Partagez | 
 

 Jusqu'au bout de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Jusqu'au bout de la nuit  Lun 3 Avr 2017 - 16:02




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ! ♪


Vendredi 14 novembre, après les cours

Ca y est, enfin fini la semaine de cours! Je retourne à la chambre récuperer ma valise pour le weekend, et pars à l'entrée du dortoir de l'université pour retrouver Emiri. On s'est rencontré au time's up, et on s'est super bien entendu, du coup on s'est bien débrouillé et on a bien rigolé. Suite à ça, on s'est recroisé pas mal de fois sur le campus et je crois que c'est bien parti entre elle et moi.

Ce weekend, comme à chaque fois, maman bosse jusqu'à pas d'heure (c'est ça d'être chef de son propre resto), ma soeur est aux abonnés absent (pour pas changer) et comme il y a un gros match à la télé, papa sera scotché devant. J'ai donc sauté sur l'occasion pour inviter Emiri à venir passer le weekend chez nous, avec l'accord des parents bien entendu.

Je m'adosse alors au batiment, posant ma valise a coté de moi, et envoie un SMS pour la prévenir de mon arrivée :

"Coucou  Very Happy
Dès que tu es prête,
rejoins moi devant ton batiment.
A tout de suite!  Wink
"

Je sortis alors mes écouteurs et resta là, écoutant de la musique et chantant à tue-tête, en attendant son arrivée.


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Mer 12 Avr 2017 - 15:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Lun 3 Avr 2017 - 19:05



「PARTY HARD」

Emiri & Meyuki



Quand Meyuki avait proposé à Emi une pyjamas party l'étudiante avait... Bug. En dix-huit ans de vie jamais la demoiselle n'avait fait une soirée fille avec qui que ce soit... Enfin... Si, avec mamie Itashi mais est-ce que ça compte une soirée avec sa grand-mère ? Why not. Bref. Sur le coup, elle avait été plutôt contente (elle avait même sauté de joie comme une gamine, mais chut) elle aimait bien Meyu et la perspective de se faire inviter bah... Elle avait l'impression d'être un contact agréable et sa petite fierté de cassos s'en voyait ravie. Elle n'était peut-être pas aussi nulle qu'elle le pensait. Emi se réjouissait d'avoir accepté de participer au Time's Up, c'est fou ce que cette soirée lui avait apporté ! Puis, on se répète, mais Meyuki était toute mimi. Bien que plus jeune qu'elle, la lycéenne faisait preuve d'une certaine... Maturité ? Elle trouvait, fin, elle avait l'air plus intelligente que les nanas du lycée dont elle avait l'habitude. Elles avaient plusieurs points communs et c'était con à dire, mais Emi avait toujours eu plus de mal à s'attendre avec les filles... Du coup, se dire qu'elle avait une potentielle amie de sexe féminin sonnait comme une petite victoire à ses oreilles.

Fin, quand elle fut rentrée dans sa chambre ce jour-là... Elle avait un peu paniqué. La musicienne avait passé une bonne partie de sa semaine à potasser le sujet des pyjamas party, elle avait vu des films, des reportages et tout (j'vous ai déjà dit qu'elle n'était pas nette Emi ?) dans le but d'être prête le jour venu. La demoiselle s'était même demandée s'il tait d'usage de se pointer avec un bouquet de fleurs et le vin... Mais à voir ce film pour gamine dont elle ne se souvenait même plus le nom il suffisait d'arriver avec un grand sourire et des sujets biens mielleux comme "T'as vu le dernier single de Justiiiiiiin ? ♥" .... Beurk... PITIÉ ! Au final, Emi avait fini par contacter Isaak avec son portable un peu en panique et... Fin', on ne peut pas dire qu'il ai été d'une grande aide mais au moins il confirmait l'importance de la présence du pyjama et de la bouffe. Merci Capitaine.

Enfin, le temps était passé bien vite et il était déjà temps de se préparer. Emi reçut le message de Meyuki alors qu'elle faisait l'inventaire de son sac. Pyjama check ! Brosse à dent Check ! Bouffe Check ! Doudou Check ! Guitare Check... Et d'autres trucs qu'une fille normal ne devrait pas avoir dans son sac mais ça... Enfin. Elle ferma son sac, balança sa guitare et ce dernier sur son épaule et se rendit à l'entrée où elle trouve Meyuki en train de chanter.... OH MY ELLE CHANTE SCAR LE PETITE !

- Je suis prête ! Toute prête ! Pourquoi ? fit-elle en souriant et en agitant sa main devant le visage de sa camarade Désolé, je ne t'ai pas trop fait attendre ?

Emi réajusta son sac qui commençait déjà à partir seul en vadrouille et continua.

- Je ne savais pas trop quoi prendre alors j'ai acheté des chips et des boissons j'espère que ce sera suffisant.
Ce rp n'a aucun sens

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 6 Avr 2017 - 23:37




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ! ♪


J’étais perdue dans le fil de ma chanson quand Emiri passa une main devant mon visage pour signaler sa présence.

« Oh non, je suis là depuis à peine cinq minutes !. Et nickel pour les boissons, et puis les chips, y’a que ça de vrai ! Pour le reste ne t’en fais pas, y’a plein de trucs à la maison ! »

Je l’invita alors à me suivre jusqu’à l’entrée du campus, où l’on attendit  à peine cinq minutes avant l’arrivée de mon père. Timing parfait !

« Salut P’pa ! » Je lui fit un bisou sur la joue par la fenêtre côté conducteur, et parti ouvrir le coffre, pour qu’on puisse y déposer nos affaires.

« P’pa je te présente Emiri Itashi, c’est la fille dont je t’ai déjà parlé, tu sais, avvec qui je tenais pour le Time’s up et tout ça! Emiri, voici mon père, le grand… le puissant… Kentaro Harada ! »

Oui, je sais, un peu too much, mais c’était toujours comme ça avec lui ! Après tout, c’est pas un mensonge, il est grand (1m85) et puissant (faut le voir au karaté, la puissance à l’état pur ! ) Mais c’est un gros nounours ! Une fois tout dans le coffre, je le ferme, ouvre une portière à l’arrière pour Emiri et lui dit sur un ton royal et avec un grand sourire :

«Si Mademoiselle veut bien entrer dans son carosse»

Après tout, elle est notre invitée et je compte bien la traiter en conséquence ! Qu’elle passe une bonne soirée! Je monte à l’avant, et boucle ma ceinture. On démarre alors, et je profite du trajet pour expliquer à Emiri le déroulement de la soirée :

« J’espère que t’as faim, parce que papa nous dépose au restaurant de ma mère, et je veux pas vanter ses talents, mais c’est trop trop bon ! Après on ira à la maison faire notre soirée pyjama ! Regarder un film, écouter de la musique et danser, un petit karaoké, des jeux, tout ce que tu veux ! Mais n'espère pas te coucher tôt !»

Se coucher tôt, hors de question. S'éclater jusqu'au bout de la nuit,
ça par contre, pas de souci


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Mer 12 Avr 2017 - 15:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 7 Avr 2017 - 21:32



「PARTY HARD」

Emiri & Meyuki



"Il y a plein de trucs à la maison"... Oh. Ça, c'est bonheur. Ça, ça veut dire "OMG ON VA SE FAIRE PETER LE BIDE MA GRANDE !" et ça, ouais, c'était du bon. Rien que pour ça, Emi savait qu'elle allait passer une bonne soirée. Oh oui. Elle salivait même d'avance de se gaver de chips crème oignon et d'autres denrées pas ultra bonne pour la ligne, mais osef, c'était grossir que l'étudiante voulait.

Les deux camarades, donc, progressèrent ensemble jusqu'à l'entrée du campus. On ne va pas se mentir, plus elle avançait, plus Emi pouvait sentir l'excitation qui sévissait depuis un petit moment déjà en elle. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander comment la soirée allait se dérouler, si elle s'épanouirait dans une ambiance purement féminine. Emi était le genre de fille plutôt habituée à la présence masculine, elle angoissait un peu d'être seule tout à un soir avec Meyu mais... Avec des chips crème oignon et un frigo plein, nul doute que ça se passerait bien. Tout se passait toujours bien avec des chips crème oignon.

Rapidement, pourtant, une tournure inattendue se présenta.

- Pourquoi on attend ? Tu as oublié quelque chose ?

C'était chelou. Pourquoi on s'arrêtait ? Fin, il n'y avait aucune raison, si ? C'était bien prévu d'aller à pied jusqu’à chez Meyu... Non ? Ah moins que... Oh... OH SHIT !

En effet, oh shit. Peu de temps après, une voiture débarqua et c'est vraiment (beaucoup) déstabilisé qu'Emi découvrit qu'on allait non seulement les emmener, mais que s'était, en plus, le père de Meyu qui s'en chargeait. OMG... Elle n'était pas prête là. Aller chez une amie, c'était une chose... Rencontrer ses parents, c'était... Officiel. Bordel, que devait-elle faire ? S'incliner ? Lui serrer la main ? Lui faire un poutou sur la joue oklm ? Merde, merde, merde, merde.

- Je... Heu... Heu...

Aller Emi ! Le monde compte sur toi, sort un truc cohérent pour une fois. Imposes-en... FAIT UNE PHRASE ! Bordel, la pauvre étudiante lança un regard à sa camarade qu'on aurait pu aisément traduire par "MAIS TU M'AVAIS PAS DIS ÇA CONNASSE ! J'FAIS QUOI ? J'FAIS QUOI ? FALLAIT ME DIRE J'AURAIS APPORTÉE UN BOUQUET, UN BIDULE MAIS LA JE... OH MON DIEU !". Ouep, la pauvre. Elle balbutia à moitié rouge comme une courge avant de finalement lâcher le plus timidement du monde :

- B...Bonsoir monsieur... Vous ressemblez beaucoup à mon tonton.

Facepalm. Bon, c'était censé être un compliment mais, là, Emi n'était pas tellement sûre que la référence de comparaison soit connue du bonhomme. Elle aurait bien pu se faire passer pour une cruche une bonne demi-heure mais heureusement, sa camarade lui ouvrit la porte et l'invita à s'installer, ce qu'elle fit sans poser trop de questions bien trop impressionnées par le "Oh mon dieu première fois que je rencontre le parent d'une amie". Enfin, le parent... Les parents puisque apparemment elles étaient destinées à aller manger dans le restaurant de sa maman. Oh... Merde.

- I.. Il fallait me dire qu'on verrait tes parents ! lui chuchota-t-elle un peu paniquée J’aurais apporté un bouquet, quelque chose... Je me serais faite plus présentable aussi !

Oui parce que là, c'était pas juste être avec sa pote mais aussi rencontrer les parents de sa pote et ça changeait pas mal de chose pour Emiri.

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Dim 9 Avr 2017 - 3:00




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ! ♪



"Oh... Excuse moi j'étais persuadée de te l'avoir dit..."

Je regarda Emiri avec un regard tout penaud en me mordant la lèvre. Quelle cruche je fais... Avec les devoirs et les révisions, j'pensais l'avoir déja prevenue ! Au final, la voilà qui sait plus où se mettre et qui est en état de gênance extrême!  Bravo Meyuki !

"T'en fais pas, c'est pas grave ! Et puis, ta présence c'est un beau cadeau ! je suis sûre qu'on va pas s'ennuyer !"

Bah ouais quoi. J'étais tellement heureuse quand elle a accepté mon invitation ! J'ai sautillé sur place et fait trois fois le tour de la chambre en poussant des "Wouhouuu trop bien", heureusement que j'étais seule d'ailleurs! Papa démarre la voiture et met la musique en route, avec "comme par hasard" sa chanson préférée qui commence...

"Dis moi Emiri, c'est un compliment que mon père ressemble à ton tonton j'espère? Je ne connais pas le directeur en dehors des cours, mais mon papa est super cool ! D'ailleurs papa, t'as fait exprès pour la chanson hein ? Je crois pas une seule seconde qu'on ai pu tomber dessus par hasard!"

Il eut un petit rire gêné en entendant tout ça, puis me fit un grand sourire

"Bah quoi ? Earth Wind and Fire c'est cool non ? Emiri-san, qu'en penses-tu ? Ton tonton il trouverai ça cool aussi hein ?"

On continua à discuter de musique tous ensemble, faisant un petit tour de la playlist de Papa (qui , il faut le dire, ressemblait à la playlist d'une soirée des années 80 en Amérique) puis on arriva devant le restaurant.

"Bon les filles je vous dépose ici et j'amène vos affaires à la maison !"

Il m'embrasse la joue puis ajouta :

"On se retrouve à la maison après votre repas, j'ai un dossier à finir avant la fin de soirée et le catch a regarder en Replay ! Bon appétit !"

Je lui fit un bisou sur la joue en retour, le remercia et regarda Emiri en riant à moitié :

"Ah... Le catch américain... On va bien rigoler !"


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Mer 12 Avr 2017 - 15:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Dim 9 Avr 2017 - 16:15



「PARTY HARD」

Emiri & Meyuki



Sincèrement, Emi avait l'air d'avoir du verre pilé au fond du postérieur tant elle était droite comme un piquet. Vous me direz sans doute qu'elle exagère et ce n'est pas totalement faux mais fallait bien remettre dans le contexte... BORDEL LES PARENTS DE MEYUKI QUOI ! Fin', mettez-vous un peu à sa place : première pyjama party, premier réel contact avec une amie... Et ouais, ça faisait beaucoup d'un coup. C'était une grande avancée et si déjà son petit cœur était au comble de l'excitation fallait bien penser que... Bah, toute son euphorie ne tenait qu'à un fil. Emi avait envie de bien faire les choses. Pour une fois, la demoiselle avait dans l'idée de ne pas se vautrer lamentablement et de réussir à se donner une bonne image. Ce serait dommage que Meyuki qu'elle appréciait bien finisse par lui tourner le dos en se rendant compte du level désespérant de la musicienne en interaction sociale.

Enfin, maintenant c'était fait. D'ailleurs Meyu lui adressa la parole... Tonton ? Compliment ? Qui ? Que ? Quoi ? Oh... Gagatage dans 3... 2... 1...

- Tonton Zahn ? Il est génial ! C'est vrai que c'est un homme sérieux mais il est juste et à l'écoute ! Puis il est compréhensif et a de l'empathie et il est joueur aussi. Puis il est beau ! Charismatique et trop cool et parfait et... ENFIN BREF ! C... C'est mon pa... Tonton quoi.  

C'est ça, fixe tes pieds en rougissant crétine. Après tout ce n'est pas comme ci, tu ne venais pas de t'afficher comme la première des noobs, hein ? Noooon, tu viens juste de gagater sur ton oncle alors que tu as passé largement l'âge de le faire. Faire tout ça quand tu avais six ans et que tu voulais te marier avec c'était chou et tout, je ne dis pas. Mais là t'es presque une adulte et c'est assez flippant. Tu sais que c'est comme ça que des rumeurs salaces sortent de la bouche de gens pas très nettes ? Enfin. Heureusement la conversation enchaîna rapidement sur la musique et l'étudiante du bien avouer qu'elle fut reconnaissante qu'on ne parle pas de cuisine ou de news people pendant le trajet. Au moins, là, c'était quelque chose qui lui parlait et elle s'en trouva bien plus à l'aise.

- C'est un gros classique monsieur, je pense qu'il aimerait oui. Personnellement j'ai mon petit coup cœur pour les Bee Gees... Mais c'est purement personnel !

La vérité c'est qu'elle trouvait Barry Gibb juste ultra pimp et vraiment séduisant mais ça c'était la coupe mulet c'était le charme à l'état brute. Puis bon elle chantait souvent Stayin' Alive sous la douche mais ça encore... Chut c'est secret...

Enfin ils arrivèrent au restaurant et Emi n'arriva pas à réprimer un grand sourire à l'attente du mot "Catch".

- Il est cool ton papa ! Alors comme ça... Tu... Heu... Aime la WWE ?

Ça lui semblait tellement improbable que Meyu puisse prendre son pied à regarder du catch. Faut dire qu'elle pensait être la seule cassos à se hyper devant Roman Rings et autre mais en fait... Non ?

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Lun 10 Avr 2017 - 18:24




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ! ♪



"Oh, c'est un bon groupe aussi les Bee Gees ! Allez, à ce soir les filles!"

Il démarra, nous faisant un coucou par la fenêtre conducteur, en direction de la maison. oon se trouvait donc devant le restaurant.

"Si j'aime la WWE ? J'adore! Je regarde les replay avec mon père quand j'ai pas trop de devoirs ou de révisions le week-end, faut avouer qu'il savent faire le show ces américains ! Je sais pas toi, mais je trouve ça fun à regarder ! John Cena, Roman Reigns et compagnie... Oh, et Rey Mysterio ! Petit mais doué !!"

Bon, je m'excite un peu trop sur le sujet, du calme Meyuki ou Emi va te prendre pour une folle ! Déja rien que le catch ça doit bien l'étonner... On avance jusque l'entrée et je lui ouvre la porte, la laissant passer devant moi, quand on est accueilli par l'hotesse :

"Bienvenue ! Puis-je vous aider ? ... Oh pardon, je ne vous avais pas vu Meyuki-chan. La table du fond est libre. Suivez-moi je vais vous y installer, votre amie et vous!"

Pendant qu'on la suit jusqu'à la table, je laisse mon regard vagabonder dans le restaurant. C'est cool de voir que les tables sont pas mal remplies, quand on y pense, ça ne fait qu'un mois que le restaurant est ouvert ! On arrive à notre table, et en attendant la serveuse, j'en profite pour m'asseoir et parcourir le menu... Hm... Il y avait des recettes qu'on trouvait dans tout restaurant japonais, mais aussi quelques plats français typiques, et pour l'hiver, ça tournait pas mal autour du fromage... Miam !

"Alors dis-moi, qu'est ce qui te fait envie ? Je t'avoue que je me laisserai bien tenter par une petite assiette raclette ! Hésite pas à me demander si tu ne connais pas certains plats !"


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Mer 12 Avr 2017 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mar 11 Avr 2017 - 12:03



「O... M... G ROMAAAAN」

Emiri & Meyuki



On est bien d'accord que Meyuki venait de se hyper au sujet de la WWE ? Non ? On est d'accord qu'elle venait de prononcer le nom interdit... Celui dont on ne prononce pas le nom parce que, oh mon dieu, cet homme était tellement beau, parfait, fort, viril... Bref, à la seconde place dans son classement des hommes parfaits ?! Mais... C'est que cette petite demoiselle est parfaite dites-moi. C'est qu'elle est géniale cette gamine. On lui réserve la place de Best-Friend de sexe féminin ? Allez !

- Tu connais Roman Reigns ? c'est bon, on l'a perdu, les étoiles dans les yeux et tout C'est vrai qu'il est cool, hein ? Puis il est fort et tout et sa punch line est grandiose aussi puis... Lui au moins il est noble ! Ooooh, je ne pensais pas trouver une autre fana de catch ici qui plus est, qui connaissait Roman ! ah ouais c'est sérieux... Ça veut dire que tu connais aussi Dean Ambrose ? Tu sais, il faisait parti du shield au départ avec Roman avant qu'il ne débute sa carrière solo !

Ah bah là. Pauvre Meyu. Tu en aurais dû en avoir plus plusieurs heures à coup de "je te tiens la jambe, il faut qu'on parle de catch, de Becky Lynch (elle est trop belle) et de HULK HOGAN !". Heureusement pour toi, tu l'entraînes dans un resto et la bouffes ça a un pouvoir assez surprenant sur Emi : elle devient tout de suite malléable parce qu'elle dévore des yeux ce qui se trouve dans son assiette. Aussi, une fois arrivée à l'intérieur du restaurant, la musicienne se détacha presque immédiatement du sujet purement féminin et prout-prout qu'était le catch.

Le restaurant de la mère de Meyuki était... Agréable. On aurait dit ce genre de restaurant familial qu'on voit dans certains dramas et dans lesquelles Emi n'avait jamais mis les pieds parce que... Lol, comme ci Isaac allait l'emmener manger dans un restaurant... Looooooool. Vous avez vu l'aura meurtrière qui se dégage d'eux quand ils sont ensembles ? Non ? Bah maintenant vous le savez. Enfin, fallait avouer que la demoiselle était assez... Impressionnée... Et un peu intimidée aussi. Elle s'essaye sagement sur une chaise et la fougue d'évoquer le catch étant passée, elle redevint l'Emi un peu coincée du bulbe qui ose rien dire parce que "PARENTS". Ceci dit l'évocation d'une raclette ça lui faisait bizarre. Elle ne savait pas ce que c'était. Alors elle regarda Meyu avec des yeux rond.

- Une raquoi ? Qu'est-ce que c'est ? C'est bon ?
Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 13 Avr 2017 - 1:09




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

RACLEEEEETTE ♪



Oh non… Me dites pas qu’elle ne connaît pas ? Je ne peux pas la laisser dans l’indifférence, c’est IMPOSSIBLE ! Il faut que je rattrape tout ça et que je lui explique à quel point c’est merveilleux ! Je la regarde alors avec des étoiles dans les yeux, et lui explique avec passion :

« La raclette, c’est une grosse pomme de terre bien chaude fendue en deux, sur laquelle tu dispose du bon fromage de montagne fondu et encore tout chaud , qui coule encore dans ton assiette, entouré d’une variété de charcuteries toutes aussi bonnes les unes que les autres, et souvent tu as a disposition de quoi te refaire chauffer un supplement de fromage et ça, jusqu’à plus faim. » J’en salivait rien qu’en décrivant le plat, et passa une main sur mon ventre qui se mettait déja à gargouiller  « C’est teeeellement bon ! Miam ! »

Une serveuse arriva vers nous, afin de prendre notre commande. Je lanca un regard complice à Emiri  en lui murmurant :

« Si tu aimes le fromage et la charcuterie, prends ça tu seras pas déçue » J’hausse un peu le ton pour que la serveuse m’entende et lui tend mon menu « Une raclette pour moi, et du thé glacé s’il vous plait »

Je laisse alors le choix à Emiri et lui murmure que je m’éclipse une minute, pour aller saluer ma mère. Je me lève alors de table, et va faire un tour près des cuisines et passe la tête par l’entrebaillement de la porte. J’aperçois alors ma mère entrain de dresser un plat de sushis et onigiri :

« Salut Maman ! »

Elle se redresse aussitôt et vient me voir :

« Meyu-chan, tu es arrivée avec ton amie ? Vous êtes à quelle table ? »

« on est à la table du fond, tu sais, celle qui est dans un coin, un peu isolée »

Elle parle tout bas et me prend à part :

« Oh, c’est bien. Je vous mettrai un peu de surplus, et je viendrai vous voir après le repas ! Et dit à ton amie que le dessert est offert, et puis, paye le repas, je te rendrai ça en argent de poche. C’est comme si elle mangeait à la maison ! J’y retourne, à tout à l’heure ! »

« D’accord ! Merci maman ! »

Je repart alors en direction de notre table, et met ça de coté dans ma tête pour éviter de la faire stresser pendant tout le repas. Vu sa réaction en voyant Papa, j’imagine déjà la gêne si je lui dit que tout est offert… Autant éviter et qu’elle profite du repas !

« Alors, tu as commandé quoi ? »


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Mer 17 Mai 2017 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 13 Avr 2017 - 18:47



「O... M... G ROMAAAAN」

Emiri & Meyuki



Oui... Bon... Le Japon c'est cool. Très cool comme pays... MES BORDELS J'AIME LA FRANCE ! Visez-moi ces plats ! Emi, meuf, t'a vu ? Bien sûr que t'as vue que tu baves à moitié sur la carte en listant la liste des ingrédients. Patates, fromages, charcuteries... Mais quel est le génie qui a inventé ce plat ? Il a eu un prix nobel ? Non, parce que bordel de couille ça avait l'air trop bon. Bon, on ne le dira... Enfin si, allez, on va balancer les bailles : tout le long de la description de la lycéenne, Emi avait les yeux qui brillaient. OMG, non... Mais... Il ne fallait pas chercher, elle avait fait son choix.

Elle avait tellement fait son choix que lorsque Meyu lu signala qu'elle partait faire un coucou à sa mère, l'étudiante hocha la tête comme une idiote avant de balancer à la serveuse.

- Tout pareil !

Non mais, limite si on ne voyait pas une gamine de cinq ans dans le corps d'une ados de dix-huit. Mais bon, elle connaissait personne et osef. Après avoir courue dans le dortoir du lycée en hurlant la veille elle n'était plus à ça prés. Enfin, elle profita de l'absence de son amie pour dégainer son portable. A côté du "merci ! :)" envoyé en réponse au "Passe une bonne soirée :)" de son oncle, le demoiselle prit la carte en photo et l'envoya au seul ventre sur patte qu'elle connaissait : Isaak. Le tout accompagné d'un petit "Et dit toi que c'est le resto de la mère de Meyuki et que c'est elle qui cuisine pour son anniv. Avoue, t'es convaincu." et bim.

Juste le temps de ranger son portable que Meyu arriva et peine fut-elle capable de lui dire ce qu'elle prenait que deux assiettes de raclettes arrivaient.

- ... Oh dear... Sérieusement... C'est encore plus beau que sur la photo... Comment ça se mange ?

Non parce que un japonais sans baguette c'est perdu dans sa vie. /PAN/

Ceci était une blague raciste totalement non assumée.

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 14 Avr 2017 - 1:49




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

RACLEEEEETTE ♪


Je m’assieds à coté d’Emiri, quand la serveuse arrive tout juste derrière moi avec nos deux assiettes : elle a donc craqué pour la raclette elle aussi !La serveuse déposa nos assiettes sur la table et, comme promis, maman avait mis du rab : il y avait là plus de charcuterie et de fromage que sur les assiettes de bases. Boh, tant mieux pour nous, tant pis pour les autres clients ! Ce qu’Emiri venait de dire me laisse penser qu’elle bave autant que moi devant notre repas, par contre le « comment ça se mange » , faut avouer que je ne m’y attendais pas.

«  Euh, bah couteau fourchette » j’attrapa mes couverts en même temps « et à l’attaque !»

Je planta ma fourchette et coupa un bout de pomme de terre couvert de fromage, et le dégusta dans un « hmmm » contemplatif. Ce que ça faisait du bien de manger !

« C’est pas compliqué tu vois !  Bon et sinon, ce soir t’attends pas à une soirée pyjama comme dans les films, le rose et se maquiller ou se mettre du vernis toute la soirée c’est pas trop mon truc ! A la place je te propose ça : on regarde un match de catch et après on va dans ma chambre ! J’ai la wii avec Just Dance, avec mon pc on peut aussi se mettre des chansons et faire du karaoké, fin on peut faire plein de choses, j’suis pas difficile ! Ah, et tu peux aussi compter sur moi pour faire la pipelette !  »

Ca, elle pourra pas y echapper, mais bon, elle me connaît assez pour le savoir je pense ! Quoique, tout le monde doit le savoir en fait… Je devrais me taire un peu vous croyez ? Naaan… Ce serait trop compliqué !Bref, continuons à manger cette raclette...  


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 14 Avr 2017 - 14:22



「Etre heureuse d'avoir une haleine de chèvre」

Emiri & Meyuki



Ah. Oui. Certes. Couteau, fourchette. En même temps, fallait y penser. Comment ? Nous n'avons aucune excuse... C'est pas faux. Bah. Comme dit Meyuki, à l'attaque ! Emi n'avait pas tellement l'habitude de la cuisine étrangère du moins, dans ce contexte-là. Elle avait l'habitude des traiteurs chics (qu'elle trouvait insipides à en crever d'ailleurs), elle avait l'habitude de ces restaurants intimistes qu'on ne voit que dans les séries américaines où tout le monde pétait plus haut que son cul et où il fallait, attention, lever le petit doigt en l'air pour boire son verre de champagne hors de prix. Dieu, qu'elle détestait ce genre d'endroit. Brrrr. Elle n'avait jamais compris en quoi se faire une casserole de pâte au fromage était un crime contre l'humanité. À son sens, sa mère et Isaac était vraiment ridicules à s'attacher à cet univers bling bling et hypocrite qu'était celui de la haute. Surtout que, n'en déplaise à son beau-père, ils n'étaient pas si friqués que ça et nombreuses furent les fois où Emi, pendant leurs soirées où elle était exposée comme la jolie poupée à sa maman, avait surpris quelques railleries bien violentes au sujet de clan Carter. Faudrait peut-être qu'elle lui balance ça dans la tronche au Isaac... Héhé.

Enfin, sujet famille de merde clos. Place à la dégustation ! Emi prit une bouchée... En vaillant à ne pas s'en foutre partout (cette nana c'est la classe incarnée /PAN/) et... Who... Ce fut... Divin. OMG CE PLAT GRANDIOSE ! Hmhm... Bref. Et pendant que la musicienne se régalait de ce qu'elle ingurgitait, la lycéenne lui fit un vaste aperçu du programme qu'elle lui réservait. Bon, le just dance l'a fit tiquer parce que, de son avis, personne n'avait à subir la vision d'horreur qu'était Emiri qui danse mais... Non, le reste était bien cool, fallait le dire.

- Tu me rassures... Je t'avoue que les machins roses à paillettes avec option rire niais c'est pas trop mon délire... bordel t'es rassurée, hein ? Mais... Je t'avoue que le just dance... Non pas que je veux faire mon gros caca mais... Je suis pas très très bonne danseuse et... Mais karaoké par contre. Si tu as des blind test en réserve aussi.

Et voilà... PLS. Bordel que cette fille me tue des fois. Fin, elle était consciente que ce n'était pas le soir pour jouer la fille coincée puis... Si Meyuki y tenait. Elle pouvait bien faire un effort. Un petit.

- Mais, sinon. Dis moi, t'as famille est quand même vachement cool. J'ai pas encore vu ta mère mais... Fin', vous avez l'air d'être une famille assez joyeuse. T'es fille unique ?  

C'est vrai qu'elle n'avait pas encore vraiment parlé avec Meyuki de sa famille et de tout ce qui entourerait sa vie. Emi était assez curieuse de savoir dans quel contexte son amie évoluait.

- Fin', t'es pas obligé de répondre, hein ? Je suis un peu curieuse je t'avoue... rire niais Enfin... Bref... Hmhm... Par contre si tu veux répondre hésite pas, hein ?

Mais la ferme, Emi...
Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Sam 22 Avr 2017 - 19:15




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

RACLEEEEETTE ♪


Je dois avouer que, voir Emiri se régaler autant, ça me fait énormement plaisir. D’une part, parce que si elle avait pas aimé, je me serai senti mal de lui avoir vendu ce plat là, et d’autre part, parce que c’est ma mère qui l’a cuisiné, et que j’aime tout ce qu’elle fait. Du coup, double dose de joie ! Après lui avoir exposé le « programme » de la soirée, Emi tiqua un peut à l’allusion de Just Dance, pas très bonne danseuse, mais  :

« Oh tu sais, je suis pas très bonne danseuse non plus, mais c’est assez fun à jouer. Va pour le karaoké et les blindtests ! Sur youtube on trouvera tout et n’importe quoi en plus ! »

Et c’était bien choisi ces mots là, à chaque fois que j’allais sur ce site là, je partais d’une chanson que j’adorais, et au fur et à mesure de la selection automatique, je dérivais complétement au fin fond de youtube, et ça donnait souvent de drôles de résultats. Je planta ma fourchette dans un tranche de charcuterie et la porta a ma bouche, et m’arréta à la question d’Emiri. Famille vachement cool, assez joyeuse ?

« Oh t’en fais pas, ça m’embête pas de t’en parler. En général oui l’atmosphère est calme, détendue, cool, mais il y a certains sujets qui « fâchent » on va dire… »

Je repose ma fourchette, prend une grande inspiration, et continue calmement, meme si elle sent sûrement que le sujet est pas le plus joyeux qui soit :

« Disons que ma mère est assez bornée et stricte, et qu’elle n’accepte pas autant de chose que mon père, même s’il a parfois lui aussi un avis indiscutable, et ça a chauffé entre eux et ma grande sœur. Ils ont eu du mal a accepter son choix d’avenir, et là ils commencent seulement à relativiser. Elle est aussi bornée qu’eux du coup elle a jamais abandonné et leur a fait un énorme affront, en décidant de retourner ici au Japon deux ans avant notre propre retour, et habiter chez mes grands parents, pour concrétiser son rêve de devenir une Idole. Mes parents ont eu beaucoup de mal à se remettre du départ de Yukiko, mais je crois que ça m’a fait souffrir encore plus. On était tellement proche… Enfin bref, on est revenu au Japon il y a un mois pour poursuivre le rêve de maman d’ouvrir son restaurant, et aussi pour se retrouver tous ensemble. Ils ont été voir Yukiko chez mes grands parents pour lui proposer de revenir à la maison et faire leurs excuses et elle y réfléchit en ce moment…  »

Je sais même pas comment ça se passera si elle revient à la maison. Après tout, je n’avais pas accompagné les parents parce que je ne savais pas qu’elle réaction j’aurai en le revoyant, et que j’avais toujours du mal a digérer son geste. Enfin bref, on verra déjà si elle accepte de revenir… Allez Meyu, stoppe le drama, c’est déjà bien assez là. Je releva la tête et sourit timidement à Emiri :

« Désolé pour la tirade. Mais à part ça je crois que tout va bien, et puis, c’est en cours d’arrangement, donc c’est cool non ? »

Je mange alors une dernière bouchée et pose mes couverts. Pfiou, je crois que ça va être compliqué d'avaler un dessert !

Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mar 25 Avr 2017 - 23:23



「Etre heureuse d'avoir une haleine de chèvre」

Emiri & Meyuki



Dans un sens, elle comprenait aussi bien le point de vue des parents de Meyu que celui de sa grande sœur. Elle comprenait la peur de l'instabilité, elle comprenait la douleur qu'on éprouvait lorsque se résignait à abandonner ses rêves, elle savait ce que c'était de vouloir tout plaquer pour vivre ses passions à fond. Au moins, et c'est là un gros mérite, la sœur de Meyu avait réussi à franchir le pas. D'expérience, Emi savait combien il était difficile d'assumer professionnellement parlant une carrière artistique. Fin', d'un côté elle comprenait un peu un les parents aussi. Fin', ça ne la regardait pas et Emi était du genre assez pudique en ce qui concernait la vie privée de ses proches. Alors, au lieu de donner un gros commentaire du genre "Ah ouaiiiiis mais selon mon analyse et tout..." elle se contenta de hocher la tête. Meyu avait l'air d'être touchée par cette histoire et la demoiselle s'en aurait voulu de brusquer son amie.

- Je vois... Fin... J'apporterais aucun jugement à ton histoire mais...
Fin, tu sais on est amie et si ça ne va pas bah... J'suis là quoi, fin n'hésite pas me téléphoner ou à venir vider ton sac et tout et... Bordel j'ai une sensation de déjà vu c'est fou.


Ouep, tu remplaces le resto par une laverie et Meyu par un matheux à lunette et c'est bon. Fin, bref. C'était awkward et Emi priait très fort pour pas que son petit discours de cassos soit perçu comme un truc rose mielleux à fleur même si c'était le cas... Plus ou moins.

- Fin... Heu... C'était bien bon ! Héhé, heureusement qu'on est pas en rendez-vous galant parce que ça aurait été tandax avec l'haleine de chèvre ! Hahaha !

.... TA GUEULE EMI ! Genre, sérieux.... Il faut que tu arrêtes de parler à des gens. C'est pas bien. Ça me fait peur. Et je pourrais te tuer, de chagrin, hein ? Mais je pourrais te tuer. Alors stop. Vraiment. Pour le bien de la communauté. Stop.

- On a un dessert ?

.... Ok. J'en peux plus.


Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mer 26 Avr 2017 - 1:56




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Un dessert ??? Pfiou, dur... ♪


« Merci Emiri »

C'était deux mots tout bête, mais c'était tout ce que je voulais lui dire en entendant ses paroles. T'appeler ou venir vider mon sac si besoin, c'est noté. Et puis, le "on est amies" me mettait du baume au coeur. Après tout, j'étais arrivée il y a quoi, trois semaines, et j'avais laissés toutes mes amies en France, alors une amie ici, deux en comptant Tessa, c'était pas rien et ça faisait du bien.

« J'avoue, un régale, j'ai trop mangé par contre. Mais oui, heureusement que c'etait pas un rencard en tête à tête... Euh, un dessert tu dis ? A voir... »

J'attrape deux menus sur la table vide plus loin, en donna une à Emi et me rasseois aussitôt. Je passe en revue le menu avec elle, lui expliquant chacun d'eux, en étant la plus objective possible pour ne pas influencer son choix. La vue des macarons me fit penser à Kyoya et le jour où on s'était rencontré. Une rencontre des plus bizarre, parce que c'est pas tout les jours qu'on se fait stalker depuis des buissons quand même, qui avait fini par un bon moment au café français en ville et une grande discussion sur le chemin du retour. Les patisseries étaient bonne d'ailleurs, oui, "les" parce qu'on s'était piqués dans les assiettes, et en y repensant je ne pu m'empecher de sourire.

« Je crois que je vais prendre les macarons» dis-je en refermant mon menu.

Maman Harada arriva alors vers nous, comme si elle avait senti qu'on allait appeler quelqu'un pour finir notre commande, avec un grand sourire et inclina la tête vers Emiri.

"Bonsoir Emiri ! Comment as-tu trouvé la raclette ? Elle jeta un oeil et voyant qu'on avait les menus, continua : Donnez moi vos commandes, je vais aller vous préparer ça. Au fait Meyu-chan, ta soeur a appelé et nous passe le bonsoir, elle va rentrer à la maison dans quelques temps."

« Super nouvelle ! Je vais prendre les macarons» dis-je en tentant d'être convaincante, et ça passa crème, ouf! « Et toi Emiri, quel dessert ?»

Une fois qu'Emiri lui répondis, elle récupera les menus et m'embrassa sur la joue.

"Bien, je vous prépare tout ça. Tu vas pouvoir revoir bientôt Yukiko, Meyu-chan. Tu la connais peut-être Emiri, il me semble que vous avez le même âge. Bon j'y vais, il y a encore pas mal de commandes et de monde qui est arrivé. Par contre je ne vous reverrai pas avant demain matin, à moins que vous soyez encore debout aux environs de 3h du matin mais j'en doute un peu. Bonne soirée et bonne nuit les filles !"

Qu'Emiri connaisse Yukiko ? Ca ne m'avait même pas effleuré l'idée, mais maintenant qu'elle le dit, c'est bien probable si Emiri a passé son enfance ici, vu qu'elles ont le même âge...


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 27 Avr 2017 - 14:10



「Souvenir honteux」

Emiri & Meyuki



Baaaaaaah, c'était pas prévu, mais ça avait l'air de lui faire plaisir... Donc, bon. Ouais. Faut le dire. Emi était plutôt contente. Comme quoi, les phrases de cassos ça plait apparemment. Fin, ça plait... Sauf à Kuro mais Kuro c'est spécial et c'est beaucoup trop awkward pour en parler. Donc : Breeeeeeeeeeeeeeeef.

Emi lui offrit un grand sourire en retour, plutôt satisfaite de n'avait pas fait fuir Meyu. Elle se pencha avec un certain appétit sur la carte des desserts. L'étudiante écouta attentivement chacune des descriptions de Meyu. Elle reconnut quelques noms, évoqués à la maison par les amis richards et chiants des parents. D'habitude, Emi refusait de goûter ce genre de plats, sa façon à elle de jouer les rebelles et de piquer sa crise d'ados (c'est spécial je sais). Pour autant, là, le contexte était différent. Elle était avec Meyu et le restaurant avait une gueule largement plus chaleureuse que les restos chic qu'Isaac fréquentait histoire de dire "regardez je suis riche". Alors, quand la mère de son amie arriva pour les saluer, Emi lui rendit poliment son salut.

- Très bonne madame ! C'était délicieux ! et on ne dit pas ça parce que t'as encore un peu de fromage sur le coin de la lèvre Emi Hmm, j'ai bien envie de goûter le Pawis Blwest ... Je ne suis pas sûr que ça se prononce comme ça mais... Ce dessert là madame.

Bon, apparemment... Le scénario est bien fichu parce que la fameuse grande sœur de Meyuki entrait en scène. Bah, c'était sans doute que son imagination, mais Emi eut l'impression que Meyuki était sur la réserve. D'après ce qu'elle avait compris, elle avait beaucoup souffert du départ précipité de sa sœur au Japon. Ça pouvait se comprendre dans un sens, mais l'étudiante garda sa parano pour elle. Puis, la réflexion de la mère de Meyu la titillait un peu. Connaître la grande sœur de Meyu ? C'était pas impossible, fin, elle ne savait pas si la demoiselle était aussi à Kobe ou dans une école mais... Il n'y avait qu'à Kobe qu'un pôle artistique était présent puis si elle avait dix-huit ans... Meeeeh... Et Yukiko ça lui disait très vaguement un truc.

- Meeeeeeeeeeeeeh... C'est pas impossible... Hmmm grosse réflexion J'avais une gamine dans mon cartier qui s'appelait Yukiko quand j'étais petite... Me souviens plus de grand chose mais je crois qu'on à joué ensemble... Peut-être... Meeeeeeh...

Regarder pauvres mortels ! Contempler une imbécile trop utilisée sa cervelle ! Regarder !

- Après... J'avais moins de six ans à l'époque donc bah... Meeeeeh.


Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 5 Mai 2017 - 12:55




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪


La question de maman avait plongé Emiri dans une intense réflexion. Alors ce serait possible ? Je la regardais réflechir, attendant le verdict final:

«  Moins de six ans ? Alors c'était vous étiez en maternelle, et peut-être en tout début d'école primaire... On habite toujours le même quartier en tout cas. Déja à cette époque là elle révait de devenir une Idole, sauf qu'à ce moment là, elle voulait monter un groupe avec une amie d'école.»

Quelques minutes plus tard, la serveuse qui avait débarassé notre table revint avec nos desserts, deux belles assiettes qui feraient craquer n'importe quel gourmand, même après une raclette ! (si si, c'est possible !)

« Bon, bah à l'attaque !»

Je dégusta mon dessert, regardant Emiri découvrir le sien, et une fois arrivée au bout des limites de mon estomac, parce que oui, j'ai des limites quand même faut pas croire que c'est un puit sans fond, je poussa légerement mon assiette où il restait deux macarons.

« Fiou... J'en peux plus ! Tu peux goûter les macarons si tu veux»

Je me lève, pretextant d'aller au toilettes et part alors vers la caisse pour régler le repas. Si je l'avais dit à Emiri, je suis sûre qu'elle aurait refusé alors bon... Je reviens deux-trois minutes plus tard, attrape ma veste et l'enfile :

« L'addition est réglée, et les desserts sont offerts par maman ! On peut se mettre en route pour la maison et digérer en marchant, ou alors on attend un peu de digérer ici, c'est toi qui voit!»


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Sam 6 Mai 2017 - 22:24



「Qui a dit que les hommes étaient lents ? 」

Emiri & Meyuki



Mouais, ça ne l'avançait pas des masses cette histoire. La primaire, la maternelle, les couches culottes, ça remontait à loin. Elle gardait la plupart du temps des souvenirs très précis de la maison, de son oncle, de papy et de mamie mais alors pour le reste... Elle se souvenait de vagues bidules en rapport avec l'école mais là encore, ça restait flou. Il n'était pas impossible qu'elle aille eut une amie proche à cette époque, après tout, Emi était une petite fille énergique et assez bout en train avant le départ de Kimiko et d'Isaac. N'empêche... Ça la travaillait. Yukiko ça lui disait quelque chose... Quoi elle n'arrivait pas très bien à voir mais... Ça lui parlait.

Et son dessert avait eu beau se placer devant elle, ça la travaillait encore. En mangeant son repas sans une once de plaisir (c'est une fille binaire il ne faut pas lui demander de prendre son pied et de réfléchir en même temps) la musicienne était encore perdue dans ses pensées. Yukiko Yukiko..... MEEEEEEEEEEEEEEEEEEH C'était rageant d'avoir une bride de souvenir sans rien d'autre pour y donner un peu de profondeur. Elle savait juste que ce nom lui disait un truc... Maintenant elle voulait savoir pourquoi. Un truc à savoir, c'est qu'Emi était une fille (incroyable non ?) qui détestait ne pas comprendre quelque chose. Là, elle ne comprenait pas et ça l'enrageait intérieurement. Elle savait très bien que temps qu'elle n'arriverait pas à se souvenir, elle serait absente et bougonne.

- Hm.......

Plat finit, cuillère posée elle goba machinalement les macarons de son amie et ne fit même pas attention au départ de Meyuki qu'elle suivie tout aussi machinalement vers la sortie, puis vers chez elle, toujours perdue dans la recherche windows de sa cervelle. Yukiko... Yukiko... Hmmm...

...

...

........

OH MERDE YUKIKO !

- JE ME SOUVIENS ! hurla-t-elle au milieu de la rue avec des yeux ronds JE ME SOUVIENS ! oui, on avait compris la première fois Emi... Yukiko ! Ouiiiiiiii, ptin ça remonte à loin ! Il y avait une petite fille comme ça à l'époque, assez timide qui rêvait d'être idole et que j'avais secouée à l'époque ! Ça y est ! Merde ! J'avais totalement zappé ! C'est ta sœur ? Merde, le monde est minuscule !

Oui et t'es dans une rue que tu ne connais pas, de toute évidence pas dans un restaurant.

- Mais on est où ? Il y a trente secondes on était au restaurant et... faut que ça monte attendez ... Merde ! On est partie sans payer ?!


Gros yeux ronds et facepalm de la joueuse derrière son écran.




Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mar 9 Mai 2017 - 0:25




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪


Aucune réponse ne sortait de la bouche d’Emiri, hormis un petit « Hm… ». Je suis pas certaine qu’elle ai entendue tout ce que je lui ai dit, néanmoins les macarons n’étaient plus là donc elle a au moins dû entendre cette partie là ! Elle se lève et se couvre, puis me suis dehors, toujours dans ses pensées.

« Oh, tu m’as pas dit, t’en a pensé quoi du dessert ?»

Quelques secondes passent puis une minute, bon, on va la laisser à ses réflexions, ça à l’air important vu sa concentration ! LE principal, c’est qu’elle me suive. J’emprunte machinalements les rues, connaissant le chemin par coeur pour être venue un certain nombre de fois voir maman où venir l’aider au restaurant les week-ends, et sort mon téléphone. J’envoie un message à Papa pour le prévenir de notre arrivée bientôt imminente en continue d’avancer, Emiri sur mes talons, quand elle s’arrête d’un coup en hurlant dans la rue, me faisant sursauter et manquant de lâcher mon téléphone.

« Quoi ? Qu’est ce qui se passe ?? » Elle répete encore une fois en hurlant, Ok tu te souviens, mais encore ?? « Oui mais tu te souviens de quoi ? Explique toi parce que là j’avoue que j’arrive pas à te suivre !!»

Elle s’expliqua un peu plus, et se rend alors compte qu’on est plus du tout au restaurant. Elle devait vraiiiiment être dans ses pensées, parce que ça fait bien 10 minutes qu’on marche, et au prochain tournant on est à la maison !

« Non j’ai payé avant qu’on parte t’en fais pas ! Et oui, c’est bien elle ! Et, bahhh, maintenant elle est plus très timide en fait,  et elle continue dans cette voie là !»

On continue d’avancer en parlant, et on arrive enfin dans ma rue, et rapidement, devant la maison : une maison assez typique, mais elle laisse aucun doute sur le niveau de vie, et c’est bien le seul truc qui me gêne… J’invite Emiri à me suivre, et ouvre la porte d’entrée, d’où on entendait déjà le catch en fond sonore:

« Et voilà, bienvenue chez les Harada ! »


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Dim 14 Mai 2017 - 14:42



「Qui a dit que les hommes étaient lents ? 」

Emiri & Meyuki



Le fait que je me souvienne de Yukiko est déjà assez énorme en soit. Alors oui, je sais, niveau souvenir d'enfance je me débrouille plutôt bien en général mais faut bien comprendre qu'à l'époque, l'école, bah je m'en foutais un peu. Je garde beaucoup d'anecdotes sur ma famille mais très trèèèès peu sur le reste. Aussi, Yukiko n'était resté pour moi qu'un vague, très vague souvenir de primaire. N'empêche, le monde est petit. Je me demande bien quel était le pourcentage pour qu'une amie d'enfance soit en fait la grande sœur d'une amie proche maintenant, pratiquement plus de dix ans après. Manquerait plus que j'apprenne que je faisais des gâteaux de boues avec la famille Schwartz petite et ce serait le pompon.

Mais bon, blague à part, j'étais tellement perdue dans mes pensées que je n'avais même pas remarquée qu'on avait bougé d'endroit. La première frayeur passée (je m'en serais voulue qu'on soit partit sans payer) je soupir un bon coup et... Attends, quoi ?

- T...Tu as payé pour nous deux ? M...Mais fallait pas ! Fin, je veux dire, je me sens gênée là...

Je sais que c'est un peu trop tard pour se plaindre, ma faute. Mais bon, je note dans un coin de ma cervelle que j'en dois une à Meyu. J'essayerais de lui caser un rancard pas subtile avec Kyoya ou je sais pas moi... Je l'inviterais voir un match de catch amateur, ça se fait en ville je connais les dossiers les gens, me sous-estimer pas). Du coup en avance pour enfin arriver enfin chez Meyu et whouaaaa. Elle est belle sa maison. Plus moderne que la mienne mais... Whouaaa. On entre, je retire mes pompes comme une gentille japonaise, avant d'oser pénétrer dans la maison. Je salue papa Harada d'un signe de la tête... J'avoue, je suis un peu comme une gamine a regarder partout comme une débile parce que... Bah, je suis dans la maison d'une amie. C'est un grand moment. J'ai limite envie d'aller poser mes yeux sur les albums de famille pour voir la bouille de Meyu gamine mais... Je me retiens.

- Je te suis, hein ? Par contre, je peux t'emprunter tes toilettes deux minutes... Envie pressante.

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mar 16 Mai 2017 - 0:42




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪


« Mais non t’en fait pas, et puis j’ai eu que les plats à payer, les desserts étaient offert, et puis, c’est cadeau ! Pour marquer notre première pyjama party !»

On entre dans la maison en retirant nos chaussures, et avançons dans le salon, où papa est dans tout ses états devant la télé. Emiri le salue d’un signe de tête et regarde un peu partout, découvrant la maison à son rythme.

« Je t’amène au petit coin et après je te ferai la visite, t’en fais pas !»

Je prend les devants retourne dans l’entrée pour prendre le couloir qui mène à l’escalier, couloir dans lequel est accroché une photo de Yukiko et moiquand on était petites, avec le chat des grands parents qui mettait sa papatte sur mon front. Une fois que je lui ai indiqué les toilettes du bas, qui se trouvent juste à côté des escaliers, je laisse Emiri sur place et lui dit de me rejoindre dans le salon après. Je rejoins alors mon père sur le canapé du salon, et regarde le match avec lui, lui piquant une chips au passage.

« Alors ça donne quoi ?»

« Attend, shhhh…»  Me dit Papa avec un doigt sur la bouche pour me faire taire « C’est un moment crucial, il y a Mc Mahon qui est entrain d’annoncer un match de plus pour les Survivor Series, c’est le soir de ton anniversaire d’ailleurs,mais on regardera ça plus tard en replay »

« Oh… ok !» On est tous les deux à fond dans l’annonce du président de la WWE quandEmiri revient et que  l’affiche du match apparaît : la Team Cena et la Team Authority dans un tag team match pour les Survivor Series

« Oh mon dieu ! Ça va être épique ! T’as entendu ça ? »

Oulah, tu t’emportes ma cocotte. j’ai peut-être dit tout ça un peu fort et d’un ton un peu trop enjoué !


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 18 Mai 2017 - 20:34


「Et vous Paul ? Comment vous est venu le gout de la merde ? 」

Emiri & Meyuki



De toute évidence, ma petite commission s'avère plus grosse que prévu. C'est le constat que j'ai fait en arrivant devant les chiottes de la maison Harada. C'est drôle, mais au final, ça me dérange de déposer mes petits chocolats au fond de la cuvette d'une amie. À vrai dire, je me sens plus à l'aide dans mes toilettes à moi et... Je suis vraiment aussi sans vie et désespérée que ça ? Fin, puisqu'on doit couler un bronze et forger le nouveau trône de fer autant en profiter pour faire le point. Parce que oui, le coup de "hé, la nana avec qui t'étais pote en CP bah c'est ma grande sœur t'as vu ?" me reste au travers de la gorge. Dammit, que le monde est petit ! Fin', j'avoue que j'aurais bien flippé de croiser une amie d'enfance, comme ça, s'en avoir pu m'y préparer psychologiquement à l'avance, surtout qu'à l'époque, je suis partie du jour au lendemain pour Tokyo sans avoir pu dire au revoir à personne. Ainsi donc, mon amie actuelle était la petite sœur de mon amie d'avant... J'ai la désagréable impression d'être dans Inception, là, tout de suite. M'enfin, sombres pensées à part, c'est vachement cosy chez Meyu. La maison, de ce que j'en ai vu, est plutôt pas mal, je me demande ce que son père fait parce qu'en soit la cuisine ça ne rapporte pas tant que ça si ? Fin, dans mes souvenirs le super traiteur du beau-père vivait dans un petit studio en périphérie de Tokyo et ne bouffait pas de la viande toute les semaines. Mais c'est peut-être impoli de poser la question à Meyuki, nan ? Je veux dire, c'est un peu bizarre d'arriver et de demander les comptes et le patrimoine familial pour au final se dire "Ah ouais".  

Commission faite après deux trois "poussez Madame!" Je sors des toilettes plus soulagées qu'en entrant. Sur la route menant au salon, je pose les yeux sur une photo... Probablement de Meyuki et de Yukiko et... Ptin, tu ne peux pas retirer le fait qu'elles se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Ça me fait penser que je me demande à quoi donc ressemble Yukiko aujourd'hui ? Dans mes souvenirs c'était une fille assez renfermée et timide mais d'après Meyu elle avait changé entre-temps. En même temps, tu me diras, normal d'évoluer faut être vraiment débile et pas douée pour rester autant cassos qu'en prima... Oh. (spoiler : c'est mon cas /PAN/)

J'entre de le salon pour surprendre mon amie et papa Harada en plein gagatage  d'un futur main ev...

- Naaaaaan ! Putain Cena ! Ça sent la nouvelle saga drama ! tellement enjouée que j'ai sortie ça en anglais, tranquille Le match est prévu pour quand ?

De loin je ne vois pas la date mais tu peux être sûr que je vais regarder ça. Impossible de louper Cena, non monsieur. Je fais signe a Meyu que j'ai finit avant de me glisser à côté d'elle.

- Hé, je suis prête pour la visite. Et fin... Je ne sais pas si ça te dérange d'aborder le sujet mais, j'ai plus trop de souvenir de Yukiko et je t'avoue être assez curieuse sur.. Fin tu m'as dit qu'elle avait changé et..
Bah je suis curieuse quoi. Fin, si tu ne veux pas en parler on en parle pas, hein ?




Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mar 23 Mai 2017 - 0:13




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪


Gagatage complet chez la famille Harada, entre papa qui se frotte les mains, ayant hâte de voir ça, et moi qui sautille comme une puce en imaginant le match qui nous attendait.

« C’est le 24 novembre !! Pile pour mon anniv, mais c’est en semaine du coupje regarderai ça en replay en revenant le weekend je pense ! Sur le campus je pense pas qu’on capte assez pour regarder...»

Un peu dégoutée en y pensant, je baisse la tête. Emi me fait un signe et s’approche de moi, m’annonçant qu’elle est prête pour la visite, ce qui me remet la pêche. Bah ouais, on a pas souvent l’occasion de faire visiter sa maison comme un bon hôte qui se respecte ! Je me lève du fauteuil, laissant papa Harada devant la télé :

« Tu nous tiens au courant si jamais il se passe quelque chose d’important hein ? Je vais faire visiter la maison à Emiri et après on va dans la chambre»

« Hein ? » Concentré sur la télé, il détourne les yeux à peine une seconde et réagis enfin « Ah, oui oui vous en faites pas je vous tiens au jus !»

« Si mademoiselle Itashi veux bien me suivre !»

J’emmène alors Emiri dans le couloir où on était plus tôt, et m’arrête devant la photo, désignant les parties de la maison de la main en les énumerant, un peu comme les hotesse de l'air dans les avions :

« Donc après le salon-salle à manger, la pièce à vivre quoi, nous voici dans le couloir qui te donne accès à un peu toute la maison : la grande pièce, les toilettes du bas, l’étage via les escaliers à ma droite, le garage et le coeur de la maison, la cuisine ! »

Je lui fait un grand sourire et un clin d’oeil « Je fais ça bien hein ? Haha»

Qu’est ce qu’elle me demandait déjà ? J’suis tellement partie loin dans mon truc… Hm… Ah ! Oui ! Yukiko !

« Hm… bah disons que quand on étais petite elle était assez timide, reservée, osait pas trop aller vers les gens, etc, et que maintenant, elle a pris en confiance : elle parle plus facilement aux inconnus, hésite pas à aller vers les gens, sait ce qu’elle veut… Elle a joué dans des petits rôles et tout du coup elle commence à avoir un petit statut aussi, j’ai beau lui en vouloir d’être partie, j’suis contente qu’elle réussisse un peu. Faut le dire, elle a du talent la grande soeur !»

J'ouvre la porte du garage pour montrer un peu à quoi ça ressemble, avec la voiture de papa où on est monté plus tot, et son coin bricolage, puis lui montre la cuisine bien équipée, surtout pour une cuisto comme maman. Une cuisine de chef version maison !


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Sam 27 Mai 2017 - 14:37


「Et vous Paul ? Comment vous est venu le gout de la merde ? 」

Emiri & Meyuki



Me voilà embarqué dans une visite détaillée de la maison Harada. J'avoue, j'ai l'impression d'être un acheteur dans un rendez-vous immobilier. J'irais presque demander à Meyu la superficie de chaque pièce et me renseigner sur le voisinage, les niveaux des écoles alentours (Un peu comme ma mère quand elle cherche une résidence pour les vacances et qu'elle demande subtilement le niveau intellectuel et financier des gosses du quartier parce que, attention, Clara, Shiro et Akito ne peuvent pas fréquenter n'importe qui, hein ? Ptin, j'ai toujours trouvé débile la façon qu'avait maman de surprotéger ses enfants au point de mettre une pression sur les gens qu'ils fréquentaient. ) mais je me dis que Meyu serait capable d'aller vraiment chercher les infos donc je me tais. On avance, je découvre une à une les pièces de la maison. J'avoue, c'est confortable chez elle. La maison est assez... Moderne, je trouve, comparée à la nôtre, avec mamie qui fait vieille maison familial de campagne. On progresse lentement mais surement, je flachouille quelque peu sur la salle de bains (Parce qu'en tant que feignasse, la salle de bains reste une de mes pièces de glande préférées. Généralement, je me douche vite, mais j'aime passer du temps à mettre ma musique et à chanter dans la salle de bains, ça me détend).

La visite continue donc et j'ai enfin ma réponse sur la question de Yukiko. En voyant Meyu commencer son petit exposé, je me suis dit qu'elle voulait surement éviter le sujet mais au final, elle avait seulement, peut-être, oubliée. J'avoue, je suis impressionnée d'entendre l'évolution de Yukiko. Je n'ai plus tellement de souvenirs d'elle, mais dans mon esprit, cette fille était la timidité et le manque de confiance incarnée. Elle était réservée, je crois... Ptin, faut croire que les rôles se sont inversés. Je suis impressionnée d'entendre qu'elle a déjà un petit CV bien rempli alors que moi, bah, hormis me toucher la nouille et faire des covers d'anime pour un public otaku sous amphétamine je n'ai pas fait grand chose. Je ne sais pas si dois être fière de ce que j'entends ou si je dois culpabiliser d'avoir perdu tant d'heures de ma vie que j'aurais pu mettre à profit pour me faire connaître. Quoi que, la célébrité ne m'a jamais vraiment intéressé. Juste pouvoir vivre de ce que j'aimais, je trouve ça cool.

- Et bah. fut tout ce que j'ai pu dire. Enfin, le truc intéressant c'était surtout ce que me confiais Meyu. Jusqu'à maintenant je me disais que Meyu était une fille joyeuse et sans histoire mais je suppose que, comme dans toute famille, le drama n'est pas bien loin. Et... j'ai la désagréable impression de marcher sur des œufs. Tu voudrais recoller les morceaux ? Je veux dire, avec elle ? j'allais lui balancer que la famille c'est important mais ce serait vraiment hypocrite de ma part pour le coup Si tu as besoin je suis là, hein ?


OUI EMI, OUI, 20/20 !

On débarque dans la cuisine et je me sens un peu coupable d'être autant en mode "héééééééé j'suis perduuuuuuuuuuuue". Faut que je trouve un sujet moins lourd pour Meyu, un truc qui la ferait rire et sourire, un machin drôle et entraînant qui ferait pas battre son petit kokor...

- Et sinon, avec Kyoya, ça se passe comment ?


Ok. JPP de moi.
Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Dim 28 Mai 2017 - 18:52




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪



« Recoller les morceaux...» J'étais tellement bloquée dans mon boudage intensif, que j'ai même pas pensé à quoi faire quand je la reverrai, est ce que je voulais arranger tout ça ? Hm...

On entre alors dans la fameuse cuisine et j'ouvre le placard et sort un paquet de chips crème-oignons, puis me met à la recherche des bonbons qui picotent. Vous savez, le sucre pétillant qui picote dans la bouche là, bah ces bonbons là ! Je farfouille dans le placard et manque de faire tomber le paquet de biscuits en entendant la question d'Emiri.

« Hein ? Kyoya? euh... bah ça va, la colocation se passe plûtot bien si c'est ce que tu veux savoir ?»

Je me replonge dans la recherche de bonbons, sentant mes joues commencer un peu a chauffer. Pourquoi elle me parle de Kyoya tout à coup ? On habite juste la même chambre, mais on se croise pas énormement en dehors, à part quand il m'aide pour les maths ou l'autre fois quand il m'a appris un peu la guitare... Bon, c'est vrai que je suis un peu mère poule et que je fais attention à sa cheville et qu'il se fasse pas mal depuis le bal mais on est pas si proche que ça, si?

Je trouve enfin les bonbons et essayant de calmer mes joues, ouvre le frigo dans l'espoir de les refroidir. J'attrape une bouteille de thé glacé et me tourne vers Emiri :

« Tu veux boire quoi ? Il y a du Coca, de l'eau gazeuse, du jus de fruits, du thé glacé, de l'eau plate, un peu de tout ! »

Je repense à sa question précedente et ne peux pas m'empêcher de lui poser une question qui me taraude :

« Kyoya t'as dit quelque chose qui laisse penser le contraire ?»

Je pense pas avoir fait quelque chose de mal envers lui, bon à part le remettre un peu à sa place de temps en temps quoi, mais jamais méchamment. Et puis je parle si souvent de lui pour qu'elle me pose cette question, si ?


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 2 Juin 2017 - 16:51


「Et vous Paul ? Comment vous est venu le gout de la merde ? 」

Emiri & Meyuki


Je
suis
un
putain
de
boulet

Ça, pour mettre les pieds dans le plat j'ai fait fort. Bah putain. Bravo Emi 20/20. Chapeau bas l'artiste. Et après on s'étonne d'être un générateur de situation awkward. Après la grande sœur aux rapports tendus et incertains voilà le crush mal assumé. Et merde, c'est un combo je crois. Ouais, bon bah, je crois que ça veut dire qu'on ferait mieux de fermer notre gueule, hein. Je crois que ça veut dire qu'il est grand temps de nous concentrer sur le paquet de chips crème-oignon que Meyu vient de sortir et de faire comme-ci tout cela n'avait jamais eu lieu. Du moins c'est l'état dans lequel je me serais mis si mon amie était partie dans un trip fort gênant à base de "Il a dit quoi sur moi ?" et de "DIS DIS DIS" agressif. Fort heureusement, Meyu était une fille calme et plus intelligente que la moyenne et c'est plutôt tant mieux. En attendant sa réponse, je ne peux m'empêcher de sortir un long soupir soulagé.".

- O...Ouais ! Ouais ! La collocation, oui, tout à fait ! Bah, heu, écoutes c'est cool si ça se passe bien.

L'assurance, la vraie. Enfin bref, je récupère quelques paquets de chips pour décharger la demoiselle. D'une certaine façon, ce n'est pas passé loin. Surtout que bon, c'était sa vie privée et que dans un sens je n'avais pas envie de savoir. Non, parce que, je suis la première à être gênée d'entendre les histoires de cœur/cul des autres alors ceux d'une nana qui je surkiff grave... Non, juste non. Cela ne nous concerne pas, restons droite et chaste chères oreilles.

La conversation bifurque vers le sujet de la boisson et... "T'as de l'eau gazeuse ? Naaaaan vrai, je peux en prendre ?" oui, parce que voyez-vous je suis une fille simple. Je vis de wifi et d'eau gazeuse moi. Meilleure boisson du monde avec le thé et le chocolat chaud mémé. Meyu m'indique la position de la bouteille et je m'en saisis ignorant copieusement le coca (ce n'est pas bon) et autres sodas dégueulasses et ultras sucrés. Je craque par contre sur deux/trois jus de fruit (un autre de mes péchés mignons) que j'emporte et là, c'est alors que j'avais encore la tête dans le placard que Meyu ouvrit la bouche pour la troisième fois... OUCH ! C'était ma tête ça, ma tête qui vient de se fracasser contre le plafond du placard. Je me retire avec prudence en crachant dans ma barbe et en insultant en anglais mes grands ancêtres avant de regarder mon amie comme un gamin au pied du mur.

- M... Mais non ! ok ok ok ok ok ça va pas là C... C'est juste que, fin, j'ai un peu paniqué avec Yukiko parce que bah... Bah... C'est un sujet qui avait l'air de te chambouler pas mal alors j'ai voulue trouver quelque chose d'un peu plus joyeux et comme Kyoya et toi vous avez l'air de TRES bien vous attendre et qu'il y a une belle alchimie entre vous je me suis dit que... Fin... Voilà quoi. M... Mais, tu sais, Kyoya ne pense pas en mal de toi, du tout, il à l'air même d'être très concerné par ton bonheur et.. Et tu sais quoi ? Je crois que je vais me taire, hein ? On va faire comme ci j'avais rien dit, alors, la visite donc lalalalallalalalalalallalala.

Ça c'est fait, par où est la sortie ? Ptin, j'ai la sensation d'avoir dit une bêtise, pardon Kyoya je suis une ninja de merde. J'espère juste n'avoir pas trop refroidie Meyu, ce serait con pour le coup. Fin, oui, la visite, sa chambre, oui, oui, oui, oui la suite s'il vous plait.

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Mer 7 Juin 2017 - 14:53




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Et c'est parti ♪




Okay ! Donc ma tentative de cacher ma surprise à l'air de la surprendre elle même, et ca montre bien qu'elle pensait pas JUSTE a la colocation. Mais ça m'intrigue moi ! Après m'avoir déchargée les bras et sauté sur l'occasion de prendre une bouteille d'eau gazeuse, elle attrape deux trois autres trucs au passage, et les bras un peu chargés, Emiri se cogne en sortant sa tête de l'armoire en entendant ma dernière question. On dirait que j'ai mis le doigt sur un point sensible, allez, parle maintenant Emiri ! Ta réaction en dit un peu trop et on est toute les deux pas douée pour cacher nos états d'âme a en juger par nos gestes maladroits en ce moment ! Je t'adore Emiri, tu sais ça ?

La miss se met donc à me répondre, me disant que c’était pour éviter le sujet assez "douloureux" de Yukiko. Bon ok, tu marques un point Emiri, je te l'accorde, sujet sensible... Mais eh oh ! pourquoi t'insistes sur le "TRÈS bien" hein ? J'ai le cœur qui s'emballe un peu trop en entendant ce qu'elle raconte ensuite, et j'avoue que je comprend pas trop trop ce qui se passe intérieurement là. Parce que le cœur qui s'emballe, la sensation de chaleur et le ventre qui fait des sensations chelou, c'est un signe de.. non pas de ça, on se connaît à peine lui et moi, je dois être juste un peu malade, ouaiiiiis voilà ! J'ai du manger un truc qui passe pas bien ou attraper un truc dehors avec le froid qui arrive un peu là. C'est ça !

« Euh... ouais... Je sais pas pourquoi mais on va dire ça ! T'as rien dit, et on reprend la visite !» Je piquai un fard, le rouge me montait aux joues.

Je passe devant Emiri les bras un peu chargés, tout comme elle d'ailleurs, et sort de la cuisine. J'entame alors une tentative de monter dans les escaliers, mais ma maladresse naturelle me rattrape et un paquet de bonbons tombe sur une des marches bruyamment et me surprend au point de déraper et rater une marche. Heureusement j'ai eu la présence d'esprit de me rattraper a la rembarde, mais maintenant, y'avais 3-4 trucs dans les escaliers et Papa avait été alerté par le bruit et arrivait là en panique.

« OH MON DIEU ! Ca va ?? Personne n'est blessé ? »

« Non t'en fais pas! j'ai juste fait tomber deux trois trucs... le talent habituel !»

« Oh... Eh mais, vous avez dévalisé la cuisine ! Vous faites un stock de provisions en cas de guerre dehors c'est ça ?» nous dit-il en pouffant de rire et attrape alors les quelques trucs tombés pour me les remettre dans les mains.



Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Jeu 8 Juin 2017 - 14:03


「Et vous Paul ? Comment vous est venu le gout de la merde ? 」

Emiri & Meyuki


Franchement, quand Isaak se plaint de mettre les pieds dans le plat je roule un peu des yeux mais là, ouais, je comprends. Mes mots semblent faire réagir Meyuki... Peut-être même un peu trop à mon goût. Merde, je ne voulais pas qu'on en arrive là. J'ai l'impression d'avoir touché un point sensible et à voir mon amie piquer un fard je ne peux que me sentir coupable. Et meeeeeerdeuuuuuh. Faut vraiment que j'arrête de parler avec des gens. C'est officiel. C'est pas bon pour eux comme pour moi. Je ne voulais pas mettre mal à l'aise Meyu et encore moins taper la discution sur sa vie privée parce que bah... C'est sa vie privée et j'ai rien à y foutre. Je n'aime pas envahir les gens et encore moins jouer les entremetteuses. Bon, ça semblait plus ou moins évident qu'entre Kyoya qui se surpasse pour trouver un cadeau et Meyuki qui passe au stade "Tomate farcie" il ne se passait pas "rien" maiiiiis, nop, je ne veux rien savoir moi. Leurs histoires, leurs affaires. Je n'y mettrais pas mon nez. J'écouterais si besoin mais je refuse de jouer la journaliste closer. Nop, nop, nop monsieur. Ce sera sans moi.

Enfin, ça ne change rien au fait que je m'en veux de voir Meyuki autant perturbée mais je suis plutôt contente de la voir changer de sujet. Oui, la visite, bonne idée. Avançons gaiement dans ta splendide maison et oublions mon manque de skill en interaction sociale et le fait que tu pourrais faire la circulation vu le rouge de ton visage. Oublions tout. Je lui emboîte donc le pas, les bras chargés de diverses choses absolument pas bonnes pour la ligne mais bon, je n'ai jamais été très à cheval sur la question du poids. J'estime qu'il ne faut pas manger pour vivre mais vivre pour manger et qu'on ne vit qu'une seule fois alors autant se faire péter le bide. Paraît que les anges là-haut, ne connaisse plus la faim et ça c'est triste. Alors quitte à se faire chier une éternité au paradis autant se faire plaisir et de son vivant. Observer avec quelle subtilité j'ai changé de sujet. Et ouep, t'as rien vu venir, t'es impressionné, hein ? Hmhm. Bref. On commence donc à grimper les escaliers quand, en relevant les yeux vers ma camarade, un bruit sourd se fait entendre suivit d'un pied qui dérape et réflexe de cassos oblige, je lâche tout ce que j'ai dans les bras pour espérer rattraper Meyuki dans un cri affolé. Ok, ça aurait pu être particulièrement classe si mon amie ne s'était pas rattrapée au dernier moment. Du coup on était là, comme deux débiles, dans des positions débiles entourées de bouffe absolument pas bio. Avant même d'avoir pu dire quoi que ce soit, j'entends le père Harada débarqué, presque tout aussi affolé que moi il y a une demie-seconde. Est-ce qu'on va bien ? Oui, apparemment. J'avoue mettre un certain temps à réagir avant de commencer à baisser rapidement pour rattraper nos provisions dans un "Désolé monsieur" timide et mal assuré.

Je m'assure que ma camarade se porte bien et après quelques secondes a tenter de retrouver mon calme on remonte. Cette fois pas de catastrophes et on peut enfin atteindre la chambre de Meyuki sans plus d'aventure.

- Où est-ce que je te pose tout ça ? lui demandais-je avant de, sur ses indications, lâcher prudemment du leste. Tu es sûre que ça va ? Nan, parce que je ne dirais pas que tu m'inquiètes et que je suis du genre tellement parano avec mes potes que je stress pour le moindre truc mais... Je suis... Désolée pour tout à l'heure. Fin', je ne voulais pas te perturber ou te blesser ou quoi que ce soit d'autre de pas très cool, tu vois ? Je... Fin... Je ne suis pas très douée pour parler mais fin', si tu veux vider ton sac un jour, bah, heu, je suis là tu sais ? Parce qu'on est amie, tu vois ? OK C'EST NIAIS STOOOOOOOOOOOOOP ! C'est quoi ce remix foireux Emi ? Tu joue le personnage secondaire d'une série pour ados à la con ? Enfin bref ! Où est le just dance qu'on rigole ! Je me sens d'humeur à bouger mon popotin.

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 944
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 22

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Ven 16 Juin 2017 - 1:42




















Jusqu'au bout de la nuit ♫

Meyuki & Emiri ♪

Let's go baby ! ♪



Woah, Emiri avait laché tout pour me rattraper, c'est tellement chou de sa part ! Meme le paquet de chips creme-oignons ! Alors que c'est teeeeeeeeeellement bon ce truc ! Ça veut dire qu'elle tiens à moi un peu pareil ? Je l'adore cette Emiri ! C'est le plus beau geste qu'elle puisse faire pour me montrer son amitié ! Me faire passer avant un paquet de chips creme oignon, c'est du high-level, c'est pas une blague !

« Oh... Eh mais, vous avez dévalisé la cuisine ! Vous faites un stock de provisions en cas de guerre dehors c'est ça ?» nous dit-il en pouffant de rire et attrape alors les quelques trucs tombés pour me les remettre dans les mains.

« Ah bah on sait jamais ! T'imagine si y'a la team Authority qui débarque ici ?? Faut qu'on prenne des forces pour se battre contre eux ! Et beaucoup de forces !»

Je récupère tous nos petits paquets de grignotages et monte les marches avec Emiri sur mes talons, puis on prend la première porte à gauche pour arriver dans ma chambre. J'indique à Emiri de tout déposer sur le lit en faisant de même puis me retourne vers mon amie :

« Oui, t'en fais pas ça va ! C'est juste que ça m'a surprise et que ça m'a fait réagir plus que prévu, j'm'y attendais pas en fait ! mais je crois que c'est juste le repas d'hier qui a du mal a passer, ça ira mieux avec les chips! Et pour les confidences, hésite pas toi non plus, je serai muette comme une carpe promis !»

Enfin bref ! Où est le just dance qu'on rigole ! Je me sens d'humeur à bouger mon popotin.  

« Tout d'abord, je te souhaite la bieeenvenue dans mon antre, mon repère, ma chambre ! »

J'étends les bras pour faire un "Tadaa" et en profite l'attraper et lui faire un petit calin. Elle est trop gentille et elle s’inquiète trop de ces faits et gestes envers moi, et puis j'aime bien faire des calins alors voilà, pouet ! Mais pour dissiper la gêne que ça pourrait lui occasionner parce que je ne sais pas si elle a l'habitude de serrer les gens dans ses bras, on va trouver une belle excuse.

« T'en fais pas pour ça, c'est le rite d'entrée dans ma chambre ! T'y aura le droit à chaque fois que tu rentres ici, attention !» Je rigole un peu et continue « Je rigole, t'en fais pas, j'en avais juste envie en fait. J'suis un peu une bisounours, ça explique les quelques dix peluches Disney dans ma chambre! Mushu, Pumbaa, etc... Bref ! C'est parti pour Just Dance! »

Je fonce vers ma commode ou est posée la télé et la Wii, puis met le tout en route et attrape les Wiimote. Je ne laisse pas trop le choix à Emiri pour la première chanson, et prend directement celle là. Y'a rien de mieux pour mettre une guitariste dans l'ambiance, qu'une chanson un peu rock. Et puis la choré est pas trop difficile ! Je tends une Wiimote à Emiri et lance la partie. Allez, on secoue les bras en l'air, en bas, re-en l'air re-en bas... let's go !



Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066




*Aimerais être un sandwich*

Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 621
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 45

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  Sam 17 Juin 2017 - 14:48


「BOUGE TON BOUUUUULEUUUUH 」

Emiri & Meyuki



Houla... HOULA. Je ne sais pas si ça me fait ultra plaisir ou ultra flipper mais... HOULA. Je... Je ne sais pas là. Fin, je ne lui avais pas proposé de vider son sac pour avoir un ticket d'entrée avec elle. Enfin, c'était touchant mais la perspective de me confier à Meyuki avait quelque chose de... Flippant, oui ? J'avais un peu honte de moi sur ce coup. Ne rien lui dire serait surement prendre le risque de la vexer mais... Je peux lui dire ? Vraiment ? À propos des parents ? De toutes ces choses pas très nettes et pas très glorieuses dont je ne suis pas fière ? Est-ce que ça ne va pas la décevoir ? C'est horrible mais je me complais de la voir avoir une image aussi "bonne" de moi. Mais je lui parlais de jalousie, de haine, de toutes ces facettes de moi que je ne supporte pas... Est-ce qu'elle ne me fuirait pas ? C'est con, mais d'un coup j'ai l'impression que l'ouvrir ce serait tout gâché. Et je ne veux pas tout gâcher. Alors que les choses commencent à aller mieux, alors que ma situation avance enfin dans la bonne direction, nan, c'est mort. En tant qu'amie je devrais être honnête, je devrais me montrer tel que je suis. En plus, je pense que Meyuki est une fille assez intelligente et mature pour avoir le recul nécessaire, je pense qu'elle pourrait comprendre mais... J'avoue que j'ai peur. Je ne veux pas entrer dans les détails, je ne veux pas vider mon sac et cracher mon venin pour la perdre ensuite. Avec Isaak, la confession avait été moins compliquée, c'est peut-être parce que c'est un mec et que du coup... Fin, je ne sais pas en fait. Je n'ai jamais été ultra à l'aise avec les filles. Je me considère en général bien trop différente de la plupart de mes camarades pour espérer être amie avec elles. Là, pour une fois, ça avait plutôt bien fonctionné avec Meyuki. Non, vraiment, je m'en voulais mais je ne voulais pas prendre le risque de tout gâcher en montrant cette Emi haineuse et immature que je redoute tant. Elle me prend dans ses bras et ça ne m'en courage que plus à ne pas être honnête envers elle. Non. Elle est trop gentille, trop adorable, je ne veux pas tout foutre en l'air, pas avec elle, alors que ça fait tellement longtemps que je cherchais une amitié comme ça. Non. On va fermer sa gueule, sourire et faire en sorte que tout se passe bien dans le meilleur des mondes.

- O... Ouais ! C'est cool, merci, je note !

Meh, c'est awkward, heureusement Meyuki à la bonne idée de démarrer Just dance et... Qu'est-ce qu'il m'a pris de dire oui ? Nan, sérieux, comment j'ai pu oublier le fait que je dansais avec la grâce d'un poids lourd ? Oh putain puis c'est quoi cette chorée... J'ai l'impression de faire une nana en pleine crise d'hystérie... Puis surtout... Pourquoi ça rend bien sur Meyu et sur moi PAS DU TOUT ? Hein ? On bouge les bras et je crois avoir décroché toute notion de respect pour ma personne au moment où en entame la partie que je nommerais "on fait de la brasse et de dos crawlé". Pourtant, la nana sur l'écran à l'air de s'éclater putain. On termine la chanson et j'ai déjà l'impression d'avoir enterré le peu de respect que j'avais pour moi-même. Pourtant j'adore cette chanson, mais... Bon, il nous faut un truc un peu moins ridicule et alors que je passe les chansons en revue je tombe sur... Oh... Ils l'ont fait... Sérieusement ? Je pointe timidement le doigt vers l'écran, pour le coup j'ai l'air d'une gamine de 3 ans devant ses idoles.

- Je... O... On peut faire celle là ?

Ok. Je n'aime pas danser... Des truc qui se prenne aux sérieux. Par contre, la danse des canards, le truc kitch et ridicule clairement fait pour rire un bon coup, ça je maîtrise, j'adhère même. Après confirmation de Meyu je clique sur la chanson... CETTE GLORIEUSE CHANSON

- Je veux faire le jaune et le bleu ! Tu prends le rouge et la rose ?

Hanw ce papa pimp !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Jusqu'au bout de la nuit  

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'au bout de la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville :: Autres lieux-
Sauter vers: