Partagez | 
 

 [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Jeu 16 Juin 2016 - 22:00

Valise et dernier carton en main, je quitte la chambre en saluant à peine mon colocataire, non, mon ex-colocataire. Nous faire changer de chambre en milieu d’année, pour quoi faire ? À part faire chier les routiniers, je vois pas ! Je crois qu’il ne va pas falloir venir me parler aujourd’hui, je ne suis pas d’humeur à me sociabiliser. Tanaka-san n’était pas un mauvais coloc’, il n’y avait aucun problème, j’espère que le prochain ne sera pas un emmerdeur.

J’ouvre pour la seconde fois la chambre d’à côté car oui, EN PLUS, c’est la piaule voisine ma nouvelle chambre. De quoi rager, vraiment. Quoi que, j’aurais peut-être plus râlé si c’était à l’autre bout du couloir… Bref, cette situation m’agace vraiment donc tout m’énerve. Je crois que je n’ai pas encore totalement récupéré de mes supers vacances à faire du baby-sitting, ça me rends… Grognon ? Susceptible ? J’en sais rien et je m’en fout à vrai dire.

Je soupire et me désespère de ma propre réaction. La fatigue fait des ravages… Habituellement, changer de chambre ne m’aurait absolument rien fait, c’est pas grand-chose et ça ne va pas changer ma vie ? Ça va peut-être changer ma tranquillité par contre… On verra de temps je passerais dans ma chambre quand j’aurais vu la tête de mon colocataire. La flemme d’aller regarder sur la porte, si ça se trouve, je ne le connais même pas alors ça ne m’apportera rien.

Carton au sol, à côté de son jumeau, je me pose sur mon lit. Oui, j’ai décidé que le côté gauche serait le mien comme ça, je ne change pas toutes mes habitudes. J’ai l’air d’un vieil rochon… Je soupire et tente de faire le vide dans ma tête lorsque la porte s’ouvre.  Fin de la tranquillité dans 3… 2… 1…


HRP:
 

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥


Dernière édition par Keitô Heiki le Lun 25 Juil 2016 - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Sam 18 Juin 2016 - 5:01

C’est le retour en classe et la grande majorité des élèves se voyaient déjà obligé de refaire complètement leur valise. Il fallait s’y attendre avec le formulaire qu’on avait dû remplir avant les vacances d’été. Selon la direction, grand nombre de plaintes ont été rapporté au sujet des dortoirs, plus précisément au sujet des colocataires, et, pour régler le problème, ils ont décidé de réinitialiser la disposition des élèves dans les chambres. Pourquoi changer les quelques élèves mécontents alors qu’ils peuvent tout bouger. Niveau plainte, je ne crois pas qu’ils aient réussi leur coup.

Bref. Nous pouvions choisir notre futur colocataire mais… Comme la situation n’était pas très… simple avec Keitô, j’ai coché le colocataire aléatoire. À ce stade de ma vie, n’importe qui m’aurait satisfait… à l’exception de Keitô, bien évidemment. Dans un tel cas, la situation aurait été des plus embarrassante et je ne pensais pas pouvoir y trouver mon aise. Bien que ma relation avec Keitô commençât à reprendre du mieux, se retrouver dans la même chambre que lui me paraissait encore un peu précipité. Même si nous étions un couple, nous n’étions pas obligés de partager la même chambre, comme ce fut le cas tout au long du printemps.

Première boite en main, je m’élançai dans le couloir en direction de ma nouvelle chambre. Heureusement qu’elle n’était pas bien loin, car honnêtement, la boite était très loin d’être légère. Grand amateur de littérature, je me suis vu obligé de séparer ma, grande, collection dans les deux boite mises à notre disposition. Une chance que j’eusse ramené plusieurs d’entre eux à la maison avant les vacances. Cela dit, ils faisaient leur poids dans les boites et avec ma constitution actuelle, c’était loin d’être facile à porter.

Face à la U-2, j’ouvris la porte, sans prendre la peine de regarder le nom inscrit sous le mien. Poser cette fichue boite était mon unique préoccupation pour le moment, bien avant l’identité de mon nouveau colocataire. Simplement dégager l’une de mes mains pour ouvrir la porte sans l’échapper fut un véritable supplice dont j’épargnerais les détails.

J’entrai dans la pièce, m’assurant de tenir encore quelques secondes la boite, lorsque je levai les yeux vers une silhouette qui m’était beaucoup trop familière. Surpris devant l’identité de mon nouveau coloc’, je passai à deux doigts d’échapper la lourde boite dont j’avais peine à tenir plus longtemps.

- Kei-Keitô!?

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Jeu 23 Juin 2016 - 1:08

« Kei-Keitô!? »

Dès les premières syllables, mes yeux s’ouvrent instantanément. Impossible de confondre cette voix avec celle d’un autre, il n’y en a qu’une seule pour qui mon cœur s’emballe ainsi. Sur le pas de la porte, un Heisuke plutôt surpris m’observe en tenant ses affaires dans ses mains. Ni une, ni deux, je descends de mon lit et vais à sa rencontre, sourire aux lèvres. Il a le don pour m’en lever mes mauvaises humeurs.

Etant encore à moitié dans le couloir et, il faut l’avouer, notre relation n’étant pas encore au mieux de sa forme, je m’abstiens de l’embrasser et lui prends simplement sa boite des bras. Hum… Il a quoi là-dedans ?


« Wow ! Tu as mis quoi là-dedans ? Des briques ? »

Je rigole un peu puis lui demande sa chambre avant que mon esprit fatigué ne se réveille. La porte était fermée de base, il n’est donc pas là par pur plaisir de me voir.

« Ne me dis pas que… »

Mes yeux se lèvent seuls vers la porte et s’arrondissent sur les noms de ses nouveaux habitants. Heiki Keitô | Kodoku Heisuke… Je me mords la lèvre inférieure pour me calmer car, intérieurement, je suis juste en train de hurler de bonheur. Un tel hasard, c’est juste improbable ! C’est génial ces changements de chambres finalement… Ils ont bien fait de le prop… Le formulaire… Je m’en souviens maintenant que, à la base, on nous avait demandé si nous souhaitions être avec quelqu’un en particulier. Comme j’étais dans tous mes états et que Heisuke refusait de me voir à ce moment-là… J’ai inscrit son nom sans trop m’en rendre compte. Si nous n’étions plus ensemble encore aujourd’hui, je n’ose imaginer le malaise que cela aurait créé…

Boarf  Peu importe, ça n’est pas le cas alors n’y repensons plus et profitons de ce cadeau pour nous retrouver, comme avant. Je fais un grand sourire à Heisuke et avance dans la pièce avec ses affaires, les posant sur son bureau.


« Je te pose ça là, tu as autre chose à ramener ? Besoin d’aide ? »

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Ven 24 Juin 2016 - 23:22

À peine j’eus prononcé son prénom il ouvrit les yeux et se leva pour venir à ma rencontre, grand sourire aux lèvres. Pendant ce temps, moi je penchai légèrement la tête vers l’avant afin d’observer les noms inscrits sur la porte. C’était bel et bien nos deux noms. Il n’y avait pas d’erreur possible. À moins que Keitô ait inscrit mon nom sur son formulaire, il s’agissait de toute une coïncidence. Mais, connaissant Keitô qui tentait éperdument à me faire revenir vers lui, le fait qu’il ait inscrit mon nom de ne surprendrait guère. Cela dit, ce fut risqué de sa part puisque je ne savais même pas moi-même si je voulais revoir notre couple renaitre.

Avant même de me demander mon avis, Keitô m’enleva la boite des mains.

- Wow ! Tu as mis quoi là-dedans ? Des briques ?
- Des livres…

Et ce n’était que la moitié de ma collection… Heureusement que j’avais ramené plusieurs d’entre eux à la maison, car mes boites auraient été bien plus lourdes. Cela dit, Keitô me demanda innocemment le numéro de ma chambre avant de réaliser et observer les noms inscrit sur la porte. Simplement à son expression, je pouvais facilement deviner qu’il se retenait d’exprimer sa joie lorsqu’il réalisa que j’étais bel et bien son nouveau colocataire. Il se tourna ensuite vers moi et me souris, visiblement comblé, avant d’entrer dans la chambre avec mes affaires et les déposer soigneusement sur mon nouveau bureau.

- Je te pose ça là, tu as autre chose à ramener ? Besoin d’aide ?
- Non, pas besoin.

Malgré moi, ma réponse parue beaucoup plus froide qu’elle ne l’était vraiment. Toutefois, je me rattrapai assez rapidement, ne voulant surtout pas créer un malaise… ce que je fis tout de même.

- Enfin, je veux dire … Tu n’as pas besoin… Je suis un homme après tout, je peux le faire tout seul. Tu peux défaire tes affaires sans te préoccupé de moi… Je… Bref.

Sans un mot de plus, je quittai la chambre en direction de la U-4, embarrassé de mon bafouillage interminable. Je ne voulais plus dépendre de lui, d’où la raison à laquelle j’ai refusé son offre. Ce n’était que transporter une seconde boite, plus mes deux autres sacs… Si je devais me fier sur lui pour des tâches aussi simples, je ne pourrais plus rien faire sans son aide… Je savais bien qu’il était plus costaud que moi et qu’il n’aurait aucune difficulté à la transporter, mais je voulais le faire moi-même… sans lui, indépendamment. S’il n’avait pas été mon coloc’, j’aurais eu à le faire de seul de toute évidence.

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mar 5 Juil 2016 - 23:43

« Non, pas besoin. »

Wow… Ca a le mérite d’être clair. Je perds instantanément le sourire et je lève mes yeux vers lui. Son expression faciale me rassure un peu et libère mon cœur du couteau qui me menaçait de sa pointe aiguisée. Je vois que les mots sont sortis plus rapidement qu’il ne l’aurait souhaité et, surtout, pas sur le bon ton.

« Enfin, je veux dire … Tu n’as pas besoin… Je suis un homme après tout, je peux le faire tout seul. Tu peux défaire tes affaires sans te préoccupé de moi… Je… Bref. »

Silencieux, je le regarde faire volte-face et quitter les lieux avant de serrer les poings de frustration. C’était quoi ça ? « Je suis un homme après tout » et « tu peux défaire tes affaires sans te préoccuper de moi » ? Ça aurait été Tessa je l’aurais aidé aussi… Merde, mauvais exemple, elle est une fille… Un mec que j’aurai aidé en cas de colocation… Mm… Rikuo ? Mouais, en fonction de mon humeur j’aurais peut-être proposé mon aide, alors ça n’a rien à voir avec le fait qu’il soit un homme ou non. Depuis quand il place sa fierté à ce niveau-là ? Je veux juste être avec lui moi !

D’ailleurs, c’est ce que je vais faire, homme ou non s’il y a trop à porter d’un, je l’aide point. Déterminé, je me dirige donc vers son ancienne chambre et l’observe sans dire un mot. Une caisse et deux sacs ? Vu la taille d’un des sacs, je doute qu’il transfert tout en un seul voyage. Je ne dis pas que c’est pas faisable car en mettant le sac de cours d’un côté, le gros de l’autre côté et la caisse dans les bras, ça peut se faire mais… Il avait déjà de la peine à porter Tessa avant alors maintenant qu’il a maigrit… S’il le fait, je ne l’en empêcherai pas pour lui faire plaisir mais je plaindrai son dos…

Après qu’il ait fait son choix, je m’avance et attrape ce qui reste, sans lui demander son avis. Je suis un homme aussi et je n’aime pas vraiment me faire repousser mon aide. Fierté mal développée avec le temps semble-t-il, faudra faire avec je crois.


« Je prends ça pour économiser le nombre de voyage. Tu n'as rien d'autre à emmener ? »


Je regarde autour de moi au cas où puis fixe Heisuke dans les yeux, attendant sa réponse. Pas la peine de mentir, je le saurais donc ne fait pas "l'homme" et allons nous installer dans notre chambre. "Notre" chambre, juste tout les deux… C'est presque trop beau pour être vrai.

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mer 6 Juil 2016 - 6:03

À nouveau dans ma première chambre, je soupirai. Je commençais à peine à « vivre » avec Keitô dans notre nouvelle chambre et je rendais déjà la situation embarrassante. Non. Le malaise pesait déjà sur la situation. Je lui avais simplement donner quelques kilos de plus. Je savais bien que Keitô ne voyait pas notre nouvelle colocation de la même façon et qu’il était plus qu’heureux d’être enfin avec moi. Je le comprenais parfaitement. Quoi de mieux que de partager sa chambre avec la personne qu’on aime ?

Cela dit, si je ne me dépêchais pas à déménager mes dernières affaires, il était clair que mon petit ami allait retentir d’une seconde à l’autre pour me donner un coup de main. Je lui avais clairement dit de me laisser faire tout seul, mais je doutais fortement qu’il m’ait écouté. Je me concentrai donc sur mes derniers chargements. Tout amener d’un coup était techniquement possible, mais impossible pour ma condition physique. Il fallait tout de même rester réaliste. Si j’avais la carrure de Keitô, j’aurais tenté ma chance, mais je suis loin d’avoir ses muscles… Sinon, deux voyages serait parfait. Un pour la seconde caisse et le deuxième pour les sacs. Ma nouvelle chambre n’était pas très loin non plus et seule la boite consistait un véritable poids. Si j’avais pu transporté la première, la deuxième était également possible !

Sans plus tarder, j’attrapai la boite et vit seulement Keitô entrer derrière moi, attrapant mes deux sacs. Je savais qu’il allait venir même si je lui avais dit de ne pas le faire, mais je me sentis tout de même « insulté » que Keitô ait décidé de me prêter main forte sans respecter ma demande de le faire seul.

- Je prends ça pour économiser le nombre de voyage. Tu n'as rien d'autre à emmener ?

Économiser mon nombre de voyage ? Un petit voyage de plus vers la chambre voisine n’était pas la mer à boire. Même les sanitaires étaient bien plus loin et je pouvais bien m’y rendre tout seul… Je savais bien que je n’étais pas au meilleur de ma forme, mais je ne suis pas un mourant non plus. Toutefois, il n’était pas question de faire toute une scène ici, même si Shingo et son nouveau coloc' n'étaient pas présents dans la chambre.

- …Non. C’est tout.

Bien que j’essayasse de ne pas trop le laissé paraitre, j’étais agacé par son initiative. J’avais l’impression qu’il le faisait exprès. Il était plus fort et alors ? Je pouvais bien transporter mes affaires tout seul. Je n’avais plus 10 ans. Bref, comme la boite était plutôt lourde à porter, je quittai rapidement la U-4, suivis de la tête de mule, en direction de la U-2.

Une fois arrivés dans la chambre, trop préoccupé par le sermon que j’étais sur le point de lui faire subir, je trébuchai sur le cadre de porte, tombant en plein figure avec la lourde boite. Le choc des livres sur le plancher avait probablement dû se faire entendre dans toutes les chambres voisines. Toutefois, heureusement pour moi, mon genou avait amorti la majorité de ma chute, m’empêchant de m’éclater la figure sur le carton.

- Aie…

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mer 6 Juil 2016 - 11:27

À sa réaction, je sens bien que je n’ai pas arrangé les choses mais c’est plus fort que moi, il fallait que je vienne l’aider. Le voir faire plusieurs allers-retours sans rien faire m’aurait plus énervé qu’autre chose. Autant déballer nos affaires ensemble, non ? Ça sera peut-être moins une corvée… Ouais, ça c’est ma vision des choses, pas la sienne… Il aime peut-être ça déballer seul ses cartons et tout ranger. Je me retiens de soupirer et me prépare à recevoir son énervement une fois que nous serons seuls dans la chambre. Au moins, même si c’est pour m’engueuler pour mes actions égoïstes, il me parle et je peux rester avec lui maintenant. Je ne devrais pas trop m’en réjouir mais c’est mieux que rien dans un sens.

Je le suis en portant ses sacs, jusqu’à la chambre, dans le silence total. Si je n’appréciais pas le silence, je pense que je l’aurais trouvé très… pesant. Une chance que j’y sois habitué et que le bruit de nos pas me suffise, sinon je crois que j’aurais craqué. C’est clair que Tessa n’aurait pas supporter, bavarde comme elle e- !!


« Heisuke ! »

Alors que je le vois perdre l’équilibre et tomber en avant, je ne peux retenir ma voix, ne pouvant le rattraper avec les mains prises. Précipitamment, j’entre à  sa suite, dépose ses sacs au sol et m’agenouille à son niveau.

« Ça va chéri ?! »

Intérieurement, je suis en panique et ma crainte doit se voir sur mon visage. Pourvu qu’il ne se soit rien cassé, je ne saurais pas quoi faire à part l’emmener à l’infirmerie car j’ai l’esprit totalement vide en ce moment. Je n’ose pas le toucher en attendant sa réponse et je me sens… impuissant et coupable. Peu importe comment on le regarde, si j’avais été devant lui avec les sacs ou si je ne l’avais pas suivi dans sa chambre, j’aurais pu le rattraper et il ne serait pas au sol avec une grimace de douleur.

« Tu ne t’es pas fait trop mal ? »

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Jeu 7 Juil 2016 - 20:36

Tout s’était passé en une fraction de seconde. À un moment, j’étais en train de transporter la boite et à l’instant suivant, j’étais au niveau du sol. Mon genou, ayant pris une grande partie du choc, se faisait bien sentir, voire un peu trop bien à mon avis. Ce qui était sûr, c’était que j’aurais une magnifique ecchymose à cet endroit. Toutefois, je préférais largement avoir mal au genou que de m’avoir cassé le nez contre la boite. Lorsque je relevai la tête, ee vis Keitô s’agenouiller près de moi, inquiet.

- Ça va chéri ?!
- Euh… oui, je crois.

Encore en plein milieu de l’entrée, je poussai la boite un peu plus loin et me retournai pour m’asseoir sur le plancher. Franchement, cette journée de pouvait pas mieux allez… Deux malaises que je provoque et ce, en moins de 10 minutes. J’avais l’air de quoi maintenant ? Je voulais lui prouver que je pouvais le faire sans son aide, mais il fallait que je trébuche lamentablement. Il n’allait plus jamais me prendre au sérieux désormais. En fait, il ne l’avait pas fait une seule seconde puisqu’il était venu m’aider.

- Tu ne t’es pas fait trop mal ?
- Non… enfin, si. Au genou… Mais ça devrait aller

Sans geste brusque, je me levai et me dirigeai doucement vers ma chaise de bureau pas très loin. Comme je venais tout juste de tomber dessus, il était encore sensible et douloureux. Quelques minutes de repos devraient suffire et je pourrais me charger de défaire mes affaires. Je tâtai délicatement la blessure au travers mon pantalon à l’aide de mes doigts. Elle n’avait pas l’air de saigner, donc aucune raison de s’inquiété. Du coup, je rassurai Keitô avant qu’il ne se fasse des soucis pour rien.

- Ce n’est rien… Je n’aurai qu’un simple petit bleu

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mar 19 Juil 2016 - 14:26

Je le regarde s’asseoir au sol, ne sachant pas comment réagir à part en lui posant des questions. Heisuke me dit qu’il a mal au genou, avant de se lever lentement et boiter jusqu’à sa chaise de bureau. Je me sens tellement inutile… Qu’est-ce que je pourrais faire pour soulager la douleur ? Réfléchis… Qu’est-ce ta mère t’as dit avant de te laisser Yumi ?

Mes yeux se posent sur ma housse de guitare et là, ça fait tilt. Je dois encore avoir la  petite trousse de premier soin dans la pochette avant ! Vu que je l’avais toujours à proximité, je me suis dit que ça serait le meilleur endroit pour la ranger.


« Ce n’est rien… Je n’aurai qu’un simple petit bleu » dit-il sans même regarder sans son pantalon…

Je me lève à mon tour et me dirige vers ma guitare afin d’en sortir, comme je le pensais, la trousse de premiers soins qui n’avait pas bougée depuis les « vacances ». Trousse en main, je viens à nouveau m’agenouiller à côté de mon petit-ami.


« Je vais te soigner un peu, relève le bas de ton pantalon s’il te plait. »

J’ouvre la petite trousse et en sors deux petites bombes. L’une est une bombe de froid, l’autre un simple gel à l’arnica. Si je ne me trompe pas, ma mère avait coutume d’utiliser ça, lorsque je me faisais mal, durant mon enfance. Ça devrait le soulager et l’aider à guérir… Je pense…

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mar 19 Juil 2016 - 19:48

Pour éviter les soucis de mon petit ami, ce fut raté. Malgré mes dires, cela ne rassura visiblement pas Keitô, toujours inquiet pour mon genou. Ce n’était qu’une petite blessure. Pas besoin de s’en faire autant. J’allais très bien. Silencieux, je le regardai se diriger vers sa housse de guitare pour y fouiller dans la poche avant. Étonnement, il en sortit une mini trousse de premiers soins. Depuis quand il trainait ça dans sa housse ? Je ne me souvenais pas de l’avoir déjà vue dans l’étui. Peu importe. Keitô s’approcha de moi et s’agenouilla, trousse de premiers soins à la main, prêt à me « soigner ».

- Je vais te soigner un peu, relève le bas de ton pantalon s’il te plait.

Même si je m’obstinais avec lui, il ne changerait pas d’avis. Je devais laisser faire l’infirmière Keitô, sinon il ne me laisserait pas tranquille. Du coup, je me penchai et roulai mon pantalon pour y découvrir mon genou légèrement éraflé. Bon, il avait du sang, mais très, très peu… Ce n’était pas bien grave. De toute façon, mon corps commençait à s’habituer d’être usé après cette histoire. Obligé de jouer le patient, je posai l’un de mes coudes sur mon bureau et appuyai ma joue dans la paume de ma main, fixant Keitô.

Bombe et gel à la main, je ne savais pas si Keitô devait vraiment en faire autant pour mon genou. Plus les secondes avançaient, moins la douleur se faisait ressentir dans ma jambe. Toutefois, le guitariste semblait déterminé à prendre soin de moi, comme toujours. Il n’avait pas changé. Même après ces deux mois de séparation, j’avais toujours l’impression d’être sa priorité numéro un. Il ne devrait pas être aussi dévoué pour un quelqu’un comme moi…

- …Tu ne changeras jamais…

Perdu dans mes pensées, je réalisai tardivement que j’avais pensé à voix haute. Je sentis immédiatement mes joues prendre de la couleur, embarrassé. J’accumulais définitivement les malaises aujourd’hui… J’étais arrivé dans cette chambre il y avait maintenant quoi ? Peut-être, 20 minutes ? Trois malaises en moins de 20 minutes… Sans compter ma magnifique chute de la honte qui prouvait que je n’étais pas capable de transporter une boite tout seul… Bref. Tout pour rendre la situation encore plus embarrassante.

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mar 19 Juil 2016 - 20:58

Après avoir sortie mes bombes, patiemment, j’attends que Heisuke se décide enfin de remonter son pantalon. Il est peut-être têtu mais il sait aussi que lorsqu’il s’agit de lui, je ne recule devant rien. J’ai un peu l’impression de lui forcer la main à chacune de mes actions mais j’essaie de ne pas trop y penser… Ça passera… On vient de vivre un moment difficile, c’est normal que tout ne soit pas comme avant immédiatement…

Une fois ce que je qualifierai de « bobo » dévoilé, je commence mes « soins ». Je ne sais pas trop ce que je fais mais il faut le faire, c’est tout. D’abord refroidir donc la bombe de froid. J’appui doucement dessus afin de faire sortir le gaz et vaporise doucement le genou. Dans mes souvenirs, ça ne fait pas mal quand on l’applique et au pire, ça doit juste le piquer un peu, rien de grave en soit.


« …Tu ne changeras jamais… »

Je relève la tête doucement et souris en voyant que ses pommettes ont pris une jolie couleur rouge. Aimer le voir ainsi est-il quelque chose de malsain ? Honnêtement, je le trouve encore plus attirant avec cette expression gênée. Je prends appui sur le bureau, pour me relever, puis pose mes mains de chaque côté des accoudoirs. Mon regard se plonge dans le sien et je lui demande doucement.

« Tu aimerai que je change ? »

Mes lèvres se fendent dans un sourire et vont déposer délicatement un baiser sur celles de Heisuke, avant de les libérer après quelques secondes.

« Pour toi, je pense que c’est possible. »

Il a déjà réussi à me faire changer, plus ou moins, sur certain point et je fais beaucoup d’efforts pour être plus… ouvert aux gens qui m’entourent même si c’est parfois compliqué. Surtout en ce moment avec ma fatigue cumulée… Mais sa simple présence, dans la chambre, a réussi à balayer ma mauvaise humeur donc c’est un peu la preuve que, si c’est pour lui, je suis capable de tout surmonter (ou presque).

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Mer 20 Juil 2016 - 18:19

Keitô leva la tête vers moi et me souris gentiment. Je savais qu’il aimait me voir dans cet état et cela m’embarrassait davantage. Du coup, ne supportant plus le voir prendre plaisir de mon embarras, je déviai le regard ailleurs. Étais-je le seul qui ne se sentais pas bien dans cette chambre ? Être seul avec lui me rendait si nerveux… Mon cœur battait à tout rompre simplement à savoir son regard fixe sur moi. Du coin de l’œil, je le vis se lever à l’aide du bureau et se rapprocher davantage en s’appuyant sur les deux accoudoirs de ma chaise.

- Tu aimerais que je change ?

Sa question me déconcerta, particulièrement par le ton un peu trop calme de sa voix. Pourquoi croyait-il cela ? J’étais tombé amoureux de ce Keitô et de personne d’autre. Jamais je ne lui demanderais quelque chose d’aussi insensé. Je me sentirais bien plus indigne à lui demander de changer sa façon d’être pour me satisfaire... C’était complètement absurde. Choqué par sa question, je ne réagis aucunement au court et tendre baiser qu’il posa sur mes lèvres.

- Pour toi, je pense que c’est possible

Je ne voulais pas qu’il change. Il était déjà parfait à mes yeux. Je ne comprenais pas cette dévotion à changer pour moi alors qu’il n’était aucunement responsable de l’histoire avec Senji.  Ce n’était pas lui qui avait à changer pour moi, c’était moi qui avait à m’améliorer. Si je lui avais parlé de ces lettres, si je m’étais confié à lui comme j’aurais dû le faire, nous en serions pas là en ce moment. Je baissai la tête, coupable.

- Je ne te demanderais jamais une telle chose… Tu es parfait comme tu es…

Bien sûr, je l’avais encouragé, par le passé, à s’ouvrir un peu plus aux autres, mais jamais je l’aurais forcé à sympathiser avec tout le monde. Je savais très bien qu’il en serait incapable, sans compter que ce n’était pas trop mon genre non plus. Depuis, il ne crachait plus sur toutes les personnes qui l’approchaient et c’était pour le mieux. Il avait un air beaucoup plus mature et poli qu’un adolescent en pleine période de rébellion contre la société. Keitô était, en réalité, beaucoup plus doux qu’il le laissait paraitre et c’était cette tendre partie de lui qui m’avait séduit.

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Jeu 21 Juil 2016 - 10:24

Heisuke baisse la tête et a cet air de culpabilité qui réapparait sur le visage… Si j’aime voir ses différentes facettes, celle-là, je ne l’aime pas du tout car je sais à quoi il pense et ça me blesse également. Personne n’a cité nos malheurs et rien ne s’y rapportait alors… Pourquoi y penser à nouveau maintenant ?

« Je ne te demanderais jamais une telle chose… Tu es parfait comme tu es… »

Ses dernières paroles me rendent le sourire, même si je sais que la perfection est loin de porter mon nom, recevoir un tel compliment de l’homme qu’on aime ça fait toujours plaisir. Comme il a baissé la tête, je le prends simplement dans mes bras et lui chuchote doucement à l’oreille.

« Merci pour le compliment~ »

Je tourne un peu la tête et dépose un baiser, puis deux dans son cou. Son parfum m’enivre un peu et je ne peux vraiment m’empêcher d’en faire d’autre. Son odeur m’avait tellement manquée… La douceur de sa peau aussi et mes mains bougèrent, instinctivement, dans son dos, cherchant à passer sous sa chemise. Elles ne mettent pas longtemps à y parvenir et au contact de sa peau, je sens une vague de chaleur m’envahir. Cette sensation, j’ai l’impression que ça fait une éternité que je ne l’ai pas ressentie… Heureusement que nous tous les deux dans notre propre chambre, personne ne viendra nous déranger si… hum… Il fait vraiment très chaud tout à coup…

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Jeu 21 Juil 2016 - 18:22

Avant que je puisse relever la tête pour le regarder, je sentis ses mains longer mes côtes et ses bras se refermer contre moi. Sa chaleur… Son odeur… C’était comme ça à chaque fois qu’il me serrait contre lui : irrésistibles. Bien que sa présence dans la chambre me rendait nerveux, mon corps devint soudainement plus léger, plus calme. J’oubliai, l’espace de quelques secondes, tous les malaises que j’avais causé depuis mon arrivé dans cette nouvelle chambre. Seul Keitô pouvait être à la fois ma source de stress et de réconfort.

- Merci pour le compliment ~

Toutefois, ce moment de réconfort ne dura qu’un court instant. Suite à m’avoir chuchoté à l’oreille, Keitô déposa un premier baiser dans mon cou, puis un deuxième, débutant toute une série de baisers de plus en plus chargés d’envie. Bien évidemment sensible à cet endroit, je frissonnai à plusieurs d’entre eux, le cœur battant à tout rompre. Cependant, au contraire de mon petit ami, je n’aimais pas ça du tout. Je savais pertinemment jusqu’où il voulait aller et je n’étais pas prêt pour ce genre de chose et n’avais définitivement pas la tête à ça.

- Keitô… je…tu..

Je sentis ses mains désireuses descendre sur le bas de mon dos, se glissant sous ma chemise en quête de ma peau. Cela ne prit qu’un instant avant que ses brulantes mains établissent le contact avec mon maigre corps. Sachant à quel point mon état physique était encore loin d’avoir retrouvé sa forme, un profond sentiment de malaise s’empara de moi comme jamais auparavant. La vision de le voir dégouté par ma maigreur envahis immédiatement mon esprit et me terrifia. Je ne pouvais pas, pas maintenant. Je voulais que l’on prenne notre temps, question que les répercussions de cette histoire avec Senji ne soient que de mauvais souvenirs, un triste chapitre de notre histoire. Je n’étais pas encore prêt.

Avant que ses mains remontent plus loin, je le repoussai froidement, paniqué. Malheureusement, je ne pouvais pas le laisser faire. Je savais qu’il en avait probablement très envie après ces mois de séparation, mais je n’étais pas prêt ; psychologiquement et physiquement. C’était encore trop tôt et… Je lui en avais déjà fait part la semaine dernière, lorsque je suis arrivé de voyage. J’étais triste de me voir obligé de le repousser ainsi, à peine quelques jours plus tard… La tête basse, je m’excusai aussitôt.

- Désolé, Keitô… Mais je ne peux pas. Pas maintenant. C’est encore trop tôt…

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2303
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Ven 22 Juil 2016 - 16:24

Mon esprit est totalement vide, je me sens bien… Depuis combien de temps n’avait pas été aussi serein ? Aucune mauvaise pensée, zéro stress ou mauvaise humeur… Il n’y a que Heisuke pour me rendre aussi tranquille par sa simple présence. Ses légers frissons et sa douce voix parviennent jusqu’à mes oreilles et me donne envie de bien plus… Je l’embrasse à nouveau dans le cou et- ‼

Une secousse me sépare de lui et me fait faire un ou deux pas en arrière, avant que je n’ouvre mes yeux un peu… perturbé. J’essaie de retrouver mes esprits et analyser la situation.


« Désolé, Keitô… Mais je ne peux pas. Pas maintenant. C’est encore trop tôt… »

Ah… Je trouvais qu’il faisait chaud mais là, je viens de me prendre l’effet d’une lame d’acier tranchant et froid en plein dans ses blessures, à peine cicatrisées, qui recouvrent mon cœur. Heisuke ne me regarde même pas en me disant cela… Encore une fois, j’ai l’impression de lui imposer ma présence, mes sentiments… Nous sommes ensemble mais ce n’est qu’une façade, ce n’est pas le cas pour lui… Non, je ne peux pas dire ça, il m’aime mais je dois en demander trop… « C’est encore trop tôt… », oui… Je ne sais même pas ce qu’il m’a pris…

Aie ! Ma tête, ça recommence… La fatigue, l’énervement, la frustration et… les mauvais souvenirs refont surface en même temps. Je ne vais pas pouvoir rester de marbre et faire comme-ci tout allait bien. Une cigarette… Là, je crois que j’en ai bien besoin, ça me calmera surement. Avec le café, ça avait été ma meilleure arme contre les mauvaises pensées, les maux de têtes et la fatigue durant les derniers mois… Même la guitare ne me suffisait plus, Heisuke réapparaissait toujours pendant que j’en jouais. Nous avons la musique en commun après tout… Raah ‼ Stop ! Il faut que j’en grille une, ça devient urgent !

Je me contiens de laisser mon hurlement intérieur sortir lorsque mes yeux se posent sur la bombe d’arnica, posée au sol à côté de la trousse de soin. Je n’avais pas fini en plus… Imbécile… Fini ce que tu commences ça t’évitera de te mettre dans ce genre de situation. Je soupire et m’approche du bureau pour les ramasser et les poser dessus, à l’exception de la bombe, que je dépose dans la main de Heisuke.


« Tiens, masse ton bleu avec ça, s’il te plaît. Ça te fera du bien… »

Doucement, je soulève sa frange et l’embrasse sur le front avant de m’éloigner vers ma guitare. Je l’attrape, la place sur mon épaule puis me dirige vers la porte.

« Je sors prendre l’air… A tout à l’heure… »

Malgré mon état d’énervement, je suis parvenu à garder un ton plus ou moins amical. Il s’en veut déjà et je quitte la pièce alors rien ne sers dans ajouter une couche. Une fois sur le toit, avec une cigarette allumée dans la bouche, je pourrais sûrement décompresser… Si personne n’y est et/ou qu’un adulte passe dans le coin et que je passe un sale quart d’heure… Il ne manquerait plus que ça pour que ma journée soit définitivement foutue…

Merde… Avec tout ça je ne me suis même pas excusé… Quel con… Je le ferais dès que je retournerai dans la chambre, on pourra en discuter de façon posée une fois que je me serais calmé…

---------------------------------

Japonais : Darkblue   /   Anglais : Darkred
~* Cookie MasKer *~      ♥~* KHK Love *~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 1395
■ Inscrit le : 28/05/2013

■ Mes points : 65


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Heisuke Kodoku
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  Lun 25 Juil 2016 - 21:05

Profond malaise à nouveau dans la pièce. Si c’était pour être ainsi à chaque fois que nous étions ensemble dans cette chambre, je ferais presque mieux d’envoyer une demande de relocalisation. Nous pourrions très bien être dans deux chambres séparées, comme en début d’année scolaire. Cela pourrait même être pour le mieux. Nous en étions qu’aux premières minutes de notre colocation et j’en avais déjà une forte sensation d’inconfort, tout cela sans compter la frustration qu’émanait Keitô. Nul besoin de le regarder pour ressentir son mécontentement. Je continuais à le repousser alors que nous étions, techniquement, à nouveau en couple.

Keitô soupira, énervé, avant de se rapprocher du bureau et ramasser son matériel médical. Devrais-je m’excuser à nouveau ? Quoi dire de plus ? Je ne pouvais pas le laisser me voir dans cet état physique lamentable. Il ne se ferait que plus de soucis pour moi alors qu’il n’avait pas à s’en faire. Je voulais qu’il retrouve le vrai moi, pas le dépressif et malade.

- Tiens, masse ton bleu avec ça, s’il te plaît. Ça te fera du bien…

Suite à m’avoir déposé la bombe d’arnica dans l’une de mes mains, Keitô leva ma frange et m’embrassa doucement le front. Avec hésitation, je levai les yeux vers lui, le regardant attraper sa guitare et se diriger vers la porte.

- Je sors prendre l’air… A tout à l’heure…

Keitô quitta finalement la pièce et je baissai la tête à nouveau, posant les yeux sur le produit pharmaceutique. Malgré son ton calme et son doux baiser sur mon front, il était en colère, je pouvais presque dire « insulté » de mon rejet… Avec la longue discussion que nous avions eu la semaine dernière, jamais je n’aurais pensé qu’il le prendrait aussi mal. J’avais pourtant été clair, et je croyais que ce l’était également pour lui…

La petite bombe d’arnica en main, je l’appliquai sur mon genou et le massai, tout comme me l’avait demandé Keitô. Il était déjà assez en colère contre moi, d’autant ne pas le contrarier davantage. Une fois cela fait, je déroulai mon pantalon et ramassai les affaires de Keitô pour les transférer sur son bureau. Mon genou était toujours douloureux, mais il ne devrait plus faire mal d’ici une heure ou deux au maximum. Sur son bureau, je remarquai une large pochette noire et blanche qui attira mon attention. Ça ressemblait fortement à une pochette à dessin. Je ne savais pas que Keitô s’était mis au dessin ? Nouvelle passion découverte lors des vacances ?

Curieux, je pris doucement la pochette derrière ses affaires afin de ne pas l’abimer et l’ouvrit afin d’y découvrir l’art de mon petit ami. Toutefois, ce qui se trouva dans la pochette était loin d’être ce à quoi je m’attendais. Un dessin, oui, mais non l’œuvre du guitariste. En fait, il nous représentait, lui et moi, dans le parc de l’école, nous enlaçant amoureusement. Pour être réussi, ce dessin était tout simplement impressionnant, voire magnifique. Mes yeux se dirigèrent ensuite vers la signature en bas de la feuille ; Tessa Yorke, daté de la date d’anniversaire de mon petit ami. Keitô avait ce dessin depuis Mai et il ne me l’avait jamais montré ? Pourquoi ?

Je contemplai longuement le dessin, observant tous les moindres détails. Plus je le scrutais, plus il me fascinait. Je ne pensais pas que Tessa était si douée en art. Toutefois, je me devais de mettre fin à mon observation avant que Keitô ne revienne et rangeai soigneusement l’œuvre pour ensuite la remettre à sa place. De plus, mes boites n’attendaient plus que moi. Plus vite elles seront vides, plus vite je pourrais m’éclipser à la bibliothèque et éviter une seconde dispute. J’attrapai mes écouteurs dans mon sac et y branchai mon Ipod afin de me changer les idées. Pour le moment, je devais arrêter de penser à Keitô.

---------------------------------





Japonais #3333cc
Anglais #3399ff
Français #33cc99
Coréen #993399
KHK Love ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] [U-2] Je ne pouvais pas rêver mieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: