Partagez | 
 

 [Appartement C-304] That's great ![Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Mer 19 Juil 2017 - 20:54

That's great !

Samedi 10 janvier – 16H00

Fuki avait sa séance habituelle à la salle de sport aujourd’hui, avec une amie qu’elle avait rencontré là-bas à force d’y aller. Anastasia Evans. Une jeune femme pleine d’énergie, vraiment très agréable qu’elle appréciait beaucoup. Avec le temps, elles étaient toute deux devenues amies et avaient pris l’habitude de faire du sport régulièrement ensemble. Comme aujourd’hui d’ailleurs. Elles avaient rendez-vous à 16h30 à la salle, mais Fuki aimait bien venir un peu plus tôt pour s’échauffer un peu. Oh, elle avait réussi à mettre un vélo de fitness et un tapis de course dans son appartement, mais elle aimait trop aller à la salle avec Ania, alors elle ne les utilisait pas vraiment. Sauf qu’aujourd’hui, il semblerait qu’elle n’aurait pas le choix. En arrivant à l’entrée, vêtue d’un t-shirt rouge et d’un jeans noir, elle avait découvert un moment sur la porte qui ne lui faisait pas vraiment plaisir. Ce dernier expliquait simplement que suite à des dégâts des eaux, la salle ne serait pas accessible avant quelques jours, le temps des réparations. Pas de chance donc, il fallait qu’elle prévienne sa collègue, pour ne pas qu’elle se déplace jusqu’ici pour rien.

A Anastasia

Coucou miss, la salle est fermée, y a un dégât des eaux. J’ai un peu de matériel chez moi, tu veux faire la séance à l’appartement ?
Fuki

Elle avait donc envoyé un texto, alors qu’elle faisait demi tour avec son gros sac de sport noir et blanc. Elle espérait qu’Anastasia accepterait, elle n’avait pas envie de se retrouver seule pour sa séance hebdomadaire. Au contraire, depuis qu’elle passait ce temps avec son amie, elle ne faisait quasiment plus de sport seule. Alors, en arrivant chez elle, elle prépara de quoi grignoter et boire pour la séance. Ainsi, elle avait placé des biscuits et un théière sur un petit plateau. Le tout était déposé sur une petite table de salon, juste devant ses deux canapés qui faisaient face à la télé.

«  - Oh merde… si elle voit ce qu’il y a dans ma chambre… je vais en entendre parler jusque la fin de ma vie ! » s’exprima-t-elle d’un coup, à elle-même. Elle se leva de son canapé et accouru dans sa chambre. Dans cette dernière, il y avait un monticule de peluches, de porte-clé, d’objets en tout genre, tous plus mignons les uns que les autres. Elle se grouilla de tout cacher dans la grande garde-robe. Cette dernière avait même un espace réservé à ses cosplays, ses tenues kawaii et autres. Oui, elle devait vraiment tout caché. Encore, la chambre rose, ça passait plus ou moins vu que c’est une fille. Mais elle ne tarda pas à finir de tout cacher, fermant l’armoire. Tout était rentré à l’intérieur, bien qu’une partie s’était retrouvée sous le lit, vu que certaines poupées et peluches étaient trop grandes et auraient pris trop de place dans la garde-robe. Elle se sentait d’un coup beaucoup mieux, son secret pourrait être gardé encore un peu plus longtemps.

Elle se dirigea ensuite dans la salle de bain pour pouvoir enfiler son legging de sport ainsi que son long débardeur gris souris. Elle aurait bien pris une douche, mais il valait mieux le faire après le sport. De toute façon, elle prévoyait quand même de transpirer un peu, histoire de brûler les graisses qu’elle avait un peu emmagasiné chez ses parents. Elle retourna dans la pièce principale, n’attendant plus que son amie pour pouvoir passer un moment sportif ! Elle songeait un peu à la semaine qu’elle venait de passer. Entre sa foulure, le moment gênant avec le porte-clé de Manabu, la course d’orientation avec chacune des classes du lycée et la recherche des petits malins qui avaient commandé des pizzas à l’école, elle pouvait estimer qu’elle avait eu une sacré semaine l’air de rien. Elle appréciait pourtant avoir fait autant de choses, c’était assez cool à ses yeux. Bien différent de son ancien travail, bien plus humain. Oui, depuis qu’elle avait commencé ce job, elle se sentait bien plus épanouie qu’auparavant. Ho, elle ne regrettait pas son premier choix. Mais elle avait vite compris que son cœur sensible ne risquait pas de l’aider dans son job. Parfois, il lui arrivait de se rappeler des affaires les plus sordides. Ce qui lui donnait parfois pas mal de cauchemar. Mais heureusement, le sport l’aidait comme lorsqu’elle était plus jeune. Il lui permettait de faire abstraction des mauvais moments, pour mieux avancer dans la vie. Enfin, ce n’était pas le jour pour ressasser tous ces maux, mais plutôt celui d’une détente particulièrement cool. Surtout que son amie ne devrait plus tarder maintenant.


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033


Dernière édition par Fuki Nakuru le Mer 9 Aoû 2017 - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Mer 19 Juil 2017 - 22:05

« À elle, on va lui mettre une tignasse de nana de télé-réalité, blonde évidemment. Hum… Un maquillage de péripapétipute, puis une robe qui lui couvre à peine le fessier. VOILÀ ! »

Ania était fière de sa Sims, très à l’image des filles nunuches dont elle aimait se moquer. Ça allait faire des histoires si ce personnage virtuel à forte poitrine venait briser le couple le plus coincé de Simscity. Depuis qu’elle avait acheté ce jeu, la brunette s’amusait à créer des stéréotypes et à inventer des histoires dignes des feux de l’amour.

« Caractère ? Humph… Enjôleuse, jalouse et… briseuse de couple ! » Elle allait valider et commencer à jouer quand elle fût interrompu par le vibrement de son smartphone.
Apparemment, information rapportée par mamzelle Nakuru : Salle de sport fermée pour cause de dégâts des eaux. Autre plan ? Faire la petite séance chez la reine des glaces. Oui c’est comme ça qu’ Ania l’appelait. Avec sa chevelure blanche elle ne pouvait échapper à un surnom de ce genre. Elle lui répondit qu’elle arriverait à l’heure prévue et demanda par la même occasion les coordonnées.
La jeune russe se frotta les mains, impatiente de découvrir l’habitat naturel de sa jeune amie. C’était toujours excitant de découvrir le petit espace personnel des gens, ça pouvait en dire long sur leur personne. Soit ça allait dans le sens de ce qu’on connaît d’eux, soit on découvrait avec surprise des faces cachées complètement aux antipodes.
De ce qu'avait pu constater Ania, Fuki était une personne qui aux premiers abords, paraissait froide et désintéressée. Mais une fois la conversation engagée, on pouvait découvrir une personne très sympathique, avec des centres d'intérêts communs, des anecdotes intéressantes et une multitudes de facettes à découvrir.


Comme l’heure approchait vite, Ania n’avait pas traîné et a pris soin de revêtir son ensemble sportif : Son leggings noir Just Do It favori, une brassière motif tropical en-dessous d’un débardeur blanc. Cheveux attachés, lentilles de contact et sac parés, elle enfila sa doudoune et ses baskets puis prit la poudre d’escampette.

Fuki n’habitait pas bien loin. Quelques rues à remonter et Ania était déjà devant la porte d’entrée, interphonant bien fort pour signaler son arrivée.
Essoufflée d’avoir monté les escaliers, elle vu la porte entrouverte. Elle toqua doucement et s’y engouffra avec légèreté pour ne pas effrayer l’ancienne flic.

« Hello, c’est moi ! » Fit-elle joyeusement en la voyant arriver. « Tu vas bien ? Malgré cette salle de sport qui nous enquiquine. Ils devraient nous offrir les jours de fermeture tout de même… »

L'intérieur était assez moderne, sans prise de tête. C'était simple mais accueillant. Ania voulait fouiner un peu... Alors elle s’avança vers son amie qui était vers le salon, puis commença ses analyses. Hé non, la brunette n'avait pas changé... Toujours là à analyser la moindre information. Ancienne psychologue, déformation professionnelle vous savez bien...

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Ven 21 Juil 2017 - 1:34

That's great !

Fuki était assise là, tranquillement. Elle avait hâte que son amie arrive, c’était la première fois qu’elle invitait quelqu’un dans son appartement. Il faut dire qu’elle n’avait pas vraiment osé le faire auparavant. Sans doute parce qu’elle ne voulait pas que l’on découvre son petit secret. C’est sans doute ça oui. M’enfin, pour une fois, elle avait osé et elle était persuadée que ce n’était pas une mauvaise idée dans le fond. En tout cas, Ania ne se fit pas attendre bien longtemps. L’interphone se mit à sonner. Fuki se redressa et répondit, même si elle savait parfaitement de qui il s’agissait. Elle indiqua à Anastasia l’étage puis entrouvrit la porte. Elle était presque retournée dans son salon lorsqu’elle entendit toqué. Cette dernière se retourna et vit son amie se faufiler à l’intérieur. Un petit sourire aux lèvres, elle se dirigea vers elle .

«  - Hello, c’est moi ! » salua la jeune femme, déjà en tenue de sport comme la professeure.
«  - Tu vas bien ? Malgré cette salle de sport qui nous enquiquine. Ils devraient nous offrir les jours de fermeture tout de même… » ajouta cette dernière, tirant un plus grand sourire encore à la jeune femme. Cette dernière était d’ailleurs tout à fait d’accord sur ce point. Elle voulait bien une semaine de sport gratuite, ça serait légitime après tout.

«  - Hello Ania. Je vais très bien, et toi ? » la salua-t-elle à son tour alors que cette dernière l’avait rejointe. «  On devrait leur réclamer, avec un joli petit minois comme le nôtre, on peut être sûr de l’obtenir. Surtout avec le receptioniste jeune là... tu sais, celui qui n'arrive pas à faire sans te mater ? » rigola-t-elle alors, tandis qu’elle se tournait de nouveau en direction du salon.

«  - Viens, installe-toi. J’ai préparé du thé et des biscuits pour grignoter. Et les machines sont par là aussi en plus. » indiqua la jeune femme tout en se dirigeant vers la pièce principale. Cette dernière était assez grande. Il y avait deux canapés, une table basse. Une plus grande table pour manger, entourée de quatre chaises modernes et sobres. Une télé écran plat, accrochée au mur, faisait face au canapé tandis que dans un coin de la pièce se dressait le tapis de course et le vélo de cardio. Bah, c’était pas grand-chose comparé à la salle, mais au moins elles avaient de quoi faire un peu de sport.

«  - Au fait, j’espère que tu aimes le thé à la framboise. C’est le seul que je bois. » rigola la jeune femme en servant deux tasses de celui-ci, s’installant dans l’un des fauteuils à son aise. «  Fais comme chez toi d’ailleurs. » ajouta-t-elle, tapotant le second canapé pour que la jeune femme puisse se mettre tout à son aise.

«  - Alors dis-moi, des nouveautés intéressantes ? » demanda-t-elle finalement, soufflant sur son thé avant d’en boire une gorgée tranquillement. Oui, Fuki et Anastasia avait pris l’habitude de se raconter un peu tout ce qui se passait dans leur vie. Même les choses les plus anodines. Surtout pendant leur séance de sport, elles restaient souvent du même côté de la salle, et ne cessait de parler ragot en transpirant. Fuki avait même pris l’habitude de lui parler des choses parfois étranges qui se passaient à l’école. D’ailleurs, elle avait hâte de lui raconter comment elle était partie à la recherche d’étudiants qui avaient commandé une bonne quinzaine de pizzas. Haha, ce moment avait été vachement amusant l’air de rien. Elle ne s’était pas douté que ces derniers faisaient ce genre de choses d’ailleurs. Mais elle avait surtout hâte d’entendre ce qu’avait à raconter sa camarade de sport. Elle avait l’art de raconter les choses, et Fuki se mettait même souvent à en rire en sa compagnie.


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Ven 21 Juil 2017 - 11:04

Elle rigola à ses paroles, plutôt convaincue. Elle n’avait pas tord dans le fond, ce jeune employé de la réception était enclin à ne rien leur refuser. La dernière fois il avait même offert les barres protéinées histoire de faire cadeau de la petite collation post-training.
« Franchement, c’est à essayer, je suis quasiment sûre qu’il ne dira pas non ! » fit-elle d’un être certain. Avec lui, pas besoin de sortir des arguments. S’accouder au comptoir, creuser un peu le dos pour dévoiler une belle chute de rein et un petit sourire charmeur suffisait pour tout obtenir. Tant qu’à faire, autant en profiter ! Dans les limites du raisonnable bien sûr.

Suite à la courtoisie de son hôte, Ania se débarrassa de ses affaires puis prit place sur l’un des canapés et observa un peu plus la pièce. Les deux machines de sport se trouvaient non loin, en plus d’un tapis et de quelques poids. Sur la table, une petite tentation : Du thé et des biscuits.
Fuki sortit les tasses et demanda à la brunette si elle aimait le thé à la framboise. Cette dernière réfléchit quelques instant avant de répondre :
« Hum… J’ai déjà bu du thé aux fruits rouges donc ça doit être aussi bon. » La jeune russe adorait le thé, quelque soit le goût, mis à part ceux aux saveurs non naturels tel que le thé goût cupcake. Chez elle aux États-Unis on en trouvait de toute sorte, mais ses préférés restaient les thés detox fruités.

Elle prit soin de remercier son amie à la chevelure blanche puis trempa directement les lèvres dans ce liquide bouillant et revigorant. Avec le froid de canard qu’il faisait dehors, rien de mieux qu’une boisson chaude et savoureuse. Au moins celle-ci n’était pas calorique, mais Ania ne disait jamais non à un bon chocolat chaud sur lequel reposait une bonne couche de chantilly et du coulis au caramel… Ania bavait d’envie à cette pensée, mais fut interrompue par son amie qui venait aux nouvelles.
La brunette ne savait par quoi commencer… Ces derniers temps elle n’avait mit personne au courant de ses précédents plans, mis aujourd’hui à exécution.
« Hé ben… J’ai démissionné de mon poste. » Elle remarqua l’air surpris de Fuki mais poursuivit rapidement : « Début décembre j’ai envoyé ma lettre de démission, puis, tu avais bien remarqué que je n’étais plus vraiment disponible et que j’étais repartie trois semaines à New-York. » Elle reprit une gorgée de thé pour s’éclaircir la gorge et continua. « En faite, j’ai fait une demande auprès de mon ancienne université, j’ai du envoyer des dossiers, préparer des trucs chiants et revenir auprès d’eux pour passer une soutenance. »
Fuki ne semblait pas bien comprendre toute cette organisation, alors, Ania prit son sac duquel elle sortit un document administratif. Elle le lui tendit puis expliqua brièvement : « Puis me voilà prof de psycho’... Ici » termina-t-elle en pointant le nom de l’établissement du doigt.

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 23 Juil 2017 - 14:33

That's great !

« - Franchement, c’est à essayer, je suis quasiment sûre qu’il ne dira pas non ! » avait alors répondu Anastasia. Fuki était tenté de le faire dès la réouverture de la salle. Elle savait déjà que le jeune réceptionniste ne pourrait pas leur dire non. Bien qu’il était clairement plus jeune qu’elles, ce dernier ne savait pas résister aux courbes de leur corps. Surtout que toute deux en prenait plutôt soin.  Elle emmena alors son amie en direction du salon où elle lui proposa son thé à la framboise et les biscuits tandis qu’elle s’installait tranquillement dans le canapé, faisant signe à Ania d’en faire de même. Elles pourraient commencer leur session d sport après avoir discuté un peu.

«  - Hum… J’ai déjà bu du thé aux fruits rouges donc ça doit être aussi bon. » répondit Anastasia, ce qui fit sourire Fuki.

«  - Oui, il n’y a pas de grandes différences entre les deux. Mais ce thé est mon préféré, que veux-tu. » avoua Fuki. Elle aimait à peu près tous les cafés, quelques sodas parfois, mais le thé à la framboise était la boisson qui lui plaisait le plus. Elle se laissa aller dans le canapé, buvant un peu à sa tasse. Il faisait froid dehors, le café était donc bienvenu. Elle ferma même quelques instants ses yeux pour en savourer plus longtemps le goût de la boisson et la douce chaleur qui se répandait doucement dans son corps. Puis, elle tourna à nouveau son regard en direction de son amie.

«  -   Alors dis-moi, des nouveautés intéressantes ? » demanda alors la jeune femme. Elle n’avait pas eu beaucoup de nouvelles d’Ania ces derniers temps. Elle se doutait donc qu’elle devait avoir des choses à raconter. Elle avait hâte de savoir ce qui pouvait se passer dans sa vie pour le moment. Il faut dire que celle de Fuki était assez calme ces derniers temps, elle espérait apprendre des choses sensationnelles de la part de son amie pour le coup.

« - Hé ben… J’ai démissionné de mon poste. » expliqua alors Anastasia. Fuki avala une gorgée de sa boisson de travers avant de tousser un peu pour se reprendre. Elle regarda son amie avec étonnement. Il lui semblait pourtant qu’elle appréciait son travail actuel. Mais peut-être qu’elle s’était trompée finalement. Il faut dire que tout le monde n’a pas forcément envie d’expliquer que le travail n’est pas celui qu’elle attendait. Fuki elle-même avait fait l’expérience et avait démissionné de son travail. Alors pourquoi pas Anastasia ? C’était tout à fait normal de vouloir changer de poste et de lieu de boulot après tout.

«  - Début décembre j’ai envoyé ma lettre de démission, puis, tu avais bien remarqué que je n’étais plus vraiment disponible et que j’étais repartie trois semaines à New-York. » Fuki acquiesça en reprenant une gorgée de sa boisson. Oui, c’est vrai, elle avait bien remarqué que pendant trois longues semaines, elle s’était retrouvée seule au sport. Bah, elle-même n’avait pas vraiment été disponible avec son séjour sur le mont Fuji. Ce dernier avait bon avoir été court, elle n’avait pas été très disponible non plus pour le coup. Elle attendit la suite, se demandant ce qu’allait faire maintenant la jeune femme.

«  - En faite, j’ai fait une demande auprès de mon ancienne université, j’ai du envoyer des dossiers, préparer des trucs chiants et revenir auprès d’eux pour passer une soutenance. » ajouta donc la jeune femme. Fuki commençait doucement à se poser des questions. Il n’y avait pas tant d’universités que ça sur Kobe, d’après ce qu’elle se rappelait. Peut-être trois ou quatre tout au plus. Quand la jeune femme sortit les documents de son sac pour lui montrer la fameuse université où elle allait maintenant travailler, Fuki faillit lâcher sa tasse, surprise. Elle relut, relut et re-relut. Puis regarda Anastasia avec un grand sourire à la con. Genre, la nana vachement heureuse d’un coup.

«  - Sérieusement ? A celle-là ? Hé ben ma vieille… nous voilà donc collègue de ce que je comprends. » s’exclama alors la jeune femme, heureuse de savoir qu’Anastasia allait la rejoindre sur son lieu de travail. Et il y avait de quoi, maintenant elles pourraient carrément faire du sport dans la salle de gymn dorénavant. Et faire les quatre cent coup aux élèves ensemble.

«  - J’imagine que tu y vas en tant que professeur vu que la place de psychologue est prise par Jhin ? » demanda alors la jeune femme, juste pour s’assurer qu’elle avait tout compris à ce qu’il venait de se passer. Fuki qui avait pris l’habitude de ne pas s’attacher à ses collègues dernièrement sans raison apparente, maintenant elle allait enfin avoir une amie avec qui discutait et rigolait pendant les pauses. En tout cas, elle avait hâte de voir son amie débarquait à l’université.

«  - Moi… je dis qu’il faut fêter ça ! C’est pas tous les jours qu’une amie débarque sur le même lieu de travail que moi. En tout cas, j’espère que tu vas t’y plaire dans ce nouveau travail. D’ailleurs, tu ne m’as pas dit. Pourquoi avoir démissionné de l’autre ? Il y avait un soucis là-bas ? » s’exclama la jeune femme. Oui, elle voulait fêter l’événement, mais également attiser sa curiosité en découvrant les raisons qui avaient poussé la jeune femme à changer ainsi de travail. C’est pas une décision qu’on prend à la légère après tout.


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 23 Juil 2017 - 15:55

Ania avait anticipé la réaction de son amie, se mit à sourire joyeusement avec elle et gloussa même quelque fois car fière de son parcours et de cette nouvelle vie.
Un court instant elle se remémora ses anciens états d’âme qui l’avaient poussé à rechercher la nouveauté : Son précédent poste de psychologue à Kobe High School l’avait démotivé, notamment ce changement définitif qu’était de s’installer et de faire sa vie au Japon. Mal du pays ? Elle ne savait pas, et ne comprenait pas. Sans doute était-elle trop habituée au voyage, à bouger d’un pays à un autre. Puis, certaines rencontres qui se sont envolées bien trop vite le lui ont fait perdre sa motivation et sa confiance envers autrui. Sans oublier un besoin insoutenable de revenir à ses racines, prendre un grand bol d’air aux États-Unis et se ressourcer auprès de ses proches. Comme mal à l’aise dans cet environnement et ce stress, la jeune russe avait préféré quitter l’établissement pour un autre, toujours à Kobe, pour rester auprès de Sakura qui, mère célibataire, avait besoin de son soutien. Mais non, ce n’était pas ce petit changement qui allait faire la différence. Alors Ania c’était posé, avait réfléchi, longuement. Puis la suite, vous la connaissez : Une envie soudaine de transmettre ses connaissances, d’évoluer, de changer de branche. Mais alors, pourquoi rester au Japon ? La brunette avait pesé le pour et le contre et c’était dit qu’en revenant vivre aux USA, elle regretterait. Aujourd’hui elle était là, motivée et prête à entamer cette nouvelle carrière dans l’enseignement.

« Oui ! Je suis vraiment contente, je ne serais pas complètement perdue en revenant là-bas, j’aurais toi puis Sakura à mes côtés. » répondit-elle presque excitée.
Elle remarqua le sourcil interrogateur de Fuki qui venait de bloquer sur le « en revenant ».
« Ha.. oui, ça je l’avais omis mais j’étais l’ancienne psychologue de Kobe High School . Je suis partie en mars 2014. Donc oui, je te confirme bien que je serais prof ! Je ne connais pas encore mon remplaçant, je verrais bien quand je ferai mon come-back. »

Elle ne savait pas bien ce qui l’attendait là bas, qui était resté, qui était parti. Sakura la mettait plus au moins au courant avant son congés maternité, mais depuis, plus aucune nouvelle de cet établissement. Repousser les portes de ce dernier la stressait un peu, mais c’était avec hâte qu’elle appréhendait ce moment. Cette fois-ci, pas de bureau mais un amphi pour elle toute seule ! Parler devant une centaine d’étudiants n’était pas nouveau, déjà habituée à diriger des soutenances et des conférences, ça ne l’inquiétait pas plus que ça.

Fuki, curieuse comme une fouine, se permit de demander les raisons de ce changement professionnel. À cette question, Ania prit un instant pour formuler sa réponse et prit dans ce même temps un petit gâteau.
« Hum… L’envie de changement. C’est pas que j’aimais pas mon job de psychologue. Mais, mine de rien ce n’est pas un métier facile. Souvent on tombe sur des personnes difficiles à gérer, sur des cas assez extrêmes. C’est… »
Elle repensait à cette petite brunette, très accablée par ses lourds problèmes. Une jeune adolescente mal dans sa peau, mal dans cette société, qui avait mit un terme à sa vie. Ania se sentait mal en y repensant. Elle n’avait eu qu’un rendez-vous avec cette jeune fille… Pas assez de temps pour l’aider, pas assez pour la convaincante. Elle se rappelle cette dernière phrase prononcée avant de quitter son bureau « C’est pas les psy qui vont m’aider, parler n’aide pas ».
Puis à ces mots, Ania c’était sentie soudainement inutile. Elle refusait de se le dire mais, oui, c’était une des principales raisons qui l’avaient poussé à enseigner plutôt que pratiquer.
« C’est… Une nouvelle vie qui commence, une nouvelle carrière. » Répondit-elle un peu tendue.

Rapidement, elle vidait la moitié de sa tasse de thé, plutôt pressée de passer à autre chose. Elle se leva du canapé puis vint jeter un coup d’œil au tapis de course.
« Super ! Il s’incline celui-là. Tu vas vouloir faire quoi aujourd’hui ? Comme on est que deux dans un espace plutôt correct je te propose un circuit cardio, un sorte de roulement sur les machines et le tapis. Par exemple, pendant que je suis sur une machine, toi tu fais des squats, des burpees, ce que tu veux, au bout de 30 secondes on tourne. »
Elle prit son sac de sport pour le mettre sur la table basse. Un gros sac couleur crème duquel pendait un mignon petit pompom en fourrure rose claire avec des petites oreilles « regarde, j’ai acheté ce petit truc dans une boutique, je le trouvais trop mimi ! Enfin breeef » Elle prit ce qu’elle cherchait : Son Ipod. Comme Fuki avait des petites enceintes, on pouvait le brancher et laisser la musique faire vibrer les murs et la motivation des deux sportives.

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Mer 2 Aoû 2017 - 1:15

That's great !

«  - Oui ! Je suis vraiment contente, je ne serais pas complètement perdue en revenant là-bas, j’aurais toi puis Sakura à mes côtés. » répondit la nouvelle professeure de psychologie, ce qui ravissait sincèrement Fuki. Cette dernière se plaignait au fond d’elle qu’elle ne connaissait justement pas assez bien ses collègues, la voilà qui allait pouvoir avoir une amie sur place. C’était quelque chose de génial pour elle et ça lui mettait du baume au cœur. Elle s’était doutée qu’Anastasia serait présente en tant que professeure tout simplement car le poste de psychologue était actuellement occupé par Jhin Webber. Anastasia ne le connaissait sans doute pas, mais le jeune femme ayant déjà eu l’occasion de communiquer avec lui, elle le trouvait plutôt sympathique.

«  - Ha.. oui, ça je l’avais omis mais j’étais l’ancienne psychologue de Kobe High School . Je suis partie en mars 2014. Donc oui, je te confirme bien que je serais prof ! Je ne connais pas encore mon remplaçant, je verrais bien quand je ferai mon come-back. » expliqua alors sa collègue et amie, ce qui confirmait bien la supposition qu’avait fait Fuki à haute voix. Cela devait être très différent l’air de rien comme rôle. Elle-même ayant changé de voie, elle comprenait parfaitement à quel point c’était un autre monde. Bien que la jeune femme avait déjà travaillé dans d’autre école, et avait déjà eu l’occasion de travailler avec des jeunes. Elle aurait juste une autre conception de son rôle à elle.

«  - Ne t’en fais pas, il est sympas comme gars, et je crois qu’il fait bien son job. Même si je ne suis pas la mieux placer pour juger, c’est pas avec un cours de psychologie des apprentissages que je peux être psychologue. » rigola alors la jeune femme en guise de réponse. Non, il est clair que ce n’était pas elle qui allait pouvoir juger de ce genre de chose. Elle était loin de le faire de toute façon, chacun avait sa façon de travailler tout simplement et même s’il avait été psychologue, elle ne se serait pas permis de juger la méthode d’un pair.  En tout cas, elle restait assez curieuse quant à la raison du changement de lieu de travail de la demoiselle. Après tout, en général, on ne choisissait pas ce genre de choses sur un coup de tête. Il y a toujours une raison derrière, et c’était la première à le savoir.

«  - Moi… je dis qu’il faut fêter ça ! C’est pas tous les jours qu’une amie débarque sur le même lieu de travail que moi. En tout cas, j’espère que tu vas t’y plaire dans ce nouveau travail. D’ailleurs, tu ne m’as pas dit. Pourquoi avoir démissionné de l’autre ? Il y avait un soucis là-bas ? » avait-elle alors demandé. Pour certains, cela paraitrait assez indiscret, mais elle avait l’art de poser les questions qu’il ne fallait pas. Elle était le genre de femme à ne pas trop réfléchir et parler au moment même où elle y pensait. Certains le lui reprochait, et nombre de ce genre d’indiscrétions lui avait valu de mettre mal à l’aise la personne avec qui elle discutait. Du coup, elle se sentit légèrement gênée par rapport à cette drôle de demande.

«  - Hum… L’envie de changement. C’est pas que j’aimais pas mon job de psychologue. Mais, mine de rien ce n’est pas un métier facile. Souvent on tombe sur des personnes difficiles à gérer, sur des cas assez extrêmes. C’est… » Hé bien voilà, Fuki avait réussi à l’embarrasser. Elle le sentait au vue de la réponse de son amie. Il était clair qu’elle avait dû voir quelque chose qui l’avait retournée. Fuki décida, pour une fois, qu’il valait mieux ne pas insister. Si elle avait besoin d’en parler, elle pourrait toujours le faire d’elle-même et il ne fallait pas gâché le moment euphorique de savoir que les deux jeunes femmes seraient dorénavant collègue et encore plus de sujets de conversations à exploiter dont des ragots. A cette pensée, Fuki eut un petit sourire.

«  - C’est… Une nouvelle vie qui commence, une nouvelle carrière. » avait-elle ajouté, et Fuki passa sa main sur son épaule, la pressant légèrement pour donner un peu de réconfort.

«  - T’en fais pas, c’est moins dur qu’il n’y parait d’être prof. Et peu importe ce que tu as vu, tu arriveras à le surmonter, ne t’en fais pas. » s’exclama Fuki, voulant que ses paroles soient apaisantes. Elle n’aimait pas que ces amis se sentent mal et elle voulait toujours apporter le plus de soutien possible. Mais il ne fallait jamais les forcer à parler, c’était une règle à ne jamais briser pour la jeune femme.

Elle vit Ania se redressait rapidement après avoir vidé une bonne moitié de sa tasse de thé. Fuki en but une longue gorgée avant de la suivre près des machines.

«  - Super ! Il s’incline celui-là. Tu vas vouloir faire quoi aujourd’hui ? Comme on est que deux dans un espace plutôt correct je te propose un circuit cardio, un sorte de roulement sur les machines et le tapis. Par exemple, pendant que je suis sur une machine, toi tu fais des squats, des burpees, ce que tu veux, au bout de 30 secondes on tourne. » lui proposa-t-elle alors, ce qui paraissait être une bonne idée pour la jeune femme, qui n’avait pas vraiment réfléchi au déroulement de la séance.

«  - Pas de soucis, je pense que c’est une bonne idée. De toute façon, on a pas trop le choix. On a pas tout le matériel pour faire ce que l’on aime. » rigola la jeune femme. Certes, elle avait quelques trucs pour pouvoir s’entraîner dans un appart, mais c’était assez limité malgré tout. Bah, elle pouvait faire comme elle le sentait de toute manière, tant que les deux jeunes femmes passaient un bon moment et s’amusaient bien tout en transpirant, c’était gagné.

«  - regarde, j’ai acheté ce petit truc dans une boutique, je le trouvais trop mimi ! Enfin breeef » s’exclama la jeune femme, tout en attirant le regard de la professeure de sport sur son sac où était accroché un petit pompom rose vraiment adorable. Oh oui, c’était vraiment trop chou. Elle adorerait avoir ça sur son propre sac. Et d’ailleurs, cela la perturbait un peu, elle n’avait pas envie de se retrouver à s’extasier devant les trucs mignons devant les autres.

«  - Il est pas mal, c’est une bonne trouvaille. » se contenta de répondre la jeune femme, histoire de ne pas faire de craquage devant Anastasia. Cela lui aurait valu une tonne de question sans doute, connaissant sa nouvelle collègue pour le coup.

«  - Bref, commençons ! » déclara la jeune femme en se tournant vers les machines et s’installant sur le vélo de maison. Elle attendit que la musique se mette en route puis pris son téléphone dans sa poche pour mettre un minuteur en route, le déposant sur la partie prévue à cette effet sur le vélo. Et Hop, les voilà parties dans une séance intensives de sport.

© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Jeu 3 Aoû 2017 - 14:09

« Pas si dur d’être prof » ? Ania haussa les épaules comme réponse, pas bien inquiète de tout ça. Après tout, elle n’avait que des étudiants à sa charge, contrairement à sa jeune amie qui devait gérer des groupes d’ados à qui les hormones jouaient des tours. Enfin bon, la demoiselle aux cheveux blancs semblait avoir un tempérament capable de gérer une horde de jeunes boutonneux.
Suite à tout ça et après avoir donné une idée de training, Fuki accepta et proposa de se lancer directement, motivée.
« On va faire un petit échauffement, j’ai un peu mal au genou gauche depuis la semaine dernière… Rien de grave j’espère. »
La brunette n’aimait pas vraiment s’échauffer, pensant que c’était inutile et une vraie perte de temps. Cette négligence lui aura valu les ménisques gauches bousillés. Du coup, il fallait se résigner et accepter de faire les choses bien. C’est qu’elle n’était plus toute jeune la demoiselle, c’était plus ce corps robuste et souple de ces vingt-ans… En pensant à ça Ania fit une petite grimace. La dernière fois qu’elle avait osé dire ça devant Sakura, plus âgée de 5 ans, elle c’était prit une pantoufle dans la tête et avait écopé du fameux discours type : « Pardon ? Regarde-moi, j’ai 31 ans, deux enfants ! Qu’est-ce que je devrais dire ! Vas-y, dis-le que je suis une vieille croulante » et blablabla…

Ania commença à s’échauffer, puis, s’assit les jambes en tailleur sur le sol, finalement pas convaincu.
« Hurmph… Pas envie » dit-elle en faisant la moue.
Ania mauvaise humeur aujourd’hui ! Pourtant ça n’était pas la mauvaise période du mois.
Distraite, elle vit de l’autre côté du couloir une pièce entre-ouverte, une chambre sans doute. Mine de rien, la brunette se leva et alla discrètement vers ce lieu inconnu.
« Hum… c’est ta chambre ici ? » dit-elle d’un ton intéressée.
Oui, elle voulait entrer. Sa curiosité mal placée la rattrape sans cesse. Depuis toujours elle aimait découvrir les maisons, toutes les pièces de ses copines, en passant même par l’intérieur des placards. M’enfin, Ania avait grandi depuis, donc elle s’en tenait qu’aux pièces. Après tout, elle n’aimait pas qu’on fouille dans ses propres affaires et comme on dit : « ne fait jamais aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse ».

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Sam 5 Aoû 2017 - 14:45

That's great !

Fuki était prête à se lancer dans la séance de sport hebdomadaire avec Anastasia, déjà installée sur son vélo de maison. En réalité, avoir son amie à la maison la démotiver légèrement à faire du sport. Elle avait plutôt envie de papoter, de parler ragot et même people. Il faut dire que depuis qu’elle s’était installée ici, elle n’avait jamais invité qui que se soit chez elle. Du coup, elle avait vraiment envie d’en profiter.

«  - On va faire un petit échauffement, j’ai un peu mal au genou gauche depuis la semaine dernière… Rien de grave j’espère. » s’exclama alors sa nouvelle collègue, ce qui ramena un peu Fuki dans la réalité. Elle était bien trop pressée la professeure de sport. Elle oubliait toujours les échauffements, et c’est souvent à cause de ça qu’elle se retrouve avec quelques douleurs à certains endroits.

«  - Heu… oui, pas de soucis. Tu t’es fait quoi à ton genou ? Je peux regarder si tu veux, j’ai quelques notions de soin et d’anatomie avec les études que j’ai dû passer. » proposa alors la jeune femme. Il ne fallait jamais rigoler avec ce genre de douleur, surtout au niveau des genoux. On pouvait très vite se retrouver avec quelque chose de grave sans même s’en rendre compte. Elle descendit de son vélo, et commença quelques échauffements rapides. Elle fut vite ennuyée, mais elle savait au fond qu’il fallait continuer. Surtout au vue de l’entorse qu’elle s’était faite plus tôt dans la semaine. Certes, elle ne ressentait plus aucune douleur mais elle savait qu’il valait l’échauffer pour éviter que ça lui lance de nouveau. Mais il semblerait qu’Ania aussi s’ennuyait dans ses échauffements car elle se posa finalement au sol et annonça clairement qu’elle n’avait pas envie.

«  - On est deux comme ça. Je ne sais pas pourquoi, mais aujourd’hui je suis d’humeur….flemmarde. » rigola la jeune femme en se posant également au sol, avant de lâcher un léger soupir. «  Je crois que c’est la reprise des cours qui me fait cet effet-là. »

Le regard de Fuki fut attiré par les mouvements de sa collègue, cette dernière se dirigeant vers la chambre de la blanchinette.

*Ho-oh…. Si elle y rentre, j’espère qu’elle ne sera pas d’humeur à ouvrir mon placard… ce serait la panique !* pensa la demoiselle, alors qu’elle se mordait l’intérieur de sa joue pour ne pas commencer à paniquer, risquant de mettre la puce à l’oreille de son amie. Certes, les tons de sa chambre étaient dans un rose pâle, avec quelques petites étoiles sur l’un des murs. Mais ça ne révélait pas spécialement son attrait pour tout ce qui est kawaii. Et sans toutes les peluches et autres objets mignons qu’elle avait caché, on aurait plutôt dit la chambre d’une femme qui aime simplement le rose. Oui, ça devrait passer, c’est certains. En tout cas, dans sa tête, ni le lit à baldaquin blanc, ni les autres meubles blancs ne devraient la trahir.

«  - Hum… c’est ta chambre ici ? » avait alors demandé la brunette. Fuki dit un simple oui, sans trop d’hésitation. Bon, ok, connaissant assez bien Ania maintenant, elle se doutait bien que cette dernière ne tarderait pas à pénétrer dans la pièce. Pas de panique, se répétait-elle en boucle dans son esprit. Elle se redressa et but une longue gorgée de thé pour tenter d’oublier les risques encourus pour son petit jardin secret si la jeune femme ouvrait un placard. Non, elle ne le fera pas, Fuki a assez confiance en elle pour être sûre que cela n’arrivera pas.

«  - Tiens, ça te tenterait d’aller boire un verre en l’honneur à ton retour à l’université ? » proposa Fuki, tentant désespérément de ne pas songer à ce qu’elle avait caché. Chose bien difficile. Surtout si elle tombait sur sa grosse peluche d’ours blanc avec pleins de poils qui partent dans tous les sens. Bon, Fuki, respire profondément, tout va bien se passer. La panique à bord vous avez dit ? Sans doute un peu pour la jeune femme, qui n’avait pas le moindre sourire sur son visage, qui lui était légèrement crispé par l’inquiétude.


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Sam 5 Aoû 2017 - 18:39

Décidément, la motivation n’était pas au rendez-vous. Il y avait des jours comme ça où Ania n’avait pas envie de se bouger le cul, préférant faire sa larve sur le canapé à manger des saloperies bien grasses et sucrées. Elle avait d’ailleurs pour idée de se refaire un de ses cheatmeals préférés. Peut-être proposera-t-elle à Fuki de partager ce jour sacré spécial mal bouffe. Il suffit de se ramener en course et de garnir le panier de chocolat, de bonbons, de gâteaux, de soda et de se taper tout ça devant un film. Mais, actuellement, la demoiselle avait tourné son attention sur autre chose, plutôt guidée par sa curiosité mal placée. Pourtant à cheval sur la politesse, Anastasia se permettait certaines choses avec ses amis. Dans le cas présent, c’était entrer dans la vie de Fuki, du moins, « entrer dans sa personnalité ». C’était plus fort qu’elle, une chambre était révélatrice de beaucoup de choses.
Alors que la jeune femme aux cheveux blancs confirma que c’était bien sa chambre, Ania se rapprocha un peu plus puis posa la main sur la porte afin de la pousser. Ce geste fut rapidement arrêté par une proposition intéressante : Celle de sortir fêter le poste d’Ania autour d’un verre.

« En voilà une idée qu’elle est bonne ! » répondit-elle en se tournant vers Fuki. « Ça me changera les idées de sortir ce soir ! »

Mais, la coquine retourna vite à sa petite quête et se mit à pousser la porte trèèèès lentement. Sourire crétin aux lèvres, elle laissa ses yeux découvrir l’endroit : Une pièce aux murs rosées, quelques petites étoiles et… c’est tout.
Le sourire stupide qui s’était dessiné laissa place à un air déçu voir même boudeur. Elle ne s’attendait pas à trouver si peu d’informations.

« C’est hyper bien rangé ! Seriez-vous maniaque miss Nakuru ? » Puis elle entra d’un pas assuré. « Oh… ou alors peut-être que tu n’as pas eu le temps de ranger avant mon arrivé et que t’as tout foutu en bordel dans tes placards ! » fit-elle d’un air provocateur.
Oh ça lui était arrivé pas mal de fois à la jeune russe. Aimant pourtant les espaces bien rangés, Ania était du genre à vite laisser traîner ses affaires et à tout ranger au pif n’importe où quand il n’y avait pas le temps.
Elle fixa sa jeune amie avec un petite sourire malicieux.
« Hum… ça va ? À voir ta tête on dirait que j’ai raison ! Huuuuum ? » Termina-t-elle en posa sa main sur la poignet d’un placard, les yeux grands ouverts.
Mais qu’elle était vilaine cette brunette ! Oui, Fuki avait le droit de lui foutre des claques. Dans le fond, cette dernière n’avait pas à s’inquiéter. Ania aimait juste taquiner un peu les gens.

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Sam 5 Aoû 2017 - 21:24

That's great !

Et voilà, toutes les deux n’avaient finalement aucune envie de faire leur séance de sport. Cela étant sans doute liée au fait qu’elles se trouvaient au sein d’un appartement plutôt que dans une salle dédiée uniquement au sport. Aaaah, l’attrait du canapé et de la télévision était bien plus forte que le tapis de course de Fuki. Même elle aurait préféré rester assise à discuter, l’air de rien, malgré le fait que ce soit une femme assez hyper active. En tout cas, l’une des deux avait trouvé un bon moyen de s’occuper plutôt que de transpirer. Anastasia s’était mis en quête de visiter maintenant la chambre de la professeure de sport. Aie, avait songé Fuki. Elle était bien contente d’avoir caché ses affaires dans le placard, n’étant pas du tout prête à révéler son petit jardin secret. C’était clairement pas évident de se retrouver à devoir expliquer son attrait pour les choses mignonnes.

«  - Tiens, ça te tenterait d’aller boire un verre en l’honneur à ton retour à l’université ? » avait alors proposé la jeune femme. Ben oui, 33 ans, c’est pas vraiment vieux n’est-ce pas ? En tout cas, c’était une tactique subtile pour essayer de diriger l’attention de son amie sur tout autre chose que la chambre.

« - En voilà une idée qu’elle est bonne !  Ça me changera les idées de sortir ce soir ! » avait-elle alors répondu, sincèrement Cela fonctionna… une dizaine de secondes au plus. Pas de chance pour Fuki, mais Anastasia était bien déterminée à découvrir ce qui se trouvait dans la pièce. Cette dernière était vite retournée à sa tentation première et commença ouvrir la porte avec une certaine lenteur qui tiraillait un peu plus la blondinette. Elle retint même légèrement sa respiration, tentant de continuer à s’intéresser à son thé. Elle n’arrêtait pas de se demander si elle n’aurait pas oublié une peluche dans un coin, ou bien un bout de l’une d’entre elles ne dépasser pas du placard. Halala, elle se sentait tiraillée. Mais elle savait que si elle empêchait son amie de rentrer dans la chambre, cela n’éveillerait qu’encore plus sa curiosité.

«  - C’est hyper bien rangé ! Seriez-vous maniaque miss Nakuru ? » s’était-elle alors exclamée avec une mine boudeur. Fuki s’était tournée vers elle avant de s’avancer également vers sa chambre. Fuki retint un soupir de soulagement et ne fit qu’un grand sourire en guise de réponse, haussant les épaules. « On a tous nos petits tics étranges, non ? » avait-elle alors répondu à son amie, comme pour dire que c’était exactement ça son petit secret. Elle se sentait d’un coup bien plus soulagée. Elle était passée à deux doigts de la crise d’angoisse. Enfin, c’est ce qu’elle pensait jusqu’au moment où Anastasia entra définitivement dans la pièce en lâchant : «  Oh… ou alors peut-être que tu n’as pas eu le temps de ranger avant mon arrivé et que t’as tout foutu en bordel dans tes placards ! »

*Comment a-t-elle pu deviner aussi facilement ?* se demanda alors Fuki, devenant pâle comme un médicament. Anastasia avait sa main sur la poignée de la porte du placard maintenant, ça ne tenait plus qu’à quelques secondes avant que sa plus grande passion ne soit dévoilée. «  Heu… non, enfin, si, vite fait. C’est juste deux trois t-shirts et shorts qui trainaient, rien de bien important. » s’exclama-t-elle alors, tentant de faire en sorte qu’Ania ne soit pas tentée d’ouvrir en grand le placard.

«  -  Hum… ça va ? À voir ta tête on dirait que j’ai raison ! Huuuuum ? » Fuki lui lançant un regard mi-apeuré, mi-amusé. Elle tentait surtout désespérément de ne pas attirer l’attention sur le placard mais elle avait l’impression que c’était difficile. Elle voyait bien cette petite étincelle de curiosité dans le regard de son amie.

«  - Je… non, tout va bien. » rigola la jeune femme, d’un rire jaune, se frottant l’arrière de son crâne. En réalité, elle était complètement gênée. Et ne trouvais aucun subterfuge pour détourner complètement l’attention de son amie. « Juste que je suis d’humeur flemmarde aujourd’hui et ça me perturbe. Ca ne m’arrive que très rarement. » Voilà, elle était contente de ce qu’elle venait de dire et espérer surtout qu’elle avait réussi à détourner l’attention sur son comportement quelque peu étrange.

«  - Ho, au fait, je n’ai pas grand-chose à manger dans le frigo. Si tu veux, je vais vite nous chercher de quoi grignoter ou on commande avant d’aller boire ce fameux verre ? Et ensuite, je te passerai une tenue qui se trouve dans l’autre placard pour toi te changer si tu n’as rien d’autre que ta tenue de sport ? » proposa alors Fuki, précisant bien qu’elle n’avait qu’à regarder au niveau de l’autre porte. C’était la seule porte du placard où elle n’avait pas caché derrière des affaires qui pourraient la trahir.


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 11:29

Fuki avait oublié un détail : Ania était une partisane de la psychologie et Ania avait cette sale manie de trop se concentrer sur les expressions faciales. Certes, c’était surtout de l’interprétation, mais certaines mimiques ne trompaient pas. La demoiselle commençait à se poser des questions. Pourquoi être tendu face au bordel qu’on laisse derrière soi ? Fuki avait l’air très droite et organisée, certes, mais elle avait bien le droit d’assumer son côté bordélique. Après tout, elle pouvait la comprendre, beaucoup de gens aiment préserver l’image qu’ils renvoient.
Fuki tentait désespéramment de feindre l’indifférence, disant que la quête d’Ania n’aboutirait que sur quelques fringues jetés à la va vite. En entendant ça la brunette plissa les yeux jusqu’à ce qu’ils ne deviennent plus que deux fentes. Ce genre de stratagème ne fonctionnait pas sur elle. Elle avait bien compris que quelque chose clochait, que son amie aux cheveux blancs était malaisée. Mais, plus ça allait et plus Ania s’agaçait car ne comprenait pas pourquoi elle se sentait mal juste pour un foutoir dissimulé. Il y avait peut-être autre chose, mais quoi ? … Des armes ? De la drogue ou… Un cadavre ? À cette pensée elle rigola nerveusement. Non, pas possible, cette dernière option aurait senti dans tout l’appart’, fin, voyez bien quoi…
Encore une fois, Fuki essaya de détourner l’attention, disant qu’il fallait faire quelques courses et qu’elle pouvait prêter une tenue à Ania. Avant de répondre, cette dernière regarda l’heure.

« On a encore du temps avant de sortir, mais j’ai envie d’un petit resto’ ce soir, si tu veux bien. Autrement on ira faire des courses. Puis… J’ai pris des fringues de rechange mais ils ne sont pas très adéquates pour une sortie au resto ou au bar » fit-elle plutôt pensive. Ce fut court, car quelque chose vint de tilter dans sa tête. « DONC, oui, je veux bien t’emprunter une petite rooobe~ » et là, Fuki venait certainement de comprendre qu’elle venait de faire une bourde, venant de donner à son insu une autorisation de fouiner les placards.

Ania, plus vif que l’éclair et avec cette petite étincelle dans les yeux, ne traîna pas pour ouvrir la première armoire qui se trouvait devant elle.
« Voyons voi… » CHMOUPHBOUNG
Et là, comme soudainement projetée dans un pays en guimauve, de petits cœurs et de paillettes, Ania se vit comme assaillie par un espace de gros machin à poil, puis un deuxième plus petit, puis un troisième.
Pantoise, elle restait ici, avec cette grosse peluche décoré d’un nœudnoeud qui lui faisait un câlin. Sa quête prenait fin. Le trésor en question se composait de peluche, de petits objets random colorés, de tenus et autres choses décoratives « kawaïï ». La brunette tourna la tête délicatement vers Fuki, toujours avec cette énorme nounours dans les bras, puis dévisagea son ami avec de gros yeux surpris.
« … Effectivement c’est le bordel »

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 13:33

That's great !

Fuki n’était absolument pas prête à ce qu’on découvre son secret. Mais, paniquée et angoissée, elle avait fait une grosse erreur qui allait lui coûtait cher. Lui coutait son secret ! En effet, elle avait proposé à son amie de se servir dans ses vêtements si elle en avait besoin. Certes, elle avait précisé l’armoire dans laquelle elle pouvait regarder. Mais bizarrement, une fois qu’elle eut prononcé cette phrase, Fuki sentit la catastrophe qui allait se produire incessamment sous peu.

«  - On a encore du temps avant de sortir, mais j’ai envie d’un petit resto’ ce soir, si tu veux bien. Autrement on ira faire des courses. Puis… J’ai pris des fringues de rechange mais ils ne sont pas très adéquats pour une sortie au resto ou au bar. » lui avait-elle alors répondu. L’idée du restaurant plaisait beaucoup à la jeune femme, qui d’un coup très envie d’y être. Anastasia accepta donc de choisir une robe dans les affaires de Fuki. Sauf que… Cette dernière n’eut pas le temps de lui montrer l’armoire en question que déjà Anastasia ouvrait la première armoire. Fuki essaya de s’avancer rapidement vers le meuble pour l’en empêcher mais c’était déjà trop tard. ET la catastrophe qui devait arriver… arriva.

«  - Voyons voi… » avait-elle commencé sans pouvoir finir, alors que Fuki tendait désespérément la main pour empêcher l’ouverture maudite. Malheureusement, tout dégringola, dans un grand bruit de fracas. Oh non… OH NON ! PANIQUE PANIQUE ! Voilà ce qui se passait dans la tête de Fuki : son second moi venait de tomber dans les vapes, laissant son insconscience frappait à coup de fouet le cerveau de la jeune femme. Mais qu’est-ce qui lui avait pris de laisser Anastasia ouvrir cette armoire ! Fuki resta tétanisée sur place, les yeux reflétant un stress grandissant.

«  -  … Effectivement c’est le bordel » avait alors chuchotée la brunette, tenant une des peluches préférées de Fuki entre ses bras. La réplique eut l’effet d’une claque, sortant Fuki de sa torpeur. Elle se mit en route pour tout débarrasser, vérifiant qu’aucun petits objets n’avaient subi de dégâts. Elle n’osait même pas regarder son amie dans les yeux, complètement embarrassée.

«  - Sorry… pardon… tu devais pas voir ça… je… tu… vas bien ? » s’exclama-t-elle alors, s’activant toujours avec le stress pour tout remettre en place dans la chambre. De toute façon, il était trop tard maintenant, Ania avait tout vu, elle allait maintenant l’analyser. Et surtout, elle allait poser des questions. Fuki craignait déjà l’interrogatoire. Et dans son surplus de stress, sa maladresse repris le pas sur elle, la faisant trébucher sur l’une des autres grosses peluches qui avaient volé sur le sol. Elle aussi se retrouva à terre, dans une position totalement absurde. Ce qui eut le mérite de remettre ses idées en place. Elle se redressa et lâcha un gros soupir.

«  - C’est pas à moi… c’est à ma nièce. » déclara-t-elle. Arf, pauvre Reika qui devait subir la fausse image d’elle. Fuki, désespérée, n’avait vu que cette option pour expliquer la présence de tous ses objets et breloques mignons. Elle n’était vraiment pas prête pour la découverte de son secret. Et voilà que quelqu’un avait deviné. Brrr… elle espérait au fond que le mensonge passe crème. Mais, connaissant son amie, il y avait clairement peu de chance que cela soit aussi simple. « Je la garde souvent chez moi, pour aider ma belle-sœur, du coup elle a laissé pas mal d’affaires à elle dans ma chambre. » ajouta-t-elle en se grattant l’arrière du crâne, son visage aussi pâle que la mort et ses yeux reflétant une grande angoisse.

© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 14:29

Ania ne pouvait s’empêcher d’alterner ses regards entre son ami et cette armoire remplie d’objets typiques du Japon. En faite, elle essayait de faire le lien, de savoir d’où venait cette passion pour les mignonneries de ce genre. Elle voyait Fuki d’un autre œil à présent, positivement parlant. Ania adorait découvrir de nouveaux traits chez les gens, même si parfois c’était complètement absurde et que ça ne collait pas avec l’image qu’elle avait d’eux.
La jeune russe n’était pas du genre à juger, alors, elle préféra sourire, presque d’émerveillement. Elle n’était pas non plus une adepte de ce genre de chose, mais elle aimait aussi les grosses peluches, les gadgets what the fuck qui ne servent à rien, les produits typiquement nippons qu’on ne trouve qu’ici. C’est presque hors du commun pour la brunette, ce genre de petits trucs qu’on regarde avec de grands yeux plein d’étoiles ne sont pas facilement trouvables partout.

Fuki, semblait sur le cul, plutôt dépassée par les événements. Ne savant quoi dire, elle bafouilla et trébucha sur l’une de ces nombreuses peluches.
« Fais attention ! » fit la grande brune en posant le gros nounours précipitamment. Elle aida donc son amie à se relever. Cette dernière renchérit rapidement, disant que tout ce tintouin était à sa nièce.
Face à ces mots, Ania fit une grimace déconcerté. Elle n’était pas née de la dernière pluie la demoiselle, il ne fallait pas la prendre pour une petite idiote. Voyons, n’importe quelle personne censée aurait deviné ça tout de suite ! Quel individu serait aussi stressé par les affaires de sa nièce… ?
La brunette ne répondit pas et déplaça les objets du sol pour éviter un accident potentiel. Curieuse, elle prenait et observait tout ces petits bibelots. Parmi eux, un pendentif des Magical Girls, ou un truc du genre. C’était un espèce de gros sautoir à ouverture en forme de cœur dont le centre était en faut diamant. Elle l’ouvrit dont et…
« Ah ? Ta nièce aussi s’appelle Fuki hum... ? »
Plutôt fière, elle brandit l’objet dans lequel était gravé sur une petite plaque « Fuki ».
Ania fixa alors son amie, un sourcil arqué, attendant des explications.
« Pourquoi mentir ? Puis ne me dis pas que ta nièce s’appelle réellement comme toi, je ne te croirais pas petite maline ! Tu es démasquée ! »

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 15:14

That's great !

Fuki était clairement dans tous ses états. Elle n’avait aucune idée de la façon dont il fallait réellement agir. Elle ressentait tellement de stress qu’elle en était venue à essayer de tout ranger le plus rapidement possible, n’écoutant pas son amie qui la prévenait d’un imminent danger. Elle se retrouvait rapidement sur le sol, après avoir trébuché sur l’un de ses nounours. Heureusement qu’Ania l’aida à se redresser, la blondinette étant bien trop angoissée pour réaliser ce qu’il se passait vraiment. Elle réfléchit quelques instants, tentant de trouver une bonne excuse pour expliquer la présence de tous ces objets.

«  - C’est pas à moi… c’est à ma nièce.  Je la garde souvent chez moi, pour aider ma belle-sœur, du coup elle a laissé pas mal d’affaires à elle dans ma chambre. » bon, au vu du manque de réaction de son amie, Fuki avait bien compris que la raison présentée manquer cruellement de crédibilité. Pourtant, elle avait bien du mal à avouer que tout cela lui appartenait. Il faut dire qu’elle n’avait jamais eu à expliquer cette passion à quelqu’un, même à Iku qu’elle avait connue via des forums de communication. En tout cas, lorsqu’elle vit Ania ranger et débarrasser les affaires, elle se sentit d’autant plus gênée. Elle l’aida donc dans la tâche, tentant de reprendre contenance. Elle était bien contente qu’Ania ne relevait pas ce qu’il venait de se passer. Enfin, jusqu’au moment où elle tomba littéralement sur le médaillon magical girl de la demoiselle.

«  - Ah ? Ta nièce aussi s’appelle Fuki hum... ? » lui dit-elle alors, tandis que Fuki lui fit un sourire résigné. C’était clairement rapé pour une quelconque excuse. Bien que cela l’aurait bien amusé d’avoir une nièce portant le même nom qu’elle pour une raison ou une autre. Elle allait donc lui dire que ça avait été un présent de la part de la petite mais Ania continua sa tirade. «  Pourquoi mentir ? Puis ne me dis pas que ta nièce s’appelle réellement comme toi, je ne te croirais pas petite maline ! Tu es démasquée ! » Fuki s’asseya sur le coup sur son lit avant de lancer un regard désespéré à son amie.

«  - Bon, ok, tout ce que tu vois là m’appartient. Tu as raison, je suis démasquée. » déclara-t-elle après avoir laissé s’échapper un gros soupir. Hé oui, le secret était dévoilé, impossible de faire machine arrière et aucune bonne raison ne lui passait à la tête pour expliquer la présence de tous ces objets. «  C’est une passion que j’ai depuis toute jeune et qui ne m’a jamais quitté. C’est plus fort que moi, un truc mignon et voilà que je l’achète aussi vite que l’éclair. » avoua-t-elle à voix basse, légèrement honteuse. Tous ces objets lui rappelaient surtout un passé assez douloureux, mais c’était aussi un moyen pour elle de se rappeler qu’elle avait su passer outre cette mauvaise passe. M’enfin, cela devait paraitre bien ridicule comme réaction tout de même.

«  - Bon, tu as découvert mon jardin secret. Donc, tu me dois un secret toi aussi, comme ça on est quitte ! » s’exclama la jeune femme avec un grand sourire malicieux. Maintenant qu’Ania savait, elle pouvait bien lui avouer quelque chose de plus personnelle. Surtout que les demoiselles ont bon être amies, finalement elles ne connaissent pas grand-chose l’une de l’autre. Alors, Fuki voulait en connaitre plus sur son amie et se doutait bien que l’inverse était le cas aussi. Elle se redressa de son lit et fini de replacer les objets à leur place, montrant ainsi l’aspect véritable de sa chambre à son amie. «  Je crois que maintenant, tu peux choisir une robe sans t’inquiéter de te retrouver avec un monticule de peluche sur toi. » rigola alors la jeune femme, ouvrant mieux les armoires pour que cette dernière puisse sélectionner une tenue.  

© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 18:19

Plus d’excuses bidons, plus de subterfuges pour détourner Ania de la vérité ! C’est pas prof de psycho qu’elle aurait du faire, mais détective. Un peu comme Nancy Drew avec sa petite loupe de fouineuse.
Enfin, la demoiselle au cheveux blanc avoua tout ! L’heure des petites confidences avait sonné. Fuki semblait vraiment dérangée d’assumer cette passion. Ania trouvait pourtant ça normal, beaucoup de gens comme elle collectionnent des objets farfelues, encore plus extravagant que les siens même…

« Je trouve ça extrêmement intéressant comme passion. Tu ne devrais pas le cacher, au contraire ! Ça va me donner de belles idées pour tes cadeaux d’anniversaires » dit-elle en ricanant. « Je vois que tu aimes les ours en peluche… » continua-t-elle en prenant un de ces petits nounours. « J’en avais vu un gigantesque dans une boutique de New-York, si j’avais su… Mais dans l’avion ça ne l’aurait pas fait ».

Elle s’essaya sur le lit avec son amie, l’ours sur les genoux. Fuki lui avait demandé un secret en retour… Ania lui devait bien ça après tout, mais, sur le coup, difficile de trouver.
« Hum… Un secret que je garde rien que pour moi… Je dors toujours avec un doudou, un ours aussi, qui s’appelle Wilfried. Puis… c’est un vieux doudou ! Je l’ai depuis que je suis née, donc je ne te raconte pas l’état du machin… Et personne ne pourra le remplacer, même pas un futur copain, JAMAIS ».

À présent, Ania devait repartir pour une nouvelle quête : celle d’une robe ! Puis pour le coup, pas une de ces robes à froufrou toute rose.
Fuki lui ouvrit donc l’armoire contenant ses vêtements « normaux ». Parmi-eux, des tenues, des ensembles que tout le monde peut porter, rien d’alarmant, rien de girly. Sans doute avait-elle d’autres commodes prévues à accueillir des tenus plus extravagantes.
Les deux jeunes femmes avaient approximativement les mêmes mensurations, donc aucun problème sur ce point.
Dans le tas, la brunette sélectionna une robe à manche longue noir et à dentelle plutôt prêt du corps.
« Je t’emprunterais aussi une paire de collants noire s’il te plaît, ça ira bien avec les bottines que j’ai ramené dans mon sac, puis avec le froid qu’il fait je vais pas me trimbaler les gambettes à l’air ! »
Après avoir posé la robe sur le lit, la curieuse qu’elle était refit son retour et se dirigea vers la fameuse armoire où se trouvait le trésor de Fuki. Il y avait aussi quelques vêtements, assez spéciaux qui ne se portent pas dans la vie de tous les jours.
« Ça t’arrive de les porter ou c’est juste une collection ? »

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Dim 6 Aoû 2017 - 21:42

That's great !

« Je trouve ça extrêmement intéressant comme passion. Tu ne devrais pas le cacher, au contraire ! Ça va me donner de belles idées pour tes cadeaux d’anniversaires. » s’était alors exclamée Anastasia, ce qui avait eu le mérite de tirer un sourire à la jeune femme. Elle n’avait même pas pensé que révéler son secret offrirait l’opportunité d’agrandir le choix de cadeaux pour elle. En réalité, au vu du lien que cette passion avait avec son passé, c’était toujours difficile pour elle d’en parler. Même si voir des objets mignons lui donnait envie de sauter partout en hurlant que c’est trop adorable. « Je vois que tu aimes les ours en peluche…J’en avais vu un gigantesque dans une boutique de New-York, si j’avais su… Mais dans l’avion ça ne l’aurait pas fait. » A ces mots, les yeux de Fuki s’étaient illuminés d’un coup, un sourire gaga aux visages.

«  Tu vas me donner envie d’y aller juste pour choper le fameux ours en peluche. » rigola-t-elle alors, se sentant moins gênée par sa passion. Bizarrement, elle se sentait d’une humeur mitigée : d’un côté, elle était gênée qu’on sache qu’elle avait toujours ce côté enfant où elle était folle d’objets trop mignons, de l’autre elle avait l’impression d’être libérée d’un poids. Elle pourrait enfin parler de choses mignonnes avec quelqu’un sans se sentir idiote ou honteuse. Ou en tout cas, moins qu’avant !

En tout cas, assise là sur le lit, elle mit au défi Ania de lui révéler son propre secret, histoire qu’elles soient quittes toutes les deux. Bien sûr, la brunette pouvait refuser cette demande, rien ne pouvait la forcer à avouer des choses qu’elle ne désirait pas. Mais Fuki fut bien contente quand cette dernière accepta la proposition. «  [#db5a4c]Hum… Un secret que je garde rien que pour moi… Je dors toujours avec un doudou, un ours aussi, qui s’appelle Wilfried. Puis… c’est un vieux doudou ! Je l’ai depuis que je suis née, donc je ne te raconte pas l’état du machin… Et personne ne pourra le remplacer, même pas un futur copain, JAMAIS [/color]» lui avait-elle dit alors, s’asseyant aux côtés de la demoiselle. Fuki ne put s’empêcher de rire. « Je comprends, même moi un futur mec ne pourra pas m’empêcher d’aimer toutes ces petites choses. Imagine, il me demande de jeter tout ça ? Directement, il se retrouvera dehors sans avoir compris ce qu’il se passait. » s’exclama alors la jeune femme, bien plus joyeuse que quelques minutes auparavant. « Il faudra que tu me montres ton doudou quand même, que je juge de sa mignonnetitude ! » ajouta la jeune femme.

Toutes deux décidèrent qu’il était finalement temps de choisir une tenue. Fuki laissa son amie ouvrir l’une des armoires et choisir une tenue qui lui convenait. Par chance, elles avaient plus ou moins la même morphologie, ce qui permettait l’échange de vêtements si elles le souhaitaient. Et pour être franche, c’était la première fois que Fuki avait une amie avec qui faire ça et elle se sentait de plus en plus de bonne humeur.

« Je t’emprunterais aussi une paire de collants noire s’il te plaît, ça ira bien avec les bottines que j’ai ramené dans mon sac, puis avec le froid qu’il fait je vais pas me trimbaler les gambettes à l’air ! » avait précisé Ania en choisissant une robe noire à dentelle. Robe que Fuki avait chiné dans un petit magasin de prêt-à-porter vraiment trop sympas, n’étant pas une grande adepte de la foule et des centres commerciaux. « T’as bien raison, c’est pas le moment d’attraper un rhume. » répondit-elle avec un sourire tandis qu’elle pris une robe dont le haut était une sorte de chemisier bleu turquoise et le bas donnait une sensation de jupon noir en simili cuir, le tout barré par une ceinture marron. Dans les tiroirs du bas, elle sortit deux paires de collants noirs et en passa une à la professeure de psychologie.

Une fois qu’elles eurent choisi leur tenue respective, Anastasia s’intéressa à la partie où se trouvait ses tenues plus extravagantes. Aaah, elle en avait des trop adorables là-dedans, allant de la tenue lolita au cosplay de personnage totalement cute. Oui, c’était une sacrée collection et certains pouvaient clairement se demander comment elle allait expliquer un jour à un possible partenaire toutes ses frivolités. « Ça t’arrive de les porter ou c’est juste une collection ? » demanda alors la jeune femme, observant les différentes tenues. « Je les porte dans les conventions. Oui oui…je sais…comment une femme de plus de trente ans peut s’amuser à se cosplayer ? Hé bien oui, je suis capable de faire ce genre de chose ! » s’exclama la jeune femme assez sûre d’elle. Oui, elle était finalement assez contente d’aborder ce genre de sujet. Sans doute parce qu’Anastasia ne lui avait fait aucun commentaire désobligeant, bien au contraire, elle ne l’avait même pas juger. « Bon, je te laisse la salle de bain pour te changer, ne fait pas attention au pousse-pousse en forme de panda, j’ai craqué quand je l’ai vu. » rigola Fuki, revoyant le détenteur de son gel douche. Elle le voyait presque comme un protecteur de savon. Enfin, bref.  


© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 30
■ Inscrit le : 10/07/2017

■ Mes points : 143


Mon personnage
❖ Âge : 26 ans
❖ Chambre n° : B-603
❖ Arrivé(e) en : Début Janvier 2015
Anastasia J. Hevans
« Personnel ; prof de psychologie »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Mer 9 Aoû 2017 - 12:16

Ania n’avait jamais traîné dans une de ces conventions si convoitées par les fans de mangas, cosplays et jeux vidéos. Cet univers restait intéressant de loin pour elle. La brunette, qui a souvent eu le nez plongé dans ses études, n’avait jamais pris le temps de vaquer à des occupations plus variées comme celle-ci.
« Tu devrais m’emmener un de ces jours à ce genre d’événement. Je suis sûre que ça me plairait, puis je serai tentée de m’habiller avec ce genre de chose, on ferait un duo très sympa ! » fit-elle en examinant de plus prêt les vêtements. Peut-être allait-elle se découvrir une nouvelle passion, allez savoir !
Par la suite, Fuki lui laissa la salle de bain afin de se préparer. Par chance, Ania avait apporté sa petite trousse à maquillage, comme à son habitude, afin de toujours se rafraîchir la tête après une séance.

Elle avait enfin enfilé la jolie petite robe ainsi que les collants, s’était maquillée dans des tons crèmes et chocolats, un petit rouge à lèvre nude et avait laissé ses cheveux tomber en cascade sur ses épaules.
« Voilà madame ! À vous ! Nous allons nous péter le bide ! Et sans doute allons nous peut-être… » Elle se tourna vers son amie et continua : « Te trouver une petite conquête ce soir ! »
à 33 ans, il fallait la caser la Fuki ! Voilà la nouvelle mission que c’était confié Ania. Et la connaissant, Fuki pouvait être sûr qu’elle n’essayerait pas de lui dégoter n’importe quel clampin venu.

---------------------------------

Anglais : #cc6666 Japonais : #db5a4c Russe : e18e56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 22
■ Messages : 215
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 661

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Appartement C-304] That's great ![Terminé]  Mer 9 Aoû 2017 - 12:51

That's great !

« Tu devrais m’emmener un de ces jours à ce genre d’événement. Je suis sûre que ça me plairait, puis je serai tentée de m’habiller avec ce genre de chose, on ferait un duo très sympa ! » s’exclama Anastasia. Proposition qui fit louper un battement de cœur à Fuki. Elle se sentait infiniment heureuse d’avoir la brunette comme amie. Elle qui avait craint qu’on ne la juge, l’analyse, la questionne, la rende folle. Et voilà que son amie voulait simplement mieux comprendre son univers, lui tirant un large sourire GAGA. « Ce serait quelque chose de fantastique ! » se réjouissait-elle. Oui, super, parce qu’elle avait tellement de cosplay dans son armoire qu’il y avait de quoi en faire une bonne dizaine en duo. Mais il valait mieux garder ça pour un autre jour. Même si elle était tentée de lui montrer les différentes possibilités. Il fallait qu’elles se changent toutes les deux, histoire de ne pas se retrouver en tenue trop décontractée dans un restaurant.

Fuki laissa la salle de bain toute simple à son amie, avant de fermer la porte de sa chambre. Devant son miroir, elle s’observa, constatant que plus une seule trace d’angoisse se reflétait sur ses traits. Tant mieux. Elle se tourna et commença à retirer la tenue sportive. Elle s’installa alors sur le bord de son lit pour enfiler sa paire de bas, se redressant au dernier moment et secouant du popotin pour monter ceux-ci jusque ses hanches. Elle enfila ensuite la petite robe choisie, fermant en se tortillant dans tous les sens la fermeture éclair dans son dos. Anastasia ne tarda pas à la rejoindre, jolie comme à son habitude. « Voilà madame ! À vous ! Nous allons nous péter le bide ! Et sans doute allons nous peut-être… Te trouver une petite conquête ce soir ! » s’enthousiasma cette dernière alors que la professeure de sport, ayant enfin réussi à fermer sa robe, se diriger vers la pièce de douche. Elle s’arrêta au pas de la porte, se tournant en direction de son amie avec les yeux presque sortis de leur orbite, la bouche entrouverte, un air blasé. « C’est pas plutôt à toi qu’on doit trouver une petite conquête ? C’est pas à mon âge que je vais trouver facilement un type bien de toute façon. Et c’est fini, les aventures de quelques mois… enfin… j’espère ! » rigola la jeune femme avant d’entrer finalement dans la pièce, se dirigeant directement vers le petit miroir. Elle ouvrit l’armoire cachée derrière pour en sortir sa petite trousse de maquillage et sa brosse à cheveu. Elle détacha sa chevelure, la coiffant à grands coups. Une fois fait, elle sortit son espèce de gros élastiques pour faire des chignons et l’enfila, laissant quelques mèches dépassées de façon éparsse, donnant un aspect un peu sauvage. Un peu de maquillage dans les tons crèmes, un rouge à lèvre saumon et voilà que le tour était joué. Elle referma sa trousse.

« Bien, je pense qu’il ne reste qu’à enfiler nos chaussures et d’y aller. » s’exclama-t-elle en rejoignant son amie dans le salon. Elle trouva sa paire de bottines à talon dans l’armoire à chaussure et l’enfila rapidement, avant de mettre son téléphone, son maquillage et son porte-monnaie dans son fin sac à main. « Allez, hop hop hop, j’ai faim ! » rigola la jeune femme. Une fois qu’Ania fut sortie de l’appartement, elle referma la porte derrière elle. Il était temps de s’amuser !

© 2981 12289 0

---------------------------------



Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
 
[Appartement C-304] That's great ![Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Les logements-
Sauter vers: