Partagez | 
 

 A nos plumes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 86
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 211

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) A nos plumes !  Ven 9 Juin 2017 - 2:09

A nos plumes !

Ça fait une semaine que je suis arrivée à l'université, le week-end a été mouvementé et je peine à continuer à tout gérer sans péter un plomb. On trouve du réconfort comme on peux et justement, commencer les costumes pour cette pièce hier m'a fait pas mal rire ! Kitano m'a énervé la dernière fois qu'on a eu cours ensemble et je compte bien me venger... Ce mec se prend pour le meilleur de la terre alors que c'est juste un .... Non Yukiko ! Calme toi ! Même si tu vois cette espèce de... D'Énergumène, ouais, c'est le mot. On respire un bon coup. Inspire ... Expire... Inspire ET expire. Voila.

Sujet du devoir en Théatre : Mettez en place l'écriture, la mise en scène et le coût financier d'une scène.
Quel idée de lancer ce genre de chose UN mois avant Noël ! Je dirais même plus MOINS d'un mois ! A produire pour la rentrée qu'elle à dit la prof. Tsss.... Entre ce devoir et Jian Kitano, je ne sais plus ou donner de la tête ! Surtout que la recherche de rôle s'est avérée pratiquement infructueuse. Pourtant Décembre est l'année ou tout est possible, celle où les demandes de figurants est la plus forte par exemple. Bien sur c'est en attendant de trouver mon premier rôle, le vrai, celui qui me propulsera en tête d'affiche. Et c'est pas faute d'avoir écumée tous les castings de Fukuoka... Bref.

Je m'installe sur une chaise de la salle commune. Je me suis préparée des réserves de chocolat pour éviter la dépression nerveuse avec Kitano et je commence à installer mes affaires sur une grande table.
J'ai fait quelque recherche à la bibliothèque hier et j'ai trouvé les costumes parfaits. Pas trop difficile à faire, je vais même pouvoir tricher sur certains détails avec ce que nous avons aujourd'hui dans le commerce. J'ai marqué plusieurs pages pour les robes des filles et j'ai flashé sur ce costume qui ira à ravir à cet idiot. Surtout ces petites plumes... J'ai quelques échantillons de tissus pour les robes et deux ou trois bouquin ou j'ai puisée mon inspiration.

En accessoire, pour la scène, je me suis dit qu'on concept minimaliste serait top pour le budget mais du coup j'ai essayé de choisir des choses évocatrices. Un tapis est pas assez voyant je trouve, en revanche, qu'un candélabre accroché au mur ça, ça claque ! Après, pour évoquer le Moyen-Âge, on a pas trente-six milles choses hein, mais en même temps c'est pas forcement évidents.

En attendant Lutecya et l'autre abruti, je continue un croquis de robe que j'avais commencé... Faut que je prenne les mensurations de tout le monde aussi, faut surtout pas l'oublier sinon je pourrais pas faire certaines pièces de costumes et j'ai pas vraiment envie de me rattraper une sale appréciation sur mon dossier.

J'espère qu'il vont arriver vite, le temps c'est précieux et j'ai pas envie de perdre mon temps à rien faire alors que j'aurais pu aller prospecter des rôles dehors...

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1217
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 837

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: A nos plumes !  Sam 10 Juin 2017 - 17:55

Landa
Lutecya
& YUKIKO
Harada
A nos plumes

" Vengeons-nous des égos plus gros que les chevilles ! "



Quelques jours plus tôt, Kato-sensei nous avait donné un sacré devoir par groupe à réaliser. Je sentais déjà un peu la pression, mais bon, ce n’était pas la première fois qu’elle nous en avait donné un aussi énorme. Et je connais à peu près ses exigences, donc il y avait moyen de gérer. C’est sans doute pour cette raison qu’elle avait mis ensemble des élèves de première et deuxième. Pour que ceux de deuxième, comme moi, puisse guider plus facilement les plus jeunes. C’est ainsi que je m’étais retrouvée dans le groupe de Kitano, type à l’égo surdimensionné, et Harada, nouvelle fraîchement arrivée. Au fond, je la plaignais pas mal parce qu’elle avait déjà un énorme travail à rendre alors que cela faisait une semaine qu’elle était ici. M’enfin, j’espèrais que ma propre expérience pourrait l’aider dans la réalisation de son devoir, en toute modestie.

Voilà bien un mot que notre camarade ne connaissait absolument pas d’ailleurs. Ce dernier, ayant appris ce qu’il fallait présenter dans le devoir, c’était jeté sur l’aspect financier en disant qu’il avait l’habitude de réaliser les budgets car son père était comptable et lui avait appris les filons du métier. Et évidemment, il nous laissait le reste, sauf pour la construction de la scène où il voulait bien nous donner ses grandes idées. Ce type, je pouvais à peine le supporte, parfois j’étais même tentée de l’étrangler. M’enfin, heureusement que j’avais appris à l’ignorer et passer outre mes tendances meurtrières haha.

Bref, au dernier cours, avec les deux autres nous avions pris la décision de partir sur une scène reflétant la vie française à l’ancien temps. Personnellement, c’est ma maman qui m’avait initiée à l’Histoire de France vu que cette dernière en est native, mais j’avais réussi à convaincre Yukiko. Heureusement, nous ne lâchâmes rien et Kitano n’eut tout simplement pas le choix d’accepter notre décision. Il faut dire que les femmes savaient très bien jouer les capricieuses, et j’en étais bien contente.

C’est ainsi que je m’étais quelque peu renseignée sur les périodes les plus intéressantes de l’Histoire française avant de venir, en ce mardi 15 décembre, dans la salle commune en compagnie de mes camarades pour travailler sur le scénario. Je retrouvais vite Yukiko en train d’esquisser l’un des costumes de la scène que nous devions monter. Je comprenais tout de suite que l’idée que l’on avait eu l’avait bien plus inspirée que je ne l’imaginais.

«  - Bonsoir Harada-san, comment vas-tu ? Très beau croquis, j’ai hâte de voir ce que cela va donner dans la réalité. » m’exclamai-je en arrivant à ses côtés, déposant les livres que j’avais emprunté à la bibliothèque et sortant mon ordinateur portable de mon sac à dos pour m’installer à ses côtés.

«  - Kitano n’est pas encore arrivé ? » demandai-je une fois installée sur une chaise, me demandant s’il allait tarder à arriver ou non.



---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 86
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 211

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: A nos plumes !  Mar 13 Juin 2017 - 3:45

A nos Plumes

- Bonsoir Harada-san, comment vas-tu ? Très beau croquis, j’ai hâte de voir ce que cela va donner dans la réalité.

- Ah, je ne t'ai pas entendue arriver Landa-san ! Merci, j'espère que je serais aussi satisfaite quand je les aurais réalisé que sur mes dessins ! Je vais bien, j'ai hâte d'en finir !

Je m’arrête momentanément de travailler sur mes croquis et essaye de faire un peu de place à Landa-San. Je ne m'étais pas rendue compte que je m'étais vraiment étalé partout sur cette table ! Je la vois sortir son ordinateur et quelques bouquins, surement ses recherches pour la pièce ! J'ai hâte de voir ce qu'elle a à me proposer !
Au moins je sais qu'avec elle, on va bien avancer dans la préparation de la pièce contrairement à cet idiot de Jian Kitano...

Quel chance d'avoir une deuxième année avec moi ! Landa-San m'avait laissée une très bonne impression lorsque Kato-sensei nous avait présentée toutes les deux. Kitano était arrivé en retard et m'avait fait rire au départ. Bon c'était juste au départ quoi... Il avait suffit qu'il parle quelques minutes en m'ignorant pour que j'en vienne à ne pas vraiment l'apprécier. Puis d'une pré-discussion pour notre plan de route de la scène à faire avait suffit à parachever mon opinion sur cette chose qui nous sert de partenaire. Je me demande bien d'ailleurs quel est l'avis de ma camarade ici présente sur cet imbécile.. J'imagine qu'une personne saine d'esprit n’apprécierais pas ce genre de personne mais comme partout, il est certainement amis avec d'autre gens. Enfin...

Landa-san fini de s'installer sur la table et commence à regarder sur les cotés. J'imagine que, comme moi, elle se demande où est passé Kitano. Cinq petites minutes sont passées sur notre heure de rendez-vous, j'imagine qu'un petit retard peux pas faire de mal. Après tout, moi aussi je suis une habituée des retards ! M'enfin ce devoir compte pour beaucoup et je serais malheureuse et surtout en colère si mon investissement était bâclée à cause d'un mec qui n'en a rien à faire.

- Kitano n’est pas encore arrivé ?

- Non, malheureusement, mais j'imagine qu'il va bientôt arrivé... Un petit retard n'a jamais tué personne !

Tout en dirigeant mon regard vers l'entrée de la salle commune, je me demande si il ne serait pas judicieux d'aller le chercher directement. Je n'ai pas son numéro et j'ignore où il habite dans le bâtiment alors ça va être un peu difficile de le traîner jusqu'ici !

- Bon j'imagine qu'on peux commencer sans lui, non ? Il était pas très... disons... dans le Mood donc... Les costumes d'abord, si ça ne t'ennuie pas.

J'ouvre le bouquins où j'ai trouvé le modèle et je le mets entre nous deux. Je commence par lui montrer le modèle de mon croquis. Une robe d'époque qui appartenait à Anne De Bretagne. J'ai lu dans ce bouquin qu'elle avait été trois fois reine ! C'est assez impressionnant et je fais part de mon admiration et du succès qu'a eu cette femme à Lutecya. Le croquis est plus simple. Je me demande même si ça ne l'est pas trop et lui partage mes doutes à ce sujet. Peut-être en jouant sur les tissus ? Il faut faire attention dans notre cas à ne pas utiliser des matières trop nobles pour le budget. En même temps, si j'arrive à faire payer Kitano, je vais pas me gêner pour l'argent... Non, non, sort cet air mesquin de ta tête, Yukiko ! Tu n'es pas si méchante... Ou alors, un petit peu. Mais chut, c'est un secret entre moi et moi !

- A propos, Lutecya-san... Je peux t'appeler comme ça ? Pourrais-tu me permettre de prendre tes mesures ? Comme je couds j'ai besoin d'être assez précise ! Ça serait dommage d'avoir un costume qui ne nous va pas !

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1217
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 837

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: A nos plumes !  Mar 13 Juin 2017 - 16:52

Landa
Lutecya
& YUKIKO
Harada
A nos plumes

" Vengeons-nous des égos plus gros que les chevilles ! "



«  - Ah, je ne t'ai pas entendue arriver Landa-san ! Merci, j'espère que je serais aussi satisfaite quand je les aurais réalisé que sur mes dessins ! Je vais bien, j'ai hâte d'en finir ! »  me répond ma camarade et je rigole un peu. Dommage que je ne lui ai pas carrément fait peur, cela aurait pu être tellement amusant ! M’enfin, peut-être qu’un jour je la surprendrai vraiment.

«  - Pas de soucis, j’ai hâte de voir ce que ça va donner en vrai, et si tu as besoin d’un coup de main, n’hésite pas. On travaille ensemble sur ce projet après tout. » lui répondis-je alors que je m’installais sur un coin de table. Ca m’amusait de voir qu’elle avait cette même habitude que moi d’étaler ses affaires sur tout l’espace disponible. Moi-même je faisais ça, mais je râlais toujours après car je ne savais plus où se trouvait la feuille dont j’avais besoin à un moment précis.

Une fois que j’eus sorti l’ensemble de mes affaires de mon sac et que je me sois installée sur une chaise, je cherchais du regard dans la pièce après notre adorable compère. Je ne le vis nulle part et demanda à Yukiko s’il était arrivé.

«  - Non, malheureusement, mais j'imagine qu'il va bientôt arrivé... Un petit retard n'a jamais tué personne ! » me répondit-elle et j’avais presque envie de rire. Si elle connaissait mieux l’apôtre, elle aurait vite compris que c’était plus une blague qu’un fait avec Jian.

«  - Il y a peu de chance qu’il arrive aussi vite ce bougre… au pire… on ira défoncer sa porte de chambre s’il n’arrive pas. » lui répondis-je, me retenant encore de rire.

Alala, ce gars, depuis que je le connaissais, je savais pertinemment bien qu’il était plutôt du genre à faire sa petite sieste d’après cours avant de s’intéresser une minute à ce qu’il doit faire pour ceux-ci. M’enfin, pour le moment je pense que l’on peut se passer de lui. Et il semblerait que ma camarade est d’accord avec moi.

«  - Bon j'imagine qu'on peut commencer sans lui, non ? Il était pas très... disons... dans le Mood donc... Les costumes d'abord, si ça ne t'ennuie pas. » me dit-elle alors et j’acceptai sans hésitation. Dès qu’on aurait fini les détails, je m’occuperai du cas Kitano sans trop de problème. Je savais où il dormait, et donc pourrais parfaitement faire mon numéro pour le réveiller de manière bruyante.

Ainsi, je regardai attentivement ce que me montrait Yukiko et trouvait son idée super cool. La robe était magnifique et je me demandais si elle allait choisir les mêmes couleurs que celle de la reine ou bien une toute autre. Il fallait d’ailleurs que je lui demande, histoire d’en savoir un peu plus.

«  - Tu penses utiliser une couleur particulière ou la même que sur l’image ? » lui demandai-je donc pour assouvir ma curiosité.

Franchement, je suis intenable. Mais ce n’est pas de ma faute, et puis de toute façon il vaut mieux que je le sache pour la bonne préparation de notre projet. Oui, voilà, ma curiosité était utile pour une fois et tant mieux ! Par contre, la pauvre doute de la qualité de son croquis et je pose ma main sur son épaule comme pour la rassurer.

«  - Ne t’en fais pas, c’est super comme ça. Et ainsi, on ne risque pas de dépasser le budget et on pourra en même plein la vue sur le décor aussi. Et c’est trop joli comme ça, on sera juste magnifique là-dedans. » la rassurai-je alors, ce que je pensais sincèrement d’ailleurs. Je n’aurai jamais été capable de pondre un truc comme ça. Si j’étais déjà réalisatrice, j’engagerai directement des costumiers et aurais juste dit si j’étais d’accord ou non sur leurs propositions. Ce sera bien plus simple et moins prise de tête pour moi, haha. D’ailleurs, je n’avais toujours pas remercié la demoiselle d’avoir proposé de s’occuper des costumes. Je le ferai juste après !

«  - A propos, Lutecya-san... Je peux t'appeler comme ça ? Pourrais-tu me permettre de prendre tes mesures ? Comme je couds j'ai besoin d'être assez précise ! Ça serait dommage d'avoir un costume qui ne nous va pas ! » me demanda-t-elle alors et je fis un grand sourire.

«  - Oui, avec plaisir, je t’appellerai Yukiko en échange. » répondis-je alors avec un grand sourire. «  Allez, occupons-nous des mesures. Tu as de quoi les prendre ou faut-il aller chercher le mètre ruban dans ta chambre ? » lui demandai-je alors, excitée à l’idée de s’amuser à prendre des mesures.

J’espérais juste qu’elle prendrait en premier mon tour de poitrine, en cas si Kitano nous rejoignait et nous tombait dessus entrain de mesurer nos seins. Il nous prendrait pour des perverses même s’il savait qu’en réalité c’était nécessaire pour la création de costume. Ce type est quelqu’un d’irrécupérable…



---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 86
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 211

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: A nos plumes !  Jeu 15 Juin 2017 - 16:05

A nos Plumes

Lutecya a l'air subjuguée par mon croquis et j'entend dans sa voix qu'elle est vraiment intéressée par ce que je vais créer pour nous. Elle a tout de suite acquiescé et m'a même proposé de m'aider. Je trouve ça très gentil de sa part déjà mais si j'acceptais son aide, alors qu'elle a pas l'air de savoir comment marche une machine à coudre, je pense qu'on irai droit à la catastrophe.
Complètement plongée dans ma présentation des robes, je me désintéresse du cas Bouffon, j'ai nommé Jian Kitano.
Je suis toujours en effervescence dès qu'il s'agit de créer des vêtements. Et maintenant, à ce moment précis, je brûle d'envie de me mettre à coudre. Je me suis un peu lancée dans une explication de confection des robes lorsque arrivée au bout, Lutecya me demande quelque chose de très judicieux :

-  Tu penses utiliser une couleur particulière ou la même que sur l’image ?

Elle a réellement l'air enthousiaste et ça me fais chaud au cœur. J'ignorais combien ça pouvait me faire du bien d'entendre quelqu'un aussi réceptif. Enfin, bref. Couleur ? Je commence à sortir quelques échantillons de couleur : pour rester fidèle aux couleurs de l'époque il n'y a rien de très flashy et les couleurs sont plutôt basiques : Rouge, Jaune, Bleu et Vert. Après comme le design de la robe est assez simple et que je compte pas m'arracher les yeux pour la faire, je ne pense pas faire de broderie.. On alors quelques "dorures" au niveau des cols pour faire genre.. Mais encore, ça me prendrais une bonne heure de travail rien que pour ça. Assez soucieuse donc, je répond à Lutecya-san :

- Justement, je préférais qu'on choisisse ensemble ! J'aime beaucoup le bleu et je voudrais que la mienne soit dans un bleu pastel. Je lui montre alors l'échantillon que j'ai choisie pour moi ainsi que les autres. Donc toi tu aimerais le même genre de couleur où plutôt une de ceux là ?

Après m'avoir répondue, Lutecya enchaîne sur mon croquis. Elle a capté que je m'en faisais pour lui et c'est très mignon de sa part. Elle me presse même l'épaule d'un air de dire que ça va aller. Vraiment, je ne pensais pas rencontrer quelqu'un d'aussi compréhensifs et toute cette considération me fais rougir un peu. Du coup je la laisse parler tout en rassemblant mes pensées et me fait une checklist mentale.

-  Ne t’en fais pas, c’est super comme ça. Et ainsi, on ne risque pas de dépasser le budget et on pourra en même plein la vue sur le décor aussi. Et c’est trop joli comme ça, on sera juste magnifique là-dedans.

Elle a décidé de me faire rougir encore plus ou ... ? Magnifique, non mais j'vous jure. Elle finit par accepter ma proposition de passer aux prénoms et ça me rassure. Je trouve ça tellement barbant. Ce code d'éthique au japon me fait un peu vomir parfois et je regrette le temps ou j'étais en France. Cet endroit magiques où les choses sont plus naturelles et spontanées...

- Allez, occupons-nous des mesures. Tu as de quoi les prendre ou faut-il aller chercher le mètre ruban dans ta chambre ?

Elle semble excitée que je prenne ses mesures et ça me trouble plus que de raison. Et en plus, elle parle de chambre. C'est moi ou c'est tendancieux ? Je commence à m'imaginer des trucs bizarres et je pique un fard. ON SE RASSEMBLE. Yukiko, Lutecya n'est surement pas intéressée par toi et toi, tu as juste envie d'attention. Alors tu es ravie quand tu en as !
Je sors mon mètre-ruban et lui rétorque rouge et fière de moi en même temps :

- Il est juste ici avec moi ! Mais si tu tiens vraiment à aller dans une chambre Lutecya, on peut s'arranger hein...

J'éclate de rire avant qu'elle puisse répondre et je suis fière de ma taquinerie qui va m'aider, je l'espère, à dissiper ce malaise en moi...
Je me dirige alors vers Lutecya plus particulièrement vers sa taille. La taille c'est safe ! Je lui demande de lever les bras afin de prendre ses mesures.

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi's Art !
Yuko <3:
 


Dernière édition par Yukiko Harada le Mar 20 Juin 2017 - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1217
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 837

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: A nos plumes !  Ven 16 Juin 2017 - 21:05

Landa
Lutecya
& YUKIKO
Harada
A nos plumes

" Vengeons-nous des égos plus gros que les chevilles ! "




Et voilà que nous avions complètement oublier notre cher et tendre Jian, qui devait sans doute dormir, pour s’intéresser uniquement à nos futurs costumes. Alors qu’elle m’a expliqué un peu ce qu’elle comptait faire pour nos robes, je m’intéressais d’un coup à la couleur pour ces dernières. Il n’y en avait pas sur le croquis et je me demandais donc ce qu’elle prévoyait. Elle me présenta alors directement différents échantillons de couleur, pas très flashy vu qu’à l’époque il n’y avait pas autant de possibilité qu’aujourd’hui. Mais j’aime bien celles qu’elle me propose.

«  -  Justement, je préférais qu'on choisisse ensemble ! J'aime beaucoup le bleu et je voudrais que la mienne soit dans un bleu pastel. » m’explique-t-elle en montrant en même temps l’échantillon concerné.  «  Donc toi tu aimerais le même genre de couleur où plutôt une de ceux là ? » me demande-t-elle ensuite et je fais un grand sourire en attrapant l’étoffe rouge.

«  - Celle-là est splendide et fait plutôt sexy ! Je la trouve cool, je suis sûre qu’elle m’ira bien. » m’exclamai-je alors avec plein d’enthousiasme.

Oui, c’était certain qu’elle m’irait bien vu que c’est une des couleurs que je porte le plus souvent. Je savais que celle-ci allait donc me mettre en valeur ! Et cela me motivait encore plus pour la phase suivante : l’écriture de la scène. Mais en tout cas, pour le moment nous étions sur les costumes, donc je dois retenir ma fougue et passer à la prochaine étape tout simplement. Mais avant, j’essayais de rassurer ma camarade, car cette dernière semblait perturbée par la simplicité de la tenue qu’elle avait songé. Mais je pensais tout l’inverse et puis, comme on dit, les choses les plus simples sont les plus belles. Alors, je pense qu’elle n’a pas de raison de s’inquiéter et je pose même ma main sur son épaule pour pouvoir donner un peu plus d’assurance à mes propos pour l’encourager à continuer sur cette voie. Et j’avoue être amusée par sa réaction : je la sens gênée et la vois même rougir. Cela m’amuse plutôt beaucoup mais je ne souhaite pas trop la gêner non plus, du coup, je décide de passer à la suite du programme : les mesures.

«  - Allez, occupons-nous des mesures. Tu as de quoi les prendre ou faut-il aller chercher le mètre ruban dans ta chambre ? » dis-je alors, ne lui avouant pas qu’en réalité je serai gênée si Kitano débarquer et nous voyait en train de mesurer certaines parties de notre corps. Mais il semblerait que ce ne soit pas à ça qu’elle a pensé lorsque j’ai envisagé cette possibilité plus privé pour ne pas nous faire voir.

«  - Il est juste ici avec moi ! Mais si tu tiens vraiment à aller dans une chambre Lutecya, on peut s'arranger hein... » me rétorque-t-elle ainsi, en sortant son mètre-ruban et en étant rouge comme un pivoine. Je vois, alors elle a vraiment mal compris mes propos et au lieu de rire à sa remarque, je la regarde avec le plus grand sérieux du monde. (Merci les cours de théâtre !)

«  - Oh, oui, arrangeons-nous, je suis sûre que l’on va passer un merveilleux moments… m’enfin, seulement si tu as quelque chose d’assez long entre les jambes.  Je pourrais le mesurer si tu le souhaites, pour le comparer aux autres. » répondis-je ainsi, du tac au tac, sans grande hésitation. Je laissais quelques secondes passaient avant d’éclater dans un grand fou rire, incapable de me retenir plus longtemps. J’étais tellement intenable parfois, j’espérais qu’elle ne serait pas trop gênée par mon franc-parler et ma façon de réagir à ses taquineries. Je suis vraiment grave comme enfant non ?

Finalement, elle commença à me mesurer, d’abord la taille, zone plus ou moins sans prise de tête. Je la laissais ensuite mesurer le reste de mon corps, et me retins de faire une taquinerie lorsqu’elle arriva au niveau de ma poitrine. Je crois que j’en avais assez fait, je n’osais pas trop en ajouter. Après tout, je ne voulais pas mettre de la gêne alors que l’on était partie pour plusieurs heures de travail cette après-midi. Après bonjour l’ambiance ! En tout cas, une fois qu’elle eut finie de me mesurer, c’était à mon tour de faire l’inverse. Ainsi, je commençais à utiliser le mètre-ruban sur différentes zones, comme les bras, le tour de taille, la longueur des jambes, etc. Et quand j’arriva au niveau de sa poitrine, je ne pus m’empêcher de m’arrêter et de la fixer de manière dragueuse.

«  - T’en as une de ses paires, mais ne t’en fais pas, je ne vais pas les tripoter, juste les mesurer. » puis je m’attelais à passer le ruban autour et lui indiqua la mesure précise. J’avais évidemment ris suite à ma remarque.

« -  Ne t’en fais pas, je ne fais que de l’humour. En réalité, il n’y a que les hommes qui m’intéressent. » expliquai-je alors. « Et maintenant qu’on a les mesures nécessaire, on s’occupe du cas Kitano ? Il n’est toujours pas là et je pense qu’il dort vraiment ce con. » ajoutai-je alors.

Cette dernière me donna sa permission et je me dirigeais vers ma propre chambre pour aller chercher ce qui me sert à réveiller les emmerdeurs de première : une casserole et une louche. Je me dirigeais ensuite vers la U-25 et ouvrit la porte grand avant de me mettre à hurler « DEBOUT, IL EST L’OR, L’OR DE SE REVEILLER » et de taper avec la louche sur ma casserole, provoquant un bruit d’enfer.

«  - LUTECYA ! Nooon… je dormais, tu peux pas me laisser tranquille pour une fois ? » me répondit-il en grognant, alors que je continuais mon bordel en me rapprochant de lui. Une fois assez proche, je m’arrêtais et lui dis que je ne comptais pas m’arrêter là et que s’il ne se levait pas tout de suite, j’allais lui lancer un sceau d’eau pour le sortir de son lit, afin qu’il vienne nous aider pour notre travail !

«  - Ok, ok, j’arrive… mais là je suis en caleçon. Laisse-moi le temps de m’habiller. » me répondit-il, je retournai alors auprès de Yukiko en rigolant, lui annonçant pleine de joie que l’autre dadet aller bientôt nous rejoindre pour bosser enfin.


HRP:
 

---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 86
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 211

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: A nos plumes !  Mar 20 Juin 2017 - 4:55

A nos Plumes

- Oh, oui, arrangeons-nous, je suis sûre que l’on va passer un merveilleux moments… m’enfin, seulement si tu as quelque chose d’assez long entre les jambes.  Je pourrais le mesurer si tu le souhaites, pour le comparer aux autres.

La couleur pivoine doit bien m'aller en ce moment et c'est pas pour s'arranger.  Lutecya est donc attirée par les hommes... J'éclate de rire de plus belle et ça me calme d'un coup, je sais pas ce qui m'a pris. Elle m'a touchée et tout est partie en vrille dans ma tête ! Pourquoi ? AUCUNE IDÉE. C'est pas comme si je venais subitement de tomber amoureuse d'elle hein ! Je suis pas tout à fait sûre de quel bord je suis et j'aimerais éviter les malentendus entre elle et moi. Première étape : éviter de regarder son corps de trop près.
Enfin... comment faire ce genre de chose quand je dois la mesurer ? La taille, ça va. On va éviter la chose jusqu'au bout, hein. Je mesure sa cuisse d'abord puis son tour de hanche, je n'oublie pas de mesurer ses jambes pour que la robe tombe parfaitement et viens le moment fatidique où je dois remonter vers sa poitrine. Je suis plus ou moins calmé de mon fard d'avant mais l’appréhension me gagne quand même un peu.. J'ai bien l'impression qu'elle a capté ce que je ressentais et insiste pas lorsque je la mesure. Ça fait du bien ! Même si elle continuait à m’embêter, je pense que j'arriverais à me sortir de cet état plus que douteux. Je suis vraiment nulle parfois...

A son tour ! Je lui explique où prendre les mesures et la corrige quand elle est pas exacte. Oui, je suis tatillonne sur ce genre de chose ! J'ai pas vraiment fait attention mais qu'est-ce qu'elle est petite ! Ça donne envie de la cajoler ! Des qu'elle a fini je vais lui faire un petit calin ! C'est déci... Pourquoi elle me regarde comme ça ? Mais, elle aime les hommes non ? C'était une blague ? Ou alors.. Elle m'embête encore ? Et.. HAN..

- T’en as une de ses paires, mais ne t’en fais pas, je ne vais pas les tripoter, juste les mesurer.

Donc elle aime pas les hommes. Ou alors, elle est bi. Ou alors elle blague. Et moi je fonce tête baissée dans le panneau ! Elle rit. Alors c'est une blague, c'est forcement une blague. Elle aime beaucoup taquiner ! Elle finit par me mesurer et me donne l'a dit à l'oral. Heureusement qu'on a tout noté au fur et à mesure,  sinon ça serait la catastrophe assurée pour moi !  Rassurante, elle m'explique qu'elle me fait marcher : OUF.

- Ne t’en fais pas, je ne fais que de l’humour. En réalité, il n’y a que les hommes qui m’intéressent.

Kitano n'est toujours pas arrivé et je pense que je vais le tarter si il compte arriver un jour. Lutecya a du voir mon agacement et répond à mon interrogation par une solution. Une solution du tonnerre de Dieu !

- Et maintenant qu’on a les mesures nécessaire, on s’occupe du cas Kitano ? Il n’est toujours pas là et je pense qu’il dort vraiment ce con.

J’acquiesce alors et elle repart. Elle a l'air déterminé et ça me fait rire. Le temps de sa petite aventure, je remet de l'ordre sur la table, restructure ses petits bouts de papier dans mon organisateur maison et je les colles à l'intérieur. Hors de question de perdre ce genre d'infos précieuses. Et surtout, hors de question de les laisser à la vue de ce Kitano. Je suis sure que cet imbécile est un pervers en plus d'être bête !

Comme je suis sûre que ma camarade va bien faire son taff, je commence à sortir les échantillons de tissus que j'ai sélectionné pour lui. Les assortiments de couleurs sont pas terribles mais comme j'ai pensé plus haut, il va casquer le salopio ! Bref, de toute façon les couleurs sont proches de celle des dessins. J'ai juste chercher les jaunes les plus moches possibles en magasins et je suis satisfaite du résultat. Qu'importe ce qu'il choisira, ça s'accordera mal avec sa tête de châtain à la noix. Et, ça, ça n'a pas de prix. Mais pour tout le reste, il y a Kitano Card ! Ah... le marketing quand tu nous tiens !

Bref, je commence à trouver le temps long quand Lutecya reviens fière d'elle. Elle m'annonce que cet avorton va nous rejoindre pour bosser une fois qu'il sera prêt. Bah comme si il fallait pas encore attendre... J'en profite pour lui montrer ce que j'ai choisi comme échantillon de tissus pour faire les modèles et je lui demande son avis. Ma vengeance envers ce mec passera peut-être inaperçu mais je sais qu'elle l'apprécie autant que moi alors je lui explique un peu ma façon de pensé pour ce costume. Il est vraiment long et ça me casse vraiment les bonbons. Je commence à penser et dessiner un patron dont je suis pas vraiment satisfaite. Enfin, je peux toujours recommencer, c'est qu'un début.

- Hola Mesdemoiselles ! J'espère que vous ne vous ennuyiez pas trop sans moi ? Lutecya m'a fait un réveil charmant ! Qu'est ce que j'ai manqué ?!

Je me demande bien ce qu'a fait Lutecya comme réveil. Vu le regard qu'il lui a lancé il devait pas être très content. Bref. Je ne prend pas la peine de répondre à sa pique sur son absence et je lui explique vite fait bien fait ce que Lutecya et moi avons commencé et fini. Puisqu'il était pas là ! Non, non, j'insiste pas du tout, c'est un euphémisme même de dire que j'insiste sur ce point. Et cet imbécile me fixe d'un air de dire "Mouche, arrête de parler et va tourner autour d'un autre abruti, tu gâches le paysage.". J'ai jamais vu autant de condescendance chez quelqu'un, c'est pas possible..

J'endosse un petit sourire d'excuse lorsque Kitano constate que les échantillons proposés ne sont pas tout à faits à la hauteur de ce qu'il attendait. Tant mieux ! Ça te fera les pieds de parler comme ça à quelqu'un ! Je me retourne vers Lutecya alors et secoue la tête d'un air désemparé.. Je lui mime plus que que je chuchote en prenant le temps de bien me faire comprendre pendant que l'idiot est penché sur la table :

- Toi aussi il te fait péter des câbles ?!

J'espère vraiment qu'on pourra passer a nos plumes après ça.. J'ai hâte d'écrire le scénario, je fourmille d'idées !

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1217
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 837

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: A nos plumes !  Mar 20 Juin 2017 - 13:55

Landa
Lutecya
& YUKIKO
Harada
A nos plumes

" Vengeons-nous des égos plus gros que les chevilles ! "




En attendant que notre cher camarade se décide enfin à nous rejoindre, elle me montra le modèle qu’elle utilisait pour réaliser sa tenue. Je retins de rire, car en effet, même si les tenues avaient une certaine classe, il allait être vachement ridicule en portant ce genre de choses. Surtout quand je vis les couleurs qu’elle avait choisi pour lui. Et puis, il n’y avait que du jaune dans les choix, et pas les plus beaux que j’avais connu. J’avais la douce sensation qu’elle souhaitait, d’une certaine manière, se venger de ses airs condescendants. Elle n’hésite pas à m’expliquer les raisons de son choix et je la félicite. On allait bien rire en le voyant, c’était certains ! En tout cas, il en mettait du temps le gros balourd à nous rejoindre. Mais à peine ai-je pensé cela qu’il arrivait enfin dans la salle commune en me lançant un regard noir, ajoutant une petite pique bien placée dirigée vers moi. J’hausse les épaules avant de le regarder avec un grand sourire.

« - Dis-toi que ça aurait pu être pire. J’ai vachement hésité à te lancer un sceau d’eau glacée. » répondis-je alors. Puis ce dernier s’approcha de la table où toutes les affaires étaient disposées pour observer le travail déjà réalisé alors que Yukiko lui explique tout ce que l’on a déjà fait et terminé, insistant bien sur son absence durant ce temps. Et une bonne heure s’était déjà écoulée, donc on avait pas mal avancé. Il ne nous restait plus que le scénario de la mini-scène à créer. C’était bien la preuve que l’on avait déjà pas mal bossé. Lui, il est pas très heureux en remarquant les couleurs que notre amie commune avait choisi pour lui. Ah ben ça, mon vieux, si t’étais moins casse pied, on en serait pas là. C’est sur et certains ! Vu que le but est de le ridiculiser un peu sur scène. Et je suis même persuadée que Kato-sensei rira bien en le voyant dans cette tenue.

Yukiko se retourne vers moi, me chuchotant et fit des gestes pour m’exprimer ses pensées. Ou plutôt pour me demander s’il me faisait péter un câble. J’haussai les épaules, un air défétiste sur le visage. Oui, il me fait pêter des câbles mais j’ai plus ou moins l’habitude de ce genre de comportement de sa part. Il faut dire que je le supportais depuis la rentrée. Alors, j’avais appris à mordre sur ma chique.

« - Bien, maintenant que tu es là, on va enfin pouvoir passer aux choses sérieuses. J’ai déjà noté deux trois idées de scénario. Donc, si cela ne vous gêne pas, je souhaiterai que l’on s’installe autour de la table pour en discuter et commencer. Je pourrais fignoler, ça ne me gêne pas, mais je veux votre aval et au moins la principal. » leur dis-je alors que je prenais une chaise et m’installais. J’ouvrais également mon ordinateur où j’avais indiqué mes idées.





HRP:
 

---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
 
A nos plumes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe Daigaku ; l'université :: Les dortoirs :: Salle commune-
Sauter vers: