Partagez | 
 

 [U-1] In the dark of the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 3424
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
(#) [U-1] In the dark of the night  Mer 26 Juil 2017 - 4:25

[Pwet, comme beaucoup pour le moment, ce rp est un flash-back se situant juste après la soirée d'Halloween. Bon, soyons clairs, soyons précis : ce rp va donner lieu à du hyde et du +18 donc si t'es pas biesse et que t'aime pas ça evite de lire s'te plait :v ]

C'est sans surprise que mon compagnon accepta de me suivre dehors. Il faut dire que le monde, le bruit, tout ça … Je crois que je l'aurais regardé bizarrement si tout à coup il m'avait dit qu'il préférait pour une fois profité longtemps d'un bain de foule. Sans attendre, nous nous frayons un chemin à travers le monde pour rejoindre la sortie et sans vraiment y réfléchir, je me surprends à lui tenir la main un moment pour éviter de le perdre en cours de route. Ce n'est qu'en arrivant non loin de l'entrée, là où l'on pouvait aisément se mouvoir que je me décida de le lâcher. Un peu à contrecœur certes mais vu que la masse s'était surtout déplacée vers les activités je n'avais plus vraiment de raison de le tenir ainsi en public.

En sortant, nous croisons vite fait quelques retardataires, d'autres qui préféraient prendre l'air tranquillement devant le gymnase voir même certains qui revenaient déjà du test de courage organisé par les universitaires. Et bah, soit ils ont été chanceux pendant l'épreuve, soit ils ont abandonné bien vite mais en tout cas ils ne semblaient pas mécontent de retourner bien en sécurité avec les autres.

« Il y a pas à dire on est bien mieux ici, je commençais à avoir mal à la tête la-dedans » dis-après avoir pris une grande bouffée d'air frais.

Ce qui est con dans tout ça c'est que ce n'était même pas une façon de parler, j'avais vraiment mal au crâne depuis tout à l'heure. La dernière fois que ça m'avait autant tapé, c'était le jour où un ami étranger de la famille avait passé la soirée chez nous et m'avait proposé de boire sous prétexte que j'avais plus de dix-huit ans. J'ai essayé, j'ai pas supporté, bref, je tiens pas du tout l'alcool et heureusement pour moi que ça ne me retente pas plus que ça mais je doute que ce soit la faute à ca ce soir aussi.

En fait pour tout dire, depuis que nous étions dehors et malgré ma tête en mode marteau piqueur, je me sentais agréablement bien. Même si nous n'y étions pas restés longtemps, j'étais content du nombre de photos que j'avais pu prendre au début de la soirée et j'avais déjà hâte de les montrer le lendemain au club de photo et de journalisme et euh, soyons honnêtes, le fait qu'Akihito soit là près de moins à cet instant jouait beaucoup sur ma bonne humeur du moment. Il faut dire que depuis notre remise en couple, les choses se passaient enfin pour le mieux après être passée par le pire. Nous parlions plus qu'avant, ce qui voulait beaucoup dire nous connaissant et les choses semblaient être plus faciles dernièrement. Je crois que depuis notre discussion, je me sentais moins bête de lui parler de tout et de rien quitte à l'irriter un peu par moment. Je recommençais aussi à lui envoyer des messages pour lui proposer des trucs ou simplement savoir comment il allait les jours où l'on ne pouvait pas se voir pendant les cours ou pendant les week-end que je passais chez moi. Ouais, j'y retournais un peu plus ces derniers temps. Faut dire qu'à force de trouver des excuses pour ne pas rentrer et bien, j'avais un peu épuisé mon stock et je ne pouvais pas fuir la maison indéfiniment non plus. Si vous vous posez la question, non, mes parents ne savent toujours rien. A leur yeux je suis toujours avec Lutecya et ma mauvaise humeur de l'époque avait été mise sur le compte d'une pseudo mauvaise passe que je vivais avec elle. Enfin ça c'est la version que s'était faite ma mère et c'est celle que j'ai laissé planer tant qu'à faire. J'avais toujours peine à leur mentir comme je le faisais et j'avais conscience que je ne pourrais pas rester bloqué ainsi indéfiniment mais étrangement, avec Akihito de mon côté et bien, les choses étaient plus... supportable ? Ouais, j'imagine que c'est ça.

J'avais prétexter un besoin de marcher un peu pour éterniser un peu notre route par le parc de l'école avant de retourner à ma chambre. Ce n'était pas faux en soit, l'air frais du soir me faisait vraiment le plus grand bien sûr le coup et je regrettais presque de ne pas avoir mon paquet de cigarettes sur moi pour profiter un peu du calme de l'endroit. Quoi que ce n'était peut-être pas si mal de les avoir oubliées. Je ne savais pas vraiment l'avis de mon compagnon au sujet de ma vieille addiction mais peu de chance que celui-ci l'approuve sans broncher. Mais bon, en fait je voulais surtout un peu allongé le retour pour rester un peu plus longtemps avec lui ce soir. Rien qu'à l'idée de penser que si c'était possible j'aimerais bien qu'il reste avec moi jusqu'au lendemain je commençais à buguer tout seul. Depuis notre entrée dans le parc, je discutais tranquillement avec lui tout en regardant les photos prises plus tôt non sans les lui montrer mais à cette pensée, j'avais étrangement plus de mal à communiquer distinctement.

« Euh, il vaudrait mieux qu'on rentre se changer finalement » Dis-je en essayant tant bien que mal d'avoir l'air le plus naturel possible tout en accélérant légèrement le pas.


[Rappel : le costume d'Aki et celui de Riri ]

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 816
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
http://hateshinai-no-sekai.forumactif.com/
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Sam 29 Juil 2017 - 3:01


In the dark

of the night

Feat Akihito & Rikuo


C'était avec un certain soulagement qu'Akihito suivit son petit ami à l'extérieur de la soirée de l'halloween. Les étudiants de l'université avait fait un très beau travail, mais ce n'était pas le genre de soirée qui intéressait vraiment le cinquième année. En fait, si ça n'avait pas été de Rikuo Morisada, fort probablement que le binoclard n'aurait pas pris la peine de s'y présenter. Surtout que le plus vieux a pris la peine de lui trouver un costume qui était en harmonie avec le sien. Bon, c'était bien ajuster, mais ça faisait plutôt militaire comme déguisement. Il aurait préféré quelque chose d'un peu plus traditionnel comme un certain premier année qui avait un masque d'Oni. Peut-être l'année prochaine, qui sait?

L'air frais venait l'apaisé. Le doux vent rafraîchissait sa peau. Au nombre de personnes à l'intérieur avec la fête, la température n'avait pas tardé à monter en flèche. Akihito ne pouvait être autrement que d'accord avec son senpai. Dehors à l'air frais sans une foule autour.

- En effet.

Le plus jeune eut l'impression que son senpai prolongeait le trajet plus qu'à l'habitude en passant par le parc. Bien qu'il lui avait mentionné qu'il voulait marcher, Akihito ne lui avait pas posé plus de question. Il n'allait pas non plus s'en plaindre puisque c'était une activité qu'il exerçait régulièrement. Et fallait bien en profiter puisqu'il était en bonne compagnie et non seul cette fois. Plus que le temps passait et plus il appréciait avoir cette tête en l'air à ses côtés. Expliquer le pourquoi? Il en serait probablement incapable et il répondrait quelque chose de superflus. De plus, il y avait aucune personne dans le parc, donc se promener en paix.

Mais ce n'était pas sans fin cette marche. Surtout lorsque Rikuo souleva qu'il vaudrait mieux aller se changer. Il sera plus à l'aise dans ces vêtements habituels. Il hocha tranquillement la tête pour approuver les dires de son senpai.

Ils marchèrent donc en direction des dortoirs des étudiants de l'université. Heureusement pour lui, la chambre de son petit ami était la première. Il laissa son aîné rentrer en premier puisqu'il s'agissait de sa chambre et y rentra en second. Il enleva son chapeau et commença à déboutonner son costume pour sentir la libération de ces vêtements.

- Merci pour avoir pris la peine de choisir et de me passer le costume, Morisada-senpai.

Il n'avait pas terminé d'enlever son costume, mais c'était tout de même la moindre des choses de le remercier.




---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 3424
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Mer 2 Aoû 2017 - 3:14

Akihito ne semblait par distinguer ma gène passagère ou du moins, il ne fit aucune remarque à ce sujet. Il se disait peut-être qu'avec toutes les idées stupides qui me passaient par la tête en temps normal il n'était pas vraiment nécessaire de se poser plus de questions. Enfin, allez savoir. Bien que mon compagnon ne semblait pas le moins du monde perturbé, c'est un peu plus tendu qu'au début que je fis le chemin jusqu'à ma chambre à ses côtés. Je ne cache pas que pendant tout le long de celui-ci, je commençais à me faire un bon nombre de monologues intérieurs. On s'était certes jurer de se parler plus et on était d'ailleurs très bien parti pour continuer nos efforts mais reste que certaines choses restaient plutôt délicate à aborder alors demander directement à Akihito de rester la nuit avec moi et bien … Euh … Voilà quoi. Surtout quand on sait que la plupart de nos rapprochements se faisaient surtout par pulsion ou même par hasard, ça ne donnait pas trop d'exemple à quoi se raccrocher.

Une fois au dortoir, je faillis presque partir trop loin tellement je réfléchissais mais l'arrêt de mon petit ami une fois arrivé à hauteur de la U-1 me fit remarquer que nous étions déjà arriver à destination et c'est sans attendre que je déverrouilla la porte pour nous laisser le champ libre. Une fois à l'intérieur, mon compagnon ne tarda pas à rejoindre l'endroit où il avait déposé ses affaires tout à l'heure avant de commencer à ôter le déguisement.

« Merci pour avoir pris la peine de choisir et de me passer le costume, Morisada-senpai » Dit-il sans s'arrêter dans ses gestes alors que de mon côté je passais plus de temps à le zieuter tout en me débattant avec ma cravate que je retirais un peu n'importe comment. Oui, on a la grâce ou on ne l'a pas et ce n'est pas aujourd'hui que j'allais m'améliorer apparemment.

En parlant des costumes et bien, pour tout dire je les avais plus choisis pour lui que pour moi. Enfin pour être plus précis disons que j'avais plutôt réfléchis à ce que j'aimerais le voir porter plutôt qu'à ce qui pourrait m'aller personnellement même si je ne disais absolument pas non à la touche masculine du costume pour une fois. Et euh... je l'ai peut-être déjà dit et redit mais … Il lui allait très bien. Parfaitement bien même. Je suis presque déçu de le voir déjà obligé de l'enlever.

« Hum ? » laissais-je entendre en détournant une fois de plus mon regard dans sa direction. « Ah, pas de problème. Je ne savais pas si tu avais eu le temps de prévoir un truc alors … Et puis, il te va vraiment bien je trouve »

Je laissa tomber le dénouement de ma cravate deux secondes, un peu exaspéré par la chose je l'avoue avant de regarder vite fait mon téléphone que j'entendis vibrer quelques instants. C'est en voyant le numéro de ma mère s'afficher en haut du message que je l'éteignis directement pour le reposer tranquillement. Je n'avais pas envie de répondre maintenant à qui que ce soit de toute façon et encore moins à elle quand je me trouvais avec mon petit ami. C'est d'ailleurs en l'entendant se mouvoir non loin de moi que je me détourna une fois de plus pour le regarder alors qu'il était toujours occupé de se changer. Avec ce que je pensais depuis tout à l'heure, je crois que c'était le bon moment pour me jeter à l'eau finalement et tant pis pour mes monologues intérieurs qui ne serviraient à rien, je crois que l'envie d'envoyer un peu mes parents se faire voir ainsi que mon mal de tête qui commençait enfin à passer me redonnait une dose suffisante de courage pour la suite.

Alors qu'il était toujours occupé, je m'approcha de lui avant de le prendre de dos dans mes bras et tout en glissant ma tête dans son coup je lui dis d'un calme qui me surprenait presque moi-même :

« Tu restes avec moi ce soir ? Je n'ai pas envie que tu partes si tôt ... »

Oui, il y avait du sous-entendu là-dedans et non, je n'allais pas m'en cacher.

---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)


Dernière édition par Rikuo Morisada le Mer 2 Aoû 2017 - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 816
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
http://hateshinai-no-sekai.forumactif.com/
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Mer 2 Aoû 2017 - 4:45


In the dark

of the night

Feat Akihito & Rikuo


Le cinquième année vit du coin de l’œil son aîné jeté un coup d’œil à son téléphone avant de le déposer sur le coin de son bureau. Il n’était pas sûr s’il s’agissait d’un message texte ou bien d’un appel, mais dans l’un ou l’autre des cas, Rikuo ne daigna pas répondre. Peut-être n’était-ce pas important? Du moins il l’espérait puisqu’il n’aimait pas trop le fait qu’il ignore ses messages pour la raison qu’il était là, présent. Mais cela ne le regardait pas et décida tout bonnement de continuer à se changer.

Se changer jusqu’à ce qu’il sente alors des bras venir se rabattre sur son torse. Ces bras qui obstruaient maintenant ces gestes, stoppant alors ce qu’il était en train d’exécuter sur le moment. Bien qu’il n’avait émis aucun commentaire sur les dernières paroles de son senpai sur le fait que le costume qu’il portait lui allait à merveille, cette fois, la phrase que venait de prononcer Rikuo.

Sans même qu’il puisse l’en empêcher, ses joues vinrent prendre une couleur rosée. Par chance, son amoureux se trouvait dans son dos. Il sentait toujours le visage de son senpai plaqué contre son propre cou, ne permettant donc pas à celui-ci de s’apercevoir de ce changement dans le visage du plus jeune. Cela le surprit lui-même de rougir ainsi à une simple question enchaîné par une simple phrase. Était-ce le ton que l’étudiant avait employé qui faisait ce tel effet? Ou bien le fait qu’il soit accroché à lui comme s’il voulait qu’il reste pour l’éternité à ses côtés? Ou bien peut-être un mélange de tout ce qui se passait présentement. Mais une chose était sûr, c’est qu’Akihito resta silencieux sur le moment. Bien qu’il n’y avait rien d’explicite dans les paroles de son petit ami, cela laissait tout de même quelques sous-entendus bien évident.

Un peu perdu, il projeta son regard bleu un peu partout dans la pièce, s’arrêtant brusquement sur le second lit vacant de la chambre. C’était bien vrai que Rikuo n’avait pas de colocataire pour le moment et donc qu’ils seraient véritablement seuls cette nuit et qu’ils ne seront pas dérangés. Peut-être pourrait-il l’emprunter le lit étant à l’opposer de la pièce?

Bref, même si il le voudrait, il ne pensait pas que Rikuo le laisserait dormir paisiblement dans ce lit. Bien que plusieurs secondes se soient écoulées depuis l’interrogation de l’aîné, il serait bien temps que celui-ci reçoive une réponse de sa part.

- Si vous le souhaitez, Morisada-senpai.

Bien qu’il ressente de la gêne au plus profond de lui et qu’il soit en train de rougir, il avait réussi à répondre sur un ton parfaitement normal qui ne trahissait pas son apparence.

- Par contre, il me faudrait finir de me changer.

Il ne voulait pas sentir son senpai s’éloigner de lui, mais il se voyait mal être en mesure d’enlever le reste des vêtements avec un koala tête en l’air accroché après lui ainsi. Mais rien ne les empêchait de poursuivre par après? Suite à cette pensée, Akihito sentit encore plus de gêne monter en lui. Il pouvait très bien s’imaginer ce qui se passerait par la suite, mais il n’arrivait pas d’y voir d’une manière complètement objective sans ressentir ce genre de sentiment qui montait en lui. Même s’il essayait de les étouffer. Avec un peu de chance, le plus vieux des deux ne s’en apercevrait pas et il pourra ainsi finir de se changer normalement.

C’est justement en voulant poursuivre qu’il avait de la difficulté à déboutonner le reste de la veste, s’enfargeant maladroitement dans le tissus.




---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 3424
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Mer 2 Aoû 2017 - 8:09

Même sans réponses immédiate de la part de mon compagnon, j'étais déjà plus que satisfait de me retrouver là contre lui. J'avais l'impression que cela faisait une éternité que je ne l'avais pas touché ne serait-ce qu'un peu alors en le sentant là, dans mes bras, je ne pouvais que me demander comment avais-je fait pour rester aussi longtemps sans lui. J'imagine aisément que dans le cas où nous ne nous serions jamais séparé, je me serais montré plus entreprenant assez rapidement et bien plus souvent par la même occasion mais nous ne le saurons jamais. Cela dit, rien ne nous retenais de rattraper notre retard.

Toujours confortablement loger dans mes bras, Akihito sembla chercher quelque chose du regard. Je n'y fis pas plus que ça attention, préférant rester bien sagement là où j'étais en attendant le cœur battant qu'il me donne le feu vert pour la suite. Je ne sais pas s'il avait compris ce que je voulais dire par « rester avec moi ce soir » et je dois dire que je redoutais un peu qu'il me sorte quelque chose de complètement à côté de la plaque. J'veux dire, un râteau involontaire là tout à coup... ce ne serait pas trop le top on va dire. A moins que je doive être plus démonstratif pour faire euh … passer le message ?

« Si vous le souhaitez, Morisada-senpai »

Il ne semblait pas vraiment perturber par ce que je venais de lui dire. Peut-être avais-je vraiment été trop subtile dans ma demande ? Quoi que son temps de réponse me mettait un léger doute malgré tout. Au moins, vu sa réponse, les choses n'étaient pas vraiment perdues et s'annonçaient même plutôt bien. Bien qu'il ne puisse pas le voir, j'esquissa un sourire dès la fin de ses paroles avant qu'il n'enchaîne.

« Par contre, il me faudrait finir de me changer »

Je laissa entendre un léger grognement quand il se remit à déboutonné le reste de sa veste. Je n'avais rien contre ce qu'il venait de dire dans le fond mais je ne voulais pas le laisser tranquille pour autant. A cause de mes lectures … euh …. enrichissantes depuis un moment, j'avais en tête pas mal de réplique de Don Juan stupide que je pourrais lui sortir dans ce genre de situation mais fort heureusement, je pris la décision de m'abstenir. La drague lourde, ce sera pour une autre fois même si ça aurait pu être utile pour mieux capter le sous-texte de la situation dans laquelle nous nous trouvions.

« Hum, je préfère rester contre toi » Dis-je d'un faux air boudeur tout en me rapprochant le plus possible de lui.

Peut-être est-ce à cause de ce que je venais de lui dire mais il ne fallu pas plus longtemps à Akihito pour s'emmêler dans ce qu'il faisait. Aurais-je toucher une corde sensible ? Si c'était le cas je n'en étais pas du tout peu fière. Mais quoi qu'il en soit, je n'allais pas bouder cette opportunité qu'il m'offrait involontairement.

[Le Hide commence ici mes poussins ~ *Ferme la porte à la face des lecteurs* Laughing ]


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 816
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
http://hateshinai-no-sekai.forumactif.com/
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Mer 2 Aoû 2017 - 17:29


In the dark

of the night

Feat Akihito & Rikuo






---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 3424
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Jeu 3 Aoû 2017 - 0:51


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 816
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« Elève ; en 5ème année »
http://hateshinai-no-sekai.forumactif.com/
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Jeu 3 Aoû 2017 - 16:07


In the dark

of the night

Feat Akihito & Rikuo






---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 3424
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes points : 150

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  Ven 4 Aoû 2017 - 1:59


---------------------------------

Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [U-1] In the dark of the night  

Revenir en haut Aller en bas
 
[U-1] In the dark of the night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: