Partagez | 
 

 (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Ven 10 Juin 2016 - 22:10

Dimanche dans la chambre.
Fin d'après-midi


Finalement, je suis rentrée. J'ai réussi à aller chez mes parents pour le weekend et ce fut plutôt étrange. C'était rassurant de rentrer à la maison et paradoxalement mouvementé de devoir amener le sujet. Comme prévu, mes parents ne s'attendaient pas à autant de questions et de discussions sur ma jumelle Asami. Ma mère était touchée, elle avait les larmes aux yeux parfois et un peu le regard dans le vide. Je n'ai pas pu lui faire décrocher un souvenir et c'est papa qui à comblé les trous de l'histoire. Il avait de la peine bien sûr, il n'est plus tout jeune alors j'étais peinée de devoir lui dire que je voyais un psy et que j'avais besoin de réponses pour sortir de mon mal-être et de mon malaise vis à vis d'Asami mais je crois qu'il à comprit ma démarche et qu'il ne m'en veux pas. Je suis rentrée au lycée le coeur léger mais les yeux un peu rouges. Je n'ai pas beaucoup dormi alors la semaine va être dur mais je retournerai à la maison en fin de weekend pour parler de ma rentrée, de mes amis et la vie de tout les jours. Les esprits seront apaisés et la vie reprendra son cours. J'ai rendez-vous demain chez Müller-san, je me demande ce que cette séance va donner...

Lundi dans le bureau de Müller-san.
Après la fin des cours


J'entend toujours le fichu tic tac de ma montre. J'ai beau déjà être venue et connaitre le fonctionnement de la chose, j'ai encore du mal à parler la première. J'ai du mal à faire sortir les mots de ma bouche. Le sourire apaisant de Müller-san n'y change rien, j'ai comme une boule dans la gorge. Je ne suis pas spécialement triste au contraire, je suis contente d'avoir trouvé le courage de parler d'Asami à mes parents et d'avoir crevé l'abcès. C'est sûrement pour ça que je n'ai pas tout de suite vu que j'avais des petites larmes qui coulaient le long de mes joues. Comme je regarde mes chaussures, je ne sais pas si Müller-san s'en ai rendu compte. C'est quand des gouttes sont tombées sur mes genoux que j'ai pris conscience que ...

Je m'étais mise à pleurer:
 

Je renifle un coup et passe ma main sur mes yeux. Une profonde inspiration, un grand sourire et je me lance:

-Müller-san je... Je suis allée chez mes parents ce weekend et ... j'ai réussis à leur parler d'Asami. Je suis désolée, je crois que je pleure parce-que je suis soulagée d'avoir pu en parler et d'avoir trouvé le courage en moi de le faire. Je suis assez peureuse vous savez, c'était vraiment dur pour moi. Je ne me souviens même pas de comment j'ai réussis à amener le sujet. Ma mère a pas mal pleuré elle aussi, ça m'a fais mal au coeur. Elle n'a pas pu me parler d'Asami, c'est mon père qui à prit le relais. Il était triste aussi que je ne sois pas venu lui en parler avant et que je sois allée jusqu'à vous voir. Ce n'est pas contre vous, je pense qu'il à comprit ma démarche et que c'est grâce à vos conseils que j'ai réussis à crever l'abcès...

Je m'arrête pour respirer, pour faire une pause dans mon récit, pour reprendre mes esprits. J'ai eu cette boule dans la gorge toute la journée mais je suis aussi fière de pouvoir annoncer à Müller-san que j'ai avancer depuis la première séance et que j'ai relevé le défi. J'espère au fond de moi qu'il est content et un peu fier aussi de me voir me redresser de mon siège et de ne plus être affalé comme lors de notre premier rendez-vous. Je n'en ai pas beaucoup mais petit à petit mon assurance renaît et c'est grâce à lui, grâce à moi, grâce à mes parents.


Dernière édition par Aoi Satô le Ven 19 Aoû 2016 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Dim 12 Juin 2016 - 22:03




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]



C’est une nouvelle semaine qui commence, et Jakob sait qu’il pourra savoir si la jeune Aoi Satô a pu discuter avec ses parents de sa sœur Asami. Il a hâte de voir si elle a fait des progrès et si elle et sa famille s’en portent mieux. La fin de la journée approchait et le rendez-vous aussi. Il s’assura de prendre quelques minutes pour relire ses notes avant qu’elle n’arrive. Il avait déjà retiré le carton et l’attendait. Cette fois, il avait déjà prévu la boîte de mouchoirs près du vase sur la table basse. Il avait ces intuitions avec les émotions.

La demoiselle arriva et il se leva pour l’accueillir, la laissant se mettre à l’aise. Puis Jakob s’était assis devant elle et l’avait invitée à parler.  Aoi mit un instant avant de parler, et le psychologue vit bien qu’elle essayait de contenir ses larmes. Elle s’essuya les yeux puis déballa tout d’un coup. Ah, ça, c’était agréable à entendre. Elle avait réussi à en parler avec ses parents et tout s’était bien passé.

« Ce n’est rien, pour les larmes. Tu peux prendre un mouchoir si tu le souhaites. »

D’un geste, le psychologue lui désigna la boîte de mouchoirs si elle voulait en prendre, et il la félicita.

« Je suis très heureux d’apprendre que tu as réussi. Comment te sens-tu après cette victoire? »

Il espérait qu’elle lui dise que son estime avait fait un bond en avant, qu’elle se sentait prête à relever de nouveaux défis et à faire face à la suite avec l’école. Jakob, lui, était fier qu’Aoi ait fait preuve de courage. Il arrivait que ses clients reviennent en avouant ne pas avoir osé faire ce qui avait été convenu lors du rendez-vous précédent. L’Allemand entrevoyait une belle suite avec ce que la jeune japonaise avait accompli. Elle était très certainement prête à faire plusieurs pas vers la guérison.

Après, il discuterait avec elle de ce qu’elle souhaitait pour la suite de sa thérapie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Lun 13 Juin 2016 - 10:37

« Ce n’est rien, pour les larmes. Tu peux prendre un mouchoir si tu le souhaites. »
-Merci Müller-san - Je m'essuie les yeux-
*Je n'aime pas pleurer devant quelqu'un, ça me met assez mal à l'aise... heureusement que Müller-san est bienveillant, il ne juge jamais ceux qui viennent ici.*

Après quelques minutes de silence, pendant lesquelles je tente de me moucher sans trop faire de bruit -je déteste les gens qui se mouche fort alors je ne risque pas de le faire- je jette un petit coup d'oeil à ma montre. Encore 40 minutes, ça va il me reste encore le temps de discuter, le temps défile si vite parfois, j'avais peur d'en être déjà à la fin de ma séance.

*Je me demande combien d'élèves sont venus ici et sont suivit... il y a peut-être des profs ? Si je me base sur la pile de dossier que Müller-san à sur son bureau, je ne suis pas la seule à avoir des choses à régler..*
« Je suis très heureux d’apprendre que tu as réussi. Comment te sens-tu après cette victoire? »
-Oh et bien... soulagée ! Et heureuse aussi, de voir ce que je peux accomplir lorsque je m'en donne les moyens. Avec un peu de chance ce mantra devrait m'aider pour mes notes désastreuses en maths -Je ris un peu- Je pense que mes parents on une autre image de moi maintenant, je ne suis plus une enfant mais une femme en devenir qui veut des réponses et qui n'à pas peur d'imposer ces envies et ces choix. Cela peut sembler si facile pour un européen mais vous savez Müller-san, ici au Japon, c'est mal vu de faire des vagues. J'avais très peur de blesser mes parents en leur imposant des réponses mais le fait qu'ils est accepter mes choix et qu'ils m'ont offert du soutien et des réponses, cela m'a vraiment fait du bien. Je ne me sens pas invincible loin de là mais je sais que maintenant nous avanceront tous les trois mains dans mains, sans secrets et sans se cacher nos sentiments. Je suis la première étonnée d'avoir pu le faire, c'est étrange à expliquer ! Mais ça me donne du courage pour la suite bien que cette histoire était le numéro un de mes soucis, la vie est faite de pleins de petits tracas plus ou moins important et je suis contente d'avoir quelqu'un avec qui en parler comme vous Müller-san. Vous me faites confiance et je ne peux que vous offrir la mienne en retour également !

Je lui renvoi un sourire et reprend tranquillement mon souffle. Je n'avais pas préparer de blabla à sortir pour ma séance mais j'avais noter des mots-clés que je voulais absolument retransmettre à Müller-san et puis quand je suis parti dans mon discours, j'ai tout oublié et j'ai laissé parler mon coeur. Ce qui au final est mieux pour moi, plus spontané et plus instructif pour Müller-san, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Ven 17 Juin 2016 - 0:02




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.2



Jakob laissa le temps à la jeune femme de se moucher et de se remettre en état de parler, et il attendit avec bienveillance qu'elle soit prête à continuer. Il ne la fixait pas non plus, se mettant le nez dans le dossier pour réviser ses notes en attendant. Il la vit se redresser légèrement et il remit son attention sur Aoi.

Le psychologue l'écouta en hochant la tête, le sourire aux lèvres. Il était satisfait de la savoir dans une si belle situation avec ses parents et surtout de se rendre compte qu'elle prenait conscience de ce qu'elle devenait. Elle était bel et prête à faire des pas en avant et Jakob s'en réjouissait.

Alors qu'elle expliquait la situation particulière de sa culture, Jakob hocha une fois de plus la tête pour l'appuyer. Il savait que c'était le cas pour en avoir été témoin à plusieurs reprises, et il s'y était préparé avant de venir ici.

La demoiselle finit son discours et il la complimenta pour sa sincérité.

« J'apprécie que tu aies pris le temps de m'expliquer ta situation. Je vois que tu es en voie de mieux te comprendre et mieux t'exprimer. »

Il poursuivit, ayant déjà une petite idée de ce qu'ils pourraient faire ensuite puisque son problème initial était réglé :

« Est-ce que tu as un peu plus confiance en toi? Voudrais-tu améliorer ce sentiment? »

La jeune Japonaise avait mentionné des notes désastreuses en mathématiques. Peut-être bien qu'il pourrait avoir une solution pour qu'elle puisse se sentir encore mieux et sache comment combler ces moments où elle pouvait se sentir découragée devant ses cours. Selon sa réponse, il verrait également si elle avait envie de connaître quelques trucs faciles pour la gestion du stress. Il ne manquerait pas de l'inviter à son prochain atelier de groupe.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Ven 17 Juin 2016 - 20:05

« J'apprécie que tu aies pris le temps de m'expliquer ta situation. Je vois que tu es en voie de mieux te comprendre et mieux t'exprimer. « Est-ce que tu as un peu plus confiance en toi? Voudrais-tu améliorer ce sentiment? »

Je prend quelques secondes pour réfléchir. Après tout, je ne perds rien à m'améliorer. Si ça m'aide à me sentir mieux et à mieux gérer mes problèmes. Certes, cela va me faire plus de séance avec Müller-san, mais si j'arrête d'y aller dès ce soir et que j'y reviens pour autre chose, ça ne me servira à rien. Je suis embêtée parce-que j'ai l'impression de devoir suivre une thérapie mais elle ne dura pas toute l'année -je l'espère car être chez le psy signifie avec des problèmes et je préférais ne pas en avoir- mais en même temps, quelques séances de plus ne me feront pas de mal donc ..

-Oui j'aimerai continuer à m'améliorer ! Que pouvais faire pour moi ? Je ne pense pas avoir d'autres problèmes aussi grave. Enfin j'ai des problèmes mais comme tout le monde, tout le monde en à des problèmes. Par exemple, je suis très timide mais lorsque je connais quelqu'un je dis parfois les choses sans réfléchir. Je me dis souvent que je devrais tourner sept fois ma langue dans ma bouche mais à chaque fois ça sort tout seul. Je pense que je fais ça parce-que j'ai envie de me faire des amis et que lorsqu'il y a une fenêtre qui s'ouvre bah je fonce dedans. Et puis aussi, je n'ai pas confiance en ce que je dis ou fais , alors ça doit jouer sur mon problème de blabla. J'en fais trop -je m'arrête et met ma main droite sur la bouche et continue avec un débit moins rapide- comme je fais là en fait..

Je passe ma main dans mes cheveux et y attrape une mèche que j'enroule autour de mon index. Ma propre situation me fait rire. Je me dis que Müller-san va me prendre pour une folle parce-qu'il y a dix minutes, j'étais en train de pleurer et que maintenant je ris. Il doit en avoir d'autres élèves comme-moi. Enfin c'est ce que je me dis pour me rassurer et me persuader que je ne suis pas -vraiment- folle. Quitte à se confier, je devrais lui parler de Kou quand même. Je suis sûre qu'il aurait des choses interressante à me dire là-dessus comme "vis ta vie et passes à autre chose blabla" donc je me lance :

-Et il y a autre chose aussi mais... c'est assez personnel..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Lun 20 Juin 2016 - 22:13




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.3



La jeune femme lui indiqua vouloir continuer à s'améliorer, mais qu'elle n'avait pas d'autres problèmes aussi gros. Jakob n'était pas là uniquement pour les grands problèmes, mais aussi pour les petits qui nuisent à long terme.

« Oh mais tu sais ce n'est pas obligatoire d'avoir de graves problèmes pour venir discuter un peu. Nous pouvons travailler sur d'autres petits soucis que tu as! Cette timidité par exemple, ou encore le stress des cours. Je peux te donner des pistes à travailler pour t'améliorer à ton rythme. »

Mais Aoi continua en riant légèrement, puis elle lui confia qu'elle avait quelque chose d'autre à dire, mais que c'était assez personnel. Quel endroit était mieux désigné que le bureau du psychologue pour enfermer des confidences et trouver les solutions aux petits bobos de ce genre? L'Allemand afficha un grand sourire, l'incitant à se sentir à l'aise.

« Mais je t'en prie, ne te retiens pas si tu as envie d'en parler. Tu m'as bien confié l'existence de ta jumelle et de tes inquiétudes familiales, j'imagine que ça ne peut pas être plus grand, si? »

Il lui avait dit ça tout simplement en suivant la logique des paroles de la jeune Japonaise. Si elle avait affirmé ne plus avoir de soucis aussi graves que celui qu'ils avaient réglé, c'est que celui-ci était moins gros. Jakob se recala bien droit dans son fauteuil, l'invitant à commencer si elle avait envie de continuer. Sinon, il passerait à ce qu'il lui avait proposé juste avant.

« Je te laisse le choix. Tu peux tout garder pour toi si tu le préfères, je ne t'en voudrai pas! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Dim 26 Juin 2016 - 18:27

« Oh mais tu sais ce n'est pas obligatoire d'avoir de graves problèmes pour venir discuter un peu. Nous pouvons travailler sur d'autres petits soucis que tu as! Cette timidité par exemple, ou encore le stress des cours. Je peux te donner des pistes à travailler pour t'améliorer à ton rythme. »

Je hoche la tête. Il marque un point. Mes séances servent aussi à ça. Je reste silencieuse et le laisse finir son discours :

« Mais je t'en prie, ne te retiens pas si tu as envie d'en parler. Tu m'as bien confié l'existence de ta jumelle et de tes inquiétudes familiales, j'imagine que ça ne peut pas être plus grand, si? « Je te laisse le choix. Tu peux tout garder pour toi si tu le préfères, je ne t'en voudrai pas! »

Je reste muette. Devrais-je lui parler de Kou ? De nos actes manqués,  de notre séparation et de nos retrouvailles ? J'hésite, je crains un peu que Müller-san ne me trouve ...stupide. Je prends encore quelques minutes pour moi et je me lance :

-Et bien... quand j'étais enfant, en primaire plus précisément, j'étais plutôt timide. Enfin encore plus que maintenant. Les garçons passaient leur temps à me courir après et j'étais très mal à l'aise. Cela m'a créés des ennuies avec certaines filles de mon école qui pensaient que je faisais exprès d'attirer leur attention. Un jour ce fut.. plus difficile que d'habitude à l'école et après les cours je suis partie en courant jusqu'à chez moi.. sur la route il y eu un orage terrible et je me suis abritée sous le porche d'un temple. C'est là que j'ai rencontré Kou. Il m'a prêté son parapluie et il est parti. C'était la première fois que quelqu'un avait une action désintéressée envers moi et j'y ai vu un geste amical. Je n'avais que très peu d'amis et son geste m'a réchauffer le coeur.. on s'est croisés quelques fois à l'école mais nous n'avons jamais vraiment discutés. C'était mon premier coup de coeur je pense.. et puis, nous nous sommes perdu de vue au bout de quelques mois. Je suis arrivée ici et hier je.. Ce n'est pas bien je sais mais j'ai fais le mur pour aller sur le toit du dortoir et il était là. C'est fou. Je n'aurais jamais pensé le revoir un jour. Toutes ces années, je suis resté accroché à cette relation qui n'a jamais existé. Je.. j'ai un peu honte de vous racontez ça.. mais je n'ai jamais eu de petit ami. J'ai toujours été amoureuse de Kou. Mais il a grandit, il a fait sa vie et je ne sais pas s'il pourra apprendre à m'aimer. Et je ne sais pas si c'est le souvenir de Kou que j'aime ou celui que je dois apprendre à decouvrir maintenant.

Je suis devenue toute rouge. Rien que de penser à Kou, j'en ai le coeur qui bat la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Lun 27 Juin 2016 - 22:23




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.4



 La plus jeune sembla comprendre ce que Jakob avançait. Il n'était pas là seulement pour les gros problèmes, et elle en était maintenant consciente. Le milieu scolaire était différent du monde des adultes et les soucis comme les peines d'amour, les disputes avec les amis, les craintes pour réussir les examens et les problèmes divers rencontrés dans une cour d'école.

Il l'écouta alors déballer toute son histoire sans l'interrompre, restant un peu fasciné par le côté surprenant du récit. Deux jeunes qui se perdent de vue et qui se retrouvent, sur fond d'amour adolescent. C'est mignon, mais Jakob ne doit pas se laisser influencer par cela. Il doit lui expliquer objectivement ce qu'Aoi peut ressentir.

« C'est une jolie histoire que tu me racontes-là... mais tu as effectivement un raisonnement logique. Vous avez tous les deux grandi. »

Il ne connaissait pas ce Kou, mais il pensait bien que le jeune homme aussi avait sa version de l'histoire. Jakob lui demanda alors si elle avait eu des indices comme quoi son ami avait envie de reprendre le temps perdu, ou qu'au contraire, il était plus distant pour une raison ou une autre.

« Que s'est-il passé quand tu l'as revu? Vous avez discuté, peut-être? Ou alors tu n'as pas osé le déranger? »

Il avait bien remarqué la couleur des joues de la jeune Japonaise, mais il ne dit rien qui puisse la mettre mal à l'aise.

« Il y a des indices des deux côtés qui te permettront de savoir si une suite est possible. S'il est ouvert, parle-lui. Prends le temps de refaire connaissance avec lui. En même temps, tu pourras rester attentive à ce que tu ressens face à ce qu'il dégage... tout autant que tu peux être à l'affut de ses réactions à lui! »

Le psychologue voulait lui faire réaliser qu'elle avait toutes les cartes en mains pour voir si Kou était enclin à se rapprocher d'elle à nouveau, ou s'il était temps de lâcher prise.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Mar 28 Juin 2016 - 22:46

« C'est une jolie histoire que tu me racontes-là... mais tu as effectivement un raisonnement logique. Vous avez tous les deux grandi. Que s'est-il passé quand tu l'as revu? Vous avez discuté, peut-être? Ou alors tu n'as pas osé le déranger ?»

C'est la première fois que je me confie autant à quelqu'un et Müller-san me donne envie de continuer mon récit. Quand je commence, on ne peut plus m'arrêter :

-Et bien, c'était assez étrange. Vous savez Müller-san, j'avais vraiment perdu espoir de le revoir un jour. J'étais sous le choc ! Au début, je ne pensais pas du tout pouvoir être tombé sur lui, je me suis dite "Zut, voilà que je fais le mur et que je tombe sur un élève que je ne connais pas et qui va me faire la morale" ou encore pire, genre un pion ! Et puis quand il s'est retourné, j'ai faillis me pincer pour y croire. J'avais envie de prendre mes jambes à mon cou et en même temps j'avais envie de le prendre dans mes bras. J'avais des milliers de questions en tête et pas un mot n'est sortit de ma bouche avant dix bonnes minutes ! On s'est posés et on a un peu parlé de tout et de rien mais jamais en profondeur. C'était un peu dérangeant pour moi parce-que j'avais envie de vider mon sac, que je garde pour moi depuis des années et en même temps, je n'aurais pas supporter un rejet de sa part. Je ne sais pas ce qu'il faut faire et je ne sais pas si ce qu'il m'a dit avaient un double sens ou si ces gestes avaient une autre signification..

Je soupir et me laisse glisser dans le canapé. C'est vrai quoi. Si il y avait eu quelqu'un, est-ce-qu'il m'aurait dit que Kou me draguait clairement et que j'étais aveugle ? Ou qu'au contraire, m'aurait-il dit que je me faisais des films et qu'il fallait tout abandonné ? C'est trop compliqué et personne ne peut vraiment m'aider pour démêler le vrai du faux dans cette histoire. Et puis il y aussi ce qui s'est passé en cours de sport. Oh tiens, je n'ai pas dis une chose essentielle à Müller-san :

-Et puis, j'ai oublié de vous le dire mais Kou est dans ma classe et sa chambre est tout près de la mienne. C'est une vraie sitcom !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Mar 5 Juil 2016 - 22:49




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.5



Aoi en était presque adorable à raconter son histoire. Elle n'avait pas tort en décrivant la situation avec le terme sitcom, mais en même temps, ça ressemblait limite plus à un film sentimental. Manquait plus que la finale où les sentiments sont réciproques, et ils auraient le gros lot. Jakob était loin de se douter que la réalité s'en rapprochait. Ils avaient le même âge, c'était normal que les chances qu'ils soient dans la même classe soient plus élevées.

Le psychologue n'avait pas beaucoup d'indices sur les réactions de Kou, et surtout sur ce qu'il a dit, mais il laisse une minute à Aoi, qui a encore l'air de réfléchir, comme si elle avait quelque chose à ajouter. Jakob reprit alors.

« Eh bien, tu en as de la chance. Ça te plait, que sa chambre soit proche, ou tu aurais préféré le croiser moins souvent? »

Ainsi il saurait peut-être si la jeune Japonaise se sentait mieux, à l'aise de le croiser, puisqu'elle semblait l'avoir fait plusieurs fois après leur première rencontre.

« Et quelle signification crois-tu que ses paroles avaient? Tu lui as reparlé après, un autre jour? »

En classe, dans un couloir, à la cafétéria... même les lieux parfois prêtaient à certaines conversations qu'on n'aurait pas ailleurs.

Jakob n'avait encore jamais eu à travailler avec une situation pareille, aussi romancée, mais il était bien content qu'Aoi soit à l'aise de se confier et qu'elle soit prête à entendre ses conseils. En plus, ça lui donnerait peut-être de l'expérience pour faire face aux premiers amours de son neveu. C'était certain que l'adolescent lui confierait tout s'il venait à s'attacher à quelqu'un.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Mer 6 Juil 2016 - 20:34

Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san
FT.Jakob Müller

« Eh bien, tu en as de la chance. Ça te plait, que sa chambre soit proche, ou tu aurais préféré le croiser moins souvent? »
-Je ne sais pas si c'est de la chance, le fait que sa proche est une véritable torture ! Je ne suis jamais apaiser avec mes pensées puisque je vois tout les jours le défilé de filles qui attendent devant sa chambre..
« Et quelle signification crois-tu que ses paroles avaient? Tu lui as reparlé après, un autre jour? »
-J'ose espéré qu'elles étaient à double sens, ça me laisserai une chance.. Et oui, nous nous sommes reparlés aujourd'hui en cours et au parc pendant la pause aussi. J'ai faillis le lui dire, le moment était parfait mais .. en fait la cloche à sonnée pour reprendre les cours et je me suis défilé ensuite.. je suis venue ici et je lui ai donné rendez-vous après son club je.. je ne suis pas sûre d'y arriver ! Si jamais il n'a pas les même sentiments que moi, je vais tout fiche en l'air et je n'aurais même plus son amitié. Et puis ce serait vraiment gênant..

Je ne décolle plus du siège, je n'en reviens pas d'avoir dis ça à voix haute et de m'être autant confier à une autre personne que mon journal. Bon Effie-sempai ça ne compte pas, je ne lui ai pas autant ouvert mon coeur. Là, c'est différent, je raconte toute ma vie et je me demande encore j'ai fais pour réussir ce tour de force. Ce psychologue est vraiment balèze. Je regarde Müller-san qui note dans son carnet mes dires -je suppose- et je me demande ce qu'il y met. Après quelques minutes je soupire:

-Mon père me disait souvent cette phrase : the heart wants what it wants. Ce qui signifie que le coeur à ces raisons que la raison ignore.. ça s'applique tout à fait à ma situation car elle est complètement illogique.-Je me redresse- J'ai vraiment besoin de vos conseils. Que devrais-je faire ? Je dois lui dire ? Et si ça fini en catastrophe, est-ce-que je ne dois pas préserver ce que j'ai aujourd'hui ?

C'est vrai que j'ai peur. Je ne veux pas finir avec le coeur en pièce et que Kou continue sa vie tranquillement. C'est si égoïste mais je me rend malade de cette amour, qui pourrait me briser le coeur. J'ai l'impression que je vais voler exploser à tout moment, en larmes de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Jeu 7 Juil 2016 - 17:14




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.6



Jakob sourit. Ah, les jeunes. S'il y avait effectivement une file de filles devant la porte de Kou, non seulement cela devait être stressant pour Aoi, mais tout autant pour le jeune homme. Un peu comme les célébrités avec les paparazzi... peut-être même en pire, puisque les demoiselles allaient plus loin que de l'épier.

« Oh, oui, je comprends bien. Et il est fort possible que la torture dont tu fais mention l'affecte également! »

Juste après, la jeune Japonaise lui dit qu'elle avait failli lui avouer ses sentiments, à cet ami, et qu'elle craignait devoir tout perdre si sa déclaration ne fonctionnait pas. Jakob nota vite fait quelques détails tout en l'observant avec un sourire. Il hocha la tête à la citation, avant d'accrocher son stylo au dossier.

« Pourquoi crains-tu que ça finisse en catastrophe? Je pense que si votre amitié est forte comme tu l'as décrite, Kou ne voudra pas te laisser partir. Évidemment, je comprends que s'il ne partage pas tes sentiments, tu te sentes mal de le voir et que de le croiser te rappelle un échec, mais la vie étant ce qu'elle est, je suis persuadé que vous pourrez rester complices malgré tout. »

Enfin, le psychologue n'écartait pas ce scénario digne d'une histoire d'amour cinématogaphique, mais il ne voulait pas qu'Aoi s'accroche à trop d'espoirs. Kou était peut-être son meilleur ami ou allait-il le redevenir, mais cela ne voulait pas dire qu'il partageait ses sentiments amoureux. De nombreux facteurs pouvaient affecter la situation et ce n'était pas non plus tous les meilleurs amis qui finissaient en couple! Parfois, mieux valait que l'amour de ce type ne s'en mêle pas.

« Et puis tu es forte, je le sais. Tu y arriveras, Aoi. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Jeu 7 Juil 2016 - 19:41

Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san
FT.Jakob Müller


« Pourquoi crains-tu que ça finisse en catastrophe? Je pense que si votre amitié est forte comme tu l'as décrite, Kou ne voudra pas te laisser partir. Évidemment, je comprends que s'il ne partage pas tes sentiments, tu te sentes mal de le voir et que de le croiser te rappelle un échec, mais la vie étant ce qu'elle est, je suis persuadé que vous pourrez rester complices malgré tout. »

C'est vrai que rien que l'idée d'être rejetée me fait mal au coeur et je n'arrive pas à me visualer autrement qu'avec Kou. Mais si il venait à ne pas partager mes sentiments, le fait de le voir tout les jours va être un véritable supplice voire une huliliation certaine. J'aimerai, bien sûr, que nous restions amis mais je crois que Müller-san essaie d'être gentil avec moi en disant que je pourrais garder ma complicité avec lui. Je me connais, je vais tout saboter.


« Et puis tu es forte, je le sais. Tu y arriveras, Aoi. »
-Merci mais... je ne suis pas aussi sûre que vous. -Je fais une petite moue- Vous pensez que je devrez le lui dire ? Parce-que j'ai appris que ma meilleure amie, Mina-chan a des sentiments pour Kou aussi et je ne voudrais pas les perdre tout les deux..

Cette situation est insupportable. Si je ne me confie pas à Kou, je serais malheureuse et il finira avec quelqu'un d'autre..et si je me confie, il peut me rejeter et je serais trop gênée pour le frequenter avant un long moment. Sans compter que je trahirai ma meilleure amie et que je me retrouverai seule avec une sale réputation collée sur mon dos. Müller-san n'a pas l'air de vouloir me donner des solutions concrètes en plus... qu'est ce que je vais faire ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Dim 24 Juil 2016 - 18:40




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.7



Mais alors que Jakob pensait qu’Aoi s’inquiétait surtout parce qu’elle n’avait pas eu le courage de tout avouer à son ami, il découvrit par sa réponse qu’en fait, les soucis étaient plus étendus que prévu. Si cette meilleure amie avait des sentiments aussi, ça compliquait tout… mais avant de sauter aux conclusions, l’Allemand tenta de creuser un peu.

« Mais ta meilleure amie, lui as-tu confié que c’est un ami de longue date? Connaissait-elle son existence avant que Kou arrive à Kobe? Sait-elle que toi, tu es amoureuse depuis très longtemps? »

Ces questions avaient surtout pour but de comprendre la situation. Si Aoi avait gardé toute cette histoire pour elle, il était normal que sa meilleure amie pense que le champ était complètement libre. Si, au contraire, «Mina-chan» était au courant qu’Aoi fondait pour Kou depuis déjà de trop nombreuses années, Jakob espérait qu’elle soit assez respectueuse pour laisser son amie tenter sa chance en premier. En amour, on ne choisit pas pour les autres et on ne force pas, mais s’il y avait effectivement une sorte de lien non rompu entre Kou et Aoi, mieux valait ne pas le briser pour un malentendu.

« Si tu n’en as jamais parlé à ton amie, je t’en prie, ne perds pas de temps. Explique-lui la situation. Même Kou ne pourra pas démentir que vous vous connaissez depuis longtemps. »

Le psychologue en venait presque à avoir un parti pris, mais il faisait en sorte qu’Aoi réfléchisse elle-même aux conséquences de ses choix. Se taire, c’était risquer gros, mais parler pouvait aussi avoir des résultats déplaisants. Elle devait choisir et tenter de garder ses deux amis. Et si, par malheur, Kou n’était pas amoureux en retour,  Aoi devrait mettre un peu de baume sur son cœur et voir s’il y a moyen de rester son amie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Jeu 28 Juil 2016 - 12:04

Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san
FT.Jakob Müller


Müller-san prend à coeur ce que je lui raconte et ça me fais du bien de voir que quelqu'un semble aussi concerné par mes problèmes d'adolescente. Mes peurs sont irrationnelles de toute manière alors c'est normal qu'elles me semblent si stupides... Je suis quand même heureuse d'être venue en parler. le point de vue d'un adulte est toujours bon à prendre, il connait mieux la vie que moi du haut de mes quinze ans et saura m'apaiser si je pars trop loin dans le drame :

« Mais ta meilleure amie, lui as-tu confié que c’est un ami de longue date? Connaissait-elle son existence avant que Kou arrive à Kobe? Sait-elle que toi, tu es amoureuse depuis très longtemps? »
-Mina-chan sait que Kou et moi sommes des amis d'enfance mais elle n'en sait pas plus. C'est idiot je sais mais Mina-chan et moi sommes très fusionnelles bien que je ne lui ai jamais parlé de mes sentiments pour Kou, elle doit s'en douter.. Je sais qu'elle n'est pas devin et que je vais devoir le lui dire mais je n'arrive pas à trouver les mots et le moment qu'il faut. C'est assez délicat.
« Si tu n’en as jamais parlé à ton amie, je t’en prie, ne perds pas de temps. Explique-lui la situation. Même Kou ne pourra pas démentir que vous vous connaissez depuis longtemps. »
-Je ne le sais que trop bien... c'est lâche de ma part de ne pas prendre les devant et d'espérer que Mina-chan va tout deviner d'elle-même. Je dois lui dire les choses autant à elle qu'à Kou. Je n'arrive à parler qu'au pied du mur... Je devrais peut-être donner un rendez-vous à Kou dans l'optique de me confesser et de ce fait, prévenir Mina-chan dans la foulée.

Je ne sais pas ce que je dis mais cette histoire sent le plan foireux. Déjà d'un, comment vais-je réussir à me confesser à Kou ? Et avant même tout ça, comment amener la situation pour lui proposer un rendez-vous sans qu'il ne se doute trop de son contenu ? Il faut qu'il accepte et qu'il soit disponible aussi.. Sans compter que je dois soigneusement choisir ma tenue, le lieu approprié et réfléchir à comment ordonner mes pensées pour lui donner des explications logiques ! Et avant touuuuuut ça, je dois retrouver Mina-chan, lui expliquer mon attitude distante et mes sentiments envers Kou. Ce qui veut dire encore trouver un moment approprié et lui ouvrir mon coeur sur l'histoire la plus intime et sans doute stupide de ma vie, s'en froisser ces sentiments naissants pour Kou ni briser notre amitié.

Je m'enfonce dans le siège, tournant et retournant tout ces problèmes dans ma tête. Je ne vois que l'ensemble de choses à faire comme une montagne devant moi et je n'arrive pas à faire le tri dans la priorité des choses. Kou ou Mina-chan ? Mina-chan ou Kou ? Que dois-je dire ou au contraire garder sous silence ? Je jette une coup d'oeil à ma montre et m'aperçois avec angoisse que j'arrive à la fin de mon rendez-vous. Plus que dix minutes avant que je ne file à mon club et je n'ai toujours pas réglée le problème. Des fois, j'aimerai que Müller-san est une baguette magique et que tout s'arrange sur un Bing féérique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Ven 29 Juil 2016 - 6:23




Deuxième rendez-vous avec [Aoi Satô]     p.8




Alors déjà, c’est un bon point que la meilleure amie d’Aoi sache qu’elle connait Kou depuis longtemps et qu’elle l’apprécie. Seulement, effectivement, la jeune Japonaise aurait dû laisser paraître ses sentiments à cette Mina-chan. Le psychologue hocha la tête à ses mots, trouvant bien logique son idée de faire d’une pierre deux coups, mais il savait que c’était un défi de taille. Les amours à cet âge, c’était plein de rebondissements en général, et il semblait que la demoiselle n’y échappe pas.

« Non, ce n’est pas lâche de ta part, Aoi. Oui, il faut du courage pour le faire, mais ce n’est pas de la lâcheté. Tu n’as simplement pas réuni les conditions idéales pour en parler à tes deux amis. Il faut les bons mots, la bonne occasion, et surtout, la bonne attitude. »

Il la laissa mijoter ces quelques mots avant d’ajouter, sourire aux lèvres, pour la convaincre un peu plus :

« Regarde ce que tu as accompli auprès de tes parents. Je suis certain que tu sauras réunir à nouveau ces conditions pour répéter l’expérience auprès de Kou et de Mina-chan. N’est-ce pas? »

Et maintenant, il ne restait plus qu’à espérer que la demoiselle affiche un sourire. Jakob voyait bien qu’elle se torturait l’esprit dans tous les sens et il ne voulait pas qu’elle quitte son bureau avec l’esprit plein de questions sans réponses et de pensées négatives. Elle devait faire le vide de ses peurs, et les remplacer par des idées de solutions et des espoirs qui lui rendraient la tête plus légère.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  Mar 2 Aoû 2016 - 17:08

Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san
FT.Jakob Müller

« Non, ce n’est pas lâche de ta part, Aoi. Oui, il faut du courage pour le faire, mais ce n’est pas de la lâcheté. Tu n’as simplement pas réuni les conditions idéales pour en parler à tes deux amis. Il faut les bons mots, la bonne occasion, et surtout, la bonne attitude. »
*Müller-san à raison, je dois travailler mon discours et trouver le bon moment pour confronter Mina-chan. Même-ci il n'y a jamais de bon moment pour ça...*
« Regarde ce que tu as accompli auprès de tes parents. Je suis certain que tu sauras réunir à nouveau ces conditions pour répéter l’expérience auprès de Kou et de Mina-chan. N’est-ce pas? »
*Je l'espère !*
-Merci de tout vos conseils Müller-san. J'espère réussir !


Je me rassois bien comme il le faut sur mon siège et serre mes petits poings sur mes genoux. C'est vrai ça ! Il faut que j'arrête de me dévaloriser et de paniquer à chaque fois que je suis devant un obstacle ! Je veux changer, je veux grandir, je veux prendre des décisions même-ci elles sont dures. Je connais Mina-chan, elle le prendra peut-être pas suuuuper bien mais elle me pardonnera ensuite je file donner un rendez-vous à Kou et à ma prochaine séance, je serais fière de raconter ça à Müller-san. Je jette un oeil sur l'horloge et arg c'est déjà l'heure ! Je me lève pour m'incliner profondément devant Müller-san sans cesser de le remercier pour ces conseils:

-Merci encore mille fois Müller-san ! Je vais faire de mon mieux pour devenir une personne responsable et pour persévérer dans mes efforts !



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: (TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san  

Revenir en haut Aller en bas
 
(TERMINE) Mon deuxième rendez-vous avec Müller-san
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: