Partagez | 
 

 Une rencontre bien hasardeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 01/11/2016

■ Mes points : 40

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : A-502
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Joshua Ivanov
« Personnel ; prof d'anglais »
(#) Une rencontre bien hasardeuse  Mer 9 Nov 2016 - 11:20

Un bruit horrible se fit entendre, ma tête ne supporta que trop peu cela et ma main chercha désespérément après la source en tapotant sur ma table de chevet sans rien trouver il me fallu alors ouvrir mes yeux qui furent brûler par le léger faisceau passant par les rideaux. Ma tête me faisait mal, mes yeux me faisaient mal... la journée s'annonçait bien difficile surtout que mes yeux avaient subi trop de lumière pour réussir à trouver la cause du bruit. Heureusement ce dernier s'arrêta et après quelques minutes, je pu enfin ouvrir les yeux et découvrir qu'il s'agissait de mon téléphone et de son alarme qui se trouvait... à terre au pied de mon lit – Je pouvais toujours chercher sur ma table, mais si j'oubliais de l'y mettre... - Je regardais alors le rappel et voyait qu'il s'agissait d'une alarme visant à me préparer pour être à l'heure au rendez-vous que m'avait proposé un vieil ami des états-unis. Plusieurs soupirs après, j'étais finalement prêt et ressemblait à quelque chose, l'anti-cerne  était magique pour les personnes comme moi – bien qu'il ne soignait pas la gueule de bois – Je me trouvais habillé d'une tenue bien simple agrémenté d'une veste à capuche porté sur un t-shirt gris basique avec un jean noir ainsi qu'une paire de basket. Je me demandais alors comment réagirait mes élèves s'ils me voyaient ainsi, sachant qu'il était habitué à un style bien plus classe et plus sérieux avec mes gilets de costumes sur une chemise et un pantalon avec une paire de chaussure.

Je finissais finalement à l'heure au point de rendez-vous que nous avions conclu il y de cela quelques semaines, cet ami s'agissait d'une des personnes que j'avais connu pendant mes dernières années de lycée. Tout comme moi, il avait décidé de faire un baccalauréat franco-américain sauf qu'il n'était pas parti dans la même partie de la France que moi et c'était ainsi que nous avions perdus le contact. Je n'avais particulièrement envie de le revoir... Ma tête était déjà occupé par bien des choses pour en plus être intéressé par des retrouvailles avec de vieil amis... mais ma mère m'avait un peu forcé – ce qui était légèrement embarrassant simplement d'y repenser -

Soudainement, je sentis des mains se glissait au niveau de mes cotes et alors des chatouilles se firent ressentir... J'étais le genre de personne à clairement explosé de rire face aux chatouilles ce que je fis et cela ne manqua pas de m'attirer le regard des personnes alentours. Tandis que je réussissais à me sortir de cette torture, ce dernier en profita pour s'excuser directement en voyant mon regard se voulant fâché ; Ce genre de comportement ne pouvait que me rappeler le lycée vu qu'il se comportait déjà ainsi à l'époque, je détestais pourtant déjà ça à l'époque et lui avait clairement dit d'arrêter à de nombreuses reprises.. Comme quoi on ne peut pas tout faire comprendre aux gens. Après de brefs retrouvailles, il me proposa de visiter un peu la ville avec lui – Il était à Kobe pour le travail et devait repartir demain, mais il comptait revenir dans cette ville pour de futurs vacances alors il avait décidé que je serai son guide touristique... Mauvais choix étant donné que je ne l'avais quasiment pas visité depuis mon arrivé -

La journée passa plutôt facilement, je n'avais pas été très utile dans la recherche de lieux intéressants, mais on avait fini par traîner ici et là sans se rendre compte que le temps défilé à vive allure. Une fine pluie commença alors à tomber, bien entendu nous n'étions pas préparé à se genre de situation – bien que j'avais une capuche... - alors nous décidâmes de nous réfugier dans l'endroit le plus proche. La bonne fortune se montra alors quand l'endroit se révéla être un restaurant ! Justement nos estomacs commençaient à attirer notre attention sur l'appétit qui s'était creusé en marchant pendant toute cette journée. Je prenais alors une table dans ce restaurant typiquement japonais, les employés étaient habillés d'un yukata et le style du restaurant le traditionalisme tandis que les plats appartenaient clairement au Japon. Cela ravi énormément John  qui me fit la confidence qu'il n'avait jamais mangé dans ce genre de restaurant – Personnellement, même avant mon arrivé à Kobe j'étais déjà venu dans ce genre de restaurant et j'appréciais ce genre de cuisine – Nous décidâmes alors d'appeler une serveuse sans ce douter que cela rendrait cette journée encore plus intéressante.

---------------------------------


 
Japonais en #800080
Français en #B7CA79
Anglais en #C8AD7F
Russe en #AD4F09

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 261
■ Inscrit le : 11/06/2016

■ Mes points : 10

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Effie Dovick
« Elève ; en 4ème année »
http://weheartit.com/InoxIdable
(#) Re: Une rencontre bien hasardeuse  Mer 23 Nov 2016 - 17:08



Bordel c'est l'prof !
Avec Joshua Ivanov

A 10h30 je suis déjà prête moi ! Pas le choix quand on travaille. J'avais pris bien soin de ne réveiller personne, surtout pas Schwartz, ce râleur, qui m'aurait sûrement lancé son oreiller sur la tronche si je l'avais fait, même par inadvertance, hum, surtout par inadvertance. Toujours est-il que quelques minutes plus tard je me retrouve accompagnée de Gôto. Quelle pipelette celui-là. Il a vraiment de la chance d'être le fils du patron sinon je lui en foutrais plein la face. Mais bon, comme papi est ultra-protecteur et quelque peu titillant, je vais garder mes sarcasmes et mes piques pour moi.

Après une bonne dizaine de minutes de monologue, le silence se fait de nouveau sentir. Une chance qu'il ne supporte pas l'odeur de la fumée de cigarette. Cela-dit il est étrange, il aime l'odeur que ça donne après. Je ne le comprends pas ce jeune homme. Enfin après quelques minutes le boss fini par râler. Tous en train de râler non-stop et quand c'est moi on me le reproche, tss, je vous jure... Mbref. Passons.

Me voilà maintenant dans les vestiaires. C'est encore un moment agréable, parce que Gôto miniature n'est pas là, mais en même temps.... Je me bats avec les différentes parties du Yukata, je suis pas japonaise et tout ce que je sais mettre sans m'énerver c'est les leggings et les jupes, après devient trop compliqué. Pour la 20e fois après un mois d'ancienneté, je me vois dans l'obligation d'appeler Gôto woman à l'aide. Elle rigole, et m'a répété plusieurs fois comprendre ma situation, si j'ai bien compris elle est pas japonaise, mais en même temps ça se voit sur sa tête. Même moi je fais plus asiatique avec mes yeux en amandes. D'ailleurs, si la forme de mon visage n'était pas si... losangé... Je pourrai passer pour une Japonaise, une Japonaise vampire, mais une Japonaise quand même. Je sors après mon petit temps habituel d'adaptation au yukata. Madame Gôto veut toujours qu'on s'admire dans le miroir avec le yukata, j'ai jamais compris pourquoi mais bon.

Donc, voilà, c'est ma tête de pitbull sans maquillage, les cheveux relevés et portant un yukata rose pâle et bleu ciel. Merveilleux, c'est tout ce que j'aime porter. Je hais ce job.

La sonnette de la porte sonne m'indiquant l'arrivée de clients. Je passe une mèche sauvage derrière mon oreille et avance. Je regarde où je marche la tête baissée, visiblement il pleut, puis je chope un calepin sur le comptoir pour pouvoir prendre la commande, Mini Gôto n'est visiblement pas prêt, je m'en charge. Lorsque je lève la tête, je vois un monsieur qui tire vers la trentaine, un peu rondouillard et les cheveux bruns. Je souris, parait que c'est apprécié et regarde ce que je prends du coin de l'oeil pour sa compagne; Puis finalement je découvre mon prof d'anglais. Je lui souris aussi. Wait, what ? Prof d'anglais ? A moi ? Le mien du lycée ? Mais moi, en effet, c'est lui. Bien, c'est ok, ouais, d'accord. Je balbute, mélangeant mentalement mes mots en différentes langues. Comment on construit une phrase en japonais déjà ?

- Vouloir manger ? Mais oui Effie tu es bête !

Je trépigne un peu sur moi-même puis les guides vers une de mes tables. C'est très étrange, il n'est pas du tout habillé comme d'habitude, je peux même pas le dire à Gôto en plus puisque d'après ce que j'ai compris il n'est jamais allé à un de ses cours. Je me retourne et les regarde pour prendre leur commande, comme si de rien était, préférant ne rien dire histoire de ne pas mélanger les langues. Mais je me rends compte après quelques secondes qu'il leur faut les cartes pour ça. Je leur apporte donc puis fuie comme une lâche.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH

---------------------------------

Japonais : #7f3f3f, Russe : #336633.

Les feux
de l'amour.


     

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 01/11/2016

■ Mes points : 40

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : A-502
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Joshua Ivanov
« Personnel ; prof d'anglais »
(#) Re: Une rencontre bien hasardeuse  Mar 6 Déc 2016 - 20:47

Une serveuse alors pour s'occuper de nous, elle remarque tout d'abord John et lui sourit avant de faire de même en se tournant dans ma direction, après quelques secondes elle semble perturbé par quelque chose, serais-ce à mon égard ? Elle commence alors à prendre un air paniqué, avant de dire avec de grands efforts « Vouloir manger » ; Je fus étonné par sa difficulté face au japonais, elle avait pourtant parler d'une manière assuré et avec une certaines aisance à l'un de ses collègues il y a peu...  De plus, elle ressemblait même un peu à une japonaise, peut-être était-elle une métisse ? Hum, était-ce de la timidité face au clients qu'elle nous montrait en ce moment ? Cela devait vraiment être difficile de travailler dans ce genre d'endroit avec un caractère timide et cela devait lui coûter beaucoup d'effort de simplement se lever le matin en pensant à ce genre de journée... la pauvre, courage !

Finalement, la jeune demoiselle nous fixa un moment en attendant quelque chose... John me jeta un regard et avant qu'il puisse demander la raison de ce regard, la demoiselle partit rapidement et revint avec les cartes... Oh, la pauvre attendait patiemment qu'on lui donne nos commandes, hé hé c'est vrai que cela sera mieux avec les cartes en face de nos yeux ! Moi et John, nous nous sourions avant de voir que la serveuse s'était carapater juste après avoir mis les cartes sur la table, elle était vraiment timide à ce que je voyais et cela était mignon. Maintenant que nous étions en tête à tête avec les cartes, nous commencions alors à discuter des différents plats que je connaissais pour la plupart, fallait dire que j'étais un sacré gourmand bien que je gérais mon alimentation – il fut un temps – ainsi j'ai goûté à plusieurs spécialités de plusieurs pays dans plusieurs restaurants. Je conseillais John lorsqu'il cassa la conversation pour me parler de la demoiselle qui s'occupait de nous, il la trouvait plutôt mignonne et voulait jouer sa carte « dragueur »... Faut dire qu'au lycée, il avait du succès avec les filles... En même temps, il était capitaine du équipe de football américain et  était plutôt futé, mais bon il avait pris le poids des âges plus vite que les autres et était désormais dans un état assez pénible. Je lui faisais alors remarqué que il n'était plus tout jeune et que les personnes devaient le prendre pour un vieux dépassant la trentaine alors qu'il avait tout comme moi, 27 ans.

Je jetais à nouveau un coup d'oeil à la demoiselle et c'est à ce moment que je tiltais enfin la vérité face à cette demoiselle et tout s'expliqua ! Elle n'était sûrement pas timide, juste perturbée par ma présence, comment le savais-je ? Car cette fille était mon élève ! La jeune demoiselle que John trouvait mignonne n'était autre que la rebelle Effie Dovick, Mademoiselle Dovick n'avait que 17 ans ! Je regardais alors John dans les yeux, un regard de colère que je montrais rarement et encore moins lorsque cela ne concernait pas la violence des gens ! Je lui lançais ce regard et lui disait clairement de manière menaçante de ne rien faire à l'égard de cette gamine et encore moins d'imaginer ne serais-ce qu'une chose. John fut choqué et demanda alors pourquoi, ce que j'expliquais alors par le jeune âge de la fille et il comprit alors en précisant que la demoiselle était bien mature pour son âge et qu'elle semblait bien plus vieille. Je me surpris à acquiescer face à ces dires et alors je regardais à nouveau la demoiselle en me rendant compte que c'était bien vrai et qu'elle était mignonne. Lorsque je me rendis compte de la situation, je jetais mon regard autre part dans la pièce et me maudissait face à cette attitude indigne d'un professeur, avant de remarquer autre chose de bien intéressant.

Il n'y avait pas que miss Dovick qui travaillait dans cet endroit, il y avait aussi le fameux fantôme de ma classe d'anglais... Alexander Gôto, l'ultime absentéiste de 5ème année qui n'avait pas louper... une seule absence de ma matière. Je décidais alors d'appeler la serveuse – Effie Dovick – pour prendre commande bien que l'autre idiot de John n'avait pas encore décidé de ce qu'il allait prendre, tellement il était indécis. Lorsque miss Dovick arriva, je lui dis tout d'abord ma commande en précisant à la fin son nom de famille pour ensuite rajouter : « Vous me reconnaissez, non ? » pour rajouter directement en me pointant du doigt « C'est moi, Monsieur Ivanov ! J'suis ton prof d'anglais ! » Remarque, c'était peut-être trop compliqué de voir la différence vu le choc que pouvait provoquer la différence entre mes vêtements habituels et mes vêtements que je portais en ce moment. De son côté, John lui demanda son plat favoris dans ce restaurant et lui demanda de lui servir la même chose, il eut comme récompense mon regard noir face à sa légère tentative de drague qui m'agaçait.

---------------------------------


 
Japonais en #800080
Français en #B7CA79
Anglais en #C8AD7F
Russe en #AD4F09

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une rencontre bien hasardeuse  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre bien hasardeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: