Partagez | 
 

 Rencontres Fortuites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 204
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 80

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Rencontres Fortuites  Dim 11 Juin 2017 - 4:12

Rencontres Fortuites

Cette journée a été TELLEMENT longue. D'abord je me suis réveillée en retard, j'ai du me dépêcher pour aller en cours retrouvé le sexy prof d'Anglais de Kobe High School. Les autres cours sont passé, et pendant ma pause du midi, j'en ai profité pour chercher quelques castings pas trop loin d'ici et j'ai trouvé 2 castings prometteur auquel je vais postuler. L'un est un rôle d'horreur et l'autre pour un rôle de figurant dans un petit film indépendant. J'espère être au moins être prise comme figurante pour gagner un peu d'argent après Noël. Je vais être ruiné cette année en cadeau ! Entre Meyu à couvrir de cadeau et toute la famille qu'on va retrouver pour Noël, franchement plus de cadeau c'est la fin du monde... Donc j'ai besoin d'argent.

En attendant, les robes de Lutecya et moi avancent bien. J'étais contente qu'elle apprécies les croquis et mes idées pour la scène. Surtout qu'on s'est mise d'accord pour faire regretter à Jian Kitano, notre très estimé camarade de projets (insérer dégoût ici), de nous avoir prise de haut comme il le fait souvent. Lui qui tiens beaucoup à son apparence va être servi ! Il sera le plus joli des Damoiseaux de l'époque, c'est moi qui vous le dit ! Déjà que je fais les costumes les plus mignons qui soit pour nous deux, ça va pas être la même pour Jian... Enfin, cette vengeance est sur le bon chemin... D'ailleurs, je me demande qui nous aideras pour faire les répétitions puisque cet idiot n'a pas trouvé meilleur moyens pour se dérober au travail que de partir chez sa famille et nous laisser tout le boulot !

Bref, j'ai vraiment trouvé le temps long, c'est pour tout ça que je me retrouve à vouloir faire un tour pour me rafraîchir les idées et changer d'air. J'ai hésité a aller faire un peu de sport pour me vider la tête mais après réflexion se consolé dans la nourriture, c'est mieux.  J'ai pas vu ma copine de Pop-corn non plus alors ça m'aide pas à prendre de bonnes décisions.
Me voilà, donc, emmitouflé dans un long manteau d'hiver et une jolie écharpe bleue, en route pour Dieu sait où dans la ville. On verra ce qui me ferra envie en route.
Le campus est encore remplis d'étudiants à cette heure-ci. Je me demande bien ce qu'ils pensent.. Ce qui est sûr, c'est que comme partout, on voit tout et n'importe quoi dans ces élèves. Du première année, comme moi d'ailleurs, un peu paumé qui pense à réaliser ses rêves et qui au final ne sait même pas si c'est possible de les réaliser. Au dernière année qui a surement trouvé le moyen de réaliser son rêve. Et les autres entre deux qui font les fous ou restent studieux. Rahlala... Faut que j’arrête de déblatérer des trucs pareils. On se reprend et on cherche un but au fait de se geler les miches....

Disons que... marcher c'est cool mais c'est mieux de pas marcher pour rien. J'ai à moitié traversé le campus. Je pourrais me rendre au club de musique mais les gens là bas sont quelque peu... eh bien, moins ouverts à la conversation que la plupart des gens. Il y a le club de Cuisine mais à cette heure-ci, je ne suis pas sure de croiser quelqu'un à qui pouvoir piquer les créations. Le Konbini, à la sortie de l'Université, devrait pouvoir satisfaire mes désirs de nourriture au moins. Pour ce qui est de la sociabilisation, j'aimerais bien tombé sur un beau gosse ténébreux qui s'intéresserais à moi... Enfin, faut pas trop rêver ma grande ! Avec la chance que j'ai, le mec qui m’intéresseras sera plus petit que moi...
Voyons voir, qu'est-ce qui pourrais contenter mon petit estomac affamé ? Je serais tenté de prendre des nouilles instantanées...  Comme ça, je pourrais manger tout de suite sans me prendre la tête.. Et puis... Je me demande ce que je vais prendre en dessert... Melon Pan ? Nouveauté peut-être ?

Je sors enfin du campus en bavant activement à tout ce que je vais pouvoir acheter au magasin. Je ralentit le pas avant de passer la porte du Konbini...

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi And Meyu's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 553
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 166

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Lun 12 Juin 2017 - 20:22


「Quand la vie te troll chapitre 598 tome n°76」

Emiri & SUPRISE



Il fait
putain de
froid.

J'en peux plus. Faut que ça se calme le délire "l'étrange Noël de monsieur Jack faisons débarquer un froid polaire et de la neige parce que c'est beau", nan, parce que, je ne vais pas tenir longtemps. Je n'ai jamais été très résistante face au froid, suffit de voir la photo du marché de Noël quand j'avais trois ans... J'étais aussi couverte qu'un paquet "ATTENTION FRAGILE". L'âge n'a rien arrangé à ça et comble de la VDM mes parents débarquent dans moins de 5 jours. Nan, vraiment. Faut que je me calme. C'est simple, depuis deux semaines je suis à cran, j'angoisse, joué ne me détend plus, j'en viens à être incapable de composer quoi que ce soit et je passe ma vie à me terrer au fond de la classe en priant pour que le Docteur débarque avec son Tardis et m'emmène loin, très loin. Fin, je suis mauvaise langue, il y a bien un truc qui me détend en ce moment : c'est de passer du temps avec les frangins Schwartz. C'est simple, depuis presque 1 mois il ne se passe pas une seule journée sans que je squatte la chambre d'Isaak ou celle d'Hanz et si vous pensiez que le week-end fait exception vous vous fourrez le doigt dans l'œil. Je me sens quelque peu "envahissante" en les collants comme ça mais Isaak connaît assez bien le traumatisme "Beau papa dans J-x" et je lui suis même vachement reconnaissante de me laisser larver chez lui pour fuir la maison en pleine effervescence à quelques jours des fêtes.

Enfin, malgré tout le réconfort que m'apporte mon ami il reste que 24h dans une journée c'est long et que je ne peux pas passer tout ce temps coller aux autres. Alors, comme j'en avais pris l'habitude depuis quelques jours, je marchais. Beaucoup, je commençais par le Kombini avant de partir en vadrouille en ville pour me changer les idées et me concentrer sur autre chose que "... Bientôt l'apocalypse. Le jugement dernier arrive Emi et tu n'es pas pieuse comme nana". J'exagère sans doute, vous me direz, mais à l'heure actuelle je n'ai aucun recul sur la situation. Je me dirige donc après la sortie des cours vers la première étape de mon périple journalier. Bien au chaud dans mon immonde doudoune blanche qui ferait pâlir de jalousie le bonhomme Michelin avec mon vieux bonnet pompon et ma grosse écharpe que mamie m'a tricoté et qui est passé de rouge à marron caca chiasse depuis le temps où je l'ai, j'avance.

Il y a pas mal d'étudiants qui traînent aux alentours du Kombini à cette heure... Meh, tant que j'ai de cette espèce de brioche au chocolat... Ils la sortent toujours pour Noël, j'ai jamais été capable de retenir le nom mais je connais la couleur et la tronche de paquet comme mes chiottes (donc vraiment très bien). Un gros coup de vent me fait accélérer sur les derniers mètres... C'est vrai, qu'avec le recul, marcher comme une working girl de Tokyo par -10 avec du verglas un peu partout c'était quelque peu foireux comme plan. Vrai que j'aurais dû voir à trois kilomètres ce qui allait se passer. C'est aussi vrai qu'au moment où mon pied est parti en vacance au-dessus ma tronche et que le monde à soudain basculer vers le bas entraînant une rencontre TRES douloureuse entre mon nez et le béton que je me suis dit "Merde" et que j'ai hurlé dans une espèce de mixte entre du japonais/de l'anglais et un vieux langage extraterrestre.

prout

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2623
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 56

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Lun 12 Juin 2017 - 22:00

C'est vraiment la crise du thé dans la L-3. C'est pas franchement une bonne nouvelle pour nos réserves de thé le temps froid en ce moment. Je carbure un peu à ça le soir en aidant Lavi à réviser et en révisant moi-même. Alors comme je n'ai pas le temps de retourner chez les Yorke pour récupéré des sachets ni aller demander au jardinier de m'en donner, je dois faire le trajet jusqu'au kobini le plus proche.

La journée est passé trop trop vite, franchement, c'est fait exprès pour me faire sortir dans le froid ça! Et en plus en sortant du dortoir, j'ai failli tomber avec le verglas... Heureusement, j'ai sorti mes bottes anti-glisse et enfilé un manteau assez épais pour amortir en cas de chute...Courage Tessa!

OST de Torchwood dans le oreilles, je me dirige à pas prudent vers la sortie du campus à la fin des cours.

Cela me prends une éternité pour y arrivé mais j'y suis enfin! En relevant la tête -oui parce que pour éviter le verglas, j'ai regarder mes pieds tous le long-  je spot une silhouette familière devant. J'allais l'appeler quand... elle glisse et se pète la tête par terre. Inquiète, je me dirige à pas rapide mais mesuré -pour ne pas l'imiter- vers elle.

"Emi?! ça va?"

Question complètement débile mais c'est la seule chose qui me vienne à l'esprit.

"T'as fait une sacrée chute!"

Je me penche pour l'aider à se relever. Au passage, je jette un regard noir aux gens autour qui eux sont en train de rire comme des idiots. Bon, c'est vrai que sa chute était ridicule mais je suis plus inquiète qu'amusée. Et puis, pas la peine d'en rajouter avec les autres débiles autour quoi...

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 865
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 204

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Dim 18 Juin 2017 - 3:15




















Rencontres Fortuites ♫

Meyuki & les Girls ♪

FOOOOOOD ♪



Eh beh dis donc, c'était une sacrée journée ! Autant le nouveau prof de chimie était super, bien qu'un peu barré mais c'est pas pour me déplaire, ca rend le cours moins ennuyeux pour ceux qui ont du mal ! Par contre, les cours suivant, c'etait l'angoisse... L'heure de maths on va même pas en parler hein... L'histoire géo, c'etait pas mieux, et les deux heures de Japonais, quand t'es natif, c'est pas le cours le plus intéressant de la Terre...

Je sort donc hâtivement du dernier cours, après avoir aidé Emma à ranger, puis me dirige directement en dehors du bâtiment. J'envoie un SMS à Kyoya pour le prévenir de mon petit détour avant la leçon habituelle du Jeudi, puis fonce au konbini pour recharger les batteries et le premier tiroir de mon bureau, celui destiné aux "provisions de guerre" comme Papa les appellent.

J'entre dans le petit magasin et salut le gérant d'un hochement de tête respectueux, puis me rend au rayon des sucreries. Panier en main, je fait tomber quelques barres chocolatées dedans, un sachet de M&M's et me dirige ensuite au rayon des chips, parce que les chips, c'est Lavi la vie ! J'attrape à peine mon paquet goût crème-oignons que derrière moi, j'entends un hurlement dans un langage incompréhensible.


Je me retourne et dirige mon regard vers l'entrée du magasin, d'où semblait venir le cri et croise le regard de ma chère et tendre soeur. Comme si je ne l'avais pas assez vu ce week-end ! J'hausse un sourcil, un peu surprise de la trouver là mais surtout, de croire que c'est elle qui aurait crié comme ça alors qu'elle a l'air en forme.

« Yukiko, c'est toi qui a crié comme ça ?»

Je fourre le paquet de chips dans mon panier puis en prend un deuxième et pars à la caisse qui se trouve quasiment à l'entrée du magasin. Après tout, attirer l'attention c'est un peu son crédo, ça m'étonnerait même pas qu'elle ai crié juste pour ça !



Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et galère en Anglais en cc0066


Montages en folies:
 


Dernière édition par Meyuki Harada le Ven 23 Juin 2017 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 553
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 166

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Mar 20 Juin 2017 - 13:06


「Quand la vie te troll chapitre 598 tome n°76」

Emiri & SUPRISE



- Bah, étrangement, non.

Voilà ma réponse à la question : "ça va ?". Bon, elle était légitime comme question et je suis plutôt reconnaissante à Tessa de ne pas s'esclaffer comme une baleine. Nan, parce que, les gens autour, eux, ne se gênent pas. En même temps, vu la chute, tu me diras. J'ai quand même fait une superbe figure de la mort qui tue avant de rencontrer de façon violente et passionnelle le sol. D'ailleurs, j'ai mal au pif. Il n'est pas cassé, hein ? Enfin j'espère, mais il est tout froid... Et il pique. Brrrr. Je reste un moment à regarder le ciel, il est beau le ciel, il est bleu, il est grand, je serais surement bien heureuse là-haut, je ferais coucou au grand-père par la même occasion. Ouep. Je suis un peu gênée, en fait. Je rabats mon bonnet sur la tronche avant de laisser Tessa m'aider à me relever.

- Merci, c'est cool ! Fis-je en me tâtant un peu partout pour constater les dégâts. Joues, bidon, fesses plates, poitrine inexistante ? C'est bon, je suis en un seul morceau. Et, salut, en fait. Parce que bon, se scratcher la tronche sur le sol ne dispense pas de politesse et pour être honnête j'ai tout de même bien envie d'oublier ce qui vient de se passer. Dis moi, tu vois une objection à discuter plutôt à l'intérieur ? Nan, parce qu'il fait froid t'vois ? Traduction : "Je t'en supplie, je dois oublier à coup de chips et de thé vert cette chute" et au cas où ce n'était pas très explicite je pense que ma tronche de chaton suppliant parfait un peu le tout.

Le message semble passer puisqu'on entre peu de temps après dans le kombini. A mon grand soulagement, pas trop de regards débiles en mode "Popopopo, elle est tombée !" je suppose que les gens ont mieux à faire et personnellement, ça m'arrange. Je remarque cependant une demoiselle qui tranche un peu avec les nombreuses têtes brunes du magasin. Elle est blonde, de mon avis plutôt bien foutue et derrière c'est... Meyu ? Oh bah tiens ! Potoooooo !

- Meyu ! Tu refais ta réserve de chips ? Meh le monde est vachement petit tout de même. Mais j'avoue être vachement contente de voir sa petite tête kawai. Par contre, il y a un truc qui me dérange un peu... Cette blonde là... Elle me dit vaguement un truc... Hmmm... Où est-ce que j'ai vu cette bouille... Bizarrement dans ma tête elle me fait penser à la gamine sur la photo de la maison de Meyu. Fin, je trouve qu'elle a des airs de... Oh... OH... Mon regard passe de la blonde à la brune et plus je fais des allés-retours plus mes yeux s'élargissent. Oh... OH. Tu... Toi... Tu ne serais pas... Yukiko ?



prout

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 204
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 80

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Ven 23 Juin 2017 - 19:24

Rencontres Fortuites
Enfin ! La chaleur commence à toucher mon visage. Je commence à savourer ce petit moment de bonheur hivernal quand je sursaute ! Y'a une folle derrière moi qui vient de tomber dans un BOUM fracassant. Je me retourne deux secondes pour voir si quelqu'un va l'aider. Et à priori, une brune, qui arrivait derrière l'accidentée, a pris en charge la fille. Elles ont l'air de se connaître, c'est rassurant.
Bon, j'en étais où ? Melon Pan, me voilà ! Ou alors... des nouveaux skittles ? Ahhh je sais pas ce que je vais pouvoir choisir mais ça va être un carnage alimentaire que je vais devoir régler avant d'aller dormir. Deux tours du pâté de maison, ça devrait aller je pense. Je vais souffrir le martyr à faire du sport en sauvage comme ça mais qu'importe. La Nourriture quoi !
Je commence à me diriger vers les bonbons que je suis encore interrompue dans mes pensées, cette fois si c'est... Ma sœur ? Oh wait. Ma sœur m'adresse la parole ? Elle a l'air inquiète et je me demande ce qu'il se passe. J'ai vite la réponse !

- Yukiko, c'est toi qui a crié comme ça ?

Bah oui, comme si je m'amusais à crier comme ça. Toute seule. En plein Konbini. Au japon. Bha oui, Mayuki. Franchement, tu me déçois de penser quelque chose comme ça de moi. Je sais que ce week-end n'a pas été facile pour toi et que tu as pété un cable. Tu m'en veux toujours, je l'ai bien compris. C'est pas la peine de me le rappeler aussi violemment hein.

- Bah oui, je m'amuse beaucoup à crier comme ça, c'est vrai que c'est dans mes habitudes, Mayuki.

Je suis méchante mais tant pis. Elle m'a extrêmement blessé et elle devrait en être consciente. Je fais beaucoup d'effort parce que j'ai merdé au départ mais faut pas abuser quand même. Je suis pas le bouc émissaire toute ma vie, hein. J'ai beau t'aimé Meyuki Harada, un jour, parce que tu ne me montre pas l’intérêt et l'amour que t'a pour moi, je vais juste me détourner de toi pour plus avoir à souffrir. Bref....
Aussi incroyable que ça paraisse, ma sœur, que je chéris de tout mon cœur même si elle m'en veut beaucoup trop, est dans le konbini. Elle a DAIGNE m'adresser la parole. Et c'est en soi un miracle. Un miracle donné par l'imbécile derrière qui est tombé : c'est donc une imbécile utile. Même si c'est pour échanger blessures sur blessures....
J'ai peut-être été trop loin dans ce que j'ai dit. Faut que je m'excuse... Mais comment lui dire ? Je commence à bredouiller un semblant d'excuse, je me sens coupable de partir au quart de tour avec elle. Mais bon.. C'est ma sœur ! Et... Et... Je tiens à elle et c'est pour ça que j'aimerais bien aussi qu'on se rabiboche. Mais bon, Madame fait sa fière et refuse de passer l'éponge. Je plains son futur copain si elle lui pardonne comme elle le fait avec moi. Enfin.

Une fille arrive et parle à ma sœur. Je l'ai déjà vu quelque part... Elle me dit vraiment quelque chose, c'est fou. J'ai du la voir traîner autour de Meyu peut-être. Une autre fille l'accompagne. AH MAIS c'est l'imbécile et sa sauveuse ! ET en plus elles sont amies avec Meyu. Fin j'imagine, sinon elles se parleraient pas. Au delà de mon tilt tardifs sur la non-identité des deux filles, je pleure interieurement : comment je vais avoir mon manger, moi ?!
L'imbécile utile pas nommée commence à passer de Meyu à moi. QUOI ? J'ai un truc sur le visage ? Meyu est plus jolie que moi ?! Mais si elle l'était, ça serais pas grave, c'est ma soeur chérie (oui oui même si elle me déçoit).

- Tu... Toi... Tu ne serais pas... Yukiko ?

Que.. What ?! Elle me connait ?! Mais mais mais... Meyu, elle lui a parlé de moi ?! Elle est préoccupée par moi ?! Cette idée me fait TELLEMENT sourire, on dirait une idiote je suis sûre, mais ça me soulage. MAyuki pense à moi...
J’essaie de me contrôler malgré la fatigue et le manque de sucre, puis je regarde les deux filles en leur faisant un joli sourire digne de l'Idole que je suis en train de devenir.

- Oui, c'est ça ! Yukiko Harada, soeur de Meyuki. Et vous, vous êtes ?! Ou alors Meyuki, tu pourrais me les présenter ?

A la fin de ma phrase je regarde ma sœur, les bras portant ses paquets de chips et autre douceur. J'aimerais bien lui en piquer tiens... J'espère qu'elle m'en veux pas trop pour mon pétage de câble..

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi And Meyu's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2623
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 56

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Sam 24 Juin 2017 - 21:41

" Bah, étrangement, non."

Bah oui mais bon, vu la scène, je pouvais pas poser une autre question. Je regarde un peu visage et elle a le nez rouge. Une fois debout, elle me remercie. Je ne pouvais pas faire autre chose de toute façon. Je n'allais pas la laisser re-glisser connement.

"Et, salut, en fait."

"Salut ouais..."

Elle me demande si on ne pourrait pas discuter à l'intérieur plutôt qu'ici. Je n'ai pas besoin d'y réfléchir à deux fois pour approuver. Avec tous les débiles qui nous regardent avec un sourire moqueur.

A peine entrées dans le magasin, je remarque une tête connue accompagnée d'une blonde. Emiri ne perds pas de temps pour les rejoindre et je la suis. Maintenant plus près, je peux mieux observer la fille qui accompagne Meyuki. Elles ont un gros air de ressemblance. ça doit être Yukiko, la fameuse soeur dont Meyu m'a parlé. Celle qui a quitté sa famille pour devenir Idole... Le type de fille que je n'apprécie pas particulièrement en tout cas.

Emiri pose la question et l'étudiante réponds par l'affirmative. Je laisse Meyuki faire les présentations. Je n'ai pas trop envie d'engager la conversation bizarrement.

---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 865
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 204

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Ven 7 Juil 2017 - 0:53




















Rencontres Fortuites ♫

Meyuki & les Girls ♪

Les présentations sont faites ♪



« Bah oui, je m’amuse beaucoup à crier comme ça, c’est vrai que c’est dans mes habitudes Mayuki »

Bon, ok, c’était pas si innocent que ça ce que je lui ai dit, c’était une petite pique pour la taquiner, elle et son jeu d’actrice. Et puis aussi, ça fait pas de mal après le week-end qu’on a passé. Mais bon, je m’attendais pas à un ton aussi méchant de sa part. Et je ferai l’impasse sur le surnom a la fin hein… je vais me contenter de froncer les sourcils et soupirer, ca sert a rien d’envenimer les choses. Elle a pas du aimer tant que ça ce week-end elle non plus au final, et là elle me le fait bien sentir. J’aurai peut-être pas du couper court au repas aussi vivement le premier soir aussi… Yukiko se met alors a bredouiller quelques mots dans le but de s’excuser, enfin je crois, mais j’ai pas trop compris et la clochette à l’entrée du konbini sonne, signalant l’entrée de nouveaux clients. Panier et chips en mains, j’étais presque à la caisse et donc non loin de l’entrée. Je tourne la tête vers la porte et remarque la présence d’Emiri et Tessa. J’esquisse un petit sourire afin de les saluer.

« Salut vous deux ! »

«Meyu tu refais ta reserve de chips ? »

« Ah, euh… ouais, mon tiroir est vide et me faut des provisions de survie pour les révisions sinon je vais décrocher » lui répondis-je en me grattant la tête un peu gênée.

«Tu… toi… Tu ne serais pas... Yukiko ?»

Oh, ça voudrait dire qu’elles ne se seraient pas encore croisées alors ? Je passe mon regard de Tessa à Emiri puis à Yukiko, un peu étonnée de la situation. Vu qu’Emiri et Yukiko sont étudiantes, je pensais qu’elles auraient pu se croiser dans leur dortoirs où quelque chose comme ça. Je regarde alors ma sœur avec une étincelle de curiosité pour entrevoir sa réaction et si elle reconnaît Emiri, mais tout ce que je vois c’est son sourire d’Idole, celui qu’elle sort à chaque fois pour se présenter à quelqu’un en montrant toute sa gentillesse et sa joie de vivre (et un peu son statut)

"Oui, cest ca ! Yukiko Harada, sœur de Meyuki. Et vous, vous êtes ? Ou alors Meyuki tu pourrais me les présenter ? "

Cette dernière commence à lorgner sur mes chips mais pas question qu’elle me les pique. Y’en a assez dans le magasin ! Je les serre contre moi en hochant négativement la tête et les fourre dans mon panier, puis regarde mes deux amies qui venaient d’arriver.

« Yukiko, je te présente Tessa Yorke, présidente du club d’Arts Plastiques,5e année et amie depuis mon arrivée. C’est elle qui m’a fait découvrir le campus. Et voici Emiri Itashi, présidente du club de Kendo, étudiante et amie également. Vous vous connaissez déjà en fait, Emiri et toi. Et les filles, voici ma grande sœur Yukiko. Elle vient de revenir en ville et de s’inscrire à KHS… mais ça vous savez le savez déjà !»

Je leur lance un sourire à toute les trois pour les encourager à discuter et profite de ce moment là pour aller en caisse et vider mon panier sur le tapis roulant. Je crois qu’elles auront pas mal de choses à se dire et je ne dois pas trop traîner si je veux avoir le temps de revoir mes exos de maths avec mon colocataire. Mais le cri de dehors, si c'était pas Yukiko et qu’elles viennent de l’extérieur, c’est peut-être l’une d’elle ?

« Au fait, le cri dehors, c’était une de vous deux ?»



Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)




---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et galère en Anglais en cc0066


Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 204
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 80

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Ven 28 Juil 2017 - 10:18

Rencontres Fortuites
Oula. Sœurette, je vais pas te piquer tes chips. Moi je lorgne surtout sur les douceurs sucrées ! Et puis, j'imagine que tu fais des provisions soit pour ton casier, soit pour une session révision ! Si je fais mon rôle de soeur, elle va le prendre mal ? Mmhhh.... Je vais quand même lui demander. Si elle le prend mal, tant pis, je dis pas ça par méchanceté.

- Yukiko, je te présente Tessa Yorke, présidente du club d’Arts Plastiques,5e année et amie depuis mon arrivée. C’est elle qui m’a fait découvrir le campus. Et voici Emiri Itashi, présidente du club de Kendo, étudiante et amie également. Vous vous connaissez déjà en fait, Emiri et toi. Et les filles, voici ma grande sœur Yukiko. Elle vient de revenir en ville et de s’inscrire à KHS… mais ça vous savez le savez déjà !

Ok, donc la sauveuse a un beau cv déjà. Arts Plastiques, ça a l'air ultra cool ! J'imagine qu'elle sait dessiner ! Ça serait peut-être intéressant de voir ses ouvrages un jour. Mais bon, elle a pas l'air de vouloir parler ceci dit... Peut-être une fille du genre renfermée ? M'enfin, si elle est amie avec Meyuki, c'est que cette dernière doit la dévergondée un peu...
AH. Emiri... Emiri Itashi... Comme le directeur ? Ou le Doyen je sais plus... Mais plus important, on se connait, oui. Mais waouh quoi. C'est à ça qu'elle ressemble ? Fin, j'veux dire... Elle a changé en vrai ! Fin normal oui. Mais wait. C'est l'imbécile qui a crié du coup ? Mais comment elle a fait son compte pour faire un bisou forcé au sol, hein ? J'sais bien qu'il fait froid mais quand même, faut pas abuser. Même moi je tombe pas pour si peu ! Bon. Enregistrer les informations importantes : Emiri Itashi, amie d'enfance. C'est pas possible. C'est avec elle que je rêvais d'Idole. C'est A CAUSE D'ELLE que je me suis jamais sortie de la tête notre rêve d'Idole. Je me demande si elle l'a abandonné ou si comme moi, elle le suit encore....
Elle fait du Kendo ?! Je me rappelle pas qu'elle en faisait à l'époque... Après, on était petite et ça reste très flou tout ça. Meyu m'a piqué le gène de la mémoire sur ce point d'ailleurs ! C'est fou le nombre de chose qu'elle peux accumuler dans sa petite tête de sœur pas gentille que j'aime d'amour.
Wah... Pourquoi j'ai mal ? Ah... C'est vrai. Elle est partie sans jamais me donner de nouvelles. Je sais pas pourquoi. Mais ça, je m'en rappelle. J'imagine qu'elle devait partir ? Enfin, c'est trop fugace comme sentiment. Faudra que j'ai une discussion avec elle en privé sur ça. Un jour, peut-être.

Je pense que mon mal-être a du être à peine perceptible mais je replaque de plus belle mon sourire et je détourne mon regard vers Meyuki. Les yeux sont le miroir de l'âme, à ce qu'il parait.  A priori, elle a d'autre chose en tête, et j'ai pas d'autre choix que de me retourner à nouveau vers tout le monde tel une hôtesse d'accueil polie et absolument bien dans ces baskets ! Fin... Chaussure !

Bon... Qu'est ce que je vais bien dire.. Je sais pas vraiment au final. J'ai dit bonjour, je me suis présentée et elles, au final, n'ont pas encore dit un mot.

- J'imagine qu'on pourrait se prendre dans les bras, Emiri ? Fin, après qu'on ai parlé je pense, ça sera mieux à ce moment là...

Je dis ça, mais en vrai j'ai pas fait un pas. Je suis plus gênée qu'autre chose et le fait de pas évoqué le sujet de son départ quand on était gamine me stresse. Je reprend un peu courage et je suis sure qu'Emiri a pu me revoir, si elle se souvient de moi, comme avant qu'elle me change en furie de bonne humeur.

- Je t'avoue que j'ai pas vraiment de souvenir de cette époque a part deux - trois trucs précis. Enfin... Tessa, c'est ça ? Tessa...san ... ou.. Tessa-chan ? Comment je dois t'appeler en fait ?

Meyuki reviens avec ses provisions en sachets. Je me demande bien ce qu'elle va faire avec tout ça. Je la connais un chouya prévoyante et ça m'étonnerait qu'elle ai fait ça uniquement pour elle...

- Au fait, le cri dehors, c’était une de vous deux ?

Je laisse les deux autres répondres. Après tout, ce sont elle qui ont provoquées un bazar dehors, surtout Emiri d'ailleurs. Tessa a juste ramassé les morceaux transis d'Emi, et heureusement d'ailleurs !
Une fois qu'elles ont finis de parler sur cet incident, je peux plus m'en empêcher.

-  Meyuki, tu va rejoindre quelqu'un ? Tu va faire quoi ? Pourquoi t'es aussi chargée ?!

N'empêche quand on y pense... ce konbini est le spectacle de pas mal rencontres fortuites... On va dire que c'est le destin tout ça... Je me demande bien si mes actions sont pas décidées par quelqu'un au dessus de nous... Faut pas que je divague, on se rassemble !

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi And Meyu's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 553
■ Inscrit le : 12/02/2017

■ Mes points : 166

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : novembre 2014
Emiri Itashi
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Dim 30 Juil 2017 - 20:46

Rencontre fortuiteDes gens & EmiriCaaaaaar le monde est petit(Disney → It's a Small World)Je ne dirais pas que je ne me sens pas très à l'aise avec ses retrouvailles surprises. Je ne dirais pas non plus que je me chie dessus, actuellement. Enfin, je ne dirais pas que plus que n'importe quel autre sentiment, c'était la culpabilité qui me dominait en ce moment. Mon passé avec Yukiko avait été joyeux. Même si tous les détails ne sont pas intacts, chaque souvenir que j'ai d'elle reste un petit rayon de soleil, un petit fragment de chaleur. Ce genre de petits souvenirs fugaces que vous ressortez les jours de pluie pour vous dire que, ouais, c'était foutrement bien, avant. Avant de grandir, quand tout était encore beau et innocent. À l'époque où on pensait notre avenir fleurissant et où on attendait le lendemain avec une impatience non dissimulée. Ça remonte à loin, nous avons grandi depuis. J'aurais tors de dire que du début à la fin, j'ai pensée à elle. Pour être honnête, elle avait été longtemps absente de mon esprit. Mais en la voyant, elle, face à moi, de nouveau, en étendant ses mots, je peux vous le dire : je m'en veux.

Je n'ai pas tellement d'excuses pour mon silence. Fin, vous me direz, à l'époque, je ne maîtrisais que dalle à la situation. Maman est revenue au bras de beau papa. En quelques jours je me suis retrouvée embarqué pour Tokyo. Nouvelle maison. Nouvelle famille. Nouvelle vie. Je n'avais pas eu le temps de dire au revoir à qui que ce soit. Tout ça était arrivé trop vite, trop brutalement et à six ans je n'avais pas les armes et le recul pour correctement aborder la situation. Ça sonne comme une excuse valable. Dans le fond, je pourrais sans peine lui balancer ça. C'était la vérité, après tout. Mais l'idée de me confondre en excuse ne serait pas juste, pour elle, pour notre lien. Puis, j'ignore si elle m'en voulait profondément ou si elle s'en foutait juste mais à sa place ce n'est pas ce genre de discours que je souhaiterais entendre. Je devrais probablement m'excuser. Mais avec Tessa et Meyuki autour, ce serait peut-être trop maladroit. Puis, j'estime que le monde autour de nous n'a pas besoin d'assister au spectacle. Je suis peut-être vieux jeu, mais ce genre de conversation devrait se faire en privée, loin des regards et des oreilles indiscrètes. Je vais peut-être la vexer à remettre tout ça à demain. C'est peut-être aussi un peu de lâcheté de ma part. Ça ne change rien au fait que je culpabilise, mais... Bon.

- Je suis d'accord. Fis-je sobrement, plus par malaise qu'autre chose. Je pense que ça pourrait être intéressant d'en parler autour d'un café, dans un endroit tranquille. Sous-entendu, pas au milieu des gens, de ta sœur, d'une de mes potes. Non pas que je tiens à mon image plus que ça mais pour une fois que je me fais des amitiés qui semblent tenir, si je pouvais ne pas tout perdre en quelque semaines, ce serait cool, merci. Pour être honnête avec toi, ça remonte à loin, j'ai pas mal de souvenirs mais pas de choses restent un peu floue mais... Hé, t'as l'air d'avoir bien évoluées depuis le temps. La couleur tout ça, t'as l'air mieux dans tes baskets !


Je marche un peu sur des œufs. Soyons francs. Parce qu'en faite j'en sais foutre rien et je ne devrais pas autant m'avancer alors que sa vie depuis nos six ans reste un mystère pour moi. Meyuki revient chargée de provision, comme-ci elle partait en exploration quelque part. J'adresse un léger sourire à mon amie retrouvée avant de tourner la tête vers Meyu.

- Nah bah Tessa a plus de voix qu'il n'y parait ! Pardon, Tessa, c'est pour détendre l'ambiance. Je rigole. Nah, c'est moi, je me suis pété le nez à l'entrée. C'est tout rouge, tu vois ?

© 2981 12289 0

---------------------------------



Emiri parle en Black pour le Japonais et en #3333ff pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 26
■ Messages : 2623
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes points : 56

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Jeu 10 Aoû 2017 - 17:56

Meyuki nous présente et suite aux présentations, elle s'enfuit vers la caisse. Oh génial... Surtout vu l'ambiance bizarre qu'il y a pour le moment. J'en profiterais bien pour aller chercher mon thé et les laisser seules mais Yukiko s'adresse à moi:

"Je t'avoue que j'ai pas vraiment de souvenir de cette époque a part deux - trois trucs précis. Enfin... Tessa, c'est ça ? Tessa...san ... ou.. Tessa-chan ? Comment je dois t'appeler en fait ?"

"Juste Tessa, ça sera très bien."

Juste après, Meyuki est revenue avec les bras chargés de ses courses. On dirait qu'elle va partir en excursion ou qu'elle fait des réserves pour l'hiver. Anyway, elle demande si c'est une de nous qui a crié.

"Nah bah Tessa a plus de voix qu'il n'y parait ! Je rigole. Nah, c'est moi, je me suis pété le nez à l'entrée. C'est tout rouge, tu vois ?"

Je lui lance un peu regard exaspéré avec le début de sa phrase. Ce n'est pas bien d'accuser les autres! Menfin, je ne lui en tient pas rigueur, je comprends sa démarche: changer de sujet.

"Oui, je l'ai juste aidé à se remettre sur pied. Heureusement, ton nez n'est pas cassé! Tu veux qu'on prenne de la glace pour mettre dessus pour éviter que ça gonfle?"

La pauvre quand même, vu la chute, je pense que ça se verra demain...



---------------------------------

Anglais: #cc33ff /Japonais: #9966ff
Kindy Cookie

Merci Meyu!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 865
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes points : 204

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Rencontres Fortuites  Jeu 17 Aoû 2017 - 17:13




















Rencontres Fortuites ♫

Meyuki & les Girls ♪

Les présentations sont faites ♪



Je les laisse discuter un peu. Le vendeur du konbini fait passer ma marchandises devant la caisse, les fourre dans deux sachets et m’annonce le total. Je sors mon porte monnaie de mon petit sac à bandoulière, l’ouvre et lui donne de quoi payer le tout, puis attrape un sachet dans chaque main et les rejoint. Je ne sais pas de quoi elles discutaient exactement, mais le sourire d’Emiri quand j’arrive me fait sourire machinalement.

- Nah bah Tessa a plus de voix qu'il n'y parait ! 

Voyant l’air un peu blasé de Tessa en entendant Emiri, je me retiens de rire pour ne pas la vexer. Tessa est assez calme en apparence, même si elle aime papoter un peu, mais je la vois pas trop hurler, je sais pas pourquoi.

« Je rigole. Nah, c'est moi, je me suis pété le nez à l'entrée. C'est tout rouge, tu vois ? »

«Oui, je l'ai juste aidé à se remettre sur pied. Heureusement, ton nez n'est pas cassé! Tu veux qu'on prenne de la glace pour mettre dessus pour éviter que ça gonfle? »

« Ah oui en effet, c’est bien rouge ! Mais... ça a pas l’air cassé.» leur dis-je après inspection rapide du visage d’Emiri « Si ca l’était, ce serait plus douloureux et ça se verrait. Là c’est juste le choc, rien de grave ma grande ! Tessa a raison, faut mettre de la glace dessus.»

Des nez cassés, j’en ai déjà vu quelques uns au karaté alors j’aurai vu si c’était le cas. Les compétitions de Kyokushinkai et de karaté contact, c’est pas si doux que les gens le croit. La victoire dans ces disciplines là, c’est au nombre de points ou par KO alors j’vous laisse imaginer ce que ça peut donner !

«  Meyuki, tu va rejoindre quelqu'un ? Tu va faire quoi ? Pourquoi t'es aussi chargée ?! »

« Ah ! Euh… ouais. J’vais rejoindre mon colocataire pour réviser les maths, il est assez calé là dedans alors il m’aide à rattraper mon niveau. J’ai fait le plein pour grignotter jusqu’aux vacances là au moins ! Réviser les maths, c’est mieux avec des chips ou du chocolat pour se motiver ! »

Je ris légèrement et pose un sachet par terre et sort mon téléphone de la poche de mon jean. Waaah déjà cette heure là ? Merde, faut que je me grouille !

« Vraiment désolé les filles, mais je dois vous laisser, j’suis à la bourre ! Passez une bonne fin d’après midi !  »

Je pianote un sms à Kyoya pour le prévenir et range mon téléphone, puis me saisit du sachet que j’avais posé à terre. Je leur fait un signe de tête puis me dirige vers la sortie, et retourne aux dortoirs. Ca m’embête de les laisser comme ça, mais elles ont aussi des choses à faire je pense. Leur présidence de club, des devoirs ou jsais pas quoi peut être ? Et puis… Emiri et Yukiko se retrouvent tout juste, elles voudront sûrement discuter un peu sans que je sois dans les parages.

Hey o/ :
 


Meyu Chat #kobe (Merci Flynnou :3)



[/b][/b]

---------------------------------

Meyuki parle Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et galère en Anglais en cc0066


Montages en folies:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontres Fortuites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville :: Autres lieux-
Sauter vers: