Partagez | 
 

 Une tasse ébréchée[PV Toshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mar 4 Juil 2017 - 1:18

 Une tasse ébréchée


Mince, rah, mais c'est pas possible je suis vraiment trop nuls, j'ai encore plus de mal à me concentrer en ce moment, déjà ce matin j'oublie un rendez-vous, ensuite je suis harcelé par mon géniteur en ce moment, franchement je suis sûr que si je regarde mon portable là, il y a une bonne vingtaine de messages de lui. Quel con. Il ne comprend pas qu'un non veut juste dire non...

Non merci papa je ne veux rien avoir à faire avec toi ou ta nouvelle famille, allez casse toi !

C'est en gros ce que j'aimerais lui dire mais, je ne pense pas que ça changerait grand chose...

Bon maintenant j'essayais de me détendre comme je le pouvais, en choisissant un livre à la bibliothèque, tiens pourquoi pas ce Molière, j'en parlais avec miss Kato. Après tout je n'avais jamais vraiment pris le temps d'apprécier ce genre de littérature, malgré les ouvrages que mon père avait ramené de France et qui se trouvait dans le grenier, j'y avais vu du Molière et du Victor Hugo.

J'étais allé chercher un thé dans mon bureau en demandant la permission à la bibliothécaire mais elle semblait m'avoir à la bonne et a accepter avec un grand sourire charmeur à condition que je fasse attention.

J'avais donc maintenant mon thé en main et j'étais en train de lire "Les fourberies de Scapin". Mon pied tapotait nerveusement sous la table, je n'arrivais pas à me calmer quoi que je fasse. En ce moment les problèmes de ma mère et mon père revenu avait été comme un bulldozer sur les fondements de ma vie et je n'arrivais plus à manger ou dormir normalement.

Je passais mes nuits à regarder l'horloge tourner, à finir par abandonner et regarder des vidéos sur internet, souvent des animés ou bien des séries.

Et je finissais par dormir quelques heures pour me réveiller peu de temps après à devoir aller au boulot. Inutile de préciser que j'étais très fatigué aujourd'hui. Je me mis à me balancer sur ma chaise, et bien sur ce qui devait arriver arriva. Je tombai en arrière, mes jambes soulevèrent la table sous le coup de l'élan, la tasse s'envola au ralenti, devant ma table et j'eus juste le temps d'entendre un cri de femme.

Je clignais un peu des yeux et me releva, heureusement pas de casse de mon côté, la table devant moi était retournée, tout le monde regardait dans ma direction, je me figeais en voyant la personne en face de moi ne sachant pas quoi dire.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mar 4 Juil 2017 - 5:50



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Plus le temps passait, plus Toshiko comprenait le retard qu'elle avait en mathématiques et en sciences. Des fois, elle se demandait pourquoi elle n'avait pas hériter du talent de son père avec ses matières. Peu importe ce qu'elle ferait, elle ne pourrait jamais arriver à la cheville de son paternel. Elle soupira, ferma ses livres et se dirigea vers la sortie.

Même si elle venait de passer un bon trois heures à la bibliothèque pour réviser, rien n'était entrer dans son crâne. Elle pouvait réciter des textes de Shakespeare par coeur, raconter l'histoire du Japon dans son ensemble, enseigner le Coréen à qui le voudrait mais l'algèbre et le cycle naturel des choses, ça, elle n'arrivait pas à les raisonner.

Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas l'étranger à sa gauche qui perdit l'équilibre sur sa chaise. Cette chute renversa la table devant ce dernier et son thé finit sur la chemise blanche de la jeune fille qui poussa un cri de surprise quand le liquide chaud toucha ses vêtements. La surprise lui fit lâcher ses bouquins qui heureusement ne furent pas touchés par le contenu de la tasse.

Une fois la surprise passée, la jeune femme reprit ses esprits, analysa la scène et repassa dans sa tête ce qui venait de se passer: chaise, table, tasse, liquide, personne par terre. Elle se dépêche d'aller voir l'homme en question pour lui demander si tout allait bien.

Ça va Monsieur? Vous n'avez rien de casser??

Comme elle arrivait pour aider l'inconnu, celui se releva et observa les alentours. Un peu sur le choc de ce qui venait de se passer, elle ne reçu pas de réponse directement. Elle observa l'homme en question pour s'assurer qu'il n'était pas blesser. Après une analyse oculaire rapide, elle conclut que son interlocuteur n'avait subi aucunes blessures... et qu'il avait vraiment de beaux yeux. Commentaire, bien sur, qu'elle garda pour elle. Puis elle remarqua que plusieurs personnes autour les observaient. Cela ne devait pas aider au malaise de la situation. Elle prit les devant pour disperser les regards :

C'est tout est Okay! Désolé du dérangement!

Une fois les regards curieux détournés, elle se tourna vers son interlocuteur avec un sourire chaleureux :

Voilà qui est mieux. Vous ne m'avez toujours pas répondu, tout va bien? Nous devrions peut-être sortir pour éviter l'attention. Tenez je vais vous aider.

Elle ramassa la chaise, la table, replaça les effets du l'inconnu sur la table, prit ses livres et eut un regard triste en remarquant la tasse. Elle était ébréchée.

Oh non! Votre belle tasse. Je suis désolée!! Elle est ébréchée.J'espère qu'il sera possible de la réparer! dit-elle en approchant du grand blond avec la tasse entre ses mains.


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mar 4 Juil 2017 - 20:41

 Une tasse ébréchée


Je me relevais toujours un peu surpris par ce qu'il venait de se passer.

Tu vois quoi que tu fasses tu fous tout en l'air, d'abord t'abandonne ta mère, maintenant tu renies ton père et même quand tu veux faire semblant d'aller bien tu es incapable de ne pas blesser les gens autour de toi.

Mes poings tremblaient, je sentais la rage et la frustration affluer, comme si toute la tristesse de l'accident de ma mère, la rage de revoir mon père, le stress, la peur, tout ça avait resurgit à cause du choc. Sûrement un effet dû à la peur immédiate....

-Voilà qui est mieux. Vous ne m'avez toujours pas répondu, tout va bien? Nous devrions peut-être sortir pour éviter l'attention. Tenez je vais vous aider.

Je me tournais vers la douce voix qui me parlait, d'abord je voulus l'envoyer paitre, je n'avais pas besoin d'aide, j'étais très bien comme ça. Puis je vis le grand sourire rayonnant et les grands yeux noisettes qui me regardaient. Tout rayonnait de douceur chez elle, moi qui étais au fond du trou en ce moment je restais un moment ébloui et interdit répondant ce qu'il me passait par la tête.

"Je suis entier ne vous inquiétez pas pour moi, et vous tout va bien ? Oh et non j'aimerais rester ici avec vous."

...Génant....


Petit moment de flottement le temps de reprendre connaissance.
Allo Jhin, ici ton cerveau, faudrait reprendre les commandes on fait de la merde là sans toi.

Je me relevais enfin réalisant ou je me retrouvais et ce que je venais de dire, piquant un petit fard au passage. Je repris de mon ton plus calme et joyeux avec un petit sourire en coin pour dissimuler ma gêne.

"Enfin je veux dire que j'aimerais rester ici et que vous n'ayez pas à partir d'ici à cause de ma maladresse..."


J'allais rapidement vers la dame qui gérait la bibliothèque en m'excusant platement et prétextant un manque de sommeil et aussi pour esquiver cette situation malaisante. Lorsque je revins vers ma table je vis la jeune femme ramasser mes affaires. J'aurais voulu l'aider et ne pas l'embêter plus mais apparemment elle avait déjà finit

Incapable, tu embêtes encore cette pauvre étudiante qui n'a sans doute pas que ça à faire
-Oh non! Votre belle tasse. Je suis désolée!! Elle est ébréchée. J'espère qu'il sera possible de la réparer!

Je souris gentillement à la jeune femme.

"Tout peut être réparé avec de la patience et de la douceur. Je m'appelle Jhin Weber, je suis le psychologue de l'établissement."

Je pris délicatement les morceaux de la tasse dans ses mains, j'effleurais la peau douce de ses mains à chaque morceaux que je ramassais dans sa paume, faisant très attention à ne pas la couper et à ne pas me couper non plus, étant le plus doux possible pour ne pas non plus, plus casser la tasse et espérer la réparer. Je déposais les morceaux sur la table. J'enlevais ensuite mon blouson d'hiver noir et fis une jolie courbe avec mon dos en m'excusant platement tout en lui tendant l'habit.


"Vraiment désolé pour tout ça, n'attrapez pas froid par ma faute, mademoiselle, en plus je vous déconseille de sortir avec votre haut blanc aussi mouillé...."


Je n'y avais pas fait allusion avant pour ne pas être malpoli mais la matière était quelque peu transparent... Et de nombreux regards étaient portés sur nous... Je rougis en repensant à l'image qui me passait en tête.

Mais mais a quoi je suis en train de penser moi ! Elle a quoi ?! Dix ans de moins que moi ! Ça va pas la tête !

Je chassais toutes ces idées de ma tête en me relevant attendant toujours qu'elle prenne le manteau de mes mains n'osant pas vraiment la regarder pour que mon regard ne s'égare pas et gardant un petit sourire en coin à la fois gêné et un peu amusé par la situation.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mer 5 Juil 2017 - 4:43



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Je suis entier ne vous inquiétez pas pour moi, et vous tout va bien ? Oh et non j'aimerais rester ici avec vous."

La jeune femme ne s'attendait pas à ce genre de réplique quelque peut charmante et regarda son aîné d'un air surpris puis, eut un petit rire timide face à la franchise de ce dernier.

Enfin je veux dire que j'aimerais rester ici et que vous n'ayez pas à partir d'ici à cause de ma maladresse

Ne vous inquiétez pas, j'étais en route vers la sortie de toute manière. Et je vais bien, Merci. Rien de casser!

Pendant qu'il enlevait les morceaux de la tasse brisée des mains de la jeune fille, l'inconnu s'identifia comme Jhin Weber, le psychologue de l'établissement. Toshi lui renvoya la politesse.

Je m'appelle Toshiko Koizumi, j'étudie sur le campus. Enchantée de vous rencontrer! Elle offrit une légère révérence et un sourire bienveillant à son interlocuteur.

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que le psychologue lui tendit son blouson. Elle réalisa alors un détail qu'elle n'avait pas encore réaliser... Son blouson blanc... le thé.... un tissu blanc mouillé.... à ce moment, elle prit beaucoup de couleur en peu de temps.

Vraiment désolé pour tout ça, n'attrapez pas froid par ma faute, mademoiselle, en plus je vous déconseille de sortir avec votre haut blanc aussi mouillé....

Ses joues se teintèrent d'une couleur rougeâtre et, ses mains se refermèrent sur le blouson qu'elle enfila pour cacher sa chemise toute détrempée un peu trop révélatrice. Elle releva le regard vers lui et le regarda dans les yeux afin de le remercier. Bien sûr, le fait que ses yeux étaient pâles et d'une belle teinte la déconcentra un peu mais elle tenta de soutenir le regard de la manière la plus naturelle possible pour ne pas créer encore un autre malaise. C'était bien la dernière chose qu'elle souhaitait faire.    

Merci à vous, c'est gentil de vous en inquiéter.

Elle regarda autour d'elle et remarqua que les regards recommençaient à les fusiller. Elle soupira et proposa :

Par contre, je crois vraiment que nous dérangeons nos voisins.. Si vous voulez continuer la conversation, nous pourrions sortir pour ne pas déranger personne. De plus.... je vous serais vraiment reconnaissante si je pouvais conserver votre blouson... le temps que ma chemise sèche un peu...

Elle détourna le regard, gênée par ce triste fait, au moment où cette phrase sortit de sa bouche, attendant la réponse du psychologue.


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mer 5 Juil 2017 - 20:29

 Une tasse ébréchée


Je m'appelle Toshiko Koizumi, j'étudie sur le campus. Enchantée de vous rencontrer!

Une étudiante ça je m'en doutais, je me demande en quelle classe elle peut bien être, je l'analysais des pieds à la tête le plus discrètement possible pour essayer de le déterminer, maintenant qu'elle était couverte je pouvais la regarder sans honte. Enfin sans avoir l'air d'un senpai essayant de profiter d'elle....

Ce qui, considérant mon poste et mon statut de personne de confiance auprès des élèves serait catastrophique... J'imaginais déjà les brimades des élèves, l'administration au courant du problème, la lettre de renvoi, moi à devoir m'occuper de ma mère pendant que je n'avais pas de revenu en plus. Impossible.

Je repris contenance d'un coup, ré-affichant le faux sourire que j'avais toujours sur le visage ces derniers temps, un sourire qui en soit ne changeait pas beaucoup de celui que j'affichais avant, à ceci prêt qu'il n'était pas "vivant" pas animé par de vrais sentiments. C'était un vrai exercice de théâtre, comme de jouer la douleur alors que l'on va bien, mais à l'inverse.

Par contre, je crois vraiment que nous dérangeons nos voisins.. Si vous voulez continuer la conversation, nous pourrions sortir pour ne pas déranger personne. De plus.... je vous serais vraiment reconnaissante si je pouvais conserver votre blouson... le temps que ma chemise sèche un peu...

Un sourire cette fois sincère s'affichait sur mes lèvres, foutant en l'air les efforts incommensurables que j'avais déployés pour mon faux sourire. Mais d'un côté la situation était tellement cocasse et elle qui rougissait comme ça devant moi... Je ne pouvais pas résister...

J'hochais la tête calmement je récupérais le livre que j'étais en train de lire et le re-déposais là où je l'avais emprunté puis je mis les morceaux de tasse délicatement, autant pour le bruit que pour les morceaux, dans un sac plastique dans ma sacoche. Lorsque je m’arrêtais devant la bibliothécaire je m'excusai encore une fois et elle me dit qu'il n'y avait aucun problème mais je n'étais pas sûr que ce sois sincère...

Ici contrairement aux pays étrangers, de ce que je sais sur la façon de fonctionner des pays étrangers, c'est bien plus difficile de croire quelqu'un car les gens quoi que vous fassiez feront tout pour ne pas vous brusquer ou vous m'être mal à l'aise. Le problème étant que du coup nous ne sommes jamais vraiment francs les uns envers les autres. C'est ce que l'on appelle la politesse japonaise, mais bon à mes yeux ça apporte aussi beaucoup de problèmes et je trouvais ça un peu lâche comme comportement, les vrais liens et relations sont du coup très durs à créer.

Je réfléchissais à tout ça adossé contre le mur en attendant Miss Toshiko en dehors de la bibliothèque, en face de la porte. Après tout je devais rester le temps que sa chemise sèche pour récupérer mon manteau.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Jeu 6 Juil 2017 - 8:27



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Toshiko remarqua très rapidement la différence et surtout le changement entre le regard et le sourire terne du psychologue avant qu'elle lui propose de sortir et l'animation qu'eut son regard et son sourire au moment qu'elle avait parler de sortir de la bibliothèque et de garder un moment le blouson. Elle se demanda si elle avait dit quelque chose de déplacé.

Après avoir accepté de la suivre dans le couloir, il commença à ramasser ses choses et, avant même que la jeune étudiante ait eu le temps de prendre ses livres, il était déjà rendu au bureau de la bibliothécaire près de l'entrée. Toshiko s'assura de n'avoir rien oublier puis se dirigea vers la sortie aussi. Enfin terminé les regards désagréables. Quoi que... Elle eut un petit ricanement intérieur en le pensant à la "belle vue" que les gens ont du avoir. Maintenant qu'elle repensait à la situation, elle l'a trouvait très cocasse.

Elle se dirigea vers l'entrée et rejoignit le psychologue qui l'atte fait près d'un mur dans le couloir.

Désolé de l'attente, je n'ai même pas eu le temps de vous voir sortir!!

Elle eut un petit rire nerveux, visiblement encore gênée de la situation. Elle n'aimait visiblement être un boulet pour les gens. Elle passa la main dans ses cheveux pour mettre de côté une petite couette qui cachait sa vision et la mis en arrière de son oreille. Elle remonta le regard vers celui de son partenaire de conversation et tout en profitant de l'occasion comme excuse pour admirer ses yeux, elle continua :

Donc, pardonnez-moi, nous disions? s'exclama-t-elle toujours avec son franc sourire chaleureux.


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Jeu 6 Juil 2017 - 18:39

 Une tasse ébréchée


Désolé de l'attente, je n'ai même pas eu le temps de vous voir sortir!!

-Et oui ahah un vrai ninja !

Un peu d'humour, toujours, même déprimé les blagues moisis étaient toujours présentes, ça je ne pouvais pas les enlever, ce n'est pas faute d'essayer de me limiter. Elle eut un rire qui semblait nerveux, surement dû à la pression et à la honte de la scène d'avant, ce que je comprenais tout à fait ou alors à ma blague nulle... On va plutôt dire que c'était à cause de la honte.

Elle se recoiffa, surement un tic nerveux, remettant une mèche de cheveu derrière son oreille et semblant fuir mon regard puis elle leva vers moi ses yeux noisettes qui me troublait toujours autant.

Donc, pardonnez-moi, nous disions?

-Et bien j'étais sur le point de vous demander ce que vous faisiez dans cette bibliothèque et si vous étiez dans un club au sein de l'établissement. Tout cela bien sûr par pure curiosité et vous avez aussi le droit de vous enfuir en courant après ce qu'il s'est passé dans la bibliothèque. Je ne veux pas vous retenir où vous obliger à faire la conversation avec moi. Je ne suis pas vraiment quelqu'un de votre génération après tout, parler avec un vieil homme comme moi doit vous sembler bien ennuyeux mademoiselle Toshiko.

Je parlais d'un ton très calme, la regardant quand elle ne me regardait plus et détournant mon regard vers les fenêtres du couloir lorsque nos regards se croisaient. Nous semblions tout deux gênés par cette conversation et je ne voulais surtout pas lui imposer ma présence et la mettre encore plus mal à l'aise que dans la bibliothèque.Déjà que d'habitude je comprends que ma façon d'être peu agacer certaines personnes, vu l'état dans lequel j'étais maintenant ça devait être pire.

Mais avant d'entendre sa réponse j'entendis un grand bruit venir du couloir, il semblait que des racailles du lycée était en train de m'être à mal un étudiant dans le couloir en l'intimidant, ils avaient le look "Yankī". Je fis un signe de tête cordial à Toshi en lui faisant signe de rester là.

Je m'avançai discrètement vers les deux jeunes hommes qui étaient en train de plaquer leur victime du jour contre le mur, J'arrivai derrière eux tel un courant d'air, sans faire de bruit, et une fois juste dans leur dos, je chantonnais doucement

"Vous voulez de l'aide les garçons ?"

Ils se retournèrent vivement vers moi en position de combat, mais arrêtèrent net leur mouvement en me voyant.

"Hey... vous êtes le nouveau psy non ? On... ne faisait que s'amuser voyons.. on lui voulait pas de mal..."

Ils le prirent sous leurs bras et le jeune homme n'osait pas me regarder, il fixait le sol. Situation difficile s'il en est. Si je faisais quoi que ce soit, le garçon allait en payer les conséquences ou bien moi plus tard. Mais en même temps si je ne faisais rien les choses allaient continuer comme ça pendant un moment.

Je fais presque une tête de plus qu'eux et ce ne sont que des gosses de riches qui veulent jouer aux caïds pour la plupart, j’espère que c'est le cas ici aussi autrement ça va mal finir...Tant pis, je pris un air très sérieux et j'haussais le ton au fur et a mesure de mon speach en me rapprochant d'eux petit à petit les forçant à se plaquer aux murs.

"Vous allez aller dire deux mots au proviseur maintenant en lui expliquant ce que vous avez fait, je vous préviens que si vous n'y aller pas ou si lorsque j'irais voir le doyen j’entends que vous avez racontez n'importe quoi vos parents seront mis au courant et vous serez renvoyez sur le champ.
Pareillement si j'entends que vous continuez votre manège vous serez renvoyez et je préviendrais la police, de plus si vous vous en prenez à ce garçon ici présent je saurais que c'est de votre faute, que ce soit vous ou pas, je préviendrais la police à votre sujet de la même façon. Est ce que j'ai été clair messieurs ?"


Visages livides en face de moi, les deux hochent la tête et décampe la queue entre les jambes sans demander leur reste. Le jeune garçon fait de même et je ne fait rien pour le retenir, je ne fait pas ça pour les merci et il a sans doute assez eu d'émotions comme ça, de toute façon il sait ou me trouver si besoin. Je soufflais un coup et reviens vers Toshi avec un grand sourire en espérant qu'elle n'ait pas eu trop peur de tout ça. Moi même je tremble encore sous l'effet de l'adrénaline et de la tension qu'il y à eu.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Ven 7 Juil 2017 - 14:37



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Et bien j'étais sur le point de vous demander ce que vous faisiez dans cette bibliothèque et si vous étiez dans un club au sein de l'établissement. Tout cela bien sûr par pure curiosité et vous avez aussi le droit de vous enfuir en courant après ce qu'il s'est passé dans la bibliothèque. Je ne veux pas vous retenir où vous obliger à faire la conversation avec moi.

La jeune femme se demanda ce qui poussa son partenaire de conversation a penser ainsi. Elle avait quand même son blouson sur le dos et ne serait jamais assez reconnaissante envers lui de lui avoir prêter pour lui épargner la honte de cette situation. La surprise parut dans le visage de l'étudiante et elle ne peut le cacher.  Puis, elle repris un visage plus chaleureux quand elle compris que le but du psychologue était de la mettre a son aise et de ne pas la forcer a quoi que ce soit. La vérité était, par contre, pour une raison qu'elle ignorait encore, qu'elle désirait vraiment discuter avec M. Weber. 

Je ne suis pas vraiment quelqu'un de votre génération après tout, parler avec un vieil homme comme moi doit vous sembler bien ennuyeux mademoiselle Toshiko.

Ennuyeux? Vieil Homme? Leur rencontre était selon elle bien loin du terme "ennuyeux"! Elle était étonnante, atypique,  spontanée, inusité, rigolote... pas du tout ennuyeuse. Pour ce qui est du terme vieil homme, elle prit le temps (et le plaisir... bah quoi, il était bel homme bon.) de l'observer avant de porter son jugement. Il ne semblait même pas avoir passer la trentaine... Ou bien il était vraiment bien conserver pour son âge! Mais elle optait plus pour la première option. Son opinion de lui même devait vraiment être médiocre. Ce fut qu'elle chose qui attrista la jeune femme. Cet homme devait être la pour tout le monde sauf lui même... elle remarqua aussi que leurs regards se fuyaient, pas de manière volontaire de son coté mais bon. Elle soutenu le regard du psychologue pour répondre a sa question et tenter d'éliminer la gêne entre eux.

Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes ni ennuyeux ni assez appeurant pour que je puisse vouloir m'enfuir. Si je peux me permettre, vous n'avez pas non plus l'apparence d'un vieil homme. J'étais à la bibliothèque dans le but d'étudier et je suis membre du Club de Danse. Et vous, Weber-san, puis-je vous demander la raison de votre visite à la bibliothèque?

Le beau blond (Alors j'ai déjà qu'il était bel homme non?) N'eut pas le temps de répondre qu'un bruit provenant du couloir les firent sursauter. Le psychologue se retourna pendant qu'elle analysait la situation. Un élève était en train de se faire intimider. Au moment ou elle allait avancer afin d'aider à la situation, son "Sensei" prit les commandes et parti s'occuper du problème.

Elle n'entendit pas toute la situation mais fini par entendre l'homme blond hausser le temps et vit les racailles déguerpir en vitesse. Elle eut à ce moment un grand respect pour cet homme, encore un inconnu qui revient devant elle. Bien sur, il était psychologue, c'était son métier. Mais il avait gérer la situation comme un pro, sans stress ni rien. Il aurait quand même pu se faire attaquer!! Ils auraient bien plus répliquer! Puis le sourire à la fin, même si elle sentait qu'il n'était pas totalement honnête, la fit rougir encore un peu sans qu'elle ne sent rend compte. La seule chose qu'elle trouva à répondre fut :

Tout va bien? Que s'est-il passé?  

La jeune fille commençait à être un peu nerveuse, mais d'une bonne nervosité. Et elle se demandait bien pourquoi.


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Ven 7 Juil 2017 - 20:14

Une tasse ébréchée


Tout va bien? Que s'est-il passé?  

J'haussais un peu les épaules.

-Oh des voyous, surement d'une famille aisée qui essaye de jouer les durs, heureusement que ce n'était que des petits joueurs il suffit en général de parler de leurs parents ou bien d 'un renvoi pour qu'ils déguerpissent en vitesse. Si ça avait été des élèves un peu plus durs ça se serait surement mal passé. Mais à Kobe qui est quand même une école assez bien vu il y avait peu de risques que ce soit le cas. De plus, il fallait surtout que je protège le jeune homme qui se faisait embêter pour qu'ils ne se vengent pas sur lui et qu'ils le laissent tranquille. Donc j'ai dû un peu les bousculer. Je suis désolé si je vous ai fait peur, le but était de leur faire peur à eux pas à vous. Décidément je ne fais que vous embêtez aujourd'hui, je dois passer pour un bien piètre gentleman.

Répondis-je en lui faisant un clin d’œil pour la rassurer, elle semblait disons plus énergique et j'espérais que ce ne soit pas de la nervosité, dû à la situation tendue d'avant.
Je m'appuyais contre le mur en face d'elle, mes mains tapotant calmement contre le mur derrière moi.

Je replongeais mes yeux dans les siens pendant quelques minutes, sans parler. J'avais l'impression que ça ne gênait aucun de nous deux, au contraire. C'est comme si, même sans les mots beaucoup de choses étaient dites. Je lui souriais doucement et nos yeux passèrent de la gène du contact, à l'amusement pour aller à un regard triste pour moi et surement ce que je perçus comme de l'incompréhension pour elle.

Lorsque je quittais ses grands yeux noisettes je me rendis compte qu'une larme que je n'avais pas sentie coulait au coin de mon œil gauche. Je l'essuyai rapidement en souriant tristement. Puis j'essayai de changer de sujet pour ne pas partir sur une discussion que je n'avais déjà pas envie d'avoir avec moi-même. J'en avais encore moins envie avec une élève que j'avais rencontrée il y a quelques minutes.

-Pour répondre à votre précédente question, disons que j'essayais de trouver un moment de repos dans ma journée... Mais on dirait que les choses ne se passe pas comme prévu et que je n'arrive pas à éviter les ennuis en ce moment.


Je vous ai toutefois rencontrée vous, alors je dirais que c'était plutôt agréable comme ennuis.

Mais cela je me gardais bien de le lui dire.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Sam 8 Juil 2017 - 7:55



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Après une brève explication de la situation donnée par le psychologue, il eut un silence agréable entre les deux. Comme un moment partagé et le temps sembla s'arrêter. Le rythme cardiaque de la jeune femme repris un rythme normal. Un peu lent même. Elle se sentait zen. Comme si le regard du beau blond l'apaisait. Elle ne pouvait dire le temps qu'ils s'était vraiment passé sans qu'un mot ne soit prononcé.

Le regard de son interlocuteur passa par contre d'un regard charmant à celui d'un homme en peine. Un homme blessé. Et une larme se forma dans le coin de son oeil gauche. La jeune eut une expression d'inquiétude. Elle alla pour essuyer la larme avec son doigt mais ce dernier fut plus rapide et brisa le silence tout en l'essuyant.

Pour répondre à votre précédente question, disons que j'essayais de trouver un moment de repos dans ma journée... Mais on dirait que les choses ne se passe pas comme prévu et que je n'arrive pas à éviter les ennuis en ce moment.

La jeune femme remarqua la tentative de changer de sujet puis la respecta. Elle n'avait rencontrer l'homme que depuis peu et ne voulait pas s'imisser dans sa vie privée non plus. Elle prit sur elle et recommença à sourire. Elle pourrait peut-être pas aider à ses problèmes, par contre, elle souhaitait vraiment lui offrir une bonne journée. Elle sortit de son sac en bandoulières un petit sac de bouchées de brownies qu'Emma lui avait préparé et et le déposa dans les mains de son compagnon.

Tenez, vous semblez en avoir besoin plus que moi. Vous allez voir ils sont délicieux! Et ça remonte bien le moral! Je ne sais pas ce qui se passe comme ennuis dans votre vie, Weber-san,  mais si la vie m'a appris quelque chose c'est que tout finit par s'arranger.

Elle replongat son regard plein d'espoir, d'enthousiasme et de bonnes intentions dans le sien et termina sa charade :

N'y-a-t'il pas un vieux proverbe qui dit "Après la pluie, le beau temps"?


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Sam 8 Juil 2017 - 15:57

 Une tasse ébréchée


Tenez, vous semblez en avoir besoin plus que moi. Vous allez voir ils sont délicieux! Et ça remonte bien le moral! Je ne sais pas ce qui se passe comme ennuis dans votre vie, Weber-san, mais si la vie m'a appris quelque chose c'est que tout finit par s'arranger. N'y-a-t-il pas un vieux proverbe qui dit "Après la pluie, le beau temps"?

Me dit-elle en me lançant un regard plein d'empathie et de joie de vivre.
J'avançais ma main pour prendre le paquet de brownies, cela me rappellais un moment le film Harry potter et le prisonnier d'azkaban, lorsque Harry se faisait attaquer par des détraqueurs, ce qui arrivait très souvent parce qu'il était le héros et un vrai aimant à emmerde, le professeur Lupin lui donnait du chocolat pour le requinquer. Oui j'aime bien lire les livres fantastiques, ce qui est assez logique vu ma nature disont de grand réveur.

Sauf qu'aujourd'hui c'est une élève qui donne du chocolat à son professeur au lieu de l'inverse, c'est elle qui s'occupe de moi alors que je suis censé m'occuper des élèves en temps normal. Une certaine forme de thérapie semble t-il. Car en ce moment j'allais mieux, en tout cas ça faisait un moment que je ne m'étais pas sentis aussi bien.

Je lui souris gentillement et déposais le paquet à côté de moi.

"Merci Toshiko, mais je fais attention à ce que je mange au quotidien, et votre compagnie m'est bien suffisante, je sais que vous ne faites pas ça par pitié mais juste par gentillesse. Je pense que vous en profiteriez bien plus en le partageant avec d'autres personnes aussi. Toutefois..."


Je lui fis un clin d’œil malicieux tout en ouvrant le paquet, je ne pris qu'un brownie que j'engouffrai dans le même mouvement, puis je refermai le sachet et le rendis à Toshiko.

"Ils sont délicieux, vous direz à la cuisinière qu'elle sait y faire et pourtant j'en ai mangé beaucoup étant petit, je suis un peu un expert en terme de gâteaux."

Surtout des gâteaux que je faisais moi-même en vérité, ma mère étant tout le temps occupé à travailler même les jours de fêtes, je lui faisais des surprises quand elle rentrait en cuisinant comme je le pouvais des petits gâteaux.
Bien sûr je faisais très attention et ma mère m'avait bien expliqué comment faire et à quoi faire attention.

Les jours de fêtes cependant ce terminait le plus souvent avec moi essayant de rester debout mais finissant affalé sur la table, à côté de mon chef-d’œuvre et ma mère allant me border et grignotant ce que j'avais cuisiné.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mar 11 Juil 2017 - 5:22



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



Le psychologue refusa de prendre le sac en entier mais prit le temps de goûter au moins à un seul morceau. La jeune femme connaissait le pouvoir des brownies de sa meilleure amie et celui-ci fit son oeuvre. L'adulte semblait revigoré et semblait avoir retrouver un peu de joie de vivre. Ce constat la remplit de joie. Emma avait vraiment un excellent talent culinaire et elle était heureuse de le partager.

Ils sont délicieux, vous direz à la cuisinière qu'elle sait y faire et pourtant j'en ai mangé beaucoup étant petit, je suis un peu un expert en terme de gâteaux.

Haha!! Je tâcherai de lui dire. Ma meilleure amie a effectivement beaucoup de talent culinaire. Je suis contente de voir que vous avez un sourire maintenant sur le visage.

La cloche sonna. Elle annonçait que.les élèves devait retourner en classe. Pourtant, la chemise de la jeune fille n'était pas complètement sèche. Elle savait que son prochain cours était celui de sport et donc qu'elle allait pouvoir se changer mais il fallait qu'elle se rende... Et elle aurait bien aimer avoir une excuse pour revoir le beau blond... Elle savait que ses raisons n'était pas éthique mais tant qu'il ne se passait rien elle avait le droit d'admirer non? Son coeur batta à la chamade. Elle était nerveuse à propos de ce qu'elle allait demander. Elle se mit à jouer avec une mèche dans ses cheveux nerveusement. Puis elle se lança:

Donc... euh... je dois vraiment retourner en classe. Mais comme ma chemise n'est pas encore sèche, puis-je garder votre blouson? Je vous le rapporter demain à votre bureau. Je veux dire, si vous avez du temps de libre bien sur. En tant que psychologue vous devez être très occupé.  Je ne voudrais surtout pas vous déranger. Mais je ne pourrais pas non plus assez vous remercier pour aujourd'hui. Donc laissez-moi au moins laver votre blouson avant de vous le ramener... Si vous n'êtes pas libre demain, je peux toujours passez un autre jour. Ce n'est pas obliger d'être demain!

Elle s'arrêta de parler et attendit la réponse de son interlocuteur. Elle se connaissait. Elle savait que quand elle était nerveuse, elle avait tendance à trop en dire. Elle attendit la réponse du psychologue sans pouvoir tenir le regard de celui-ci et avec une belle teinte de rosé colorant ses joues.


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!


Dernière édition par Toshiko Koizumi le Jeu 20 Juil 2017 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 70
■ Inscrit le : 07/05/2017

■ Mes points : 204


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mar 11 Juil 2017 - 20:48

Une tasse ébréchée


La cloche sonna et je vis soudain Miss Toshiko rougir et jouer avec ses cheveux nerveusement, elle semblait vouloir me dire quelque chose mais cherchait le courage de le faire.

Donc... euh... je dois vraiment retourner en classe. Mais comme ma chemise n'est pas encore sèche, puis-je garder votre blouson? Je vous le rapporterait demain à votre bureau. Je veux dire, si vous avez du temps de libre bien sûr. En tant que psychologue vous devez être très occupé. Je ne voudrais surtout pas vous déranger. Mais je ne pourrais pas non plus assez vous remercier pour aujourd'hui. Donc laissez-moi au moins laver votre blouson avant de vous le ramener... Si vous n'êtes pas libre demain, je peux toujours passer un autre jour. Ce n'est pas obligé d'être demain!

Je souris gentiment et pendant qu'elle parlait je cherchais dans mon porte-feuille une carte grisée, ma carte de visite, gris métallique avec une fine écriture noire où était inscrit mon nom prénom adresse mail professionnel et mon numéro de portable.

-Comme ça vous pourrez me prévenir quand vous voulez pour me rendre mon manteau.
Je lui fis un sourire rayonnant et ne pus m'empêcher de la mettre ma main sur sa tête dans un geste amical en lui caressant les cheveux... Mince... Elle était trop kawai. Je stoppais soudain mon geste en réalisant l'inconvenance de ce que je venais de faire.

-Je suis désolé ! Rendez-moi le blouson quand vous le souhaitez, je ne suis pas préssé, non plus même si c'est en hiver il fait beau en ce moment et j'en ai un autre chez moi, j'aime bien ce genre de manteau et... Enfin bref Au revoir miss Toshiko.

Je fis une courbette et partis à grands pas dans le couloir complètement cramoisi, j'étais mort de honte. Je sortis du bâtiment  et  souffla un coup pour retirer la gène et la chaleur qui chauffais mes joues. Mais apparemment quelqu'un le fit pour moi. Une sensation de froid glacial me foudroya sur place.

Je venais de recevoir un ballon gonflable rempli d'eau glacé sur la tête... Les gamins que j'avais brusqués plus tôt me regardais du haut de leur fenêtre comme médusé que leur plan ait marché. Et se rendant compte de ce qu'ils avaient fait, affichant un visage mi paniqué mi amusé.

Je sortis tout doucement un mouchoir de ma poche et m'essuyais le visage, tout le monde autour de moi me regardais comme figé par ce qu'il venait de se passer. Je secouais mes cheveux de gauche à droite . Puis roulant un peu des épaules je me  dirigeais à grands pas vers les escaliers du bâtiments pour attraper les fautifs. Je fis signe au surveillant qui me suivait de prendre l'autre escalier du bâtiment et de les coincer.

Mais tout ceci est une autre histoire, Ce qui restera de cette journée c'est que j'ai rencontré surement ma première amie lycéenne à Kobe et que j'ai mangé de délicieux brownies en sa compagnie. Rien ne pourrait entaché le souvenir de son visage radieux me souriant. Du moins pour aujourd'hui....

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 83
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 98

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Une tasse ébréchée[PV Toshi]  Mer 12 Juil 2017 - 4:58



 Une Tasse Ébréchée
avec Jhin



L'adulte lui donna en guise de réponse sa carte de visite ainsi qu'un magnifique sourire rayonnant qui fit la journée de la jeune femme. Elle ne pu s'empêcher de sourire devant celui-ci.

Au même moment, le psychologue pausa sa main sur la tête de la jeune femme et se mis à lui caresser les cheveux, un geste si anodin mais pourtant si personnel que la jeune femme senti son coeur débattre et ses joues devenir rouge pivoine. Un mélange d'émotions s'empara d'elle l'empêchant de réagir à la situation présente.

Après un bref moment, comme s'il venait de réaliser son action, le psy ôta sa main de la tête de la jeune femme, qui leva ses grands yeux surpris vers lui, et se mit a déblatérer de la même manière que l'étudiante l'avait fait précédemment. Toshiko, toujours perdue dans ce qui venait de se passer, ne revint à ses esprits qu'au moment où le professeur fit une révérence et parti en vitesse en direction de la porte. Elle n'eut pas le temps de le retenir qu'il avait déjà passer la porte. Elle eut a peine le temps d'émettre un soupir qu'un bruit provenant de la même porte la fit sursauter.

Elle courut jusqu'à la porte et n'eut le temps d'analyser la scène. Elle vit le beau,blond partir en courant, interceptant d'autres hommes au passage, le sol devant elle mouillé, avec des restant du caoutchouc du ballon et elle devina la scène. Elle se sentit mal et s'en voulu de la situation. S'ils n'avaient pas été dehors de la bibliothèque, il se serait jamais fait attaquer de la sorte. Il était déjà rendu trop loin pour qu'elle pense à le suivre mais se promit de se racheter d'une manière ou d'une de ce bon samaritain qu'un thé, une chaise et une tasse ébréchée avait mis sur sa route.

FIN

À SUIVRE...

---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!
Revenir en haut Aller en bas
 
Une tasse ébréchée[PV Toshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: La bibliothèque-
Sauter vers: