Partagez | 
 

 Le mec chelou -Billy (OVER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Le mec chelou -Billy (OVER)  Jeu 6 Avr 2017 - 22:15


❝ Un étrange collègue ❞




Ft.Billy the Kid♥

Vendredi 17h


La routine. C'est quelque chose de réconfortant chez les uns , effrayant chez les autres . Certains la fuit comme la peste , d'autre la recherche désespérément. Certains , comme Flynn sont coincé entre les deux. Tirailler par la peur de voir sa vie bousculer par des rencontre , par la peur de l'autre , d'être trop différent pour être accepter et en même temps ces gens là , sont traqué par l'ennuie. Bouffer par l'ennuie . La monotonie, la pire ennemie des gens seuls , réconfortante, pourtant. Flynn mourrait d'ennuis ces temps-si. Il était arriver dans cette université depuis presque une année, pourtant , il avait réussit à ne se lier à personne. Un exploit qu'il n'avait encore jamais réaliser jusqu'ici. Habituellement , il y avait toujours un mec ou une fille assez optimiste pour tenter de le décrisper , qui cherchait au moins à savoir qui il était et si derrière son air froid , ne se cachait pas un cœur tendre. Ils étaient tous déçut à la fin , mais bon, au moins il avait de la compagnie. Cette année , il s'était plonger dans le boulot , et le fait d'habiter seul ne le poussait pas franchement à sortir. Alors , voilà , il se levait , il se douchait , il allait en cours , courrait pour arriver en avance à la cantine , se changeait , préparait les tables et faisait son service , et puis rebelote , il se changeait de nouveau , courrait pour arriver en cours , le soir , il nettoyait la cantine , et enfin il rentrait chez lui à pied. Il dormait peu , peignait beaucoup ,jouait du piano , et recommençait le lendemain. Le jeune homme commençait à devenir fou , l'ennuie commençait à s'installer , s'incruster bien profond à l'intérieur, il commençait à étouffer dans sa vie , vide. Bizarre de dire ça lorsqu'on entretient délibérément le vide mais bon.


Alors il était là. A balayer le grand réfectoire , un peu ailleurs ,  il plane presque , c'est bizarre de voir le réfectoire vide , silencieux , comme si toute l'humanité avait disparut d'un coup , les assiettes à moitiés vide , quelques flaques d'eau sur les tables pas encore nettoyé , Il s'activait seulement pour pouvoir rentrer chez lui plus tôt. Peut-être s'asseoir en terrasse d'un bar. Avec le froid qui arrivait , les paysages changeaient , les rues étaient moins pleine et même si Flynn n'avait jamais supporter le froid , il aimait bien l'ambiance de la ville lorsqu'il commençait à faire froid. Après avoir balayer la pièce , le jeune homme alla rapidement chercher le chariot qui lui servait à débarrasser les assiettes laissée là par des élèves peu respectueux. Alors qu'il commençait à débarrasser les assiettes il entendit les grandes portes du réfectoire s'ouvrir brisant ainsi le silence qui régnait sur la pièce , ramenant Flynn à la réalité. C'était l'un des employer de la Fac , il était jardinier, il ne l'avait presque jamais croisé , et ne lui avait surtout jamais parler. Flynn renfila la charlotte qu'il était censé porter sur la tête ( mais qu'il ne portait jamais ) et se tourna vers l'intru.



« -Je peux vous aider ? »




Flynn P #Kobe


Dernière édition par Flynn Payne le Mer 17 Mai 2017 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Ven 7 Avr 2017 - 1:24

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



Malheur ! C'était une catastrophe... Les infusions aux pruneaux avaient disparu ! C'était vrai, Billy avait eu beau chercher, son infusion aux pruneaux de 17h n'était nulle part. Le jeune homme avait pourtant fouillé dans tous les endroits où il aurait été normal de la trouver... Dans son bureau, dans la gueule de Tisane (cette coquine aimait les légumes et l'eau aromatisée), sous son lit, dans le placard à pharmacie des toilettes, sous la bâche. Mais rien, non-rien. Billy avait même poussé ses recherches en allant demander à Katsura s'il n'avait pas volé, prit ou même manger crue sa précieuse infusion. C'était pourtant bête... Il avait, comme tous les matins, préparé son infusion lui-même, ses pruneaux, son petit sachet bio qui se décompose dans la nature et tout, mais... Ce précieux objet n'était plus.

Le jardinier fit une moue consternée quand, en soulevant sa bâche une dernière fois, il constata que sa précieuse infusion n'était toujours pas là. Arf. Voilà qui était bien embêtant. Que faire ? On ne pouvait décemment pas se passer de son infusion de 17h, n'est-ce pas ?

- Ah, me voilà bien embêté. Quel vilain tour.

Il n'y avait, apparemment, pas d'autres choix. Cela le titillait un peu... Mais bon, c'était soit ça, soit ne pas avoir du tout d'infusion. Il fallait donc se résigner à aller piocher à la cantine dans ces infectes infusions industrielles que les cuisiniers aimaient déguster en se donnant l'impression de boire une vraie boisson. Pauvre d'eux. Mais cela lui apprendra. La prochaine fois, Billy en ferait le double, il pourrait toujours offrir une de ses infusions à Tany. Son adorable sœur n'aimait pas tellement le pruneau, mais, avec un peu de miel, elle accepterait sans doute. Ce serait aussi l'occasion de la voir. C'était drôle, mais depuis la rentrée, il avait l'impression incertaine que Tany le fuyait. Le stress d'une nouvelle école sans doute... La pauvre, bien trop intentionnée, ne voulait sans doute pas inquiété son grand-frère adoré... Oh, brave petite.  

Billy se mit donc en route. Mains croisées derrière le dos, avec son visage apaisé, sa longue natte rousse tombant dans son dos et sa tunique chinoise. Le campus ne resterait pas aussi calme longtemps, dans peu de temps, il grouillerait d'enfants innocents qui, bien sûr, n'allaient pas s'amuser à piétiner sa précieuse herbe qu'il avait mis tant d'amour à faire pousser. Non. Enfin, Billy atteignait son but et entra dans le large réfectoire, vide à cette heure de la journée. Vide, à l'acception de cet homme. Ce garçon était un cuisinier si sa mémoire ne flanchait pas.

- Oui, vous pouvez m'aidez. répondit-il joyeusement un sourire calme et jovial au visage Voyez-vous, je suis bien embêté. Mes infusions aux pruneaux ont disparu. Il m'est souvenir que certains cuisiniers en boivent, pouvez-vous m'en procurer une ?

Bien évidemment. Billy omit volontairement toute notion de remboursement retour à l’envoyeur ou autres noblesses qui ne contribuait pas à la sauvegarde de ses économies. Oh, vous vous dites qu'il est fort de café et qu'il aurait pu tout simplement en acheter ? Certes, mais nous parlons de Billy et Billy est un être très conservateur en ce qui concerne sa bourse.


ft. Une tête de capote

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Ven 7 Avr 2017 - 18:17


❝ Un étrange collègue ❞




Ft.Billy the Kid♥

Flynn était concentrer dans ses pensées , travaillant l'esprit ailleurs , il ramassait les assiettes en pensant à la peinture qu'il faisait , il aimait bien peindre des portraits de gens qu'il croisait , il fermait les yeux pour les mémoriser et quand il rentrait chez lui se mettait à les peindre, sans trop savoir pourquoi , ces temps si , il ne faisait que ça , peut-être que la solitude commençait à lui peser , ou peut-être qu'il avait simplement une nouvelle obsession. C'était bien son genre , ça. Monomaniaque qu'il était. Il commence à s'en lasser , pourtant. En ce moment il travail sur un portrait d'une fille qu'il a croiser dans le bus , elle avait un visage bizarrement réconfortant , des longs cheveux onduler et rose , des yeux en amandes noisettes et de grosses lunettes a fine monture , il l'avait croiser en rentrant de son boulot de photographe qu'il avait parfois de temps en temps.  Et il avait eut tout de suite envie de la peindre . Ça faisait trois jours qu'il était dessus , ce soir il aurait sans doute fini. Après ça , il arrêterait les portrait pour un petit moment , il n'en pouvait plus. Les assiettes teintaient légèrement lorsqu'il les posaient les unes sur les autres et bizarrement , pour quelqu'un qui avait plutôt l'habitude de vivre dans le chaos totale diriger par ses vagues créatives , obsessions et malnutrition , le jeune australien aimait son travail. Il aimait bien servir les gens au self , il aimait bien ramasser les assiettes et tout nettoyer. Ce n'était pourtant pas un travail très méritant , mais il se surprenait à se sentir assez léger en rentrant chez lui  tout les jours. Même lorsqu'il est presser comme aujourd'hui de rentrer chez lui , il n'en est pas moins satisfait de sa situation . La porte s'ouvre et le photographe sort de ses rêveries.



-Oui, vous pouvez m'aidez. Voyez-vous, je suis bien embêté. Mes infusions aux pruneaux ont disparu. Il m'est souvenir que certains cuisiniers en boivent, pouvez-vous m'en procurer une? 



Flynn fronça les sourcils , depuis quand les employés se permettaient de venir squatter les réserves personnelles de l'écoles ? Et puis il en avait un look bizarre ce type , on aurais cru qu'il sortait d'un dessin animé. Flynn leva son bras pour observer sa montre , il était plus de  17 h , normalement , personne n'avait le droit d'entré dans le réfectoire , il aurait surement du penser à fermer à clefs en arrivant , mais habituellement personne ne venait jamais l'embêter , ou seulement parce qu'ils étaient perdu ,  ou qu'ils avaient besoin de renseignement. Mais personne ne se permettait d'enter dans le réfectoire pour quémander de la nourriture gratuite. Le jeune homme continua de ramasser les assiettes qui traînaient et s'approcha de l'inconnu  , poussant son chariot. Son visage affichait une expression parfaitement neutre , sans aucune émotion.  Il est un peu agacer pourtant. Il n'aime pas qu'on vienne l'embêter lorsqu'il bosse , surtout si c'est pour demander aussi naturellement une infusion au pruneaux. Et puis qui boirait un truc pareil ? Ça à l'air dégueulasse. Flynn n'est déjà pas particulièrement fan d'infusion , mais alors ce genre de truc , ça avait l'air pire que tout. Il a un problème au bide pour vouloir ça ? L'australien se demande s'il ne ferait pas mieux  de faire comme s'il n'avait pas compris , et qu'il ne parlait pas anglais mais se souvient à regret qu'il a déjà parler , et que sa tronche d'australien pur souche le trahit , juste un peu.  Arriver à la hauteur de l'homme qui semblait avoir le même âge que lui , il haussa les épaules.



« - Désolé , m'sieur. Je sais pas si les autres cuisiniers boivent ça , mais dans tout les cas , les cuisines sont fermés , on a pas le droit de donner de la nourritures aux gens. C'est le stock de l'école , vous comprenez ? Ceci dit , y'a une supérette , à la sortie du parc. »



Il tourne les talons , pensant que le mec va juste partir et continue tranquillement ses affaires. Plusieurs secondes passent , il a le temps de ranger plusieurs chaises , de débarrasser toute une table mais le gars est toujours pas parti , Flynn n'a pas entendu la porte claqué de nouveau , il suppose donc qu'il est encore là.


« - hé oh m'sieur. Je vous ait dit que je vous donnerais rien. Vous devez sortir , j'dois finir mon boulot, moi. »




Flynn P #Kobe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Sam 8 Avr 2017 - 17:58

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



Alalalala, tout de même quelle chance de tomber sur ce charmant jeune-homme ! Billy aurait été particulièrement embêté de fouiller dans les placards des cantiniers... Quoi que, enfin, Billy était un homme poli, mais face au problème épineux que représentait le manquement de son infusion quotidienne, nul doute que le rouquin aurait cherché par ses propres moyens. Ensuite, il aurait certainement déposé un petit mot à l'intention du personnel de cuisine et serait parti tout guilleret. Mais, là, Billy avait quelqu'un devant lui et cela allait lui épargner des recherches trop fastidieuses et le gâchis d'une de ses lettres parfumé au lilas.

C'est avec son sourire niais habituel et son ton calme que le jardinier lui adressa ces quelques mots. Dans son esprit, le gentil et serviable jeune-homme en face de lui allait lui donner bien gentiment et rapidement ce qu'il cherchait. Mais, voilà, tout ne se passa comme prévu. Le pauvre ne savait donc pas où se trouvaient ses précieuses infusions ? Oh, tout prenait sens... Billy venait de s'adresser à un pauvre stagiaire, simplet qui plus est puisque le pauvre homme confondait porte ouverte et close. Kobe high-school était un établissement de renom pour accueillir dans son équipe un jeune handicapé. Oh, quel bonheur de voir sa petite sœur étudier dans un établissement avec une si bonne mentalité. C'était un geste très noble. Ce pauvre handicapé avait même la gentillesse de lui indiquer la supérette la plus proche. Oh, noble garçon.  


- J'ai compris jeune-homme ! fit-il avec sourire empli de sympathie Je vais me débrouiller ne vous inquiétez pas.

Puisque le pauvre homme ne pouvait lui venir en aide il irait donc chercher lui-même ses infusions. N'empêche, quel courage de travailler aussi consciencieusement avec un handicap. Billy savait que tous les maux ne se voyaient pas au premier coup d'œil et il était touché de voir avec quelle application ce stagiaire cantinier donnait de sa personne pour se mettre au niveau de ses tuteurs. Un exemple à suivre, sans aucun doute. Il parlerait surement de ce jeune garçon à Katsura, son colocataire devrait prendre exemple sur ce jeune travailleur courageux. Billy était donc resté là, à observer ce courageux collègue ranger ses assiettes. Il imaginait oh combien cette tâche devait être difficile pour ce jeune handicapé et le voir exécuter sa tâche avec autant de sérieux ne fit que redoubler l'admiration que le jardinier vouait déjà au pauvre stagiaire. Ce dernier se retourna et la confusion de son visage fit élargir le large sourire que Billy portait déjà.

- Oui, oui, bien sûr jeune-homme. Ne vous tracassez pas, continuez en toute quiétude votre travail. Il lui frappa affectueusement les épaules avant de continuer Je ne vous en veux nullement. Ce que vous faîtes est très courageux, laissez moi chercher seul et continuez mon brave.

Puis, s'en retournant, il se dirigea joyeusement vers les cuisines et commença à fouiller en chantonnant les placards.


ft. Une tête de capote

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Mar 11 Avr 2017 - 0:59


❝ Un étrange collègue ❞




Ft.Billy the Kid♥
La pièce est calme ,  le jardiniers le rassure et lui dit qu'il va se débrouiller seul. L'australien hausse les épaules et s'en va continuer son boulot comme si rien ne s'était passé. Après tout , il avait bien dit qu'il avait compris , donc pourquoi s'attarder. Il lui fait un signe de tête et s'en va vaquer à ses occupations , son visage d'un neutre implacable habituel au visage. Il ramasses les assiettes ,  puis les couverts. C'est une routine tellement établie maintenant , que le jeune homme ne réfléchit plus vraiment à ce qu'il fait. Il réfléchit plutôt aux choses qu'il a à faire. Au concours de peinture qui a été mis en place par la petite galerie d'art dans la rue prêt de la salle d'arcade qu'il aime bien squatter tard le soir quand il n'arrive vraiment plus à dormir. Il y pense parce qu'il hésite à y participer. Flynn n'est pas habituer à exposer dans  des galeries comme celles-si. Il à plus l'habitude de petites salles , de salons de tatouages , de drôles d'endroits inconnus et underground. Flynn il expose dans des squat d'artistes... Jamais dans une salle de snob , remplit de gens snob. Néanmoins , il a envie d'être un artiste. Il veux être peintre , ou photographe. C'est ce qui le fait vibré , c'est la seule chose qui le raccroche pour de vrai à la vie en communauté.  S'il n'avait pas toujours envie de crée , il y'a longtemps que le jeune artiste se serait enfuit dans un endroit inhabité. Genre l’Alaska. Il aurait fini trappeur et aurait vécu comme un Hermite au fond d'une forêt froide. Se serait nourrit de baies et de chasse. Il ne serait pas là en train de débarrasser des assiettes crasseuses. Il n'aurait pas a enfoncer ses mains dans des gants en caoutchouc pour laver des marmites qui ne passe pas dans les grands laves-vaisselles industriels que l'école possède . Il pêcherait du poisson, et vivrait dans une petite maison en bois. Bizarrement , parfois l'idée de s'enfuir assez loin pour qu'il n'ait plus jamais à croisé un autre être humain lui semblait assez charmante. Tentante , même.


Il se rends compte qu'il n'était pas seule , une minute plus tôt , et que l'autre type n'a toujours pas quitter le réfectoire. Il se sent observer. Se retourne après un petit moment d'hésitation et le voit là , encore planter là avec son espèce de sourire niais semi- compatissant , semi-condescendant. Comment un type qui boit du pruneau peux se permettre ce genre de regards ?  Il est con ou quoi , lui ? Il lui répète qu'il faut partir parce qu'il a autre chose à foutre que de faire la causette avec un abruti. Enfin , il ne le dit pas comme ça , mais ça suggère à peu prêt ça.  Le gars élargit encore son sourire de pauvre type. Ca y est , il commence à être saoulé.



-Oui, oui, bien sûr jeune-homme. Ne vous tracassez pas, continuez en toute quiétude votre travail. Qu'il réponds. Je ne vous en veux nullement. Ce que vous faîtes est très courageux, laissez moi chercher seul et continuez mon brave.


Ouais. Ca y est il est en rogne.  Il lui parle comme à un débile , il a cru quoi ? Qu'il était abruti ? C'est qui ce trou du cul condescendant qui se permet de lui parler comme à une merde ? Et en plus il se permet de lui tapoter l'épaule , comme à un petit chien.Non , non, non.  Ça ne va pas se passer comme ça. Le gars tourne les talons et s'éloigne , Flynn se dit qu'enfin il va partir , mais non. Mais non. Le gars s'en va , comme ça , au calme , dans les cuisine et commence à ouvrir les placard. Flynn sent qu'il va un peu trop s'énervé et souffle. Il a pas envie de taper sur un pauvre type , en plus la violence , c'est pas son truc. Enfin pas toujours .  Le gaillard australien lâche son chariot et a grandes enjambé , rejoint le taré dans la cuisine. Il l'attrape par l'épaule , son visage encore plus fermé que d'habitude.


« -Oh , le concombre de mer , y'a quelqu'un là dedans ?  J't'ai dit de dégager de ma cuisine. Maintenant , tu bouge ou c'est moi qui te fait bouger. Je te donnerais rien . Pas parce que je ne sais pas où c'est , mais parce que c'est interdit. Capiche ? »


Flynn le toise , lui ouvre la porte et lui fait signe de sortir de sa putain de cuisine. Franchement , il a pas déjà assez de boulot pour qu'on vienne l'emmerder en plus pendant qu'il bosse. Le gars ne bouge pas , le photographe lâche la poignée de la porte et se rapproche encore du type à la natte.


« - Oh , t'as pas compris  ? Tu sors de ma cuisine. Faut que je te le dise en une autre langue ? Debes salir de mi cocina. P'tin. » Il attrape la poignée de la porte une seconde fois et lui fait signe. Il commence à bien l'emmerder celui-là.


Flynn P #Kobe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Mar 11 Avr 2017 - 16:34

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



Olalalala, c'était un véritable foutoir cette cuisine... Pas de nourriture ! Des casseroles, des couverts, des ustensiles mais pas de nourriture. Il lui semblait aberrant et illogique de trouver ses infusions dans un des frigos de la pièce (note de la joueuse : UNE PENSÉE SENSÉE CHAMPAGNE !) mais dans le doute, Billy alla tout de même vérifier. Tien, c'était étrange. Tout le monde aimait les infusions pourtant. Peut-être l'objet de son désir se trouvait-il plus loin dans la pièce ? Bah, pourquoi pas après tout. Tout le monde n'était pas aussi organisé que lui et on ne pouvait en vouloir au commun des mortels de ne pas avoir un système de rangement perfectionné. Pour Billy, c'était un cas à part, car son système de rangement, lui, il le travaillait depuis ses huit ans et le perfectionnait en cours de route. Petite, Tany s'amusait à mettre un bordel monstrueux dans sa chambre pour "rigoler". Billy n'avait jamais totalement compris en quoi déranger un endroit était drôle, mais une chose était sûre : grâce à sa petite sœur, Billy avait prit l'habitude d'être un homme méticuleux voir un peu... Maniaque. Aussi, face à cette cuisine dont il ignorait tout notre jardinier était un peu perdu.

- Je ne comprends pas... C'est tout de même fort de caf...Oh !

Le jeune handicapé venait de le prendre par l'épaule. Billy se retourna, curieux, est... Ne comprends pas totalement ce que lui disait le jeune-homme. Concombre de mer ? Pourquoi un concombre de mer ? Il y avait un concombre de mer dans la pièce ? Ce jeune homme était peut-être en plein délire psychotique ? Billy se retourna naïvement pour chercher cet animal du regard et en constatant que le dit concombre de mer n'était pas là, le jardinier fut convaincu que le pauvre handicapé avait atteint ses limites. Oh... Pauvre jeune homme. Et s'il l'avait pris par l'épaule c'était sans aucun doute pour le protéger... Quel gentil garçon ! Même si Billy trouvait étrange le fait de parler à un concombre de mer il refusa d'apporter un jugement négatif. Après tout, ce jeune homme n'y mettait pas de la mauvaise volonté et enfant, son père, lui avait appris à respecter l'imaginaire de ses camarades. Alors, en voyant le jeune stagiaire se démener, ouvrant même la porte, pour faire sortir l'imaginaire concombre de mer, Billy ne put s'empêcher de l'encourager en prenant ce même air souriant et doux avant de causer au sol avec une pointe chantante dans la voix.

- Oui, chers concombre de mer ! Il faut vous en aller, ce courageux jeune homme travaille voyez vous ? Il est important de le laisser faire. Si vous avez besoin de quelque chose, chers monsieur, pourquoi ne pas me le demander ?

Et il continua ainsi quelques minutes et, quand il jugea que le concombre imaginaire était partit, il redressa sa tignasse rousse vers le pauvre handicapé en souriant.

- Voilà qui est fait ! Une petite infusion mon ami ? Oh si il n'y a pas de pruneau une infusion de thé vert suffira amplement.


ft. Une tête de capote

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Dim 7 Mai 2017 - 23:19


❝ Un étrange collègue ❞




Ft.Billy the Kid♥

Bon alors , résumons deux secondes la situation. Ce qui a pousser Flynn à agir comme il à agit , ok ? Le gars rentres dans sa cuisine. Rien de bizarre jusque là , les gens ont toujours pas compris que le cuistot était pas à leurs service personnel , donc c'est pas exceptionnel. Il lui dit gentiment qu'il peux pas l'aider , le gars comprends pas. Il comprends pas et en plus il lui parle comme s'il était débile. Bon , ok c'est c'est un gros con , mais là non plus rien de nouveaux , les gens sont des connards de base. C'est un peu le crédo de sa vie. Les gens sont cons donc te prends pas la tête à les fréquenter. Donc le mec se paie sa tronche , il va dans la cuisine alors qu'il lui a dit que c'était fermé. Non seulement il pousse , mais en plus ce mec est totalement à l'ouest ! Jamais vu ça. Bon Flynn l'attrape , l'insulte de tous les noms d'animaux histoire de pas être trop vulgaire , parce que quand il se mets à être vulgaire c'est trop hardcore. Alors on reste poli. En plus le gars bosse avec lui à l'école, chaud de trop l'insulter. Mais il ne semble rien comprendre... Genre vraiment rien. Alors il lui montre encore une fois la sortie mais il perd patience. Lui parle espagnole. Rien à faire.


Le mec s’agite , parle à la pièce vide en criant et Flynn qui était super énervé deux secondes plus tôt , commence à froncé un sourcil et a avoir peur pour sa vie. Le mec est trop pas net, quoi.  Flynn recule d'un pas et commence à se dire que pour être un peu taré , c'est un espèce de hippie perché au LSD qui fait un badtrip. Un truc comme ça quoi. Enfin bref , il est temps de faire quelque chose. Il recommence à fouiller dans les placards. Vu que le gars est totalement fou , et que l'australien peux pas lui mettre une droite , il sait pas trop quoi faire. Alors il reste là à le regarder un peu comme un con. Sérieusement , il a jamais vu un cas pareil. Il est même pas sûre que le gars soit vraiment sérieux. C'est peut-être juste un troll ? Ou un bizutage des membre de l’équipe éducative. C'est pas un peu tard pour faire un bizutage presque un an après son arrivé ? Et ils sont pas arrivé presque en même temps ? Bah... Aucune idée. N'empêche qu'il avait pas trop envie de le découvrir. Le gars parle tout seul , il crie dans le vide , bois du pruneaux … Oui ,pour Flynn c'est choquant de boire du pruneau. Qui fait ça , putain ?  Bref , il est chelou.  On dirait un peu le mec là , tu sais ? Celui qui avait pleins de personnalité et qui a kidnappé des filles dans son sous-sol. Bon le grand gaillard australien craignait pas trop qu'on essaie de le kidnappé , au pire il lui mettait une droite et l'envoyait dormir pendant un bon moment. Rien d'effrayant donc.  Il soupire.



« -Vas-y le jardinier , pourquoi tu m'obliges à m’énerver. Je sais pas ce que tu as pris pour être chelou mais , tu devrais genre juste partir. J'ai pas envie de me faire viré des cuisine. J'aime bien mon boulot . Si tu voles dans les cuisine , je perd moon job. Entiendes ? Et si je me fais viré , je serais obliger de te casser la gueule. Et ça deviendra problématique. Tu veux pas juste te tiré de là ? »



Flynn le fixe quelques secondes de plus  en espérant qu'il allait percuter et comprendre qu'il est temps de partir maintenant qu'il a bien fait le rigolo, rien à faire , le rouquin ne l'écoute même plus. Ouais , c'est vraiment relou. Il est déjà en train de se faire chauffer de l'eau pour boire son espèce de mixture de hippie. C'est chiant. Il en a marre d'être là. Il a déjà du perdre 20 min de sa vie à essayer de faire partir ce putain de parasite de sa cuisine. Alors tant pis. Le jeune photographe , finit en vitesse de ranger le réfectoire. Il finit de remplir le chariot des assiettes sales , les range tout autant en vitesse dans la machine à lavé , et va  vers son casier pour mettre sa veste , ses chaussures , enlever son tablier. Il s'étire , prend son portable sur la petite étagère du casier , son casque et ses clefs. Le jeune homme décide de lancer sans crier au squatteur qu'il s'en va , mais , il n'obtient aucune réponse. Après tout , il l'aura voulu. L'artiste sort des cuisines en prenant soin de bien verrouiller toutes les portes  mais laisse une des fenêtres à demi ouverte et passe un coup de téléphone à la sécurité pour dire qu'il à entendu du bruit dans les cuisines lorsqu'il est partie. Après tout , tout ça n'est pas nécessairement son problème si le gars est entré par effraction. En tout cas , toute cette histoire lui rappellera qu'il devrait VRAIMENT penser à s'enfermer dans les cuisine lorsqu'il nettoie , les gens qui le dérangent quand ce n'est pas l'heure se font de plus en plus nombreux. Et de plus en plus relou qui plus est.



Flynn P #Kobe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  Lun 8 Mai 2017 - 17:18

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



N'empêche, Billy trouvait amusant d'aider ce jeune handicapé dans son délire psychotique. Le jardinier savait qu'il n'était pas agréable de se retrouver couper dans son imagination, et même si un concombre de mer se déplaçant dans une cuisine universitaire/lycéenne lui semblait gros à avaler, il avait pris soin de suivre ce gentil stagiaire dans son histoire. Fier de ce premier contact réussit auprès de cette population pour laquelle il avait beaucoup de compassion, Billy s'autorisa le fait de prendre enfin son infusion. Il reprit donc, toujours souriant, ses recherches et finit par tomber sur quelques boites d'infusions bons marchés. Ces produits, simples imitations des breuvages divins qu'il consommait à outrance, le répugnait. Mais, il fallait savoir faire des concessions dans la vie et c'était soit cela, soit marché, payer et sortir sa petite fortune de ses poches lui était une idée d'autant plus horrible. L'achat des infusions se faisait le samedi matin pendant la promenade de Tisane pas avant et pas après. C'est que Billy avait un emploi du temps très détaillé et comme dans sa vie, chaque chose avait une place. Le jardinier avait coutume de dire que l'organisation était la clé de la réussite.

Il fit donc chauffer son eau à l'aide d'une bouilloire préalablement trouvée sans prendre vraiment gare à ce que lui disait ce jeune et très agréable stagiaire. Billy prit tout de même la peine de jeter un coup d'œil dans sa direction, mais en voyant le jeune stagiaire occuper avec ses assiettes en conclu juste que ce noble personnage le prévenait de ses intentions. Il fit alors un geste généreux, celui de lui préparer une tasse, car tout travail mérite réconfort. Une l'eau prête et les infusions bien infusées. Billy empoigna les deux tasses et sorti de la cuisine afin d'offrir son présent au jeune handicapé mais... Personne.

- Oh, voilà qui est embêtant. Le pauvre à dû ne pas vouloir me déranger et est partit. Quelle dommage, j'ai préparé une infusion pour rien...

Billy décida donc de sortir mais en voulant faire jouer la poignée il constata que la porte était fermée. Ce jeune homme était très consciencieux dans son travail, le problème était qu'il ne pouvait pas sortir et... Oh, il avait laissé une fenêtre ouverte pour lui permettre de sortir. Quelle noble attention !

Le jardinier empoigna de nouveau ses deux tasses pour se diriger vers la fenêtre. Une fois devant, alors qu'il commençait à peine à évaluer la façon dont il allait s’extirper de la cantine, il vit trois énormes silhouettes noires portant l'uniforme de la sécurité. Arrivés à la hauteur du jardinier, ces mines graves et dures lui saisirent le bras et tout ce que Billy pensa à faire est de tendre ses deux tasses de thé avec un large, très large sourire.

- Une petite infusion messieurs ?



[FIN DU RP]
[NEXT : Katsura, coming soon]




ft. Une tête de capote

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Le mec chelou -Billy (OVER)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mec chelou -Billy (OVER)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: