Partagez | 
 

 La maison de pain de l'awkward.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 656
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 83

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) La maison de pain de l'awkward.  Sam 8 Juil 2017 - 12:03

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
Ces derniers temps je pense pouvoir dire que mon état s’améliore. Du moins, je fais tout pour avancer, bien que penser à feu mon chien suffit à former une boule dans ma gorge, et me fait culpabiliser de parfois vouloir penser à autre chose. Bon, la présence d’Emiri plus fréquente depuis ce qu’on s’est dit il y a quelque jours m’aide beaucoup, mais je ne peux pas passer mon temps à me reposer sur elle. J’ai aussi à m‘excuser à Alina et Kyoya pour les avoir évités pendant un certain temps à cause de évènements de la mort d’Al’, même si j’appréhende beaucoup ces moments. N’empêche qu’à force de me prendre la tête et de ruminer dans mon coin, j’arrive toujours à un moment où je déborde, et où j’ai envie d’un peu tout envoyer chier, et donc, de me changer les idées. Comme je n’aime pas trop m’imposer à Emiri ou à mes frères lorsque je suis partiellement énervé, je préfère trouver à m’occuper dans mon coin en attendant d’aller mieux. Et dans ce cas, sortir marcher ou réviser est le mieux.

Cette fois-ci, en sortant en fin d’après-midi, j’ai eu l’idée de me diriger vers le club de cuisine, en espérant n’y trouver personne. Enfin, ce n’est pas qu’il y ait là-bas quelqu’un que je ne voudrais pas voir, mais je ne sais pas si j’ai forcément envie de me confronter à autrui, dans l’immédiat. Disons qu’il m’est venu l’idée de faire quelque chose pour remercier Emiri de sa patience ces derniers temps, pour ses cookies, sa gentillesse.. Et tout simplement parce que j’ai envie de faire plaisir à ma.. Bon, allez, vous l’attendez tous : à ma petite amie. Et puis, je me suis rappelé qu’elle avait beaucoup aimé le fameux gâteau roulé qui nous avait fait courir dans le campus, et ça tombe bien, c’est facile à faire. Bref, je suis passé rapidement à la superette acheter mes ingrédients histoire de ne pas taper dans les réserves du club, et me dirige vers mon objectif. En arrivant, je remarque que la lumière est allumée. Ah. Bah, oui, andouille, évidemment que tu n’allais pas être seul. Mais ne sait-on jamais, je m’approche pour observer à l’intérieur du club. On dirait qu’il n’y a que… Tiens.

« Ah, Arai, c’est toi. Euhm.. Ah, bonjour, du coup ! »


Waaaah, l’entrée en matière de l’awkward. Honnêtement, je suis plutôt content de tomber sur elle, et j’espère que mon introduction ne l’aura pas embarrassée. La première année m’a semblé discrète et gentille lors de notre rencontre pendant le tremblement de terre (oui, y’a mieux comme premier contact, je l’admet), et je sais que ce n’est pas elle qui insistera pour en savoir plus sur mon état de ces derniers jours. Donc l’idée de cuisiner dans la même pièce qu’elle me réjouit plus qu’autre chose. Ma crainte était de tomber sur Goto, a vrai dire. Il n’est pas méchant et je ne le déteste pas, mais je n’aurais pas voulu courir le « risque » qu’il devienne lourd à mon sujet. Enfin, tomber sur Haruka me réjouît. De plus, j’ai appris pour elle et Klaus, et c’est une autre bonne raison pour apprendre à la connaître au-delà de notre épisode peu rassurant de la dernière fois.

« Euhm… Il n’y a que toi ici… ? »
A vrai dire, cela me mettrait plus à l’aise. Mais, allons droit au but. « Tu crois que je, euh, pourrais squatter un peu ? T’inquiètes, je te dérangerais pas, et j’peux revenir une autre fois. J’ai déjà les ingrédients pour ce que je veux faire, j’aurais juste besoin d’emprunter un four et quelques couverts. »

Je lui montre mon sac de provisions en preuve de ma bonne foi. Si elle veut être seule, je comprendrais et reviendrais une autre fois. Je ne voudrais pas arriver et la mettre mal à l’aise à cause de on zèle. En plus, peut-être est-elle déjà au courant pour Algorithme, par l’intermédiaire de Klaus, et je ne voudrais pas qu’elle se sente obligée de m’en parler. J’espère que le message de « ne te sens pas obligée de m’accueillir ici ou de me parler si tu veux être tranquille » est plus ou moins bien passé.


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Dim 16 Juil 2017 - 19:27

Lundi 12 janvier – Aux alentours de 16h30

J'entre dans le club de cuisine, le trousseau de clés du président dans la main, avant de refermer la porte derrière moi. J'installe mes affaires à côté d'un plan de travail, puis je sors la recette de mon sac et commence à faire des aller-retours pour ramener tous les ingrédients et tous les ustensiles dont j'ai besoin. Cela fait plusieurs jours que j'attends ce moment, et j'ai hâte de commencer !
Pendant les vacances de Noël, j'étais très triste de ne pas pouvoir être avec Kuro. J'avais envie de passer la soirée avec lui, de lui offrir un cadeau, de manger un bon repas en sa compagnie... Mais j'étais chez mes parents, et de toute façon il devait passer les fêtes du Nouvel An avec sa famille. C'est pourquoi, à la rentrée, j'ai décidé de réfléchir à ce que je pourrais préparer pour la Saint-Valentin – car à ce moment-là, je serai encore à Kobe. Et une idée m'est venue : je vais préparer une boîte de chocolats faits maison. Et comme je ne veux pas rater ma recette, j'ai décidé de m'y prendre à l'avance. Ainsi, je pourrais essayer plusieurs recettes jusqu'à trouver celle que je préfère, et je serai sûre d'avoir la bonne technique. Ensuite, je n'aurais qu'à fabriquer une jolie boîte avec le matériel du club d'arts. Oui, mon cadeau sera parfait, le plus beau cadeau de Saint-Valentin jamais offert !

Comme je préfère m'entraîner seule, j'ai profité que le club de cuisine ne se réunissait pas aujourd'hui pour emprunter les clés à Harper-sensei. Je devrais ainsi avoir la cuisine pour moi et, si ma première fournée de chocolats est une catastrophe, au moins personne ne sera là pour le voir.
C'est du moins ce que je croyais, jusqu'à ce que j'entende la porte s'ouvrir. Surprise, je lève les yeux de ma table. Une tête familière apparaît dans l'encadrement, mais il ne s'agit pas d'un membre du club de cuisine, ce qui me surprend d'autant plus.

« Oh, bonjour Shouartsu-san ! »

Je ne connais pas très bien le grand-frère de Kuro, mais je ne pensais pas du tout qu'il était le genre de personne à faire de la cuisine pour le plaisir. Enfin, on ne peut pas dire que notre ''rencontre'' à la bibliothèque il y a quelques mois nous a laissé beaucoup de temps pour faire connaissance...
Ce que je sais, en revanche, c'est qu'il allait plutôt mal ces derniers temps, d'après ce m'a dit Kuro. Leur chien est décédé tout récemment, et Isaak a été vraiment bouleversé par cette perte. Je suis vraiment désolée pour lui, car je sais ce que c'est de s'attacher profondément à un animal, alors je ne peux même pas imaginer ce qu'il a ressenti au décès de son chien... Mais, même si je ressens tout cela, il n'est pas question que je lui en parle. Après tout, nous ne nous connaissons pas bien, et je doute qu'il ait envie de discuter de cela avec l'amie de son petit frère. Ce que je peux faire, en revanche, c'est le mettre à l'aise et passer un bon moment avec lui. En tout cas, je vais essayer de le mettre à l'aise.

« Oui, je suis seule. Il n'y a pas de réunion de club aujourd'hui, j'ai emprunté les clés au président. Vous pouvez rester bien sûr, il n'y a aucun problème ! »

Je réarrange mes affaires histoire qu'elles ne soient pas trop étalées partout, dans le cas où Isaak voudrait s'installer à côté de moi.

« Vous savez où se trouve tout le matériel ? Je peux vous montrer, sinon. »

C'est une sensation assez bizarre de guider un élève beaucoup plus âgé que moi dans le club, mais je ne sais pas s'il est déjà venu ici. En tout cas, je suis curieuse de voir ce qu'il veut préparer. Une pâtisserie, peut-être ? Ou un plat pour un de ses clubs ? Je le découvrirai bien assez tôt.


Désolée pour le temps de réponse D':

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 656
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 83

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Lun 24 Juil 2017 - 14:28

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
Non pas sans un certain soulagement, j’apprends qu’Haruka avait le club pour elle seule en cette fin d’après-midi. C’est une bonne chose. Et d’autre part, ma présence ne la dérange pas. De toute manière, je ne comptais pas être envahissant. Du moins, j’essaierais, car je le suis souvent un peu malgré moi. Mes contradictions bêtes qui m’ennuient, comme d’hab. Mais, bref. Haruka s’en fiche probablement pas mal, du moins, elle ne va pas me foutre la pression que moi-même je me mets pour tout et n’importe quoi.

« Oh, bah, euh, merci, c’est sympa. Je vais tenter de pas trop m’étaler. »

Je lui souris nerveusement avant de m’installer à un plan de travail à côté de celui d’Haruka (comme elle commençait à faire de la place, je me serais senti un peu malpoli de la stopper dans son élan) et de sortir quelques saladiers pour faire ma préparation.

« Pas de problème, je suis déjà venu. »


En toute discrétion pendant que personne regardait, m’abstins-je de dire à voix haute. Pas que je craigne que le regard de Arai sur ma personne ne change, mais je ne vois pas trop l’interêt de donner ce genre de détail. J’observe furtivement ce qu’elle a dans son coin afin de peut-être deviner ce qu’elle prépare. Oh. Beaucoup de chocolat. Surement qu’elle va faire un fondant ou quelque chose du genre mais… Je ne vois pas d’œufs ni de farine. C’est curieux.

« Hm… Tu fais un gâteau.. ? Ça fait beaucoup de chocolat, tout ça. Mais je ne vois pas avec quoi tu vas le faire si tu n’as ni œufs ni farine… ? »

Bon bah, moi qui avais promis de pas être envahissant, c’est rapé.



HRP:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Mer 2 Aoû 2017 - 1:34

Isaak semble content de pouvoir rester dans le local – même s'il ne semble pas complètement à l'aise. Je lui fais un petit sourire en retour au sien alors qu'il s'approche pour s'installer, et je hoche la tête sans rien dire alors qu'il m'explique que ce n'est pas sa première fois ici. Très bien, je n'aurais donc pas besoin de tout lui montrer !

Pendant qu'il s'installe, je commence ma préparation : je remplis une casserole d'eau avant de la mettre sur le feu, puis je commence à couper le chocolat en morceau dans un bol. Le but est de faire fondre le chocolat et de la crème au bain-marie, mettre le tout dans des moules, le passer au frigo pendant une heure au moins puis saupoudrer les chocolats de cacao. La recette contient du saké aussi normalement, mais je ne peux pas m'en procurer seule et de toute façon, je n'ai pas envie que mes chocolats soient alcoolisés.

Pendant que je découpe la tablette, la voix d'Isaak me tire de ma concentration. Je lève les yeux vers mon aîné, un petit sourire sur le visage.

« Vous n'êtes pas loin, mais je ne prépare pas de gâteau ! Je vais faire des petits chocolats, pour les offrir à Kur... oh... »

Je me rends compte de ce que j'allais dire, et je m'arrête immédiatement. Comment ce détail n'a-t-il pas pu me frapper avant ? Je suis en train de m'entraîner à préparer des chocolats pour mon petit ami à côté de son GRAND FRÈRE ?! Je sens mes joues rosir et je reporte mon attention sur mes gestes.

« Enfin... je n'en ai jamais fait avant alors je voulais essayer plusieurs recettes de mon côté avant de choisir celle que je veux vraiment faire pour pouvoir les offrir, ainsi si je me trompe ou si les chocolats sont ratés, ce n'est pas très grave, je pourrais recommencer... »

Sous le coup de la gêne, ma voix redevient plus basse et plus monotone et mon débit de parole ne fait que s'accélérer. Ce n'est pas bon du tout ! J'étais censée faire passer un bon moment avec Isaak, pas devenir stressée ! Je finis par arrêter de parler, reprends un peu de contenance et relève les yeux vers Isaak.

« Et vous, qu'est-ce que vous voulez faire ? … Un gâteau ? Ou des biscuits, peut-être ? »

C'est en tout cas l'impression que j'ai en observant les ingrédients sur sa table. De toute façon, même si je me suis trompée, cela m'est égal : l'important est que nous changions de sujet et que l'ambiance entre nous redevienne détendue et sereine !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 656
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 83

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Jeu 3 Aoû 2017 - 14:47

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
Ah, donc elle fait juste du chocolat.. avec du chocolat. Ouais, ouais, je sais où elle veut en venir, elle veut sûrement faire des chocolats d’une certaine forme pour.. Kur.. ? Hm. Ah. Pour Kuro, Klaus. Maintenant que j’y pense, c’est bientôt la Saint-Valentin, ou le jour de l’année qui m’indiffère le plus. Franchement, j’ai jamais compris pourquoi les gens se donnaient des preuves d’amour ce jour-ci plus qu’un autre, et pourquoi il nous fallait commémorer tout ça publiquement. Et là, je parle autant de romance que d’amitié ou d’amour familial. Mais bon, si ça motive ou fait marrer certains, c’est une bonne chose. Enfin, malgré tout le boucan que fait cette fête au Japon tous les ans, je n’attends pour ma part pas d’Emiri qu’elle fasse quelque chose de particulier, car on a environ 364 jours par ans pour s’offrir des trucs et se faire plaisir. Et c’est aussi car j’assume pas encore trop d’être (ou pas) un « bon petit copain » avec d’énormes guillemets pour Emiri. Mais bref. On va encore avoir affaire aux « OH REGARDEZ J’AI PLEINS DE CHOCOLATS » de Hanz… Meh, tout ce que je crains, c’est qu’il foute la pression à Emiri pour qu’elle fasse des chocolats, dans le cas où elle n’en aurait pas envie. Bref, Haruka pour sa part a déjà l’air suffisamment gênée d’avoir évoqué le destinataire des chocolats qu’elle prépare, donc je n’insisterais pas sur ce point.

« Ah, bien sur. J’y pensais pas. » Je vois qu’elle s’emballe et ne sait plus trop comment rattraper son coup. « Tu n'as pas besoin de te justifier, hein. Je ne m’y connais pas trop en chocolats mais… Bah, je pense que le chocolat noir, ça peut-être une bonne idée. Enfin, je dis ça... »

Si rien n’a changé, je sais que Kuro aime bien le chocolat noir. Du coup, je peux toujours donner cette idée « DISCRÈTE N’EST-CE PAS WINK WINK » à Arai. Histoire qu’elle ne se sente pas plus embarrassée, je décide de répondre à sa question sans en rajouter.

« Un gâteau roulé au chocolat. C’est simple à faire, et puis, la bouffe c’est bien pour remercier les gens car les fleurs et les cadeaux c’est périssable au moins la bouffe tu t’enjailles en mangeant, tu vois alors… »
Mais bordel, fermes ta gueule, t’es hyper cringeant, à t’enjouer comme ça pour de la nourriture. « Oui, bon, c’est ultra mièvre, je sais. Mais je pense que j’ajouterais peut-être quelques herbes… La dernière fois, j’ai ajouté de la menthe, et ça rendait super bien ! Enfin, faut aimer le mélange menthe/chocolat. Ou alors, je pourrais aussi mettre de la vanille, soit dans la pâte, soit avec le chocolat. »

Histoire de ne pas complètement monopoliser la conversation (déjà que je monologue bien trop) je me tourne vers Haruka afin de lui demander son avis, tout en mélangeant les œufs et la farine dans un saladier.

« Tu me conseillerais quoi, toi ? »



---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Sam 12 Aoû 2017 - 2:52

Malgré ma gêne, Isaak n'est pas très surpris en apprenant le destinataire de mes chocolats. Enfin, si, il a l'air un peu surpris, mais pas dans le sens ''oh non, j'assiste à une scène que je ne devrais pas voir et je suis gêné à mon tour''. Il a simplement l'air de ne pas avoir fait le lien plus tôt, et savoir la vérité semble le laisser indifférent. Devant son calme, j'essaie de reprendre de la contenance en me concentrant sur mes petits morceaux de chocolat.
C'est alors qu'Isaak me fait comprendre que je devrais utiliser du chocolat noir. Je me tourne vers lui avec un air un peu interrogateur. Est-ce qu'il dit cela comme une impression générale ou est-ce plus... spécifique ? C'est vrai que je n'avais pas vu la situation sous cet angle : avoir le grand frère de Kuro avec moi pourrait m'être utile pour apprendre deux ou trois détails sur les goûts de mon petit-ami. Je fais un petit sourire à Isaak.

« D'accord, merci pour la suggestion, Shouartsu-san... D'ailleurs, j'avais pensé utiliser du chocolat blanc, aussi...vous pensez que... c'est une bonne idée ? »

Je ne suis pas totalement à l'aise à l'idée de lui demander clairement ''vous savez si Kuro aime le chocolat blanc ?'' mais je pense qu'il aura compris le message.

Isaak m'explique alors qu'il veut faire un gâteau roulé, et j'avoue ne pas savoir ce que c'est. J'allais lui poser plus de questions, mais le cinquième année continue sur sa lancée, m'expliquant quelque chose à propos de remercier ses amis et de ''s'enjailler'' avec la nourriture. Je souris un peu plus franchement quand je le vois essayer de se reprendre. C'est vraiment un garçon passionné !
J'écoute avec attention le reste de son explication, captivée par cette facette du personnage que je ne connaissais pas du tout. Il a l'air vraiment impliqué dans ce qu'il fait !
Je suis flattée qu'il me demande mon avis, mais je ne sais pas trop quoi lui répondre : je n'ai jamais cuisiné sans suivre une recette ou les directions de ma mère. Alors choisir quelle herbe mettre dans son gâteau... Mais je réfléchis sérieusement à la question.

« Hé bien... si vous avez déjà fait un gâteau avec de la menthe récemment, je pense que ce serait une bonne chose de mettre de la vanille cette fois. Histoire de changer un peu. »

Je trouve que ma réponse est un peu plate, mais je ne sais pas quoi ajouter d'intéressant. Je n'ai pas de grandes connaissances en cuisine, surtout en pâtisser- Oh ! J'ai une idée !

« Sinon, vous pourriez peut-être essayer de mettre des fruits, comme des fraises ou de la poire ? »

Je ne sais pas trop si cette idée va être compatible avec sa recette, mais je sais que beaucoup de desserts mélangent les fruits et des chocolats – et en général, c'est plutôt bon.
Pendant que nous discutions, j'ai terminé de mettre ma tablette en morceaux. J'ajoute donc la crème dans le bol, puis je contrôle la température de l'eau avec un thermomètre. Cependant, elle n'est pas encore assez chaude, je mettrai le bol dans la casserole un peu plus tard.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)




Dernière édition par Haruka Arai le Jeu 24 Aoû 2017 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 656
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 83

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Mar 22 Aoû 2017 - 12:33

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
Oh ? Miracle. On dirait que Haruka m’a compris. Sérieux, maladroit et niais comme je le suis, c’est assez étonnant. Elle poursuit donc en me demandant (aussi subtilement que moi) si Klaus aimerait, par le plus grand des hasards (wink wink) le chocolat blanc. Sur le coup, j’ai un moment d’hésitation. On connaît tous le classique « meh, le chocolat blanc c’est pas du vrai chocolat ». Personnellement, j’aime aussi beaucoup, mais pour ce qu’il en est de mon frère.. Il n’a jamais eu le bec vraiment sucré. Ce n’est pas le genre a grignoter des trucs sucrés par gourmandise, et je n’ai pas souvenir qu’il apprécie le chocolat blanc.

« Hm.. En plus petites doses, sûrement. Pour la décoration, par exemple. Enfin.. Tout le monde aime pas forcement le côté très sucré du chocolat blanc. »

Si elle a compris la première fois, elle devrait me comprendre cette fois encore. La discussion continue sur mon gâteau roulé, et Haruka me fait des suggestions fort intéressantes. Après tout, Emiri est gourmande et un truc plutôt sucré lui conviendra certainement. Autant changer, ça la surprendra peut-être un peu.

« Ce sont de très bonnes idées, ça. Je te prends au pied de la lettre.. Sauf que y’a un hic : j’ai pas pensé à acheter de fruits. »

Tintintin. Aller, hop, générique. Euh, non attends. J’ai un rictus en coin discret à l’adresse d’Haruka, comme pour m’excuser auprès d’elle (comment ça, je m’excuse déjà tout le temps?).

« Quoique… »

Il doit bien me rester quelque chose de mon repas de midi. Je m’en vais vérifier dans mon sac de cours. Bingo. Il me reste des fruits confits et une pomme. Ce sac est magique, huhu. J’ajoute donc les fruits à la pâte du gâteau avant de mélanger et de préparer le four. Et ce sera bientôt à mon tour de faire la crème au chocolat et à la vanille.

« A part ça, tout va bien, pour toi ? Les cours ? Tes fêtes de fin d’année se sont bien passées ? » Me fait penser… « .. Tiens, j’ai totalement zappé d’aller au temple, cette année. »

C’est pas du tout que ma cousine Ludmilla me tenait la jambe pour pas y aller, que je préférais faire le nerd, que Emiri m’envoyait des messages, et qu’un autre truc moins marrant est arrivé. Mais bref.

« Tu y es allée, toi ? » Meh, je suis pénible, là. « …Euhm, pardon, je pose trop de questions. »


Squalala:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Lun 28 Aoû 2017 - 20:57

Lorsque je pose ma question à propos du chocolat blanc, Isaak prend quelques instants pour réfléchir. Peut-être que Kuro et lui n'en mangent pas beaucoup chez eux ? Ce qui répondrait à ma question... Mais la proposition de mon interlocuteur fait complètement s'envoler ma gêne de tout à l'heure. Je n'avais pas du tout penser à décorer mes chocolats ainsi ! J'avais pris de la poudre de cacao pour en recouvrir certains, mais à présent je les imagine couvert de petits traits blancs... je sens que j'ai des étoiles dans les yeux rien que d'y penser.

« Oh, je n'avais pas pensé à m'en servir pour la décoration, c'est une très bonne idée ! Hum... Comment pourrais-je étaler le chocolat, à votre avis ? En trempant une cuillère ? Ou avec une... poche ? »

Je ne me rappelle plus du nom exact de cet ustensile, mais cela ressemble à une poche en tissu avec un petit tube de plastique au bout. On le remplit de crème et, en appuyant dessus, on peut faire des dessins assez précis si on sait s'en servir. Mais impossible de me rappeller du nom exact...

Je suis contente que mes propositions plaisent à Isaak, malheureusement il n'a pas acheté de fruits... Peut-être qu'il y en aurait dans les réserves du club ? Je sais qu'il ne voulait pas se servir, mais s'il ne prend qu'un fruit ou deux, ce n'est pas gênant. J'allais le lui proposer lorsque je remarque son petit sourire en coin. Je penche légèrement la tête sur le côté, d'un air interrogatif, puis je le suis du regard alors qu'il se dirige vers son sac... Oh, il en a trouvé ! Je ne peux pas m'empêcher de rire doucement. Quand je le vois ajouter les fruits directement à la pâte, je suis un peu surprise. Je ne m'y attendais pas ! Je pensais qu'il allait les ajouter comme décoration ou directement sur le chocolat.

Le cinquième année reprend le contrôle de la conversation en me posant des questions plus ou moins personnelles. Je suis contente qu'il ait envie de discuter, mais je me rends vite compte que sa curiosité le gêne. Je tente de le rassurer.

« Non, pas du tout ! »

Je prends quelques instants pour contrôler la température de mon eau. Voyant qu'elle a atteint la bonne température, je dépose le bol de chocolat et de crème dans la casserole, en m'assurant que le tout ne chauffe pas trop fort.
Une fois cela fait, je réponds aux questions d'Isaak.

« Pour moi, les cours se passent bien, oui. Enfin, sauf les cours d'informatique... je ne m'en sors vraiment pas, surtout pour les exercices pratiques ! Mes parents m'ont acheté un téléphone portable après le tremblement de terre, donc je suis un peu plus à l'aise avec ces appareils, mais les ordinateurs... c'est encore autre chose ! »

Mes difficultés en informatique me mettent mal à l'aise avec mes camarades – sauf Kuro – mais puisque j'avais déjà parlé à Isaak de mes problèmes avec les téléphones portables, je ne me sens pas gênée d'aborder le sujet avec lui.

« Les fêtes se sont bien passées aussi, je suis retournée à Okayama pour les vacances. J'ai vu mes parents et mes amies d'enfance aussi, c'était très agréable. Et oui, je suis allée au temple avec mes parents et mes grands-parents. »

J'étais contente de les voir, d'ailleurs ! Comme ils habitent loin dans la campagne, on ne se retrouve pas souvent tous ensemble. Mais ils avaient envie de venir en ville cette année, et ça m'a fait plaisir de passer du temps avec eux.

Je voudrais retourner ses questions à Isaak, au moins par politesse, mais... je n'ai pas envie qu'il repense à certains événements de ce début d'année... Ah, je sais quoi lui demander !

« Les cours ne sont pas trop compliqués pour vous, en ce moment ? Avec la fin de l'année qui approche, vous devez être en train de préparer le passage à l'université aussi, j'imagine ? »

Cela fait une impression bizarre de savoir qu'Isaak va bientôt changer d'école. Il sera toujours sur le même campus que Kuro et moi, mais il va aller vivre dans un autre dortoir, il n'aura plus cours dans le même bâtiment. Ce doit être bizarre pour Kuro... Je me demande ce qu'il en pense ?


HRP : Pas de soucis :3

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)




Dernière édition par Haruka Arai le Dim 17 Sep 2017 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 656
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 83

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Mar 5 Sep 2017 - 22:55

La maison de pain de l'awkward.
√ Lundi 12 janvier 2015, vers 16h30. Au club de cuisine.
√ Pépé et Mémé sont en cuisine pour faire des bons trucs.
Avec Haruka Arai.
« Une poche c’est toujours le plus pratique si tu veux faire de goûtes ou des décos en relief. Mais ça dépend ce que tu veux faire comme décoration. Tu peux effectivement laisser refroidir le chocolat sur différentes surfaces planes ou convexes selon la forme que tu souhaites faire également. Ce qui est pratique, c’est que du peux recommencer presque indéfiniment.. ! »

A défaut de vouloir être pédagogue, je dois passer pour le type qui étale sa science à touyt bout de champ. Bref, passons à autre chose. Poser des questions, c’est un peu mon dada de nerd, vous voyez. Mais c’est aussi un cache-misère en ce qui concerne ma timidité, ça, je l’avoue sans mal. Car, en posant des questions, je peux laisser les gens parler de choses intéressantes sans avoir à les ennuyer, c’est quand même bien plus confortable… En espérant que ça le soit en l’occurrence pour Arai. Elle a l’air de dire que ça ne la gêne pas, ce qui me rassure et me met un peu plus à l’aise. C’est vrai que j’ai du mal à donner de ma personne dans une conversation, je suis toujours embêté quand on me demande de raconter ma vie, pour autant je ne vias pas faire la vacherie de demander « Aller, paaaaarleuh » à quelqu’un d’aussi réservé que je le suis. Sérieux, ne faites pas ça, c’est terrible et vraiment embarrassant. Haruka décide de répondre poliment à mes questions. Eh, les cours d’informatiques, des fois je les oublie carrément de mon emploi du temps, et pourtant ils existent. Pas que ça ne m’intéresse pas, je trouve les différents langages informatiques et web assez fascinants, bien que je ne sache pas du tout m’en servir. M’enfin, l’ordinateur ça reste pas trop mon truc. Je suis pas hyper technologique, comme mec, malgré le fait que je possède un smartphone récent (et un vieux laptop, mais passons).

« Ah, je comprends. C’est capricieux, ces machines. M’enfin, c’est loin d’être inutile ces cours, en définitif. »

Tant qu’on apprend des choses, c’est un bon cours. Il n’y a jamais de mauvais cours ni de mauvais enseignement à prendre. Je laisse Haruka continue, et tend l’oreille. Elle vient d’Okayama ? C’est pas l’autre bout du monde, mais c’est pas non plus la porte à côté.

« ...Tu as grandi là-bas, alors ? Donc t’es venue à Kobe pour les études ou.. ? Enfin, tu n’es pas obligée de répondre si c’est indiscret. »

De mon côté, j’ai vraiment zappé le temple, avec mes cousins qui me tenaient la jambe en mode « Isaak si tu y vas pas on sera pas obligés d’y aller alors n’y vas paaaas ! ». Bon, après, j’avais pas envie d’affronter la foule et j’avais des révisions à terminer alors… Pas si grave. Puis je n’y pense bientôt plus comme la pâtissière en herbe aborde un sujet qui m’enjaille un peu trop. J’étais en train de terminer la pâte au chocolat pensant que la pâte aux fruits cuisait au four lorsque je lui réponds.

« Non, ça va. Ce n’est pas trop compliqué quand on y met les efforts nécessaires. » Lui répondis-je, avec un certain sérieux, un peu soudain. Bah, oui, orgueilleux que je suis, je vais pas commencer à parler de mes lacunes en art, en sport, et en littérature. « J’ai hâte à l’université, j’ai déjà une idée assez précise de ce que je vise pour le moment. » Car ça peut toujours changer. « Je vais enfin pouvoir étudier ce que je veux et me spécialiser, donc je pense que je m’y sentirais bien mieux qu’au lycée. Enfin, je travaille beaucoup actuellement pour avoir les meilleurs notes possibles aux derniers examens… Histoire de finir en beauté, tu vois ? »

C’est d’un prétentieux, n’est-ce pas ? Je comprendrais qu’Arai pense ainsi et me demande de descendre de mon estrade d’arrogance.

« Bref. »

Assez parlé de moi. Je sors la pâte de mon gâteau roulé et l’étale sur le plan de travail, prêt à tartiner le chocolat par dessus. Ensuite, je le glisserais dans un moule cylindrique pour qu’il re-cuise un peu, et garde sa forme.

« Tu t’en sors ? D’ailleurs, je sais que c’est peut-être déplacé de demander, mais je pourrais gouter ? »


Fis-je, en m’intéressant aux décorations qu’elle aurait pu mettre en œuvre sur les chocolats. Si c’est pour offrir à Kuro, je comprendrais qu’elle trouve étrange que je lui demande un telle chose… Ouais, c’est bizarre, j’aurais dû me taire. Eh, même si je trouve la Saint Valentin vraiment naze, je peux quand même avoir de l’attrait pour des chocolats, non ?


---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 765
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes points : 8

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  Dim 17 Sep 2017 - 0:55

Suite à mes questions, Isaak commence à m'exposer toutes sortes de méthodes pour faire des décorations en chocolat. Il comprend de quoi je parlais en évoquant la ''poche'', et il m'explique aussi qu'en faisant refroidir le chocolat sur différentes surfaces, je pourrais faire des formes différentes... Cela dit, tout cela m'a l'air un peu trop compliqué pour le moment.

« Je crois que je vais me contenter d'une décoration simple... »

Je n'ai jamais fait beaucoup de gâteaux ou de plats sucrés, que ce soit avec ma mère ou dans le club de cuisine, alors j'ai encore beaucoup de choses à apprendre et à maîtriser. Et je n'ai pas envie de râter mes chocolats !

La remarque de mon aîné fait naître une légère moue sur mon visage. Je sais que l'informatique et les nouvelles technologies en général sont partout dans notre monde, mais je n'ai jamais aimé cet état de fait. J'ai toujours préféré lire un magazine ou écouter de la musique plutôt que de passer mon temps sur un téléphone ou un ordinateur... Mais je vois ce qu'il veut dire. Il vaut mieux comprendre le monde dans lequel on vit, j'imagine. Histoire de justifier mon manque de réaction, je surveille une nouvelle fois mon chocolat : pas encore assez fondu, mais cela ne saurait que tarder.

La curiosité de mon partenaire fait naître un nouveau sourire sur mon visage. Je m'empresse de répondre.

« Ce n'est pas indiscret, ne vous en faites pas ! Je suis née là-bas oui, et j'y ai toujours vécu, jusqu'à ce que je vienne à Kobe. Et concernant mon arrivée ici... En fait, mes premières années de collège ne se sont pas très bien passées, alors j'ai voulu m'éloigner un peu d'Okayama, histoire de recommencer une nouvelle vie, en quelque sorte. »

Quand j'y repense, je me dis que j'étais bien plus courageuse que je ne le pensais, à cette époque-là. J'ai quand même quitter ma ville natale, mes parents et mes amies pour m'inscrire dans une école où je ne connaissais personne ! Je ne regrette pas du tout mon choix, mais je ne sais pas si je serais capable de refaire une chose pareille aujourd'hui...
Puisqu'il a entamé la discussion sur mes origines, j'en profite pour poser d'autres questions à Isaak.

« Kuro m'a expliqué que vous et votre grand frère êtes nés en Allemagne. Est-ce que... ce pays vous manque parfois ? »

Je sais que la famille Schwartz est arrivée au Japon il y a longtemps, puisque Kuro est né ici, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'aborder le sujet avec Isaak. Enfin, j'espère que je ne suis pas trop curieuse, moi aussi… ?

En tout cas, mes questions sur l'université semblent raviver la passion du cinquième année. Il semble vraiment attendre avec impatience ce moment, et je souris à sa dernière remarque. On dirait presque une autre personne !
Mais il revient vite à son état précédent et s'occupe de son gâteau. J'en profite pour me concentrer sur mon chocolat, qui a bien fondu. Suivant les instructions de la recette, je mets le bol dans un autre récipient – que j'ai préalablement rempli d'eau froide – puis j'ajoute du beurre.

Pendant que je mélange, Isaak me pose la première question qui me mette réellement mal à l'aise depuis le début de notre petite séance, je pense. Si n'importe qui d'autre avait posé la question, je crois que je l'aurais rembarré sèchement. Pas question que quelqu'un d'autre que Kuro goûte à mes chocolats !
Mais d'un autre côté, Isaak a eu la gentillesse de m'aider et de me donner des conseils. Je ne peux pas lui refuser cette requête ! Et puis, s'il en mange un, il pourra me dire ce qu'il en pense, ce qui me sera très utile pour m'améliorer. Je me retourne vers lui, un petit sourire sur le visage.

« Si vous voulez, oui... mais il faudra attendre un moment, je dois les mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure. »

Maintenant que le beurre est bien incorporé, je remplis les petites moules que j'ai choisis pour l'occasion. Il y en a des rectangulaires, des carrés, des ronds... et quelques cœurs, aussi. Je rougis légèrement en m'occupant de ceux-là, et j'essaie de ne pas regarder Isaak pendant que j'installe tous mes moules remplis sur la plaque.

Après avoir mis la plaque dans le réfrigérateur, je retourne auprès de mon partenaire. Je ne peux m'empêcher d'observer son propre gâteau.

« Votre gâteau a l'air très bon, Shouartsu-san ! Je suis sûre que la personne à qui vous allez l'offrir va beaucoup apprécier. »

J'aurais bien aimé en goûter un peu, moi aussi, mais puisqu'il s'agit d'un cadeau, j'oublie complètement l'idée. Et je me garde bien de demander qui est l'heureux destinataire. Cela ne me regarder pas, après tout.
En attendant que mes chocolats durcissent, je m'occupe de ranger un peu mon plan de travail et je lave les ustensiles. Il ne me reste plus qu'à saupoudrer certains chocolats avec du cacao, et je n'ai clairement pas besoin de tous ces instruments pour cela.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: La maison de pain de l'awkward.  

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison de pain de l'awkward.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le bâtiment Yamanaka :: Salles des clubs-
Sauter vers: