Partagez | 
 

 La maison de pain de l'awkward.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 602
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) La maison de pain de l'awkward.  Sam 8 Juil 2017 - 12:03

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
Ces derniers temps je pense pouvoir dire que mon état s’améliore. Du moins, je fais tout pour avancer, bien que penser à feu mon chien suffit à former une boule dans ma gorge, et me fait culpabiliser de parfois vouloir penser à autre chose. Bon, la présence d’Emiri plus fréquente depuis ce qu’on s’est dit il y a quelque jours m’aide beaucoup, mais je ne peux pas passer mon temps à me reposer sur elle. J’ai aussi à m‘excuser à Alina et Kyoya pour les avoir évités pendant un certain temps à cause de évènements de la mort d’Al’, même si j’appréhende beaucoup ces moments. N’empêche qu’à force de me prendre la tête et de ruminer dans mon coin, j’arrive toujours à un moment où je déborde, et où j’ai envie d’un peu tout envoyer chier, et donc, de me changer les idées. Comme je n’aime pas trop m’imposer à Emiri ou à mes frères lorsque je suis partiellement énervé, je préfère trouver à m’occuper dans mon coin en attendant d’aller mieux. Et dans ce cas, sortir marcher ou réviser est le mieux.

Cette fois-ci, en sortant en fin d’après-midi, j’ai eu l’idée de me diriger vers le club de cuisine, en espérant n’y trouver personne. Enfin, ce n’est pas qu’il y ait là-bas quelqu’un que je ne voudrais pas voir, mais je ne sais pas si j’ai forcément envie de me confronter à autrui, dans l’immédiat. Disons qu’il m’est venu l’idée de faire quelque chose pour remercier Emiri de sa patience ces derniers temps, pour ses cookies, sa gentillesse.. Et tout simplement parce que j’ai envie de faire plaisir à ma.. Bon, allez, vous l’attendez tous : à ma petite amie. Et puis, je me suis rappelé qu’elle avait beaucoup aimé le fameux gâteau roulé qui nous avait fait courir dans le campus, et ça tombe bien, c’est facile à faire. Bref, je suis passé rapidement à la superette acheter mes ingrédients histoire de ne pas taper dans les réserves du club, et me dirige vers mon objectif. En arrivant, je remarque que la lumière est allumée. Ah. Bah, oui, andouille, évidemment que tu n’allais pas être seul. Mais ne sait-on jamais, je m’approche pour observer à l’intérieur du club. On dirait qu’il n’y a que… Tiens.

« Ah, Arai, c’est toi. Euhm.. Ah, bonjour, du coup ! »


Waaaah, l’entrée en matière de l’awkward. Honnêtement, je suis plutôt content de tomber sur elle, et j’espère que mon introduction ne l’aura pas embarrassée. La première année m’a semblé discrète et gentille lors de notre rencontre pendant le tremblement de terre (oui, y’a mieux comme premier contact, je l’admet), et je sais que ce n’est pas elle qui insistera pour en savoir plus sur mon état de ces derniers jours. Donc l’idée de cuisiner dans la même pièce qu’elle me réjouit plus qu’autre chose. Ma crainte était de tomber sur Goto, a vrai dire. Il n’est pas méchant et je ne le déteste pas, mais je n’aurais pas voulu courir le « risque » qu’il devienne lourd à mon sujet. Enfin, tomber sur Haruka me réjouît. De plus, j’ai appris pour elle et Klaus, et c’est une autre bonne raison pour apprendre à la connaître au-delà de notre épisode peu rassurant de la dernière fois.

« Euhm… Il n’y a que toi ici… ? »
A vrai dire, cela me mettrait plus à l’aise. Mais, allons droit au but. « Tu crois que je, euh, pourrais squatter un peu ? T’inquiètes, je te dérangerais pas, et j’peux revenir une autre fois. J’ai déjà les ingrédients pour ce que je veux faire, j’aurais juste besoin d’emprunter un four et quelques couverts. »

Je lui montre mon sac de provisions en preuve de ma bonne foi. Si elle veut être seule, je comprendrais et reviendrais une autre fois. Je ne voudrais pas arriver et la mettre mal à l’aise à cause de on zèle. En plus, peut-être est-elle déjà au courant pour Algorithme, par l’intermédiaire de Klaus, et je ne voudrais pas qu’elle se sente obligée de m’en parler. J’espère que le message de « ne te sens pas obligée de m’accueillir ici ou de me parler si tu veux être tranquille » est plus ou moins bien passé.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 740
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 36

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Dim 16 Juil 2017 - 19:27

Lundi 12 janvier – Aux alentours de 16h30

J'entre dans le club de cuisine, le trousseau de clés du président dans la main, avant de refermer la porte derrière moi. J'installe mes affaires à côté d'un plan de travail, puis je sors la recette de mon sac et commence à faire des aller-retours pour ramener tous les ingrédients et tous les ustensiles dont j'ai besoin. Cela fait plusieurs jours que j'attends ce moment, et j'ai hâte de commencer !
Pendant les vacances de Noël, j'étais très triste de ne pas pouvoir être avec Kuro. J'avais envie de passer la soirée avec lui, de lui offrir un cadeau, de manger un bon repas en sa compagnie... Mais j'étais chez mes parents, et de toute façon il devait passer les fêtes du Nouvel An avec sa famille. C'est pourquoi, à la rentrée, j'ai décidé de réfléchir à ce que je pourrais préparer pour la Saint-Valentin – car à ce moment-là, je serai encore à Kobe. Et une idée m'est venue : je vais préparer une boîte de chocolats faits maison. Et comme je ne veux pas rater ma recette, j'ai décidé de m'y prendre à l'avance. Ainsi, je pourrais essayer plusieurs recettes jusqu'à trouver celle que je préfère, et je serai sûre d'avoir la bonne technique. Ensuite, je n'aurais qu'à fabriquer une jolie boîte avec le matériel du club d'arts. Oui, mon cadeau sera parfait, le plus beau cadeau de Saint-Valentin jamais offert !

Comme je préfère m'entraîner seule, j'ai profité que le club de cuisine ne se réunissait pas aujourd'hui pour emprunter les clés à Harper-sensei. Je devrais ainsi avoir la cuisine pour moi et, si ma première fournée de chocolats est une catastrophe, au moins personne ne sera là pour le voir.
C'est du moins ce que je croyais, jusqu'à ce que j'entende la porte s'ouvrir. Surprise, je lève les yeux de ma table. Une tête familière apparaît dans l'encadrement, mais il ne s'agit pas d'un membre du club de cuisine, ce qui me surprend d'autant plus.

« Oh, bonjour Shouartsu-san ! »

Je ne connais pas très bien le grand-frère de Kuro, mais je ne pensais pas du tout qu'il était le genre de personne à faire de la cuisine pour le plaisir. Enfin, on ne peut pas dire que notre ''rencontre'' à la bibliothèque il y a quelques mois nous a laissé beaucoup de temps pour faire connaissance...
Ce que je sais, en revanche, c'est qu'il allait plutôt mal ces derniers temps, d'après ce m'a dit Kuro. Leur chien est décédé tout récemment, et Isaak a été vraiment bouleversé par cette perte. Je suis vraiment désolée pour lui, car je sais ce que c'est de s'attacher profondément à un animal, alors je ne peux même pas imaginer ce qu'il a ressenti au décès de son chien... Mais, même si je ressens tout cela, il n'est pas question que je lui en parle. Après tout, nous ne nous connaissons pas bien, et je doute qu'il ait envie de discuter de cela avec l'amie de son petit frère. Ce que je peux faire, en revanche, c'est le mettre à l'aise et passer un bon moment avec lui. En tout cas, je vais essayer de le mettre à l'aise.

« Oui, je suis seule. Il n'y a pas de réunion de club aujourd'hui, j'ai emprunté les clés au président. Vous pouvez rester bien sûr, il n'y a aucun problème ! »

Je réarrange mes affaires histoire qu'elles ne soient pas trop étalées partout, dans le cas où Isaak voudrait s'installer à côté de moi.

« Vous savez où se trouve tout le matériel ? Je peux vous montrer, sinon. »

C'est une sensation assez bizarre de guider un élève beaucoup plus âgé que moi dans le club, mais je ne sais pas s'il est déjà venu ici. En tout cas, je suis curieuse de voir ce qu'il veut préparer. Une pâtisserie, peut-être ? Ou un plat pour un de ses clubs ? Je le découvrirai bien assez tôt.


Désolée pour le temps de réponse D':

---------------------------------



~ Casier ~
Haruka parle en japonais (#cd4c5d) et en anglais (#71a392)



Revenir en haut Aller en bas
 
La maison de pain de l'awkward.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le bâtiment Yamanaka :: Salles des clubs-
Sauter vers: