Partagez | 
 

 Libre - Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Libre - Une nouvelle vie  Sam 5 Nov 2016 - 18:46

Ca y était. Kobe High School. Le Japon et sa langue, pour de vrai, tout le temps, pas seulement en cours. Ivy prit une grande inspiration en observant les bâtiments de son nouvel établissement scolaire. Il était plutôt grand si elle le comparait à ses anciennes expériences, mais selon son père KHS n'était pas (et de loin) le plus grand des lycées. Et puis, toute une partie des bâtiments était réservée aux étudiants, ainsi Ivy n'aurait pas à retenir la totalité des lieux. Il faudrait tout d'abord commencer par la chambre. Une légère appréhension commençait à lui grignoter le ventre. La petite rousse jeta un énième regard sur sa convocation d'entrée, comme pour se remémorer encore une fois des informations qu'elle avait depuis longtemps intégré :
« Convocation d'entrée pour l'élève Ivy Collins,
Qualité : Interne
Chambre : L-7
Elève attendu(e) pour les cours le 06/10/2014 à 8h30. »

Les informations avaient été insérées de façon manuscrite, d'une écriture légère et très lisible (ce qui était plutôt rare dans les administrations, en général).
Ivy franchit le portail et entra ainsi dans l'enceinte de son lycée. A l'entrée, un grand panneau affichait le plan de l'école. Elle s'en approcha, avant de noter que les dortoirs pour les internes se situaient juste en face du bâtiment dans lequel elle aurait ses cours. C'est également là qu'elle trouverait l'administration.
Ses jambes la portèrent jusqu'aux fameux dortoirs. En ce lundi matin d'octobre, il y avait peu de monde dans les couloirs. Où étaient-ils ? Etant donné l'heure, les internes devaient certainement être en train de manger. Ivy se demanda un instant si elle avait vu le réfectoire sur le panneau de l'entrée. Puis, elle chassa ses pensées et continua son chemin, d'un pas peu certain, encombrée de sa grosse valise et de la caisse de transport de Angus.
Le dortoir était organisé tout en longueur, avec des portes de part et d'autre. Sur chaque porte était accroché son numéro. Il y avait également une salle commune, avec quelques fauteuils, mais Ivy n'y attarda pas son regard, de peur de se faire remarquer.
L-2, L-3... L-6... L-7 ! C'était là. La petite plaque de métal froid l'indiquait, en tout cas.
Ivy ne prit pas la peine de frapper et ouvrit la porte doucement. Elle ne grinçait pas, contrairement à la porte de sa chambre dans son ancien manoir. Un bon point pour pouvoir se faufiler jusqu'aux toilettes la nuit venue !
La chambre était vide. Mais pas inhabitée. En effet, deux lits dans la pièce étaient faits - ou tout du moins, les draps avaient été mis -, deux étaient vierges de toute trace humaine. La chambre était plutôt spacieuse, et la présence de grandes fenêtres dans le fond la rendait beaucoup plus éclairée et donc agréable. L'ombre d'un sourire passa sur le visage d'Ivy avant qu'elle ne s'avance et pose enfin toutes ses affaires encombrantes sur le sol. Angus broncha légèrement, mais se calma bien vite. Alors, voilà. Voilà cette chambre L-7 dans laquelle elle passerait l'année.
Ivy avait naturellement choisi l'un des lits les plus proches des grandes fenêtres. Elle espérait déjà secrètement que ses camarades de chambre ne verrait pas d'inconvénient à laisser les volets ouverts la nuit pour pouvoir regarder les étoiles. La situation de son lit lui semblait idéale.
Sans prendre la peine de fermer la porte des lieux, Ivy commença à déballer ses affaires. Elle ne remarqua pas tout de suite la présence de quelqu'un sur le seuil de la chambre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Libre - Une nouvelle vie  Sam 12 Nov 2016 - 19:02

Lundi 6 octobre – Le matin, avant les cours

Je sens que la journée va être longue... J'ai très mal dormi cette nuit, je me suis réveillée très souvent et je n'ai pas la moindre idée de ce qui m'a dérangée. Résultat, je suis fatiguée et assez grognon, et la matinée vient à peine de commencer... Et, comme si cela ne suffisait pas, je me suis rendue compte pendant mon petit déjeuner que j'ai oublié mon livre d'anglais dans ma chambre. Je l'avais sorti hier pour faire mes devoirs et apparemment je ne l'ai pas remis en place. J'ai donc fini de manger plus vite que d'habitude avant de retourner aux dortoirs.

Je traverse les couloirs d'un pas vif, ne faisant pas attention à ce qui m'entoure. De toute façon, le reste du dortoir doit certainement être vide, vu l'heure qu'il est. Arrivée à ma chambre, j'ouvre la porte et me dirige sans hésitation vers mon bureau. Effectivement, comme je m'y attendais, mon manuel d'anglais est posé bien sagement à côté de ma lampe. Je le glisse dans mon sac avec un soupir agacé.

J'allais repartir lorsque j'entends mon petit lapin adoré pousser un petit cri plaintif. Je me tourne vers sa cage et m'accroupis à côté, oubliant totalement mon agacement, mes cours qui commencent bientôt et le reste de l'univers. Kôichi est et restera ma priorité numéro un et, s'il a un problème, il est de mon devoir d'y remédier.

« Qu'est-ce qui t'arrive, mon bébé ? Viens me voir... »

J'ouvre la porte de la cage et prends Kôichi dans mes bras, tout en lui parlant d'un voix apaisante. Il a l'air très agité, je ne comprends pas pourquoi. Il est toujours très calme quand il est dans mes bras, d'habitude... Je parcours la chambre du regard, pour voir si le chat de Nagao-senpai ne l'aurait pas embêté. Mais la petite bête semble toute calme, roulée en boule sur le lit de son maître. Intriguée, je reporte mon attention sur mon lapin et essaie de l'examiner. Il s'est peut-être fait mal...

C'est alors que Kôichi bondit hors de mes bras et s'élance vers la porte de la chambre ! Je reste bouche bée pendant une malheureuse seconde avant de me lever et de partir à sa suite, paniquée. Mais qu'est-ce qui lui prend ?! Il ne m'avait jamais fait ça avant ! Dans le couloir, je vois mon petit lapin courir dans le couloir avant de s'arrêter un instant près d'une porte ouverte, un peu plus loin. Je commence à m'approcher tout doucement de Kôichi mais, alors que je suis à un mètre ou deux, il bondit dans la chambre. Je me précipite à sa suite mais m'arrête nette en voyant que quelqu'un est dans la pièce. Je frapper doucement à la porte.

« Excusez-moi... »

Je reste dans l'encadrement de la porte, autant pour empêcher Kôichi de sortir que par politesse. Je ne vais pas entrer dans une chambre que je ne connais pas sans invitation. Quand la jeune fille remarque ma présence, je m'incline légèrement.

« Bonjour. Pardon pour le dérangement, mais mon lapin est entrée dans votre chambre. Puis-je entrer pour le récupérer ? »

Ma voix est basse et monotone, comme d'habitude, quoique légèrement plus rapide à cause du stress. Je jette un rapide coup d’œil dans la pièce mais ne vois aucune trace d'un lapin nain blanc. Il a dû se cacher sous un meuble. C'est bien ma veine, moi qui dois être en cours dans peu de temps !


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Libre - Une nouvelle vie  Mar 15 Nov 2016 - 8:44

La jeune fille qui venait d'apparaître avait poliment attendu qu'Ivy ne la remarque. C'était une jeune fille qui semblait avoir le même âge qu'elle environ, du même ordre de grandeur -c'est-à-dire petit- et un petit élément détonait sur son apparence, qui intrigua Ivy. En effet, l'enfant portait un patch sur l'oeil gauche, encadré de manière serrée (peut-être pour la camoufler un peu ?) par ses fins cheveux bruns. Sa voix, légère et aérienne, s'éleva, dans un beau japonais.

« Bonjour. Pardon pour le dérangement, mais mon lapin est entrée dans votre chambre. Puis-je entrer pour le récupérer ? »

Ivy lui sourit, heureuse en son for intérieur de comprendre tous les mots. Un lapin ? Un lapin est entré dans sa chambre ? Vraiment ? Ivy secoua la tête, le sourire toujours accroché à ses lèvres : comme toujours, elle n'avait rien remarqué.
Il s'agissait maintenant de s'exprimer, en japonais. Ivy craignait que son accent ne soit ridicule, mais se lança.

« Bonjour ! Bien sûr, entrez. Je n'ai pas vu passer votre lapin, par contre, je suis un peu ailleurs. Désolée... »

Ivy avait rejoint ses deux mains devant elle, dans une posture affichant sa gêne.

« Il va falloir inspecter sous chaque meuble, je pense. C'est un lapin nain ? »

Ivy se tourna vers la nouvelle venue dans sa chambre. Il faudrait qu'elle ose lui demander en quelle année elle se trouve... Avec un peu de chance, elle serait en 1ère année aussi, et elle pourrait au moins la guider jusqu'à la première salle de cours ! La petite rousse ne voulait pas paraître trop impolie ou envahissante, et ces pensées restrictives lui interdisaient de trop s'imposer. Comment débute-t-on une conversation avec quelqu'un de totalement inconnu ? Lui parler de son lapin, est-ce que ça suffit ? Et si elle n'avait pas envie de parler ?

« Au fait, je m'appelle Ivy. Ivy Collins. Je suis nouvelle à Kobe High School. »

Voilà, ça c'est un bon début. Se présenter soi permet à l'autre d'être plus en confiance et donc de faire de même.
La fillette aux cheveux roux se déplaça jusqu'à son lit, examina le dessous : rien. Puis elle s'approcha de son bureau : rien. Idem pour l'armoire, et encore la même histoire pour le lit voisin. Mais où pouvait être caché ce lapin ? Un bruissement coupa la réflexion d'Ivy. Cela venait du dernier lit, celui inoccupé. Elle se pencha pour regarder en dessous mais n'eut pas le temps de terminer son action. Un petit nez frissonnant apparut, suivit bientôt de belles billes noires en guise d'yeux, et de deux oreilles qui semblaient taillées dans du velours. Cette petite bestiole était juste absolument adorable.

«  Il est là ! Alors te voilà, petit coquin. Ça t'amuse de faire du soucis à ta maîtresse en te cachant sous les lits ? »

Naturellement, avec l'animal, Ivy avait repris sa langue maternelle. Tout doucement, elle tendit sa main devant le museau frétillant du lapin... Il la flaira et ne bougea pas d'un poil. Ivy prit ça comme une acceptation de sa présence et commença à la caresser doucement.

«  Il est tellement doux ! Il s'appelle comment ? »

Une aventure lapinesque, ça peut tout faire oublier. Tout, même son appréhension et son stress.
Puis, le lagomorphe s'agita et fit quelques bonds jusqu'aux pieds de sa propriétaire. Sa démarche était unique en son genre, souple et sautillante. Décidément, le sourire n'était pas prêt de quitter le visage d'Ivy, ce matin.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Libre - Une nouvelle vie  Dim 27 Nov 2016 - 17:47

L'occupante de la chambre me regarde en souriant. Elle me rend mon salut et m'invite à entrer, mais elle m'explique qu'elle n'a pas vu mon lapin. À en juger par son accent, la couleur de ses cheveux et de ses yeux, elle est certainement étrangère. Mais elle s'exprime clairement et je n'ai pas de mal à comprendre ce qu'elle dit. J'incline légèrement la tête et prononce un faible « Merci » avant d'entrer dans la chambre. Je prends également le temps de refermer la porte derrière moi. Pas question que Kôichi s'échappe une nouvelle fois !

Je me tourne ensuite vers la jeune fille pour répondre à sa question et lui décrire rapidement mon lapin.

« Oui. Il est grand comme cela, et il est tout blanc. Il est aussi très peureux. »

Je ne donne pas beaucoup d'informations à la petite rousse mais je ne pense pas qu'elle en ait besoin. Après tout, je doute qu'il y ait un autre lapin en fuite dans la chambre. J'allais commencer à fouiller sous les meubles quand la jeune étrangère reprend la parole pour se présenter. J'aurais préférer chercher mon lapin plutôt que de discuter avec elle, mais je ne peux décemment pas ne pas lui répondre. Je me tourne donc vers elle et m'incline rapidement – pas assez selon les codes de politesse que l'on m'a appris.

« Je m'appelle Haruka Arai. Enchantée, Collins-san. Et bienvenue. »

Je note rapidement que son nom semble corroborer mon hypothèse. Elle est peut-être anglaise... Mais peu importe, ce n'est pas mon soucis majeur ! Comme Ivy s'occupe de chercher autour de son lit, je me permets de chercher autour des deux lits occupés. J'essaie de me convaincre que je ne suis pas en train de violer l'espace privé des occupants et je croise les doigts pour qu'ils ne rentrent pas dans la chambre à ce moment-là.

Mes recherches ne portant pas leurs fruits, je commence à m'inquiéter, mais c'est à ce moment-là que j'entends l'exclamation d'Ivy. Je me tourne d'un bloc vers elle et avance d'un pas vif, mais je m'arrête quand je vois qu'elle essaie d'approcher Kôichi. J'ignore comment mon petit bébé va réagir. Il a peur de tout dans sa cage, alors à l'extérieur... Mais Ivy fait des mouvements doux dans sa direction, et il lui renifle la main sans rien dire. Je me détends légèrement en voyant ce spectacle, et je suis complètement soulagée quand ma petite boule de poils préférée se dirige vers mes pieds. Je l'attrape vivement mais sans lui faire peur, trop heureuse de lui avoir remis la main dessus. Je caresse doucement ses oreilles pour le calmer. Sa petite crise de folie semble passer. Il va retourner bien sagement dans sa cage.

Mais, avant de rentrer, je prends le temps de répondre à Ivy.

« Il s'appelle Kôichi. Il a l'air de bien vous aimez. »

Maintenant que mon coup de stress est passé, je me sens plus disponible pour discuter avec la nouvelle arrivante. Je m'incline vers elle, plus bas que précédemment.

« Merci beaucoup de m'avoir aidé à le chercher. Et désolée encore pour le dérangement. »

Je me rappelle que, lorsque je suis rentrée dans la chambre, Collins-san était en train de déballer ses affaires.

« Alors, vous êtes arrivée ce matin ? Vous commencez les cours aujourd'hui ? »

Ce ne doit pas être facile d'arriver dans sa nouvelle école le jour où l'on commence les cours. Je pourrais peut-être lui montrer où est sa classe ? Je ne connais pas les emplois du temps de chaque promotion, mais je pourrais au moins lui indiquer où elle doit aller, si elle sait quel cours elle a.


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Libre - Une nouvelle vie  

Revenir en haut Aller en bas
 
Libre - Une nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: