Partagez | 
 

 [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Jeu 30 Juin 2016 - 2:05

Faire le tour des couloirs sans but. Revenir sur ses pas et recommencer. Trier les dossiers s’était avéré plus passionnant que ça. Quoi que Thomas n’avait pas envie de croiser d’élève, là tout de suite. Il avait eu une très mauvaise nuit sur son canapé à cause d’infiltrations d’eau dans sa chambre et s’était réveillé avec un mal de tête et un mal de dos sans pareil.

Il avait passé l’heure à cogiter sur beaucoup de choses qui le tracassaient ces temps-ci. Le fait de devoir déménager, ses dernières discussions avec l’élève Schwartz, la façon dont tout avait dégringolé avec Kiyomi… Rien de bien gai en somme. L’australien était carrément de mauvaise humeur et croulait sous les idées noires. C’était sûrement pour cette raison qu’il s’était isolé dernièrement. Ça passerait un jour, ces choses-là finissaient toujours par s’évaporer. Mais le temps d’attente lui semblait indéfiniment long.

Alors voir un lycéen en train de taguer les couloirs n’allait sûrement pas l’aider à sortir de sa mauvaise humeur. Ça n’allait pas non plus l’affecter, mais le gosse en question s’apprêtait à passer un très très mauvais quart d’heure. Le surveillant s’avança vers le garçon de dos et croisa les bras.

« Tu pourrais faire ça la nuit, quand personne ne fait de ronde et que je peux pas être là pour te prendre sur le fait. » Fit-il sur le ton d’un faux conseil complètement sarcastique. Sa voix mixait colère et exaspération, et il espérait bien que le plus jeune s’en rende compte.

Il se tenait là, devant un dessin sur le mur – qui, Thomas l’aurait juré, n’était pas là l’heure d’avant – et faisait mine de rien. Enfin, s’il avait juste été là, l’australien se serait accordé le doute mais… Il y avait un sac noir remplis de petites bombes spécialement faites pour taguer. Eh bien. Qu’il n’essaye même pas de lui faire croire que ça ne lui appartenait pas.

Prendre le personnel pour des gens plus stupides les uns que les autres ? Évidemment, c’est tellement amusant. Au moins autant que les deux heures que l’autre allait se ramasser.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)


Dernière édition par Thomas Harper le Mar 19 Juil 2016 - 2:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Jeu 30 Juin 2016 - 14:12

Dès la fin des cours tu t'étais dirigé vers les gymnases pour te défouler, rien de mieux pour ça que de faire une séance de basket. Ca te permettait, au moins, de ne penser à rien d'autre durant quelques minutes. Parce que t'en avais réellement besoin. De te vider la tête. Il fallait que tu penses à autre chose qu'Aoi. Enfin, sérieusement,tu venais à peine de la retrouver et, déjà, tu t'imaginais des choses ? Voyons Kou, ce n'est absolument pas sain.

Le sport avait eu l'effet escompté et c'était étrangement reposé, et la tête vidée de toutes pensées négatives, que tu retournais te promener dans les couloirs, sans but précis. Simplement afin d'apprécier le silence qui régnait, le fait de n'avoir pas à prétendre être quelqu'un d'autre et enfin pouvoir te laisser aller à ne pas sourire. Pendant quelques heures, à l'écart de tout le monde.

En te baladant, tu tombas sur un énorme tag fait au mur. Tu t'arrêtas devant pour l'observe, sourcil froncés. Qui osait faire ça ? C'était d'un irrespect total... Tu poussas un long soupir. Ca avait l'air encore frais. Tu touchas la peinture d'un doigt et te retrouvas avec une belle trace bleue dessus. Ouais. C'était encore frais, effectivement. Tu allais repartir quand ton pied tapa dans quelque chose. Tu baissas la tête et vit des bombes de peintures. Vraiment ? Ils n'avaient même pas eu le courage de débarrasser ça ? C'était désolant...

Puis une voix retentit dans ton dos. Tu te tournas pour voir et te retrouvas nez à nez avec Harper. Le surveillant n'avait, en plus, pas l'air d'être de très bonne humeur. A son faux conseil tu ricanas et donna un coup de pied dans la bonbonne au sol.

« Ouais. Si c'était mon intention de le faire je l'aurais fait la nuit. Je suis pas con à ce point. »

Tu hausses les épaules et regarde encore le surveillant, penchant la tête du côté. Tu ne le connais pas encore très bien, vu que tu n'es pas arrivé depuis longtemps. Et lui non plus, ne te connaît pas très bien. Ce serait dommage de faire une première impression aussi mauvaise, pas vrai ? Mais après c'est un peu trop tard... Tu fais mine de partir, mains dans les poches, mais t'arrêtes en chemin et te retournes pour le regarder.

« Je suis pas le style de personnes à faire ça. Je trouve ça totalement con et irrespectueux. Mais je pense pas que vous me croirez. »

Il y a, effectivement, très peu de chances qu'il te croie. Surtout étant donné le fait qu'il y avait un sac de bombes de peinture au sol. Très très suspect tout ça. Faudra que tu trouves qui est le vrai coupable. Histoire de régler tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Ven 1 Juil 2016 - 2:31

« Ouais. Si c'était mon intention de le faire je l'aurais fait la nuit. Je suis pas con à ce point. » Il fit mine de partir, fourrant ses mains dans ses poches. « Je suis pas le style de personne à faire ça. Je trouve ça totalement con et irrespectueux. Mais je pense pas que vous me croirez. »

L’australien sourcilla. « Le style de personne », au moins Monsieur l’élève ne se prétendait pas être un connard, c’était ça de gagné. Et il chanta quelque chose à propos de l’irrespect… Comme si les élèves en avaient quelque chose à faire, hein. Et puis, user de psychologie inversée sur Thomas était solution vaine, malheureusement. Cependant il n’avait pas l’air idiot. Chose qui aurait dû l’avantager mais… Thomas voyait un peu plus loin que ça. Cacher ses propres actions en les qualifiant de stupides ? C’était basique. Pourtant, le surveillant s’accorda le bénéfice du doute. Il l’avait tout de même pris sur le fait et le laisser partir était un peu gros. Le surveillant fit quelques pas larges en avant pour le rattraper et soupira.

« Tu vises dans le mille, je ne te crois pas. Mais je t’accorde le bénéfice du doute, donc je ne vais pas te coller tout de suite. » Il passa devant lui comme pour lui barrer la route. « Par contre, on va aller chercher un sceau d’eau et une éponge puis tu vas nettoyer ça. » Fit-il en désignant le tag du menton.

Il coupait la poire en deux. Sa mauvaise humeur ne le rendait pas inhumain, cependant il ne pouvait tout simplement laisser ça là, comme ça. En fonction de son comportement et du fait qu’il coopère ou non, il verrait pour l’heure de retenue. La peinture semblait encore fraiche à en croire les marques sur ses mains alors ça partirait facilement. Malheureusement, ça arrivait à tout le monde d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais tant pis, Thomas n’était pas un super justicier mais juste un pion qui faisait son boulot. Hors de question qu’il ouvre une enquête sur le tagueur mystérieux du lycée Kobe. Il tapota ses poches à la recherche d’un éventuel stylo ou de quelque chose pour noter en vain et soupira de nouveau. Il ferait travailler sa mémoire.

« Donne-moi ton nom. Et ta classe, aussi. »

Il attendit la réponse de l’adolescent. La moindre pointe d’arrogance se finirait dans une salle de retenue. Il lui en faudrait peu alors il n’avait qu’à se tenir comme un ange et Thomas le laisserait partir après sa tâche.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Ven 1 Juil 2016 - 21:30

Bingo, il te croit pas. Comme c'est étonnant. Mais bon, en même temps, il avait raison. C'est pas réellement comme si quelque chose pouvait t'innocenter. Déjà tu étais pas collé, c'est toujours ça. Mais te faire nettoyer quelque chose qui n'était même pas ton travail ? Sérieux ? Un soupir t'échappa. Génial. Il n'y avait rien de mieux au monde que nettoyait des murs.

Tu jetas un regard sur le pion qui avait l'air d'une assez mauvaise humeur. Est-ce que c'était une bonne idée de l'énerver et de jouer à l'idiot ? Apparemment pas. Mais lorsqu'il te demande ton nom et ta classe tu te retiens de sourire en coin. Ne pas se montrer insolent. Essayer de rester le plus neutre possible.
« Maeda. Kou. 2ème année. »
Vu la tête qu'il avait, pas sûr qu'il réussirait à retenir ton nom. Bah, tu le redirais s'il le fallait. Tu te mis à avancer vers les placards où ils gardaient le matériel pour nettoyer, enfin du moins tu pensais que c'était là. Tu appuyas sur la poignée, pour te rendre compte que c'était fermé. Génial. Un léger rire t'échappas et tu te tournas vers Harper, frottant tes cheveux.

« Par contre si vous voulez que je nettoie ça, je vais avoir besoin de ce qu'il y a là-dedans... »

Oups. C'est sortit tout seul. Tu mords la joue, espérant que ça passera quand même... Tu te racles la gorge, sans réellement oser baisser les yeux, bien que tu sentes que tu le devrais. Après tout, tu viens d'arriver, ce serait con que tu aies des ennuis aussi vite. Surtout des heures de colle. Parce qu'honnêtement, même si ce n'est rien d'autre que des heures de perm (du moins c'est ce que tu penses), ça fait toujours tâche sur un dossier scolaire. Espérons qu'il ne prendra ça pas trop mal...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Sam 2 Juil 2016 - 18:27

« Maeda. Kou. 2ème année. »

Parfait. C’était court, simple. Thomas tenterait de s’en souvenir. Au pire il n’aurait qu’à retenir l’année et il fouillerait parmi les noms de la classe. Revoir ses patronymes le ferait sûrement réagir. Bien que le gosse sourit comme un idiot et sans raison, il avait l’air de savoir se tenir à carreaux. Bonne chose pour lui et pour la santé mentale de Thomas, en soi. Le plus jeune avança de lui-même jusqu’aux placards de rangement, visiblement résigné. Ce dernier était fermé et Kou ne manqua pas de le lui faire remarquer. L’australien soupira de nouveau.

« Attends-moi ici. »

Bon, encore heureux, Thomas était bien loin d’être idiot et il ne l’aurait pas laissé là hors de sa vue. L’endroit où se trouvait le trousseau de clé était juste en face – à l’accueil, quoi – et il se dirigea d’un pas rapide vers le bureau en question pour y trouver les clés dans le tiroir. C’était la même clé pour tous les placards du lycée alors au moins il n’aurait pas à se prendre la tête avec ça. Il revint vers l’élève avant de lui tendre le trousseau.

« La jaune. » Fit-il pour désigner la clé. Il s’écarta pour s’appuyer contre le mur adjacent en attendant qu’il récupère ce dont il avait besoin. « T’as les toilettes juste là, je te laisse aller remplir le sceau et je t’attends ici. Dépêche-toi. »

Et qu’il se dépêche vraiment. De toutes façons, s’il venait à prendre son temps, il savait très bien à quoi s’attendre. Après tout, Thomas n’avait pas promis de ne pas le coller, il avait évoqué un « Pas tout de suite ». Bien que malgré sa mauvaise humeur, il n’avait pas envie de jouer au flic – et encore moins au con – alors il s’essayait à l’indulgence. Un peu.

Pendant que le plus jeune faisait son affaire, Thomas jeta un coup d’œil lointain au graffiti. Le dessin – si on peut appeler ça un dessin – n’avait aucun sens et n’était même pas stylisé. Pourquoi ces merdeux – ou ce merdeux ? – ne font pas au moins les choses bien, quand ils font des conneries ?

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Sam 2 Juil 2016 - 21:45

Tu vis l'exaspération sur son visage alors qu'il allait récupérer les clés. Bon, au moins il n'avait pas trop mal pris ta réaction, ce qui était une bonne chose en soi. Tu t'adossas au mur le temps de son retour et commença à siffloter, t'arrêtant lorsqu'il revint. Il te tendit le trousseau de clé en ne faisant que t'indiquer celle qui ouvrait la porte qui vous intéressez. Très bien. Tu prends la clé et, après plusieurs difficultés, réussit enfin à ouvrir la porte. Pour ta défense, la clé était petite. Vraiment petite. Et c'était compliqué de savoir dans quel sens tu étais censé la mettre.

Tu ouvris donc la porte et cherchas le seau, le trouvas et te dépêchas d'aller le remplir, sans courir non plus. Par contre, une fois arrivé aux toilettes, le seau se remplit lentement. Très lentement. Tu juras dans ta barbe. Pourquoi est-ce que c'était toujours compliqué ? T'avais pas réellement envie de perdre ton temps à nettoyer tout ça. Le plus vite ce serait fait, le mieux c'était.

Pendant que ça se remplissait, tu sortis des toilettes et retournas dans le placard, chercher le savon. Si ça prenait du temps, autant faire autre chose en même temps. Tu le trouvas dans un coin et retournas aux toilettes, chercher le seau qui devait maintenant être rempli. Et l'était effectivement. Il avait l'air plutôt lourd, mais tu le transportas assez facilement jusqu'au graffiti.

Tu jeta un regard vers le surveillant qui n'avait vraiment pas l'air de vouloir te laisser partir. Tu soupiras et mis du savon dans l'eau avant de tremper l'éponge dedans. Tu commenças à nettoyer tout ça, sans vraiment grand entrain. En même temps, qui pourrait te le reprocher ? C'est pas comme si nettoyer tout ça était LA chose la plus amusante. Et tu parlerais bien au pion, mais t'avais pas vraiment de sujet de conversation. Et il avait pas l'air très très chaud pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Mar 5 Juil 2016 - 0:14

Le plus jeune s’était donc rapidement mis au travail en allant remplir le sceau avec de l’eau et du savon. Il était vraiment résigné. Thomas, quant à lui, s’était adossé au mur en face du graffiti et avait juste patiemment attendu son retour pour qu’il commence à nettoyer. Certes, il fallait frotter pendant quelques secondes chaque parcelle de peinture mais… Au moins, ça partait. Le surveillant n’aurait pas à débarquer dans le bureau de son supérieur ou à l’administration avec l’excellente nouvelle concernant la peinture des couloirs – parce ça allait puer la peinture fraiche d’une, et que ça coûtait probablement cher, ces conneries – alors quelque part il fut rassuré et peut-être un peu libéré de sa mauvaise humeur. Un peu. Il soupira pour la – oh il ne comptait plus – fois et entrouvrit les lèvres pour parler.

« Soit franc. » Commença-t-il avant de marquer une pause histoire de bien capter l’attention de la nouvelle femme de ménage du lycée. « C’est toi ou pas ? J’aimerai savoir si j’dois encore chopper le petit con qui a fait ça ou si je l’ai devant moi. Dans tous les cas maintenant que ça a de grandes chances d’être lavé, je te laisse partir après. »

« Sans colle » sous-entendait-il. Cependant, même si Kou lui dirait peut-être la vérité, le même dilemme continuerait à se jouer dans sa tête. Si ce n’était pas lui, pourquoi avait-il accepté de nettoyer ? « Parce qu’il est bien élevé ». Plausible. Mais dans ces cas-là, peut-être avait-il nettoyé par simple culpabilité ? Tout aussi plausible. L’idée fit de nouveau soupirer le pion qui regardait les mouvements tantôt circulaires tantôt linéaires du plus jeune en train de nettoyer le mur. C’était presque hypnotique – mais loin d’être reposant en fait – et Thomas commençait sévèrement à s’ennuyer. Mais c’était son taff et avait-il réellement le choix ? Pas vraiment, non.

« Quand tu auras fini, va juste rincer l’éponge le sceau et remets-les dans le placard puis je te laisserai aller te préparer pour le dîner. »

Quel excès de gentillesse, voyez-vous. C’est vrai que l’heure s’approchait de plus en plus du repas du soir et aller remplir une feuille de colle avant le ferait arriver en retard. Pauvre chou, il n’aurait pas de yaourt au chocolat. Quoi qu’en fait, Thomas s’en fichait pas mal. Il était simplement un peu moins borné aujourd’hui. Enfin, rien ne lui disait que le gamin n’allait pas tout à coup se mettre à casser les vitres et à l’insulter – quoi que ça n’arrive que dans les asiles psychiatriques, ces choses-là – et qu’il ne serait pas obligé de le foutre en retenue.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Mar 5 Juil 2016 - 22:10

Bon, point positif de la peinture fraîche : ça part assez facilement. Point négaitf: il faut rincer l'éponge très très souvent. Et c'est assez lassant. Tu pousses un soupir et t'arrêtes quelques instants, massant ton poignet. Parce que même si ça part facilement, il faut quand même pas mal frotter. Et ça fait mal au poignet, pas qu'un peu même. Il te posas soudain une question et tu profitas d'avoir une petite pause pour te retourner et le regarder, haussant un sourcil. Pourquoi te demandais-t-il soudainement si c'était toi qui l'avais fait, alors qu'avant il semblait être convaincu dur comme fer que tu étais le coupable. Peut-être serait-il plus amené à te croire, maintenant...
« C'est pas moi, je l'ai déjà dit. Je revenais d'un entraînement en solitaire de basket. Je me suis arrêté parce que je comprenais pas comment on avait pu faire ça. »
Tu hausses les épaules et retourne au nettoyage. Tu retins tout de même qu'il allait te laisser partir, une fois tout nettoyé. Tant mieux. Tu avais bien fait de faire ce qu'il voulait. Le haut était entièrement fait, heureusement que tu es grand. Sinon, ça aurait été plutôt ridicule, voir même risible, de te voir sautiller pour essayer de nettoyer ça.

Tu t'assoies en tailleur pour nettoyer le peu qu'il restait, c'était beaucoup plus pratique que de rester accroupi. Tu t'y mets plus fort, quitte à te faire mal. Il ne reste plus grand chose. Et d'après ce que tu as compris, tu pourras y aller une fois que c'est terminé, ce qui fait apparaître un grand sourire. Bon, par contre tu auras perdu un petit moment qui aurait pu t'être utile pour autre chose... Mais bon. Tant pis hein. Ce qui est fait est fait.

Une fois que tu penses avoir fini tu te relèves et, plissant les yeux, vérifie que tu n'as rien oublié. T'as beau ne pas avoir fait cette horreur qu'était ce graffiti, tu l'as nettoyé, t'aimerais donc que ce soit bien fait, qu'on ne puisse pas te reprocher ça, au moins. Tu t'estimes satisfait et reprend le seau en main, mais ne vas pas tout de suite le vider et le rincer. Tu t'arrêtes devant le surveillant et penches la tête du côté en souriant légèrement.
« Par contre, même si c'est pas moi qui l'ai fait, je pense pas que ça serve à grand chose de chercher le coupable... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Jeu 7 Juil 2016 - 4:11

« C'est pas moi, je l'ai déjà dit. Je revenais d'un entraînement en solitaire de basket. Je me suis arrêté parce que je comprenais pas comment on avait pu faire ça. »

Peut-être que le gamin était vraiment de bonne foi et trouvait ce geste irrespectueux. Il y en avait des comme ça mais… Ils étaient peu nombreux et Thomas n’était encore jamais tombé sur un de ces spécimens. Mais il y a une première fois à tout, hein ? Il soupira et décida de rester silencieux, attendant qu’il ait fini pour rendre son verdict. Probablement l’australien avait-il besoin de quelques secondes plus pour réfléchir, peser le pour et le contre s’il décidait subitement de le croire et de le laisser partir – de toutes façons, il partirait.

Ce qui contribua à la persuasion du brun, ce fut lorsque Kou vérifia minutieusement son travail. Aussi perfectionniste pouvait-on être, être aussi pointilleux lorsqu’on en a rien à faire… C’était pas franchement possible. Au moins, le plus jeune était appliqué à sa tâche et Thomas trouverait un moyen de l’en remercier – et quelque part, le fait d’avoir accusé quelqu’un à tort lui avait permis de ne pas s’arracher la tâche en question, puisqu’il aurait eu la décence de ne pas laisser ça au personnel de ménage.

« Par contre, même si c'est pas moi qui l'ai fait, je pense pas que ça serve à grand-chose de chercher le coupable... »

L’australien soupira de nouveau, croisant les bras.

« Je sais bien. J’espère seulement que ça ne se reproduira plus à l’avenir ou je devrais m’y mettre. » Il se redressa en voyant que l’adolescent avait fini de nettoyer correctement le graffiti. « Allez, va vider ça, rince un peu l’éponge et le sceau et t’es libre. »

Le surveillant espérait sincèrement ne pas faire une grosse bêtise en le laissant partir en ayant ainsi confiance. Il s’avança vers le sac avec le matériel et la peinture avant de tout remettre à l’intérieur et de le prendre à bout de bras. Pour que cette personne ait laissé tout son matériel ici, c’est qu’elle avait soit failli se faire chopper, soit qu’elle était complètement stupide.

« Que je ne te vois pas en heure de colle ou j’aurai de nouveau des doutes. » Fit-il sur un ton un peu plus décontracté et amusé.

Ces derniers temps, il s’était toujours comporté comme un odieux connard avec les élèves alors il essayait de se rattraper avec ceux qu’il ne connaissait pas trop. C’était une technique un peu vaine mais ça avait la faculté de lui libérer la conscience.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Mar 12 Juil 2016 - 20:04

Tu te laisses aller à sourire lorsqu'il insinue qu'il devrait nettoyer lui-même si cela se reproduisait. Ce serait un spectacle plutôt drôle, le pion incarnant l'autorité, réduit au boulot d'une femme de ménage, mais ne fait pas de réflexions. qui sait, malgré son air détendu, peut-être est-il encore de mauvaise humeur. Ou peut-être prendrait-il ceci trop mal. Qui sait, tu ne le connais pas encore trop bien.

Mais lorsqu'il te fit signe d'aller tout rincer tu ne répliques pas et y cours, y vole même. Enfin terminé cette corvée. Tu jettes l'éponge de le seau et attrapes ce dernier à bras le corps, grimaçant légèrement sous l'effort. Tes bras avaient soufferts d'avoir tant frotté et tu n'étais plus sûr de pouvoir arriver jusqu'aux toilettes sans rien renverser à côté.
« Merci beaucoup. De pas me coller, j'veux dire. »
Tu marches difficilement jusqu'aux toilettes et vide tout ça dans l'évier avant de tout rincer.

L'avantage de ceci, bien qu'il y ait un gros désavantage qui t'a fais perdre du temps, c'est qu'au moins tu n'as pas pensé à quoi que ce soit d'autre durant tout ce temps. Même pas pensé à Aoi et tout ce qu'elle chamboulait dans ta vie. Quel soulagement. Tu souris doucement alors que son visage flotte dans ton esprit et tu secoues la tête. Non. Stop. Ce n'est pas le moment pour ça. Tu as, légèrement, autre chose à faire.

Tu finis rapidement de tout rincer, laissant l'éponge dans le seau, et retourne tout poser dans le placard avant de retourner devant le Harper-san, voir s'il avait autre chose à te dire. Pour constater que non. Simplement que si tu finissais en colle il douterait certainement. Tu ne peux empêcher un léger rire de passer entre tes lèvres. Tu mets tes mains dans tes poches et arbore un grand sourire à son intention, essayant de paraître le plus innocent possible.
« Oh, ne vous en faites pas, vous ne risquez pas de me voir là-bas. J'évite cet endroit comme la peste. »
Tu lui souris une dernière fois puis t'en vas, te dirigeant vers la cantine. Après tout, il avait bien dit que tu pouvais aller manger, non ? Alors tu allais manger. Ton ventre commençait à en avoir marre d'attendre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 846
■ Inscrit le : 28/02/2016

■ Mes points : 43

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 28
❖ Chambre n° : A-204
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Thomas Harper
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  Mar 19 Juil 2016 - 2:35

« Merci beaucoup. De pas me coller, j'veux dire. »

Thomas pencha légèrement la tête sur le côté, haussant les épaules pour s’éviter d’avoir à répliquer un « de rien » et le laissa faire, regardant l’heure sur son téléphone au passage. Il allait bientôt pouvoir rentrer chez lui et terminer sa nuit. Enfin, avant ça, il devrait passer rapidement faire une ou deux courses pour son repas du lendemain, mais il pourrait rentrer chez lui et commencer à se faire un lit de fortune. Il n’aurait pas d’aides pour ses infiltrations d’eau avant le lendemain alors autant faire avec. Mais pas une nuit de plus sur ce canapé qui lui avait détruit la colonne vertébrale. À force de penser, le temps avait filé et l’élève en question avait fini de rincer, de ranger tout le matériel. « Je suis enfin libre, je peux m’en aller ».

« Oh, ne vous en faites pas, vous ne risquez pas de me voir là-bas. J'évite cet endroit comme la peste. »

Thomas esquissa un sourire en entendant sa dernière remarque. Au moins, il n’était pas tombé sur un l’idiot de service. Si ce garçon savait se tenir à carreaux, ce serait tant mieux pour lui. Il n’avait pas envie d’avoir à sévir. Pourtant il le faisait quasiment chaque jour, c’était son job, mais il n’aimait pas ça. Il s’était toujours dit qu’il était là pour aider le soir plus que pour faire le flic. Sûrement un truc de professeur raté.

« Je l’espère. »

Il lui tourna finalement le dos pour le laisser partir comme promis et le laisser aller manger. Il fit un détour par l’administration pour récupérer ses affaires dont ses clés qu’il garda en main et sortit bien rapidement de l’enceinte du lycée, poussant un soupir fatigué et exaspéré lorsque son dos heurta le siège conducteur de sa voiture.

---------------------------------

Bonsoir, je suis également un code couleur rajouté à l'arrache. Thomas perd son japonais en #A63F45 et s'exprime dans la langue de Shakespeare ou l'anglais en #669FBD.

Tu veux la guerre ? Tu vas l'avoir ♥ :^)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Artiste incompris, innocent et improvisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: