Partagez | 
 

 Pitié, pas encore une soirée branchée!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Ven 8 Juil 2016 - 22:30

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Hm… Qu’est-ce que j’fous encore là?

« Roh, t’es un gros timide, toi, faut te détendre. »


Espace vital, madaaaaame! Je vous connais pas, arrêtez de me poker le bide en profitant de mon ébriété passagère post-3ème bière. Je tourne le visage vers elle, puis fais aussitôt volte face. Eurk. Si j’étais assez ivre, je lui aurais volontiers vomi dessus, elle, son parfum trop cher qui cocotte, et son décolleté de… Bref.

« Rahlalala, allons, big boy, on va s’amuser. Détends-toi, enfin… pas trop quand même, hihihi. »

Oh, voila qui est fin et original. Au secours, il faut que je m’en aille, c’est du harcèlement sexuel. Cette métisse aux cheveux bien trop lisses doit en plus être totalement bourrée pour me faire ainsi du rentre-dedans. Je ne prends pas la peine de lui répondre, à part un soupir exaspéré et le regard qui dit « casses-toi t’es naze, reloue, et tu pues l'alcool » qui va avec. Sauf qu’elle me retient fermement par le bras et me tire sur le canapé… Bordel, faut qu’elle en profite, en plus. Et Hanz, à l'autre bout de la pièce, a vu la scène et qui m’encourage. Connard. Merci pour ton aide, hein! Je hoche la tête en le fixant avec agacement. Ton compte est bon, monsieur-qui-m'a-encore-trainé-dans-un-plan foireux. Puis je regarde de nouveau l’inconnue à mes côtés qui commence vraiment à dépasser les limite de la décence et du respect de l’espace personnel.

« Eh, au fait, j’voulais te dire… » Fis-je avec un air faussement sincère, qui donne de l’espoir à cette andouille. « La dernière fois que j’ai vu autant de poudre que sur ton visage, c’était lors de mon cours de chimie sur les pollens allergènes. »

Son regard se décompose et mon sourire s’agrandit. Voila, elle va me foutre la paix! Je vais pour me lever et…

SHPAFF.

Eh. Si elle venait pas de partir en rageant dans une langue qui n’était probablement pas du japonais, je lui aurais bien rendu cette gifle. Je vais avoir une marque, bordel. Rendu flegmatique par l’effet de la bière, je décide de ne pas la poursuivre (ce serait se mettreà son niveau), puis me lève lentement pour me diriger vers mon frangin ici présent qui m’observe avec un regard désapprobateur.

« Franchement, Zakou, si tu fais aucun effort, aussi… »
« Ta gueule, c’est toujours pareil avec toi. On te sert de faire valoir, et on s’emmerde le reste de la soirée, avec tes débiles d’amis! »
« Eh, je t’ai pas obligé à venir! »
« C’est ça.. T’es bien content quand je peux te porter une fois que t’es raide, et que je sois là pour ranger toutes vos merdes. »
Hanz allait ouvrir la bouche pour protester, mais se renfrogne finalement, avouant de cette manière que je viens de soulever un point assez véridique. Je roule des yeux en signe de désapprobation, et chope un briquet sur le bar. « ‘Vais fumer. »

Je suis pas forcé d’être son baby sitter, et mon but n’est pas non plus de (encore) foutre la soirée en l’air. J’en ai assez fait. Paquet de clopes à la main, je sors dans un coin paisible de la cour pour m’en griller une. Le cerveau encore sommairement assommé, je ne remarque pas immédiatement que je suis pas seul, d’autant plus qu’il s’agit de quelqu’un que je connais. Enfin « que je connais ». Pas exactement, en fait. En fait, je préférerais vraiment être seul, là, pas question que je fume tant que je suis "accompagné".

« …Merde... Dovick. Bordel, quand t’es dans l’coin, faut pas éteindre la lumière. »


Parce que cheveux noirs, habits sombres, enfin, m’voyez. Mais qu’est-ce qu’elle fout là, d’ailleurs, elle?! Je serais prêt à parier que la russe a été invitée par erreur…


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Ven 8 Juil 2016 - 23:25

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Sergei. Ce sale monstre. A la dernière minute il m'a prévenue ! Pour quoi ? Une soirée ! Si si une soirée ! Borf, venant de lui c'est pas étonnant, ce gars est anormalement sociable. Comment c'est possible d'ailleurs ?! On était tranquillement installés dans le parc, et comme ça pouf, il se retrouve super copain de la life avec deux gars qui sortent de nul part... Je ne vois vraiment pas comment c'est possible, mais c'est possible. Et le pire ! C'est que ce couillon a réussit à se faire inviter à une soirée. Bien-sûre, je lui sers de baby-sitter, sinon monsieur fini le petit oiseau enfermé dans la cage de la première venue. Du coup je prétend être sa petite amie, comme ça, personne ne lui saute dessus, il est canon le bougre. Faut dire que personne ose me contrarier... Vois pas pourquoi... Bref. Il m'avait prévenue heure avant cette imbécile. J'étais en jogging, en big t-shirt et mes cheveux étaient tout emmêlés. Il voulait tout choisir : vêtements, coiffure, maquillage, chaussure, accessoires... Je n'ai même pas "d'accessoires" ! A quoi ça peut bien servir franchement... Du coup j'opte pour une jupe noir, mais il m'oblige à porter un crop-top... noir quand même... Je déteste tout de même ça, les crop-top. Mais j'ai tout de même le droit de mettre mes rangos noirs avec mon chocker autour du coup ! Comment ça, ça va pas ensemble ? M'en fou, fais ce que je veux !  

On est arrivé en retard. Monsieur voulait que je me  maquille. Non mais ça va pas ?! Je suis une bouse en plus... Bon, malrgé mes efforts, j'ai du subir l'eye-liner. Oui, c'est lui qui le met. Un alien je vous dis ! Bref. Rapidement monsieur à commencé à boire, boire, boire et encore boire. Mais naaa ! *hick* Je gèèèère ! Bien-sûre et moi je suis un bisounours !

Il flirt, boit, fume (on ne sait quoi), et boit encore. Je ne m'inquiète cependant pas trop. Il tient bien l'alcool. Même s'il a ses limites. J'en ai marre de le voir flirter (avec des moches puantes en plus) et décapsuler bières après bières. Heureusement, il n'a pas profané la vodka en la buvant au goulot... Mais... si ! Je grogne un bon coup. La musique est nul, les gens sont trop bruyants... Je décide de m'éloigner pour trouver un endroit calme. J'arrache le paquet de cigarette des mains de Sergei, substitue une bière, et sort le zippo de mon soutif pour partir à la recherche d'une fenêtre ou d'une terrasse. Finalement j'opte pour un coin de la cours, à l'écart de tout ces chieurs bruyants et mal-odorants.

J'allume ma clope, assise en tailleurs par terre. Il n'y a presque pas de lumière là où je suis, on devrait avoir du mal à me retrouver si ils ont tous 10 grammes dans le sang, je suis donc tranquille pour un petit moment. Au bout d'un petit moment, j'entends des bruits de pas se dirigés vers moi. Je reste silencieuse, si c'est Sergei tant mieux, au moins il n'est pas entrain de comaté. Mais je ne crois pas que ça soit lui, et la voix qui fini par se faire entendre me le confirme.

- …Merde... Dovick. Bordel, quand t’es dans l’coin, faut pas éteindre la lumière.

Je grogne doucement. La voix plus la réplique : ça ne peut être qu'Isaak Schwartz. Il ne manquait plus que lui. Qu'est-ce qu'il fou là en plus !

- Retourne donc à tes équations au lieu d'me faire chier. Je croise les bras. C'est brutale ? Roh pitié c'est Schwartz après tout, et puis je suis d'une sale humeur je suis d'une sale humeur c'est tout ! Qu'est-ce que tu fou là en plus, t'es pas du genre matheux no-life ? Je fronce les sourcils et décapsule ma première bière de la soirée à l'aide de mon zippo.

 
Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Sam 9 Juil 2016 - 0:45

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Wow. Mais wah. Madame en a gros sur la patate, on dirait, et tout le monde doit être au courrant. Madame pense que le commun des mortels est présent sur terre dans le seul but d’ennuyer sa petite personne? Eh bien. Je ne voudrais pas lui polluer l’air. Mais avant de partir, je n’hésite pas une seconde à lui rire au nez. Tu parles, que j’aurais préféré résoudre des équations! Mais bon, je n’ai absolument pas envie de lui raconter ma vie, à cette râleuse de service, et surtout pas à me plaindre des clichés qui courent à mon sujet, car ils sont assez justifiés. A propos de Dovick qui se montre aussi agressive et menaçante qu’un petit roquet asthmatique, plutôt que rentrer dans son jeu et m’énerver contre elle, je me demande à quand remonte la dernière fois qu’elle s’est assise sur le trône. Pour le reste, je ne peux pas juste rester là sans répondre, ce serait totalement contraire à mon absence de maturité, et à mon fibre cynique et irritant inné.

« Okaaay. »
Je commence sans attendre à m’éloigner à la recherche d’un autre coin, TRANQUILLE, cette fois, n’est-ce pas? Mais, je n’oublie pas de la chambrer au passage, c’est un peu trop tentant, et je suis faible, à ce qu’il paraît. « Va tirer un coup, Miss Nombril du Monde, ça te fera grand bien. »

Je suis malpoli, et je dis même pas « au revoir ». Ouhlala. Y’a pleins d’excités à l’intérieur, elle y trouvera facilement son compte si elle a juste besoin de se détendre un petit coup. En tirant une cigarette de mon paquet, je me dirige vers la sortie de la cour, autant se ranger dans la rue, à ce rythme… Ma joue me lance légèrement, et je me frotte brièvement, et discrètement. Espérons que j’ai plus la marque au jour ou j’irais à la salle d’arcade avec l’autre Brésilienne. Bon, ce sera marrant, certainement, mais bon.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Sam 9 Juil 2016 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Sam 9 Juil 2016 - 11:14

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Il me rigole au nez. Étonnant... Peut-être qu'il voulait juste être sympas pour une fois... Hehe, n'importe quoi ! Il a pas l'air de vouloir rester : tant mieux.

- Okaaay. Il commence à partir, ouf. Va tirer un coup, Miss Nombril du Monde, ça te fera grand bien.

Rah, mais quel crétin. Il sait très bien que je vais le défoncer plus tard... Je grogne -encore- et continue ma clope. Quand j'y pense c'est quand même bête de pas s'entendre. On a pas mal de point communs. On fume, on aime les maths... Enfin je ne suis pas aussi obsédée que lui sur ce point, disons que je comprend et ça suffit. Mais quand on regarde, globalement on se ressemble... Peut-être qu'a bien y réfléchir c'est pour ça qu'on peut pas se voir... Enfin... Du coup il part. Mais à peine quelques secondes après son départ, j'entends du bruit.

*Son encore tous ronds comme des queues de pelle...*

Je me retourne pour vérifier que personne ne s'ente tue pour découvrir Sergei, qui venait tout juste de sortir, et qui passait son gros bras musclé autour des épaules de... De Schwartz..! C'est pas vrais... Je cligne des yeux, un peu perplexe. C'est vrais que je pourrai intervenir parce que là Sergei est complètement saoul. Mais en même temps, si j'interviens... Ca me gâcherai le plaisir de voir Schwartz galérer avec le monstre qu'est Sergei... Il a l'air de marmonner des trucs, je pense que même Schwartz ne comprend pas se qu'il raconte.

- FIFIFOUNEEEETTE ! Roh, c'est pas vrais. Le pire c'est qu'il à l'air content d'être bourré... Je pose ma bière par terre et me lève, je peux pas les laisser seuls, mon abruti de coloc va finir par se faire écraser. Ouais, nan parce qu'on prétend être ensemble, mais c'est que ma meilleure amie. Tu nous vois toi.. Ensemble ? Pff, portequoi !

- Oui, n'importe quoi. Sergei, je peux savoir pourquoi tu écrases Isaak ? Je mets mes points sur mes hanches.

- Oooh, fifififouneeeette... Dit-il le regard pleins de paillettes, puis craintif. Tu es fâchée ?

Je souffle et fronce les sourcils.

- Oui, très. Viens maintenant, on va fumer.

- Ah, viens, mon super copain.

Il prend... Rah, c'est pas possible. Il prend Isaak sur son épaule, comme un sac à patate... Je sais pas trop ce que l'allemand va faire, à sa place je lui aurai mordue les fesses...

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Sam 9 Juil 2016 - 14:51

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick

Il y a vraiment trop d’avortements qui se perdent dans ce monde. Chaque jour je me dis que c’est pas croyable, et j’en compte toujours plus. J’allais enfin quitter la cour, sur le point de m'en aller pour de bon cette soirée de merde, tant pis. Et tant qu’à rentrer à pied, je préfère être ailleurs qu’ici. Maintenant que j’ai finalement ma cigarette prête et allumée, j’espère que ça m’aidera à me détendre (normalement je ne fume pas si compulsivement pour me calmer, mais bon, personne n’est parfait). Sauf que, chers lecteurs, le destin est un salopard lunatique, qui a certainement vulgarisé vos mamans. Un mec bourré arrive en criant je ne sais quoi et se jette sur moi de tout son poids. Soyons clairs, je suis très loin d’être frêle, avec ma taille et mon poids (ou plutôt devrais-je dire « surpoids »), mais lui, il pèse bien son poids également, c’est un colosse. Et je crois qu’il est plutôt sportif et plus musclé également, vu comme il semble avoir peu de contrôle sur sa force. Et.. Bordel, ce connard m’a fait tomber ma clope par terre! Je crois que c’est trop tard pour tenter d’être diplomate, je me sens déjà trembler de colère à ce seul contact déjà fortement pénible.

« Dégages, connard!! »


Lui criais-je à la gueule, en reculant d’un pas pour lui écraser le pied, et en agrippant solidement à ses bras pour me débarrasser de cette sangsue. Il me raconte je ne sais quoi sur sa vie amoureuse ou quelque merde débile, je ne prend pas la peine d'intégrer. Il s’affaisse sur moi encore plus, et je respire fort pour ne pas partir dans les aigus, en continuant de me débattre comme un diable plongé dans l’eau bénite.

« Tu va me lâcher tout de suite, putain!! »


Il pèse vraiment son poids, l’animal, et il a de la force! Son visage de bienheureux pend à côté du mien, à très bonne portée de mon poing que je m’apprête à lui enfoncer dans le nez. Mon coude part d’abord dans ses côtes, et c’est là que la sauveuse du pochetron se ramène. Si Dovick veut avoir de l’autorité sur un soûlon, va falloir faire mieux, car son pote se contente juste de se prendre pour une plus grosse loque, en continuant de dire n'importe quoi. Vociférant alors qu’il s’apprête à me faire grimper sur son épaule (bon courage, pour soulever 91 kg dans un tel état d’ébriété), je fais partir mon poing dans son flanc, ce qui a pour effet de nous faire tous les deux dégringoler par terre.

« LÂCHES. MOI. »

Criais-je une énième fois, en me débarrassant sans vergogne, et une bonne fois pour toutes, des bras de l’abruti, pour me relever sur mes pieds, légèrement sonné. Il me faut résister à ne pas lui mettre un coup de pied dans le flanc, mais je suis assez civilisé pour ne pas m’abaisser à attaquer un mec déjà à terre. Et rond comme un balon, qui plus est. Je fais quelques pas en arrière, essoufflé, et furieux. Mon regard matte ma colocataire, puis son débile de copain, au bord de l’explosion. Ne pas craquer, ne pas craquer. Ma main se referme sur mon paquet de clopes, pour porter une nouvelle cigarette à mes lèvres, et l’allumer machinalement. J’inspire profondément pour me calmer, sans cesser de tuer du regard celui qui a troublé ma tranquillité.

« Je suis pas ton putain de pote, sale soûlard. Dovick, tiens ton petit copain en laisse. La prochaine fois j’résisterais pas à le castrer! »

Grmblbllblmmlblbgr. Puis, soudain, je m’arrête, en remarquant un visage familier dans mon champ de vision. Oh, pitié, il va pas encore se mêler des mes affaires, lui…

« Isaaaaaaak, mais, mais.. qu’est-ce qui se passe?! Tu règles tes problèmes par la violence, maintenant?! Méchant!! »
Je suis surpris qu’il soit encore assez sobre pour dire des trucs pareils. Quoique son ton plus niais que d’habitude, la bouteille qu’il tient dans la main, et sa démarche moyennement linéaire me font penser qu’il est pas tout à fait clean. Il s’avance vers moi, regarde le colosse à terre, puis Dovick… « Waaaah… Mais pourquoi vous vous battez, les geeeens? Peace and Love! »

En tirant sur ma clope, j’émets un soupir exaspéré. Il manquait plus que lui… Va lui falloir des explications, car sinon, il partira jamais. Espérons que Dovick est motivée, personnellement, j’ai aucune envie de revenir là-dessus.



PWEEETTE:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Sam 9 Juil 2016 - 21:49

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Je pensais que Sergei allait me suivre avec son nouveau copain, mais... tout ne s'est pas passé comme mon russe l'avait prévue. J'entends un gros BOUM, et une foie retournée, je découvre les deux garçons par terre. Schwartz, fidèle à lui même, se débat un peu et allume sa clope, tandis que Sergei boude comme un enfant, me regardant les yeux implorant de l'aide.

- Suis tombé Fifie... *hick* Ça fait mal au fesses...

Je roule les yeux. Il est pas possible une fois saoul. Un vrais bébé.

- Je suis pas ton putain de pote, sale soûlard. Dovick, tiens ton petit copain en laisse. La prochaine fois j’résisterais pas à le castrer.

- C'est pas mon petit copain, et le jour où tu arriveras à le toucher les poules auront des dents. J'aide difficilement Sergei à se relever et sors une cigarette de mon paquet. Tiens, dédommagement.

Comportement inhabituel ? Pas du tout. Je n'ai pas payé ce paquet, et ça nous évitera à Sergei et moi, de devoir aller voir l'allemand pour que mon molosse s'excuse. Je commence à entrainer Sergei plus loin, quand quelqu'un fait son apparition dans l'encadrement de la porte, sûrement attiré par les précédents piaillements de Schwartz. Sergei tourne la tête. Je ne compte pas resté, mais une voix familière fait réagir Sergei qui m'échappe pour se ruer vers l'arrière... Et fini par tomber... encore... Je me retourne, il est proche d'Isaak. La personne qui vient d'arrivé se trouve être son nouveau pote d'ailleurs. Comment il s'appelle lui déjà ?

- Isaaaaaaak, mais, mais... qu’est-ce qui se passe ?! Tu règles tes problèmes par la violence, maintenant ?! Méchant !! Tiens, il connait mon coloc. Il n'est peut-être pas si asociale en fin de compte. Waaaah… Mais pourquoi vous vous battez, les geeeens ? Peace and Love !

- Uééé, peace and looove ! Comment ça va Hanzounet ? Tu le connais ? Puis, comme illuminé Sergei me regarde. Mais au fait Fifie, comment tu le connais lui, (il désigne Isaak du doigt) c'est lui le gars que tu m'avais dis ?

- Non. Salut Hanz, je crois qu'on va y aller, hum... Je désigne Sergei, enfin la loque qui était précédemment Sergei. Il s'est déjà bien amusé.

- Non, on reste Fifie, tu as rien bue en plus. Tu dois t'amuser. Dit-il d'une voix qu'il voulait sûrement joyeuse. Il se relève difficilement, et se dirige vers Hanz. Ça va tua ? Son accent russe ressort énormément quand il est saoul, ça ne doit pas être très facile de comprendre se qu'il dit, en plus des "hick".

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba



Gnit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Sam 9 Juil 2016 - 23:42

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick

Hmph, pourtant, le toucher, c’est ce que je viens de faire. Et pas pour faire plaisir. Enfin. Madame se défend  en ce qui concerne leur relation, c’est presque mimi mais, comment dire… Ah, oui, j’en ai rien à cirer. Je ne m’attendais pas à me retrouver dédommagé d’une clope, par contre. Peut-être une coutume russe, et dans ce cas, c’est une bonne coutume. Après avoir observé la cigarette d’un air bubitatif, je m’en saisis méticuleusement et la range avec les autres dans mon paquet, pas totalement insensible au soucis de Dovick de mettre cette affaire derrière nous. J’ai ce même soucis de toujours vouloir être quitte avec tout le monde, et même si je suis d’une humeur de chiotte, ça aurait été d’une mauvaise foi puante de l’envoyer chier. De base, de toute manière, c’est pas avec elle que j’avais vraiment un soucis. Mais avec l’autre soulard, là. Mais je n’aurais pas à m’expliquer, car Hanz s’en vient, et réduit à néant la moindre once de bonne volonté qui me restait (si jamais j’en ai déjà eu en moi, hein). Ça tient presque du deus ex machina, tout ça, n’empêche. Forcément, il faut que l’autre débile le connaisse… C’est reparti pour un tour… Mon frère et Sergei (apparemment c'est son prénom, d'après mon frangin) se lancent des sourires de béotiens ravis, et moi, je me masse les tempes, ma cigarette entre les doigts. J’en ai marre.

« … Oh, mais c’est toi, Sergie-chaaaan! Je t’avais pas vu, t’es même pas venu me dire bonjour! J'vais suuuper bien, et j'suis même pas bourré! Toi par contre... T'es bourré! Héhé! Et, sinon, du coup.. »
Je m’éloigne, sachant déjà ce qui m’attend, mais l’autre m’a déjà retenu par le col. Trop blasé pour recommencer à taper sur tout le monde, je laisse faire, tout en grommellant « gmmgllb esapace personnel Hanz, grmblblb ».. « J’te présente mon petit frère, Isaak! Regarde comment il est trooooop mimi, avec ses bonnes joues! » Je l'esquive avec dégout quand il tente de m'attraper pour me poker les pomettes. « Et ton amie c’est… Fifie? Enchanté Fifiiiiie! Isaak, tu dis bonjour à Fifie et à mon poto Sergei?! »
« Non. »

« Nuuuulllleuuuh! Bouuuuh! »


Je me dégage du contact de mon frère le soûlon pour retourner à ma clope. Voila que Hanz commence à faire des câlins à euh… Serguei? Je les observe avec une moue débectée. Je sens que ça va être comme ça pendant toute la soirée. Hanz continue de s’enfiler des grosse gorgées de sa bouteille en allant partager avec  son « nouvel ami huhuh kopain gaga ». Le vomit coule à flot dans mon cerveau. Lorsque je relève mon visage a l’expression exaspérée, tout en me pinçant l’arrête du nez en signe de désapprobation, je croise sans le vouloir le regard de la colocataire. Elle m’a l’air tout aussi blasée de la situation pathétique qui se déroule sous nos yeux que moi. Pour autant, je peux toujours pas me la sentir, et l’idée de lui parler me fais encore moins envie que la perspective de me faire l’intégrale des films « The Human Centipede » (ne regardez pas Google pour savoir de quoi il s’agit, c’est juste infâme, vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenus).

« C’est quoi, que tu m’as refilé? »


Lui lançais-je, au dessus du bazar que font nos deux « toutous », en lui montrant la clope dont je ne connais pas la provenance. La marque sur le paquet ne me disait rien. Il y a peut-être une certaine méfiance, derrière une telle interrogation. Pas de sympathie, dans tous les cas. Mais, pour être franchement honnête, actuellement, je serais pas contre un pétard si c’en est un. Car les deux, là, ils commencent sérieusement à me faciliter le transit intestinal.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Dim 10 Juil 2016 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Dim 10 Juil 2016 - 0:32

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Et c'est reparti pour des gloussement. Sergei et Hanz. Magnifique. On est pas dans la merde. Je ne connais pas trop Hanz, mais il m'énerve déjà. Et puis apparemment c'est le frère de Schwartz alors... Wow. LE FRÈRE DE SCHWARTZ ! Ce mec à un frère..? Oh, je comprend mieux le niveau d’alcoolémie de Hanz après ça. Mais du coup non, Isaak n'est pas du tout sociable. Sa présence ici est une obligation. Une mini seconde de compassion me prend, puis disparait. Faut pas trop m'en demander. Hanz qualifie Isaak de "mimi", c'est pas le therme que j'aurai employé mais pourquoi pas, après tout il est bourré. Il semble aussi croire que "Fifie" est mon prénom.. Il est aussi malin que son frangin celui là. Si on lui avait dit que je m'appelais Cacahuète, il l'aurait crue. Crétin. Bref. Je le corrige rapidement en grognant avant d'être interrompue par une huée envers mon coloc. Sergei accompagne gaiement Hanz. Et bah, il va falloir prévoir un paquet d'aspirine pour demain, je vous le dis. Isaak parvient à s'échapper de l'emprise de son frère et se glisse vers moi. Non pas que ça me plaise, mais pour le coup, il vaut sûrement mieux être l'un à côté de l'autre *brrrrr* qu'entre les deux ivrognes.

- C’est quoi, que tu m’as refilé ?

Je hausse un sourcil sans le regarder toujours entrain de vérifié qu'aucun des deux barges ne se fendent la tête en deux. *Et ça se dit fumeur... Bref !*

- Asmolov, marque Russe. Sont un peu forte. Ça arrache un peu la première fois... Non, Sergei, arrête de le serrer comme ça, tu vas l'étouffer !

Sergei me dévisage tout penaud. Il est mignon comme ça, mais ça ne m'empêche pas de froncer les sourcils, mécontente. Je secoue la tête en signe de désespoire.

- Tsss. Je m'éloigne une fois de plus des deux gars après avoir pichenetté Sergei sur le nez, provoquant une vague de larme. Franchement pourquoi tu es là ? Je crois que c'est même pas Hanz qui organise...

Je retourne rapidement chercher ma bière avant de revenir près de mon babysitting.

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Dim 10 Juil 2016 - 1:34

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick

La scène qui suit ne parvient même plus à me surprendre. Et vas-y que ça se fait des câlins et que ça se dit « jtm, mais no homo hein, oui oui no homo, le russe, c'est trop sexy » et d’autre joyeusetés, et que ça commence à parler de fesse (j’aurais aimé ne pas comprendre l’allemand, là, il ont de la chance, Sergei et Dovick) de manière pas discrète. Je crois que j’aurais préféré un aller-retour au purgatoire, ma foi. Pendant qu’on observe les deux énergumènes, forcés de surveiller qu’ils fassent pas de coma éthylique ou commencent à s’entre-tuer, Dovick répond à ma question, manifestement peu enthousiaste.  Au moins, elle répond, dois-je comprendre qu’elle a eu le temps de lâcher une petite caisse, depuis tout à l’heure? Tant mieux, elle n’en sera que moins laxative. J’observe la cigarette de compensation dans mon paquet. Ce truc est fort, donc, à ce qu’il paraît. Bah, je lui redirais, c’est pas dans mes habitudes de fumer deux fois par soirée.. Et même deux fois par semaine, ça fait déjà beaucoup, pour moi, d’ailleurs. Pas que je sois une petite nature, mais je préfère que ça reste assez exclusif. Et je suis d’ailleurs toujours aussi mal à l’aise d’en griller une en public. Je ne finis même pas l’actuelle, n’en profitant pas comme j’aimerais.

« Je testerais. »


Fis-je en rangeant mon paquet, et en haussant les épaules. Mon frère se fait étouffer par un babouin de l’autre côté, et la maitresse avertit les enfants turbulents de cesser plus vite que son ombre. A plusieurs mètres de ma colocataire russe, je m’adosse au rebord d’une fenêtre, regrettant d’avoir oublié ma console à l’intérieur. Bras croisés, je dois aussi jouer au baby-sitter, c’est chiant. J’attends juste qu’ils vomissent (hors de ma vue, si possible), qu’ils regrettent, et aillent se coucher.

« Ça revient au même, de toute façon. Il pourra plus marcher seul, à la fin. »

Je crois qu’elle voit assez exactement ce que je veux dire, là. Pour m’occuper, je réponds à l’interrogation de Dovick, tout en tapotant sur mon smartphone une recherche Google avec « Asmolov », curieux de voir de quoi ont l’air les paquets. Je suis bien vite déçu, car tout ce que je trouve, c’est des photos de vieux mecs moches avec des sourires niais. Je glousse quand même un peu. Bordel, ça fait envie… Je continue à jouer avec le téléphone en lançant Candy Crush, tout en surveillant du coin de l’œil les deux qui… Euh. Commencent à se désaper au milieu de la cour. Hanz a déjà tombé la chemise, en criant comme Tarzan ou le dernier des Mister Univers (quelle virilité...) et... Oh, mais c'est à vomir, je voulais pas voir deux mecs a moitié à poil, moi, ce soir! Je me facepalme violemment et regarde Effie d’un air fatigué.

« … Ok, euh… On les sépare, là, ou on leur trouve une chambre? »
Non, hors de question. Je marche vers les deux abrutis et tente d'empêcher mon frangin de toucher à sa ceinture. Je veux pas qu'il finisse au commisariat pour exhibitionnisme. Et il manquerait plus que Sergei le suive dans son délire. Je prends une grande inspiration histoire de me faire entendre pour que mon frangin décroche de ses activités débiles. « HANZ, VA TE COUCHER ET REMETS TA CHEMISE, OBSÉDÉ, PERSONNE NE VEUT VOIR CA!! »



WALALALA:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Dim 10 Juil 2016 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Dim 10 Juil 2016 - 14:29

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Schwartz semble..... Pacifique ? Wouaw. Ça me fait peur. Une petite pique le remettra sur le droit chemin. Je me mets face à lui, et donc dos aux deux autres garçons. Mais au moment où j'ouvre la bouche, il me parle lui aussi.

- Ça revient au même, de toute façon. Il pourra plus marcher seul, à la fin.

Je ne répond pas. Mais il a raison. Je m’apprête à lui lancer une pique, parce qu'il me semble trop calme pour être normal. Manquerait plus que lui aussi soit bourré et qu'ils se mette à devenir tout gentil, comme Pooki. Je frissonne à cette idée. Dégoutant. Mais au moment ou le premier son sort de ma bouche, des cris différents et plus éloignées que les précédents se font entendre dans mon dos. J'échappe un juron en russe, avant de me retournée, prête à réprimander Sergei. Mais à ma grande surprise, c'est Hanz qui fait n'importe quoi. Il commence à se déshabiller... Oh mon dieu, je fais une grimace. C'est sûre Sergei va le rejoindre. Je m'avance vers lui, mais trop tard. Sergei à déjà enlevé son T-shirt et se dirige vers Hanz, le pas chancelant.

- … Ok, euh… On les sépare, là, ou on leur trouve une chambre ? Je ne suis pas sûre pour la chambre, mais je n'ai pas le temps de lui dire qu'il avance déjà vers son frère en hurlant comme un veau. HANZ, VA TE COUCHER ET REMETS TA CHEMISE, OBSÉDÉ, PERSONNE NE VEUT VOIR CA !!

Un couinement s'échappe de ma gorge. Il crie... Ça va stimuler Sergei. Je sais déjà ce qui va se passer... Et malheureusement, ça se passe...

- Ne crie pas, Sergei va insister sinon... Et merde...

Accompagné de crie de joie, mon russe prend Hanz comme un sac à patate, se retourne, et... s'étale comme un crêpe sur le sol... Il relève la tête au bout de quelques seconde, se retourne pour nous regarder Isaak et moi, et sourit, tout content.

- Sergei, ça suffit maintenant, viens, on va aller dormir. Je m'avance doucement vers lui. Il faut dire que c'est une bombe à retardement. Mais à peine arrivée à sa hauteur, il se relève maladroitement, et court vers Isaak. Je souffle, désespérée. J'aide Hanz à se relever. Et m'adresse à Schwartz.

- Je crois qu'il joue au loup...

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Dim 10 Juil 2016 - 17:57

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Pourquoi les gens bougent ainsi dans tous les sens? Hanz se débat de mon emprise et commence à chouiner en mode « mais avec toi j’ai jamais rien l’droit faire, buhuhuhuuuu! », avec des gestes compulsifs des mains, à la manière d’un bébé qui refuse de manger ses épinards. Je fais en sorte de l’éloigner de son « ami » de.. eh merde, le pote de Dovick est aussi à poil, maintenant… Ras le bol, Ras le bol, Ras le bol… Je pensais que maintenant qu’il chiale presque, Hanz allait cesser, mais à mon (notre, même) grand dam, ça excite encore plus Sergei que tantôt, qui fonce sur Hanz pour le prendre sur son épaule, et se viande par terre de nouveau. Heureusement, c’est sur l’herbe, on évitera la commotion cérébrale.

« Copain câlin, petit gros Sergei brun! »

Fait mon frère en câlinant Sergei qui lui est tombé dessus, en ronronnant presque. Je ne pense pas être croyant, mais comme d’instinct, je lève les yeux vers le ciel, comprenant que nous sommes impuissants face au bordel provoqué par les deux enfants de 17 et 20 ans. Dovick prend la relève et tente de calmer son ami qui s’est redréssé, mais qui est encore aussi fou qu’un petit roquet devant sa friandise de la semaine. Le regard qu’il fixe sur moi ne me dit absolument rien qui vaille.

« Il… quoi? Ah non, hein! »

Et meeeeeerdeuuuh! Elle disait vrai! Pendant ce temps,  qu’Effie ne retient plus son ami, et aide Hanz a se remettre sur pieds. Celui-ci en profite au maximum en se collant contre elle, en commentant le fait que Effie soit bien roulée dans notre langue… Il lui fait vraiment un sceau d’eau froide dans la face, à lui. Tiens, bonne idée, ça. Y’a pas un sceau qui traine, dans le coin, ou une bouteille? Ce serait bien que je trouve ça AVANT que Sergei ne m’attrape, et le voila qui me courre après. Vu son état d’ébriété, je peux encore l’esquiver, jusqu’à tomber sur un fond de bouteille d’eau égarée là. J’attire le grand dadais dans cette direction, et lui balance le contenu de la bouteille dans le visage.

« COUCHE, MAINTENANT! Hanz, tiens toi tranquille, car il en reste pour toi! »
« Ouiiiii! Bataille d’eau! »
« Et merde… »


Soupirais-je, en me faisait, plus qu’attraper, carrément tacler à mon tour par Sergei. Et bien sur, maintenant, je suis trempé aussi. Bien sur, je crie sur le russe et me débats en espérant qu’il cesse de me coller, mais ça m’étonnerait même pas qu’il s’endorme. Monde de meeeeeeeerde.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Dim 10 Juil 2016 - 22:34

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Alors que Sergei s'amuse à jouer au loup avec Isaak. Enfin Isaak subit son jeu plutôt mais ça revient au même. J'aide Hanz à se relever. C'était peut-être une mauvaise idée : il fait la limace contre mon corps. Berk. Je lui fou un coup de coude dans les cotes, ça le calmera. Ou pas, enfin je m'en fou, il aura des problèmes un peu plus tard jamais il ose recommencer. Mais je n'ai pas le temps de m'en préoccuper d'avantage, Isaak vient de balancer une bouteille d'eau sur Sergei, qui vient lui de le plaquer au sol. Donc concrètement, il se passe quoi là ? C'est le bor.del ! Du grand n'importe quoi. Et voilà que Sergei cours vers ce qui semble être un tuyau d'arrosage, pendant que Hanz annonce le début d'une bataille d'eau. Alors, pourquoi ? Hum ? Pourquoi tant de haine ? Qu'ai-je fais pour mériter ça ? Je râle bruyamment, et jure en russe. Sergei à ces mots, se plaques les mains sur la bouche, tel un enfant. Et là, le drame : Sergei ouvre le robinet d'arrivée d'eau.

C'est comme si tout c'était passé au ralenti : je cours vers Sergei, voir le robinet s'ouvrir, lance un regard implorant à Isaak, et en l'espace d'une seconde me prend un jet d'eau en pleine tête. J'arrive à peine à me débarrasser du jet. Il semble de Sergei s'acharne sur moi. Je commence à étouffer, puis fini par mettre les mains devant mon visage, et avance vers Sergei. C'est le regard le plus menaçant que j'ai jamais lancé. Et croyez moi, ça fait flipper. Je vois le visage de mon russe se décomposé.

- Si jamais tu ne te calme pas je t'arrache les couilles avec les dents. Ai-je cracher entre mes dents serrées. Il semble avoir compris le message.

De ma main droite je lui prend le tuyau des mains, toujours allumé. Je commence à l'engueuler, avant de me rendre compte que le tuyau est dirigé pleinement sur mon coloc. Je fini par réussir à fermer l'arrivé d'eau et me dirige vers Isaak.

- Oh merde ! Je suis désolé, ça va ? Je tend la main vers lui pour l'aider.

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba



La tête d'Effie après la coup de l’arrosoir.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Lun 11 Juil 2016 - 1:15

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Well, that escaladed quickly. Le babouin qui vient de me tomber dessus m’écrase l’espace de plusieurs secondes, avant de se relever en titubant… Pour s’en aller vers un tuyau d’arrosage.

« Oh. Scheize. »


Jurais-je, les yeux ronds, en tentant de me relever le plus rapidement possible, aussi sonné que je suis encore, et j’ai en plus pris de l’eau de la bouteille dans le nez. Ah bin, bravo. Pendant, ce temps, je ne comprends pas bien tout ce qui se passe. Hanz est avachi dans sa pelouse à nouveau, et encourage Sergei et Dovick à se battre pour qui aura le tuyau d’arrosage en premier, comme s’il commentait un match de foot. Finalement  c’est ma colocataire qui se prend le déluge la première. Oups. Je suis pas du tout aussi désolé que je devrais probablement l’être, là, j'avoue. Je me relève, déjà, ça sera un bon début. Une fois l’arrosage fini, j’entends Dovick proférer des paroles dans sa langue natale, et vu la gueule qu’elle a tirée, ça devait pas être franchement sympa. Au point que le gros nounours se ratatine sur lui-même comme grondé par une maman tyrannique. Pour ma part, je regarde ma chemise partiellement trempée et…

Plouf.

Pourquoi c’est moi qui me fait arroser à nouveau, là?! Le jet était mis à fond en plus, et je suis retombé sur le cul comme un abruti. Entre deux « blblblblbl » je proteste dans ma langue paternelle, puis lance un regard noir à la russe qui est l’auteure de l'accident. Avec une moue blasée, je comprend que ce n’était pas volontaire, comme elle s’excuse. Meh. J’arrête de la fixer trop durement, et baisse les yeux, pour me relever par moi-même, trempé comme une soupe.

« C’est bon, j’suis pas estropié. »


Trop d’orgueil, oui, comme vous dites. Mes habites me collent, maintenant, je suis bon pour me changer, sauf qu’il va falloir attendre d’être rentrés à la maison ou au campus.

« Bordel à queues de soirée d’merde gmblbllbl. »

Grommelais-je, en constatant que mon paquet de clope a certainement du prendre l’eau, lui aussi. Et la clope offerte par Effie avec. Hanz a cessé de rire, en voyant ma mauvaise humeur manifeste, et se tient comme Sergei, à carreaux, désormais. Maintenant aux côtés de ma colocataire, je souffle avec lassitude.

« Bon… Qu’est-ce qu’on fait d’eux, Dovi—Ah— ATCHAAAAA! » Zut, le fond de l’air est frais, en fait. Saloperie. Je lance sa chemise sèche à Hanz au passage, pour qu’il se couvre un minimum. « Arhem. J'impose qu’on se casse d’ici et-- »
« Mais Zakou, j’ai même pas… »
« J'ai dit "j'impose". C’est non-négociable. »
Mon ton très ferme fait taire les protestation de mon ainé immédiatement. Puis, je lance un regard entendu à Dovick. « Pas vrai? »

Parce qu’au moins, je crois qu’on peut compter sur son air "effrayant" (du moins elle a fait très peur à Sergei) pour nous faire obéir.  


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Lun 11 Juil 2016 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Lun 11 Juil 2016 - 11:06

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Sergei fait sa tête de petit chien battue. Certes ça à un effet, mais que lorsqu'il est sobre. Il m'avait suivit, tout penaud, jusqu'à Schwartz, qui d'ailleurs refuse ma main tendue. Bien. Très bien. Je n'ai qu'une chose à dire à ce propos : merde. Du coup je laisse l'éponge qui me servait autrefois de coloc se relever. A coup d'insultes, il critique cette soirée. Je ne le dirais pas ouvertement, mais hey, je l'avais dis que c'était une mauvaise idée..! Toujours est-il qu'il semblerai que nos babysitting se soit calmés. Ouf, il était temps ! Hum ? Je déteste cette scène. Isaak et moi ressemblons étrangement à des parents au bout du rouleau, et ça n'a rien pour plaire.

- Bon… Qu’est-ce qu’on fait d’eux, Dovi—Ah— ATCHAAAAA !

Je hausse un sourcil. *A tes souhaits petite nature..*

- Arhem. J'impose qu’on se casse d’ici et--

- Mais Zakou, j’ai même pas…

- J'ai dit "j'impose". C’est non-négociable. Il me regarde d'un air entendue. Pas vrai ? Me demande-t-il comme pour avoir du soutient.

J'étais un peu trop absorbée par mes pensées et l'image d'une famille Schwartz-Dovick... Berk ! Digne d'un film d'horreur !

- Heing ? Oh, euh, oui, il est temps d'aller dormir les gars. Je prend Sergei par la main, et passe mon bras sous celui de Hanz, pour les guider vers la maison.

- Fifie chérichoupinette, tu dors avec nous ? Et toi Kiki, tu dors avec noouus ?

- Non Sergei, chacun son lit, et tout le monde sera content. Tu ne veux pas que Hanz te vomisse dessus hum ? Et (je tourne la tête vers Hanz) toi Hanz, tu ne veux pas que Sergei te vomisse dessus, n'est-ce pas ? Sans attendre la réponse, parce que je doutais de ce que ça aurait pue être, je hoche la tête pour me valider moi même, et nous rentrons dans le salon.

Bizarrement, presque tout le monde dort... On est resté combien de temps dehors ? -RIME !- Je ne sais pas du tout où sont les chambres, et elles ne doivent pas être prise, tout le monde est entasser ici... Je me retourne donc, mes deux singes aux bras, pour chercher Isaak, il pourrait peut-être me guider.

- Dis, où sont les chambres ? Je réfléchie quelques secondes, après tout, pourquoi pas..: Enfin, sinon on les laisse là, ils seront contents, et nous on prend chacun une chambre...

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Lun 11 Juil 2016 - 18:56

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Dormir avec ces trois-là? Plutôt crever! D’accord, Hanz n’est jamais que mon frère et on a longtemps dormi dans la même pièce étant enfants, mais là, j’ai pas du tout en vie de jouer à la sardine avec ces trois énergumènes! J’allais protester, car nous n’avons pas vraiment de raison de rester ici avec mon ainé, mais Dovick prend les devants pour entrer dans la maison, et constate que les quelques personnes qui ne sont pas encore parties comatent déjà dans le salon… Y’a eu une attaque bactériale ou de mouche tsé-tsé pendant qu’on était à l’extérieur? Hanz secoue la tête à la question de ma collocataire en marmonnant « nonononon », pour se plaindre ensuite que le décor tourne. Merde. En même temps, si il décuve partiellement ici et tout de suite, ce sera plus aisé de rentrer chez nous, en espérant chopper le dernier bus. Mais là, il semble plus avoir sommeil qu’autre chose. Super, ça veut dire que je suis potentiellement coincé ici. Tant qu’à faire, je préférerais que mon frangin soit dans un lit, et en attendant, je le fait s’asseoir sur une chaise encore libre. Il somnole déjà, avec un air bienheureux. En voila un qui est content, au moins.

« J’en sais rien, j’suis jamais venu ici. Mais, à l’étage, logiquement. » Et je m’en serais bien passé, mais bon, on parle pas de moi. Je lui désigne l’escalier du doigt. « A ta place, j’espérerais pas trop d’en trouver une libre. Va voir, si tu veux, je surveille le babou— Sergei, en attendant. Et si Hanz décuve, on rentrera chez nous. »

Je tapote la joue de mon frère pour qu’il ne s’endorme pas tout de suite. Certes, c’est moche de laisser les deux autres dans la panade, mais je ne leur dois rien, et je les connais à peine. Et accessoirement, je peux toujours pas saquer Effie. Hanz émet des sons de bien-être comme un bébé,  en  se frottant les yeux. Il serait presque mignon s’il n’était pas totalement ivre. Hors de question que je dorme, il faut le surveiller, et s’il est malade, je m’y collerais.

« Zakouuuu…? On va dormir? »
« Ouais, ouais, attends. »
« Dis… T’es encore fâché? »
« Rah, mais chiales pas, abruti! »
« Mais si, t’es fâché! Pour la soirée et t-tout… J'aurias pas du t'forcer à venir... »
« Ça va, arrêtes avec ça, maintenant. T'es ivre. »

Il s’appuie sur moi et commence à me serrer fort en chouinant bêtement. Je crois que ça va être un peu obligé de rester ici, finalement. Heureusement, Kuro est à l’internat, et les parents absents. Je lui tapote le dos fraternellement. A force, je suis plus vraiment affecté par ces bêtises, et puis, il faut bien que je veille sur lui. C’est mon frangin, quoi, j’en ai que deux, et j’en aurais probablement pas d’autres. J’entends des pas dans mon dos. Dovick est revenue, et Sergei comate lui aussi. Je me retourne, Hanz toujours collé montre moi. Gêné un minimum mais trop lassé pour faire comme si ne rien était, je me tourne vers la colocataire, les bras toujours occupés.

« Euh… Alors? » Je lance un regard à mon ainé en train de renifler. « Finalement, je crois que Hanz est trop crevé pour rentrer. »

A ces mots, il chouine encore plus fort. Je pince les lèvres, embarrassé par la scène, et lève les yeux en ciel en attendant que ça se termine.



Pweeeeette:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Lun 11 Juil 2016 - 21:50

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Isaak est aussi paumé que moi ici, il ne sait pas où sont les chambres, et pense d'ailleurs qu'elles seront prises. Bien. Je vais quand même aller voir, au pire je cogne quelques personnes, il se bougeront bien les miches. C'est d'ailleurs ce qu'il me conseil de faire. D'aller voir à l'étage si c'est bien là, pas de les frapper. Il a pas assez de crans pour ça. Bref. Je laisse Sergei où il est. Ça n'a pas l'air de le gêner d'ailleurs : il s'étale par terre comme une larve. Bien, au moins, pas besoin de lui trouver un lit à lui. Hanz, quand à lui, s'affale dans un fauteuil. Il à lui aussi l'air à son aise : il "roucoule". Les deux frères discutent pendant que je monte les escalier.

Les couloirs sont dans un état pas possible. C'est répugnant. C'est même presque chaotique. J'ai une furieuse envie de tout ranger et tout nettoyer, mais ce n'est pas chez moi, et tout ce bazar m'a fatiguée. Là je veux juste dormir. Au bout de quelques secondes j'ouvre une porte puis la referme rapidement : deux personnes étaient entrain de copuler... Un frisson de dégout parcourt mon corps, finalement j'ouvre une porte sur "la salle des manteaux". Ce que je peux aimer cette pièce ! Je saute sur le lit qui est au centre de la pièce. Visiblement quelqu'un a eue la même idée que moi.. Je le pousse violemment. Un bruit de gros tas s'écrasant au sol m'indique que la place est libre. Je vais prévenir Isaak que j'ai trouvé une chambre, mais pas question qu'il vienne avec moi !

Je descend m'avance vers les marches. Lorsque j'arrive au sommet je vois Isaak prit d'assaut par un câlin remplit de larme de la part d'Hanz. Ça aurait pue paraitre touchant pour n'importe qui d'autre que moi. Mon coloc semble m'avoir entendue, car il se retourne, me demande un bilan -peut-être un peu gêné par sa situation- puis m'informe qu'il va rester ici. Sans d'ec ? Ma tête suit ma pensé, et je commence à descendre les marches. Enfin c'est ce que j'avais prévue. Mais il se trouve, que je dévale plutôt le tout, la tête la première le menton cognant chaque marche. Oui, ça fait mal. Sergei et quelques autres clampins sont réveillés par le bruit. Sergei esquisse un mouvement pour une sorte de sauvetage j'imagine, puis fini par abandonner l'idée et se rendort sur le sol. Parfait...

- Putain de bordel de merde, ça fait mal. Je râle allègrement, et accorde un peu d'attention aux deux frères. Isaak était un peu habituer à me voir tomber, je fais à peine un pas parfois que je me retrouve étalée sur le sol. Qu'est-ce que tu disais ? Ah, euh, ouais, hum, ok, y a la salle des manteaux en haut, mais je l'ai réservée. Si tu arrives à te débarrasser de ton poulpe, tu peux réussir à virer quelqu'un d'autre. Mais dans la première porte à droite, y a des gens qui... hum, qui s’accouplent.

Hanz arrête pas de piouner. Je passe dans la cuisine pour lui prendre un verre d'eau.

- Tiens gros bébé.

Je lance un regard equivalent à un tape sur l'épaule à Isaak et repart vers les escalier. Avant de m'étaler de tout mon long sur le sol. Je relève la tête pour voir Sergei qui me tient le pied. Il me traine jusqu'à lui. Je lui donne un coup de pied, il se met à pleurer, je me relève et regarde Isaak, à la fois désolée et blasée. Ni lui ni moi ne sommes très gâtés.

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Mar 12 Juil 2016 - 0:40

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Dovick part en repérage et je console mon frère. Elle revient avec des réponses aux questions, mais elle garde sa trouvaille… Pour elle-même. Madame continue de faire la diva après avoir descendu les escaliers de manière peu commune, ma foi… Grand bien lui fasse. Mais, finalement, ça ne m’étonne même pas vu la personne. Et peu m’importe, je ne compte pas dormir, il faudra quelqu’un pour surveiller Hanz. Elle a beau me gonfler, elle propose un verre d’eau à mon frangin, qui ne refuse pas, en la remerciant entre deux sanglots. Je me détache donc de lui pour qu’il puisse boire à sa soif. Elle est space, la Dovick. Elle se prend manifestement pour le centre du monde, mais elle a ce genre de geste spontané, comme si elle voulait faire croire qu’elle en a quand même quelque chose à foutre. Bah, j’ai pas assez de ma vie pour chercher à comprendre tout le monde, non plus. Pas que je ne veuille pas comprendre les gens en général, hein. Mais tout le monde ne m’intéresse pas assez pour ça.

« Prends là, ta chambre, je dois surveiller Hanz, toute façon. »

Et personnellement, j’irais pas dégager les gens en train de dormir, mais bon. Si elle souhaite se faire taper dessus en retour, c’est son soucis à elle. J’arque aussi un sourcil. Ca l’étonne que des gens baisent durant une soirée bien arrosée de ce genre? Bah, effectivement, ça craint, de faire ça chez quelqu’un d’autre, je ne peux que tomber d’accord.  

« Boaff, c’est tant mieux pour eux, tant qu’ils se font pas chopper. »


Fis-je, laxiste, en haussant les épaules. Comme on dit, y’a pas de mal à se faire du bien. Même si je ne connais pas le sujet, en pratique. Mais je m’égare un peu. Dovick s’apprête à monter à l’étage dans « son » lit, en nous laissant ici. Hanz s’avachit au fond de son fauteuil, comme un bienheureux avec son verre d’eau, et ferme déjà les yeux. Je me demande ou je vais bien m’installer histoire de ne pas me réveiller avec une scoliose..

BENG.

Pourquoi elle est encore par terre, celle-là ? J’ai l’impression que son regard demande ma compassion mais, elle a encore fait son compte  je ne sais comment. Je vois pas trop de quelle manière je pourrais compatir, dans une telle situation. En plissant les yeux, sans comprendre, je secoue la tête. Laisses béton.

« Restes avec lui, tu feras un heureux, au moins, tss. »


Et ce serait bien le seul… N’ajoutais-je pas, peu enclin à m’attirer de nouveaux regards noirs. Mon  ton devait être suffisamment ironique pour transmettre l’idée. C’est faux-cul, parfaitement, mais j’en ai marre. Honnêtement, comment apprécier quelqu’un qui te fout du coup de pied dans la gueule volontairement, à part en étant maso? Dans mon coin, je m’adosse au bar, et tombe sur un gros coussin du canapé qui traine dans le coin. Après avoir vérifié qu’il était plus ou moins propre ou ne sentait mauvais, je le place dans mon dos et me mets plus à l’aise, avec un bref soupir de bien être. Là, on est bien. Enfin, disons que contrairement au reste de la soirée, oui, on n’est pas si mal. Pour ne dormir que d’un œil, c’est un bon compromis. Par conte Sergei pleure toujours.

« Bon... Il va avoir besoin de son biberon avant le dodo, lui aussi? »


Fis-je avec le peu d’humour qu’il me reste, et l’air absent. Je suis déjà debout pour trouver de quoi régler le soucis derrière le bar.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Mar 12 Juil 2016 - 22:36

Pitié, pas encore une soirée branchée !!
Je suis toujours prise d'assaut par un câlin intempestif de la part de Sergei. Isaak fait son petit commentaire, sans prendre la peine de m'aider. A peine étonnant.

- Restes avec lui, tu feras un heureux, au moins, tss.

Quel perspicacité. Sergei, quand à lui me prend définitivement pour un doudou. Je me débat comme je peu, et fini par devoir lui faire des guilis pour réussir à me dépêtrer de lui et il fini par pleurnicher.

- T'es pas gentille, en plus tu veux me laisser dormir par terre, tout seul, avec eux là. Je t'aime plus voilà.

Comment ose-t-il ?! Il sait très bien me faire craquer : soit faire le petit chiot, soit me dire que je suis méchante, et qu'il est triste. Bien-sûre, je ne peux pas laisser passer ça. Et non, ce n'est pas inhabituel. Il est triste, actuellement, et s'il le dit, c'est qu'il l'est vraiment. Un effet de l'alcool ? Disons que ça aide, mais on dit que les gens saouls disent la vérité, et bien Sergei en est le parfait exemple. Il lâche tout se qu'il a sur le cœur, ou tout ce qui lui déplais. Mais c'est signe qu'il commence à dé-saouler. Je le prend donc plus doucement.

Bien que je sois pudique, je ne vais pas laisser mon meilleur ami pleurnicher tout seul, et je ne veux pas qu'il se réveille en pensant que je l'ai lâchement abandonné lorsqu'il allait mal. Je sais très bien que ce que je m'apprête à faire va gaver au plus haut point Schwartz, mais je n'en ai rien à faire. Mon expression faciale passe donc d'un choque, a une expression de bienveillance. Certes c'est un peu étrange sur mon visage, mais ça à le don de calmer Sergei. Je m'avance vers lui en rampant, puis me met en tailleur. Mon regard se glisse vers Isaak par réflexe. J'ai beau dire ce que je veux ça me gêne énormément. Mais je me dois quand même de le faire. Ne vous attendez pas a une truc de fou, j'en fais des tonnes parce que j'aime pas faire ça et que j'ai pas l'habitude, je suis très douée d'ailleurs.

Je m'assois à côté de mon russe et passe mon bras par dessus ses épaules. Il pose sa tête sur mon épaule, enfin ma poitrine peut-être plutôt... Je ne sais pas. Bref.

- Excuse moi Sergei. Je ne voulais pas te faire mal. Je lui passe la main dans les cheveux. Ça va mieux ? Je vais dormir ici avec toi si tu veux.

Il renifle bruyamment, berk. J'ai vraiment envie de partir là, mais je me force. Son regard me fait penser à celui d'un chiot égaré sauvé de la noyade. Il est adorable. Je ne peux pas lui en vouloir.

- Mais, Fifie, ton dos... Je le fusille du regard. Quoi ? C'est vrais, avec ce que t'as c'est pas très bon... Bon, si tu veux je reste ici, mais je veux dormir avec toi une autre fois. Ça fait longtemps. Je crois que tu as déjà mal en plus, il faut que tu es un truc moelleux. Hehe. Tite Fifie.

- Ferme la gros dindon, il le sait pas lui.

- Et alors ? Tu le connais pas hum ?

- C'est mon coloc. Maintenant tais toi et dors. Roh, accepte mon amours !

Ses yeux se remplisse de paillettes. Merveilleux. Je roule les yeux. Il inverse les rôles et me prend dans ses bras. J'étouffe un peu mais le laisse faire. Dodotime ne va pas tarder. Mais adieu mon confort des manteaux... Mais tout va bien, je ne suis pas triste...... Au pire j'attends qu'il dorme et je monte... Il faut simplement que je me lève avant lui.

Avec Isaak Schwartz
(c) Cobaba



Gnit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 668
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enola.forumactif.com/
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  Mer 13 Juil 2016 - 14:47

Pitié, pas encore une soirée branchée!!
√ Samedi soir, aux environs de 21h.
√ Où Isaak s'ennuie comme un rat mort et en a marre de jouer au faire-valoir de son frangin.
Avec Effie Dovick
Trop attelé à fouiller derrière le bar pour trouver je ne sais quoi, je laisse ma collocataire et Sergei laver leur linge en famille et s’excuser mutuellement, en me passant de tout commentaires. Je pense que peu de gens ont foncièrement un mauvais fond, même si ça peut paraître étrange venant de moi qui semble tant aimer le cynisme. Enfin, après, y’a des gens, comme un certain Minori, qui seront probablement des merdes toutes leurs vies, et c’est bien fait pour leurs tronche. Rancunier, je le suis, oui, et quand quelque chose m’énerve franchement dans l’attitude de quelqu’un, j’ai pour habitude de le faire savoir, au risque de passer pour une tête à claque qui se plaint. Je crois surtout au changement, et si un con ne se prend pas ses quatre vérités dans la face un jour ou l’autre, il n’évoluera jamais. Cela vaut pour moi aussi. Et ça ne signifie pas que je veux changer la face du monde et de ses habitants, hein, aucunement, mon but n’est pas d’aider les gens.. C’est plus d’être tranquille, et d’être plus ou moins en paix avec moi-même.. Je déteste me coucher le soir en me disant que j’ai pu oublier de répondre quand on m’aurait agacé. Cela sort toujours en franchise maladroite et qui s’interprète généralement mal (et je ne peux pas trop le reprocher aux autres), mais, on apprend à vivre avec. Ce qui compte, c’est que je puisse me remettre en question de manière à n’avoir ni regrets, ni remords. C’est très égoïste, et souvent fait au mépris de ce que ressentent les autres, car je manque d’empathie, mais c’est comme ça. Et je mets au défi quelqu’un d’avancer contre ça qu’il ne fonctionne pas ainsi aussi. Je ne veux ni passer ma vie à vivre pour quelqu’un d’autre, ni être invisible ou me censurer dans ce que je pense et ce que j’espère. Voila. A force de penser à des ego-trips stupides, la conversation des deux autres est passé, maintenant, j’entends du russe à nouveau. Ils auraient du commencer par là, tant qu’à faire, même si pour ma part, j’ai fermé mes oreilles. Enfin, bon, je peux comprendre ce que ressent la jeune femme vis-à-vis de son propre « bébé ». Pour autant, bah, je ne vais pas pleurer sur son sort. Une fois un verre d’eau avalé, je me replace sur mon coussin. Je vais mal dormir, mais au moins, Hanz sera pas loin s’il a besoin de quelque chose. Mais je pense qu’il est bien parti pour écraser jusqu’au matin. On va avoir besoin d’aspirines, je pense, une fois réveillés..

« Bon. Bah… J’vais tenter de dormir. Bonne nuit. »

Si on arrive à dormir quelques heures. Une fois Hanz levé, on ne tardera pas plus, j’en ai marre de cet endroit.



BLBLBL:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Pitié, pas encore une soirée branchée!!  

Revenir en haut Aller en bas
 
Pitié, pas encore une soirée branchée!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: