé au sol, et aussitôt, son regard s’écarquille et il lève la main, du haut de son mètre quatre-vingts, il dominait la foule assemblée.

« On circule, on circule je vous en prie. Ayez un peu de respect, vous aimeriez être aidés s’il vous arrivait la même chose. Hop hop, en salles de classe tout le monde! »

Le psychologue avait gentiment tapé sur son dossier comme s’il tapait des mains, les incitant à filer dans le couloir afin que le pauvre homme puisse bouger sans être encore plus assailli par la honte. Il se rapprocha d’ailleurs, lorsque les élèves furent dispersés et que les rires étaient devenus des chuchotements gênés.

Le grand brun tendit alors sa main libre à celui qu’il soupçonnait être un collègue, et il lui proposa son aide.

« Est-ce que votre jambe est en état de marche? »

Il espérait que ce ne soit pas cassé. Sans avoir été là pour voir la scène, l’Allemand pouvait facilement deviner que l’homme avait été victime d’une chute dans l’escalier.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mar 31 Mai 2016 - 5:00

Une voix autres que cellle des élèves me fis relever la tête, je lui souris pour ensuite lui prendre sa main pour me relever ensuite. Je m'appuie alors sur la rampe tout en gardant mon appuie sur mon autre jambe, non je ne croyais pas, enfaite il ne fallait pas. J'avais déjà assez eu avec cette jambe dans le passé cela allait très bien aller. Je regarde autour de moi ses élèves partire au loin, une chance qu'il étais arrivé celui-ci, car ils étaient pas trop gentis avec moi. Je le regarde un moment, pour ensuite essyer de marcher, mais j'avais toujours cette démarche boitante à cause de mon " ancienne" blessure. Je m'arrête subitement pour enfin retourner vers lui, je le regarde de haut en bas. Il devait être l'un de mes collègues, mais je ne l'avais encore jamais vue. Enfin je me rassois au sol, pour ensuite, me demander se que le reste de ma journée allait me réserver. Je passe l'une de mes mains dans ma longue chevelure mon dégager mes beaux yeux bleues. Enfaite je n'avais pas grand chose à faire a part de surveiller ses foutue d'élèves. Je me demandais déjà quelle" toure" allaient  t'ils me jouer la prochaine fois. Je me lève à nouveau, pour ensuite lui faire dos.

J'espère, mais bon cette jambe a au autre fois hum un accident plus grave alors... Mais lui je me sans capable encore je crois, d'habitude je marche avec des béquilles, mais je ne les prends pas toujours... Car bon ses élèves m'enervent encore plus, quand qu'ils me voient avec cela... Je fais se que j'ai à faire mais bon cela reste dificile avec ma condition, parfois.

Je venais de plus de commencer ce travail en qeulques sorte, alors cela étais quelque peu compliqué pour moi. Je regarde un moment ses dosiers qu'il avait dans les mains, pour ensuite soupirer, j'en n'avais assez d'être seul parfois. Mais je s'avais qu'un jour la vie allais toutes me redonner se que j'avais perdu pour le moment. Finalement je remarque alors que mes vêtements étaient toutes sal du a ma chute. Bon cela commençait  vraiment pas bien cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Jeu 2 Juin 2016 - 3:53




Le travail commence [ ... ]              P.2 




Le psychologue laisse son collègue remonter en lui fournissant une poigne solide, puis il lui laissa le temps de reprendre son équilibre avant de le lâcher. Il ne fallait surtout pas que l’autre homme retombe encore, même que Jakob n’aimait pas trop l’idée de ne pas savoir s’il avait quelque chose de cassé. Le pire serait de s’appuyer sur la blessure et l’empirer…

Les élèves continuaient de circuler en les évitant cette fois, Jakob leur adressant un regard qui leur faisait comprendre automatiquement qu’il valait mieux continuer la route et ne pas se poster là en mode curiosité. Il restait avenant, avec un léger sourire aux lèvres, mais il les invitait clairement à passer leur chemin. Il était inutile de faire honte plus longtemps à la victime de cette vilaine chute.

Il le regarda s’asseoir, puis se relever, avant de l’écouter indiquer qu’il avait connu plus grave, mais aux yeux de Jakob, aujourd’hui était déjà suffisant et il ne fallait pas minimiser ce qui venait de se produire. S’il marchait avec des béquilles, sans doute avait-il besoin d’un traitement, de physiothérapie. Enfin, le grand brun ne connaissait rien de ses antécédents, mais l’idée lui traversa l’esprit.  

« Hum, je comprends… mais vous êtes bien courageux! »

L’escalier se vida, les derniers élèves étaient passés, les cours commençaient à l’instant. Ils étaient tranquilles, à présent. L’Allemand lui adressa un sourire, s’inclinant légèrement :

« Les circonstances m’ayant empêché de me présenter…  Je suis Jakob Müller, psychologue ici à Kobe High School. Et vous? »

Il se demandait bien de quelle nationalité était son vis-à-vis, et quel métier il faisait ici. Il ne l’avait jamais encore croisé, et c’était l’occasion pour Jakob de se faire une connaissance de plus parmi ses collègues. Il aurait toutefois préféré se trouver ailleurs qu’ici pour discuter, et surtout, que l’homme n’ait pas à rester debout inutilement, ni assis dans les escaliers.

« Ne restons pas ici… ce sera plus sain pour votre jambe. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Jeu 2 Juin 2016 - 22:07

Je regarde les élèves partir à leurs cours, enfin ont n'étaient  enfin seul. Oui il avait raison j'étais bien courageux surtout après se que j'avais traversé. Je me lève et je m'éloigne de ses escaliers, il était un psychologue, alors c'était lui le nouveau. Je lui souris pour ensuite m'approcher de lui, il avait un nom assez bien lui. Moi j'étais qu'un simple surveillent ici. Je regarde autour de moi, pour ensuite marcher tranquillement tout en restant près de lui, jaimais bien se lycée mais c'était ses élèves le problème parfois. Je soupire pour enfin regarder un moment vers l'exterieur. Je me demandais si'il aimais bien sont travaille lui ici, mais bon ont pouvait pas vraiment le dire, si ont venait tout juste d'arrivé dans ce milieux de travail.

Enchanté, moi c'est Vladislav Varlamov, je travail ici en tant que surveillant cela est vraiment éprouvant parfois.vous vous aimez votre travail ici, cela ne doit pas être si facile non plus? Oui je suis vraiment courageux cela ont peut le dire...

Celui-ci allait me faire une très bonne connaissence dans mes collègues, je sentais quelque chose entre nous. Mais bon je ne le connaissait pas tellement non plus,  mais il semblait être une bonne personne. J'allais boire un moment de l'eau dans une fontaine d'eau qui se trouvais pas loin. Je fis ensuite quelques étirements avec ma jambe, cela allait sûrement un peu aidé pour le moment. Tout d'un coup mon portable sonne, c'était mon colocataire. Je répond pour ensuite lui répondre, car il voulais savoir où que j'avais renger quelque chose, après cela régler. J' éteindre celui-ci. Je reviens vers celui-ci une minute après, jattand toujours sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mar 7 Juin 2016 - 17:53




Le travail commence [ ... ]              P.3 




Jakob le suivit des yeux alors que son collègue se levait pour venir à sa rencontre. Il lui adressa un autre sourire alors qu'il se présentait à son tour, lui indiquant qu'il était surveillant. Tiens donc, comme Thomas, et pourtant il n'avait pas eu l'occasion de croiser Vladislav au détour d'un couloir avant aujourd'hui. Il ne fut clairement pas difficile pour le psychologue de dire à l'autre homme à quel point il appréciait travailler ici, même si ça ne faisait pas longtemps qu'il était là.

« Il est vrai que mon métier peut parfois s'avérer délicat, mais je suis ravi de faire partie du personnel de cet établissement. »

Il n'avait pas de mal à le croire pour le côté difficile du poste de surveillant. Les jeunes pouvaient être difficiles à tenir, et c'était normal, mais cela nécessitait une force morale assez importante pour être capable de maintenir une bonne discipline.

Le psychologue le laissa aller boire tout en faisant quelques pas pour le suivre, et cligna un peu des paupières lorsque le téléphone du surveillant sonna. Jakob se posta pas trop loin tout en patientant, espérant que l'appel ne dure pas trop longtemps. Après tout, il était au travail, et il devait regagner son bureau. Au retour du surveillant, il s'inclina légèrement.

« Puis-je vous proposer de vous raccompagner quelque part, au salon du personnel peut-être? Mon bureau n'en est pas trop loin. »

Il ne savait pas si l'homme devait parcourir les couloirs dans le cadre de son travail, ou s'il préférait aller vérifier sa jambe au calme, mais Jakob, lui, devait retourner là-bas pour ranger son dossier et se préparer à accueillir sa clientèle. Ils pourraient aisément discuter un peu tout en se rendant à l'administration du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mer 8 Juin 2016 - 22:03

Moi aussi j'étais ravis d'en faire partie, même si parfois j'avais pas une force moral, très bonne. Mais au moins j'arrivais à faire mon travail, je le regarde et je lui souris quand celui-ci s'incline. Oui cela étais une très bonne idée, j'allais vérifier cette foutue de jambe, au calme. Avant de parcourir à nouveaux ses couloirs et surveiller ses jeunes. De plus si j'aurais besoin de lui, il ne saurai pas trop loin, de plus pendant qu'ont se    rendais ont pouvais facilement se parler.

Oui cela serrais très bien, de plus si j'ai besoin ton bureau est proche alors. J'espère que cette jambe va aller mieux ce soir , car j'avais l'intention d'aller m'entraîner un peu après le travail.

Je soupire pour ensuite commencé à marcher tranquillement, j'aurais dû apporté ses béquilles et pas faire à ma tête. J'en n'avais vraiment assez, je ne pouvais pas avoir une vie normale comme les autres. Bien non il fallait justement que cette blessure arrive et que je tombe dans ses escaliers en plus. Je le regarde à nouveau celui-ci et je m'arrête, pour ensuite me mettre face à un mur. Je pensait soudainement a se sauveur mon " père."

Je baisse le regard et je sentis une larme, je l'enlève tout d'un coup. Pour ensuite soupirer. Bizarrement celui-ci me manquais, mais je ne pouvais le voir il était bien loin de moi maintenant. Même si j'ignorais s'il était encore en vie, je me retourne pour enfin regarder autour de moi. Aussi j'en pouvais plus être seul, j'avais perdu des amis et l'a je recommence à zéro, de plus au lycée je n'avais pas eu de vie non plus.

Ça va aller ont peu continuer a ...Marcher...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Jeu 9 Juin 2016 - 4:44




Le travail commence [ ... ]              P.4 




Son collègue accepta pour le grand plaisir de Jakob. Le psychologue ne voulait pas perdre de temps, mais il ne voulait pas être impoli non plus. Ainsi, que Vladislav soit d’accord pour aller à l’administration l’arrangeait. Il pourrait reprendre son travail et rester disponible si jamais le surveillant n’avait personne d’autre. L’homme lui sourit et lui emboîta le pas avec un air de plus en plus surpris à mesure que Vladislav parlait. Aller s’entraîner malgré tout? Le psychologue ne trouvait pas que c’était une bonne idée. Il était sportif lui-même, après tout.

« Vous êtes certain que c’est une bonne idée? Je ne peux évidemment pas choisir à votre place, mais je prendrais un congé après une chute pareille… »

Il marcha à son rythme, jusqu’à ce que le surveillant s’arrête et se pose contre un mur. Jakob crut aussitôt que l’homme avait un malaise, que sa jambe était en cause, et il s’arrêta à son tour.

« Tout va bien? »

Il respecta sa position, voyant qu’il avait besoin de reprendre contenance, et remarqua que le souci n’était pas seulement physique. Enfin, il semblait bien que quelque chose tourmentait son collègue, alors c’est dans une volonté de lui indiquer qu’il pouvait l’aider autrement au besoin qu’il lui glissa ces quelques mots après avoir repris la marche en direction de l’administration :

« Si vous avez besoin d’une assistance psychologique quelconque, vous saurez où me trouver, n’est-ce pas? »

L’Allemand lui adressa un sourire qui se voulait compréhensif et ouvert. Sans le forcer à quoi que ce soit, il lui indiquait que ses services existaient. En plus, c’était sans frais pour les employés de l’établissement. Si Vladislav en avait besoin, il pourrait prendre rendez-vous, tout simplement. Tranquillement mais sûrement, Jakob l’accompagnait jusqu’au salon du personnel.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Jeu 16 Juin 2016 - 2:02

Oui après tout il avait raison, je devais me reposer et j'allais revoir cela après. Si tout allait bien non pas vraiment, enfaite jamais dans ma vie cela a bien été, enfin peu. Je soupire et je continue tranquillement à marcher à ses côtés. Je le regarde oui j'en n'avais besoins il n'avait aucunement tort, mais je ne sais pas si je saurrais vraiment accepté cela. Je lui adresse aussitôt l'un de mes rares sourire. Pour enuite regarder autour de moi chaques endroits et classes qu'ont passait.

Non cela ne va pas tellement et oui je crois que jen n'aurais de besoin...

Je soupire pourquoi que cela m'arrive à moi, avant tout cela j'étais parfait, mais a bien réfléchir sûrement pas. Si j'avais besoins de cela en plus dans cette vie, cela voulais dire sûrement que je n'étais pas réellement moi-même, se passée m'avaient sûrement affecter. Je m'arrête et j'avais aussitôt mon regard froid. Maintenant je comprennais mieux pour quoi ses élèves agissaient comme cela avec moi. Cela était plutôt dure à " traversée" je m'arrête et je le regarde de nouveaux.

Pour ma jambe oui je doit prendre une pause tu as raison, mais elle ne saurais pas longue... J'en n'ai déjà assez manquer comme cela...

Je me demandais se qu'il allait me dire avec tout se que je lui avait dit, enfin je passe une main dans ma chevelure noire. Je me demandais si un jour j'allais avoir des amis ici et autres qui sait. Mais je devais attendre que cela se passe comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Lun 20 Juin 2016 - 22:34




Le travail commence [ ... ]              P.5 




Jakob attendit tranquillement que son collègue se remette en marche, hochant la tête à sa réponse. Il accompagna ses paroles d'un petit geste qui se voulait invitant :

« Eh bien dès que vous aurez le temps, n'hésitez pas à passer me voir ou à demander un rendez-vous. Nous pourrons prendre le temps d'en discuter au calme. »

Alors qu'ils avaient repris la marche depuis un court instant, le surveillant s'arrêta à nouveau en affichant un air plus sérieux, plus froid. Jakob en conclut qu'il était perdu dans ses pensées et il décida de ne pas le perturber. Il pourrait lui en parler le moment venu, si bien sûr Vladislav prenait effectivement un rendez-vous pour le rencontrer.

L'homme avait raison, il devait prendre une courte pause car il était sur ses heures de travail, et l'Allemand, de son côté, préférait être disponible dans son bureau au cas où. Il s'était déjà suffisamment absenté avec sa balade en classe pour ne pas rejoindre son local bientôt.

« Je suis d'accord avec vous. Passez quelques minutes dans la salle du personnel. Cinq, dix minutes, et reprenez le travail à votre rythme. »

D'ailleurs, ils étaient presque arrivés à cette fameuse salle que Jakob ne fréquentait qu'à moitié, ses obligations ne lui permettant pas tout à fait de s'y délasser régulièrement.

« Et surtout, si de la douleur survient, promettez-moi de ne pas forcer aujourd'hui et de vous rendre à l'infirmerie. Le personnel là-bas est plus qualifié que moi pour juger de l'état de votre jambe et saura vous conseiller. »

Le moment était presque venu de se dire au-revoir, mais le psychologue voulait vraiment s'assurer que son collègue allait être prudent aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Mer 22 Juin 2016 - 22:39

Je détourne le regard vers lui, non je n'allais surtout pas hésité pour cela. Je ne devais pas passer à côté de cela non plus, car cela était important pour moi. Oui j'avais bizarrement hâte d'en parler avec lui, j'allais aller le voire tantôt après que j'aille recommencer à travailler. Oui il fallait que je me repose au moins dix minutes, avant de recommencer, cela serrais plus idéal pour ma jambe. Oui j'allais reprendre se travail assez rigoureux à mon rythme cela étais vraiment sur. Non je n'allais pas forcer si cette foutu de douleurs survient et oui j'allais me rendre là-bas, cela était sur. Car je ne voulais aucunement ravoir mal à cette jambe, déjà quelle allait bien et il fallait que cette douleur revienne. Je continue tranquillement de marcher quand soudainement, j'aperçois un élève au loin.

Oui je vais venir vous voire prendre un rendez-vous, aussi je vais aller voir l'infirmière, si cela ne vas pas. Je ne vais pas forcée je vous promet hum... Cela.

Je le regarde pour ensuite me rappeler où qu'elle était l'infirmerie. Car bon je n'allais pas prendre de chance j'allais aller là-bas après  m'avoir reposer. Enfin je me mis contre le mur et j'attendais sa réponse, je regade autour de moi je n'étais vraiment pas chanceux au jour d'huis. Je soupire ont n'arrivait bientôt, alors je pourrais  me reposer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  Lun 27 Juin 2016 - 22:00




Le travail commence [ ... ]              P.6 




Le collègue de Jakob semblait d'accord avec lui, c'était déjà une bonne chose. Il rassurait L'Allemand en lui laissant comprendre qu'il serait prudent et qu'il irait faire vérifier sa jambe au besoin. En plus, il allait venir prendre rendez-vous avec Jakob. Le psychologue lui adressa un nouveau sourire pour lui faire comprendre qu'il était satisfait.

« Eh bien vous m'en voyez ravi. J'espère que vous n'aurez pas à y aller, mais je suis d'autant plus rassuré de savoir que vous ferez les bonnes démarches si vous ne vous sentez pas bien. »

Maintenant qu'il était rassuré, Jakob s'inclina légèrement et fit un signe d'au-revoir à Vladislav puisqu'ils étaient arrivés à la salle du personnel. Ils ne pouvaient pas discuter éternellement non plus!

« Il m'a fait plaisir de vous raccompagner. Je vous souhaite une belle journée, à bientôt je suppose! »

En un certain sens, il avait hâte de voir s'il aurait l'occasion de travailler avec le surveillant dans le cadre d'un rendez-vous. Le grand brun le laissa ensuite entrer dans le local et repartit de son côté pour rejoindre son bureau. La journée ne faisait que commencer, après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: ( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller  

Revenir en haut Aller en bas
 
( Terminé) Le travail commence égale une journée pénible (pv) Jakob Müller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: