Partagez | 
 

 [Terminé] Encore et toujours des explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Age : 23
■ Messages : 2020
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 20

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) [Terminé] Encore et toujours des explications  Ven 4 Nov 2016 - 0:24

Cela fait depuis combien de temps que je fais ça ? Je veux dire, à quel moment ma vie a changé pour n'être plus que limité à dormir et à étudier ? Depuis ma dispute avec Lutecya ? Hum ... non. Même après cet épisode j'avais toujours eu un semblant de vie sociale et des choses à faire après les cours. Il n'y avait rien eu de particulièrement marquant à l'école les jours qui suivirent donc ça ne devait pas venir de là. Mais si ça ne vient pas de l'école alors ... Ah oui ... je me souviens maintenant... En effet, la source de mes tourments ne venait pas d'ici mais plutôt de mes dernières visites à mon domicile.

Je me mis à soupirer une fois encore alors que je cherchais vaguement quelque chose dans mon casier. Je commence à me dire qu'un petit tour dans le bureau du psy pourrait me faire le plus grand bien. Peut-être que l'avis d'un adulte sur toute cette histoire me permettrait de voir les choses sous un nouvel angle et qui sait ? Peut être est-ce la solution à mes problèmes ? Mouais ... ça pourrait tout aussi bien être pire aussi.

Je referma mon casier sans grande conviction en oubliant au passage ce que j'étais venu y chercher et pris la direction des dortoirs la tête toujours embué de questions. Peut-être que je devrais directement en parler avec Akihito, il est plus ou moins concerné par toute cette histoire lui aussi... oui mais ... c'est un peu tard maintenant non ? A force de me concentrer sur mes histoires, j'avais fini par tout mettre de côté y compris lui... Rah bordel qu'est-ce que j'ai encore foutu moi ? Je ne pourrais pas réagir rapidement et de manière rationnelle comme tout le monde pour une fois ?! ... Pfff ... Qu'est-ce que je peux me détester dans ce genre de situation. Je n'ose même pas imaginer ce que peut bien penser Akihito à mon sujet en ce moment... Une fois encore je lui prouve que je ne suis qu'un lâche qui n'ose même pas aller lui parler. Et bien, pour un petit ami, tu es certainement le plus nul au monde mon cher Rikuo ...

Alors que je m'apprêtais à rejoindre ma chambre, ma main s'immobilisa sur la poignée. Si je passe la porte maintenant, je suis reparti pour passer ma journée à ne rien faire d'autre qu'étudier pour oublier ce qu'il se passe une fois encore. Ce serait tellement plus facile et plus agréable pour moi. Sur le moment du moins car sur le long terme ... Non, je veux changer et surtout, je veux quitter cette spiral infernal dans laquelle je me suis muré depuis des semaines. Je n'ai pas de plan en tête pour le moment mais je vais trouver quelque chose.

C'était peut-être simpliste de ma part de me dire que toutes les réponses se trouvent à la bibliothèque mais en tout cas c'est la-bas que mes pas me menèrent. Comme je le disais, je n'avais pas d'idée particulière en venant ici mais au moins ma venue ici brisait ma récente routine qui se limitait à ma chambre et les salles de classes. J'arpentais les différentes allées sans vraiment savoir ce que je venais chercher ici. Un livre s'intitulant "Comment aborder un sujet pour les nul" ou encore "Comment arrêter d'être un parfait crétin" peut-être ? Quoi qu'il en soit, même si ces livres n'existent pas, je suis l'écrivain parfait pour écrire l'exact opposé de ces hypothétiques ouvrages. Tiens, en parlant de livres pour les nuls voilà que je passe comme par hasard devant l'étagère où la collection est rangée. Bah, je ne perds rien à y jeter un coup d'oeil, histoire de voir ce qu'ils ont bien pu inventer. "La vente", "le dessin", "le piano" ... les trucs courant quoi. "La Pnl" ... Hein ? c'est quoi ce truc ? "Le sexe" ... euh ... hum non merci pas besoin. "Les relations amoureuses" ... je ... c'est pas vraiment ce que je recherche mais ... Hum tiens ? "La psychologie pour les nuls" c'est peut-être ce qui se rapproche le plus de ce que je cherche. Sans plus attendre je me saisis de l'ouvrage et après avoir hésité quelques instants, je me décide quand même à prendre celui qui m'avait interpellé peu de temps avant. N'ayant pas trop envie d'aller m'installer à une table avec ces deux bouquins en ma possession, je pris la décision de m'asseoir à même le sol pour commencer ma lecture.

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)


Dernière édition par Rikuo Morisada le Dim 13 Nov 2016 - 6:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 756
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 90

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Ven 4 Nov 2016 - 3:46


Encore et toujours

des explications

Feat Akihito & Rikuo


Bien que les vacances aient pris fin, l’école avait repris. Akihito ne voulait pas attendre à la dernière minute pour étudier les futurs examens. Mais il n’avait pas encore eut assez d’informations sur les matières pour être en mesure de réellement ciblé les ouvrages de la bibliothèque qui pourrait lui être bénéfique pour ses séances d’étude. Mais cela ne l’empêchait pas de errer dans l’espace dédié à stocker toutes sortes de livres pour trouver un livre pour de la lecture personnel.

Alors qu’Akihito cherchait un livre sur les rayons de la bibliothèque, il s’enfargea dans quelques choses. En fait, c’était plutôt quelqu’un… L’impact fut glissé les lunettes du cinquième année sur son nez, mais avec de la chance, celle-ci ne tomba pas sur le sol, ou plutôt sur l’individu qui avait eu le malheur de s’être mis en plein milieu de l’allée… Sérieusement, qui a eu cette idée complètement stupide?! Il y avait des chaises et des tables pour consulter un livre et le plancher n’était pas dans les options de choix!

Le jeune lycéen replaça ses lunettes et s’apprêta à lâcher un malheureux commentaire sur cet imbécile qui ignore l’invention d’une simple chaise qui permet d’accueillir chaleureusement un être humain. Il ouvrit la bouche tout en posant son regard bleu sur cette personne, mais les paroles qu’il comptait prononcer il y a à peine quelques secondes, Akihito les ravala. L’imbécile fini était son petit copain… (En même temps, était-ce réellement si surprenant? JE T’ADORE RIRI <3) C’était loin d’être la première fois que ce Rikuo Morisada faisait des conneries. Ça lui rappela dans les premiers temps qu’il avait connu son senpai. Notamment la fois avec le fer pour les cheveux dans sa chambre qui est maintenant sa propre chambre. Que de souvenirs, mais il revint rapidement à la réalité. Il fallait dire que son petit copain qu’il avait tant de difficulté à voir depuis qu’il était à l’université et que ça faisait quelques mois déjà qu’il ne l’avait pas vu ce trouvait maintenant à terre devant lui.

- Morisada-senpai…

Il avait seulement chuchoté ces deux mots, mais il enchaîna aussitôt.

- Le plancher n’est pas un bon endroit pour lire. Surtout dans une allée à la bibliothèque.

Il avait été sec, mais les paroles étaient bien différentes que celles qu’il voulut dire à l’origine, mais lorsqu’il avait réalisé de la personne qui était en question, elles ont légèrement changé. Par contre, plusieurs questions vinrent en tête du lycéen qui brûlait d’envie de les poser au premier imbécile concerné. Malheureusement, l’endroit laissait à désirer. La bibliothèque n’était pas le meilleur endroit pour mettre les pendules à l’heure. Malgré tout, son coeur ne pouvait cesser de battre à toute vitesse depuis qu'il avait posé ses yeux sur lui.




---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 2020
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 20

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Sam 5 Nov 2016 - 21:38

Je vois de temps à autre quelques élèves passer dans le rayon où je me trouve. Certains devaient d'or et déjà se demander la raison de ma présence ici au lieu d'être à une table d'étude comme toute personne normale l'aurait fait mais d'autre ne semblait même pas surpris de ce genre de pratique et préfèraient se contenter de passer devant moi comme si j'étais parfaitement invisible.

Invisible était certainement le mot le mieux choisis car alors que j'étais en plein feuilletage intensif de mon livre, je senti quelqu'un me percuter. Même assis par terre je ne devais pas être si difficile à distinguer pourtant. Il n'y avait que deux options, soit le mec était trop pris dans ses recherche ou alors il avait sérieusement besoin de lunette. Je détourne légèrement la tête vers l'élément perturbateur et me fige instantanément en reconnaissant les traits de mon petit ami. Bon, je ne pense pas que le besoin de lunette soit en cause finalement. Après tout, Akihito ne se séparait jamais des siennes.

« Morisada-senpai… »

Il semblait tout aussi surpris que moi de le croiser ici. Il y a quelques semaines cela nous aurait semblé normal puisqu'on fréquente le même établissement mais depuis les derniers événement ... ou plutôt le manque d'événements je devrais dire, cette situation nous mettait quelque peu mal à l'aise. Je ne savais pas trop quoi lui dire à cet instant. Il y avait bien un sujet important duquel nous devions parler et j'avais tant de choses à lui avouer mais je ne savais nullement comment formuler tout cela. Je m'étais déjà fais de nombreux films et imaginé cent fois comment lancer la conversation avec Akihito mais à chaque fois ça me semblait insuffisant ou complètement infaisable. Je t'entais vainement de lui répondre quelque chose mais il me devança.

« Le plancher n'est pas un bon endroit pour lire. Surtout dans une allée à la bibliothèque. »

Il m'avait dit ça sur un ton tellement froid que cela me déconcerta d'autant plus. Enfin, à quoi je m'attendais après tout. Je connaissais Akihito depuis assez longtemps pour savoir que les élans d'affections et les sensibleries en public n'étaient absolument pas son truc surtout quand j'avais pour la énième fois fais une connerie.

« Je ... euh oui tu as raison. » balbutiais-je comme je le pouvais.

Je me releva et remis mes livres au hasard sur l'étagère derrière moi. Ce n'était plus trop le moment de potasser des livres de psychologie à deux balles surtout que je n'y comprenais rien de toutes manières. Tout à l'heure, je m'étais laissé dire que tout les réponses se trouvaient à la bibliothèque mais si ça se trouve, dans le cas présent mes réponses n'était pas dans les livres. Je ne suis pas superstitieux ou quoi que ce soit mais pour tomber sur Akihito pile le jour où je me disais qu'il fallait que j'arrange les choses c'était peut-être un signe. Un signe peut-être oui mais je fais quoi maintenant ? Je le regardais dans les yeux sans trop savoir quoi dire avant de détourner le regard et de finalement me lancer.

« Euh Akihito, je sais que c'est un peu tard mais il faudrait vraiment que je te parle d'un truc. »

Oui, je n'étais vraiment pas à l'aise en disant ça. De plus, n'étant pas du genre à facilement cacher ma gène et à dissimuler mes émotions, je suis sûr et certain que cela se voyait. Je ne sais même pas s'il a compris la fin de ma phrase tellement ma voix s'atténue au fil des syllabes. Allez Rikuo, respire et lance toi, tu vas te rendre malade si tu continues à tout garder pour toi.

« En fait je ... » commencais-je jusqu'à ce qu'un "chut !" se fasse entendre dans l'un des rayons d'à côté. Et merde, j'avais presque oublié où nous nous trouvions. C'était clairement pas l'endroit pour les explications.

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 756
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 90

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Dim 6 Nov 2016 - 1:06


Encore et toujours

des explications

Feat Akihito & Rikuo


Akihito restait là, à regarder son petit copain en train de galérer à chercher des mots. Certes il pouvait être plus gentil envers cette personne dont son cœur bat maintenant à un rythme anormal, mais la disparition l’avait encore chamboulé. Mais c’était quelque chose qu’il avait fini par plus ou moins accordé d’importance, du moins c’est ce qu’il pensait avant, mais l’avoir sous ses yeux, ça ne faisait que lui prouver qu’en fait, non.

Même s’il n’avait pas besoin d’avoir son senpai scotché sur lui vingt-quatre heures sur vingt-quatre, son corps lui faisait ressentir le besoin de l’avoir auprès de lui de temps en autre. Bien souvent il l’avait même ressentir ce désir, mais à chaque fois que ça s’avérait un échec de le voir, il chassait aussitôt ce sentiment pour ensuite l’ensevelir. Mais avant qu’il ait plus loin, son senpai finit par prononcer quelque chose. Bon, ce n’était quasi rien, mais au moins le lycéen avait la certitude qu’il n’était pas devenu muet. Puis il se mit sur pied pour être de nouveau à sa hauteur exact. Aucun des deux jeunes hommes n’avait grandis depuis le temps.

Quand le plus âgé ouvrit la bouche pour la seconde fois, celui à lunette l’écouta attentivement, mais pas pendant bien longtemps puisqu’une personne ne semblait pas apprécier que ceux-ci parlent au sein de la bibliothèque. Et puis, ils étaient aussi en torts puisque la bibliothèque était un endroit silencieux. Par contre cela embêtait beaucoup le cinquième année puisqu’il voulait réellement entendre ce que son petit copain avait à lui dire et à vrai dire, lui également avait envie de discuter un peu avec lui pour savoir à quoi est-ce qu’il jouait et pourquoi le jeu cache-cache semblait être si intéressant. Malheureusement, il ne voulait pas continuer cette discussion à l’extérieur puisqu’ils risquaient attirer les regards. Il opta alors pour une autre option.

Il empoigna le l’avant-bras de son senpai sans même crier gare.

- Suivez-moi, Morisada-senpai.

Akihito l’avait tout simplement chuchoté pour ne pas trop attirer l’attention sur eux et emmena de force Rikuo Morisada à travers plusieurs rangées de d’étagères qui exposaient des centaines et des centaines de livres couvrant presque la totalité de presque toutes les sujets auxquels on pouvait imaginer.

Après plusieurs allées, Akihito trouva un coin bien reculé et loin des tables de travail dont la majorité des élèves s’y retrouvaient. Il projeta son regard de droite à gauche pour bien s’assurer qu’aucun autre étudiant ne se trouvait à l’horizon. Même s’ils parlaient normalement, cela devrait rester sans trop de problème. Ainsi aucun individu ne leur dira de se taire et d’être plus discret. Du moins, il espérait que ça soit le cas. Il se retourna pour faire face à l’étudiant d’université et le lâcha par la même occasion pour le libérer de son emprise. Il s’adossa contre le mur et le fixa.

- Je vous écoute, senpai.




---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais


Dernière édition par Akihito Nagao le Jeu 10 Nov 2016 - 20:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 2020
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 20

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Jeu 10 Nov 2016 - 12:28

Cette soudaine irruption venait tout bonnement de me casser dans mon élan. Et zut ! Et moi qui étais enfin sur le point d'expliquer toute l'histoire à Akihito. Me lancer la première fois était déjà un véritable miracle alors si je devais recommencer plusieurs fois encore, le peu de courage qu'il me reste allait définitivement me faire faux bond. Alors que j'étais une fois de plus perdu dans mon mal aise, Akihito réagit.

« Suivez-moi, Morisada-senpai. » Dit-il en agrippant le bras.

Surpris par sa réaction, je le suivis sans lui poser la moindre question. Je ne sais pas pourquoi mais je pensais qu'après cette tentative de discussion ratée il partirait de la pièce en me laissant en plan. Peut-être qu'il n'était pas aussi en colère que je le pensais après tout. Ce n'est qu'après avoir traversé la bibliothèque et rejoint un endroit tranquille qu'Akihito me libéra de son emprise.

« Je vous écoute, senpai. » Dit il en s'adossant au mur face à moi. On dirait bien que la situation ne le perturbait pas le moins du monde. Ce qui n'était pas mon cas.

Une fois encore, je ne savais pas quoi dire. Par quoi devais-je commencer ? Les différentes idées et sujets semblaient se mélanger dans ma tête à tel point que je croyais qu'elle allait exploser. C'est pour ça que je voulais prendre le temps de bien réfléchir avant de me retrouver devant Akihito, pour être sûr d'avoir les bons mots et surtout de les sortir au bon moment. Enfin bon, le sort en avait décidé autrement et puis je savais pertinemment que s'il fallait attendre que je me décide à le trouver, ça aurait pu attendre des semaines encore.

« En fait ... » Commençais-je avant de perdre une fois de plus la parole.

Alors que j'étais une fois de plus sur le point de perdre le fil, mes pensées se tournèrent vers des événements en particulier. Les événements qui avaient certainement tout déclenché d'ailleurs.

Je ne sais plus vraiment dire à quel moment ça c'est produit. Un mois peut-être ? Ou deux ? Je n'ai pas vraiment la notion du temps depuis et si c'est le cas Akihito devait bien m'en vouloir de mon long silence. Comment ça peut se produire dans une relation un vide aussi long sérieusement ? Enfin soit, ce n'est pas la question. Pour en revenir à ce qu'il c'est passé, il est important de préciser que tout cela n'avait pour une fois aucun rapport avec l'école ou même avec une dispute récente avec une certaine personne... quoi que ... Non, le problème venait de chez moi et bien sûr tout avait débuté parce que j'avais totalement merdé comme d'habitude. A croire que j'étais fait uniquement pour me planter dans tout ce que je faisais.

Bon, ne faisons pas durer le suspens plus longtemps et disons directement les choses : J'ai à plusieurs reprises faillis me faire griller par mes parents en ce qui concerne la vrai nature de mon couple. Parfois simplement en disant "il" au lieu de "elle" quand ma mère me parle de "ma chère et tendre petite amie", d'autre fois en ne comprenant pas des choses que Lutecya et moi avions inventé pour donner du crédit à notre pseudo couple et surtout, je me souviens encore m'être magistralement planté le mois de juillet dernier quand ma mère avait dit pour me taquiner alors que je sortais : "Encore une sortie en amoureux ? Tu as bien de la chance dis-moi" et que comme un imbécile je lui avais répondu en rougissant "Euh oui... j'y vais, Akihito doit déjà m'attendre" ... Quel boulet j'vous jure. J'ai de la chance que ma mère soit aussi longue à la détente que moi... Par contre ce n'est pas le cas de mon père et je redoute chacune de mes visites à la maison de peur qu'une "petite discussion" me tombe dessus à un moment ou un autre... Que Keito, Lutecya, Tooru ou n'importe quel élève de Kobe le sache je m'en fou mais en ce moment je commence à me demander si j'arriverais vraiment à cacher ça à mes parents pendant encore longtemps surtout si je continue ainsi. Pour tout dire, à voir où j'en suis arrivé aujourd'hui, je commence à me demander si je vais vraiment pouvoir supporter de mentir ainsi à tout bout de champ à ma propre famille. Je suis tellement paumé en ce moment que je me suis même remis à écrire à Kaori. Sans envoyer les lettres bien entendu mais me dire que je n'avais plus fait ça depuis ma mise en couple officiel avec Akihito et recommencer à faire ça maintenant ... J'imagine que c'est la preuve que ça va mal... "si tous les deux vous assumiez un peu qui vous êtes, je pense qu'on n'en serait pas là." avait dit Lutecya lors de notre retenue... Mouais, facile à dire... Mais très honnêtement toute cette histoire ...

« J'arrive plus à assumer ... » Les mots avaient finit par sortir finalement. J'avais les larmes aux yeux et envie de partir loin mais au moins je lui avais dit.

Hrp:
 

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 24
■ Messages : 756
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 90

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Jeu 10 Nov 2016 - 20:07


Encore et toujours

des explications

Feat Akihito & Rikuo


Le temps filait déjà. Mais Akihito ne voulait aucune précipiter les choses. Déjà qu’il pouvait maintenant avoir son petit ami devant lui après quelques mois d’absences, il ne voulait pas tout gâcher. Il savait très bien que lorsque cet étudiant n’était pas à l’aise, ça lui prenait tout pour qu’il s’exprime. Il ne voulait pas passé non plus trois mois encore à attendre qu’il se montre pour lui parler de nouveau. Donc il restait là, silencieux sur place à regarder cet étudiant. Cela lui brûlait les lèvres de ne pas lui faire avouer ce qu’il voulait, mais il combattit pour rester dans un climat « serein ». Et enfin RIkuo finit par prononcer quelques mots, mais s’arrêta aussitôt qu’il s’était lancé.

Akihito respira. Il devait se montrer compréhensif à son égard. Il devait probablement avoir beaucoup de chose à lui dire et il devait bien sûr lui laisser le temps pour le faire. Il avait toujours eut cette maladresse à s’exprimer. En fait, il ne pouvait pas trop lui en vouloir puisque le lycéen avait également de la difficulté à avouer ses sentiments complètement et à s’ouvrir aux autres, mais il savait se prononcer lorsqu’il le fallait et à répondre aux autres avec une franchise un peu froide par moment, mais c’était mieux que de mentir, non? Enfin bref, il voulait absolument le laisser s’exprimer en premier avant de dire quoi que ce soit. Par conte il n’arrivait pas à contrôler les battements de son cœur qui ne faisait que s’accélérer de plus en plus en même temps que son impatience montait en lieu et sa curiosité par rapport à ce que son petit copain s’apprête à lui dire. Probablement des excuses, comme à l’habitude? Malgré qu’Akihito aurait aussi pu mettre un peu plus d’effort pour essayer de le rejoindre… Lui envoyer un SMS par exemple? Même si il n’était pas très fort sur les clavardage. En vrai non plus en fait. Mais peut-être aurait-il pu s’incruster dans les couloirs de l’université et demandé aux étudiants ici et là qu’il aurait croisé s’ils connaissaient un certain Morisada Rikuo puisqu’il souhaitait lui parler? Mais le temps avait filé et donc voilà, rien ne pouvait être changé, malgré les nombreuses fois que le lycéen avait tenté de le retrouver dans sa chambre d’université, mais ça s’était voué à des échecs. Mauvais timing? Fort probablement.

Malgré toutes ses pensées, Akihito restait là, droit devant son aîné. Par contre c’est là que son interlocuteur ouvra la bouche pour parler de nouveau. Le cœur d’Akihito sauta un battement quand il entendit le premier son sortir de la bouche de Rikuo.

- J’arrive plus à assumer…

Il resta complètement bouche-bée. Avait-il réellement bien entendu ce que son senpai venait de dire?! Était-ce réellement ces mots-là? Ce n’était pas du tout les paroles auxquelles il s’attendait. Non loin de là!! Comment était-ce tout simplement possible?! Alors… Il ne voulait tout simplement plus de lui? Il s’en était finalement lassé?! Et tous ces mois de silence et de disparition… C’était donc… Non… Non. Non! Il ne pouvait pas y croire.

Akihito fronça les sourcils et empoigna le collet de ses deux mains de Rikuo Morisada. Sans attendre, il projeta violement son senpai sur le mur où il était lui-même adossé quelques instants avant. Cela créer un bruit sourd qui résonna quelque peu à travers de la bibliothèque, mais Akihito n’en fit rien. Son visage reflétait à la fois de l’incompréhension, de la colère et de la tristesse. Car bien qu’il ne demande aucune explication sur les propos de son aîné, le lycéen n’avait déjà des liens qui s’étaient créés dans son esprit.

- Comment ça tu n’arrives plus à t’assumer?!

Le binoclard avait grandement haussé le ton. On pouvait même dire qu’il criait à présent.

- C’est quoi ce bordel, dis-moi?!

Des larmes coulaient sur ses joues en même temps qu’il prononçait ces mots. Ces dernières paroles avait été prononcé dans la langue française. C’était un de ses tics. Dès qu’il était réellement énervé, sans même s’en rendre compte, il parlait dans cette langue.

Tout ce bousculait dans sa tête. Les mois de silence, d’absence… En fait, si ça se trouve, Rikuo avait toujours été dans sa chambre, mais lorsqu’il vint frapper, il l’ignorait tout simplement. Il ne dédaignait même plus lui ouvrir sa porte. Akihito l’intéressait si peu que ça maintenant? En même temps, en y réfléchissant, ça colle tout ça! Il n’avait plus envie du cinquième année, donc il ne voyait plus l’intérêt de continuer à le fréquenter. Ni même de lui parler ou encore de faire semblant qu’ils se connaissent! À quoi bon après tout? Les larmes coulèrent encore sur les traits de son visage alors que ses yeux bleus continuaient de persécuter ceux de son aîné. Il ne relâcha pas son emprise et continuait à le maintenant fortement pour garder Rikuo immobile contre le mur.

- Tu n’as réellement plus rien à faire de moi à ce point?!

Akihito s’arrêta légèrement pour reprendre son souffle, mais n’arrêta pas de hurler pour autant. Ni même laisser le temps à l’étudiant de riposter. De toute manière il ne devait pas être en état de le faire! Déjà quand tout est calme, il n’arrive pas à prononcer la moindre phrase complète, alors dans une situation comme cella, là, même pas la peine d’y songer!!

- Hey vous là!

Un intervenant s’était rapproché d’eux en entendant le lycéen crier à tue-tête dans la bibliothèque. Mais Akihito l’ignora et continua sur ses élans d’émotions.

- Tu disparais encore pendant je ne sais trop combien de temps?! J’arrive finalement à tomber sur toi par je ne sais quel hasard et tout ce que t’arrive à me dire c’est « J’arrive plus à assumer »?! Franchement, si tu n’arrives plus à t’assumer ce n’était pas la peine de faire le fantôme, idiot! Un simple message texte sur mon téléphone portable aurait déjà été mieux que d’attendre trois mois et pour ta-

- Non mais ça suffit vous deux!

L’intervenant qui les avait aperçus vint littéralement s’interposer. Il avait coupé la parole du plus jeune et se rapprocha d’eux et vint briser l’emprise pour les séparer. Akihito ne riposta pas. Les larmes coulaient toujours, son regard était noir, mais il venait déjà de dépasser les limites dans un endroit comme celui-ci. Il tourna le dos à son aîné pour s’éloigner, mais lui refit face de nouveau.

- On est dans la bibliothèque! Ce n’est pas un endroit pour crier. Et si vous avez un quelconque problème, régler le à l’extérieur de la bibliothèque ou parlez-en à un membre du personnel de l’école! Je vais également vous demandez de quitter la bibliothèque. Séparément.

Akihito se mordit la lèvre inférieure. Peut-être était-ce mieux ainsi? En même temps, il n’avait pas fini de s’exprimer, mais en valait-il réellement la peine? Il venait tout juste de le dire qu’il n’arrivait plus à s’assumer et donc qu’il ne voulait plus de lui. Non tout compte fait, cela ne lui servait complètement à rien de continuer à se battre. Il aurait dû faire les liens plutôt. Lorsqu’on aime quelqu’un, on veut passer du temps avec cette personne, pas la fuir. Encore trop de naïveté? Probablement. Mais maintenant c’était clair. Même si son cœur ni sa tête ne l’acceptait complètement, il allait s’en tenir à ça.

- Bien, monsieur.

Le lycéen à lunette s’inclina devant l’intervenant mécontent et il se redressa.

- Notre relation devait bien prendre fin on dirait.

Il avait prononcé ces mots non pas à l’intention de l’adulte responsable de la bibliothèque même si Akihito le regardait, mais plutôt à son aîné qui était à l’université. Akihito ne voulait plus mentir et tant que son senpai voulait mettre les choses au clair, Akihito allait également les éclaircir aussi clair que de l’eau. Il chassa les larmes qui continuaient de couler de sa manche et se retourna. Il projeta toute fois une dernière fois son regard bleu vers l’étudiant.

- Adieu, Morisada Rikuo.

Ce fut les dernières paroles qu’il prononça avant d’entamer ses pas vers la sortie de la bibliothèque. À chaque pas, c’était comme un morceau de son cœur qui se détachait et qui tombait dans le néant pour se perdre à jamais. Ses sentiments n’acceptaient toujours pas la tournure des événements. Son esprit encore moins, mais il fallait se le dire; c’était terminé.




---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 2020
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 20

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: [Terminé] Encore et toujours des explications  Dim 13 Nov 2016 - 6:32

Les dernières paroles que j'avais prononcées semblaient m'avoir définitivement arraché les cordes vocales. Je n'arrivais pas à reprendre la parole pour ajouter quoi que ce soit. Je n'osais même plus regarder Akihito en face pour guetter sa réaction. Mes mains se mirent même à trembler sur le coup de l'émotion. Mon dieu, j'étais complètement tétanisé. J'avais pourtant d'autres choses à lui dire mais je n'arrivais plus à bouger d'un iota. La seule chose que je pouvais faire maintenant c'était attendre une quelconque réponse de la par d'Akihito. Au fond de moi, j'espérais secrètement qu'il me demande plus d'explications, qu'il me demande ce que tout cela voulait dire. Mais au lieu de ça mes mots venaient tout simplement de réduire à néant le semblant de relation qui nous unissait tout les deux et j'allais bientôt faire face à la dure réalité.

Quelques instants après avoir prononcé les mots fatidiques, je sentis Akihito m'agripper par le col. Je ne fis aucun geste de riposte quand ses mains m'attrapèrent et je n'en fis pas plus quand il me projeta contre le mur. Je laissa juste sortir un léger cris de douleur quand ma tête heurta violemment la surface derrière moi. Ainsi fermement maintenu par Akihito à la place qu'il avait choisis il y a peu, j'étais maintenant obligé de le regarder droit dans les yeux et ce que j'y voyais m'arrachait littéralement le coeur. Akihito ...

« Comment ça tu n'arrives plus à t'assumer?! » Dit-il en haussant le ton de manière déraisonnable.

Akihito s'il te plait ... attends ...

« C'est quoi ce bordel, dis-moi?! »

Je ne comprenais pas ce qu'il venait de dire mais son intonation, les larmes qui venaient perler sur son visage et surtout le regard qu'il continuait de me lancer étaient entrain de me lacérer de l'intérieur. Akihito ... mon amour ... s'il te plait écoute moi...

« Tu n'as réellement plus rien à faire de moi à ce point?! »

Non Akihito ... non ce n'est pas ça et ce ne sera jamais ça. Bon dieu, comment peux tu croire une chose pareille ?! Je n'ai jamais cessé de t'aimer depuis le jour où je me suis déclaré à toi il y a maintenant presque un an. Je t'aimais le jour où nous avons eu notre premier rendez-vous au concert en plein air, je t'aimais le jour où je t'ai offert Hikaru, je t'aimais le jour où nous l'avions fait pour la première fois. Crois-tu que tout cela n'était qu'une vaste plaisanterie ? Je t'aime tellement que j'ai même été jusqu'à m'embrouiller avec Keito qui était jusqu'à ce jour l'une des personnes qui me foutait le plus la trouille ? Akihito, tu ne sais pas le nombre de fois où j'ai voulu t'appeler, où j'ai voulu te parler des problèmes que je rencontre actuellement mais ... mais j'ai toujours été lâche et ... je le suis toujours. S'il te plait Akihito calme toi. S'il te plait Akihito laisse-moi une chance de tout te dire. Je t'en supplie ... Mais bordel ! pourquoi je n'arrive pas à parler dans un moment pareil ?! La seule chose que j'arrive à faire sans mal c'est laisser échapper mes larmes. C'est juste pathétique.

Je crois entendre une autre voix venir de plus loin mais ma tête me fait tellement mal que je ne l'entends qu'à moitié. La seule voix que je distingue parfaitement est celle de l'homme que j'aime ... et que je suis en train de perdre.

« Tu disparais encore pendant je ne sais trop combien de temps?! J'arrive finalement à tomber sur toi par je ne sais quel hasard et tout ce que t'arrive à me dire c'est « J'arrive plus à assumer »?! Franchement, si tu n'arrives plus à t'assumer ce n'était pas la peine de faire le fantôme, idiot! Un simple message texte sur mon téléphone portable aurait déjà été mieux que d'attendre trois mois et pour ta- »

« Non mais ça suffit vous deux! »

Je ne faisais pas vraiment attention à ce qui se passait autour de moi. Les mots d'Akihito résonnaient dans ma tête et semblaient vouloir faire le plus de dégâts possible. La seule chose que j'arrivais à faire à présent c'était de bêtement fixer le lycéen. Ce n'est qu'au moment où celui-ci me tourna le dos que je compris qu'il m'avait finalement lâché à cause du nouvel intervenant. J'étais comme dans un état second. Je ne comprenais pas comment les choses avaient pu autant dégénérée en l'espace de quelques minutes. Tout ce que je voulais c'était arrêter de mentir à mon entourage ... et garder Akihito auprès de moi sans à avoir à avouer mes penchants homosexuels à ma famille ... J'aurais dû savoir que c'était tout bonnement impossible mais dans tout les cas, je n'avais jamais envisagé perdre cette personne dont j'étais tombé éperdument amoureux. Non, ça n'aurait jamais dû se passer ainsi.

« On est dans la bibliothèque! Ce n'est pas un endroit pour crier. Et si vous avez un quelconque problème, régler le à l'extérieur de la bibliothèque ou parlez-en à un membre du personnel de l'école! Je vais également vous demandez de quitter la bibliothèque. Séparément. »

Non.

« Bien, monsieur. »

Non.

« Notre relation devait bien prendre fin on dirait. »

Non Akihito ...

« Adieu, Morisada Rikuo. »

Akihito... je t'en suplie... reviens...


[FIN DU RP]

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Encore et toujours des explications
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: