Partagez | 
 

 Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Mer 26 Juil 2017 - 19:22



"Algorithme Schwartz


2005-2015"


« Aider à tourner la page »

Avec la famille Schwartz

Mercredi 14 janvier, 19h, à la demeure Schwartz. Il est temps d'initier un hommage à notre canidé. Je devrais, certes, supporter la tristesse abyssale qu'a subi Isaak, mais en même temps je le comprends étant donné qu'Algorithme a accompagné sa vie durant une décennie entière. De toute manière, il est indispensable de rendre hommage au canidé, étant donné que, d'après des spécialistes, les hommages aident à tourner la page. Et pour Isaak il n'y a rien de plus indispensable.

M'enfin, nous organisons cette réunion de famille particulière. Pour une fois, ma mère ne me donne aucune peur, étant donné que le deuil prime. Donc tant que l'hommage ne s'est pas terminée, la peur pour Mère Dragonne est inexistante. Étant le membre le moins attaché au canidé malgré un assez grand attachement, je me permets de commencer à prendre la parole.

"Mon très cher Algorithme. Depuis qu'Oncle Zaroff t'a offert à Isaak, tu as pu accompagner notre vie durant toute une décennie. Tu as pu passer ton dernier Noël et ton dernier jour de l'an, et moi, Isaak, Hanz, Père et Mère, nous avons pu profiter de ta présence chaleureuse jusqu'à ce que la tumeur ne te fasse trépasser inexorablement. Pour toute cette décennie où nous accompagné dans la joie, dans la tristesse, dans la colère... nous te remercions du fond de notre âme. Pour toute cette décennie en ton compagnie, nous t'aimons. Toujours nous garderons souvenir de toi, toi qui a pu prendre une grande place dans notre cœur, et surtout dans celui d'Isaak. En espérant que tu vivras éternellement heureux de l'autre côté de notre monde, jamais tu ne seras oublié par la famille Schwartz. Klaus."

Je termine donc mon monologue avec mon prénom allemand, Algorithme me connaissant plus de par ce prénom-ci, même en connaissant mon surnom, mon prénom japonais que je me suis donné. J'ignore qui va prendre la parole d'hommage, mais je suis certain que si Isaak le prend, je sens qu'elle sera particulièrement longue, et je le comprends, et je m'y prépare mentalement.



© code by Lou' sur Epicode



HRP:
 

---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Mer 26 Juil 2017 - 20:40

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Vous savez ce qui m’énerve le plus ? Quand les gens pensent savoir mieux que moi ce dont j’ai besoin. Pourtant, j’ai accepté quand Klaus a proposé de faire cette soirée et ce diner d’hommage à Algorithme, car je sais fort bien qu’il ne penserait jamais à mal. Après tout, on ne sait jamais, cela pourrait en effet m’aider à faire mon deuil. J’ai été très supris ces derniers jours de m’apercevoir que plusieurs personnes m’ont donné leur support vis-à-vis de ma récente perte. Cela m’a fait plaisir, puis pas mal culpabiliser. Avais-je été transparent à ce point ? Je n’aime pas du tout l’idée d’avoir pu inquiéter ou écœurer les gens en étalant mon malheur comme une crème Nutella-camembert sur une grosse tartine pourrie… Sans compter qu’en voulant m’isoler je n’ai pas été franchement agréable avec des gens bien intentionnés comme Summer, Kyoya, Alina, ou d’autres. Moi qui essaie d’être dicret sur mes histoires personnelles, j’ai visiblement accompli tout l’inverse de mes intentions initiales. Meh. J’ai plutôt intérêt à corriger tout ça. Bref, revenons à nos moutons. Ma famille a tout de même été un grand support durant ces dernières semaines. Je suis content que l’on se retrouve tous les 5 ce soir, au calme.

Sauf que ouais, je m’attendais pas vraiment à ce que Klaus prenne la parole de manière ultra solennelle pour s’adresser à feu notre chien. Que… Qu’est-ce que c’est, ce discours. Bon, c’est très gentil à lui d’avoir préparé un tel discours, mais est-il obligé d’être aussi accablant et mélodramatique… ? On est pas à l’église ! Mon dieu, je ne compte pas le couper ni émettre la moindre critique sur ce qu’il vient de dire, car je sens qu’il est sincère et se donne du mal, mais, diantre, que c’est lourdingue… J’ai l’impression qu’il a pioché ses mots dans ses ouvrages les plus déprimants pour les mélanger et… Mes poings se serrent quand il évoque la tumeur. Est-ce qu’on est obligé de se rappeler les choses de manière si larmoyante ? Ce deuil m’affecte toujours, ne pensez pas que je suis déjà passé à autre chose m’enfin… Je sais pas, je ne m’attendais pas à ce genre d’hommage. Je me sens gêné de ne pas être aussi sincèrement touché par les paroles de mon frère que ce qu’il espérait surement, mais j’écoute ses paroles jusqu’au bout, déviant le regard vers le sol. Kuro termine son hommage, et je relève la tête, pour voir les autres me regarder. Attends, c’est pas moi, le maitre de cérémonie.

« Euh… Merci, Klaus. De t’être euhm.. Donné du mal pour écrire et dire… Tout ça. »


Je m’éclaircis la gorge nerveusement, alors qu’un silence un peu pensant s’installe. On va pas rester devant cette tombe dans le jardin éternellement, rassurez-moi ? Maman semble aussi embarrassée que moi, alors que Hanz, Papa et Klaus semblent plus compatissants. Mais on continue de me regarder. Comme si on attendait quelque chose de moi. Papa regarde dans ma direction et m'encourage :

« Tu voudrais dire quelque chose, Isaak-Helmut.. ? »
« Hein ? Moi ? »


Quoi ?! J’ai rien préparé moi ! J’ai aucune envie de m’épancher sur… Enfin, le deuil, c’est personnel, quoi…

« Non, je… Il n’y a rien à dire de plus. Et puis, j’ai pas envie de m’étaler des heures. C’est.. Je préfère garder ça pour moi. » Je retrousse les lèvres, plutôt atrocement gêné. Puis je regarde Klaus, l’air navré. « Désolé si tu attendais un discours particulier de ma part, Klaus. »

Maman a l’air soulagée que les autres ne veulent pas s’éterniser en discours eux aussi. Et moi aussi, pour être honnête. N’empêche qu’on est toujours là, à attendre de trouver quelque chose à dire.

« Hm… Si nous passions à table.. ? On ne va pas rester plantés dans le jardin toute la soirée, en plus il fait froid. »


Fit Maman, impassible comme à son habitude. Oh. Je ne dis pas ça souvent, mais, merci Maman. Je n’osais pas proposer, car.. bah, vous savez, moi et la bouffe, hein. Papa semble tout d’abord réticent, mais hoche finalement la tête.

« Bah, moi ça m’va, si tout le monde est d’accord.. En plus, on a préparé ensemble et c’est bon chaud, alors, le temps de mettre le couvert et tout. »
« J’peux mettre le couvert ?! »


Fit Hanz d’un air soudain très enthousiaste. Merci aussi, pour détendre l'atmosphère.

« Euh… D’accord. Klaus, on va l’aider… ? »

Dis-je ne désignant la porte de la cuisine vers la quelle je commence à me diriger.



Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Mer 26 Juil 2017 - 21:16



"Algorithme Schwartz


2005-2015"


« La minute de silence involontaire »

Avec la famille Schwartz

"Euh… Merci, Klaus. De t’être euhm.. Donné du mal pour écrire et dire… Tout ça.

Il n'y a pas de quoi, Isaak.
"

Il éclaircit la gorge nerveusement et s'installe un silence mortuaire (nous pouvons dire cela). Tandis que Hanz et Père sont compatissants, Mère semble très embarrassée... tout comme Isaak, d'ailleurs. Au moins ce silence aura un avantage: étant donné qu'il a duré plus d'une minute, nous avons pu faire la minute de silence, bien qu'involontairement.

"Tu voudrais dire quelque chose, Isaak-Helmut.. ?

Hein ? Moi ?
"

Alors il n'a pas l'air d'avoir préparé grand chose. En même temps je pense que sa pensée a été si envahie par le décès d'Algorithme qu'il n'a pas pensé à préparer son monologue que j'attendais... et qu'attendais sûrement Hanz et Père, au vu de leur visage, d'ailleurs.

"Non, je… Il n’y a rien à dire de plus. Et puis, j’ai pas envie de m’étaler des heures. C’est.. Je préfère garder ça pour moi. Désolé si tu attendais un discours particulier de ma part, Klaus.

Ce n'est rien. Au moins nous avons pu réaliser notre minute de silence, bien qu'involontairement.

Hm… Si nous passions à table.. ? On ne va pas rester plantés dans le jardin toute la soirée, en plus il fait froid.
"

Comme à son habitude, Mère est si impassible. Mais si l'impassibilité habituelle me fait atrocement peur habituellement, le deuil empêche la peur de me hanter. Père a tout d'abord l'air réticent. Je prends donc la parole, même s'il est rarissime que je le dise.

"Je pense sincèrement que Mère a raison."

Père finit par hocher la tête.

"Bah, moi ça m’va, si tout le monde est d’accord.. En plus, on a préparé ensemble et c’est bon chaud, alors, le temps de mettre le couvert et tout.

J’peux mettre le couvert ?!

Doucement, Hanz.
"

Hanz a l'air très enthousiaste, mais pour le moment, le deuil est encore très présent dans les cœurs. Donc la transition est encore trop brutale, même en sachant qu'il ne pense jamais à mal et qu'il veut quand même qu'il y ait un minimum de bonne humeur qui ressort.

"Euh… D’accord. Klaus, on va l’aider… ?

Très bien.
"

Nous allons donc dans la cuisine et nous commençons de mettre la table. Je me demande que va-t-on déguster dans cette ambiance de deuil... légèrement troublé bien que bien intentionné?



© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Jeu 27 Juil 2017 - 1:17

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Donc, nous nous rendons vers la salle à manger pour mettre le couvert. Les parents quant à eux s’en vont dans la cuisine, surement pour sortir les plats prêts avant de les apporter en salle à manger. On termine de mettre les assiètes et les couverts, et j’arrive avec les verres (ô miracle, je ne les ait pas fait tomber) pour terminer. Avec une précision maniaque, je replace derrière mes deux frères chaque couvert au centimètre près.

« Mais Zakou, arrêteuh ! Toute façon on va les reprendre pour manger ! »

Son ton infantile me tire un sourire taquin.

« Me tentes pas à rester debout pour les replacer à chaque bouchée. »


Il roule des yeux et me laisse faire, tout de même amusé par nos bêtises. Klaus a terminé dans son coin, surement qu’il va encore grogner et penser qu’on se dispute avec ses difficultés avec l’amour vache et le second degré, m’enfin, c’est avec la confrontation qu’on apprend. Si tant est que Klaus considère avoir encore des choses à apprendre… A 14 ans ça me paraît normal mais bon. Bref. Plus que les bouteilles. Je suppose que Papa et Maman boiront un peu de vin. Je n’ose pas trop demander de sortir la bière, mais on verra bien. C’est plutôt Hanz qui s’en charge sans aucune gêne, normalement.

« P’Pa ? Tu veux que je rapporte le vin ? »
« Prends-le sur la table, s’il te plaît ! Fais attention, c’est du Château Latour très bon ! »
« Roh, je sais, je sais, le vin sacré de Papa. »


Je m’exécute, la carafe dans une main, la bouteille de vin dans l’autre. Maman me fait les gros yeux en me voyant ainsi, comme elle connaît ma maladresse. Je lui lance un air confiant (ahah, je sais pas les faire), et m’en vais vers la salle à manger avec les bouteilles. En mo voyant arriver ainsi, le visage de Hanz se décompose. Je pose la carafe sur la table et… Oh. J’avais la bouteille dans la main. J’entends un « boum » et le bruit du liquide qui se déverse sur quelque chose. Quand je regarde mollement dans ma main, je n’ai plus que le bouchon. Aaaaah. Abrutiiiii… J’ai pris la bouteille par le bouchon, tout à glissé, la bouteille est tombée sur la chaise, a basculé, puis a déversé tout son contenu sur…

« Oh. Zut. »

… Sur le pantalon de Klaus. Avec des « Oh » et des « Ah » de mollusque, je prends une chiffon pour tenter d’essuyer le tissu…

« Mais t’en as fichu partout sur Klaus !!! »
« Bah, euh, oui, j’ai vu. »


Répondis-je, toujours aussi mou, et désolé pour le pantalon de mon frère.

« Ah, y’en a aussi sur le tapiiiis ! »
« Oui, merci, Hanz, j’ai vu ! Si j’ai besoin d’un commentaire en live, je te sonnerais ! »
« Qu’est-ce qui se passe, ici ?! »


Les parents débarquent avec les plats, et papa voit la bouteille de Château vide.

« Aaaaah ! Mon bon vin ! »
« Mon coeur, ne crie pas, c'est irritant. Klaus, va changer de pantalon, s’il te plait. Et Hanz, au lieu de laisser tomber ta mâchoire par terre de surprise, aides ton frère à nettoyer. »


Y’a vraiment que maman pour sauver la situation, dans cette maison.



HRP:
 

Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Jeu 27 Juil 2017 - 21:18

HRP:
 



"Algorithme Schwartz


2005-2015"


« Du vin sur le pantalon »

Avec la famille Schwartz

Nous allons donc dans la cuisine afin de mettre la table. Mais enfin qui eut l'idée de donner des verres à Is... fausse alerte, il a pu les poser sans problème. Mais il n'empêche que sa maladresse inquiète toute la famille, moi y compris, concernant le repas. Bien, connaissant Isaak le perfectionniste, il se permet de mettre les couverts avec la précision d'un servant d'un royaume, après que nous ayons mis la table.

"Mais Zakou, arrêteuh ! Toute façon on va les reprendre pour manger !"

Le ton infantile de Hanz qui provoque une petite taquinerie de la part d'Isaak (ce n'est pas le moment car le deuil est toujours aussi présent) et cela n'a pas manqué.

"Me tentes pas à rester debout pour les replacer à chaque bouchée."

Que disais-je? Je connais mes frères tout comme ma poche, et j'ai encore du mal avec cela, sauf que ce contexte empire, tout simplement car, je veux bien d'un peu de détente après l'hommage à notre canidé, mais voir cela pendant que le deuil est encore bien présent gêne plus qu'il ne puisse m'amuser.

"Hanz, Isaak, ce n'est pas du tout le moment!"

M'enfin, Isaak vient voir Père... peut-être afin de lui demander quelque chose, quel malheur peut-il arriver?

"P’Pa ? Tu veux que je rapporte le vin ?

Prends-le sur la table, s’il te plaît ! Fais attention, c’est du Château Latour très bon !

Roh, je sais, je sais, le vin sacré de Papa.
"

J'ai ma réponse. Je sens que le vin sacré va bientôt être renversée suite à la maladresse d'Isaak! Je lui lance donc de gros yeux avertis et Isaak me lance un air confiant. Règle n°*insérer un nombre ici*: Ne jamais, au grand jamais, faire confiance à la maladresse d'Isaak. Je te prie de rester calme, Kuro, il a pu poser les verres sur la table, et puis il a pu poser la car... *boum* Et voilà, la bouteille a pu tomber, a heurté la ch...

"Mais que..?"

Je sens tout d'un coup quelque chose de liquide sur mon pantalon et lorsque je regarde, je me rends compte qu'il s'agit du vin dont Isaak a fait tomber la bouteille sur la chaise.

"Diantre!

Oh. Zut.
"

Moi qui ai dit de façon réellement surpris, Isaak dit cela de façon vide. Il commence à prendre un chiffon pour essuyer le tapis, également infecté par le tapis.

"Mais t’en as fichu partout sur Klaus !!!"

Je commence à taper mon front. La situation est désespérante. Si Hanz n'avait pas fait son étonnement, j'aurais sûrement pris un autre pantalon.

"Bah, euh, oui, j’ai vu.

Ah, y’en a aussi sur le tapiiiis !

Oui, merci, Hanz, j’ai vu ! Si j’ai besoin d’un commentaire en live, je te sonnerais !

Qu’est-ce qui se passe, ici ?!


Et voilà que mes parents, portant les plats, viennent de se rendre compte de la situation. Bien heureusement qu'ils sont là, ai-je envie de dire, sinon la situation s'éterniserait avec le vide d'esprit d'Isaak et le comportement infantile d'Hanz.

"Aaaaah ! Mon bon vin !

Mon coeur, ne crie pas, c'est irritant. Klaus, va changer de pantalon, s’il te plait. Et Hanz, au lieu de laisser tomber ta mâchoire par terre de surprise, aides ton frère à nettoyer.

Bien Mère. J'en avais bien l'intention.
"

Je monte donc dans ma chambre, légèrement irrité par cette situation. Je change donc de pantalon et, avant de descendre, j'ouvre la fenêtre, le visage dépassant légèrement, afin de respirer un peu d'air pur afin de me calmer un peu. Certes, cela prend un peu de temps, et bien heureusement, la fenêtre est à coulisse verticale et je n'ouvre qu'à la hauteur de mon visage. Sinon j'aurais espéré que personne n'entre dans la chambre pour penser à une tentative de suicide. (je ne suis pas dingue, je ne compte pas du tout laisser ma douce seule)

Après cet instant de détente, je ferme la fenêtre et je redescends. Le nettoyage est à peine terminé et de toute manière, j'ai besoin de m'excuser pour le retard.

"Mes excuses pour le retard, mon besoin de calme m'attendait."

En espérant juste que le calme sera durable, bien que connaissant Isaak et Hanz, cela ne risque pas tant d'arriver.



© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Jeu 3 Aoû 2017 - 14:53

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Pas le moment de quoi.. ? De nous comporter comme d’habitude ? Attends, me dites pas que Kuro tient tant à son drama d’hommage qu’on devrait tous être en train de chouiner ? Merci, j’ai déjà donné. Bon, je sais que mon petit frère veut bien faire, mais un jour ou l’autre, il devra améliorer son humour et son recul, car il dans les situations comme celle qu’on a actuellement, il en manque cruellement. Je dis pas qu’on devrait se poiler ou faire des blagues déplacées, mais desserrer les fesses c’est pas mal non plus, des fois. Et même si c’est pour rendre hommage à Al, ne comptez pas sur moi pour m’étaler en long et en large sur notre « détresse », ce sera juste forcé et… Quel interêt, on a assez pleuré comme ça. Certes, je suis toujours endeuillé et bléssé, mais il faut aussi cesser de se morfondre un jour ou l’autre. Les remarques de Klaus me tirent donc un soupir irrité. J’ai pourtant la décence de ne pas lui faire d’autre remarque avant qu’il ne monte se changer de sa chambre, alors que nous nous installons après avoir fini de nettoyer le sol.

L’absence de Klaus donne le temps à Papa de réciter ses grâces en silence, puis le cadet fait irruption en s’asseyant. Et sa remarque me fait arquer un sourcil. Son besoin de calme… ? Il va faire la remarque à chaque fois que Hanz et moi sommes naturels l’un envers l’autre ou il va continuer à faire la Sainte Nitouche toute sa vie… ?

« Ah, bah, désolé si on a pas tous envie de se complaire dans une accalmie mortuaire pendant toute la soirée... »


Lui rétorquais-je, probablement un peu trop cynique. Mais, vraiment, je ne vois pas l’intérêt de pleurer. On va manger, passer une soirée comme les autres, car voila, la vie continue. Néanmoins, je me sens vite coupable de ma vanne, quand je croise les regards de Papa et de Hanz. Maman, pour sa part, a l’air de trouver la chose aussi lourde que moi. Pour une fois qu’on est sur la même longueur d’onde, elle et moi. Mais bon, je pense que je devrais quand même m’excuser.

« Hmph. j’veux dire. Je sais que tu veux faire d’ton mieux, Kuro. Ok, Al est mort, c’est horrible, et on est tous tristes. M’enfin on va pas s’étaler en mode mélodrame toute la soirée… C’est vraiment cool, de rendre hommage, mais tout l’intérêt d’un hommage c’pas justement de dire que -et je sais que c’est mièvre- malgré tout, la vie continue.. ? »

J’ai prononcé tout ça sur un ton plutôt bougon. Car honnêtement ça me gêne de détailler là-dessus. Mais la communication orale, c’est important, dans une famille, même si c’est pas toujours agréable.Parler de Al me fait un pincement au cœur, et refait monter la culpabilité. Crétin, j’aurais mieux fait de me taire.

« Tout à fait. Le mélodrame va vite m’irriter aussi. »

Maman nous lance un regard, à moi et Klaus. Eh, après tout, c’est vrai que niveau drama, je suis pas en reste. Je tire une petite moue coupable, avant de reprendre la parole.

« Meh. J’suis désolé de vous causer du soucis, avec cette histoire. C’est con, je sais mais… »
« C’est la vie. »

Notre mère à répliqué ces quelques mots froidement, mais j’ai cru percevoir une certaine sincérité. J’hoche la tête, tout de même affecté.

« Oui, voila. »

Je me lève en prenant les couverts de service, afin de commencer à servir le repas qu’on a préparé ensemble.

« Bref, qui veut de la salade ? »

Papa est le premier à lever son assiette avec un air mielleux.



Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Jeu 3 Aoû 2017 - 15:52



Algorithme Schwartz 2005-2015

« C'est la vie »

Avec la famille Schwartz

"Ah, bah, désolé si on a pas tous envie de se complaire dans une accalmie mortuaire pendant toute la soirée..."

Malgré qu'ils soient l'un des premiers à me faire ce type de remarque, je suis l'un des premiers à avoir l'intention d'oublier un peu l'absence de notre canidé. Donc "toute la soirée" est vite dit. J'ai pu garder mon calme et je lui réponds donc, sans culpabilisation:

"Navré de m'être trop impliqué dans un hommage, donc.

Hmph. j’veux dire. Je sais que tu veux faire d’ton mieux, Kuro. Ok, Al est mort, c’est horrible, et on est tous tristes. M’enfin on va pas s’étaler en mode mélodrame toute la soirée… C’est vraiment cool, de rendre hommage, mais tout l’intérêt d’un hommage c’pas justement de dire que -et je sais que c’est mièvre- malgré tout, la vie continue.. ?
"

Bien sûr que je me dis que la vie continue. Je suis le dernier à m'attacher à Algorithme. Je me suis beaucoup plus attaché à Haruka-chan en neuf mois qu'à Algorithme en une décennie.

"Tout à fait. Le mélodrame va vite m’irriter aussi."

Et le ton de Mère m'a vite fait ressurgir la peur d'elle en moi. J'hésite à me dire si cela me manque ou pas, car d'un côté j'ai une préférence pour la peur que pour la colère et la tristesse, mais de l'autre côté cela ne veut pas dire qu'il mieux d'avoir peur d'un membre de la famille que d'être triste d'un autre.

"Meh. J’suis désolé de vous causer du soucis, avec cette histoire. C’est con, je sais mais…

C’est la vie.
"

Dit-elle de manière aussi froide que le temps comme je connais.

"Oui, voila.

De toute manière pourquoi devrais-je encore garder cette certaine tristesse alors que je peux vite penser à Haruka-chan?
"

Mes frères sont uns des premiers à être mis au courant de mon couple, mais j'ignore s'ils ont dû le dire à nos parents. Ils connaissent son existence et du fait qu'elle soit ma confidente, bien sûr, mais je ne suis pas vraiment une personne disant "Père, Mère, je suis en couple avec Haruka". De toute manière, s'ils l'ont dit, je n'y prête pas vraiment attention, cela ne changerait pas grand chose à ma vie de famille, si ce n'est le fait que Mère puisse (je pense) me faire une remarque sur cela (les études d'abord, je le sais), et encore ce type de remarque sera loin d'être le seul à alimenter ma peur pour Mère Dragonne.

"Bref, qui veut de la salade ?"

Père est le premier à lever son assiette d'un air mielleux. Je le fais également. Le calme ayant dissipé toute tristesse dans mon âme, je pense qu'éviter de penser à notre canidé ne sera jamais de trop.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Dim 6 Aoû 2017 - 22:01

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Wouhou, on dirait que Kuro a saisi le second degré dans mes paroles. Ce jour est à marquer d’une pierre blanche. Bref, passons, je me suis excusé, de toute manière. Mais bon, on dirait que les efforts de recul de Kuro n’ont pas duré très longtemps. Bon, je comprends qu’il relativise en pensant à sa copine, c’est un peu ce que je fais aussi. M’enfin, je sais pas, il est un peu gênant, à force. C’est lui qui a décidé de faire tout ce foin pour Al, personnellement je n’ai rien demandé.. il a été véxé par ma remarque… ? Faudra bien qu’il s’habitue à ce qu’on lui rentre un peu dans le lard, des fois, surtout que là, je voulais juste lui faire comprendre ce qui me gênait dans son attitude. Car, aux dernières nouvelles, il n’a pas non plus la science infuse. Ou alors fais-je encore du zèle ? Je ne sais pas ce n’est pas tant Klaus qui m’énerve, mais plutôt de ne pas réussir à comprendre son attitude, et la logique de ses actes… Je suis confus lorsqu’il évoque Haruka tandis que je sers la salade. S’il voulait être discret, c’est rapé. Ne voulant pas le vendre ou y accorder trop d’importance, je me contente de hausser les épaules.

« Ok, Klaus. C’est.. bien..? »

Je ne pige pas trop pourquoi il s’étale à propos de sa petite amie dans un moment pareil. C’est pas un peu indiscret.. ? Je m’étalerais pas son mon amitié avec Kyoya ou ma complicité avec Emiri à table… Enfin, personne ne fait ça, c’est hyper awkward, qu’est-ce que tu veux répondre à ça ? Surtout qu’il est bien parti pour se griller. Les parents ne disent rien, mais ils ont tiqué, semblerait-il. Ou alors est-ce volontaire pour qu’on s’intéresse à son cas. J’en sais rien. C’est pas comme si je demandais à ce qu’on parle de mon chien toute la soirée, et c’est bien si on change de sujet. Mais là… bah, tu veux qu’on lui redise quoi, au Kuro ? Comme personne ne dit rien, je me dévoue.

« Je l’ai croisée au club de cuisine l’autre jour, d'ailleurs, et…  bah, voila, quoi. »

Passionnant, Isaak, maintenant, va te pendre. Je l’aime bien Haruka, elle est adorable, mais je vais pas développer des heures non plus. On commence à manger dans un silence un peu gêné. Je sens que Hanz se retient de répliquer autre chose en ce qui concerne la relation de Klaus avec notre kohai, aussi. Mais devant les parents, je sais qu’il aura la décence de s’abstenir.



Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Lun 7 Aoû 2017 - 11:07



Algorithme Schwartz

2005-2015

« C'est Karina! »

Avec la famille Schwartz

Mes parents ne connaissent pas encore l'existence de notre couple, étant donné qu'ils ne font que tiquer. Soit, je disais cela juste pour savoir s'ils savaient que je suis en couple avec ma douce, mais apparemment non. De toute manière, comme l'ai-je dit, s'ils le savent, peu m'importe, ce n'est pas cela qui irait changer la situation familiale. Personne ne veut prendre la parole, Isaak se lance donc.

"Ok, Klaus. C’est.. bien..?"

Je ne réponds pas. Si personne ne répondait, peu m'importerait, au moins je ne subirai pas la remarque étant "Les études d'abord, les sentiments ensuite!" comme si j'étais responsable si Haruka-chan m'avait déclaré sa flamme. Si elle ne l'avait pas fait, même en retirant le fait qu'elle aurait continué à éviter de nous sortir un peu ou de faire nos devoirs, je n'aurais pas été amoureux d'elle.

"Je l’ai croisée au club de cuisine l’autre jour, d'ailleurs, et…  bah, voila, quoi."

Ah c'est tout. Peut-être veut-elle s'entraîner à cuisiner, étant donné que si cela aurait été dans une séance de club, Isaak aurait été dans celui de traditions comme à son habitude. Nous commençons à déguster notre repas dans un silence gêné et Hanz est en train de se retenir, sûrement concernant notre couple. Ce n'est pas un sujet de conversation qui changerait grand chose dans la vie de famille, mais si tu veux en parler, tu peux y aller, peu m'importe. Il n'en parle pas. Si tu ne veux pas, je ne t'en voudrais pas.

Bien, nous commençons à déguster notre repas dans un silence gêné quand un *toc toctoctoc toc* rompt ce silence que je n'aimerais pas vraiment garder pendant la durée du repas. Je prononce donc:

"Qui est-ce?

C'est Karina!"

Ah! Donc Karina vient nous rendre visite. Mère a dû oublier un peu de nous prévenir. Karina Araki, âgée de 25 ans, est la fille d'Oncle Akito, frère aîné de Mère Dragonne. Elle a pu apprendre l'allemand, mais cela ne fait que 7 ans qu'elle apprend l'allemand, donc il est normal si elle a des lacunes concernant l'allemand. Je vais donc aller ouvrir Karina.

"Salutations Karina.

Bien le bonjour, monseigneur.
"

Il est bien normal qu'elle m'appelle ainsi. Elle se moque gentiment de mon habituel langage en m'appelant tel un noble et je m'y suis habitué depuis le temps. Comme est la coutume au Japon, elle porte un cadeau (sûrement contenant de la nourriture) sur ses deux mains. Elle me le donne et je la remercie. Je la laisse donc entrer (évidemment elle se déchausse) et elle s'exclame.

"Bonjour tout le monde! Je vous dérange un peu!"

Je me retrouve avec un cadeau assez léger sur les mains. D'ailleurs, Karina me dit donc:

"Tu peux l'ouvrir tout de suite. De toute façon c'est quelque chose sans grand intérêt."

Très bien. J'ouvre donc le présent, et il s'agit de makis. Je mets donc les makis avec le reste des plats quand Karina dit:

"Bon, je vais prendre une assiette et un verre, je vais vous rejoindre."

Diantre! Panique générale dans mon cerveau! Karina est une vraie maladroite et je pense qu'elle peut rivaliser Isaak s'il existe un concours de maladresse! Je cours donc vers la cuisine.

"Tu... tu... tu peux t'occuper des couverts... mais pour... pour l'assiette et le verre, je préfère m'en occuper!

Bon, d'accord, monseigneur.
"

Je prends donc une assiette et un verre et je les pose à l'endroit de la table où il y a une place libre, pendant que Karina prend ses couverts... qu'elle fait tomber en chemin comme si elle avait oublié de se sécher les mains après les avoir lavé avec du savon. Qu'ai-je dit pour sa maladresse?

PNJ:
 


© code by Lou' sur Epicode



---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Ven 8 Sep 2017 - 20:17

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Tiens, on a frappé. J’ai la bouche encore pleine de riz, et Klaus se charge de répondre le premier. Une voix familière qui s’identifie comme celle de notre cousine germaine se manifeste, et mon cadet se lève pour ouvrir. Hanz et Papa sont fort surpris de l’arrivée de la jeune femme, et je ne savais pas non plus qu’elle allait débarquer. Maman s’éssuie la bouche et se lève, pour répondre à nos regards interrogateurs.

« Ah, oui, j’avais oublié de vous dire. Karina va passer quelques jours ici. »

Oublier ? Maman n’est pas du genre à oublier, d’ordinaire. Qu’importe, Karina n’est absolument pas de mauvaise compagnie, à mon sens. J’aime bien les gens optimistes et spontanés, tant qu’ils ne deviennent pas intrusifs. On se lève donc alors que la cousine à l’accent japonais entre dans le living room pour nous saluer. Papa prend tout de suite la parole, en agitant négativement la main, l’air ravi.

« Non, pas du tout, tu es la bienvenue! Viens donc t'asseoir avec nous. »

Maman salue plus chaleuresement sa nièce, et Hanz adresse un signe de main. Quant à moi, je me contente d’un « B’jour » simple mais pas mal aimable pour autant. Klaus accompagne sa cousine maladroite en cuisine, et je glouprésent sse un peu devant leur duo. Ils sont cocasses, Monseigneur et sa dame Catastrophe. Les autres ont déballé le présent de Karina, et je me mets immédiatement à saliver. « Pas grand interêt », hein ?! J’ai pourtant vu la marque d’un très bon restau, sur l’emballage, et maintenant je salive.

« Waaah, des maki ! Merci Karina ! »
« Ah bah, t’es réveillé, toi, ça y est ! »


Il faudra me retenir de pas tout prendre, mais laissons au moins Karina se servir en première. Je lui tend aussi le riz et la salade. Hanz ricane en me voyant baver à moitié sur la table (figurativement).

« Alors, qu’est-ce qui t’amène ? Akito va bien ? »


Ah, j’espère qu’il va mal, celui-là. Cet espèce de gros banquier pété de thunes qui s'intéresse à rien tant que ça ne rapporte pas. Il me fait un peu penser à… à… Ah, oui, l’Oncle Vernon dans Harry Potter. En moins pire et plus mince, probablement. Dans tous les cas, je félicite toujours intérieurement Karina d’être aussi optimiste avec un père aussi coincé et pénible. Meh, peut-être a-t-il des qualités, mais il est très doué pour les planquer durant les renions de famille.



Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 



Dernière édition par Isaak Schwartz le Mar 12 Sep 2017 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Lun 11 Sep 2017 - 20:16



Algorithme Schwartz

2005-2015

« Karina virée »

Avec la famille Schwartz

Lorsque Karina a prononcé qu'elle nous dérange un peu (par pure commodité), Père agite négativement sa main, l'air ravi.

"Non, pas du tout, tu es la bienvenue! Viens donc t'asseoir avec nous."

Mère Dragonne salue plus chaleureusement notre cousine, en bonne tante, Hanz la salue d'un signe de main et Isaak la salue d'un "B'jour" non sans être aimable. Après qu'elle ait fait tomber ses couverts comme si elle avait du pain aux raisins sur les mains, Karina s'empresse immédiatement de les ramasser, avec petite panique passagère. Et j'entends Isaak saliver en voyant des makis dans un restaurant d'un très bonne qualité.

"Waaah, des maki ! Merci Karina !

Ah bah, t’es réveillé, toi, ça y est !

De rien Zakou!
"

J'avoue que cette situation me fait fort rire, entre Isaak qui salive et Karina qui montre sa gaieté, je pense qu'il s'agit de la situation la plus drôle de la journée pour le moment. Nous nous installons sur la table pendant que Karina se sert quelques makis, Isaak lui tend le riz et la salade et Karina n'hésite pas à en prendre. Pendant qu'Hanz ricane légèrement du comportement d'Isaak concernant les makis.

"Alors, qu’est-ce qui t’amène ? Akito va bien ?

Oh ça va pas mal pour sa vie personnelle. Par contre il s'est quand même énervé pour quelque chose que je ne pourrai rien faire de toute façon.

Ah bon? Que s'est-il passé?
(l'interroge avec surprise)

Mon patron a reçu son bilan annuel, et c'est pas du joli joli comme il se rend compte que s'il veut que son entreprise ne fasse pas faillite, il faut virer certains employés, et j'ai pas eu de chance sur le coup car c'est tombé sur moi.

Aïe! Et il s'agit de cette raison qu'Oncle Akito s'est débecté contre toi?

Ben oui, il croit que pour être virée il faut vraiment être mauvaise, pourtant je lui ai expliqué que l'entreprise était mal au point et que ça ne faisait que deux ans que j'étais dans l'entreprise, il y a plus mauvais que moi qui sont plus anciens que moi.

Et ont-ils subi la démission recommandée?

J'en sais rien. En tout cas, j'ai vite pensé à un endroit qui recherche des emplois et j'ai pensé à vous.
"

A nous? Que veut-elle dire par ici? Compte-t-elle réaliser un entretien d'embauche dans notre lycée? Elle sera toujours la bienvenue dans ce lycée, bien sûr, au moins ce ne sera pas la débectante Ludmilla qui serait dans le lycée. Et de toute manière heureusement que ce n'est que durant les vacances qu'elle pourrait nous rendre visite, heureusement qu'elle est encore en Allemagne.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 661
■ Inscrit le : 05/11/2015

■ Mes points : 41

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Isaak Schwartz
« Elève ; en 5ème année »
http://enolaisland.forumsactifs.com/ En ligne
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Sam 7 Oct 2017 - 2:06

Rest in Pieces Petit Toutou
√ Mercredi 14 janvier, vers 19h, à la demeure Schwartz.
√ Drama, dramaille, dramaillou, et dramouille sont sur un bateau.
Avec la famille Schwartz.
Même si je suis occupé à profiter des maki apportés par Karina, je ne rate pas une miette de son récit qui parvient à me foutre intérieurement les boules pour elles. Je n'aime déjà pas beaucoup notre oncle, mais là il ne remonte pas dans mon estime. Faut vraiment être le dernier des connards de riches pour décréter que quand sa fille se fait licencier, c'est qu'elle n'est qu'une bonne a rien ou une feignante. Papa et Hanz observent notre cousine d'un air compatissant et  Maman ne dit rien et se retient de soupirer -je ne sais pas trop ce qu'elle en pense, cela m'étonnerait qu'elle le manifeste-.

« Sérieux mais quelle bande de conna-- » Je croise le regard de mon père et devine que ce n'est pas le moment de faire part à tout le monde de cette ô combien profonde pensée (ironie, quand tu nous tiens). « Arhem. Désolé pour toi Karina. »

Rectifiais-je, un peu à contre cœur, car ça m'aurait vachement défoulé de traiter ce foutu Akito de « connard de capitaliste privilégié fini ». Malheureusement, Karina a été victime du système et de la loi du marché et ce dernier n'est pas franchement gentillet en particulier au Japon. Heureusement Karina ne s'accable pas et rebondit rapidement, ce qui provoque notre surprise généralisée. Pensé à nous, comment ça ? J'arque un sourcil tandis que nos parents commencent à lui demander des précisions.

« Comment ça ? Tu a trouvé quelque chose ? »
« Il n'y a pas vraiment de candidatures spontanées à l’ambassade, si c'est à cela que tu penses. »


La réponse de maman pouvait sembler tranchante, mais je sentais bien que ce n'est pas l'envie de donner un coup de main à Karina qui lui faisait défaut. Papa, lui, retroussa les lèvres, et aquiesca à contre-coeur.

« Ceci étant, tu peux bien sûr rester ici quelques temps en attendant. Et j'ai cru comprendre que vous vous étiez déjà arrangés avec Mari à cet égard, non ? »



Pour le code couleur:
 

---------------------------------

#9999cc japonais #66cccc allemand

Fatty
Cookie!
Ptisaak, les origines - par Lavi ♥
"Fuyons.", la prophétie  - Exclu' Toto ♥
Noraj de mon sex appeal - merci Toto ♥
Merci Meyu o/:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 561
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes points : 61

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  Mer 11 Oct 2017 - 17:29



Titre

« CITATION »

Avec la famille Schwartz

Père et Hanz regarde Karina d'un air compatissant tandis que Mère reste silencieuse et se retient de soupirer. Mais tel que je la connais, elle ne compte pas l'exprimer.

"Sérieux mais quelle bande de conna-- (interruption de par Père qui le regarde d'un air de vouoir dire "ce n'est pas le moment d'insulter qui que ce soit) Arhem. Désolé pour toi Karina."

Tel que je connais Isaak, il le prononce à contre-cœur, n'appréciant pas Oncle Akito. Pour ma part, je ne pense rien d'Oncle Akito. Mais lorsque Karina pense à penser à nous, la famille entière est surprise.

"Comment ça ? Tu a trouvé quelque chose ?

Il n'y a pas vraiment de candidatures spontanées à l’ambassade, si c'est à cela que tu penses.
"

Karina rit légèrement, signe que ce n'est pas à cela qu'elle pense. Père, lui, retroussa ses lèvres à acquiesce à contre-cœur.

"Ceci étant, tu peux bien sûr rester ici quelques temps en attendant. Et j'ai cru comprendre que vous vous étiez déjà arrangés avec Mari à cet égard, non ?

Oui! D'ailleurs, ce n'est pas du tout à l'ambassade que je pense. Je pense plus au lycée de Kobe.
"

J'ai pu deviner rapidement mais j'ai eu quand même rapidement un air surpris. Comme l'ai-je prononcé, il est toujours mieux d'avoir Karina que Ludmilla.

"Et donc... quel poste comptes-tu prendre?"

Elle frotte sa tête tout en étant riant de gêne. Elle ne sait donc pas elle-même. Bien, ce n'est pas grave, elle saura sûrement quelle rôle sera-t-elle la plus qualifiée, bien que le poste de comptable soit déjà pris.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Algorithme Schwartz 2005-2015 [PV Isaak (et la famille Schwartz)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre ville :: Autres lieux-
Sauter vers: