Partagez | 
 

 Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 04/04/2017

■ Mes points : 54


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Sam 27 Mai 2017 - 17:19

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



Ohohohohohohoh ! Nous y voilà, la voilà, la belle, la grande, la magnifique fête des lumières. Voilà bientôt un mois que Billy tannait son entourage pour y aller. Le jardinier aimait les festivals, mais il aimait encore plus être accompagné pour pouvoir goûter des spécialités culinaires sans débourser le moindre sous. Manque de bol pour cette fois, Katsura n'était pas là. Bigre, qu'avoir une vie sociale pouvait être un désavantage quand on était radin. Le pire dans toute cette histoire, c'est qu'il y avait de fortes chances pour que Billy paye sans compter. En effet, après plusieurs semaines de fuite, Tany avait enfin accepté de sortir avec lui. Si la présence de sa petite sœur lui faisait plaisir, Billy savait, au fond de lui, que ça signifiait la perte de sa bourse. Aucun doute qu'il serait ruiné avant d'avoir pu le réaliser et la respective de ne plus sentir son porte-monnaie aussi rempli qu'avant avait suffit à le rendre assez maussade en début de soirée. Malgré tout, la bonne humeur contagieuse de Tany et la présence de Tisane avaient suffi à le remettre bien.

Billy et Tany se baladaient depuis une petite heure maintenant dans le festival. La fête des lumières était un événement tellement grand que le jardinier doutait d'en faire le tour en une seule nuit. Peut-être aurait-il été judicieux d'y aller plusieurs d'affiler, surtout que chacune des journées de fête proposaient son lot d'activités et de spectacle inédits. D'ailleurs, c'est en parti pour ça que Tany était là. Sur une petite scène en plein air qui accueillait, tout le long des festivités, des artistes en tous genre devait se tenir un concert des étudiants de la section artistique de Kobe. Parait-il, que même un professeur devait les accompagner. Billy s'était montré intrigué et guilleret à l'idée de voir un de ses collègues jouer, mais Tany, elle, s'était précipitée dans les premiers rangs pour voir je cite "OMG LE BATTEUR TROP CLASSE QUI EST DANS MON CLUB!" ce batteur, Billy ignorait qui s'était mais le visage de jeune homme serait, d'ici, peu imprimé dans son crâne et s'il approchait de trop près de sa chère et innocente petite sœur, il était certain d'affirmer que le pauvre batteur n'aurait plus de main pour jouer.

Alors que Tany s'enfonçait peu à peu dans la foule compact de spectateur suivit par Billy qui peinait à suivre en poussant des "Attends, Tisane est lourde tu sais !" de temps à autres, le jeune homme et sa chienne bercée dans ses bras bousculèrent de plein fouet un pauvre inconnu.

- Mes excuses mon bon monsieur, je ne regardais point où j'allais !

Ce monsieur, en relevant la tête, se révéla être une tête connue, quand bien même Billy n'arrivait pas à mettre un nom sur son visage. Il était pourtant sûr de l'avoir croiser sur le campus... C'était quoi son nom.. ? Lopez ? Comme Jennifer ?

Aucune idée, mais au moment où Billy voulut ouvrir la bouche, les projecteurs s'allumèrent et les quelques participants au concert entrèrent sur scène.

ft. Les Power Rangers

---------------------------------




( ͡° ͜ʖ ͡°)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 64
■ Inscrit le : 17/05/2017

■ Mes points : 77


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Okabe Lopez
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Dim 28 Mai 2017 - 0:47




Okabe Lopez
ft
Emiri, Billy, Tessa, Isley et Anoki



Il y a de la joie, bonjour,

bonjour les hirondelles,il y a de la joie



Jeudi 11 décembre

Voilà, ça y est : dernier carton déballé, je suis prêt ! La semaine prochaine je commence le boulot, donc il fallait vite que je trouve un appart et que j'emmenage. Heureusement, tout c'est bien passé et mes collocataires ont l'air assez sympa, même si je ne les connaît que depuis quelques jours! La bonne surprise, c'est qu'ils travaillent aussi sur le campus de Kobe, du coup on va se croiser plus souvent que prévu. Après avoir passé 3-4 jours dans mes cartons, même si je regardais un film entre deux, j'en peux déja plus d'être enfermé et j'ai besoin d'aller prendre un peu l'air. La fête des lumières en ville est une parfaite occasion, que ce soit pour se promener ou prendre des photos.

J'attrape mon manteau, et mon appareil photo, puis pars dans le centre-ville en métro. Je savais que la fête attirait du monde chaque année, mais je ne pensais pas qu'il y aurait une telle foule ! Je sors indemne du métro, et marche nonchalement vers le coeur du centre-ville, ou la foule semble être rassemblée. Qu'est ce qui se trame ici ? Je joue un peu de mes 1m80 pour regarder par dessus la foule et aperçois une petite scène aménagée sur la place, avec des instruments mis en place. Un concert, c'est sympa ça!

Je décide alors de me mêler un peu à la foule, histoire de voir ça de plus près, en me mettant un peu sur le coté pour ne pas gêner avec ma taille, quand soudain, un homme un peu plus petit que moi me rentre dedans.

- Mes excuses mon bon monsieur, je ne regardais point où j'allais !

L'homme en question releva la tête, portant son chien dans ses bras, et me dévisagea. Cette chevelure rousse me revenait immédiatement en mémoire : le jardinier que j'avais croisé pendant la visite du campus, après avoir obtenu le job. On s'était rapidement présenté mais la discussion avait dû être écourtée pour continuer la visite. Sur scène, les lumières s'allumèrent et un groupe de personnes commençaient à s'installer pour débuter le concert. Je me retourna vers le jardinier du campus, m'inclinant légerement.

- "Señor Dickson, c'est bien ça ? On s'est croisé pendant ma visite du campus. Je suis le nouveau professeur de physique chimie, vous vous souvenez?" lui dis-je avec un grand sourire.

En scrutant la scène du regard, j'essaye de voir si une tête connue fait partie du groupe présent mais je suis un peu trop loin pour reconnäître qui que ce soit. J'aperçois au bord de la scène un peu sur le coté, Kinoko, la fille de ma colocataire.

- Ca vous dit de se rapprocher un peu ? Il y a la fille de ma colocataire là bas et ça m'inquiète de la voir seule.

Esperant qu'il me suive, je me rapproche de la fillette et lui fait signe de ma présence pour ne pas la faire sursauter.

- Bonsoir Kinoko-chan ! Qu'est ce que tu fais ici toute seule, ta mère n'est pas loin j'espère? A moins que tu sois avec ta baby-sitter aujourd'hui ?



©Saphi

---------------------------------

Le scientifique parle Japonais en 330066, Anglais en 339999 et Espagnol en cc0033

Mad Scientist // Breaking school



Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 325
■ Inscrit le : 11/01/2016

■ Mes points : 108

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Anoki Campbell
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Lun 29 Mai 2017 - 19:56

On est jeudi soir, j'ai du boulot à faire, mais aucune motivation. Alors, plutôt que de me forcer à bosser et bâcler mon travail, j'ai décidé de sortir, histoire de m'amuser et de changer d'air ! Et j'ai un objectif très clair en tête : aller à la Fête de Lumières de Kobe. J'ai pas arrêté d'en entendre parler depuis quelques temps et j'ai vraiment envie de voir ce que ça donne. Je voulais motiver Lavender pour qu'il m'accompagne mais il m'a expliqué qu'il y était déjà aller avec des amies. Et puis la foule, tout ça, ça lui avait moyennement plu. Tant pis ! Je vais faire mon touriste en solo ce soir.

Une fois dans la rue, au milieu des lumières, des décorations et des visiteurs, on oublie rapidement le froid ou la fatigue de la journée. Je passe ma soirée la tête relevée, les yeux brillants d'émerveillement et la bouche ouverte tellement il y a de belles choses à voir. Nan mais regardez-moi toutes ces façades illuminées ! C'est super beau !

Au bout d'un moment, je finis par débarquer près d'une scène. Oh ouais, ça me revient maintenant, j'ai entendu des rumeurs comme quoi des étudiants de Kobe allaient jouer ce soir aussi. Je suis sûr que ça va être trop cool !
Je m'approche de la scène, ne sachant pas trop où me poser, lorsque je crois entendre une voix familière. Je cherche la source de la voix et je finis par la trouver : c'est le jardinier de Kobe, Monsieur Dickson. Je l'ai déjà croisé plusieurs fois dans la cour du campus en sortant du club de baseball. Il est cool ! Et je crois qu'il est pote avec le président du club de baseball, en plus. Il discute avec un mec super grand que je connais pas. Ah, il y a sa sœur avec lui, aussi. Je ne la connais pas très bien, je sais juste qu'elle est en cours au lycée aussi.

J'hésite pendant un instant à m'approcher. J'aimerais bien passer la soirée avec des gens que je connais, mais c'est pas vraiment mes potes non plus. Et puis, ils vont peut-être pas vouloir de moi, non ? Bon, tu sais quoi ? J'm'en fous ! Je vais leur dire bonjour, et puis s'ils veulent bien de moi tant mieux, sinon je partirais dans mon coin. Aussi simple que ça !
Donc, pendant que l'autre grand gars s'éloigne, je m'approche du jardinier.

«Bonsoir, Dickson-sensei ! C'est marrant de vous voir là ! »

Je me tourne ensuite rapidement vers sa sœur.

« Salut ! Tu es bien sa sœur, c'est ça ? Moi c'est Anoki, je suis en deuxième année à Kobe High School. Enchanté ! »

Je leur fais un grand sourire à tous les deux. Puis je me tourne vers la scène, guettant l'arrivée des musiciens. J'ai hâte de voir ce que ça va donner !

---------------------------------

Anoki parle anglais (#6d9a49), français (#79452e) et japonais (#cc6600)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 25/10/2016

■ Mes points : 64

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : sept. 2014
Isley I. Rosenthal
« Personnel ; prof de biologie »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mar 30 Mai 2017 - 17:20

- Maman ! On part bientôt ? Je veux te voir jouer, moi !
- Oui, oui. Laisse-moi juste réaccorder ma guitare et la nettoyer. Ça fait des années que j’ai pas joué, tu sais ? Elle a prit la poussière.

Isley devait se rendre à la fête des Lumières. Elle avait entendu un étudiant parler de l’organisation d’un concert et s’y étant intéressée, elle avait reçu une invitation à participer au concert. Qu’elle avait accepté bien entendu ! Des années qu’elle n’avait pas eût l’occasion de pratiquer de la gratte. Et quand la jeune mère avait demandé à sa progéniture si elle souhaitait aller avec elle ou sa baby-sitter évidemment, l’enfant avait choisie de voir sa mère jouer.

Une fois prête, sa guitare astiquée, Isley se prépara à affronter le froid de la ville. Enfin, le froid, la jeune femme n’appréciait pas la chaleur et montrait de ce fait plutôt résistante au froid. Elle avait une simple veste sur son dos tandis que la petite Kinoko pouvait faire concurrence au petit bonhomme Michelin. Son sac sur une épaule, la house contenant sa guitare sur l’autre, Isley franchit le pas de la porte suivie par Kinoko.

Pour le chemin jusqu’à la fête des lumières, on va la faire courtes, elles ont pris le métro. Isley aurait pu prendre sa voiture… Si elle n’avait pas été obligée de la revendre pour avoir une réserve d’argent. De toute façon, en ville, ça servait pas forcément à grand-chose.

Arrivée devant la scène, Isley confia son sac à main à Kinoko et lui ordonna de restée sage tandis qu’elle filait en coulisse. Là, elle salua le premier étudiant venu, une jeune fille aux longs cheveux bruns nommée Emiri Itashi, étudiante en art.

- Bonsoir Itashi-san. J’ai porté ma guitare électrique, ça ira ? J’espère qu’elle fonctionne encore, je ne l’ai pas utilisé depuis longtemps.

Peu après les projecteurs s’allument et Isley commence à s’installer sur scène, la hanse de sa guitare par-dessus l’épaule. Ses mains étaient légèrement moites suite à une petite angoisse, elle n’était pas remontée sur scène depuis le lycée et avait arrêté la guitare à l’université, elle reprenait là vraiment après une longue période d’activité. On verra bien si ce qu’on père lui disait était vrai : « La guitare, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. »




Du côté de Kinoko, la gamine attendait sur le côté à un endroit où elle pouvait bien voir la scène. Un geste attira son regard et de la main, elle rendit son salut à son colocataire. Oui, c’est comme ça.

- Bonsoir Kinoko-chan ! Qu'est ce que tu fais ici toute seule, ta mère n'est pas loin j'espère? A moins que tu sois avec ta baby-sitter aujourd'hui ?
- Bonsoir Okabe-san ! Maman, elle va monter sur scène pour jouer, donc je garde ses affaires ! Quant à Alicia, elle a des grosses révisions ce soir, elle pouvait pas venir. Maman voulait déranger personne, alors elle m’a prise avec elle et m’a dit de rester sagement dans mon coin et de pas parler à un inconnu ! C’est ce que je fais ! Je suis sagement dans mon coin !

La gamine fit un sourire remplie d’innocence et lorsque les projecteurs s’allumèrent et qu’Isley fit son entrée sur scène, l’enfant poussa un cri d’admiration pour sa mère. Elle aggripa le manteau du collègue de sa mère pour le secouer.

- T’as vu ? Maman, elle est géniale ! Elle sait faire plein de chose ! J’veux savoir tout faire plus tard ! Comme Maman !

---------------------------------

Poison discute en :
- Japonais en #A10684
- Anglais Américain en #77B5FE
- Allemand en #FF69B4




Kinoko t'insulte en #3AF24B.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 425
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 477

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mer 31 Mai 2017 - 15:05



「Le concert de ta vie」

Emiri & Des gens



Jeudi 11 décembre - Le soir

- Mais tu viens ? On va être à là bourre ! Je le vois trépigné sur le pas de la porte, comme un gamin. Mais faut ce calmer mon petit père il nous reste trente minutes, trente minutes c'est large, en trente minutes tu peux passer quatre défis sur Fire Emblem, enchaîner quelques quêtes sur WoW et même couler un bronze, alors on respire Relaaaaaaaaaaaaaaaaaax. Le concert va pas s'envoler, hein ?

Je vois Hanz rouler des yeux et j'avoue... Ça m'amuse. Depuis quelques semaines j'ai pris l'habitude de BEAUCOUP squatté chez Isaak, une session larve en entraînant une autre c'est tout naturellement que j'ai croisé la route du fameux Hanz Schwartz, légende urbaine de l'université de Kobe et... Je n'ai pas compris pourquoi diable tout le monde le pointait du doigt en mode "ooooooh regardez, c'est le tombeur de ces dames !". Alors oui, Hanz à l'air d'apprécier la gente féminine mais... Je ne sais pas, il est intelligent et respectueux. J'avoue, je sèche, on me l'avait vendu comme un queutard de première et à la place j'ai eu Winny l'ourson. Enfin bref, c'était un bon gars, je l'aimais bien et c'était donc tout naturellement que j'avais accepté de l'accompagner sur scène à ce concert sous -15°.

- Tu vas vraiment sortir comme ça ? c'est vrai qu'à côté de lui, de sa petite veste en cuir, de sa coupe impeccable et de son petit parfum j'avais l'air d'une clocharde. Doudoune, gros pull informe, shirt noir et combo collants /chaussettes en laine. Rajoutez à ça des baskets usées jusqu'à la moelle et vous avez mon look. Je lève les yeux vers lui en empoignant ma guitare Bah quoi ? Fait froid dehors. Le pauvre doit se facepalm intérieurement mais ça ne fait que redoubler mon sourire Dommage que Zakou ne vienne pas nous voir. ah ça, j'allais pas lui cacher que manquer une occasion de le voir me faisait chier mais bon, il a bien le droit à un peu d'intimité et de calme le pauvre. Puis le jeudi c'est soirée maths alors Meh, on lui enverra des photos, il sera content. Bon, j'suis prête, on y vas ?

D'un hochement de tête résolu on passe donc la porte de ma chambre au bahut et on sort, direction la gloire et le froid polaire. Ça faisait quelque temps que le cours de musique de la section artistique travaillait à mettre en place un concert pour la fête des lumières. Le projet s'était monté tranquillement, les aînés (comme Hanz) avaient sélectionné les chansons et même démarché une prof. Quand Hanz m'avait annoncé le nom de "Rosenthal" j'avais explosé de rire. Il y a un mois, une rumeur avait circulé sur le fait que Kyoya s'était fait mettre en PLS par ses soins. J'ignorais si l'histoire était vraie mais la simple idée d'imaginer Kyoya en pls avait refait ma journée. Faudra que je lui demande un autographe.

On se rendit donc tranquillement au point de rendez-vous, bon, ok, on était à la bourre mais... Rien ne commençait à l'heure dans la section artistique de toute façon, l'heure, le temps, c'était des concepts, m'voyez ? Enfin, comme prévu nous n'étions pas les derniers. Je lance un sourire en coin à Hanz du genre "Bah tu vois pépé, on est bon" et je pars déposer ma guitare et commencer à préparer un peu mon matos. On avait dans l'idée de chanter des chansons assez diverses ce soir, je vérifiais une dernière fois ma guitare quand en levant les yeux j'aperçus l’héroïne de ma soirée.

- Bonsoir Rosenthal-sensei. Oh ! Oui, c'est parfait. Mais... je penche la tête sur le côté à la recherche d'une tête brune mais... Votre fille n'est pas avec vous ? il me semblait qu'elle avait une petite fille extrêmement mignonne mais je me trompe peut-être Ne vous inquiétez pas, la guitare ça ne s'oublie pas. Vous pouvez poser vos affaires ici, ça ne risque ri-Tout est prêt ! On monte sur scène quand tu eux Emi ! Oh, bonsoir sensei, c'est chouette que vous soyez là ! le pauvre était au comble de l’enthousiasme Il y a du monde ce soir ! Je le sens bien !

Et Hanz s'en alla tel un rockeur sur scène. Dans un haussement d'épaule attendrie je fit signe à la professeure de me suivre dans un "Quand il faut y aller..." avant d'à mon tour monter sur scène. En prenant ma guitare j’aperçois la petite tête brune que je cherchais tout à l'heure au côté du jardinier, d'un homme bigrement classe et de deux ados, me semble-t-il, un peu plus jeune que moi. Il me semble que la rouquine est la sœur du jardinier et le second... Il me semble l'avoir déjà vu avec Shûhei. Hanz salut tout le monde et j'esquisse un petit signe discret de la main. Tien, c'est étrange, j'étais pourtant sûre d'avoir vaguement vue Tessa au loin. En tout cas, batteur donne le top départ et Hanz enchaîne en frappant en rythme dans ces mains. Ce soir, on démarre avec We will rock you de Quenn !


On dit merci au noble et bigrement sexy Isaak de nous prêter son noble et bigrement sexy PNJ

---------------------------------




Show must go on:
 

Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 04/04/2017

■ Mes points : 54


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mer 31 Mai 2017 - 16:20

Alalalalala c'est pas bio tout ça !



Oooooooooooooh. Il se disait bien, aussi, que la tête de monsieur lui disait quelque chose. Ainsi donc le voilà devant un noble collègue de travail. Billy était un homme sérieux dans le cadre professionnel mais assez perdu pour tout le reste. Aussi, il n'était pas rare de voir Billy oublier des conversations et des événements de sa vie privée. Une aubaine, pour le ouistiti roux qui le tirait par la manche pour s'avancer dans la foule, qui abusait à outrance de cette particularité et du côté naïf de son frangin. Le jardinier lui offrit un sourire aimable le temps de comprendre puis totalement réjouit.

- Ouiii ! Bien sûr, mes excuses, je suis tellement tête en l'air ohohoh.
Vous vous accordez une petite sortie ?


On aurait pu lui prêter les manières d'une personne âgée un peu gâteuse qui fait ses courses un dimanche matin. Mais ainsi était Billy, n'empêche que croiser un collègue au milieu de cette foule de jeunes gens (parce que tout le monde était jeune et beau aux yeux de Billy Dickson) lui faisait rudement plaisir et comme notre jardinier n'était jamais avare de compagnie il hocha vivement la tête dans un "Bien entendu chère collègue, je vous suis!" en s'enfonçant sur le devant de la scène avant de se faire aborder. Le jeune homme qui se présenta face à lui était un étudiant un peu plus jeune que Tany et si ses souvenirs étaient bons, il s'agissait d'un jeune membre du club que Katsura présidait. Son adorable colocataire (parce que Katsura n'est qu'amouuuuuuuur) parlait quelques fois de ses aventures de gérant de club et Billy devait bien avouer qu'à entendre son ami ça donnait envie. Il aurait bien voulu présider un club de jardinerie mais malheureusement personne n'avait eu encore l'idée et pour une sombre raison que l'administration avait tenté de lui expliquer sans grand succès, ouvrir un nouveau club relevait de l'impossible pour le moment. Le jeune Campbell faisait partie de ces jeunes que Billy appréciait rien que de vu. Il avait l'air d'un garçon sympathique et bien trop innocent pour s'intéresser à sa sœur alors donc que du tout bon. Il le salua d'un grand sourire aimable en tapotant sagement la tête de Tany pour qu'elle patiente.

- Et bien, je t'avoue qu'une sortie en famille est toujours la bienvenue, de plus il court la rumeur qu'unes de vos institutrices devrait jouer ce soir, j'ai hâte de voir cela ohohoh ! Il tourna son regard vers sa petite sœur qui trépignait d'impatience face au début du concert, elle salua d'un geste énergique son camarade et lui agrippa la manche sans aucun complexe Ouep ! Sa petite sœur oui, je suis Tany je suis en troisième année ! On dû déjà se croiser, ta tête me dis quelque chose ! Dis, dis, tu veux pas venir devant avec nous ? Il y a le prof de chimie, là, le nouveau qui est aussi là t'as l'air d'être tout seul alors reste pas là et viens, on va s'amuser !

Et sur ces belles paroles, Tany entraîna son camarade à l'avant. Il y a des jours où Billy enviait sincèrement l'énergie et la franchise de sa petite sœur. Il se rendit alors au devant et rejoignit sa sœur et son camarade arrivés près du professeur de chimie. La jeune personne qui se trouvait avec lui ne lui disait rien mais Billy adorait les enfants et lui présenta de très belles saltations. Alors que son regard dériva sur la foule il aperçue une autre petite tête brune qu'il connaissait bien. C'était la gentille Tessa, cette petite il l'a connaissait d'abord de vue mais une fois, elle avait eu la gentillesse de lui donner un sachet de thé c'était peut-être précipité mais Billa la considérait donc comme une amie, offrir un sachet de thé sans rien demander en retour était une preuve de bonté incroyable ! Billy se mit donc sur la pointe des pieds et appela donc la jeune étudiante en agitant le bras.

- YORKEEEEEEEE-CHAAAAAAAAAAAAAN ! "chan" oui, on en est a ce point là NE RESTE PAS TOUUUUUTE SEULE VIEEEEEEEEEEEEEENS !

ft. Les Power Rangers

---------------------------------




( ͡° ͜ʖ ͡°)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 573
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 262

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Jeu 1 Juin 2017 - 0:42

Ça me gonfle. Depuis le temps que je veux voir Emiri et Hanz jouer ensembles, et voir cette première sur scène, eh bien, la fois où ça arrive, je rate le coche. Pour des raisons stupides à 80%, en plus. Certes, il y a ce DM de physique que j’avais quasiment terminé et que je voulais bien finir, ça, c’est important, on est bien d’accord. Mais le reste est composé de « meh, va y avoir trop de monde à la fête des lumières » , « meh, je sais pas m’ambiancer moi, toute façon », « meh, va y avoir des gens que je veux pas forcément voir ce soir », « meh, je vais leur foutre la honte », « meh, toute façon, ils doivent pas avoir envie de me voir là-bas ». De grosses pensées de merde, en somme. Mais, souvent ça suffit amplement pour que je ne bouge pas mes grosses fesses, et que je reste ici à ruminer ma frustration. Oh, je sais que je vais regretter amèrement de décider. Mais c’est toujours mieux que couvrir de ridicule mon frère et mon amie. Meh. Je me fatigue tout seul, en regardant mon bureau vide, sans rien pour occuper mes pensées à autre chose. Quel andouille je fais.

Puis, mon portable vivre. Je relève la tête de mes cahiers un instant et m’en vais ouvrir le message que je viens de recevoir. Emiri. Je souris en voyant la photo d’elle et Hanz en train de faire l’idiot qu’elle m’envoie , accompagné d’un message pour m’annoncer qu’ils commencent bientôt leur concert à la fête des lumières, et qu’elle s’attendait pas à devoir faire du baby-sitting ce soir. Je m’apprêtais à lui répondre que je suis encore une fois navré de ne pas pouvoir venir mais.. Non, c’est débile. A la place, je m’en vais passer ma veste et sors d’un pas préssé pour m’en aller vers l’arrêt de bus, où j’espère chopper rapidement un transport en commun. Ce ne devrait pas tarder, vu que c’est souvent plus rapide à la fête des lumières, avec l’aménagement des lignes. Il fait froid, mais en descendant du bus, j’aperçois bientôt la foule se ruer vers les arches de lumières dressées dans le centre ville. Ils ont dit que c’était où, déjà.. ? Bordel que je suis con, j’arrive comme un péquenaud et je suis même pas capable de savoir où ils se trouvent. J’suis un peu con, moi aussi.

Après avoir passé 15 bonnes minutes à pester au milieu d’une rue bondée, j’ai fini par entendre une voix enfantine stridente familière. ..Kinoko ? Je suis pratiquement sûr d’avoir entendu la voix de mon élève du samedi. A force de la voir toutes les semaines, je me suis plutôt habitué à ce timbre au point de pouvoir la reconnaître dans la rue, on dirait. Je me retourne par réflexe, et cherche la gamine du regard, pour finalement la voir seule… en compagnie d’un monsieur inconnu au bataillon… C’est peut-être son père, l’ex-mari de Isley-san ?  Je n’ai jamais vu ce dernier, alors je laisse à ce type le bénéfice du doute. Cependant je n’aperçois pas le Rosenthal mais… AH ! Une scène ! Avec Hanz qui monte et Emiri à sa suite et… Isley-san joue de la guitare.. ? Je ne sais plus si elle m’en avait parlé. Bon, bah, merci Kinoko, j’ai trouvé grâce à toi. Je joue encore des coudes pour m’approcher, et finis par me retrouver non loin de la gamine.

« … Eh, Kinoko ! »

Et voila que Anoki n’est pas loin non plus. Je ne crois pas qu’il m’ait vu, car il est occupé à discuter avec un rouquin qui… Hm, je l’ai pas déjà vu sur le campus, lui-aussi ? Je sais plus. Enfin. Encore une fois je me rends compte que je me prenais la tête pour rien, car la compagnie n’est pas si pire, en fait. Je crois que sur la scène, Hanz ni Emiri ne m’ont vu, et ce n’est pas plus mal, je n’ai pas très envie de me faire remarquer maintenant, après la scène que j’ai faite à mon frère avant qu’il ne parte retrouver mon amie. Même si au final, je suis pas mécontent d’être là. J’ai vriament envie de les voir jouer ensembles.. Et avec Isley-san, en plus ! En attendant, je me baisse un peu vers Kinoko, tout en saluant le type qui l’accompagne.

« Tu m’avais pas dit que ta mère était guitariste, Kinoko. » Je m’incite poliment devant l’inconnu à l’appareil photo que la petite semble connaître. « Hem.. bonjour, monsieur. Je suis euhm.. Schwartz, Isaak, le professeur particulier de Kinoko… Vous êtes Mikado-san… ? ..Son père… ? »

Oh la jolie gaffe en vue. Pendant ce temps, le jardinier et Anoki nous rejoignent et je salue le Canadien d’un signe de main hésitant. Et alors que Hanz commence à taper dans les mains, le jardinier hurle pour appeler… Oh, Yorke. C’est absolument pas contre elle, mais je suis pas certain que j’avais envie de la voir ce soir. No offense, je suis juste un con d’ermite awkward. Et au même moment, la première chanson commence. Oh, je connais, ça, pour une fois. Et Hanz assure aux clavier, il est bon pianiste, mais je pensais pas qu’il aurait autant de présence sur la scène… Y’a des adolescentes derrière qui se sentent déjà plus, entre le batteur et lui… Tss. Et Emiri et Isley assurent aussi, y’a pas a dire, ça se voit qu’elle aime ça, pouvoir se produire sur scène. Je me mets à sourire en coin malgré moi en les voyant s’amuser. Je dis pas que je vais lever les bras et crier non plus mais, bah, le cœur y est, hein !

BLBLBLBLB:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2478
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 491

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Jeu 1 Juin 2017 - 11:47

Ce soir, je retourne à la fête des lumières! Pourquoi? Parce qu'il parait que la section artistique de l'université va se produire sur scène! Je ne pensais pas y retourner après avoir été avec Lavender et Meyuki mais here I come!

Après les clubs, je suis passée vite fait dans la chambre pour enfiler des collants plus chaud à mettre pour sortir. Il fait trop froid dehors! Et pour faire bonne mesure, je troque mes bottines pour des cuissardes bien chaude! Équipée de mon écharpe/couverture, je suis partie.

Dans le métro, il y a beaucoup moins de monde que la première fois qu'on y a été. Heureusement! Je me rappelle de Lavender qui était très mal à l'aise avec la foule.
Une dizaine de minutes plus tard, je suis sur place. Beaucoup de monde de présent et j'ai un peu de mal à trouver la scène en question. Je cherche un peu partout quand j'entends:

"YORKEEEEEEEE-CHAAAAAAAAAAAAAN !NE RESTE PAS TOUUUUUTE SEULE VIEEEEEEEEEEEEEENS !"

Je tourne la tête en direction de la voix. Oh c'est le jardinier! Au début, je le trouvais un peu bizarre avec ses tenues chinoise et ses cheveux roux. Je le trouve toujours aussi bizarre mais sympathique depuis que je lui ai offert du thé. Il avait l'air de trouver ça super généreux mais faut pas abuser non plus.. c'est que du thé! Bref, je me dirige vers lui et je remarque qu'il n'est pas tout seul. A ses côtés se trouvent Anoki -un camarade de classe de Lavi que j'ai croisé à plusieurs reprises-, une petite-fille, un homme que je n'ai jamais vu et une étudiante un peu plus jeune que moi. Ainsi que Isaak?
Mais on se croise partout ou quoi?!

"Salut!" dis-je avec un grand sourire. "J'arrive juste à temps!"

En effet, le concert débute juste après mon arrivée. Waouh! Ils jouent trop bien! Je sors mon téléphone et commence à filmer. Faut garder ça!





---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 64
■ Inscrit le : 17/05/2017

■ Mes points : 77


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Okabe Lopez
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Ven 2 Juin 2017 - 0:03




Okabe Lopez
ft
Emiri, Billy, Tessa, Isley, Anoki et Isaak



Il y a de la joie, bonjour,

bonjour les hirondelles,il y a de la joie


Bonsoir Okabe-san ! Maman, elle va monter sur scène pour jouer, donc je garde ses affaires ! Quant à Alicia, elle a des grosses révisions ce soir, elle pouvait pas venir. Maman voulait déranger personne, alors elle m’a prise avec elle et m’a dit de rester sagement dans mon coin et de pas parler à un inconnu ! C’est ce que je fais ! Je suis sagement dans mon coin !

- Eh bien, j'ai hâte de voir ça ! Si ça t'embête pas, je vais regarder le concert avec toi et on ira retrouver ta mère après ! En tout cas, c'est bien d'avoir fait comme elle a dit. Et puis, tu me parles mais moi je suis pas un inconnu, donc ça devrait aller!

Après lui avoir rendu son sourire, les projecteurs éclairent la scène, laissant apparaître les artistes de la soirée. La petite Kinoko pousse un cri en apercevant sa mère, ce qui me fait sourire aussitôt. Elle m'attrape alors pars un coin de mon manteau et le secoue d'excitation pour attirer mon attention. La première chanson commença, un classique du rock, indémodable et toujours aussi entraînant.

T’as vu ? Maman, elle est géniale ! Elle sait faire plein de chose ! J’veux savoir tout faire plus tard ! Comme Maman !

- Avec l'énergie que tu as et une bonne motivation, tu feras des merveilles plus tard, j'en doute pas !

D'un coté, je vois le fameux jardinier revenir avec un peu de monde, que je salue en inclinant la tête, et de l'autre coté, un jeune homme arrive pris de la petite et lui adresse la parole. Ne le connaissant ni d'Eve ni d'Adam et ayant un instinct assez protecteur (surement une habitude prise en gardant Mayara) je regarde la scène avec un peu de méfiance. Il se redresse pour me saluer et se présente, faisant partir le sentiment de méfiance au fur et a mesure de ses paroles :

« Hem.. bonjour, monsieur. Je suis euhm.. Schwartz, Isaak, le professeur particulier de Kinoko… Vous êtes Mikado-san… ? ..Son père… ? »

- Oh, eh bien bonsoir Schwartz-kun ! Désolé, mais je ne suis pas le père de Kinoko ni l'ex mari d'Isley donc, je suis juste leur nouveau colocataire, Okabe Lopez. On risque de se recroiser si j'ai bien tout compris !"

Je lui sourit, quand soudain le señor Dickson se met sur la pointe des pieds et hurle le nom de quelqu'un en lui disant de nous rejoindre. Suivant la direction du regard, je salue la personne d'un signe de tête. Elle a l'air du même âge que Schwartz-kun, et les deux jeunes se saluent. Vu leur âge, juste comme ça, je me demande si ils sont au lycée de Kobe. Ils ne font pas très japonais, alors ça serait probable, peut-être de futurs élèves donc.Le concert commence pour de bon et je me mets alors à taper des mains en rythme avec la musique.

- Montres moi que t'as le rythme dans la peau Kinoko-chan! On soutiens ta maman et les autres artistes !

Je continue de taper des mains un petit moment avec Kinoko, puis attrape mon appareil pour prendre quelques photos afin d'immortaliser le concert. Batterie, chant, guitare, tout le monde y passe. Je prends aussi Isley, à fond dans sa guitare et montre la photo à Kinoko :

- Une vrai starlette ta maman dis donc !

Je me tourne vers les autres, levant le pouce pour leur dire que je trouve le concert cool. C'est vrai qu'ils sont bons sur scène ces jeunes, et Isley à l'air d'être dans son élément. Je me demande si elle a déja fait ça avant. Je me décale un peu sur le côté pour ne pas gêner les autres avec ma taille, et continue d'apprécier le concert, tapant des mains en rythme aux refrains.



©Saphi

---------------------------------

Le scientifique parle Japonais en 330066, Anglais en 339999 et Espagnol en cc0033

Mad Scientist // Breaking school



Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 325
■ Inscrit le : 11/01/2016

■ Mes points : 108

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Anoki Campbell
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Lun 5 Juin 2017 - 16:07

Ah, Dickson-sensei me reconnaît, ça me rassure. J'aurais eu l'air un peu bête, sinon ! Oh, une de nos profs va jouer sur scène ? S'il avait dit ''un de nos profs'', j'aurais pensé à Ogawa-sensei – c'est son domaine après tout – mais une prof... Je me demande bien qui ça peut être ?
Cool, je ne m'étais pas trompé, la fille avec lui est bien sa sœur !... Oula, elle parle vite ! Mais je crois que j'ai compris tout ce qu'elle m'a dit. On dirait que j'ai bien progressé en japonais depuis mon arrivée ! Elle m'agrippe par la manche et me propose de me joindre à eux. Ça me fait plaisir !

« Et comment, je te suis ! »

On s'avance vers le devant de la scène, à côté de l'autre gars – qui est donc notre nouveau prof de chimie, si j'ai bien compris ? Ça va, il a l'air cool ! – qui est en grande discussion avec une petite fille. Je n'entends pas bien ce qu'ils racontent, mais mon regard est surtout attiré par une tête connue : Isaak vient d'arriver près de nous et me fait un petit salut, presque embarrassé. Je lui réponds avec un grand signe de main et un franc sourire. Ce serait cool s'il se joignait à Tany et moi, j'ai pas souvent l'occasion de lui parler en dehors le club de traditions. Mais il a l'air occupé pour le moment...
Derrière moi, j'entends Dickson-sensei appeler quelqu'un... Tessa ? C'est pas le prénom d'une des amies de Lavender ? Ah ben oui, je me suis pas trompé, je la reconnais quand elle arrive.

C'est à ce moment-là que les musiciens font leur entrée. Oooh, le gars au clavier il a trop la classe, on dirait un vrai rockeur ! La guitariste me fait marrer avec sa doudoune, ça donne pas du tout le même style ! D'ailleurs, son visage ne m'est pas inconnu... Où est-ce que je l'ai vu ?
Mais je n'ai pas le temps d'éclaircir ce mystère, car je viens de voir la deuxième guitariste. Attends... noooon, c'est la prof de bio ! Elle va vraiment jouer sur scène ? C'est énorme, je m'y attendais tellement pas ! Quand les premières notes sont lancées, je ne peux pas m'empêcher de lancer un encouragement.

« Goooo Rosenthal-sensei ! »

Je ne sais pas trop si elle m'a entendu, mais ça m'est égal. C'est tellement drôle de la voir là ! En plus, ils jouent une bonne musique, que demande le peuple ! Je me mets à chanter comme un débile et, comme le prof de chimie, je bats des mains en rythme. La soirée s'annonce vraiment bien !

---------------------------------

Anoki parle anglais (#6d9a49), français (#79452e) et japonais (#cc6600)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 25/10/2016

■ Mes points : 64

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge :
❖ Chambre n° : C-602
❖ Arrivé(e) en : sept. 2014
Isley I. Rosenthal
« Personnel ; prof de biologie »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mar 13 Juin 2017 - 11:28

- Bonsoir Rosenthal-sensei. Oh ! Oui, c'est parfait. Mais... Votre fille n'est pas avec vous ?
- Oh, elle a préféré regardé le concert depuis le devant de la scène plutôt que les coulisses. Je sais qu’elle se tiendra tranquille.

Dit comme ça, elle avait l’impression de passer pour une mère indigne qui n’hésite pas à abandonner sa gamine pour jouer de la guitare. Elle posa ses affaires à l’endroit indiqué par Emiri et elles furent rejointes par Hanz, le frère aîné d’Isaak et organisateur du concert avec d’autres étudiants, qui leur annonça que tout était prêt.

- Quand il faut y aller...
- Faut y aller.

La jeune femme suivi donc l’étudiante et s’installa près d’elle sur la scène. Elle jeta un coup d’œil à la foule et fut ravie de voir que sa fille était accompagnée de son colocataire et d’autres membres du personnel. Elle fit un petit coucou à sa fille et commença à jouer la musique. We will rock you de Queen. Quand elle jouait avec son groupe au collège, elle s’était entraînée pour refaire les accords de la chanson et la connaissait par cœur encore aujourd’hui. Bon, elle fit un peu de fautes au début, mais, elle se prit vite et au final, on avait l’impression qu’elle n’avait jamais cessé de pratiquer. Son père avait raison, la guitare ça ne s’oublie pas.




Du côté de Kinoko, elle accepta de regarder le concert avec Okabe et sursauta en voyant un grand roux s’approcher avec du monde qu’elle ne connaissait pas ! Mais ce qui l’impressionnait, c’était le roux flamboyant de deux personnes.

- Attention, Okabe-san ! T’as été suivi par un duo de carottes géantes !

Alors, oui, mais non, Kinoko. On ne dit pas ça en public. Peu après l’enfant se fit interpeller par Isaak, son professeur du samedi et l’accueilli avec un cri de joie.

- Bonjour Isaku-san ! Toi aussi, t’es venue voir Maman joué ! Elle est douée, hein ?
« Tu m’avais pas dit que ta mère était guitariste, Kinoko. Hem.. bonjour, monsieur. Je suis euhm.. Schwartz, Isaak, le professeur particulier de Kinoko… Vous êtes Mikado-san… ? ..Son père… ? »

En entendant ça, Kinoko rigola de manière bien grasse et fut même prit d’un gros fou-rire. Bah, oui, elle se moque. Elle connait la vérité, elle, c’est facile pour elle. Je plains le pauvre Isaak qui va en prendre pour son grade dans les trois secondes qui vont suivre.

- Prrrrft ! Ce que t’es nuuuuuuuuuuuuuuuul, Isaku-san ! C’est Okabe-san ! Il vit avec moi et Maman et un autre monsieur un peu bizarre au nom tout aussi bizarre ! Papa y vit à Tokyo, c’est bien trop loin d’ici. T’es vraiment bête Isaku-san ! Pis guitariste, c’est un métier ! Maman, elle est pas  guitariste, elle enseigne la biologie aux grands enfants bêtes comme toi !


Kinoko est-elle au courant qu’en l’espace de même pas une minute, elle a insulté directement deux personnes et indirectement une centaine d’autre ? Dont trois présents, au minimum ? Mais bon Okabe avait déjà réattirer son attention sur la scène et la petite frappait dans les mains avec le professeur.


- Une vrai starlette ta maman dis donc !
- Tata Evelyn, elle m’a déjà dit que Maman avait joué dans un groupe de musique quand elle était au collège ! Elle dit que Maman a toujours bien joué !

HRP:
 

---------------------------------

Poison discute en :
- Japonais en #A10684
- Anglais Américain en #77B5FE
- Allemand en #FF69B4




Kinoko t'insulte en #3AF24B.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 425
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 477

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mar 20 Juin 2017 - 13:41



「Le concert de ta vie」

Emiri & Des gens



Je ne sais pas trop ce qui se passe en bas, dans la foule. Pour être honnête, je me contente de fixer un point bien loin dans l'horizon et de faire abstraction de tout public. C'est toujours comme ça, il me faut du temps pour me mettre dans le bain. Pendant ce laps de temps, je stresse, je ne suis pas très très bien. Mais c'est bon, je sais que ça ira puis on a bien répété avec Hanz alors bon. En parlant d'Hanz il est à fond... Mais alors vraiment à fond. J'espère juste qu'il ne va pas se jeter dans foule, vu les groupies qu'il y a au-devant de la scène, je ne doute pas que ça va TRES mal finir. Et, pas d'offense, j'adore Hanz, sincèrement. C'est un bro, la bestie, l'homme parmi les hommes mais je n'ai clairement pas envie de le voir se faire arracher sa chemise par une foule de chaudasse en délire... Nan, parce qu'entre nous, faut vraiment être une chaudasse pour en finir à mettre littéralement à poil un mec dans un lieu public non ?

Buddy you're a boy make a big noise
Playin' in the street gonna be a big man some day
You got mud on yo' face
You big disgrace
Kickin' your can all over the place
Singin'

We will we will rock you
We will we will rock you

Buddy you're a young man hard man
Shoutin' in the street gonna take on the world some day
You got blood on yo' face
You big disgrace
Wavin' your banner all over the place


C'est bon, je commence à me détendre un, je sens mes bras plus souples et légés et ce n'est pas si mal. Même si je laisse le solo à Rosenthal-sensei parce que, sincèrement, cette nana est pimp et elle assure. Je connais la chanson par cœur et je commence à lancer quelques coups d'œils curieux un peu partout. Awai, il y a du monde. Les groupies sont de sortie, mais il me semble voir aussi pas mal de civils, des gens plutôt lambda et c'est surement ce qui me fait prendre un peu plus confiance en moi. En montant ce concert on avait dans l'idée de le faire non pas pour la population du bahut mais bien pour les gens extérieures à l'école et ça semblait plutôt être le cas. Le pari est réussi ? Je crois ? Enfin bref, je pose ensuite mes yeux vers le groupe de tête connue et je manque de rater la fin de mon second couplet en voyant Isaak. Ma... Mais... Qu'est-ce que tu fiches là ? Je pensais que tu devais réviser et tout ? Why ? Mais il ne faut pas me faire des surprises comme ça, mon grand, après je suis perdue. Heureusement que j'ai tellement chanté cette chanson que ça devient un automatisme de la faire entendre sinon on aurait été bien dans la merde. Mais bon, d'un côté ça me rend aussi vachement heureuse de le voir là. Ça se trouve, il va peut-être même s'amuser ? Qui sait ? Le temps du solo de la madame super mama pimp arrive et je recule un peu pour lui laisser la pleine lumière et en profiter pour aller boire une gorgée d'eau. Je viens de voir que Tessa aussi est là. Je lui fais un discret coucou de la main dans un muet "Contente de te voir" avant de laisser la première chanson se terminer et Hanz prendre le micro pour chauffer la foule le temps qu'on se prépare pour la seconde. Maintenant que le public est bien chauffé, on va tenter de trouver un truc un peu plus participatif.

- Et maintenant on va vous demander de faire de bruiiiiiiiiit ! Et aussi à quelques volontaires, deux ou trois, de venir sur scène avec nous ! Commence Hanz en souriant. On va vous demander de monter sur scène et pour la chanson suivante de nous aider à chauffer un peu le public ! Lever les mais en l'air, sauter, danser, ce que vous voulez ! Rosenthal-sensei, vous avez quelqu'un que vous voudriez inviter, là, sur scène ?  

Je regarde la chanson suivante et putain... On passe au classique de chez classique à chanson otaku mais... Mais je l'aime bien et ça amuse bien les gens donc bon. On regarde un peu les deux trois qui veulent monter sur scène. Spoiler pour vous décider. On chante ça :Totsugeki love heart

On dit merci au noble et bigrement sexy Isaak de nous prêter son noble et bigrement sexy PNJ


A vous mes loulous:
 

---------------------------------




Show must go on:
 

Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 04/04/2017

■ Mes points : 54


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Mar 20 Juin 2017 - 14:00

Alalalalala c'est pas bio tout ça !


Là, au milieu de la foule, avec la musique et la joie ambiante, Billy était un homme heureux. Il lui en fallait peu en général pour se sentir bien mais là, oui, il était vraiment bien. Tany semblait heureuse d'être là et excitée comme une puce, son collègue semblait content d'être là aussi et les petits jeunes qui l'accompagnaient, bien que peu enjoués à son goût, montraient quelques sourires et de ce fait, ça signifiait qu'ils passaient tous un bon moment. Tout le monde s'amusait et le jardinier ne faisait acception. Tisane dans les bras, il esquissait quelques pas de danse et c'est presque s'il ne finissait pas sur un dab à la fin. Mais surtout, c'est la fille de sa collègue sur scène qui l'intrigua. Une carotte ? Billy regarda confus autour de lui avant de vaguement comprendre. Ah. Oh. Oui.

- En effet, je suis une carotte et je suis pleine de vitamine ! ... Non. Billy. Non. Et je te présente ma petite fille à moi. Elle s'appelle Tisane et c'est une sacrée bonne danseuse ! Tu veux voir ? Fit-il en déposant sa chienne au sol. La petite créature regarda curieusement tout ce beau monde, un peu perdue, faut le dire, l'espace de quelques secondes avant de quémander des câlins à la petite demoiselle en face d'elle et lui tourner autour en bougeant son petit popotin gras dans un semblant de... Twerk ? Puis Billy se tourna vers son collègue en écoutant l'échange qui suivi entre ce qui lui semblait être un nerd à lunette et la petite et adorable demoiselle.

-Ainsi donc, notre collègue sur scène est votre colocataire monsieur Lopez ? C'est drôle, j'ai l'impression que beaucoup de membre du personnel de l'école vivent ensemble. Je suis moi-même en collocation avec le concierge de l'école. C'est un homme bien sympathique mais il ne pouvait pas sortir ce soir. Et c'était répartit pour l'étalage de sa vie. Arf. Pauvre Lopez. Mais on s'en fout, diantre, Billy ! Et vous, donc, jeune-homme, vous êtes élèves à Kobe ? Fit-il en se tournant vers Isaak et en souriant doucement à Tessa Heureux de te voir là Yorke-chan. Ce sont tes amis qui jouent ?

Mais heureusement pour ceux qui ne voulaient pas répondre à ses questions de vieille retraitée la première chanson prit fin et Billy se mit à applaudir enthousiaste. En entendant l'appel au public il tapota Tany et Anoki dans le dos dans un : "Allez y, les jeunes, amusez-vous !

ft. Les Power Rangers

---------------------------------




( ͡° ͜ʖ ͡°)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 325
■ Inscrit le : 11/01/2016

■ Mes points : 108

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Anoki Campbell
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Ven 23 Juin 2017 - 4:14

Y'a pas à dire, ce concert, il déchire ! Les musiciens sont à fond, le public aussi... bref, je regrette pas d'être venu ! Je continue à frapper des mains quasiment toute la chanson et je chante même un peu. Et le solo de la prof de bio, trooooop classe !

À la fin de la chanson, je pousse des « Woohoo ! » enjoués pour saluer la performance. Je me rapproche du reste de notre groupe de spectateurs, en particulier d'Isaak et Tessa.

« C'était trop cool ! Vous avez vu la prof de bio comme elle a assuré ? C'est trop bien ! »

Je n'écoutais pas vraiment ce qu'ils disaient avant tellement j'étais dans mon truc. L'ambiance est vraiment différente des autres fêtes auxquelles j'ai participé depuis que je suis au Japon. On est en pleine ville, dans la nuit, avec les illuminations de partout, et on a de la bonne musique. Et dire que je devais être dans ma chambre en train de faire mes devoirs, à cette heure-là !

Le claviériste – ça se dit ? – continue son annonce, et il demande même à des gens de monter sur scène. Nooon, il déconne ? Je regarde Tany, l'air de lui demander « Tu veux y aller ? » puis je sens la main de Dickson-sensei dans mon dos... Tu sais quoi ? On est là pour s'amuser, alors autant faire n'importe quoi !
Je m'approche de la scène et je grimpe alors que les musiciens recommencent à jouer. Merde, je connais pas cette chanson ! Tant pis, on va improviser. Je détache mes cheveux et je commence à danser sur scène. Enfin. ''Danser'', c'est un bien grand mot. Disons que je sautille comme un débile en bougeant les bras et en essayant de me déhancher, tout en imitant Tany. De temps en temps, je me prends un petit kiff et je secoue la tête comme un métalleux – c'est pour ça que je m'étais détaché les cheveux, pour le style et tout !
Au bout d'un moment je me rapproche du bord de la scène et je fais signe à Isaak et Tessa de nous rejoindre.

« Hey les gars, venez avec nous ! »

Histoire de les encourager, je me remets à danser comme un débile, en accentuant encore plus mon côté ridicule. Si je m'affiche autant que ça, ils ne devraient pas avoir peur de me rejoindre ! Au moins, je crois que mon manège fait rire Tany.


HRP:
 

---------------------------------

Anoki parle anglais (#6d9a49), français (#79452e) et japonais (#cc6600)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 573
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 262

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie  Ven 23 Juin 2017 - 21:39


Ah. Aaaah. Abrutiiiii. D’accord, Isaak, caches-toi bien loin, tu n’est pas en face du père de Kinoko mais du colocataire d’Isley et sa fille. Lopez, hein ? Encore un métisse, c’est presque plus des Pokémon rares, dans le coin ! Au final, il reste vague sur ses occupations. Et j’en profite pour saluer Tessa qui vient d’arriver, en lui rendant sobrement son « Salut ».

« Oh. Hm. Navré, Lopez-san, je pensais… » Hmph. Fermes plutôt ta gueule, hm ? « Bref. Vous voulez dire que vous êtes du personnel du campus.. ? Ou prof ? »

Je n’ai pas moyen de me douter que j’ai en face de moi un nouveau prof d’une de mes matières favorites. De toute façon, je n’ai qu’à peine le temps de m’intéresser de plus près, car Kinoko commence à rire et à se foutre ouvertement de moi. Peu impressionné par les moqueries d’une gamine de près de 10 ans plus jeune que moi, je me contente de la regarder bras croisés, avec un sourire en coin amusé aux lèvres. Au final, elle me fait bien marrer, cette petite.

« Eh bé, ma grande, pour me dire des trucs pareils, t’as intérêt à pas avoir fait une seule faute à tes exercices de maths, sinon, je te raterais pas ! »

Bien entendu, faire des erreurs à ses exos ne fera pas d’elle quelqu’un de bête. Je lui ait envoyé ça avec le sourire, clairement pour plaisanter… Mais je suis pas certaine que la petite comprenne aussi bien que moi le premier degré. Meh. Je sais pas m’y prendre avec les gosses, que voulez-vous. Bref, je me re-concentre vers la scène et… Oh merde. Ca y est, Emiri m’a vu, je crois. J’ai croisé son regard en m’intéressant de nouveau à l’air connu de Queen, et elle a bien du me voir, à l’air étonné qui a transparu un instant sur ses traits. De peur de la déconcentrer, et aussi clairement intimidé par sa prestance, j’ai dévié le regard vers hanz, qui se pavane tout en s’enjaillant vraiment trop sur son clavier. Si ça continue, il va ouvrir sa chemise et la rentrer dans le haut de son pantalon, et mes tympans vont exploser si des nanas (et/ou des mecs, d’ailleurs) se mettent à hurler. Pitié, Hanz, ne fais pas ça. Et parlant de classe, c’est vrai que la Rosenthal assure grave, comme le souligne Anoki qui se ramène vers nous avec un duo de rouquins que je ne connais pas.. Le colloc du concierge, apparemment.. ?

« Ah, euh, Isaak Schwartz. » Fis-je, pour lui répondre. Puis je me reporte mon attention vers Anoki et Tessa qui s’est rapprochée. « Salut Campbell. Ouais, elle est carrément douée ! Emiri est pas en reste non plus ! »

Ca fait plaisir de les voir aussi passionnés sur scène, en tout cas. Et par ailleurs… C’est là que je commence à cringer, et que je baisse les yeux vers le sol, me cachant d’une main, car Hanz propose aux gens de monter sur scène. S’il me voit, il va venir me chercher, aucun doute là-dessus ! Et je n’ai aucune envie d’aller faire une lap dance ou de twerker sur un micro. En tout cas, y’en a que ça enjaille bien plus que moi. Genre, Anoki et la rouquine. Le 2ème année est totalement fifou, et monte direct sur scène pour sauter dans tous les sens. Ça détournera l’attention de Hanz. Il nous propose de grimper, et je refuse poliment, avec un sourire amusé.

« Non merci, j’vais rester regarder d’en bas ! »

Pas mon truc du tout, de me faire remarquer. Cela ne m’empêche pas d’apprécier le show, même si il ne faut pas compter sur moi pour gueuler et lever les bras. Et pour les mauvaises langues qui diraient que je suis imperméables bah euh… c’est pas vrai. Je tape du pied en rythme de manière quasi imperceptible, d’abbord !

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
High Kobe Musical - par Lavi ♥
DONKEY - par Hei ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville-
Sauter vers: