Partagez | 
 

 [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mar 26 Juil 2016 - 0:12


 

 
L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

 
Chaleur. Confort. Je me sens bien. J'aime bien. Le petit lapin devant moi part en bondissant. Il s'éloigne.

- Mais non reviens petit lapin, je t'aime bien.

Il se retourne et... la tête d'Isaak collé sur le corps d'un lapin me fait un doigt d'honneur en tirant la langue.  

Je me relève. Pouark, quel horrible rêve. Isaak en lapin... Quel abrutit en plus avec son geste obscène là. Je regard le lit de Pooki. Personne, elle est déjà partie ? Mon regard se tourne vers le lit du lapin imposteur et de Summer. Personne. Mais pourquoi ? J'ai la bouche pâteuse. Je me tourne et regarde mon réveil. 08h25. A tiens c'est marrant je prend à 08h30. JE PREND A 08H30 IL EST 08H25 !

Mes jambes et mes bras s’emmêlent dans les draps. J'essaie de me lever mais fini la tête à plat sur le sol. Gémissement de douleur, mais pas le temps de chouiner, je suis en retard. Je me dépêche de mettre mon uniforme avec mes doc, je ne retrouve pas mes mocassins. Mon sac sur l'épaule et tout est bon. En courant je passe devant le miroir et y fais un arrêt pour vérifier l'état de mes cheveux. C'est la pagaille mais ça ira, je passe mes doigts dedans pour les démêlés, et ça sera comme si rien ne c'était passé. Je prend mon classeur dans les bras. Bien c'est partie pour un sprint.

En courant je bouscule des gens et laisse échapper mon classeur. Je leur râle dessus et les ramasse à toute vitesse. Rien ne va, je ne vois même pas où je vais, mes feuilles me cachent la vue. J'entre finalement dans ma salle.

Une fois de plus tout les regards sont tournés vers moi. Magnifique. J'adore ça en plus. Je m'excuse auprès du prof en m'inclinant. Je rejoins ma place à côté de la fille blonde à qui je n'ai jamais parlé depuis mon arrivé. Lui lance un petit sourire distrait histoire qu'elle ne me pose pas de questions. Et m'assois. Une fois de plus, parce que arriver en retard c'est pas assez et que je me suis pas assez faites remarquée, la moitié de mes feuilles tombes au sol.

Je râle un coup. J'entends Sergei pouffer de rire dans mon dos. Quel crétin celui-là aussi, il aurait pue me prévenir. La plupart de mes feuilles ont glissées sous la table de ma voisine Miyako. Je la regard un sourire bien creepy aux lèvres.

- Hehe saluuuut... Ça vaaaa ? *kofkof* Euh, ouais, bref, je ne fais que passer.

Je me glisse discrètement dans le rand pour ramasser mes feuilles.

 
Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH


Dernière édition par Effie Dovick le Jeu 11 Aoû 2016 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mar 26 Juil 2016 - 22:47

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« C'est tellement pourri les cours... »

Telle est la phrase que je me répète depuis que je suis levée. Sérieusement, à quoi ça peut bien servir cette merde ? Je veux bien comprendre que ça soit pour que l'on réussisse notre avenir, mais nous faire lever aussi tôt.. C'est vraiment injuste sérieux. Je vais porter plainte. Mais en attendant de porter plainte, il faut quand même que j'y aille, hein...

Je pousse un soupir puis tourne la tête vers mon réveil. 7h30 et je suis toujours aussi seule dans ma chambre. Parfait, je vais pouvoir me préparer tranquillement. Je me lève, m'étire un grand coup et pars prendre une douche très rapide. Et lorsque je reviens, il est 7h55 environ. « Parfait, il ne me reste plus qu'à me coiffer. »


Bah oui, vous avez sérieusement cru que j'allais sortir à poil dans les couloirs ? Hors de question ! La robe qui m'accompagne aujourd'hui m'arrive aux genoux, et est blanche et rose. Il y a toujours autant de rubans et de dentelles sur mes robes, on pourra jamais me changer après tout ! Je m'assois sur mon lit, fais mes hautes couettes habituelles avec des rubans blancs puis me dirige vers la sortie en attrapant mon sac au passage. Ok, allons-y princesse, ta journée commence !

Je traverse les couloirs en saluant toutes les personnes qui me disent bonjour, c'est à dire BEAUCOUP PUTAIN DE MERDE. J'ai pas que ça à foutre sérieux de dire bonjour aux gens, mais pour le bien de ma réputation je dois le faire, avec le sourire le plus mignon possible de plus. Et finalement, j'arrive dans la salle de classe où je peux finalement m'asseoir et attendre le début du cours. Je jette un oeil sur le côté pour finalement remarquer que.. oh merde, c'est quoi son nom à cette fille bizarre déjà ? Elfie ? Elfe ? Efina ? Non non, c'était un truc du genre.. Effa ? Effie ? Je suis presque sûre que c'est ça. Mais peu importe son nom, elle n'est pas là. Elle est malade ou quoi ? J'hausse les épaules. Tant pis, j'espère juste qu'elle ne s'est pas fait renversé par un bus hier soir.

Le cours débute finalement, et à ma grande surprise, la tête de l'elfe qui me sert de voisine apparaît. Elle est un peu rouge, sûrement parce qu'elle a couru et ne semble pas rassurée à l'idée d'attirer l'attention apparemment. Elle me lance un sourire assez distrait que je lui rends puis s'installe à côté de moi. Et après toutes ses minutes, malgré tout ses efforts pour se faire la plus discrète possible, ses feuilles se renversent par terre. Je ne peux m'empêcher de rigoler intérieurement. T'a passé un pacte avec le diable cette nuit ou quoi ma grande ? T'a définitivement pas de chance.

« Hehe saluuuut... Ça vaaaa ? *kofkof* Euh, ouais, bref, je ne fais que passer. »

Avec le sourire le plus effrayant possible, bien sûr. Elle a vraiment passé un pacte avec le diable si ça se trouve !

...

Bon, arrête tes conneries Miyako et aide là peut-être à ramasser ses feuilles non ? Je recule doucement ma chaise en évitant de faire du bruit et je me penche pour ramasser les feuilles à terre. J'en profite pour tourner la tête vers ma voisine et lui chuchoter:

« Même si je me doute que tu n'en as sûrement rien à faire, je vais très bien merci. Un grand sourire avec, et d'un coup ça passe mieux. Tu manques de chance aujourd'hui. Une panne de réveil ? »

Je pose le tas de feuilles que j'ai pu ramasser sur la table et je me baisse de nouveau pour ramasser celles qui se trouvent un peu plus sur le côté. C'est un sacré tas de feuilles, dis donc !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mer 27 Juil 2016 - 19:37


 

 
L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

 
Elle est toujours comme ça Miyako. Toute... Mignonne ? Je sais pas. Dentelle, froufrou, rubans, tout ça... C'est pas mon truc à moi. Il faut dire qu'on est bien différentes. Entre la fille super girly et la nana (moi) qui est un fantôme super glauque toujours vêtue de noir, on contraste pas mal c'est vrais. Surtout qu'elle est blonde et toute innocente avec ses grand yeux bleus. Je sais pas si je la trouve belle mais elle est atypique, ça c'est sûre. Elle a... sa propre beauté.

On ne s'est jamais parlé, pourtant on a toujours été à côté. Et contre toutes attentes, elle m'aide à ramasser mes feuille toute en essayant de rester discrète. Secrètement je la bénie pour ce geste. AU moins à défaut de passée pour une crétine, on sera deux.

Ma question le demandant si elle allait bien était pas vraiment une question plus un moyen de combler le vide, mais elle me prit au mot et me répondit.

- Même si je me doute que tu n'en as sûrement rien à faire, je vais très bien merci.

Ça à le mérite d'être clair au moins. Je hoche la tête pour lui signalé quej'ai bien reçue le message et qu'il n'est pas la peine de continuer, mais elle continue. Elle veut... Faire la conversation avec... moi ?

- Tu manques de chance aujourd'hui. Une panne de réveil ?

Mes yeux habituellement en amande s'arrondissent, ils ne savent pas faire autre chose. C'est soit blasés, soit soit rond. Bah oui, elle veut me parler... Bien... Euh... Répondons ? Je crois.

- Euh, ouais. Mes colocs m'ont lâchement abandonnés ce matin...

Si elle arrive a trouver quoi répondre à ça c'est un génie, parce que personnellement je ne saurais pas quoi dire. C'est une réponse fermée quand même non ? Orf, et puis après je m'en fou. Je suis pas là pour me faire des copines moi. Je suis là pour apprendre à la japonnaise et fuir mes parents. De plus j'ai déjà Pooki en amie. Enfin, si elle m'avait pas abandonnée je la considérais encore comme une amie, cette sale traitre. Je suis sûre que c'est ce crétin d'Allemand de mon cul qui l'a influencé. Bref. Pour sauver les apparence je lui sourie rapidement. Vue pour talent pour cette discipline ça à pas due être une grande réussite ce sourire.

 
Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Jeu 28 Juil 2016 - 1:21

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Finalement, après m'être fait un bon mal de dos comme il faut, je peux me redresser avec la totalité des feuilles qui était de mon côté en main. Pas trop tôt ! Je pousse un léger soupir de soulagement et je les pose sur la table de ma voisine. Bon dieu, tout le monde se ramène avec un tas de feuilles pareil ici ? Ca sert à ça le lycée ? Si c'est le cas, j'suis vraiment dans la merde, il y a pas à dire.

Je tourne la tête vers ma voisine qui a soudainement changer de formes d'yeux. Alors soit elle s'est fait de la chirurgie en moins de trois secondes, soit elle a une gueule de poisson quand elle est étonnée. J'opte pour le choix numéro deux. Il y a plus jolie comme tête quand même ma puce, tu sais.

« Euh, ouais. Mes colocs m'ont lâchement abandonnés ce matin... »

Suivi d'un magnifique sourire.. bon, ok, j'approuve l'effort mais c'est pas encore ça, hein. Les faux sourires c'est comme ça. Tu prends l'air le plus adorable possible et tu souris avec tes dents comme les meufs dans les animes. Et non, si on se pose la question, personne ne sourit avec ses pieds. Du moins, j'espère pas.

Et pour en revenir à notre discussion, elle a des colocataires, première information. Deuxième information, ils l'ont abandonnés. Soit c'est des enculés, soit elle dormait trop profondément. Je n'opterais pour aucun choix ce coup ci, j'ai pas envie de me risquer à ce quelqu'un m'entende sortir des insultes alors que je suis censée être une princesse, de plus innocente comme une gosse.

« Tu as des colocataires ? La chance, perso depuis qu'ils ont changés les chambres je suis toute seule. Mais ça a vraiment ses bons côtés, héhé. Encore un sourire innocent, juste pour le plaisir. Enfin bon, après, il faut dire que je ne peux compter que sur mon réveil pour me réveiller. Comme toi ce matin, je suppose. »

Je suis sûr que ça doit lui piquer un peu d'entendre un truc pareil. Désolé, t'a beau être une géante par rapport à moi, ça m'empêchera pas de parler comme je veux. Je pose mon coude sur la table et je pose ma tête sur ma main tout en la regardant. Au final, elle a pas trop moche comme fille dites moi. Il faut juste que je lui donne des cours vis à vis de son sourire.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Jeu 28 Juil 2016 - 17:48



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle se montre très efficace dans la noble discipline qu'est le ramassage de feuilles. En plus j'ai un nombre incalculable de papier, entre ce qu'ils me donne en plus pour le rattrapage de la langue, les cours en générales et mes doodles, ça fait du monde dans le classeur. Classeur qui est nul pour classer d'ailleurs. Elle pose tout mon petit bazar sur ma table. Je les prend toutes et les tries précipitamment. Je n'aime pas les désordre. Les feuilles qui dépasse, les feuilles pas triés, les feuilles déchirés. J'aime quand tout est bien droit et bien ranger et bien propre. J'ai l'air un peu tendue ou anxieuse pendant le rangement, puis une fois tout bien aligné, je me relaxe.

Plus détendue je tourne la tête vers ma voisine, enfin prête à l'écouter me parler. Enfin faire semblant de l'écouter me parler. Moi je m'en fiche de ce qu'elle me raconte. Elle me fait un jolie sourire. Pas de toute elle est plus douée que moi. Tsss, simple question de pratique. Moi je n'ai pas besoin des autres pour exister, donc sourire ne me sert à rien.

- Tu as des colocataires ? La chance, perso depuis qu'ils ont changés les chambres je suis toute seule. Mais ça a vraiment ses bons côtés, héhé. Sourire. Elle va finir par avoir des crampes. Enfin bon, après, il faut dire que je ne peux compter que sur mon réveil pour me réveiller. Comme toi ce matin, je suppose.

Je ne sais pas si c'est sensé être une pique, mais si c'est le cas, c'est de très mauvaise qualité. Je vais de voir lui donner des cours. Mais pas tout de suite.

- Ça dépend de sur qui tu tombes. Perso je préfère être seule, comme ça, comme dans ce genre de cas par exemple, je ne m'en prend qu'a moi même.

Je reste impressionnée, par son talent pour la conversation. Enfin ça ne doit pas être un talent en fin de compte, c'est peut-être juste une conversation normale. Par contre elle sourit trop à mon gout... Est-ce que ça ne cacherai pas un truc ça par hasard. Bon je ne dis pas ça parce que je suis une grande parano, mais... Bon.... Trop de sourire tue le sourire et cache un truc. Les gens normaux ne sourient pas quand ils ramassent des feuilles pour les autres. Si ?

- Tu viens d'où déjà ?

Question stupide ? Teuhteuhteuhteuh. Que n'est ni. Savoir d'où elle vient me donnera une idée de qui elle est, quel genre de personne, une idée plus précise des possibilités d'éducations. Et si je sais ça, c'est déjà un plus pour savoir comment elle fonctionne. Ou pas. Enfin pas grave, au moins je la fais parler. C'est déjà ça.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 29 Juil 2016 - 0:18

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Je la regarde alors qu'elle commence à trier rapidement ses feuilles, un air anxieux sur le visage. Et bien, calme toi un peu tu veux ? Me fais pas un arrêt cardiaque pour des feuilles hein, je suis pas dans la merde moi sinon !

Je jette un coup d’œil aux feuilles en question pendant qu'elle les trie. C'est vraiment des feuilles de cours, tout ce bordel ? Je me concentre pour essayer de distinguer ce qu'il se trouve dessus. J'arrive à apercevoir quelques petits dessins de temps en temps, mais je dessine sur mes feuilles de cours alors il est tout à fait probable que ça puisse en être aussi. Je pousse un léger soupir. Je lui demanderais ce que c'est, au pire.

« Ça dépend de sur qui tu tombes. Perso je préfère être seule, comme ça, comme dans ce genre de cas par exemple, je ne m'en prend qu'a moi même. »

Rien que le temps de me demander ce que ça peut être et elle a déjà fini. Elle est bien rapide dites moi. En tout cas, ce qu'elle me raconte n'a rien d'intéressant. Tu peux également t'en prendre à toi même pour compter sur les stupides marionnettes que sont les humains tu sais. La seule différence entre être seule et à plusieurs c'est que tu ne peux profiter de personne si tu es dans mon cas. Je jette un oeil au tableau.

« Compter sur les autres n'est pas souvent une bonne chose, même si ce sont tes colocataires, tu sais. »

Dis comme ça on dirait que je me suis fais trahir par quelqu'un mais en fait absolument pas. C'est juste qu'il existe des enfoirés dans la vie, voilà tout. Je repose mon regard sur la fille à côté de moi, car il n'y a définitivement rien d'intéressant sur le tableau.

« Tu viens d'où déjà ? »

Question intéressante. Ou pas. Ça dépend pourquoi on la pose je dirais.

« Je viens de Los Angeles. Et toi ? »

En soit, elle a les yeux et les cheveux marrons comme pratiquement tous les japonais donc c'est ce que j'aurais pris en premier choix, mais son prénom et le fait que son visage ne soit absolument pas japonais m'amène à douter. Je ne pense pas qu'elle soit française, Effie c'est pas courant là-bas. Je me demande bien d'où est-ce qu'elle sort, celle-là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 29 Juil 2016 - 0:57



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle fait la dramaqueen et regarde le tableau, l'aire pensive. Enfin c'est de quoi ça à l'air en tout cas. A ça elle rajoute une belle phrase pleine d'amertume.

- Compter sur les autres n'est pas souvent une bonne chose, même si ce sont tes colocataires, tu sais.

Je rigole du nez -sisi on peut faire ça et c'est pas glam- en entendant cette splendide tirade digne d'un film pour ado torturé. Elle aurait rajouté "tu es ta seule force" à la fin que ça ne l'aurait pas étonnée. Je ne peux vraiment pas me retenir de rire. Moi, compter sur les autres... C'est la meilleure blague que j'ai jamais entendue. Si elle savait. il ne faut pourtant pas être devin pour comprendre que je suis loin d'être une fille qui compte sur les autres. Dans le cas présent, ma phrase démontrait plutôt d'une certaine empathie... Je crois... Enfin en gros ça voulait juste dire que je ne voulais pas en vouloir aux autres. Et que c'était une réaction instinctive que de leur en vouloir, sachant que la plupart du temps, je fais en sorte de ne pas les réveiller trop tôt, puis de les réveiller en douceur. Et non l'inverse. En fait je crois que quand on regarde bien, je ne suis pas si détachée que ça... Mouais... Nan, là ça part trop dans le sentimentale, on va se remettre sur le droit chemin.Je reprend un rire plus doux et cristallin comme à mon habitude, malgré ma voix légèrement rocailleuse.

- Je ne compte pas sur les autres. Sinon je serai encore entrain de demander de l'aide. Mais ça puait le ressentiment comme phrase.

Ce n'est pas vraiment une incitation à faire connaissance, surtout que c'est beaucoup trop intrusif à mon goût, mais je me devais de le préciser. En plus, certaines personne, avec moins de retenue ou de respect, ne se prieraient pas pour continuer la conversation pour en savoir plus. Je n'en vois pas trop l’intérêt mais bon.

- Je viens de Los Angeles. Et toi ?

Hein ? De quoi ? Pourquoi elle me sort ça elle ? Hein ? Ah oui, j'ai fais ma sociable... Los Angeles, Miyako. Miyako quoi déjà ? Elle doit avoir une mère japonaise, je me souviens pas d'un nom de famille japonais. Mais elle a quelques traits tout de même. Cela dit elle ressemble vraiment ç une américaine. Une américaine Creepy. Instinctivement j'ai envie de sortir Pskov‎, le nom de mon village, mais Russie suffira.

- Je viens de Russie.

Pourquoi je lui avais demandé d'où elle venait déjà ? Ah oui, pour en savoir plus. Et bien, américaine... Mouais, elle pet cacher un truc. En plus j'aime pas les américains ils voient toujours tout en trop grands, ils exagèrent toujours tout, et veulent toujours en faire plus. Ça m'énerve. Tâtons encore un peu le terrain.

- Tu es venue pourquoi ? Tu as un parent japonais ?

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 29 Juil 2016 - 14:36

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Suite à ma phrase digne d'un film tragique pour ados déprimés, la jeune fille en face de moi éclate de rire de façon déjà pas très glamour, et de deux de façon pas discrète car les gens qui nous entourent nous jettent des coups d'oeils pour voir ce qu'il se passe. Retournez-vous, c'est pas un théâtre ici bande de clochards. Un sourire amical accompagné d'un regard froid réussit finalement à les dégager. Pas trop tôt.

Je repose mon regard sur Effie et souris légèrement en coin. Rien que cette réaction me permet de cerner ce que j'avais déjà pensé quand j'avais vu cette fille pour la première fois. Typiquement le genre de personnage qui estime qu'avoir des amis ne sert à rien mais qui s'en fait quand même et finira au tout final par s'attacher à eux. Si c'est vraiment son cas, au moins elle pourra se souvenir de ma phrase, héhé.

« Je ne compte pas sur les autres. Sinon je serai encore entrain de demander de l'aide. Mais ça puait le ressentiment comme phrase. »

« Absolument pas. »

Ma phrase puait donc le ressentiment ? Comme tu le souhaites. Je ne suis pas là pour décider de comment tu interprètes les choses, de toute façon. Mon sourire en coin disparaît. J'étudie un peu le style vestimentaire de ma voisine. Et ce n'est qu'un banal uniforme, avec des docs. Étonnant. Mais bon, si elle s'est habillée à la vas-vite ce matin, elle n'a peut-être pas trouvée ses chaussures à temps.

« Je viens de Russie. »

Mon regard se déplace pour aller de ses habits jusqu'à son visage. Une russe, hein ? Je souris un peu. Ça change de d'habitude on va dire. J'ai l'habitude de croiser des français, des américains et des japonais, mais des russes dans ce bâtiment c'est déjà moins courant. J'hoche doucement la tête comme pour lui dire que j'ai bien entendu. Cependant, je ne sais pas trop comment se comporte les russes en général. Ne sont-ils pas plutôt méfiants ?

« Tu es venue pourquoi ? Tu as un parent japonais ? »

J'éclate doucement de rire à cette question mais je m'arrête quelques secondes après. J'ai une gueule de japonaise moi ?

« Mon père est américain et ma mère est française. Et je ne sais pas trop la raison de pourquoi on est venus ici. C'est ma mère qui a voulu déménager au Japon d'un coup et tout le monde l'a suivi. C'est soit pour le boulot, soit pour changer de Los Angeles. Je m'arrête et la regarde en souriant bêtement. Je parle beaucoup, excuse-moi. Et toi ? Pourquoi être venue au Japon ? »

Il faudra vraiment que je demande à ma mère pourquoi on a déménagés au Japon. C'était tellement cool Los Angeles, sérieux. J'aime bien vivre ici mais bon.. Les japonais et les américains, c'est pas la même quoi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 29 Juil 2016 - 23:02



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Mon rire attire l'attention, mais Miyako, que je surnommerais maintenant Lenta pour les rubans excessifs, s'occupe de les calmer. Bien... Parfait, on va bien s'entendre si elle fait souvent ça. Pour une fois ce n'est pas moi qui passe pour la méchante. Elle répond aussi négativement à ma remarque sur le ressentiment. Simple, concise. Enfin quelqu'un de logique, qui ne s'attarde pas sur des détails et explications inutiles. Elle a tout pour elle.

Ses "origines nippones" doivent être un effet de mon imagination, parce qu'elle rigole discrètement. Chacun son tour. Très bien.

- Mon père est américain et ma mère est française. Et je ne sais pas trop la raison de pourquoi on est venus ici. C'est ma mère qui a voulu déménager au Japon d'un coup et tout le monde l'a suivi. C'est soit pour le boulot, soit pour changer de Los Angeles.

Ça fait beaucoup d'un coup. C'est donc sa mère qui a eue un coup de tension. Bienvenue au club des mère égocentrique qui ne se préoccupe que de savoir si elle sont bien en faignant s'intéresser aux désirs des autres. Je ne vais pas lui sortir ça c'est bien trop amère et personnel.

- Je parle beaucoup, excuse-moi. Et toi ? Pourquoi être venue au Japon ?

Ah, bon, on va nuancer.

- J'aime bien entre les autres me raconter leur vie. Je suis partie parce que je ne voulais plus rester chez moi avec mes parents.

C'est vrais. Je ne supporte pas de les voir ensemble, prétendre être fait l'un pour l'autre, alors que mon père se ratatine pour éviter le conflit. Il est pitoyable. Et l'autre conne qui me sert de génitrice qui utilise la compassion des autres pour s'innocenter. Qui me crie dessus parce que, moi, je ne marche pas comme ça. Elle doit être furieuse parce que je suis la seule personne sur qui elle n'a pas pleinement le contrôle. La seule personne qu'elle ne peut pas manipuler parce que je suis pas assez bête et naïve pour ça. Cette sale garce, que malgré tout je ne peux m'empêcher d'aimer parce que la société m'a formaté de cette manière. Ressentir des sentiments d'amour, de compassion. Quel futilité. C'est dévorant. Ce que je peux la détester. Mes sentiments sont sûrement ma plus grosse faiblesse. Mais mon insensibilité ma plus grande force.

Je fronce méchamment les sourcils après ce monologue intérieur, puis souffle discrètement. J'ai peut-être besoin d'un psy moi. Je ravale la boule qui s'était formé dans ma gorge puis souris et regarde ma voisine. Ce que je peux haïr ce sujet.

- Ça fait combien de temps que tu es ici ?

Sujet plus qu'ennuyeux, mais parler de quelque chose de barbant me changera les idées.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH


Dernière édition par Effie Dovick le Sam 30 Juil 2016 - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Sam 30 Juil 2016 - 15:04

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« J'aime bien entre les autres me raconter leur vie. Je suis partie parce que je ne voulais plus rester chez moi avec mes parents. »

Oh, tu aimes entendre les autres raconter leur vie ? Quelle drôle d'occupation. En tout cas, ça te permet sûrement d'en apprendre beaucoup plus sur la personne en face de toi, et de même lui faire des crasses après si tu le souhaites. Teehee. Je devrais essayer un jour, tiens.

Mais sinon, pour ce qu'elle raconte, j'en déduis qu'elle est en conflit avec ses parents. Je souris un peu, mais pas spécialement parce que ça m'amuse. Je trouve juste ça assez ironique à chaque fois, car au fond j'ai presque jamais vu mes parents puisqu'ils étaient tout le temps en voyage. Au moins ils pouvaient pas m'emmerder héhé. Mais bon, je comprends que c'était pour leur travail, alors je peux pas leur en vouloir. Je les aime bien, ils m'aiment bien, ont s'aiment bien et tout va pour le mieux. Cependant, ça a pas l'air d'être le cas d'Effie.

« Mon but n'est pas de m'introduire dans ta vie, mais j'ose supposer que tu es en conflit avec tes parents. Je la regarde en lui souriant gentiment. Personnellement mes parents n'étaient jamais là à cause du boulot, donc pas de souci à se faire. »

Elle peut en déduire ce qu'elle veut et également arrêter la discussion après ma phrase si elle ne souhaite pas en parler, mais personnellement entendre parler des relations parents-enfant ça m'amuse plutôt pas mal. On entend vraiment des trucs drôles des fois.

« Ça fait combien de temps que tu es ici ? »

.. Hé bien, très bonne question dites moi. Je fronce les sourcils. Mais merde alors, ça fait combien de temps que je suis ici ? Un an ? Deux ans ? Je fais la moue et la regarde en souriant bêtement.

« .. Je suppose que ça fera un an à la fin du mois ? J'étais arrivée après mon anniversaire, le 24, alors.. hmm.. Ouai, je crois. En fait, c'est pas vraiment le genre de truc qui m'importe héhé. Et toi ? Je t'ai pas vu quand je suis arrivée, donc j'en déduis que ça ne fait que quelques mois que tu es là. »

Et je lui souris. Je suis en train de me dire un truc. De un, cette meuf doit penser que je peux passer le concours de Miss France à force de sourire à longueur de temps. De deux, elle doit aussi se dire, si j'ai bon, que j'ai un sacré esprit de déduction. Héhé, j'suis p'têtre blonde mais pas tout le temps conne, navrée de te l'apprendre !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Sam 30 Juil 2016 - 18:50



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

- Mon but n'est pas de m'introduire dans ta vie,*Dans ce cas pourquoi poser la question... Bref.mais j'ose supposer que tu es en conflit avec tes parents. Elle sourit. Personnellement mes parents n'étaient jamais là à cause du boulot, donc pas de souci à se faire.

Quelle chance elle a.

- Non, je ne suis pas en conflit avec eux. Je commence un nouveau doodle. Une tête d'extraterrestre. J'adore les extraterrestres. Ils font quoi tes parents ?

Entre temps elle avait répondue à ma deuxième question.

- .. Je suppose que ça fera un an à la fin du mois ? J'étais arrivée après mon anniversaire, le 24, alors.. hmm.. Ouais, je crois. En fait, c'est pas vraiment le genre de truc qui m'importe héhé. Et toi ? Je t'ai pas vu quand je suis arrivée, donc j'en déduis que ça ne fait que quelques mois que tu es là.

Sérieux ? Comment elle fait pour ne pas savoir combien de temps elle a passé ici ? C'est bizarre.

- Je suis arrivée pour la rentrée en Avril. Tu as beaucoup perdu en venant ici ?

Je me sens d'humeur curieuse aujourd'hui. Certes c'est inhabituel, mais nécessaire pour savoir à qui j'ai a faire. Savoir si elle avait des amis avant m'aidera à savoir quel genre de personne elle est. Je me concentre sur mes feuilles et continue ma tête d'alien.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Sam 30 Juil 2016 - 22:39

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Non, je ne suis pas en conflit avec eux. »

Oh, vraiment ? Ce n'est pas vraiment l'impression que tu m'as laissée, mais j'imagine que personne n'aime parler de sa vie devant les inconnus. Pour ma part, hormis mes vieux démons, je peux raconter pas mal de choses, c'est bien loin de me déranger. A quoi bon vivre des choses dans une vie si c'est pour ne pas les partager avec les autres après tout ? Je souris un peu en la regardant. En tout cas, cette fille a l'air pas mal réservée donc je récolterais pas des informations sur elle tout de suite. Je m'occupe d'hocher doucement la tête en tant que réponse à son affirmation et je regarde le tableau. Toujours rien, rien d'intéressant. Je soupire.

« Ils font quoi tes parents ? »

Oh ? Quelle drôle de question. Est-ce que ça va changer sa vie d'une quelconque façon ? J'en suis pas sûre, mais en tout cas j'ai la raide impression qu'elle me pose un interrogatoire pour m'étudier. Un sourire se dessine au coin de mes lèvres. Je vois, je vois. Je me demande bien ce qu'elle pense de moi depuis tout à l'heure, dis donc.

« Je me suis jamais vraiment intéressée à leur boulot, mais le seul truc que je sais c'est qu'ils sont toujours en voyages d'affaires et qu'ils gagnent pas mal d'argent, donc ils doivent être pas mal gradés dans leur entreprise. Et toi ? Que font-ils ? »

J'espère qu'elle ne prendra pas le "pas mal d'argent" pour une quelconque façon de me vanter car ce n'est absolument pas le cas. Je repose mon regard sur elle en souriant un peu. Elle n'a pas l'air, en apparence, d'être une enfant de riche. Bien éduquée sûrement, mais pas riche. Ou alors c'est bien caché. Un peu au contraire de moi apparemment, vu qu'on me sort h24 que j'ai l'apparence d'une poupée et que mes robes ont l'air extrêmement coûteuses. M'en parlez pas, le jour où j'ai renversé du chocolat dessus je me suis juré que dès que je rentrais dans ma chambre, c'était direct en pyjama. Mais bon, c'est pas le sujet.

« Je suis arrivée pour la rentrée en Avril. Tu as beaucoup perdu en venant ici ? »

Rentrée d'avril, hein. Effectivement, ça ne fait pas longtemps. Mais ce qui m'attire le plus est sa dernière question. "Beaucoup perdu" ? Elle compte savoir si je suis sociable ou quoi ? Ca se voit pas ? Bon. Je suppose que c'est simplement une partie de son interrogatoire, mais au moins ça nous permet de discuter et de me distraire de ce cours ennuyeux.

« Si tu me demandes si j'ai beaucoup perdu en venant au Japon, je ne pense pas. J'ai mes parents qui habitent, du moins, quand ils sont là, dans une maison pas loin de Kobe avec les dames et pour ce qui est de mes amies, c'est de passage. Et puis, les trois quarts traînaient avec moi parce que j'étais populaire. Je marque une courte pause, et pour une fois un sourire n'est pas spécialement dessiné sur mon visage puisque ce que j'ai à raconté n'est pas spécialement amusant. Si j'ai perdu quelque chose en venant à Kobe cependant, absolument pas. Mon lycée d'avant était absolument horrible et je ne reviendrais là-bas pour rien au monde. Je la regarde et je lui adresse un grand sourire. Hors de question de révéler mes faiblesses voyons. Et toi ? »

Avais-tu des amis ? Question du jour.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Dim 31 Juil 2016 - 19:34



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle s'abstient de me poser des questions sur mes parents. Bien. Je lui en suis reconnaissante. Enfin quelqu'un de normal et de respectueuse. Ce que finalement je n'ai pas été. Je regrette un peu d'avoir été si intrusive. Mais elle répond. Ah, bah on s'en balance du coup.

- Je me suis jamais vraiment intéressée à leur boulot, mais le seul truc que je sais c'est qu'ils sont toujours en voyages d'affaires et qu'ils gagnent pas mal d'argent, donc ils doivent être pas mal gradés dans leur entreprise.

"Jamais intéressée" ? Elle est pire que moi celle-la. Je sourie. On peut bien s'entre. Enfin une personne qui ne pense pas que devoir connaitre la vie de ses parents et s'y intéresser soit d'une importance capitale.

- Et toi ? Que font-ils ?

- Ma mère est secrétaire dans une boîte de pub et mon père routier. Je fais une petite pause. Donc tu n'es pas vraiment attachée à tes parents ?

J’espérais qu'elle me comprendrait sans que j'ai à préciser que je ne nie pas un amour pour ses parents. Je crois que tout le monde à part Voldemort aime se parents. Et malgré mes tentatives, moi aussi je crois que quelque part je dois aimer mes parents. Non ? Bref. En tout cas je ne veux pas a voir à partir dans une explication de pourquoi cette question en veut pas dire que parce qu'elle ne sait pas ce que font ses parents elle ne les aime pas. En plus, me connaissant j'utiliserai des arguments cartésiens et qui n'expliquent les sentiments que par des réactions chimiques, donc je vais encore passée pour une Einstein loufoque.

Le temps que je pense à tout ça elle avait répondue à mon autre question.

- Si tu me demandes si j'ai beaucoup perdu en venant au Japon, je ne pense pas. J'ai mes parents qui habitent, du moins, quand ils sont là, dans une maison pas loin de Kobe avec les dames et pour ce qui est de mes amies, c'est de passage. Et puis, les trois quarts traînaient avec moi parce que j'étais populaire.

Est-ce qu'elle l'a mal vécue ? D'être aimée seulement pour son apparence ? Je ne sais pas trop ce que ça peut faire. Il faut dire qu'elle est plutôt jolie, ça attire. Elle ne sourit pas, ça ne doit pas être un bon souvenir. Tant pis pour elle, elle a qu'à faire moi et faire la gueule, comme ça personne vient te faire chier.

- Si j'ai perdu quelque chose en venant à Kobe cependant, absolument pas. Mon lycée d'avant était absolument horrible et je ne reviendrais là-bas pour rien au monde.

Ca a le mérite d'être clair. Je ne sais pas ce qu'elle a vécue là bas, et je m'en fiche, mais si elle était populaire pourquoi ne pas vouloir y retourné ? En plus les filles populaires sont des MeanGirls dans les films... Je ne la comprend pas vraiment. A vrais dire, je n'ai pas spécialement envie de la comprendre, mais bon. Puis elle me demande. Es-tu vraiment une meangirl ? Si oui, pourquoi me parler ? Je ne suis pas une meangirl moi. Enfin je crois. Quoiqu'on pourrait devenir une sorte de petit clan à deux pour faire les meangirls. Ça serait amusant.

- Mon python et mon meilleur ami. Enfin non, il est revenue en fait.

Je me tourne et désigne Sergei, le grand blond type viking au fond dans le coin. Il me fait un grand sourire avec un grand signe de la main. Je lance un sourire distrait aux deux et retourne à mon doodle.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 1 Aoû 2016 - 0:46

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Ma mère est secrétaire dans une boîte de pub et mon père routier. »

Mmh.. C'est pas des boulots hyper cool tout ça, hein. Mais je suppose que c'est assez pour gagner assez bien une vie pour trois personnes. Quoi que, je ne sais pas si elle a des frères et soeurs au final. Il faudra que je lui pose la question un jour. J'hoche doucement la tête, encore une fois pour montrer que j'ai bien entendu la réponse.

« Donc tu n'es pas vraiment attachée à tes parents ? »

Hm ? Un de mes sourcils se lève et mon regard se pose sur Effie. Puis, un sourire se dessine au coin de mes lèvres. Je le savais. Si elle n'avait pas de relations compliquées avec ses parents, elle n'aurait pas posé une telle question. Mais bon, je ne vais pas remuer le couteau dans la plaie. J'éviterais de lui poser la question en retour, cette fois-ci.

« Hm.. Je dirais que je suis attachée à mes parents comme n'importe quel enfant le serait en général. Ils sont mon sang. Ils sont fiers de moi, ils m'aiment comme je suis fier d'eux et de leur travail et que je les aime également. Je ne peux pas leur en vouloir même s'ils ne sont pas là. »

Je la regarde en souriant. C'est la simple vérité après tout. Pour rien au monde je ne peux en vouloir à ceux qui m'ont permis de me loger, de me nourrir et de m'habiller dans les plus belles robes du monde à mes yeux. Je ne sais pas pour ce qui en est d'Effie mais je ne suis pas la pour la juger sur les conflits qu'elle peut avoir avec ses parents. Si elle veut en parler, il n'en tient qu'à elle de le faire.

« Mon python et mon meilleur ami. Enfin non, il est revenue en fait. »

Mon temps de réflexion lui aura permis de répondre à la seconde question. Je tourne la tête vers le blond au fond de la classe en souriant. Il m'a l'air assez sympathique. Tant mieux si elle a de bonnes fréquentations, mais je préfère me méfier des apparences. Pourquoi me diriez-vous ? Et bien, regardez moi, héhéhé.

« Un meilleur ami. C'est cool d'avoir ce genre de personne à ses côtés, non ? Je lui souris et je jette un coup d'oeil à son dessin... ou du moins, ce qu'elle gribouille. Tu as un python ? Ca te dérange de m'en parler ? J'adore ce genre de bestioles. »

Si quelqu'un lui demandait un jour qui est la poupée la plus bizarre qu'elle ait jamais rencontrée, il y a une forte probabilité qu'elle sorte mon nom.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 1 Aoû 2016 - 14:15



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle n'a pas l'air de mal prendre ma question. Bien très bien. Elle ne semble pas non plus avoir d'apriori sur le travail de mes parents. C'est bien aussi. De la même façon qu'elle je ne pense pas qu'elle soit une garce odieuse parce qu'elle est pétée de tune. Bien, on semble partir sur de bonnes bases.

- Hm.. Je dirais que je suis attachée à mes parents comme n'importe quel enfant le serait en général. Ils sont mon sang. Ils sont fiers de moi, ils m'aiment comme je suis fier d'eux et de leur travail et que je les aime également. Je ne peux pas leur en vouloir même s'ils ne sont pas là.

Je comprends. Enfin je crois. Je ne partage pas vraiment le même sentiment, mais je comprend. Ça serait injuste d'en vouloir à ses parents de travailler alors que c'est pour elle qu'ils doivent le faire. Peut-être qu'ils ne sont pas si heureux de devoir autant travailler, et par conséquent de ne pas voir leur fille aussi souvent qu'ils l'auraient voulue. Je ne peux pas me comparer à elle, même si j'aimerai avoir sa famille. J'aimerai ne pas avoir à vivre avec eux. Je ne comprend cependant pas le délire du sang. Qu'est-ce qu'il y a de si fort ? Je veux dire, ce ne sont que des atomes et des molécules, il y a pas de raison d'y être attaché. C'est ridicule d'utiliser les liens du sang, qui finalement ne sont pas vraiment des liens, pour justifier une quelconque attache émotionnelle. "Ils sont mon sang". Ça me trotte dans la tête pendant qu'elle salut à son tour Sergei, qui papote maintenant avec une de ses voisines. Elle semble bien intéressée d'ailleurs. Je détourne le regard, et continue on gribouillage.

- Un meilleur ami. C'est cool d'avoir ce genre de personne à ses côtés, non ?

Je pouffe de rire.

- Disons que lorsqu'on parle de Sergei, je ne sais pas si on peu appeler ça cool, mais c'est la seule personne qui m'a vraiment manqué donc oui, c'est pas si mal en fait.

Elle jette un œil discrète à mon dessin, je lui montre. Autant je suis ridicule en peinture ou en dessin vraiment élaborés, autant je trouve mais doodles marrants.

- Tu as un python ? Ça te dérange de m'en parler ? J'adore ce genre de bestioles.

Une étincelle traverse mon regard. Ah enfin un sujet vraiment intéressant.

- Ah oui si tu veux. C'est un long python Loxocemus bicolor. En gros il est noir avec le "ventre" blanc et il a comme des reflet multicolore sur ses écailles. Je te montrerais une photo plus tard si tu veux. Il était resté en Russie parce que bon 1.60m quand même, mais Sergei l'a ramené en venant ici. Je ne sais pas trop par quoi commencer pour lui en parler. Je l'ai appelé CotonBall, parce qu'il se met toujours en boule pour dormir, mais genre vraiment en boule.

C'était un fun fact un peu inutile, mais je voulais le partager.

- Mais que veux-tu savoir exactement ? Il y beaucoup de choses à dire.

Le doodle:
 

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 1 Aoû 2016 - 15:51

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Suite à ma question, la jeune fille à côté de moi pouffe de rire. Et bien, et bien, qu'ai-je méritée pour avoir le droit à un rire pareil ? J'ai dis une connerie ou elle se foutait juste de moi et je ne m'en suis pas rendue compte ?

« Disons que lorsqu'on parle de Sergei, je ne sais pas si on peu appeler ça cool, mais c'est la seule personne qui m'a vraiment manqué donc oui, c'est pas si mal en fait. »

Je vois. Elle ne se rend peut-être pas compte de ses sentiments, au final. Je souris. A vrai dire, je n'ai jamais vraiment eu ce que l'on peut appeler un ou une meilleure amie, donc je ne sais pas trop qu'est-ce que l'on est censé ressentir quand on traîne avec ce genre de personnes. Mes amis ne m'ont jamais manqués, perso. Ça prouve bien que j'en ai pas grand chose à faire. ~

En attendant, elle me montre son petit gribouilli. Oh, c'est assez sympathique, je dois avouer. On dirait des petits aliens, c'est marrant. Je souris un peu et mon regard se repose sur le tableau. Le professeur ne nous a même pas remarquées depuis tout ce temps. Pathétique.

« Ah oui si tu veux. C'est un long python Loxocemus bicolor. En gros il est noir avec le "ventre" blanc et il a comme des reflet multicolore sur ses écailles. Je te montrerais une photo plus tard si tu veux. Il était resté en Russie parce que bon 1.60m quand même, mais Sergei l'a ramené en venant ici. Je l'ai appelé CotonBall, parce qu'il se met toujours en boule pour dormir, mais genre vraiment en boule. »

Et bien, et bien, ça en fait des infos. Elle a vraiment l'air passionnée par sa bestiole. Je souris. C'est mignon d'être attaché à ce point à un animal. Mes parents n'ont jamais voulus m'en acheter pour ne pas embêter les gouvernantes avec encore plus de travail, et j'avoue que j'aurais sûrement eu la flemme de m'en occuper, donc c'est pas plus mal.

J'analyse en vitesse ce qu'elle vient de me dire. Un python Loxokekchose d'un mètre soixante de long bicolor qui lui a été ramené par son meilleur ami qui vient de Russie. Et la chose s'appelle CotonBall. Je ne sais pas s'il est vraiment doux ou moelleux, mais reste qu'il a intérêt à bien porter son nom si je le vois un jour. En tout cas, elle a l'air complètement passionnée par sa bête.

« Mais que veux-tu savoir exactement ? Il y beaucoup de choses à dire. »

Hmm, bonne question. Je me mets à réfléchir. Elle m'a déjà décrit son apparence, alors dirigeons-nous vers autre chose.

« Hm.. Et bien, ses habitudes, quel est son caractère, les règles "de base" pour s'en occuper, ce genre de chose tu vois ? Je souris. Je n'ai jamais vraiment eu d'animaux dans ma vie, encore moins des serpents, et pourtant ça ne me fait absolument pas peur. »

Et c'est la vérité. Les animaux ne sont pas du genre à me faire peur, encore moins les insectes. Je risque juste de tirer la gueule si je croise une mygale en liberté dans ma chambre un jour, ça s'est clair, mais pour l'instant ça n'est jamais encore arrivé, donc ça va. Je pose mon doigt sur le ruban noir qui me serre le cou et je le glisse de façon à le remettre correctement. Voilà, c'est mieux ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 1 Aoû 2016 - 19:50



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle semble attendrie lorsque je parle de Sergei. Je ne vois pas pourquoi. Bon. Passons. Elle ne comment pas mon dessin. Bah. Il est pas beau ? Pourquoi elle se contente de sourire ? Dis le si c'est moche. Connasse. Bon, je l'imite quand même lorsqu'elle regarde le tableau. Sérieux ? Le prof n'a rien vue ? On est pas au premier rand mais quand même, on est spécialement discrètes. Même Sergei est plus calme pour une fois... C'est pour dire quel miracle c'est. Je détourne les yeux. C'est tant mieux.

Une fois de plus lorsque je lui parle de CotonBall elle sourit. Cette fille sourit beaucoup trop pour être normal. Et elle ne répond pas en plus. Comment je dois interpréter ça ? Parce que elle peut être attendrie, moqueuse, ou juste débile... Cela dit elle me répond quand je lui demande ce qu'elle veut savoir.

- Hm.. Et bien, ses habitudes, quel est son caractère, les règles "de base" pour s'en occuper, ce genre de chose tu vois ? Et vas-y, encore un sourire. Tssss, weirdo. Je n'ai jamais vraiment eu d'animaux dans ma vie, encore moins des serpents, et pourtant ça ne me fait absolument pas peur.

- Oui, je comprend c'est vrais que c'est assez imposant. J'ai une grenouille aussi, s'appelle Nugget, ça prend tout de suite moins de place, elle fait 10cm. Je fais une pause. Sinon pour les bases, c'est bah basique hehe, il faut un grand vivarium et être très vigilant. Bon après on le nourrit qu'une fois par mois à peu près donc on ouvre pas trop, mais si on le prend il faut bien refermer, ça c'est la base niveau sécu.

Je note rapidement ce que le prof raconte, puis reprend.

- Sinon, pour l'entretiens, je le fais souvent, mais ça ne tient qu'a moi. Le plus chiant c'est les mues. Il faut aussi faire attention aux maladies tout ça. C'est très demandant un serpent. En temps et en argent, mais surtout en place. Le vivarium doit faire au moins le double de sa taille pour moi, c'est un minimum pour l'animal.

Je m'arrête de parler. J'en dis beaucoup. Elle suit ? Entre temps elle avait remit ce qui semble être un nœud noir autour de son cou. C'est joli. Je préfère les chocker personnellement, mais disons que... ça va avec le reste quoi.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mar 2 Aoû 2016 - 2:24

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Oui, je comprend c'est vrais que c'est assez imposant. Non, tu crois ? Je trouve ça particulièrement discret les pythons d'un mètre soixante moi. Pas toi ? J'ai une grenouille aussi, s'appelle Nugget, ça prend tout de suite moins de place, elle fait 10cm. Elle avait faim quand elle l'a eu sa pauvre grenouille ou quoi ? Elle va finir cuisinée la pauvre. En plus, à ce qu'il paraît, c'est bon les cuisses de grenouilles. Mais je peux pas le dire, personnellement j'en ai jamais mangé. Et je dois dire que ça ne me donne pas envie. Sinon pour les bases, c'est bah basique hehe, il faut un grand vivarium et être très vigilant. Bon après on le nourrit qu'une fois par mois à peu près donc on ouvre pas trop, mais si on le prend il faut bien refermer, ça c'est la base niveau sécu. »

Je vois. Après tout, même si ça reste une sorte d'animal domestique, mieux vaut être hyper vigilant avec ce genre de bestioles. Si ça se barre de son vivarium, je te parle pas de la panique que ça va causer. Et c'est sûrement dangereux ce genre d'animal si on les laisse se promener en liberté... Enfin, je suppose. Effie note en vitesse ce que le prof écrit, même si je dois avouer que personnellement je n'ai absolument rien suivi, mais bon. Pas grave. C'est pas trop important de toute façon, je demanderais les cours à un des mecs. Ils me les fileront sans trop de souci.

« Sinon, pour l'entretiens, je le fais souvent, mais ça ne tient qu'a moi. Le plus chiant c'est les mues. Il faut aussi faire attention aux maladies tout ça. C'est très demandant un serpent. En temps et en argent, mais surtout en place. Le vivarium doit faire au moins le double de sa taille pour moi, c'est un minimum pour l'animal. »

Le double de sa taille ? Mais elle l'a foutu où le vivarium dans sa chambre ? Sur un lit ? Au plafond ? Et ça ressemble à quoi même ? A un aquarium géant avec une porte ? Je dois dire que je ne m'y connais absolument pas en animal. Un chat ou un chien je saurais sûrement comment m'y prendre, mais les serpents c'est définitivement plus beau à voir qu'à entretenir. Il faut être hyper vigilant en plus à cause de leurs maladies. Je regarde Effie qui doit sûrement se dire que je suis une pauvre folle à avoir l'air si concentrée depuis tout à l'heure pour un serpent. Finalement, après une petite minute de silence, je finis par lui répondre.

« Ca a vraiment l'air de demander énormément d'entretien. Tu as du courage. Honnêtement, même si j'aime les animaux, je dois avouer que j'aurais probablement la flemme de m'en occuper, alors je préfère ne pas tenter d'en avoir un. Je souris, un peu gênée.. Ou pas, en fait. C'est juste la vérité, même si j'ai l'air d'une grosse flemmarde je vais pas lui mentir pour sympathiser non plus. Mais tu as dis que Se-, oh merde.. Oh la con, comment il s'appelle déjà ? AH, JE SAIS ! Sergei l'a rapporté non ? Si j'ai bien calculé, son vivarium doit faire un minimum de trois mètres vingt, non ? Ça prend pas une place immense dans la chambre ? »

J'avoue que je suis assez impressionnée que des gens aient acceptés une bestiole pareille à Kobe, et j'avoue que ses colocataires doivent avoir du courage pour dormir avec une bête pareille dans la chambre. Enfin, j'espère juste que j'ai bien tout compris, car si ça se trouve j'ai tout faux depuis tout à l'heure.

Je remarque pendant ce court instant de réflexion qu'elle m'a regardée remettre mon collier- enfin, mon noeud-collier en place. Je devrais peut-être la prévenir.

« Oh, si jamais tu te poses la question, je ne suis absolument pas croyante ou quoi que ce soit. J'indique la croix sur mon noeud noir. C'est un cadeau. C'est la seule et unique raison pour laquelle je le porte. »

Au moins, c'est clair maintenant. Elle pourra pas s'imaginer que je suis une vierge chelou ou une connerie dans le genre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mar 2 Aoû 2016 - 14:42



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Miyako semble vraiment s'intéresser à ce que je lui dis. Son visage est plutôt expressif. Mais je me demande ce qu'elle pense. La plus part du temps les gens sont rebutés pas les grenouilles. Ils ne voient que le côté visqueux et flasque. Personnellement, je vois plus les reptiles comme des être particulièrement mignons. Leurs grand yeux les aident beaucoup, il fait l'avouer, mais ils sont calmes et doux en générales, ce sont des forces tranquilles, et généralement inoffensives -pour peut qu'on sache les manier- mais en même temps il y a tout de même une sorte de danger, qui est omniprésent. Personnellement c'est ça qui me plait chez les reptiles. D'ailleurs j'aurai aimé avoir un lézard, mais bon... Ma grenouille est déjà mal vue, il ne faudrait pas abuser.

- Ca a vraiment l'air de demander énormément d'entretien. Tu as du courage. Honnêtement, même si j'aime les animaux, je dois avouer que j'aurais probablement la flemme de m'en occuper, alors je préfère ne pas tenter d'en avoir un.

- C'est mieux comme ça. Si tu ne penses pas être capable de lui donner l'attention dont il a besoin, il vaut mieux se retenir. Et on ne prend pas un animal sur un coup de tête, il faut prévoir et savoir si on sera apte à s'en occuper comme il faut.

- Mais tu as dis que Se-, oh merde.. Sergei l'a rapporté non ? Si j'ai bien calculé, son vivarium doit faire un minimum de trois mètres vingt, non ? Ça prend pas une place immense dans la chambre ?

Super rapide la calculette sur pattes. Mais je contredis en secouant la tête.

- Il l'a ramené, mais juste au Japon. Il reste chez lui, et je vais le voir à peut près toutes les semaines. Mais pour ce qui est de la taille du vivarium en fait c'est une lubie de ma part, certains se contentent d'un mètre cinquante de long sur un mètre de largeur et de hauteur. Mais ce sont des animaux sauvages, il se sentiraient à l'étroit autrement... Je pense. Enfin CotonBall n'a pas l'air de se déplaire de son vivarium.

Après ma longue explication, la discussion divague vers son nœud et sa croix. Je n'aurai jamais autant parlé qu'aujourd'hui... Bref. Elle m'explique que la croix de son collier n'a aucun rapport à la religion, mais que c'est simplement un cadeau, raison pour laquelle elle le porte. Je ne savais pas qu'on avait le droit de porter des croix dans le lycée... Bien, je pourrais mettre mes colliers et bracelets. Il faut tout de même que je lui réponde.

- T'inquiètes, j'ai pleins de chockers avec des croix en pendentifs aussi. En plus c'est c'est pas comme si tu avais mis une croix gammée...

Par habitude lorsque je fais du sarcasme ou de l'ironie, mon visage reste stoïque. Je ne sais pas comment elle peut le prendre, mais honnêtement, je m'en fiche. Je continue donc de noter les cours, et je remarque aussi qu'elle le fait pas. Do we have a genius here ? Je ne pense pas, mais après tout c'est son affaire. Sans plus ajouter un mot, je note ce dont j'ai besoin.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mar 2 Aoû 2016 - 22:07

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Après mon petit roman plein d'interrogations, Effie finalement par secouer la tête. Et merde. J'ai mal capté un truc.

« Il l'a ramené, mais juste au Japon. Il reste chez lui, et je vais le voir à peut près toutes les semaines. Mais pour ce qui est de la taille du vivarium en fait c'est une lubie de ma part, certains se contentent d'un mètre cinquante de long sur un mètre de largeur et de hauteur. Mais ce sont des animaux sauvages, il se sentiraient à l'étroit autrement... Je pense. Enfin CotonBall n'a pas l'air de se déplaire de son vivarium. »

Oh, je vois. Ca devient finalement plus logique pour l'histoire des colocataires, de la sécurité, toussa toussa quoi. Je me disais bien que c'était étrange qu'ils aient acceptés une telle bête au sein de leur établissement. Mais bon, je suis sûre qu'on voit de tout par ici, alors ça m'étonnerait pas si en ouvrant la porte d'une chambre je tombe sur un animal bizarre un de ses quatres.

J'hoche doucement la tête pour lui faire comprendre que j'ai bien capté ses explications encore une fois. En tout cas, elle a l'air de plutôt bien s'occuper de son serpent. Il doit vivre heureux dans un vivarium qui fait une taille pareille, j'en suis sûre. Il est chanceux.

« T'inquiètes, j'ai pleins de chockers avec des croix en pendentifs aussi. En plus c'est c'est pas comme si tu avais mis une croix gammée... »

Mon sourcil se lève, un peu étonnée qu'elle poursuive la discussion sur mon collier. J'aurais parié qu'elle n'aurait absolument rien répondu, tiens. Elle a donc des colliers avec des croix elle aussi ? Copine. On pourra être les voisines chrétiennes héhéhé. Je rigole. Et puis, elle a peur des croix gammées ou quoi ? Je sais que c'est pas spécialement rassurant, mais bon.. En tout cas, ça me donne une idée. Un sourire se dessine au coin de mes lèvres.

« Oh, tu ne sais pas que j'ai un tatouage d'une croix gammée sur mon épaule ? »

Je reste silencieuse une dizaine de secondes et je finis par laisser échapper un petit rire discret. Je me demande si je lui ai fais peur, du coup.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mer 3 Aoû 2016 - 12:08



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Je crois qu'elle pensait vraiment que j'avais CotonBall dans ma chambre. Non, je crois que Schwartz me ferait une crise cardiaque si ça arrivait, déjà qu'avec Nugget il crise... Elle a cependant de drôles d'idée, aucun établissement n'accepterai un python... Déjà qu'un chien c'est limite... Ça venait peut-être de moi, je me suis sûrement mal exprimée. Manque d'entraînement ? Pas bien grave. C'est pas comme si ça me dérangeais d'être seule. Quoique je ne suis plus vraiment seule. Avec l'arrivée de Sergei, je me suis... comment dire... sociabilisé ? ... par contrainte. En une semaine, j'avais rencontré plus de gens avec Sergei qu'en 3 mois toute seule. Bref. Revenons-en à nos moutons. Elle semble enfin avoir compris ce que je lui disais. Bien, on avance.

Quand j'évoque mes chokers elle semble étonnée. Bah quoi ? Je sais que je peux avoir l'aire dure et stoïque mais on peut pas dire que je ne fasse pas d'effort sur mes tenues. Bon, ok, aujourd'hui ce n'est pas très représentatif de ma façon de m'habiller habituellement, mais bon elle quand même du me voir au moins une fois avec... Quoique vue que je passe un inaperçue peut-être pas finalement. Oh et puis après tout je m'en fiche. En plus j'ai l'habitude, je remarque les gens, me rend compte que leur défauts et qualité pendant qu'ils ne me remarquent pas. En soit le fait d'être un peu transparente me permet de comprend -enfin d'essayer du moins- la société qui m'entoure. Bon ça sert à rien, mais ça distrait.

- Oh, tu ne sais pas que j'ai un tatouage d'une croix gammée sur mon épaule ?

Bien tenté. Elle n'a là non plus pas compris que je rigolais. Bon c'était pas évident. Quoique elle rigole sûrement aussi. J’esquisse un sourire mine de rien c'était drôle à imaginer. Une poupée creepy avec une moustache d'Hitler, la plus belle image du monde. Mon théorie de la blague se confirme quand elle rigole à son tour. Tu veux jouer ? On va jouer.

- Ah, il est où le tiens ? Bon, moi bien-sûre c'est une faucille et un marteau, mais entre totalitariste on se comprend.

Je conserve un visage inexpressif, pour insister sur le sarcasme. J'adore faire ça. De plus je ne peux pas faire ça avec Sergei il déteste le sarcasme. J'espère qu'elle va continuer, c'est vraiment très divertissant de faire ça. Faisant mine de ne pas attendre de réponse, je commence un nouveau doodle. Miyako en mode bodybuilder, une moustache hitlérienne sous le nez, gonflant le biceps pour montre son beau tatouage. Bien-sûre je modifie la croix gammée, on ne sait jamais sur qui peut tomber ce doodle et si le prof passe par là il va paniquer.

Vous pouvez dire ce que vous voulez, mes lubies sont bizarres, certes mais c'est vraiment très drôle. Sérieusement c'est beaucoup plus drôle de faire ça plutôt que de raconter des blagues débiles ou de raconter sa vie pour avoir une discussion. Je pense que bizarrement on pourrai bien s'entendre avec Miyako, on les mêmes bases d'humour je crois. En plus elle aime les serpents. Bon après on est jamais trop prudents, peut-être qu'elle fait semblant pour apprendre un truc sur moi et essayer de me détruire. On est d'accord que c'est impossible -de me détruire comme ça- mais on ne sait jamais, et on est jamais trop prudents. La dessus, je continue mon doodle.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Mer 3 Aoû 2016 - 16:59

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

Un petit sourire s'affiche sur le visage de ma voisine. Génial, à défaut de ne pas sourire souvent, elle a l'air d'apprécier le sarcasme. Un sourire gigantesque se dessine sur mes lèvres. Parfait. Peut-être que cette fille est plus amusante que je ne le pensais. Je jette un coup d'oeil dehors en attendant sa réponse. Il fait vraiment beau. Dommage que je sois obligée de rester enfermée alors qu'il fait un temps pareil dehors. Mon regard se repose sur Effie.

« Ah, il est où le tiens ? Bon, moi bien-sûre c'est une faucille et un marteau, mais entre totalitariste on se comprend. »

Je manque d'éclater de rire au beau milieu du cours en entendant un truc pareil. C'est bel et bien une utilisatrice de ce que l'on appelle sarcasme. Un sourire discret se dessine au coin de mes lèvres. Tu veux jouer à ça, hein ? Continuons alors. Ça me fait plaisir.

« Sur mon épaule, et toi ? Au niveau de tes mains ? En espérant qu'elle comprenne ce que je veuille dire par rapport au design de la chose, ehe. Ton chef est-il allergique aux sourires ? Tu fais tout le temps la tête, on dirait que tu en as été privée. »

On pourrait clairement dire que c'est tout mon contraire vu que je souris constamment. C'est juste une façade, faut pas croire. Sinon je devrais montrer ma tête odieuse et blasée tout le temps. Les gens ne m'aimeraient plus si c'était le cas, teehee. C'est pas comme si j'en avais vraiment quelque chose à faire, mais bon. Je suis populaire dans cette école alors mieux vaut que je fasse attention à comment je me comporte.

Je jette un coup d'oeil à ce que dessine Effie. Tiens, elle a arrêté de dessiner ses petits aliens. Elle dessine un truc immense maintenant. Tiens, il a des couettes ? Attends, me dis pas que-..

« .. C'est moi ce truc ? »

En soi, on ne peut pas dire que je sois en colère. C'est juste qu'on m'avait jamais fait un truc pareil, et je dois dire que.. bah.. c'est plutôt amusant à voir en fait. Kihihihihi. Mieux vaut que je ne me muscle jamais, ça serait définitivement horrible à voir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Jeu 4 Aoû 2016 - 16:48



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Jeune fille rêveuse qui avant mon sarcasme regarde par la fenêtre en souriant de toute ses dents. C'est creepy, je le maintiens, sourire autant n'est pas humain. Mais la réaction post-sarcasme me plait bien, elle semble entrer dans mon jeux. Parfait, on va enfin s'amuser.

- Sur mon épaule, et toi ? Au niveau de tes mains ? Ton chef est-il allergique aux sourires ? Tu fais tout le temps la tête, on dirait que tu en as été privée.

Je hoche la tête pour confirmer.

- Oui, j'ai aussi une dague qui traverse ma gorge. Si tu as besoin d'un service d'ailleurs... Je lui fais un clin d’œil. Mon supérieur ne veut pas voir le joie sur nos visages, c'est pour ça. Et ça fait mal aux joues aussi.

Pour le coup mon sarcasme à baissé. Bizarrement nous n'avons la même façon d'utiliser le sarcasme, pendant que moi je fais passé ça pour quelque chose de sérieux en conservant un visage stoïque, elle lance de petits sourire discrète. Certes au final ça donne la même chose, mais l'effet n'est pas le même. Je conserve mon image de sale râleuse introvertie, tandis qu'elle renforce son côté dollycreepy.

Sans que je ne m'en aperçoive, elle avait regardé pardessus mon épaule pour voir ce que je dessinais. Trop concentrée sur mes proportions que je voulais complètement inégales, je ne m'en rendis compte que lorsqu'elle commenta.

- .. C'est moi ce truc ?

Je lève la tête, surprise. Well, maintenant ce qui est fait est fait. De plus si elle a aimé mon sarcasme, elle devrait aimer le dessin. Quoique, c'est une atteinte à son innocence... Arf, et puis je m'en fou.

- Oui, j'ai trouvé l'image amusante. C'est à ça que tu ressembles sous tes frousfrous, avoue.

Sans rajouter de commentaire, je continue mon dessin, me promettant de lui en faire une copie pour qu'elle conserve mon œuvre dans ses archives. Si elle a des archives. Tout le monde devrait avoir des archives. Ça permet de tout ranger comme il faut. Mais je m'égare. Je vérifie qu'elle le prenne bien au cas où. Ma fois, elle n'a pas l'aire réjouie, mais pas outrée non plus... Décidément, nous avons le même humour. Ou peut-être est-ce pour mieux crier... Je m'écarte par précaution, puis attend. Est-ce qu'elle va exploser, de rage ou de rire ? Les deux me déplaisent de toute manière.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 5 Aoû 2016 - 0:45

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Oui, j'ai aussi une dague qui traverse ma gorge. Si tu as besoin d'un service d'ailleurs... Elle me fait un clin d'oeil. Teehee. J'aurais des esclaves et un assassin à mon service, quelle douce idée dites moi. Just kidding. Mon supérieur ne veut pas voir le joie sur nos visages, c'est pour ça. Et ça fait mal aux joues aussi. »

Un petit sourire se dessine sur le coin de mes lèvres, mais disparaît rapidement. Ne fais pas un concours de Miss France ma grande, tu risques de rester paralyser à vie si jamais tu avais la mauvaise idée d'y aller, héhéhé.

Je jette un coup d'oeil autour de moi et j'observe les élèves dans la classe. Un ou deux qui dorment, deux filles côte à côte qui rigolent absolument pas discrètement, d'autres qui font des conneries à l'arrière, et les japonais de la classe qui bossent presque tous tout à fait correctement. Et bien, et bien, ça m'étonne pas avec un vacarme pareil que le prof ne nous ait pas captées. On est sûrement les plus discrètes parmi ce troupeau.

« Il y a bien une meuf qu'il faudrait que tu m'aides à tuer maintenant que j'y pense, tu vois. Le genre de pétasse qui n'aime se faire tatouer la croix gammée que sur le cul. Miyako putain, t'es censée être une princesse polie tout de même. Demain soir, ça te va ? Je t'attendrais avec une pelle derrière le bâtiment. »

Bien évidemment je ne veux la mort d'absolument personne dans ce bâtiment et cette fille n'est que le fruit de mon imagination mais bon, il me faut bien un moyen de m'occuper un peu. A ce rythme-là, la discussion va finir par se terminer. Je repose mon regard sur le petit gribouilli qu'elle est en train de faire. Et bien, si c'est moi, je vais définitivement devoir faire attention si je me remets au sport.

« Oui, j'ai trouvé l'image amusante. C'est à ça que tu ressembles sous tes frousfrous, avoue. »

Je manque d'éclater de rire, mais à la place je pose ma main sur ma joue et je tente de faire une tête de bonhomme, et la seule qui me vient à l'esprit est celle de Jack. Bon, c'est pas le meilleur exemple mais j'espère que ça me donne un petit air de délinquante au moins. Je regarde Effie et j'essaye de prendre la voix la plus crédible et grave possible.

« Ouai tu vois, tous les matins je me lève à 5h et je cours à la salle de muscu la plus proche. J'ai acheté du maquillage et j'me fais du contouring tout les matins pour cacher ça, alors essaye de pas dire mon secret s'teplait. »

Bien évidemment cette histoire de contouring n'est absolument pas crédible, mais c'est de un pour me moquer de ses mecs qui confondent le rouge à lèvres avec le blush, et de deux pour rentrer en quelque sorte dans son jeu. Je vois notre voisin de devant se retourner vers nous avec un regard quelque peu étonné, mais un grand sourire d'ange suffit à lui faire détourner le regard. Tourne toi connard, j'ai une assassin à mes côtés maintenant.

...

Just kidding. ♫




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 5 Aoû 2016 - 3:51



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle sourit. Mais elle ne relève pas tout de suite. C'est bien, il faut prendre son temps parfois pour le sarcasme, sinon c'est mal utilisé. Mais en fait je ne sais pas si elle réfléchie, elle lève la tête pour regarder ce qui se passe dans la classe. Discrètement je l'imite. C'est le bordel. Mis à part les japonais, personne ne bosse. Pourquoi sont-ils venues si ce n'est pas pour étudier à la japonaise ? C'est ridicule. Je secoue la tête, mécontente. Je suis loin d'être la première de la classe, mais quand même, je travaille un peu. Et travailler dans ces conditions me donne envie de me lever et de hurler à tout le monde de la fermer. Surtout les deux pies au fond de la classe, qui piaillent comme des dindes. Ce que j'ai envie de leur fracasser la tête contre le mur. J'inspire puis inspire pour balayer ces idées. Ça ne ferait qu’aggraver mon mal de dos. Du coup je tourne une fois de plus la tête vers ma voisine qui a un petit sourire au lèvre. Je n'en reviens toujours pas de ce sourire perpétuel.

- Il y a bien une meuf qu'il faudrait que tu m'aides à tuer maintenant que j'y pense, tu vois. Le genre de pétasse qui n'aime se faire tatouer la croix gammée que sur le cul. Je lève un sourcil, interloqué, dis donc on se lâche aujourd'hui. Demain soir, ça te va ? Je t'attendrais avec une pelle derrière le bâtiment.

Wouaw, alors ça c'est violent. Je souris cette fois honnêtement.

- Je vois, elle mérite le traitement de faveur celle-là. Demain parfait.

Je prend mon agenda et fais mine de crayonner la date du rendez-vous dessus. Mais très vite elle en revient à mon dessin. Je la vois faire une drôle de tête et prendre la parole avec une voix qui se voulait sûrement masculine. L'image est perturbante.

- Ouais tu vois, tous les matins je me lève à 5h et je cours à la salle de muscu la plus proche. J'ai acheté du maquillage et j'me fais du contouring tout les matins pour cacher ça, alors essaye de pas dire mon secret s'teplait.

Je manque de rigoler ouvertement, mais me contiens avec un simple sourire. L'image est encore plus drôle maintenant. Sur mon dessin je rajoute le contouring pour coller au personnage. Ma.Gni.Fique. Je lui montre une fois fini. Le pire c'est que c'est pas mal.

- Je comprend ta souffrance. Je le garde pour moi t'inquiète, on est tous dans la même merde.

Vulgarité. Pas étonnant venant de moi finalement. Mais elle montre son vrais visage. Je suis sûre que je ne la choque même pas au fond. Notre voisin de devant nous regarde tout étonné. Mécaniquement je lui lance un regard qui fait froid dans le dos. Il se repli et annule la mission. je regarde Miyako. On était syncrône. C'est beau, je ne peux m'empêcher de faire un petit mouvement de tête pour montré que j'approuve. Je ne sais pas moi même ce que ce geste veut dire, c'est un réflexe.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Ven 5 Aoû 2016 - 21:48

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Je vois, elle mérite le traitement de faveur celle-là. Demain parfait. »

Le traitement de faveur ? Carrément ? Un sourire se dessine sur mon visage. Je dois dire que je suis particulièrement amusée en ce moment. Elle prend son agenda et fait même semblant d'écrire la date de notre meurtre à l'intérieur. Je lâche un « Oublie pas d'effacer les preuves, hein. On est dans la merde sinon. » et je souris pour accompagner cette phrase pire que glauque. Je vais finir par ressembler par une psychopathe à force, il va sérieusement falloir que je me calme.

Effie semble avoir plutôt bien pris ma remarque puisque je la vois sourire, mais genre sourire comme si tu te retenais bien de te marrer quoi. Je lâche un petit rire discret en la voyant ainsi puis je repose mon regard sur son dessin. Oh mon dieu.. Elle ajoute même le contouring ? Je pouffe de rire en voyant une telle horreur sur ce pauvre papier qui n'avait rien demandé. Quelle oeuvre d'art. Elle pourrait se faire un nom avec des doodles aussi effrayants, dites moi. Elle me le montre même une fois fini. J'hoche la tête, totalement amusée en me voyant dessiner ainsi. Ça change des cours d'arts où les élèves qui se mettent en groupe avec moi font de leurs mieux pour me dessiner comme étant une poupée parfaite. Au moins là, je me vois sous un différent jour.

« Je comprend ta souffrance. Je le garde pour moi t'inquiète, on est tous dans la même merde. »

« Oh et d'ailleurs je vais bientôt être à court de bronzer, faudra que tu me dépannes le temps que j'aille en acheter. »

Je prends un air un peu désespéré pour coller avec cette magnifique phrase, mais je dois rapidement reprendre mon sourire lorsque notre voisin se retourne. Une fois que sa mission espionnage soit tombée à l'eau, je me tourne vers Effie et je la vois avec un regard pire que froid. Moi avec mon énorme sourire angélique, elle avec son regard froid. Ces deux têtes pour le même but, faire partir notre voisin. Et étonnement, elle hoche la tête, comme quand j'approuvais quelque chose tout à l'heure. Je la hoche aussi, et reprends un sourire un peu plus normal. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose en soi, mais je le prends personnellement comme un « hey buddy, mission accomplie ». Je m'accoude à ma table, pose ma tête sur ma main et reprends mon air espiègle habituel.

« On peut dire que c'est une mission accomplie, agent Effie. »

A ce rythme-là, elle va même pouvoir rajouter un costume de Totally Spies à son doodle. Mais bon, c'était marrant comme scène tout de même. Qu'il essaye pas de se retourner celui-là, sinon j'vais lui planter mon compas dans l'oeil.

...

Je rigole..
ou pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Sam 6 Aoû 2016 - 21:47



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle rentre décidément dans mon jeu. Ca me plait, on peut pas dire le contraire. En plus, elle peut être très utile avouons-le avec son côté dollycreepy, tout à fait splendide. A nous deux ont fait une sacrée team. Mercredi et HorrorBarbie, le duo de l'enfer. Sérieusement, ça sonne bien en plus pour une bonne série frisson... Je tiens peut-être un truc là...

- Oublie pas d'effacer les preuves, hein. On est dans la merde sinon.

Toujours ce petit sourire aux lèvres. Brrrr. Je secoue la main en hochant la tête pour lui signalé que je gérais la situation. Avec un pincement de lèvre significatif je fini ce splendide geste par un léger clin d’œil. Certes, en cet instant tout le monde aurait pensé que étions sérieuse, car mis à part nous, personne ne distinguait clairement nos sourires. Ce qui, je l'avoue était très satisfaisant.

Pour en revenir à mon dessins, qui n'a pas franchement à voir, je l'admets, j'en suis plutôt fière. Elle semble elle aussi l'apprécier d'ailleurs. Ce qui me réjouie. Autant j'ai souvent honte de mes projets d'art plastique autant, j'aime que mes doodles soient appréciés.

- Oh et d'ailleurs je vais bientôt être à court de bronzer, faudra que tu me dépannes le temps que j'aille en acheter

Pour le coup c'est moins drôle, mais tout le monde à ses faiblesses. Je ne lui en veux pas pour ce moment de relâchement.

- Si tu veux, j'en ai un cartons entier dans ma chambre.

Pour le coup on doit être au même niveau. Mais ça passe plutôt inaperçue grâce à notre voisin de devant. A mon mouvement de tête, elle semble trouver une signification car elle me le rend. Bien, on se comprend dans notre incompréhension. C'est bon signe.

- On peut dire que c'est une mission accomplie, agent Effie.

- Presque Miyako. Il nous reste encore la classe entière à terroriser. Cela dit, si on s'allie de la sorte, en quelques heures c'est fait.

Oui, bon j'ai effectivement comme projet secret de terroriser le lycée, juste pour le fun. Et je me permet de lui dire car, soit elle va rentrer dans le projet, soit elle va le prendre comme une vanne. Au choix, mais dans tout les cas c'est tout benef pour moi.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Dim 7 Aoû 2016 - 2:32

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Si tu veux, j'en ai un cartons entier dans ma chambre. »

Un carton entier, carrément ? Un carton entier de bronzer ? J'espère sincèrement qu'elle se fout de moi, sinon c'est une sacré accro au maquillage. Genre les youtubeuses beautés qui ont environ deux cents fond de teints et environ deux-mille palettes dont cinq cents qui ont exactement les mêmes couleurs. Mais bon, je ne pense pas que ça soit le cas. Enfin, j'espère. En tout cas, il faut absolument que je trouve un truc à répondre, sinon on risque d'arriver à court de conneries.

« Un carton entier ? Tu fournis d'autres personnes, avoue. Des élèves, une prof peut-être ? »

Je souris un peu et je jette un coup d'oeil à toutes les autres filles de la classe, juste histoire de faire genre. Je repère les deux poufiasses au fond de la classe qui sont, en passant, de gros pots de peintures. Je les montre avec mon pouce dans la discrétion la plus totale.

« Ces deux connasses sont tes plus grandes clientes et tu vends tes bronzer au black en fait, avoue ! »

Si on part dans un délire de marché noir on est pas barrés, mais bon tentons un truc tout de même. Je repose mon regard sur notre voisin de devant qui n'ose même plus bouger d'un poil et j'étouffe un petit rire. Trou du cul. Je regarde Effie à nouveau.

« Presque Miyako. Il nous reste encore la classe entière à terroriser. Cela dit, si on s'allie de la sorte, en quelques heures c'est fait. »

Oh, terroriser la classe entière ? Quelle douce idée. Cependant, je n'ai pas spécialement envie de salir ma réputation si c'est réellement ce qu'elle veut. Je n'aurais qu'à jouer la pauvre petite victime qui se fait faussement manipuler par la terreur Effie. Teehee. Quelle drôle d'idée.

« Oh, la classe entière seulement ? Je partais pour le bâtiment entier moi. Et même la ville tiens, soyons folle. En une semaine c'est bouclé. »

Je sais pas vraiment si cette discussion va mener à quoi que ce soit, mais reste que j'aime plutôt bien cette fille pour le moment. Voyons voir ce qu'elle me réserve pour la suite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 8 Aoû 2016 - 14:55



L'école c'est nul et les gens ils puent.
Avec Miyako McAlley

Elle semble étonnée. Too Much le carton ? Au pire elle va bien voir que je rigole avec ta tête de cadavre, ça crève les yeux que je ne suis pas une adepte du contouring.

- Un carton entier ? Tu fournis d'autres personnes, avoue. Des élèves, une prof peut-être ?

Pendant qu'elle balaye les filles de la classe du regard, je prépare ma réponse. L'inspiration est venue d'elle même, mais elle sur-enchéri.

- Ces deux connasses sont tes plus grandes clientes et tu vends tes bronzer au black en fait, avoue !

Je pouffe discrètement de rire.

- Oui oui, tu m'as démasquée, c'est moi la dealeuse de Kobe High School... Si tu le dis je vais devoir te tuer. Cependant je peux te fournir, en effet.

Elle semble bien prendre à mon délire. Franchement je vais pas mentir, je me suis rarement autant amusé qu'aujourd'hui. Après, il ne faut pas que ça se reproduise trop souvent, sinon mon niveau scolaire déjà ridicule finira en chute libre. Je me demande même si le faux rendez-vous pourrait pas en devenir un sérieux. Histoire de critiquer et faire peur aux gens dans les bars avec des allusions bizarres. Ça serait distrayant. Elle répond finalement à ma proposition de terroriser la classe entière après s'être silencieusement moquée de notre voisin d'en face qui semble maintenant avoir un balais dans le cul.

- Oh, la classe entière seulement ? Je partais pour le bâtiment entier moi. Et même la ville tiens, soyons folle. En une semaine c'est bouclé.

Je lève les sourcils. Mais elle est à fond ma parole ! Elle me fait sourire. Sérieusement, pourquoi on ne s'est pas parlé plus tôt ? Si j'avais sue que ma voisine était aussi distrayante je lui aurait adressé la parole plus tôt.

- Bien, bonne idée. On va pas partir sur le pays entier, nous dictateurs se sont assez humiliés comme ça.

Je passe mon index sous mon nez et secoue les lèvres pour imiter Hitler. Sur un coup de tête je sors mon téléphone, et lui montre CotonBall.

- Tiens, rien à voir, mais CotonBall ressemble à ça.

Je vérifie que le prof ne regarde pas au cas où et lui mets l'écran sous les yeux.

Ici.:
 

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  Lun 8 Aoû 2016 - 20:48

L'école c'est nul et les gens ils puent.


Miyako McAlley | Effie Dovick


------------------------------------

« Oui oui, tu m'as démasquée, c'est moi la dealeuse de Kobe High School... Si tu le dis je vais devoir te tuer. Cependant je peux te fournir, en effet. »

Je prends un air du genre « je le savais », genre les meme avec les lunettes de soleil, toussa toussa. Si tu connais pas t'habites dans une grotte, navrée de te l'apprendre. Je pouffe un peu de rire en sa compagnie et j'hausse un sourcil en la regardant.

« Je ne le dirais pas, aucun problème. Mais par pitié, limite les stocks pour ces deux-là, bientôt lorsqu'il va pleuvoir c'est des gouttes de fond de teint qui dégoulineront sur leurs joues. »

.. Et le pire, c'est que ces vrais. J'observe discrètement ces deux pouffiasses en train de pouffer de rire derrière lorsque j'entends mon nom sortir de la bouche de l'une d'entre elles. Je fronce brusquement les sourcils et je me mets à écouter attentivement ce qu'elle est en train de dire, utilisant toutes mes capacités possibles pour éliminer les bruits intrus et pour l'écouter. Ce que j'entends aura au moins eu l'effet de me faire doucement rigoler. Peu importe à quel point elle m'insulte, on pouvait clairement sentir à chaque fois cette énorme jalousie que cette nana ne peut pas contenir. Je me ferais un plaisir de te donner des cours de maquillages trésor, don't worry.

« Bien, bonne idée. On va pas partir sur le pays entier, nous dictateurs se sont assez humiliés comme ça. »

J'hausse soudainement un sourcil et je secoue la tête. J'étais en train de me passer cinquante façons de la tuer dans ma tête et j'avais complètement oublié Effie à côté de moi. Merde, de quoi on parlait déjà ? Ah oui, le projet d'envahir le monde. Mon deuxième sourcil se hausse en la voyant imiter une moustache avec son index et faire un mouvement de lèvres semblable à Hitler. J'étouffe un rire en la voyant faire un truc pareil et je lui fais un clin d'oeil.

« C'est sûr, t'as raison. On s'occupera de semer la terreur avec plus de grâce héhéhé. »

Pendant que je lui sors ça, elle sort son téléphone et pianote un truc en vitesse dessus. Puis, elle me le fout sous le nez.

« Tiens, rien à voir, mais CotonBall ressemble à ça. »

Je baisse les yeux vers son téléphone pour voir un serpent exactement comme elle me l'avait décrit. Ces.. écailles ? sont très impressionnantes en tout cas. Les reflets sont hyper beaux, c'est fou. J'hoche doucement la tête. En tout cas, il a une taille assez impressionnante. J'aimerais pas tomber là-dessus dans la nature.

« C'est une belle bête que tu as là. Il est vachement impressionnant, et je dois dire que je trouve ses reflets multicolore magnifiques. »

Au moins, c'est dit. Je me demande s'il existe plusieurs espèces de serpent avec des reflets ? Faudra que je regarde ça, tiens.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] L'école c'est nul et les gens ils puent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: