Partagez | 
 

 Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Ven 22 Juil 2016 - 21:53

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Je suis à la bourre, c’est pas très malin. Oui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, je ne suis pas du genre à faire une obsession d’arriver pile à l’heure à mes rendez-vous systématiquement (mais quand j’y parviens, c’est extrêmement satisfaisait, mais c’est rare). En fait, c’est très con, mais parfois, je suis dans la lune, et je fais 4 aller retours car je pars en oubliant les clés, la seconde fois le larfeuille que j’avais laissé la première fois… Bref, on a saisi l’idée générale. Et il y a aussi le fait que Hanz a réussi à se rétamer la tronche en sortant de la salle de bain, et a hurlé à la mort comme si on l’avait amputé au fer chauffé à blanc. Du coup, il a fallu attendre qu’il arrête de chouiner pour une petite égratignure dont le saignement m’a fichu plus ou moins mal à l’aise (bah, oui), et a un peu trop inquiété Kuro. Donc, avec tout ça, j’ai loupé un bus, j’ai donc rejoint un autre arrêt pour avoir le suivant et réduire mon temps de retard (j’ai une chance de fou avec les transports, ces derniers temps, demandez à Harper). Puis comme j’ai -bien entendu- pas demandé son numéro à Cuesta, pas moyen de la prévenir de mon retard. Voila, j'ai l’air bien débile. Et en plus, j’ai couru. Et il est déjà 18h55 et je gmmblblblb.

Doooonc, si mes calculs sont bons, j’ai 11 minutes de retard, et mes calculs sont rarement inexacts. Et voila, j’ai encore couru, jusqu’à la voir devant la salle d’arcade où on s’est donnés rendez-vous, je ralentis le pas, histoire de pas avoir l’air totalement débile. Alors que je suis visiblement essoufflé. La nature m’a fait bien portant mais pas asthmatique ou diabétique (quoiqu’il faudrait faire gaffe, pour ça), enfin, ça n’empêche qu’avec peu d’exercice, bah, je douille quand même. En tentant de pas souffler trop fort, j’arrive devant Alina et lui adresse un signe de main en reprenant une derrière bouffée. Quelle arrivée triomphale.

« J’suis à la bourre. » Est-ce que je lui donne mes excuses totalement pourries, pendant que je reprends encore une bouffée d’air? « … Pour une connerie, mon frère s’est cassé la gueule en sortant de la douche, rien de grave, mais bon. J’ai loupé le bus, au final. » Hm, mais l’essentiel des excuses, c’est pas les arguments, mais autre chose, non? Ah, oui, ça y est, je me souviens. « Bref. Désolé. Et, salut, au fait. Ça va, t’as pas trop poireauté? »

Une main posée sur mon point de côté, j’observe l’intérieur de la salle d’arcade plutôt dépeuplée comme l’avait prédit Cuesta l’autre jour.

« Bon, bah, on y va? »

Fis-je avec un sourire mi-enthousiaste, mi-gêné encore de mon retard. Cette fois je ferais pas l’affront de faire ma scène de « je dois te revaloir ça à égalité » que je fais avec tout le monde. Paraît-il que c’est trop de drama.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Sam 23 Juil 2016 - 23:49

Même si Alina avait assuré qu’elle ne sortait que pour aller faire son jogging et ses exercices du soir, Thiago avait contré ses arguments un peu trop facilement. Déjà car Alina ne prend pas le bus pour aller faire son jogging du soir, qu’elle ne se douchait pas avant et parce qu’il avait fouillé son historique pour y trouver « Techniques Street Fighter ». En tant que bon bonhomme perspicace, il avait rapidement compris qu’il s’agissait d’un rendez-vous à la salle d’arcade et n’avait pas pu s’empêcher de l’emmerder à ce propos. Et bon dieu ce que ça avait bien marché.

« J’te dépose, si tu veux. C’est pour m’avoir fait marrer. »

La brésilienne n’aimait pas être dans la même voiture que son frère, surtout quand il conduisait et ce pour une raison bien simple : Elle avait le mal des transports et il prenait les virages comme un malade mental. Mais pour s’éviter les sales gueules du bus, elle avait accepté. Le trajet n’avait pas duré bien longtemps, la salle d’arcade ne se trouvant qu’à un ou deux kilomètres de la maison. Ce fut lorsqu’elle referma la portière de la voiture pour se tourner vers la salle d’arcade qu’elle entendit les pas claquer sur le sol suivis d’une voix familière.

« J’suis à la bourre. » Il était essoufflé. « … Pour une connerie, mon frère s’est cassé la gueule en sortant de la douche, rien de grave, mais bon. J’ai loupé le bus au final. » Il n’avait toujours pas repris une respiration normale. « Bref. Désolé. Et salut, au fait. Ça va, t’as pas trop poireauté ? »

À peine avait-il fini sa phrase qu’Alina senti la guillotine lui couper la gorge. Son frère baissa la vitre de sa voiture, un large sourire ridicule, stupide, idiot aux lèvres avant de reprendre la parole dans un portugais suffisamment mal articulé pour que l’autre ne comprenne rien.

« C’est ton petit-ami ? » Fit-il en le désignant du menton. « Enfin. J’vous laisse entre intellectuels. »

Alina ne lui laissa pas le temps de refermer la vitre et fronça les sourcils, reprenant dans la même langue que lui.

« Ta gueule. » Elle se ressaisit, attendant que son frère soit parti pour se tourner vers Isaak, son visage passant de complètement saoulée à enthousiaste. « Nah, je viens d’arriver. Du coup c’pas grave. » Elle s’arrêta, haussant un sourcil, amusée. « T’as couru, hein ? »

Donc Isaak était capable de poser une jambe devant l’autre pour courir. C’était bon à savoir, elle le pensait encore incapable de cet exploit. Elle haussa les épaules, l’air d’en avoir rien à faire finalement et hocha la tête quand il l’invita à rentrer. La salle était vide – quoi qu’il y avait une ou deux personnes maximum – et la brésilienne ne pouvait pas s’empêcher d’être fière de son coup. Elle avait eu raison. Elle se tourna finalement vers son partenaire, croisant les bras.

« Bon, j’me suis entraînée. » C’était faux, mais il faut toujours abuser de la confiance de son adversaire. « Je te laisse choisir c’que tu veux. J’suis jamais allée dans une salle d’arcade de ma vie. »

Pour le coup, c’était vrai. Elle n’avait jamais mis les pieds dans ce genre de trucs avant.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Dim 24 Juil 2016 - 2:17

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Je remarque bien vite qu’Alina n’est pas venue seule, et fais volte face quand une voix nous interrompt. Le jeune homme à l’air malicieux qui s’adresse à la Cuesta doit être le frangin dont elle a parlé brièvement l’autre jour. J’arque un sourcil en percevant un ton quelque peu narquois, ne comprenant bien entendu pas de quoi parlent les deux brésiliens, mon regard passant de l’un à l’autre pendant leur « conversation ». Je connais étrangement bien ce regard pour l’avoir déjà vu chez mon ainé à mon adresse, mais impossible de remettre une signification dessus. Bah, je me contente de terminer de remplir mes poumons jusqu’à ce que la voiture s’éloigne. Ayant fini par me redresser, c’est ma camarade qui reprend la parole, et me rassure rapidement, en commençant déjà ses petites piques sympas.

« Bravo, Captain Obvious. C’était ton frère, dans la voiture? »


Non, je ne ferais pas l’affront de demander ce qu’il racontait, vu l’air blasé qu’avait tiré Cuesta. Après ces quelques mots échangés, nous entrons dans la salle, et ma camarade m’annonce avec un air fier qu’elle a fait ses devoirs. Je lui réponds d’un « Ooh » narquois, en haussant un sourcil de défi. Toujours acharnée à la tâche, n’est-elle pas?

« Donc, tu ne devrais avoir aucun mal à me descendre direct.»

Fis-je, mon sourire s’allongeant, mains dans les poches, en arrivant devant une borne de Street Fighter II. En sortant la première pièce, je l’insère dans la machine, et invite Cuesta à s’installer en face.

« Le perdant paye sa revanche. »

Radin un jour, radin toujours. L’écran de sélection s’affiche, et je sélectionne directement mon « Main » : Chun Li. Bah, techniquement, je sais tous les jouer, mais j’ai une préférence pour le distributeur de coups de pied dans la face.

« Prête, Musclor? »

Pauvre Cuesta, je crois qu’elle va souffrir. A moins que la chance du débutant lui sourie, c’est un facteur à ne jamais sous estimer. Et c’est pour cela que je pense pas lui laisser sa chance. Mauvais perdant? Oh, c’est fortement possible.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Dim 24 Juil 2016 - 3:34

Alina hocha lentement la tête lorsqu’il lui posa la question, l’air saoulée. Elle aimait bien son frère mais n’était pas contre le fait qu’il se la ferme, de temps à autre. Mais bon. C’était son frère. Et donc par conséquent, son boulot de l’emmerder avec ce genre de truc. Normal, quoi. Elle entra sans plus tarder dans la salle, le laissant donc choisir par la même occasion alors qu’il lui répliquait qu’elle ne devrait avoir aucun mal à le tailler sur place. Elle esquissa un sourire en coin.

« T’as dû passer trois fois ta vie dans c’t’endroit alors t’inquiètes pas, j’ai prévu. »

Ce dernier avait choisi une borne de Street Fighter II. Si elle avait l’habitude d’y jouer avec une manette, la borne d’arcade serait bien différente. Et en plus elle devrait payer la revanche – étant déjà prête à perdre. Elle prit une grande inspiration et prit la place du joueur deux et ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’elle vit le nom de Chun Li apparaître.

« T’as encore moins de race que mon frère, c’est dingue ça. »

Elle vit défiler le menu des personnages jusqu’à Ryu, le seul personnage qu’elle savait à peu près maîtriser contre son frère, aussi grand adepte de Chun Li. Au moins, elle savait à quoi s’attendre et n’aurait pas de mauvaise surprise. Elle allait probablement se faire défoncer, sauf si la chance lui souriait. Isaak lui demanda si elle était prête.

« Balance. »

Ça démarrait. Elle fronça les sourcils, comme pour se concentrer davantage. L’hélico-Chun Li était en marche, la pauvre madame grosse cuisses en bleu commençait déjà à sautiller de partout et Alina s’était déjà pris deux attaques dans les airs dans la gueule. Elle garda la défensive un moment et enchaîna un premier combo dont le début avait raté – on va mettre ça sur le compte de la borne d’arcade. Elle râla.

« Mais redescends ! Putain d’hélicoptère ! » Fit-elle en hurlant presque. Ouais, Alina avait beau être fair-play dans la vie de tous les jours, il en était autrement pour les jeux-vidéos.

Et son souhait fut exaucé car après les coups dans les airs vinrent les boules de feu et les balayettes. Alina regretta presque ses dires quand sa barre jaune devint totalement rouge. Elle n’avait réussi à lui retirer qu’un tiers de la sienne.

« Ok c’est pas fini. J’ai encore deux rounds pour t’apprendre à jouer des vrais personnages. »

Ça traduisait bien de sa haine pour Chun Li. N’importe qui était capable de sortir un combo monstre avec, aussi ! Elle se concentra un peu plus, sa main accrochée au bouton de parade et continua dans sa lancée, prête à lui mettre la raclée de sa vie sur ce round. Elle voulait au moins en gagner un.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Dim 24 Juil 2016 - 4:45

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Moins de race que son frère? Wah. Je dois me sentir flatté? Je jette un œil par-dessus la borne d’arcade, amusé.

« Il doit être charmant, donc, faudra que tu me le présentes! »

Quand on est con, on est con, comme disait le poète. Au moins, je suis plus à l’aise que j’aurais pensé avant de partir. J’étais quand même stressé pour bien peu de chose la veille, mais, courir, je pense que ça m’a bien détendu.. Faudrait que je médite la question, à l’occase. Mais hors de question que je me mette au sport, je veux pas maigrir, moi, j’suis bien, comme ça. Heureusement, je dois pas avoir eu le temps de trop suer, ce qui m'aurait emmerdé, comme je porte mon in-cro-yable (notez le sarcasme et accorchez-vous) chemise blanche sur un t-shirt noir. Jouer à un jeu de baston débile ça a toujours été une façon de me vider la tête, du coup, l’activité se prête bien pour que je ne me mette pas à tergiverser en tout sens comme à l’accoutumée. Enfin, trêve de bavardage et d’argumentaires de classe « nananère, c’est toi qui a commencé! », place au combat. Et, non, je ne vais pas faire craquer mes phalanges pour me réchauffer la virilité, nope.

Finalement, on dirait que Cuesta n’avait pas menti. Je pense bien qu’elle s’était tenté quelques parties, car elle semblait connaître quelques combinaisons. Tant mieux, le défi n’en sera que plus intéressant. Ma camarade n’est pas stupide, de ce que j’ai pu découvrir d’elle, je pense que vu l’implication qu’elle semble mettre dans ce qu’elle entreprend, elle pourrait bien finir par se démerder et remporter des rounds. Enfin, faut bien avouer que pour le moment, c’est mal barré. Elle a beau se défendre, j’avoue que j’ai été un peu salaud de prendre un tel perso dès le début, mais ce n’est pas exactement mon genre de ménager l’adversaire. Sans blague. Elle prétend m’apprendre la vie aux prochains round, et en échange, elle m’entendra ricaner.

« Tu rages déjà, Princesse? »

Fis-je, un peu pour lui renvoyer l’ascenseur. Ça fait partie du délire. Pas de chance pour elle, ce second round est également pour moi, même si elle s’en tire avec un peu plus d’honneur. Bien joué, le Hadoken dans ma face, quand même. J’ai horreur de jouer toujours le même perso, donc, conformément à ses désirs, je changerais par la suite pour un gros catcheur russe.

« Tu te démerdes bien, quand même. Enfin, ça t’empêchera pas de payer ta revanche. »


Ouais, enfin, je crois que dès que j’aurais perdu, tout ce fair-play disparaîtra pour laisser place à quelque chose de moins plaisant. La preuve, elle a certainement raison pour ma race, là, je suis un vrai rapiat. Meh. Histoire de ne pas lui imposer mon côté mauvais perdant insupportable, je vais rester sur mes gardes et faire en sorte de ne pas me laisser écraser lors d’un manque d’attention. Non, parce que j’imagine bien Alina et sa vivacité en profiter bien grassement. A force de faire des plans sur la comète, je me rends compte que je recommence à trop penser, ce qui me déconcentre pas mal dès le début de notre nouvelle partie. Hm. Passer de Chun Li à Zanghief direct, c’était peut-être pas le meilleur choix stratégique pour se réhabituer. Et je suis pas passé loin du tout de perdre ce nouveau round. Pourvu que je tienne les suivants. M’aura pas fallu beaucoup pour redevenir nerveux, grmbl. Et c’est ce qui me fait perdre le suivant. Je me crispe pour ne pas grogner et manifester mon mécontentement, et me contente d’un tic nerveux de l’œil. Merde.

« Merdeuh...!! Tss… Bien joué. »


Bon, bah, j’imagine que c’était inévitable. Je grince des dents avant de reprendre la suite, distrait par plusieurs facteurs désormais… Je le sens pas, héhé.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mer 27 Juil 2016 - 22:22

« Tu rages déjà, Princesse ? »

Regard noir lancé, lèvres retroussées, Alina se retenait de ne pas lui cogner l’épaule de nouveau. À force, il aurait un bleu et elle voulait éviter ça. Elle fronça les sourcils et concentra toute son énergie sur ses deux menottes au contrôle de son personnage. Elle buta plus d’une fois, presque découragée puisque l’autre semblait d’y connaître en puterie. Ce fut au tour de Dhalsim la manche suivante. C’était le deuxième personnage qu’elle connaissait le mieux bien que Ryu soit son vrai point fort. Avant que la manche ne débute, elle entendit son camarade à sa droite rompre le silence de la concentration.

« Tu te démerdes bien, quand même. Enfin, ça t’empêchera pas de payer ta revanche. »

Elle sourit en coin, ne daignant même pas de lui adresser un quelconque regard.

« On voit ça à la fin de la manche ma grande. »

Alina ne sut pas tout de suite si le problème venait de ses chevilles qui le gênait tant elles étaient grosses ou si c’était son égo. En tout cas, il perdit la manche à cause d’un de ces deux facteurs et Alina ne put retenir le sourire banane de s’installer sur son visage. Elle entendit même un « Bien joué » sortir des abîmes ténébreuses d’Isaak, elle répondit par un regard amusé et tout fier tandis que le compliment boosta sa confiance. Au moins il n’était pas en train de donner des coups à la borne d’arcade comme si c’était sa faute à elle. Pas si mauvais perdant que ça. Enfin, il restait une manche et il y avait égalité. Celui qui remportait celle-ci gagnait et le perdant devrait donc payer sa revanche.

Pour cette dernière, elle sélectionna Guile. Elle connaissait très vaguement les stratégies du personnage mais il y avait un combo en particulier, un combo mortel des plus durs à placer. C’était quitte ou double. Si elle y arrivait, alors elle remportait le match et si son combo foirait, alors elle payerait sa revanche. On n’a rien sans rien alors elle prit le risque. Elle ne s’était même pas entraînée à le faire ! Elle chercha un moment une fenêtre pour placer ce dernier mais rien n’y fit alors elle tenta le tout pour le tout et… Fit un fail magistral.

« Aaaaallez, j’suis la reine des connes aussi. » Elle soupira et sortit une pièce de sa poche. « Bien joué. Mais crois pas que j’vais en rester là. »

Après avoir échangé sa pièce contre un jeton, elle inséra ce dernier et fit virer le joystick sur Chun-Li à la vitesse de la lumière, sans qu’Isaak ait le temps de discuter.

« C’est à moi de perdre tout dignité. »

Oui parce qu’il n’y avait aucune fierté à gagner un combat avec Chun-Li. Mais puisqu’il s’agissait d’Isaak, elle n’avait pas besoin d’avoir de dignité. Elle attendit qu’il choisisse son personnage à son tour et se prépara psychologiquement à lui botter les fesses. Elle ne paierai pas deux revanches, ça non.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Jeu 28 Juil 2016 - 2:24

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Sans rire, il m’arrive d’être une horreur de mauvais perdant, à mes heures. Le genre qui balance sa manette à l’autre bout de la pièce, pour ensuite prendre la laisse du chien et emmener le clebs faire un tour en fulminant, histoire de me calmer. Je ne peux pas empêcher mon ego d’en prendre un petit coup lors de cette première défaite. Mais ce genre d’expérience n’est vexante que si l’on se considère supérieur ou inférieur à l’adversaire, après tout. Et comme ma relation avec Cuesta a plus ou moins commencé avec un ballon qu’elle a eu les balls de m’envoyer dans le bide, bah, c’est con à dire, mais ça entraine un certain respect. Je ne cherche pas à ce qu’on me renvoie l’ascenseur au pareil ni de réciprocité dans cette histoire, mais bon, cela ne change pas que je considère ma camarde comme un égal. Et toute bonne tête de fion condescendante que je suis, bah, il n’y a pas grand monde qui se range à ce titre « d’égal ». Bref, voila, contre Hanz, j’ai tendance à m’agacer très facilement, car je nourris certainement un certain complexe d’infériorité, cadet stupide que je suis. Enfin,  on a saisi l’idée générale. Là, je m’amuse, et pour une fois, j’ai envie d’en profiter sans me prendre la tête et sans ruiner l’ambiance. Sans sortir les violons, c’est quand même franchement rare de croiser quelqu’un qui a assez d’humour pour rire à mon cynisme.. Peut-être car Cuesta me ressemble un peu, au fond, mais ça, c’est un chemin sur lequel j’ai aucunement envie de m’aventurer.

Le chemin de la victoire, par contre, je dis oui. Aussi modeste que soit le plus modeste des cons, une victoire, ça fait toujours plaisir par là où ça passe, voila tout. J’en fais pas des tonnes non plus, même si j’ai bien ricané sur le ratage final de ma camarade, on va dire que ça remplaçait mon cri de la victoire.

« Ah, bah, c’est con, ça! Ça aurait été beau, Cuesta, trèèèès beau, mais… Bah, non. »

Fis-je, en lâchant les commandes pour lui faire un air de « meh », en levant les bras au ciel (oui, Monsieur « 乁(ツ)ㄏ », prends toi une chaise, on est bien, c’est là que je vais avoir besoin de toi pour l’image mentale, merci). Tout ça pour dire que Honda se serait fait défoncemane par le combo de son Guile, et que j’ai eu chaud aux fesses. Mais bon, si elle parle aussi bien le Isaak qu’elle peut certainement le prétendre, elle aura comprit d’elle-même.

Enfin. C’est l’heure de la revanche pour Alina, qui n’attend même pas pour commencer. Je lève les sourcils en la voyant se jeter sur Madame Grosses Cuisses à son tour. Œil pour œil, hein?

« M’ouais, ça m’paraît juste. »

Faut croire qu’elle a vraiment envie de gagner. Après tout, y’a aucune honte à user des plus viles tactiques, quand seul le résultat compte. Donc oui si on suit cette logique, j’aurais pu choisir de… Roh, elle a raison, j’ai vraiment pas de face. Parce que comble du relou, bah, je vais prendre la même persotte, juste pour avoir un combat ou ça saute dans tous les sens comme les sauterelles que j’attrapais chez mon papy aux vacances d’été dans la campagne colonaise. De quoi? Oh, j’entends ma joueuse me crier qu’on s’en fout. Effectivement. Donc, oui, ça va être rigolo. D’ailleurs, j’émets un rire stupide de « huhu, regardes, on a pris la même ça va être rigolo », en la regardant brièvement pendant le décompte.

Et c’est parti pour le carnaval. Je me mords l’intérieur des joues face à l’énorme nawak qui se déroule sur l’écran et rend l’issue du match complètement imprévisible, ponctué de « bouing, bouing » épiques et je ne vois que cuisses et boobs partout, pour finir sur une pointe de beaufitude assumée. Sérieux, vous croyiez vraiment que je jouais Chun Li uniquement car elle tape fort? C’est beau la naïveté. Honnêtement, vu comme c’est la merde, je ne suis même pas mauvais de voir ma défaite arriver, à la limite, je savais même plus ou était mon personnage, malgré les skins supplémentaires pour les différencier.

« Ohlalala. Une victoire éclatante Cuesta, mes compliments. »
Fis-je, pince sans rire, avec un petit sourire en coin. Et le slow clap qui va avec. « Bon, allez, ça suffit les conneries, maintenant. J’ai une revanche à économiser. »

Faussement sérieux, je me re-concentre sur les matchs suivants, en me concentrant sur Blanka puis Bison, incarnation suprême de notre mégalomanie latente a tous. Eh oui. Si je gagne cette seconde manche pour rattraper mon retard, le second commence à être difficile à jouer. Hm… On dirait que finalement, je vais devoir taxer à mon tour, c’est ballot.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Ven 29 Juil 2016 - 3:25

« Ça t’amuses hein ? » Elle rit, à la fois amusée et énervée par l’allemand. « Et on appelle ça « ami » après, hein. »

Il avait choisi Chun-Li, comme elle. Quel enfoiré. Sans parler du fait qu’il avait l’air complètement fier de lui avec son air stupide. Alina fronça les sourcils, l’air d’accepter le défi. Et contre toute attente… Elle remporta la manche. Un combat qui avait plus ressemble à un concours de saut en longueur plus qu’à un… combat.

« Ohlalala. Une victoire éclatante Cuesta, mes compliments. » Il l’applaudit de la façon la plus cynique qui soit avant de reprendre. « Bon, allez, ça suffit les conneries, maintenant. J’ai une revanche à économiser. »

La brésilienne haussa les épaules, gardant un air méprisant pour essayer le déstabiliser – quand bien même ça ne marche absolument pas – et Isaak comptait donc bien économiser sa revanche, puisqu’elle perdit celle-ci. Encore une fichue égalité. Et Alina commençait à avoir les mains moites à force d’appuyer sur les boutons comme une attardée et de tenir le joystick plus fort qu’elle ne tient à sa propre vie. Elle sortit sa gold card pour la dernière manche. Certes elle l’avait déjà utilisé plus tôt, mais autant mettre toutes les chances de son côté. Ryu. Et peu importe sa concentration, Isaak remporta l’ultime manche. Elle écrasa son point à côté des boutons, sur la borne.

« Je crois que la rage s’est emparée de moi. J’ai pas l’même fair-play qu’à la boxe. » Elle se frotta la nuque, soupirant. « Bien joué, princesse. » Elle sourit finalement, détournant son regard vers lui. « J’vais payer ma revanche sur un autre jeu, faut que j’me défoule. »

Hop, pas le choix monsieur Schwartz. La brésilienne tourna un moment sur elle-même pour explorer la salle d’arcade des yeux et tomba sur quelque chose d’on ne peut plus intéressant.

« Comme j’sais que t’aimes le sport, on va faire ça. »

Elle lui attrapa le poignet – sans vraiment contrôler la force qu’elle y mettait – et le tira jusqu’à la borne de Dance Dance Revolution. Elle n’y avait jamais joué auparavant mais connaissait à peu près l’idée. Il y a un tapis, il faut taper du pied là où les flèches indiquent. Rien de bien sorcier. Et puis comme elle l’avait dit : Elle avait besoin d’être défoulée. Sans attendre son approbation – car s’il n’acceptait pas, elle l’attacherait à la borne et le forcerai à bouger ses pieds – elle monta sur les tapis surélevés et prit place, insérant un jeton.

« J’ai jamais fait ça de ma vie. Donc j’y connais rien. » Elle se frotta le menton, l’air d’essayer de comprendre le système de niveau. « J’pense qu’une et deux étoiles ça veut dire débutant. »

Sans plus tarder, elle sélectionna une musique au hasard et lança la machine.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Sam 30 Juil 2016 - 2:02

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Oh bah, je pensais pas l’avoir si facilement, celui-ci. Sans rire, j’étais franchement mal barré, mais même avec son « main », Cuesta ne parvint pas à gagner en dernier lieu. Hm. C’est pas parce que maintenant c’est ma pote (à ce qu’il paraît, miracle, j’ai débloqué un achievement) que je vais la ménager, non plus! Puis, si je jouais moins bien exprès, elle le prendrait surement mal. Du moins, à sa place, ce serait ma réaction. Bah, toute manière, on allait pas rester des années sur cette borne à la con. Tout de même un peu vexée, au point qu’elle avait frappé le jeu, c’est Cuesta qui suggère de changer de crémerie, tout en me congratulant sur ma victoire.

« Faudrait déjà que je te vois boxer pour comparer. »
Pourquoi pas, même si ce peut-être un sujet sensible pour elle, ça m’intéresserait. Peut-être ai-je mis les pieds dans le plat, maintenant que j’y pense. Je passe donc vite à autre chose. « Bien joué aussi. J’te suis pour la prochaine bataille. »

Fis-je en lui emboitant le pas, un mauvais pressentiment m’envahissant lorsqu’elle parle de me faire courir. Enfin, de me faire suer au sens littéral du terme. Un sourire figé plus tard, mon regard rencontre la borne de la mort.

« … Et merde. Rappelles-moi de plus jamais te suivre. »


DDR, ce n’est pas seulement la mort, c’est le purgatoire, c’est le boss final des bornes d’arcades impossibles à mes yeux. Au moins, elle est certaine de gagner, là. Quand elle me dit ne jamais avoir joué, je ne perds pas mon sourire forcé, et son regard semble dire très clairement que je n’ai pas le choix que de grimper sur ce fichu tapis également. Ok,  nous sommes deux troufions de noobs qui allons avoir l’air très cons à jouer, mais bon… Y’a quand même une différence de gabarit, si vous voyez ce que je veux dire. Je me souviens avoir tenté environ 3 secondes avec Hanz un jour, et si j’ai pas tenté plus, c’est que j’ai réussi à me casser la gueule par terre. Mais, l’autre est déjà en train de sélectionner le niveau. Une musique que je connais même pas, d’ailleurs, mais bon, hein. Du coup, je sors mes mains de mes poches, et pose mes lunettes ailleurs que sur mon nez, histoire de leur éviter une mauvaise chute si mon fail de la dernière fois se reproduit.

« On va tous crever de quelque chose, toute manière. »


Dis-je avec l’air cynique de la résignation. Ouais, YOLO, j’suis comme ça, moi, j’suis trop un d’jeun’s rebelle. Arhem. Et ça commence, et ça va beaucoup, beaucoup trop vite pour quelqu’un d’aussi mou que moi. Pourtant, je vous jure que je me donne autant de mal que je peux, en me tenant à la barre histoire de ne pas me gameller méchamment. J’observe Alina pour tenter de voir comment elle s’en sort (mieux que moi) et tenter de l’imiter, au moins histoire de me caler sur le rythme. Ça ne marche pas très bien. Et honnêtement, s’il était possible d’avoir l’air plus débile, j’ai quand même réussi à glisser sur ma prise et à me retrouver le cul par terre… Sur la fin de la chanson. Un final triomphal. Et vous voulez savoir la meilleure, dans tout ça?

« Oh! J’ai fait un Perfect avec mon cul! »

Ouais, au moins la dernière flèche, bah je l’ai géré jusqu’au bout. Et le pire, c’est que je commence a taper un fou rire que je tente de contenir en me relevant. Par contre j’ai perdu, hein, fallait pas trop rêver. Ce que je peux m’en foutre, vu mon état d’hilarité. Cuesta devra avoir la délicatesse d’attendre que je finisse de rire bêtement avant de recommencer. Je fouille tout de même mon porte feuille à la recherche d’une pièce pour la lui tendre, pour la revanche, comme promis.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Sam 30 Juil 2016 - 5:05

« On va tous crever de quelque chose, toute manière. »

La brésilienne ne put se retenir de pouffer de rire en entendant sa répliquée résignée et leva les yeux au ciel, lâchant un « Pauvre chou » entre deux mimiques. Et la musique se lança. Elle galéra pendant trente longues secondes avant de mieux assimiler les flèches et les mouvements de son corps. La musique sembla moins rapide qu’elle en avait l’air et son score final ne fut pas si mauvais que ça. Ce n’était pas le cas de son adversaire qui ne savait strictement pas où donner de la tête.

« J’adore ce truc. On en refait après. »

Et oui Schwartz, tu vas devoir transpirer dans ton t-shirt parce qu’Alina est tombée amoureuse de la borne. Jusqu’à que tu la battes. La brune s’amusait bien et ça lui permettait de faire autre chose que d’être crispée sur une manette – quoi qu’en se tenait à la barre derrière elle, elle avait un semblant de cette sensation désagréable. Isaak vint l’arracher à sa concentration et à ses pensées à la toute fin de la musique, lui causant de rater la dernière flèche. Lorsqu’elle tourna la tête à sa droite, elle ne le vit plus. Jusqu’à qu’elle baisse les yeux pour apercevoir son ami, assis sur le tapis – qui s’était sûrement cassé la gueule. Elle rit de vive voix exclusivement pour se foutre de sa gueule mais son rire s’estompa lorsqu’il ouvrit la bouche pour parler.

« Oh ! J’ai fait un perfect avec mon cul ! »

Fou-rire. Littéral. Dû au ridicule de son camarade et probablement au fait que lui aussi était mort de rire. Elle essuya une larme au coin de son œil, tentant de reprendre son souffle.

« … Et j’crois bien que c’est le premier que tu fais en plus… » Elle marqua une pause et se remit à rire. « C’que t’es con. J’suis morte. »

Un final comme ça était vraiment digne d’un film Hollywoodien – enfin, pour eux en tout cas – et avait essuyé la rage de tout à l’heure. Elle se massa les joues, ayant mal à force de rire. La brune hésita. En refaire une ? Est-ce que son ami aimait ça, au moins ? Si l’activité en question ne lui plaisait vraiment pas, elle voudrait savoir.

« Question existentielle. » Son regard devint plus sérieux et croisa le sien. « T’aimes bien ça ? Si c’est vraiment pas ton truc on change de borne, hein. Y a plein d’autres jeux. » Fit-elle, la pièce toujours dans sa main, attendant son verdict.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Sam 30 Juil 2016 - 15:38

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Ouais, c’est ridicule et on a l’air bien niais, en fait, à ricaner appuyés sur les rampes pour ne pas se rouler par terre. Comme s’il nous restait un semblant de dignité à conserver. Rien qu’à cette idée de ris encore plus accompagné de Cuesta qui n’en peut plus de moi. Si je pouvais parler, j’en aurais rajouté une couche en disant que mon cul fait toujours des miracles, et vu que c’est assez dégueulasse, maintenant que j’y pense, c’est pas plus mal que j’ai pu l’éviter. Je me garde cette remarque pour moi, quand même, car elle me fait marrer. Appuyé sur ma barre, je souffle pour me remettre des dernières minutes, sans me soucier des autres personnes présentes dans le coin qui ont probablement hésité à appeler l’asile le plus proche. Oui, je suis un con, c’est pas nouveau. Osez me dire que j’ai une seule fois tenté de faire croire le contraire!

« Merci, je sais. »

Je glousse une énième fois pour finalement me remettre de mes zygomatiques douloureux, soupirant pour me calmer. Maintenant que le « calme » est revenu, Cuesta s’inquiéterait presque du fait que je m’amuse ou non. Allons bon, c’est clair que j’ai l’air de me faire royalement chier. Enfin, c’est sympa de sa part de demander, quand même, je lui accorde ça. Un sourire en coin complice plus tard, je lève les yeux au ciel, en haussant les épaules. Tu parles d’une interrogation existentielle, quelle drama-queen!

« T’emmerdes pas avec ça, et redémarres la machine. J’ai le droit à ma revanche, même si c’est peine perdu! »


Et quand elle aura sa victoire on pourra changer, mais j’ai envie de réessayer encore une fois. Sinon, c’est comme si j’avais rien tenté. Au moins, elle aura de nouveau la satisfaction de m’avoir fait bouger et suer. Puis elle a eu l’air de s’éclater, j’ai sincèrement pas trop envie de l’en priver. On redémarre donc une séance de torture (oui bon, j’exagère, en vrai, c’est rigolo, mais je suis juste nul). Et il y a, peut-être, une très très infime progression. Enfin, ça n’empêche pas d’enchaîner les fails et de finir avec la barre de score dans le rouge et les « Bouuuuuh! » sortant de la borne d’arcade (n’est-elle pas gonflée, celle-là). Comme je me suis tout de même bien donné, je souffle un coup le temps de me « reposer ».

« Bon, bah, voila, on est fixés! » Je saute de l’estrade par terre en reprenant mes lunettes sur la borne, balayant les environs du regard, à la recherche d’une nouvelle attraction. Je me ferais bien un DoDonPachi en team bien difficile après ça, mais avant.. « J’ai faim. Et comme j’ai perdu, je te paye un truc au distributeur. »

Ah, non, pas question de laisser la moindre calorie perdue! Sans attendre, je me dirige vers le coin « cafèt » de la salle, ou sont installées des tables hautes. Pendant que je commence à réfléchir avec beaucoup trop de sérieux à ce que je vais prendre (s’il y a un truc qu’on peut accorder à ce pays, c’est que leurs distributeurs de bouffe sont juste incroyables), je m’adresse à ma camarade.

« T’as fait quoi, ces vacances, au fait? J’sais que t’étais pas venue au camp d’été alors.. Tu rentres au Brésil, parfois? »


C’est toujours plus intéressant que parler des cours, ou revenir sur nos parties de jeu avec des propos à la « huhu, c’était rigolo hein ».


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Jeu 11 Aoû 2016 - 4:21

Bonne nouvelle : Isaak voulait continuer encore un peu. Il avait assez fierté pour réclamer sa revanche. Rien de mieux pour raviver le sourire de la brune qui remonta presque aussitôt sur son tapis, déjà en train de sélectionner la prochaine musique. Et comme avant, les notes de déchaînèrent et Alina avec, râlant à chaque « Bouh ! » que lui crachait la machine. Bon, certes elle en avait moins qu’Isaak mais… Méchante machine. C’est sans grande surprise qu’elle gagna de nouveau la partie. Le regard fier, elle se tourna vers Isaak.

« Bon, bah, voilà, on est fixés ! » Elle rit un peu. C’était quand même méchant de sa part d’avoir défié Isaak à un jeu comme celui-ci. Mais il ferait probablement pire juste après alors, autant se faire plaisir. Il reprit, l’arrachant à ses pensées. « J’ai faim. Et comme j’ai perdu, je te paye un truc au distributeur. »

Le regard de la brune s’illumina le temps de quelques secondes et elle secoua sa main. C’est vrai que leurs petites activités l’avaient affamée. Elle n’avait pas beaucoup mangé de la journée en plus, alors bon.

« Tu sais comment m’parler, cariño. »

Elle le suivit sans broncher jusqu’aux distributeurs. Ses yeux s’écarquillèrent en voyant le choix qui s’offrait à elle. Le distributeur de Coca était dingue à lui tout seul : Du coca au citron ?! Elle n’avait jamais vu ça de sa vie et était bien partie pour tester. Elle laissa Isaak insérer sa pièce pour la boisson et se dirigea vers les autres distributeurs qui, eux, proposaient de quoi manger – elle n’allait quand même pas le laisser tout payer non plus. Une petite sucrerie ne lui ferait aucun mal et… « Oh bordel des frites, on peut acheter des frites chaudes ». Sans hésitation, elle inséra sa pièce pour recevoir sa petite barquette de frites pleines d’huiles et bourrées de calories. Peu importe, elle n’en mangeait pas souvent alors… Une fois de temps en temps, elle avait le droit de se faire plaisir avec la malbouffe.

Comme à l’intérieur de la salle elle-même, la mini-cafétéria était vide de monde, chose qu’Alina ne pouvait qu’apprécier. À peine fut-elle assise qu’Isaak démarra la conversation.

« T’as fait quoi, ces vacances, au fait ? J’sais que t’étais pas venue au camp d’été alors... Tu rentres au Brésil, parfois ? »

La brune secoua la tête de droite à gauche, attendant de finir de mâcher ses frites pour lui répondre. Elle n’était au Japon que depuis quelques mois et bizarrement… Le brésil ne lui manquait pas tant que ça. Elle passait du très bon temps avec sa mère et son frère et même si le début s’était mal présenté – ils avaient tant changé qu’elle avait eu un mal fou à s’adapter et à les voir de nouveau comme sa famille la plus proche – tout s’était très vite arrangé. Il y avait des désagréments mais… En somme, elle aimait sa nouvelle vie. Avec quelques difficultés à s’adapter, à oublier, à recommencer, mais elle l’aimait.

« Nah. J’sais pas trop quand j’y retournerai, normalement l’année prochaine si tout va bien. Mon père a assez vu ma gueule pendant dix-huit ans, ça nous fait des vacances à tous les deux. » Elle s’arrêta là, se souvenant qu’Isaak n’était pas vraiment au courant du pourquoi ni du comment et reprit à propos des vacances. « Sinon, j’ai rien foutu en fait. Enfin, j’allais courir plus que d’habitude et j’ai un peu essayé de visiter Kobe la première semaine parce que j’ai jamais le temps. La deuxième semaine, ma mère m’a inscrite dans une colonie de vacances à Aomori… Ou Aomiri, j’sais plus comment ça s’appelle. C’était sympa et les gens étaient plutôt cool. Par contre, les japonais peuvent pas s’empêcher de me fixer tout le temps. Même ici, ça en devient presque bizarre. C’est parce que j’suis métisse tu crois ? Enfin… J’sais pas c’est con j’trouve. » Elle s’arrêta une ou deux secondes pour manger une frite en vif, et reprit. « C’était cool, le camp de vacances ? Y avait qui ? Vous avez fait quoi ? »

Ça faisait beaucoup de question. Mais elle s’en fichait, ce n’est pas comme si elle se souciait de saouler Isaak ou non. Il était déjà pas mal chiant à lui tout seul alors elle s’était donné le droit de le harceler et de faire ce qu’elle voulait avec lui. Elle se donnait ce droit avec un peu tout le monde, en fait.

HRP:
 

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Ven 12 Aoû 2016 - 11:18

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Des frittes et un coca citron pour la madame, donc. On me reprendra pas à être le goinfre de service après avoir vu la bave couler des babines de Cuesta à la vue des frites du distributeur. Eh, même moi je me contente juste d’un truc à boire. Parce que oui, tant qu’à être radin, autant piquer dans le paquet de frites de l’autre! Enfin, histoire d’endormir son attention, écoutons d’abord son récit. En vrai, ça m’intéresse vraiment, hein, je vais pas ça que pour faire diversion et gagner des frites gratis, hein. Comment ça, personne n’y croit?! Ça va encore être moi l’méchant! Bref, j’avais un peu zappé qu’elle n’était là que depuis la dernière rentrée d’avril. Mais avant il y a une semaine, bien que je l’avais remarquée vite fait, je ne faisais pas plus attention à elle que ça. Enfin, elle aurait très bien pu être la depuis plus longtemps, ou que sais-je, après tout, je ne sais encore rien, et je suis là pour en apprendre plus. Je ne sais pas trop si elle est ironique ou si sa situation familiale reste aussi compliquée qu’elle me l’avait conté au restau scolaire la dernière fois, et dans le doute, je me contente de l’encourager à continuer avec un « je vois ». Ses vacances ont ressemblé aux miennes, en fait. Hors du camp, je suis resté à la maison, à ranger le bordel après les soirées de Hanz, ou à trainer dans les médiathèques de la ville. Quand elle parle de sa colonie de vacances, j’ai un sourire narquois. Ce genre de trucs, mes parents veulent même plus m’y envoyer depuis que… Bah, depuis que je suis moi, quoi. Et tant mieux  j’aime pas les vacances organisées à la lettre. J’pouvais même pas aller faire un feu pour bouffer des marshmallows et des patates grillées tranquille. Enfin, pour répondre à sa question…

« Bah, en fait, ouais, c’est tout con, mais c’est possible que ce soit à cause de ça. En fait, j’ai eu la même pendant un temps, en primaire et au collège, avec mes yeux bleus. Après, ils finissent par s’y faire, je crois. » C’est passé avec le temps, mais au début, malgré le fait que j’ai un physique assez banal, ma taille et ma couleur d’yeux moins commune dans le coin a pas mal interpellé. Enfin, ça on s’en tape un peu. Cependant, je continue sur le sujet. « Ce que j’ai remarqué, c’est qu’au Japon, ils trouvent les étrangers sympas jusqu’à ce qu’ils s’insèrent dans les mêmes routines que les natifs, et qu’ils puissent potentiellement leur piquer leurs places bien définies dans la société. Enfin, mon père a beau être bien accepté au sein de son boulot, il y a toujours des rapports de force et des réticences du fait qu’il ne soit pas natif. » Le fait qu’il soit marié à une japonaise aide, néanmoins. « Les japonais ont encore un peu de mal pour s’ouvrir à l’étranger, même si on ne sera jamais mal accueillis ou jetés, hein. »

Finalement, il faut juste faire ses preuves en mode « je suis votre égal, mais je ne vais pas chercher à égaler ni dépasser votre excellence nationale non plus ». Je prends une gorgée de mon soda et pique une fritte dans la barquette de ma camarade au passage. Bah, quoi, c’est pour mes explications, sinon, je vais encore m’excuser d’avoir fait genre « je sais tout, et j’étale ma science ». Enfin, oui, retour au sujet des vacances, donc.

« Ouais, donc le camp heu… C’était vachement bien, on a fait du camping. Y’avait pas tant de monde que ça, et comme le doyen voulait nous garder la surprise de la destination, y’en a qui étaient super dégoutés de devoir dormir sous la tente! »
Les pauvres chochottes, hinhin. « Genre McAlley ou Yorke, même si cette dernière s’est bien adaptée sans se plaindre. Y’a eu des sorties, genre, pêche, kayak… J’ai souvent fait la cuisine car j’aime bien ça, les trucs au feu de camp, c’est trop bon. » Eh ouais, ma chère Maîté. « J’étais dans la même tente que Campbell, en 2ème année, et que Tanaka, il est étudiant en Bio… A part un écureuil dans la tente, ça allait. » Maintenant que j’y repense, c’était rigolo, même si Tanaka a pas trop ri. « Puis, j’ai un peu trainé avec Summer, enfin, avec Wakeshima, ma colloc. Et un peu Yorke aussi, comme elles étaient souvent collées ensembles. En tout cas pour la randonnée. Et y’a aussi eu un soir ou le doyen nous a refilé des bouteilles d’alcool pour qu’on fasse les cons, genre, normal. Y’avait Lauder, aussi, avec nous. » Bordel, mais c’était du grand n’importe quoi, ce séjour, en fait. Mais c’était bien. Je ricane un peu, cette soirée était pas glorieuse, mais je préfère prendre ça a la légère. « ..Ah, et on a vu le caleçon de Harper, le surveillant, il en avait trop marre. En plus, on avait picolé, je crois que Wakeshima et Yorke avaient jamais bu de leur vie, c’était un peu pathétique. En plus j’ai du danser bourré, c’tait moche. »

… A force de causer, elle va regretter de pas y avoir été. Quoique, ce que je dis envoie pas forcément du rêve. Bref, je me tais en finissant mon soda, et en surveillant le niveau de frites dans la barquette de ma collègue.

« C’était un sacré bordel, ce voyage, mais franchement, c’était marrant. » J’hausse les épaules. Au moins, c’est un bon souvenir à garder. « Puis j’ai fini mes vacs ici, à lire, promener le chien, et glander à la maison. Les parents n’étaient pas là, donc, c’était tranquille. »

Wah, j’ai la gorge sèche, je crois que je vais me reprendre un truc à boire. Genre, un café, histoire d’être bien au taquet sur notre prochaine partie, ce que je vais faire, en revenant m'asseoir en attendant.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Lun 15 Aoû 2016 - 0:05

Le coca citron se révélait être une excellente expérience – qu’elle reproduirait probablement – et changeait du coca qu’elle buvait habituellement. Bien qu’elle s’en autorise qu’une fois de temps en temps. Elle acquiesça en l’écoutant parler des japonais et du rapport aux étrangers. Ils étaient probablement élevés comme ça mais…

« Ouais bah, c’est chiant. » Elle haussa les épaules. « Au moins, ils ont de la bonne bouffe. »

L’image que la brésilienne renvoyait actuellement devait être bien loin de celle que l’on peut se faire s’elle en la voyant pour la première fois. Mais bon, puisque c’était Isaak, elle n’en avait pas grand-chose à faire. L’image était quelque chose d’approximatif quand elle se trouvait en sa compagnie alors… Elle n’y faisait pas attention le moins du monde. Et assumait en prime. Elle sourit plus d’une fois alors qu’il racontait ses vacances. Si bien qu’elle aurait pu en être jalouse. Sentiment qui s’accentua lorsque l’allemand raconta l’épisode de la soirée alcoolisée.

« … Le doyen vous a vraiment filé de l’alcool ? Et Harper vous a laissé faire, comme ça, sans rien dire ? » Elle haussa un sourcil. « J’aurai p’têtre dû venir. Ça aurait été amusant. Et j’aurai pu te voir danser bourré. »

Elle aurait payé n’importe quoi pour voir ça, en fait. Elle redescendit un peu lorsqu’il lui conta la fin de ses vacances aussi passionnante que la sienne. Glander, manger, étudier mais avec le sport en moins. C’était un train de vie qui n’avait pas vraiment changé des cours pour Alina. C’était ce qu’elle faisait de son temps libre sans compter le glandage. Elle termina son coca et sa barquette de frites, faisant comme si Isaak n’avait rien pris dedans et s’étira. Ce dernier se leva pour aller se chercher quelque chose et Alina haussa le sourcil.

« T’as encore faim ? Pourtant t’as mangé cinq frites. »

Elle ricana après sa pique subtile, le laissant aller chercher son… café, du coup. Sa blague tombait à l’eau – au café – mais pas grave, ça l’avait fait rire.

« T’as prévu quoi pour après alors ? T’as champ libre pour les jeux. Par contre j’y connais rien donc sois pas trop dur. »

Elle venait littéralement de l’écraser au Dance Dance Revolution alors elle s’attendait à prendre cher. Mais autant tenter de gagner un peu de sa pitié tant qu’il en fut encore temps. Elle avait le temps d’un petit café pour se préparer mentalement.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Lun 15 Aoû 2016 - 14:57

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Bon, elle a quand même l’air d’avoir un peu les boules. Hmph. Je ne vais pas m’appesantir non plus, faudrait pas que tout ça devienne pathétique à souhaits, c’est pas tout à fait le genre de la maison.

« Au moins, tu n’hésiteras pas pour le prochain. »

Puis, on va pas se le cacher, je préfère trainer avec Cuesta que Yorke ou Lauder ou même Summer. Pour le moment, du moins, c’est presque un sans fautes, et c’est rare que le courant passe si bien avec quelqu’un de mon âge. Bien entendu, elle ricane en imaginant le vieux et Harper se joindre à notre petite « fête », et y’a de quoi.

« Ouais, ce vieux est totalement taré! Mais c’était une bonne surprise. Et Harper, je le plains, il a bien du se faire chier à nous « surveiller ». En plus, Summer a voulu le faire jouer, évidemment. » Bon, par contre, elle est gentille, la brésilienne, mais je re-danserais plus bourré, vu comme j’ai failli vider mes trippes par terre devant tout le monde. « Rooooh, sois pas déçue, voyons! » Air de gros faux-cul irritant. « Un jour, peut-être, tu auras cette chance. Mais, sobre, cette fois-ci! Au pire, tu demanderas à Yorke, elle a tellement aimé ma performance qu’elle a pris une vidéo. »

Je ne sais pas si le sarcasme s’entend dans ma voix? Probablement que oui. Sachant que Tessa ne me porte pas exactement dans son cœur depuis l’épisode du ménage, bah, voila. Mais ça, Cuesta est pas sensée le savoir. Pour revenir au sujet : contre toute attente, j’aime bien danser quand je suis pas entouré des débiles d’amis de Hanz. En tant que fils de bourges, on connaît même des danses ringardes comme le rock. Les idées de mon père, ça, encore. On reconnaît l’éducation vieux jeu d’un gars bien sous tous rapports.

« J’en ai mangé sept. Surveilles tes arrières, Cuesta. »


Dis-je en revenant avec mon café dans la main, fier de moi, avec ça. En mélangeant l’espresso et en mangeant la mousse en premier, j’explore l’endroit des yeux. Je suis pas non plus un geek fini, en dehors des jeux de baston et quelques classiques incontournables comme Pokémon, Fire Emblem, Mario ou Zelda, je ne suis pas spécialiste. Mais, Hanz m’a souvent emmené ici, et on aimait bien les shoot them up, à l’âge ou les combinaisons de touches de Street Fighter étaient pas dans mes priorités. Au moins, quand il y a juste à appuyer sur la touche de tir et à bouger de haut en bas, je m’amusais mieux, bien que je perdais tout le temps. Hm, j’ai beau cracher sur lui souvent, j’ai eu un bon grand frère. Bref, oui, annonçons donc la couleur à la brésilienne maintenant que le fond de la tasse se montre.

« T’en fais pas, voyons, je suis gentil,  moi. » Oh, comme c’est hypocrite, ça. « J’te propose un shoot-them up  en team, ça changera. »

J’envoie mon verre en carton direct dans une poubelle, et m’époussette les mains pour me rendre vers la borne que je visais tout à l’heure. Tout en prenant place, j’explique le plus sobrement du monde le but du jeu à ma camarade.

« T’as juste à tirer sur des trucs, et esquiver des projectiles. » Très beau sourire de petit enfoiré. « Ça devrait pas être trop dur ni complexe, pas vrai? »

En vrai, ce jeu est un véritable enfer, et je m’apprête à le redécouvrir avec Alina. Aussitôt la partie commencée, les vaisseaux ennemis envoient des averses de boules et de lasers, et avec u nrire nerveux j’esquive ce que je peux, avec la chance du débutant.  Pendant ce temps, des bonus tombent.

« Récupères les bleus et les vies! Sinon on est MORTS!»

J’ai 5 ans environ, oui.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Jeu 18 Aoû 2016 - 4:50

Alina ne put retenir le rire moqueur qui s’échappa d’entre ses lèvres lorsqu’il mentionna le fait que Summer ait fait joué le surveillant. Elle aurait adoré en savoir plus sur le sujet mais le laissa finir, oubliant machinalement sa question lorsqu’il reprit sur sa danse.

« T’inquiètes, je m’occuperai personnellement de te faire danser. » Son sourire se voulait mesquin mais elle ne pouvait s’empêcher de le torturer un peu. « J’connais pas assez Yorke pour ça. Mais j’préfère le voir en vrai. »

C’est vrai que… – SEPT ? Sept frites ? La brésilienne fronça les sourcils sans broncher parce que de toutes façons, elles étaient foutues, ces frites. Elle se contenta de soupirer et se concentra de nouveau sur ce qu’il disait lorsqu’il parla du jeu en question.

« Un quoi en quoi ? » Fit-elle sans comprendre le nom du jeu. « Roh puis j’verrai là-bas. On y va. »

Elle descendit de sa chaise et le suivit vers la prochaine borne. Elle n’avait absolument aucune idée de ce dont il s’agissait mais d’un côté, ça lui donnait encore plus envie d’y jouer.

« T’as juste à tirer sur des trucs, et esquiver des projectiles. » Il sourit – comme un con – alors qu’elle fronça de nouveau les sourcils et du retenir son poing de taper son épaule. « Ça devrait pas être trop dur ni complexe, pas vrai ? »

Elle leva les yeux au ciel.

« Vas-y, lance le truc et tais-toi ou je vais finir par te cogner plus fort. »

Et les mains sur les boutons et le jeu lancé… Alina eut l’impression que son cerveau était tombé par terre. Ses yeux, aussi. Elle n’arrivait même pas à voir son… espèce de vaisseau bizarre trop petit avec tous ces projectiles !

« Récupères les bleus et les vies ! Sinon on est MORTS ! »

Et l’autre qui crier plus fort qu’elle ? Prise dans l’action elle se pencha en avant pour essayer de mieux y voir.

« MAIS J’SAIS PAS C’QUE C’EST LES V… – AH ! C’est bon j’crois que j’en ai choppé un peu ! »

Elle se demandait quand même comment une borne faisait pour tenir le coup quand deux idiots comme eux la martelaient ainsi. Elle se mordit la lèvre inférieure, plus concentrée que pour Street Fighter. Son cœur rata un battement quand elle se vit au bord de la mort.

« J’VAIS MOURIR AIDE MOI FAIS UN TRUC ! » Fit-elle en paniquant alors que son petit vaisseau zigzaguait sur l’écran – elle l’avait encore perdu des yeux, d’ailleurs.

S’ils continuaient comme ça, ils allaient vraiment finir par se faire virer de la salle.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Jeu 18 Aoû 2016 - 14:25

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Rooooh, madame veut m’cogner alors que c’est elle qui me tend des perches! Pauvre petite. Ses menaces m’amusent malgré le fait que le jeu se corse sans arrêt et ne nous donne aucun temps mort. Ma frénésie gagne Cuesta qui commence à partir en vrille, ce qui me contamine à mon tour. Ne sachant plus trop où donner de la tête pour lui expliquer où sont les vies et lâcher les commandes en même temps, je bugue, mais heureusement, l’autre trouve toute seule. Ouf. On l’a échappé belle sur le coup. Mais bordel que c’est stressant et dramatique pour un écran d’environ 50 cm². C’est ça qui est bon.

« Hein?! VA SUR LA GAUCHE! NAN, L’AUTRE GAUCHE! ET POURQUOI TU CRIES,  MOI AUSSI JE VAIS CRIER! DAAAAHGFHZK!!! »

C’est le cri du désespoir qui espère toucher quelque chose et faire péter le gros ennemi pour sauver notre, peau, ça, je crois. Il y a un gros « boum » et je crois que nos cris on fini par euh… Faire peur à la borne? Et probablement aux gens autour qui commencent à en avoir marre de nous, entre nos différentes activités de l’après-midi.

« OUAIS!! ON L’A EU! Putain, j’avais jamais dépassé le premier niveau avec mon frère! Il va être trop dégouté. »


Véridique. Hanz est le genre de type à dire « mais il fait quoi le bonhomme, là ? » en jouant sur un jeu de combat, ce n’est pas trop son truc. Bon, et bien sur, le niveau suivant enchaine, et nous bourlingue la tronche direct.

« NAN MAIS C’EST PAS DU JEU, CA, LE JEU! ENCULEEEEEEE! »


La mort dans l’âme, je vois l’écran du Game Over apparaître. Meh, et c'est nous qu'on paye. En retroussant les lèvres, je regard Cuesta et… Le gros type responsable de la salle vient nous voir pour nous dire qu’on dérange les autres joueurs, mais que c’est probablement car on est des « gaijins » et qu’on a du mal à se tenir. Tout cela avec une bonne grosse dose de condescendance qui me fait soupirer avec arrogance, et qui ne plaît forcément pas au mec. Quand il s’éloigne, je grogne avec lassitude. On et là pour se lâcher et s’éclater, de base, mais bon. Autant demander son avis à Alina.

« Quel con. Bon, tu veux rester ici quand même, ou on va mettre le bazar ailleurs? »


Je regarde ma montre. Il fait faim, aussi, même si j’ai bu et mangé un peu il y a un vingt minutes à peine.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mar 30 Aoû 2016 - 13:29

Il ne fallut pas longtemps pour qu’Isaak se transforme en furie. Et comme si ce n’était pas suffisant, sa folie était contagieuse. Assez pour qu’Alina pousse de petits cris à chaque coup encaissé. Mais bordel ce qu’elle pouvait s’amuser.

« QUELLE GAUCHE ? JE VAIS OÙ ? ARRÊTE DE CRIER ! » Fit-elle comme si c’était son conseil le plus avisé. Parce qu’elle ne criait pas. Non non non.

Mais qu’est-ce qu’elle galérait. Ça venait de partout, ça tirait et elle commençait à confondre les lignes de tirs avec les vaisseaux eux-mêmes. Ses yeux ne suivaient plus rien et elle se contentait de donner de petites impulsions sur le joystick en martelant les boutons de tirs, comme si ça allait marcher. Et surprise motherfucker, ça avait marché. N’en croyant pas ses yeux, elle se détendit quelques secondes alors qu’Isaak célébrait sa victoire – du premier niveau – et Alina passa une main fatiguée sur son front. Elle n’irait pas jusqu’à dire que le sport était moins fatiguant mais… Si, en fait. Le sport ne la fatiguait presque plus – il boostait sa forme même – alors qu’elle était crevée à cause de trois parties dans une salle d’arcade. Merde, hein. Elle tapota la machine pour célébrer la victoire à son tour.

« C’juste qu’on est un duo infernal. Dis à ton frangin d’en prendre d’la graine. » Lui rétorqua-t-elle sur un ton carrément fier. Merde, oui, elle était fière. Et peut-être viendrait-elle définitivement plus souvent ici. Avec Isaak ou non, ça, elle n’en savait pas grand-chose.

Elle voulut souffler mais le jeu enchaîna avec la suite. Ah parce qu’y avait une suite genre, là, maintenant ?! Le joystick de nouveau en main, elle profita du début où son vaisseau était encore perceptible pour se concentrer jusqu’à que tous – genre vraiment tous, le jeu, les gens à côté, le responsable, les vaisseaux ennemis – lui explose à la gueule. Et c’était loin d’être édifiant, c’était humainement impossible à supporter et quand elle essaya de crier quelque chose pour pousser la chansonnette avec son ami, sa bouche se tordit en quelque chose de sûrement pas très beau à voir. Rien ne sortait de sa boîte à déballer des conneries et c’était entièrement dû à sa concentration. Concentration qui n’avait servi à rien – un verre de frustration, un – puisqu’ils s’étaient fait roulés dessus. Littéralement, hein. Et l’autre gros – non, pas Isaak – qui était venu leur casser les pieds parce qu’ils faisaient trop de bruit. Alina ne prit pas vraiment la peine de le considéré – mais de le prendre pour un con, oui – et s’écarta de la machine, soupirant. De toutes façons, c’était voué à l’échec.

« Quel con. Bon, tu veux rester ici quand même, ou on va mettre le bazar ailleurs ? »

Elle haussa les épaules, attrapant son téléphone dans sa poche arrière pour en regarder l’heure – et vérifier ses sms par la même occasion – qui affichait dix-neuf heures trente. Déjà ?!

« Il est sept heure et d’mi. La salle va bientôt fermer j’pense donc on peut décoller et aller ailleurs. J’ai faim et en plus on arrivera pas à aller plus loin dans l’jeu, j’pense. » Elle se dirigea machinalement vers la sortie de la salle, où elle avait posé son sac à dos. « Mon frère m’a refilé quelque chose en plus. » Elle tira de son sac une bouteille en verre décorée. Très significative de l’alcool qu’elle avait emporté. Autant bien finir la journée. « T’veux aller manger quelque part ou t’as pas faim ? Au pire on peut trouver une autre salle d’arcade. J’pense qu’y en a plus d’une en ville. »

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mar 30 Aoû 2016 - 17:07

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Ce serait dommage d’en rester à ce forcing de quitter la salle d’arcade, quand même. Puis bon, les parents reviennent pour dîner, autant dire que je préfère me tenir loin de chez moi tant qu’ils ne dormiront pas. Je me ferais mal voir demain en partant pour les cours, mais tant pis. Certes, Hanz a dit que « pour une fois que je vais m’amuser », il « assurerait mes arrières » (ça le rendait terriblement fier de dire ça de la sorte, avant qu’il ne se casse la gueule à la sortie de la salle de bain). Bon, d’accord, j’ai vraiment un grand frère cool, j’avoue. Et même si pour le cas de Cuesta, elle aussi semblait avoir ses propres soucis familiaux, bah, son frère lui a refilé de l’alcool. C’est beau comme nos frangins tiennent à nous, hein, avouez. Pas que j’en doutais en apercevant Thiago et son air espiègle tout à l’heure, bien sûr.

« Wah. Il est cool ton frangin, en fait. C’est quoi ton alcool? »

Dis-je en montrant la bouteille que j’ai aperçu furtivement, dont il ne m’a pas semblé reconnaître l’étiquette (pas que je sois un grand connaisseur non plus). Et décidément, la soirée se présente bien car on peut très bien aller manger également. Ca rend mon sourire visible, tout ça.

« Eh, avec tout l’effort consacré à esquiver des boules de couleurs, je crève la dalle, ouais. » Bigre, oui, toutes les calories que j’ai grillées… Je pourrais presque en devenir maigre. « On a qu’à prendre un truc à emporter puis on ira se poser pour boire aussi. »

Si possible dans un endroit ou on viendra pas nous ennuyer du fait qu’on est des futurs alcolos en devenir, la honte de la société, gnagnagna, commissariat, mineurs qui boivent, etc. J’aimerais autant que les natifs cessent de chuchoter en nous observant, nous les gaijins, et notre alcool. Encore un truc qui serait bien plus « normal » en occident, ça. Enfin, quand faut s’adapter, faut s’adapter. Pour autant, c’est pas parce qu’il ne vaut mieux pas se faire remarquer à notre âge avec une bouteille de binouze, qu’on a pas le droit de se faire plaisir de temps en temps. Bref, maintenant qu’on est dehors, faut se décider sur ce qu’on va bouffer.

« Donc, passons aux choses sérieuses. Est-ce que l’athlète que tu es accepte le Burger King? » Y’en a un sur le trottoir d’en face, et un parc pas très loin, si mes souvenirs sont bons, en plus. « En plus y’a un parc pas loin pour se poser. »

A cette heure, en plus, dans le coin, y’a plus grand monde à part quelques vieux qui vont balader leurs chiens.. D’ailleurs, j’espère que Klaus s’en sort avec Algorithme, le toutou doit déjà faire 2 fois son poids, le gamin va me faire la gueule si il a galéré. Boaff. Il risque aussi de faire un AVC quand je lui dirais que j’ai bu. Lui et Papa pensent encore qu’Hanz n’apporte que de la grenadine et des cigarettes au chocolat dans ses « soirées pyjama ».


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mer 7 Sep 2016 - 18:07

« Wah. Il est cool ton frangin, en fait. C’est quoi ton alcool ? »

Elle ne put retenir un rire amusé lorsqu’il évoqua son frère. « Cool » n’était pas le bon adjectif. « Plus vieux » était un terme plus approprié. Il l’aidait à frauder comme tout bon adolescent le ferait et comme ses anciens amis l’avaient fait lorsque lui était plus jeune. Même si elle n’avait concrètement pas eu le temps de rattraper l’intégralité du temps perdu entre eux, elle avait appris beaucoup plus de choses en quelques mois. Plus qu’en dix-huit ans d’école, de lycée, de ces conneries-là. Elle haussa finalement les épaules lorsqu’il lui posa la question, jetant un œil à la bouteille. Le liquide à l’intérieur était transparent et Alina n’avait pris qu’une ou deux cuite dans sa vie. Avec peut-être bien moins de cinq verres. Alors s’y connaître en alcool quand la bouteille n’a pas d’étiquette ? Ah. Ah. Sa bouche se tordit et un bruit plus qu’atypique en sortit.

« Alors là. » Elle tourna la bouteille, comme si un éclair de génie la foudroierait si elle le faisait. « Aucune foutue idée. On verra bien. »

Bon, la bouteille n’était pas pleine – Il devait bien en rester les deux tiers, quand même – ce qui témoignait de l’utilisation qu’en avait Thiago. What a surprise.

Finalement, Isaak accepta avec un entrain peu commun – l’appel de la nourriture – d’aller manger un bout. Il suggéra même de prendre à emporter et l’option avait semblé évidente pour la brésilienne qui aurait probablement eu quelques problèmes d’éthique avec le fait de sortir une bouteille de quelque chose d’alcoolisé dans un lieu public, devant d’autres gens. Alors elle acquiesça silencieusement lorsqu’il aplatit la chose et le questionna du regard, comme pour qu’il choisisse leur lieu de malbouffe.

Burger King. Elle ricana lorsque la pique atteignit ses oreilles et roula des yeux.

« J’ai encore jamais mangé là-bas. Tu choisiras pour moi. J’aime pas quand y a trop de fromage et trop d’oignons. Sinon j’aime tout et surtout les trucs épicés. »

Voilà. C’était une bonne façon de découvrir le truc et au moins, une chose était sûre : Ils s’éviteraient le long moment gênant durant lequel Alina regarde l’écran des menus sans en décrocher les yeux une seule seconde et prend trois ans à choisir ce qu’elle veut. Pas qu’elle soit difficile en bouffe, non. Elle ne savait pas se décider.

« On y va ? »

Question rhétorique puisqu’elle commença déjà à avancer – vérifiant tout de même que l’autre ne soit pas cloué sur place – et chercha quelque chose à dire pour ne pas installer le silence entre eux. Elle cala son sac entre ses deux épaules et leva la tête pour regarder un peu la ville, les rues par lesquelles ils passaient.

« Fait depuis Avril que j’habite là et que j’connais encore rien de la ville. Ça s’ra sûrement la même chose à la fin de l’année d’ailleurs. » Elle lui donna un petit coup de coude. « Donc t’es très officiellement chargé d’m’apprendre à manger gras à Kobe, Monsieur Isaak Schwartz. Félicitation pour vot’ promotion, vous avez rien gagné. Sauf p’têtre le droit de m’servir de guide culinaire. » Fit-elle sur un ton rempli d’une ironie presque agaçante.

Pourquoi s’emmerder à taper des Kanjis sur Google pour chercher les meilleurs restaurants ou les meilleurs fast-foods de Kobe, lorsqu’on a un vrai expert en la matière ? Oups. Elle espéra pendant une ou deux secondes qu’il ne le prenne pas mal. Du moins, qu’il n’y voit pas une référence à son poids. Parce qu’elle n’y faisait probablement attention qu’une vingtaine de secondes par jour. Et encore. C’était trop.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Ven 9 Sep 2016 - 21:41

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Alcool surprise, donc. Si quelqu’un a déjà bu dedans, c’est qu’il passera bien, au moins. Enfin, normalement. Je suis jamais contre gouter de nouveaux trucs, mais avec le temps j’ai pu constater que les alcools forts n’étaient pas mes préférés. Pas purs, du moins, appelez-moi fillette si vous voulez. Ca n’empêche pas d’avoir une sale habitude de siphonner un peu tout ce que j’ai sous la main, une fois je me fais royalement chier en soirée, et que Hanz a fini par choper une nana, et qu’il n’a donc plus besoin de moi comme support/faire-valoir/garde du corps. C’est plutôt navrant, et j’en suis pas fier (même si je remercie mon foie encore jeune, pour le coup), vu les mauvaise surprise que ça a pu donner ensuite. Faudrait juste que j’arrête de faire ça pour mon frangin et de m’inquiéter alors qu’il est censé être majeur et vacciné. Et là, j’ai absolument pas envie de rentrer dans les détails et de me ruiner l’estime. Enfin, bref, repartons sur une note plus gaie en parlant bouffe et en allant consommer sur proposition de ma camarade, que j’acquiesce d’un signe de tête engagé, et pour lui faire signe que j’ai bien reçu ses « consignes ».

On se met donc en route et l’autre me fait remarquer qu’elle manque de connaissance concernant la ville. C’est une grande agglomération moderne comme il y en a beaucoup dans la mégalopole japonaise. Pas franchement le plus chouette pour se balader, bien  qu’on trouve parfois des coins sympas. Ce n’est pas pour la juger, car je suis très mal placé pour penser ça, mais j’ai la sensation que malgré son côté « cool », Cuesta ne profite pas beaucoup hors des cours et du boulot. Enfin, elle n’est pas là depuis longtemps, et  ça demande un temps d’adaptation, aussi.

« Hmph, la ville moderne ne fait pas franchement envie, aussi. Faut aimer les buildings. C’est pas moche, mais c’est grand. »


C’est le lot de beaucoup de grandes villes Japonaises, mais j’ai souvent la sensation d’être un peu dépassé par tout ça. C’est sympa d’avoir le campus, et les quelques bois qui parsèment la ville. Je comprends qu’elle n’ai pas franchement envie de faire des randonnées dans Kobe. Puis déjà que je suis un guide culinaire, je vais pas être guide touristique. Je ricane et aurais été bien bête de prendre pour moi la plaisanterie de l’autre. C’est moi qui aie proposé de manger gras à la base, me renfrogner maintenant serait fortement gonflé. Après, faut pas croire, je ne mange pas que gras et il y a très peu de choses que je n’aime pas manger, à part peut-être les oignons, justement. Et certains disent que je cuisine bien, même.

« Mouais…  Quand même, ça fait chier, j’espérais au moins manger à l'oeil, avec un tel titre! »


Fis-je, faussement dégouté, alors qu’on arrive à la borne du fast-food pour commander notre repas. Comme convenu je prends quelque chose d’épicé pour la madame en évitant les oignons (ce que je fais aussi pour ma part), et en lui demandant confirmation que ça lui donne un minimum faim, puis me sers à mon tour en étant généreux sur les frittes et les sauces. Il ne nous reste plus qu’à attendre, maintenant.

« Ton frangin t’offre souvent des alcools bizarres quand tu sors ou c’est juste ce soir? » Je lui demande, avec un sourire en coin, me demandant indirectement si ça lui arrive souvent de prendre des cuites. Pas que je trouve ça fortement cool ni rien, hein. Juste de la curiosité scientifique. « Eh, d'ailleurs, on se fera un jeu pour descendre la bouteille? Tant qu'à faire! »

C'est toujours l'occasion de se poser des questions et d'en apprendre plus en buvant. J'aime pas trop l'idée de me mettre une race, mais vu ce qu'on a pour deux, pas trop de risques en vue. On pourrait presque rentrer sobres sans souffler un haleine de vieux polonais!


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Dim 18 Sep 2016 - 15:51

« Moi j’aime bien la ville moderne. Enfin, j’suis une touriste parce que j’ai vécu un peu hors de la ville au Brésil, du coup ça m’plaît bien. Mais comme j’ai pas le temps, j’laisse ça pour les vacances. »

Elle haussa les épaules et leva les yeux au ciel quand il se plaignit de sa superbe récompense de rien du tout.

« Écoute, personne t’empêche. Sauf p’têtre mon portefeuille. C’est déjà compliqué de me nourrir seule hors de la cantine avec ma mère qui suit notre alimentation à la loupe. »

Ouais parce que sa mère était une nazie, très clairement. Depuis qu’elle avait retrouvé sa fille, elle avait décidé de l’élever – du moins, de peaufiner son éducation – dans un milieu très sain. Elle faisait déjà du sport mais à côté, elle mangeait trop gras. Trop tout court, en fait. En même temps, se dépenser comme elle le faisait méritait d’être récompensé. Par du gras, en effet. Chacun ses priorités. Elle leva son pouce lorsqu’il prit la commande et vint se placer sur le côté le temps que leur commande soit servie. Elle ne put s’empêcher de rire en entendant la remarque sur son frère.

« C’est la première fois. Ça f’sait neuf ans que je l’avais pas vu en arrivant au Japon alors il a pas trop eu l’occasion. D’habitude c’était une amie à moi qui fournissait l’alcool. »

Hélène. Hélène avait un peu tous les droits et faisait adulte, elle avait un visage de femme, un corps de femme, elle était grande. En somme, Hélène réussissait toujours à acheter de l’alcool même en étant mineure. Alina n’avait jamais eu cette chance, avec son visage de bébé. Isaak la tira de nouveau de ses pensées en évoquant un jeu d’alcool. Oh.

« Ok. J’aurai la conscience tranquille et j’aurai un peu moins l’impression d’avoir l’air alcoolique comme ça. » Lui rétorqua-t-elle, amusée par l’idée. « J’connais pas trop d’jeux d’alcools par contre. À part p’têtre les « J’ai jamais » et autre dérivés. »

Au même moment, la caissière leur tendit un sac – probablement rempli d’hamburgers caloriques – qu’Alina attrapa. Aussitôt fait, ils prirent tous deux la direction de la sortie à la recherche d’un coin tranquille et peu fréquenté – pour s’éviter de passer pour deux mongols en pleine rue et surtout, se faire chopper par une quelconque police locale, n’est-ce pas – chose qu’ils ne mirent pas longtemps à trouver. C’était une petite rue exposée au soleil et isolée. Parfaite pour manger. Alina s’installa sur de petites marches et attendit Isaak pour commencer à manger.

« Bon alors, y a quoi là-dedans ? » Fit-elle avec la boîte de son burger en main.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mar 20 Sep 2016 - 13:26

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Ah, je crois que je sais pourquoi je ne suis pas trop fan de l’architecture Kobe, en écoutant répondre ma camarade. Ça ressemble à Düsseldorf, avec ces buildings partout. Soit ma ville d’origine, et ma destination de vacances la moins appréciée. D’une part, car avant mes 4 ans, j’en ai un souvenir assez infernal, avec des gens qui courent partout sans cesse, des embouteillages. Tout ça, c’est un peu stressant pour les gamins, surtout quand les parents sont eux-même des boules de nerfs sur pattes. Et aussi, c’est là qu’on va chez mon tonton Ernzt. Et j’l’aime pas, il est casse-bonbons et mesquin… Ouais, bon, d’accord, je suis le dernier des connards et des hypocrites de mauvaises foi pour penser ça! Je suis immature, je fais peut-être mon Lavender Lauder, et j’vous emmerde, non mais! Et puis, quand même. Je sais pas, les vacances en ville ça me donne la sensation qu’à part regarder qui a la plus grande tour, et faire les magasins, y’a pas grand-chose de créatif à faire. Les musées, j’imagine, ou les attractions à la Laser Game. Bah. La vue du Rhin est jolie, hein, mais, je ne sais pas. J’imagine que je préfère la campagne et les endroits calmes. Pas la rase campagne, hein, mais le juste milieu, et les villes à échelle humaine. Enfin, bref. Question de point de vue et d’habitude, comme le relève bien Cuesta, ce à quoi je me corrige d’un simple « Hm, pas faux » pas très audible.

Pour ce qui est de la bouffe, je ne l’aurais pas laissée payer non plus, qu’elle ne me prenne pas au sérieux, je suis bien trop radin et chiant sur les dettes pour ça. Ou alors c’est plutôt moi qui prend ça trop au sérieux, et qui enterre ma blague. Meh. Je m’égare, et je réfléchis bien trop alors que la finalité est simplement de se faire plaisir en mangeant bien gras. Marcher jusqu’à un endroit plus calme a le mérite de me vider le cerveau partiellement, et ça tombe bien, car avec des jeux d’alcool, ça risque d’empirer.

« Ahah, ouais, pareil, en fait. C’est pas comme si j’étais un expert en la matière! »

Je ricane brièvement. Il est vrai que je n’ai pas tant l’habitude de me livrer à ce genre de facéties quand je connais à peine les personnes en face de moi. Du coup, avec Alina, ça va. Et puis, même si c’est débile, « J’ai jamais », ça peut-être l’occasion de mieux connaître l’autre, qui sait. Puis c’est marrant. Et puis, l’alcool ne se perdra pas, de cette manière. Ça part toujours en sucette, ces trucs, mais bon, tant que personne ne veut faire de coup bas à son voisin, ça roule bien. Bref, nous voila assis sur les marche d’un escalier, dans une rue tranquille et plutôt agréable, et Cuesta s’apprête à découvrir son repas du soir. Ouais, j’me demande ce qu’il y a là-dedans, vraiment.

« Un piano, je crois. » Oui. Je me fous de sa gueule. Je n'ai pas de race. « Que des bonnes choses, voyons. »

Ce sourire de faux-cul menteur. Y’a qu’à voir comme je suis bien portant, et totalement en bonne santé! Pas que j’en mange tous les jours, hein, j’suis pas tenté de devenir accro à ces trucs. N’empêche que j’aime beaucoup, et je suis à un âge où je peux en profiter à fond, donc, aucune raison de me gêner. Et je me suis pas fichu d’elle sur la commande.

« J’ai pris des sauces en rab si tu veux. »

Fis-je en sortant différentes doses de ma poche. Quoi, on est des bons clients, et c’est déjà en supplément et hors de prix, faut pas nous les mettre sous le nez, j’en savais que c’était pas en libre service! Ouais, je suis en train de me justifier sur mon tout petit larçin, c’est moche, gnagnagna. Je commence mes frittes, mangeant en silence pour le moment, pour mieux profiter du goût et du gras. Le silence du rituel, m'voyez. Comme elle a aussi bien commencé de son côté, autant m’informer sur son presque-baptême de fast-food.

« Alors, c’est comment? Tu prends ton pied? »


#GrosBeauf #Pardon - de la part de la joueuse . Je retourne à ma propre bouffe comme si ne rien était, à peine conscient de ma blague scabreuse. Petite pensée pour ceux qui liront cette réplique sans le contexte, et qui vont tirer une gueule assez marrante. Faut bien préparer la baisse de niveau de débat qui va s’en venir quand on sortira le canon. Pas que ça volait super haut jusqu’à cet instant non plus, mais bon.

« J’imagine que c’est pas à la hauteur d’un empañadas, mais bon, eh. »

Comment je fais pour me donner encore plus faim tout en mangeant, moi?


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mar 11 Oct 2016 - 20:57

Isaak n’était donc pas un expert en la matière. Quelle surprise.

« J’aurai pourtant juré qu’t’étais l’un de ces alcoolos fêtards. T’as toute la panoplie. »

Merde, ce n’était pas dans ses habitudes le sarcasme, le cynisme et ces choses-là. C’était probablement la présence de l’autre qui la rendait comme ça. Pourquoi ? Parce qu’Alina se calquait très vite sur les gens qu’elle appréciait, tout simplement. Bonne ou mauvaise chose ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Elle le faisait, voilà tout. Et puis, monsieur avait l’air d’être un expert dans d’autres domaines – nous parlions bien de sarcasmes – alors pourquoi pas celui-ci. Et pour rester dans le thème de la lourdeur, il évoqua un piano. Parce que son ironie est lourde et que le piano est lourd aussi. Tout ça pour dire qu’il ne lui divulgua pas le contenu du burger. Alina se contenta de lui lancer un regard de jais et entama la première bouchée de son sandwich sans même l’attendre, comme si la faim avait repris le dessus. Elle se contenta de bouger la tête de haut en bas lorsqu’il lui mit les sauces sous le nez, un air de « C’est cool, laisse-moi manger » dans les yeux. Le silence suivit. Silence agrémenté de nombreux bruits de mâchoires et d’emballages. Perturbé par une blague dont la finesse n’était plus à prouver.

« T’veux pas non plus qu’je crie ton nom ? Ouais, c’est bon. »

Ou comment mettre les pieds dans le plat. Ah, c’est lui qui cherchait, elle n’avait rien à se reprocher. Alina n’avait pas que ses poings en guise de réplique et elle aimait le faire savoir. L’envie de compenser, de prouver, de montrer, ces choses-là faisaient partie d’elle après tout. Elle esquissa un sourire en coin lorsqu’Isaak prononça le nom d’empañada dont la prononciation laissait à désirer. Chose qu’Alina allait s’empresser de corriger, juste pour essayer de lui donner tort. C’était un jeu, non ?

« J’aime pas les empañadas. Et ça vaut largement son succès. T’façons c’est un burger, ça pouvait qu’être bon. » Une autre bouchée et trois frites plus tard. « Puis, on mange pas que des plats nationaux hein. J’suis construite sur une base de pâtes et de poulet. Rien d’bien brésilien dans tout ça. »

En même temps, la dinde et les pâtes – ou le riz – étaient les plats de référence de tous les sportifs, alors elle n’avait ni le droit de se plaindre, ni celui de contester. Elle aurait bien voulu attaquer Isaak avec les plats de son pays mais… Elle n’avait aucune idée de ce qu’ils pouvaient bien manger en Allemagne.

« Si on mange comme ça à chaque fois qu’on traîne ensemble, tu peux être sûr que j’ai plus d’artère à la fin du mois. »

Parce qu’elle venait de finir son sandwich et elle avait encore faim. Elle savait d’emblée que les frites ne lui suffiraient pas et se tâtait même à aller recommander. Elle louchait aussi sur le burger de son ami qui n’était pas tout à fait terminé. Évidemment, elle ne lui demanderait pas. Même si Alina était… Bah, Alina, elle restait polie et éduquée. Alors elle attendrait qu’il propose. Ou qu’il l’envoie se faire foutre, auquel cas, elle irait recommander comme la grosse qu’elle était.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Ven 14 Oct 2016 - 23:38

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Que de sarcasme. Ne prenant pas grand-chose au sérieux de toute manière, si ce n’est ce qu’il y a des les bouquins, je me contente de hausser les épaules d’un air narquois. Et de m’amuser des réponses tout aussi lourdes de Cuesta. Et c’est pas plutôt le nom du Burger qu’elle devrait crier, plutôt que le mien? J’ai pas tout suivi, mais on va ricaner grassement quand même, car ça avait le mérite d’être beauf comme Tonton Ricard bourré au dernier degré. Diantre, oui, j’ai vraiment relancé le débat au plus bas.

Je vais laisser Alina un peu tranquille, je crois, j'ai bien compris le message. Et paraît-il que ça ne se fait pas trop de déranger les gens quand ils mangent. Enfin… « manger ». Pour Alina, le terme approprié serait plutôt « engloutir à la vitesse d’un tracto-pelleteuse ». Ce qui techniquement est un peu lent, mais bon, on a compris l’association d’idées. Elle se goinfre, quoi. Je la laisse un peu en paix avec un silence, avant de reprendre au moment où elle arrive à la fin de son sandwich. Elle s’empresse de me corriger d’un air ironique dans sa langue latine, et je note la prononciation dans un coin de mon esprit, même si moi et les langues, bah, faut pas commencer à espérer. Je me doute bien qu’ils ne mangent pas que des spécialités, quand même. Nous les allemands ne bouffons pas que des saucisses avec de la bière et des bretzels, après tout. Enfin, je digresse.

« Tant mieux si ça te plaît. Et j‘m’en doutais, hein, c’était juste histoire de causer. »

Fis-je, en haussant les épaules, après qu’elle ait parlé de son régime de sportive… Qui me paraît bien plus joyeux que ce que j’imaginais. Pas de complètement alimentaires et de dopages, donc. Tant mieux pour elle. Mais ça manque de légumes. Oui, c’est moi qui pense ça. Enfin. Sa remarque suivante me fait rire, alors qu’elle est en train de lorgner les restes de mes frites et mon burger pas encore terminé. C’est pas elle qui en a bouffé même avant qu’on commande à la salle d’arcade? J’imagine que oui, l’état de ses artères me préoccupe déjà.

« Le jour où tu rouleras dans ta graisse pour descendre les escaliers, je paierais pour ton mariage à Doubaï, Musclor. » Pas que Doubaï fasse franchement fantasmer quand on n’est pas un gros plein de fric qui a besoin de compenser des choses. Et toute façon, on peut toujours rêver pour que ça arrive dans les 12 prochains siècles. Je lui tends le reste de mes frites, comme elle me fait un peu pitié, et que je ne suis pas dalleux à ce point. « En attendant, tu reprendras bien un peu de suicide gastrique? Ça viendra pas tout seul. »

J’en prends quand même quelques unes au passage, avant de lui laisser le reste. Je juge m’être largement sustenté, pas que je sois devenu raisonnable, hein. Tout ça pour dire qu’elle, elle a de la marge. Si ça continue c’est effectivement elle qui va s’engraisser, et moi qui vais maigrir. Et maigrir, ça craint. Avec tout ça me voila en train de terminer mon Coca dans un silence presque religieux. Après un petit moment de torpeur pas si désagréable, je repense à un certain objectif de la soirée. Enfin, si faire les ados trop extrèmes de la mort-qui-tue en se saoulant est un « objectif » digne de ce nom. Probablement pas. Mais bon, si on peut plus un peu s’amuser. La voix à peine audible de ma conscience continue de m’interroger en mode « est-ce que c’est vraiment une bonne idée, t'es sûr que c'est pas juste une moyen pathétique de fuir la réalité ».. Bien sur que si, Sherlock. Je sais pas. Ce qui est certain, c’est que j’ai pas envie qu’elle reprenne trop le dessus alors que pour une fois, je me détends, et je pense un peu à moi.

« Bon, sinon, c’est pas que j’ai hâte de voir la tête de mon frère quand il va me voir rentrer un peu pompette, mais si on goutait à ta bouteille bizarre? »



---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Sam 7 Jan 2017 - 14:25

« Bien-sûr que oui, j’en reprends. Tout c’gâchis qu’tu fais. »

Elle leva les yeux au ciel, presque rieuse et piocha dans les dernières frites. Alina était bien consciente qu’il en voulait toujours mais… Meh. Il a proposé. Elle n’ira pas en enfer pour cette raison. Quoi qu’elle ira en enfer, pour sûr, mais sur la liste de ses pêchés, celui-ci n’y figurera pas. De toutes façons, elle ne faisait pas ça tous les jours. Pas qu’elle ne voulait pas, c’est juste que mis à part KFC, McDonald et peut-être la bouffe japonaise en général… Elle n’était pas vraiment au top niveau restaurants. Ouais, en d’autres termes, elle ne connaissait rien. Maintenant elle pouvait ajouter Burger King à sa liste de fast-food qui comptait… Quatre noms. Dont celui-ci, hein. Mais bon, elle avait Isaak. Inconsciemment c’était comme si elle avait le plus grand des critiques culinaires en matière grasse. Et n’y voyez pas d’amalgame.

Il évoqua l’alcool. Ça aussi, ça faisait un moment qu’Alina n’y avait pas touché. Quoi que, non. Elle avait fêté avec beaucoup d’alcool son départ avec Hélène. Beaucoup trop même.

« Mettons-nous à l’envers. » Elle attrapa la bouteille et retira le bouchon, simplement pour sentir l’odeur. Elle cligna des yeux avant de comprendre. « J’sais ce que c’est. Mon frère m’a fait goûter la semaine dernière. Ça s’appelle du Shôchû, c’est un peu la Vodka d’ici. Contrairement à la Vodka par contre, c’est pas complètement dégueulasse. C’est fort mais ça a un bon goût. J’te laisse juger par toi-même. »

Enfin, cette histoire de bon goût, c’est subjectif. Pendant qu’Isaak décidait ou non de goûter le contenu de la bouteille – histoire de quand même aimer ça avant de commencer – Alina sortit un jeu de carte de son sac à dos. Quand son frère lui avait dit qu’il lui laisserait de l’alcool, elle avait pensé à prendre un jeu de carte. Histoire de ne pas simplement boire comme deux trous et de rendre ça peut-être plus drôle.

« J’ai pensé à tout. Enfin j’avais pas d’autre idée de jeu, en fait. En gros, j’vais tirer des cartes et chaque carte a une signification ou un défi particulier. Ça s’appelle « Le Barbu ». Comme j’suis rouillée, j’ai mon téléphone avec moi pour me rappeler les règles. » Son regard se planta dans celui de son ami, un rictus accroché à ses lèvres. « Je te laisse tirer la première carte, Godzilla. »

Règles:
 

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mer 11 Jan 2017 - 11:37

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Du Shochu ? Bon, bah, j’abandonne définitivement l’idée folle de rentrer en marchant en ligne droite après cette soirée.  Alina me fit un exposé sur l’alcool en question, et me proposa de gouter. Même si je savais déjà tout ça, je me prenais tout de même une gorgée par pure gourmandise, et parce que je suis trop bien élevé pour refuser (si, si). Comme prévu, l’alcool pur se fait bien sentir et même si nous ne sommes pas à jeun, on va le voir passer bientôt. Pour le jeu, je connaissais que les trucs basiques (et c’est pas exactement mon genre de jouer avec les copains relous de mon frangin), mais pas celui-ci, et tandis que Cuesta me demande de tirer la première carte, j’observe un instant par-dessus son épaule pour me mettre quelques règles en tête. Donc, on doit faire différents trucs selon la carte tirée.

« Ça a l’air marrant, ton truc. »


L’enthousiasme dans ce dialogue. Mais en fait, si, je suis hypé, maintenant. Comme j’ai hâte de commencer, je tire la première carte comme on me le demande si gentiment. Je retourne donc la carte au dessus du paquet, puis la montre à ma camarade, bouteille toujours à la main. Roi de Pique ? Quoi, je peux inventer une règle comme je veux ? C’est pété. Je prends quelques secondes pour réfléchir, en me rappelant les parties de jeu à boire que j’ai pu voir à titre d'exemple.

« Je sais. A partir de maintenant et jusqu'à ce que je te dise d'arrêter, tu dois finir toutes tes phrases par un nom de Pokémon. Si tu dis le même deux fois, tu bois. Si tu oublies, tu bois. Ça devrait aller, y’en a plus de 700, et comme j’suis sympa, si tu les connais mal, j'te laisse le droit de regarder sur le net. »

Et c’est déjà pas mal. Commençons gentiment. Ou pas. J’en sais rien, en fait.

« A toi, Rambo. »



---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 124
■ Inscrit le : 30/05/2016

■ Mes points : 23

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Alina Cuesta
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mer 12 Avr 2017 - 16:11

Se souvenir des prénoms était une plaie pour Alina. Alors des noms de Pokémons ? Merde. Le problème n’était même pas de se souvenir des noms en eux-mêmes en fait. C’était de se souvenir de cette règle. Cinq minutes plus tard, elle aurait oublié la règle d’Isaak et aurait déjà tombé la bouteille. Elle souffla lorsqu’il évoqua internet.

« Merci, Boustiflor. »

Et tant qu’à faire, elle commençait avec un nom complètement pété. Parce que le ridicule ne tue pas, bien évidemment. Elle attrapa le paquet que lui tendait Isaak et en tira une carte.

« Neuf de trèfle, Miaouss. » Elle prit quelques secondes pour réfléchir. « Ah c’est une vérité, Pikachu. »

Donc, se mettre à nu devant Isaak ? Oh ciel. Il fallait qu’elle trouve quelque chose de top secret sur elle-même sauf que… La vie d’Alina n’était pas franchement des plus intéressantes. Quoi que… En cherchant bien, il y avait peut-être quelques trucs inavouables à gratter. Elle n’irait pas non plus trop loin – pas qu’elle n’aimait pas Isaak, mais elle voulait tout de même garder un minimum de vie privée pour le moment, aussi peu pudique était-elle. Peut-être qu’avec un ou deux grammes dans le sang, elle serait plus bavarde. Peut-être qu’il lui faudrait apprendre à le connaître un peu plus aussi. Elle ne saurait pas dire.

« Bon euh… C’est pas ouf mais j’ai honte à chaque fois. » Elle laissa deux secondes passer avant de vite se rattraper. « Euh… Insécateur. » Elle souffla un coup avant de reprendre. « Bon en gros, mon lycée était loin de chez moi au Brésil, du coup je prenais le train tous les jours. Sauf qu’un jour, en rentrant le soir, je suis rentrée plus tard que d’habitude, donc c’était le dernier train pour chez moi. Le truc, c’est que je me suis endormie dedans. Et quand je me suis réveillée, c’était au terminus, donc à genre… Soixante ou soixante-dix bornes de chez moi. Et puis j’avais aucune thune sur moi aussi, donc aucun moyen de rentrer chez moi. Du coup, je suis allée dans l’immeuble le plus proche et j’ai toqué chez des gens. Personne voulait de moi, sauf un gars au bout du couloir qui a enfin dit oui… Sauf que ce type, c’était mon prof de maths. Et en entrant chez lui, il m’a prêté une chambre d’amis et tout, donc je l’ai remercié, bla-bla-bla. Sauf qu’au moment d’aller me coucher, j’ai fouillé dans la table de nuit de la chambre d’amis et j’ai trouvé genre, une dizaine de téléphones qu’il avait jamais rendu à ses élèves et qui devaient être là depuis quoi… Six mois ? Un truc du genre. Du coup, j’ai tout mis dans mon sac et j’les ai volés. C’était la fin de l’année scolaire dans deux semaines alors je risquais pas grand-chose. J’sais même pas si il s’en est rendu compte aujourd’hui. » Elle se reprit une fois de plus, à deux doigts d’oublier. « Papilusion. »

Bon, ce n’était pas non plus la vérité du siècle, mais elle aimait bien raconter cette histoire, même si elle en avait encore un peu honte. Elle tendit le paquet à Isaak, le regard malicieux, espérant qu’il tombe sur un As ou une connerie du genre.

---------------------------------

Bonjour, je suis un code couleur rajouté à l'arrache.
Je parle japonais en #504F92, espagnol ou portugais en #CC5494 et je m'essaye à l'anglais en #65895E quand j'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 509
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 304

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  Mar 18 Avr 2017 - 13:20

Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
√ Samedi soir, à la salle d'arcade.
√ Où Isaak n'est pas ponctuel, mais pour une fois c'est pas trop sa faute.
Avec Alina Cuesta
Après avoir accepté mon défi (pas qu’elle ait le choix, c’est le jeu *ajouter ici une mimique à la Yu-Gi-Oh*), Alina pioche une carte qui lui demande de dire une vérité. Oh, j’aurais pas aimé tomber là-dessus, moi. Enfin, mon hypocrisie et ma curiosité me pousse quand même à vouloir savoir quel genre de dossier elle va me sortir. Un truc pas ouf mais honteux, donc… Attends, c’est ça, son truc « pas ouf » ? C’est super bizarre, cette histoire. Si bien que je glousse bêtement. Sur l’échelle de l’improbable, c’est pas mal. Et je vois surtout qu’elle rate beaucoup de noms de Pokémon, mais bon, au vu de l’intérêt de l’histoire et de l’effort fait pour raconter, je passerais sur cette erreur, je pense. S’endormir dans le train encore, tout est normal, mais le reste.. Queuwa, mais pourqueuwa ?

« Ah donc t’es cleptomane. Ça va, c’est pas bien grave, y’en a bien qui, euh... Non, mais si, tu sais, qui… Meh. T’en as fait quoi des portables, au final ? » Ironisais-je avant de rire de ne pas pouvoir lui trouver une circonstance atténuante assez logique. Côté de mon gage, elle se rattrape avec un Papillusion. « Ton histoire a le mérite de m’avoir fait marrer, alors j’vais passer sur le fait que t’as du oublier, au vu des pauses que t’as faites dans ton récit… Au moins 6 Pokémon. Enfin, pas grave, je valide, j’approuve, tout ça. »

C’est à moi de jouer, de toute manière, alors je ne vais pas jouer les casse-bonbon en la forçant à boire. Bah, oui, elle serait plus opérationnelle, après, avec qui je pourrais bien  jouer. Bref, je pioche, en espérant quand même pas tomber sur des vérités compromettantes.

« 6 de pique. C’est quoi ? Faut que je boive ? »

En fait j’avais très envie de boire, histoire de l’accompagner.  On va prendre une vraie gorgée, quand même, au passage, histoire de jouer le jeu, et ce truc est fort. Y’a pas à dire, la bière, c’est mieux (oui je suis une petite nature, dites-le), et ce truc picote un peu par où il passe. Je grimace en reposant ma bouteille entre nous, l’air peu convaincu de l’aspect « gout » de cette liqueur.

« La prochaine fois fais-moi penser à apporter un pack de bière histoire de boire autre chose que ce truc, c’est pas très bon. M’enfin, c’est le jeu ! A toi, d’ailleurs. »

Meh, c’est tout ? Je lui tends le paquet, un peu déçu. Ça fait un peu pauvre, par rapport à l’histoire que Cuesta vient de me raconter. Même si vu que je me sens soudainement légèrement ramolli par l’alcool (et je souris un peu bêtement, au passage), quelque chose me dit que je risque d’en raconter des plus compromettantes que ça, des histoires.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Godzilla VS King-Kong, mais en mieux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville :: Salle d'arcade-
Sauter vers: