Partagez | 
 

 Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Sam 17 Déc 2016 - 23:59

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
C’est établi depuis bien longtemps que la vie est une entité plutôt vicieuse, et surtout, lunatique. En soi, qu’à cela ne tienne. Si l'existence était linéaire, ce serait tout à fait lassant. Néanmoins je préférerais que mon vécu ne me pousse pas dans le gouffre en mode "surpriiiiise!", alors que je pétais encore des arc-en-ciel il y a 24h. Merci donc à ma chère mamounette de bien avoir cassé mes menus efforts en disant seulement que je ne serais de toute façon jamais à la hauteur de ses espérances, et que je gâche sans cesse mon prétendu "potentiel". Si elle savait à quel point je m'en serais passé, qu'on me le diagnostique, ce prétendu "potentiel" à la con. J'ai la sensation que c'est la seule chose qui l’intéresse, à mon propos, de toute manière. Apparemment, je commence à la décevoir : j’étais plus appliqué avant, et je devrais cesser de me dissiper, sinon ma carrière sera peanuts et… Pourquoi je ne lui ferais pas manger mes bulletin? De toute façon, cest le seule chose qu'elle voit de ma vie, depuis que je suis à l'internat! Pourquoi? Ah, oui, car j’ai rien dans le pantalon, c'est vrai.

Je sais que c’est pas « grave », que ce ne sont que des notes sur du papier, et que c’est loin d’être catastrophique, vu ma bonne moyenne générale. Mais ce n’est pas ça, mon véritable souci. Mon problème est que le continue de la laisser décider à ma place. Je ne lui aie pas parlé des cours particuliers que je donne, car je sais que ça lui déplairait. Je me connais assez pour savoir que je serais capable de me dégonfler et d’arrêter tout ce qui me met en joie depuis quelques semaines, si elle me le demandait. Bref, mon absence de courage et mon attitude de courber la tête dès qu’elle hausse le ton me désespère. Je sens que je vais craquer, un jour, que j’aurais honte, et que cette histoire va dégénérer. De toute manière, je suis coincé, et je préfère ne pas plus y penser.

Comme j’ai ruminé toute la journée de cours durant, mon plan de secours est d’aller me réfugier au Club de Traditions histoire d’y trouver un peu de calme. Ou d’y croiser potentiellement Klaus, mon petit frère, le voir me donnera autre chose à penser et sa présence est souvent apaisante. Sauf que visiblement, cette journée est une journée de merde, et je ne pense pas très droit.

Donc, je fais irruption de manière plus brutale que je ne l’aurais voulu dans la salle que je pense être la salle de mon club, et là je rencontre… une estrade? Depuis quand y’a une putain d’estrade dans ce… Oh non. Ce qui devait arriver arriva, et c’est en me prenant les pieds dans cette fichue estrade que je trébuche et termine la tronche sur le plancher, et passablement furieux contre moi-même d’être définitivement un gros tocard. Pensant être seul dans cette salle non identifiée, je me mets évidemment à jurer dans un flot assez peu agréable à l’oreille.

« Putain de bordel de saloperie de journée de merde de mes c… »

Je commençais à me relever en gueulant quelque peu pour me défouler, quand je m’aperçois finalement que je ne suis pas seul dans la pièce. J’identifie à la tenue de l'inconnu ici présent, que je me trouve dans le club de danse. Je ne prends même pas le temps de vraiment regarder l’autre avant de me lever complètement… Et de prendre la mouche pour rien, en me sentant bêtement visé par ce qui n'est surement qu’un regard surpris. Et pas celui d'un clampin qui me dévisage bizarrement comme mon agacement le déforme.

« Quoi?! C’est bon, j’me suis juste gouré de salle. »


Mais personne t’as demandé de te justifier ou de faire le sac à merde, Isaak. M'enfin, c’est trop tard, visiblement.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 18 Déc 2016 - 9:23

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak


Et une mauvaise semaine qui s'annonçait, une. Ce n'était que ma première semaine d’école et j'en avais déjà marre. Comment pouvait-on rester assis toute la journée comme ça ? En plus, je ne connaissais personne parmi les deuxièmes années. J'avais passé la journée seul et ça commençait à me mettre sur les nerfs . Même mes anxiolytiques n'y faisaient rien. J'avais pensé un instant à doubler la dose mais je préférais ne pas jouer avec ça. J'étais déjà assez dépendant comme ça.  Et comme si ce n’était pas déjà assez, j'avais décidé d'avouer la vérité à mes parents. Je m'étais inscrit au club danse. Je ne m'attendais pas à ce qu'ils accueillent la nouvelle à bras ouverts, évidemment ... Mais c'était encore pire que ce à quoi je m’attendais. Ils me laissaient une semaine pour me désinscrire. Évidemment, je pourrais continuer à y aller en secret ... Mais je connaissais mes parents. Ils étaient prêts à appeler l'école pour s'en assurer, et je ne comptais pas me faire afficher. J'aurais vraiment dû me la fermer.

J'avais donc décidé d'en profiter tant que je le pouvais. Et c'est ainsi que je me retrouvais dans la salle du club de danse. Mais la colère et l'anxiété qui montaient en moi jouaient en ma défaveur. Mes mouvements étaient raides et mes muscles me tiraient. Mes retombées étaient lourdes et imprécises.  Je faisais n'importe quoi mais je m'acharnais et ça ne faisait qu’empirer. Je serrais les dents jusqu’à m’en faire mal à la mâchoire.  Rageusement, je lançais un coup de pied dans le vide. Si même la danse ne me permettait plus de me calmer...

Je m'exerçais à quelques exercices à la barre avant de reprendre. C'était mieux que tout à l'heure mais pas assez. Jamais assez. Ma jambe n'allait pas assez haut. Mes mouvements n'étaient pas assez fluides, pas assez gracieux, pas assez puissants. Mes sauts n'avaient pas assez d'amplitude et de légèreté. Mes pirouettes n'étaient pas assez rapides. J'enchaînais les grands écarts, les pas chassés, les grands jetés, les cambrés, les arabesques, les ports de bras, les pointes ... Sans m’améliorer. C'était presque comme si je régressais. Je n'aboutirai à rien si je ne me mettais pas mes émotions de côté. , je le savais. Pourtant je continuais, je poussais mon corps au bout de ses limites. J’étais presque content qu’il n’y a personne d’autre dans la salle. La honte était mon seul moteur, alors je me le répétais ; que j’étais pathétique, disgracieux, pesant…

Alors que je commençais à me mettre dans l’esprit, la porte s’ouvrit violemment, me faisant presque faire dans mon collant. Un garçon que je n’avais jamais vu ici se prit les pieds sur l’estrade et s’étala par terre. Il n’avait pas exactement le physique (ni le look …)  d’un danseur. A sa taille, je déduis qu’il devait avoir plusieurs années de plus que moi.  Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Je m’apprêtais à le lui demander lorsqu’il s’exclama :

«Putain de bordel de saloperie de journée de merde de mes c… »

Je le dévisageais un moment, ne sachant que dire, lorsqu’il se releva et reprit:

« Quoi?! C’est bon, j’me suis juste gouré de salle. »

Ah bah d’accord. J’avais essayé de garder mon calme et de rester gentil. Je sais que ce mec ne l’avait pas forcément mérité, mais il fallait que ça sorte. Et ce mec était au mauvais endroit au mauvais moment.

«Mais bordel qu’est-ce que tu fiches ici espèce de balourd ?! J’ai failli faire une tachycardie. C’est le club danse ici, pas le club trigonométrie !  »

Sautant de l’estrade, je me plaçais à sa droite, jugeant silencieusement son sens du style. C’était certes mesquin, mais je ne pouvais m’en empêcher.

« T’as pas cassé tes lorgnettes au moins, dis-moi ? »

«Mais quelle journée de merde.» marmonnais-je dans ma barbe dans ma langue maternelle.

DEV NERD GIRL


---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 18 Déc 2016 - 10:44

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Si j’emploie un tel ton pour m’adresser aux inconnus qui n’ont rien demandé, tu m’étonnes qu’ils me répondent tout aussi mal. J’aurais vraiment aimé avoir le recul nécessaire pour ne pas continuer de m’énerver pour rien, mais il faut croire que cet abruti buté de « Mode énervé » n’a aucune envie de laisser la place à la moindre diplomatie. Et c’est pas que je m’en rends pas compte, là, c’est simplement que je suis un… Un gros balourd, ah, bah, il l’a dit. Je passe cela dit sur la surprise que provoque chez moi la déformation du minois de base presque angélique du membre de club de danse, qui se met d’un coup à être aussi mal aimable que moi. Niveau effet de surprise, c’est lui qui gagne haut la main. Pas que j’en ai vraiment quelque chose à faire, pour le coup. Par contre, il est bouché ou je n’ai pas été assez clair? Bien sur que non, je ne l’ai pas été, comment peut-on l’être quand on est incapable de prononcer la moindre excuse?! Sans reprendre un ton plus tempéré, je lui réponds :

« Je te l’ai dit. Je me suis trompé de salle. Tu es sourd?! »

Ne commençons pas à l’insulter comme il l’a fait, ce n’est pas vraiment digne (comme si j’avais eu un comportement moindrement digne de quoique ce soit) d’un 5ème année s’adressant à un cadet. Pourtant, ce n’est pas les insultes moqueuses qui manqueraient, pour sa carrure et sa tronche. Mais autant ne pas trop aggraver notre cas non plus.

« Va te plaindre à ton dermato, j’te ferais un chèque, princesse! J’suis un gros matheux, pas un toubib! »

Mon rictus mesquin va compléter l’air irrité du blondinet. Ah, s’il savait comme j’aimerais mieux être dans un club de trigonométrie à l’heure qu’il est, plutôt que me faire rappeler que je suis un cliché ambulant de nerd qui s’assume. L’autre d’ailleurs se permet d’être faussement suave en s’informant de l’état de mes lunettes. Ah, je crois que c’est une chance pour nous deux qu’elles aient survécu, celles-là.

« Ah, crois-moi, si elles étaient cassées tu serais en train de… »


Je m’interromps brusquement. Ouhla, merde. J’allais commencer à le menacer, là? Pas bon. Pas bon du tout. Je crois que cela m’a fait reprendre un état de pseudo-conscience. J’avais fait un pas vers le gamin, et tendu un index vers lui comme pour appuyer une autorité inexistante. Qu’est-ce que tu fous, là, Isaak? Il est plus jeune que toi, bordel. Tu ne veux pas que cette histoire se finisse encore en exclusion.

« De… de… » Je crois qu’à force de gueuler, je finis par me rendre compte que ma colère est injustement dirigée. Je me sens vraiment très con, d’un coup, et je bloque. « …Bah, euh, de me regarder casser la gueule de l’estrade! C’est ça! C’est sa faute! »

Abruti/20. L’image mentale est parfaitement décadente, j’en ai conscience. Mais je prefère m’imaginer taper sur une estrade que sur un gamin. Au moins, même si j’ai l’air ridicule, eh bah, j’ai contourné ce qui aurait pur aggraver la situation. Et cela me soulage plus ou moins. J’inspire finalement pour reprendre de l’air et du calme. Je croise les bras sur mon torse, encore trop nerveux pour penser à m’excuser de quoique ce soit. Je déteste quand mon orgueil mal placé décide de faire « coucou ». Merde, trouves quand même quelque chose à dire, le silence tendu et gênant est insupportable, là.

« Et puis, euh… Voila. Merde, hein. »

Non, c’est pas du tout ce qu’on espérait.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 18 Déc 2016 - 11:39

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak


« Je te l’ai dit. Je me suis trompé de salle. Tu es sourd?! Va te plaindre à ton dermato, j’te ferais un chèque, princesse! J’suis un gros matheux, pas un toubib! »

Il avait, sans le savoir, touché une de mes plus grosses insécurités. "Princesse. " J'avais beau faire de la danse classique , je voulais m'affirmer en tant que personne virile . Et ce n'était pas comme si mon physique m'y aidait. Jusqu’alors, je me contentais de défouler ma colère sur cet infortuné, mais maintenant ça devenait une histoire personnelle. Qu'est-ce que j'avais envie de lui arracher ce stupide rictus du visage !

« Ah, crois-moi, si elles étaient cassées tu serais en train de…  »

De quoi ? Même si ce mec n'était pas des plus menaçants, il faisait presque dix centimètres et une vingtaine de kilos de plus que moi. Il pourrait facilement me maîtriser au corps au corps. Je ne cédai pas à la panique mais reculai imperceptiblement. Certains me traiteront de chochotte, mais je n'aimais pas la violence brute. La seule violence que j’aimais, c'était celle, magnifique,  des balais endiablés. Et quelque chose me disait que ce n'était pas le genre de méthode qu'il allait employer. Il avança vers moi, me pointant de l’index. J'attendais la suite, anxieux.  Il n'allait pas mettre longtemps à me tabasser en me traitant de tous les noms...

« De… de… » Cherchait-il une formule particulièrement menaçante ou se dégonflait-il ?  « …Bah, euh, de me regarder casser la gueule de l’estrade! C’est ça! C’est sa faute! »

J'écarquillais les yeux. Ce retournement de situation était tellement inattendu. La façon dont il s'adressa à moi m'arracha un rire. Un rire nerveux qui chanta jusqu’aux cieux. Probablement pas la meilleure chose à faire. Il allait croire que je me foutais de sa gueule, que je le provoquais. Mais c'était vraiment la surprise qui m'avait fait rire. Mon aîné croisa les bras sur sa poitrine, dans un semblant de dignité. Sans doute voulait-il conserver ce qu'il lui restait de fierté. Un moment de silence gênant se passa.

« Et puis, euh… Voila. Merde, hein. »
Il avait dû vouloir dissiper le malaise. Pas très éloquent.

« Excuse-moi de m'être énervé, j'ai passé une mauvaise journée, mais c'est pas une raison. J'espère que ne t’as pas trop mal, l'estrade est vraiment dure, je le sais pour y avoir déjà goûté. » Cette fois-ci, ce n'était pas un ton mielleux et moqueur qui était employé. J'étais bien sincère. Toute ma colère s'était évanouie avec mon fou rire.

Toujours amusé, je donnais un coup de pied à l’estrade.

« T'as raison, c'est de sa faute. Vilaine estrade ! »

DEV NERD GIRL


---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 18 Déc 2016 - 12:30

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
J’ai honte de moi-même, et je comprendrais bien que l’autre m’envoie chier, vu que j’ai failli commencer à le menacer pour une chose qu’il n’a même pas faite. J’ai pu éviter la catastrophe au prix de mon propre ridicule, ce qui n’est pas plus mal, m’enfin, reste que j’ai failli penser à lui faire du mal. Gêné, je me suis tu et mes yeux commencent à compter les lattes du plancher. Trouves un truc à dire.. Des excuses, au moins, ce serait déjà plus mature et malin que juste fixer le sol. Pourquoi c’est si difficile?! Je l’ai déjà fait, en plus, avec Yorke, il n’y a pas longtemps, c’est bien la preuve que ce que j’avais tant de mal à faire en grande partie à cause de mon immaturité est possible, si j’y mets du mien. Ca ne devrait pas tant me coûter, une chose si ordinaire. Et même si ce que pensent les autres de moi ne m’importe absolument pas, je ne veux pas être fâché avec le monde entier. Et pourtant, bah, suite à la démonstration de mes légendaires talents d’orateur (sarcasme, quand tu nous tiens), le blondin reprend la parole, et s’excuse en premier. Merde, c’est moi qui ait cherché, au départ.. Ce gamin est de toute évidence plus mature que moi. Alors qu’il termine de causer, au lieu d’accepter ses excuses et de faire ce qu’il faut, je suis encore en plein bug. Allo? Mais qu’on me fiche une baffe, bordel! Il rit, maintenant, même, et devient presque compatissant. Faut dire que mon intervention était tellement sortie de nulle part.

« Euh que euh… T’excuses pas, c’est moi qui ait cherché la merde. Désolé. On est deux à avoir eu une journée désagréable, on dirait. »

J’aurais du y penser. Je ne suis pas seul sur terre à avoir la poisse, en ce jour. Ne sachant pas trop quoi ajouter, je souris nerveusement en le regardant insulter et frapper l’estrade à son tour. Comme ça, je suis pas le seul à me l’être prise.

« Ça m’étonne pas, que d’autres s’y soient cassés le nez. Elle est vraiment mal fichue. Vous pouvez pas demander à l’administration de la virer de là? C’est pas comme ça que vous aurez de nouvelles recrues, si tout le monde se casse la figure! »


J’ai l’air plutôt sérieux, mais je disais tout ça avec un certain humour. Je crois que le malaise est passé. Même si je risque encore de ruminer des heures durant, car j’ai un très grand talent pour m’auto-flageller mentalement pour peu de choses.

« Bref, euhm, désolé d’avoir perturbé ton entrainement… Surtout qu’après une mauvaise journée, tu devais en avoir besoin. J’espère que je t’ai pas coupé l’envie. »


Normal de s’enfermer dans ses passions, quand les choses ne vont pas très bien. Je m’apprêtais à faire la même chose avant de faire irruption dans la mauvaise salle, après tout. Comme je me sens très mal malgré moi, je ne peux pas m’empêcher de me remettre à faire du zèle :

« Au fait, s’il faut me racheter pour ça, hésites pas à me dire si tu as besoin d’aide pour quelque chose. Des devoirs, ou du rangement… Bref. Voila. »


J’en fais encore des tonnes, comme d’habitude, huh.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 18 Déc 2016 - 13:47

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak




« Euh que euh… T’excuses pas, c’est moi qui ait cherché la merde. Désolé. On est deux à avoir eu une journée désagréable, on dirait. »

J'avais eu instant peur qu'il refuse mes excuses mais il ne semblait pas si borné que ça. C'était marrant de voir à quel point son air tout penaud contrastait avec son énervement de tout à l’heure. Il était peut-être sympathique, au fond. Il avait eu un jour sans  lui aussi apparemment.Ca nous faisait un point commun.

« Ça m’étonne pas, que d’autres s’y soient cassés le nez. Elle est vraiment mal fichue. Vous pouvez pas demander à l’administration de la virer de là? C’est pas comme ça que vous aurez de nouvelles recrues, si tout le monde se casse la figure! »

Je ne savais pas vraiment s'il plaisantait ou s'il était sérieux, sans doute un peu des deux. Mais il marquait un point.

«Bref, euhm, désolé d’avoir perturbé ton entrainement… Surtout qu’après une mauvaise journée, tu devais en avoir besoin. J’espère que je t’ai pas coupé l’envie. » Mon entraînement était déjà perturbé avant lui, mais c'était gentil de s’excuser. « Au fait, s’il faut me racheter pour ça, hésites pas à me dire si tu as besoin d’aide pour quelque chose. Des devoirs, ou du rangement… Bref. Voilà »

S'excuser à ce point pour trois fois rien ... Il me rejoignait sur ce point-là. Il semblait vraiment contrit. Mon hypothèse se confirmait. Il n'avait pas l'air d'une mauvaise personne au fond. Je réfléchis un moment à son hypothèse. Ça tombait vraiment du ciel. C'était comme si le destin voulait qu'on se rencontre. Je n'arrivais pas à m'adapter au système scolaire public et voilà que ce mec me proposait de m’aider. Je savais que j'allais passer un sale quart d'heure si je n'avais pas de bons résultats. Si je continuais comme aujourd’hui, mes lacunes allaient vite s’accumuler.  

« Déjà que le club attire pas masse de gens , si l'estrade finit les membres c'est en effet mal barré . » Plaisantais-je. « T'inquiète pas , c'est déjà oublié , pas besoin de t'excuser autant .  Uhm , c'est sérieux pour l'aide ? C'est volontiers mais je voudrais pas te prendre ton temps. »

« Surtout que toi aussi tu as passé une mauvaise journée euhm...   » C'est alors que je me rendis compte que je ne connaissais pas son nom . « Comment tu t'appelles ?   »


HRP:
 

 

DEV NERD GIRL


---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Lun 19 Déc 2016 - 11:06

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Bon, bah, on dirait que le malentendu est dissipé. Miracle. J’ai fait quelque chose de bien dans ma vie. Si j’étais plus épicurien et narcissique je pourrais presque le noter dans un petit carnet rose. Mais je le ferais pas car je m’en moque, au fond. A ce qu’il paraît, le club n’attirait pas beaucoup de monde. Vraiment? Cela me surprend un peu. Tout le monde aime danser, non? Même moi j’ai dansé sur « Moskau » en vacances, alors… M’enfin, j’ai aucune espèce d’expertise artistique et j’ai aucune fichue idée de quel genre de danse les intéresse plus que d’autres. Au moins il ne s’accable pas et sa remarque me fait légèrement sourire en coin. Ensuite, oui, je me rends bien compte que j’en ai trop fait, et que je devrais trouver un moyen de faire taire mon côté zélé. SI je suis sérieux pour l’aide.. Oui, évidemment, je suis pas du genre à mentir. Je mens très mal, de toute manière.

« Oui, oui, je suis sérieux. Mais bon, je comprendrais que ça sonne gênant pour toi. Et je te cache pas que même si ça ne me dérange pas, je fais aussi ça pour me donner bonne conscience. »
Autant être franc, que cela lui plaise ou non. J’hésite un peu longuement avant d’enchainer, en vérifiant autour de moi, comme pour voir si personne (et surtout pas mes parents ou mes frères) n’écoute. « ..J’aime bien aider pour les devoirs alors.. »

Je rougirais presque comme une petite gourde, en disant ça, mais, miracle, j’ai pu m’abstenir. Après, il a raison, je ne vais pas m’occuper de ses devoirs ce soir, ou là tout de suite, maintenant. Je n’ai pas envie de grand-chose, après cette journée.

« Schwartz, Isaak. Et toi? Par contre, si je dois t’aider à tes devoirs, ce sera pas ce soir. J’ai vraiment pas envie, là. »

Mouais, il n’avait pas besoin de le savoir, ça, tout le monde s’en tape. Mais bon, j’aime pas faire planer le doute ni me trouver des excuses bidon, donc la franchise est toujours la meilleure solution. Je ne suis motivé à pas grand-chose, à part peut-être de parler de tout et rien, histoire de me faire penser à d’autres trucs. En regardant de nouveau mon cadet, je réalise que je l’ai déjà aperçu quelque part.

« Hm, attends, je t’ai pas déjà vu trainer avec Fawkes, toi? Ta tête me dit quelque chose. »


Je l’avais bien dit, que je parlerais de la pluie et du beau temps pour peu de choses.



LIS-MOIIII:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Lun 19 Déc 2016 - 14:41

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak



« Oui, oui, je suis sérieux. Mais bon, je comprendrais que ça sonne gênant pour toi. Et je te cache pas que même si ça ne me dérange pas, je fais aussi ça pour me donner bonne conscience. »

J'étais surpris sur deux points. Premièrement, sur le fait qu'il soit sérieux. Je pensais qu'il avait lancé ça en l'air mais il avait vraiment l'air prêt à le faire. Et ensuite, le fait qu'il soit aussi transparent dans ses motivations. Mais mieux valait ça qu'enrober tout de sucre dans une hypocrisie malsaine.

Avant que je n'aie la chance de répondre, je le vis jeter des œillades rapides, comme s'il craignait d'être observé. Intriguant …  Nous ne faisions rien d'immoral ou de répréhensible, pourtant.  

« ..J’aime bien aider pour les devoirs alors..  »

S'il était aussi honnête que tout à l’heure, ce serait du tout bénef' pour nous deux. Mais je voyais bien que quelque chose le tracassait ? Repensait-il à sa mauvaise journée ?

« Schwartz, Isaak. Et toi? Par contre, si je dois t’aider à tes devoirs, ce sera pas ce soir. J’ai vraiment pas envie, là. »

Isaak Schwartz. A la consonance de son nom , je déduisais qu'il était d'origine germanique .

« Hm, attends, je t’ai pas déjà vu trainer avec Fawkes, toi? Ta tête me dit quelque chose. »

« Fawkes ? Ah Iris ... Euh oui c'est possible. Et ne t'inquiète pas, je comprends. Je n’ai pas non plus la tête à ça de toute façon. Ah , et au passage moi c'est Iwasaki . Ketsuki Iwasaki . » J'étais un peu gêné qu'il connaisse mon visage alors que sa tête à lui ne me revenait pas du tout.

Quand à Iris, j'étais à la base venu en partie pour elle. J'avais prévu de lui montrer à la fin de la semaine une chorégraphie que je répétais depuis longtemps pour lui montrer l'étendue de mon talent. Mais la répétition été mal barrée avant même qu'elle ne commence.

« Je suppose que toi aussi t'es en cinquième année ...  » Si c'était bien le cas , il n'aurait pas de problème à aider aux devoirs d'un simple deuxième année .

«Au fait , simple curiosité mais tu cherchais quelle salle avant de débarquer ici ?»

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Sam 24 Déc 2016 - 14:09

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Iwasaki, donc. Je tâcherais de m’en rappeller. Ca ne me dit rien, à part le fait de l’avoir vu trainer avec ma camarade de classe. Il confirme mes dires, donc, avec l’air d’être légèrement embarrassé.  C’était intrusif, peut-être? Je ne crois pas vraiment, pourtant. Enfin, depuis son arrivée à la dernière rentrée scolaire, j’ai eu le temps de croiser ma camarade dans les couloirs plusieurs fois, et comme avec les autres, de voir rapidement avec qui il lui arrive de trainer. Même si on amitié avec le blondin semble récente, si je me base là-dessus. Quand je m’entends penser, je me dis qu’on pourrait me voir comme un véritable stalker. Je pense pas que ce soit le cas, j’aime juste observer, à défaut d’être franchement doué pour aller vers les autres naturellement. Je n’ai jamais espionné quelqu’un, et ça n’arrivera jamais! J’ai déjà été exclu du campus quelques jours, ça m’a suffi, et je n’ai aucune envie de me retrouver en prison non plus!

« Oui, c’est ça, 5ème année. Et toi. ‘Fin, comme ça, si t’as besoin d’aide pour ton travail, je te trouverais plus facilement. »


Pas certain que c’était obligé de se justifier pour ça.

« Celle du club de traditions. Et c’est pas la première fois que je me goure, à vrai dire. »

Parlant de clubs impopulaires, hein. En même temps, j’ai surtout choisi celui-ci parce qu’il fallait en choisir un, et que j’ai pensé que c’était là que je serais le plus au calme. Et j’ai vu juste, à vrai dire. La seule personne qu’on peut qualifier d’« agitée » dans ce club est Anoki Campbell, et il n’est pas réellement dérangeant. De plus, Klaus semble l’apprécier, alors.. Tiens, Klaus, oui. Si ça se trouve, il est en train de m’attendre, à l’heure actuelle.

« …Hm, d’ailleurs, j’ai un peu oublié que mon frère doit m’y attendre. » Fis-je mollement, sans urgence, et en jetant un œil à la porte. « Et je ne voudrais pas déranger ton entrainement plus longtemps. Et tu n'auras qu'à venir me voir après les cours si un jour tu as besoin d'aide pour tes devoirs. »

La danse, c’est pas un truc auquel on peut devenir bon sans persévérer. Enfin, je pense, car j’ai entendu dire que c’était une discipline dans laquelle il est très ardu de devenir bon. Comme beaucoup de disciplines artistiques, j’ai l’impression. Probablement que celles-ci me paraissent encore plus hors d’atteinte, étant donné que je suis très mauvais dans ce genre de domaine. Après lui avoir adressé un signe de tête, je me dirige vers la porte que… Je n’arrive pas à ouvrir. Roh, mais quoi, encore? Parfois je me demande si le mobilier n’est pas un peu vivant. Et j’ai passé l’âge de me tromper sur les portes coulissantes, je sais qu’elles ne s’ouvriront pas en tirant comme un bourrin dessus. Non, là, la porte semble définitivement bloquée.

« Huh? »

Je m’éclaircis la gorge en espérant qu’Iwasaki ne remarque pas trop ma galère. Sauf que ça fait un peu longtemps (en secondes) que je suis devant cette porte comme un abruti, à essayer d’en ouvrir le battant. Non, non, c’est totalement bloqué. Zut, il va falloir que je le dérange à nouveau. Bonjour la réputation d’empoté.

« Euh.. Quelqu’un a fermé la porte pendant qu’on regardait pas ou c’est juste moi qui suis sous-doué? »


Je veux bien mais elle est totalement bloquée, cette fichue porte! C’est pas de la mauvaise volonté, j’ai tenté dans tous les sens! J’espère que l’autre n’est pas claustro…



LIS-MOIIII:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 1 Jan 2017 - 14:26

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak


« Oui, c’est ça, 5ème année. Et toi. ‘Fin, comme ça, si t’as besoin d’aide pour ton travail, je te trouverais plus facilement. »

Isaak était donc bien en cinquième année. Ma déduction était juste. Maintenant que j'y pensais, c'était un drôle de personnage. Pourquoi se justifiait-il et s'excusait-il tant ? Il avait l'air aussi mal à l'aise que moi quand il s'agissait de parler aux gens. Cela m'arracha un léger sourire. A mon tour, je l'informais que j'étais en seconde année.


« Celle du club de traditions. Et c’est pas la première fois que je me goure, à vrai dire. »

Le club tradition ? Il me semblait qu'il était presque aussi déserté que le club de danse. C'était bien la première fois que je voyais quelqu'un y aller. Alors ce n'était pas la prochaine fois qu'il se trompait de salle ... Il n'était pourtant pas nouveau. Il devait être de nature distraite.

« Hm, d’ailleurs, j’ai un peu oublié que mon frère doit m’y attendre. » Malgré ses paroles, il ne semblait pas pressé d'aller rejoindre ledit frère. Cela me rassurait de ne pas être une gêne pour lui. « Et je ne voudrais pas déranger ton entrainement plus longtemps. Et tu n'auras qu'à venir me voir après les cours si un jour tu as besoin d'aide pour tes devoirs. »

J’acquiesçai, bien qu'au fond de moi j'ignorais si j'aurai le courage d'aller le "déranger «. Bien que je ne  force en aucune manière, j'aurai toujours cette impression de peser aux gens. Il m'adressa un signe de tête pour me saluer et sortit ... du moins essaya. Isaak n'avait pas réussi à ouvrir la porte. Le jeune homme avait pourtant  bien tiré et non pas poussé. La porte n'était pourtant pas particulièrement vieille pourtant, elle était au contraire récente, comme le reste du lycée. C'était la deuxième fois que cette porte  jouait un mauvais tour à Isaak aujourd’hui.

« Huh? »

Je pouffai avant de me rendre compte que cela ne semblait pas être une gaffe. Il avait beau forcer, cette maudite porte ne voulait pas s’ouvrir.

«Euh.. Quelqu’un a fermé la porte pendant qu’on regardait pas ou c’est juste moi qui suis sous-doué?  »

«Je crois surtout que cette foutue porte t'a pris en grippe.  »

Je le rejoins et essayai vainement d'ouvrir la porte, bien que je sache que ça n'allait servir à rien. Ce ne fut pas une surprise lorsque rien ne se produit mais je soupirais tout de même.

«Ça doit être bloqué de l'extérieur , va falloir attendre que quelqu'un passe .  »

Et vite. J'avais pas envie de passer la nuit là. Mais ça m'étonnerait que ça se fasse dans les cinq prochaines minutes.

« T'as une idée pour s’occuper d'ici là ?  »

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Sam 7 Jan 2017 - 11:55

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Ce serait pas surprenant que je ne sache juste pas ouvrir les portes. Je suis si maladroit que je passe des fois trente secondes à pousser sur une porte ou i lest inscrit de « tirer ». Mais apparemment, le problème ne vient pas de moi ou d’Iwasaki, mais juste de la faute à pas-de-bol. C’est quoi ces portes qui se bloquent toutes seules, bordel ? Heureusement que je ne suis pas claustrophobe. Par contre… attendre que quelqu’un passe ? Eh.. Je n’ai pas que ça à faire.

« Je vais tenter d’appeler Klaus, s’il est à côté il pourra tenter d’ouvrir. Mais je suis pas certain qu’il consulte son portable. »

Surtout s’il est en pleine discussion avec Campbell ou occupé à lire. Et comme prévu, la tonalité sonne dans le vide, et je n’ai aucune réponse. Je laisse donc un message débile mais concis à la « euh Klaus, tu peux venir ouvrir la salle de danse, j’suis bloqué ». Je soupire, quelque peu irrité par cette journée qui va de mal en pis. Si je n’anticipais pas les choses aussi négativement, peut-être que les choses m’accableraient moins, en un sens.

« Tu n’as pas le numéro du concierge, par hasard ? On va pas y passer la nuit. »


Non, parce qu’il est là pour ça, lui, à la base. Et Iwasaki a raison, il va falloir trouver un moyen de s’occuper pour que mes nerfs ne gâchent pas la situation à ma place.

« Nah, désolé, j’ai pas de jeu de Scrabble-mini. »


Dis-je, quelque peu ironique, en me déplaçant vers la fenêtre, comme espérant que je puisse tout bêtement sauter depuis l’étage. Je veux bien être gros, mais vu mes notes en physique, espérer rebondir en défiant la gravité au lieu de me casser quelque chose, ce serait assez peu réaliste.

« Te gênes pas pour moi si tu veux continuer à t’entrainer, hein. »

Lançais-je, plutôt à cours d’idées d’activités pour nous occuper l’esprit.  En plus, voila que mon ventre se met à faire un bruit de tous les diables. Je me disais, aussi, il est plus de 16h, alors, il a faim. Ben voyons. Je vais m’asseoir sur l’estrade pour sortir un snack de mon sac, sans oublier d’en proposer à l’autre.

« Pendant que j’y suis, t’en veux ? »


Fis-je, en lui montrant une des barres chocolatées de mon sac, et en me servant un bouchon de café.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Lun 9 Jan 2017 - 15:17

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak


« Je vais tenter d’appeler Klaus, s’il est à côté il pourra tenter d’ouvrir. Mais je suis pas certain qu’il consulte son portable. »

Au ton de sa voix, Isaak n'avait pas l'air convaincu. Mais ce Klaus, que je devinais être le frère évoqué plus tôt, était pour l'instant notre seul espoir. Il allait falloir se raccrocher à lui ... Malheureusement, ça ne donna rien. Isaak ne sembla même pas surpris de tomber sur le répondeur de Klaus et laissa un message assez cours pour lui demander de l’aide.


« Tu n’as pas le numéro du concierge, par hasard ? On va pas y passer la nuit. »


Je secouais négativement la tête. Je commençais tout juste à prendre mes marques ici, alors connaître le numéro du concierge, il ne fallait même pas y penser. Je n’avais pas que ça à faire de l'enregistrer dans mes contacts ... Mais Isaak avait raison sur un point. Moi non plus je ne comptais pas rester la toute la nuit, même si je voulais danser le plus longtemps possible. Enfin, si son frère l'attendait comme il l'avait annoncé, il devrait bientôt se rendre compte de son absence et le chercher, non ? Mais ça risquerait d'être dans un moment.


«Nah, désolé, j’ai pas de jeu de Scrabble-mini. »

Je décelais du sarcasme dans sa voix mais ça ne m'empêcha pas de rire légèrement. Je ne pensais pas à ce genre d'occupation mais bon. Mon aîné s'approcha de la fenêtre, semblant évaluer la distance qui le séparait du sol. Il ne comptait pas sauter de là quand même ? Ce serait du suicide ! Il dû venir à la même conclusion que moi puisqu'il se résigna

« « Te gênes pas pour moi si tu veux continuer à t’entrainer, hein. »  

J'aurais bien aimé mais je n'aimais pas danser devant les gens que je ne connaissais pas bien. Une sorte de pudeur idiote. Si je deviens danseur professionnel un jour, il allait bien falloir que je danse devant des inconnus et ce ne sera pas devant une personne, mais des centaines ... Pendant ce temps , Isaak s'assit sur l'estrade et sortit de la nourriture de son sac .

« Pendant que j’y suis, t’en veux ? »  

Le monde semblait s'être ligué contre moi. Alors que je voulais entamer un régime pour me rapprocher du corps d'un danseur classique, voilà que Iris, Veronica,  puis Isaak me proposaient de proposaient de la nourriture. Au point où j'en étais, autant accepter. Et ça me fera toujours une bonne excuse pour ne pas danser devant lui .

« Un peu , mon neveu ! »

Je m’asseyais à côté de lui et pris la tablette de chocolat qu'il me tendait . Je me sentais redevable envers lui . Il m'avait proposé de m'aider pour mes devoirs et maintenant il me passait un snack gratuit . C'en était presque gênant .

« Merci ... pour ça , et ta proposition pour les devoirs , aussi . Comment je peux te rendre la pareille ? Ah et euhm d'ailleurs ... c'est quoi tes matières de prédilection , histoire de savoir sur quoi tu pourrais éventuellement m'aider ?   »  

DEV NERD GIRL


---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 15 Jan 2017 - 15:46

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Je ne pensais pas qu’il accepterait, mais visiblement, l’estomac d’Iwasaki avait tranché pour lui. Paraît-il que les sportifs ne doivent pas manger trop gras ni sucré. Enfin, ça, c’est ce que je pensais avant qu’Alina ne me demande de l’emmener visiter tous les fast-food du coin. Ce n’est donc pas une barre chocolatée qui va mettre la ligne du danseur en péril, et lui-même semble en être conscient. Soyons honnêtes, qui serait assez idiot pour refuser un suicide gastrique ? Tout le monde, en effet. Et au moins Ketsuki ne dandinera pas ses fesses sous mon nez en s’inquiétant d’être difforme comme ma camarade Gauthier l’avait fait par le passé, laissant un traumatisme éternel dans mon esprit. …Je ne voulais pas repenser à cet épisode. Enfin, pour penser à autre chose, le blondin m’aide quelque peu.

« Pas la peine de me rendre la pareille. »

Dis-je, froidement, de manière à couper court à la proposition. Et là, pour lui expliquer le fond de ma pensée, je pourrais dire un truc très mièvre du style « Ta progression, s’il y en a, ça suffira à me rendre la pareille ». Pour éviter l’embarras, donc, je vais éviter de dire un truc si niais, et je vais continuer en répondant à son, autre question.

« Matières scientifiques, surtout. Je suis pas mauvais en Histoire-Géographie non plus, mais je crois pas être de très bon conseil pour ces matières-là. Pas que j’ai la science infuse en maths ou en physique, non plus, hein.. Euh, bref. Par contre, tu peux oublier pour l’Anglais, la littérature et l’art plastique, c’est vraiment pas mon truc. »

Ou comment dire que je galère pour atteindre le 70-80% de moyenne dans ces matières. Oui, bon, certains diront que 80%, c’est bien. Et ils auraient tout à fait raison. Mais c’est pas ce que me dit mon cerveau de jeune idiot formaté par les idées élitistes de mes parents. Pour le moment, je joue au premier de la classe Monsieur-je-sais-tout, et je ne cherche même pas à me faire passer pour autre chose, histoire de pas me faire remarquer. Ou alors je produis exactement l’effet inverse. Difficile de passer inaperçu quand on essaie clairement de jouer ce qu’on n’est pas tout à fait, et qu’en plus on pue les complexes. Bref. J’ai vraiment pas le chic d’Alina ou d’autres pour trouver des matières à converser sympas, ou pour s’occuper et faire passer le temps en accéléré.

« 'Fin bon, on verra quand t’auras besoin d’aide plus concrètement. » Recherche de sujet en cours. « Vous faites des entrainements collectifs et des représentations en fin d’année, dans le club, ou c’est juste chacun de son côté, d’ailleurs ? Et euh… tu fais de la danse depuis longtemps ? »


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Dim 15 Jan 2017 - 18:42

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak


Couleur:
 
« Pas la peine de me rendre la pareille. »

Je ne m'attendais pas à tant de froideur. Je ne voyais pas ce que j'avais dit qui aurait pu le froisser, mais au moins ça me libérait d'un poids. Je détestais avoir des dettes envers quelqu'un.

« Matières scientifiques, surtout. Je suis pas mauvais en Histoire-Géographie non plus, mais je crois pas être de très bon conseil pour ces matières-là. Pas que j’ai la science infuse en maths ou en physique, non plus, hein... Euh, bref. Par contre, tu peux oublier pour l’Anglais, la littérature et l’art plastique, c’est vraiment pas mon truc. »

Eh bien, ça tombait tout juste. Avec mes origines britanniques, l'anglais c'était dans la poche pour moi et, sans me jeter des fleurs, j'étais très bon en littérature et en arts plastiques, et je me débrouillais en histoire. Mais les matières scientifiques, c'était une autre paire de manche. En particulier les maths. Mais si je me souvenais bien, lui au contraire, était très bon en mathématiques. J’suis un gros matheux, pas un toubib! avait-il dit. Tiens, c'est marrant d'ailleurs de constater à quel point la situation à évolué en quoi ? 15 minutes ? Il n'y a pas si longtemps, on se crachait des insultes à la gueule , et maintenant on partageait un snack . Drôle de vie.

« 'Fin bon, on verra quand t’auras besoin d’aide plus concrètement. »

J’acquiesçai. C'était la meilleure solution, la moins prise de tête.

«Vous faites des entrainements collectifs et des représentations en fin d’année, dans le club, ou c’est juste chacun de son côté, d’ailleurs ? Et euh… tu fais de la danse depuis longtemps ? »

Je continuai de manger tout en l’écoutant. Il était évident qu'il était un peu paumé et cherchait juste à faire la conversation. On était deux .

« On fait des entraînements collectifs , mais la salle est également disponible pour ceux qui veulent s'entraîner seul , en plus . Il me semble qu'il y a bien un spectacle ou un truc du genre, je suis pas encore au courant de tout. Hm, ça va faire ma quatrième année ... Mais je vais sans doute devoir arrêter , mes parents sont pas pour . » A mon tour de le relancer « Et toi , pourquoi t'es-tu inscrit aux club de traditions ? Tu es passionné de culture japonaise, peut-être ?   » Je pouvais deviner qu'il ne venait pas d'ici à son prénom et son visage assez étranger. Pas trop étranger néanmoins, pour son visage. Peut-être avait-il des origines asiatiques ? « D'où est-ce que tu viens si ce n'est pas indiscret ?   »

Il me semblait entendre quelque chose en provenance du couloir. Quelqu'un ? Je me redressais et tendis l’oreille, mais ce n'était qu'une fausse alerte. Mon imagination me jouait des tours, me faisant entendre ce que je voulais.

DEV NERD GIRL


---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Ven 20 Jan 2017 - 19:17

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Ils ont tout de même un bon espace pour s’entrainer, maintenant que j’observe mieux les lieux, tandis qu’Iwasaki  donne des réponses à mes interrogations. Je hoche la tête pour lui confirmer l’avoir bien entendu, interpellé malgré moi quand il me parle du désaccord de ses parents vis-à-vis de sa discipline de prédilection. Oh. Tu parles d’un point commun inattendu. Trop arrogant et cynique pour me tourner vers lui et le plaindre de manière compatissante, je dois retenir un sourire ironique d’apparaître, qui pourrait le faire se méprendre sur mes intentions. Non, je connais juste un peu trop personnellement ce genre de soucis pour oser paradoxalement m’avancer. AU risque de paraître pessimiste, quand il m’arrive de manifester mon opinion, c’est pour me faire taxer de moralisateur et de Monsieur-je-sais-tout, au final. Et suite aux reproches semblables que m’a fait ma mère il y a peu, je ne suis pas prêt à ignorer ce genre de propos une nouvelle fois. Humph. J’aimerais que les choses me soient simples, parfois. Néanmoins, je n’ai pu retenir un bref soupir consterné et légèrement cynique aux propos du danseur. Au fond, j’espère que ses parents lui lâcheront la grappe.

« Ah. Je vois. »

Je ne peux ajouter grand-chose, de toute façon, car l’autre enchaine. Peut-être pas pudeur. C’est le genre de comportement que j’aurais eu, dans une situation similaire. Je souris en coin à ses propos.

« On peut pas dire que je sois vraiment passionné par les traditions du Japon, non. Enfin, j’aime bien les vieux jeux traditionnels de stratégie, comme le Go, ou le Shôji. Mais en dehors de ce que j’ai appris en cours, l’histoire ou les traditions ne m’intéressent que modérément. »

Pas que je sois contre en apprendre plus non plus, hein. Mais le Japon et moi, c’est aussi une série d’incompréhension. J’ai beau y avoir vécu toute ma vie jusqu’à maintenant, je ne crois pas que j’y resterais une fois mes études terminées. Je hausse les épaules, avant de continuer, simplement.

« M’enfin, ce Club est calme la plupart du temps. C’est ce que je recherchais en y entrant. » Je prends une gorgée de café avant de continuer. « Comme tu peux deviner, la vie des clubs, c’est pas trop mon truc. »

Et je suis un gros flemmard pas très doué socialement. Ça m’évite un certain nombre de gênes. Et actuellement, j’ai une seconde question à répondre.

« Mon père est allemand, et je suis né là-bas. Ça va bientôt faire 15 ans qu’on a déménagé à Kobe. »


Mais pour le coup, je continue de voir mon pays d’origine tous les étés ou presque, pendant les réunions de famille de mon côté paternel. J’aurais pu continuer sur le sujet, mais un bruit attira notre attention à tous le deux. Quelqu’un qui passe dans le couloir. J’avoue que  je me suis sur le coup levé maladroitement en manquant de renverser mon café, histoire d’appeler, pour voir. Mais une voix familière et hésitante filtrant depuis le couloir prit les devants.

« …euh… Nii-san, tu es vraiment bloqué là-dedans ? »

« Là-dedans », c’est pas un placard à balais, non plus ! Comme je reconnais la voix de Klaus, mon cadet qui a du finir par voir mon message, je m’avance vers la porte, pour lui répondre.

« Ouais, et je suis pas tout seul. Tu peux ouvrir la porte ? De notre côté, ça bloque. »
« …Mais tu as bien fait coulisser la porte sur le côté, n’est-ce pas ? Car à la maison tu oublies toujours que.. »
« Évidemment que j’ai essayé ! Et Iwasaki aussi. »


J’envoie un regard à mon camarade de malchance. C’est vrai qu’à la maison, j’oublie parfois que toutes les portes n’ont pas de poignées, mais tout de même. Klaus s’essaye finalement à faire coulisser la porte, et on dirait que celle-ci finit par se débloquer petit à petit.

« … Oh. On est libres, Iwasaki, je crois. »

Libéréééés, délivrééééés.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Sam 28 Jan 2017 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 14
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 28/11/2016

■ Mes points : 32

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Ketsuki Iwasaki
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Jeu 26 Jan 2017 - 19:01

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.

ketsuki & isaak



« Ah. Je vois. » soupira-il

Se contentait-il de dire ça comme ça ? Non, cela devait cacher quelque chose. Son sourire étrange et son ton légèrement acide m'incitaient à ne pas en demander plus. On n'était pas venus se raconter nos vies non plus, de toute façon.

« On peut pas dire que je sois vraiment passionné par les traditions du Japon, non. Enfin, j’aime bien les vieux jeux traditionnels de stratégie, comme le Go, ou le Shôji. Mais en dehors de ce que j’ai appris en cours, l’histoire ou les traditions ne m’intéressent que modérément.M’enfin, ce Club est calme la plupart du temps. C’est ce que je recherchais en y entrant. »

Le shôji ? J'avais toujours trouvé ce jeu intéressant, sans jamais arriver à en saisir totalement les règles. Bref, là n'était pas le sujet. Je comprenais où il voulait en venir, et je respectais totalement sa façon de penser, même si, pour ma part, je trouvais que les clubs étaient une chose géniale. On pouvait faire des heures supplémentaires de choses qui nous passionnaient et trouver d'autres gens avec les mêmes intérêts et échanger avec eux. Le club de littérature et de danse étaient une bénédiction pour moi, même si je reconnais que parfois je délaisse mes devoirs pour les clubs. Pas forcément une bonne chose ...

« Mon père est allemand, et je suis né là-bas. Ça va bientôt faire 15 ans qu’on a déménagé à Kobe. »

L’Allemagne, c'est donc de là que venait ce prénom étrange. Comment ça se prononçait déjà ? Iza-hack ? Aucune idée. Mais à la façon dont l'allemand se leva brusquement, il avait dû lui aussi entendre les pas dans le couloir, je n'avais pas rêvé. D’ailleurs, il manqua de renverser son thermos de café. Manqua seulement heureusement. Enfin bon, après sa mauvaise journée et sa gaffe de tout à l’heure, ça aurait été le pompon.

« …euh… Nii-san, tu es vraiment bloqué là-dedans ? » Demanda une voix mal assurée.

Son frère était finalement arrivé. Il n'avait pas mis si longtemps que ça finalement. Tant mieux. Pas que j'ai quelque chose contre mon senpai, mais cette situation me mettait quelque peu mal à l’aise, pour une obscure raison. Isaak se leva et approcha de la porte.

« Ouais, et je suis pas tout seul. Tu peux ouvrir la porte ? De notre côté, ça bloque. »
«…Mais tu as bien fait coulisser la porte sur le côté, n’est-ce pas ? Car à la maison tu oublies toujours que.. »
« Évidemment que j’ai essayé ! Et Iwasaki aussi. »

Isaak me lança une œillade. Je ne pus contenir un sourire amusé à l'échange des deux frères. Je me demande comment ce serait d'avoir un frère ... Sur cette pensée, la porte s’ouvrit.

« … Oh. On est libres, Iwasaki, je crois. »

« On doit une fière chandelle à ton frère.   »

Je fis un rapide passage au vestiaire pour prendre mon sac avant de revenir dans la salle. Puis je me dirigeais vers la sortie, décidé à aller remercier notre bienfaiteur. Il s'agissait d'un garçon petit et fin dont les cheveux mi-longs masquaient en partie le visage. Assez loin du grand et massif Isaak .

« Désolé pour le dérangement et merci de nous avoir sortis de là ... » dis-je avec un sourire gêné . Puis je me tournais vers Isaak. «Euhm je dois y aller , on se capte plus tard ? »

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

---------------------------------


Japonais:#0066ff // Anglais:#000000 // Français:#66cc00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 507
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 294

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  Sam 28 Jan 2017 - 0:40

Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
√ Lundi, après les cours. Dans la salle du club de danse.
√ Où Isaak est pas de bonne humeur. Et en devient donc sacrément stupide.
Avec Ketsuki Iwasaki.
Klaus commença par jauger d’un rapide regard Iwasaki, et lui adressa un salut traditionnel poli.

« Iwasaki-san.. ? »
Dit-il, en répétant le nom par lequel je m’étais adressé au danseur. « Enchanté, je suis Klaus, le frère d’Isaak… J’espère que mon grand frère ne vous a pas dérangé et a été aimable avec vous… »
« Mais je suis toujours sage, voyons. » Répondis-je dans notre langue paternelle au benjamin.
« Nii-san, voyons ! »

Je lance un regard mi-moqueur, mi-outré à mon cadet. Diantre, moi, mal aimable ? Ce serait un comble. Qu’est-ce qui lui prend, à jouer les mamans, d’un coup ? C’est plutôt drôle, avec le recul. Même si je ne crois pas que Klaus déconne franchement, lui qui est tellement préoccupé par le fait de se faire bien voir de tout le monde, et qui manque parfois franchement d’humour. En réponse à mon air cynique, j’ai le droit à sa mine boudeuse. Pendant que les deux plus jeunes se remerciaient et se présentaient, j’allais chercher les affaires posées sur l’estrade, et le deuxième année quant à lui se dirigea vers le vestiaire du club. Mon frère adressa un au revoir tout aussi poli que tantôt à son senpai d’une année,  et me confia qu’il retournait au club de Tradition, en espérant que je passe, car il n’aimait pas trop y être tout seul.

Histoire de ne pas partir comme un voleur, j’attends quelques minutes Iwasaki pour le saluer (et être aimable, n’est-ce pas Klaus, hin). De toute manière, lui-même avait à faire.

« Ça me va. N’hésites pas à passer en classe quand tu auras besoin d’aide. »


BLLBLBL:
 


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Provoquer un malentendu désagréable en 3 leçons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Le bâtiment principal :: Salles de classes-
Sauter vers: