Partagez | 
 

 La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Mer 10 Aoû 2016 - 21:51




Hier soir, j'me faisais chier au lieu de faire mes devoirs, comme d'habitude, alors je me suis perdu sur le net. Quand même, histoire de ne pas me sentir complètement abruti, j'ai fait un tour sur les news de Kobe : un tout nouveau restaurant du centre-ville proposait une "rencontre célibataire" spéciale adolescents, pour promouvoir son enseigne qui se veut "jeune et branchée". Alors au début, évidemment j'ai pouffé et pensé que personne ne pourrait s'abaisser à ça par ici...Puis j'ai lu la dernière ligne : "un dîner vous est offert". J'aime trop manger des bons trucs, j'aime trop ne pas dépenser mon faible argent de poche alors forcément... Je devais m'y rendre.

J'ai enfilé un haut quelconque, un gilet large rayé noir et blanc avec un espèce de baggy bien trop grand pour moi - et non c'pas pour montrer mon boule, j'suis trop underground, c'est tout -. J'imagine, et j'espère surtout, que les gens ne se seront pas mis sur leur 31, sinon j'aurais vraiment l'air d'un plouc. Je passe bien un quart d'heure au sanitaires pour parfaire mon coiffé-décoiffé. Enfin, je retouche mes sourcils, parce que c'est important, les sourcils. Je check mes piercings, tout est ok. Bref, plus que la touche finale, ma supportrice de toujours : Max, ma guitare. Oui, je lui ai donné un p'tit nom depuis les vacances.

J'arrive avec mon attirail devant le fameux restau, et là mon ventre se serre. J'ai faim ou j'angoisse ? Sûrement les deux, car en jetant un œil à l'intérieur, j'aperçois pas mal de jeunes toisant d'autres jeunes, et c'est con mais je n'avais pas du tout pensé au côté super social de la chose. Les affiches des plats me rappellent à l'ordre, je prends mon souffle et rentre enfin. J'avance, et me pose dans un coin, en attendant que le Patron prenne la parole. J'entends des filles glousser en me matant, j'ai une tâche sur le front ? Après coup, je comprends que c'est seulement que je les intéresse. Là aussi, j'avais oublié le côté dating. Mes joues deviennent rouges et j'enfile ma capuche pour me cacher et regarde mes chaussures : ce malaise, j'arrive même pas à voir si y'a une nana potable du coup. Je relève la tête, le mec prend le micro.

Mesdemoiselles, Messieurs, je vous remercie de participer à l'inauguration de ce restaurant qui me tient tant à cœur ! J'espère que vous passerez une bonne soirée sous le signe de l'amour et, bien sur, que le menu vous plaira !

Une serveuse s'approche des adolescents pour leur distribuer des papiers, tandis que le boss continue :

Je vais à présent vous expliquer le déroulé de la soirée. Vous allez remplir ce cours formulaire, cochez bien comme demandé, car c'est la loooooove machine qui traitera les résultats. A la fin, celle-ci décidera de qui vous correspond le plus dans la salle et vous donnera le numéro de votre table. Vous rencontrerez alors votre moitié autour de ce dîner que l'on vous offre avec joie mais non sans contre-partie hahaha : pour le challenge et pour que vous appreniez à vous connaitre, il faudra que vous remplissiez un questionnaire pendant le repas sur la personne choisie !

Je reste bouche bée et me mordille la joue : putain, c'est angoissant dit comme ça. Mais je me suis promis de ne plus me laisser dompter par ma timidité, c'est bon, personne ne va me manger... Je prends le papier, le remplis et le passe dans la machine - ça m'a pas l'air très fiable-.

Bon, table 8...

Max à nouveau sur mon dos, je me dirige vers la fameuse table, avec tout de même l'envie de découvrir "qui" me correspond.



Dernière édition par Yuichi Satô le Dim 9 Oct 2016 - 21:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Mer 10 Aoû 2016 - 22:48


 

 
La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

 
Mourir. Voilà. Je suis planté en plein milieu d'un resto pourri en ce moment. Et pourquoi ? Retournons en arrière quelques secondes.

Une semaine avant le drame, Sergei, mon meilleur ami que j'aime tant, m'a proposé d'aller au resto, pour fêter je ne sais quoi. "Super !" me dis-je naïvement. Mais quelle ne fut pas la surprise de le voir débarquer dans ma chambre le soir même, vêtue d'un jogging et de... rien du tout. Bien-sûre, chacun son style, mais il m'avait habitué à de meilleures manières pour sortir. Alors, bien entendu, je le questionne, pour avoir comme réponse : "Ah non mais en fait j'y vais pas, j'ai confirmé ta présence, donc tu peux pas refuser. Mais moi j'y vais pas. Par contre le repas est gratuit." Le paquet de chips qu'il tenait amoureusement contre lui fit un vole plané. J'ai crié, il a rit, je me suis énervé, il a avoué. Il s'agissait en réalité d'un speed dating, pour jeune. C'est évident mais je préfère le préciser, j'ai froncé les sourcils comme jamais.

Il avait tout prévu le fourbe, même ma tenue. Je m'étais dis que du coup, un jogging et un sweat suffirait, mais il m'a agressé le rustre. Je me retrouve donc, habillée d'une jupe patineuse noir et d'un crop-top col-roulé noir à manches longues. Ce que je déteste, sérieusement, pourquoi mettre un col-roulé à manches longues si c'est pour qu'il arrive au niveau du nombril ? Bref, passons. Le tout accompagné d'escarpins bas noir. Au moins, il a choisi du noir. Bref. Après avoir tout de même fourré un sweat à capuche dans mon gros sac en bandoulière, je pars en courant pour échapper au maquillage. Du mascara et mon rouge à lèvre suffirons. Suite à cela, je prend le bus, et fini par arriver au point de rendez-vous, seule. Logique. Depuis cet instant, j'attends. Et oui, je suis la fille qui arrive avec 20 minutes d'avances aux soirées. Donc, naturellement, il n'y a encore personne.

Donc voilà où j'en suis. Je vois des garçons et des filles entrer chacun leur tour pendant que je fais le videur de boite. Chacun se fait son avis sur les autres, et je crois être placé en bas du classement. Par.fait ! De plus en plus de monde, ça m'arrange, plus il y a de monde, moins j'ai de chances d'être accostée. Quand soudain.

- Mesdemoiselles, Messieurs, je vous remercie de participer à l'inauguration de ce restaurant qui me tient tant à cœur ! J'espère que vous passerez une bonne soirée sous le signe de l'amour et, bien sur, que le menu vous plaira ! Serveuse et papiers. Je vais à présent vous expliquer le déroulé de la soirée. Vous allez remplir ce cours formulaire, cochez bien comme demandé, car c'est la loooooove machine qui traitera les résultats. A la fin, celle-ci décidera de qui vous correspond le plus dans la salle et vous donnera le numéro de votre table. Vous rencontrerez alors votre moitié autour de ce dîner que l'on vous offre avec joie mais non sans contre-partie hahaha : pour le challenge et pour que vous appreniez à vous connaitre, il faudra que vous remplissiez un questionnaire pendant le repas sur la personne choisie !

Je remplis rapidement le papier sans vraiment faire attention, puis fais comme les autres et le passe dans la machine dont je doute des compétences. Table 8. Je cherche un moment la table en aboyant sur tout ceux qui me barre le chemin. Finalement j'y arrive. Personne. Je jubile intérieurement, peut-être que personne ne va tomber sur la table 8, qui sait. Me voilà donc le sourire aux lèvres à l'idée de ne pas avoir de "prétendant de l'amour". Quand un truc me fait de l'ombre. Je lève les yeux, blasée. Le dos du gars est vraiment très bizarrement formé... Ah non, c'est une guitare. Tiens un visage. Bah oui un visage, c'est normal en fait. Mais j'ai l'impression de... OH MERDE !

- YUICHI ?

Je m'écarte pour vérifier. Mais oui, mais oui, mais c'est bien lui. Fait chier. Il fallait que je tombe sur un gars de ma classe évidemment. Surtout les mecs qui étaient ici, il fallait que ce soit quelqu'un que je connaisse. Bordel. Je me facepalm le front et et pose mes bras sur la table. Pas possible... Bon c'est pas comme si on se parlait beaucoup, mais quand même. Ça fout la honte cette histoire.

 
Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Jeu 11 Aoû 2016 - 15:41


Sur le trajet jusqu'à la table, je me sens observé et j'ai l'impression d'entendre des chuchotements. "Le pauvre..." Quoi ? Qu'est-ce qu'il s'passe ? Non, j'ai dû rêver, j'vois pas ce que j'aurais à craindre... Un pas de plus, je reluque la nana de la table huit et là j'avale difficilement ma salive. Gloups. Effie Dovick. Même classe que moi. La nana qui sourit aussi souvent qu'un paralysé du visage. Ouais, et vu sa tête, elle m'a reconnu aussi et son "YUICHI ?" me le confirme.

Effie...'hem.

Je me gratte la nuque, super gêné de la situation. Sérieusement, sur tous les gens présents, celle qui me "correspondrait" le plus, c'est elle ? C'est pas comme si elle était mon opposé, mais presque, quoi. Les seules fois où j'ai dû lui adresser la parole c'était pour lui demander une feuille, et p't'être bien que j'ai pompé ses exos de math une fois ou deux. Mais j'ai jamais réussi à, ni même tenté en fait, faire plus connaissance. Je soupire : ça sera l'occasion pour, on dirait...

Je pose ma guitare à mes pieds et m'installe maladroitement, elle m'intimide c'te meuf, j'ai presque plus d'appétit p'tain. En plus, elle a l'air d'avoir fait un effort vestimentaire, on dirait presque une fille normale. J'suis déboussolé là.

Comment...comment ça s'fait que tu sois là ?
Très vite j'enchaine, pour pas qu'elle me prenne pour un gros paumé en manque d'affection.
Moi c'pour la bouffe gratuite, hein.
Roh, pourquoi j'ris comme un demeuré maintenant, elle me stresse. Est-ce que quelqu'un d'aussi froid recherche l'amour dans ce genre d'endroit ? Non, impossible. Peut-être qu'on a un point commun en fait : MANGER.

Je toussote, tapote mes doigts sur la table et porte mon attention sur le questionnaire et le stylo posés à côté de mon assiette.

Et euh, bon, au moins, ça s'ra pas un truc cucul, on remplit ça, on bouffe bien, point. Enfin...euh...comme tu veux...

Oh mon dieu, j'suis trop un soumis, j'vais pas pouvoir rester, j'vais fuir, et on devra payer le repas... Sauf que j'ai pas d'argent, sauvez moi !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Jeu 11 Aoû 2016 - 21:05



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

- Effie...'hem.

Super réaction. Je crois lui faire peur. Ça va être plaisant... -ironie- Il se gratte la nuque. *Déstresse petit pois, je vais pas de manger.* Question qui s'impose tout de même : pourquoi lui ? C'est le gars qui semble le moins m'aller au monde ! Sérieusement, je le domine carrément. En plus on dirait qu'il a peur de son ombre, alors avec moi... Crise de panique perpétuelle ! Bref, il pose sa guitare. Prétentieux. Comment il se la pète avec sa guigui là. Je lève un sourcil et me retiens de justesse de lever les yeux au ciel. Puis il me regarde. Quoi ? Je suis habillé comme d'habitude pourtant. Je regarde mes vêtements, y'a une tâche ? Non. Je relève la tête pour le fusiller du regarde pour m'avoir reluqué. Mais il est assis maintenant. Il compte vraiment rester... Bordel.

- Comment...comment ça s'fait que tu sois là ? A paine le temps répondre qu'il l'ouvre encore. Moi c'pour la bouffe gratuite, hein.

Il rigole nerveusement. Suspicieuse comme je suis je ne peux m'empêcher de ne pas le croire. Mais d'un côté, c'est principalement ce qui me motive... Donc on va dire que j'accepte l'excuse.

- J'me suis faites avoir par Sergei, tu sais le grand blond. Bref, du coup je reste pour me péter le bide. Bienvenue au club.

Il observe son environnement nerveusement, et découvre le questionnaire à côté de son assiete. J'ai l'impression de le mettre mal-à-l'aise. Pourtant je suis pas si terrifiante. Je fais un mètre soixante les bras levés en plus. Ça vient peut-être du visage... Quoique, il exprime pas grand chose... Mais c'est quoi son problème alors ?! Ah ! Il espérait peut-être vraiment rencontrer quelqu'un... Oh et puis je m'en fou moi, merde ! Un petit blanc s'était installé.

- Et euh, bon, au moins, ça s'ra pas un truc cucul, on remplit ça, on bouffe bien, point. Enfin...euh...comme tu veux...


Mais quel génie ! Je le dévisage. Bien-sûre que ça sera pas un truc cucul, j'ai une tête à faire des trucs cucul moi ? Passons sur cette remarque. De toute manière je suis plutôt d'accord avec lui.

- Bon plan. Du coup on va commencer tout de suite. Qu'est-ce que tu veux faire dans la vie ?

Je prend le stylo posé à côté de ma feuille et me prépare à noter, en préparant aussi ma réponse. Que je ne connais pas encore d'ailleurs... C'est vrais ça, je me suis jamais posé la question... Pour me changer les idées je prend la carte du menu et commence à regarder ce que je pourrai manger.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Jeu 11 Aoû 2016 - 23:07


Sergei ? C'est pas sensé être son petit ami ? J'sais pas, j'les vois souvent ensemble... Enfin, apparemment c'est pas le cas parce qu'à moins d'être un p'tit ami vraiment chelou, il l'aurait pas envoyé à un dating. Bref, au final, elle vient là pour la bouffe donc j'ai rien à craindre. Je vais pouvoir me détendre un peu, ça doit pas être tant un monstre que ça, faut pas se fier aux apparences.

Faut qu'elle arrête de me dévisager comme ça par contre, je sais très bien que j'parais idiot les premières minutes. Faut que j'm'acclimate, quoi. Bref, faut que je réponde à la première question et mon visage s'illumine rien qu'à penser à la réponse.

Te moques pas hein...mais j'compte bien devenir un musicien reconnu, avec un groupe de rock.

J'indique d'un signe de tête les nanas de tout à l'heure, et passe ma main dans mes cheveux pour faire genre que j'me la pète.

En plus, t'as vu, j'ai déjà les groupies et tout.

J'échappe un petit rictus et soupire... Comme j'la connais pas trop, je sais pas si elle sera réceptive à mon humour douteux, surtout que c'était pas suuuuper drôle non plus... Du coup, j'préfère encore une fois préciser :

J'déconne, c'plus gênant qu'autre chose. 'hem Et toi du coup, tu veux faire quoi ?

Un serveur débarque avec une carafe d'eau et je fais la moue. J'avoue, j'avais espéré que le restaurant ferait une exception et nous aurait servi de l'alcool même si on est mineur... Ça m'aurait aidé à tenir la soirée et à être moins coincé du cul.

On peut pas avoir un truc alcoolisé, j'imagine ?!
- Monsieur imagine bien haha ! Je reviens prendre vos commandes.

Mes joues deviennent rouge, ouais bah c'est bon, j'aurai essayé au moins. C'pas lui qui se retrouve en face de la russe !

- Mais...Ok.
Bref, vas-y Effie, dis-moi ; et tu peux répondre à la question d'après aussi, ça ira plus vite. Perso j'viens de Kyoto donc on s'en bat les cou...'hem, on s'en fout pardon.


Ouais bah euh, j'essaie de pas passer pour un rustre non plus. Je voudrais pas choquer cette petite fleur délicate avec mon langage vulgaire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 12 Aoû 2016 - 14:07



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

"Passons de la terreur à la jubilation", c'est ce qu'a du ce dire Yuichi car à la première question du questionnaire il a l'air plus à l'aise. Je vois pas pourquoi. Il est bizarre quand même... Peut-être que c'est le fait que plus on répond aux question, plus on s'approche du repas gratuit... Hehe yes budyyy.

- Te moques pas hein...mais j'compte bien devenir un musicien reconnu, avec un groupe de rock.

Ou pas. Mais je ne vois pas pourquoi je me moquerai. En plus je ne l'ai jamais entendu chanté donc je ne peux pas m'avancer.

- En plus, t'as vu, j'ai déjà les groupies et tout. Rictus puis panique contenue. J'déconne, c'plus gênant qu'autre chose. 'hem Et toi du coup, tu veux faire quoi ?

J'ai même pas eu le temps de réagir. Au lieu de paniquer et de me prendre pour un dragon il ferait mieux d'attendre ma réaction. Certes on s'est jamais parlé mais quand même. Du coup comme punition je hausse un sourcil. Ça suffira, il ne faut pas que je sois trop expressive non plus. Mais la "discussion" est interrompue par l'arrivé d'un serveur. Enfin ! Manger.

- On peut pas avoir un truc alcoolisé, j'imagine ?!

- - Monsieur imagine bien haha ! Je reviens prendre vos commandes.

Je me passe de commentaire, mais lorsque le serveur croise mon regard, je lui sort le plus terrifiant qu'il aura jamais vu de sa vie, agrémenté d'un poussière de sourire bien déstabilisant comme j'en ai le secret. Voiiiilà, ça lui passera l'envie de faire du sarcasme à ses clients. Concrètement j'aurai aimé faire un scandale "le client est roi non d'une chouette !", mais bon, la réputation de KHS en aurait prit un coup, donc je m'abstiens. Surtout que j'ai faim. J'opte donc pour la manière douce et discrète en plus de mon regard, qui d'ailleurs ne change pas.

- Mais...Ok.

- Vous me servirai le plat le plus cher, avec tout les accompagnements. Ça vous passera l'envie de répondre. Hihi.

- Bref, vas-y Effie, dis-moi ; et tu peux répondre à la question d'après aussi, ça ira plus vite. Perso j'viens de Kyoto donc on s'en bat les cou...'hem, on s'en fout pardon.

- Ah oui, bah... Pas grand chose, j'ai bien envie de faire quelque chose dans le tourisme ou peut-être infirmière... Je pose mes doigts sur mon menton en réfléchissant. Ma dernière précision est très intime... Mais je tente quand même, après tout c'est pas comme si on allait se reparler. Peut-être dans l'humanitaire aussi...

Je lui lance un dernier regard, normal cette fois ci, et lis la dernière question. D'où je viens. Mes origines donc ? Il doit le savoir, ou du moins l'entendre avec mon accent à coupé au couteau..

- Tu peux marquer le nord de la Russie, si je te sors le village tu vas pleuré.

Ca me semble évident que je parle de l'orthographe mais peut-être pas pour lui. Après tout, je m'en fiche.

- Et la prochaine question c'est... "S’il y avait une chose que vous souhaiteriez dire à propos de vous, qu’est-ce que ça serait ?"

Je le regarde en attendant sa réponse. Puis remarque que le serveur est toujours là. Je lui fais signe de partir du revers de la main.

- Partez monsieur la chandelle, c'est un diner romantique, on a pas besoin de vous.

Fière de moi, malgré le fait que ça ne soit pas spécialement drôle, je souris et croise les doigts pour y pose mon menton. J'adore faire ça, mais j'espère quand même que le "rockeur" ne le prendra pas au pied de la lettre.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Sam 13 Aoû 2016 - 1:09



Idem pour moi.

Lançais-je au serveur après la réponse de ma camarade qui, d'ailleurs, m'a fait esquissé un sourire :  elle au moins elle doit pas être du genre à se laisser faire, j'aime bien, j'devrais en prendre de la graine. Et puis en vrai, c'était le plat le plus attirant mais j'osais pas le commander. Effie a raison, puisque le serveur m'a répondu comme de la merde, on peut se le permettre.

- Ah oui, bah... Pas grand chose, j'ai bien envie de faire quelque chose dans le tourisme ou peut-être infirmière... Peut-être dans l'humanitaire aussi...

Oh, d'où "pas grand chose", c'est super ! Puis bon, tu as plus les pieds sur terre que moi. Tu plairais à ma mère haha !

De l'humanitaire... Je ne l'imaginais pas vraiment dans ce milieu là, c'est vrai, mais ça m'en dit beaucoup sur sa personne. De toute évidence, Effie doit avoir un grand cœur. J'me demande pourquoi elle le cache tant. Je le saurais p't'être avec la suite du questionnaire. Waa euh...J'deviens intéressé tout d'un coup, c'est flippant. BOUFFE. J'suis là pour la bouffe.

Sans broncher, je note le Nord de la Russie et n'en demande pas plus. Bon, j'me doutais un peu pour le pays (même si j'avoue que je suis nul pour reconnaître les accents) mais on nous demande pas d'écrire des romans non plus donc ça suffira.

- Et la prochaine question c'est... "S’il y avait une chose que vous souhaiteriez dire à propos de vous, qu’est-ce que ça serait ?"

A peine le temps de comprendre l'intitulé de la question que je remarque moi aussi le serveur planté là. Chelou putain. Je lance un regard à la Russe en levant un sourcil, histoire de lui faire comprendre que "WTF".

- Partez monsieur la chandelle, c'est un diner romantique, on a pas besoin de vous.

Je ricane, ça va, je me sens définitivement vengé pour tout à l'heure. C'est comme si le Chevalier Effie avait vaincu le dragon qui avait osé s'attaquer à la Princesse Yui. Trop choux, et weird en fait. J'devrais m'acheter des couilles. Par contre, elle a bien dit "romantique" ? Je veux dire, ça devait être cynique. Oh non, j'vais recommencer à stresser. Surtout que j'la trouve super mignonne avec sa p'tite tête appuyé sur ses doigts là. Bref, je rougis à nouveau et m'empresse d'aller relire la question, déjà zappée.

Ah, oui, c'est vrai. Un truc à dire sur moi... P'tain, on est sensé dire quoi dans ce genre de cas.

Euh bah...

J'suis vraiment une personne creuse qui à rien à dire, ma vie est nulle, je sers à rien.

Je sers à rien.

Pourquoi j'ai dit ça tout fort ? Je soupire et roule des yeux. J'vais vachement faire bonne impression à cette allure. Je pointe la jeune fille avec ma fourchette.

Alors, et toi, tu sers à quelque chose ? Non, fin, t'as un truc que tu aimerais dire ?

J'm'amuse à faire tourner ma fourchette en attendant sa réponse, j'commence vraiment à avoir la dalle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Sam 13 Aoû 2016 - 15:07



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

J'avoue être fière de ma réponse au serveur. Ce n'est pas parce que monsieur est majeur qu'il peut nous parler sur ce ton, de plus il est a notre service. Et puis, ce n'est pas parce que je suis... moi, que je tolère qu'on s'en prenne à quelqu'un. En plus, je crois qu Yuichi est tellement timide qu'il n'aurait rien fais. Donc je n'aime pas, donc je réagis. Logique. Bref. Toujours est-il que mon prétendant d'un soir commande la même chose que moi, ce qui me ravie, au moins il rentre dans mon jeu. Peut-être même que bien motivés, on pourrait réussir à ruiner le resto avant la première semaine d'ouverture ! Ça serait vraiment drôle. Puis la réaction à ma réponse au questionnaire.

- Oh, d'où "pas grand chose", c'est super ! Puis bon, tu as plus les pieds sur terre que moi. Tu plairais à ma mère haha !

Un sourire en coin se dresse sur mes lèvres. Je sors mon paquet de cigarettes de mon sac pour le poser sur la table.

- Pas sûre.

Je fais comme si de rien n'était mais mine de rien, je ne sais pas comment interpréter ça. Mais je n'ai pas le temps de me questionner sur la signification véritable de sa remarque parce que les regards se tournent vers moi, ou plutôt mon paquet de clope. Sérieusement, ils ont jamais vue ça ici ? C'est pas comme si j'en avais une au bec merde ! Regard de reproche de la part du serveur plus un regard perplexe de la par de Yuichi. A ma phrase pour faire partir le serveur j'ajoute un dernier petit plus.

- Et je ne vais pas fumer ici, pétez un coup.

Je lève les yeux au ciel et pose mes mains sur mes doigts croisés. Il n'a toujours pas l'aire à l'aise. Ma phrase l'aurait-elle choqué ? Il a bien compris que je faisais du sarcasme hein ? Non ? Bah tant pis, je vais pas tout lui mâcher non plus. Finalement il répond à la deuxième question du questionnaire. Enfin je crois.

- Euh bah... Je sers à rien.

J'essaie je vous jure, j'essaie vraiment de me retenir hein, mais... C'est plus fort que moi. J'explose de rire. La situation et la scène est tellement drôle ! Je ne sais pas s'il est sérieux ou quoi, mais c'est vraiment hilarant !

- Alors, et toi, tu sers à quelque chose ? Non, fin, t'as un truc que tu aimerais dire ?

Je me calme doucement, j'avoue ne pas avoir ris comme ça depuis un moment, mais... il était tellement ridicule ! En générale j'ai de la peine pour les gars comme ça, mais là je ne sais pas c'était vraiment bien placé. Du grand art. Enfin toujours est-il que je dois lui répondre. Je me racle donc la gorge, et lisse ma jupe avec mes mains par réflexe. Tout le monde me regarde.

- Quoi vous avez jamais vue quelqu'un rire ? Roh. Je tourne la tête vers Yuichi me rappelant à peine de quoi on parlait. Oui, donc, tu es très drôle. Bref, je crois pas non plus servir à grand chose, mais quand on regarde bien tout le monde est inutile.

Ce n'est que maintenant que je remarque sa danse de la fourchette. Je la suis du regard un moment, puis pose ma main sur son poignet et l'attire vers la table avec un regard traduisant un bon vieux "t'arrête tes conneries maintenant".

- Bien, maintenant, dis moi... Quand était ta dernière rela- Hé mais ! Et si on répondait chacun a nos questions et ensuite on s'échange le questionnaire ? Comme ça on mange tranquillement !

L'éclair de génie, parce que je suis un génie. Bon faut juste pas se faire choper par le serveur de l'enfer mais sinon c'est une super idée ! Ahlala, je m'aime quelque fois quand même.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Mar 16 Aoû 2016 - 1:07


Quand Effie éclate de rire, j'sais plus ou me mettre : c'était si drôle que ça ? Faut que je fasse plus attention à c'qui sort de ma bouche moi, trop spontané. Du coup, je joue avec l'une de mes mèches nerveusement sans savoir quoi faire jusqu'à ce qu'elle reprenne enfin la parole.

Je note donc "tout le monde est inutile" sous la question, même si j'ai pas vraiment capté si il s'agissait bien de sa réponse. Enfin, on s'en fout un peu en vrai. Roh, et en plus j'ai même pas l'droit de jouer avec la fourchette, quel tyran celle-là ! Bon, bah, du coup, j'sais plus quoi faire de mes mains moi maintenant...

Pendant qu'elle commence à me poser la prochaine question, je la suis des yeux sur la feuille. Ma dernière relation ? Hey ! Mais j'ai pas du tout envie de parler de ça, c'est grave la honte en plus. Ecrire chacun nos réponses ?

Mais t'es un gnius meuf !

Ouais, il se peut que j'ai bafouillé mais à priori elle a compris ce que j'ai voulu dire : c'est un pure géniiiie. J'avance mon bras pour prendre sa feuille et l'échanger quand j'entends derrière moi des bruits de bouche désagréables. Evidemment, il s'agit du fameux serveur relou, qui, d'un bruit agaçant de langue claquant contre le palais, nous fait comprendre que "Nope", c'est pas possible de faire ça. J'crois même le voir soupirer et aller parler au patron. Ça y est, il nous à dans le nez pour toute la soirée...

Oh non, pitié, j'veux finir le repas qu'on a même pas commencé. Sont longs en plus d'être chiants...

Je me racle la gorge, j'espère qu'il ne m'a pas entendu. Et pour bien faire, je décide de me lancer et de répondre à la question mais de manière brève parce que  ET D'UN j'ai pas forcément envie qu'Effie ait des dossiers sur moi à ramener au lycée ; et DE DEUX j'ai peur qu'en y repensant trop j'me sente mal -et la vieille concernée ne le mérite pas-.

Ça date de cet été mais j'ai pas forcément envie d'en dire plus.

Mon visage se ferme tout de même un peu : pas facile de contenir ses émotions, surtout dans des circonstances pareilles ! Si j'avais su qu'en venant ici je devrais me dévoiler autant, je me serais abstenu... Pour désamorcer le truc, je décide de répondre aux prochaines questions, ça sera fait.

Puis j'vais répondre aux deux prochaines dans la foulée hein :
- Ce que je cherche dans une relation :  la réciprocité, ça serait déjà pas mal !


Bon là j'avoue, c'est ironique mais y'a un fond de vrai dans le côté gros looser du love. La prochaine question me laisse perplexe et je lâche un gros soupir.

- La valeur à partager... Je sais même pas qu'est-ce qu'ils entendent par "valeur" en vrai. J'ai 2 de QI j'crois. Mets un truc au pif si t'as la flemme de m'expliquer.
Et toi du coup ?


Je plisse les yeux, visiblement, toutes les tables ont été servies sauf la notre... Je fronce les sourcils, énervé. Tiens, la Dovick déteindrait-elle sur moi ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Mar 16 Aoû 2016 - 23:39



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

Il a l'air gêné quand je rigole. je le comprend. Je sais pas rigoler, on dirait une otarie malade. Oh tiens, le coup de la mèche de cheveux. C'est mignon. J'déconne, c'est ridicule. M'enfin chacun ses problèmes... Passons. Je lui présente mon plan de génie, il approuve et commence même à échanger les feuilles. Je l'imite donc, on est partis !

- Mais t'es un gnius meuf !

*Ah tes souhaits.*

C'était bizarre, mais j'ai compris l'idée, et je ne peux m'empêcher de penser pareil. Tout le monde à sa place penserait que je suis un génie. Tout le monde sauf le serveur. Quel plaie celui-là. Et en plus d'être casse couille, c'est une balance. Je vais te le ratatiner lui.

- Regarde le lui, je vais t'en faire de la bouillie. Quel chieur.

- Oh non, pitié, j'veux finir le repas qu'on a même pas commencé. Sont longs en plus d'être chiants...

Hum, chacun sa manière de réagir... Mais il passe vite à autre chose, et répond à la prochaine question. De toute manière, on est fichés maintenant, on a pas d'autre choix que de rentrer dans le rang.

- Ça date de cet été mais j'ai pas forcément envie d'en dire plus.

- En même temps on te demande pas de développer.

Ah, bien. De toute façon c'est pas comme si ça m'intéressait, mais en disant ça il a tout de même piqué ma curiosité. Orf, on verra plus tard. Très très tard, une autre année même. Je note sur ma feuille, puis commence à répondre dans ma tête quand il reprend la parole.

- Puis j'vais répondre aux deux prochaines dans la foulée hein : Ce que je cherche dans une relation :  la réciprocité, ça serait déjà pas mal !

J'approuve avec une moue... bizarre genre "mouais oké." C'était ironique, mais vrais. C'est d'ailleurs ce qui à tué ma dernière relation je crois. Vue je l'aimais pas, c'était problématique. Il soupir puis répond à la prochaine question.

- La valeur à partager... Je sais même pas qu'est-ce qu'ils entendent par "valeur" en vrai. J'ai 2 de QI j'crois. Mets un truc au pif si t'as la flemme de m'expliquer.
Et toi du coup ?


Je reste silencieuse un moment. D'un côté je m'en balance de tout ça, mais de l'autre il me fait carrément pitié. Je peux lui expliquer vaguement ce que c'est. J'aime pas les gens qui s'auto flagellent à longueur de journée. Et là, je dois passé la soirée avec lui, alors autant lui donner un coup de pousse, comme ça il arrêtera de faire sa victime. En plus le chieur pensera qu'on parle sérieusement, donc le patron du resto le prendra pour un menteur. Bon, je vais faire ça. En plus il verra que je suis pas un dragon super dangereux, mais un dragon au sale caractère qui inspire la sagesse. Oho, il faut que je la ressorte à Sergei celle-là.

- 'Hum, en gros, c'est comme des obligations qui s’imposent à la conscience comme un idéal. le tiens. Ça peut être le don de soi, la tolérance, le respect, la loyauté par exemple. Tu vois ce que je veux dire ?

Je remarque que Yuichi à l'aire de s'impatienter, alors je décide de lèver la main pour appeler le serveur, qui arrive aussi motivé qu'un gamin pour nettoyer sa chambre.

- Tout le monde est servi sauf nous. Si vous voulez une bonne pub vous feriez mieux de vous bouger. Je pose mon coude sur la table et lui montre innocemment et discrètement mon poing. Je peux vous faire une mauvaise pub.

Je ne sais pas à quoi il peut penser lui, mais j'ai une petite idée pour foutre le bordel dans ce taudis.

- 'Hem, oui, je vais voir où en est votre commande. Madame.

Insolent, et stupide en plus d'être laid comme un poux, voilà ce qu'il est. Il me fait un sourire mauvais et repart je ne sais où. Je vais me le faire je le sens. Je soupire agacée.

- Sinon, c'était y'a.... Euh... 1 an et demi ? Je crois... Autrement, je pense que c'est la faculté de lire entre de les lignes et de savoir voir autrement... Je ne suis pas certaine que ça soit très clair, mais bon, pas grave. Et pour les valeurs, je dirais la compréhension et... la tolérance. Sinon je ne veux pas me marier, surtout pas. T'imagine, ça serait ridicule hein.

Je souris vaguement.

- Et je crois que ce que je cherche chez quelqu'un je l'ai plus ou moins déjà dis.

Certes mes réponses étaient un peu vague, mais il n'a pas besoin de connaitre les détails. Et je ne veux pas des siens.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 19 Aoû 2016 - 0:36


"Les obligations qui s'imposent à la conscience comme un idéal", qu'elle dit. Wa, cette fille a l'air pas trop conne, faudrait que je lui parle de temps en temps, j'me coucherais de moins en moins bête. Peut-être même que je pourrais être meilleur en cours si je la fréquentais, c'pas que Sunny soit bête mais...Presque.

Ah yes, merci !

Quand Effie appelle le serveur, mon ventre répond lui-même par un gargouillement bruyant. Mes yeux deviennent ronds comme des billes, j'me demande si ma camarade a conscience d'être aussi impressionnante, malgré ses 1m20 -heureusement que j'ai pas dit ça tout fort-. Je dévisage à mon tour le serveur, en faisant les gros yeux, histoire d'essayer de l'intimider moi aussi.

Il tardera pas à se faire virer celui-là, j'ai rarement vu une tâche pareil. Soufflais-je une fois celui-ci parti.

J'écoutais attentivement les réponses aux questions, en prenant bien soin de tout noter. 1 an et demi. Alors Effie a déjà eu une relation ? Je me demande si ça a duré et qu'est-ce qui a cloché tiens ?! Est-ce que je peux lui demander ça ? Noooon, elle m'enverrait probablement chier. Et puis, "la capacité de..." quoi ? Ligne ? Bref, j'aurais noté un truc au moins. Pour les valeurs, elle semble sincère, et je suis plutôt d'accord avec elle.

Ah oui, du coup, je dirais peut-être la tolérance aussi, j'pense pas pouvoir partager ma vie avec quelqu'un de complètement fermé aux différences.

Je laisse échappé un léger rire quand elle aborde le sujet du mariage.

Ridicule, j'sais pas trop, mais ça m'a pas l'air d'être ton genre non. Et puis, pas le mien non plus. Mes parents ont divorcé, j'ai vite compris que NE PAS se marier, c'un gain de temps.

Je parle peu du divorce de mes parents en général. J'ai pas vécu grand chose dans ma courte vie, mais cette époque là, j'aimerai bien l'oublier. Je sais pertinemment que la Russe va s'en foutre, et j'imagine que c'est la raison pour laquelle je l'ai mentionné d'ailleurs. Je sais qu'elle me fera pas chier avec milles questions sur ça.

Idem pour la question, j'ai d'jà répondu, c'est de la merde ce questionnaire omg. Bon qu'est ce qu'on a après...
Mes loisirs : musique, musique, musique et un peu...de fitness avec des vidéos de YouTubeuses. Mais le répète pas au lycée, merci. Et ouais, faut bien que j'entretienne ce corps de rêve...


Je lui sors mon plus gros clin d’œil de gros lourd. Bien sur que j'déconne, même si y'a un fond de vrai là encore. Le serveur amène les entrées, enfin, et je m'empresse de m'écarter de la table pour le laisser poser l'assiette, limite en bavant. Oh la vache, ça a l'air trop booooon !
J'enchaîne vite fait avec la prochaine question : "De quoi être vous le plus fier ?" car j'ai d'ores et déjà la réponse.

Pour la prochaine, de ma mère, sans hésiter. J'suis fier d'elle, de la femme forte et indépendante qu'elle est. C'est la meilleure t'façon.

Bon, maintenant, MANGEEEER. MAIS WHAT ? Où est ma fourchette ? Non, c'pas possible, j'en ai besoin, c'est vital ! Je fixe ma camarade et la montre du doigt.

Toi ! Tu m'as volé ma fourchette ! C'est pas drôle, je sais que j'm'amusais avec tout à l'heure, mais j'ai arrêté alors rend la moi maintenant.

A présent, j'ai une mine boudeuse de gros bébé. J'ai tellement la dalle et...GLING. Mon pieds vient de heurter...La fourchette. Je ris nerveusement et me penche pour la ramasser.

Me tape pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 19 Aoû 2016 - 18:42



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

Je me suis moi-même étonnée par la phrase que j'ai sortie sur ce que sont les valeurs morales. Ça à l'aire de le satisfaire. Tant mieux, s'il a compris c'est le principal. J'ai pas non plus envie de lui faire un court, surtout que je suis pas un génie, ça c'était juste une analyse précisée au fil des ans.

L'épisode du serveur et mon comportement avec ce dernier semble perturber notre "rockeur". Pourquoi ? Ça va, je vais pas le bouffer. Ou alors il me trouve impolie. En même temps je le suis. Je vais quand même me calmer au cas où. Quoique... C'est moi ou il essai aussi d'être impressionnant ? Je crois que j'ai une mauvaise influence, mais le tableau est drôle. Je souris à sa remarque. L'est marrant celui-là. Puis chacun note les réponse de l'autre. De vrais petit élèves bien studieux !

- Ah oui, du coup, je dirais peut-être la tolérance aussi, j'pense pas pouvoir partager ma vie avec quelqu'un de complètement fermé aux différences.

Je note. Il à l'air amusé sur ma remarque sur le mariage.

- Ridicule, j'sais pas trop, mais ça m'a pas l'air d'être ton genre non. Et puis, pas le mien non plus. Mes parents ont divorcé, j'ai vite compris que NE PAS se marier, c'un gain de temps.

C'est assez drôle. On voit les chose de la même façon mais pas pour les mêmes raisons. Il a été dégouté par le mariage à cause d'un échec complet, et moi par un échec complet, mais pas résolu. J'ai toujours trouvé qu'un mariage ne valait pas la peine d'être vécue parce que mes parents se faisaient mutuellement du mal mais s'accrochaient et finissaient même peut-être par aimer la souffrance qu'ils s'infligeaient et l'intégraient dans leur relation. Alors qu'au contraire, Yuichi a été dégouté parce que ses parents n'ont pas assez forcé les choses et ont abandonné. C'est assez ironique de voir à quel point on se ressemble tout en étant très différents. Sur ces pensées plus que déprimantes, je baisse les yeux. Je ne veux pas savoir comment il a vécue ce divorce, parce que ça ne me regarde pas, et que de toute manière j'ai déjà une réponse vue son expression. En plus, par politesse il aurait pue vouloir me retourner la question, ce que je préfère éviter. Détester ses parents n'est pas chose courante au Japon. Il me prend déjà pour un dragon en plus. Donc je vais rester de marbre, et le laisser continuer e questionnaire.

- Idem pour la question, j'ai d'jà répondu, c'est de la merde ce questionnaire omg. Bon qu'est ce qu'on a après...
Mes loisirs : musique, musique, musique et un peu...de fitness avec des vidéos de YouTubeuses. Mais le répète pas au lycée, merci. Et ouais, faut bien que j'entretienne ce corps de rêve...
Il souligne ses paroles d'un clin d’œil grossier. Pour la prochaine, de ma mère, sans hésiter. J'suis fier d'elle, de la femme forte et indépendante qu'elle est. C'est la meilleure t'façon. Je souris et marque sa réponse. C'est à moi. Mais le serveur apporte les entrées. Oh, mince alors, dis donc, ilva falloir que je mange avant de-

- Toi ! Tu m'as volé ma fourchette ! C'est pas drôle, je sais que j'm'amusais avec tout à l'heure, mais j'ai arrêté alors rend la moi maintenant.

Qu'est-ce que... J'vais le défoncer. Il est con ou quoi, comment j'aurai fais pour prendre sa fourchette sans qu'il ne le vois. Et bordel, pourquoi j'aurai fais ça ! Je serre le point et fronce les sourcils, quand...*ding* Crétin. Abruti. Gros débile assisté.

- Me tape pas.

Je croise les bras et colle le dos à la chaise. Et lâche avec ça.

- Espèce de gros naze. T'avises plus de m'accuser de quoique ce soit, sinon t'as plus de dents vue ?

Je me lève de ma chaise, lisse ma jupe et commence à avancer.

- Je vais me laver les mains.

A peine sorti du petit coin sur-élevé par des marches, le sol s’effondre sous mon poids. La seule pensé qui me vient c'est que je devrais manger un peu moins, puis le sol me ramène ma logique. Je me suis encore emmêlé les pieds. Étalée de tout mon long sur le sol, je me sens observée. C'est pas super plaisant d'ailleurs. Le plus rapidement je me relève, lisse ma jupe fraichement froissée, et retourne m'assoir à la table, rouge pivoine et rageuse comme un taureau. Je prend mon sac et sors le désinfectant pour mains, ça ira très bien. Je lance un regard assassin à Yuichi pour l'interdire de rire au prix d'une belle droite. Ne sachant pas vraiment quoi faire, je me concentre sur le questionnaire.

- 'Hem, j'aime le karate et les dessins animés. Et dormir aussi. Et ce dont je suis le plus fière c'est.... Hum.... Une fois j'ai fais une fleur en papier. Elle était bien je trouve... Et le coup de foudre c'est de la connerie.

J'ai répondue mécaniquement, sauf pour la chose dont je suis le plus fière, là c'était compliqué, mais la prochaine question me bloque. Dans quel sens on doit prendre le mot "cher" ? Parce que si c'est en terme d'argent, je ne possède rien de cher moi. Et sentimentalement... Non plus... Mince, je peux pas répondre à ça. Je le regarde premièrement paniquée puis rapidement je lui fais signe de répondre à son tour, pendant que je commence à manger avec MA fourchette.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 26 Aoû 2016 - 1:52


Je plisse un peu les yeux de peur qu'elle me frappe pour de bon, j'avoue, j'aurais pas dû l'accuser d'emblée. En plus, elle a pas une tête de voleuse de fourchette ! Mais l'insulte passée, je réouvre les yeux et ne peux m'empêcher de penser que ça aurait pu être pire : elle doit bien m'aimer.

Quand elle s'en va se laver les mains, j'ai le réflexe d'observer les miennes : boah, ça va, elles semblent à peu près propres et puis, j'mange pas avec les doigts. Je regarde le plafond, ne sachant pas trop quoi faire quand tout à coup VLAM, j'entends Effie tomber. Encore une fois, en la voyant s'étaler, je me lève de ma chaise automatiquement... De toute façon elle se trouve trop loin de moi, j'aurais rien pu faire, mon corps est bien trop empathique... Je me rassois et j'avoue que j'ai bien envie de me moquer d'elle, entendre les autres le faire ne m'aide pas à me retenir... Je me mords la joue et toussote.

Tu vas bien au moins ?

Comme elle continue de répondre au questionnaire, j'imagine que oui. Je note ses réponses, oh mon dieu, elle va trop vite, j'arrive plus à suivre. Bref, à mon tour.

Perso, le coup de foudre j'aimerai bien y croire. J'veux dire, dans les films, c'est mignon et tout... Après bon, j'ai dû mal à comprendre comment ça peut être possible scientifiquement et tout.

Bah ouais, parfois je réfléchis (Et oui, les miracles existent !) et la question m'avait déjà interpellée. L'Amour, un truc que (presque) tout le monde recherche, qui semble beau mais qui en même temps fait souffrir, j'ai toujours eu du mal à comprendre exactement son fonctionnement. J'ai jamais été vraiment amoureux d'ailleurs. La couguar de cet été, oui, c'est vrai, je me fixais dessus après qu'il y ait eu le fameux...acte...mais maintenant je m'en fiche. J'crois que j'ai confondu sentiments et désir.

En vrai, j'aimerais être amoureux, voir ce que ça fait, ça m'rend curieux... Regarde les...

Je lance un regard aux alentours, voyant aux autres tables les jeunes gens, pour la plupart sérieux, essayant de se découvrir l'un l'autre avec l'envie de trouver "la bonne" personne. Je soupire et enchaîne sur une bêtise, histoire que la conversation ne tourne pas trop au mélodrame.

J'avais lu sur un site -Doctissimo je crois- des tas de trucs sur les "symptômes" de l'amour, et honnêtement, pour moi, leur description sonnait plus comme celle d'une bonne gastro.

J'éclate de rire, et prend quelques bouchées de l'entrée en lisant la prochaine question. Sans prendre le temps d'avaler ma dernière bouchée, j'y réponds.

Che qui m'est le plus cher, ch'est ma guitare bien chur.

Je finis ma bouchée et complète.

C'mon père qui me l'a offerte quand j'étais petit donc elle a de la valeur on peut dire.

J'essaie de camoufler ma petite moue tristounette qui se dessine à chaque fois que je parle de mon père. Ça va faire presque 6 mois que je ne l'ai pas vu, et même si je l'ai choisi, il me manque beaucoup. Tant qu'il sera avec sa deuxième nana, celle avec qui il a trompé ma mère, je n'arriverais pas à lui adresser la parole. On peut me dire que je suis immature, je n'y peux rien... Merde, j'crois que j'ai les yeux humides. Stupide ado sensible, je me mettrais des baffes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 26 Aoû 2016 - 22:32



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

Humiliant. Voilà un terme qui décrit très bien ma situation quand je suis étalé comme une merde par terre. Heureusement que moi, avoir la honte, ça me gêne pas. Ce qui me gêne le plus en réalité c'est plus que les gens aient remarqué ma présence. Ça ça me gêne tout de suite beaucoup plus. D'autant, qu'ils rigolent tous, pourquoi ils rigolent ? C'est pas drôle, j'aurai pue me faire une commotion cérébrale et mourir après tout. Franchement, ils sont tous complètement irresponsables. A leur place j'aurais jamais rigolé. Quand je dis que l'humanité n'est qu'un ramassis de merde.

- Tu vas bien au moins ?

Ah bah voilà enfin quelqu'un de sensé. Bon, il a l'air de lutter pour ne pas rire cela dit. Je ne sais pas si je dois l'en remercier. Après tout, peut-être qu'il à juste peur que je lui brise le bras. Ce que je ne ferai jamais. Mais on va dire qu'il a un peu de compassion. Du coup je hoche simplement la tête et retourne à ma place pour continuer le questionnaire. L'idée de lancer des regards assassins me vient à l'idée, mais disparait très vite. Ça pourrait être pris pour une menace, ce qui voudrait dire que ces rires m'affectent, or ce n'est pas les cas. Et je ne va pas que les gens pense que je suis une sentimentale.

Je répond donc à toutes les questions d'un coup, ce qui je l'avoue, était un peu désordonné et soudains. Il note brièvement ce que je dis. Mais je pense que si nous avions été notés sur ce questionnaire, il n'aurait pas été très bon. D'ailleurs, pendant un cour magistrat il serait sûrement facilement perdu je pense... Tiens, je vais noter ça. Faire de petites appréciations. C'est drôle. Je commence donc à noter : très peu vif d'esprit et certainement mauvais pour innover, mais à du potentiel entant qu'exécutant. Je fini mon annotation, et écoute la fin de sa réponse sur... le coup de foudre je crois.

- Après bon, j'ai dû mal à comprendre comment ça peut être possible scientifiquement et tout.

Petite pause de quelques secondes, je hoche la tête pour l'approuver. J'ai la vilaine impression de lui faire passer un véritable examen. Qu'il ne réussi qu'à moitié d'ailleurs. Mais je continue ma notation. A tout de même une base de réflexion scientifique et cartésienne. +2.

- En vrai, j'aimerais être amoureux, voir ce que ça fait, ça m'rend curieux... Regarde les...

-3. Je reprend mon stylos tout en prenant quelques bouchées. Tendance au drama. Possède des sentiments basiques pour un humain semi développé et les exprime de manière imprécises. Mauvais pour les discours visant à toucher un publique tant par les sentiments que par le raisonnement. Je secoue la tête, puis continue de manger, très concentrée sur ses prochaines paroles, à la fois intéressée et désolé pour lui.

- J'avais lu sur un site -Doctissimo je crois- des tas de trucs sur les "symptômes" de l'amour, et honnêtement, pour moi, leur description sonnait plus comme celle d'une bonne gastro.

Je ne sais pas vraiment si je dois rire ou le mépriser. J'opte pour un rictus mal à l'aise pendant que lui rigole de ses propres paroles. Enfin, je crois. Bref. Il répond maintenant, à la dernière question. Celle à la quelle je n'ai pas sue répondre. Je suis d'autant plus intéressée.

- Che qui m'est le plus cher, ch'est ma guitare bien chur. Il avale puis fini sa phrase.C'mon père qui me l'a offerte quand j'étais petit donc elle a de la valeur on peut dire.

J'ai un petit mouvement de recule. Il est un peu... rustre. Mais je note la réponse, en y mettant une petite flèche. Sentimentale et visiblement porté vers la famille. -2 Je relève la tête puis le scrute pour avoir une idée de ce que lui inspire le souvenir de son père. Un soupçon de tristesse ? Est-ce bien ça ? Je décide donc de changer de sujet.

- Hum... Rien n'est vraiment cher à mes yeux si tu veux une réponse.... Hum sinon... Mon mois de l'année ? Oh, l'hiver sans hésiter. Mon film préféré c'est A requiem for a dream, j'ai lue Des souris et des Hommes en dernier livre, j'ai pas vraiment de métier de rêve mis à part être astronaute à la limte, ou plongeur peut-être, et enfin The Smith et The Vaccines, sans hésiter. Et toi alors ?

Voilà, normalement il devrait avoir oublier le point sensible non ? Je ne sais pas... M'enfin, j'espère qu'il remarquera l'effort que je viens de faire. Je prépare mon stylos pour les prochaine réponse tout en finissant distraitement mon assiette.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Jeu 15 Sep 2016 - 2:14


Tiens ?! Elle a bien l'air assidue tout à coup, qu'est-ce qui lui prend ? A chacune de mes réponses, j'ai l'impression d'être face à un patron lors d'un entretien d'embauche. Elle doit s'ennuyer et faire autre chose sur sa feuille, trop bizarre cette fille de changer du tout au tout comme ça. A moins que je l’intéresse finalement ? J'ai des images qui me viennent à l'esprit, nooooooon, pas avec cette nana ! Je secoue la tête et me concentre à présent sur ses réponses à elle. J'inspire et expire fortement, espérant que mes yeux soient désormais secs.

Comme je le pensais, elle n'a pas pris la peine de remarquer que je n'allais pas bien, je pensais que ça m'irait très bien comme ça car je n'aime pas m'épancher sur ma vie, mais au fond je suis un peu déçu. J'ai toujours ce besoin d'avoir l'attention des gens, c'est pénible. Bref, rien est cher à ses yeux alors... J'ai l'impression de vraiment me trouver en face d'un iceberg, tout le monde tient à quelque chose, à quelqu'un, non ? J'éclate de rire pour la suite et la taquine :

Tu sais que...l'hiver, c'est pas un mois ?

Je finis à mon tour mon entrée, tout en continuant de noter ses réponses.

A Requiem For A Dream, j'adore ce film, mais j'ai l'impression que tous les kikoos emos dark l'aiment alors je m'oblige à pas l'aimer.

Ce qui parait plutôt comique, c'est que j'ai dit cette phrase en secouant la mèche qui pend devant mon œil, sans faire exprès; et avec mon look, je perds en crédibilité.

Mmmh, j'suis pas très film en vrai, j'arrive pas à t'en sortir un que je préfère du coup. Mets ça. Mon mois préféré c'est le mois d'Avril, y'a pas de raison particulière. Ce questionnaire me gave.

Mon dernier livre, c'est la honte mais j'ai aimé donc bon : "Les âmes perdues" de Poppy Z. Bride ; un truc avec des rockeurs vampires gays. C'pas long donc j'ai réussi à suivre, puis ça parlait musique et cul, donc pour une fois, un bouquin m'ennuyait pas.

Mon métier de rêve, t'as dû capter de quoi il s'agissait dans les premières questions, on va voir si t'as bien suivi. Et mon groupe favori...j'en ai plusieurs mais en ce moment j'écoute beaucoup Maximum The Hormone.


Ouf, j'ai beaucoup parlé, du coup j'enfile d'une traite mon verre d'eau. A croire que je suis plus à l'aise avec elle maintenant, c'est quand même magique ces dating quasi forcés. Je plisse un peu les yeux car il me semble voir des notes sur sa feuille. Curieux, je me soulève de ma chaise pour me pencher sur celle-ci. J'aperçois ses notations, ces petites remarques sur ma personnalité... J'avoue, c'est assez vexant.

Tendance au drama ? Hey ! C'est pas sympa.

Je fais mine de bouder et la regarde d'un air de chien battu ; vaut mieux chercher à comprendre que s'emporter, de toute manière.

Pourquoi tu te comportes aussi froidement avec les gens Effie ?

Je ne sais pas si elle va me répondre sincèrement, mais j'aimerais vraiment savoir ce qu'il se cache sous ce bouclier anti-tout-le-monde. Ça ne doit pas être facile de changer de pays, déjà, et si elle l'a fait, y'a peut-être une raison. J'imagine qu'elle a fuit quelque chose, et que c'est ce qu'elle fait en restant distante des autres : elle fuit d'éventuels sentiments. Alors, je ne m’énerverais pas, avec quelqu'un comme ça, il faut être patient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Sam 17 Sep 2016 - 15:57



La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

- Tu sais que...l'hiver, c'est pas un mois ?

J'vais l'défoncer. Je change de sujet pour pas lui rappeler de mauvais souvenirs ou je ne sais quoi et lui se fout littéralement de ma gueule ? Bah oui, je vais le défoncer oui. Surtout que lui ne pose absolument pas de question sur la profondeur d'un être. Il devrait prendre des notes comme je le fais. Sale gosse va. Je me contente de lui lancer un regard noir qui aura sûrement pour effet de lui décomposer le visage, mais c'est ce que je veux. Puis continuant de le "menacer" je fini mon assiette en même temps que lui.

- A Requiem For A Dream, j'adore ce film, mais j'ai l'impression que tous les kikoos emos dark l'aiment alors je m'oblige à pas l'aimer.

J’acquiesce, c'est totalement vrais, mais ça serait me mentir que de prétendre que je ne suis pas une gamine emo ultra dark, enfin en apparence du moins. Quoique, je ne sais même pas. Bref, je souhaite quand même alimenter le débat.

- Ouais c'est vrais, je dis pas le contraire, mais, j'aime surtout la bande sons dans ce film en fait, l'histoire je la trouve un peu violente en fait, surtout la fin pour la fille.

Je le regarde faire son bidouillage de mèche, me disant que finalement je ne suis peut-être pas la seule emo super dark de la soirée... J'écoute alors ses questions. Très peu cinéphile voir pas du tout. -2. Cela dit je suis d'accord avec lui, les questionnaires comme ça c'est vraiment de la merde. Ça prend du temps et c'est pas du tout des questions profondes, inutile pour apprendre à connaitre quelqu'un donc. Je note le livre dont il parle dans un coin de la page pour le garder en tête histoire de voir ce que c'est.

- Guitariste professionnel. Maximum the Hormone, c'est pas eux qui ont fait l'OP de Death Note ?

J'attends qu'il se rafraichisse et appelle le boulet qui nous sert. Je lui désigne les assiettes vides. Il me fait un vieux sourire signifiant sûrement un truc du genre "va te faire foutre connasse", auquel je répond par un haussement de sourcil des plus méprisants. Je tourne la tête en voyant Yuichi se pencher pour voir ce que j'écris. Je fronce les sourcils et tire la feuille vers moi. Non pas que mes annotations me semblent trop sévères, non non elles sont objective, mais j'ai toujours eu une sainte horreur qu'on regarde ce que j'écris sans me demander.

- Tendance au drama ? Hey ! C'est pas sympa.

- Roh ça va fait pas ta mijaurée, tu le sais très bien, en plus t'es pas une exception, tout le monde le fait. Je l'ai juste remarqué ce soir.

Je secoue la tête mécontente. S'il veut pas savoir, faut pas regarder. Non mais. Je secoue la tête, me reconcentrant sur ma feuille.

- Pourquoi tu te comportes aussi froidement avec les gens Effie ?

Mais qu'est-ce qu'il vaut à la fin ?! C'est quoi son problème. Monsieur c'est prit une réflexion indirecte qui lui a pas plut alors il veut tout savoir ce que les gens méchants ils pensent ? Pas possible celui là aussi ! Bon, après je salue quand même l'effort pour savoir le pourquoi du comment d'une personne. Alors je vais lui répondre. Sinon il va nous faire une dépression. Ça serait dommage... Mais je vais procédé par questions, comme ça je n'aurais peut-être pas besoin de le verbaliser, il va peut-être comprendre par lui même.

- Ton enfance à été douce ? Je veux dire, tu avais quelques amis ? Les gens étaient gentils ?

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Mer 5 Oct 2016 - 14:55

Au fond, je crois que je savais que m'improviser psy de comptoir l'énerverait et que je n'obtiendrais aucune réponse de sa part. Comme une bonne politicienne, elle essaie de dévier la question par une autre question, elle est maligne. Mais bon, moi, j'suis pas quelqu'un de spécialement secret, alors je veux bien lui répondre.

Oui, c'est vrai, j'ai pas trop à me plaindre de mon enfance. On m'a pas emmerdé mais non j'avais pas spécialement d'amis. C'est plus tard que...

Une vive lumière vient me couper la parole. Je bats des cils comme si ça allait faire passer plus rapidement cette sensation désagréable de ne plus rien voir ; et j'aperçois finalement le serveur avec un appareil photo en main, tout sourire.

Ooooh, vous faites un très beau couple, vous serez probablement affichés sur notre devanture.

Il s’arrête un moment pour ricaner dans son coin, comme s'il savait pertinemment que ça n'allait pas nous plaire, et continua d'un ton sournois :

J'espère que ça vous fait plaisir !

Honnêtement, je ne sais pas vraiment ce qu'il m'a pris, mais celui-ci nous narguait tellement depuis le début... Je me lève, les dents serrées en lui arrachant l'appareil photo des mains et je le jette par terre. Moment de silence dans toute la pièce. Là, je commence à comprendre ce que je viens de faire et ne sait plus où me mettre, les  joues rouges, j'me pensais pas si impulsif...

Dé...Déso...

Le Patron du restaurant accoure jusqu'ici et constate les dégâts.

Et bien, jeune homme, votre repas va vous coûter cher, finalement.

Le serveur, qui avait pâli à la vue de son matériel en miette, acquiesça en levant un sourcil, encore une fois bien provocateur. C'est le fils du patron ou quoi ? Jamais j'aurais gardé un mec aussi impertinent avec les clients perso, comprend pas... Et comment je vais payer ça ? J'ai 0 économie, c'est un peu pour ça que j'étais venu bouffer gratos ici...



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  Ven 7 Oct 2016 - 21:15


 

 
La belle (yu) et la bête (fi)
Avec Yuichi Satô

 
Mon maïeutique n'a visiblement pas été perçue par mon interlocuteur. Je note. Très peu de philosophie et de psychologie profonde. Voilà, et s'il lie et que ça ne lui plait pas, tant pis. Si on ne veut pas savoir on ne fouille pas, tout le monde de fait pas son Œdipe. D'ailleurs, quel crétin celui-là aussi. Je me demande encore pourquoi on a dû le lire alors qu'on avait que 15 ans. Déjà qu'on a du mal à comprendre les fleurs du mal et fable de La Fontaine, Sophocle... on est pas sortis. D'ailleurs, me suis jamais particulièrement intéressé à la littérature japonaise, autre que les grands classiques, ou les mangas. Il faudrait peut-être. Mais ma réflexion est interrompue par un flash. Je tourne la tête. Qu'est-ce que c'est que cette histoire encore ?

- Ooooh, vous faites un très beau couple, vous serez probablement affichés sur notre devanture.

Je vais le défoncer. J'étais déjà un peu agacé de base, même si Satô avait réussi à me "détendre" quelque peu, ces serveurs m’insupportent.

- J'espère que ça vous fait plaisir !

*Ce qui me fait plaisir c'est surtout le moment où je vais te défoncer ta gueule ouais.*

Mais je n'ai pas le temps de mettre un geste sur mes pensées que l'acte est déjà partiellement accompli par mon camarade de classe. Il est évident que je ne l'aurai en réalité jamais fais, parce que j'en suis bien trop capable (physiquement je veux dire). Mais je ne pensais pas Satô capable de faire une telle chose. Et d'une manière générale, personne autour de nous ne semblait penser Yuichi capable d'une telle chose. Personnellement je le voyais comme un être un peu benêt et inoffensif. Ainsi, je ne sais vraiment pas comment le prendre. D'un côté, c'est positif parce qu'il n'est pas pleinement passif et soumis, mais, well, c'était totalement impulsif et complètement débile. Bon au moins, il s'excuse. Je me facepalm en silence. Quel boulet.

- Et bien, jeune homme, votre repas va vous coûter cher, finalement.

Et voilà que ça lui retombe dessus. J'attends un peu de voir comment il va réagir, sachant déjà ce que je peux dire pour l'excuser. Ça ne lui plaira certainement pas, mais en même temps il fallait réfléchir. De plus, ça peut bien m'aider dans un projet auquel j'avais déjà réfléchi depuis un moment. Et comme c'était prévisible, il se voit submergé par la panique et ne dit rien. Vraiment, il faut que je l'endurcisse ce gars-là.

- Alors, personnellement, je ne crois pas monsieur. Car voyez vous, d'un point de vue juridique, votre serveur est en faute avant mon ami, en l'aillant prit en photo sans autorisation officielle. Ami, qui, par ailleurs, est souffrant d'une légère déficience mentale, ne lui procurant aucune forme de retenue. Il est donc complètement impulsif.

Les deux gens me regardent hébétés, mais pas autant que le reste de la salle. Désolé Yuichi, mais, si tu ne veux pas payer, c'est le seul moyen. Je lui lance un regard, qui fait penser à un film. Vous savez, le regard bien insistant dont personne autour n'est sensé comprendre le sens, alors que c'est flagrant, sauf que là j'essaie de l'atténuer pour passer inaperçue.

- Yuichi-san -oui ça me coûte d'utiliser ce suffixe, mais pour ce qui va suivre, c'est nécessaire- ta mère me l'avait bien dit, tu devais emmener tes cachets. Le pire c'est que je lui avais promis de venir pour veiller à ce que ta soirée se passe bien.. Tu es vraiment pas croyable, c'est à moi qu'elle va en vouloir maintenant. Je me tourne vers le gérant. Monsieur, vraiment, je pense que si vous ne voulez pas de problème, nous devrions en rester là. Cela dit, pour ce qui est de l'appareil, je me dévoue pour vous le payer en travaillant pour vous. Enfin, si vous voulez bien, je repasserais dans la semaine qui arrive.

Le serveur à l'appareil cassé semble avoir retrouvé un semblant de joie, après avoir eu peur lors de mon accusation. Sont vraiment bizarres les japonnais parfois. Le gérant ne semble pas être très fière, voir carrément dépité. Bah ouais, c'est pas parce qu'on vient à un speed dating qu'on est débile hein. Bon la plupart oui, mais nous non. Enfin lui si peut-être, mais moi je crois pas. Je suis pas un génie, mais y a du répondant. Alors je prends Yuichi par le bras, et l'entraine vers la sortie, faisant mine de marmonner quelque réprimandes. Je m'arrêtes à la porte, pour vérifier que tout va bien dans notre sens. Ça semble bien trop facile. Mais c'est amusant. Même si je déteste voir les autres remarquer ma présence, pour le coup, c'est très amusant, je ne peux pas le nier. Toujours, l'air grave, je passe la porte accompagnée de mon handicapé d'un soir.

 
Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]  

Revenir en haut Aller en bas
 
La belle (yu) et la bête (fi) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: