Partagez | 
 

 Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 5 Fév 2017 - 15:42

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

Un jean, troué, des Doc, un débardeur basic gris avec un perfecto noir, voilà comment je me sens bien. Sergei a enfin accepté que je porte un jean et que mes jupes et robes restent au placard. Faut dire qu'en même temps, à un concert de rock tirant vers le hard, la jupe n'est pas vraiment une bonne idée. Toujours est-il que nous voilà à marcher dans la rue à 21h30 un samedi soir. Je ne sais pas vraiment si on a le droit de sortir aussi tard, mais bon, c'est pas comme si ça arrivait toutes les semaines. Du moins pour mon cas... Je regarde Sergei avec un soupçon de reproche dans le regard, il ne tient pas en place. Quelle drôle de façon de vivre... Il me regarde lui aussi avec son aire de gros attardé.

- Bah quoi ?!

Je roule les yeux et secoue la tête pour qu'il passe à autre chose. Sur le chemin nous discutons de choses et d'autres, tout est paisible et normal, jusqu'au moment où monsieur à soif. Pourquoi prendre une bouteille d'eau, on se le demande, "une bonne bière rien de mieux pour se mettre dans l'ambiance !" Mouais. Je ne cautionne mais ce n'est pas comme si je pouvais l'en empêcher, alors je me contente de le laisser faire, ce n'est pas moi qui vais être mal demain. Parfois on dirait qu'il ne sort que pour être saoul, je ne vois pas particulièrement l'intérêt, mais c'est sûrement parce que je ne l'ai jamais été, saoul, je tiens bien il faut croire...

Après quelques minutes, nous voilà arrivés au bar où le concert se déroule, nous pouvons déjà entendre des hommes hurler d'impatience. J'appréhende un peu. Aussi étrange que cela puisse paraitre, en Russie les hommes venant de ce milieu sont plutôt respectueux des femmes, et bien que les japonais le soient, ce type d'homme ont tendance à voilà défier les règles, y compris celles qui visent à respecter la femme. En plus de ça, mon ours est déjà dans un état second, et déteste se battre... Enfin on verra.

Le videur vérifie nos places d'un air suspect, je le regarde avec tout le méprit dont je suis capable et tend ma place. "Nous on paie pour que tu nous serves alors fais pas chier.". Sergei me dévisage et éclate de rire.

- Ha ! Monsieur, si vous saviez ce qu'elle vient de penser !

Je lui donne un coup de coude dans les côtes et avance après avoir récupéré mon bout de papier.

Sueur et chaleur. Voilà le premier truc que j'ai pensé et ressenti en entrant. Aussi dégoutant que cela puisse être, j'adore cette ambiance, je me sens déjà à mon aise. Je crois voir un visage familier près du bar mais Sergei me prend par le bras et m'entraîne au milieu de la foule. J'ai toujours préféré être contre les murs, mais laissons le faire, il a l'air content... Nous attendons un moment puis les artistes arrivent enfin. A ma connaissance, il y a 5 groupes qui passent dans la soirée, mais je n'en connais que 2, Sergei m'a cependant certifié que les 3 autres étaient excellents. Nous verrons ça. Nous sommes en premier face à un groupe pas très connus, mais que j'aime beaucoup. Après quelques chansons la soif s'installe, je laisse donc Sergei se faire bousculer seul et me rapproche du bar.

Pendant un moment le doute s'installe, je ne pense pas que le serveur me refuse de l'alcool compte tenue de l'ambiance générale... Barf, qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ?

- Bonsoir, un whisky-coca s'il vous plait.

Le barman me fait un clin d’œil et prépare mon vers. Aussi facile que de préparer des pâtes ! Je prends mon vers et m'assoie quelques minutes histoire de me remettre de tous ces contactes physiques non autorisés. Puis je ne sais pas pourquoi, mon regard est attiré par mon voisin... Il a l'air content aussi, je ne sais pas ce qu'il boit mais... Il a l'air content de boire, ou d'être ici... Je bois aussi, je ne sais pas ce qu'il me prend, l'ambiance je présume... Et c'est alors que l'ampoule s'allume.

- Satô ?! Je m'approche. Que fais-tu ici ? Tu aimes ce genre de musique ?

Je m'assoie alors plus près de lui, pose mon coude sur le bar mais dérape, je ne sais pas pourquoi. Bref. Passons.



Dernière édition par Effie Dovick le Mar 25 Avr 2017 - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 5 Fév 2017 - 23:00

Il faut se rendre à l'évidence : j'ai fait mon choix. Entre la raison ou la passion, devinez qui l'a emporté ? Bingo ! En ce moment, je passe plus de temps à jouer dans des bars ou aller à des concerts qu'à réviser. Je pense même à arrêter les cours, de toute façon, la convocation me pend au nez... J'irais faire des petits jobs, on vient de me proposer de faire serveur - jusqu'à ce que je puisse vivre de la musique, du moins.

Bon n'empêche que je suis là comme un con au bar, faudrait peut-être que je me commande un truc. Quand je vois les verres alignés sur le comptoir, j'ai une idée plutôt stupide, mais de mon âge : en piquer un ou deux, de toute façon, ceux qui les ont commandé n'y font plus vraiment attention (et le barman à l'air de s'en foutre royalement, surtout).

J'en avale un premier d'une traite, parce que j'ai peur de me faire griller, quand même, j'suis de type gangsta fragilus. Je rote parce que c'est la loi de la bière qui veut ça, et j'en prends deux autres dans la foulée, de l'alcool fort je crois mais j'y connais rien. En plus, c'est vraiment dégueu. Le barman me fait un clin d’œil complice. Ah ok, j'ai bu vite pour rien. J'ai comme l'impression d'avoir un coup de chaud d'un coup. Je plaque mes mains sur mes joues et rigole tout seul. C'est bizarre comme sensation, j'suis tellement un puceau de la cuite que déjà le monde me paraît différent.

Je regarde une fille qui s'approche, elle a l'air...brune, on dirait qu'elle me parle aussi, mais oui, c'est ça, elle essaie de communiquer.

Ahahaha, et tu sais quoi ? Tu ressembles à une fille de ma classe. Effie. Mais t'es plus jolie.

Je plisse les yeux et m'approche un peu plus de son visage.

Ah ouais c'est vraiment frappant, saisissant.

J'enfonce mon doigts dans sa joue.

En tout cas c'est bien fait.

Le barman éclate de rire et lance un petit "T'as appris à draguer dans une pochette surprise ?". Mais je... Je draguais pas. ROOOH.

HO C'EST MA MUSIQUE !

Le groupe entame THE son, et je me lance au milieu de la foule pour secouer ma chevelure (de rêve). D'habitude, ça me donne pas autant la gerbe, c'est bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Lun 6 Fév 2017 - 22:44

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

Une gorgée en plus, ça va pas me tuer hein. Toute façon je l'ai payé ce vers alors... Enfin attends, je l'ai payé ? Oui. Si. Non. Si. Je sais plus. Qu'est-ce que je fais moi ? Il est pas normal ce whisky. Il a mit de la drogue le barman ou quoi ? Je l'ai vu faire un clin d'oeil a quelqu'un avant, ça veut tout dire. Hein. Ah. Non, c'était à moi le clin d'oeil. Barf. Je sais plus. Y'a un truc qui me respire dessus, gn, chassons ça à coup de main, saleté de mouche.

QU'EST-CE QUE C'EST QUE ÇA ?!! CONTACTE PHYSIQUE ETRANGE ET NON-AUTORISE !!!!

Je pousse le doigt avec autant de force qu'une limace, c'est fou ce que j'ai la flemme de tout faire. Je souffle comme une ado pré-pubère en pleine crise et m'écarte de Satô. Qu'est-ce qu'il peut être bizarre lui, toucher les gens comme ça sans gêne. Tss, je lui en foutrai des doigts dans la joue moi tu vas voir ! Hum. Ça peut être détourné ça comme phrase.

Je m'apprêtais à lui crier dessus pour avoir osé mettre ses microbes de main sur ma magnifique joue immaculée quand il disparait en courant comme un ficello enragé. J'avoue que c'est à la fois drôle et déstabilisant. Voir gênant. Non carrément gênant en fait... Je crois que le barman drogueur lui a dit un truc avant ça, mais j'ai pas écouté, et de toute façon je m'en fiche. Moi ce que je veux c'est lui crier dessus comme il se doit. Alors je le suis évidemment. S'il croit m'échapper ce chenapan !

- Hé toi là ! Il bouge trop, j'arrive pas à le stopper.

Que faire. Hum. Ça bouge ça, j'aime bien. Pour je ne sais quelle raison, je bouge une fesse. Puis l'autre. Puis les deux en même temps. Je suis un peu fofolle moi ce soir hein. Alors bon, quitte a faire un peu n'importe quoi, autant le faire jusqu'au bout. Je me mets donc à me dandiner un peu, histoire de... Je sais pas, le dandiner... Les gens font ça non ? Ils appellent ça de la danse non ? Hum. Je comprends pourquoi ils aiment. Mais c'est fatigant hein.

Puis soudainement je me prends une touffe de cheveux longue et noir en pleine tête. Y'a un vieux mec dégueux qui vient de m'asperger de sa sueur. Bah. Ça m'a réveillé hien ! Je reprends mes esprits et cherche Satô, le trouve et le prends par le bras histoire de lui passer une soufflante en l'emmenant un peu plus loin de la foule là un soupçon de calme se cache.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Mar 7 Fév 2017 - 22:19

Putain c'est trop génial, cette musique, que dis-je, ce chef-d'oeuvre à faire saigner les oreilles me donne envie de sauter dans tous les sens. Ma touffe de cheveux a enfin trouvé un but dans sa vie : suivre mes mouvements de tête en plein headbang, rester coller à mon front plein de sueur...Bon après concrètement, je sais pas si secouer mes deux neurones et demi est vraiment conseillé dans mon cas d'idiotie avancée. Guh.

Ça y est, je contrôle plus grand chose de toute façon. Un coup à droite un coup à gauche, en haut, en bas. Pardon Monsieur, pardon Madame, je contrôle plus mon corps. Je vois brièvement Effie qui m'a rejoint et qui...qui...ELLE DANSE ? ELLE ? Je souris, je suis content, elle est cool quand elle veut. Dommage qu'elle ne soit pas humaine...

Le morceau se termine, j'essaie de retrouver mes esprits et essuie mon front du revers de ma main. J'ai chaud, j'ai soif. Je laisse (lol, j'ai pas trop le choix en fait) Effie me traîner dans un coin. Je comprends pas trop ce qu'il se passe, j'ai le cerveau embrumé.

C'était...cool, hein ?

Je suis encore un peu essoufflé, et je me sens pas forcément au top de ma forme, j'ai comme un pressentiment...

Je crois que blua...

Je gonfle les joues pour éviter la catastrophe en public ; disons que j'aurais pas dû me secouer autant après avoir bu... Je traîne à mon tour Fifie jusqu'aux toilettes. Je l'amène avec moi dans l'un des cabinets et lui fait signe de me tenir les cheveux, mes précieux cheveux d'amour que je ne saurais souillés avec du vomi tout frais.

Pouah, ça commence bien, première fois que je bois et je ne tiens pas plus de dix minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 12 Fév 2017 - 18:57

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

Honnêtement quand j'ai dansé je me suis plus souvenue de rien, mis à part les lumières et tout ça, bah, je voyais pas grand chose, heureusement que la chose visqueuse qui m'a frappé m'a réveillé parce que j'aurai pu rester comme ça pendant des heures. Et oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, sur le coup je me suis senti vachement bien, c'était marrant. Mais de base je n'étais pas venue pour danser. Enfin, j'ai pas suivi le fisello pour danser en tout cas. Il ne m'a pas suivi avec beaucoup de résistance, bien, il doit savoir ce qui l'attend.

... Ou pas à en juger par son expression. Il est content. Ce gros débile est content. Il ose même me demander si c'était bien. Évidemment je ne peux m'empêcher d'y réfléchir. Barf, c'est vrai que c'était pas mal, la chanson était cool et l'ambiance était vraiment bien, mais bon, revenons en à nos moutons. Je commence à partir dans un discours moralisateur sur je ne sais plus quoi en blâmant la jeunesse d'être irrespectueuse, irresponsable et tout un tas d'autres trucs en "ir", sans oublier de préciser qu'ils ne savent pas se mettre des limites. Sauf que ça c'était avant qu'il se fasse une tête d'hamster. Je le regarde fixement pendant quelques secondes avant de comprendre qu'il semble vouloir vomir. Je fais un geste style "qu'est-ce que je disais" en le montrant aux autres personnes qui ne portent aucune attention.

Puis dans un élan de bonté et surtout par habitude avec Sergei, je le guide en prenant bien soin de me mettre ne retrait jusqu'aux toilettes.

- C'est fou ça aussi, pourquoi boire et danser si c'est pour ne pas assurer. Moi j'ai jamais vomis après une bière ! Petite nature.

Quand je me pose la question de savoir si j'ai dit ça à haute voix ou non, j'ouvre la porte des toilettes et le guide jusqu'à la première cuvette. C'est qu'il est lourd un peu. Quel gros tas ! Encore une bonne raison pour lui râler dessus !

Pendant qu'il vomit toutes ses tripes je l'observe. Aussi bizarre que ça soit, il y a un côté sexy là dedans non ? Barf, ça doit être parce que je suis pompette... Un homme passe et pose un vers sur le lavabo, je le prends mécaniquement et bois tout d'un coup. Tiens, du saké. Sacrément grand vers pour ça... C'est pas sensé se savourer ? Hum... Ma tête. C'est marrant ça tourne. Oh une musique ! Hihi, c'est drôle hein ça cette musique. Boum boum comme ça.

- Touttitoutalalatouttita, boum boum bam bam, spooooooowwwwwwwng.

Je suis le mouvement avec les doigts et regarde Satô, par habitude avec Sergei, je lui caresse les cheveux, heureusement qu'ils ne sont pas si longs que ça, je vérifie qu'il n'y en ait rien dessus et lui fait une espèce de petite queue de cheval ridicule. Travail accompli, tapotage de tête. Puis j'admire mon œuvre. Magnifique. Très exotique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 19 Fév 2017 - 22:30

J'essaie de rétorquer à sa première remarque mais rien ne sort, enfin, pas des mots en tout cas. Je me laisse guider et lâche tout dans la cuvette. Un sans faute. Rien à côté. Je tends mon bras pour attraper du PQ, je m'essuie et me redresse légèrement.

Aaaaah ouaaais ! Gémis-je. J'ai toujours apprécié qu'on me caresse les cheveux, c'est agréable. Alors, je reste un peu dans cette position, pour qu'elle continue. Je me relève enfin après que la brune m'ait tapoté le crâne. Un sourire attendrit se forme sur mon visage à la vue de son état. Elle semble plus sympa, ou du moins plus accessible.

Tu devrais boire plus souvent.

Je fouille dans mon petit sac en bandoulière à la recherche de ma brosse à dents de secours, et me dirige vers le miroir.

T'as deux minutes ?

Ma main tâte la queue de cheval qu'Effie m'a fait. En pleine action de brossage de dents, j'affirme :

Ché fou comme tout me va quand même. Qu'est che que chui beau !

Je crache, me rince et rajoute :

Ça doit être pour ça que personne veut de moi, ça doit effrayer, genre les gens ont peur de pas être à la hauteur de ma beauté.

Mince, l'alcool me fait dire n'importe quoi. Je me gratte l'arriète du crâne, gêné.

J'rigoule, hein.

Après ce monologue pathétique, je m'efforce d'être au moins galant et lui tient la porte de sortie des toilettes. Ce date est définitivement plus rock n roll que glamour... Date ? Mais à quoi je pense ?
D'ailleurs, je me demande...

T'es venue toute seule ou avec ton petit ami ?

Je la vois toujours collé à lui, "Sergeï", je crois. Je me demande comment il peut la supporter tous les jours d'ailleurs. Ça doit être un brave type.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Lun 20 Fév 2017 - 23:32

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

Il est doué pour vomir ! Je sais pas si dans son état j'aurais été si brave ! J'admire. Le talent. C'est fou je suis fascinée par le flot de liquide qui sort de son estomac. Ça pue mais c'est hypnotisant. Évidemment je reprends mes esprits et suis capable de lui attacher les cheveux. Aussi stupide que ça puisse être sachant qu'il est japonais je me demande même s'ils sont naturellement de cette couleur. Sont cool ces cheveux. Enfin c'est de cheveux, mais leur couleur est cool, voyez. Bref. Il assume plutôt bien maintenant. C'est donc vrai la légende urbaine disant qu'une fois que l'on a vomis, on se sent bien mieux et on a presque dé-saoulé ? C'est fou ce qu'un concert avec cet énergumène peut aider à la compréhension de la société étudiante d'entre 16 et 19 ans...

Je crois qu'il m'a dit que je devais boire plus souvent, mais j'ai pas vraiment écouté, du coup je réponds pas, en plus j'ai la flemme. J'ai soif. Une bonne bière ferait pas de mal tiens. Mais mon attention se porte sur lui, qui se brosse les dents et semble penser à haute voix qu'il est très beau. Bon honnêtement je vais pas dire le contraire, mais je vais pas l'encourager, il va explosé du cerveau sinon. Maintenant il prétend que sa beauté doit sûrement effrayer les gens et que c'est la raison de sa solitude. C'est fou ce que cette phrase est triste. Je m'avance vers lui et m'adosse au mur.

- Je sais bien ce que tu ressens, c'est vrai, que notre beauté n'est pas forcément un avantage...

- J'rigoule, hein.

Moment de flottement où je le regarde droit dans les yeux d'un regard vitreux.

- Bah pas moi.

Puis on sort, il me tient même la porte. Puis me demande comme ça d'un coup si je suis venu avec mon petit ami, ne sachant pas du tout de qui il parle je le dévisage.

- J'ai un petit ami moi maintenant ? Bah nan, je suis juste venue avec Sergei. D'ailleurs il doit être perdu je ne sais où sous les aisselles d'un japonais sauvage... Barf, on le retrouvera plus tard.

Je m'avance vers le bar, c'est fou ce que cette bière me fait envie.

- Je t'en paie une ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 5 Mar 2017 - 23:58

Aaaah, alors ce mec avec qui t'es tout le temps fourrée c'pas ton mec !? Tu sais que tout le lycée croit ça ? Enfin...presque, je crois, quoique...?!

Je m'emmêle les pinceaux, de toute façon, je m'imagine souvent des choses qui n'existent pas. Disons que la concentration et la réflexion ne sont pas mes points forts. Alors, bah, quand je vois deux personnes h24 ensemble, et bah, ça me semble logique qu'ils se frottent de temps en temps l'un à l'autre. Un peu comme ma guitare et moi.

Je m'empresse de la suivre jusqu'au bar, elle semble avoir repéré quelque chose, ou quelqu'un de précieux. Une bière, oui, c'est bien ça. J'approuve sa demande d'un signe de tête efficace.

Oui, commandant chef, j'accepte cette mission qu'est de boire une autre bière.

Je place ma main en mode "salut militaire", me tient bien droit. Comme je trouve ça directement débile, j'arrête et lève les yeux en l'air par pure incompréhension du moi-même alcoolisé. Où est passé ma (fucking) timidité ? Parfois, je me demande si ce n'est pas une bonne chose qu'elle me bride...

J'attrape la bibine tendue par le barman et la lève pour la trinquer avec la brune. En guise de "merci", je lui lance :

Si ce délicieux breuvage m'est offert par une si belle... femme, alors je promets de ne pas le vomir, cette fois-ci.

Je souris, mais nerveusement. J'espère qu'elle n'aura pas remarqué que j'ai bugué sur le mot "femme". L'espace d'un instant, je ne savais plus trop ce que j'avais en face de moi. Dans tous les cas, je trouvais cette chose plutôt agréable à regarder. Et puis, comme elle n'a pas de copain, je peux toujours tenter des rapprochements subtiles. Je reste un machin bourré de testostérone; et un machin bourré de testostérone plein de bière, qui plus est.

Je bois, mais plus doucement cette fois, et tente une question ouverte, pour commencer mon approche de gentil chacal.

Alors, euh, t'es... Comment dire... Est-ce que... ?

A pour être ouverte, elle est ouverte, cette question !
Non. Pas maintenant. Timidité va-t-en, j'essaie de parler à un humain de type femelle... J'enfile un peu plus vite ma bière.

Non, rien.

Je soupire et regarde ailleurs. Je voulais savoir quoi, en fait ?...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 19 Mar 2017 - 19:58

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

- Aaaah, alors ce mec avec qui t'es tout le temps fourrée c'pas ton mec !? Tu sais que tout le lycée croit ça ? Enfin...presque, je crois, quoique...?!

Je hoches la tête parce que j'ai pas vraiment compris ce qu'il m'a dit. Elle me fait mal cette débile de tête. Ma bouche est pâteuse je le regarde un instant avant de réaliser. Borf. Ça moi je m'en fiche. Mais par contre ce que je me fiche pas de moi c'est la bière. M'en faut une. J'ai mal à la tête. Je bois et lui en offre une. Et en plus je suis la bonté incarnée, mais personne ne le voit. Tss, bande d'ingrats.

-Oui, commandant chef, j'accepte cette mission qu'est de boire une autre bière.

Keskidit lui ? Vla qu'il parle tout seul maintenant. J le dévisage avec un regard quelque peu condescendant puis bois. Je vais boire pour oublier tiens. Il fait des trucs avec ses mains, je sais pas trop, je comprends pas le projet. Donc je bois encore. Tiens j'ai soif. Bah je vais tout boire d'un coup puisque c'est comme ça.

- Si ce délicieux breuvage m'est offert par une si belle... femme, alors je promets de ne pas le vomir, cette fois-ci.

- Hiiiiiiin ? Borf ché po, ché pluf...

Je pense que si j'avais été dans mon état normal je l'aurai kické das les boules pour avoir buger sur le mot femme, mais comme il me fait de l'oeil, je le pardonne. Et si je m'essayais à la séduction et la luxure ce soir ? Commandons une autre bière pour lancer la machine.

- Alors, euh, t'es... Comment dire... Est-ce que... ? Non rien.

- Vierge comme Marie. J'ai toujours pensé que je le ferai pour la première fois avec Sergei, mais en fait non. Enfin. C'est une idée bizarre. Je suis sortie avec une fille une fois, je l'aimais bien mais on avait 15 ans. C'est un peu jeune je trouve. Et puis trop collante comme nana. Pourquoi je te dis ça ? Si tu le répètes je râpe le nez et l'utilise comme assaisonnement dans mes soupes.

J'attends. Réaction ? Même bourrée j'arrive à faire chier et mettre les autres dans l’embarrât, perso j'appelle ça du génie.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Ven 31 Mar 2017 - 22:26

Je crache littéralement ma gorgée de bière quand elle commence à répondre. "Vierge comme Marie.", putain mais je lui ai rien demandé, et j'avais certainement pas en tête une question aussi personnelle. Je m'essuie la bouche avec mon avant bras.

Mais oui, mais oui...J'écarquille les yeux, elle me raconte sa vie sentimentale. Pour de vrai...?!Elle a voulu coucher avec son "meilleur ami", c'est super malsain, non ? En fait, non, pourquoi pas, je crois que ça m'a traversé l'esprit, dans ma jeunesse, de faire ça avec mon meilleur ami. WHAT ? Non j'veux dire, ça AURAIT pu, si j'étais une fille et que... Je secoue la tête, je pars trop loin, c'est mauvais. Satané bière !

Je bugue un instant sur le fait qu'elle a eu une copine, on est dans l'thème, en effet. C'est plutôt intéressant comme information ça, un peu excitant aussi... Y'a comme un truc qui toque à la porte dans mon pantalon... Je deviens rouge comme une tomate et me colle au bar pour cacher ce phénomène intriguant, surtout alcoolisé.

J'arrive plus à la regarder dans les yeux désormais, mais je tente tout de même une réponse.

Oui, euh, t'inquiètes, je dirais rien, riiiien.

Je souffle et me tourne vers elle à nouveau, j'hausse les épaules en pensant à ce que j'étais sur le point de dire, sans penser que j'allais encore une fois m'emballer, trop m'emballer :

Du coup, je vais moi aussi te confier un truc de cet ordre, t'es la seule à le savoir - même si ma mère s'en doute, j'pense -. Mais j'ai perdu ma virginité cet été, avec une prof. Mais... Mais j'aime aussi les jeunes hein ! D'ailleurs je préfère, j'suis pas très couguar, c'était une erreur, juste une erreur. Mais c'était bien quand même, puis j'ai même pleurer quand elle s'est barré. Mais j'm'en foutais hein, c'est juste que voilà...

Panique. Mon coeur s'emballe, j'en ai trop dit. Je ne parle jamais de ces choses là, elle va me juger. J'aime pas ça. En plus, j'ai perdu toute crédibilité de virilité en deux secondes, ça y est mon plan drague échoue. J'étais à deux doigts -hem-, le sujet avait dérivé sur le sexe, c'est normalement bon signe... Il faut que je tente quelque chose, un rattrapage. Une idée, allez, petit cerveau, une idée... Je respire, souris et me calme.
Tu.es.un.bg. Allez.go.tente.un.truc.
Je m'avance vers elle et tente un léger bisou sur la joue. C'est naze. Je m'approche de son oreille et lui murmure.

T'es plus mon genre, en fait...

J'ai mal au ventre, j'ai peur de mourir dans d’atroce souffrance. Y'a que les vieilles pour pas me refouler...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  Dim 9 Avr 2017 - 19:27

Informations diverses.

Aujourd'hui même les moches n'arrivent
plus vierges au mariage.

L'air est humide dis-donc... Ah bah non c'est du crachat ! Hihi, c'est marrant, il vient de cracher sa bière. Quelle petite nature ! Il me regarde bizarrement... Est-ce que c'est parce que je viens de lui dire que je suis vierge ? Bah, faut pas s'étonner quand même, quand on voit ma gueule on s'en doute non ? Bref. C'est trop compliqué là.

Il se colle au bar maintenant. Vraiment ce mec-là il a une rayure au cerveau. Il est marrant hein, mais il est rayé je vous dis ! En plus il est tout rouge. Le bois du bar l'excite ou quoi ? C'est vraiment un mec étrange. Il fuit même mon regard... Barf, m'en fiche.

- Oui, euh, t'inquiètes, je dirais rien, riiiien.

Dire quoi ? Me souviens pas trop. De quoi on parlait déjà ? La vache je m'en souviens pas... Je regarde le serveur et l'appelle.

- Une bière s'teuplé, jme souviens plus de c'qu'on disait. Je me tourne vers l'alien. Je sais pas ce que tu dois garder pour toi, mais garde-le pour toi.

Cette phrase était vraiment compliquée à dire en japonais, je sais pas comment je fais d'ailleurs. Le barman me tend ma bière. Brave homme. Et hop, la moitié cul-sec. Ça picote les bubulles mais ça va. Hihi, bubulles.

- J'aime bien les bubulles.

Je souris un peu comme une débile là mais avouez tout de même que le mot bubulle est hilarant ! Je me rends juste compte après mon délire bubulle qu'il me parle.

- avec une prof. Mais... Mais j'aime aussi les jeunes hein ! D'ailleurs je préfère, j'suis pas très couguar, c'était une erreur, juste une erreur. Mais c'était bien quand même, puis j'ai même pleurer quand elle s'est barré. Mais j'm'en foutais hein, c'est juste que voilà...

- Prof de math j'suis sûre. Elles font toutes pleurer elles. C'est le diable.

- T'es plus mon genre, en fait...

- Bah ouais, j'suis pas prof de math en même temps. Et là ça fait tilte. Mais je peux t'apprendre le karaté situ veux... J'suis forte pour ça.

Je me rapproche doucement telle une panthère chassant ça proie. Je sais pas trop ce que je fais mais en tout cas je le fais. Faisons-le mon vieux. -rime-

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous dis que ça va mal se finir. [en suspend]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: