Partagez | 
 

 I want you to join the club ! (ft.Emiri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mer 26 Avr 2017 - 0:17

i want you to join the club !Ryuko & Emiri- Atcha !

Arg, le mois de novembre. J’adore cette période presque hivernal mais j’ai bien l’impression que mon organisme ne suivra jamais mes goûts, laissant passer toutes les crèves et autres maladies en mode portes ouvertes dès que les températures commencent à baisser et que je ne prends pas des mesures immédiates en conséquence. Donc ouais, Madame faisait la maligne ce matin en décrétant que « les manteaux, c’est pour les tapettes » mais vu le résultat, je la ramènerais un peu moins demain quand j’aurais le nez bouché et la gorge irritée, m’insultant à moitié pour mes conneries de la veille. Et surtout, demain, je n’aurais pas à me balader dans le lycée après les cours alors que je pourrais me coller au radiateur au club de photographie ou me rouler dans ma couette dans ma chambre d’internat. Chercher un nouveau club sportif est une idée intéressante mais qui pour le coup aurait eu le mérite d’attendre un jour plus chaud et un ensemble sweet-manteau bien plus adapté aux températures extérieures. Parce que oui, je me suis enfin décidé à faire une croix, en tout cas temporairement en attendant la fin du lycée, sur la pratique du volleyball et tenter de trouver un nouveau sport qui pourrait me motiver à bouger mon fessier et garder la ligne (et surtout de pouvoir à nouveau me gaver de sucreries sans avoir à me sentir ultra coupable). Et j’ai bien une idée de quel club pourrait être intéressant, ma destination actuelle d’ailleurs : le club de kendô.

Pourquoi le kendô vous demandez-vous ? C’est tout simple, c’est un manga qui m’a inspiré cette idée. Un manga plutôt sympa, Bamboo Blade, qui se concentre autour d’une équipe de quatre filles membres d’une équipe de kendô et de leur coach tout sauf exemplaire. Durant toute l’œuvre, le manga m’a fait plutôt, si ce n’est totalement, m’intéresser à ce sport national et je dois avouer que l’idée de m’y mettre me plaît. MAIS, par ce qu’il y a un mais, ne nous avançons pas trop. Ça reste un point de vue donné par un manga seul et j’ai eu à de maintes reprises la chance de voir qu’entre les histoires encrées sur le papier et la réalité, il y avait souvent un monde. Donc pour le moment, plus que d’aller postuler, on part pour une opération infiltration et observation du club, en espérant ne pas être accueillie par une porte fermée et des membres absents. Surtout que d’après les rumeurs au sujet de celui-ci, le club de kendô aurait un manque clair d’activité et de participants. Affaire à suivre, vous l’aurez compris ! Pour cela, je vous invite à suivre mes pas jusqu’à l’emplacement du dit club, en se faisant discret au possible.

M’approchant de la salle destinée à l’entraînement de kendô dans le gymnase quelques minutes plus tard, je me glisse discrètement à l’intérieur. Mes craintes se confirment donc assez vite, pas un loup à l’horizon. Il semblerait que la rumeur disait vraie, le club ne brille pas par son activité mais plus par une absence générale de participants. Enfin, je me suis peut-être pointée le mauvais jour mais j’avais l’habitude de voir les clubs se réunir quotidiennement dans mon ancien lycée donc même dans ce cas, ça me décevrait un peu de rejoindre un club à activité aléatoire.

*crac*

Un bruit de pas derrière. On m’a repéré. Toute seule au milieu d’une salle vide d’un club. Comme une voleuse qui tenterait de voler du matos en cachette… Faut que je trouve une excuse. Quelque chose à dire. Quelque chose d’intelligent.

-… Bonsoir ?

Coupez, elle est parfaite, on dirait une criminelle prise sur le coup, je suis sûr de me retrouver chez le dirlo dans même pas dix minutes maintenant.
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Jeu 27 Avr 2017 - 14:49



「.... Gnéhéhé 8D」

Emiri & Ryu



Mercredi 19 novembre 2014 - Fin des clubs

En prenant la place de présidente, Emiri pensait redorer la sombre réputation du club de deux-temps trois mouvements. Dans sa petite tête remplit de choses absolument pas réalistes, elle imaginait un club remplit de membres talentueux, elle imaginait les compétitions inter club, les national... LES PASSAGES A LA TÉLÉ ET UN GÉNÉRIQUE D'OPENING TROP CLASSE EN MODE WE ARE VOYEZ ? Mais voilà, la réalité l'avait bien vite rattrapé. Tessa était présidente du club d'art plastique et donc, forcément, le kendo ne pavait qu'après ses propres devoirs de gérante de club. Shûhei, lui, était un garçon particulièrement actif, mais le souci, c'était qu'à eux trois, bah, ils ne pouvaient pas faire grand chose. Alors, Emi s'était un peu résignée, elle venait tous les jours, activement, mais elle commençait doucement à se faire une raison que son club resterait un petit club et ne serait jamais le théâtre d'aventure shonnesque comme elle les aimait.

La tristitude.

Enfin, comme chaque soir, elle était là. Malgré la non popularité de son club, Emi prenait très au sérieux son rôle de présidente et mettait un poing d'honneur à montrer l'exemple. Comme d'habitude, la jeune femme avait passé sa tenue et avait fait quelques exercices en attendant que l'heure tourne. Comme d'habitude, personne n'était venu et seulement le bruit de son sabre fendant l'air se faisait entendre. Arf, c'était triste. Puis, ça l'énervait aussi. Le petit événement qu'elle avait en tête d'organiser prenait un temps monstrueux à se faire valider. Peut-être qu'il était temps de faire du forcing, un peu ? Sûrement. Enfin.

A la suit de ses quelques mouvements et après un peu de temps à réfléchir sur le sens de la vie, Emi s'accorda une petite pause "pipi oklm" dans les toilettes. Meh, fallait se faire une raison, ce soir se serait vide aussi. Fin, elle se leva et ressortie des chiottes puis... Un être humain, devant elle. Une fille, on dirait. Qu'est-ce qu'un être humain venait faire ici ? Un rat, un cafard ou à la limite Tisane le chien du jardinier qui aimait bien pisser sur le parquet pourquoi pas mais... Un être humain fait de chair et de sang ?


- B... Bonsoir... Je peux vous aider ?

Et parce qu'Emi est une cassos

- Vous vous êtes perdue ? Parce que bien évidement personne ne se rendait là comme ça sans s'être paumé Si vous cherchez le club de basket, c'est le gymnase juste à côté, désolé, c'est assez mal indiqué la position des clubs ici.

ce gif ptin !
XD

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Ven 28 Avr 2017 - 0:55

i want you to join the club !Ryuko & EmiriSoulagement au vu de la réponse de la jeune femme, pas de malentendu akward à l’horizon même si ma nouvelle interlocutrice semble malgré tout un peu choquée de me voir ici, imprégnant sa voix d’un sentiment de surprise facilement audible. Ce n’est pas vraiment étonnant en même temps, j’me poserais des questions aussi si une inconnue se mettait à pop seule sans raison apparente au milieu de la salle de mon club, surtout avec un air aussi suspect que celui que je dois afficher.

Avant que je puisse en caler une pour répondre à sa première question, la brune enchaîne directement pour me demander si je suis perdue, m’étant sûrement retrouvé là par accident d’après elle. Et bon, ce genre de questions, ce n’est clairement pas rassurant pour la vie du club. Si même une membre est convaincue qu’une personne en plein milieu de la salle n’est pas là pour tenter de pratiquer ce sport, c’est que la popularité du kendo ici est encore moins bonne que je ne l'imaginais.

- A moins que j’ai réussi à me planter sur l’emplacement du club de kendô, je ne pense pas m’être paumée.

Réponse simple, histoire de lui expliquer en premier lieu que je suis bien là pour le club, même si moi-même commence à en douter intérieurement. La scène à un côté un peu shônen sur les bords pour le moment (si on me permet d'interpréter à ma façon les réactions de la brune en face), avec l’histoire classique du club en perdition à cause du manque de participants, laissant une pauvre membre désespérée de voir l’endroit qu’elle aime se vider de plus au fur et à mesure que les mois passent. C’est en général à ce moment-là que débarque l’héroïne (c’est-à-dire moi dans le cas présent), souvent dotée d’un potentiel caché insoupçonné qui fera vite d’elle un pilier de l’équipe et redorera le blason du club de kendo. Sauf que le problème ici, c’est que je ne suis pas une héroïne de shônen, je risque d’avoir besoin d’entraînement régulier pour atteindre un niveau potable et j’ai bizarrement pas franchement l’impression que cela va être possible ici. Mais, comme je le dis si souvent, mieux vaut demander que rester dans l’ignorance.

- J’avais en tête de venir jeter un coup d’œil ici et potentiellement m’inscrire si le club me plaisait mais visiblement, l’endroit est un peu à l’abandon, je me trompe ?

Et pour le coup, j’aimerais bien. Parce que ouais, plus j’y pense et plus l’idée de rejoindre le club de kendo me motive, vraiment tentée par ce nouveau sport. Mais je me sentirais mal de devoir abandonner en route pour des histoires de membres fantômes et d’absentéisme donc je préfère fixer les choses tout de suite plutôt que d’espérer pour finalement me retrouver déçue au bout du compte.
© 2981 12289 0

bijour, ici m.hrp:
 

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 30 Avr 2017 - 17:25



「... Un membre, sérieusement ? 」

Emiri & Ryu



Meh... Soit nous sommes sourdes soit nous sommes en plein fantasme un peu chelou mais... Cette demoiselle vient de demander si elle était bien au club de kendo... Là... Non ? Parce que bon, c'est bien la première fois depuis son arrivée qu'Emiri voyait quelqu'un entrer dans le club sans dire "Ouuuuuuuups, je me suis trompé d'endroit". C'était tellement inhabituel de voir une nouvelle tête débarquer ici de son plein gré que la musicienne pris quelques secondes pour avaler la nouvelle. Fin', non pas que le club était désert non plus. Des membres, elle en avait, deux extras qui plus est. Mais, la demoiselle devait bien admettre que, peu de gens venaient leur rendre visite et que le club avait un public bien défini. Emi pris quelques secondes supplémentaires pour détailler la jeune fille en face d'elle histoire de bien se convaincre qu'elle n'était pas maboule et que l'être humain qui se trouvait dans son dojo était bien un être humain et pas une vague apparition. Puis... Quand elle fut convaincue que non, elle n'avait pas encore perdu la tête, la machine archaïque qu'était sa cervelle se remit en marche.

- Je... Heu... Fin'... Oui, c'est bien là.

Meh... Je pense que le fait que tu ne t'attendais pas à voir quelqu'un ce soir, Emi, est totalement grillée enfin... Bref. Intérieurement, l'étudiante se remercia d'avoir la sale manie de garder le dojo propre et bien rangé... Pas comme 99% des choses de sa vie. Il était clair que si elle entretenait le dojo comme elle entretenait sa chambre, avoir des membres ou un espace de travail sain aurait été coton. C'est aussi parce qu'elle ne savait pas ranger sa chambre (maison surtout parce que la collocation avait le mérite de la forcer à garder sa moitié de chambre relativement propre) qu'elle travaillait beaucoup à l'extérieur ou dans des lieux relativement insolites... On notera les toilettes, son lieu de lecture privilégié, ou le jardin quand elle joue de sa gratte parce que tout le monde aime entendre de faux accords dès 7h30 du matin un samedi (Meh... Emi peut être une sacrée peste quand on la réveille en pleine nuit parce que les voisins ont décidés de faire la bamboula de façon random). Mais bon breeef. On pourrait parler longtemps des habitudes chelous d'Emi (disponible en 15 tomes aux éditions, "je me chier alors je raconte de la merde") mais là, tout de suite, il y avait beaucoup plus intéressant. Cette fille venait de dire qu'elle comptait rejoindre le club.
...

OMG ! QUOI ? SÉRIEUSEMENT ? Emi eut le réflexe con de chercher autour d'elle la caméra, mais... Non, apparemment ce n'était pas une blague. Oh merde. On lui répond quoi ? Non, parce qu'elle n'avait pas totalement tort... Le club avait ses trois petits cassos de membres ne donnait pas très envie... Cependant, c'était là l'occasion d'agrandir ses troupes. Emi était la présidente et... Fin... Si vous pensiez qu'elle allait péter la classe dans un discours des plus drama sachez qu'il va falloir attendre 300 épisodes et quelques OAV avant que ça n'arrive. Pour le moment, Emi en est au stade "Je suis une héroïne de shonnen qui débarque dans sa nouvelle école, je suis une bite d'1m60. Ah ! Et, je me suis fait trash talk par un gamin de 14 ans... Respectez-moi please."

- T... Tu veux rejoindre le club... ? merci captain obvious... On se reprend maintenant Ah ! Oui ! Bien sûr, mes excuses je ne me suis même pas présenté ! Je suis Emiri Itashi, présidente du club, enchantée.
C'était le moment de sortir ses boules de présidente. Allez la nièce du dirlo. ON SE BOUGE !

- Enfin, ne discutons pas là debout comme deux cruches, allons nous asseoir. Met-toi à l'aise, je t'en prie.

Fin, surtout qu'elle avait besoin de s'asseoir, joué les aînées cool ce n'était pas dans ses habitudes et bon... C'était pas mal de pression d'être devant un jeune intéressé donc fallait se décoincer du string un peu. Emi l'invita à s'affaler sur une petite table dans le coin de la pièce et alla chercher du thé (Elle en consommait beaucoup trop ce qui expliquait ses 3 pauses pipi pendant les entraînements... Je vous ai dit que je ne respectais pas mes persos ?) ainsi que deux tasses et elle en servie une à sa cadette.

Bon portage de couille dans 3... 2... 1

- Je ne vais pas te mentir sur notre situation. Comme tu l'as surement remarqué le club est assez désert et nous n'avons pas la réputation d'être l'association sportive la plus active du campus. Si tu as entendu des rumeurs sur le club sache qu'elles sont, pour la plupart, vraies. Ceci dit, notre manque d'activité ne vient pas d'un manque de volonté, mais plus de notre faible effectif. Nous ne sommes actuellement que trois membres et toutes inscriptions à des compétitions ou autres combats amicaux nécessitent un minimum de cinq combattants. Idem pour les événements internes au campus... L'administration rechigne à donner son feu vert pour un club aussi peu populaire. une petite gorgée et on reprend Tu t'en doutes, avec si peu de membres je suis pieds et poings liés. En tant que présidente, voir le club dont j'ai la charge aussi peu actif me frustre, je ne te le cache pas. Ceci dit j'ai bon espoir qu'avec des jeunes motivés et une bonne opération communication nous pourrons remonter la pente. Dans un premier temps j'ai réellement besoin de nouveaux membres. Malgré notre faible nombre, l'ambiance est plutôt bonne et... opération marketing de fou Dis toi qu'avec un petit nombre de membres, en tant qu’aînée et responsable, il me sera plus facile de vous faire avancer.

Ce qui n'était pas totalement faux. Et... Fin, on ne va pas se mentir, Emi était plutôt fière de son petit discours. Mouais, comme quoi la pression...

- Enfin, je suis consciente que l'image actuelle que nous avons ne doit pas te vendre beaucoup de rêve mais si tu es partante pour tenter l'aventure avec moi c'est avec plaisir que nous t’accueillerons parmi nous. Enfin... Si tu as des questions ou autre... Hmhm, je suis à ton écoute.

Meh... En fait, il lui faudrait une bonne bière.


ce gif ptin !
XD

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Lun 1 Mai 2017 - 12:42

i want you to join the club !Ryuko & EmiriIl faut l’avouer, la scène qui se déroule sous mes yeux est plutôt drôle à suivre, même si peu rassurante sur la réponse qui va suivre. Voir mon interlocutrice s’affoler à regarder dans tous les sens comme si ma demande était une blague ou si son monde venait d’être chamboulé par l’arrivée d’un possible membre au club, cela donne déjà clairement une partie de la réponse qu’elle va sans doute me donner une fois qu’elle sera calmée. Mais en attendant, je préfère me taire un peu et la laisser se dépatouiller un peu tandis qu’elle tente de m’accueillir en bonnes et dues formes. Et welp, il semblerait que je sois tombée sur la présidente en personne, bonne nouvelle. C'est comme appeler un service client et voir son appel transférer au supérieur, on perd moins de temps et c’est souvent plus simple. Du coup, je ne suis pas mécontente de tomber directement sur elle, c’est le meilleur moyen d’obtenir des réponses claires et nettes. Cependant, son nom me dit quelque chose mais je n’arrive pas à savoir où je peux l’avoir déjà entendu. Itashi, Itashi… Bah, ça finira bien par me revenir à un moment où un autre. Dans tous les cas, je me permets juste de lui rendre les politesses, avant qu’elle m’installe sur une table pour commencer son petit speech.

- De même, Ryuko Hatori.

Le tout s’enchaîne par une petite séance préparation de thé et service de celui-ci. J’ai sûrement dû tirer une drôle de tête à l’arrivée de la tasse d’ailleurs, en souvenir d’une expérience douloureuse grâce à ma sœur qui par flemme m’avait fait chauffer un thé au micro-ondes. Rarement j’ai eu l’occasion de goûter un thé aussi amer et pourtant, je suis une accro au café. Du coup, je n’ai plus retouché à ne serait-ce qu’une tasse de cette boisson depuis l’époque, un peu traumatisée par cette expérience je dois l’avouer. Mais bon, il serait peut-être temps de passer par-dessus cela et tenter le coup à nouveau ? Pourquoi pas, mais on va déjà attendre que ça refroidisse hein, je me suis suffisamment cramée la langue ces dernières années pour ne plus faire gaffe à la température. En attendant, je me concentre plutôt sur le grand discours héroïque de la présidente qui est… ce qu’il est. Attention, c’est beau, c’est shônen et tout mais ça confirme surtout tous mes doutes au sujet de l’activité dans le coin. Mais, parce que ouais, j’enchaîne deux mais, je dois avouer que ça me rassure aussi dans un sens. Un club vide pas par inactivité des membres mais par simple manque, c’est déjà plus tentant. Cependant, avant de lui donner ma réponse, je me permets une petite remarque.

- Itashi-san, si tu es présidente du club, tu dois avoir quelques années de plus que moi donc te prends pas trop la tête quand tu me parles, t’as pas franchement besoin de jouer l’aînée responsable.

Parce que bon, entre son comportement quand je lui ai dit que je voulais rejoindre le club et son discours-là, il y a eu une sorte de transition pas très subtile qui montrait vite ses limites lorsqu’elle finit par me demander si j’ai des questions. Donc une fois ceci réglé, on enchaîne effectivement sur la petite séance questions-réponses qui vont me faire pencher ou non pour l’inscription (même si au fond, je suis toujours bien tentée de lui dire oui direct et de voir comment ça va se passer. Sauf que bon, faut réfléchir un peu parfois et prendre du recul pour éviter de regretter ses mauvais choix.)

- Donc si je comprends bien, si je vous rejoins, il suffirait de trouver un autre membre et le club pourrait enfin démarrer ?

Comprendre si je vous rejoins, je vous sauve le cul et je deviens un peu l’héroïne locale. Parce que ouais, je suis toujours un peu bloquée dans mon trip shônen du post précédent.

- Enfin, je dis ça mais je suis une vraie débutante dans le domaine. J’étais joueuse de volley avant, t’imagines bien que ce n’est pas la transition la plus naturelle que je pouvais effectuer en terme de changement de sport. Je veux dire, ce qui m’a tenté de venir ici, c’est un manga qui parlait de kendô. Pas très glorieux mais tu vois ce que je veux dire, je ne suis pas très calée sur le sujet même si j’ai assimilé quelques connaissances.

Et on conclut toute cette remarque glorieuse sur une première gorgée de thé. Thé qui au final est pas si mauvais, contrairement à mes souvenirs.
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mar 2 Mai 2017 - 14:29



「... Un membre, sérieusement ? 」

Emiri & Ryu



Meh, "ne pas jouer l'aînée responsable" bah si, quand même, un minimum. Même si la musicienne devait bien avouer que jouer la nana mature ce n'était pas tellement son trip (parce que même en mode facile il y avait toujours une couille qui arrivait à un moment ou un autre) elle devait bien. Un président de club se devait d'avoir une certaine image sinon, niveau administration, tout était globalement mort. Puis, sans parler de la vision interne à Kobe, les présidents de clubs se présentaient en porte-parole de leur équipe... Comment vous expliquer que si Emi ne portait pas un minimum ses couilles le club de Kendo serait bon pour les oubliettes. Puis, même dans sa vie personnelle, elle était consciente qu'elle se devait d'être plus adulte et plus calme face aux autres. Le désavantage quand tu veux viser les étoiles c'est qu'il faut être blindé pour supporter la chute. Dans le cas d'Emi son blindage c'était un peu l'équivalant d'un vieux coussin sans plumes... Ouaip elle n'était pas prête. Ceci dit bah... Elle était bien guillerette et perdue quand Tessa et Shûhei étaient là alors pourquoi pas. Meh, puis, elle supposait que la demoiselle en face d'elle ne voulait se prendre la tête avec les conneries protocolaires.

- Je... Heu, j'ai quand même une image à tenir m'amzelle mais... Fin'... Hmhm, soit.

Soit mon cul, parce que dans le fond, tu te chies un peu dessus et t'as la pression mais chut. Emi avait quelque peu peur de ne pas se montrer convaincante. C'était la première fois depuis sa prise de poste que quelqu'un toquait à sa porte et... Pour être honnête, l'étudiante n'avait pas tellement travaillé le scénario où un gentil membre lui tomberait dans les bras. Elle se montra donc, à défaut d'être une aînée responsable, à l'écoute. Hmm, elle comprenait bien les interrogations de la demoiselle. Mais, elle lui avait l'air tout à fait sympathique... Au moins, Emi n'était pas la seule à avoir démarré le Kendo avec Bamboo Blade.

- Haha ! Toi aussi t'as voulu commencer en regardant Bamboo Blade ?
gros moment cassos et sourire niais Haha, ça rappel des souvenirs, contente de savoir que je ne suis pas la seule !

Ah oui, Bamboo blade et le besoin presque vital de se défouler avait, à l'époque, emmené Emi vers ce sport. Dans un sens, le Kendo l'avait surement sauvée de pas mal de situation explosive avec beau papa. Très honnêtement, si elle n'avait pas eu l'occasion de passer ses nerfs sur le pauvre premier année tout juste rentré dans l'envers du sabre, Emi aurait surement finit par se fight avec beau papa. Et ça, ça aurait été drama.

- Enfin, plus sérieusement. C'est tout à fait ça. Si nous atteignons un effectif de cinq membres nous pourrons nous présenter aux compétitions et aux événements. Enfin, ce n'est que la première étape, comme tu l'as souligné bah... Il y a toute la formation des débutants à prendre en compte et ça nous demandera un peu de temps de préparation et un bon training montage Ceci dit, t'as dû le voir dans le manga mais l'avantage d'un petit club c'est que ça permet un suivit des combattants plus poussés. Tu auras des séances riches et personnalisées donc tu ne pourras que progresser rapidement. Généralement j'aime bien bosser sur Live to Win, ça donne du baume au cœur.

Attention c'est très sérieux. C'est aussi sur cette chanson qu'Emi fait ses try pour ses games et c'est aussi sur ça qu'elle fait ses devoirs. Si si.

- Je ne sais pas si la populace du club à une réelle importance pour toi mais le club de Kendo est officiellement mixte et ouvert à toutes les classes. Fin', pour te donner un ordre d'idée nous sommes actuellement deux filles et un garçon. Ma camarade est en cinquième année et notre petit bleu est en première. Nous ratissons plutôt large tu vois !


ce gif ptin !
XD

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mer 3 Mai 2017 - 1:10

i want you to join the club !Ryuko & EmiriVous voyez cette pose que font deux cassos avec leurs mains en lâchant des « eeeeeeeh » parce qu’ils sont sur la même longueur d’onde ? C’est un peu ce que j’ai eu envie de faire avec la présidente sur le coup quand j’ai compris qu’on tapait dans les mêmes références toutes les deux à ce sujet. Parce que ouais, ce genre de coïncidences un peu connes, c’est toujours fun et ça éveille en moi une envie de balancer un tas d’autres références pour voir si elle va avoir les même aussi. Sauf qu’on est dans un contexte plutôt sérieux avec explications et phase de recrutement donc je ne peux pas trop me permettre de la couper pour lui lâcher un « Wow ! Et du coup, tu connais trucmuche ? » en plein milieu de ses réponses. Mais ouais, soyez sûrs que je vais aller fouiller un peu de ce côté une fois qu’on en aura fini avec toute cette histoire de club, si je ne cède pas à la tentation de caser des références à tout va dans la discussion.

Et pouf, dans la discussion en question, il y a un nom de chanson qu’est apparu sans prévenir, un titre qui m’a balancé tout une série de flashbacks dans la gueule. Live to win p’tain. J’ai tellement entendu cette chanson en jouant sur des mmo en groupe durant mes premières années de lycée, je connais quasiment toutes les paroles par cœur. Et tout ça grâce à un dessin-animé américain monstrueusement fun. C’est un total d’une centaine de points qui va directement au club de kendô et à sa présidente pour la merveilleuse idée de faire ses entraînements sur cette chanson. J’approuve très fortement mentalement ça mademoiselle. Tellement qu’un sourire a dû remplacer mon habituelle moue blasée depuis que j’ai entendu le titre.

- Tu dois être plus qu’active aux entraînements avec un fond sonore pareil, ça me motiverait à fond perso ! Et sinon, pour toute la partie entraînement personnalisée, j’avais vu effectivement, j’imagine que ça donne un avantage à la taille du club. Puis d’un autre côté, ça permet que tout le monde puisse participer aux compétitions. – souvenirs de ma première année dans un club de sport passée sur le banc à encourager les titulaires de l’équipe sans rentrer une seule fois sur le terrain. Le summum de la frustration et une bonne façon de dégoûter les nouveaux même si la raison est compréhensible. – C’est une bonne nouvelle vu comme ça.

Finalement, l’hésitation quand à mon inscription commence à disparaître de plus en plus, quasiment convaincue par les quelques informations donnée par Miss Itashi. Après tout, c’est logique, j’étais déjà plutôt décidée au départ, attendant simplement de voir si les rumeurs sur l’inactivité du club étaient fondées et les raisons de celles-ci. Et vu que les réponses m’ont donnés les clés de compréhension du pourquoi du comment ainsi qu’une belle perspective d’avenir pour le club si je les rejoints, je vois plus de raison d’hésiter.

- J'vais pas péter les moyennes d'âge actuelles du coup en tant que 3ème année. Et sinon, je pense m’inscrire pour de bon ici, si tu m’acceptes bien sûr.
– Je marque une petite pause, redirigeant mon regard vers le matériel dans un coin de la salle -  Il y a moyen cependant que je puisse toucher un peu à l’équipement avant ? Ça ne changera pas ma décision, juste que j’aimerais bien avoir un peu de contact avec du vrai matériel.

Et surtout parce que j’ai vachement envie d’agiter un shinai comme une abruti.
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mer 3 Mai 2017 - 22:48



「... Un membre, sérieusement ? 」

Emiri & Ryu



Faut dire qu'Emi avait été pas mal frustrée, à l'époque, de devoir jouer la pompom-girl dans le fond de la salle plutôt que d'être sur le terrain. Chaque compétition se faisait sans la participation des nouveaux et la musicienne se souvenait très bien du vide ennuyeux et profond qu'avait entraîné sa longue période en tant que membre non-titulaire de ses anciens clubs de kendo. Elle se souvenait que certaines filles du club avaient même finit par lâcher l'affaire pour se rabattre sur d'autres activités quand elle ne lâchait pas tout simplement le sport. Sur le coup, Emi n'avait pu que comprendre le ras de bol de ses camarades et ce n'est que son envie profonde de pouvoir se défouler quotidiennement qui l'avait maintenu dans le droit chemin de la titularisation. Alors, quand la demoiselle avait pris sa place de présidente à Kobe, elle s'était un peu juré de ne pas faire subir le même ennuie à ses membres. Bon, jusqu'à maintenant la question de l'ennui pour les nouveaux ne s'était pas posé parce que bah... Il n'y avait pas de nouveau mais à en juger par la mine de la demoiselle en face d'elle, ça allait peut-être changer.

Elle écouta avec attention tous les commentaires de la demoiselle. En tant que fraîche potentielle future recrue, toutes remarques pouvaient se montrer lourde de sens et donc d'une grande aide pour Emi. Elle hocha la tête concernée, approuvant certains de ses dires. Puis, quand l'adolescente lui confia sa presque décision de s'inscrire, un large sourire faisant trois fois le tour du visage d'Emi prit place et elle s'empressa de se lever pour épousseter sa tenue et inviter le nouveau bleu du club à la suivre.

- Bien sûr, je vais te montrer !

Meh, fallait qu'elle poste un statut facebook... Même si elle avait pas facebook parce qu'elle n'avait jamais compris l'engouement de savoir que le cousin du neveu de ton camarade croisé une fois dans le couloir avait fait caca et en était content. Mais, en tout cas, elle le signalerait, par sms,.... Du genre à Isaak et a Meyu... Puis peut-être à Kyoya histoire de dire "Bientôt ton club de merde je vais l'écraser, prépare toi pour les compets inter club mon gros ♥" mais fallait qu'elle en parle à quelqu'un. Fin', elle emmena la petite Ryu dans la réserve histoire de lui montrer les équipements et le matos du club.

- Pour l'équipement, ne t'en fais pas, il n'est pas nécessaire d'avoir le sien. Bien sûr, si tu poursuis le Kendo sur le long terme il serait intéressant de t'acheter ta propre tenue et ton propre sabre mais vu que ça coûte la peau du cul et qu'on est tous pauvre, nous autres étudiants, je ne vous fout pas la pression dessus. elle lui désigna tour à tour le matos T'as dû déjà voir ça mais c'est le genre de tenue que tu vas devoir porter. Alors, c'est assez chiant à mettre au début mais on s'y fait. Tu veux que je te montre ? Le mieux, si tu as du temps, ce serait même qu'on se fasse un petit combat histoire que tu regardes si t'es bien à l'aise dans l'équipement. Comme ça, s'il y a des retouches à faire je pourrais boucler ça pour la prochaine fois où tu viendras. Tu veux qu'on essaye ?





ce gif ptin !
XD

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 7 Mai 2017 - 0:31

i want you to join the club !Ryuko & EmiriOn dirait bien qu’il faut que je mette mes clichés sur l’équipement de kendô à jour. Parce que ouais, comme c’était un gag récurrent dans le manga, je m’attendais à sentir mes narines s’emplir d’une odeur nauséabonde dès que nous aurions passé la porte de la remise mais il s’avère qu’il n’en est rien. Au contraire, la petite pièce est rangée avec soin et attention, presque trop d’ailleurs à mon goût, comme si une maniaque était passée dans le coin avant mon arrivée. Même en s’approchant de l’équipement, celui-ci ne présente pas la moindre tâche de moisissure ou d’odeur dérangeantes, semblant au contraire avoir été nettoyé assez récemment, genre la semaine dernière. Et welp, au vu de ce que m’a raconté Itashi quant à la fréquentation du club, cela devient évident qu’elle est la coupable de cet abus de rangement. Comme quoi, le cliché de la présidente pleine d’espoir à la recherche de membres qui vient tous les jours s’entraîner et entretenir le matériel n’est pas qu’un cliché de shônen et c’est plutôt admirable de voir ça en vrai.

- J’imaginais ça plus puant, je te l’avoue.

Me reconcentrant sur les paroles de la présidente, je dois avouer que cette histoire d’armure et de sabre non-obligatoire à l’achat m’arrange bien. Avec la sœurette qui galère déjà pour rentrer dans ses frais et la génitrice qui ne veut pas entendre parler de moi (et ça m’arrange), je n’ai pas franchement l’argent pour me permettre ce genre d’achats, à moins de prendre un petit boulot. Et honnêtement, je ne me vois pas prendre un petit boulot juste pour du matos de club si vous voyez ce que je veux dire. Je suis une jeune femme avec des occupations et un emploi du temps chargé, voyez-vous ? Et je tiens à ce que mon temps libre reste là où il est, pour ma survie. Ouais, pour faire court, ça m’arrange.

Puis finalement vint le sujet de l’enfilage de la tenue, la partie que je redoutais tout particulièrement. En tant qu’ambidextre, je ne peux pas vraiment dire que j’ai deux mains gauche mais vous comprendrez que dès qu’il s’agit de monter des choses étapes par étapes, je ne suis pas la plus douée et j’ai toujours tendance à foirer à un certain moment, faisant capoter le résultat final. Souvenirs douloureux du Falcon Millenium en Lego d’un pote qui s’est littéralement écroulée sur lui-même à l’avant-dernière étape (le vaisseau, pas le pote). Du coup, je dois avouer que l’idée de devoir mettre moi-même ce truc ne me rassure pas vraiment, surtout si elle doit servir à me protéger de coups de sabre en bois.

- Je veux bien que tu me l’enfiles, ouep. Et pour le combat, ça me tente carrément ! Je peux juste tester les sabres avant, histoire d’en trouver un avec lequel je me sente à l’aise ?

Question plus pour la forme qu’autre chose puisque je n’attends pas sa réponse pour aller tâter les armes. J’en prends plusieurs à la suite, la plupart trop lourds, avant de tomber sur un plus léger qui me semble assez simple à manier pour quelqu’un de ma carrure. Sans attendre, je tente quelques mouvements, prenant soin au préalable de m’écarter d’Emiri. Et comme toute cassos d’élite, je crie tout en assénant un coup puissant la première référence à un épéiste d’animé qui me passe par la tête.

- Silver Chariot !

Et bien sûr, le seul qui me vient à l’esprit est un esprit qui se bat au fleuret. Ou comment passer pour une gosse irrespectueuse du kendô si elle saisit la référence.
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 7 Mai 2017 - 19:53



「Fierté 」

Emiri & Ryu



J'avoue, je me sens bien là. J'ai, un peu, l'impression d'être ce genre de présidente de club ultra cool qu'on croise dans les mangas de sport. Putain, pour une fois que je ne tiens pas le rôle de la manager cruche et potiche... Dieu que ça fait du bien. Je suis plutôt fière de notre réserve... Faut dire que je suis maniaque partout sauf chez moi. Fin' disons juste que je ne tenais pas tellement à ce que la réserve soit dégueulasse et livrée aux araignées. Parce que bon, moi j'ai mon propre équipement, mais comment vous expliquer qu'avoir des vers dans son casque ne donnait pas forcément envie de pratiquer ? Même si l'entretien du matériel était parfois chiant et laborieux ça me semblait un minimum de prendre soin de nos maigres équipements, ce n'est pas avec ma bourse et celle des deux pecnots du clubs qu'on arriverait à refaire notre inventaire.

- Ça pourrait l'être, les équipements sont chiants pour ça. Mais les moisissures du manga m'ont un peu dégoûtées donc en arrivant j'avais pas envie de voir ça.

Fin', c'est aussi que j'ai l'estomac facilement imperturbable et que les machins trop sales, ça me retourne les tripes. En plus de l'odeur je ne tenais pas à devoir nettoyer mon propre vomis.

M'enfin bref. Comme attendue, enfiler son armure au talent ne la tente pas. Je peux la comprendre, moi aussi la première fois j'ai regardé la tenue en mode "Dafuck" avant d'étudier le plan point par point tant je n'étais pas en confiance. C'était un peu le même phénomène avec les tenues de plongée... Sérieusement, je suis jamais allée à la mer (Mais j'ai plongé en piscine... C'est triste, hein ?) mais vous avez déjà essayé d'enfiler ces combinaisons ? Non, parce que je ne me considère pas comme spécialement grosse et je vous avoue que mon physique je m'en fiche un peu mais il y a de quoi se vexer quand on n'arrive même pas à passer le bras. T'en viens à devoir mettre du talc ou de la farine pour enfiler ta pauvre tenue. Je vous jure, c'est relou. Peut-être pour ça que je n'ai fait que trois séances avant de me faire passer pour une souffrante d'aquaphobie histoire que maman oublie cette idée de me faire faire de la plongée. J'en ai d'autres en réserve des VDM au cas où t'aurais peur d'en manquer, ne t'inquiète pas.

Elle me demande si elle peut tester un peu les sabres avant d'enfiler sa tenue et j'hoche la tête. Les sabres du club sont assez variés dans le sens où certains sont plus lourds que d'autre. Le mien, par exemple, est un sabre assez lourd mais l'habitude de pratiquer ce type d'arme fait qu'au final, bah j'arrive à être rapide avec. L'avantage à force d'attaquer avec un sabre lourd c'est qu'on est imbattable au bras de fer. J'vous jure, je suis une bombe à ce jeu. Je constate que son choix se porte sur un sabre léger et... C'est moi où elle cite du Jojo ? Mais c'est qu'elle est cool cette gamine !

- Nice la référence Hatori, tu viens ? Je vais t'aider à mettre ton armure.

Je dispose devant elle les éléments et... C'est vrai que c'est impressionnant.

- Alors, tout ça c'est ton armure. Ces espèces de gants c'est les Kote c'est ce qui sert à protéger tes avants-bras, là tu as le Men, ton casque. La grosse cuirasse, c'est le Do, c'est la protection de ton buste et là c'est le Tare, c'est ce qui protège tes hanches. Le tout forme le Bogu, ton armure. Viens là je vais t'aider.

La suite c'est un enfilage étape par étape, j'ai l'impression d'être prof. C'est beau.

- Premièrement enfile ça, c'est le kimono de base je lui indique un coin tranquille pour se changer et une fois revenue je reprend Alors,
on enfile d'abord le Tare, c'est comme une ceinture. Tu croises derrière et tu noues devant... Comme ça. Ensuite on enfile le Do. Ça se noue aussi derrière et au niveau des épaules... Làààà, comme ça. Dis moi si c'est trop serré, hein ?
une fois fait j’enchaîne avec la suite Ensuite le Men. D'abord, on entoure ta tête d'un bandeau pour bien maintenir les cheveux. Ensuite on enfile le casque... Et on serre ! quelques coups secs plus tard C'est bon ? Pas trop serrée ? Ensuite, t'as juste qu'a enfiler tes Kote et c'est bon !

C'est assez émouvant de faire enfiler pour la première fois son Bogu à quelqu'un, j'avoue. Je suis fière. Je pose un regard approbateur à Ryu avant d'hocher la tête.

- Alors, tu te sens comment ?


Aujourd’hui je m'amuse à écrire à la première personne. J'ai une vie trépidante !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Lun 8 Mai 2017 - 18:49

i want you to join the club !Ryuko & EmiriDans ma tête, il y a un vieux point d’exclamation qu’à pop, genre alerte rouge, met tous tes sens en alerte. Parce que ouais, avec le simple fait qu’elle ait capté la référence, la présidente vient d’avoir le droit à une montée en grade fulgurante dans ma liste des gens bien. Genre elle se cale en numéro trois, juste après la sœurette et mon doubleur favori, c’est-à-dire dans le haut du classement (qu’était vide de toute façon parce que twist, je n’ai pas d’amis). Parce que ouais, même si Jojo est un monument dans l’histoire du manga, beaucoup de personnes ont tendance à le dénigrer ou à parler de lui sans l’avoir lu, faisant que son public est plus restreint que l’on peut l’imaginer. Heureusement, l’animé de 2012 et sa seconde saison sortie cette année permettent à plus de gens de se plonger dans l’univers et toutes ses références. Tout ça pour dire que ouais, Itashi est quelqu’un de très bien.

Passé cette phase de fangirlisme intense, mon interlocutrice me fait la présentation des diverses parties qui composent l’armure, du Do jusqu’au si Tare. Jusque-là, je suis à peu près, j’avais déjà à peu près retenu tout ça grâce à mes lectures. Par contre, ça renforce bien mon manque de motivation à l’idée de devoir enfiler correctement tout ça. Il y a tellement de trucs à nouer, à mettre dans un certain ordre et tout, ça laisse des centaines de possibilités pour mal enfiler son armure. Heureusement, la capitaine s’est proposée pour m’aider, je n’ai pas à m’en faire pour cette fois.

Sauf que j’ai oublié un petit point crucial. Un point crucial qui m’a bien fait stresser pendant quelques secondes. D’habitude, je m’arrange toujours pour venir au sport déjà en tenue mais pour le kendô, avec le kimono à enfiler, c’est une autre histoire. J’ai honnêtement pensé pendant un instant que la présidente allait me laisser me changer ici vu qu’on est entre filles et que j’allais être dans l’obligation de lui sortir une disquette de pourquoi j’ai besoin d’intimité ou de partir. Mais heureusement, elle m’indique une petite zone à part pour me changer, à mon grand soulagement. Je lui adresse un remerciement rapide et part me changer là-bas, jetant malgré tout quelques coups d’œil du côté d’Itashi pour m’assurer qu’elle ne s’approche pas en fourbe. Pas que je la pense comme ça, juste un réflexe que j’ai un peu avec tout le monde.

Une fois cette étape passée, je reviens vers la présidente, prête à être habillée de la tête au pied. Elle y va étape par étape, m’expliquant à chaque fois rapidement comment tel élément se met tout en nouant les différentes parties. Et je l’écoute bien sûr avec attention, tentant de bien retenir pour réussir à me démerder correctement les prochaines fois (même si je sais bien qu’au fond, je lui demanderais sûrement de m’aider à nouveau durant les premières séances). J’enfile finalement moi-même les kote avant de répondre à la question qui m’est posée.

- En dehors du fait que ça fait bizarre d’avoir un grillage devant la tronche, ça va. Je pensais ça très serré et plutôt désagréable mais au final, je me sens plutôt à l'aise là-dedans. – je marque une pause, tentant de me gratter en sentant une légère irritation au niveau de ma joue, avant de m’arrêter en me rendant compte de mon idiotie – C’est pas pratique pour se gratter par contre.

Après ce commentaire très utile, je prends mon sabre et laisse Itashi enfiler sa tenue à son tour. Pour passer le temps, je fais quelques mouvements histoire de m’échauffer et  d’être plus à l’aise avec l’arme que j’ai entre les mains. Enfin, du point de vue d’un spectateur, ça doit plus ressembler à une abrutie random qui secoue son sabre dans tous les sens mais welp, ça reste ce que c’est. Finalement, la présidente se pointe au bout de quelques minutes, équipée de la tête au pied. Et je ne sais pas si c’est l’armure qui fait ça mais la voir comme ça, arme à la main, ça me file des frissons. Comme si tout son côté sympa s’était transformé en un amas de charisme de combattante prêt à me péter les dents. Et comme d’hab’, ça me fait rentrer un peu trop profondément dans mon trip shônen, pointant mon sabre dans la direction de mon adversaire.

- Tu es l’homme que je cherchais. C’est dans l’espoir de me mesurer à toi que j’ai pris la mer.

Appelez-moi Roronoa Ryuko.
© 2981 12289 0

bijour, ici m.hrp:
 

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mer 10 Mai 2017 - 19:15



「Fierté 」

Emiri & Ryu



C'était bête, stupide et totalement con... Mais j'avais l'impression d'être une maman pendant le spectacle de fin d'année de son gosse. Une fierté, bien plus forte que ce que j'avais imaginé, vibrait de ma tête jusqu'au bout des orteils. J'étais fière. Quelqu'un s'amusait, dans mon club, avec l'un de mes équipements, putain, on avançait enfin.

Au final, le poste de présidente du club m'avait apporté plus de pression que de confiance en moi. Comme d'habitude, je voulais bien faire, trop bien faire et constater que les choses n'avançaient à la vitesse que j'avais espérée avait entraîné la bonne vieille phase de remise en question des familles. Vous savez ? Ces moments gênants où tout se remet en cause dans votre vie. "Pourquoi la vie ? La mort ? Le rap Croate ? Pourquoi Sasuke ? Pourquoi panini et pas subway à midi ?" Breeeeef.

Mais là ça allait mieux. A voir cette gamine agiter son arme comme un fan de star wars avec son sabre laser, j'étais pleinement satisfaite. Dans le fond, qu'est-ce qu'on s'en branlait d'être 150 au club ? Tant qu'il y avait au moins une personne qui s'amusait ? Au diable les stats !

- Ah, ça... Oui, en effet. Mais tu vas t'y habitué. vrai que ça destabilise au départ mais on s'y fait Voir le monde quadrillé c'est une expérience formatrice ! Et nop, se gratter c'est pas possible, va falloir prendre ses précautions avant !

Bon, je dis ça en riant parce que d'une part c'est drôle et de l'autre, j'ai fait exactement la même chose avant elle donc bon. Il y a aussi le coup des envies pressantes qui arrivent en plein match... De grands moments. Mais bon, ce n'est pas le tout, mais il est temps de passer en mode "pimp". J'enfile à mon tour ma tenue et empoigne mon sabre une fois prête. J'adore le Kendo, le seul point négatif c'est que tu transpires comme un porc en été, mais bon, ça permet de garder la ligne et c'est en partie pour ça que je peux me goinfrer H24... Du moins, j'essaye de m'en convaincre.  

A partir de là, je ne sais pas trop comment vous expliquez ce qui s'est passé. Au départ, c'est Hatori qui à lancé les hostilités et... Je sais "gnagnagna t'es une adulte Emi gnagnagnagna tu dois montrer l'exemple" maiiiiiiiis... Je peux pas dire non et feindre l’ignorance quand on me lance dans un trip shonnen. PUIS EN PLUS ELLE CITE ZORO QUOI !

Je sais que le respect est mort et qu'on mon image d'aînée va en prendre un sacré coup mais osef : Je me place devant elle dans une possession des plus décontractes et en imitant la voix de Dio Brando (parce que Dio quoi) je lui balance:

- T'es qui, enfoiré ?



Aujourd’hui je m'amuse à écrire à la première personne. J'ai une vie trépidante !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Ven 19 Mai 2017 - 0:43

i want you to join the club !Ryuko & EmiriBonjour, ici le narrateur à la troisième personne qui n’apparaît que dans des situations exceptionnelles lorsque le cerveau compliqué de Ryuko ne marche plus correctement. Vous êtes entrés dans la phase dangereuse et surtout étrange de cette jeune fille, le summum de son trip shônen. C’est un pouvoir passif qui s’active uniquement lorsque quelqu’un décide de répondre à une de ses références par une autre encore plus badass et seulement si le décor et le cadre conviennent. Et il s’avère qu’imiter DIO en tenue de combat dans un dojo, ça suffit à vous faire entrer dans cette zone. A vos risques et péril.

Dans ma tête, tout a un peu changé autour de nous. Nous sommes en Egypte, Itashi est soudainement devenue un vampire assoiffée de sang qui maudit ma famille depuis ma génération et je suis possédée par une sorte d’esprit qui tatane l’adversaire pendant que je crie une onomatopée en boucle. L’ambiance est pesante, le voyage pour en arriver ici a été plus que dur, il a été éprouvant, destructeur et tragique, ne laissant plus qu’un sentiment brûlant de colère au fond de moi. Face à moi, le but de tout notre voyage, la source de tous mes problèmes, celle dont le nombre de vies prises s’élève bien au-dessus du nombre de morceaux de pains que j’ai pu manger jusqu’à aujourd’hui.

- You bastard.

Si la visière de l’armure ne cassait pas un peu mon imaginaire, je pourrais presque mimer un mouvement de casquette remise à sa place. Dans tous les cas, j’espère que l’ennemie est prête pour le combat final. Je me mets en position de combat de kendo, suivant mes souvenirs venant de Bamboo Blade du mieux que je le peux.

- DIO !

Il était là le final fight. La confrontation finale. Le bien contre le mal. Star Platinum contre The World (ou plutôt ZA WARUDO avec l’accent japonais). Mais à côté, dans ma tête, il y a tout un bordel qui se produit, entre ma conscience qui me dit de revenir à la réalité et d’arrêter mes conneries, que les délires sur jojo c’est bien gentil mais que je vais finir par faire fuir la présidente si je pars trop loin, et de l’autre mon côté fan-girl qui me pousse à continuer encore plus loin, à tenter de voir si Itashi se sent prête à entrer elle aussi dans ce délire qui m’est un peu personnel et qui m’amuse beaucoup trop. Et malheureusement, comme d’habitude, c’est le deuxième côté qui prend le dessus sur la conscience qui est de toute façon la grande perdante des choix à faire dans ma vie depuis des années.
© 2981 12289 0

bijour, ici m.hrp:
 

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 21 Mai 2017 - 13:08



「Dio」

Emiri & Ryu



Il y a des jours où votre conscience et vos bonnes manières partent en vacance loin, très loin, tellement loin qu'elles ne captent plus rien. Dans ces moments-là, vous, petit être humain un peu perdu dans votre vie, êtes seul, vraiment tout seul, avec cette petite flamme de folie qu'on appelle "cassos" dans le milieu et qui vous pousse partir littéralement en couille. Et bien là, tout de suite, c'est un peu (nan en fait c'est totalement) le cas. Mon statut d'adulte responsable ? Meeeeeeh, je ne connais pas cette personne, qui est-ce ? Non, de la Emi "présidente du club" il ne restait plus rien. Seul subsistait l'incontrôlable gamine qui se déguisait en chevalier pour jouer aux princesses et qui rêvait de voir Boswer dévorer Peach parce qu'elle je cite "Elle est vraiment inutile cette fille. Pourquoi elle n'envoie pas son armée tout tuer ? Comme dans le seigneur des anneaux ? Pourquoi elle reste là à regarder ses fleurs ? Elle est stupide ?".

Là, c'était mon moment gros kiff. J'étais Dio Brando, le pire enfoiré que cette terre n'est jamais portée, mais qu'on adorait parce que d'une, il était pimp et badass au possible et de deux... Quand tu portes le nom de "Dio" tu ne peux être que tout bonnement génial. Face à moi se dressait mon ennemi de toujours, mon Némésis le clan Joestar. C'était le moment de se battre, d'enfin prendre tout ce que ces sales gosses de riche avaient. Alors que Jotaro brandissait son sabre face à ma noble personne je riais goulûment à sa provocation.

- Ahahahahaha ! Que penses-tu me faire avec ton bâton ? Tu pense pouvoir me battre ? Moi, le grand Dio ! AHAHAHAHAHAHA ! C'est inutile !

N'importe qui entrant dans ce dojo refermerait la porte en appelant l’hôpital psychiatrique du coin. Mais vous savez quoi ? Qu'est-ce qu'on s'en branle ! Sérieusement, pour une fois qu'on peut déconner sur Jojo sans qu'on nous casse les brunes... On ne va pas se gêner. Bon, après, je m'emballais peut-être un peu mais j'avais envie de balancer quelques coups. Comme ça, gratuitement, ça fait du bien et ça détend. Puis, irl je suis plutôt du genre passive mais qu'est-ce que j'aime taper sur des gens au kendo... God, j'suis tarée.

- Viens donc me montrer petit homme, viens donc te mesurer au grand Dio !

Suite à ça, je me met en garde, prête à parer chacun des coups qui me serra donner.

Aujourd’hui je m'amuse à écrire à la première personne. J'ai une vie trépidante !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Sam 27 Mai 2017 - 16:20

i want you to join the club !Ryuko & EmiriIl me toise de haut, persuadé de sa victoire. Et il a raison de l’être, après tout, il en a déjà éliminé tellement avant ça. Que ce soit des compagnons, des adversaires ou de simples innocents, il a pris leur vie sans le moindre problème. Mais ce n’est pas ça qui va m’empêcher de lui exploser la face, il est trop tard pour avoir peur désormais, seule la colère subsiste ici. Et lorsque celui-ci m’invite à m’approcher, je n’en demande pas plus pour m’avancer.

- I can't beat the shit out of you without getting closer.

Et une réplique emblématique, une ! Parce que ouais, même si je profondément embourbé dans mon trip, on n’oublie pas la priorité dans ce genre de délires : caser le plus de phrases cultes et de références. Sauf que welp, il en reste une à caser de Jotaro et c’est celle qui conclut leur combat donc si je veux pourvoir la caser… va falloir affronter la présidente en face à face. C’est elle qui me l’a proposé mais je dois avouer que je ne suis pas forcément hyper rassurée. Me semble que frapper à certains endroit pour les débutants est assez dangereux, les tsuki par exemple sont interdits. Et well, avec deux mains gauches, les chances qu’un coup finisse au mauvais endroit sont assez élevées. Après, l’armure est quand même bien complète et Itashi doit avoir un bon niveau pour être présidente donc elle doit être en mesure d’arrêter la majeure partie de mes coups. Faut juste que je fasse gaffe à bien rester concentrée sur mes mouvements.

Ayant fini d’hésiter, je m’élance en avant et viens tenter de lui asséner un coup, essayant de faire attention à ce que le sabre de mon adversaire ne vienne pas heurter mes Kote, au risque de prendre un point. Ma cible est le sommet du casque, le Men, n’hésitant pas un instant à venir frapper dans le visage de DIO une fois revenue dans mon trip shônen.

- ORA !
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Mar 30 Mai 2017 - 11:53



「Dio」

Emiri & Ryu



Je ne sais pas, si pour le coup, c'était une bonne ou une mauvaise idée mais... Ptin, j'ai envie d'y aller sérieusement. C'est l'effet du trip Jojo, ça, ça vous oblige à ne pas rester passif et à vous donner à fond. D'un autre côté, je ne dois pas oublier qu'Hatori est une pure débutante. Vrai qu'on ne peut pas y aller en mode full power face à quelqu'un qui tient une arme et porte une armure pour la première fois. En m'emballant trop, je me connais quand même un minimum, je risquais de faire encore de la merde et de faire bobo. Enfin, c'est un risque tu me diras, n'empêche, en tant que présidente, je me devais de faire attention... Mais c'est rageant, ce n'est pas roleplay ! C'est vrai quoi, Dio c'est un enfoiré et il n'en a rien à foutre d'être face à un vétéran ou un gosse de trois mois ! Nan, nan, le mec vous démonte la gueule de façon extrême et ça, juste pour le plaisir des yeux. Puis pour être honnête, j'ai une folle envie de placer "The World", comme ça, gratuitement. Ça aussi c'est encore de sa faute, à placer les répliques de la hype comme ça. J'suis faible face à ce genre d'attaque moi, je ne suis pas faite pour me retenir quand on m'entraîne dans ce genre de délire.

Roh, et puis merde, osef. Hatori à l'air d'être une demoiselle solide si je lui rends quelques coups elle n'ira pas se jeter sur le sol pour aller crier à la tentative de meurtre comme cette peste d'Ai au lycée. Une chochotte celle-là, parait qu'elle était entrée dans le club juste pour dragouiller le président de l'équipe masculine... S'imposer un truc pour les beaux yeux d'un mec... Ça me dépasse. Je n'ai jamais compris ce besoin débile de se mettre à la disposition du mec qui nous plait pour attirer sa sympathie (Oui, oui, ça sonne un peu faux-cul et hypocrite, je sais, je suis la première à me plier à la volonté des autres pour qu'ils soient à l'aise mais il y a une différence entre être soucieuse de ses amis et être tellement en chien qu'on se prostitue pour être remarquée... Je crois ?). Mehehehe, enfin bref. Hatori à l'air de vouloir en découdre et ce n'est pas pour me déplaire, m'voyez ?

En général je n'aurais pas joué aux connes et je me serais mise en garde, mais Dio la garde il ne connaît pas, Dio il est pimp et il fait tout avec la grâce d'un signe alors on ne bouge pas d'un pouce et on prend la pose avec un sourire condescendant (que j'aime ce type putain). De toute évidence elle veut tenter un Men. C'est malin, cependant je commence à avoir de la bouteille et s'il y a bien un truc qu'on m'a appris en club c'est d'anticiper. Une fois à bonne hauteur, je me glisse sur le côté en hurlant :

- THE WOOOOORRRRLLLLDOOOOOO

J’évite son coup de justesse et tente de lui asséner un coup sur le côté. Je ne prend pas tellement le temps de savoir si je l'ai touché ou pas, me semble avoir heurter un truc mais dans le feu de l'action je me fiche bien du potentiel point que j'ai pu marqué. Je pivote rapidement pour me remettre en position, en garde cette fois.

-Blague à part, c'est pas mal, ton coup-là. T'es plutôt vive ! Si tu apprends à bien feinter tes attaques tu pourrais faire des merveilles en compet !  

Aujourd’hui je m'amuse à écrire à la première personne. J'ai une vie trépidante !

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 25 Juin 2017 - 18:32

i want you to join the club !Ryuko & EmiriIl y a eu ce petit déclic’. Cette impression de vitesse, cette sensation de puissance, cette crainte de voir un coup arriver dans ma direction. J’avais presque oublié cette sensation. Celle de mettre tous ses réflexes en action, de ne plus être concentrée que sur ton corps et ceux de tes adversaires, celle d’être plongée dans une ambiance que seules les personnes sur le terrain peuvent ressentir. J’avais oublié pendant quelques temps le plaisir même du sport. Pendant des mois, je me suis confronté avec ma mère pour être libre de mes choix, j’avais laissé tomber mon sport favori tout ce temps pour pouvoir changer mon mode de vie. Et petit à petit, j’avais fini petit à petit par délaisser toute activité sportive sérieuse, me contentant de faire le minimum durant les cours d’eps. Mais bordel, qu’est-ce que cette sensation m’avait manqué ! Que ce soit du foot, du volley ou bien du kendo, ce sentiment d’adversité, cet état mental durant un match, il était présent dès lors que je m’investissais.

Pour vous, le match ne doit pas être si impressionnant, juste deux grandes gamines qui se tapent dessus avec des épées en sortant leur références à Jojo. Mais pour moi, c’était quelque chose d’extra, une flamme qui s’est réveillée au moment où la présidente a évité mon coup et a fini par frapper le côté de mon armure, tout ça sans difficulté apparente, un truc impressionnant quand on en est la cible. Tellement impressionnant que j’aurais presque pu passer à côté du « ZA WARUDOOO » de la présidente si mon capteur à références n’était pas aussi aiguisé.

Je me retrouve donc là, après m’être pris un point par la présidente, totalement impressionnée et surtout passionnée, complètement captivée par le sentiment qui avait refait surface dans mon petit corps. J’en oublie presque les compliments d’Itashi, me doutant qu’elle a tendance à faire ce genre de remarques à tous les débutants pour les motiver et leur donner envie de continuer. Mais pas besoin de ça pour le coup, je n’ai envie que d’une seule autre chose.

- Itashi, contres-moi à nouveau, s’il te plaît !

Sans attendre, je me replace en posture de combat, attendant que la présidente fasse de même. Tant pis si je devais paraître pour une sorte de masochiste ou je ne sais quoi, je veux juste revoir un coup de ce genre, même si c’est simplement un tout basique qu’elle a exécuté sans mal. Je veux pouvoir tenter de contrer ça. Je veux réussir à obtenir un point dans un vrai combat d’épée à épée. Lui prendre le prochain point coûte que coûte.

… J’avais oublié à quel point je suis accro à ce sentiment.
© 2981 12289 0

Spoiler:
 

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 2 Juil 2017 - 19:49



「Dio」

Emiri & Ryu



Cette petite (enfin petite, tout est relatif, vous me suivez ?) avait quand même un putain de potentiel. Entre Shûhei et elle je ne doutais plus une seule seconde que ferait des merveilles en compétitions. Putain, moi qui avais pris la présidence du club sur un coup de tête je commençais à être, pour une fois, fière de mon choix. Puis, ça me semble couler de source mais être face à une jeune combattante aussi motivée ne me donne que l'envie d'en faire plus. De toute évidence j'avais eu le point mais pour être je m'en foutais un peu. À l'heure actuelle, je m'amusais, vraiment. C'était un truc qui arrivait plutôt rarement chez moi. Le kendo avait été pour moi, pendant toute ma scolarité, un défouloir, un moyen de ne pas taper sur ce qui m'agaçait réellement. Je n'avais pas vu ça comme une source de jeu. Non. En fait, le kendo était plus un besoin qu'autre chose. Mais là... Là, j'avoue que, ouais, je m'amuse. Je ne sais pas si c'est le fait de faire un combat amical ou d'avoir enfin une petite nouvelle dans mon club mais, putain, oui, je m'amuse. Je suis consciente que mes positions, mes prises de risques et tout ce que je fais dans ce combat ne sont pas des choses très raisonnables et que c'est comme ça qu'on se blesse mais... Putain osef quoi. En plus, Hatori à l'air d'en redemander.

- Très bien demoiselle, en garde !

Ok. Ok. Ça ne se voit pas, mais là, tout de suite, j'ai une putain de smile sur le visage. Mais elle est très bien cette petite ! Ça prend des coups mais ça se relève. Mais elle est parfaite dites-moi. Où est-ce que je signe pour en faire mon disciple, hein ? Hmhm. Bref, un peu de sérieux, Emi, je te rappelle que t'es présidente et que même si l'envie d'aller mater du Jojo avec cette demoiselle se fait sentir, tu dois avant t'acquitter de tes devoirs... C'est-à-dire lui mettre la pâté. Ça y est, je me sens exactement comme quand j'étais gamine, chez mamie, à l'époque où je bottais des postérieurs à chaque récrée et où je voulais devenir une guerrière qui irait se battre contre des hordes de monstres avec seulement sa bite et son couteau. Je me remets en place, en garde cette fois-ci, sauf que cette fois-ci, je n'ai pas attendue que ma camarade soit à ma hauteur pour agir, presque en même temps qu'elle, je me suis mise à courir dans sa direction. Peut-être la manœuvre la perturbe-t-elle mais un bon kendoka se doit de se montrer vif et surtout prêt à parer n'importe quelle attaque. La force de manieur de sabre ne résidait pas dans sa force brute mais bien dans sa souplesse et sa vivacité. Un homme, aussi fort soit-il ne pourrait rien faire si son adversaire se montrait rapide, précis et agile. C'était là, les qualités dont Hatori devait faire preuve. Mon sprint avait pour but de tester ses réflexes.

Presque aussi tôt après mettre lancé j'ai levé haut mon sabre dans le but de lui asséner un Men. Je sais, un tel geste est risqué en compétition tout le monde se serait facepalm en hurlant "PUTAIN TA GARDEUUUUUH" mais là n'était pas le but. Garde ou pas, si Hatori était moins rapide et vive que je ne le pensais, mon coup toucherait. Si par contre elle était aussi talentueuse qu'espéré elle profitera de mon manque de prudence pour prendre le point. Il ne me restait plus qu'à voir ce qu'elle comptait faire.


Aujourd’hui je m'amuse à écrire à la première personne. J'ai une vie trépidante !


Spoiler:
 

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 17
■ Messages : 76
■ Inscrit le : 14/04/2017

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-11
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2014
Ryu Hatori
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Dim 30 Juil 2017 - 18:03

i want you to join the club !Ryuko & EmiriConcentre-toi. Ton adversaire est une jeune femme expérimentée, sûrement bien plus que tu ne le seras jamais, il t’est quasiment impossible de lui prendre un point même si tu donnes ton maximum. Enfin, ce serait le cas si c’était un match officiel mais dans le cas présent, il est sûrement possible de pouvoir lui porter un coup, la jeune femme ne mettant probablement pas toutes ses capacités dans ses coups, cherchant plus à tester mon niveau actuel et jauger la personne que je suis en dehors des apparences et des références à Jojo. Et c’est justement en profitant de cela que je devrais pouvoir remporter ce point.

Me concentrant sur la présidente du mieux que je le peux, je la fixe avec attention, prête à bondir dès que le timing me semble bon. Dès cet instant atteint, je m’élance en avant, prête à frapper mon adversaire. Ma cible se trouve cette fois être les Kote, espérant tenter une approche un peu plus subtile que la dernière fois et, je l’espère, plus efficace. Je n’ai aucune envie d’être contrée une seconde fois, ça ferait trop mal à mon pauvre ego déjà pas très bien développé.

Sauf que retournement de situation ! La présidente me prend par surprise, se mettant elle-même à s’élancer vers moi, levant son sabre au-dessus de sa tête. Forcément, ce genre d’initiatives de sa part, ça me met dans la mouise et ça ne me laisse pas franchement beaucoup de temps pour réagir. Reculer n’est pas possible, le temps de me ralentir puis de faire un bond vers l’arrière lui en laisserait suffisamment pour m’asséner un coup direct. Atteindre les Kote comme le voulait le plan initial devient également compliqué et risqué, devenant une option bien plus compromise qu’auparavant. Dans ce cas, on mise le tout pour le tout avec ce qu’il me reste !

- C’est parti !

Ne m’arrêtant pas dans mon élan, je me prépare à asséner un coup décisif sur le côté de son armure, prête à prendre un point en touchant le Do. D’un mouvement de bras, je viens donc asséner directement un coup à la présidente, bien décidée à l’atteindre avant que son sabre ne puisse m’effleurer. Le bout du sabre s’approche de la cible, le frôle, pour finalement la manquer de quelques millimètres, mon corps ayant du mal à frapper précisément tout en sprintant. C’est donc un échec critique qui se finit par une victoire de la présidente qui m’assène un superbe coup sur le haut de la caboche, remportant son second point de suite.

- Argh ! Je pensais y arriver ce coup-ci !

Petite déception mais j’aurais au moins tentée pour le coup, j’vais avoir pas mal de boulot à faire si je veux pouvoir obtenir un niveau correct. Mais ça me donne au moins un petit aperçu de ce sport et surtout de l’excitation que peut donner un simple affrontement. Me retournant vers la présidente, je lui adresse une tentative de sourire avant de me rappeler que le casque cache toute expression faciale… Être débile, c’est tout un art.

- C’était ultra prenant comme match. Comptes-moi définitivement dans le club, je suis prête à venir m’entraîner tous les soirs s’il le faut si c’est pour participer à des affrontements pareils !


Forcément, j’exagère totalement et je sais qu’au fond ma flemme prendra régulièrement le dessus à ce sujet mais reste que je devrais malgré tout venir régulièrement, bien motivée à l’idée de pouvoir réussir à mettre quelques points contre des adversaires !
© 2981 12289 0

---------------------------------

Ryuko parle japonais en #990000 et fait des références en anglais en #ff6600


Ryuko's Theme - Voice
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 622
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 46

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  Jeu 3 Aoû 2017 - 15:49

I want you to join the club !Ryuko & EmiriOra ora ora ora ora oraaaaaaa (Jojo's ost → The end of the world)Ah. Apparemment, ma plongée soudaine dans la baston l'a un peu déstabilisé, enfin, c'est normal tu me diras. Mais être confronté à ce genre d'engagement dans un combat, surtout quand on est débutante, ça ne peut lui être que bénéfique. Maintenant, voyons voir ce que la petite prépare. Va-t-elle esquiver ? Tenter de me prendre le point ? Fin, maintenant que je suis lancée, je n'ai plus tellement le temps de penser à une stratégie. Je fonce donc, j'improviserais en fonction de ce qu'elle fera.

Elle décide de foncer au contact, bien, parfait, y a que comme ça qu'on peut prendre des points. Je commence à amorcer mon coup, elle amorce le sien. Je suis plutôt admirative de sa prise d'initiative. Généralement, les débutants flippe leurs mamans d'aller au contact comme ça, bobo, tout ça, mais pas elle. Elle, non, elle fonce. Ouais, ça sens la graine de champion tout ça. Entre elle et Shûhei je n'ai que peu de souci à me faire pour l'avenir du club.

On arrive donc, l'une face à l'autre, mais malheureusement l'initiative de Ryuko ne paye pas. Son coup rate, de peu cependant. Je prends donc le point avec Men et je me remets face à elle. L'expérience à l'air de lui avoir plu.

- Ne t'en fais pas, c'est ton premier combat, ce que tu as fait est déjà très prometteur !

Et je ne ment pas. Cette petite à du talent. Elle progressera vite. Nous avons un bon petit groupe qui se prépare, c'est moi qui vous le dit. Je note, plutôt fière, la suite de sa phrase et je retire mon casque.

- Et bien, tant qu'on y est, t'as vingt minutes de ton temps libre à m'accorder ? On peut procéder directement à l'inscription dans la salle du club, si tu veux !

© 2981 12289 0
Spoiler:
 

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: I want you to join the club ! (ft.Emiri)  

Revenir en haut Aller en bas
 
I want you to join the club ! (ft.Emiri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le gymnase-
Sauter vers: