Partagez | 
 

 Lain Cowell une arrivée triste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Lain Cowell une arrivée triste.  Jeu 8 Mai 2008 - 22:08

*Je suis dans cette école je n'arrive pas à le croire. Je suis de plus en plus mon proche de mon but. J'ai peur de rencontrer mon père.*

Dans un décors idyllique Lain fit son entrée. Une mini valise à la main elle s'engagea dans le grand hall. Elle était un peu perdue, il faut dire elle à pas l'habitude de voyager. C'est la première fois qu'elle quitte Londres. Un grand escalier gisait au milieu du hall c'est surement la direction à prendre pour aller aux dortoir. Elle ne voulait pas y aller pour le moment. Elle était perturbé par son voyage. Elle posa sa valise et s'assit dessus.

Elle prit l'avion tôt le matin à Londres. Elle avait du effectuer de nombreux changements avant d'arriver à Tokyo. Dans la capitale elle regarda les infos elles étaient en Japonais elle ne compris pas un mot. Mais elle reconnut un nom "Georg Calawai" il était donc vraiment connu au Japon. Il devait surement être riche, il n'avait surement rien à faire d'une fille dont il ne voulait pas il y a 16 ans. En arrivant à Tokyo elle dut prendre un le train pour aller jusqu'à Kobe. Sur le chemin elle passa devant un panneau publicitaire avec de nouveau le nom de son père dessus. Il ne devait pas être très accessible. Toutes ces découverte la perturbait de plus en plus, elle avait de plus en plus envie de faire demis tour et de rentrer à Londres vivre avec la famille qu'elle a toujours eu.

Toujours dans le grand Hall contrairement à d'habitude son morale était au plus bas. Elle avait les yeux mouillé par les larmes qui coulaient sur ses joues. Elle était totalement perdue loin des gens avec qui elle avait vécu toutes ces années. Loin de tout ceux qu'elle aime. Elle ne connaissait personne ici. Et n'avait même plus envie de rencontrer son père. Elle avait envie de rentrer chez elle. Mais non il ne fallait pas elle devait être forte ne pas avoir peur de ce qui l'attendait. Elle pleurait toujours silencieusement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Ven 9 Mai 2008 - 1:48

[Dis moi si ça te gêne que ce soit moi qui réponde, dans ce cas, je supprimerais mon post Very Happy]

Andrew trainait seul dans les couloirs à la recherche de la bibliothèque. Il était arrivé à peine quelques jours auparavant et ne savait toujours pas se repérer dans l'école. Il avait encore pas mal de pièces à visiter. Il marchait dans les couloirs, son mp3 sur les oreilles qui diffusaient en boucle la chanson I can't be with you du groupe Irlandais The Cranberries (Cliiiik), son sac à l'épaule. Quelques élèves le regardait passer, semblant assez intrigué. Il faut dire que Andrew était du genre solitaire. Non pas qu'il détestait la compagnie des autres, mais au cours des dix dernières années, il s'était renfermé sur lui même, dans son monde à lui, un monde où sa soeur jumelle avait une place. Dans son ancienne école, il était vu comme un dingue qui ne parlait pas et qui passait son temps à dessiner et à écrire dans ses carnets que personne à part lui n'avait le droit de toucher. Mais Andrew savait que dans cette nouvelle école, il allait devoir réapprendre à se lier aux autres. Le mutisme dans lequel il s'était enfermé pendant 9 ans l'avait rendu solitaire. Et à présent qu'il reparlait, il allait devoir faire des efforts.

Mais pour l'instant, il cherchait la bibliothèque. Ses pas le conduisirent jusque dans le Hall d'entrée. Cet endroit, il le connaissait bien puisque c'était par là qu'il était arrivé. Alors qu'il allait prendre un autre couloir, il remarqua une jeune fille assise sur une valise. Il y avait peu d'élèves dans le hall mais aucun d'entre eux ne semblait bouger pour aller accueillir la nouvelle. Andrew esquissa un sourire puis retira son baladeur de ses oreilles avant de le ranger dans son sac. Aller voir les nouveaux élèves était un effort qu'il devait faire pour s'intégrer. Et de plus, la jeune fille semblait perdue, seule au milieu du Hall, assise sur sa valise.

En s'approchant, Andrew remarqua alors que la jeune fille pleurait. S'il avait bien une chose qu'il n'aimait pas, c'était voir pleurer les gens, et surtout les filles. Il décida donc de s'approcher d'elle, au pire, elle l'enverrait promener. Il sortit alors de son sac un paquet de mouchoir et finit par le lui tendre.

"Tiens"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Ven 9 Mai 2008 - 15:23

[Bien sur que non sa ne me gêne pas :) ]


Lain toujours là sur sa valise pleurait silencieusement. Elle était vraiment perdue ce n'est pas dans son habitude, elle à toujours été forte et combative. Mais là cela en était de trop, elle ne supportait plus la nouvelle solitude qui venait de jaillir dans sa vie. Elle entendit des pas qui devait se diriger vers elle. Une vois masculine venait de lui adresser la parole. Elle leva les yeux, un jeune homme se tenait devant elle un paquet de mouchoir tendu vers elle. Il était souriant et chaleureux. Elle prit machinalement le paquet de mouchoir:

- Merci. C'est très gentil à vous.

Elle prit un mouchoir et lui tendit le reste du paquet. Elle s'essuya les yeux, et se ressaisit. Elle était devant un inconnu elle devait être aimable et ne pas attirer sa pitier. Elle se leva, remit sa jupe en place et lui parla.

- Bonjours, je m'appelle Lain Cowell et toi...euh vous. Je suis nouvelle et un peu perdue je suppose que sa se voit.

Elle lui sourit. Elle ne savait pas comment s'adresser à lui le tutoyer où le vouvoyer ? Elle opta pour le vouvoiement.

- Vous aussi vous êtes nouveau ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Ven 9 Mai 2008 - 22:21

[ je m'incruste un peu je sais xD mais le thème me plaisait bien alors je voudrais savoir si ça ne vous gène pas ...]
Je venais d’arrivée d’un voyage sans fin… Mais, pas vraiment sans fin puisque je suis tout de même arrivé a ma destination . Pourquoi Est-ce que j’avais choisie un internat aussi loin ? Mais bon c’était a quelques petites choses prêt le but de mon entrée dans cet école . J’avais fait tout le voyage dans un taxi très inconfortable avec des odeurs plus que nauséabondes, vraiment pourquoi Est-ce que j’avais demandé mon indépendance financière ? J’étais plus que fauchée a cette période de l’année et il ne me restait presque plus un sou . J’avais toujours mon appareil photo à la main malgré, que je voulais vraiment me remettre a la photo je n’arrivais pas a prendre de photos, il y avait toujours quelque chose qui clochait, je voulais que pour la première fois depuis la mort de mon frère qu’elle soit exceptionnelle, je voulais qu’elle donne une vrai émotion, c’était comme ça que mon frère m’avait appris a prendre de belle photos .
Arrivée devant l’internat je lâchai alors un long soupir de soulagement, j’étais enfin arrivé ! Mes bagages n’étaient pas encore arrivées, le taxi n’avait servit qu’a me transporté moi jusqu’à l’école . Le chauffeur était un homme avec une moustache et un gros ventre . Quand il me demanda l’argent je le regardais alors avec un regard a glacer le sang . Et je lui donnai alors mon argent avec peine et regret mais, je ne pouvais pas aller jusqu’à l’école a pied après tout et le taxi était pour l’instant le transport le moins cher pour mon petit porte-monnaie .
La voiture finie par partir, j’avais l’impression d’être abandonner sur le bord de la route. Il faisait assez bon même chaud, j’enlevai alors mon pull,qui n’était pas très épais et je me retrouvai en t-shirt a manche courte et celui-ci était assez simple . J’eus très peur en sentant quelque chose vibrer sur ma cuisse droite mais, ce n’était que mon portable . Je m’étais promis de ne plus le mettre dans mon jean, à chaque fois je me fait peur . Je pris le portable et répondit, c’était une voix douce de femme, celle-ci s’excusa et me dit qu’en fin de compte mes bagages n’arriveraient que demain dans la matinée car, il y avait eu un problème et blablabla . Je n’entendais même plus ses justifications tellement j’étais embêté . J’étais vraiment dans la galère, je n’ai pas encore de chambre, je n’ai pas de bagages et en plus je suis perdu . Il faut toujours rester calme, c’Est ce que je fit alors avec assez de mal . Je ne pouvais pas dormir sur un banc quand même . Je pensais trouvé une solution plus tard, je dis au revoir poliment et raccrocha au nez de la femme . Malgré qu’intérieurement j’étais assez angoissé, de dehors on pouvait voir que j’étais toujours aussi serein et indifférent à se qui se passait autour de moi . Je fini par rentrer à l’intérieur, j’y découvrit un grand hall il y avait beaucoup de monde qui passait et c’était animé . Il y avait plusieurs bancs contre le mur, je m’assis sur l’un deux et sans le vouloir je pouvais regarder toutes les allées et venues des étudiants . Mon appareil photo était accroché à mon coup par un cordon noir, j’étais avachi sur le banc avec mon air nonchalant et froid sur le visage, jusque là rien d’extraordinaire mais, je finit par observer tous les personnes qui passaient . Ils avaient tous une expression différente sur le visage mais, j’avais l’impression qu’aucune ne m’inspirait vraiment . Plusieurs minutes plus tard je vis entré une fille très mignonne, ce n’était pas dans mon habitude de prendre en photos des gens qui ne sont que beaux, j’ai vraiment besoin de ressentir quelque chose mais, son visage n’avait rien de commun, elle avait l’air perdu . Elle finit par s’asseoir sur ses bagages, une larme perla alors sur sa joue rose comme la rosée sur l’herbe encore fraîche, plusieurs larmes coulèrent, c’était l’instant rêvé, la jeune fille n’avait pas le visage déformé par la tristesse au contraire pour le photographe que j’étais elle était magnifique . Cette scène était sans doute pleine d’émotions et parfaite, je m’approcha alors, je n’étais pas vraiment discret mais bon, je pris alors mon appareil photo en mains et pris la jeune fille sur plusieurs angles . Un garçon s’approcha alors de la fille en larmes, je poussa un léger râle de mécontentement, comment je pourrais prendre des photos d’elle si il me cache la vu et qu’il lui demande de sécher ses larmes !
C’est vrai qu’a ce moment là je n’avais pas vraiment pensé qu’elle pouvait être mais,plutôt que la photo serait belle . Après quelques minutes j’entendit que le garçon lui donnait un mouchoir mais, j’eu un léger sourire moqueur qu’en j’entendit la fille lui répondre en anglais . J’étais plutôt doué pour cette matière, d’ailleurs c’était l’une des seules dans laquelle je ne m’endormait pas, avec mon frère on voyageait beaucoup j’étais donc obligé de parler cette langue international . Voyant que la jeune fille était un peu chamboulé je m’approchait d’elle . Ce n’étais pas dans mes habitudes de faire preuve de bonté mais, je l’avais tout de même prise comme modèle alors qu’elle ne le savait pas il fallait bien que je compense … Je m’abaissa pour être a sa hauteur, je finit par dire quelques mots en anglais pour la rassuré quelque peu :


«  Je pense que ton interlocuteur de te comprend pas, je regardais alors légèrement le garçon qui était devant elle, pourquoi es tu ici ? Tu ne parles pas vraiment le japonais a ce que j’ai remarqué … »

J’avais toujours un regard neutre mais, je ne pouvait pas être froid avec elle, la jeune fille était toute mignonne et avait l’air assez fragile a ce moment ci .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Sam 10 Mai 2008 - 0:32

Andrew était face à la jeune fille qui pleurait toujours. Celle ci attrapa alors le paquet de mouchoirs qu'il lui tendait et le remercia dans un anglais parfait qui trahissait ses origines. A son accent, Andrew sut qu'elle était anglaise. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas entendu quelqu'un de son âge parler anglais. La jeune fille prit alors un mouchoir avant de lui retendre le paquet qu'il rangea dans son sac. Elle se leva ensuite, replaçant sa jupe correctement et se présenta comme étant Lain Cowell. Elle ajouta alors qu'elle était nouvelle et qu'elle était un peu perdue. Elle lui sourit puis lui demanda ensuite s'il était nouveau. Andrew allait lui répondre lorsqu'un autre garçon s'approcha d'eux. Plus grand que lui de presque une tête, il avait un appareil photo autour du coup et semblait lui aussi être un nouvel élève. Le garçon adressa alors la parole à Lain, en anglais, expliquant qu'il pensait que son interlocuteur ne la comprenait pas. Andrew leva un sourcil en entendant cela.

" Excuse moi mais je comprends parfaitement ce qu'elle me dit, et ce que toi tu dis aussi. "

Andrew sourit aux deux autres. Il avait prononcé sa phrase dans sa langue maternelle : l'anglais. Même s'il avait déménagé au Japon alors qu'il n'avait que 5 ans à peine, Andrew avait continué à parler sa langue d'origine. Ses parents voulaient que les enfants gardent leur héritage, tout le monde dans la famille parlait donc anglais, en plus du japonais. Il se souvint alors que lorsqu'ils voulaient être tranquilles, sa soeur jumelle et lui parlaient anglais dans la cour de l'école. Ainsi, les autres élèves ne les comprenaient pas. Il sortit de ses pensées et observa les deux personnes qui se trouvaient face à lui.

" Je m'appelle Andrew Davis. Je suis arrivé ici il y a quelques jours. Et moi aussi au début j'étais perdu, je le suis toujours un peu d'ailleurs. "


[HS : J'ai continué sur le fait que Lain parlait anglais. Vu qu'elle ne l'avait pas précisé dans son message, je ne pouvais pas savoir Laughing (en même temps, après relecture, je me rends compte que c'était écrit ... entre les lignes XD)]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Sam 10 Mai 2008 - 18:58

[HS: désolée j'aurais du préciser, m'enfin sa créer un peu de surprise xD. Tu es le bienvenu. Desolee pour les fautes d'accents, mon clavier bug j'editerais quand se sera arrenger]

Bizarement elle n'avait jamais pensée que sa langue aurait pu lui faire obstacle. Tout le monde parle plus ou moins bien anglais de nos jours. Mais le Japonnais elle n'en comprenait pas un mot, avoir fait la rencontre de deux personnes qui parle super bien anglais était une chance pour Lain.

Les deux garçon qu'elle avait devant elle était très charmant. Le plus grand était preque intimidant.

* Qu'est ce qu'il fait lui avec son appareil photo, il à pas l'air d'être un élève c'est peu être un genre de paparazzi !?! *


Lain n'avait pas l'habitude de ne pas dire ce qu'elle pensait. Elle lui posa directement la question:

- Salut, t'es un genre de paparazzi ?

Elle porta de nouveau son attention sur Andrew.

- Enchentée Andrew et merci encore pour le mouchoir. Tu viens d'Angleterre ?


Elle se retourna de nouveau vers le plus grand.

- Je viens dans cette école pour être le plus proche de mon père.


Elle en dit pas plus, elle estimait que pour une première rencontre cela suffirait. Mais le plus grand avait l'air d'être curieux, et si c'était un genre de journaliste paparazzi il allait la noyer de question.

- Tu parle plutôt bien anglais. T'es un paparazzi qui a fait le tour du monde à la recherche de scoop ?

Elle était persuadée qu'il avait un rapport avec les paparazzi. Elle n'a pas un instant pensée qu'il pouvait être un simple amateur de photo. Elle leurs parlait comme si ils se connaissait depuis toujours. C'était Lain, une jeune femme qui pose des question même sans connaître la personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Dim 11 Mai 2008 - 0:37

Je regardai à côté de moi, le garçon venait d’adresser la parole encore une fois a la fille qui était en face, il lui parla alors avec un anglais bien plus prononcé que le mien . Il devait sans doute être bi langue, il avait apparemment compris ce que j’avais dit, j’avais l’air de quoi maintenant ? Bref, il fini par se présenter lui-même devant la jeune fille . C’était un nouvel arrivant lui aussi, il y a vraiment beaucoup de nouveau, faut dire que j’en fait partie également mais, le garçon avait l’air d’être là depuis quelques jours et il devait sans doute connaître les lieux mieux que moi, je pensais a lui demandé quelques petits trucs plus tard . Alors que je me relevait, la fille répondit alors en me demandant d’un air interrogateur :

« Salut, t'es un genre de paparazzi ? »

Un paparazzi ? Je faisais vraiment pensé a ça avec mon appareil photo ? Je me mordit les lèvres en espérant qu’elle n’avait pas vu que je l’avais prise en photos peut être qu’elle ne serait pas d’accord … De toute façon c’était pour ma collection personnelle mais, dans un autre sens si elle remarquait que je les gardent pour moi elle va me prendre pour un pervers .
Ça ne me va vraiment pas de me prendre la tête !
Ma conscience me disait que ce que j’avais fait n’était pas très honnête mais, je la fis taire très vite . Lain parla alors a son autre interlocuteur . Je n’avais pas répondu a la question de la fille j’avais juste garder un air désintéressé en essayant de lui faire comprendre que c’était faux mais, c’est vrai que mon visage n’est jamais très expressif . Elle se retourna alors vers moi une seconde fois et me dis :


« Je viens dans cette école pour être le plus proche de mon père. »

C’était assez comique comme situation, Lain allait dans cette école pour être le plus près de son père mais, moi j’y entrai pour m’éloigner le plus possible de lui . En tout cas elle n’avait pas l’air très japonaise et a mon avis elle ne pouvait venir que de pays éloigner comme l’Australie, l’Angleterre ou même peut être les Etas-Unis et dans tout les cas elle venait de loin et devait donc avoir vraiment beaucoup de volonté … A ce moment je m’étonnais moi-même de pensé a des choses aussi futiles, j’étais venu l’aider et me voilà maintenant en train de me prendre la tête . Je n’avais pas remarqué tout de suite mais, Lain avait l’air d’avoir repris ses repaires même très vite, elle posait beaucoup de questions . C’était assez amusant a voir, elle continua et me dit :

]«Tu parle plutôt bien anglais. T'es un paparazzi qui a fait le tour du monde à la recherche de scoop ? »

Je rougit légèrement grâce au compliment de la jeune fille puis, sa question qui suivit me fit esquisser un léger sourire, j‘étais assez amusé elle se faisait des scénarios elle-même dans sa tête , elle avait l’air assez enthousiaste .
De l’extérieur je pouvais paraître assez nonchalant à cause de mes mains qui étaient dans mes poches et de ma posture décontracté mais, enfaîte a l’intérieur j’étais assez angoisser pour mon histoire de bagages et assez paniqué par ce nouvel endroit que je découvrait . Après les questions de Lain il fallait sans doute que je me présente mais, je trouvais ça un peu trop banale de me présenter comme étant un nouvelle élève, je regardais alors la jeune fille et lui dit :


« Je suis désolé de te décevoir mais, je ne suis qu’un nouvel arrivant dans ce lycée, tu penses qu’un paparazzi pourrait se trouver ici ? »

Je finis par la faire ma presentation banale, mais bon ...
Je n’avais pas utilisé l’économie de mot pour une fois je devais vraiment avoir du temps a perdre .Je n’aimais pas vraiment parler de moi et j'oubliai de préciser pourquoi je portais un appareil photo autour du cou en espérant qu’elle ne s’en apercevrait pas .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Dim 11 Mai 2008 - 14:48

Ah il n'était pas un paparazzi. Mais elle se demandait tout de même qu'est ce qu'il fessait avec cet appareil photo . Elle le regarda de se regard que Lain avait souvent. Elle semblait vouloir sonder tout son être. Puis elle s'arrêta sur l'appareil photo du plus grand. Puis elle finit par lui dire:

- Bah tu sais je connais pas cette école il y a peu être des élèves super célèbre aux Japon qui étudient ici. Je sais pas moi, je connais rien. Mais tu peux pas dire que c'était pas possible. Mais dis-moi si t'es pas un paparazzi, tu fais quoi avec cette appareil. T'es un genre de pervers qui prend toute les filles en photo ?
Tu ma pas pris en photo j'espère parce que tu peu dire adieu à ton appareil. T'es peu être plus grand que moi mais je sais me défendre !


Maintenant que l'hypothèse du paparazzi était écarté. Lain était persuadé qu'il était un pervers. Elle se fessait déjà des films comme à son habitude. Elle s'imaginait en train de piquer l'appareil du grand et de le fracasser contre le mur. A cette pensée elle eu un petit sourire. Mais l'idée que c'était un pervers effaça son sourire aussi vite qu'il était venu.. Elle s'imaginait qu'il fallait qu'elle aille le dénoncer, mais ne savait pas du tout où aller;

- Je suis désolé mais va falloir que t'arrête tes petites activités perverses, j'irais te dénoncer si tu continu.

Quand elle à une idée dans la tête Lain ne peu s'empêcher d'y croire à 100 %.
Elle le regardait attentivement, prête à se défendre s'il tentait de faire quoi que ce soi. Se croyant dans un film d'action Lain lui dit:

- Je te préviens si t'avance je te massacre.

Elle n'avait pas l'aire très convaincante, il faut dire aussi qu'il fessait au moins deux têtes de plus qu'elle. Elle était toute mince, elle ne risquait pas de lui faire très mal. Elle serrait aussi efficace qu'une piqure de moustique...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Lun 12 Mai 2008 - 13:06

Je n’étais vraiment pas du genre a parler beaucoup ni même souvent et il est vrai que j’avais plus de mal a me faire comprendre mais, je ne pensais pas que je m’exprimais aussi mal car, après que j’ai dis a la jeune fille que je n’étais pas un paparazzi celle-ci me pris ensuite pour un pervers et commença à me menacer de me casser mon appareil photo et me dis qu’elle savait se défendre. Cette fille m’amusait en quelque sorte, ce n’est pas que je ne la croyais pas capable de me faire du mal, au contraire mais, le ton qu’elle avait pris n’était pas du tout convainquant. Je pensais qu’elle n’apprécierait pas que je la prenne si peu au sérieux mais bon ce n’était pas vraiment le sujet. Je ne voulais pas vraiment lui avouer ce que je faisais avec l’appareil photo dans les mains, c’étais un peu trop ambigüe et cette fois ci ce ne sera pas un scénario qu’elle se fera dans sa tête, elle en sera certaine. Je décidai alors de ne pas trop prendre sa remarque au sérieux et je regardais autour de moi l’air indifférent. Enfin de compte je pouvais avoir l’air calme mais, la situation me rendait perplexe. Puis elle me regarda et me dit :

« Je suis désolé mais va falloir que t'arrête tes petites activités perverses, j'irais te dénoncer si tu continu. »

C’est qu’elle était entêtée ! En plus elle commençait à parler de plus en plus fort et tous le monde nous remarquaient. Qu’elle galère, si peut que quelqu’un parle anglais on va me prendre pour un pervers qui prend les filles en photo en cachette. Il fallait que je la fasse taire, je m’avançais alors vers elle, Lain commençait à me menacer de me massacrer si je continuais à avancer. Elle était décidément trop bruyante, quand je fut a quelques centimètres d’elle je lui mis ma main devant sa bouche et rapprocha ma tête de la sienne pour lui dire avec un ton assez insolent.

«Ne t’inquiète pas, je ne suis pas assez désespérez pour prendre en photos des filles en cachette, mon talent vaut bien mieux que ça. J’avoue que je t’ais prises en photo sans ton accord mais c’est parce que ton visage m’interpellait quand tu étais en train de pleurer tout à l’heure mais, je vois que tu t’es remises ! Aussi dis le moi si ça te gène que je prenne des photos de toi dans tous les cas je te les montrerais quand elles seront prêtes alors ne parles pas si fort ! »

Je ne mâchais pas vraiment mes mots quand il s’agissait de photos en plus j’avais fini par lui dire la vérité mais, je ne voyais pas d’autres solutions. Bien que je me montrais assez calme voir même insolent j’espérais qu’elle ne refuserais pas car, je pensais enfin j’étais sur que la photo était vraiment belle et pour une première depuis quelques mois elle représentais beaucoup …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Mar 13 Mai 2008 - 20:54

Elle l'avait pris pour un paparazzi, puis pour un pervers. Lain c'était complètment trompée. Elle dégagea la main du grand de sa bouche puis, le regarda un peu gêné. Ce n'est pas dans son habitude d'être gênée. Elle finit par lui dire timidement:

- Je suis désolée. Je me fais souvent des films dans ma tête, je suis un peu trop débordante d'imagination dès fois.


Elle se mit à rire, d'un rire enfantin. Elle ne c'était pas trompé sur un point, il l'avait pris en photo. Mais il était un simple amateur de photo ou peu être un professionnel elle ne le savait pas. Elle était en quelques sorte flattée d'avoir titillé son âme d'artiste. Il l'avait pris en photo quand elle pleurait. Elle se demandait pourquoi.

- Pourquoi tu m'a prise en photo quand je pleurais et pas par exemple maintenant. Si je suis plus jolie quand je pleure, je crois que tu viens de me donner la recette pour attirer les garçons.

Elle riait aux éclats à nouveau. Puis elle reprit:

- Sa ne me dérange pas que tu me prennes en photo. Et oui j'aimerais bien les voir les photos, si sa ne te dérange pas bien sur.

Elle remit de nouveau sa robe en place, cela semblait être une sorte de tic chez elle. Elle se rendit compte qu'elle ne savait même pas le nom du grand comme elle le surnommait.

- Dis moi, dans mes pensée je t'appelle "Le grand". Mais je suppose que c'est pas ton nom. Moi c'est Lain et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Mer 14 Mai 2008 - 0:07

[HS : Pardon, mais j'avais pas mal de boulot en dehors XD]

Le garçon semblait assez étrange avec son appareil photo autour du cou. D'ailleurs la jeune fille lui demanda s'il était un paparazzi, avant de se tourner vers Andrew, le remerciant pour le mouchoir avant de lui demander s'il venait d'Angleterre. Avant même qu'il ait eu le temps de répondre, Lain se tourna à nouveau vers l'autre garçon, et répondit à la question qu'il lui avait posée : pourquoi elle était dans cette école ? Elle expliqua alors qu'elle était venue dans cette école pour être plus proche de son père. Andrew était venu ici justement pour s'éloigner de ses proches. Comme quoi chacun avait ses propres raisons d'être à Kobe. Lain semblait vouloir savoir ce que faisait l'autre garçon avec un appareil photo dans les mains. Celui ci lui répondit d'ailleurs qu'il était juste un nouvel élève dans cette école et la jeune fille l'attaqua à moitié en lui demandant s'il était un pervers qui prenait les filles en photo, sans leur accord. Andrew esquissa un sourire et suivit la conversation sans rien dire. Cette jeune fille semblait dire ce qu'elle pensait et surtout, n'avait pas l'air d'avoir peur du garçon, qui était pourtant beaucoup plus grand qu'elle. Elle lui dit d'ailleurs que s'il avançait vers elle, elle allait le massacrer. La jeune fille qui au premier abord semblait fragile était en fait une véritable tigresse. Enfin, c'était l'idée qu'Andrew se faisait d'elle.

Le garçon prit mal la phrase de Lain et s'approcha d'elle, mettant sa main devant sa bouche, avant de lui dire qu'il n'était pas aussi désespéré pour prendre des filles en photos, puis avoua quand même qu'il l'avait photographié à son insu pendant qu'elle pleurait. La jeune fille s'excusa alors, d'une voix un peu gênée, expliquant qu'elle se faisait souvent des films dans sa tête et qu'elle avait une imagination débordante. Elle finit alors par lui demander quel était son prénom. C'est vrai que le garçon ne s'était même pas présenté. Andrew, un sourire aux lèvres, tourna la tête vers lui, et avant même qu'il ai eu le temps de répondre à la question de Lain, lui dit :

" Je suis ici que depuis quelques jours, mais d'après ce que j'ai pu voir et entendre, méfies toi. Il y a beaucoup de gens pas très commode ici. Alors je serais toi, j'éviterais de les prendre en photos sans qu'ils le sachent. Moi après, je dis ça pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Mer 14 Mai 2008 - 22:49

Après mon discours, la jeune fille se calma quelques peu et me dit d’un air gêner qu’elle avait l’imagination débordante quelques fois . J’étais soulagé que ce ne soit que quelques fois . Elle se mit alors a rire, j’étais un peu troublé et me demandais bien ce qui la faisait rire … Elle lui dit alors :

« Pourquoi tu m'a prise en photo quand je pleurais et pas par exemple maintenant. Si je suis plus jolie quand je pleure, je crois que tu viens de me donner la recette pour attirer les garçons. »

Je souris a cette remarque, à mon avis elle n’avait pas besoin de pleurer pour plaire au garçon encore faut t’il qu’elle ne les prenne pas pour des pervers ou d’autre chose du genre -__-’ . J’étais assez content de pouvoir expliquer les raison pour lesquels je l’avais prise en photos, alors je lui dit avec mon air indifférent et une voix assez calme mais passionnée :

« Je t’ai prise en photo car, depuis que j’ai commencer a photographie on m’a appris a prendre des images de choses qui donnait de l’émotion et qui m’intéressait et au moment où je t’ai vu pleurer dans le hall j’avais l’impression que cette scène donnait énormément d’émotions et de sensations . Ton visage était vraiment beau entouré de toutes c’est larmes, je ne savais pas vraiment ce qui te faisait pleurer mais, mon imagination le faisait pour moi … Je suis sur que la photo sera réussite ! »

J’étais conscient que j’avais sans doute du l’ennuyer et je rougit légèrement quand je me rendit compte de ce que j’avais dit . Lain me demanda alors si elle pouvait voir les photos que j’avais prise d’elle et ça ne me dérangeait en aucuns points . Je pensais lui donner un exemplaire qu’en je serais partit les faire développé ou bien si j’avais le temps entre les cours, j’irais les développés moi mêmes . C’est alors que je me détacha quelques peu de notre conversation pour me demandé comment Est-ce que j’allais payer les frais de l’école, il était sans doute judicieux que je prenne un travail . C’est alors que la voix de la jeune fille qui me réveilla, elle me dit :

« Dis moi, dans mes pensée je t'appelle "Le grand". Mais je suppose que c'est pas ton nom. Moi c'est Lain et toi ? »

Le grand ? C’est vrai que après tout quand on me regarde ça doit être la première chose qu’on remarque . J’allais ouvrir la bouche pour lui donner mon nom quand le garçon qui était a coté de nous, rester silencieux depuis tout à l’heure me dit :

« Je suis ici que depuis quelques jours, mais d'après ce que j'ai pu voir et entendre, méfies toi. Il y a beaucoup de gens pas très commode ici. Alors je serais toi, j'éviterais de les prendre en photos sans qu'ils le sachent. Moi après, je dis ça pour toi. »

J’aurais très bien pu prendre ce conseil très bien mais, mon tempérament faisait en sorte que je prenait cette remarque comme un affront . Je détestais qu’on me donne des conseil ou même encore qu’on me mette en garde . A l’extérieur j’étais toujours calme et posé alors qu’a l’intérieur je commençais a m’échauffer . Je me tournai vers Lain en ignorant quelque peu ce qu’avait dit le garçon :

« Je m’appelle Zero Kiriya, je me tournais alors vers le garçon en face de moi et lui dit assez calmement et avec un peu d’insolence, ne t’inquiète pas pour moi, je ne photographie pas des gens ni même n’importe qui, c’est très rare que je photographie des personne en général, je préfère les paysage mais, je ne pense pas qu’il faille que je leur demande la permission ? »

Mon portable vibra une nouvelle fois dans la poche de mon pantalon mais, je crois que j’avais pris l’habitude puisque je ne sursauta pas . Je me mis un peu a part et répondit, c’était une femme de l’administration qui finit par me donné le numéro de ma chambre et elle me dit que pour l’histoire des bagages c’était arrangé . Finalement je n’aurais pas eu a attendre longtemps et en plus je n’ai pas vraiment eu le temps de m’ennuyer, je dis alors a Lain et au garçon :

« Bon je vais devoir vous quittez ! On se reverra peut être en cours, aussi Lain vient me voir a la chambre 8 si tu veux que je te donne un exemplaire des photos que j’ai prise . »

Je fis un clin d’œil a la jeune fille et partit en direction des grandes portes qui menait au dehors …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Lain Cowell une arrivée triste.  Dim 18 Mai 2008 - 15:24

[hs: j'ai eu quelques problème, plus la tête à Rp, mais là sa va meiux alors je mit remet Very Happy ]

Il s'appelait donc Zero Kiriya, cet homme avait l'air d'être passionné par la photo. Le voir parler de la photo avec tant de passion le rendait très attirant. Il avait même rougit après lui avoir expliqué pourquoi il l'avait prit en photo quand elle pleurait. Elle le trouva trop mignon.

Andrew n'avait pas parlé depuis un moment, Lain fut étonné de l'entendre de nouveau parler. Il était en train de prévenir le grand, il aurait peu être du ne rien dire. Parce que cet homme très grand n'avait pas l'air d'aimer qu'on lui dise ce qu'il devait faire.

« Je m’appelle Zero Kiriya, je me tournais alors vers le garçon en face de moi et lui dit assez calmement et avec un peu d’insolence, ne t’inquiète pas pour moi, je ne photographie pas des gens ni même n’importe qui, c’est très rare que je photographie des personne en général, je préfère les paysage mais, je ne pense pas qu’il faille que je leur demande la permission ? »

Quand Lain entendit la réponse de Zero elle ne put s'empêcher d'éclater de rie. Andrew devait se sentir un peu humilié.

Zero reçut un appel, il avait l'air rassuré. Puis il se dirigea vers l'extérieur en lançant un clin d'oeil à Lain. Ce qui fit légèrement rougir Lain. Elle avait hâte de voir le résultat des photos. Ou plutôt elle avait hâte de revoir Zero...

- A plus tard, Zero je viendrais chambre n° 8.

Elle se tourna ver Andrew:


- Merci encore, je vais y aller aussi il faut que je trouve ma chambre. Et je risque de mêtre du temps.


Elle lui sourit, et pris la direction de l'accueil pour demander le numéro de sa chambre. Elle se dirigea tranquillement sa petite valise à la main. Elle était heureuse d'avoir fais ces rencontres à les revoir au plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
 
Lain Cowell une arrivée triste.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: