Partagez | 
 

 [Libre] Une poussette en salle des profs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Age : 26
■ Messages : 1010
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) [Libre] Une poussette en salle des profs  Mar 8 Nov 2016 - 10:41

Fin Septembre 2014

Point mort, frein à main. Me voilà parfaitement garée sur un parking qu’il me tardait de revoir. Je me détache et, tout sourire, je me tourne pour regarder à l’arrière.

« Nous sommes arrivés mes trésors ! »

Des petits gazouillis et sourire en guise de réponse, je suis la plus heureuse des mamans et je sors de ce pas de la voiture afin de préparer la pousette. La super poussette High-Tech que j’ai acheté récemment car je me suis rendu compte que porter un bébé, c’est pas si facile alors deux… Du coup, poussette double avec possibilité de mettre directement les sièges auto dessus ! Ré-vo-lu-tion-naire ! Comme une présentatrice, j’ouvre le coffre de ma voiture, sort et déplie la poussette – like a boss – avant de sortir mes enfants pour les installer dessus. Click click ! Siège auto du premier bien clipsé. Clack clack ! Siège de deuxième idem, c’est parti pour la balade !

Tout en leur faisant la visite de lieux, je dis bonjour aux élèves que je croise. Ils ont d’ailleurs l’air assez surpris de me voir… Aucune rumeur n’a circuler sur le fait que je me sois faite virer au moins ? Certain ont l’air heureux que je sois là et voir mes adorables petits oursons – ils sont trop mignons avec leur bonnet oreille d’ourson, je ne pouvais pas ne pas leur mettre ! – donc, ça me fais plaisir d’être venu !

Bon, les couloirs c’est bien sympa mais il doit quand même faire plus chaud dans les salles. Direction la salle des profs, il doit même y avoir de quoi grignoter. Il y a toujours des petits gâteaux du réfectoire et, au pire, j’ai ce qu’il faut dans mon sac pour accompagner un petit café ! Héhéhé !

J’ouvre la porte de la salle des profs et les gratifie d’un grand sourire.


« Suuurpriiise ! Bonjour tout le monde ! »

Comme je n’ai prévenu personne de ma venue, ça doit forcément les surprendre de me voir ici avec mes enfants. Héhé ! Mission réussi !

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 62
■ Inscrit le : 25/10/2016

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : sept. 2014
Isley I. Rosenthal
« Personnel ; prof de biologie »
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Mer 9 Nov 2016 - 6:03

Isley est en salle des professeurs à prendre une pause bien méritée, buvant un thé et en discutant avec ses collègues. Elle souhaitait faire plus ample connaissance avec eux que lors de son arrivée, mais comme partout, certains sont plus réticent à parler que d'autre. Elle faisait des efforts pour s'intégrer dans cet établissement. La jeune femme sirotait tranquillement son thé quand une personne débarqua dans la salle.

« Suuurpriiise ! Bonjour tout le monde ! »

Oh ? La jeune femme se redressa et sa retourna pour voir une jeune femme brune environ la trentaine et une poussette contenant de vrais jumeaux. Une femme en congé maternité, il n'y en avait pas beaucoup ici et on lui avait justement dit que l'infirmière attendait un enfant. Et pour être franche avec elle-même, la professeur ne s'attendait pas à voir l'infirmière de sitôt à l'établissement. Ses bébés semblait vraiment jeunes, nés tout récemment, sans doute. Aussitôt, la jeune femme posa sa tasse de thé sur la table basse devant elle et se leva pour aller saluer celle qu'elle estimait être l'infirmière scolaire.

- Bonjour ! Vous devez être Sakura Iroka, l'infirmière scolaire. Je me présente, Isley Ivy Rosenthal, je suis la nouvelle professeur de biologie de l'établissement. J'espère qu'on sera en bons termes, vous et moi. Vos jumeaux sont très mignons, ce ne doit pas être de tout repos de s'occuper de deux enfants en même temps. Je me rappelle très bien à quelle point c'était épuisant de m'occuper de ma fille quand elle avait leur âge.

---------------------------------

Poison discute en :
- Japonais en #A10684
- Anglais Américain en #77B5FE
- Allemand en #FF69B4




Kinoko t'insulte en #3AF24B.
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 118
■ Inscrit le : 05/01/2016

■ Mes points : 40


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre n° : A-402
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Vladislav Varlamov
« Personnel ; surveillant »
http://try-again.forumofficiel.fr
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Ven 11 Nov 2016 - 18:00

J'étais dans la salle des professeurs entrain de prendre une pause, je buvais tranquillement un café. Tout en parlant ou presque avec les autres collègues, j'étais plus silencieux que les autres parfois. Bon j'étais un nouveau auprès du personnels du lycée, alors je ne connaissais pas tellement ceux-ci. Mais je devais les connaître car cela était tout de même mes collègues de travail. J'écoute attentivement les conversations quand tout d'un coup, une personne rentre avec une poussette et des bébés jumeaux.

Cela était sûrement une ancienne professeur ou autre qui venais  nous montrer ses jeunes enfants. Une de mes " collègue" lui parle tout d'un coup, voilà je pouvais mettre deux noms sur ses visages maintenant et leurs tâches  auprès des élèves. Elle qui avait les jumeaux était infirmière et l'autre professeur. Je souris légèrement quand mon regard se porte ensuite sur ses jeunes enfants. Oui c'est vrai que ses jumeaux étaient très mignon, mais je ne saurais si je saurais capable de bien m'en occupée. Je pris ma dernière gorgée de café pour ensuite parler a celles-ci.

Bonjour, je me nome Vladislav Varlamov je suis un tout nouveau surveillant dans cet établissement. Comme a dis madame Isley ils sont vraiment beaux vos jumeaux...


Je détourne légèrement le regard, pour enfin attendre en silence leurs réponses. Je me lève pour aller me chercher de nouveaux un café, après quelques minutes je reviens tranquillement vers ma place où que j'étais assis. C'était plutôt très tranquille en ce moment en se lieu, mais j'aimais bien le calme alors cela ne me dérangeait point.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 682
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Sam 12 Nov 2016 - 17:48

Il y a des jours comme ça où les élèves ont inconsciemment tous eu la magnifique idée de m'emerd... m'ennuyer en même temps. Entre des questions complètement à côté de la plaque et des devoirs non fait agrémenté de la magnifique excuse "mais j'étais pas au courant m'sieur" on peut dire qu'ils se donnaient à fond pour que je fasse une crise de nerf avant seize heures. Copies en mains (enfin, celles de ceux qui me l'ont rendu bien évidemment) je me dirige vers la salle que j'appelle personnellement "le sanctuaire de l'école". La raison ? C'est l'une des rares pièce du bâtiment disposant d'une machine à café. Et il faut dire qu'en ce moment j'en avais bien besoin pour me donner le courage de corriger toute cette paperasse.

Alors que je marchais tranquillement dans le couloir, je vis une silhouette quelque peu familière accompagnée de sa poussette du futur faire irruption dans la salle des professeurs. Bon, je ne sais pas si je dois être désespéré de la voir pour la énième fois faire trop d'effort ou au contraire me réjouir de son trop plein de vitalité. Halala Sakura, qu'est-ce que tu fiches encore.

Une fois arriver à hauteur de la salle et voyant que l'infirmière se trouvait toujours dans le passage pour papoter avec les collègues, j'eu la magnifique idée de l'assommer légèrement avec le paquet de feuilles que je transportais.

« T'es dans le passage miss sucrette. » et en entendant gazouiller les deux petits monstres qui avaient failli naitre dans mon appart' j'enchaina sans attendre par un « Et tes deux petits oursons aussi. »

N'allez pas croire que leurs présences me dérange mais comprenez moi, j'aime tellement ennuyer la famille Iroka.

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 19
■ Messages : 18
■ Inscrit le : 01/11/2016

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : A-502
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Joshua Ivanov
« Personnel ; prof d'anglais »
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Sam 12 Nov 2016 - 18:58

Quelques heures étaient passés depuis mon réveil et pourtant j'avais l'impression d'être encore totalement dans le brouillard totale même mes yeux ne s'étaient pas encore habitué entièrement à la lumière du jour. Ce qui faisait qu'à entrée ou sortie d'une salle de classe, la lumière qui s'échappait des fenêtres venait fouetter mon visage et s'amusait à me faire perdre la vue pendant quelques micro-secondes tandis que j'essayais d'atteindre le bureau sans me casser le nez sur le sol. Plus la matinée avançait, plus mes yeux se battaient contre ma volonté de rester éveillé à coup de fermeture intempestif de paupière. Le combat s'avérait d'autant plus difficile que je n'avais plus de café chez moi et que mon réveil tardif m'avait interdit un détour pour m'acheter un café sur la route ou encore de passer à la machine à café. Je me sentais vraiment coupable de mon état, bien que je n'étais plus maître de mon sommeil depuis déjà longtemps, principalement vis à vis de mes élèves qui devaient alors subir des interrogations ou encore des cours un peu libre – bien que cela leur faisait sûrement plus plaisir qu'une interrogation écrite ou oral -. Par libre, j'entendais des discussions sur des sujets importants se passant en Amérique ou en Angleterre ou encore des sujets pouvant attirer leur attention tels que des discussions sur les jeux vidéos et leur avis sur certains idées pré-conçus à leur égard.

Après des cours confectionnés de manière précipitée – La fatigue était bien trop gênante pour m'en tenir aux cours que j'avais prévu de faire – je laissais sortir un soupire de bonheur à l'idée de rejoindre la salle des professeurs, et surtout : La machine à café, mon sésame. Je fus alors intercepté   en pleine marche vers cette objectif par deux jeunes élèves ayant des questions sur les devoirs à rendre pour la semaine prochaine. Bien entendu, la conversion fut vraiment intéressante et le fait que des élèves accordaient une attention si bonne à mes cours ne faisait que me remontait le moral et me donnait un peu plus d'énergie... Mais cela n'était malheureusement insuffisant, il me fallait ma dose de caféine pour pouvoir tenir le reste de la journée. Si le simple fait d'acquérir une attention toute particulière de mes élèves pour ma matière, j'aurais été un professeur comblé de joie de ne marcher qu'à l'intérêt, mais malheureusement cela ne suffisait pas et il me fallait alors combler par l'une de mes accoutumances. Après leur avoir expliquer les parties qui s'étaient révélées incomprises, je leur avais donner une petite liste de mots qui leur serait utile et elles n'avaient pas manquées d'écrire cette liste avant de me remercier pour ensuite se diriger vers la cantine. De mon côté je partais rejoindre les autres professeurs et autre membre du personnelle dans notre petite salle personnelle où les discussions pouvaient tourné autour des élèves ou de discussions plus sombres comme les crédits, l'argent, etc..

Arrivé dans la salle, il y avait quelques professeurs ici et là, après de brèves salutations je partais m'asseoir près de la machine un café à la main ; Il ne fallut pas longtemps avant que mes lèvres se posèrent sur le contour du gobelet et que je me mis à boire le breuvage à grosses gorgées – me brûlant légèrement toutes les parties touchées par ce liquide au passage -. Après quelques minutes de discussions avec quelques collègues, nous furent interrompu par l'arrivée soudaine d'une ancienne – mais toujours – collègue qui n'était autre que notre chère infirmière : Sakura Iroka. Des collègues tels que miss Isley Rosenthal ou encore Vladislav se présentèrent à notre fameuse infirmière, en effet cette dernière était parti quelques temps vis à vis des enfants qui se trouvaient à l'époque dans son ventre et était désormais dans une poussette qui me bien au-dessus de l'entrée de gamme. Tandis que les collègues s'agglutinaient autour d'elle et de ses enfants, j'hésitais de mon côté à m'approcher d'elle et de ses enfants – Non pas que j'étais en mauvais terme avec elle, surtout vu la façon amusante avec laquelle nous nous étions vraiment connus – Mais j'avais peur de la réaction que les enfants pourraient avoir à mon égard ; À dire vrai, mes nuits de sommeils et mon alimentation se dégradaient vraiment depuis plusieurs mois bien que j'essayais de garder le cap, mais cela pouvait se voir : Mon teint était déjà pâle de base, mais ces derniers-temps je frisais le « cadavérique » tandis que j'avais perdu quelques kilos depuis ma dernière rencontre avec Sakura : manque d'appétit, repas non-pris, tant de raison.

Après l'intervention surprenante du professeur de musique, je décidais alors d'aller à mon tour faire mes salutations à la nouvelle mère et ses oursons. Je comptais essayé de rester calme face à ces enfants, mon caractère finirait sûrement par reprendre le pas sur mon self-contrôle, mais j’espérais voir cela se produire un peu plus tard. J'adorais les enfants et été vraiment « gaga » d'eux, s'il n'en tenait qu'à moi je ne quitterai pas les petits oursons et passerai mon temps dans cette salle à m'occuper d'eux et à essayer de les faire réagir à travers des sourires ou autre !

« Bonjour, Infirmière Iroka, comment allez-vous ? Vos enfants sont vraiment adorables ! dit-il en leur lançant quelques regards. De vrais petits oursons tout mignon avec leurs petits bonnets, on aurait presque envie de les croquer ! »

Je finissais ma phrase en rigolant légèrement, mon sourire habituel sur le visage et mes yeux grands-ouverts ! Car oui, le café plus l'arrivée surprenante de Miss Iroka et de ses enfants avaient réussi à me réveiller suffisamment pour finir cette journée sans grande difficulté !

---------------------------------


 
Japonais en #800080
Français en #B7CA79
Anglais en #C8AD7F
Russe en #AD4F09



Dernière édition par Joshua Ivanov le Dim 13 Nov 2016 - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 26
■ Messages : 1010
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 30 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Dim 13 Nov 2016 - 6:50

Toutes les discussions, ou presque se sont stoppées à mon arrivée, les yeux sont rivés sur moi. Héhéhé, j’ai l’impression d’être une star, arrivée réussie ! Déroulez le tapis rouge ! Hahaha ! Deux nouveaux visages s’approchent de moi pour m’accueillir et mon sourire ne s’efface pas lorsque la jeune femme devine qui je suis. Wow ! Je ne pensais pas être si célèbre pour ne pas avoir besoin de me présenter aux nouveaux professeurs ! Nouvelle prof de bio et un nouveau surveillant, Isley Ivy Rosenthal-san et « Buradisulabu Varulamobu »-san… Il va falloir que je vois comment ça s’écrit car je le suis pas sûr de le prononcer correctement…

Ils me disent que mes jumeaux sont beaux et je ne peux que les en remercier


« Oh merci beaucoup ! »

« ce ne doit pas être de tout repos de s'occuper de deux enfants en même temps. Je me rappelle très bien à quelle point c'était épuisant de m'occuper de ma fille quand elle avait leur âge. »


«  Vous avez une fille ?! Quel âge a-t- Itte !»

« T'es dans le passage miss sucrette… Et tes deux petits oursons aussi. »

Forcément, qui d’autre aurait pu se permettre de me cogner le haut du crâne ici ?

« C’est mal de frapper les femmes, on ne te l’a jamais enseigner mister caféïne ? Et on dis bonjour quand on est poli ! »

Bien entendu, j’ai dis tout cela sur un ton amical, je commence à avoir l’habitude de cet énergumène addict à la caféïne et on s’entends plutôt bien. Faut dire qu’il a squatter mon canapé pendant quelques jours, qu’il m’a aidé trouver mon appart, m’a aidé à déménager ET c’est aussi lui qui m’a emmené à l’hosto quand j’ai perdu les eaux chez lui… Heureusement qu’il était là, car conduire avec les douleurs que j’avais, ça aurait été mission impossible…

« Bonjour, Infirmière Iroka, comment allez-vous ? Vos enfants sont vraiment adorables ! Dit-il en leur lançant quelques regards. De vrais petits oursons tout mignon avec leurs petits bonnets, on aurait presque envie de les croquer ! »

Je sors de mes pensées pour tourner la tête vers une voix qui ne m’est pas inconnue. Oh ! Mais oui ! Je me souviens ! C’est le prof super pale que j’avais abordé une fois ici même, pensant qu’il était malade… En parlant de pâleur, ça ne s’est pas arrangé… C’est bientôt Halloween mais je crois bien qu’il est trop tôt pour essayer ce genre de maquillage !

Sourire toujours aux lèvres, je le salue tout de même et le remercie.


« Bonjour ! Ils sont adorables n’est-ce pas ? Merci beaucoup ! Je me portes à merveille et vous ? Vous ne semblez pas en très grande forme, je me trompe ? Attention ! On ne ment pas à une infirmière ! »

Finissais-je gentiment avec un clin d’œil. Je suis peut-être encore en congé, mais ma déformation professionnelle m’oblige un peu à m’inquiéter pour les autres. Je n’y peux malheureusement pas grand-chose…

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 205
■ Inscrit le : 12/07/2015

■ Mes points : 50

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Mila Horime
« Personnel ; prof de photographie »
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Mer 23 Nov 2016 - 10:47

Mila s'occupait frénétiquement par-ci par-là, ne faisant pas très attention à ce qui l'entourait. Elle avait entendue ses collègues discuter de choses et d'autres mais ne participer pas vraiment, la tête ailleurs.

C'est quand tout le brouhaha se stoppa qu'elle leva la tête des travaux qu'elle corrigeait. Elle se demandait ce qui avait bien pu faire taire ses collègues car il en fallait beaucoup pour que le silence règne quand tout le monde quasiment était présent. Et qu'elle ne fut pas le bonheur de Mila de voir la famille Iroka à l'entrée de la salle des professeurs.

Elle laissa les autres s'extasier sur les petits bambins avant de s'avancer jusque son amie pour la prendre dans ses bras.

" - Bon retour parmi nous ! Quel plaisir de te voir en aussi grande forme ! Et tes petits... qu'ils sont beaux ! " s'extasia à son tour la jeune femme.

" - Les nuits ne sont pas trop difficile ? " demanda-t-elle, se doutant que cela ne devait pas être une mince affaire.

Elle caressa la joue du premier petit ourson et lui fit un grand sourire. Ceux-là, plus tard, ils en auront des filles à leurs pieds !

---------------------------------

Mila parle en anglais en #990000 et en japonais en #333399
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 62
■ Inscrit le : 25/10/2016

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : sept. 2014
Isley I. Rosenthal
« Personnel ; prof de biologie »
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Lun 28 Nov 2016 - 11:14

L'infirmière est appréciée, ça se voit. Tout le monde se tasse autour à tel point qu'Isley se sent obligée de reculer de quelques pas pour laisser ses collègues saluer l'infirmière à leur tour. La jeune femme souhaiterais tellement discuter un peu plus avec cette jeune maman. Mais la professeur ne savait pas si elle le pourrait avant son prochain cours. D'ailleurs, la jeune femme regarda sa montre et l'heure approchait. Elle voulait y être cinq minutes à l'avance pour préparer sa salle de cours comme il faut. Mais avant ça, une dernière salutations est de mise.

- Je dois partir. J'ai été ravie de faire votre connaissance. J'espère que nous nous reverrons bientôt, Iroka-san.

Isley finit d'une traite sa tasse, avant de rapidement la laver, prendre son sac et de filer vers l'université. Elle passa avant à son casier pour récupérer ses notes de cours.

[Isley quitte ce RP]

---------------------------------

Poison discute en :
- Japonais en #A10684
- Anglais Américain en #77B5FE
- Allemand en #FF69B4




Kinoko t'insulte en #3AF24B.
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 118
■ Inscrit le : 05/01/2016

■ Mes points : 40


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre n° : A-402
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Vladislav Varlamov
« Personnel ; surveillant »
http://try-again.forumofficiel.fr
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Sam 3 Déc 2016 - 17:43

J'écoute attentivement les conversations et je me lève ensuite, pour aller me chercher un autre café. Mais en revenant  ma jambe blessée bloque bizarrement, de se fait j'échappe mon café brûlant sur mes vêtements de travail. Je dépose alors la tasse et je grimace en douleur, je regarde l'infirmière partirez moi j'avais encore empilement le temps de rester ici. J'espérais qu'il avait d'autres vêtements à ma taille, je regarde les autres autour de moi.

Pour ensuite aller vers la salle des toilettes et j'enlève au moins mon haut, pour ensuite mettre tout cela au lavage. Dans mon regard cela se voyait que j'étais quelques peu en colère. Je vais alors cherché longuement ses vêtements ne trouvant vraiment rien, je retourne m'assoir. Pour enfin mettre une compresse d'eau froide sur mes quelques brûlures, je soupire pour ensuite rougir de honte devant tout mes collègues qu'ils étaient présent.

Je...Crois que ça va bien aller...Mais j'ai toujours pas ses vêtements de rechange, enfin il y n'a pas à ma grandeur.

Je me demandais se que cette autre parti de journée allait me réserver, comme surveillant.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 23
■ Messages : 682
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Ven 30 Déc 2016 - 20:49

« C'est mal de frapper les femmes, on ne te l'a jamais enseigner mister caféïne ? Et on dis bonjour quand on est poli ! »

Je m'amuse quelque peu à la voir rechigner ainsi même si depuis le temps ce genre de scène fait parti intégrante de notre quotidien à tout les deux. Chose rare, je retenais l'une des mes boutades qui aurait donner un magnifique "Oh excuse-moi, je pensais que tu étais le genre de femme à aimer ça" mais après réflexion ce n'est pas le genre de choses à dire devant des enfants... et devant nos collègues aussi. Quoi que s'il n'y avait qu'eux j'aurais quand même été tenter de dire mes conneries.

« Mais oui mais oui » Dis-je en lui faisant un affectueux pat pat sur le crane avant de finalement rentrer dans la pièce.

Voyant le monde qu'il y avait autour d'elle, je ne comptais pas rester auprès de Sakura. Non seulement parce que contrairement aux autres j'avais déjà eu le temps de profiter de la présence de ses gamins mais surtout parce que je n'étais pas venu ici pour ça. Direction la machine à café. Alors que je me servais tranquillement, feuille sous le coude et tasse en main, l'un de mes collègues surveillant semblait avoir échappé sa tasse ou fait un faux mouvement ou que sais-je encore car il prit la direction des toilettes après avoir s'être involontairement asperger de café. Ouep, c'est ce qu'on appel un début de journée merdique. Après avoir compatis intérieurement quelques secondes à son malheur je partis m'installer à une table histoire de jeter un coup d'oeil aux conneries que mes élèves avaient bien pu écrire précédemment. Ce n'est qu'en entendant le collègue maladroit revenir s'installer que je me décide à lever les yeux... Heu je n'aurais peut-être pas dû en fait.

« Mais what the ... ?! »

Je suis littéralement en plein bug là. Comme si l'information d'un surveillant à moitié à poil dans la pièce ne voulait simplement pas s'imprimer dans mon esprit. Et c'est tout tout à fait normal putain nan mais c'est quoi ce mec ?!

« Je...Crois que ça va bien aller...Mais j'ai toujours pas ses vêtements de rechange, enfin il y n'a pas à ma grandeur. » Dit-il passablement mort de honte tout en s'épongeant avec un compresse.

« Euh ouais si tu veux mais trouve un truc quand même. Au cas où tu l'aurais oublié on travaille avec des gosses »

Je vois mal comment un adulte digne de ce nom pourrait donner cours ou s'occuper de mineurs dans cette tenue... nan mais sérieux, s'il voulait être pris pour un pervers il avait trouvé la bonne technique. C'est avec la tête la plus blasé du monde que mon regard se posa ensuite sur les jumeaux.

« En plus de ça il y en a deux ici »

Vu leur jeune âge, je pense que tu pourrais agiter n'importe quoi devant eux qu'ils ne comprendraient absolument rien mais bon, un peu de pudeur tout de même. Qu'est-ce qu'on aurait fait si la petite Kendra était dans la pièce ?

Hrp:
 

---------------------------------


Tu veux un bonbon mon p'tit ? ♥

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
■ Age : 22
■ Messages : 118
■ Inscrit le : 05/01/2016

■ Mes points : 40


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre n° : A-402
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Vladislav Varlamov
« Personnel ; surveillant »
http://try-again.forumofficiel.fr
(#) Re: [Libre] Une poussette en salle des profs  Sam 7 Jan 2017 - 20:21

Je regarde  l'un de mes collègues pour ensuite regarder ses enfants, bien ou le le savait très bien qu'ont travaillait avec ceux-ci. Ont n'autre qui pensait que j'aurais oublié qu'ont travaillais avec ses enfants, il était vraiment pas la. Car je n'oubliais jamais ses jeunes après se que certains m'avaient faites subir depuis que je travail ici. Bien sûr que j'allais me trouver des vêtements, j'allais de se pas. Après quelques longues minutes j'en n'avait enfin trouvé, j'allais alors me changé. Pour ensuite revenir à la table et je massis sur une chaise, c'était bien tranquille en ce moment. Cela était parfait pour moi, car il avait assez de bruit en bas. Mais bon j'espérais tout de même de ne pas crée une mauvaise image de moi même à cause de se bête accident. Car j'avais déjà assez de mauvais contact ses temps-ci, je devrais vraiment aller dans la bonne direction et j'allais tout faire pour que cela arrive. Je regarde alors à nouveau le professeur qui m'avait parlé plutôt et je lui souris.

Non je n'avait vraiment pas oublier qui avait ses jeunes dans cet établissement, je ne l'oublierai jamais. Car il y a n'a beaucoup qui sont dison jeté sur moi, il sont jamais respectueux ses jeunes.

Je me demandais vraiment se qu'il allait me dire cette fois-ci, enfin je regarde autour de moi et je regarde l'heure. Je ne voulais pas trop retourner travaillé alors j'espérais que le temps allait passer tranquillement.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Une poussette en salle des profs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Le bâtiment principal :: Administration :: La salle des professeurs-
Sauter vers: