Partagez | 
 

 Vengeance et mise en scène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1295
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 1086

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Vengeance et mise en scène  Lun 19 Juin 2017 - 23:16

Landa
Lutecya
& YUKIKO
YUKI
Vengeance et mise en scène

" Une répétition, une vengeance, du théâtre, voilà de quoi me rendre heureuse !  "




Lundi 22 décembre – Première répétition

La semaine dernière, on avait plutôt bien bossé sur notre projet. Enfin, on avait terminé le scénario. Que j’avais peaufiné, corrigé, histoire d’avoir un truc parfait. J’étais donc prête à tenter une mise en scène du tonnerre pour notre projet. Et aujourd’hui, c’était le grand test. Je me sentais prête à m’occuper de tout ça, j’avais même une tenue un peu théatrale, à la française, pour me donner à fond dans le truc. En gros, je portais un pull blanc à rayures horizontales noires et un jeans noir aussi. Un béret rouge sur la tête, un bloc note avec moi pour indiquer ce que je devrais changer par rapport à ma propre idée. J’avais même dessiné une sorte de plan pour pouvoir m’aider pour le placement de départ. Le reste, je crois que ça irait au feeling avec les deux autres. Sauf qu’aujourd’hui, évidemment, j’avais appris une très mauvaise nouvelle par sms. Kitano ne serait pas présent et compter sur nous pour bien bosser. Pourquoi il n’est pas là ? Tout simplement parce que ce cher Monsieur était parti dans sa famille et évidemment n’avait pas songé une minute à nous prévenir PLUS TOT. Et donc, à nous de nous débrouiller pour lui trouver un remplaçant pour la répétition.

Une fois que je fus bien prête, une douche matinale passée, je me dirigeais vers la chambre de Yukiko et toquait doucement à sa porte. Je ne sais pas si elle a eu un sms de notre camarade mais j’avais envie de la rassurer. J’avais ma petite idée sur qui choisir pour remplacer notre cher Jian. Je savais qu’il avait approximativement la même taille et il me devait bien ça vu ce qu’il m’avait fait. Donc, il pouvait bien accepter ma demande. Et puis, je ne comptais pas vraiment lui laisser le choix.

Ainsi, dès que la porte s’ouvrit devant moi, je la regardais avec une tête mi-triste mi en colère. Oui, parce que je craignais qu’elle ne souhaite pas bosser sur notre travail, à cause de l’autre gus. Et j’avais pas envie qu’on abandonne l’idée de répéter. Car, en fait, j’ai passé la nuit dessus. A réfléchir à comment bien tout faire. Je l’avais déjà fait avant, mais en fait, j’avais l’impression que c’était nulle et du coup j’avais tout recommencé.

«  - J’ai une mauvaise nouvelle : Kitano nous a lâché. MAIS, je sais qui allait choper pour le remplacer le temps de la répétition. Il fait plus ou moins la même taille ET il a quasiment le même prénom que toi. ET il le mérite bien, il m’a trempé dans un café juste parce que je lui ai écris dessus pendant qu’il dormait au cinéma. SOooo.. je crois qu’il fera une bonne poire ! T’es partante ? » voilà, j’ai proposé, j’ai plus qu’à attendre sa réponse. Et je serais bien contente si elle acceptait. Je trouvais cette idée lumineuse, tout simplement, et j’espérais qu’elle aussi !

M’enfin, j’attendais planter devant sa porte. Réfléchissant à l’endroit où elle pouvait le trouver à cette heure-ci de la journée. Il faut dire qu’on était en après-midi, donc, l’heure des clubs non ? So, il devait être au niveau du basket. Donc, cela ne devait pas être trop difficile de le trouver. Enfin, je l’espérais en tout cas. Parce que j’avais pas non plus l’envie de fouiller toute l’école. Donc, il fallait absolument qu’il soit là-bas, ce cher Yuki Leroy. Halala, que je suis fière de mes idées machiavéliques parfois. C’est tellement amusant. Et puis, je le voyais bien en tenue d’une autre époque. Et il devait bien connaître vu qu’il lui avait dit avoir vécu en France. Il avait donc sans doute après la vie lors de la dynastie française. Il aurait l’impression de retourner dans son pays natal non ? Oui, je suis machiavélique. Car je sais qu’à l’heure actuelle, ce n’est pas du tout le style du Pays !




---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 138
■ Inscrit le : 03/05/2017

■ Mes points : 307

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Yukiko Harada
« A l'université ; section littéraire »
En ligne
(#) Re: Vengeance et mise en scène  Dim 25 Juin 2017 - 7:43

Vengeance et Mise en Scène

Ce matin, j'ai pris un soin malheureux à me maquiller en accord avec ma robe pour le costume. La couleur allait magnifiquement bien avec mes cheveux blonds et j'avais hâte que Lutecya puisse me donner son avis dessus. D'ailleurs, j'avais hâte aussi de faire les essayages des deux autres costumes. Je suis sure que l'autre imbécile allait être MAGNIFIQUE, enfin tout est une question de point de vue ! Mais, au moins, on pourra bien se moquer de lui et ses apparences pendant qu'on sera jolies comme des cœurs.

Je regarde un peu rêveuse mes robes. Je me suis vraiment appliquée pour les faire et je pense avoir pratiquement réussi à les rendre dignes d'une professionnelle. J'ai soigneusement emballés les costumes et mis dans un sac les accessoires. Je me suis habillée d'une robe aujourd'hui, quelque chose de plutôt simple et plutôt facile à enlever et remettre. J'avais craqué sur ce modèle quelques temps auparavant et avait complètement laché l'affaire du "NON TU N'EN AS PAS BESOIN YUKIKO" quand le modèle en mauve m'était apparue. Je suis pas très fan du mauve , je l'avoue, mais cette robe m'a littéralement subjuguée. J'ai pas su détaché mon regard, comme un coup de foudre mais vestimentaire. Heureusement que je suis seule dans mes pensées, des fois je me dits que si les gens pourrait y avoir accès, il me prendrait pour une folle. Au fond, on est tous fous, non ? Je veux dire... Tout est relatif, voilà, tout est relatif. C'est une bonne expression.
M'enfin, toujours est-il que me voilà fin prête pour aller à notre rendez-vous en ce bon matin de revanche nasillarde sur cet affreux Kitano. Je m'équipe d'un long manteau crème. Mouai.. Non. Le miroir est pas d'accord. On va opter pour une courte veste noire d'hiver qui va bien me tenir chaud. Des jolie talons pas trop haut, quatre à cinq centimètres pas plus, je vais paraître déjà beaucoup trop grandes pour la majorité des japonais environnants. Allez, Hop ! On démarre !

On vérifie l'heure... MINCE, je suis en retard. Je vérifie n'avoir rien oublié et je m’apprête à quitter la chambre lorsqu'on toque à la porte. J'ouvrais donc toute satisfaite de ma tenue du jour, les bras chargés sur une Lutecya mi-figue, mi-raisin. Je le sentais la mauvaise nouvelle arrivée. Je suis sûre que Kitano est pas de la partie.. La question qui va se poser, c'est comment répéter avec cet abruti hors jeu. Enfin, voyons ce qu'a à dire ma copine théâtrale préférée...

- J’ai une mauvaise nouvelle : Kitano nous a lâché. MAIS, je sais qui aller choper pour le remplacer le temps de la répétition. Il fait plus ou moins la même taille ET il a quasiment le même prénom que toi. ET il le mérite bien, il m’a trempé dans un café juste parce que je lui ai écris dessus pendant qu’il dormait au cinéma. SOooo.. je crois qu’il fera une bonne poire ! T’es partante ?

Ah bah... Au moins, je vois que ça la contrarie beaucoup. Ça montre aussi que je me suis pas trompée. Bien joué Moi ! Encore une bonne déduction logique ! En même temps, vu comment le coup de la salsa s'est soldé, je m'attendais pas à autre chose de sa part. Bref. Puisqu'il ne daigne pas s'inviter à notre petite sauterie, je vois que Lute à tout prévu. Je plains sa victime d'ailleurs. Elle va se prendre un costume d'enfer à essayer. J'espère de Lutecya ne la prendra pas en photo. Ça serait dommage que Kitano découvre son costume avant l'heure !

- Hey, coucou quand même tornade du matin ! C'est amusant de voir que dans sa panique, elle m'a pas dit bonjour. Heureusement que je l'apprécies beaucoup trop ! Ok, ok. Nouvelle victime, j'ai compris. Tu sais où on va la trouver ? Ok ! Mais me fais pas faire le tour du campus, d'accord ?

Je lui montre mes bras chargés avec un sourire d'excuse pour ma remarque mais c'est vrai, j'ai pas envie d'aller à Tataouine-les-bains (cette expression française m'a toujours marquée) pour trouver quelqu'un et puis on pourrait abîmer mes costumes que j'ai fait à la sueur de mon petit front !
Après avoir clarifié les choses, j'ai commencé à tiquer sur sa tenue. C'est une sacrée tenue d'impressario que nous avons là ! Tout y est ! Du béret au pull typique en passant par le bloc notes, je crois pas avoir vu une tenue aussi clichée sur quelqu'un de toute ma vie ! Le pire dans l'histoire, c'est que ça lui va tellement bien que j'arrive pas à rire à proprement dit de sa tenue.

- Mon dieu, Lutecya, je viens de remarquer ton superbe attirail ! C'est tellement cliché mais en fait ça te va super bien. Tu ressembles à une jolie petite française !

Je commence à lui fourrer le sac d'accessoires entre les pattes et je sors de ma chambre. J'essaye tant bien que mal à fermer ma porte mais j'y arrive à un moment, pratiquement plus par miracle qu'autre chose j'ai envie de dire... M'enfin. C'est fait et je commence à avancer en compagnie de ma chère collègue.

Je me demande qui est cette pauvre personne qui a embêter ma copine et je me dis qu'il va bien souffrir entre nos mains. J’ai gardé le carnet ou j'ai noté nos mensurations à tout les trois, il faudra que je mesure la pauvre chose pour vérifier qu'ils sont tous les deux de parfaites victimes de mon costume !
Autre chose, finalement, elle ne m'a pas révélé le pourquoi du comment que l'autre abrutie manque la répétition. C'est une bonne information à avoir en compte ça.. Non ?

- A propos, tu ne m'a pas dit pourquoi Kitano ne vient pas. Ou alors, il te l'a pas dit ? Ça ne m'étonnerait même pas venant de sa part ! C'est pas à cause de la salsa quand même.. Si ?

On est arrivé à l'entrée du bâtiment entre temps et je la regarde en me demandant où elle va m'emmener. Ce qui est sûre, c'est que ce sera pas de tout repos !

Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)

---------------------------------

Parlons peu, parlons japonais ! #0099ff
Parlons toujours peu, parlons anglais ! #00cc00
Parlons encore peu, parlons français ! #ff0000
Parlons beaucoup, parlons Espagnol ! #ff9900

Votre Idole est là !


Toshi's Art !
Yuko <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 1295
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes points : 1086

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
En ligne
(#) Re: Vengeance et mise en scène  Hier à 1:02

Landa
Lutecya
& YUKIKO
YUKI
Vengeance et mise en scène

" Une répétition, une vengeance, du théâtre, voilà de quoi me rendre heureuse !  "




« - Hey, coucou quand même tornade du matin ! » me dit-elle après avoir ouvert la porte et écouter mon monologue. Hé ben, j’avais complètement oublié de le lui dire moi. Franchement, je suis pas sympas parfois. Mais je crois que c’est surtout l’énervement par rapport à Kitano qui fait que je me comporte ainsi.

« - Oh, oui, pardon, Coucou Yukiko ! T’es vachement bien habillée » lui fis-je alors remarquer pour me faire rattraper sur mon manque de politesse. Et c’était évidemment sincère, j’aimais bien sa robe et c’est tout à fait le genre que j’aurai été capable de porter un jour. M’enfin, maintenant je sais que je dois l’éviter pour ne pas qu’on se retrouve un jour à porter exactement la même chose. Trop bizarre l’air de rien.

« - Ok, ok. Nouvelle victime, j'ai compris. Tu sais où on va la trouver ? Ok ! Mais me fais pas faire le tour du campus, d'accord ? » je rigola face à sa demande. C’est vrai qu’elle est plutôt chargé la demoiselle, du coup c’est normal qu’elle veut pas trop faire le tour de l’école. Bah, façon, je suis quasiment certaine de l’endroit où je pourrai trouver le gugus. Haa.. mon cher, j’ai hâte de te voir dans ta tenue de damoiseau !

« - yep, je pense savoir où le trouver… c’est un sportif, ça devrait pas être trop du si tu vois ce que je veux dire ? » lui expliquai-je alors que je la laissais sortir de sa chambre. En tout cas, sa remarquer sur ma tenue me fit vachement sourire. Elle avait compris que le but recherché était le parfait stéréotype du metteur en scène. Juste pour bien rire quoi, tout simplement. J’aime bien me tourner un peu en ridicule, c’est pour pouvoir jouer par la suite n’importe quel rôle tout simplement. Et en plus, quand elle me dit qu’on dirait une petite française, je rigole et lui avoue que je le suis à moitié vu que ma propre mère l’est.

Finalement, je me retrouve avec un sac rempli d’accessoires entre les bras alors que Yukiko se bat avec sa porte pour la fermer. Je trouve ça assez marrant. Moi à sa place j’aurai sans doute déjà foutu un coup de pied dedans pour l’enfoncer dans les gonds et qu’elle me fiche la paix le temps que je verrouille le tout. Mais elle, elle est plus du genre à faire les choses… calmement… fin, plus calmement que moi en tout cas ! Bref, une fois qu’elle a enfin réussi, on peut se mettre en route. Et vu que je sais où aller pour commencer nos recherches, je pense qu’on ne mettra pas trop de temps.

« - En fait, le gars dont je te parle est au club de basket. Il est assez sympas et il a de l’humour à revendre. Juste que j’ai promis de me venger de son sale coup, mais à part ça… je crois que c’est le genre de type avec qui on peut bien se marrer. » lui expliquai-je sur le chemin. On était déjà en dehors du dortoir, on n’avait pas trop trainé malgré le fait qu’on était chargée. Faut dire que malgré ma taille, je ne suis pas la plus lente non plus.

« - A propos, tu ne m'a pas dit pourquoi Kitano ne vient pas. Ou alors, il te l'a pas dit ? Ça ne m'étonnerait même pas venant de sa part ! C'est pas à cause de la salsa quand même.. Si ? » me demande-t-elle ensuite sur le chemin, et je ne sais plus trop la raison pour laquelle il m’avait dit ne pas pouvoir être présent. Du coup, je sors mon portable de ma poche comme je peux et relis ce dernier. Ah oui, c’est vrai, les vacances en famille… Han le con… franchement j’ai trop envie de lui envoyer un message en lui disant que, finalement, on annonçerait à Kato-sensei que le travail n’avait été réalisé que par Yukiko et moi, et qu’il a juste été un simple figurant pour le jour de la présentation. Ouais, on devrait vraiment faire ça, parce que franchement… il mérite pas trop une bonne note là tout de suite.

« - Il est en vacances le bougre… et c’est seulement ce matin qu’il m’a prévenue. Franchement, j’aurai dû me douter qu’on ne pouvait pas compter sur lui. Bien que ça aurait été vachement drôle s’il nous fuyait à cause de la salsa ! » répondis-je alors qu’on arrivait devant les portes du gymnase. Bien, si j’avais bien retenu, y avait de forte chance qu’on retrouve Yuki Leroy à l’intérieur. J’entre donc, tenant avec le pied le battant de la porte pour ma camarade puis j’appelle après ce cher pote, pas encore si pote que ça, pour essayer de voir s’il est bien présent ici.

« - Leroy-kun ?! C’est Lutecya, j’aurai besoin de ton aide pour quelque chose, tu es disponible ? » lançai-je alors à tue-tête pour attirer l’attention du concerné



---------------------------------

Lutecya parle en [#330033].
Revenir en haut Aller en bas
 
Vengeance et mise en scène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le gymnase :: Les terrains-
Sauter vers: